Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Satsuki Uematsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Satsuki Uematsu   Ven 18 Juil - 22:26

Satsuki Uematsu

Protectrice d'emeraude

PETITE PRÉSENTATION
NOM : Uematsu
PRÉNOM(S) : Satsuki
SURNOM : Tsuki-chan par un ancien adversaire, Onee-chan ou Mama pour les enfants de l'orphelinat dont elle s'occupe.
DATE DE NAISSANCE : 12 Aout
ÂGE : 28 ans
SEXE : Féminin
FAMILLE : Aucune - Habitante
CAPACITÉ : Maîtrise la gravité
SITUATION : Célibataire
PERSONNAGE AVATAR : Kid Icarus - Palutena
QUESTIONS


DE QUAND DATE VOTRE ENTRE DANS LA FAMILLE ?
Satsuki est entrée chez les Elementis à 11 ans, elle en est sortie il y a un an.  

QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?
Moyenne, dépendant des membres. Certains lui en veulent d'avoir quitté la Famille, à des degrés plus ou moins fort, d'autres n'en ont que faire et d'autres encore, moins nombreux, pensent que c'est une bonne chose, non pas pour la Famille mais pour Satsuki. Elle garde donc certains contacts avec ces anciens amis/camarades mais ne souhaite en aucun cas revenir chez les Elementis.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Cela fait un an que Satsuki a rangé ses armes. Elle possède cependant toujours son sceptre, un bouclier rond et des protections en métal pour ses bras. (En image : CLIC)
PHYSIQUE
C'est une émeraude taillée de la plus belle façon, sertie d'or et de sourires rayonnants. Satsuki est un joyau plein d'éclat, ses courbes sont harmonieuses et très féminines, elle n’a rien a envier aux gravures de mode mais n’en fera certainement pas son métier ! Ses longs cheveux vert tombent jusqu'à ses mollets, autant vous dire que ce n'est pas une mince à coiffer le matin et qu'ils ont tendance à se prendre dans tout et n'importe quoi. D'une manière ou d'une autre, quoi qu'elle fasse, Satsuki passera difficilement inaperçue.

Entre ses cheveux émeraude et son étrange tenue, on a parfois tendance à la prendre pour une diseuse de bonnes aventures, ce qui l'embarrasse beaucoup. Malgré cela, elle ne se départira pas des nombreuses breloques dorées qui tintent à chacun de ses pas. À vrai dire, tous ces accessoires réunis pèsent une cinquantaine de kilo.. si Satsuki est une sorte de masochiste ? Non, certainement pas. Elle n'est pas non plus Hulk -bien que le vert leur aille tout deux fort bien-. Vous voulez en savoir plus ? Aller donc lui demander.

Car malgré le poids qui devrait peser sur elle, Satsuki se déplace toujours avec grâce et élégance, pas féline non, plutôt.. aérienne. Enfin, tant qu'elle ne se casse pas la figure. Maladroite, elle est parfois brutalement appelé par l'attraction terrestre. Il n'est pas rare de la voir chuter sans raison apparente, se redressant, pommettes roses, esquissant un sourire désolé ou un rire nerveux. Elle a de même du mal avec les objets fragiles et mieux vaut pour tout le monde la tenir éloigner de tout objets tranchants.

CARACTÈRE
Éternellement souriante, toujours calme, posée et douce, Satsuki voit toujours le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide, elle positive en toute circonstance et il est extrêmement difficile de la démoraliser ou de l'énerver. Ce qui en fait une adversaire redoutable en quelque sorte.. Même si il serait très étonnant que vous l'affrontiez.

Allergique à toute notion de compétition, rebutée au plus haut point par la guerre, Satsuki n'a plus affronté personne depuis quelques années et elle préférerait que cela reste ainsi. Cependant, bien que combattre lui fasse aujourd'hui horreur, elle n'hésitera pas à prendre les armes si on s'attaque à l'orphelinat ou aux enfants qu'elle a prit sous son aile. C'est bien une des rares choses qui pourrait la mettre en colère et, à ce moment là, mieux vaut ne pas avoir peur de finir en crêpe, face contre terre. Car Satsuki n'a pas toujours été pacifiste.

Enfin, ne parlons pas de malheur, Satsuki n'a aucune envie de vous écraser son sceptre sur le coin de la figure, alors soyez gentils et devenez plutôt son ami. Ce n'est pas chose difficile, la jeune femme est très sociable, elle arrive toujours à engager la conversation même avec des personnes qui semblent peu fréquentables. C'est peut-être aussi un défaut. Satsuki n'est pas vraiment naïve, c'est plus.. de l'inconscience, ce qui n'est guère mieux. Elle irait sans crainte aucune dans des quartiers mal fréquentés et ne comprendrait pas pourquoi on la suivrait dans une ruelle sombre. Elle est un peu lente à comprendre parfois oui.. Mais, possède sans doute une bonne étoile qui lui a évité jusqu'ici de faire de mauvaises rencontres ou de toujours s'en sortir sans parfois se rendre compte du danger qu'elle avait encouru.

Chanceuse, Satsuki l'est, malgré sa maladresse, elle est d'ailleurs persuadée d'avoir toujours avec elle, un ange gardien, elle le remercie parfois, passant pour une excentrique avant de s'excuser, se frappant le front en tirant la langue.

Mais, ce qui caractérise désormais Satsuki, ce sont les enfants dont elle s'occupe à l'orphelinat. Tendre et maternelle, la jeune femme endosse le rôle de grande soeur comme de mère. Une maman poule qui ne cri jamais et gère les conflits avec douceur, elle sait faire preuve d'autorité quand il le faut mais n'élèvera jamais le ton. Les enfants n'ont aucun mal à l'adorer, se faire respecter et écouter n'a jamais été un problème. Elle est sans doute une chouilla trop protectrice et s'émeut facilement mais si les émotions se lisent facilement sur son visage, si ses yeux émeraude se brouillent parfois, elle rayonne toujours d'une profonde joie de vivre.

PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !


Chapitre I
Une famille de six pieds de long !
Bah ça aide pas à marcher..

Dans le jardin d'une grande maison du quartier Est de Quederla.

- Tu as vu leur taille ?

De grands yeux d'or se tournent sur la droit, cherchent le soutient d'un visage rondouillard.

- Ils ont bien poussé dit donc !

Un sourire moqueur qui attire la taquinerie d'une chevelure bleuté.

- Tu les a mi dans le terreau ou quoi ?

En face se lève un doigt qui pointer la vérité du siècle.

- C’est pour ça qu'on te retrouve toujours le nez dans le parterre !

Plus pragmatique une bouille encore enfantine s'interroge.

- Melon ou pamplemousse ?

Un menton fier se secoue légèrement de gauche à droite avant d'enfoncer le couteau dans la plaie.

- Pastèque bientôt !

Un soupire s'échappe de lèvres fines alors que les joues rouges se gonflent et qu'un regard courroucé fusillent les précédents personnages.

- On pourrait pas parler d'autre chose que de ma poitrine ?

Le rire se propagea rapidement parmi les jeunes gens réunis dans ce jardin, sous un soleil de plomb qui ne semblait pas plus les accabler que le regard de leur soeur en pleine croissance. On a pas idée de faire sept enfants ! L'ambiance était très souvent haute en couleur dans la demeure familiale dès lors que tous les Uematsu étaient réuni. Les querelles, les taquineries, les crêpages de chignons et les jeux loufoques allaient bon train. Satsuki n'y faisait pas exception. Elle défendait chèrement sa place de quatrième.

Mais si la famille était aujourd'hui réuni au grand complet c'est que le jour était quelque peu spécial, tout comme ses deux frères et sa soeur avant elle, Satsuki avait atteint l'âge nécessaire et la confiance des Elementis, sa deuxième famille, elle avait reçu le secret. Bien que pour le moment.. elle ne comprenne pas vraiment bien à quoi ce genre de pouvoir allait lui servir. Ses frères et sa soeur avaient reçu des pouvoirs beaucoup plus "fun" à son avis.. et surtout ils savaient s'en servir, ce qui n'était cruellement pas son cas.

- Aller, montre-nous !

- On a pas fait tout ce chemin juste pour voir tes beaux yeux verts.

Il tire la langue, preuve que ce n'était pas tout à fait vrai. Bien que leur rapports puissent parfois paraitre tendus, les enfants Uematsu étaient aimants et la notion de famille était très importante. Mais pour le moment, c'était la curiosité qui l'emportait. Satsuki acquiesce gravement et se place un peu plus loin dans le jardin, fronçant les sourcils, elle se concentre et tend un bras vers le bas, paume vers le sol, main ouverte avant de déclamer haut et fort.

- Weightlessness !

Une invocation digne d'une héroïne de manga, sauf que.. c'était sans effet. Restée plantée au milieu du jardin sous les regards de ses frères et soeurs, Satsuki commençait à franchement rougir. L'une de ses soeurs allait faire une remarque quand Satsuki décolla du sol, sans violence, elle s'éleva juste à quelques centimètres du sol, en.. flottaison, en quelque sorte.

Ses frères et soeurs s'amusèrent un moment à la pousser comme un ballon dans les airs après ça.. Satsuki n'ayant aucune idée de comment annuler son propre "sort". Le jeu était bon enfant.. mais, Satsuki ne redescendit pas sur terre pendant trois jours. Ce qui la força à s'entrainer au déplacement à gravité zero. L'apesanteur s'avéra aussi drôle qu'étrange à vivre au quotidien. Il lui était difficile de s'assoir sur une chaise à table et se coucher tenait plus du ligotage.

Satsuki reçu son pouvoir à ses 17 ans, il lui faudrait plus de trois ans pour le maîtriser un tant soit peu.. et aujourd'hui encore, onze ans après, elle ne le maîtrise pas complètement.

Chapitre II
L'ennemi c'est Lui !
.. ou pas ?

- Tu ne fais pas peur ! Approche ! .. Petit.. petit homme !

Comment ça Satsuki n'était pas franchement bonne pour provoquer quelqu'un ? En tout cas son adversaire devait bien s'amuser à voir les réactions de la jeune femme d'émeraude. Cela ne faisait qu'une paire d'années qu'elle avait son pouvoir et encore moins de temps qu'elle avait adopté le sceptre comme arme -en fait, avec toutes les autres elle avait faillit se blesser mortellement, le sceptre lui avait juste laisser une bosse sur la tête..-.

Elle avait face à elle un jeune homme qui ne devait pas avoir plus de vingt ans, deux yeux bleus électrique qui la paralysait, des cheveux bruns si foncés qu'ils semblaient noir corbeau dans le crépuscule naissant. Rien ne sert de le cacher, Satsuki avait peur. Les mains crispées sur le manche de son sceptre, elle n'avait rien d'une grande guerrière, cependant, elle devait se battre. Pour une raison qui lui échappait mais ce n'était pas à elle de réfléchir à ça, il y avait des gens au-dessus d'elle qui faisait ça bien mieux qu'elle, à l'époque, elle en était persuadée. Elle obéissait simplement aux ordres en empêchant un "fauteur de troubles" de passer et de commettre ses crimes.

Sauf que.. elle fut battu à plate couture. On repassera pour le côté guerrière sans peur. Sous ses yeux pleins d'assurance elle avait simplement baisser sa garde et sa volonté n'avait juste pas tenue la distance. Son adversaire avait du la prendre en pitié ou simplement se dire qu'elle n'en valait pas la peine, en tout cas, il la laissa en vie, repliée dans un coin, pitoyable.

Suite à cette cuisante défaite, Satsuki s'entraina deux fois plus, sous les remontrances et conseils de sa famille, des Uematsu comme des Elementis. Trois mois plus tard, et quelques combats en plus dans son sac à expérience, elle se mettait à nouveau sur la route de cet ennemi aux yeux électriques.

- Cette fois, tu ne passera pas !

Il passerait.. Une fois, deux fois, mais pas trois. Elle s'améliorait et même les tactiques habiles de son adversaire n'arrivèrent plus à la surprendre. Elle maîtrisait d'avantage son pouvoir et surtout.. Au cours de leurs affrontements, ils ne s'étaient jamais gravement blessé, pire encore, ils semblaient avoir signé un accord tacite, transformant leurs combats en joutes.. quasi amicales. Ils se battaient, l'un des deux vainquait et gagnait le droit de continuer son chemin.. rien de plus. Il n'y avait pas de coup de grâce, pas de traitrise, pas de volonté de donner la mort. Au fils des combats, Satsuki commençait même à être joyeuse en tombant sur son adversaire "favoris".

Une étrange complicité naissait au fil des combats, les deux adversaires commençant immanquablement à se connaitre, reconnaissant les techniques, anticipant certaines réactions, d'un côté comme de l'autre. Ce n'était sans doute pas très saint mais Satsuki n'en avait que faire, elle s'amusait après tout. L'amusement n'allait pas durer cependant.. Le temps de la naïveté devrait cesser.

Deux ans plus tard, Satsuki rencontrait pour la énième fois son adversaire bien aimé. Qui n'allait visiblement pas bien.. Un cache-oeil barrait son visage. Fini les deux perles bleues électriques qui l'avait paralysé à leur première rencontre. La jeune femme bien au lieu de tirer avantage de cet handicape, s'interrogea sur les circonstances et commença doucement à comprendre.. que ces combats ne seraient pas toujours sans conséquence. Elle ne pourrait pas mutiler ainsi un adversaire.. ennemi ou pas.. Elle ne pourrait simplement pas. Pourtant elle avait désormais battu plusieurs ennemis, les mettant KO avec plus ou moins de facilité. Mais.. jamais elle n'avait fait ça avec rage, jamais.. elle ne les avait hait.

Ce jour là, Satsuki comprit que quelque chose n'allait pas avec elle. Ce jour là, elle commença à se demander..

Chapitre III
Suis-je sur la bonne voie ?
Ou comment rouler à contre-sens.

Elle ne reverrait plus son adversaire favoris, prendrait de plus en plus de recule avec cette histoire de guerre éternelle et les directives de ses supérieurs. Son attention se tournerait vers les effets dévastateurs de ces combats.. parfois mortels. Les victimes de la guerre, directes ou indirectes. Des gens qui perdaient des membres, leurs emplois, leurs proches.. des enfants qui devenaient orphelins. Satsuki avait vingt-cinq ans quand elle réalisa enfin, que sa place n'était pas sur un champs de bataille. Cependant, son pouvoir était puissant, ses réserves semblaient illimités et plus les combats s'enchainaient plus elle les terminait rapidement. Depuis que son adversaire favoris avait disparu, elle n'avait plus goût à aucun affrontement, elle en finissait le plus vite, sans jamais blesser gravement son ennemi, et repartait, simplement.

Plus assurée et maître de son élément, elle avait de la valeur pour les Elementis et par loyauté, elle ne les quitta pas. Elle mena une double vie. Investissant dans un orphelinat dans lequel elle passa de plus en plus de temps. Il y avait réfugié là des dizaines de bambins que cette guerre stupide avait privé de leurs familles, parents, oncles, tantes, grands parents.. Des familles entières disparaissaient.. pour quoi au final ? Que croyaient-ils défendre ? Que croyaient-ils protéger ? Dans les yeux de ces enfants condamnés à souffrir des fautes de leurs pères, Satsuki rencontra son destin.

- Onee-chan ?

C'est la voix enfantine et fluette d'un garçon de six ans à peine, déjà résident à l'orphelinat depuis un an, qui tire sur la robe blanche de Satsuki. Les yeux d'émeraude se tournent vers la bouille enfantine, un sourire chaleureux lui répond.

- Oui Kisuke-kun ?

L'enfant semble embêter, il hésite un instant, triture le tissu de la robe de Satsuki avant de finir par ouvrir la bouche sur une question existentielle.

- Toi aussi, tu vas devenir une étoile ?

Les perles d'émeraude s'arrondissent de surprise, devenir une étoile.. s'en aller aux cieux, mourir. Satsuki reprend un visage paisible et pose sa main délicate sur la joue de l'enfant.

-  Un jour, je rejoindrai mes ancêtres, mais ce sera dans très longtemps, Kisuke.

Le petit garçon aux cheveux hirsutes ne semble pas vraiment convaincu, on avait déjà lui donner ce type de réponse. Dans très longtemps.. cela sonnait presque comme un mensonge aussi gros que de dire "jamais". Satsuki, accroupit face à la bouille boudeuse, réfléchit une seconde avant de reprendre.

-  Je vais te confier un secret, j'ai un ange gardien.

- Un ange gardien ?

- C'est quelqu'un qui veille sur toi, qui t'encourage, qui te donne de la force, même si il n'est pas là, même si il est loin de toi, tu peux sentir sa force, sa volonté, là, dans ton coeur. Et dès que tu te souviens de lui, rien ne te semble trop triste ou insurmontable.

Sous le regard tendre de Satsuki, l'enfant semble acquiescer sans vraiment comprendre.

-  Tes parents, même s'ils ne sont plus là, sont tes anges gardiens.

- Et toi ? Tu seras mon ange gardien ?

Les yeux du gamin sont fixement plantés dans les prunelles vertes d'une demoiselle quelque peu décontenancée face à cette soudaine question.. ce petit là en aurait sous la semelle plus tard.. La jeune femme sourit très largement et attrape l'enfant dans ses bras.

- Bien sûr, je serais ton ange gardien.

Ça y est, elle avait les yeux humides, elle ne devait pourtant pas pleurer, Kisuke risquait de mal comprendre. Mais, ce fut tout autre chose qui préoccupa l'enfant.

- Onee-chan.. pourquoi on vole ? Tu es un vrai ange ?

Non.. juste un pouvoir légèrement émotif.

Chapitre IV
Il y a toujours une fin..
.. pour qu'il y est un début.

Une page serait bientôt tournée, Satsuki avait fait son choix. Elle en informa d'abord ses six frères et soeurs et ses parents, qui ne comprirent pas tous. Mais après une longue discussion, ils finirent par tous acquiescer. La détermination de Satsuki était inébranlable, elle ne cèderait pas. Cela faisait déjà plusieurs mois qu'elle rechignait à obéir aux ordres de ses supérieurs, elle ne pouvait plus continuer ainsi. Les Uematsu au complet témoigneraient pour elle, qu'elle puisse quitter les Elementis sans représailles. La Famille ne gagnerait rien en gardant un membre récalcitrant et surtout.. la famille Uematsu était fidèle depuis des siècles et son influence était importante, même le roi ne pouvait pas l'ignorer.

Satsuki allait pouvoir se consacrer entièrement à l'orphelinat et commencer une nouvelle vie.. Même si l'ombre de la guerre ne la quitterait jamais. Elle allait s'en éloigner, ranger ses armes mais, elle gardait un réseau très étendu de contacts et, ne pourrait sans doute pas s'empêcher de demander des nouvelles du front. Elle ne pouvait pas simplement fermer les yeux. Si seulement tout le monde pouvait faire comme elle.. et déposer les armes. Évidemment, ce souhait ne se réaliserait pas.

Mais avant de mettre ses armes au placard, elle devait encore dire au revoir à quelqu'un.

Ses breloques tintent légèrement alors qu'elle s'avance dans une ruelle où elle a rendez-vous. La cascade d'émeraude coule le long de son dos, se soulevant légèrement dans la brise de ce nouveau crépuscule.. avant de s'enrouler autour de ses jambes et de la faire tomber face contre terre.

-  Itatataiii !  

- Je peux t'aider peut-être Tsuki-chan ?

Redressant la tête en se tenant le front, Satsuki reconnait sans mal l'homme qui lui tend la main, elle sourit et tire légèrement la langue.

-  Arigato.

Avant de poser sa main dans la sienne et de se redresser. Ils se retrouvaient proches, à nouveau. Pourtant.. c'était étrange cette fois, peut-être parce qu'ils n'allaient pas encore s'affronter ? Que la lame ne ferait pas d'étincelle sur le sceptre et que la jeune femme n'aurait pas à échapper aux stratégies de son adversaire favoris. Satsuki sourit avec amusement et chaleur. Le soleil couchant ne lui ferait pas d'ombre, car aujourd'hui.. elle disait au revoir à son plus fidèle adversaire.

-  Je ne serais plus ton adversaire désormais.. merci pour tous ces combats, ils m'auront appris beaucoup.

Satsuki s'incline avec respect face à l'homme, effectivement elle lui devait beaucoup, même si ce n'était sans doute pas avouable. Leurs combats lui auront ouvert les yeux sur beaucoup de choses. Sa force, ses choix, son avenir. Un sourire paisible aux lèvres, la jeune femme fait demi tour, leur rencontre devait être rapide, ils ne devaient pas être vu ensemble entrain de papoter. La jeune femme était encore bien trop affilié aux Elementis et devait sans doute être surveillée, si on la soupçonnait de trahison, ce serait le déshonneur sur sa famille.

Elle se retournera cependant une dernière fois, ses grands yeux émeraude se posant avec tendresse sur le visage de l'homme qu'elle aura combattu une bonne partie de sa vie sans jamais le considérer comme son ennemi.

-  Prend soin de toi et viens me voir bientôt, cher dragon assoupi.




Et en vrai ?

{Quelque chose à dire ?}

PRÉNOM/SURNOM : Le même Very Happy
ÂGE : Pareil !
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI : Toujours pareeeiiil !
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : J'vous kiff sa race de sa maman !! 8-)
LE CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Takeshi


Dernière édition par Satsuki Uematsu le Ven 18 Juil - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Satsuki Uematsu   Ven 18 Juil - 22:52

Déjà re-bienvenue ^^

Il y a des petits termes qui me déplaise dans la fiche comme le fait que tu parles de MMO, mais ça c'est mon côté chieur qui prend le dessus donc si tu pourrais modifier ce passage dans l'histoire je ne dis pas non, mais sinon tout est bien Wink

Fais juste attention avec le pouvoir de la gravité car il reste très puissant, mais Kira a du te faire un topo dessus.

Donc te voilà validé mademoiselle Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3101
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Satsuki Uematsu   Ven 18 Juil - 23:17

Re-Bienvenuuuuuuuue ~




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Satsuki Uematsu   Ven 18 Juil - 23:36

Voila j'ai changé MMO par manga ! =3

Merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Satsuki Uematsu   Sam 19 Juil - 17:56

Re-Bienvenue parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Satsuki Uematsu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Satsuki Uematsu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-