Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Mer 23 Juil - 21:19





Son attitude changea soudain : alors qu’il était simplement en train de siroter sa limonade sans vouloir se presser pour laisser quelques mots sortir de sa bouche, c’est un grand sourit qui vint s’étendre sur son visage avant de s’étirer. Cela réjouit le jeune garde du corps qui sembla enfin remarquer en face de lui quelqu’un de vivant et d’apte à converser avec un peu d’entrain, ce qui lui manquait quelques instants auparavant.

«- Si t'y tiens, tu peux m'appeler Panken. Puisqu'on joue au jeu du curieux, c't'à mon tour ! Tu l'as eu où ton maquillage naturel sous le n'oeil droit ? Et tu bosses dans quoi au juste pour venir traîner dans un bar mal famé le soir ? »

Ce changement d’attitude, même s’il était plaisant était cependant surprenant.. C’était donc cela une personne lunatique ? Ou bipolaire… Le jeune homme avait toujours eu du mal avec la différence entre ces deux notions mais en tout cas c’est comme s’il voyait deux personnalités différentes se succéder dans l’esprit de ce blondinet. Curieux personnage qu’il avait découvert en cette soirée, il avait bien fait de s’en soucier plutôt que de simplement rester dans son coin.

Les bras croisés sur lesquels il s’était appuyé, le regard vif et curieux, ce Panken était visiblement intéressé par Shin ce qui ne manqua pas de faire sourire ce dernier, s’étant enfin trouvé une occupation vivante et alerte. Ayant arrêté de tapoter de ses doigts sur la table, il laissa glisser son coude sur la table et posa son menton sur le dos de sa main avant de répondre à son interlocuteur.

« Panken… Un prénom peu commun mais ravi d’enfin le connaître. Pour faire court, cette magnifique marque c’est un coup de sabre qui commence à dater, on fait rarement ça consciemment. D’ailleurs, les petits triangles, c’est de naissance ? »

Quitte à jouer, autant le faire bien alors Shin n’allait pas se priver de jouer un peu, mettre du piment dans sa soirée. Ce n’est cependant pas pour autant qu’il allait se dévoiler, loin de là ses habitudes sauf avec certaines personnes et… un homme rencontré il y a 10 minutes était loin d’en faire partie. Il y avait cependant des choses qu’il considérait presque de notoriété publique, alors les dévoiler… C’était seulement dans la logique des choses on dira.

« Quant à mon travail… Garde du corps, tout simplement mais ce soir, pas de service sans quoi pas d’alcool mais de là à trouver un rapport avec ma présence ici, il y a une longue traversée. Non, la raison de ma présence ici est bien autre : déguster une boisson fraîche. D’ailleurs, je suppose que ce n’est pas pour la limonade que tu viens ici, si ? »

Il faisait bien sûr référence à l’altercation avec le vieux monsieur croisé plus tôt mais cela l’amusait et peut-être que par la même occasion, il comprendrait l’énigme du soir, celle du lunatique au couteau et du vieux monsieur louche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Jeu 24 Juil - 10:40

Je suppose que changer ainsi doit surprendre mon interlocuteur, mais j'avoue que pour une fois je m'en fiche. Ca ne veut rien dire, juste que je suis un peu lunatique, et puis voilà. Pas de quoi en faire tout un plat. Ou c'est la limonade qui me fait de l'effet. Après tout, il y a plein de gens qui changent d'avis comme de chemise sans avoir un parasite dans la tête.

- N'empêche que le Shin il préfère parler au "parasite" ! Regarde, il est tout content !
- Il sait pas à qui il a affaire, c'est tout.
- Au moins j'suis pas un autiste sociopathe moi.
- Non. T'es pire.
- Merci du compliment.
- C'en était pas un.
- Je le prends comme tel.

Je laisse tomber. De toute façon il a toujours ou presque le dernier mot. Et si l'autre est content d'avoir un abruti en face de lui, tant mieux. Ca me laisse tranquille. Enfin plus ou moins, je surveille quand même. Avec Panken, on sait jamais... Un coup de sabre pour la cicatrice, donc c'est bien un combattant. Les triangles ? Ah oui mes marques de naissance. C'est rare qu'on m'en parle, ce qui me dérange pas.

- J'aime sortir du lot. Tu serais surpris de voir à quel point les gens peuvent aimer se mutiler ! Ca ?

Il tapote un de mes "triangles" comme il dit avec un index.

- Yep de naissance, du vrai de vrai. Parait que ça vient du papy, qu'a eu plus de bol, lui c'était sur le torse, moins visible. Remarque ça me donne un certain charme j'suis sûr !

Qu'est-ce qu'il faut pas entendre... je soupire intérieurement. Enfin peu importe, la suite arrive vite. Garde du corps ? Il a quelqu'un à surveiller alors ? Non pas ce soir apparemment. Il veut juste passer son temps ici. Ya mieux comme coin pour boire un verre n'empêche, mais bon peut-être qu'il est venu ici en espérant un peu d'animation.

- Sympatoche ça, tu gardes les corps de qui ? Ya des jolies filles dans le lot de tes clients ?

Ben tiens, ça m'aurait étonné. Par contre essayer de savoir s'il est garde du corps dans une des familles ça non, c'pas important. Tellement moins que les filles.

- En même temps tu crois qu'il va répondre cash comme ça ? Il fait son gentil mais ça se voit que c'est pas un abruti, il va pas se dévoiler en deux secondes à n'importe qui.
- Tu reconnais donc que t'es n'importe qui, c'est bien.
- Non, mais comme j'ai ton physique j'ai forcément ton air.

Mon physique, mon physique, je souris pas comme ça. Et je me tiens pas non plus comme un type parfaitement à l'aise dans un bar mal famé et qui s'en fiche complètement de se faire agresser dès sa sortie.

- Hey elle est bonne cette limonade j'te signale ! Mais non, c'était pas le but premier. J'avais des trucs à acheter et c'est un bon coin pour ça ici.

Et que j'en rajoute avec un sourire amusé, presque moqueur. Il croyait que Panken lâcherait tous les détails facilement en une fois ? Aucune chance. Il a envie de jouer l'animal et de faire durer le plaisir tant que ça l'éclate. Il veut voir aussi jusqu'où Shin peut et veut aller pour obtenir un résumé complet de l'histoire du vieux pharmacien lourdingue.

- Mon tour maintenant ! Tu te bats à quoi, l'épée aussi ? Ou tu fais plus marrant et original ?

- Ne pense même pas lui demander un duel pour rigoler.
- Rho t'es pas drôle.
- Rien à foutre. Et de toute façon on est pas en état de s'amuser comme ça.
- Pas faux. Ok j'garde nos forces pour péter le vieux et ses potes dehors !
- ...

Pas exactement ce que j'espérais mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Jeu 24 Juil - 20:26





«- J'aime sortir du lot. Tu serais surpris de voir à quel point les gens peuvent aimer se mutiler ! Ca ?

- Yep de naissance, du vrai de vrai. Parait que ça vient du papy, qu'a eu plus de bol, lui c'était sur le torse, moins visible. Remarque ça me donne un certain charme j'suis sûr ! »

Intéressant et surtout curieux, une marque de naissance telle que ceci et surtout héréditaire, on ne croisait pas ça tous les jours à Quederla, même s’il y avait un bon nombre de spécimens et que vraiment s’étonner n’était plus qu’occasionnel. Et pourtant, ces deux petites marques restaient curieuses à observer et Shin ne doutait pas du fait qu’il n’ait pas été le premier à bloquer dessus quelques instants.

« - Hey elle est bonne cette limonade j'te signale ! Mais non, c'était pas le but premier. J'avais des trucs à acheter et c'est un bon coin pour ça ici. »

Le changement de registre de langage et d’attitude de ce jeune homme, Panken, était presque de plus en plus présent au fil des instants, où alors le garde du corps remarquait simplement plus le gap qu’il pouvait y avoir avec la personne avec qui il conversait quelques minutes. Il décida cependant, pour pouvoir se concentrer sur la conversation,  d’effacer un peu ce détail de son esprit tant que rien de flagrant n’arrivait sous ses yeux.

Ainsi donc il venait faire des courses dans un endroit tel que celui-ci ? Probablement de la contrebande dans ce cas, peu importe quelle était la nature de la marchandise. Cette hypothèse éveilla l’esprit de Shin qui était de plus en plus en train de se demander avec quelle personne étrange il avait eu l’idée de venir converser. Une chose était sûre : il n’était pas du tout le jeune homme qu’on pourrait croire à première vue, même si le sourire à la limite de la moquerie qu’il arborait en cet instant laissait un doute sur sa santé mentale.

«- Mon tour maintenant ! Tu te bats à quoi, l'épée aussi ? Ou tu fais plus marrant et original ? »

A ces mots, Shin esquissa un sourire : il avait presque sorti de son esprit que pour une fois il n’était pas venu affublé de la superbe compagne que constitue son épée et son fourreau. Mais aux cicatrices qu’on discernait sur son corps, il était en effet facile de deviner qu’il n’avait pas un travail tranquille ici, surtout en lui racontant l’origine de sa marque sur le visage. Même si Panken se fourvoyait sur la raison de cette dernière, il était intéressant de comprendre le cheminement qu’il avait fait pour lui poser cette question.

« A l’épée moi ? Plus ou moins, au sabre plus exactement mais il est mal vu de venir dans un bar tel que celui-ci armé, c’est généralement un très mauvais signe. »

Il n’était pas non plus sans défense, mais mieux valait ne rien transporter d’apparent pour faire court. Il avait eu la mauvaise idée de le faire quelque fois dans ce genre de bar mal famé, et il était facile d’en ressortir par une fenêtre avec quelques bleus voir pire le lendemain.

« Et dans ton cas ? Je me doute bien que toutes ces marques prêtes à se rouvrir sur ton corps ne sont pas dues à la cuisine que tu fais avec ton couteau, alors quel est ton métier ? »

Shin avait vu que l’homme en face de lui semblait maintenant jouer de ses réponses alors il n’allait pas se gêner pour en savoir plus, se disant qu’au point où il en était, Panken risquait d’en dire plus par lui-même que ce que Shin lui demandait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Ven 25 Juil - 9:54

Apparemment la question de l'armement amuse notre homme. Je vois pas trop ce qu'il y a de drôle dans ce genre de trucs mais bon je sais je suis un extraterrestre blablabla. Pas d'épée donc, enfin pas totalement, plutôt le sabre. Vu la mode, sans doute japonais. Allez savoir pourquoi, les lames de pirate sont moins répandues. Pourtant ça doit rudement bien trancher et elles ont un certain style. En tout cas, monsieur Sabre n'a pas son arme principale sur lui, mais bon comme il le dit si bien ça vaut mieux pour venir dans un endroit de ce genre. Encore que ça peut aussi servir de dissuasion, même si ya plus de chances que ça provoque des abrutis. Tout dépend de la façon dont on la porte je suppose. Il a sûrement une autre arme planquée quelque part, ça serait bête d'être garde du corps et de venir ici sans prendre ses précautions.

- Cool, quel genre de sabre ? T'as pas une tête de pirate, alors j'penche pour le bouffeur de riz numéro 2 de la planète.

Dire juste "japonais" ça coûtait trop cher... ?

- Non mais c'moins marrant c'tout.
- Qu'est-ce que c'est drôle, ah ah ah.
- C'pas parce que t'es de mauvais poil qu'il faut que tous les autres le soient aussi non mais oh ! Râle dans ton coin et laisse-moi m'amuser !
- Rêve pas, je surveille.

Bon cela dit il ne fait rien de bien méchant pour le moment. Mais c'est toujours quand on relâche sa vigilance que les ennuis déboulent, alors je préfère ne pas détourner mon attention une seule seconde. Ah la question du métier, fais gaffe à ce que tu réponds Panken. Hors de question de me faire passer pour un psychopathe, un assassin ou une connerie du genre.

- Faut pas croire, j'suis doué en plein de trucs, mais la cuisine en fait pas partie, ça serait pas crédible. Mais non c'pas ça, j'ai eu une p'tite altercation avec un client grognon. J'fais de la vente de vieilleries, pas exactement le boulot de mes rêves mais j'ai pas trop le choix en ce moment.

- Ya un abruti qui m'empêche de me reconvertir.
- Oui, il s'appelle Panken et a tendance à vouloir trucider les gens, d'où la reconversation impossible.
- Hey on peut taper dans un autre boulot sans tuer tout le monde ! Genre garde du corps comme ce type, ça peut être fun, surtout avec des jolies filles.
- C'est ça, laisse-moi un message après le bip et j'te rappellerai.
- Pffff gros naze.
- Biiiiip.

Je crois qu'en fait je suis tellement blasé que je me fiche de ressembler à cet imbécile ce soir. J'attends que ça passe, c'est tout. Et je surveille quand même.


Dernière édition par Ezreal Maxwell le Dim 3 Aoû - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Ven 25 Juil - 20:23





« - Cool, quel genre de sabre ? T'as pas une tête de pirate, alors j'penche pour le bouffeur de riz numéro 2 de la planète. »

Un…pirate ? C’est vrai qu’il n’avait pas précisé le type de sabre tant cela lui paraissait évident, pour sûr il ne se baladait pas ni se battait avec une de ces longues larmes courbées qu’on attribue aux corsaires des mers. Et puis, le nombre de pirates en Quederla ne paraissait pas bien élevé, même leur type d’arme ne se trouvait guère dans les forges qu’il avait visité, les gens préféraient acheter d’autres choses qui leur convenaient mieux et Shin les comprenait tout à fait, un sabre était par définition peu discret et plutôt spécial à manier pour qui n’avait pas pratiqué.

« Pas un sabre indien en tout cas, mais tu voulais sûrement dire japonais. C’est en effet un katana qui trône habituellement à ma ceinture. »

Esquissant un sourire, Shin s’amusait de la petite erreur effectuée par l’homme aux triangles sur les joues, la confusion était simple à faire et il n’avait pas manqué de tomber dans le panneau, faisant un raccourcis le menant à l’erreur. Cependant, le temps n’en était pas vraiment à en dire plus sur son arsenal : il n’était pas armé et pourtant la curiosité semblait avoir pris possession de Panken quant aux capacités de combat du garde du corps. Cherchait-il à l’analyser pour une raison ou une autre ou simple moment de curieuse folie ? A voir ses prochaines paroles, la deuxième option paraissait bien plus valable.

«- Faut pas croire, j'suis doué en plein de trucs, mais la cuisine en fait pas partie, ça serait crédible. Mais non c'pas ça, j'ai eu une p'tite altercation avec un client grognon. J'fais de la vente de vieilleries, pas exactement le boulot de mes rêves mais j'ai pas trop le choix en ce moment. »

Haussant un sourcil, ces paroles avaient quelque peu intrigué le garde du corps à propos de la fonction et du travail qu’effectuait l’homme en face de lui. Tout cela était peut-être exact, beaucoup trop de détails manquaient pour expliquer totalement son état et son être dans une histoire complètement crédible. Glissant sa main sous son menton, Shin comptait éclairer ceci tant que possible, pas de raison que ce Panken ne lui en dise pas plus au point où il en était.

« Des vieilleries ? Quel type, je suis bien curieux car je me doute bien que ce n’est pas pour des vases en terre cuite que tu as l’air d’être passée à deux doigts de la mort. Bien sûr, les gens sont fous par ici mais à ce point… »

Croisant ses jambes, le jeune homme se radossa confortablement à sa chaise et sorti une cigarette de sa chemise avant de l’allumer d’un coup de briquet. Vu la réputation du bar et ses fréquentations, ce n’est pas comme si ça allait déranger quelqu’un quant à son interlocuteur… Boah, il ferait avec. D’un signe de la main, il appela la serveuse pour retrouver un verre et ainsi déguster ce petit moment avant d’arborer un sourire espiègle pour re-interroger ce Panken.

« Du coup, vu votre état, vous pensez arriver à retourner jusqu’à chez vous en vie ? »

Les esprits semblaient toujours quelque peu échauffés autour d’eux et pour le coup, il se demandait vraiment s’il arriverait assez bien à manier de son couteau papillon pour se frayer un chemin en vie, surtout vu son état. Une simple étincelle suffirait à déclencher les hostilités.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Dim 3 Aoû - 19:05

Apparemment les mangeurs de riz numéro 2 de la planète ne sont pas les japonais mais les indiens. On aura appris quelque chose ce soir, même si je doute que l'autre abruti retienne l'information. Pas qu'elle soit spécialement utile mais bon...

- Indien, japonais, c'est pareeeil. Ca doit être cool à manier comme truc, t'as la version mini aussi ? Le wakitumachintrucmuche ?

Tu veux pas non plus qu'il te fasse un cours complet sur les samouraï ?

- J'veux bien moi si j'peux en avoir un en rentrant !
- Crève.
- Ben voilà on fait des efforts et on se fait jeter !

Au lieu de dire n'importe quoi, il ferait mieux de s'occuper de ce garde du corps un peu trop fouineur à mon goût. Enfin c'est sûrement de la simple curiosité, après tout Shin a bien dit qu'il venait là juste pour boire et sans doute passer le temps. Mais je n'aime pas trop qu'on fouille dans mes affaires. Pas que j'en ai honte, j'ai juste pas envie qu'on en sache trop. On sait jamais, s'il fait partie des Domae après tout ? On n'en sait rien. Et viens pas me dire "Relax" Panken !

- J'ai rien dit pour une fois... ouin.

En plus, ce type a l'air de soupçonner un truc louche alors qu'il n'y a absolument rien. Enfin... ok je sais pas trop ce que le client de l'autre fois avait en tête en m'achetant la marchandise, et je cherche pas à savoir, ça vaut mieux, mais c'est pas une raison pour penser tout de suite que c'est illégal. Non ?

- C'est plus du bric-à-brac qu'autre chose si tu veux mon avis. Mais yen a qui payent pour ça alors ça serait bête de pas en profiter. Dans ce cas précis attends que j'me rappelle... des trucs de filles me semble, style bijoux. T'imagines pas à quel point les gens peuvent être fous, j't'assure j'en ai croisés des perles dans le métier !

Ouais c'est clair il peut pas imaginer... heureusement pour lui. Tiens le voilà qui s'installe tranquillement, avec une cigarette au bec. Pas ça qui risque de déranger Panken. Je suis pas fan de la fumée mais bon je survis, et ça vaut mieux vu qu'en général ce genre de bar est très vite noyé dans un brouillard toxique de nicotine et autres saloperies. Il appelle la serveuse pour lui commander un autre verre et Panken en profite aussi sec. Je n'ai pas le temps de l'avertir qu'il demande une bière. Mouais...

- Juste une, c'pas la mer à boire quand même !
- Essaye d'en commander une deuxième et, crédibilité ou pas, je te dégage direct.
- Quel caractère !

Panken rend son sourire à Shin, pour sa part égal à lui-même, avec moquerie et une pointe de provocation même. Commence pas...

- Bien sûr, tu parles à Panken mon gars, pas à n'importe qui. Même avec deux bras en moins j'fous n'importe qui ko si j'en ai envie. Sauf si j'ai faim à la limite, là me faut quand même un bras sur deux.

Bon sang, qu'est-ce qu'il a besoin de faire son malin... je vais pas survivre à cette nuit je sens.

- T'inquiète je gère !

- Après si tu t'ennuis et que t'as envie de te défouler, dans ma grande bonté j'veux bien t'en laisser quelques-uns.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Mar 5 Aoû - 19:33





« - Indien, japonais, c'est pareeeil. Ca doit être cool à manier comme truc, t'as la version mini aussi ? Le wakitumachintrucmuche ? »

Décidemment, c’était une culture et une façon de s’exprimer bizarre qu’arborait ce jeune homme, à ces quelques paroles, Shin réfléchit alors quelques secondes le temps de figurer de quoi il voulait bien parler, et ne put retenir un sourire. Etait-il vraiment comme ça à l’habituel ? A le voir prendre un tel ton, il se demandait ce qui pouvait bien se tramer dans cette petite tête blonde.

« Un wakizashi ? Non pas vraiment l’utilité de ce genre d’arme… Tu t’y connais en armement ? »

Même si pour lui un sabre japonais court était un wakitumachintrucmuche, il semblait avoir la curiosité des armes, peut-être était-ce le genre de choses qu’il revendait après-tout à en voir la direction que semblait prendre son métier et cela pourrait toujours être intéressant si c’était le cas. Avec la connaissance des armes que Shin avait acquis au fil de longues années à travailler dans une forge, peu de choses lui étaient inconnues dans l’armement traditionnel mais il ne manquait pas de s’étonner quelques fois sur des armes d’une culture ou d’un genre… différent, qu’il s’agisse d’antiquités ou de nouveautés.

«- C'est plus du bric-à-brac qu'autre chose si tu veux mon avis. Mais yen a qui payent pour ça alors ça serait bête de pas en profiter. Dans ce cas précis attends que j'me rappelle... des trucs de filles me semble, style bijoux. T'imagines pas à quel point les gens peuvent être fous, j't'assure j'en ai croisés des perles dans le métier ! »

A l’entendre, il exerçait le même métier qu’un vulgaire brocanteur mais à en voir son allure et ses paroles quelque peu curieuses, il ne lui disait sûrement pas tout, loin de là. On ne se faisait pas presque occire pour quelques bijoux, ou tout du moins pas des bijoux conventionnels. Même si certaines femmes savaient se montrer hystériques pour de la bagatelle, et que certaines guerrières farouches trainaient en Quederla, cette histoire paraissait presque inventée de toute pièce mais impossible de le savoir tant l’air jovial qu’il arborait depuis peu ne laissait transparaître que peu de choses.

« Te faire mettre à mort pour des bijoux ? Eh bien, pourquoi ne pas ouvrir une boutique pour éviter ce genre de…tracas. Problème légal ? »

Ce Panken arborait un sourire presque narquois tandis que Shin commençait à se poser vraiment des questions sur la santé mentale et l’instinct de survie de cet homme. Tantôt frileux à l’idée de discuter, tantôt jouant des mots et des gestes, heureusement que Shin avait une certaine curiosité et un sang-froid exemplaire sans quoi le jeune homme serait déjà parti ou aurait fini de s’occuper du cas de cet homme.

«- Bien sûr, tu parles à Panken mon gars, pas à n'importe qui. Même avec deux bras en moins j'fous n'importe qui ko si j'en ai envie. Sauf si j'ai faim à la limite, là me faut quand même un bras sur deux.

- Après si tu t'ennuis et que t'as envie de te défouler, dans ma grande bonté j'veux bien t'en laisser quelques-uns.»

Haussant légèrement un sourcil,  c’est l’étonnement qui avait pris le dessus pendant quelques instants mais quitte à jouer, autant le faire à deux. Relevant la main et frottant son index contre son pouce, le jeune homme esquissa un sourire à l’attention de ce blondinet.

« Je veux bien m’occuper de quelques-uns si ça tourne mal mais… à la vue de mon implication là-dedans, c’est pas gratuit, après-tout c’est pas moi qui essaie de percer des mains. »

Eh bien… oui, pourquoi ne pas se faire quelques sous au passage ? Il n’avait pas l’air dépourvu de monnaie et puis le travail serait court et sûrement facile à la vue des piliers de comptoir que ce bar comptait. Le jeune homme par contre, c’était moins sûr qu’il arrive à filer entre les pattes de ces gorilles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Mer 6 Aoû - 10:32

Shin se contente du katana classique, sans son compagnon plus petit, dont je n'arrive jamais à me souvenir, waki-quelque chose. Je parle pas japonais moi. Cela dit, pour le peu que j'en ai vu, je trouve que les deux armes sont utiles lorsqu'on se bat en les maniant en même temps. Après, il faut dire que j'ai une préférence pour le combat à deux lames, alors forcément... même si les miennes sont des dagues, enfin étaient, une épée et une autre plus petite, ça doit passer aussi.

- Hey pourquoi tu penses au passé ? C'est toujours les dagues naméo ! Oublie pas qu'on a du Elementis à exploser bientôt !
- Ouais ouais...
- T'as promis !

Ok ok, SONT des dagues, voilà, comme ça il est content. Quant à s'y connaître en armement... question maniabilité et pratique, rien de plus ou de moins. J'ai déjà touché à des épées mais c'est pas vraiment ma tasse de thé. Trop long. La portée est intéressante, on a moins besoin de s'approcher, mais c'est plus lent je trouve et moins évident à manier, à moins d'avoir une grande force physique, surtout si on en veut deux en même temps. Et je n'ai pas cette force-là. Le reste... je connais juste ce que je trouve, je sais reconnaître un arc d'un chakram et définir la qualité d'une arme. Ca s'arrête là. Alors bon...

- Ca dépend à quel niveau. Mes chouchouttes restent les dagues, ya de ces petites merveilles, et quelle grâce quand on les manie aaaah...

Le voilà qui prend un air rêveur de grand gamin en train de déguster la glace qu'il a mis toute l'après-midi à obtenir en harcelant ses parents. Soupir, soupir... Puis il rigole avant de hausser les épaules et de faire un geste de la main, semblant dégager une question sans importance.

- C'était pas de la gnognotte ces bijoux, tu t'rends pas compte de la valeur que ça peut avoir ces bêtes-là. Une boutique ? Tu parles, c'est emmerdant à souhait. Rester toute la journée derrière un comptoir à attendre que les gens viennent ? Très peu pour moi, faut que je bouge ! Et puis tu m'feras pas croire que ya jamais d'agression dans un magasin. Aucun intérêt.

Pour une fois je suis plutôt d'accord avec lui. Que ce que je fasse soit totalement légal ou pas, je m'en fiche un peu, j'aime ça, surtout pour le côté exploration et fouille. La vente n'est qu'optionnelle, c'est surtout pour avoir de quoi manger. Tenir une boutique m'ennuierait au plus haut point, et de toute façon je n'ai pas les moyens d'acheter un local, ni de le louer, encore moins d'engager quelqu'un pour vendre à ma place. Ca ne m'intéresse pas. Je préfère encore risquer de temps en temps ma peau.

- Ouais c'est plus excitant ! Et en prime on peut leur taper dessus quand ça arrive !
- Je fais pas ça pour ça j'te signale.
- Pfeu à d'autres. Tu peux faire ton gentil devant les autres, ça prend pas avec moi, j'te connais mon p'tit père ! T'es loin d'être un ange, aussi blondinet sois-tu.

C'est ça. J'ignore. Ya plus important, notamment cette histoire de survie actuelle. A la place de Shin, je pense que je me serais bien moqué de Panken et de ses grands airs, mais je suppose que c'est surtout parce que je connais mieux l'animal. Lui a plutôt l'air surpris par ses paroles et sa proposition de taper du méchant ensemble. Et puis il rentre dans le jeu avec un sourire, en quémandant de l'argent... Ca c'est bien mal nous connaître, mais je ne vais pas lui en vouloir puisqu'effectivement il ne sait pas qui on est.

Panken éclate de rire avant de récupérer sa bière gentiment apportée par la serveuse, à qui au passage il fait un clin d'oeil et un sourire de charmeur qui la fait un peu rigoler. Il s'enfourne une bonne gorgée, ça raffraîchit et c'est plutôt agréable dans la chaleur du bar, puis revient à son interlocuteur.

- C'était de la légitime défense, naméo. Et voilà on propose à quelqu'un de s'amuser à deux et on se fait réclamer du fric ! C'est dingue ça, on vit vraiment dans un monde capitaliste où chacun se bat pour le moindre petit sou, sans aucun esprit d'équipe ou de fun. Cruel destin que d'être condamné à évoluer dans un tel univers...

Quel cinéma... il peut tout aussi bien dire simplement qu'il est hors de question de payer quelqu'un pour faire un truc dont on peut s'occuper nous-mêmes. Plus ou moins bien.

- Enfin tant pis, de toute façon on ne peut rien attendre des gens. Ca sera jamais qu'une non assistance à personne en danger de plus. Ca illustre bien à quel point ce monde cruel est sans pitié et comme personne ne respecte les lois, même les plus élémentaires. Alala... c'est ben triste tout ça.

C'est qu'il ferait presque de la peine aux gens ce pauvre petit. D'ailleurs la serveuse lui lance un regard un peu soucieux. Même si elle n'a sûrement rien entendu à toutes ses bêtises, il a pris son air de chien battu tristounet, contraste saisissant avec la seconde précédente.

- Bon on a assez attendu, on s'en va.
- Hey j'finis ma bière avant !
- Alors grouille de la gober et on se casse.
- Ouais ouais, minute papillon, sinon tu vas tomber raide mort au premier pas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Sam 16 Aoû - 15:15





« - Ca dépend à quel niveau. Mes chouchouttes restent les dagues, ya de ces petites merveilles, et quelle grâce quand on les manie aaaah... »

Shin se demandait de plus en plus en face de quel énergumène il était à mesure que ses paroles doublées de mimiques l’animaient au fil de la conversation. A en voir son air d’extase alors qu’il parle de ces dagues, rien ne servait d’imaginer ne serait-ce qu’un seul instant avoir une discussion d’un type plus intellectuel. Et pourtant, cela n’avait même pas l’air d’être l’alcool puisqu’il s’était mis dans cet état sans même prendre une goutte, ce Panken était bel et bien une curiosité dans son genre.

Le voilà qui déblatérait à propos de boutiques, de valeur de bijoux et d’autres choses, éludant assez bien l’interrogation majeur à ce propos et les zones de vides concernant vraiment la… légalité de ses activités et leurs natures surtout.. En arrivant dans un bar dans cet état et d’un petit état de folie assaillir des tables au couteau, il y avait très certainement anguille sous roche. Shin se contenta d’hocher la tête, un petit sourire au coin des lèvres.

Alors qu’il finit sa bière, draguant au passage la serveuse dont le jeune homme semble se délecter, le blondinet s’offusque dans tout un déluge des paroles trop sincères pour être vraies et ne semblant que si peu correspondre à ce que ce personnage inspirait à Shin.

«- C'était de la légitime défense, naméo. Et voilà on propose à quelqu'un de s'amuser à deux et on se fait réclamer du fric ! C'est dingue ça, on vit vraiment dans un monde capitaliste où chacun se bat pour le moindre petit sou, sans aucun esprit d'équipe ou de fun. Cruel destin que d'être condamné à évoluer dans un tel univers...

- Enfin tant pis, de toute façon on ne peut rien attendre des gens. Ca sera jamais qu'une non assistance à personne en danger de plus. Ca illustre bien à quel point ce monde cruel est sans pitié et comme personne ne respecte les lois, même les plus élémentaires. Alala... c'est ben triste tout ça.»

Et pourtant… dans la vie, quand on est bon à quelque chose, autant le faire payer ou avec une très bonne raison.. Enfin, tout cela posait forcément des considérations morales quant à sa notion de bonne raison, de bien et de mal mais pour le jeune homme, cette question s’était déjà réglée il y a bien longtemps vis-à-vis de son travail et la proposition de ses services. Cela lui avait permis de bien s’en sortir et puis, on ne remplit que rarement tout ce que l’on désire lorsqu’on se trouve sans le sous dans la rue.

« Tu sais.. lorsque la personne se met elle-même en danger, il est bien beau de parler de cruauté mais je doute que peu de monde ait envie de sauver un petit lapin souhaitant aller rencontrer les loups. »

Les métaphores animal, pourquoi pas après-tout et quand bien même cela ne conviendrait pas trop au jeune homme s’il se sentait comparé à ce petit lapin mais cela importait peu. Avec les gens qui regardaient leur petit manège d’un air de plus en plus curieux, l’un deux n’allait sûrement pas tarder à venir leur… adresser la parole, s’ils n’attendaient pas déjà dehors. A cette pensée, Shin reposa son verre sur la table avant de s’adosser à nouveau sur le dossier de sa chaise.

« Enfin bon… On pourrait dire que pour cette fois c’est une démonstration s’il y a du grabuge dehors comme ça, un futur échange de bons procédés serait tout à fait envisageable. »

Si ce jeune homme avait tendance à se mettre dans ce genre d’embuches, il pourrait être utile pour le futur de se le garder sous le coude et pourquoi pas d’en savoir un peu plus sur ce qui l’entourait. En ces temps de bazar, élargir ses relations en Quederla ne pouvait souvent être qu’une bonne chose.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   Sam 16 Aoû - 15:54

Panken s'occupe de la bière, la finissant sans se presser le moins du monde, faisant toujours de l'oeil à la serveuse quand elle passe, alors que Shin semble prétendre qu'on se met limite volontairement en danger. Je suppose qu'avec tout son charabia, l'abruti de service ne l'a pas convaincu, alors que techniquement parlant il a lui pourtant dit la vérité. Comme quoi l'art et la manière de parler peuvent changer la vision qu'on a d'une situation.

- Laisse tomber, il nous aidera pas, on y va.
- Mais si, tu vas voir, mon regard adorable met juste un peu plus de temps à agir sur les mecs.
- Ben voyons.

Et après Naeryan se demande pourquoi je refuse catégoriquement de le laisser faire ce qu'il veut... pff. Limite s'il passe pas pour la victime en plus.

- Sauf que ce sont tes loups qui sont venus choper ton petit lapin les premiers, il y est pour rien lui ! Il s'est juste défendu. Et puis faut se méfier de ces bestioles, ça peut être super vicieux malgré leurs airs de civet.

Et encore un clin d'oeil un peu provocateur pour monsieur le garde du corps. Mouais, lapin ou pas, civet ou en broche, je ne compte pas foncer chez les loups pour ma part. Le seul problème, c'est que ce sont eux qui risquent d'attendre à la sortie, mais il ne s'agit même pas des mêmes. Là, c'est juste probablement des amis du vieux qui n'aime pas se faire un peu bousculer. Ca donne souvent envie aux gens qui n'ont rien à voir dans l'histoire de s'incruster pour le plaisir d'une bagarre d'un soir. Ca se sent dans l'air, et ça se voit dans les regards des autres clients. Il est grand temps de se tailler.

Tiens Shin semble avoir été... je ne dirais pas convaincu, parce que c'est sûrement pas le cas - faudrait être totalement con pour se laisser persuader par Panken - disons amené par la force d'une réflexion inconnue à revoir sa proposition. Il est ok pour une démonstration... pourquoi pas. Tant que je ne lui dois rien hein, ça me va. Encore qu'il sous-entend une sorte d'échange. Hum... je n'aime pas avoir des dettes, mais s'il s'agit juste d'un service pour un autre, étant donné ma situation, je pense que je peux faire un effort. L'autre a beau faire son mariole, je ne suis pas en super état pour combattre un groupe de types baraqués, même s'il n'y en a que deux ou trois. Un coup de main ne peut qu'être appréciable et augmenter mes chances de survie.

- Tu vois tu vois j'te l'avais dit que ça marcherait !
- C'est sûrement pas tes yeux doux qui l'ont fait changer d'avis.
- Pfeu t'es juste jaloux parce que t'y arrives pas.


C'est ça. Maintenant on y va, avant qu'il change d'avis. Panken hoche un peu la tête et lèche les dernières gouttes de bière et laisse la somme correspondante sur la table, à côté du verre. Puis il se lève et s'étire le dos longuement, faisant fi de la douleur des muscles encore en sale état. Je grimace intérieurement à sa place.

- Ca roule ! Tant que tu m'mêles pas aux Domae, j'peux rendre à peu près n'importe quel service, j'suis pas restreint à la garde de corps.

Mais qu'est-ce qu'il a besoin de dire ça cet abruti ? Oh purée... je soupire, allez c'est fait, on s'en fiche, on se barre, on casse la tête aux gens qui peuvent vouloir s'occuper de la nôtre et on va se coucher. J'en ai assez de cette soirée à un point inimaginable.

- Dans ma grande bonté, j'te laisse passer devant. S'ils sont juste à la sortie, j'aurais un peu d'effet de surprise à exploiter !

Avec son grand sourire encourageant bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fin de soirée...reposante ? [PV Ezreal Maxwell]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-