Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Ven 8 Aoû - 20:23




Le phare


Thaddeus aimait son nouveau rôle au sein de la Confrérie. C’était beaucoup plus efficace d’être sur place que d’être dans un hôpital où parfois, par simple manque de temps, quelqu’un qui aurait pu être sauvé mourrait. Et cette idée d’enfin ramener la paix à Quederla faisait vibrer son âme jusqu’à la transcendance. Une idée qui pour laquelle il devait se battre sans relâche, sans penser à lui-même. Il pensait aux autres, aux générations futures. Et surtout il pensait à Meiji.

Commencer une guerre est plus facile que d’en arrêter une et si jamais ils réussissaient, il n’en serait que trop fier. Mais cela n’était pas prêt d’arriver, surtout avec l’escalade de violence qui rongeait les Familles de la ville. Lui et les autres médecins affiliés à la Confrérie en avait plein sur les bras. Sans compter les heures qu’i devaient faire à l’hôpital et dans la clinique qu’il avait installé chez lui. Le jeune médecin avait beau se sentir au bout de rouleau, il refusait de prendre du repos. Il ne pouvait simplement pas partir alors que la Guerre faisait rage et refuser de donner ses soins aux gens qui en avaient besoin.

Mais surtout, Meiji lui manquait horriblement. Trouver le temps de la revoir n’était pas simple et tous les deux avaient du pain sur la planche. Il savait qu’elle était une assassin hors pairs, mais l’idée qu’elle puisse être si douce avec lui et que peut-être ceux qui étaient sur sa table d’opération avaient peut-être été saigné à blanc par elle…Il ne savait pas quoi penser. Il ne pouvait pas s’empêcher de lui en vouloir, mais il l’aimait au-delà des mots et le jeune homme savait que rien ne pourrais changer ce qu’il ressentait pour elle. Sauf Meiji elle-même.

Cette journée-là, il venait de terminer l’opération sur un Élémentis qui s’était fait planté une hache dans la poitrine par un Domae. Arrivé juste à temps, Thaddeus avait pu le sauver. Lorsqu’on arrivait dans le phare, il fallait descendre l’escalier en colimaçon et le deuxième niveau du sous-sol était là où  se déroulaient toutes les opérations, tandis qu’au troisième les patients qui devait être alité occupaient l’endroit. Thaddeus, une fois l’opération complètement terminé, envoya son assistant au troisième pour déposer l’Élémentis blessé dans un lit. Une fois cela fait, il autorisa son assistant à quitter, il resterait ici pour nettoyer les lieux.


Thaddeus rempli au seau d’eau chaude pour y tremper la serpillère, puis commença à laver le plancher du deuxième niveau. Un effluve de fer se dégageait de l’endroit, mais Thaddeus était dorénavant insensible à l’odeur du sang. Il en voyait et sentait tous les jours. Lui-même devait sentir le sang tellement il passait son temps ici. Pour l’instant, le phare était calme. Il n’y avait peut-être même plus personne.  

Après que tout soit lavé, Thaddeus rangeant le tout et sorti du phare par un passage connu seul des membres de la Confrérie. Sous la terre, le tunel avait une odeur de moisi et l'air y était horrible humide. Si l'endroit n'était pas facile d'accès il était néanmoins extrêmement difficile à trouver pour les non initiés. Pour avoir entreprit de traverser le passage plusieurs fois, le jeune médecin le connaissait par coeur et rapidement il se trouvera au dehors. Il était sur la plage et après avoir été enfermé dans le phare durant des heures il n'avait qu'une envie : se jeter à la mer pour ôté l'odeur de sang de ses vêtements. Il enleva ses chaussures et ses bas et c'est tout habillé qu'il plongea dans l'eau.


Codage by TAC


Dernière édition par Thaddeus Joplin le Lun 11 Aoû - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Dim 10 Aoû - 21:16




Meiji avait encore passé sa journée à traquer... A tuer. Elle n'en ressentait plus autant de plaisir elle ne savait pas pourquoi... Quelque chose lui échappait, elle avait pourtant toujours adoré ça non ?

Elle repensa à ce qu'il s'était passé avec Bad Wolf... Elle voyait là la cause de son malaise. Elle avait raté son assassinat et jamais elle n'aurait voulu que Thaddeus la voit dans cet état... Elle était abominable, folle de rage et physiquement plus affaiblie que jamais. D'ailleurs son bras était encore bandé, elle avait dû porter une attelle quelques jours, la paralysie avait duré.

Insatisfaite de sa traque, elle décida alors d'aller se promener au niveau du port, elle retira ses rangers et les prit en main, faisant glisser ses pieds dans le sable pour aller doucement sur la plage. Elle marchait près de l'eau, sentant l'eau venir lécher ses pieds et elle soupira d'aise. Elle repensa à celui qu'elle aimait tant... Ils se voyaient si peu... Il disait avoir du travail alors elle le laissait, mais il lui manquait à chaque instant.

En fait, elle ne le croyait pas vraiment... Elle se disait qu'avec ce qu'il avait vu d'elle... Il la fuyait peut-être sans oser la quitter. Qui oserait quitter une tueuse sanguinaire ? Elle l'aimait... Oh oui, elle l'aimait plus que tout, elle donnerait sa vie pour un seul regard de lui, mais elle avait tellement peur de le perdre. Il avait vu ses faiblesses les plus profondes, il l'avait vu verser ses premières larmes... Elle l'avait laisser voir et même toucher ses cicatrices (et elle ne parlait pas des deux qui ornaient son visage), les cicatrices de son âme... Il était le seul à la connaître vraiment et pour cela, il était sa seule véritable faiblesse. S'il la laissait, elle ne s'en remettrait pas.

Elle s'arrêta alors et se plaça face à la mer, regardant les vagues un instant, sortant de ses pensées. Puis elle se retourna vers le phare. Il était immense, elle se demandait si quelqu'un y vivait... Il surplombait tout de sa grandeur pourtant il semblait si lointain de là où elle était. Elle ne s'y attarda pas malgré tout, continuant sa route. Des bateaux approchaient du port et elle les regarda arriver, plantée là, sur le sable.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Lun 11 Aoû - 18:00




Le phare


Ses cheveux blonds luisirent au soleil lorsqu’il émergea de l’eau pour reprendre sa respiration. Il était mort de fatigue et l’envie de faire des longueurs dans la mer ne se manifesta pas. Thaddeus se laissait emporter par le courant, ses vêtements flottants doucement autour de son grand corps alors qu’il regardait le ciel. Il ne pensait plus à rien.

Ses yeux jaunes se penchèrent sur la ville alors que les vagues l’emportaient doucement aux larges des côtes. À l’horizon il voyait distinctement certains édifices plus imposant, comme le lycée et le casino ainsi que plusieurs formes plus petites : des maisons et des commerces. Après tout ce temps passé ici, malgré tout, il n’aimait toujours pas cette ville autant que certains habitants. Mais s’il pouvait, lui et la Confrérie, amené la paix à la ville, il l’apprécierait sans doute beaucoup plus. Car la Guerre transformait les gens, en pire.

Il frémissait encore en repensant au regard de Meiji, lorsqu’elle s’était battu contre Kira Seryk et son allié. Ça avait été si douloureux à voir qu’il en avait encore mal, le visage de Thaddeus se crispant de douleur à la seule pensé de cette vue horrible. Elle n’était plus celle qu’il avait connu à ce moment-là, elle était une autre dont il ne savait rien.

~~

Le jeune homme se laissa couler de nouveau sous la surface. Sous son regard jaune, le fond marin était noir, sombre et froid. Son visage s’assombri de nouveau. Les profondeurs de la mer ressemblaient à la Meiji qu’il ne connaissait pas. Comme un grand recoin de son âme qui était obscure et ténébreux auquel il n’avait pas accès, auquel il ne pouvait imaginer son immensité. C’est l’inconnu et c’était épouvantable. Dans le silence de la mer, il y resta jusqu’à perdre le souffle, jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus de regarder le noir et il remonta à la surface et inspirant et en crachant de l’eau. Sa main dégagea ses cheveux blonds de son visage et il cligna des yeux pour retrouver sa vision. Devant lui, le soleil déclinait doucement. Ses rayons et sa lumière donnait une teinte rosé et magnifique aux nuages. La lumière donnait à l’eau son aspect lumineux aux vagues et à la mer qui avaient l’air de   briller, et c’était magnifique. Thaddeus se dit que c’était ce paysage qu’il voyait lorsqu’il voyant la Meiji qu’il connaissait, et qu’il aimait au-delà de tout. C’était merveilleux et chaleureux. Il respirait et pourtant ça lui coupait le souffle de l’aimer comme ça.  Thaddeus se souvint de la première fois où il avait été convaincu de sa bonté, lorsqu’elle s’était réveillée chez lui après qu’il l’eut soigné et qu’elle avait joué avec son chat. Un être monstrueux de pouvait pas jouer avec un chat comme elle le faisait, c’était-il dit à ce moment là et il le croyait toujours. En y repensant, il eut un petit sourire.


~~

Thaddeus se retourna pour regarder la ville. Sur la plage, il y vit une silhouette qu’il connaissait trop bien. Ces cheveux blancs et ces bottes de ranger appartenaient à Meiji.

Figé et surtout sous le choc de la voir ici, il ne fuit pas pour échapper à son regard. Mais il ne dit rien non plus. Il la regardait, comme une vision qu’on a peine à croire. Il savait que si elle le voyait ici, alors qu’il était normalement en train de travailler, il ne lui arriverait rien de bon. Mais, il ne pouvait pas fuir, il en étant incapable. Il aurait voulu hurlé son nom et la prendre dans ses bras. Ça faisait si longtemps…
 
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Mar 12 Aoû - 0:56




La jeune femme continua un instant son chemin, marchant sur le sable. Elle remarqua alors une silhouette dans l'eau. Quelqu'un se baignait ? Vraiment ? Elle s'en rapprochait en marchant et la silhouette semblait regarder dans sa direction.

Elle continua à marcher retira sa veste, la posant sur son bras qui tenait ses rangers. Plus elle s'approchait plus elle semblait distinguer des cheveux blonds qu'elle connaissait trop bien. Elle s'arrêta alors... Non... Elle devait se tromper... Il lui avait dit qu'il travaillait aujourd'hui... Il devrait être à sa clinique non ?

Plus elle s'approchait, plus elle réalisait que... Oui, c'était clairement lui. Son cœur s'emballa, il lui fit mal. Pourquoi lui avait-il mentit ? Avait-elle eu raison ? Il lui en voulait... Il ne l'aimait plus ? La fuyait-il ? Elle s'arrêta à quelques pas non loin de là où il se trouvaient et ils se regardèrent. Elle posa une main sur son cœur, il lui faisait mal.

-Qu'est-ce que tu fais là ? Demandât-elle d'une voix étranglée et triste

Elle se sentait trahie... En fait elle ne savait même pas pourquoi elle lui posait la question... Elle le fixa avec tristesse un instant et recula de quelques pas.

-Non tu sais... Ne réponds pas j'ai compris... Si tu ne voulais plus me voir tu pouvais au moins me le dire en face au lieu de me faire croire que tu bossais pour que je te laisse tranquille...

Elle se retourna alors, pourquoi lui parler plus que ça ? C'était la preuve la plus claire qu'elle aurait pu avoir des inquiétudes qu'elle avait. La tristesse l'avait envahie et son cœur était serré comme jamais, ses yeux emplis de larmes qu'elle contenait. Il n'y avait que lui pour lui faire un tel effet.

-Je te laisse tranquille pour 'travailler' du coup... Tu n'entendras plus parler de moi

Elle commença donc à s'éloigner, retournant sur ses pas. Elle n'avait pas l'intention de rester là après ça... Elle lui avait pourtant dit... Il n'avait pas voulu la croire... Elle était un monstre... Un pourtant elle l'aimait tant. Elle se sentait dévastée, comme si on venait de la plaquer au sol pour lui sectionner chaque membre et de lui attraper le cœur pour le serrer avec force.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Ven 15 Aoû - 3:52




Le phare


Alors qu’il était toujours dans l’eau il vit sa bien-aimée s’approcher vers la mer. C’est lorsqu’il vu Meiji porter une main à son cœur d’un air abattu qu’il sut que ce qu’il venait de faire lui brisait le cœur et il s’en voulu horriblement.


-Qu'est-ce que tu fais là ? Demandât-elle d'une voix étranglée et triste.

Le ton qu’elle avait pris…Cela lui brisa le cœur. Mais elle avait toutes les raisons d’être en colère contre lui.

-Non tu sais... Ne réponds pas j'ai compris... Si tu ne voulais plus me voir tu pouvais au moins me le dire en face au lieu de me faire croire que tu bossais pour que je te laisse tranquille...

Une douleur aiguë transperça le cœur du jeune médecin. Il était amoureux d’elle. Comment pouvait-elle penser qu’il ne voulait plus la voir. Tous les jours il pensait à Meiji, s’en était obsédant mais il ne pouvait rien y faire. Sans nul doute qu’elle était blessée par ce qu’il ne lui avait pas dit, il restait que ce qu’elle venait de dire lui faisait tout aussi mal et de nouveau son visage se crispa de douleur.
Malgré tout, il regagna le rivage. Elle était là, devant, lui, meurtrie par sa faute et il ne pouvait pas l’accepter. Il ne pouvait pas la laisser. Et alors qu’elle lui tourna le dos et s’éloignait de lui, il se mit à nager plus vite et il regagna le rivage alors qu’elle disait encore :

-Je te laisse tranquille pour 'travailler' du coup... Tu n'entendras plus parler de moi.

Le sable lui collait aux pieds et sa crinière de cheveux blonds était gorgé d’eau, et quand à sa chemise blanche et ses pantalons ils lui collaient à la peau. Son visage était celui de quelqu’un qui a peur. Véritable, on aurait dit un naufragé.

-Meiji, attend! Dit-il, presque en panique.

Thaddeus s’élança à sa poursuite et arrivé à sa hauteur il lui prit le bras.


-Je t’ai menti, c’est vrai. Et je n’aurais jamais dû, il, solennellement. Mais ne crois surtout pas que c’est parce que je ne t’aime pas. Au contraire, tu le sais bien que je t’aime. Non?  

Il ne l’avait pas vu depuis longtemps et de la voir si près de lui, il senti son cœur battre plus fort. Jamais il ne voulait la voir triste.

-…Meiji,  tu me manques…






Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Ven 15 Aoû - 16:32





Il avait regagné le rivage lorsqu'elle se tourna pour partir. Jamais elle n'avait autant souffert. Alors c'était ça l'amour ? Ça faisait aussi mal ? C'était aussi douloureux ? Elle se forçait à avancer sans se retourner vers lui, sans flancher. Elle avait l'impression que ses jambes ne la supporteraient plus, qu'elle allait vaciller et tomber.

-Meiji, attend! Entendit elle alors derrière elle.

Elle serra les poings. Si elle se retournait, si elle voyait son visage, elle ne tiendrait pas, elle l'aimait, plus que tout au monde elle l'aimait et c'était pour cela qu'elle avait mal, la trahison était la pire chose qu'il pouvait lui faire.

Elle sentit alors la pression de la main douce de Thaddeus se refermer sur son bras. Son cœur fit un bond et elle lâcha ses chaussures. Il voulait encore la torturer un peu plus ? Pourquoi ?...

-Je t’ai menti, c’est vrai. Et je n’aurais jamais dû, dit-il, solennellement. Mais ne crois surtout pas que c’est parce que je ne t’aime pas. Au contraire, tu le sais bien que je t’aime. Non?  

Entendre ces mots de sa bouche lui fit un effet étrange. Elle voulait le croire, elle y croyait... Elle savait qu'il l'aimait et sa voix trahissait tout ce qu'il ressentait pour elle.

-…Meiji,  tu me manques…

Elle se retourna alors vers lui et le regarda. Ses yeux étaient encore emprunts de tristesse, elle avait mal. Pourquoi lui avait-il fait ça ? Elle le méritait ?

-Si je te manquais tant que ça... Pourquoi je te retrouve dans l'eau alors que tu es censé travailler ?

Elle se défit doucement de son emprise, l'incompréhension se lisait dans son regard. Il avouait lui avoir mentit, mais pourquoi ? POURQUOI ?!

-Je t'ai dégoutté à ce point ? Demandât-elle en le fixant

Elle baissa les yeux et recula doucement d'un pas. Si elle le regardait plus longtemps elle ne saurait pas comment réagir, déjà que son cœur avait du mal à supporter tout ça.

-Dégoutté au point que tu veuille m'éviter ? Pourquoi tu me fais ça ?

Elle releva doucement ses yeux légèrement humides malgré ses sourcils doucement froncés.

-Je te l'avais dit... je t'avais prévenu de ce que j'étais... Tu étais conscient de la personne avec qui tu t'engageais, je ne t'ai jamais mentit, que ce soit sur mon travail, sur ce que je faisais au dehors, sur ce que j'étais ou sur ce que je ressens pour toi. Alors pourquoi tu me fuis ? Tu n'imaginais pas que ce puisse être aussi horrible ? Que je puisse être aussi sanguinaire ? Et pourtant... Tu es bien la seule personne qui me rende telle que je suis avec toi.

Elle remit doucement sa veste et essuya prestement une larme qui s'apprêtait à couler

-Je t'aime... Mais si ce que je suis te répugne à ce point, je ne te forcerais pas à me supporter plus longtemps

Elle tentait de contenir sa voix qui laissait paraître une tristesse flagrante. Sans fierté, elle se serait jetée dans ses bras, elle aurait pleuré comme jamais. Mais elle n'y parvenait pas, elle avait peur qu'il la repousse, qu'il la déteste plus qu'il ne le disait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Sam 16 Aoû - 5:41

Oups


Dernière édition par Thaddeus Joplin le Lun 18 Aoû - 13:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Sam 16 Aoû - 18:24





Après sa tirade, le jeune homme la regarda encore de ses magnifiques yeux jaunes, il avait l'air mélancolique et au fond d'elle, elle s'en voulait déjà de l'avoir rendu ainsi mais... Elle avait tellement mal.

-…Meiji. Dit-il doucement, la tristesse de sentant dans sa voix

Le jeune homme avait la gorge sèche et serré de tristesse.

-Je ne te fuis pas. Depuis des jours je voulais te revoir. Tu sais que je t’aime, plus que n’importe qui. Tu es la seule personne qui me reste et je ne veux pas qu’on se perde. 

Elle non plus ne voulait pas le perdre, il était le seul qui la rendait ainsi. Elle avait beau apprécier Raiden, elle n'aurait jamais pu ressentir tout ça sans Thaddeus. L'amour, la tristesse, la colère et le désespoir, tout en même temps.

-Jamais je ne te fuirais. Je serai le pire des salauds en faisant une chose pareille. Me crois-tu aussi faible? Je ne fuis pas et je ne te laisserais jamais tomber, sauf si me le demande. Je ferais n’importe quoi pour toi Meiji. 

Il se posa une main sur le visage et elle sentit qu'il allait lui avouer quelque chose qui l'embêtait profondément. Elle eu peur en cet instant, très peur de ce qu'il allait dire.

-J’étais très, très occupé. Je travaillais, mais ni chez moi, ni à l’hôpital. Il y a quelques temps, avant que tu attaques cette femme aux cheveux roses, un homme est venu me voir, me demandant de me joindre à la Confrérie afin d’amener la paix à la ville.

Il regarda alors la jeune femme, attendant apparemment sa réaction. Elle haussa les sourcils, surprise. Alors... Il travaillait pour la Confrérie ? Jamais elle n'aurait pu imaginer ça...

-Et j’ai dis oui. Et c’est ce que je faisais.

Médecin de la Confrérie... Et s'il se retrouvait sur le champ de bataille ? Pris entre deux lames ? Son visage se mit à trahir sa peur ainsi que sa honte de l'avoir accusé ainsi.

-Désolée d'avoir pensé que... Tu ne voulais plus de moi. Comment aurais-je pu imaginer ça ?

C'est vrai... Thaddeus ? Dans la confrérie ? Comment aurait-elle pu se serait-ce que l'imaginer un instant. Elle baissa les yeux, honteuse, elle regrettait tellement.

-Excuse moi mon amour je... Je ne pensais pas...

Elle releva alors les yeux vers lui.

-Mais tu te rends compte que... Tu risque de croiser des Elementis qui se ficheront de savoir qui tu es et ce que tu fais

Oui, elle avait peur comme jamais. Thaddeus était un médecin, pas un combattant, il ne pourrait pas lutter contre les Elementis qu'elle avait formé ou qu'elle voyait travailler. Il allait falloir qu'elle sévisse auprès de ses hommes pour ne pas qu'il le touche.

-J'ai peur de te perdre

Elle était sincère, cette nouvelle l'avait sonnée, il faudrait qu'elle le surveille, qu'elle le protège. Mais avant tout...

-Qui est-ce qui t'as recruté ?

Elle voulait savoir, elle ne lui ferait rien mais elle voulait absolument savoir qui avait amené Thaddeus à rentrer dans la Confrérie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Lun 18 Aoû - 13:31




Le phare


Thaddeus avait toujours son visage stoïque devant Meiji, mais il sembla se détendre. Il avait eu si peur qu’elle prenne mal la nouvelle. Qu’elle se dise qu’il était désormais dans un clan ennemi. Se séparer d’elle lui aurait fait trop mal continuer.

-C’est Aoki Thanatos. Il est venu quelques temps après notre…nuit ensemble, dit-il avec les joues légèrement rouges. Il m’a dit que lui et la Confrérie ne souhaitait que la paix à la ville, mais qu’il leur faudrait un médecin. J’ai accepté parce que j’aime les habitants de cette ville et que cette guerre n’apporte rien de bon à personne.

Le regard intense qu’il jeta à Meiji était rempli de détermination. C’était l’un de ses désirs les plus forts : que les habitants puissent dormir sur leurs deux oreilles, sans qu’un combat violent éclate en pleine rues.

-Je sais parfaitement que c’est dangereux, que je pourrais me faire tuer n’importe quand. Mais je suis prêt à mourir pour la paix. Je suis né pour soigner les gens et c’est ce que je compte faire, peu importe qu’il soit innocent ou tueur, lui dit-il, plus convaincu que jamais. C’est hors de question que je me barricade dans un hôpital ou chez moi alors que tu…que tu passes si près de la mort!

Si elle était inquiète pour lui, il ne l’était pas moins pour elle. Surtout après ce qui c’est passer lors de la bataille et qu’il l’avait presque cru bonne pour la morgue cette fois. En y pensant il trembla d’horreur. Thaddeus secoua la tête, voulant cesser de penser à cela une minute de plus.

Ses yeux jaunes se posèrent de nouveau sur Meiji, qui lui semblait si fragile, si inquiète pour lui, comme de nombreuse fois où il l’avait été pour elle. Le jeune homme s’approcha doucement d’elle et il lui prit la main, d’un air hésitant. Comme dans ses souvenirs, elle était douce et la sensation si plaisante lui ramena un sourire apaisant.

-Ma chérie…Je suis encore désolé de ce que j’ai fait, je n’aurais jamais dut de mentir. C’était idiot et je suis imbécile, un misérable et pathétique amoureux.  Mais je te promets que je ferais très attention à moi. Tu n’as pas à être inquiète, je serais prudent, comme j’espère tu le seras aussi. Alors…n’ai pas peur, je serais toujours là.

Son autre main vint lui toucher la joue du bout des doigts, comme s’il avait peur de briser la peau de porcelaine qu’avait sa bien-aimée. Comme toujours, il la trouvait merveilleusement belle. Il regardait chaque trait de son visage avec amour : de ses lèvres charnues qu’il avait si souvent embrassé jusqu’à ses yeux vairons desquels  Thaddeus ne souhaitait voir que des lueurs heureuses et qu’elle n’ait plus mal par sa faute. 

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   Lun 18 Aoû - 23:05





Le visage de celui qu'elle aimait sembla se détendre lorsqu'elle se calma et, sans hésiter, il lui répondit.

-C’est Aoki Thanatos. Il est venu quelques temps après notre…nuit ensemble, dit-il avec les joues légèrement rouges.Il m’a dit que lui et la Confrérie ne souhaitait que la paix à la ville, mais qu’il leur faudrait un médecin. J’ai accepté parce que j’aime les habitants de cette ville et que cette guerre n’apporte rien de bon à personne.

Son regard semblait déterminé et de toute façon... Elle ne pourrait pas le faire changer d'avis. Elle luttait pour donner à sa famille la domination de la ville et lui pour la paix, deux combats différents, qu'ils menaient de manière différente mais elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur pour lui.

-Je sais parfaitement que c’est dangereux, que je pourrais me faire tuer n’importe quand. Mais je suis prêt à mourir pour la paix. Je suis né pour soigner les gens et c’est ce que je compte faire, peu importe qu’il soit innocent ou tueur, lui dit-il, plus convaincu que jamais. C’est hors de question que je me barricade dans un hôpital ou chez moi alors que tu…que tu passes si près de la mort! 

Il la regarda, elle était presque anéantie par tout cela... Elle refusait de le voir mourir, pour la paix ou quoi que ce soit d'autre... Il s'approcha alors d'elle et lui prit la main. Elle soupira alors doucement, comme apaisée alors qu'il lui souriait.

-Ma chérie…Je suis encore désolé de ce que j’ai fait, je n’aurais jamais dut de mentir. C’était idiot et je suis imbécile, un misérable et pathétique amoureux.  Mais je te promets que je ferais très attention à moi. Tu n’as pas à être inquiète, je serais prudent, comme j’espère tu le seras aussi. Alors…n’ai pas peur, je serais toujours là.

Il vint toucher sa joue du bout des doigts et elle ferma les yeux , appréciant l'instant. Lui... Il n'y avait que lui qui comptait. Que ferait-elle si elle le perdait ? Que ferait-elle s'il venait à être tué par un membre de sa famille ? Elle rouvrit doucement les yeux et vint se blottir dans ses bras.

-J'ai peur Thadd... Peur de te perdre... C'est parce que moi même j'affronte la mort au quotidien et la fait tomber que je sais pourquoi j'ai peur...

Elle leva les yeux vers lui.

-Si je te perdais je ne sais pas ce que je deviendrais... Je pourrais tout affronter, tout braver pour toi, mais pas ta perte.

Sa sincérité était accablante. Meiji n'avait pas peur de mourir, elle n'avait pas peur de tuer, d'affronter les siens, de combattre les plus fort mais si on lui arrachait l'homme qu'elle aimait, elle savait qu'elle en deviendrait folle de douleur.

-A moi de t'avouer quelque chose aussi... Nous avons perdu notre Roi dans la bataille et notre As n'est plus là... Je suis Joker de ma Famille, avec ces pertes, c'est à moi de gérer les Elementis pour les mener à la reconquête de la ville et il est fort probable qu'aux vues des derniers événements, notre première cible ne soit plus les Domae.

Elle se détacha doucement de lui, gardant malgré tout sa main serrée dans la sienne, elle avait peur qu'il lui en veuille mais ne voulait pas le lâcher. Pourtant... Tout ce qu'elle disait était vraie.

-Je ne t'en veux pas de m'avoir mentit mais maintenant que je sais, je ne sais plus comment réagir vis à vis de ma Famille. Je dois les protéger et les mener à la victoire, mais avec toi dans les rangs ennemis, j'ai peur que tu sois touché par tout cela.

C'était purement égoïste oui, mais lui seul comptait, c'était ainsi. Elle n'avait eu de la compassion que pour deux personnes dans sa vie, Raiden et lui, et aujourd'hui elle avait peur pour son amant, il était médecin, pas guerrier et si l'on s'attaquait à lui, ses chances se survie étaient mince.

Elle sentit qu'elle avait serré sa main avec force, comme si elle avait peur qu'il ne s'enfuie. Était-ce le cas ? Oui... Un peu...

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les bruits des cœurs qui se brisent [PV Meiji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-