Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Gaea Leindel - [Over]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Gaea Leindel - [Over]   Lun 25 Aoû - 21:47

Gaea Leindel

{...}

PETITE PRÉSENTATION
NOM : Leindel
PRÉNOM(S) : Gaea
SURNOM : Gaga, Lein' ou Dede pour ceux qui veulent ses phalanges dans la bouche.
DATE DE NAISSANCE : 5 août.
ÂGE : 32 années d'existence.
SEXE : Masculin, quoi d'autre ?
CAMP : Elementis. (As)
CAPACITÉ : Terre.
SITUATION : Célibataire, techniquement.
PERSONNAGE AVATAR : Original, again~.
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRE DANS LA FAMILLE ?
Il a rejoint les Elementis à ses treize ans, sur un coup de tête opportun.

QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?
Il en est l'As depuis peu, après dix-neuf ans de servitude dévouée.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Une arbalète principalement, puisqu'il n'apprécie pas de se salir lors de corps à corps inattendus, dans lesquels Gaea n'excelle pas d'ailleurs. Autrement, il utilise ses pouvoirs. (et sa grande gueule.)
PHYSIQUE
L'Elementis est un homme comme tout autre, du moins, si Quederla était subitement envahie d'individus sortis d'un univers homosexuel étrange. En réalité, même s'il venait à vouloir passer discrètement dans la rue, ses longs cheveux de jais l'en empêcheraient tout simplement. Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, Gaea n'en est pas moins un efféminé pour autant. Est-ce qu'il se crée de faux complexes pour autant ? A l'inverse même, il en joue et se "plaît" ainsi : Comment pourrait-il espérer la perfection s'il ne détenait pas cette perle qu'est l'androgynie, regroupant la beauté féminine et masculine en un seul corps ?

Mais commençons par le sommet de son crâne. Sa chevelure, épaisse et parfaitement coiffée en toute occasion, se dégage de son front et dévale en cascade noire ses épaules jusqu'à atteindre le bas de son dos. Une fois attachés, chose rare puisqu'estimée comme non-esthétique par le propriétaire de cette touffe capillaire géante, ses cheveux sont reliés en une queue de cheval haute décorée d'un grelot pendouillant par un fil, dont il se débarrasse lorsque la discrétion doit être maîtresse. Gaea ne s'en cache pas, il aime s'en occuper même s'il encontre quelques difficultés à laisser autrui y toucher, par peur de les abîmer. Encadrant son visage aux traits fins et à la pâleur maladive, sa chevelure relevée permet d'offrir à ses interlocuteurs la vue d'une paire de yeux froids et dépareillés. Gaea est ainsi, ce qu'on pourrait appeler un vairon, du fait de son hétérochromie : Son oeil droit reluit d'une lueur bleutée rappelant la couleur du ciel, tandis que le gauche semble s'imprégner dans la teinte de l'or qu'il apprécie tant. En parlant de matériaux dorés, deux boucles d'oreille traversent les lobes de l'As, se croisant en un cercle.

Hémophile, peu agile ni vraiment endurant, Gaea cache bien entendu sa faiblesse corporelle derrière une voix doucereuse débitant quelques paroles pacifiques et des tenues amples destinées à camoufler sa minceur qui, à côté de certains, le ferait très aisément passer pour un minet perdu. Malgré tout, l'As n'est en rien dénué de muscles, seulement, il ne les considère pas comme suffisamment développés à son goût ; Mais qu'importe ! Sa véritable force se puise dans ses mots, et non pas sous sa peau. De ce fait, il aura tendance à revêtir des kimonos, même s'il ne répugnera pas à porter d'autres choses si cela lui est demandé. Son arbalète ne l'accompagnera que très rarement puisque dans son état, Gaea ne peut se permettre d'attirer de trop l'attention de ceux qui pourraient le prendre pour un combattant, et ainsi l'attaquer.

Comme précisé plus tôt, le bellâtre rentre parfaitement dans la catégorie des minets, prenant un réel soin de sa personne au détriment du reste : Ses tenues doivent être taillées sur mesure, ses yeux redessinés au khôl, sa Ô combien précieuse chevelure toujours soignée, autrement... autrement, il n'est pas content de lui-même et refuse de montrer sa bobine au reste du monde. Oui, Gaea est une sorte de "demoiselle incomprise" qui, malgré son aspect arrogant, cache une profonde blessure au cœur de son ego, qu'il tente constamment de soigner. Car oui, notre cher inadapté ne se plaît pas, en dépit de son envie de paraître sûr de lui, d'où la constante attention qu'il accorde à son apparence physique.

Il sait que dans un monde tel que le sien, la première chose qui intéressera la populace sera ce à quoi il ressemble, et refuse donc de donner une mauvaise impression et d'être ainsi mal considéré. C'est un acteur, un couard masqué qu'il préfère montrer sous les projecteurs afin de ne pas avoir à dévoiler ce qu'il croit être au fond de lui, d'où son constant sourire, son allure sympathique et sa démarche assurée : Vous comprendrez ainsi que tout ce qui pousse Gaea à se perfectionner vient principalement de sa peur de déplaire, au delà de ses propres envies. S'il vivait sur une île vide de monde, il ne prendrait même pas la peine d'observer son reflet, mais malheureusement pour lui, ce n'est pas le cas...

Autrement, son aspect propre sur lui se contredit quelques fois, en particulier sur ses ongles qui sont bien souvent aux prises de ses dents. Ne pouvant trouver une autre occupation pour gérer son stress, l'onychophagie se révèle être sa seule option, à tel point que la peau entourant ses ongles se retrouve parfois détériorée, voire manquante. De ce fait, ce grand angoissé aura tendance à dissimuler cette partie faible de lui en portant constamment des gants, plus longs et épais selon la tenue du jeune. Il ne répugne pas par ailleurs à porter des bijoux, trouvant cela adéquat même pour un homme ; Outre la bague qui ne le quitte jamais, parfois portée en collier lorsqu'il ne peut la garder à son doigt, Gaea apprécie tout autant ce qui pourrait être considéré comme "bling-bling" par d'autres. Ainsi, sur sa peau translucide, sous laquelle se dessinent de fines veines d'un mauve pâle, sont répandus de multiples bracelets dorés.


CARACTÈRE
Quel est le caractère du nouvel As des Elementis ? Difficile de répondre à cette question, lorsque même ce dernier ne retrouve pas son propre visage au milieu de sa montagne de masques. Ce n'est pas quelqu'un de méchant, mais il ne trouve pas sa place non plus parmi les "gentils", disons ainsi qu'il fait partie de ces gens neutres dont on ne sait jamais quoi en faire. Sa parole n'a de valeur que lorsque ses intérêts en sont conservés, mais son besoin de bien-paraître le poussera toujours à agir pour le bien commun, sans pour autant se sacrifier. En effet, toute sa personne se limite à ce qui se raconte à son propos, d'où l'importance qu'il accorde aux bonnes manières et à sa propre apparence, ce qui pourrait le faire passer pour un bon gros métrosexuel.

Il ne supporte pas de ressembler à ce qu'il appelle du haut de son mépris les "bouseux", il faut qu'il soit mieux que les autres, autant mentalement que physiquement même si ça implique de grands sacrifices pour être impeccable en toute circonstance. Majoritairement du temps, mais ça, il en a à revendre puisqu'il n'a pas beaucoup d'activités en dehors des affaires du clan. En le côtoyant, on serait presque surpris de sa prévoyance à l'égard des autres, de sa galanterie abusive aussi bien dirigée vers les femmes que les hommes qu'il considère comme ses frères, alors qu'au fond, il n'en est rien. Il ne fait que reproduire mécaniquement ce qu'on lui a inculqué et d'établir des relations selon ce qu'il considère être le mieux, ou le plus intéressant. Mais une chose qu'on ne pourrait jamais lui retirer, il s'agit bel et bien du respect qu'il accorde à son entourage. Elementis comme Domae, il refuserait tout autant de passer pour un rustre en commettant l'erreur d'être "mal vu", même si, comme tout autre être vivant, il se peut que parfois, ses petits nerfs de soie cèdent sous la pression et qu'il dévoile un tout autre visage.

En grattant la peinture sur la poterie fêlée, il serait aisé de découvrir que ce maniaque tente de combler un grand vide de personnalité en répondant présent à chaque fois qu'un ordre lui est imposé : C'est un perfectionniste, un malade de l'ordre qui ne fermera l'oeil que lorsqu'il saura que tout a été accompli correctement et que rien ne pourra lui être reproché. Son caractère peut changer du tout au tout selon ce qu'il doit faire et surtout, de ce qu'il peut obtenir de son interlocuteur : Ça peut être de l'argent, de la gloire, voire même du divertissement, tout ce qui peut être tiré d'une personne, il en tirera autant qu'il le faudra. Vous saisirez ainsi que parmi tous les pions de cet immense jeu d'échec qu'est Quederla, Gaea en est le maître incontesté ; un pion sans réelle saveur, fade et vide de tout.  

Il n'en serait pas dangereux si cette absence de caractère ne trouvait pas ses racines dans les terres craquelées du mental, car l'homme est malade, indéniablement atteint. Ce sociopathe est en réalité plus troublé que son air bien rangé semble vouloir l'indiquer, car rien ne saurait attiser sa pitié, pas même une once de remords. Gaea braquerait son arbalète contre le front d'un bambin si cela pouvait le faire avancer ou compter au profit des Elementis : Tout le monde se vaut dans son crâne, enfants, vieillards, femmes et hommes... Tout n'est au fond qu'un ensemble de cellules reliées les unes aux autres, et tous peuvent se prendre une flèche entre les deux yeux.

Pourtant, vous le saurez, il n'est en rien un fou furieux belliqueux, il n'hésiterait seulement pas à commettre un génocide pour se préserver. Chacun ses priorités, en quelques sortes...  Cependant, l'As préfère garder ses distances avec ses cibles du fait de sa mauvaise condition physique. Craintif pour sa vie, vous ne le verrez jamais attaquer directement, de plus, l'individu tient à conserver son apparence pacifique, pour avoir l'air un minimum "normal". Néanmoins, sa normalité n'est qu'une façade à ce qu'il est en réalité. Joyeux et agréable devant tous, il n'a en réalité aucune limite lorsqu'il doit se faire apprécier : Rien que pour cela, il serait prêt à s'inventer un nouveau nom, un nouveau visage et un nouveau passé, si bien qu'il s'y perd quelque fois alors qu'il prête attention à autre chose. C'est un manipulateur de haut niveau, doublé d'un menteur éhonté, car oui, même s'il le cache, cela ne signifie en rien qu'il en a honte. Sa fierté vient principalement de ce qu'il représente aux yeux d'autrui, de ce qu'il accomplit et de ce qu'il réussit à faire pour les Elementis.

Mais derrière cette description peu glorieuse, il serait un véritable blasphème que d'oublier de préciser que l'adonis est un véritable séducteur, se plaisant à être l'amant de ces dames ou de ces messieurs. En effet, cette apparence androgyne ne dévoile qu'une moitié de sa sexualité, car à ces yeux, les deux sexes lui offrent chacun quelque chose que l'autre n'a pas, d'où son impossibilité à choisir entre les deux. Il aime les belles choses et n'en rougit pas inutilement, n'hésitant ni à exprimer tout haut ses pensées sur telle ou telle forme ayant le malheur de passer sous ses yeux. Néanmoins, il est difficile de deviner les goûts de ce galant débauché puisqu'il n'approche que ce qui lui semble amusant à côtoyer, et tous et toutes se diffèrent... L'individu reste néanmoins un prédateur. Il approche sa cible, la capture et la vampirise jusqu'à ce qu'il ne puisse plus rien tirer d'elle avant de la jeter au détritus comme un vieux Kleenex, déterminant si oui ou non cette personne pourrait encore lui être utile. Il n'est pas réellement conscient du mal qu'il peut infliger, et même s'il l'était, cela ne l'empêcherait pas de dormir la nuit.

De ce fait, vous comprendrez son besoin d'être admiré et d'écarter ses plumes tel un paon en manque d'attention. Sans l'amour d'autrui, notre pauvre contrôleur de la terre ne serait rien, à défaut d'avoir la moindre affection réelle envers lui-même. Il n'a pas un égo surdimensionné malgré ce qu'on pourrait penser de lui, mais au grand jamais l'adonis ne se prendrait pour du crottin tout frais. Disons qu'il a sa dignité, et qu'il estime que tout homme devrait s'en parer telle une belle armure argentée... après, ce serait mentir de dire que Gaea est d'une maturité extrême. N'empirons pas son cas, il l'est bien évidemment, mais sa nécessité d'être aimé le pousse parfois à se comporter de manière "immature". En effet, la moindre remarque suffit à le mettre sur la défensive et à jurer sur toutes les Saintes Marie du ciel que cela est de la calomnie pure et dure, tout simplement car Môssieur a une horreur inébranlable de la médisance et surtout, de la bêtise. Même de loin, Gaea ne supporte pas l'idée qu'un cerveau soit vide, ou du moins, que ce cerveau ne réclame pas une euthanasie directe pour le bien de l'humanité.

Mais bref, bien qu'il manque de fidélité en amour, sa loyauté à l'égard de ses amis ne faillira jamais. Ses amis forment pour lui une seconde famille sur laquelle il peut compter, au delà de leur "utilité" : Ils sont simplement là, avec lui, et non pas pour lui, ce qui a tendance à l'émouvoir un chouïa, lui qui s'était résolu à une solitude d'âme inébranlable pour ne pas être freiné. Une fois décidé à garder quelqu'un néanmoins, le jeune homme se montrera aussi tenace qu'une sangsue car l'idée d'être seul avec lui-même l'effraie. Il ne veut pas se remettre en question car il sait que ce serait aussi dangereux pour lui que pour son clan, il préfère courir tout droit en gardant les yeux fermés, d'où son angoisse à l'idée de se regarder dans la glace.

Car malgré son implication dans la guerre, Gaea ne ressent que peu de chose pour les Domae. Il les tuerait un à un pour le bien des Elementis si cela lui était réclamé, mais ce ne serait pas de "bon coeur" : Ils ne sont à ses yeux que des individus ordinaires, avec une passion étrange pour les animaux, qu'il ne déteste pas. Il n'éprouve de ce fait aucune haine distincte, si ce n'est un dévouement infaillible à l'égard de sa famille, ce qui explique donc sa position d'As.

PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !

Kazhe Leindel - 16 : 25  :  L'angoisse me gagne, depuis qu'Eliza a été emmenée par les hommes en blanc. Quelque chose ne va pas ; je le sais, même si personne ne veut rien me dire, peut-être par peur de m'effrayer ou de me donner envie de foutre le camp. Elle n'aurait jamais dû perdre les eaux aussi tôt, même moi suis au courant de ce genre de choses... nous le savions pourtant pertinemment qu'un seul était déjà de trop pour nos moyens, mais jamais nous n'aurions imaginé que cet enfant allait venir... par paire ! Bon dieu... Jamais je n'aurais dû céder à ce caprice. Les cris ont commencé à retentir même au delà de la pièce dans laquelle les infirmiers se sont enfermés, mais je ne peux rien voir de ce qui se passe à l'intérieur. En temps normal, un père peut assister aux naissances, mais pas avec elle... non, elle ne voulait pas que je la vois vociférer ainsi. Quelle idée de me marier avec une orgueilleuse telle qu'elle... J'espère néanmoins qu'elle tiendra compte du nom que j'avais proposé pour mon futur fils. Même si Eliza n'appréciait pas forcément mon père, j'aurais souhaité affubler mon mini-moi de son nom, en son hommage... j'aimerais l'appeler Zephyr. Zephyr Leindel, peut-être sera t-il un petit peu enquiquiné pour l'étrangeté de son nom, mais au moins, il ne pourra jamais nous reprocher de ne pas avoir été originaux !
J'ai vraiment hâte que cela se termine... J'espère qu'Eliza, Luna et futur Zephyr vont bien.

01 : 37 : L'accouchement s'est enfin terminé, et malgré toute l'angoisse qui m'a littéralement saccagé les ongles, Zephyr et Luna sont en parfaite forme, bien qu'Eliza m'ait dit et répété qu'elle avait tout rebouché et que je pouvais toujours aller me faire voir pour un troisième. Pas grave, j'ai eu ce que je voulais. L'infirmier est venu me voir il y a quelques instants en me disant qu'il valait mieux que je veille sur les jumeaux puisque ce double K.O avait plus ou moins achevé ma pauvre femme, qui continue toujours à me foudroyer du regard. Elle n'aime pas que je passe mon temps à écrire dans ce carnet, pour elle, il s'agit là d'une "perte de temps" non destinée à un adulte de mon acabit... après, chacun son opinion là dessus. J'aimerais le donner à mes enfants plus tard, lorsque je serais trop vieux pour avoir quoi que ce soit d'intéressant à raconter. Peut-être que ça leur permettrait d'être encore plus proches, en partageant ainsi leurs souvenirs tout en pouvant les relire par la suite, et qui sait, en rire tous les deux. Par contre, je pensais qu'un bambin pleurait plus que ça... les deux ne bougent pas et se contentent de me regarder depuis leur petit lit. J'ai essayé de leur faire attraper mon doigt ou du moins agir un minimum, mais rien, j'ai juste eu l'air d'un idiot. Même s'ils ne me ressemblent pas du tout, je suis plutôt content qu'Eliza m'ait permis d'appeler notre fils Zephyr. En attendant, je vais voir s'il réagit un peu plus que sa soeur, peut-être qu'en insistant, il finira par se secouer un peu...

[...]
12 h 50 [6 ans] : Nous venons tout juste de fêter l'anniversaire des jumeaux, même si la célébration ne s'est pas déroulée comme je le souhaitais... Je ne devrais pas parler d'elle ainsi, mais Eliza a tendance à m'agacer à propos d'eux. Ce n'est pas parce que Zephyr est un peu "rondouillard" qu'il faut les priver de gâteau : D'après elle, si Luna en veut à son frère, il comprendra de lui-même qu'il faut qu'il cesse de se "gaver", comme elle dit. Mais il n'a que six ans... ! Six ans, bon sang, et elle essaie déjà de le faire complexer sur son poids, juste parce que "sa mère l'a fait pour elle, et elle s'en est bien sortie". J'ai essayé de le lui faire comprendre, mais elle m'a tout simplement rétorqué que je ne savais pas élever mes enfants, et que ce n'était pas parce qu'il était jeune qu'il ne pouvait pas se voir dans un miroir, ou se comparer aux autres enfants. Mais évidemment, il n'a pas compris du premier coup, alors il a fallu qu'elle lui dise clairement le problème, ce qui a fâché Luna car elle n'aime pas voir son frère pleurer... J'ai peur que le petit finisse par se rendre malade, avec l'harcèlement permanent d'Eliza. Je ne supporte pas de le voir dans cet état... peut-être devrais-je m'interposer, il rentre déjà si souvent à la maison en pleurnichant, et en se plaignant de moqueries et de coups de la part des autres enfants... Comment des choses si innocentes d'apparence peuvent être aussi cruelles ? Je ne comprends pas ce besoin de constamment le rabaisser...

--  

Eliza Leindel - 13 h 02 : Mon mari est un imbécile fini. Evidemment, que son Zephyr est gros, je ne sais même plus avec quoi l'habiller puisque plus rien ne lui va !... Je pense sincèrement qu'il faut arrêter de prendre les gosses pour de petites choses fragiles, il entendra bien pire au cours de sa vie alors autant s'habituer jeune. De toute façon, la mémoire n'est pas très bien développée à cet âge-là... Si je n'ai pas voulu faire ce fichu gâteau, c'est pour son bien : Luna n'aime pas les sucreries, alors elle ne lui en a pas voulu, mais tout de même. L'obésité infantile est dangereuse pour les enfants, comment Kazhe peut vouloir continuer à le gaver comme une oie alors que sa santé risque d'être menacée par ses bêtises ? Il a de si beaux yeux, et ces cheveux... très honnêtement, je me demande si Kazhe est bien le père des deux. Non... non, il est doit être... peut-être à lui. Luna s'est énervée lorsque Zephyr s'est mis à pleurer (pour changer) et m'a hurlée que je n'étais pas une bonne "maman", car je faisais du mal à mon enfant. Je ne sais pas d'où elle tire sa définition de maman... Sûrement de ces bécasses ayant aspiré trop de carbone et qui passent leur temps à faire gouzi-gouzi à leur laideron de bébé. Ce n'est pas ça, être une mère : Être une bonne mère, c'est préparer l'enfant à affronter sa vie future, même s'il faut passer pour la méchante de l'histoire... Kazhe est vraiment un idiot.

17 h 30 [8 ans] : De sales gosses de Domae ont mis Zephyr dans une poubelle, et ont fait pleurer Luna en lui disant que leurs parents allaient nous tuer car nous sommes des Elementis... et après, c'est notre clan qui passe pour "les méchants" de l'histoire. Je me suis déplacée jusqu'à l'habitation de ces fameux parents, en dépit des règles de sécurité et je leur ai clairement dit que leurs rejetons méritaient plusieurs coups de botte au cul. Evidemment, ces grands sensibles n'ont pas apprécié (après tout, avouons-le : Leurs seules interactions sociales, c'est bien avec leurs saletés pleines de puces.) le ton a monté, je m'en suis prise une au travers du visage, Kazhe a accouru, s'est excusé pour nous deux (pauv' con.) et j'ai dû repartir sans avoir mes excuses. J'ai l'habitude de m'en prendre dans les dents, alors le coup ne m'a pas dérangée ; de toute façon, ces lopettes ne cognent jamais très fort. Il m'a ensuite conseillée de ne plus jamais recommencer ça, sous prétexte que je me mettais en danger, moi comme la vie de nos enfants, mais très honnêtement, je préfère crever que de retrouver mon fils dans... une poubelle, une poubelle ! Est-ce qu'il ne réalise pas le sens de cet acte ? Ce n'est pas parce qu'on tient à notre vie qu'il faut oublier notre fierté... quelle misère d'avoir épousé un couard tel que lui.

[...]
Kazhe Leindel - 14 h 07 : Zephyr vient de m'avouer que les violences commises à son encontre se sont empirées, depuis qu'Eliza est partie voir les parents de ces enfants. Hier encore, ils ont plongé sa tête dans les toilettes,  craché sur Luna alors qu'elle rentrait à la maison, et ont même menacé de les attendre à la sortie... mais qu'est-ce que c'est que ces gosses-là ? Dans quelle famille sont-ils élevés pour être aussi violents ? Zephyr va de plus en plus mal, et s'enferme dès qu'il rentre dans sa chambre. Les seules fois où on peut encore le voir, c'est lorsqu'il se rend dans la cuisine pour chercher de quoi manger, mais c'est tout. Il ne me parle même plus, je ne sais même pas s'il continue à discuter avec sa soeur qui elle, essaie de garder la tête haute et d'envoyer paître ses persécuteurs. Eliza trouve que Zephyr en fait trop, que ce n'est pas en fuyant qu'il se renforcera... je l'ai même entendue dire à sa mère qu'il était presque pathétique de voir qu'un garçon n'est même pas capable de se défendre. J'aimerais lui apprendre à se battre, mais je n'aimerais pas, en revanche, qu'il se lance dans des combats idiots... C'est un garçon intelligent et sensible, qui ne veut qu'être tranquille, mais apparemment, les autres préfèrent le confondre avec une cible à abattre juste parce que notre sang coule dans ses veines... Cette guerre ne finira jamais de m'agacer, j'ai hâte que tout cela soit terminé, pour le bien de tous.

Eliza Leindel - 14 h 20 : J'ai pu discuter de mon fils avec ma mère, et je suis rassurée de voir que je n'ai pas eu tort, en laissant Zephyr se débrouiller... Kazhe ne veut pas me laisser faire ? Très bien, son fils devra apprendre à se défendre comme un grand, et tant pis s'il finit la tête dans les pires endroits au monde ! Mais vraiment, ce n'est pas sa gentillesse qui le sauvera lorsque des gens en voudront réellement à sa vie, Zephyr se doit de devenir plus fort sinon il mourra sûrement, avec l'ambiance qui règne à Quederla. Il est bien plus grand que les petites frappes qui l'emmerdent depuis le début de l'année, et bien plus... "épais", comme dirait l'autre. S'il continue comme ça, je n'aurais plus qu'à lui acheter une robe pour avoir la paix, à défaut de ne pas vouloir se comporter comme un garçon, il deviendra une fifille à son papa. J'ai coupé ses cheveux il y a plusieurs jours malgré ses jérémiades, dans l'espoir qu'il se rappelle un jour qu'il n'est pas du côté XX des chromosomes... Mon fils ne peut pas être aussi faible. Non, je ne laisserai pas Kazhe faire la même chose de lui.

[...]
Luna Leindel - ? : ? [12 ans]  : Papa m'a donné le carnet qu'il a acheté au début de la grossesse de maman, celui où l'on peut arracher les pages et en remettre d'autres dedans. J'aurais voulu lire ce qu'ils avaient écrit, mais maman a hurlé quand il a voulu me le montrer. Elle a tout arraché avant de le jeter à la poubelle : Je crois qu'elle ne voulait pas qu'on lise certaines choses... Zephyr m'a dit qu'écrire ne l'intéressait pas, et que je pouvais le garder s'il me plaisait tant que ça. Ça faisait longtemps qu'il ne m'avait pas adressé la parole... Je m'inquiète un peu pour lui, vraiment. Il ne rentre pas de suite à la maison dès que l'école se termine car il a "un copain" à voir, mais il n'aime pas que je le suive. Je sais que c'est un grand, un du clan à papa et maman, mais il ne m'explique jamais ce qu'il fait avec. Parfois, il rentre avec des bleus, mais il semble moins triste à chaque fois... je n'aime pas qu'il soit avec ce garçon, car je sais qu'il lui tape dessus. En plus, depuis qu'il va le voir, il est de moins en moins gentil, est devenu tout maigre et semble tout le temps malade... J'espère que Zephyr va bien. Maman devient de plus en plus méchante avec lui, et passe son temps à l'insulter... elle n'aime rien de ce qu'il fait, j'ai l'impression. Zephyr m'a dit qu'elle ne l'aimait tout simplement pas, idem pour papa car il ne le protégeait jamais... mais moi, je sais que c'est faux.

[...]
[18 :  19 ] [13 ans] : Je n'ai jamais vu mon frère aussi heureux, tout comme je n'ai jamais vu papa aussi triste. Il se disputait tout à l'heure avec maman, en disant qu'il ne voulait pas que Zephyr ait à prendre part à cette "guerre", que le faire rentrer chez les Elementis était une erreur car il n'avait pas la "carrure" pour. L'ami de mon frère passe souvent à la maison car maman l'aime beaucoup, jamais quand papa est là, et il part entraîner Zephyr, pour qu'il devienne plus fort. Je me demande qui il est tout de même... Il m'a dit qu'il était un jour venu le chercher à la sortie, qu'il lui a dit qu'il savait ce qui lui arrivait et qu'il voulait l'aider à pouvoir se défendre. Malgré tout, je n'aime pas comment il traite mon frère. Je ne comprends pas pourquoi maman n'intervient pas...
Je suis presque sûre de l'avoir entendue rigoler lorsque Zephyr faisait une crise d'angoisse par terre, mais j'ai peut-être rêvé... j'espère avoir rêvé.

[...]
[? : ?] [16 ans] : J'ai fini par rejoindre les Elementis, à mon tour. Depuis que nos parents sont morts assassinés, Zephyr et moi tentons de nous en sortir comme on peut, même si ce n'est pas facile tous les jours. Je n'arriverai jamais à oublier le jour où nous avons découvert le corps de papa et maman... Je trouvais étrange qu'ils ne soient toujours pas levés à deux heures de l'après-midi, mais lorsque j'ai tiré sur la couette pour toucher leur visage, ils... n'en avaient presque plus. C'était comme si quelqu'un les avait frappés continuellement, de toutes ses forces en laissant exprimer toute sa haine contre eux... J'aimerais retrouver le salaud qui leur a fait ça. Le pire, c'est qu'il a pratiquement tout laissé sur place. Sur le bord du lit, on a retrouvé des cordes légèrement abîmées et un cendrier...
Zephyr dit que je devrais laisser tomber, que je ne le retrouverai jamais, mais je ne suis pas d'accord. Si lui s'en moque, moi, moi j'aimais nos parents, et je sais qu'ils ne méritaient pas ça... De toute façon, Zephyr ne les a jamais aimés, lui. Je peux comprendre qu'il est en colère contre maman, mais ça ne change rien au fait qu'on doit protéger sa famille.

[...]
[20 h 15] - [28 ans] : Je n'aime plus vivre avec Zephyr... je ne le supporte plus. Il me fait peur depuis qu'il est rentré chez les Elementis, c'est comme si il avait vendu son âme au diable, en oubliant son humanité. Quand je le croise, j'ai l'impression de parler à un robot, ou à une sorte d'acteur bizarre qui aurait d'abord relu le script avant d'intervenir. Il commence à ressembler à maman alors qu'il la haïssait tant, à toujours vouloir donner le meilleur, à vouloir plaire, toutes ces choses stupides qui ne l'aideront pas à aller mieux. Je n'ai d'ailleurs toujours pas trouvé l'assassin de papa et maman. Personne n'a pu me donner le moindre indice, même nos voisins s'accordent sur le fait que "personne n'est entré dans la maison, cette nuit là". Nous avons beau exécuté chaque mission qui nous est donnés, je n'ai pas l'impression que ce soit si utile, de tuer ces gens.
Avant que j'oublie cette précision, Zephyr a troqué son nom pour... son "nom de plume", Gaea. L'homme de la terre rouge, en quelque sorte, ou en clin d'oeil à la déesse de la terre, qui est son élément. Avec la crinière qu'il arbore, on peut bel et bien dire qu'il est le lion (pour Leindel) de la terre rouge... Je me demande combien de temps il met à la coiffer, d'ailleurs.

[23 h 54 ] : Je ne peux plus, je ne veux plus rester avec lui... J'aimerais partir, mais pour aller où ? J'ai supporté, j'ai toléré son comportement avec les autres, je l'ai laissé faire son hypocrite pour obtenir ce qu'il voulait d'eux... mais je ne comprends pas pourquoi il a ce besoin de "jouer son rôle" avec moi ! ... Je suis... sa soeur, après tout ! Jumelle, en plus... Qu'est-ce qui s'est passé pour qu'il devienne ainsi ? Je veux bien comprendre qu'il a "souffert"... mais tout de même, c'est trop. Tout à l'heure, je me suis encore disputée avec lui, et c'était abominable. Il ne cesse de m'agresser alors que je ne fais qu'émettre de petites remarques... Je vois bien dans ses yeux que je lui fais du mal à chaque fois que je dis quelque chose, c'est comme si je le fissurais à force de vouloir voir ce qu'il y a dessous le masque... j'ai peur de le blesser, tout comme j'ai peur de l'être avec ces âneries. Pourquoi ne peut-il pas être normal, du moins, avec moi ? Pourquoi vouloir être quelqu'un qu'il n'est pas ? ... Il faudrait que je le force demain, à être plus naturel avec les autres. Ça risque de l'embarrasser un peu, mais on ne peut pas vivre en mentant continuellement, comme il le fait...

[...]
[ ? : ? ] : J'ai reçu une flèche dans l'épaule hier soir, je n'ai pas vu d'où cela venait, mais je suis presque sûre d'avoir entendu une clochette retentir non loin. "Gaea" m'a soignée lorsqu'il est rentré de sa balade, bien qu'il continue à me faire la tête depuis ce que j'ai fait il y a quelques jours. Il n'a pas vraiment apprécié que je parle de ce qu'il était avant aux autres, et en rentrant à la maison, il est parti brûler le portrait que mon père avait acheté pour nous, lorsque nous étions enfants. J'ai du mal à comprendre ce qu'il veut faire, à force de détruire tous nos souvenirs ainsi... Plus je le vois comme ça, plus je me demande si ce qui est arrivé à nos parents n'est pas... enfin. Non, je suis bête, mon frère n'a jamais été méchant. Un peu étrange, mais jamais à ce point là...

[...]
[07 : 45 ] [29 ans] : Je sais enfin qui a tué nos parents... je le sais, et pourtant, je ne peux plus rien faire... C'est tellement bête. Je ne sens plus mes jambes malgré les soins du médecin, et je sais qu'il est là, dans l'autre pièce. Zephyr... Je ne veux pas mourir, pourquoi ? Pourquoi ... ? Avant que le toubib ne vienne, il est venu me voir, à mon chevet. Il m'a avoué que c'était lui, que sa vengeance était légitime et qu'il ne fallait pas que je lui en veuille... Que je pouvais encore rester avec lui. Je sais ce que je risque si je refuse... La flèche que j'ai reçue avant, j'imagine que c'était aussi de sa part : Un remerciement pour avoir voulu tout fiche en l'air sa jolie facette...
Je lui dirai, quand il reviendra... "Quoique tu fasses, tu ne seras jamais Gaea.", oui, je le lui dirai une bonne fois pour toute, avant de le perdre... Je veux qu'il redevienne comme avant, qu'il redevienne Zephyr... même s'il n'était pas parfait, c'était ce frère là, que j'aimais...
Il arrive.

[...]
[ ? : ? ]  : ... Ma soeur a toujours été une idiote...


Et en vrai ?

{Quelque chose à dire ?}

PRÉNOM/SURNOM : Juliette / Juju. o/
ÂGE :  18 ans.
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI : DC de Volkhoven C. Vaneskieu. :3
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Nein.
LE CODE DU RÈGLEMENT : Validé par Amerlyllian


Dernière édition par Gaea Leindel le Dim 22 Mar - 21:10, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3101
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Gaea Leindel - [Over]   Lun 25 Aoû - 22:10

Re-bienvenue toi et ton nom bizarre :3




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Gaea Leindel - [Over]   Mar 26 Aoû - 0:42

Re-Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Gaea Leindel - [Over]   Mar 26 Aoû - 13:19

Re-bienvenue, ma cherie!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Gaea Leindel - [Over]   Mer 27 Aoû - 1:01

Meurchi à tous~ :3.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Gaea Leindel - [Over]   Mer 27 Aoû - 1:27

Re-bienvenue parmi nous ^^

Après avoir tout lu, je n'ai rien vu de déranger du moins je pense que rien ne m'a échapper. Je peux te valider du coup ^^

Juste une question, depuis quand tu as ton pouvoir ? Durant tes 28 ans si je ne me trompe pas et si j'ai bien suivis ? Ou c'était avant cet âge ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Gaea Leindel - [Over]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaea Leindel - [Over]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-