Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 525
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Dim 7 Sep - 23:35





Y fait moche. Le temps et couvert, le vent souffle légèrement et il pleut. Les personnes normales sont à l'abri, emmitoufler sous une couette à lire un bouquin. Avec une bonne tasse de thé bien chaude. Mais qui a dit que j'étais une personne normale ? Je cours tout le long de la rivière sous la pluie. Ça me défoule. Je suis complétement tremper. J'attraperai peut être un rhume mais je m'en moque.

Les arbres défiles sous mes yeux à toute vitesse. La pluie s'écrase sur mon visage, le vent emmêle mes cheveux. La boue me colle les chaussures et salie de plus en plus mes vêtements. J'ai trébucher trois fois. Deux fois par terre et une où j'ai eu le réflexe de me rattraper à un arbre.

Plus je cours plus mes jambes commencent à me faire mal, mon coeur bat à la chamade et je suis à la limite de l'étouffement. C'est dingue cette envie de continuer, de s'acharner malgré cette petite voix intérieure qui vous dit d'arrêter avant d'atteindre le pire.

Je finis par m'arrêter, je tente de reprendre mon souffle doucement.

Je m'assoie sur un rocher, sous un arbre. La pluie c'est enfin arrêter. Je fais une pause, souffle un bon coup et je me laisse penser à des choses que j'avais mis de côté. Quelque jour ce sont écouler. Je ne les pas revue, je n'ai pas chercher à le revoir non plus. Ça ne servirais à rien à part me mettre plus dans l'embarra.

Je lance des cailloux dans la rivière juste en face de moi. Depuis ce qui a eu. Il obsède mais pensée. Est ça m'énerve ! Je ne peux rien faire. Rien à part m'acharner sur moi-même. C'est toujours la même chose. Je le voit lui en face de moi, c'est yeux qui me foudroie, ses mains qui me tiennent fermement et cette envie irrésistible que j'ai de l'embrasser. Encore est encore...

Pourquoi ? Pourquoi moi ? Je n'ai rien demander. Pourquoi ça à dut tomber sur moi ! J’arrête de lancer des pierres. J'enfouis ma tête dans mes genoux laissant mon esprit passer cette événement en boucle.



Dernière édition par Bloodyne Chester le Sam 13 Sep - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Lun 8 Sep - 21:26



Je suis là, au bord de la rivière, je m'attendais à trouver quelqu'un pour pouvoir discuter un peu... Au final, l'homme que j'ai rencontré sur la place du marché me manque un peu, il est bizarre, me suit partout mais au final il reste sympathique... Je soupire... Je me sens tellement seul aujourd'hui et en plus on est dimanche donc Lyana n'a pas cours et passe sa journée avec sa famille... Alors je ne peux pas apparaître comme ça, sinon on va me chasser.

Je suis là depuis que le soleil s'est levé et au fur et à mesure que la journée passait, il commençait à faire de plus en plus moche donc personne ne viendrait aujourd'hui... Je soupire une nouvelle fois et regarde la pluie tomber sur l'eau de la rivière. Les gouttes me traversent, comme les humains, elles font comme si je n'étais pas là. Assis en tailleur, les coudes sur mes genoux et mon menton appuyé dans le creux de ma main, je m'ennui... Je pourrais tenter de retrouver Volkh mais je ne sais pas où il peut se trouver et j'ai un peu la flemme de me lever pour faire le tour de la ville.

Je pourrais aller voir Rose mais elle doit sûrement être avec son Maxwell... Je ne l'aime pas lui, il me pique ma sœur sans même me demander mon avis ; ils sont toujours tous les deux... Au moins, ils ont l'air heureux ensemble et c'est le principal. Si je pouvais pleurer, je l'aurais fait... Jamais je n'aurais pensé qu'il faille que je partage Rose avec quelqu'un d'autre, je pensais qu'elle serait toujours là pour moi et je suis toujours là pour elle mais maintenant qu'il est là, il va m'empêcher de la voir aussi souvent que je le voudrais...

Les heures passent et rien ne me redonne le sourire, j'ai envie de pleurer ; l'envie d'hurler ne me vient pas, je crois que je ne suis pas assez énervé pour ça... Je suis mou et je n'ai rien envie de faire à part regarder les gouttes d'eau tomber dans la rivière. Personne ne viendra aujourd'hui, c'est un jour triste comme je ne les aime pas... C'est un dimanche... Je n'ai jamais aimé les dimanches, c'est ennuyeux, on attend tout le week end pour retrouver ses amis le lendemain mais en même temps on essaye de se reposer le plus possible pour la semaine à venir et quand le lundi matin arrive, on n'est pas content parce qu'on veut être le week end... J'aime pas les dimanches.

Au bout de plusieurs heures, la pluie finit par s'arrêter... Mais moi en attendant, je n'ai toujours rien à faire. Tout à coup, j'entend du bruit autour de moi, je tourne la tête dans tous les sens jusqu'à remarquer une jeune femme aux cheveux blancs ; elle me fait penser à la jeune femme que j'ai rencontré il y a quelques mois dans les Ruines... Mais ce n'est pas elle, elles n'ont pas la même force du visage ! Elle s'assoit à côté de moi et lance des cailloux dans la rivière... Qu'est-ce qu'elle a ? Je penche la tête sur le côté, j'aime pas quand les gens sont tristes...

Quelque chose à l'air de l'énerver et la rendre triste en même temps... Elle continue de jeter des cailloux quand tout à coup elle s'arrête puis la jeune femme enfoui sa tête dans ses genoux... Mais il ne faut pas pleurer ! Ça va s'arranger ! Vu que je n'aime pas quand les gens sont tristes, je décide d'apparaître à elle, toujours assis en tailleur, je prend mes genoux entre mes bras... Mais non, il ne faut pas être triste... Voyant qu'elle ne me remarque pas, je décide de prendre la parole.


- Tu es triste parce qu'il a plu ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 525
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Sam 13 Sep - 17:28





Plus j'y pense, plus j'ai l'impression que ça me torture l'esprit. Pour la première fois de ma vie, je me retrouve dans une situation qui me dépasse. Je ressens quelque chose pour quelqu'un que je hais, est-ce que c'est vraiment une chose possible ? La haine reste la haine non ?

Je resserre mon étreinte au tour de mes genoux. Je me sens perdu avec tout ça. Je ne sais pas quoi faire ni même ce que je veux à présent.

-- Tu es triste parce qu'il a plu ?

Cette petite voix que je viens d'entendre me ramène à la réalité. Je relève la tête doucement. Un petit garçon brun aux yeux marron m'observe en silence. Je le regarde un moment sans comprendre. Je suis sur à quatre-vingt-dix-neuf pourcent qu'il n'était pas là il y a encore trois minutes. Et je l'aurais entendu arriver.

Il me demande si je suis triste, au fond est-ce que je ne le suis pas un peu ?

-- Non. Je réponds à la fois à moi-même est au garçon.

Est-ce que j'en suis sur après tout ?

Je le regarde toujours et je me rends compte que s'ils auraient voulut me tuer, il aurait pu profiter de ma confusion pour passer à l'acte. Or, ce n'a pas était le cas. Enfin pour le moment. Chaque personne que je rencontre ne fais pas forcément parti de cette guerre.

-- J'aime la pluie. Je réponds simplement. Ce n'aie pas la pluie qui me rend ... comme ça.

Qui me rend « comme ça » ? Je n'aie pas vraiment de mot pour décrire si je suis dans un état triste, en colère, désespérée où je ne sais quoi encore. Tout se bouscule en même temps.

Passer des heures sous la pluie n'est pas une chose qui me dérange. Je trouve que ça à un côté agréable est relaxant. Enfin sauf quand il pleut des cordes. La c'est autre chose. Je passe ma main dans mes cheveux, je redresse ma queue de cheval est fronce légèrement les sourcils, ça y est il vient de piquer ma curiosité.

-- Qui es-tu ? Je pose cette question le plus gentiement possible pour une fois. Pourquoi savoir si je suis triste ou non t’intéresse ? On ne ce connais pas.

Pourquoi j'irais me confier à quelqu'un que je ne connais absolument pas. Qu'est-ce qui me prouve au fond qu'il ne veux pas ma mort comme tous les autres, qu'il attend le moment opportun pour passer à l'acte ?

Plus je le regarde en silence, plus il me semble inoffensif, enfin je pense... Je joue avec quelque pierre dans une main, j'attends patiemment qu'ils me disent qui il est et ce qu'il veut exactement. Je ne pense pas avoir quoi ce soit à craindre d'un jeune garçon.

Ou peut être que si ?



Dernière édition par Bloodyne Chester le Jeu 18 Sep - 2:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Dim 14 Sep - 20:38



- Tu es triste parce qu'il a plu ?

Je continue de la regarder avec des yeux emplis de questions, elle relève la tête doucement pour me regarder, c'est maintenant que je découvre qu'elle a des yeux rouges ; est-ce que c'est à cause du fait qu'elle a pleuré ou c'est vraiment sa couleur de yeux ? Si c'est ça, je trouve que ça fait un peu peur... Elle a l'air de réfléchir à ma question, je ne la presse pas et attend patiemment une réponse.

- Non.

On continue de se regarder durant quelques instants, j'ai plus l'impression qu'elle essaye de se rassurer... Je suis sûre qu'elle est triste, sinon elle ne viendrait pas en forêt pour se rouler en boule sous la pluie. Il a quelque chose ! Et je veux l'aider ! J'ai l'impression qu'elle a peur de moi... Pourquoi ? Parce que je suis un fantôme ? Je comprend, je fais souvent cette impression la première fois...

- J'aime la pluie. Ce n'aie pas la pluie qui me rend ... comme ça.

Comme ça ? Ça veut qu'elle est triste non ? Je ne la comprend pas, c'est parce que l'on ne se connait pas qu'elle ne veut rien me dire ? Je soupire... Les grandes personnes sont vraiment, vraiment compliquées. C'est parce qu'elle aime la pluie qu'elle est venue dans la forêt et qu'elle est toute trempée ? La jeune fille passe la main dans ses cheveux pour remettre sa queue de cheval tout en fronçant les sourcils... J'ai dit quelque chose de mal ?

- Qui es-tu ? Pourquoi savoir si je suis triste ou non t’intéresse ? On ne ce connais pas.

J'hausse les épaules et m'assois en face d'elle en me laissant tomber en arrière puis reprend la parole.

- Est-ce que l'on est obligé de se connaître pour parler de problèmes de cœur ? Mais si tu y tiens, je m'appelle Ewan Marshall ! Et toi ?

Je la laisse répondre à ma question puis une fois l'information, je reprend la parole.

- Alors ! Dit moi ce qu'il ne va pas maintenant !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 525
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Jeu 18 Sep - 2:07





Je le vois hausser les épaules et s'asseoir en face de moi, qu'est-ce qu'il veut ?

-- Est-ce que l'on est obligé de se connaître pour parler de problèmes de cœur ? Mais si tu y tiens, je m'appelle Ewan Marshall ! Et toi ?

Problème de cœur ? Quoi ?
Je secoue la tête légèrement. Problème de cœur, j'aurai tout entendu aujourd'hui dit donc. Je réponds simplement

-- Bloodyne. Bloodyne Chester.

Pourquoi aies-je répondu d'ailleurs ?

-- Alors ! Dit moi ce qu'il ne va pas maintenant !

Suis-je la seule à trouver cela bizarre, qu'un jeune garçon que je ne connais absolument pas, qui sort de nulle de part, veuille savoir ce qui me tracasse ? Et puis est-ce que j'ai vraiment un problème de cœur après tout ? Est-ce qu'on peux vraiment qualifier tout cela comme ça ? Peut être que oui, peut être que non. Mais sa curiosité me rend curieuse à mon tour aussi.

-- Tu es un jeune homme plutôt curieux. Pourquoi savoir ce qui ne va pas t'intéresse tant que ça ?

Je ne suis pas du genre à me confier, est encore moins au premier venu qui sort de je ne sais où. La seule personne à qui j'ose parler c'est grand-père, est encore les problèmes dites « de cœur » on va dire, n'est pas un sujet avec lequel je me sens vraiment à l'aise. Du coup, généralement, il évite de me pose les questions qui s'en rapproche. Je suppose qu'ils aimeraient me voir heureuse avec quelqu'un, au lieu de passer tout mon temps à m'entraîner. Ils voudraient sûrement que j'aime autre chose que voir le sang couler. Mais ça c'est une autre histoire. Je sors de mes pensées est rajoute gentiment ... du moins j'essaie.

-- Pourquoi je me confirai à un parfait inconnu, qui sort de nulle part ? Qu'est-ce qui te fais croire que j'ai forcément un problème de « cœur » ?

Des problèmes de cœur. Ces mots tourne en boucle dans ma tête. Ce qui c'est passé avec « lui » ... non ce n'es pas un problème de cœur. Seulement une erreur, un coup sur le moment de la colère, rien de plus ! Je me frotte les yeux du bout des doigts. Je secoue la tête nerveusement pour me rassurer. Non ce ne sont pas des problèmes de cœur loin de là.

Je me lève, je le contourne doucement. Pas de pulsion meurtrière, alors je ne lui ferai rien, enfin pour l'instant. Je me rapproche de la rivière. Je m'accroupie et trempe mes mains dans l'eau.

-- Je vais bien, il n'y a pas de problème.

Menteuse !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Jeu 18 Sep - 17:11



- Est-ce que l'on est obligé de se connaître pour parler de problèmes de cœur ? Mais si tu y tiens, je m'appelle Ewan Marshall ! Et toi ?

- Bloodyne. Bloodyne Chester.

C'est joli comme prénom Bloodyne, j'aime beaucoup en tout cas ! Bon maintenant que je me suis présenté et elle aussi, on peut parler plus librement maintenant !

- Alors ! Dit moi ce qu'il ne va pas maintenant !

Elle paraît de mes questions... Peut-être qu'elle n'aime pas ma curiosité ? Je prend mes jambes entre mes bras et attend patiemment la réponse ; je n'ai pas envie de la brusquer mais je veux quand même savoir pourquoi elle est toute triste. Je me laisse basculer le temps qu'elle réfléchisse, ça doit être vraiment compliqué si elle ne m'a toujours pas répondu... Mais j'attend ! Je sais être patient quand il le faut.

- Tu es un jeune homme plutôt curieux. Pourquoi savoir ce qui ne va pas t'intéresse tant que ça ?

- Parce que je n'aime pas voir les gens tristes tout simplement.

J'avais haussé les épaules en disant cela, comme si c'était une évidence. Je sais bien qu'elle ne me connait pas qu'elle ne peut pas connaître ma manière de penser mais ça paraît évident pourtant... Quand quelqu'un est triste, il faut lui demander ce qu'il ne va pas et l'aider ; enfin je sais que rare sont les personnes qui pensent comme moi mais Maman m'a toujours dit que je devais aider mon prochain.

- Pourquoi je me confirai à un parfait inconnu, qui sort de nulle part ? Qu'est-ce qui te fais croire que j'ai forcément un problème de « cœur » ?

- Je ne sais pas, t'es une fille et une fille ça a souvent des problèmes de cœur.

Enfin je ne sais pas hien, c'est ce que j'ai entendu au Lycée... Certains garçons disaient qu'une fille ça pleurait tout le temps et le plus souvent pour des problèmes de cœur... Et c'est vrai qu'à chaque fois que je demandais à une fille ce qui n'allait pas, j'avais cette réponse. Je ne veux pas énerver ni blesser, j'essaye juste de comprendre pourquoi on m'a dit ça...

La jeune fille se lève et me contourne, je la suis du regard... Je l'énerve à ce point pour qu'elle s'en aille ? Elle se rapproche petit à petit de la rivière, s'accroupie et trempe ses mains dans l'eau. Je penche la tête sur le côté, pourquoi tout le monde veut faire des cachotteries dans la ville ; pourquoi est-ce que tout le monde se braque quand je veux simplement écouter et aider ? Je ne suis pas de meilleurs conseils mais j'ai entendu dire qu'en parler faisait du bien des fois.


- Je vais bien, il n'y a pas de problème.

Menteuse. Je sais que je suis encore jeune, que je n'ai que 16 ans et que je ne comprend rien de la vie mais je sais faire la différence quand quelqu'un va bien et quand quelqu'un ne va pas bien et cette jeune fille ne va pas bien. Je me lève et sans faire de bruit je m'assois à côté d'elle, laissant mes pieds aller dans l'eau mais de toute façon, je n'ai pas cette sensation ; puis je la regard avec les yeux d'un enfant... Pourquoi personne ne veut se confier à moi ?

- Pourquoi toujours compliqué la chose quand on peut faire simple ? Je veux simplement t'aider parce que je vois bien que tu n'es pas bien sinon tu n'aurais pas pleuré... Tu sais, ça fait du bien d'en parler des fois quand on ne va pas bien, la personne peut te donner des conseils et rien que le fait de mettre des idées en place peut t'aider...

Mais peut-être qu'elle a peur que je répète à tout le monde ? J'hausse une fois de plus les épaules... A qui je pourrais le raconter ? Et puis, des problèmes personnels n'intéressent personne en ville et encore moins raconté de la part d'un garçon de mon âge et surtout mort... Je veux quand même la rassurer néanmoins sur ce point-là.

- Tu sais, si c'est parce que tu as peur que je répète à certaines personnes, je te promet que je garderais tout pour moi. Et puis, comme je suis mort, j'évite de me montrer aux gens parce que je risque de leur faire peur...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 525
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Ven 19 Sep - 2:09





Menteuse, menteuse, menteuse.

Du coin de l'oeil je le vois s'asseoir a côté de moi est trempé ces pieds dans la rivière.
Menteuse, menteuse, menteuse. Ce mot résonne en force dans ma tête. Menteuse, menteuse, menteuse. Je me mens à moi-même, de mieux en mieux.

-- Pourquoi toujours compliqué la chose quand on peut faire simple ? Je veux simplement t'aider parce que je vois bien que tu n'es pas bien sinon tu n'aurais pas pleuré... Tu sais, ça fait du bien d'en parler des fois quand on ne va pas bien, la personne peut te donner des conseils et rien que le fait de mettre des idées en place peut t'aider..

Parler de ce qui ne va pas ? De ce qui me tracasse depuis quelque semaine. Est-ce que je suis vraiment capable de faire une chose pareille ? Est-ce que je suis comme toute ces filles qui pleure pour des histoires qui n'ont pas de sens ? Non, je ne pleure pas. Je garde mes larmes enfouis au fond de moi avec toutes les choses qui y sont cachés est qui y resterons. Je retire mes mains de l'eau et m'assoit à mon tour au bord. M'aider ? Est-ce que c'est vraiment une chose possible ? Est-ce que j'ai vraiment envie qu'on m'aide après tout ?

-- Tu sais, si c'est parce que tu as peur que je répète à certaines personnes, je te promet que je garderais tout pour moi. Et puis, comme je suis mort, j'évite de me montrer aux gens parce que je risque de leur faire peur...

Non, enfin bien sûr que si, j'aimerais que sais chose le reste secrète. Mais est-ce que c'est vraiment une bonne idée de les raconter ? Je suis dans une impasse et je n'aime pas sa les impasses. Ewan me donne plus de questions que de réponse. Peut-être que pour une fois dans ma vie, je pourrais me comporter comme toute c'est jeune fille naïve, qui parle de leur vie comme si c'est entièrement normale. Ce laisser aller au moins une fois. Qui sait peut-être que j'aimerais. J'en doute mais bon.

Je le regarde patiemment. Il a l'air triste que je sois triste. Plus je le regarde, plus je me rends compte qu'il me fait penser un de mes grand-frères qui étaient comme lui. Malgré son jeune âge, il tenait toujours à savoir pourquoi ça n'allait pas, peut importe la raison, peut importe la personne. Il était comme ça, il devait, il voulait savoir. Que ce soit une bonne ou mauvaise nouvelle. Il écouter patiemment puis il prenait la personne dans les bras en la réconfortent du mieux qu'il pouvait. Pendant une fraction de seconde j'avais l'impression de me retrouver en face de Silan est sa bonté. Je soupire. C'est fous comme un souvenir peuvent vous faire changer d'avis en une fraction de seconde.Bien, puisse-que je n'ai pas le choix apparemment.

-- Très bien, tu as gagné. Je lui réponds en me tournant complètement face à lui. Ça n'a jamais était mon truc parlée de ce qui ne va pas avec une personne. En même temps, faut dire que je n'ai pas vraiment beaucoup d'amis à qui j'aimerais confier ce genre de choses. Ce n'ais pas de la peur. Seulement, j'ai appris à garder les choses qui me tracassent pour moi. Et je m'en sors très bien comme ça.

Je marque une courte pose est l'observe. Il m'écoute, est-ce qu'il sera enfin content que je parle ? Puis je reprends.

-- Mais comme tu m'as l'air d'être un jeune mort qui ne lâche pas l'affaire, je vais essayer, je dis bien « essayer » de faire un effort est ... parler.

Sorti de ma bouche, ce mot sonne bizarrement.

-- Pour répondre à ta question. Je ne suis pas triste, enfin pas vraiment. A vrai dire j'en sais trop rien. Je fronce les sourcils. Disons que je me suis retrouver dans une situation bizarre avec G.... une personne et ... je ne sais pas ... je ne sais pas vraiment ce que je dois faire à présent.

Je veux bien parler. Mais personne n'a dit que j'étais obligé de donner des noms. Si ? Voilà j'ai fait un effort, j'ai parlé. Est maintenant quoi ? J'attends patiemment qu'ils disent quelque chose. Je crois que c'est bien la première fois que je suis aussi calme en la présence de quelqu'un. Est-ce le fait de parler de « lui » qui me rend comme ça ?

Que de question sans réponse, encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Lun 22 Sep - 19:11



- Tu sais, si c'est parce que tu as peur que je répète à certaines personnes, je te promet que je garderais tout pour moi. Et puis, comme je suis mort, j'évite de me montrer aux gens parce que je risque de leur faire peur...

Je veux juste la rassurer, qu'elle n'ait pas peur de se confier à moi... Je ne suis pas un monstre non plus et les problèmes, je les garde pour moi c'est juste que ça fait du bien de parler à quelqu'un qui est en dehors d'une histoire. On a un regard extérieur à l'histoire et la personne peut conseiller sans prendre parti pour quelqu'un ; mais après, si elle ne veut pas, je ne vais pas la forcer non plus. Si elle préfère parler à quelqu'un de plus proche, c'est normal on ne se connait pas. C'est juste que je m'ennuie moi, et savoir les gens triste me rend triste aussi.

Elle me regarde tandis que je joue avec l'eau même on n'entend aucun bruit, même si l'eau ne bouge pas en contact avec mes jambes, j'essaye de me rappeler ce que cette sensation fait... Heureusement, je suis mort depuis peu de temps, je peux me rappeler plus facilement les sensations, les odeurs et autres mais est-ce que Volkh s'en souviens ? Est-ce que Neli se rappelle de tout ? Est-ce qu'on oublie tout ça ? Mavis m'a dit que je ne devais jamais oublier... Oublier quoi ?


- Très bien, tu as gagné. Ça n'a jamais était mon truc parlée de ce qui ne va pas avec une personne. En même temps, faut dire que je n'ai pas vraiment beaucoup d'amis à qui j'aimerais confier ce genre de choses. Ce n'ais pas de la peur. Seulement, j'ai appris à garder les choses qui me tracassent pour moi. Et je m'en sors très bien comme ça.

- La preuve que non puisque tu es triste !

Maman m'avait dit ça un jour quand je lui avait dit que je gardais mes problèmes pour moi ; elle m'a dit que ce n'était pas bien de garder tout pour soit parce qu'un jour on va finir par exploser et on va être très mal... Enfin à ce qu'il paraît. Elle marque une courte pause et me regarde, je l'écoute attentivement, je suis prêt à entendre toute l'histoire !

- Mais comme tu m'as l'air d'être un jeune mort qui ne lâche pas l'affaire, je vais essayer, je dis bien « essayer » de faire un effort est ... parler.

Je lâche un grand sourire, je suis tout ouïe comme dirait papa !

- Pour répondre à ta question. Je ne suis pas triste, enfin pas vraiment. A vrai dire j'en sais trop rien. Disons que je me suis retrouver dans une situation bizarre avec G.... une personne et ... je ne sais pas ... je ne sais pas vraiment ce que je dois faire à présent.

Je penche la tête sur le côté... Comment ça bizarre ? Il s'est passé quoi pour que ça la mette dans cet état ? Bon si j'ai bien comprit, elle n'a pas beaucoup d'amis donc je ne pense pas que ce soit une dispute... Et puis, les situations bizarres, ce n'est pas avec la personne que l'on aime ? Je me retrouve souvent dans des situations bizarres avec Lyana... Enfin, je ne sais pas si je l'aime ou pas... Je secoue la tête, ce sont ses problèmes là, pas les miens !

- Tu es amoureuse !

J'avais sorti cela de manière tellement naturellement. Enfin je crois que c'était le même problème dont m'avait parlé Meiji un jour aux ruines donc je pense que c'est pareil non ? J'attend de voir la réaction de la jeune femme puis je reprend la parole.

- Enfin, tu ressens quoi quand tu es avec cette personne ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 525
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Mer 24 Sep - 19:14






-- Tu es amoureuse !

J'écarquille les yeux. Je suis à la limite de m'étouffer en entendant ça. Amoureuse moi ? Non, non, non. Pas possible, pas avec lui. Alors la non ! Je me frotte les yeux. Amoureuse, pff est puis quoi encore.

-- Enfin, tu ressens quoi quand tu es avec cette personne ?

-- J'ai envie de le tuer.

Voilà une réponse des plus direct.
Pourquoi tourner au tour du pot toute façon. Il veut savoir mes envies en sa présence est bien voilà. Je reprends avec un peu plus d'explication

-- On ne s'aime pas. On ne se supporte pas. On passe notre temps à essayer de s'entendre tuer. Alors, ce que je peux ressentir en sa présence ce sont des envies de meurtre tout simplement. Je pourrais l'éventré, me faire un collier avec c'est entrailles que ça m'empêcherai pas de dormir.

Je baisse la tête. Je n'ai pas envie d'effrayer un enfant avec un regard assassin après les mots que je viens de lui sortir. Mais c'est la vérité. Ce qui nous attire, lui est moi, c'est cet envie permanente de vouloir se tuer. De provoquer l'autre jusqu'à ce qu'il dérape.

-- Est pourtant ... Je replie les jambes contre moi. Je l'ai embrassé. C'était plus fort que moi. Est même si cela avait ... Je soupire. Un petit côté agréable. Je ne l'aime toujours pas pour autant. Je sais que dès qu'il va me provoquer l'envie de le tuer reprendra le dessus... alors tu vois, je ne pense pas que ce soit de l'amour loin de là.

L'amour ce ne sont pas deux personne qui essaye de ce tuer. Enfin il me semble. Logiquement elle s'entraide, se parle, rigole ainsi de suite non ? Ou peut être pas. Qu'est-ce que j'en savais de l'amour après tout. Ça ne fais pas parti des choses que j'ai connue. Et je ne pense pas avoir envie de le connaître un jour. Ou peut-être que si...
Entendre cela de la bouche d'un jeune garçon c'est vraiment bizarre. On ne tombe pas amoureuse d'une personne qu'on déteste comme ça. Non, enfin je ne sais pas. Est puis, qu'est-ce qu'il en savait lui d'abord ?

-- Et toi alors. Je lui demande après un temps de réflexion. Tu as l'air d'être calé dans ce domaine là. Tu es toi-même amoureux pour penser que je le suis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   Lun 29 Sep - 13:00



- Enfin, tu ressens quoi quand tu es avec cette personne ?

- J'ai envie de le tuer.

Ah bah non, elle n'est pas amoureuse en fait... Je tangue sur moi-même, c'est bizarre de vouloir tuer quelqu'un comme ça, enfin j'avais l'impression que c'était plus compliqué que ça... Si elle veut le tuer, pourquoi est-ce qu'elle ne le fait pas ? Je sais que ce n'est pas bien de tuer mais je comprend pas pourquoi se mettre dans une telle situation ; et puis, c'était quoi cette situation bizarre dans laquelle ils se sont retrouvés ? C'est comme dans les bouquins à l'eau de rose ? Ils se sont embrassés ?

- On ne s'aime pas. On ne se supporte pas. On passe notre temps à essayer de s'entendre tuer. Alors, ce que je peux ressentir en sa présence ce sont des envies de meurtre tout simplement. Je pourrais l'éventré, me faire un collier avec c'est entrailles que ça m'empêcherai pas de dormir.

Je fis une mine dégoûtée... Berk, c'est méchant de dire ça... Le pauvre ne doit pas être si méchant pour mériter un tel supplice... Mais je ne comprend toujours pas pourquoi elle se met dans une telle situation ; je tourne la tête sur le côté tandis qu'elle baisse la sienne... Elle a honte ? Honte de ce qu'elle a dit ou de ce qu'elle va dire ? J'écoute attentivement, je ne veux pas la déranger, elle est prête à ouvrir son cœur alors je ne dois pas l'interrompre sinon elle risque de ne plus vouloir parler.

- Est pourtant ... Je l'ai embrassé. C'était plus fort que moi. Est même si cela avait ... Un petit côté agréable. Je ne l'aime toujours pas pour autant. Je sais que dès qu'il va me provoquer l'envie de le tuer reprendra le dessus... alors tu vois, je ne pense pas que ce soit de l'amour loin de là.

Hein ? C'est ça l'amour ? Il faut détester l'autre au point de vouloir l'embrasser ? Donc si je comprend bien, je ne suis pas amoureux de Lyana alors... Vu que je n'ai pas envie de la tuer mais au contraire, envie qu'elle soit heureuse, et bien avec moi... C'est surtout une très forte amitié que j'ai pour elle alors... Je me gratte la tête en essayant de comprendre tout ça... C'est vraiment compliqué l'amour, pourquoi ça existe ?

- Et toi alors. Tu as l'air d'être calé dans ce domaine là. Tu es toi-même amoureux pour penser que je le suis ?

J'hausse les épaules et j'ai une petite mine triste... Je ne sais pas ce que c'est aimer et elle me demande si je suis amoureux ; je pensais qu'elle aussi l'était, c'est facile de savoir pour les autres, mais pour soit c'est vraiment très, très compliqué... Et je ne suis pas calé non plus, j'apprend en regardant les autres, en les écoutant et j'avais l'impression que c'était ça... Mais même moi je suis incapable de savoir si je le suis ou pas. Je soupire... Oui, pourquoi l'amour existe ?

- Je ne sais pas... Je ne sais même pas ce que veux dire aimer... Je traîne toujours avec une fille, une amie et j'ai toujours envie d'être avec elle, j'adore quand elle sourit, quand elle rigole, quand elle est heureuse mais d'après toi il faut détester quelqu'un pour vouloir l'embrasser...

Et je n'ai pas envie de détester Lyana... Je n'ai pas envie de ne plus lui parler pour pouvoir l'embrasser... Et puis, je ne pourrais même pas d'abord vu que je suis mort... Donc ça ne sert à rien de s'accrocher.

- Qu'est-ce que l'on ressent quand on amoureux ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrête de nier ce que tu ressent [Pv Ewan Marshall]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-