Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Je suis ton père....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Je suis ton père....   Dim 7 Déc - 21:37

Je suis ton père...

Le jour n'est pas encore tout à fait levé mais moi, je suis bien réveillée. Assise en tailleur sur mon lit, je serre très fort ma peluche panda dans mes bras, enfouissant ma tête dans son cou en retenant mes sanglots. J'ai fait un cauchemar. Encore. Je me force à respirer doucement parce que je ne veux pas faire de crise. Elly est montée sur le lit et s'est couchée à côté de moi, sa truffe venant se promener sur mon cou et mon visage. Mais oui, ça va aller, ne t'en fait pas. Il faut juste que je me calme un peu.

Je passe ma main dans le trou au niveau du col de ma peluche adorée mais je ne sens rien. Absence totale du contact froid et légèrement rugueux du papier qui est censé se trouver là. Je recommence, deux, cinq, dix, vingt fois mais non, je ne trouve plus la photo de maman. Alors je me lève, fouille partout dans le lit, dans la chambre mais rien, je ne la trouve toujours pas. Il est encore tôt et j'hésite à sortir de ma chambre mais finalement, je me glisse hors du lit, emmitouflée dans ma couverture, et je me rends vers la chambre de Kira. Mais la porte en est grande ouverte et le lit vide. Elle n'est pas là. Comme maman....

Et là, je commence à avoir peur. Vraiment. Ce matin-là, je me suis levée et j'ai trouvé la chambre vide. Pareil. Je sais que Kira n'est pas maman mais j'ai le cœur qui se serre et la poitrine douloureuse. Je me rends dans la cuisine pour prendre un verre d'eau. Boire doucement, par petites gorgées, pour ne pas risquer de laisser la crise s'installer. Et puis, j'en profite pour manger un gâteau, histoire de m'occuper et de ne pas penser au pire. Elly me suit partout, comme d'habitude mais elle sent que je ne vais pas bien. Je tourne en rond, je joue nerveusement avec mes mains.

Finalement, je vais m'installer dans le canapé du salon, toujours avec la couverture sur le dos. Je me pelotonne dessous, serrant mon doudou panda contre moi et Elly couchée à mes pieds, attentive et protectrice. Je regarde la jour qui se lève, j'écoute les oiseaux chanter et doucement, la fatigue me reprend. J'ai mal dormi et avoir lutter contre une grosse crise un moment, voilà qui suffit à me mettre complètement à plat. Du coup, je finis par m'endormir à moitié assise, la tête posée sur ma peluche et en partie sur l'accoudoir, ma main libre posée sur le pelage de ma chienne qui ne bronche pas, veillant sur mon sommeil.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3070
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Lun 8 Déc - 16:17







Le jour ne devrait pas tarder à se lever et normalement Haizea devrait encore dormir, pas de raison pour qu'elle se lève... Donc Gaea et Kira arriveront avant son réveil. Maintenant, il fallait trouver les bons mots pour lui apprendre qu'il était son père, la demoiselle aux cheveux roses était aussi stressée que l'As Elementis, et si les deux ne s'entendaient pas ? Déjà que l'As Domae avait peur qu'elle ne l'accepte pas... Alors si elle n'accepte même pas son vrai père...

La demoiselle aux cheveux roses n'avait pas vraiment envie de parler, réfléchissant plutôt à ce qu'elle allait dire à Haizea... Elle avançait mains dans les poches et tête baissée ; le seul point positif de cette affaire, c'était qu'elle connaissait le père et même si c'était un boulet il restait sympathique et prendrait soin de sa fille... En faisant des conneries mais il serait quand même là pour elle. De toute façon, elle allait vivre chez Kira, elle l'avait promit à Lucina et elle n'allait pas trahir cette promesse.

Le jour arrive peu à peu, heureusement que la jeune femme ne travaille pas sinon elle aurait eu du mal à tenir... Une nuit blanche dans un bar à se retrouver maquillée comme une... Voilà quoi, ça lui aurait été fatal. Les gens commençaient à peine à se lever mais la Rose évitait de relever la tête ayant bien trop honte de ce qu'elle était devenue... Et dans le Quartier Est, elle fonça jusque chez elle pour ne croiser aucun pion, déjà si ils la voie avec l'As Elementis ils risquent de se poser des questions mais en plus maquillée comme elle était...

Une fois devant la porte, Kira sortie les clés de sa poche pour ouvrir la porte doucement ; elle demanda à Gaea de ne pas faire de bruits pour éviter de réveiller les enfants et Jenny. Une fois à l'intérieur, elle déposa sa veste sur le porte manteau et invita l'Elementis à faire de même ; elle remarqua ensuite qu'il y avait quelque chose sur le canapé, prudemment, elle s'avança et remarqua qu'il s'agissait d'Haizea ainsi que d'Elly...

Kira s'agenouilla aussitôt, pourtant hier soir elle était dans sa chambre... Elle avait dû se réveiller pour aller chercher de l'eau et c'était endormie sur le canapé ; et si elle avait été chercher Kira dans sa chambre, elle a sûrement dû s'inquiéter... La Rose ne voulait pas qu'elle ait peur, elle ne pensait pas qu'elle allait rester toute la soirée dans le bar ; posant doucement une main sur sa joue, elle la réveilla en douceur.

- Haizea... Qu'est-ce tu fais ici ma puce ? Pourquoi tu n'es pas dans ton lit ?




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Ven 12 Déc - 22:39
















Je suis ton père !
~Noooooooooooooon !...~





Stress, stress... je stresse. Marchant derrière Kira, je galère à reprendre une respiration normale, sentant une boule se former dans mon ventre et pesant comme une énorme pierre. Je n'ose même plus parler, c'est pour dire !... Les mains dans les poches, imitant à la perfection la position de mon amie, je m'enfonce peu à peu dans le silence le plus total avec néanmoins le regret au cœur. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire, une fois face à ma fille ? J'ai peur de me mettre à pleurer... ou pire ! De vouloir m'enfuir. Je n'ai jamais été quelqu'un de très courageux, et pourtant, me voilà face à la plus terrible de toutes les situations... Même si ça ne me plaît pas de l'avouer, cette fillette doit sûrement avoir le sentiment d'avoir été abandonnée par son propre père... ce que je n'ai PAS fait. Si j'avais su... si seulement j'avais su...

Rongé par le remord, je me mordille la lèvre tout en noyant mon visage sous ma chevelure, avançant tête baissée... on dirait deux dépressifs paumés. Mais potes, tout de même. Juste dépressifs. Et si elle ne m'aime pas ? Et si... et si je ne ressemble pas à ces pères pleins de muscles saillants capables de porter dix chiards simplement par la force de leur bras droit ?! Et si... et si... je déglutis. Et si elle m'apprécie, tiens ? C'est vrai ça, pas de quoi être un gros pessimiste, l'inverse peut tout aussi bien arriver ! Pas vrai ? La tête baissée, je laisse mon visage se noyer sous la lourde masse qui me sert de cheveux, soucieux et inquiet pour le déroulement de cette... journée du coup. Je n'ai pas dormi. J'aurais dû dormir. Pâlot comme je suis, je vais finir tout cerné et la gamine va se faire dessus en voyant débouler papa du diable tout maigre, tout blanc et tout plein d'cernes violettes ! Vision de rêve, bonjouuur... D'ailleurs, je me demande à qui elle ressemble, la petite que nous allons voir... Est-ce qu'elle me ressemble ? Un petit sourire s'affiche sur mon visage fermé.

Je veux voir cette enfant, mon enfant. Je ne pensais pas dire ça un jour, moi qui m'étais résolu à une vie de loup solitaire ! D'un autre côté, je me sens toujours un petit peu honteux. Kiki se refuse à l'idée de lever la tête et fait la gueule à tous les passants - et pas seulement à eux ! A moi, aussi. Pourquoi ? Je gonfle les joues et expire l'air s'y trouvant, blasé. Quel humour, c'te Bad Wolf ! J'en connais un de loup, dans les contes qui LUI, en a un minimum ! La preuve, il porte des robes et souffle sur les cabanes à peine fabriquées, si ça ce n'est pas un gros troll. Même en faisant travailler tous mes neurones, je ne comprends pas sa réaction que je juge excessive... Ok, le maquillage est un gros bordel, ok, je me suis amusé comme un con à le faire, mais c'est éphémère ! Si je lui avais dessiné des moustaches au marqueur, je veux bien, mais là... Accélérant la cadence, je me place à son niveau tout en essayant de lui parler :

Me fais pas la tête... je suis désolé pour le maquillage, d'accord ? J'ai juste... pensé... que ce serait rigolo...

Entrecoupée de petits rires, je trouve ma tentative d'excuse plus que médiocre. Mais tant pis ! Au moins, elle ne pourra pas me reprocher de ne pas lui avoir demandé pardon ! Cependant, elle ne semble pas prête à vouloir me parler, plus plongée dans ses pensées plutôt que dans le monde réel. Alors, respectueux de son intimité, je m'éloigne de deux pas et ralentit dans ma marche, histoire de garder une légère distance entre nous deux... ça va être joli tiens, d'aller chez elle. Bizarrement, je n'ai pas peur d'entrer dans le quartier Domae. Il fait nuit et je suis accompagné, qu'est-ce qui pourrait bien m'arriver ? Tellement de choses. Dépecé, violé, décapité, humilié, mangé, brûlé, liquéfié, tout plein de trucs qui finissent avec "é"... et pourtant ! Même pas peur, ramenez-vous tas de zoophiles dévergondés ! Moi je vais voir ma fifille, héhéhé ! Décidément, je devrais reprendre les médocs.

Lorsque nous nous arrêtons devant la porte, mes jambes semblent prêtes à se taper un sprint. Fuir. FUIR. FUIIIIIR. A peur, l'As Elementis a peur ! Elle ne va pas m'aimer, j'en suis sûr et certain ! Ce n'est plus la peine... je soupire et sursaute en voyant la porte déjà ouverte, entendant Kira me dire de ne pas faire de bruits... tu m'étonnes, je veux surtout m'en aller, moi. Mais étrangement, lorsque je m'approche de quelques pas, cette envie s'en va comme elle est venue : Sous mes yeux se trouve une petite fille, affalée sur le canapé avec un clébard à ses côtés. Je me mords l'intérieur de la joue... c'est elle ? Ma fille ? Elle a des cheveux noirs, comme les miens...  Voulant savoir si ses yeux se rapprochent de mes propres iris, je viens me placer à côté de Kira, qui toujours aussi étrangement, semble avoir un bon feeling maternel... Trop spé'.

- Haizea... Qu'est-ce tu fais ici ma puce ? Pourquoi tu n'es pas dans ton lit ?


"Ma puce" ? Mais c'est ma puce à moi, nahmaisoh ! C'est moi son pôpa. Les bras croisés, je toise la petite fille puis retiens un soupir en réalisant qu'elle n'a pas mes yeux... Crotte. Je voulais avoir un mini-moi tout pareil ! Mais elle est tout de même magnifique. Souriant d'un petit air attendri, je plie la jambe pour poser mon genou contre le plancher avant de plonger mon regard dans ses pitits yeux... Je sais pas. Subtilité ? M'borf. La subtilité, c'est pour les tapettes !

Haizea, c'est ça ? C'est un joli nom... Tu euhm... sais qui je suis ? Mon nom est Gaea... Je hausse un sourcil, essayant de me rappeler sous quel nom me connaissait Lucina... Puis, tout en riant d'un air timide, je pose une main sur la tête de la fillette avant de renchérir : Ton papa, en occurrence...









Dernière édition par Gaea Leindel le Dim 18 Jan - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Sam 13 Déc - 19:35

Je suis ton père...

Je ne sais pas combien de temps je me suis endormie. Je ne m'étais même pas rendue compte que je m'étais assoupie mais quand Elly à bougée, en couinant légèrement, j'ai commencée à émerger. J'ai entendu le bruit de la porte qui se fermait et vaguement la voix de Kira. Apparemment, elle n'était pas seule mais j'étais encore trop de nuages devant les yeux pour voir de qui il s'agissait.

Haizea... Qu'est-ce tu fais ici ma puce ? Pourquoi tu n'es pas dans ton lit ?

Pas encore vraiment sortie des bras de Morphée, je me redresse et me frotte les yeux avant de regarder Kira et le monsieur qui est avec elle. Et, je sais pas, mon regard est attiré par les couleurs sur son visage. Qui ressemblent beaucoup à celles que maman mettaient pour aller avec ses costumes de scène.

"- Tu es jolie comme ça. J'aime bien ces couleurs."

Oui, je n'ai pas répondue à sa question. Tout simplement parce que je l'ai parfaitement oubliée en fait. C'est encore un peu brumeux dans ma tête. Elly s'est relevée pour venir se poster juste à côté de moi quand le monsieur est venu s'agenouiller tout près. C'est drôle, je le connais pas mais en même temps, j'ai l'impression qu'il ne m'est pas complètement inconnu.

Haizea, c'est ça ? C'est un joli nom... Tu euhm... sais qui je suis ? Mon nom est Gaea...

Gaea.... Ça ressemble un peu à papa gaga dont me parlait maman, les soirs où elle était triste. Je ne sais pas pourquoi, mais parler de ça, ça la faisait toujours aux moins avoir les yeux très brillant si elle ne versait pas au moins une larme.

Ton papa, en occurrence... 

Mon papa? Est-ce que... Il est en train de dire que... C'est lui mon papa? Pour de vrai? Mon premier réflexe est de serrer ma peluche panda contre moi et de passer ma main dans le creux de son cou et là, je me souviens. De la raison de ma présence ici et de la première question de Kira.

"- La photo!!! Elle est plus là, je l'ai perdue!"

Sur cette photo, je sais que c'est mon vrai papa dessus. Puisque c'est maman qui me l'a dit en me la donnant. Alors, comment je peux savoir si je ne l'ai plus? Oui, il y a quelque chose qui me parait un peu différent chez lui de chez les autres monsieur mais en même temps, je suis soudain redevenue tellement paniquée à l'idée d'avoir définitivement égarée un de mes rares souvenirs de maman que je commence déjà à respirer plus fort, plus vite. En sifflant légèrement, la crise commençant insidieusement à se manifester.

Mon regard passe de Kira à Gaea, implorant, sans savoir quoi faire. Je suis perdue et je ne sais pas trop si je dois le croire ou pas. Je pourrais être sure avec la photo mais elle n'est plus là. Non, je ne veux pas la perdre comme je perds tout en ce moment, même les gens que j'aime...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3070
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Dim 14 Déc - 21:30







- Haizea... Qu'est-ce tu fais ici ma puce ? Pourquoi tu n'es pas dans ton lit ?

La pauvre petite, elle s'était sûrement réveillée à cause d'un cauchemar ou alors pour une autre raison et elle était partie chercher Kira, mais ne la trouvant pas elle s'est endormie ici... La demoiselle aux cheveux roses était mal à l'aise, Haizea avait sûrement dû s'imaginer toute sort de scénario encore, imaginant peut-être que l'As avait fait comme ça sa maman... Mais maintenant le mal était passé, Kira était là et n'allait pas partir de sitôt.

La petite se réveille à peine et frotte doucement ses yeux tout en regardant la demoiselle aux cheveux roses et Gaea... Ah oui, il y a peut-être mieux comme rencontre... Mais bon, la famille est enfin réunie, enfin presque... Eh mais attendez deux minutes... La Rose a toujours la tonne de maquillage que le génie d'Elementis a fait avant de venir ici ; oh super...

- Tu es jolie comme ça. J'aime bien ces couleurs.

La Rose haussa un sourcil, bah tiens... Ça va flatter l'ego de Gaea qui n'hésitera pas à faire le fier en disant qu'il avait raison de la maquille ainsi ; voilà qu'ils se rencontrent à peine qu'ils commencent à bien s'entendre. Kira regarda le jeune homme s'agenouiller près de sa fille et l'observer... Apparemment, l'instinct paternel vient tout seul.

- Haizea, c'est ça ? C'est un joli nom... Tu euhm... sais qui je suis ? Mon nom est Gaea...

D'ailleurs... Il s'était présenté comment à Lucina ? Il avait déjà changé de nom ou il lui avait dit son ancien ? L'As Elementis était en train de réfléchir, sûrement à la même chose que l'As Domae... Ce n'est pas vraiment très important non plus. Maintenant, il fallait passer aux aveux, mais il fallait y aller subtilement, pas y aller brusquement...

- Ton papa, en occurrence...

...
Bonjour la subtilité tiens. L'envie de lui coller une claque en pleine gueule démangeait la jeune femme mais voir maman adoptive frapper papa biologique n'était pas vraiment une idée de retrouvaille... Alors la Rose se contenta de sourire, lançant de temps à autre quelques regards noirs à Gaea. Imbécile va. Son regard revient sur Haizea quand elle commença à paniquer... Que se passait-il ?

- La photo !!! Elle est plus là, je l'ai perdue !

La Rose voulait la calmer mais elle recommence à paniquer... Kira posa ses mains sur ses épaules pour tenter de la calmer mais elle était persuadée qu'elle l'avait perdue... La demoiselle aux cheveux roses fouilla dans toutes ses poches, c'était elle qui avait prit la photo pour retrouver Gaea et si jamais il ne la croirait pas, lui prouver. La jeune femme sortie la photo de sa poche et la donna à la petite Haizea.

- Non non, regarde c'est moi qui l'ai... Je suis désolée Haizea, j'étais venue te dire bonne nuit et j'ai vu la photo dans ta peluche alors j'ai jeté un coup d’œil ; mais quand j'ai vu que c'était Gaea ton papa je me suis dépêchée d'aller le voir pour le mettre rapidement au courant.

Kira déposa un baiser sur front de la petite, plus de peur que de mal pour le moment mais la Rose avait encore un peu de mal pour gérer les crises de la petite malgré les recommandations du Docteur Joplin. La Rose se leva et alla dans sa cuisine pour aller chercher un verre d'eau puis revint aussitôt pour le donner à Haizea.




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Mar 30 Déc - 4:54
















Je suis ton père !
~Noooooooooooooon !...~





Même si je ne peux pas encore me qualifier de mec parfaitement à l'aise dans cette situation, les sueurs froides dans ma nuque commencent peu à peu à disparaître. Quand la fillette ouvre les yeux et complimente Kira, pour ensuite poser son regard sur le mauvais père que je suis, un maigre sourire trimphant s'affiche sur les lèvres que je garde volontairement scellées pour ne pas rencontrer la basket de ma camarade entre mes deux valseuses ; Au moins comme ça, on serait sûrs que je cesserais d'égarer ma progéniture aux quatre coins du globe ! Même si bon... j'y tiens moi, à mes chéries. Je penche la tête sur le côté en croisant le regard de tueuse de Kira, l'air de lui demander ce qui ne va pas dans ma manière de me présenter. Aucun mot n'ose sortir de ma gorge, par peur de s'en prendre une : Ton papa est maltraité, petite.

Cependant, je commence vite à comprendre lorsque Haizea débute sa guerre respiratoire, sans doute chamboulée par mon manque de tact - beh quoi ? Je hausse un sourcil, ne perdant guère mon calme du fait de mon habitude à ce genre de choses - j'ai tellement de miroirs chez moi que j'ai prise celle de me contempler en train de crever, voir si je n'ai pas une tête trop conne lors de ces moments-là. Je crois que j'ai trop de temps libre... Elle serre sa peluche contre elle, causant chez moi un profond sentiment de nostalgie : Je la connais, celle-là. Ce... panda. Lucina savait à propos de mon amour pour ces tissus gonflés destinés à dormir à nos côtés, alors j'avais décidé de lui offrir mon précieux compagnon du nom de... Bambou. J'étais inspiré, que voulez-vous... Sans perdre ma zen-attitude, je regarde la fille paniquer :

- La photo !!! Elle est plus là, je l'ai perdue !

Intrigué, je lance un coup d'oeil rapide vers Kira : Quelle photo ? La mienne ? Je n'arrive pas à me rappeler si j'ai mis un truc dans Bambou... Bah, on me montrera après - tiens, justement, Kira tend à la petite une photo toute froissée sur laquelle se dessinent ma forme et celle de feue sa mère. Je me mords la lèvre tout en tendant légèrement le cou pour regarder avec Haizea, posant mon ongle sur le jeune homme aux cheveux mi-longs que j'étais autrefois. Certes, j'ai vieilli, j'ai maigri et je fatigue un peu trop vite à mon goût, mais je suis toujours reconnaissable. Je m'asseois aux côtés de ma fille puis pose ma paume contre son dos, le caressant doucement avant de prendre une voix ferme mais néanmoins bienveillante :


- Calme-toi, et regarde sur la photo... C'est moi et Lucina, ta maman. Tu me crois maintenant, Haizea ?... Par contre... Tu vas faire comme moi, d'accord ?

Au pire, si elle ne me croit pas, je ne la traumatiserai pas de trop et attendrai... Cependant, le développement de sa crise m'inquiète. Faisant toujours attention à ne pas empirer son état en dévoilant ma crainte, je pose ma sacoche sur mes genoux et fouille telle une grosse taupe complètement paumée... Il faudrait que je la range de temps à autre. Un jour. Je demanderai à Gaara de le faire, il était doué pour ranger, héhé ! Mais en attendant, ce n'est pas lui qui me trouvera mon inhalateur. Ah, si, le voilà. Le prenant entre mes doigts, je le porte à mes lèvres avant d'en prendre deux bouffées en masquant mon dégoût - je n'aime pas ce truc, mais il m'est nécessaire. J'attends quelques secondes en fermant les yeux, puis expire tranquillement, fixant ensuite Haizea avec un petit sourire. Les nains, 'paraît que ça imite leurs aînés, donc j'en profite !

Lentement, je secoue l'inhalateur et l'enfourne dans le bec de ma progéniture façon papa zoziau, pour ensuite presser la cartouche à deux reprises, en faisant bien attention à ce qu'elle ait le temps d'expirer. J'veux pas l'étouffer dès maintenant, la naine ! Ce s'rait criminel, oui mon bon monsieur ! Je regarde Kira déserter tout en posant l'appareil entre les mains d'Haizea, la faisant refermer ses doigts dessus : Elle en aura plus besoin que moi, ça fait bien longtemps que je ne prends plus aucun médicament... même si je devrais. Mais ça, m'en fous, je ne vais plus voir mon potentiel médecin confrérique alors personne n'est au courant, mwerf mwerf ! Ah, je vais finir par crever, moi...

- Je te le donne, d'accord ? Je sais que ce n'est pas très bon, mais s'ils faisaient des bons médicaments, non seulement ça se saurait mais aussi tout le monde mourrait parce qu'ils en auraient trop pris. Mais on peut toujours t'aider à aller mieux avec de bonnes choses, comme... comme des infusions à la violette par exemple. Papa... Papa-Gaga, il fait plein de pseudo-médicaments à partir de fleurs, il pourra t'apprendre.

Résistons contre les médocs dégueus, allons cueillir des pâquerettes tous ensemble  pour en faire des infusions ! Je glousse doucement tandis que je passe mes bras autour de la fillette, l'embrassant sur le sommet du crâne ; je n'ose plus parler, j'aimerais lui dire que je suis désolé pour être parti de la sorte, mais je ne veux pas rester trop longtemps dans mon stade "mauvais papa". Alors je fais le gentil papa, c'est cool les gentils papas ! Kiki finit par revenir avec un verre d'eau qu'elle donne à la petite, alors que je lâche ma fillette pour me redresser :

- J'ai invité Kira à passer Noël avec moi puisqu'elle ne pouvait plus s'passer de moi - tu accepterais de venir avec elle même si tu n'as évidemment pas le choix ? J'ai plein de chiens à la maison, le tien pourra jouer avec eux ! C'est un grand manoir, avec plein de chambres aussi, grand manoir que je devrais ranger aussi, quand j'y pense... ça m'embêterait de vous faire manger ma poussière à chaque fois que vous aurez à ouvrir la bouche.








Dernière édition par Gaea Leindel le Dim 18 Jan - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Mar 30 Déc - 11:27

Je suis ton père...

Non non, regarde c'est moi qui l'ai... Je suis désolée Haizea, j'étais venue te dire bonne nuit et j'ai vu la photo dans ta peluche alors j'ai jeté un coup d’œil ; mais quand j'ai vu que c'était Gaea ton papa je me suis dépêchée d'aller le voir pour le mettre rapidement au courant.

Ma photo, elle était bien là, dans les mains de Kira. Je la saisis et viens la serrer contre moi, sans avoir lâché ma peluche pour autant. Je suffoque à moitié mais je m'en fiche, la photo de maman n'est pas perdue, c'est tout ce qui compte. Du coup, j'en aurais presque oubliée la présence de Gaea si je n'avais pas sentie sa main venir passer dans mon dos doucement.

- Calme-toi, et regarde sur la photo... C'est moi et Lucina, ta maman. Tu me crois maintenant, Haizea ?... Par contre... Tu vas faire comme moi, d'accord ?

Je le fixe, le regard pleins de questions tandis que la crise s'installe belle et bien, me laissant la respiration sifflante et le souffle court. Si je le crois? Je ne sais pas en fait. Je crois que là, j'ai l'esprit trop embrouillé pour y réfléchir et puis, il m'a demandé de faire comme lui mais pourquoi?

C'est là qu'il sort un objet étrange mais que j'ai l'impression d'avoir déjà vu. Ah oui, c’est un inhalateur, j'en ai eu un déjà mais je crois que je l'ai perdu il y a longtemps. En tout cas, il à l'air de savoir s'en servir et, une fois sa démonstration terminée, je me laisse faire et l'imite de mon mieux. C'est que ça fait du bien, pour de vrai. Même si c'est vraiment pas bon. Beurk.

Elly nous observe, venant poser sa tête sur mes genoux tandis que Gaea dépose la petite boite magique dans ma main avant de refermer mes doigts dessus.

- Je te le donne, d'accord ? Je sais que ce n'est pas très bon, mais s'ils faisaient des bons médicaments, non seulement ça se saurait mais aussi tout le monde mourrait parce qu'ils en auraient trop pris. Mais on peut toujours t'aider à aller mieux avec de bonnes choses, comme... comme des infusions à la violette par exemple. Papa... Papa-Gaga, il fait plein de pseudo-médicaments à partir de fleurs, il pourra t'apprendre. 

Des infusions de plantes? je me mets à sourire parce que maman elle en faisait de ça. Des tisanes avec pleins de plantes que l'on ramassait toutes les deux. Y avait de la verveine, du thym, de la menthe et même des fois, on mettait du miel avec. Mais à la violette, j'ai jamais goûté.

"- Maman elle en faisait aussi, parce que les médicaments c'étaient très chers. C'est toi qui lui a appris? "

Je suis un peu surprise lorsqu'il me prend dans ses bras même si au fond, je trouve ça très chouette. Je ne sais pas, je n'ose pas l'appeler papa. Je sais bien que j'en ai un, comme tout le monde, mais qu'il apparaisse comme ça, ça me fait vraiment bizarre. Et puis, j'aurais voulu que maman soit là aussi. Elle aurait été tellement contente de le revoir, j'en suis persuadée.

Ma respiration se calme doucement tandis que Kira revient dans le salon avec un verre d'eau qu'elle me donne. Je la remercie et le bois doucement, ça fait du bien et ça chasse le mauvais gout en même temps.

- J'ai invité Kira à passer Noël avec moi puisqu'elle ne pouvait plus s'passer de moi - tu accepterais de venir avec elle ? J'ai plein de chiens à la maison, le tien pourra jouer avec eux ! C'est un grand manoir, avec plein de chambres aussi, grand manoir que je devrais ranger aussi, quand j'y pense... ça m'embêterait de vous faire manger ma poussière à chaque fois que vous aurez à ouvrir la bouche.

"- C'est super, Elly pourra se faire pleins de copains alors. Et si Kira elle peut se passer de toi, ça veut dire que vous allez rester ensemble? Comme ça j'aurais de nouveau un papa et une maman?"

Oui, j'avoue que cette idée me plait beaucoup. D'ailleurs, je souris largement en regardant tour à tour Kira et Gaea. Je finis mon verre que je pose sur la table, essayant d'imaginer à quoi peut bien ressembler le manoir. De dehors, j'en ai déjà vu et ça semble tellement immense. J'espère que je ne m'y perdrais pas.

"- En tout cas, je veux bien venir moi. Même si y a de la poussière, c'est pas grave. Noël, c'est pas tous les jours, faut en profiter."
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3070
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Jeu 1 Jan - 17:31







La demoiselle aux cheveux roses ne voulait pas effrayer la petite en prenant sa photo et pensait pouvoir lui rendre discrètement sans qu'elle ne remarque mais c'était raté... La Rose avait prit la photo pour avoir une preuve si jamais Gaea refusait de la croire, mais il avait été facile à convaincre, au moins, il ne niait pas qu'il avait eu une relation avec cette Lucina et il était étonné d'apprendre qu'il avait une fille...

Kira s'était donc levée pour aller chercher un verre d'eau afin de calmer la petite, du coin de l'oeil, elle vérifiait ce que faisait Gaea ; normalement il devrait l'aider vu que lui aussi a ce problème. Et c'est bien ce qu'il faisait, lui demandant de se calmer puis lui montra comment utilisé son inhalateur... Elle ne savait pas trop si c'était une bonne idée mais si ça lui permettait de calmer ses crises... Pourquoi pas. Et le voilà qu'il remettait sa paranoïa sur les médicaments... Qu'il ne donne pas de fausses idées à Haizea tiens !

Pour qu'il évite de s'étendre sur le sujet, la demoiselle aux cheveux roses revint dans le salon pour donner le verre d'eau à la petite qui la remercie et qui boit un coup. La Crise est passée et elle a l'air d'aller beaucoup mieux ; et puis, elle n'avait pas l'air de détester Gaea et lui aussi avait l'air de l'apprécier. Pour le moment, tout se passait pour le mieux, pas de quoi stresser.

- J'ai invité Kira à passer Noël avec moi puisqu'elle ne pouvait plus s'passer de moi - tu accepterais de venir avec elle ? J'ai plein de chiens à la maison, le tien pourra jouer avec eux ! C'est un grand manoir, avec plein de chambres aussi, grand manoir que je devrais ranger aussi, quand j'y pense... ça m'embêterait de vous faire manger ma poussière à chaque fois que vous aurez à ouvrir la bouche.

La demoiselle aux cheveux roses hocha la tête pour dire qu'elle était d'accord, elle avait dit oui dans le bar tout à l'heure et elle restait sur sa position. Kira n'avait pas prévu grand chose pour Noël et puis, elle ne voulait pas forcer Haizea à choisir entre son père biologique et sa mère adoptive donc passer du temps dans le manoir avec Haizea et Gaea n'était pas dérangeant. L'As devrait juste faire attention quand elle passera dans le Quartier Ouest, elle ne voudrait pas finir embrocher sous les yeux d'Haizea ni même le soir de Noël.

- C'est super, Elly pourra se faire pleins de copains alors. Et si Kira elle peut se passer de toi, ça veut dire que vous allez rester ensemble? Comme ça j'aurais de nouveau un papa et une maman?

La Rose resta bouche bée devant l'affirmation de la petite qui avait un grand sourire aux lèvres et qui regardait alternativement Gaea et Kira... La jeune femme était assez mal à l'aise, elle ne voulait pas vexer la petite mais elle ne pouvait pas lui faire croire non plus que quelque chose pouvait se passer avec lui ; non pas que la Rose ne l'aimait pas. Mais elle l'aimait comme un bon ami, son meilleur ami tout au plus mais pas en amour ; ils étaient bien trop différents et puis... Deux As ensemble étaient trop risqué pour elle.

- En tout cas, je veux bien venir moi. Même si y a de la poussière, c'est pas grave. Noël, c'est pas tous les jours, faut en profiter.

La voix d'Haizea la fit sortir de sa torpeur, elle secoua plusieurs fois la tête avant de reprendre la parole tout en regardant le jeune homme dans les yeux.

- Passe juste un petit coup de balai dans la journée ne t'en fait pas. Ne fait pas les pièces où l'on n'irait pas ; on ne vient pas vérifier si tu fais bien le ménage.

Déjà que faire le ménage dans la maison embêtait la demoiselle aux cheveux roses alors le faire dans un manoir surtout seul ? Le pauvre. Qu'il ne s'occupe dans des pièces qu'elles ne visiteront pas, ce sera juste une perte de temps et d'énergie... Et puis un peu de poussière n'avait jamais tué personne donc ça ira. La demoiselle se tourna ensuite vers Haizea pour aller s'asseoir à côté d'elle, elle était entre son père et sa mère biologique... Elle ne voulait pas lui briser le cœur mais ne voulait pas donner de faux espoirs non plus.

- Ton papa exagère un peu, je l'aime beaucoup mais comme mon meilleur ami... Et puis, je suis déjà avec quelqu'un que j'aime. Gaea je l'aime aussi beaucoup, mais pas de la même façon que Shin. Tu comprends ?




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Dim 18 Jan - 21:03
















Je suis ton père !
~Noooooooooooooon !...~





J'esquisse un léger sourire en remarquant l'obéissance de ma fille. Elle me regarde prendre mon médicament puis se laisse faire docilement, bien que je sente que le goût du produit la répugne. Pourquoi ne peuvent-ils pas leur donner une saveur fraise, ou banane, y a d'autres machins -pourtant non destinés à nous finir dans le bec- qui parviennent à ne pas être trop dégueux ! Une fois sa crise passée, un chien s'approche et regarde la petite. Il s'agit, apparemment, du sien : J'aime bien les clebs, donc je ne dis rien, surtout qu'il ne m'a pas l'air dangereux pour un grain. Je suis même plutôt heureux de constater que mon amour pour l'espèce canine s'est répandu dans son ADN, 'manquerait plus qu'elle hurle à la mort en voyant la parade de boiteux qui squattent mon manoir. Ils sont moches, mais mignons à leur façon - bizarrement, y a que moi pour trouver ces monstruosités fréquentables.

Tout en serrant mon enfant dans mes bras, je me risque à un gloussement que je veux discret : Si c'est moi qui ai appris à Lucina comment préparer ces petites potions médicinales ? Que non, bon dieu ! A l'inverse, c'est elle qui a dû se battre et se débattre pour que j'accepte de me soigner. Tel un gamin pourri-gâté, je me refusais à ingurgiter la moindre de ces poudres et gélules, prétextant que le simple contact de ma langue sur ces... choses reviendrait à m'enfoncer un bâton dans le gosier dans le seul but de me faire vomir ! Bon, j'exagérais juste un petit peu. Tout petit petit peu. Mais ce n'était jamais SI loin d'arriver... j'ai un organisme fragile, j'vous f'rai dire. Poussant un long soupir, je glisse ma main dans ses cheveux noirs s'emmêlant aux miens puis m'écarte, afin de pouvoir regarder son visage :

- Erreur, c'est ta maman qui m'a appris à me soigner. Je n'aimais pas vraiment les médicaments donc elle a cherché une solution...  !

En me précisant bien que si sa solution me plaisait pas, je pouvais aller me faire cuire un oeuf, et même me l'enfoncer où elle pensait si l'envie me prenait. Elle était comme ça Lucina, toujours douce, bienveillante avec la pauvre âme que je suis. Au moins, elle me revaudra bien le fait que je m'occupe de ma fille désormais ! Bon, elle est morte, donc dur de me renvoyer ascenseur, mais si je me frotte aux questions existentielles et/ou paranormales, y a toujours une chance qu'elle me voit faire mes conneries. Espérons juste qu'elle ne m'entende pas penser. Sinon désolé ma pauv' Lucette, c'est pas c'que tu crois ! Je le jure sur ma tête... HAN. Ça veut dire qu'elle est peut-être là à me regarder, les flammes dans les yeux, tout en essayant de m'étrangler car je fricote avec toute chose détentrice de poitrine ?! Je ne doute guère des talents en combat de Laelyss, ou de Kira, mais pour le reste, je sens que je vais devoir ramasser les morceaux.

Lorsque je propose à la petite de nous rejoindre, Kira et moi, à noël, la réponse qui parvient à mes esgourdes manque de me faire m'étouffer comme un con. Hai' nous regarde l'un l'autre et annonce fièrement un :

- [...] Et si Kira elle peut se passer de toi, ça veut dire que vous allez rester ensemble? Comme ça j'aurais de nouveau un papa et une maman? En tout cas, je veux bien venir moi. Même si y a de la poussière, c'est pas grave. Noël, c'est pas tous les jours, faut en profiter.

J'ouvre grands les yeux avant de rire d'un petit air taquin, lançant un sourire amusé à Kira qui elle... ne semble pas partager mon amusement. Roh. Rabat-joie. Chose curieuse, mes gloussements de dindon ne ressortent guère d'un sentiment de malaise pour une fois, à l'inverse ! Je m'amuse comme un fou simplement parce que Kiki est la seule dans l'embarras. Prenant une légère teinte sardonique, mes ricanements trahiraient presque mon petit penchant pour la dame aux cheveux rose, auprès de laquelle je ne l'ai pas encore partagé. Trop peur de me faire envoyer chier sec, disons... Mais comme je le craignais, la voilà qui me renvoie dans mes buts en une seule phrase cinglante :

- Ton papa exagère un peu, je l'aime beaucoup mais comme mon meilleur ami... Et puis, je suis déjà avec quelqu'un que j'aime. Gaea je l'aime aussi beaucoup, mais pas de la même façon que Shin. Tu comprends ?

AOUTCH, mon coeur. Malgré ma sensation de me faire castrer pour une raison inconnue, je fais innocemment rouler une de mes mèches autour de mon doigt tout en essayant de ravaler ma lèvre inférieure qui se fait de plus en plus basse. Je boude. Et pas qu'un peu... Un long soupir de désespoir s'échappe de ma gorge et résonne dans la pièce silencieuse : Foutu Shin... en plus, je le connais même pas, alors je peux même pas savoir si je suis une merde chevelue à côté de lui ! Merdeuh... Comme soudainement refait à la gelée, je me lève, titube un peu et part errer dans la pièce, cherchant une photo de Dugland et l'autre brute épaisse qui n'a visiblement aucune considération pour le fameux penchant que j'ai pour elle.

COUNASSE VA ! Je suis beau, je suis gentil, je suis riche, j'ai pas d'poil sur le torse et en plus... et en plus... Et en plus je suis beau, gentil, riche et imberbe, c'est tout et c'est déjà bien !  Mon talent particulier ? Ma belle gueule, et j'assume ! En plus, j'ai un gros golem... et en plus, je trouve pas de portrait. Mince... J'suis jaloux moi. Jaloux comme un gros pou. J'le savais, qu'elle me trouvait moche... Frottant mes longs ongles contre le bois d'un meuble planté sur mon itinéraire, je continue à soupirer bruyamment sans rien dire avant de me ressaisir et de me tourner pour leur faire face, les lèvres tremblant légèrement :

- Bon ben... Papa va filer, je vous attendrai toutes les deux au manoir dans ce cas, me posez pas un lapin hein !

Je m'approche d'Haizea puis dépose un baiser sur son front avant de lui indiquer mon futur plan machiavélique : "Ne t'en fais pas, je trouverai bien vite une nouvelle maman pour toi, papa attire les dames comme le miel attire les gros ours~..." Et toc, dans ta gueule Kiki. Remarque, je tombe rarement sur des ours durant mes quêtes amoureuses. Mouais, moyenne la comparaison... Je glousse puis, lorsque mes pas me mènent face à Kiki, je pousse un "HUMPH" féminin et tourne les talons, me dirigeant vers la mauvaise porte. Demi-tour, vite ducon, tu vas foirer ta sortie ! Aaaargh ! Ah, la voilà. Porte salvatrice sur laquelle je pose ma main, poussant au lieu de tirer. Je rougis de honte, attire la poignée de mon côté avant de jeter un coup d'oeil à Kira :

- ... Humph. Oh, et je t'aime déjà ma puce. Pas toi, hein, l'autre.

Voilà ma réponse, tocarde ! Je m'apprête à fermer la porte puis un pincement me prend au coeur... et merde, je ne peux pas partir comme un couillon, après elle va me détester. Je soupire, poussant un peu le bois en faisant simplement voir une moitié de visage :

- ... Enfin, toi aussi Kira, sois pas jalouse.

Je ricane puis me tire, faisant résonner mon rire sadique depuis l'extérieur avant de me mettre à bouder plus loin, ayant bizarrement une sale envie de retourner dans des bars pour me faire tatouer les fesses. Ce sera pas pire que le... le FIST que je viens de me prendre dans le cul... Connasse aux cheveux roses...









© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Je suis ton père....   Lun 19 Jan - 9:52

Je suis ton père...

- Erreur, c'est ta maman qui m'a appris à me soigner. Je n'aimais pas vraiment les médicaments donc elle a cherché une solution...  !

Ah bon, c'était maman qui avait fabriqué tout ça? Et pour papa? Je trouvais que c'était drôlement mignon moi. Et je comprenais mieux pourquoi elle m'en faisait si souvent aussi. Bon, ça m'arrivais de ronchonner un peu parce que certains avaient vraiment des goûts très prononcés mais ça m'aidait à aller mieux et je préférais voir maman sourire lorsque j'avais terminé d'avaler le tout que de se faire du souci quand je n'étais pas bien. ce qui arrivais très souvent, malheureusement.

Passe juste un petit coup de balai dans la journée ne t'en fait pas. Ne fait pas les pièces où l'on n'irait pas ; on ne vient pas vérifier si tu fais bien le ménage.

Au pire, si vraiment il avait du mal à finir le ménage, je pourrais toujours l'aider un peu. Nous, on le faisait ensemble avec maman et même si c'était tout petit à la maison, comme ça au moins, c'était propre et on s'amusait bien. La première qui finissait son côté avait droit de demander ce qu'elle voulait à l'autre. Moi, je réclamais toujours la même chose: qu'elle me raconte une nouvelle histoire le soir. Et parfois, elle me parlait de mon papa. Elle aurait été contente de le voir aujourd'hui, j'en suis certaine.

Kira était venue s'asseoir à côté de moi, de l'autre côté. Comme ça, j'étais bien entourée. J'avais mon papa d'un côté, ma deuxième maman de l'autre et Elly devant moi.

Ton papa exagère un peu, je l'aime beaucoup mais comme mon meilleur ami... Et puis, je suis déjà avec quelqu'un que j'aime. Gaea je l'aime aussi beaucoup, mais pas de la même façon que Shin. Tu comprends ?

"- Je... Oui, je crois...  "

En fait, je ne sais pas trop. Shin, elle m'en a vaguement parlé mais je sais pas qui c'est. J'ai juste compris qu'il était comme Gaea pour ma maman, quelqu'un qui comptait beaucoup. Lui aussi, il était parti? Pour la protéger? Et puis, je sens que la présence à ma droite disparaît. Mon regard vient suivre les déplacements de mon papa dans la salle, sans comprendre ce qu'il faisait vraiment.

- Bon ben... Papa va filer, je vous attendrai toutes les deux au manoir dans ce cas, me posez pas un lapin hein !

Poser un lapin? Pourquoi je viendrais déposer un gentil rongeur devant sa porte? Je sais même pas où est sa maison. Enfin, je n'ai pas le temps de me poser plus de questions qu'il vient m'embrasser sur le front en me glissant quelques mots.

- Ne t'en fais pas, je trouverai bien vite une nouvelle maman pour toi, papa attire les dames comme le miel attire les gros ours~..

Je savais pas que les ours aimaient le miel. Ça marche aussi avec les pandas? Parce que ma peluche, c'est un panda et c'est de la même famille, nan? mais déjà, il se relève et cherche la porte d'entrée afin de pouvoir sortir. Je le regarde faire mais quelque part, j'ai comme un pincement au cœur. Il s'en va déjà? Et si c'était de ma faute, parce que je suis malade?  

- Humph. Oh, et je t'aime déjà ma puce. Pas toi, hein, l'autre.
... Enfin, toi aussi Kira, sois pas jalouse.  


Je me mets à sourire doucement et je ne peux pas m'empêcher de me tourner vers Kira à l'écoute de ses dernières paroles. Elle a aucune raison d'être jalouse Kira, elle est drôlement jolie. Encore plus avec le maquillage sur son visage. Le silence retombe un peu maintenant que nous ne sommes plus que toutes les deux et c'est moi qui vient le briser en premier.

"- Il est rigolo. Et il est vraiment comme maman elle me le décrivait... "

Je m'arrête là de ma phrase parce que je sens comme une boule dans ma gorge. Je n'arrive pas à aller plus loin. Je n'ai pas ôter mon regard de la porte fermée, comme si j'attendais de la voir se rouvrir encore. J'ai un papa, un vrai. Plus seulement une image froissée et des paroles, une vraie personne, en chair et en os. Mais pour le trouver lui, j'ai perdu ma maman.

Et en parlant de papa et de maman, si Kira elle a déjà quelqu'un qu'elle aime, est-ce que Shin deviendra mon nouveau papa comme elle est ma nouvelle maman? Je ne sais pas et je n'ose pas trop demander. Mon papa à moi, c'est Papa Gaga. Enfin Gaea.

"- Dis, Kira?, si on va faire Noël chez Gaea, il faudra qu'on prévoit des cadeaux, non? On pourra faire des gâteaux aussi? Pour emmener là-bas."

Je serre toujours l'inhalateur dans ma main, comme un nouveau souvenir à ajouter aux autres que je possède. Lui, je vais le garder toujours sur moi. Je suis contente et un peu triste en même temps. Mais ça va passer. Juste, il me faut un peu de temps. Pour bien réaliser tout ça. Mais déjà, j'ai hâte d'être à Noël.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je suis ton père....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis ton père....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-