Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-79%
Le deal à ne pas rater :
DCL : Drone Championship League – Jeu PS4
6.99 € 32.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyJeu 23 Juil - 15:20



Le soleil commençait à se coucher et la lune allait prendre sa place, c'est par cette soirée d'été que d'un pas plutôt vif, je me dirigeais vers la gare de la cité. Je connais plutôt bien la gare pour y avoir pris souvent le train, c'était juste un simple bâtiment auquel s'ajoute plusieurs lignes de rails.
La nuit commence à tomber et seule les ouvriers occupent cette gare et c'était ce que je voulais. En effet, le Conclave m'avait donné pour mission de prendre contact avec un ancien Domae pour qu'il puisse ensuite discuter avec eux à propos d'un sujet dont j'ignore. Cette mission avait pour but aussi de faire mes preuves au sein de la famille, le genre de missions à pas foirer.

La dernière fois qu'on l'avait vu, il travaillé dans cette gare et je dois aller le convaincre de venir parler avec le conclave.
Alors que l'enceinte du lieu était déserte, j'entrais à l'intérieur de la gare, les mains dans les poches. Rien, personne, je décide tout bonnement de m'avancer sur le quai, ouah ! Le Soleil m'éblouit tellement que je dois plisser les yeux et mettre ma main devant mon visage. Aprés avoir jeté un rapide coup d'œil au loin, j'aperçois la personne qui semble correspondre aux indications, Thomas qu'ils m'ont dit, espérons que je ne trompe pas.

Ce soit disant Thomas était en plein milieu des rails en train de fixer ou de réparer quelque chose à l'arrière d'un wagon ou je ne sais quoi, chuis pas mécanicien moi. M'en vais lui dire deux mots moi vous allez voir.

« Euh... Salut... Thomas, Thomas Cassian n'est-ce pas ? » Oui parce que Cassian c'est son nom de famille.
À ces mots, il se retourna vers moi, il avait la barbe mal rasé, un visage bouffi et une coupe au bol.
« Hmm ? Vous êtes ? me demanda-t-il pendant qu'il tirait une latte sur la fin de sa cigarette.
-Mon nom n'est pas important, je suis juste ici pour vous amener devant le Conclave, ils auraient quelques questions à vous pos...
-Le Conclave ? Qu'ils peuvent tous aller se faire foutre ! »
Bon, au moins ça c'était clair .
« Qu'importe, ils m'ont juste dit de vous...
-Comme je te l'ai dit qu'ils peuvent aller se faire mettre. Ils m'avaient promis une vie meilleure en entrant chez les Domaes et me voilà ici ! »
Mais c'est qu'il commence à m'énerver à force de me couper la parole lui !
« Bon écouter, vous allez venir avec moi et vous expliquer devant eux » et suivi de ma phrase, je lui pris son manteau au niveau de l'épaule.
« Eh ! Lâchez-moi tout de suite sinon...
-Sinon quoi ? »» non mais, il se prenait pour qui pour me menacer de la sorte. Pour quelqu'un qui avait une arme je suppose car en clin d'oeil, il choppa son couteau dans sa poche et essaya de me le planter. Mais heureusement, mon instinct me permit de lui attraper son bras juste avant qu'il transperce mon ventre.

Et alors qu'on bataillait pour que ce couteau s'éloigne l'un de l'autre dans ce bras de fer mortel, je tentai le tout pour le tout et lui retourna son couteau dans ses cotes.
Il fit de grands yeux et tomba en arrière, le dos contre le wagon. Eh ben ! C'était moins une, pensais-je et alors que je regardais autour de moi pour voir si personne nous avait vus, je remarquais que Thomas ne bougeait plus, mais vraiment, pas un seul battement de cils.
Je pris son poul, je le sentais à peine, moi qui pensais simplement le blessé, c'est un peu raté.
Je devais lui donné les premiers secours, mais tout d'abord, il fallait que je trouve un endroit à l'abri des regards. Il avait bien cette sorte de hangar au milieu des voies mais je ne savais pas s'il était ouvert ou même vide, mais je n'avais pas d'autre choix.
Je traînai donc vite le corps du pauvre Thomas le long des rails, à couvert derrière les wagons pendant que son sang laissait la seule trace de notre rencontre.


Dernière édition par Magnus Damora le Dim 26 Juil - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyVen 24 Juil - 4:09


Laelyss, Bigby & Magnus
❝ Nous agissons dans l'ombre, pour éclairer le monde. Ta mort n'est pas vaine. Requiescat In Pace ❞


B
ref, j’avais tout préparait pour que ce soit parfait.
« Parfait » et peut-être un grand mot, au moins que les choses se déroulent comme prévu. Donc je me disais que pour une chasse à l’homme que je n’avais pas fait depuis des lustres, elle devrait, avec un peu de chance, se déroulait sans encombre. Enfin ça s’est ce que j’avais espérait, mais au final, ce fut bien différent.

Cela faisait déjà plusieurs semaines, dès que j’avais un moment de libre, je surveillais les allers et venu de ce cher Thomas. En soit, il n’était pas du genre à créer des ennuis pour rien. Un petit Domae Lambada qui se préoccuper surtout de ses oignons, qui n’avaient pas une grande famille mise à une mère âgée est malade dont il s’occupait. Un boulot qui n’aimait décidément pas et qui plus est ne donner pas masses en récompense pour pouvoir offrir les bons soins à sa pauvre mère. En résumer le genre de personne assez normal. Du moins, ça se ne sont que les détails qu’on remarque assez aisément au premier abord. Après avoir gratté plusieurs couches et surtout d’avoir la bonne manie de laisser trainer mes oreilles un peu partout, une certaine rumeur avait fini par m’alarmer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai décidé de le suivre. S’il n’y en a pas, ce n’est pas intéressant de toute façon.

Soit disant qu’il échangeait des informations à qui veut l’entendre au gouvernement contre une bonne somme d’argent. Vu comme ça, il fait moins petit ange qui ne se préoccupe que de ses affaires. Alors forcément, je me devais d’aller vérifier si c’était vrai ou non. Qu’il soit Domae ou pas, en tant qu’infiltré et si ce détail était vrai, il y avait une chance sur je ne sais combien, que cela est des répercussions sur moi. Donc une petite discussion s’imposait. J’avais toujours la possibilité de le faire parler et d’apprendre des choses intéressantes. Sans en venir au point de le tuer, loin de là, après tout il y a toujours un moyen de s’arranger.

Donc une fois de plus, je me retrouve sur le haut de l’immeuble de la gare. Soleil ce couchant dans le dos. Discrètement percher sur le rebord, enfouis sous ma capuche blanche, j’observe ce cher Thomas qui travaille encore sur les rails. Je sais que j’ai la possibilité de descendre et d’aller lui parler maintenant, mais connaissant par cœur tout son programme de la journée, ses heures de boulot finiront bientôt. Et puis je ne suis pas du genre pressé alors qu’il termine tranquillement, en poche son chèque de la semaine et en suite, je me montrerais. Pour ce que j’ai pu le suivre, même dans des droits assez douteux, je ne l’ai encore jamais pris – pour le moment – sur le fait à parler avec un homme de la loi. Alors, j’en viens à me demandais si ce n’est pas une fausse rumeur lancée par dieu sait qui, et qui s’en amuse. Oh, si je le trouve, il passera un sale quart celui-là. Je vais lui apprendre à jour avec le temps précieux des gens. Enfin. Seul moyen de savoir et de le lui demander. En espérant qu’il soit du genre coopératif.

Alors que je fais craquer un peu ma nuque pour détendre quelque muscle, je vois une silhouette qui s’approche tranquillement de Thomas. Pensant d’abord que c’est un ami surprise qui lui rend visite, la discussion monte vite d’un ton et m’en confirme le contraire. Malheureusement pour moi, je suis obligée de les quitter des yeux à cause d’un bruit qui survient derrière moi. À choisir, je préférais perdre une miette de leur conversation que de me faire attaquer par surprise. Au final, ce n’est qu’un jeune homme ; zigzagant de droit à gauche, une bouteille d’alcool à la main, les larmes aux yeux, raccourcissant dangereusement la distance qui le sépare du bord. Suicidaire dans l’âme ? M’a l’air un peu jeune pour mourir aujourd’hui, surtout dans son état. Donc je me sens dans l’obligation de quitter mon post ne prêtant plus toute mon attention aux deux autres, même si les bruits qui me parviennent sont bien loin d’être rassurants. Je m’approche du jeune garçon et le désarme en premier lieu de sa bouteille de rhum, surpris, j’assiste à sa tentative – totalement foireuse – de m’en coller une. C’est une manie en ce moment. Puis avec le côté de la main, je le frappe suffisamment fort – mais pas au point de le tuer – au niveau de la jugulaire pour le mettre KO. Et puisqu’il a but, il part très vite dans les bras de Morphée. Ceci fait, je tire son corps pour l’éloigner le plus possible du bord et le colle contre une paroi, avant de me précipiter à nouveau à ma place initial.

Et là, c’est le choc, il n’y a plus personne. C’est jeune complètement bourré qui ont le don d’intervenir quand il ne faut pas. Il m’a fait perdre ma cible ! Je descends donc le bâtiment rapidement en passant le mur. Une fois en bas, je place la ou les deux étaient quelques instants plutôt et en voyant la traînée de sang au sol, je sais que ça ne sent pas bon. Mais alors, pas bon du tout. Donc je suis la trace qui mène jusqu’au hangar. Je ne tiens pas à passer par la porte qui sait ce que j’y trouverais derrière, alors je prends une autre ouverture sur le côté. Ce qui me permet à la fois de rester cacher dans un coin sombre près d’un wagon abandonné sans être vue et en même temps savoir ce qui passe. Le pauvre Thomas allongé par terre, son sang laissant une grosse marque autour de lui. Fait chier ! S’il rend l’âme dans la minute qui suit s’en est foutu pour savoir quoique ce soit !

Alors j’avance un peu, histoire que ma simple silhouette soit assez remarquable de là où je me trouve sans pour autant me dévoiler entièrement. Et je lâche à l’intention du responsable de ce désastre :

▬ Je ne sais pas comment tu fonctionnes mon gars, mais généralement, on évite de tuer une cible aussi importante. Tu n’étais pas le seul à vouloir lui parler. J’espère pour toi que tu avais soit une bonne raison pour l’achever, soit au moins pu en tirais quelque chose d’intéressant, sinon tu es mal barré !

Ouais, généralement, je suis une personne aimable, qui passe par la case « bonjour » et « merci » avec un petit « s’il te plaît » en prime tout sourire. Sauf que s’en prendre à ma cible que je n’ai pas encore eue le temps d’interroger, cela a de quoi m’agacer au plus haut point.


(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyVen 31 Juil - 1:01



Merde ! Je venais de poignarder la personne avec laquelle je devait « discuter » et maintenant il allait peut-être rendre l'âme. Je pense que la rumeur selon laquelle mes relations entre les humains sont très mouvementées se confirme assez aisément avec cette victime, je pense que percerais jamais dans l'aide sociale...

Mais trêve de plaisanterie ! Je me devais de sauver ce pauvre Thomas en stoppant d'abord son hémorragie en prenant un morce de son vêtement et en appuyant sur la blessure. Le sang coulait et le stress montait, je paniquai un peu et tout se mélangeait dans ma tête, si cette personne meurt comment le conclave aurait confiance en moi ?

Et alors que j'étais en train de jouer le tout pour le tout, parvenant péniblement à maintenir la vie de ce pauvre cheminot, une voix me prit au dépourvut au cours de ce sauvetage de fortune.

« Je ne sais pas comment tu fonctionnes mon gars, mais généralement, on évite de tuer une cible aussi importante. Tu n’étais pas le seul à vouloir lui parler. J’espère pour toi que tu avais soit une bonne raison pour l’achever, soit au moins pu en tirais quelque chose d’intéressant, sinon tu es mal barré ! »

Surpris de cette interruption, je lâchai mon patient et me tournai vers l'intrus, une silhouette féminine apparut alors dans l'ombre.

Le pire scénario que j'ai pu imaginer venait de se produire, me faire repérer. Bon, du calme Magnus, réfléchit un peu :
Certes, je venais de me faire voir mais apparemment, je ne suis pas le seul à vouloir « discuter » avec ce Thomas. Et une cible importante ? C'est peut-être pour cela qui a voulu me poignarder, je suppose.

Bon tant pis, au diable les minables premiers secours que je prodiguais sans relâche, je dois maintenant faire face à quelqu'un et pas n'importe qui : une capuche, un corset et des gants de cuir, je doute qu'elle travaille dans le réseau ferroviaire.

Je ne sais si elle me veut du mal ou du bien mais en tout cas, je ne compte pas me laissait faire et en plus elle pourrait servir d’alibi pour le pourquoi de la mort de Thomas.

« Écoute, je ne voulais pas tuer ce type mais il ne m'a pas laissé le choix et maintenant, j'essaye de le sauver de sa connerie avant qu'il crève, si tu veux en tirer quelque chose faudra m'aider. » Lui dis-je en me relevant les mains pleines de sang.

J'ai l'habitude de faire face aux situations délicates, mais pas à ce point ; il ne fallait pas que je me rate et là une nouvelle personne apparaît et je doute qu'elle vienne me porter de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyDim 2 Aoû - 1:47


Laelyss, Bigby & Magnus
❝ Nous agissons dans l'ombre, pour éclairer le monde. Ta mort n'est pas vaine. Requiescat In Pace ❞


B
on, réfléchissons peut, mais réfléchissons bien. Je n’ai plus de cibles, et je me retrouve en présence d’un parfait inconnu qui la « malencontreusement » – même si c’est vite – achever. Ma dernière solution est de question l’individu ici présent pour savoir ce qu’il sait. En imaginant qu’il sache quelque chose bien sûr. De ce que je peux voir de lui, il n’est pas très grand, je dirais même qu’il a l’air de faire ma taille – à un ou deux centimètres près sans talon, voyez ? – un gros manteau noir à capuche, je ne suis pas la seule à vouloir préserver mon identité, on dirait. Pas d’arme au premier coup d’œil, peut-être caché quelque part. Ce qui ne serait pas vraiment étonnant vue que les miennes le sont aussi. Mais ça reste assez rare de croiser ce genre personne. Quoiqu’il en soit, je réfléchirais à deux fois avant de lui tourner le dos.
▬ Écoute, je ne voulais pas tuer ce type mais il ne m'a pas laissé le choix et maintenant, j'essaye de le sauver de sa connerie avant qu'il crève, si tu veux en tirer quelque chose faudra m'aider.
Bah voyons. J’ai une tête à jouer les infirmières aujourd’hui ? Pourtant, je sais qu’il n’a pas tort. C’est un peu le seul moyen pour qu’il reste en vie et parle. Une fois fait, il peut mourir en paix pas de soucis, mais certainement pas avant. Je me décide à aller voir s’il y a quelque chose à faire. Je ne suis pas médecin, mais les premiers secours restent la base. Je passe donc à côté de lui en le gardant fasse à moi, pas question de passer dans son dos et de l’avoir dans l’os. Je préfère savoir ce qu’il fabrique au cas où, tout en prenant soin de montrer le moins possible mon visage. Puis je m’agenouille devant le corps histoire de voir ce qu’il retourne. L’entaille est moche ça, c’est sûr, et rien qu’à en voir la flaque de sang ça en dit long. Je tente désespérément de chercher son pou au niveau de sa gorge, mais rien, le calme plat. Je lâche un soupir en me relevant.
▬ Avec tout le sang qu’il a perdu, il est foutu. Quoi qu’on essaye de faire, c’est perdu d’avance. Et puis son pou ne bas plus. Cela ne sert à rien ça ne serait que le soigner en vain.
Pratiquer des soins sur un être déjà mort ne sert strictement à rien. À moins d’avoir le don de ramener les morts à la vie, ce qui malheureusement n’existe pas. Mais il me reste un autre détail à régler maintenant. Un détail qui à de la chance de pouvoir encore respirer, enfin pour le moment. Je le fixe en fronçant les sourcils et fini par demander simplement :
▬ Qui tu es exactement. Et pourquoi Thomas t’intéresser ? Puisqu’il n’est plus de ce monde, tu vas devoir, être coopératif et répondre aux questions qui lui étaient dues à sa place. Sois gentil, tu veux, je m’en voudrais de te mettre dans le même état que lui.
Ce n'est en rien dit sur un ton menaçant, mais je reste suffisamment calme et sérieuse pour que cela soit compris.
(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyVen 7 Aoû - 22:59



Ce qui devait être au départ une simple discussion a très vite tourné autrement, j'étais maintenant avec un mourant et une parfaite inconnue dans une sorte de petit hangar, bref j'étais dans une mauvaise situation.

J'essayais de savoir, de reconnaître quelqu'un ou un visage sous cette capuche, mais elle s'avança et s'agenouilla au pré du pauvre Thomas.

La laissant l'examiner en reculant d'un pas, je jetai un œil autour de moi : il n'y avait rien d'intéressant dans cette pièce, mais la lumière du croissant de lune qui se dessinait à l'horizon à travers une petite fenêtre attira mon attention pendant un instant, c'était d'ailleurs la seule lumière qui éclairait l'abri.

Je reviens vite à moi lorsqu'elle m'interpella : « Avec tout le sang qu’il a perdu, il est foutu. Quoi qu’on essaye de faire, c’est perdu d’avance. Et puis son pou ne bas plus. Cela ne sert à rien ça ne serait que le soigner en vain. »

Moi qui pensais que j'aurais juste à aller parler à Thomas je me suis mis le doigt dans l'œil.

« Qui tu es exactement. Et pourquoi Thomas t’intéresser ? Puisqu’il n’est plus de ce monde, tu vas devoir, être coopératif et répondre aux questions qui lui étaient dues à sa place. Sois gentil, tu veux, je m’en voudrais de te mettre dans le même état que lui. »

Et voilà que maintenant on osait me menacer (même si je savais que ce n'était pas une menace mais plutôt un coup de pression mais quand même) et en plus comme si j'allais lui révéler mon identité et mes raisons comme un gentil toutou. Ce Thomas lui devait être très important à ce que je vois alors que pour moi... Je peux encore utiliser cet avantage pour moi.

« Trés bien, mais avant cela, je voudrais d'abord savoir qui es-tu et que voulais-tu à cette pauvre personne. Aprés je pourrais bien te donner les seules informations qu'il a pu cracher avant de mourir, de toute façon ça va être difficile de faire parler les morts. » Lui dis-je en croisant les bras et en la regardant sérieusement.

Je jetai tout de même un œil au mort : les yeux vitreux et vides, la bouche légèrement entrouverte et cette large plaie dont j'étais responsable. Au fond je me sentais un peu coupable de sa mort, j'aurais préféré le tabasser plutôt que de le planter mais il ne m'avait pas laissé le choix.

J'espère qu'en tout cas mon coup de bluff marchera.
Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyDim 9 Aoû - 16:24


Laelyss, Bigby & Magnus
❝ Nous agissons dans l'ombre, pour éclairer le monde. Ta mort n'est pas vaine. Requiescat In Pace ❞


C
e serait dommage tout de même de devoir se débarrasser de deux corps en une seule soirée. Et surtout très épuisant. Puisqu’il faut aussi effacer les traces par la suite et vue la traînée de sang qu’il a laissé en le tirant jusqu’ici, ce serait quelque chose de vraiment très long. Et j’aimerais m’occuper d’autre détail que d’y passer toute la nuit à nettoyer ça. Donc au fond, j’espère que c’est une personne suffisamment intelligente pour coopérer, au moins le strict minimum quoi.

▬ Très bien, mais avant cela, je voudrais d'abord savoir qui es-tu et que voulais-tu à cette pauvre personne. Après je pourrais bien te donner les seules informations qu'il a pu cracher avant de mourir, de toute façon ça va être difficile de faire parler les morts.

Je me redresse en soupirant. Forcément fallait s’en douter que ce genre de choses allé être dans les deux sens, mais je n’ai ni le temps, ni vraiment l’envie pour ça. Ni même envie de me mettre dans des ennuis pas possibles pour avoir laissé échapper quelque détail à mon sujet par-ci par-là. Et puis admettons que je le fasse, rien me prouve dans tous les cas que ce qu’il allait me raconter soit vrai. L’un ou l’autre, ça ne va pas être de la tarte tout ça.

▬ Qu’est-ce qui me prouve que tu en feras de même. Ou simplement que tu diras la vérité ? Continuons comme ça et nous ne ferons que tourner en rond. Allons droit au but, nous n’avons aucune certitude que l’un ou l’autre lâche un morceau avec un fond de vérité. Et au premier abord, la discrétion est plutôt recommandée. Je n’ai aucune envie de jouer au jeu du chat est de la souris.

Autant y aller franchement. Aucun de nous n’en démordra en premier tant que l’autre n’aura pas répondu. Et les mensonges ça me connaît bien, alors forcément, on n’avancera pas sur notre problème si on tente d’y aller comme ça. Je veux bien rester dans la diplomatie, mais au vu de la situation, elle risque de ne pas durer très longtemps. J’ai de la patience en ce qui me concerne, même si tourné en rond comme un chat est une souris n’est pas vraiment ce que j’espère actuellement. Et puis qui sait peut-être que ce jeune homme fasse à moi ne l’est pas.

▬ Nous avons un léger problème, qui concerne ce pauvre Thomas. Inutile de ce bombardé de question, on n’y arrivera pas comme ça. Alors, on y utilise la manière forte, ou la douce ?
(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyJeu 13 Aoû - 15:33



Le temps passe et cette situation ne change pas, si nous ne faisons rien quelqu'un va vite nous trouver et même si un peu de bastons ne me dérange pas je n'ai vraiment, vraiment pas envie que l'on découvre que l'un de leur employé soit mort par ma faute. Il fallait faire quelque chose et vite se tirer d'ici.

▬ Qu’est-ce qui me prouve que tu en feras de même. Ou simplement que tu diras la vérité ? Continuons comme ça et nous ne ferons que tourner en rond. Allons droit au but, nous n’avons aucune certitude que l’un ou l’autre lâche un morceau avec un fond de vérité. Et au premier abord, la discrétion est plutôt recommandée. Je n’ai aucune envie de jouer au jeu du chat est de la souris.

Pour une fois, j'étais d'accord avec elle, je n'avais pas envie de rester ici et elle non plus mais ce qui va me poser problème c'est le fait que j'ai tué son Thomas et elle ne va pas lâcher l'affaire mais pour l'instant il fallait trouver un moyen de sortir sans se faire voir de la gare.

▬ Nous avons un léger problème, qui concerne ce pauvre Thomas. Inutile de ce bombardé de question, on n’y arrivera pas comme ça. Alors, on y utilise la manière forte, ou la douce ?

Elle commence à me courir sur le haricot avec ces menaces et son Thomas. Il est mort et on ne pourra rien faire pour lui mais nous par contre on avait encore une chance même s'il faut laisser un cadavre derrière nous. Certes je comptais m'enfuir telle un criminel mais j'allais évidemment revenir ici pour m'occuper de Thomas s'ils ne l'ont pas découvert aprés que tout se soit calmé.

-Tu peux utiliser n'importe quelle manière mais moi je ne compte pas rester ici, si jamais on nous trouve c'est fini.

Je passai ma tête pas la porte du hangar, rien, personne, juste le sifflement des locomotives et la fumée qu'elles dégagent mais sinon pas un chat. C'était le moment.
Je franchis la porte et m'éloignai de ma victime et de cette étrange inconnue.

-Tu peux rester avec ton pauvre Thomas mais moi je n'ai pas envie de me faire chopper, j'espère que tu trouveras ce que tu cherches, mais mon travail est fini.

Bien sûr, je savais qu'elle n'allait pas me laisser partir et je me préparais donc à toutes éventualités de sa part, prêt à dégainer au cas où. On n'est jamais trop confiant avec ce genre de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyVen 21 Aoû - 6:21


Laelyss, Bigby & Magnus
❝ Nous agissons dans l'ombre, pour éclairer le monde. Ta mort n'est pas vaine. Requiescat In Pace ❞


J
e préfèrerais la manière douce, pour être totalement honnêtement. Mais puisqu’il n’a pas l’air décidé à choisir quoi que ce soit, on utilisera l’autre option. Je réfléchis à, comment mis prendre d’ailleurs tout en l’écoutant d’une oreille. Je n’ai pas envie de le tuer, donc utiliser les Sai qui sont dans mon dos pour le moment, c’est non, ou du moins, je n’ai pas nécessairement envies d’en arriver là. Mais je ne suis pas contre de me défouler un peu, ça fait un bail.

Bref. Je le regarde franchir la porte du hangar en haussant un sourcil.

▬ Tu peux rester avec ton pauvre Thomas mais moi je n'ai pas envie de me faire chopper, j'espère que tu trouveras ce que tu cherches, mais mon travail est fini.

« Mon pauvre Thomas », rappelez-moi, à qui la faute s’il est plus de monde ? Je ne dis rien, d’ailleurs au premier abord, on pourrait croire que je le laisse filé comme ça sans aucun souci. Alors qu’en réalité, je me déplace sur la gauche dans le coin et coupe rapidement un bout de corde que je venais tout juste de remarquer et qui tombe à point nommé. Elle soutient un énorme tonneau suspendu au-dessus de moi et je sais déjà exactement comment je vais m’en servir contre ce jeune homme.

Cette partie coupée, le tonneau franchit un peu en avant, et je me précipite de l’autre côté pour refaire la même opération. Avec deux cordes en moins pour le soutenir le tout craqua sous le poids et descendit brusquement en se balançant vers la porte qui s’ouvrit en grand en claquant. Je ne voulais pas que ça l’assomme de base, juste créé un effet de surprise. Donc je siffle un coup pour le prévenir du danger imminent qui se trouve derrière lui – comme c’est aimable, dire que c’est ma faute.

En voyant qu’il se jette à terre pour l’éviter. Je cours le plus vite possible pour m’approcher de lui, puis le maintien au sol en m’asseyant sans gêne sur son ventre. Les genoux bloquant chacun de ses bras pour limiter les tentatives de riposte tant que c’est possible et place la lame de mon poignet droit sous sa gorge. Je lâche enfin d’une voix sérieuse, mais avec un petit sourire en coin :

▬  Je n’ai jamais aimais les personnes qui me tourne les dos en pleine conversation, c’est mal polie.

Spoiler:
 
(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyLun 31 Aoû - 17:01




Bien que j'étais sur mes gardes, je pensait qu'elle allait sauter sur moi ou qu'elle m’arrêterait d'une quelconque façon, je ne m'attendais surtout pas à recevoir un tonneau sur la tronche.

En effet, j'étais en train de m'éloignais d'elle lorsque j'entendis un sifflement dans mon dos. D'un pas vif et la main sur la paume de mon épée, je me retournai pensant à avoir à faire elle, mais je me trompai : elle n'était qu'à peine deux mètres de moi mais un énorme baril me fonçait dessus à quelques centimètres de mon nez.

Trés vite et par je ne sais quel miracle je réussis à esquiver ce projectile. Avant de m'écraser lamentablement au sol, j'eus le bon réflexe de porter mes doigts à ma bouche et de siffler un bon coup car je savais qu'une fois au sol je n'aurais plus aucun moyen de me défendre convenablement et combien de fois je m'étais trouvé dans cette position auparavant mais aussi combien de fois je m'étais en sorti.

Avant même de pouvoir crié « ouf », cette sauvageonne me sauta dessus en m'immobilisa drôlement bien je dus admettre et me plaça un poignard sous la gorge, je n'avais pas à faire à n'importe qui.

« Je n’ai jamais aimais les personnes qui me tourne les dos en pleine conversation, c’est mal polie.

-Et moi je n'aime pas les personnes qui me balancent des tonneaux à la tronche, c'est méchant. »

Bon j'avoue que pour une première rencontre je devais paraître mal élevé (et c’était peut-être le cas) et en réponse à ma dernière réplique elle resserra son étreinte et approcha son couteau plus prés de ma gorge. Mais mon but-là, maintenant, était de ne pas me faire tuer en attendant la cavalerie.

Allez Mag, pense à un truc à dire pour faire durer la conversation, un truc à la con allez.

« Euh mais au fait on ne se présenté, mon prénom est Magnus mais tu peux m'appelais Mag, tout le monde m'appelle Mag. »

Sérieusement Mag, tu avais rien de mieux ?
Mais bon apparemment comme elle me répondait cela devait marcher. Et alors que je l'écoutais à peine je vis dans son dos une ombre dans le ciel étoilé qui filait droit vers nous.
Je souris légèrement et avant même qu'elle puisse comprendre quoi que ce soit un cri strident retenti et elle se retrouva projetée en avant et je fus enfin libre de son étreinte.

Et pendant qu'elle se relevait le plus vite possible je tendis mon bras pour que puisse se poser mon fidèle Rufus, mon faucon, l'animal que je reçus en tant que Domae.

« Et bien, les choses ont tournées autrement à ce que vois » lui dis-je le sourire aux lèvres et en caressant de mon doigt la tête de mon faucon.

Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] EmptyJeu 3 Sep - 8:52


Laelyss, Bigby & Magnus
❝ Nous agissons dans l'ombre, pour éclairer le monde. Ta mort n'est pas vaine. Requiescat In Pace ❞


E
xcusez-moi d’être un tantinet à cheval sur la politesse malgré la situation et le travail qui ne s’y prête pas vraiment. Je tiens à certains détails. Mais bon en contrepartie, je ne suis qu’une méchante pour une histoire de tonneau. Soit. Pour la peine, je colle un peu plus ma lame sous sa gorge. Il veut vraiment voir à quel point je peux être méchante, ou ça ira ?

▬ Euh mais au fait on ne se présenté, mon prénom est Magnus mais tu peux m'appelais Mag, tout le monde m'appelle Mag.
▬ Tu peux toujours rêver pour que je te le dise.

Et puis quoi encore, pour quoi pas lui dire où j’habite et avec qui et ce que je compte manger ce soir tant qu’on y est. Néanmoins, il faudrait être stupide pour ne pas comprendre la subtilité de la diversion. Et j’ai bien envie de voir ce que ça donne. Alors forcément, je m’attends à n’importe quelle attaque venant de face. Un coup de tête, une lame surprise qui vient d’on ne sait où, tout. Tout, sauf le cri strident qui résonne à mes oreilles soudainement et où il en profite pour se débarrasser de moi facilement vu que je ne mets aucune résistance. Roulant au sol un peu plus loin, je soupire pour un coup que je trouve aussi si bas. Dixit la reine des entourloupes. Me relevant, d’une main, je retire un peu de poussière sur les vêtements et fais face à deux adversaires, cherchant un plan pour l’atteindre tout en évitant le piaf. Souriant à mon tour, je réponds :

▬ Effectivement, ça devient enfin intéressant.

Ça fait quelque mois tout de même que je ne me suis pas battu avec quelqu’un de résistant – priorité obliger voyez – alors j’espère ne pas être trop rouillé sur certaines choses. Enfin, c’est comme le vélo non, ça ne s’oublie pas suffit juste de se remettre dans le bain. Ayant enfin trouvé comment mis prendre. Poing fermé, avec mes poignets, je donne une légère pression dans le vide pour en sortir les deux lames secrètes dissimulées à cet endroit, puis je m’élance vers eux sans perdre de temps. Comme si j’allais tenter de lui trancher la gorge avec mon bras qui part dans cette direction, je dévie au dernier moment pour envoyer la poussière que j’ai soigneusement ramassée, discrètement, au sol et caché pendant tout ce temps vers les yeux du faucon pour gagner quelque petite minute ou aurait du mal à réagir, me baissant au cas où qu’une riposte du maître survienne. Puis j’enchaîne un coup avec l’autre bras qui entaille une zone sur son torse. Déchirer ses vêtements, c’est sûr, l’entailler, je ne sais pas. Je poursuis en levant mon genou gauche pour qu’il vienne à la rencontre de son flanc et je me sers de mes deux mains pour les aplatir contre ses oreilles histoires de gagner quelques secondes d’étourdissement. Pour finir avec une clé, passant derrière lui, bloquant un bras dans le dos et de l’autre avec ma main, je place la lame à quelque centimètre de son œil. Attention en bougeant.

▬ Vraiment, tu pourrais faire un effort niveau coopération.


Spoiler:
 
(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty
MessageSujet: Re: Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]   Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mort sur les rails [PV Laelyss et Bigby]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-