Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-60%
Le deal à ne pas rater :
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptySam 29 Aoû - 19:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Les deux étaient au bord de la piscine, continuant de se pousser pour que l'un tombe. Kira remarqua du coin de l’œil son amie qui avait dû entendre tout le vacarme que faisait les deux loups en se battant ; elle ne réagit pas lorsqu'elle les appelait, tapait du pied et des mains, l'As était trop occupée avec Bigby... Si jamais elle reportait son attention sur Laelyss, l'autre loup en profitera pour la jeter dans l'eau et hors de question de terminer dans l'eau la première ! Alors elle choisit la meilleure des solutions : l'ignorance.

D'un coup, la demoiselle aux cheveux roses se sentit attrapée aux poignets et aux chevilles, pourtant ce n'était pas des mains donc ce n'était pas Laelyss qui tentait de séparer les deux. Lorsqu'elle se sentit tombée en arrière, l'As comprit que son amie avait utilisé son pouvoir et ne voulant tomber seule elle attrapa la chemise de Bigby pour lui faire suivre le mouvement. Fermant les yeux juste à temps, elle pu éviter l'attaque du clore mais bu la tasse le temps de remonter à la surface.

Elle prit sa première bouffée d'air puis croisa le regard de son amie d'enfance, mains sur les hanches et si elle n'avait pas été humaine Kira aurait pu voir des éclairs sortir de ses yeux et de la fumée de ses oreilles. Elle remarqua seulement maintenant que Laelyss n'avait pas prit la peine de s'habiller, est-ce que ça la dérangeait ? Boarf pas tant que ça... Elle avait les mêmes... Enfin pas aussi gros. Non ce qui la gênait était surtout le regard de la rouquine peser sur elle et sur Bigby ; la colère retombée, elle jeta un coup au loup lui faisant comprendre qu'elle aurait préférée mourir de ses mains plutôt que de subir cette situation.

- WOOH ! NON MAIS CA NE VA PAS LA TÊTE ?! MA MAISON EST DEVENU UN TERRAIN DE JEU C’EST CA ?! VOUS VOULEZ PEUT ÊTRE UN COUP DE MAIN ? JE VAIS TAPISSER MES MEUBLES AVEC VOTRE TRONCHE, VOUS ALLEZ VOIR SI C’EST TOUJOURS AUSSI DRÔLE. SORTEZ DE L’EAU IMMÉDIATEMENT ET RAMENER VOTRE CUL ICI ! LE PREMIER QUI CE PLAINT IL S’EN MANGE UNE.

Le regard de Kira suivit d'abord le mouvement de la main de Laelyss qui indiqua l'intérieur de la maison, se penchant légèrement sur le côté pour regarder elle constata que les dégâts étaient en effet importants. Reprenant sa place à côté de Bigby, elle se rapprocha de lui pour se pencher à son oreille sans quitter son amie du regard... Qui sait ce qu'elle pourrait lui faire avec l'eau autour de d'elle.

- Hum... Si tu trouves une idée pour fuir d'ici, je t'écoute.

En entendant un "J'ai entendu !" de la part de son amie, Kira s'éloigna de Bigby pour nager jusqu'aux marches de la piscine avant que la colère ne s'abatte sur eux. Kira prit le temps s'essorer sa chevelure, bizarrement elle n'avait plus envie de taper Bigby mais voulait à tout prix rentrer chez elle pour éviter la colère de Laelyss... Elle osa quand même s'approcher de son amie mais garda une certaine distance de sécurité au cas où ; et osa prendre la parole.

- Ecoute... On a une très bonne explication sur ce qu'il s'est passé... Et... Bigby, je te laisse lui expliquer.

La demoiselle aux cheveux roses recula de quelques pas, arrivée à hauteur du loup, elle lui mit une main dans le dos pour le forcer à avancer vers Laelyss... Elle, redouter la colère de son amie d'enfance ? A peine. Tant qu'elle pouvait éviter de finir noyée alors qu'elle venait à peine d'accoucher ce serait pas mal ; Kira grimaça, le vent qui venait de se lever soufflait sur ses blessures pleine de clore et c'était horrible à supporter.


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptyMar 1 Sep - 19:12

Deux loups est égal à une maison en ruine
Plus vite j'en aurai fini avec elle, plus vite je pourrai me foutre dans un fauteuil avec de l'aspirine en surdosage pour décompresser. C'est ce qui me donne le peu de force qu'il me reste d'aller rejoindre la jeune femme, dont le voyage à travers la vitre n'aura pas été suffisant à la convaincre d'abandonner. Malgré ses blessures plus nombreuses, elle ne démord pas et va même jusqu'à m'empoigner de nouveau, cette fois dans une tentative à peine suspecte de me conduire jusqu'au bord de la piscine. L'heure n'est pas à la baignade, aussi je compte bien l'empêcher de m'y pousser. La confrontation est beaucoup moins violente que les précédentes, puisque chacun n'a plus en tête qu'à balancer l'autre par-dessus bord histoire d'avoir enfin la paix, alternant entre les rouages de coups peu puissants et les saisies, sans parler des techniques moins orthodoxes dans le seul but de faire perdre l'équilibre. Ouais, ça se sent qu'on est à bout. Même la voix familière de Laelyss, que j'entends pourtant au loin, ne détourne pas mon attention.

En constatant tout à coup ses mouvements restreints, j'essayai de comprendre ce qui pouvait bien entraver les membres de la louve, sachant qu'il n'y avait personne d'autre et de suffisamment près pour espérer intervenir. Puis mon regard descend sur ses poignets, ou plutôt ce qui les entourait. De la flotte... C'est quoi cette merde ? Les espèces de bracelets aquatiques semblent alors la tirer en arrière, comme pour effectuer le grand plongeon dans la piscine, mais elle trouve malgré tout le moyen d'agripper ma chemise en vitesse avant de ce faire. Pas le temps de lui gueuler dessus, puisqu'il suffit d'une seconde pour tomber à l'eau tous les deux, épargné pour ma part de la tasse de chlore grâce à la miss qui avait amorti la chute au moment de plonger. Nageant rapidement à la surface, je balance d'une main les mèches mouillés en arrière afin d'y voir plus clair, même si à bien y réfléchir, j'aurais probablement pu m'en passer. Sur le bord de la piscine se tient une fulminante Laelyss à qui la bagarre n'est manifestement pas passée inaperçue plus longtemps. Accessoirement nue, ce qui laisse à penser qu'elle a dû se précipiter hors de son bain en quatrième vitesse pour venir nous séparer. Pas bon tout ça, même Kira l'a senti. Elle nous le confirme bien assez tôt d'ailleurs, au moment de nous sermonner copieusement et ce dans une performance vocale absolument extraordinaire.

« WOOH ! NON MAIS ÇA NE VA PAS LA TÊTE ?! MA MAISON EST DEVENUE UN TERRAIN DE JEU C’EST ÇA ?! VOUS VOULEZ PEUT-ÊTRE UN COUP DE MAIN ? JE VAIS TAPISSER MES MEUBLES AVEC VOTRE TRONCHE, VOUS ALLEZ VOIR SI C’EST TOUJOURS AUSSI DRÔLE. SORTEZ DE L’EAU IMMÉDIATEMENT ET RAMENEZ VOTRE CUL ICI ! LE PREMIER QUI SE PLAINT IL S’EN MANGE UNE. »

Avec la migraine, c'est cadeau. Me décalant du côté opposé à Kira pour porter à mon tour un regard derrière la rouquine en pétard, j'admets qu'on y est peut-être allé un peu fort avec l'intérieur de sa maison, dont elle n'a clairement pas pu louper l'état lamentable en descendant du premier étage. Je ne m'étais pas rendu compte de l'étendue des dégâts avant d'en avoir un point de vue extérieur. La tignasse rose arrive à la nage pour s'inquiéter discrètement des plans que je pouvais avoir en tête afin d'échapper à la furie de la propriétaire des lieux, ce à quoi la concernée répond à ma place. Avec toute la meilleure volonté du monde, je doute être à même de fuir l'habitation, du moins je ne tiens pas vraiment à me faire courser par une rousse aux envies vengeresses et meurtrières autour du pâté de maison. Et je n'exagère rien pour le coup, puisque c'est très exactement ce que je peux lire dans ses yeux et ses traits à cet instant précis. C'est donc sans demander notre reste que nous rejoignons péniblement le bord, les muscles de mes bras rappelant à mon bon souvenir que je suis plus que lessivé au moment de devoir sortir ma carcasse trempée hors de l'eau. Une main derrière la tête pour m'essorer rapidement les cheveux, je regarde ma collègue tenter une approche avec la Laelyss sauvage.

« Écoute... On a une très bonne explication sur ce qu'il s'est passé... Et... Bigby, je te laisse lui expliquer. »

Non mais elle se fout de ma gueule ? Venue me rechercher, voilà qu'elle me pousse en avant pour que je sois celui qui se retrouve à négocier notre survie auprès du bourreau, courageusement restée en arrière et comptant probablement sur ma personne pour faire office de bouclier humain dans l'éventualité où la rouquine ressente le besoin de passer ses nerfs sur le premier connard qui se trouvait devant elle. Le poing serré en l'air, je lui aurais volontiers retourné un pain pour cette manœuvre à deux derlas mais je me ravise assez vite, en raison de la présence d'un témoin plus que gênant. Je baisse finalement le bras et me retourne vers ce dernier, marmonnant quelque rapide et grossière clarification quant aux raisons de tout ce foutoir.

« Kira s'est pointée, elle m'a foutu un coup de poing et je lui ai rendu la pareille. On... n'a pas vraiment fait attention. »

Excusez l’honnêteté. Préciser qui avait porté le premier coup me paraissait nécessaire, bien que je ne sois pas exclu pour autant de toute responsabilité concernant ce qui s'en est suivi, surtout pour la baie vitrée. Du reste, je doute qu'elle ait besoin de connaître les moindres détails. Baissant un moment les yeux sous l'ennui de la situation, en particulier après ce que je lui avais déjà fait subir la veille, je prends ensuite le parti de regarder le décor sur le côté en me souvenant qu'elle était entièrement dénudée. Manquerait plus qu'elle me tombe dessus pour sa baraque ET pour la supposition que je la reluquais allègrement au lieu de la prendre au sérieux. Quelque chose me revient alors à l'esprit suite à l'épisode du plongeon en eau chlorée, et avec un air agacé que j'allais sûrement regretter plus tard, j'interpelle Laelyss à ce sujet.

« C'était quoi ce délire avec l'eau tout à l'heure ? D'abord une assassine, puis une Élémentis d'eau, t'en as encore beaucoup en stock ? »
Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptyJeu 3 Sep - 8:52


Laelyss & Les décorateur Damidot
❝ Vous avez fait un testament avant de venir ? Non ? Eh bah tant pis ❞

J
e n’ai pas cherché à leur parler avec des pincettes, les mots sont sorti aussi sèchement et durement qu’ils le voulaient et je n’ai pas de regret à ce niveau-là. J’attends donc avec une patience qui a du mal à être présente à ce moment précis, qu’ils se dépêchent de sortir de ma piscine pour venir fasse à moi. Je fais vraiment de mon mieux pour ne pas leur sauter à la gorge. Vraiment.

Les yeux soudainement rivé vers cette espèce de bonbon rose qui tente de trouvé une issue de secours auprès de son complice du jour, je rétorque un « J’ai entendu ! Et si tu tentes de fuir, sache que je te rattraperais et te ferais manger les yeux de Bigby par les trous de nez. Pigé ! » Avec toute ma sympathie, cordialement. Non mais c’est quoi ça, ça fait la merde chez les amis et après ça tente de fuir discretos. Bien essayer mais ça ne marche pas comme ça ici. Pas avec moi en tout cas. Je suis du regard les deux condamnés à mort, affichant l’air le plus sévère qui soit, les bras croisées j’attends que pleuvent instantanément les explications, les justifications et plus particulièrement les excuses qu’on me doigt. Première personne a enfin osé ouvrir la bouche est Kira que j’ai un peu de mal – pour le moment du moins et à temps indéterminé – à considérer comme une amie. Ca reviendra un jour…ou peut-être pas si je deviens entièrement rancunière.

▬ Écoute... On a une très bonne explication sur ce qu'il s'est passé... Et... Bigby, je te laisse lui expliquer.

Bah tient, courageuse mais pas téméraire. Moi qui pensé que Kira avait plus de cran que ça, je suis déçue. Si elle pense s’en sortir aussi aisément c’est qu’elle me connait vraiment mal.  J’ai déjà les idées qui bouillonnent en ce qui concerne leurs punitions, et non ils n’iront pas simplement au coin. Je vois Bigby et son poing dangereusement lever en direction de cette dernière et je me racle légèrement la gorge en signe de désapprobation. Pas de deuxième round devant moi ou ça va chier, littéralement. Le bras gentiment baissé j’attends de meilleures explications sur la situation. Enfin, c’est vite dit tout de même :

▬ Kira s'est pointée, elle m'a foutu un coup de poing et je lui ai rendu la pareille. On... n'a pas vraiment fait attention.
▬ Et c’est tout ? Pour un coup de poing tu t’es dit « Au tient, si nous démolissions ensemble la maison de Lae, ça va être fun ! » J’espère pour toi que ce n’est pas simplement ça ta raison valable ?! Parce que la tes dans la merde.

Si les deux avaient de réel bonne raisons pour se sauter à la gorge fallait faire ça dans le jardin, là où je m’en ficherai totalement de perdre une clôture ou bien des fleurs. Et dire que sur les deux l’un est traiter comme un petit prince à chaque fois qu’il vient – malgré les éventements de la vielle – et ce n’est pas foutue de mettre une merdeuse à la porte en route. Non ! Transformons la maison de Lae en un champ de bataille c’est tellement plus drôle, c’est vrai que la villa des voisins qu’est six plus grandes n’est pas aussi tentante…. Je crois qu’une partie de moi en vient à regretter que Bigby ait fini par redonner des nouvelles, c’était mieux avant quand j’imaginais qu’il lui était peut-être arrivé quelque chose. Ouais… vraiment mieux. J’aurais fait une belle économie sur la casse. Je pince l’arête du nez ne regrettant même de ne pas l’avoir achevé avec cette foutue poêle, c’est pour dire ! J’aurais enterré le cadavre dans le jardin, ni vu ni connu.

▬ C'était quoi ce délire avec l'eau tout à l'heure ? D'abord une assassine, puis une Élémentis d'eau, t'en as encore beaucoup en stock ?

Je hausse un sourcil en le fixant longuement sans grande expressions sur le visage. C’est une blague, n’est-ce pas ? C’est moi qui vais me prendre des reproches maintenant. Enfin, je prends tout de même une minutes pour réfléchir légèrement….Mmh voyons voir, j’ai accessoirement travaillé pour le gouvernement pendant quelque mois. J’ai quelques trésor au montant d’une fortune qui devraient être dans un musé, caché dans la maison. J’ai un jolie passé de pirate. J’ai faillis me fiancé. Et je collabore avec la confrérie… Non vraiment je ne vois pas. Je n’ai rien d’autre à dire à part ce qu’ils savent déjà tous les deux à mon sujet. Je suis un ange voyons. Enfin, mise à part ce moment précis. Fronçant donc un peu plus les sourcils je réplique sèchement :

▬ Tu crois vraiment que tes en position te plaindre de ce genre de chose, tu te fou de moi ?!

Aucun des deux ne l’est vraiment à vrai dire. Entre l’un que j’ai supporté la veille, à prendre soin de sa personne à faire de mon mieux pour qu’il aille bien et ne finisse pas pendu au bout d’une corde. Et l’autre qu’est censé être une connaissance d’enfance pour qui j’ai toujours était là – du moins jusqu’à une certaine période –, j’avoue que j’hésite encore à savoir lequel des deux j’assassine en première et dont j’offrirais les os au chien. Pris dans l’élan je m’avance vers lui pour lui pour attraper son oreille avec deux doigts et l’obliger à se pencher en avant, comme un gamin pris sur le fait d’une bêtise, puis je me décale légèrement pour attraper celle de Kira et faire de même, pinçant aussi fort que possible. Cette fois je ne crie pas, je m’exprime simplement aux deux à la fois calmement – du moins à moitié – mais avec la voix la plus menaçante qui puisse exister :

▬ Vous vous êtes pris pour des décorateurs d’intérieure, ou vous avez vraiment crue que j’étais riche pour pouvoir refaire toutes les réparations ? Sachez que vous ne partirez pas d’ici avant d’avoir nettoyé de fond en comble votre foutoir. Je n’en ai rien faire que vous soyez épuiser, blesser ou bien au seuil de la mort, fallait réfléchir avant de s’en prendre à ma maison. Quitte à le faire avec votre langue, elle aura intérêt d’être étincelante, au point de pouvoir ce dedans. Le premier qui bronche je m’occupe personnellement de l’empailler au-dessus de ma cheminer, quant au reste du corps… Mieux vaut pour vous ne pas savoir ce que j’en ferai. Est-ce que j’ai étais assez claire ?

J’attends encore quelque secondes en tirant un peu plus, pour être sûr que le message est bien passé. Puis je finis par les relâchés de mon emprise avant de finir par leurs arraché les oreilles. S’ils n’ont pas compris la chose je n’aurais d’autre choix que d’appliquer mes dires. Pas que ça me fasse plaisir mais bon, s’il faut en arriver là, ce sera le cas. Une main tendu vers Bigby, j’exige fermement :

▬ Ta chemise. Toute suite.

C’est que j’aimerais qu’ils me regardent dans les yeux, et non ailleurs.

(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss Reiss le Jeu 1 Oct - 18:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptyVen 4 Sep - 15:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




- Ecoute... On a une très bonne explication sur ce qu'il s'est passé... Et... Bigby, je te laisse lui expliquer.

Courageuse mais pas téméraire, oui oui elle connaissait la chanson... Sur le coup, elle voulait bien laisser la place d'Alpha à Bigby pour qu'il endosse toute la responsabilité de cette affaire ; plus vite elle serait partie d'ici, mieux elle se portera. Le Domae se retourna vers elle, poing levé prêt à lui en coller une mais un raclement de gorge de la part de Laelyss lui fait baisser le bras pour reporter son attention sur cette dernière... Sous le visage tout souriant de Kira, pour une fois qu'elle pouvait le faire chier sans se faire frapper, autant en profiter non ?

- Kira s'est pointée, elle m'a foutu un coup de poing et je lui ai rendu la pareille. On... n'a pas vraiment fait attention.

Peurdon ? Ça va être de la faute de la demoiselle aux cheveux roses maintenant ! C'était lui qui avait commencé quelques mois plus tôt en lui collant un pain dans la tronche et voilà que c'était de sa faute ? Et puis, c'était lui avait riposté, Kira voulait simplement s'arrêter au coup de poing et repartir. Aussitôt, la Rose fit savoir son désaccord avec ça en lui rappelant qu'elle ne serait jamais venue si il n'avait pas commencé.

- Et c’est tout ? Pour un coup de poing tu t’es dit « Au tient, si nous démolissions ensemble la maison de Lae, ça va être fun ! » J’espère pour toi que ce n’est pas simplement ça ta raison valable ?! Parce que la tes dans la merde.

Arf... Malheureusement pour eux, c'était la vérité et donc la seule explication... Ils ne pouvaient même pas prétendre que c'était une affaire de Famille vu qu'ils étaient dans le même clan. La demoiselle aux cheveux roses se racla la gorge, essayant de trouver une meilleure excuse pour sortir Bigby de ce mauvais pas parce qu'elle savait que ça allait lui retomber sur le coin de la gueule... Mais... Rien ne venait, à part dire qu'ils ne pouvaient pas se supporter parce que c'était comme ça, la Rose ne voyait pas quoi dire de plus.

- C'était quoi ce délire avec l'eau tout à l'heure ? D'abord une assassine, puis une Élémentis d'eau, t'en as encore beaucoup en stock ?

- Moi je le savais...


Lui rajouter une couche ? A peine. Pour une fois que la demoiselle aux cheveux roses était au courant de cette histoire et pas lui, elle pouvait en profiter. Pas de quoi être fière mais au moins Kira n'avait pas été trop étonnée en voyant l'eau lui arriver dessus ; bon, il fallait reconnaître que le plonger dans une piscine d'un Elementis d'eau n'était peut-être la meilleure des idées mais pour sa défense, Laelyss était encore à l'étage au moment où l'idée lui avait traversé l'esprit. Pourtant l'expression de la jeune femme faisait très bien comprendre aux deux loups qu'ils n'avaient pas grand chose à dire sur la situation actuelle...

- Tu crois vraiment que tes en position te plaindre de ce genre de chose, tu te fou de moi ?!

Sûr que personne n'était en position de se la ramener, en tout cas vu l'état de la maison ce n'était sûrement pas une bonne idée de vider son sac par rapport à cette guerre Elementis/Domae. D'un coup, Laelyss attrapa l'oreille de Bigby comme un gamin prit sur le fait et ne tarda pas à s'emparer de celle de Kira... Oh bordel, pourquoi n'avait-elle pas fuit lorsqu'elle était en train d'engueuler Bigby ? Les deux venaient de retomber en enfance en l'espace de deux secondes.

- Vous vous êtes pris pour des décorateurs d’intérieure, ou vous avez vraiment crue que j’étais riche pour pouvoir refaire toutes les réparations ? Sachez que vous ne partirez pas d’ici avant d’avoir nettoyé de fond en comble votre foutoir. Je n’en ai rien faire que vous soyez épuiser, blesser ou bien aux seuils de la mort, fallait réfléchir avant de s’en prendre à ma maison. Quitte à le faire avec votre langue, elle aura intérêt d’être étincelante, au point de pouvoir ce dedans. Le premier qui bronche je m’occupe personnellement de l’empailler au-dessus de ma cheminer, quant au reste du corps… Mieux vaut pour vous ne pas savoir ce que j’en ferai. Est-ce que j’ai étais assez claire ?

Kira hocha tant bien que mal la tête pour faire comprendre que le message était bien passé dans sa caboche, en jetant un coup d'oeil à Bigby elle pensa quand même qu'elle pourrait au moins les soigner pour que ça aille plus vite... Enfin du point de vue de Kira, c'était surtout son épaule qui avait besoin de soin, même après avoir fait un petit tour dans la piscine, elle continuait de saigner légèrement... Et là, c'était ça ou elle ne bossait pas. Enfin, accompagné d'un s'il te plait passerait peut-être mieux pour ne pas se faire tirer de nouveau les oreilles.

- Ta chemise. Toute suite.

Un coup d'oeil lancé en direction d'un Bigby légèrement déconcerté, Kira ne put s'empêcher de rire durant le temps d'attente... Le Domae finit par retirer sa chemise accompagné d'un grognement et le lui tendit sans réel envie ; la Rose dû faire de gros efforts pour arrêter de rire parce qu'elle savait que la situation n'allait pas tarder à se retourner contre elle si elle continuait. Une fois la chemise enfilée, Kira se tourna vers Laelyss désormais à moitié habillée pour reprendre la parole.

- Hum... Il y aurait moyen que tu soignes nos blessures avant que l'on commence à ranger ta maison ou tu t'en fiches vraiment que l'on rajoute des tâches de sang sur ton sol ?


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptySam 5 Sep - 9:38

Deux loups est égal à une maison en ruine
Je n'irais pas jusqu'à dire que notre relation était privilégiée au point de ne plus avoir le moindre secret l'un pour l'autre -on n'a jamais fait que coucher ensemble après tout, n'est-ce pas ?-, mais disons que les découvertes qui se cumulent en l'espace de quelques semaines seulement auraient tendance à me contrarier un peu sur les bords. À deux doigts d'assassiner un Domae un jour, une tentative éhontée de nous noyer dans sa piscine un autre, c'est à croire qu'elle a toujours un tour dans sa manche à me réserver. Dommage que le moment soit assez mal choisi pour m'en plaindre, ce qu'elle ne manque pas de me rappeler avec beaucoup de douceur. Dans le principe même, je serais du genre à m'en foutre: compte-tenu de la présence de Kira ici, et de la fierté avec laquelle elle a précisé être déjà informée du pouvoir de Laelyss, je peux supposer que nous l'avons tous deux dans notre répertoire malgré sa nature. De même pour ce qu'il en est de ses activités secondaires consistant à glisser des lames sous la gorge des gens. Mais apprendre le tout en y était directement confronté et non autour d'une conversation préalable est un tantinet casse-burnes.

Tout à coup, deux doigts viennent fermement pincer mon oreille, comme si je venais de casser un vase en jouant avec mon ballon. Ce qui n'est pas dénué d'une certaine vérité, mis à part pour le vase, puisque Kira est bien l'unique responsable de son vol plané. Celle-ci n'échappe pas non plus à la sentence de Laelyss et se voit à son tour agrippée par l'oreille, à la façon d'une marmaille sermonnée par leur mère en colère. La marmaille en question n'essaye même pas de se débattre, au risque d'accentuer plus encore la douleur du pincement, voire de se retrouver avec une esgourde en moins. Alors je me penche en avant en serrant les dents, peu fier d'être traité de la sorte. J'aurais encore préféré me prendre de la flotte à la tronche plutôt que de continuer sur l'infantilisation de la veille.

« Vous vous êtes pris pour des décorateurs d’intérieur, ou vous avez vraiment cru que j’étais riche pour pouvoir refaire toutes les réparations ? Sachez que vous ne partirez pas d’ici avant d’avoir nettoyé de fond en comble votre foutoir. Je n’en ai rien faire que vous soyez épuisés, blessés ou bien au seuil de la mort, fallait réfléchir avant de s’en prendre à ma maison. Quitte à le faire avec votre langue, elle aura intérêt d’être étincelante, au point de pouvoir se voir dedans. Le premier qui bronche je m’occupe personnellement de l’empailler au-dessus de ma cheminée, quant au reste du corps… Mieux vaut pour vous ne pas savoir ce que j’en ferai. Est-ce que j’ai été assez claire ? »

Limpide. Même si la logique voudrait que soigner les petits bobos de ses agents d'entretien améliorerait les performances de nettoyage. Non pas que cela me concerne, à part de petites coupures sur le bras, je n'ai pas grand-chose de physique à traiter d'urgence en dehors des restes de gueule de bois; ce qui est déjà moins le cas de la tignasse rose et de sa plaie à l'épaule, qui n'avait pas l'air de vouloir arrêter de couler. Et vu le regard échangé au moment d'entendre l'insensibilité dont faisait preuve la rouquine, j'ai bien compris qu'elle n'arriverait à rien si personne ne se préoccupait de sa blessure. Notre communication silencieuse est alors interrompue par une curieuse requête:

« Ta chemise. Tout de suite. »

Les yeux baissés sur la main tendue vers moi, que je regarde d'abord connement tout en faisant la navette avec les yeux de sa propriétaire, il me faut un petit temps avant de comprendre ce qu'elle attendait de ma part avec autant d'exigence. Il lui faut vraiment ma chemise, celle que Kira avait pris tour à tour le soin de saloper avec son sang, de déchirer en m'allongeant sur la table en verre puis de tremper dans un rafraîchissant plongeon dans la piscine ? Le petit rire de la responsable rosée ne m'échappe pas, et je la gratifie d'ailleurs d'un "ta gueule" glissé sans chercher à me montrer discret, tandis que je m'exécutais à contrecœur. C'est ridicule, autant remonter à l'étage pour aller récupérer ses propres fringues, au lieu de me déshabiller sur place. Enfin, ne tenant pas réellement à retenter une expédition sous-marine prolongée, je tends la chemise à Laelyss pour qu'elle puisse se mettre quelque chose sur le dos. Au moins la taille du vêtement plus tout à fait blanc suffit à la couvrir jusqu'au bas des fesses, de quoi se montrer plus présentable face aux invités, aussi destructeurs qu'ils puissent être. De son côté, une fois guérie de sa petite crise de rigolade, Kira se risque à appeler au bon cœur de notre tortionnaire.

« Hum... Il y aurait moyen que tu soignes nos blessures avant que l'on commence à ranger ta maison ou tu t'en fiches vraiment que l'on rajoute des tâches de sang sur ton sol ?
-Un peu plus, un peu moins... »

Avec ce qu'elle a eu l'occasion d'étaler sur le canapé, j'ai envie de dire qu'on n'est plus à une goutte près, en particulier sur le sol que l'on va certainement devoir récurer avant d'avoir l'autorisation de revoir la lumière du jour. Sans plus de négociations, nous emboitons le pas de Laelyss jusqu'au salon, slalomant entre les morceaux de verre qui recouvraient la terrasse avant de pouvoir atteindre l'intérieur, guère plus joli à regarder que l'avant-goût proposé par la baie vitrée. Du verre éparpillé, des meubles bousculés, abîmés ou démontés, faites votre choix, du sang par-ci, des décorations cassées par-là... ouais, on a du pain sur la planche. Tout ça parce qu'une petite louve a cru bon de venir m'en mettre une en pensant pouvoir s'en tirer indemne. Une main sur la nuque, après m'en être servi pour gratter le dernier débris transparent qui se cachait dans mon épaule, je m'inquiète finalement des conditions de travail à venir.

« On a droit à quelque chose pour faire le ménage ou on y va à la
main ? Parce que j'ai un doute pour ce qui est des éclats de verre coupants.
»

Sauf si elle tient à ce qu'on redéfinisse la couleur du sol.


Dernière édition par Bigby Rawlins le Dim 13 Sep - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptyLun 7 Sep - 20:57


Laelyss & Les décorateur Damidot
❝ Vous avez fait un testament avant de venir ? Non ? Eh bah tant pis ❞

O
n va dire que les sermonner en étant nu, ce n’est pas vraiment ce qui a des plus crédibles. Bien sûr, je pourrais monter, me sécher en me débarrassant de toute cette mousse et m’habiller. Oui, je pourrais, mais cela voudrait dire les laisser seul ensemble pendant moins de dix minutes et quelque chose me dit que ceci est entièrement suffisant pour qu’ils continuent de refaire la déco chez moi. Donc je préfère limiter les risques et simplement attendre que ma demande concernant sa chemise lui arrive enfin au cerveau. Finissant par être finalement tendu dans ma direction, je la prends sans prêter attention au rire de la catastrophe rose, je l’essor un coup avant de l’enfiler ce n’est pas le grand luxe, mais c’est toujours ça.

▬ Hum... Il y aurait moyen que tu soignes nos blessures avant que l'on commence à ranger ta maison ou tu t'en fiches vraiment que l'on rajoute des tâches de sang sur ton sol ?
▬ Un peu plus, un peu moins...

« Vos gueules et arrêter de vous arrêter de vous plaindre » est franchement bien tenter de sortir, mais je serre les dents pour retenir le tout. Aller zen… Mais oui bien sûr, maintenant que les deux zigotos, on détruit la moitié de mon chez-moi, c’est tout à fait normal que je les soigne en retour, mais que je suis bête pourquoi n'ai-je pas pensé plutôt. Une médaille aussi pour leur comportement exemplaire où c’est en option ? Je lève juste les yeux au ciel et tourne les talons pour rentrer dans ce qui semble être une maison. Je peux déjà dire adieu à certains meubles. Comme si j’avais que ça à faire a tout racheter tient.

Je soupire un coup, je suis au courant qu’il faut de quoi nettoyé tout ce chantier, qui me déprime d’ailleurs, c’est ce que je pars chercher dans la cuisine. Farfouillant un peu partout pour en sortir tout ce qui peut être utile au nettoyage. Pour ensuite tendre le tout aux deux employés provisoires. Non, vous ne serez pas payé, ou alors, seulement en paire de claques.

▬ Bigby, tout ce qui est non réparable tu le mets dehors, ce sera à jeter merci bien. Quant à toi, dis-je en fixant Kira, tu passes le balai et tu frottes toute tache de sang que tu aperçois. Et oui, je vais te soigner même si franchement, je suis bien tenter d’agrandir ta blessure plus qu’autre choses.

Avec un joli sourire en prime pour celle-ci, qu’on ne me tente pas trop quand même. Elle ne les mérite pas mes soins, ni aucun des deux d’ailleurs. En gardant mon sourire… hum… « Angélique » on va dire ça comme ça hein, je laisse échapper gentiment à la suite :

▬ Au fait, commençait à faire des économies, parce que vous allez m’en faire des cadeaux pour noël, je vous le garantis. À défaut d’avoir pensé à mon anniversaire, hein.

Vive les amis qui y pensent. Mais au moins là, ils n’auront pas d’excuse. Ni vraiment, le choix d’ailleurs. On me doit au moins ça. Je soupire un coup avant de finalement monter. Ça ne m’enchante toujours pas de les laisser seul, mais s’il faut soigner madame la rose, pas vraiment le choix. J’en profite au passage pour prendre mettre une paire de pantoufles à mes pieds et enfilé un short, c’est toujours mieux que de rester les fesses a l’air. Par contre flemme de sortir un teeshirt propre, et puis au vu de l’état de sa chemise autant continué de la salir, un peu plus ou un peu moins, plus vraiment à ça près. Au pire des cas, j’en offrirais une autre. Seulement au pire des cas. Je prends la trousse de soin dans la salle de bains avant de redescendre. Heureuse de constater qu’à part des regards meurtriers, ils ont réussi à se tenir à carreau quelques minutes. Ça diminuera peut-être leur peine de mort qui sait. D’un signe de tête, j’invite Kira à venir poser ses grosses fesses avec moi sur mon pauvre canapé… Blanc... Rouge… Quoique si on compte la couleur verdâtre de la veille, je dirai multicolore.

Je déchire un peu plus le trou de son teeshirt, au point où il en est celui-là aussi, pour avoir un meilleur accès à son épaule. Même si ça me tentait bien d’y aller franco, juste par vengeance, je suis obligé – ou du moins, c’est plus fort que moi – pour y mettre un minimum de douceur. Nettoyant d’abord la plaie, pour ensuite vérifier qu’il n’y avait plus aucun bout de verre à l’intérieur. Rien, tant mieux, parce que je n’avais aucune n’envie d’aller lui trifouiller les veines à la recherche de morceau perdu. Une aiguille dans une main, un fil dans l’autre que je fais passer à l’intérieur. Et me voilà en train de recoudre son épaule. Avec précaution s’il vous plaît. Promis, c’est vrai. Mais, est-ce que ça fait mal par contre ? Eh bien si c’est le cas, ma fille, tu serres les fesses et les dents et ça passera comme du… du pain sur du beurre, voilà !

Finissant au bout de trois minutes environs, je fais un petit nœud et recouvre le tout d’un pansement au cas où. Si elle ouvre sa plaie en se jetant sur lui, je lui ferais manger ma trousse de soin pour l’avoir soigné pour rien.

▬ Voilà. Maintenant lève ton cul et va bosser avant de faire regretter ça. Si t’as besoin d’être soigné… Chaton, c’est maintenant.

Ouais, ouais, normalement ça va dans un domaine plus "privé" ce surnom-là. Mais je n’ai jamais précisé que je me vengerais à la loyale moi.

(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptyMar 8 Sep - 18:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




- Un peu plus, un peu moins...

C'est sûr qu'ils n'étaient plus à ça près mais quand même ! C'était eux qui allaient nettoyer après, si ils pouvaient éviter de se coltiner du travail en plus à cause d'une blessure causée par SA faute, ce serait une bonne nouvelle non ? Mais pour toute réponse, la demoiselle aux cheveux roses n'eut que des yeux levés au ciel et le dos de Laelyss qui retourna dans la maison ; suivit de près par les loups, Kira était à deux deux doigts de lui mettre une claque derrière la tête pendant que la jeune femme regardait ailleurs mais son instinct de survie lui recommandait de rester tranquille.

- Bigby, tout ce qui est non réparable tu le mets dehors, ce sera à jeter merci bien. Quant à toi, tu passes le balai et tu frottes toute tache de sang que tu aperçois. Et oui, je vais te soigner même si franchement, je suis bien tenter d’agrandir ta blessure plus qu’autre choses.

Malgré le sourire aux lèvres, Kira n'était vraiment pas rassurée de la tournure des événements... Elle qui pensait que sa mère était la pire des tortionnaires qui refusait de soigner son enfant lorsqu'elle rentrait avec une blessure ; Kira avait finalement trouvé une meilleure candidate... Pauvre Kenji, espérons pour lui qu'il ne fasse pas trop de conneries sinon il passerait sa vie à récurer les chiottes.

- Au fait, commençait à faire des économies, parce que vous allez m’en faire des cadeaux pour noël, je vous le garantis. À défaut d’avoir pensé à mon anniversaire, hein.

- Eh ho, pour ma défense tu es sensée être morte depuis 7 ans ! Désolée si ta date d'anniversaire m'est sortie de la tête. Et puis je tiens à te signaler que tu as zappé le mien aussi hein.


Et son anniversaire à elle ? Est-ce qu'elle y avait pensé peut-être ? Kira avait bien attendu les cadeaux, les cartes postales et les "joyeux anniversaires" mais à part quelques collègues elle n'en avait pas reçu beaucoup. Est-ce qu'elle en voulait à Laelyss, du tout ! Bon là, il fallait reconnaître que la demoiselle avait casser la moitié, pour ne pas dire tous, des meubles de la maison donc elle pourrait peut-être faire un effort pour lui racheter une nouvelle table en verre. Peut-être.

La demoiselle aux cheveux roses alla donc s'asseoir sur le canapé de l'infirmière improvisée pour recevoir le minimum de soin nécessaire pour remettre sur pied sa maison. Elle ne se priva pas de déchirer le t-shirt de la jeune femme qui grogna en la voyant faire ; et bien maintenant elle savait ce qu'elle allait faire en rentrant chez elle... De la couture. Kira serra les dents au moment où l'aiguille pénétra dans sa peau, bordel ça faisait bien longtemps qu'elle ne s'était pas fait recoudre à l'arrache ! La Rose ne fit aucune réflexion et laissa faire, puis lorsque ce fut fini elle put enfin respirer un bout coup.

- Voilà. Maintenant lève ton cul et va bosser avant de faire regretter ça. Si t’as besoin d’être soigné… Chaton, c’est maintenant.

Kira se leva du canapé pour s'emparer du balai et passa tout près de Bigby, un sourire aux lèvres et lança un "Bah oui, vas-y chaton" avant de se rapprocher de la table en verre pour commencer à nettoyer. La demoiselle savait bien qu'elle allait le regretter plus tard mais pour le moment elle pouvait se permettre de lancer de petites piques sans recevoir un poing dans la figure au retour.

Spoiler:
 



Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptyDim 13 Sep - 18:16

Deux loups est égal à une maison en ruine
S'éclipsant quelques secondes dans la cuisine, la patronne nous revient ensuite avec tout l'équipement nécessaire aux tâches de ses nouveaux techniciens de surface, et dieu sait qu'ils avaient du pain sur la planche avant de pouvoir prendre congé. C'est donc sans mot dire que nous acceptons le matériel qui nous est confié: gants, balai, éponges, produits ménagers et petits outils de bricolage sont à départager entre Kira et moi, de la façon indiquée peu après par la rouquine.

« Bigby, tout ce qui est non réparable tu le mets dehors, ce sera à jeter merci bien. Quant à toi, tu passes le balai et tu frottes toute tache de sang que tu aperçois. Et oui, je vais te soigner même si franchement, je suis bien tentée d’agrandir ta blessure plus qu’autre chose. »

En voilà une idée qu'elle est bonne. Cela dit, je me garde malgré tout d'en faire la remarque à voix haute, emportant plutôt avec moi les instruments qui concernent le boulot assigné, tandis que l'infirmière et sa balayeuse sont occupées à traiter les blessures de cette dernière sur le canapé. L'observation des ruines qui constituent l'horizon me donne assez rapidement une idée du travail à faire. Je n'ai pas demandé de précision supplémentaire, mais j'ai la nette impression que tout ce qui est réparable dans cette maison sera automatiquement confié à mes bons soins... allez savoir pourquoi. Le regard attiré par les restes de la baie vitrée, je me dirige d'abord vers elle afin d'en détacher les morceaux encore logés dans l'encadrement, les laissant tomber un à un au sol pour les futurs coups de balai de Kira à cet endroit.

De nouvelles menaces, d'ordre financier cette fois-ci, sont proférées de la part de Laelyss qui avait bien l'intention de se faire rembourser toutes les réparations sans exceptions. Mon maigre budget va s'en prendre un sacré coup, de quoi me motiver à retaper un maximum de choses dans cette baraque pour réduire la facture finale. Mais la mention de son anniversaire oublié me fait me maudire intérieurement, tandis que l'autre coupable se défend de son côté en parlant du sien, également passé à la trappe. Ce n'était pas quelque chose dans les alentours du 8 août ? Fait chier. Sans vouloir inventer des excuses à mon tour, le fait d'avoir déserté cet été pour vaquer à mes propres affaires n'aidait pas vraiment à me remémorer le calendrier des anniversaires. Au pire je n'aurai rien au mien, ce n'est pas comme si j'attendais quoi que ce soit de toute façon. L'opération chirurgicale manifestement terminée, j'entends l'oubliée de tous reprendre avec autorité:

« Voilà. Maintenant lève ton cul et va bosser avant de me faire regretter ça. Si t’as besoin d’être soigné… Chaton, c’est maintenant. »

Sérieusement ? Je me cogne le front contre le cadre de la fenêtre en grognant à ce surnom recyclé de nos anciennes aventures, priant la première divinité venue -sans y croire deux secondes- pour que cela ait échappé à l'ouïe fine de Kira. D'un mouvement de main, j'indique à la rouquine derrière moi que ce ne sera pas la peine. À part une serviette pour finir de me sécher les cheveux qui me coulent dans le dos, et qu'elle n'ira certainement pas chercher pour mes beaux yeux, je n'ai rien à demander qui requerrait de passer sous l'aiguille et le fil. Disons plutôt que je préfère rester avec mes petites coupures que de passer sur le billard avec une chirurgienne dans un tel état de nerf. Une fois l'accès dégagé, je retourne auprès des meubles contre lesquels l'autre guimauve m'avait balancé, histoire de constater les réparations qui entreront ou non dans mes cordes de bricoleur. Bien évidemment, une tête rose armée d'un grand sourire se dresse sournoisement sur mon chemin.

« Bah oui, vas-y chaton.
-Mais va te... »

Une tarte, mon royaume pour lui mettre une tarte dans la gueule sur-le-champ, sans risquer de voir Laelyss me tomber dessus par la suite. L'emmerdeuse s'est déjà éloignée pour s'emparer du balai et commencer le grand ménage de printemps, tandis que le poids du regard de la surveillante rousse m'oblige à reprendre mes occupations là où je les avais laissé avant cette remarque insolente. À croire que ces deux-là travaillent activement en équipe contre moi. Écartant ma victimisation du moment le temps de jeter un œil au mobilier amoché, je ramasse tout ce qui se trouvait jadis au-dessus, et notamment la petite porte de placard que je ne devrais pas avoir de mal à visser à sa place plus tard. Pour ce qui est des décorations en revanche, il vaut mieux ne pas se faire trop d'espoir. Les photos de familles effondrées près de l'entrée sont suffisamment alarmantes pour justifier le déplacement de la rouquine, et laisser derrière elle les deux loups affairés quelques minutes. De quoi ramasser une espèce de statuette de bouddha, épargnée par la casse en dépit de sa chute, puis attirer l'attention de Kira à voix basse.

« Ôte-moi d'un doute: ce truc-là, il devait finir dans ta tronche, ou bien au travers de ta gorge ? »

Ni une ni deux, je prépare mon élan en vue de lancer l'objet en pierre sur l'As, qui m'oppose en retour le manche de son balai levé au-dessus de sa tête, comme prête à me frapper le sommet du crâne avec. Le bruit des pas précipités d'une certaine Laelyss nous oblige cependant à reprendre très vite la pose des travailleurs acharnés.


Dernière édition par Bigby Rawlins le Mar 22 Sep - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptyMar 15 Sep - 19:41


Laelyss & Les décorateur Damidot
❝ Vous avez fait un testament avant de venir ? Non ? Eh bah tant pis ❞

C'
est bas, et c’est bien d’ailleurs pour ça que je l’ai dit à voix haute. Je savais bien qu’un jour ce surnom finira par m’être utile d’une manière ou d’une autre. Et j’en ai la preuve aujourd’hui. Ça ne lui plaît pas ? Eh bah tant mieux, ça n’a jamais été pour lui faire plaisir de toute façon. Mais puisque monsieur n’a pas envie de passer entre mes mains expertes pour soigner, c’est petit bobos, soit, pas la peine d’insister. Il ne faudra pas venir se plaindre si le tout s’aggrave un peu au passage.

▬ Bah oui, vas-y chaton.
▬ Mais va te...
▬ Hé !

Infernal, vraiment. Pas possible qu’ils restent plus de deux minutes tranquilles sans vouloir s’envoyer des piques à tout-va. Pire que des gosses eux-mêmes. S’ils continuent comme ça, j’en serai vraiment obligé de les mettre chacun dans un coin. Quoi que même comme ça, je suis sûr qu’ils trouveraient un moyen pour s’envoyer boulet. Il n’y a donc aucune chance de les tenir une bonne fois pour toute ? Je suis condamné à les surveiller et les enguirlander jusqu’à la fin. Quelle journée merdique, ça ne pouvait pas être pire.

Pendant que chacun a l’air d’être occupé sur ce que j’ai demandé, j’en profite, après avoir rangé ma trousse de soin, pour essayer de récupérer mes pauvres petites photos de famille. Je n’en ai pas des masses, alors savoir que la plupart son détruite ce n’est pas glorieux. C’est déjà assez dur comme ça de faire tenir la petite tête cinq secondes sur une photo, alors en perdre la moitié ça n’aide pas. Ça va être l’horreur à recommencer ça encore. Elles ne sont pas toutes détruites certes, mais une grande partie. Je peux m’estimer heureuse qu’ils n’aient détruit que le salon et la cuisine. Et non que l’envie de monter à l’étage leur soient passé par la tête. Manquerais plus que ça, dans ce cas-là, ils auraient casqué les réparations de chaque pièce et ce n’est pas donné. J’allais partir prendre un sac-poubelle pour jeter tous les petites choses qui été devenu irrécupérable, quand du coin de l’œil, j’aperçois que les hostilités qui ont recommencé non loin. D’un pas rapide, je les rejoins, et avant d’annoncer quoi que ce soit mes deux mains s’écrasent avec une grande violence sur l’arrière des deux têtes devant moi.

▬ Va si, fait le passer au travers de sa gorge et je t’émascule sur-le-champ avec un sécateur et j’accrocherais le tout en guise de décoration, ou bien, je m’en ferais un repas à dîner pour ce soir. Quant à toi Kira, frappe-le et, je m’assurerai que tu ne puisses plus frapper qui que ce soit avec deux bras en moins, et deux jambes aux passages. Vous voulez toujours vous taper dessus ou ça ira ?

Que de belle menace qui sorte de ma bouche, mais je mettrais à exécution s’ils décident de jouer à ce petit jeu encore longtemps. D’une main, j’attrape mon bouddha, histoire que les deux gamins n’aillent pas au bout de leurs idées et surtout pour éviter de le voir se finir en mille morceaux. C’est que j’y tiens moi, tout comme la plupart des choses qu’ils m’ont détruites.

▬ Aller au boulot et que je ne vous entende pas une seule fois ! Au plus vite, c’est fait, au plus vite, on en parle plus.

On a peine commencer que j’ai déjà hâte qu’on finisse. Avec un peu de chance, le plus gros sera terminé avant que le petit rentre. Je ne sais pas trop comment je pourrais expliquer toute la situation. Il n’y a pas vraiment de mot à mettre surtout ça, si ce n’est que deux idiots, on crut bon de se déchaîner chez-moi. Après m’être assuré qu’ils reprennent leurs travaux là où il l’avait laissé, je retourne à mes propres occupations, fessant le tri dans les affaires qui avait encore une mince chance de s’en sortir. Au final, je dis plus adieu à pas mal de chose que ce que j’en sauve…

Le temps passe lentement, trop lentement, mais il s’écoule quand même. Je ne sais pas trop combien d’heures on est tout resté là à ranger les dégâts. Une bonne partie de l’après-midi en tout cas. J’ai fini par arrêter de zyeuter la pendule toutes les cinq minutes. Mais au moins nous avons réussi à grandement avancer. La grande pièce en elle-même commence à faire un peu vide avec la plupart des meubles postés à l’extérieur, un peu comme quand j’ai emménagé. Le seul point positif – même si c’est vite dit – que je peux relever pour le moment, c’est qu’ils ont fait l’effort de se tenir un minimum à carreaux. Enfin… Si on enlève les insultes, les grognements et les tentatives de s’envoyer des objets à la figure, dont j’ai failli en recevoir un. D’ailleurs à part ce dernier point-là, j’ai finis par laisser tomber le fait de leur tomber dessus à chaque fois qu’il se passer un truc. C’était bien trop épuisant. On peut donc dire qu’ils ont presque étaient sage.

Finissant les dernières petites choses que j’avais encore à faire, puis me débarrassant du sac-poubelle plein d’affaires dont je peux jeter. J’en viens à finalement préparer un peu de café. On va dire qu’avec tout ce qu’ils ont fait pour se rattraper, même si je ne pardonne pas encore entièrement, je peux bien leur offrir ça. Je suis bien heureuse de constater en sortant trois tasses du placard, que ma vaisselle a survécu au drame survenu plutôt. Et heureusement que ce n’est pas de la vaisselle de luxe que j’utilise, parce que racheter le tous leur auraient bien fait mal aux dents. Le tout enfin remplit et en main, je vais en offrir une à Kira, puis attends gentiment à côté d’elle que Bigby finisse de mettre dehors mon canapé, désormais impossible de récupérer avec de telles taches de sang incrusté. Dommage, je l’aimais bien. Une gorge de prise est un petit sourire aux lèvres en le regardant faire, peut-être faudrait-il l’aider un peu, ça galère, non ? Mais honnêtement, je suis bien mieux de se coter-là.

C’est que ça devrait bosser plus souvent torse nue dit donc… Ahem… Je veux dire, c’est bien d’avoir sorti les meubles.

C’est ça tousse un coup pour faire passer ça. Non, non, je ne mate pas… Promis… Enfin… À peu près.

(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 EmptyMer 16 Sep - 19:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




- Bah oui, vas-y chaton.
- Mais va te...
- Hé !


Sourire triomphant, la demoiselle aux cheveux roses en profita pour lui tirer la langue comme une enfant... Ils étaient des enfants en train de continuer les hostilités lorsque leur mère tournait le dos pour ranger de son côté. Ne pouvant rien faire ou dire de plus, Kira continua son petit ménage avec son balais jetant les débris de verre à la poubelle et replaçant le peu d'objet encore intact à sa place initiale ; elle s'occupera des tâches de sang une fois qu'il n'y aura plus rien sur le sol.

- Ôte-moi d'un doute: ce truc-là, il devait finir dans ta tronche, ou bien au travers de ta gorge ?

Voyant qu'il se préparait à lancer le petit bouddha, la Rose leva le balai au-dessus de sa tête prête à le frapper sur le sommet du crâne. Laelyss venait de partir pour ranger sa trousse de soin ainsi que récupérer ses photos de famille alors forcément les deux loups en profitaient pour se taper dessus. Ni une ni deux, la demoiselle aux cheveux roses répondit sur le même ton que Bigby.

- Et moi tu veux que je te balaye de la surface de la Terre avec ça ?

... Bizarrement ça sonnait beaucoup mieux dans sa tête. La fatigue lui faisait dire des choses vraiment étranges mais Bigby allait devoir se contenter de ça vu que c'était la seule chose qui lui était venue en tête ; en plus de ça, les pas de la propriétaire de la maison se rapprochaient dangereusement du salon interrompant ainsi les hostilités qui venaient à peine de démarrer pour prendre ensuite une tape violente derrière la tête... Même plus le droit de s'amuser dans cette maison.

- Va si, fait le passer au travers de sa gorge et je t’émascule sur-le-champ avec un sécateur et j’accrocherais le tout en guise de décoration, ou bien, je m’en ferais un repas à dîner pour ce soir...

- Ah !

- ... Quant à toi Kira, frappe-le et, je m’assurerai que tu ne puisses plus frapper qui que ce soit avec deux bras en moins, et deux jambes aux passages. Vous voulez toujours vous taper dessus ou ça ira ?


Ah... Laelyss récupéra le petite bouddha que tenait encore Bigby tandis que la demoiselle aux cheveux roses baissa son arme, c'est qu'elle y tenait à ses deux bras et ses deux jambes. Maintenant ils devaient retourner au travail, plus vite c'était fait plus vite la demoiselle aux cheveux roses pourrait rentrer chez elle pour prendre un bon bain et soigner les petites coupures ; elle pourrait toujours aussi bien filer en douce mais quelque chose lui disait que la maîtresse de maison n'allait pas les laisser sans surveillance désormais.

Les deux loups continuèrent les tâches que Laelyss leur avait attribuées, n'ayant plus aucun bout de verre sur le sol, Kira le lava pour nettoyer les tâches de sang qui traînait par-ci, par-là... Croisant de temps en temps le chemin de Bigby accompagné d'insultes, de grognements ou de coup de balai et au final la maison était comme neuve... Plus vide vu qu'il manquait beaucoup de meubles mais elle était déjà plus propre et moins en bordel. Et elle n'allait même pas être payée pour ça, cette fois c'était sûr plus jamais aller chez Laelyss si le loup était dans les parages.

En fin d'après-midi, Laelyss apporta un petit café à Kira qui la remercia et but une première gorgée pour souffler un peu... C'est que ça donnait mal au dos à force de faire tout le temps les mêmes gestes. Les jeunes femmes regardaient Bigby en train de déplacer le canapé dehors, pourtant les points de vue n'était sûrement pas les mêmes ; Kira était heureuse de le voir galérer avec le meuble tandis que Laelyss était sûrement en train de le reluquer.

- C’est que ça devrait bosser plus souvent torse nue dit donc… Ahem… Je veux dire, c’est bien d’avoir sorti les meubles.

Sentant qu'elle commençait à devenir transparente entre les deux, la Rose décida de se placer dans le champ de vision de Laelyss histoire de lui rappeler qu'elle était encore dans le salon. Et si elle pouvait éviter d'assister à une quelconque scène ce serait le mieux pour tout le monde ; une fois au milieu des deux, elle ne se gêna pas pour reprendre aussitôt la parole.

- Hum... Je dérange peut-être ?! Je peux toujours partir si ça vous arrange hein.

Profitant de l'occasion pour se barrer, la demoiselle aux cheveux roses posa sa tasse de café sur la petite table avant de prendre la direction de la porte d'entrée. Vu que les deux avaient l'air de vouloir "s'expliquer" plus en privé, Kira n'avait strictement rien à faire ici et puis surtout ça lui donnait une bonne excuse pour se barrer rapidement de la maison et rentrer enfin chez elle.


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-