Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

Partagez
 

 Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 EmptyMar 22 Sep - 20:09

Deux loups est égal à une maison en ruine

« Et moi tu veux que je te balaye de la surface de la Terre avec ça ? »

Ne me dites pas qu'elle a sorti une réplique pareille tout en brandissant vigoureusement son balai au dessus d'elle. Le coup de sa répartie m'assomme suffisamment pour retenir mon bras d'asséner mon lancer de bouddha, un air blasé sur le visage, rapidement remplacé par une expression de surprise lorsque la claque de Laelyss s'abat sur l'arrière de mon crâne, synchronisée avec celle de ma voisine rose. Et merde, repérés. Accessoirement, je commence à en avoir assez marre de prendre des coups dans la tête depuis mon réveil, la prochaine fois je fais un carnage. Mais pour le moment, c'est plutôt à la rouquine de m'en promettre un si l'idée de mettre mes menaces à exécution me frôlerait à nouveau. D'instinct mes genoux se rapprochent jusqu'à s'entrechoquer à l'écoute du sort que la furie avait l'intention de réserver à mes parties, plus qu'étonné par la violence des propos, et pourtant j'en ai dit et entendu un bon paquet dans ma vie. L'As semble pas mal s'amuser des menaces proférées dans un premier temps, du moins jusqu'à ce que ce soit à son tour de trinquer.

« Quant à toi Kira, frappe-le et je m’assurerai que tu ne puisses plus frapper qui que ce soit avec deux bras en moins, et deux jambes aux passages.
-Ah !
-Vous voulez toujours vous taper dessus ou ça ira ? »

Je crois que le message est à peu près passé cette fois. Désarmé de la statuette en pierre, l'envie de se fritter estompée par les charmantes paroles de la propriétaire des lieux, il ne nous reste plus qu'à reprendre le travail et à nettoyer nos conneries sous les encouragements de cette dernière. Passage de la serpillère pour l'une, menues réparations avec les moyens du bord pour l'autre, quand il ne fallait pas carrément sortir le mobilier irrécupérable. Comme si gentiment demandé, on avait arrêté de se tomber dessus pour se focaliser sur nos tâches respectives, bien que cela ne nous empêche pas de faire les sales gosses de temps à autres et de nous envoyer des piques... à l'occasion. Bon, on a peut-être aussi échangé un ou deux coups, jeté des petits objets qui passaient sous la main et laissé la politesse de côté dès qu'on se croisait du regard; malgré tout, le salon redevenait peu à peu une pièce de nouveau vivable, quoi qu'avec nettement plus d'espace qu'auparavant. Si jamais Laelyss avait envie de revoir la disposition ou la décoration, c'était le moment ou jamais de faire des changements.

Ma force, bien que développée par le loup, fut tout de même mise à rude épreuve dans mon état avec les différents meubles à dégager. Et le meilleur pour la fin, c'est-à-dire le canapé autrefois blanc, beaucoup trop coloré pour être sauvé. Me faisant craquer la nuque tout en approchant du dernier obstacle de mon après-midi merdique, je souffle un bon coup avant de commencer à le tourner. C'est presque une bonne chose que d'avoir libéré l'accès par la baie vitrée en fin de compte. Les allers et retours précédents à jouer le déménageur a également fini par me rappeler l'existence des petites coupures sur mon bras, et qu'elles ne faisaient pas le meilleur ménage qui soit avec la sueur. Ça m'apprendra à avoir redouté les diplômes fictifs de l'infirmière rousse, tiens. Enfin, je n'aurai qu'à désinfecter tout ça dès que le canapé sera foutu dehors. L'odeur du café envahie l'intérieur de la maison, puis je remarque que ces demoiselles sont tranquillement en train de boire pendant que je continue de me démener avec le meuble qui semblait presque ne pas vouloir mettre le nez sur la terrasse. Eh ben y a intérêt à ce que l'une des tasses servies soit la mienne, sinon je termine de décuver directement dans le sofa une fois dehors. Je n'ai pas tout perdu cela dit, puisque Laelyss applaudit quand même le boulot effectué, pour lequel elle aurait probablement été bien emmerdée si mes bras et moi-même n'étions pas là pour s'en charger. Deux pieds sur quatre de passés dans le jardin, je m'interromps pourtant en entendant l'autre énergumène manifester sa tentative d'évasion.

« Hum... Je dérange peut-être ?! Je peux toujours partir si ça vous arrange hein.
-Ramène ton cul par ici ! »

Sans lui laisser le temps d'espérer atteindre la sortie -hors de question qu'elle s'offre la moindre liberté conditionnelle avant que je puisse en profiter à mon tour-, je m'étais lancé à sa suite afin de l'attraper par le col de son t-shirt à moitié déchiré, l'empêchant de faire un pas de plus vers la porte. Cette dernière devait certainement briller pour nous deux d'une lueur quasi divine, tant on avait hâte de ficher le camp après cette demi-journée de travaux forcés. Mais je refuse qu'elle aille réduire sa peine alors que je suis encore enchainé ici. Après lui avoir fait faire demi-tour et ramenée auprès de notre geôlière, je retourne achever ma tâche ingrate du côté de la baie vitrée, histoire que je puisse enfin avoir droit au café à mon tour. Les efforts finissent par payer et une fois débarrassés de l'encombrant canapé, je reviens ensuite réclamer ma tasse en récompense. En plus d'un service supplémentaire que le coup d’œil jeté à mon bras aurait tendance à justifier:

« Je ne dirais pas non à un ou deux pansements finalement. »

Traiter les petites coupures serait probablement quelque chose de plus judicieux à faire après s'être douché, parce que je compte bien repasser sous l'eau glacée à un moment donné, mais sans savoir pour combien de temps j'en ai encore à donner un coup de main à Laelyss, même une fois la guimauve partie, autant me prémunir. Heureusement pour moi, elle accepte d'aller reprendre sa trousse de soin et de s'occuper de mon bras, que je lui laisse volontiers tandis que je sirote mon café. Le travail physique terminé, c'est bientôt le moment de se partager plus ou moins équitablement les frais qui couvriront les dommages causés par les deux catastrophes naturelles que nous sommes. On aura intérêt à bien négocier pour ne pas se retrouver avec une note trop salée, quitte à revenir chez elle dans les jours à venir afin de jouer aux monteurs de meubles en kit. C'est d'ailleurs sur ma collègue de dettes que je reporte finalement mon attention.

« Bon... et ce bébé, il se porte bien ? »

Pas parce qu'on peut pas se sentir qu'il faut étendre cette haine mutuelle aux enfants, en tout cas j'irais pas jusqu'à souhaiter que le malheur s'abatte sur eux non plus. Pour une fois qu'on peut tourner autour d'un sujet qui concerne tout le monde dans cette pièce, ça doit bien pouvoir aider à faire tomber un peu la pression.
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 EmptyVen 2 Oct - 22:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




L'occasion se présentant à elle, la demoiselle aux cheveux roses décida de laisser les deux tourtereaux régler leurs histoires de la manière qu'ils leur plaisait ; après tout, ce n'était pas Kira qui allait refuser une relation Elementis/Domae hein. Mais rien qu'à entendre la phrase que Bigby sortit quelques secondes après la sienne, la Rose comprit qu'elle devra utiliser la téléportation si elle espérait sortir d'ici un jour ; c'était donc sans surprise que le Domae rattrapa l'As par le col et la força à rester plus longtemps dans la maison...

Ramenée de force auprès de Laelyss, la demoiselle aux cheveux roses lui lança un regard suppliant tel un petit chien battu ou un enfant qui demandait la permission de sortir jouer avec ses copains mais la réaction de la rouquine fit comprendre à Kira qu'elle pouvait toujours aller se brosser pour sortir d'ici. Grommelant dans sa barbe tandis que Bigby alla terminer sa tâche de l'autre côté de la vitre, la Domae resta les bras croisés à côté de Laelyss à compter les meubles cassés, les débris de verres et les fissures dans la baie vitrée... Lorsqu'on s’ennuie, on trouve tout intéressant bizarrement.

- Je ne dirais pas non à un ou deux pansements finalement.

Laelyss accepta et alla donc chercher sa trousse de soin ; la question que se posait désormais Kira était la somme qu'elle allait devoir verser à son amie pour les réparations... De plus, elle n'aurait sûrement pas la foi d'attendre Noël pour une nouvelle table en verre du coup, Kira devra sûrement venir déposer quelques chèques chez son amie les prochains mois histoire qu'elle puisse s'acheter des meubles... Elle n'aura sûrement pas besoin de venir les monter, Bigby serait là pour ça logiquement.

- Bon... et ce bébé, il se porte bien ?

Bizarrement, dès que le sujet des enfants fut abordé la colère de Kira retomba aussitôt ; même ils ne pouvaient pas se supporter, ils ne souhaitaient pas le malheur de leurs enfants. Cependant, la demoiselle aux cheveux roses était quand même assez surprise du sujet de conversation qu'il venait de lancer ; elle n'imaginait pas vraiment ça pour faire la causette.

- Bien... J'ai accouché il y a une semaine et il se porte très bien... Heureusement d'ailleurs.

Ni lui ni Laelyss n'était au courant de ce qu'il s'était passé le troisième mois donc ils ne pouvaient pas comprendre pourquoi Kira était à ce point inquiète quant à la santé de son enfant ; même si Laelyss avait comprit qu'il s'était passé quelque chose de "grave" la Rose n'était pas rentrée dans les détails pour ne pas l'inquiéter.

- Et toi alors, comment va ta fille ?


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 EmptySam 3 Oct - 20:31


Laelyss & Les décorateur Damidot
❝ Vous avez fait un testament avant de venir ? Non ? Eh bah tant pis ❞

Q'
u’est-ce que ça pouvait bien faire que je jette un ou deux coups d’œil par-ci par-là de façon ? Ça ne fait de mal à personne dans un premier temps – ou si c’était le cas, elle n’était pas la pièce – et ensuite, j’avais bien le droit de regarder le menu sans forcément y mettre les doigts, ou les dents, ou aller savoir quoi d’autre de fort sympathique. Bref quoiqu’il en soit cette remarque n’avait pas été dite dans le but d’être entendue par tout le monde, ayant légèrement dépassé ma pensée. Mais j’avais un tantinet oublie qu’une certaine Kira été près de moi avec une ouï un peu trop fine pour me faire une réflexion en venant dans mon champ de vision. Qu’est-ce que je pouvais bien dire mise à part la regardée avec un simple haussement de sourcil. Ce n’était pas du tout comme si la seule pensée qui venait de me traverser l’esprit à sa réponse été : « Ouaip et pousse toi, tu me gâches la vue » … Absolument pas voyons. Je lève simplement les yeux au ciel en-là voyant commencé à partir, comme si cette faible pensée lui été venue jusqu’aux oreilles. Mais c’est sans compter l’intervention d’un Bigby qu’il la mène à sa place d’un coup. Aussi rapide qu’un ninja, j’entends juste un couinement de l’évadée qui se fait tirer en arrière. Belle tentative, mais littéralement louper.

▬ C’était de l’humour cocotte pas la peine de t’enfuir pour si peu.

Je ne fais pas ça en présence d’inviter – même si on ne peut pas vraiment les considérer comme telle pour le moment – si on ne peut même plus loucher sans arriver pensée, ou même juste plaisanter, où va le monde bon sang. Enfin, pas la peine de tirer une mine boudeuse ou d’essayer de m’amadouer avec des petits yeux de Merlan frit tout mignon. C’est niet. Le grand méchant loup à parler et pour une fois, je ne suis pas contre la décision. Pas question de s’en sortir aussi facilement non mais. Ça ne m’empêche pas de simplement lui sourire qui à l’audace de dire que je ne lui viendrais pas en aide cette fois, et accepter la demande soin. Déposant ma tasse pour ensuite reprendre ma trousse de soin. Je désinfecte, ses blessures puis y pose des passements en écoutant leur conversation sur les enfants. Pour une fois qu’il ne se tape pas dessus, c’est un vrai moment de bonheur. À l’occasion, il faudra que je passe offrir son petit cadeau à mon filleul. Disons quand les réparations de ma maison seront finies. Faut voir ça comme une récompense.

Après avoir fini de soigner toutes les plaies qui me semblaient avoir grandement besoin de mon aide. Je reprends ma tasse en restant près d’eux à écouter le reste de leur conversation. Si j’avais su plutôt que les enfants étaient un sujet de paix pour le monde, je l’aurais évoqué depuis des lustres. Sauf que pour le coup, je me voie assez mal intervenir dans la discussion. Pour dire quoi en plus ? Comparé à eux, je ne peux pas trop me venter que mon enfant a appris compter les tables de multiplication récemment – surtout qu’à son âge, il serait plus que temps – ou bien même qu’il arrive enfin à faire ses nuits complète. Non, la seule chose dont je peux à la limite être réellement fière, c’est qu’il sait se servir d’une capote est ça… ce n’est pas vraiment le genre de chose que je me vois mal lancer de but en blanc comme si c’était entièrement normal ; « oh bah le mien, il sait enfiler un préservatif à la perfection, merci de vous en inquiétez, hein. » C’est un peu glauque quand même. Donc à éviter. Pas que j’ai envie lui décerner une médaille, mais loin de moi l’envie de finir grand-mère à vingt-six ans. Pas de regret non plus pour ne pas l’avoir eu étant enfant, même si j’avoue que c’est un peu triste de pas avoir assisté à ses premières pas. Ça, je veux bien l’admettre. Mais à choisir entre neuf mois de plainte infernal et plus de trente-six heures d’accouchement pour le voir venir au monde, le choix de l’adoption reste la meilleure des solutions.

Leur conversation touchant apparemment à sa fin, je me permets de revenir au milieu après ce moment de silence.

▬ Bon, je pense que je vais arrêter de vous garder comme bricoleur. Sauf si vous avez encore envie de me donner un coup de main, je ne tiens pas vraiment à vous garder plus longtemps.

(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 EmptyMer 14 Oct - 18:55

Deux loups est égal à une maison en ruine
Même Kira avait l'air moins contrariée à l'évocation de son nouveau-né, malgré la liberté dont je l'ai privée au moment d'essayer de se barrer en douce. Faire vibrer la corde maternelle a toujours le don de calmer les esprits. Parce que oui, là j'en ai assez eu ma dose pour préférer un semblant de paix plutôt que de continuer sur notre virulente lancée de tout à l'heure, et faire une fleur à mon crâne et à mon corps esquinté ne serait pas du luxe pour une fois. Intriguée par mon intérêt soudain pour ce polichinelle issu d'un croisement que plus douteux, elle confirme malgré tout la bonne santé de ce dernier. J'ose me dire qu'elle n'aurait pas eu le réflexe de venir me sonner les cloches si l'accouchement s'était mal passé, à moins que je ne lui serve de défouloir pour exprimer sa peine. Quoi qu'elle aurait pu aussi se contenter de rester chez elle, avec femme et enfant, au lieu de venir chercher vengeance pour un pauvre œil au beurre noir. Je hochais donc la tête au dessus de ma tasse à cette nouvelle, le bras toujours retenu par l'infirmière rousse. Elle me retourne ensuite la question:

« Et toi alors, comment va ta fille ?
-Bien aussi. Elle a hâte de faire sa rentrée dans quelques jours. »

Voilà qui devrait soulager Blanche. Pas que la petite soit particulièrement envahissante, mais le fait d'avoir des responsabilités en moins pendant la semaine lui permettra de se reposer un peu, surtout après ce qui s'est passé. Le sujet des enfants avait donc fini par s'ancrer dans la conversation, marquée malgré tout par l'absence d'opinions ou d'anecdotes de la part de Laelyss. C'est vrai qu'elle avait eu le sien assez tard, sans n'avoir jamais eu à passer par l'étape des couches à changer, des nuits d'insomnies et des premiers jours d'école à gérer. Du coup, probablement pour la première depuis très longtemps, on parvient à discuter avec l'As sans l'envie de sauter à la gorge de l'autre. Mieux vaut en profiter car ce ne sera pas comme ça tous les jours. Puis lorsque le papotage et les cafés s'achèvent, l'intervention de la rouquine pour nous dire que nous avons finalement droit à un sursis apparaît comme une bénédiction. Ayant assez vu nos tronches pour aujourd'hui, elle nous invitait cordialement à débarrasser le plancher, d'ici à ce qu'elle nous recontacte dans les prochains jours pour régler le reste de la facture. Ce dernier détail n'est évidemment pas abordé de vive voix, mais on sait très bien ce qui nous attend. Si bien que je prends les devants pour ce qu'il en est de mon cas, après avoir déposé ma tasse.

« Je crois que je vais aller faire un tour dehors avec la boîte à outils. »

Autant tout mettre en œuvre pour alléger les dépenses dès à présent. N'attendant pas de connaître les plans de Kira, même si je suppose qu'emprunter la porte de sortir sera prioritaire sur tout le reste, je lui fais brièvement un signe de la main avant de tirer ma révérence et de me diriger vers la terrasse, là où reposent les meubles en attente de jours meilleurs. Un vrai cimetière mobilier, bien qu'en dehors des cas les plus irrécupérables comme la fameuse table en verre, il y en a bien certains que je devrais pouvoir sauver du recyclage. Revisser les portes de placards délogées ici, démonter et reclouer là, j'ai encore de quoi m'occuper une bonne heure avant d'en avoir fini à mon tour pour la journée. Je termine finalement les travaux manuels en ramenant à l'intérieur les meubles qui tiennent à nouveau debout, histoire de ne pas faire les choses à moitié puis, après m'être fait craquer tout le dos, me dirige à l'étage pour une rapide douche froide. Décidément entre hier et aujourd'hui, on peut dire que j'aurai largement barboté dans la flotte.

Une fois rafraîchi et rhabillé, si je puis dire au vu de l'état de ma chemise que Laelyss avait tout de même eu la bonté de me rendre, je pris le temps de ramasser mes affaires qui trainaient encore ici, notamment les fringues lavées de la veille et l'alliance dont l'absence avait fini par être remarquée. À ce qu'il paraît, j'en aurais fait grand cas à ce sujet en arrivant chez elle après le bar, au point qu'elle se soit sentie obligée de l'enlever pour moi et la mettre en lieu sûr. Ce qui termine de confirmer ma bonne résolution avant l'heure quant au fait de ne plus jamais me mettre une cuite aussi infernale. Des derniers remerciements -et excuses- adressés à Lae pour tout ce qui était arrivé entre hier et aujourd'hui puis je décolle enfin de sa maison, en direction de l'hôtel où je pourrai enfin m'écrouler le temps d'une sieste.
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 EmptyMer 14 Oct - 20:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




- Et toi alors, comment va ta fille ?
-Bien aussi. Elle a hâte de faire sa rentrée dans quelques jours.


Alors que pour Haizea ça dépendait des jours, autant elle était impatiente de rentrer en première année de primaire autant elle ne voulait pas de peur de se retrouver toute seule ; Kira pouvait bien la comprendre, tous les enfants étaient passés par cette phase-là logiquement ? Et puis ça se déclinerait plus tard au collège, puis au Lycée pour terminer au travail. Ce sentiment accompagnait tout le monde tout au long de leur vie et au final c'était rare de terminer complètement seul, on faisait toujours quelques connaissances durant les activités à plusieurs.

Levant la tête vers son amie, la demoiselle se demandait pourquoi elle ne souhaitait pas participer à la conversation ; certes son fils était plus grand que Luna et Haizea mais elle devait bien avoir quelques anecdotes à raconter histoire de ne pas se sentir à l'écart dans cette conversation. La seule réponse qu'ils obtinrent de la part de la maîtresse de maison était de dégager d'ici ; non formulée de la sorte bien sûr mais Laelyss faisait bien comprendre qu'il était l'heure de faire demi-tour maintenant que cette histoire d'enfant était terminée.

- Je crois que je vais aller faire un tour dehors avec la boîte à outils.

Et bien pas elle... La Rose reviendrait plus tard pour réparer ou rembourser Laelyss mais pour l'instant elle voulait rentrer chez elle pour s'occuper de ses enfants et se reposer un peu. Signe de la main rendu à Bigby qui ne devait sûrement plus le voir, la demoiselle aux cheveux roses ne perdit pas de temps pour saluer son amie n'osant pas lui faire la bise après cette journée d'enfer puis prendre la direction de la porte d'entrée... Pas la peine de la raccompagner, elle connaissait la sortie.

Une fois dehors, Kira prit la direction de chez elle pour rentrer le plus vite possible en évitant de croiser les regards des personnes qui étaient en train de se demander pourquoi elle se trouvait dans un tel état. La Rose n'avait pas le temps de rendre des comptes au premier venu car elle devait garder ses arguments pour Gaea qui allait très certainement l'harceler de questions pour savoir ce qu'il s'était passé chez Laelyss. Et encore une fois, il allait s'énerver.


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 EmptyJeu 15 Oct - 15:14


Laelyss & Les décorateur Damidot
❝ Vous avez fait un testament avant de venir ? Non ? Eh bah tant pis ❞

C'
était dit gentiment, bien évidemment, même si au fond ce n’était pas compliqué de comprendre que j’avais très envie qu’il débarrasse le plancher. Disons que même si le calme venait de revenir, c’était suffisant pour moi. J’avais assez vu leur tête pour le reste de la journée, voir même de la semaine avec un peu de chance. Bien sûr que je ne disais pas non à un coup de main pour en finir avec tout ce bazar, mais je n’étais plus à ça prêt de toute façon et attendre encore un peu n’aller certainement pas me tuer maintenant.

Mais je n’y vois pas non plus d’inconvénients au fait que quelque meuble passe sous les mains expertes de Bigby. Enfin, je ne pense pas que tout soit récupérable, mais si seulement une partie pouvait l’être, ce serait déjà un bon début. Et surtout moins de dépense à faire pour tout le monde. Un point sur lequel ils se débrouilleront puisque pour le moment, j’abandonne le sujet. Le tout finira par me donner une affreuse migraine. Je salut donc Kira en la laissant enfin partir – et sans mon coup pied aux derrières qui plus est. Puis part donner un coup de main au bricoleur du moment. Ce n’est pas moi que me suis occuper du plus gros, mais cela avait quand même de quoi aider pour finir plus vite. Dans le tout, il avait plus de meubles qui partaient à la casse, que ceux qui revenaient à l’intérieur.

Munie d’un balai, un peu plus tard, je nettoyais, ou du moins tentais, un peu le jardin pendant que monsieur était sous la douche. Le tout aller prendre un certain temps avant que je ne retrouve une maison potable et certainement pas en chantier. Note pour l’avenir, ne jamais inviter les deux en même temps. Ou alors simplement si j’ai une soudaine envie de refaire la déco de ma maison. Et encore, je ne suis pas très sur ce point-là. Quand il finit enfin d’user de ma bonne eau si gentiment donnée, j’acceptais les excuses en le laissant partir à son tour. Enfin un peu de paix de tranquillité. Au fond, ce qui m’agacer le plus c’est que ma journée de repos venait de me filer sous les nez. Et je pouvais déjà dire adieu aux suivantes pour un bon moment.

Ah, qu’est-ce que j’aime mes amies…

(c) AMIANTE




Elle te parle en Brown

KDO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']   Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae'] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux loups est égal à une maison en ruine [PV Big' et Lae']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-