Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Command
90.97 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un repas d’agrément [PV Naeryan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptySam 22 Aoû - 22:57


Un repas d’agrément


Un repas d’agrément [PV Naeryan] 1440272258-pokemon-600-1420219

Le travail, toujours le travail et pourtant je trouvais toujours du temps pour Athéna et pour m'entraîner, après tout il ne fallait pas que je me rouille, surtout dans cette ville plutôt dangereuse où même les animaux deviennent violent et s'attaquer à des pauvres innocents. J'arrivais très bien à vivre comme je voulais et le tout sans utiliser la fortune familial, je trouve que je m'en sort plutôt bien même après avoir vécu très longtemps dans le coma, sûrement grâce à Athéna que j'ai rencontré peu de temps après et qui pourtant impression que je la connais depuis toujours, une chose plutôt folle à vrai dire et pourtant cela m'est arrivé ; je suis plutôt content de ma vie à vrai dire et je l'échangerai sûrement peut-être jamais même si elle est plutôt triste quand même. En tout cas depuis mon réveil je ne m'étais que très peu amusé vu que j'avais passé le temps à travailler et m'entraîner alors il fallait bien que je me repose un peu avant de reprendre l'entraînement et mon patron m'avait parler d'un petit restaurant plutôt bon et sympa que j'ai eu envie de tester et ce fut aujourd'hui pendant un jour de repos pour y aller avant d'aller m'entraîner à nouveau.

Avant de partir de chez moi, je pris bien le soin de prendre mon arc flambant neuf et surtout d'une grande puissance et précision tout simplement acheté chez un grand artisan et en prenant également mon épée, une ancienne épée qui aurait la réputation de pouvoir tuer des Colosses.. Les rumeurs, c'est fou quand même, comme si les colosses existent. Enfin voilà, j'étais habillé comme d'habitude, de manière assez souple pour que je puisse bouger facilement, rien de bien extraordinaire, ce n'est pas comme ça que je pourrais draguer des filles, mais bon si une fille ne veut pas m'aimer comme je suis, je ne veux pas être avec elle tout simplement. Il fallait donc que je me rendes dans le quartier que mon patron m'avait indiqué, chose habituellement simple sauf que je ne suis pas un grand adepte de la ville alors simplement trouvé un quartier et surtout un restaurant dans la ville est une grande expérience pour moi, encore une chance que je n'ai pas un sens de l'orientation trop nul, cela me sauve la vie assez généralement à vrai dire.

Le quartier n'était pas très dur à trouver, enfin après avoir demander mon chemin comme un touriste à plusieurs personnes que je croisais, après tout il n'y a aucune honte à demander son chemin quand on est perdu. Je demandais une table afin de pouvoir m'asseoir et surtout commander mon repas, il était déjà presque Treize après tout et je commençais vraiment à avoir faim désormais. Je pris un repas assez simple, en même temps je ne suis pas bien difficile puis ce n'est pas que je suis radin, mais j'aimerai éviter de dépenser tout mon salaire juste pour un repas alors que je pourrais le dépenser pour pouvoir me nourrir le mois entier grâce à tout cet argent. Une longue attente, en même temps il y en avait des clients, chose assez étrange pour cette horaire, du moins cela me paraissait plutôt étrange, mais je n'en prenais pas compte, chacun travail comme il le désire et puis cela doit être difficile de faire autant de nourriture à la chaîne de cette façon alors je n'allais pas les réprimer pour si peu, même si à l'hôpital j'avais pris l'habitude de travailler rapidement à l'hôpital vu qu'une minute d'inattention peut provoquer la mort d'un patient alors il fallait être réactif et travailler très vite.

Mon plat arrivait enfin après pas mal d'attente et immédiatement je commençais à manger sans me rendre compte qu'il se passait quelque chose de bizarre. J'en étais qu'à la moitié de mon assiette quand cette fameuse chose se passait enfin. Un des serveurs qui marchait entre les deux tables se fit trancher par quelque chose d'invisible, impossible de voir d'où venait le coup et je comprenais rien mais tout le monde semblait être paniqué et hurlant quand trois hommes se levaient en gueulant qu'ils voulaient l'argent et les bijoux de tout le monde sinon ils allaient tuer des personnes au fur et à mesure de leur envie exactement comme cet homme maintenant allongé au sol. Il fallait toujours qu'on m'empêche de me détendre, sûrement le Karma qui sait, même si je ne voyais pas d'où venait cette malchance aussi énorme, prit dans une attaque de banque par des Domae et maintenant une prise d'otage de la sorte et sûrement par des Élémentis, que je hais ma malchance dès fois, mais bon je devais vivre avec.

Autant se battre et ne pas laisser des pauvres innocents se faire tuer ainsi et puis si je meurs, bah cela voudrait dire que c'était mon destin et que je l'aurai mérité, c'est ma façon de penser, je dois vivre au jour le jour et on verra ce que le sort me réserve. Je me levais en prenant le soin de dégainer mon épée de la main droite, vu l'espace clos l'utilisation de l'arc serait complètement inutile. Je me levais donc en me rapprochant des trois personnes, mais ils se sont séparés en me voyant arrivé alors je ne devais en prendre qu'un pour cible, mais il ne semblait pas être inquiet pour autant, affichant même un petit sourire en coin en me voyant arriver. Une petite lueur venait d’apparaître juste devant l'homme que je voulais attaquer et je comprenais qu'il y avait quelque chose devant lui qui allait sûrement le protéger alors au lieu de l'attaquer lui, je pris le soin de bien cibler ce qui se trouvait devant ; qui furent trancher laissant voir une grande surprise chez l'homme, mais aussi chez ces deux compagnons, mais aussi sur un homme juste derrière eux et qui maintenant que j'y pense, ne semble absolument pas paniqué comme les autres. J'attrapais l'homme au cou, j'en ai peut-être pas l'air, mais j'ai une certaine force. Je le bloque donc à la gorge en me retournant vers les deux autres.

« Je vous prierai de bien vouloir partir Messieurs, sinon votre ami risque de disparaître de votre vie. »

Réplique simple, mais plutôt impressionnante car je venais de planter la pointe de mon épée dans le ventre de cette personne que je tenais alors s'ils tenaient à leur compagnon, il fallait mieux qu'ils partent très vite en ne tuant personne. Pourtant cela ne se passait pas comme je l'aurai voulu, en même temps cela aurait été trop beau si tout ce passait comme je l'aurai voulu avec de la chance. Un coup dans le dos se fit sentir, comme si on me tranchait le dos avec des griffes ou je ne sais pas quoi et pourtant quand je regardais derrière moi, après avoir lâcher l'homme, il n'y avait absolument rien, juste du vide et rien d'autre. Je ne comprenais rien de ce qu'il se passait. Je regardais donc devant moi, là où se trouve l'homme que je tenais y compris l'homme qui affichait désormais un sourire. C'était lui, mais je ne pouvais pas réagir pour le moment à cause de la douleur tandis que l'ancien détenu me regardait avec un regard de haine, il allait sûrement me tuer si je ne bouge pas de là.. Fichu blessure qui m'empêche de bouger pour le moment, si seulement on me laissait juste trente secondes, je demande juste trente secondes afin de me remettre sur pied et continuer à me battre, mais à tous les coups il n'allait pas me laisser ce petit temps mort.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyDim 23 Aoû - 10:05

Un repas d'agrément

Evidemment, il n'y a pas moyen d'avoir la paix plus de quelques minutes par ici. En même temps, si la vie à Quederla était de tout repos, cela se saurait et depuis longtemps. J'avais terminé mes cours pour la journée et je venais à peine de m'installer au comptoir du restaurant, commandant une boisson fraîche afin de profiter de ce repos bien mérité lorsque les cris avaient commencés à retentir. J'ai jeté un coup d’œil vague à ce qu'il se passait sans bouger, me désintéressant complètement des événements alors que les deux autres, elles, commençaient déjà à se manifester.

*- Eh, c'est des Elémenteux. Chic, on va pouvoir leur casser la gueule !
- Et pourquoi cela?
- Juste parce que un, j'en ai envie et deux, toi aussi.
- Ce n'est pas notre problème. On a dit, aujourd'hui repos.
- Mais attends, ils viennent jusque devant nous nous narguer, on va pas les laisser s'en tirer sans rien faire?*


J'avoue être légèrement patraque ce jour-là aussi je ne suis pas pressée de devoir passer à l'attaque mais les invectives des deux autres m'énervent. C'est alors qu'une autre voix se manifeste.

« Je vous prierai de bien vouloir partir Messieurs, sinon votre ami risque de disparaître de votre vie. »

*- Ah nan! Tu me piques pas mes proies, toi. Lâche-le tout de suite.
- Il est inconscient. A 3 contre lui, il ne fait pas le poids.
- Ça lui apprendra à rester à sa place en même temps. Moi, j'en ferais qu'une bouchée de ces bouseux.
- Il y a déjà un mort, ça va virer au carnage cette histoire.
- Laissez-moi je vous dit, laissez-les moi!*


J'observe la scène avec plus d'attention. Le jeune homme roux semble déterminé mais il n'a pas l'expérience nécessaire pour faire face à ce type d'adversaire, c'est évident. Cependant, il a du courage et une certaine tactique. Forcément, il se fait avoir par un coup bas des Elementis et dans un soupir, je saisis ma choppe alors qu'il se retrouve blessé et en mauvaise position.

Cette dernière vole à travers la salle, frappant avec une telle violence le crâne de celui qui souriait qu'il en tombe sur son voisin en effet domino. Et Bim! Deux canards par terre. Je me contente de me retourner et de fixer les 3 types qui à présents en ont oubliés le garçon roux. L'affront que je viens de leur faire est pire que tout à leurs yeux.

"- C'est un restaurant ici. Si vous avez fini de consommer, sortez bien sagement. Nous n'avons pas besoin de vos jérémiades ici."

Leur regards sont devenus hargneux et ils m'invectivent, en me traitant de tous les noms. Moi, je ne bronche pas, accoudée au comptoir, les observant de haut. Il ne valent même pas la peine que je sorte mes armes. Mais qu'ils tentent quelque chose et je leur réglerait leur compte. Cette idée ravie d'ailleurs Blackbird déjà et Enfelid n'est pas en reste. Qu'elles gamines ces deux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyLun 24 Aoû - 17:27


Un repas d’agrément


Un repas d’agrément [PV Naeryan] 1440272258-pokemon-600-1420219

J'étais vraiment dans une situation peu enviable, à genoux à terre, au pied d'un homme qui semblait être prêt à mettre fin à ma vie, en même temps il fallait s'en douter que je ne pourrai pas faire grand chose à trois, non à quatre, contre un aussi doué que je suis au combat. En tout cas je l'aurai bien mérité, c'est ça de vouloir être un héros, vouloir sauver des gens qui eux ne bougent absolument pas leurs fesses pour les autres ; pourtant je suis heureux, heureux d'avoir pu au moins être utile aux autres, si ma vie permet qu'ils puissent partir alors cela me sera une grande joie avant de passer outre tombe. Je pouvais les voir entrain de sourire devant ma situation et même voir l'arme de l'homme entrain de s'abattre sur ma personne, je crois bien que cette fois-ci, personne ne viendra me sauver ; personne n'aura le courage de venir aider une personne contre quatre autres alors que cette personne n'a même pas réussi à les toucher, je les comprends même si j'avoue que j'aurai aimé qu'il se passe quelque chose, quelque chose qui me donne ne serait-ce que trente secondes pour pouvoir reprendre mes esprits, mais même cela c'est trop demander encore....

Je venais de fermer les yeux, en même temps il fallait mieux que je fermes les yeux, cela évitera qu'ils sortent durant ma mort. Je ne voyais plus rien, mais j'entendais tout, y compris un objet explosé juste au dessus de moi, mettant du verre sur ma tête m'obligeant donc à regarder au dessus pour voir ce qu'il venait de se passer. Deux des hommes venaient de tomber par terre, bon pas pour très longtemps car ils se relevaient très vite pour regarder la personne qui venait de leur lancer un objet en plein visage, chose que je fis également bien sûr. C'était une jeune femme, plutôt jolie d'ailleurs mais vu ce qu'elle venait de faire, elle ne doit pas être très facile à vivre alors il fallait mieux éviter de l'embêter surtout qu'elle a quand eut le cran de s'attaquer aussi à trois personnes, je ne pense pas qu'elle ait repéré la quatrième personne toujours assise derrière les trois autres ; sans oublier le fait qu'elle restait assise alors que tout le monde la regardait, pendant qu'elle commençait à se faire insulter par les trois criminels. Dans tous les cas je pouvais la remercier car elle me donnait le temps qu'il me fallait pour me reprendre et ce coup-ci les battre car maintenant j'avais plus ou moins compris comment ils font pour être aussi efficace, même si ça l'étonne que le protecteur n'avait pas réagit avec le verre volant.

« C'est un restaurant ici. Si vous avez fini de consommer, sortez bien sagement. Nous n'avons pas besoin de vos jérémiades ici. »

Effectivement cela serait un choix plutôt agréable pour un grand nombre de personne, surtout pour ma part à vrai dire, mais je ne me ferai jamais passer avant les autres, je suis comme ça un point c'est tout, je suis un protecteur avant tout, passant les envies des autres avant les miennes. Malheureusement, ils n'étaient à toute évidence pas présent en ce lieu pour manger, mais beaucoup plus pour s'enrichir alors ils allaient bien rester présent ici tant qu'on les repousse pas d'ici avec un gentil coup de pied dans leurs postérieurs. L'attention de tout le monde était centré sur la jeune femme donc je pouvais reprendre mon souffle un instant comme je le voulais, surtout que les malfaiteurs étaient beaucoup trop occupé à insulter cette charmante jeune femme qui osait leur faire affront donc je pouvais clairement souffler et mon dieu que ça faisait du bien, malgré la souffrance dans mon dos, cela me laissera sûrement des stigmates sur mon dos, heureusement que c'est sur mon dos et non sur celui d'Athéna, elle qui est si fière de son corps cela serait une chose plutôt inconvénient.

Elle m'avait laissé suffisamment de temps, en même temps il suffisait de leur faire un peu honte dans leur ego de s'être fait agressé par une femme qu'ils passaient leur temps à l'insulter plutôt de s'occuper d'une personne qui tentait vraiment de les tuer. Je me relevais le plus rapidement possible tout en attrapant mon épée au passage, mais au lieu de me rendre sur celui qui voulait me tuer, je pris bien le soin de le contourner afin de trouver celui qui était assit et qui semblait si calme, si serin dans cette situation et qui me paraissait tellement étrange. Je l'attrapais en sautant, juste de quoi qui me permettrai de tourner sur moi-même durant le saut afin de ne pas être dos aux autres, ce qui serait dommage de se prendre une nouvelle blessure. Je lui plantais l'épée sous la gorge, je voulais savoir comment il faisait pour blesser les gens sans même s'y rapprocher et surtout sans trop de peine, cela m'intriguait beaucoup et je voulais vraiment savoir le pourquoi du comment.

« Comment tu as fais pour me blesser ? Je sais que c'est toi... Élémentis ?! »
« Je viens d'avoir les fils, je voulais marquer le coup.. Pitié ne me fais pas de mal ! »

Il semblait être vraiment paniqué, il ne devait vraiment pas pensé qu'il allait se faire repéré, c'est sinon peut-être juste un trouillard qui ferait tout pour rester en vie et dès que j'aurai le dos tourner, qu'il s'amusera à me tuer à petit feu, je ne tomberai pas dans le piège, cela c'est sûr. Il est dangereux, au même titre que les trois autres, et j'espérai simplement que les autres ne disposent pas d'élément également sinon je serai dans une mauvaise situation, un Élémentis s'est faisable, quatre Élémentis je ne pourrai pas les battre sans en disposer également, ou au moins avoir une aide d'appui comme par exemple un animal comme les Domae, chose que je n'ai pas à ma disposition malheureusement et aussi courage soit elle, je ne pense pas qu'elle ne me sera d'une grande aide contre quatre hommes. Plutôt trois en fait car pendant que je réfléchissais, je continuais de faire rentrer mon épée dans le gorge de l'homme et même si quelque chose semblait vouloir m'en empêcher, la lame continuait de rentrer dans la gorge au point de finir par le tuer, touchant sûrement une veine ou autre, un endroit vital pour survivre du moins.

Bon, je n'aime pas vraiment tuer, mais quand je suis dans ce genre de situation, je sais très bien que c'est soit lui, soit moi alors je préfère largement que ça soit lui qui meurt plutôt que moi, sinon je ne pourrai plus jamais aider personne, voilà pourquoi je n'hésite pas à tuer même si je n'aime pas cela. Je lâcha mon épée, la posant de ce fait juste à côté de moi et le cadavre de l'un des criminels afin de pouvoir dégainer mon arc pour le bander en ciblant les trois autres, mettant deux flèches à l'endroit voulu, je ne peux pas toucher les trois, mais je pourrai très bien en avoir deux si j'ai envie ce qui laissera le troisième dans une très mauvaise situation, mais bien sûr pour le coup cela était un bluff que je voulais faire, mais je n'hésiterai pas à tirer en cas de problème. J'étais donc allongé sur la table, où j'avais du coup tout renversé, épée à côté de moi et arc en main prêt à tirer en cas de problème. Je lâchais des yeux les trois hommes un instant afin de pouvoir regarder la charmante demoiselle qui m'avait sauvé la vie grâce à son geste héroïque, je me devais la remercier. Ce n'est pas le moment de le faire, mais c'était dans mon éducation de le faire, je devais m'excuser de lui avoir provoqué un tel dérangement et surtout la remercier de son aide et ça qu'importe le moment.

« Je vous remercies mademoiselle, mais vous devriez partir avant que ces individus choisissent de vous prendre pour cible. Mais je vous dois une fière chandelle mademoiselle. »

Malheureusement, le fait que je sois distrait n'a pas échapper aux trois hommes car deux partirent en direction de la femme, tandis que le troisième, celui qui était le plus prêt de moi venait vers moi avec une aura bizarre, mais tout ce que je savais c'est qu'il commençait à faire très chaud, sûrement un coup de cet homme. Je voulais bien sûr aider en premier temps la jeune femme, mais je me pris un coup sur les pectoraux qui normalement n'aurai pas du me faire grande chose, mais l'impact était plutôt violent et surtout extrêmement chaud, ce qui provoqua le fait que je recules passant même par la fenêtre, heureusement que j'ai le réflexe d'attraper mon épée avant de voler à travers une vitre. L'homme me suivit, sauf que j'étais déjà debout malgré la petite douleur de brûlure qu'il venait de me faire, prêt à combattre alors que la femme dans le restaurant devait sûrement se faire deux hommes, et peut-être même deux Élémentis, je devais vite aller l'aider ; l'homme me bloquait le passage malheureusement, je devais le battre avant tout.

« Hey, mais t'es une gonzesse en fait ! »
« Je suis un homme espèce d'idiot. Si tu veux un homme pour te battre, alors viens je t'attend. »

Je sais que je n'ai pas un visage très masculin, mais quand même, de là me confondre avec une femme, il faut le faire. Il fallait pas que je prend en compte ce qu'il dit, il fait tout pour m'énerver pour me déstabiliser, chose qui ne marche pas sur moi, restant sur mes gardes en cas d'attaque car pour le moment il a plus l'avantage que moi, surtout qu'il a un élément et qu'il m'a déjà porter deux coups pour ainsi dire, mais je peux le faire, je peux le battre si je fais vraiment attention !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyLun 24 Aoû - 21:33

Un repas d'agrément

Evidemment, les attaquants n'apprécient nullement mon intervention et commencent à m'insulter de tous les noms d'oiseaux qu'ils connaissent, me laissant parfaitement de marbre, je me permets même de lâcher un léger bâillement. Intérieurement, Blackbird se gausse/. même leur vocabulaire est d'une pauvreté crasse c'est effrayant. Enfin, en attendant, l'autre type à le temps de se relever et bondis sur un 4ème homme qui semble extrêmement surpris.

« Comment tu as fais pour me blesser ? Je sais que c'est toi... Élémentis ?! »
« Je viens d'avoir les fils, je voulais marquer le coup.. Pitié ne me fais pas de mal ! »

Une barrière de protection? Sans doute un type de l'air. Mais visiblement, cela ne suffit pas et le rouquin parvient à lui transpercer la gorge, laissant les 3 autres sur le cul. La plupart des clients présents ont quittés les lieux en profitant de la diversion que nous avons produit mais rien n'est joué encore. je trouve son idée de flèches ridicules mais après tout, s'il sait ce qu'il fait, pourquoi pas.

« Je vous remercies mademoiselle, mais vous devriez partir avant que ces individus choisissent de vous prendre pour cible. Mais je vous dois une fière chandelle mademoiselle. »

*- Imbécile, ne lâche jamais un ennemi du regard!!!
- Ah les jeunes, il faut tout leur apprendre.
- Putain, il vient de se griller tout seul ce grand con, non mais je te jure!
- Ça lui fera une bonne leçon. Je doute qu'il recommence ce genre d'erreur.
- En même temps, il est parti pour crever là alors c'est sur qu'il aura plus l'occasion de faire l'abruti.*


Bien sur, l'un des 3 types restants, un Elementis du feu s'occupe déjà de lui faire regretter son inattention. Et le voilà qui se retrouve en compagnie de son assaillant hors du restaurant. Tant mieux remarque, il ne m'en reste plus que deux. Attends, ou comptes-tu aller, toi? Celui qui se trouve le plus proche de la fenêtre va pour rejoindre son camarade mais avant qu'il n'ai le temps de dire ouf, je suis devant lui, mon katana planté dans son pied lui arrachant un cri de douleur.

"- Tsss, on ne tourne jamais le dos à un adversaire, vous devriez le savoir pourtant. Et je m'excuse par avance mais vous ne sortirez pas d'ici..."

J'esquive un bulle d'eau, retirant mon arme du pied du camarade de l'aqueux. Bon, et toi le blessé, c'est quoi ton pouvoir, que je puisse m'amuser? Le sol tremble légèrement me donnant ma réponse. La Terre. Parfait dans ce cas, je sais comment je vais m'y prendre. Je bondis, m'accrochant à une poutre avant de me laisser retomber sur celui maîtrisant l'eau. Mon arme vient frapper son bras qui préparait une nouvelle attaque alors qu'un cri de souffrance et de surprise mêlé résonne dans mon dos.

Et oui, mon cher ami. Je ne suis jamais seule. Ashkore me suit partout et resté tapi dans l'ombre de la salle, il avait profité du fait que j'attire l'attention de l'Elementis en lui offrant mon dos pour lui sauter dessus et en venir à l'égorger. Mon regard brille un instant de sauvagerie retenue, laissant la peur s'emparer de celui que je viens de mettre au sol, un bras hors combat et une jambe brisée pour le faire tomber.

"- Passe le bonjour à la mort de ma part...."

Un dernier sourire, mauvais et moqueur avant que d'un geste vif, Je ne vienne transpercer son torse de part en part, sentant les os craquer et le coeur cesser de battre à travers le métal même. Je retire ma lame et l'essuie avant de simplement rester debout, chevelure immaculée et mon puma revenu à mes pieds, mes doigts caressant affectueusement son cou. Bon, et si j'allais voir ce que devient le jeune impétueux?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyMar 25 Aoû - 18:34


Un repas d’agrément


Un repas d’agrément [PV Naeryan] 1440272258-pokemon-600-1420219

Un combat en face à face avec des spectateurs qui nous regardent.. Bien sûr ils n'auraient pas l'idée d'aller chercher un membre du gouvernement pour arrêter les criminels, ou bien me venir en aide ? Mais non, ils préféraient juste regarder deux hommes se battre. Que des personnes plutôt stupide, avide de sang et de combat même s'ils refusent de l'avouer, et pourtant c'est ce genre de personne que je veux défendre ; on peut croire que je suis stupide à penser de la sorte, mais je ne changerai pour rien car selon moi ils méritent tous de vivre, même si je dois y laisser la mienne pour le faire, rien m'importe plus. Je n'aime pas vraiment me battre, du moins j'évite le plus possible de le faire, mais étrangement, tout me pousse à le faire et je ne passe rarement une journée sans me battre, chose plutôt paradoxale, c'est peut-être pour rattraper les quatorze ans de ma vie à ne rien faire, le karma et toujours le karma. En tout cas le principe pour le moment serait de me battre contre un Élémentis qui, même si on suit une certaine logique, venait d'obtenir son pouvoir, restait assez fort, sûrement grâce à son élément qui semblait plutôt étrange, pouvant penser au feu, mais qui n'était pas exactement pareil, impossible de savoir l'origine de ce pouvoir pour moi, je ne suis pas un expert dans ce genre de personne.

Je lâchais mon arc, dans ce genre de combat cela me serait inutile vu qu'il semble être plus corps à corps que distance donc il fallait que j'utilise le corps à corps également donc le choix de l'arme fut très rapide, cela sera l'épée, une chance que je sais me battre avec. La meilleure défense étant l'attaque, il fallait que je prenne le dessus sur lui afin de pouvoir avoir l'avantage sur lui, chose que je fis bien sûr, fonçant sur lui, épée en main prêt à l'utiliser alors que la chaleur se faisait de plus en plus intense sans savoir réellement pourquoi, commençant donc à transpirer. Je viens à sa hauteur afin de lui porter un coup d'épée horizontale, mais il réussit aisément à l'esquiver, en même temps mon attaque était tout sauf inesquivable, même très prévisible en fait. J'aurai préféré qu'il se satisfait juste d'une esquive, mais non il fallait en plus qu'il contre-attaque, posant sa main sur mon bras ne tenant pas l'épée et immédiatement se sentit comme une brûlure immense qui venait me brûler l'avant-bras, me faisant pousser un cri plutôt atroce, je ne suis pas un grand fan du chaud, je préfère le froid. Heureusement qu'il me lâcha très vite, apparemment il souffrait également au niveau de sa main, peut-être qu'il ressent également ce qu'il m'inflige, un peu bête mais qui pourrait m'être très utile car après m'être lâcher il venait de reculer de quelque pas, juste assez pour être hors de porter de mon épée si je ne bouge absolument pas de ma place.

Je repris mes esprits, malgré la chaleur, me remettant à courir sur l'homme qui semblait être plus sur la contre-attaque que sur les attaques avec une bonne dose d'esquive malgré sa taille imposante, chose plutôt impressionnant, mais niveau vitesse je le surpasse largement et il faut que je prend cet avantage très vite sur lui, encore plus rapide que son esquive. Je pris une grande impulsion avec ma jambe droite afin de pouvoir me propulser littéralement sur l'homme, méthode pour augmenter légèrement ma vitesse, chose qui réussi mais avec la chaleur j'avais vraiment du mal à optimiser mes mouvements sûrement pour cela que je ne réussi qu'à le toucher légèrement au ventre, lui provoquant simplement une petite entaille simplement à son corps en me prenant une grosse main en plein visage, une main extrêmement bouillante qui risque de me laisser une marque de brûlure un bon moment sur le visage, mais pas le temps de me préoccupé de mon physique en plein combat. Au moins cela voulait dire que j'avais une chance de le battre si j'arrive à augmenter ma vitesse comme je peux, mais avec cette chaleur, c'est impossible pour moi d'être plus rapide, faut que je trouve un moyen d'avoir moins chaud.

À cause de la sueur je ne voyais quasiment plus rien, fallait absolument que j'essuie mon visage et surtout mes yeux sinon je n'allais plus rien voir alors forcément je le fis avec mon bras qui ne tenait pas l'épée. Ce fut également une grosse erreur car pendant ce temps je ne voyais rien, absolument rien et il en profita pour se rapprocher de moi et me ceinturer, entourant ses bras autour de moi, me bloquant contre lui et prenant bien le soin de mettre ses bras directement au contact avec mon dos provoquant une immense brûlure sur tout le long du dos où les bras étaient posés dessus. C'était horrible, mais j'étais obligé de supporter cette souffrance. Une chance que la douleur fut assez bref car il en profita pour me faire une souplesse, me soulevant au dessus de lui avec une grande aisance me faisant voler plus loin derrière lui ; le temps que je vole et que je me relève, il s'était déjà retourné pour être face à moi. En me relevant, transpirant, exténué, j'en pouvais déjà plus, mais je ne pouvais pas abandonner. Pour gagner faut que j'ai moins chaud, et il n'y a qu'une solution, enlever des vêtements pour espérer gagner un peu de fraîcheur.

Je commençais donc à enlever légèrement le haut, on pouvait donc voir ma poitrine, heureusement que je ne suis pas une femme sinon tout le monde pourrait voir une poitrine plutôt agréable à l’œil et même un peu plus ce qu'ils devraient voir, surtout en public. Sans savoir pourquoi, l'homme était venu au contact contre moi, mais en me voyant debout entrain de me déshabiller il se stoppa, ne sachant plus quoi faire comme si il venait de voir quelque chose d'agréable à l’œil... Donc soit il est gay, soit quelqu'un le déstabilise derrière moi, mais c'était ma chance pour gagner et je n'allais pas la laisser filer ! Je pris une grande impulsion afin de pouvoir sauter sur l'homme qui fallait avouer était bien plus grand que moi, mais j'étais assez lourd pour le faire tomber vu que j'avais l'avantage de la surprise. Maintenant l'homme au sol, et moi sur lui, je pouvais facilement planter mon épée en plein de son cœur, même si une immense chaleur se fit sentir sur mon fessier, en fait sur tout mon corps en contact avec le sien. Mais dès que la pointe de mon épée eut raison de lui, la chaleur s'abaissa très vite, mais j'avais trop chaud pour le moment alors hors de question de remettre mes vêtements correctement. Je me relevais avec un peu de mal, en même temps avec toutes mes brûlures cela n'allait pas être facile, vivement que je me soignes car là j'en pouvais plus. Je pris soin de reprendre mon arc afin de rejoindre l'entrée du restaurant, d'un je n'ai pas payé mon repas, mais surtout je voulais venir en aide à la jeune femme, après tout elle avait deux adversaires elle et moi qu'un seul. Je pris appui contre le mur juste à côté de l'entrée du restaurant histoire de reprendre un peu mon souffle et supporter les douleurs qui étaient plutôt intense.

« J'arrive vous aidez mademoiselle... Juste une seconde... »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyMar 25 Aoû - 21:49

Un repas d'agrément

Ashkore ronronne profondément, le frémissement parcourant son corps se répercutant dans le mien via mon bras. Nyx avait sévit même en plein jour et il n'y aurait pas de témoin. Il y a du sang sur mes vêtements mais pas une seule goutte ne m'appartient. Je reste un instant à observer le carnage alentour mais la scène est encore plutôt soft. 3 cadavres mais peu de dégâts, le barman sera content, cela aurait pu être bien pire.

Ash' se détache de moi et disparaît de nouveau dans les ombres proches. J'ai parfaitement saisi le message et me retourne pour observer le retour du rouquin de tout à l'heure. Eh bien, il a l'air d'avoir eu du mal de son côté, d'ici je peux sentir l'odeur du brûlé qui s'exhale des ses affaires et de sa peau.  

« J'arrive vous aidez mademoiselle... Juste une seconde... »

*- Genre il croit vraiment que c'est lui qui va nous aider? Sérieux, il a pas vu sa tronche.
- Regarde mieux, c'est pas 'il'.
- Putain mais c'est vrai. Eh bah la gonzesse, elle ferait mieux de se soigner parce que là, elle sera cuite avant la fin de la journée.
- L'est déjà rouge de base, ça se verra quasiment pas en plus.
- Eh, c’est mon rôle de faire de l'esprit. Alors retourne te coucher, la minette.*


Je laisse là le dialogue totalement inintéressante des deux autres pour avancer d'un pas leste et agile à la rencontre de la jeune femme. C'est étrange malgré tout, dans ses paroles et ses gestes, elle faisait bien plus masculin que féminin. Enfin, j'étais mal placée pour faire une remarque à ce sujet, je suis bien 3 en 1, moi.

"- Si tu ne veux pas finir transformé en rôti, suis-moi. Sinon, d'ici 3 heures, tu ne pourras même plus bouger."

Oui, je ne lui demande pas vraiment son avis. Je l'ai observé de bas en haut et les dégâts sont vastes. Mais pour le moment, malgré tout, ils semblent superficiels. En agissant vite, nous pourrons limités ces derniers mais pour cela, il va falloir qu'elle me suive. Où il? Tiens, voilà un détail que je serais curieuse de connaitre.

"- Qui es-tu? On ne t'as jamais appris à ne pas jouer les héros bêtement?"

Je l’entraîne vers l'arrière salle, là où se trouve les cuisines et donc la plonge avant de parvenir au vestiaires du personnel. Et d'y trouver ce que je cherchais. Une douche. Je lui indique donc cette dernière en silence, afin qu'il se mette entièrement sous l'eau au plus vite. Ou elle. je n'en sais rien et finalement, pour le moment, je m'en fous.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyMer 26 Aoû - 20:57


Un repas d’agrément


Un repas d’agrément [PV Naeryan] 1440272258-pokemon-600-1420219

« Si tu ne veux pas finir transformé en rôti, suis-moi. Sinon, d'ici 3 heures, tu ne pourras même plus bouger. »

Cette jeune femme est surprenante, voire même terrifiante quand on y pense. Elle avait deux adversaires, deux hommes, et pourtant elle a réussi à gagner et le pire c'est qu'elle semblait être en pleine forme alors que moi je n'avais qu'un seul homme en face de moi et pourtant je me retrouve dans un piteux état, moins que l'autre personne s'est sûr, mais là j'étais vraiment mal ; très impressionnant en tout cas, avec une bonne dose d'effroi sous cet air angélique. Au moins avec les personnes qui ne lui sont pas désagréable, elle est plutôt gentille car elle aurait très bien pu vouloir continuer sa lancée et me finir juste par plaisir et pourtant elle décide de m'aider et surtout me soigner d'après ce que j'en déduisais. Bien sûr j’acceptai son offre immédiatement, il fallait que je me soigne vu l'étendu de mes blessures, de mes brûlures en réalité car là j'avais plutôt subis durant un simple combat, plus que d'habitude... Heureusement que ce n'est pas Athéna qui a ces blessures là sinon elle ferait une de ces scènes car cela voudrait dire que son corps si parfait, selon elle, soit détruit ; sûrement pour cela qu'elle ne veut jamais combattre, juste miser sur le bluff. Je suivais la jeune femme pour le moment, du moins autant que je peu car la douleur est assez importante.

« Qui es-tu ? On ne t'as jamais appris à ne pas jouer les héros bêtement ? »
« Je m'appelle Wander, je suis juste un interne à l'hôpital. Et je défend juste les innocents simplement. »

La jeune femme m'entraîna, plutôt de force d'ailleurs, dans une salle arrière au restaurant, facilement reconnaissable comme étant la cuisine et je comprenais pas grand chose à l'endroit où elle voulait m'emmener, mais je la suivais sans rien dire ou faire, en même temps je n'ai pas la force pour le faire donc je n'avais pas le choix que de la suivre de la sorte. On continua notre chemin jusqu'à une porte où c'était indiqué que seuls les employés ont le droit de pénétrer alors forcément j'étais récalcitrant à y rentrer, mais c'est que la femme a une sacrée poigne car impossible de lui résister vu ma forme physique. Une fois à l'intérieur, il y avait surtout des cassiers, mais surtout il y avait des douches pour le personnel et apparemment c'était ce que la jeune femme voulait se rendre pour me soigner... Elle veut me faire prendre une douche alors que j'ai des brûlures ? Elle est folle ou quoi ? Cela va me faire souffrir de douleur à cause de l'eau, même si elle est glacée. Je tentais de refuser de me rendre dessous, mais elle mettait tellement de force et moi j'en avais tellement peu que je ne pouvais pas faire autrement que de me rendre sous la douche du restaurant afin de me prendre une grande douche glacée afin d’apaiser cette douleur de chaleur sur une grosse partie de mon corps. Je me rendis dans la zone prévu pour cette effet, mais ne voulant pas trempé mes vêtements, fallait que je les retire avant, mais hors de question qu'une femme ne me voit dans le plus simple appareil.

« Je vous pris de vous retournez, je n'ai pas l'habitude de me montrer ainsi au premier inconnu que je rencontre. »

Je pris bien sûr le temps afin de m'assurer qu'elle ne me regarde pas durant que je me déshabille, encore j'aurai été une femme, cela ne m'aurait que très peu déranger de me montrer dans le plus simple appareil devant elle, mais là disons que j'ai quelque chose qui ne doit pas être montrer à n'importe quelle femme que je rencontre. Chose faite pour le belle jeune femme, alors je me m'y également à l’œuvre pour enlever mes habits et me mettre sous le pommeau de la douche. J'hésitais bien sûr à tourner l'appareil afin de faire couler l'eau froide sur mon corps, mais j'étais sûr qu'elle ne me laissera jamais partir sans avoir prit cette douche alors sans réfléchir je fis couleur l'eau glacée sur mon corps et bien sûr ce ne fut pas une surprise quand un horrible cri de douleur se fit entendre dans toute la pièce et peut-être même dans celle alentour, c'était horrible comme sensation, mais je devais la supporter. Je n'y restais tout de même peu de temps, d'accord cela aide pour soigner, mais hors de question de souffrir autant, cela tournerai à du plaisir malsain d'y rester d'avantage. Je ne pris même pas le soin de fermer l'eau, ou même de faire attention qu'elle était encore retourner pour me jeter hors de cette zone de torture afin de prendre la première chose qui me vient sous la main, une serviette sûrement, en tout cas il fallait que j'essuie mon corps rapidement afin de pouvoir remettre mes vêtements et partir de cet endroit qui risque d'être envahi par le gouvernement sous peu, même si je n'ai rien à me cacher, fallait mieux pas affaire à eux pour le moment.

Une fois sec, je remis immédiatement mes vêtements, après tout j'étais déjà au même endroit qu'une femme que je ne connais que très peu, alors autant éviter de me montrer entièrement nue devant elle très longtemps. Malheureusement que je ne savais rien d'elle, ni même là où elle voulait m'emmener car là pour le coup je ne pouvais pas faire de grosse distance, du moins pas seul, et je ne savais même pas qui c'était, mais je ne sais pas pourquoi, elle m'inspirait une grande confiance et un profond respect ; surtout de la terreur en fait car elle avait réussi à battre deux hommes après tout. Je me posais contre la porte arrière, celle de la sortie de secours, la porte des employées, pour partir dès que la jeune femme le désira, de toute façon je la suivrai quoi qu'elle me demande pour le coup, je lui dois la vie après tout.

« Je pourrai connaître votre nom Mademoiselle ? Et il faudrait mieux se rendre ailleurs, ou du moins se cacher à côté pour éviter d'attirer l'attention et peut-être discuter un peu..... D'ailleurs, merci pour m'avoir sauvé la vie et m'avoir soigné aussi.. Brutalement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyDim 30 Aoû - 10:55

Un repas d'agrément

« Je m'appelle Wander, je suis juste un interne à l'hôpital. Et je défend juste les innocents simplement. »

*- Encore un crétin qui ne fera pas long feu par ici.
- Enfin, fille ou garçon, il a l'air sérieusement atteint lui.
- Franchement, à 1 contre 4, il avait juste envie de crever, c'est tout.
- On aurait peut-être dû le laisser. Il aurait réussi son coup.
- Bah, ça nous a donné l'occasion de nous amuser un peu.*


« Je vous pris de vous retournez, je n'ai pas l'habitude de me montrer ainsi au premier inconnu que je rencontre. »

"- Si cela t'amuse. Tu ne fais que prendre le feu plus longtemps dans ta chaire, ce qui ne rendra tes blessures que plus douloureuses et longues à guérir."

Je sors donc de la pièce, simplement aussi neutre qu'à mon habitude, avant de m'appuyer négligemment au chambranle de la porte. Ashkore est revenu se glisser à mes pieds et je le cajole doucement tandis que j'entends mec/fille se servir de la douche comme un débutant. Visiblement, il n'a pas compris le but de la manœuvre qui était simplement de laisser couleur l'eau juste fraîche sur sa peau pour que cette dernière apaise d'elle-même le feu qu'elle avait accumulée et ainsi stopper la propagation des brûlures.

Une seconde, j'hésite à y retourner pour lui expliquer comment faire mais après tout, c'est son problème. Et puis, son orgueil de mâle dans son corps de femme en prendrait un coup, pauvre petit chose fragile, et moi, je suis bien avec mon compagnon félin. Je me contente donc de patienter et tant pis si l'autre ne se soigne pas correctement, je suis pas sa mère non plus, je vais l'accompagner.

Enfin, rhabillé et séché, il sortit avant d'aller s'installer contre la porte de sortie de secours. Tu aurais peur de moi? C'est bien, au moins tu n'es pas complètement fou. Evidemment, Ashkore était déjà reparti, ne se laissant même pas apercevoir par cet intrus qu'il surveillait malgré tout attentivement.

« Je pourrai connaître votre nom Mademoiselle ? Et il faudrait mieux se rendre ailleurs, ou du moins se cacher à côté pour éviter d'attirer l'attention et peut-être discuter un peu..... D'ailleurs, merci pour m'avoir sauvé la vie et m'avoir soigné aussi.. Brutalement ? »

"- Naeryan Auresquë, c'est mon nom. Et pour vos soins, vous êtes seuls à vous les être infligés de la sorte. Je ne vous ai que conduit là-bas, c'est vous qui avez décidé de la suite par vos propres moyens."

Non, mais, comme si j'allais le laisser me faire passer pour responsable de ses petites douleurs. Qui est l'imbécile qui s'est jeté tête la première dans une bataille qui était complètement à son désavantage. Je le sauve, le soigne et il trouve encore des raisons de râler? C'est Balckbird qui a raison pour le coup. Il est vraiment complètement crétin. Ou crétine, je n'en sais trop rien encore. A moins que...

"- Je n'ai aucune raison de me cacher, j'assume parfaitement mes actes. Mais si cela vous gêne de rester ici, dans la cour il y a une écurie qui ne sert plus. Nous y serons plus tranquille qu'ici."
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyLun 31 Aoû - 21:34


Un repas d’agrément


Un repas d’agrément [PV Naeryan] 1440272258-pokemon-600-1420219

« Je pourrai connaître votre nom Mademoiselle ? Et il faudrait mieux se rendre ailleurs, ou du moins se cacher à côté pour éviter d'attirer l'attention et peut-être discuter un peu..... D'ailleurs, merci pour m'avoir sauvé la vie et m'avoir soigné aussi.. Brutalement ? »
« ]Naeryan Auresquë, c'est mon nom. Et pour vos soins, vous êtes seuls à vous les être infligés de la sorte. Je ne vous ai que conduit là-bas, c'est vous qui avez décidé de la suite par vos propres moyens. »

Effectivement j'avais choisi la manière forte pour me soigner, en même temps les médicaments sont rarement, pour les plus efficace d'entre eux, si on suit cette logique, les soins qui font le plus de mal sont ceux qui fonctionnera le mieux alors désolé de vouloir guérir au plus vite mademoiselle. J'ai souffert d'accord, mais je me sens déjà mieux, pas au point de n'avoir plus rien et ne plus sentir les brûlures, mais assez pour pouvoir ignorer la souffrance et pouvoir continuer de marcher sans trop me faire remarquer. En tout cas j'allais déjà mieux que juste après le combat, même si je pense qu'une bonne nuit de repos me ferai le plus grand bien, mais cela risquait d'être impossible car je suis de service cette nuit, donc la nuit de repos devra malheureusement attendre ; les hôpitaux contiennent beaucoup de médicaments pour me permettre d'ignorer mes blessures alors j'irai mieux ce soir, et au pire j'en prendrai chez moi, dans tous les cas je laisserai de l'argent pour réparer ce petit vol. En tout cas désormais il faudrait partir, pas que j'ai quelque chose à me reprocher, après tout ce n'était que de la légitime défense, mais je n'ai pas envie d'être en retard du travail et si je ne suis plus là, il n'y aurai plus personne pour protéger Athéna des bêtises qu'elle pourrait faire, donc je n'ai pas trop envie de me frotter aux membres du gouvernement.

« Je n'ai aucune raison de me cacher, j'assume parfaitement mes actes. Mais si cela vous gêne de rester ici, dans la cour il y a une écurie qui ne sert plus. Nous y serons plus tranquille qu'ici. »
« Effectivement je préférais un endroit plus calme le temps de récupérer si cela vous dérange pas. »

Immédiatement on prit le chemin de cette fameuse écurie qui ne sert plus, normalement personne irait fouiller cet endroit, et puis même si c'était le cas, vu le caractère de la demoiselle, elle risquerai de tuer cette personne avant qu'elle arrive à nous balancer pour dire qu'on est là alors on était tranquille. Une petite écurie plutôt simple, en même temps elle ne servait vraiment plus car il n'y avait plus rien à l'intérieur, je n'aurai quasiment pas dire que c'était une écurie si elle ne me l'aurait pas dis, ou du moins si je n'avais pas fais de l'équitation durant des années. Je regardais un peu autour de moi histoire de voir s'il n'y avait pas un endroit ou je pouvais m'asseoir pour me reposer un peu. Une petite botte de paille qui devait être là depuis un bon moment, un très long moment car elle sentait plutôt mauvais, mais disons que cela suffira pour le moment, après tout je ne compte pas y rester des années et j'irai simplement prendre une douche avant d'aller travailler donc ce n'est pas un drame si mon siège sent affreusement mauvais. Je regardais la jeune femme qui avait décidé de me sauver et surtout de m'accompagner. Je manquais vraiment de chance, sûrement pour cela qu'un grand soupir sorti de moi, avec bien sûr des paroles.

« D'abord des Domae qui essayent de me tuer, et maintenant des Élémentis... Je manque vraiment de chance... Au moins les Domae étaient moins psychopathe qu'eux.. »

Que la jeune femme entende ou non m'importait peu à vrai dire. J'espérais juste qu'elle ne soit pas une Élémentis, chose qui m'étonnerai sinon elle n'aurait jamais tuer ses confrères, ni une Domae vu que je les ai limite insulté également, je serai dans une mauvaise situation si elle décide de me tuer parce que j'ai osé être agressif envers ses frères Domae. Je ne savais pas si j'avais fais une bourde ou non, alors tout en posant mon épée et mon arc sur le côté je levais ma tête, que j'avais baissé pour soupirer, en direction de cette charmante demoiselle pour m'adresser à elle.

« Oh j'espère que je ne vous ai pas offenser... Avec ma chance vous devez être une Domae qui va sûrement m'attaquer.. Il ne manquerai plus que ça à vrai dire.. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] EmptyMar 1 Sep - 19:57

Un repas d'agrément

« Effectivement je préférais un endroit plus calme le temps de récupérer si cela vous dérange pas. »

Je le guide donc vers l'écurie laissée à l'abandon derrière le bâtiment. personne ne viendra ici, je le sais. Et même si quelqu'un devait s'approcher, je serais mise au courant par Ashkore bien avant que ce dernier ne puisse nous approcher. Ou du moins m'approcher. Lui/Elle, si je dois le sacrifier pour sauver ma peau, je n'aurais aucun remord à le faire.

Tandis que lui s'assied sur un botte de paille passablement âgée, je reste debout, simplement appuyée contre la palissade d'un des boxs, restant malgré tout aux aguets. 4 Elémentis de moins ce soir, ce n'est pas si mal sachant que la journée était encore loin d'être terminée. En tout, le dénommé Wander semble d'humeur bavarde.  

« D'abord des Domae qui essayent de me tuer, et maintenant des Élémentis... Je manque vraiment de chance... Au moins les Domae étaient moins psychopathe qu'eux... »

*- Ça, c'est juste que tu n'as pas rencontré les bonnes personnes.
- En tout cas, il a du cran. Parler aussi ouvertement des 2 familles à une parfaite inconnue...
- A mon avis, ce type-gonzesse à des pulsions suicidaires qu'il ignore encore.
- Et tu te ferais un plaisir de t'occuper de son cas, c'est ça? Désolée, ce n’est pas à l'ordre du jour.
- Bon, c'est bien parce qu'il place notre les Domaes au-dessus des Elémenteux, sinon, je vous aurais pas demandé votre avis.
*


« Oh j'espère que je ne vous ai pas offenser... Avec ma chance vous devez être une Domae qui va sûrement m'attaquer.. Il ne manquerai plus que ça à vrai dire.. »

"- Il en faudra plus pour me vexer. Mais vous devriez mesurer vos paroles devant des inconnus. Tous ne sont pas aussi conciliants que moi..."

D'ailleurs, mon cher compagnon félin n'a guère apprécié ce tableau peint de nous par un vulgaire habitant et ne verrait aucun inconvénient à réaliser sa prédiction. Mais personnellement, je préfère le laisser se faire ses propres idées. Aussi, je ne démens pas ses propos mais je n'y acquiesce pas non plus.

"- Et il n'y a pas besoin de faire partie d'une Famille pour être psychopathe.
Après, si vous vous mettez tout le monde à dos, réfléchissez peut-être à votre propre comportement. Si tout les autres se liguent contre vous, il y a peut-être une raison, nan?"

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: Un repas d’agrément [PV Naeryan]   Un repas d’agrément [PV Naeryan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un repas d’agrément [PV Naeryan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-