Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -12%
Nintendo Manette Switch Pro
Voir le deal
52.99 €

Partagez
 

 Premier rendez-vous en ville [PV Arias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptyMar 1 Sep - 15:55


Premier rendez-vous en ville
Premier rendez-vous en ville [PV Arias] 325885barre20separation
"L'âge mûr, c'est quand vos camarades de lycée sont si ridés et si chauves qu'ils ne vous reconnaissent plus." Bennett Cerf


La rentrée... C'est tellement long et chiant, et rien que de savoir que je vais devoir me taper Anastasiya une année de plus me déprime complètement ! Je vois bien qu'elle a changé physiquement et apparemment elle a l'air bien s'entendre avec Lyana mais je ne sais pas, j'ai toujours l'impression qu'elle ne m'aime pas... J'ai donc écouté les remarques du Professeur Chester, j'ai regardé mon emplois du temps ainsi que les profs que j'ai et j'ai eu mon nouveau carnet de correspondance...

Vu que je n'écoutais que d'une oreille, j'ai prit le temps de rentrer les coordonnées importantes, noms, adresses, classe et tout ce qui concernait les parents ou dans mon cas le tuteur légal. La main posée sur la joue, je suis impatiente de sortir d'ici pour retrouver Arias après les cours et pouvoir le présenter à Lyana ; c'est d'ailleurs avec insistance que je regarde l'horloge murale juste au-dessus du professeur. Encore dix minutes.

Les derniers papiers donnés, je met tout ça dans mon petit sac et sors la deuxième, j'avance rapidement dans les couloirs pour retrouver Lyana et Altiel devant les grilles ; on s'échange quelques mots par rapport à nos emplois du temps et des professeurs que l'on a. Je vois Arias au loin et je propose aux jumeaux de me suivre pour leur présenter quelqu'un mais avant de partir on est rejoint par Anastasiya... Ne pas s'énerver, ne pas s'énerver...

Je prend une grande inspiration pour tenter de me calmer mais mes poings restent toujours serrés malgré tous mes sourires... Je tourne les talons et commence à avancer direction de mon petit-ami suivit de mes amis, c'est sûr je ne vais pas pouvoir la supporter toute l'année ! Et encore, je ne sais même pas pourquoi je m'énerve de la sorte, je m'arrête à son nouveau et attend que tout le petit groupe arrive à ma hauteur pour les présenter.

- Les amis, je vous présente Arias, mon petit-ami. Arias je te présente Lyana, Altiel et Anastaisya.

Je les présente un à un même si j'aurais préféré éviter la dernière, je les laisse parler quelques instants si l'envie leur prend puis une fois que tout le monde annonce qu'ils doivent rentrer à la main je fais la bise à tous... Sauf la petite princesse Romanov, ne m'en voulez pas je n'y suis pour rien dans cette histoire ! Je les regarde les éloigner avec un sourire aux lèvres puis une fois assez loin, je me tourne vers Arias pour laisser échapper toute la colère que j'ai en moi.

- Mais ce n'est pas possible ! Je ne peux pas la supporter celle-là ! Rrrrr.

J'ai encore les joues gonflés et quand je remarque le feu dans mes mains je n'attend pas plus longtemps pour commencer à marcher rapidement, si je reste sur place je risque de lui lancer une boule de feu dans la tronche. Mais pourquoi fallait-il que je sois avec elle ? Elle va encore me martyriser cette année, et comme Lyana n'est pas avec moi elle ne pourra pas la stopper dans ses paroles ou ses gestes. Et le pire dans tout ça ? Je ne sais même pas pourquoi je m'énerve comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptyMar 1 Sep - 20:15

Il faisait si beau pour ce début de mois de Septembre, il faisait assez chaud pour qu'Arias revête sa chemise blanche et son jean bleu foncé, sa tenue de civil habituel. Sa peau légèrement bronzée contrastait avec le blanc de sa chemise, mais cela allait bien ensemble. Le ciel était dégager, pas l'ombre d'un nuage en vue, le soleil tapait doucement la ville de Quederla. Le jeune homme se dirigeait doucement vers le lycée pour venir chercher sa petite amie, les rue était calmes, pas de quelconques perturbations comme des voleurs ou des ivrognes. Il faut dire qu'à cette heure, pour tomber sur un type qui a un peu trop bu il fallait aller chercher extrêmement loin, mais les cas rares ne sont pas exclu.

Que pouvait-il bien lui faire faire ? Ce quartier n'était pas trop mal pour une première sortie en amoureux. Il y a des bars, un fast-food, pas grand-chose de très romantique à vrai dire… Enfin, ce n'est pas parce qu'un lieu n'est pas romantique qu'il ne peut pas le devenir. Il était en avance, il en profita donc pour aller dans le seul fast-food du coin pour faire une demande un peu spécial. Vous voulez savoir, hein ? Et bien non, une surprise doit l'être jusqu'au bout, n'est-ce pas ? Ceci étant fait, Arias se dirigeât vers le lycéen Noctem, là où Maya étudiait.

Le jeune homme voyait le lycée tandis que celui-ci venait de faire retentir la sonnerie de fin des cours. On pouvait dire qu'il arrivait pile dans les temps, d'ailleurs il crut apercevoir au loin sa petite amie. Elle était accompagner de jumeaux et d'une jeune fille, tous se dirigèrent vers lui, sûrement les maies dont elle avait parler et à qui elle voulait le présenter. Elle le présenta à ses amies et lui présenta ceux-ci. Il y avait deux tête blonde et la dernière avait l'aire disons, spécial avec son nounours. Tous lui firent de bref salutations et Arias leur rendit. Quand ils partirent, leur journée allait enfin pouvoir débuter.

Cependant et étrangement, Maya se mit en colère, gonflant ses joue. Il la trouvait certes mignonne quand elle l'était, mais un détail le perturbait. Cela devient assez fréquent et là… Des flammes ?! Arias prit les mains de la jeune femme pour la calmer, ce pouvoir la rendait-elle ainsi ? Si c'était le cas, il devait trouver une solution, car cela influe sur sa maîtrise du feu. Il ne voulait pas l’alerter plus que nécessaire, peut-être qu'elle ne l'aimait pas, mais il fallait que son enquête arrive à son terme au plus vite. En attendant, cela ne devait pas gâcher cette belle journée.

- Je comprend qu'on ne puisse aimer une personne, mais de là à sortir le feu… Enfin bref.

Il lui sourit comme pour masquer sa crainte par rapport à ces pics de colère. Puis ce sourire devint plus naturel à la vue de Maya, il ne pût s’empêcher de l'embrasser d'ailleurs. Il lui prit la main pour l'emmener se balader dans les rues du quartier. Ils passèrent devant un fleuriste à qui Arias acheta des roses pour sa bien aimée.

- Alors, ta rentrée ? Comment c'était ? Au fait, comment trouve tu le masque que je t'ai confectionner ?

Il s’arrêtèrent sur un banc pour discuter, réchauffer par la douce chaleur du soleil et rafraîchit de temps en temps par de légères brises de vent. Un endroit parfait pour discuter avant l'arrivée du midi, heure à laquelle il allait l'emmener manger au fast-food. Si elle pensait que cela n'avait pas l'aire romantique, il allait lui donner tord, il ne s'était pas battue avec le gérant pour rien. Encore que le cuisiner était plus coopératif à son idée, sûrement était-il sensible à ce que faisait Arias pour sa petite amie.


Je m'adresse à vous en #9966ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptyMar 1 Sep - 22:27


Premier rendez-vous en ville
Premier rendez-vous en ville [PV Arias] 325885barre20separation
"L'âge mûr, c'est quand vos camarades de lycée sont si ridés et si chauves qu'ils ne vous reconnaissent plus." Bennett Cerf


Rien à faire que tout le monde découvre que j'ai un pouvoir, je pourrais même me faire attaquer par des Domae que ma vie sera déjà meilleure que là en ce moment ! Je devrais peut-être demander à changer de classe ? Je devrais aller supplier le directeur pour me ou la déplacer dans une autre classe au moins il n'y aura aucun risque pour qu'elle se transforme en Marshmallow grillé rencontrant un feu de camp. Je continue de marcher et rager en même temps mais je m'étonne de cette réaction si soudaine qui ne me ressemble pas du tout d'ordre général. Boarf tant pis.

Il finit par me rattraper pour me prendre par la main, heureusement que je n'ai pas plus les flammes dans mes mains sinon je l'aurais brûlé ! Je sais ce qu'il essaye de faire, et ce n'est pas comme ça que je fais réussir à être plus calme... Quoique si... J'avoue ne pas pouvoir résister à ses charmes. Doucement la colère retombe et j'arrête de voir en rouge cette situation, je savais que ça allait être une mauvaise journée ; j'aurais dû m'en douter au moment où j'avais encore la couette sur la tête à 20 minutes de la rentrée.

- Je comprend qu'on ne puisse aimer une personne, mais de là à sortir le feu… Enfin bref.

Je lance un sourire pour le rassurer de la situation, je me doutais bien que mon pouvoir allait devenir contraignant mais ce n'est pas la fin du monde non plus hein, je vais m'en sortir... Je vais juste devoir maîtriser mon caractère, je ne sais pas comment vu que ça arrive comme ça sans prévenir mais on va dire que c'est normal ? Et puis vu son sourire, ce n'est sûrement pas grave, le baiser qui suit pourrait presque me donner des ailes et à pour effet d'apaiser toutes mes peurs et ma colère que j'ai envers la petite Romanov... Pas la peine de s'énerver pour si peu hein ?

On commence à marcher main dans la main, là c'est sûr ma colère a complètement disparu, je regarde un peu autour de moi et j'ai trop envie de le traîner de force jusqu'au fast food pour m'acheter plusieurs hamburgers... Ca fait des mois que je n'en ai pas mangé, je ressens un léger manque m'voyez ? On s'arrête finalement devant un fleuriste pour qu'il puisse m'acheter une Rose... Haaaan, c'est trop mignon ! Je lui saute dans les bras et commence à sentir son parfum, je vais la mettre dans ma chambre dès que je rentre à la maison !

- Alors, ta rentrée ? Comment c'était ? Au fait, comment trouve tu le masque que je t'ai confectionner ?

Ah non ! Je ne veux pas parler de cette fichue rentrée ! J'ai une rose en main alors le mieux serait d'éviter de parler de cette horrible journée sinon je vais la cramer sans le vouloir ! Mais en même temps je ne vais pas rester à ruminer dans mon coin toute la journée, surtout que Mia va me poser cette question en rentant et elle risque de recevoir du feu dans la figure parce qu'elle insiste lorsqu'elle veut savoir quelque chose... C'te chance d'avoir une sœur avocate, on ne peut rien lui cacher ; partons déjà du sujet qui ne fâche pas, le masque.

- Je n'ose pas trop le toucher et le porter de peur que je ne l'abîme avec mon feu... Mais dès que tout ceci est terminé, promis je ne m'en sépare plus !

A défaut de ne pas avoir son t-shirt je dormirais avec le masque comme doudou... La prochaine fois que je passe chez lui c'est le premier truc que je lui piquerais dans ses fringues : un t-shirt. Comme ça je pourrais tout le temps l'avoir avec moi et je dormirais avec, d'ailleurs ça risque d'être la bataille lorsque Mia voudra le laver. Doucement, je me glisse jusqu'à lui pour venir me lover dans ses bras, il m'avait tellement manqué depuis la dernière fois... Méchante Famille.

- Il est magnifique, merci.

Je relève la tête pour déposer un baiser sur ses lèvres, ça doit être la seule raison pour laquelle je ne regrette pas d'avoir eu le feu... C'est que grâce à lui, j'ai pu revoir Arias et entamer une relation avec lui, si je n'avais pas été me perdre dans la forêt je n'en serais pas là aujourd'hui. Je lui lance un "Je t'aime" accompagné d'un autre baiser puis je reste contre lui... De toute façon pour parler de cette rentrée vaut mieux que je sois contre quelqu'un qui peut m'apaiser...

- Et cette rentrée... La classe est presque la même que l'année dernière à quelques élève près, mon emploi du temps est sympa même si le lundi je termine tard eeeet... J'ai miss Romanov dans la classe.

Je suis sûre qu'il ne la connait même pas d'abord sauf si il s'agit d'une Elementis ou si ses parents le sont mais au pire je m'en fiche elle fait ce qu'elle veut. C'est juste que... que je ne sais pas ! Je n'ai pas aimé comment elle m'avait humiliée l'année dernière alors que je voulais juste la connaître, et son nounours qui me fait flipper d'ailleurs j'ai l'impression qu'il va me manger à chaque fois que je croise son regard... Mais pour une fois, je suis calme quand je dis tout ça !

- Et puis je ne sais même pas pourquoi je m'énerve comme ça, on a eu des différents l'année dernière et cette année elle me traite comme si je n'étais pas là ou alors comme une pauvre imbécile...

Je sais que je ne suis LA fille la plus intelligente de la ville mais je ne suis pas non plus une idiote, je suis sûre que si je mettrais à bosser je pourrais être dans les premières de la classe. Boarf pourquoi je lui raconte ça d'abord ? Il doit s'en ficher de mes problèmes avec Anastasiya, des problèmes de gamines, moins on se verra mieux on se portera ; et puis la ville est assez grande pour que j'arrête de la croiser après le lycée.

- Bref. Alors raconte moi comment ça s'est passé la dernière fois, tu as pu arrêter le conflit entre les deux personnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptyMer 2 Sep - 20:53

Il n'avait pas choisit la rose la plus flamboyante pour rien puisqu'il fut récompenser d'un câlin. Cela lui suffisait amplement. Assis sur le banc, les jeunes tourtereaux discutèrent, Maya lui racontant qu'une fois sa maîtrise du feu acquis, elle ne se séparerait pas du masque qu'il avait confectionner. Doucement, la jeune femme vint se blottir dans les bras d'Arias, il aimait la sentir avec lui. Il faut dire que depuis leur dernière, elle lui avait manquer énormément. Pourquoi fallait-il qu'on fasse appel à lui pour si peu et à ce moment là.

Elle complimenta le masque, disant qu'il était magnifique et il est vrai qu'il était fière de ce masque. L'inspiration pour sa fabrication était venue tout droit de son amour pour elle, alors c'est sûrement ça qui a fait la beauté de ce masque. Elle le récompensa par un baiser suivit d'un « je t'aime » qui le fit sourire. D'ailleurs il eut un nouveau baiser et cela ne lui déplaisait pas, il appréciait même. Toujours blottit contre lui, elle parla de sa rentrée, de son emploie du temps relativement bien et de cette fille qu'elle n'aimait pas trop qui était dans sa classe. Au moins, le lundi était le jour pour lui faire la surprise à chaque fois, venir la chercher après ses cours qui finissent tard, peut-être que cela lui donnera le sourire après une telle journée.

Maya lui confia qu'elle avait eut des différents avec cette fille et que cette année celle-ci l'ignorait ou la traité comme une idiote. Ce portrait qu'elle dressait de sa « camarade » de classe était pour le moins péjoratif. Arias n'appréciait pas trop qu'on traite ainsi celle qu'il aime. Si jamais un jour il a l'occasion d'en apprendre plus sur le pourquoi du comment elles ne s'entendent pas, il essayerait sûrement d'arranger la situation. Elle essaya de passer à un autre sujet et même s'il voulait en savoir plus sur les problèmes de sa petite amie, Arias n'insista pas et répondit à sa question tout en glissant un petit mot par rapport à sa situation.

- Je suis là pour toi, alors si un jour tu a d'autres problèmes tu peu m'en parler. Pour ce qui est du conflit entre ces deux personnes, et bien disons que le titre joue un rôle sur l'influence qu'on à sur ce genre de chose. Quand ils me virent, les deux opposants se calmèrent sans que je ne leur en formule la demande. Peut-être que la nouvelle que le Conclave à un nouveau Valet masqué à couru les oreilles bien plus vite que je ne le pensais. Enfin bref, Une fois sur place et après de brève salutation, nous avons beaucoup parler sur l'origine du problèmes.

Arias souriait pour la rassurer que ce problème n'était pas si important, mais en y repensant, cela le fit soupirer.

- Ils ont couper net notre moment en amoureux pour une histoire un peu flou sur un échange commercial. Les deux personnes tienne deux commerces l'un dépendant de l'autre, ce qui fait que quand le convoie de marchandise fût attaquer par des brigands, l'un accusa l'autre de vouloir couler son commerce. Il devait être bouleverser par cette nouvelle pour dénoncer un tel comportement chez un membre de la famille. Je confirma juste les dires comme quoi un groupe de brigands avaient bien dévaliser le convoie, mais que l'accuser n'y était pour rien, sinon pourquoi les brigands auraient exporter la marchandises dans un autre pays ? Cet argument était basée sur des information lier à un informateur de la famille, et cela suffit à convaincre l'homme de présenter ses excuses.

Un nouveau soupir avec un léger sourire confirma le fait que cette situation l'avait exaspérer et qu'il regrettait de ne pas avoir put rester plus longtemps avec Maya. D'ailleurs, pour la remercier de son indulgence de ne pas lui en vouloir trop, le jeune homme l'embrassa avec un sourire au lèvres. Voyant l'heure de manger proche, Arias prit la main de la jeune femme pour l'emmener au fast-food.

- Suis-moi, on va manger, j'ai vue ton regard intéresser sur la rue menant au fast-food. Et disons que j'ai moi-même un peu faim.

Il avait dit ces paroles avec un sourire quelque peu gêné. Quand ils entrèrent, les deux amoureux s’installèrent à une table et commandèrent au patron du fast-food qui regarda avec un regard un peu froid le jeune homme. Peut-être avait-il trop batailler pour avoir cette faveur, mais en tout cas, Arias remerciera jamais assez le cuisinier qui le soutenait dans son entreprise. Il avait quand même demander un gros effort de cuisine, faire une forme de cœur pour le plat que Maya commanderait. Disons que les hamburgers auront une forme de cœur surprenante, mais cela pourrait être un nouveau concept pour la Saint Valentin. Cette pensée fit rire le jeune homme, trouvant que c'était une petite touche de romantisme que pas toutes les filles apprécierait. Sûrement voudraient-elles dîner ailleurs que dans un fast-food.

Quand à lui, Arias n'avait prit qu'un petit hamburger avec une salade. Oui, c'est rare pour ce grand mangeur, mais peut-être ne voulait-il pas paraître trop gourmand aux yeux de sa petite amie. Il n'a pas honte de manger beaucoup devant tout le monde, de toutes façons il ne prenait pas de poids vue le sport qu'il faisait derrière, mais face à Maya et bien… Elle avait le don de le faire changer au point qu'il ne voulait pas la décevoir en mangeant comme à son habitude. Le serveur arrivait avec les plats commander, l'heure de savoir si sa surprise allait plaire à sa bien aimée arrivait.


Je m'adresse à vous en #9966ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptyJeu 3 Sep - 17:10


Premier rendez-vous en ville
Premier rendez-vous en ville [PV Arias] 325885barre20separation
"L'âge mûr, c'est quand vos camarades de lycée sont si ridés et si chauves qu'ils ne vous reconnaissent plus." Bennett Cerf


- Bref. Alors raconte moi comment ça s'est passé la dernière fois, tu as pu arrêter le conflit entre les deux personnes ?

Je ne tente pas d'éviter la conversation, bien sûr que non... C'est juste que je ferais mieux de ne pas m'attarder sur ce genre de détails au risque de m'énerver encore plus que je ne le suis déjà ; de toute façon je n'aime pas être énervée. Je voudrais maintenant savoir si il a réussit à régler le problème entre les deux personnes, disons que si il est parti en plein milieu de notre première journée j'ose espérer que ça a servit à quelque chose.

- Je suis là pour toi, alors si un jour tu a d'autres problèmes tu peu m'en parler. Pour ce qui est du conflit entre ces deux personnes, et bien disons que le titre joue un rôle sur l'influence qu'on à sur ce genre de chose. Quand ils me virent, les deux opposants se calmèrent sans que je ne leur en formule la demande. Peut-être que la nouvelle que le Conclave à un nouveau Valet masqué à couru les oreilles bien plus vite que je ne le pensais. Enfin bref, Une fois sur place et après de brève salutation, nous avons beaucoup parler sur l'origine du problèmes.

J'hoche la tête, j'ai un copain avec de l'influence maintenant ! Je ne sais pas si c'est une bonne chose parce que ça pourrait le mettre dans des situations délicates mais je pense qu'il sait ce qu'il fait. Si ils se sont stoppés en le voyant arriver c'est qu'ils reconnaissent son autorité et je pense que c'est une bonne chose ?

- Ils ont couper net notre moment en amoureux pour une histoire un peu flou sur un échange commercial. Les deux personnes tienne deux commerces l'un dépendant de l'autre, ce qui fait que quand le convoie de marchandise fût attaquer par des brigands, l'un accusa l'autre de vouloir couler son commerce. Il devait être bouleverser par cette nouvelle pour dénoncer un tel comportement chez un membre de la famille. Je confirma juste les dires comme quoi un groupe de brigands avaient bien dévaliser le convoie, mais que l'accuser n'y était pour rien, sinon pourquoi les brigands auraient exporter la marchandises dans un autre pays ? Cet argument était basée sur des information lier à un informateur de la famille, et cela suffit à convaincre l'homme de présenter ses excuses.

J'hoche la tête, de toute façon je n'ai rien compris à ces histoires de commerces alors pourquoi j'y comprendrais quelque chose aujourd'hui ? Si l'un dépend de l'autre, je trouve ça complètement nul de faire couler l'un mais après ce n'est que ma logique et tout le monde sait qu'elle n'est pas forcément bonne... Bon de toute façon, ce que je retiens c'est que cette histoire est enfin terminée et que l'on ne risque pas de se faire déranger de nouveau par ces personnes. Enfin j'espère.

- Suis-moi, on va manger, j'ai vue ton regard intéresser sur la rue menant au fast-food. Et disons que j'ai moi-même un peu faim.

J'avoue ne pas avoir été très discrète sur ce coup-là mais autant lui comprendre maintenant que je ne vis que pour la nourriture ! Et surtout pour les hamburgers, mais vu que c'est notre premier rendez-vous en ville je vais éviter de me jeter sur les gros menus comme une personne en manque... Ce que je suis bien sûr mais je vais éviter de lui montrer pour ne pas l'effrayer. Ça viendra au fur et à mesure, histoire qu'il se fasse à l'idée que j'ai un trou noir à la place de l'estomac.

On avance jusqu'au fast-food mais on s'assoit directement sur les chaises... Beh on ne va pas à la caisse pour commander ? Comme ce qu'on est sensé faire à chaque fois ? Je vois quelqu'un arriver pour prendre notre commande, je regarde Arias d'un air surprit ; lui ne l'est pas... Apparemment c'est quelque chose de normal, j'espère pour lui qu'il n'a pas usé de son influence. Je commande donc le cheese-burger avec frite et coca ; je reporte mon attention sur Arias qui a un petit rire, je me demande bien ce qui se passe dans sa tête...

J'attend donc dans le silence en me demandant ce qu'il a bien pu me réserver, en même temps je ne pense pas qu'on puisse faire grand chose dans ce genre d'endroit... Le serveur arrive plusieurs minutes après, normalement c'est plus rapide et je suis assez étonnée du temps d'attente ; pourtant la dernière fois que j'ai jeté un coup d’œil il n'y avait presque personne... Mmmh c'est louche tout ça. Le serveur pose l'assiette devant moi, surprise encore de constater qu'ils utilisent des assiettes ici... En général on a le droit qu'à un plateau.

Puis je comprend finalement pourquoi il a eu besoin d'une assiette, mon hamburger a une drôle de forme qui est la plus grosse surprise de la journée ; il est en forme de cœur ! Je reste bouche-bée plusieurs instants en comprenant finalement que le cuisinier a dû prendre énormément de temps pour le faire ; je relève les yeux sur Arias... Voilà pourquoi il était comme ça, je ne sais pas vraiment quoi dire, c'est tellement inattendu et trop mignon que je n'ai même pas envie de le manger.

- Je vais m'en vouloir si je le mange... C'est trop mignon, merci.

J'avais dit cette phrase en rigolant bien sûr, mais je vais quand même avoir du mal à le manger sans aucun remords et je n'ai pas prit mon énorme appareil photo dans mon sac pour garder un souvenir... Pas grave, je ferais appel à ma merveilleuse mémoire pour me rappeler de ce moment ; je commence par prendre une frite, retardant le plus possible le moment où je vais devoir manger ma surprise... Je ne pensais même pas devoir dire cette phrase un jour.

- Au fait je voulais te dire... Bon, je ne pense pas que ce soit grave non plus hein... Mais je veux juste être sûre. Est-ce que le pouvoir influe sur mon caractère ? Enfin je trouve ça juste bizarre, en général je ne m'énerve pas pour quelque chose d'aussi anodin ; donc je voulais juste savoir si c'est quelque chose de normal ou moi qui suis simplement à cran.
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptyJeu 3 Sep - 21:08

Eh bien ! Maya semblait bien suspicieuse du comportement d'Arias. Il n'est jamais vraiment venu manger ici, alors ne connaît pas les habitudes des habitués et elle devait en être car elle semblait perdue. Peut-être est-ce le fait qu'il n'allèrent pas se lever commander et qu'on vinrent prendre leur commande ? Ou bien le temps relativement long du service pour un endroit se faisant appeler fast-food ? Sûrement que les assiette devait annoncer pour de bon que les habitudes de la demoiselle allaient changer pour cette première en amoureux.

Quand le serveur posa les assiette, la jeune femme devait être agréablement surprise vue qu'elle ne prononça aucun mots. Il est vrai que cela devait être bizarre pour une personne habituer à manger un hamburger rond de le manger sous forme de cœur.Voyant sa réaction, le jeune homme sourit, content de voir que sa surprise faisait son effet. Voilà qui prouvait que même dans un lieu anodin on pouvait y glisser une touche de romantisme. Elle le remercia, complimentant la cuisine ou bien est-ce lui qu'elle disait mignon ? Oh, on n'est pas à un détail près. Tout deux commencèrent à manger, l'une entamait les frite, réservant le meilleur pour la fin sûrement. Quant à Arias, il avait commencer par la salade, au moins il ne passait pas pour un grand mangeur. Néanmoins, il ne pourrait cacher ce trait de caractère bien longtemps à sa petite amie.

Il avait le sourire en la voyant manger, mais un détail l'intriguait, elle semblait bien perplexe. Quelque chose la tracassait ? Il voulait savoir, mais Maya le devança prenant la parole. Elle posa la question qu'il redoutait, es-ce que son nouveau pouvoir influençait son caractère. Elle vouait savoir si son comportement était normal, de s'énerver pour ce genre de chose ou bien si le pouvoir l'impactait plus que la normale. En soit, ils auraient parler de ce sujet à un moment ou à un autre. Néanmoins, Arias aurait préféré attendre d'en savoir plus sûr la situation, histoire de la conseiller, de l'aider le plus possible. En l'état présent, il ne pouvait lui faire part que de suspicions, de conseils qui ne marcherait peut-être pas. C'est ce qui l'énervait au plus au point, il n'était pas bien informer, mais il avait réussit à aborder le sujet avec l'autre Valet qui menait aussi ses recherches. Peut-être pourront-ils éclaircirent tout ça ensemble ? Le jeune homme prit la parole d'un aire serein même si l'on pouvait ressentir de la crainte dans ses paroles.

- Je te l'ai dit, l'élément est caractéristique à ton comportement. Je ne sait pas encore si c'est normale même si je ne le pense pas, mais je compte bien trouver la réponse à cette question. Le seul conseil que je peux te donner en attendant que je mène à terme mon enquête, c'est d'essayer d'adoucir l'ardeur de la flamme qui brûle en toi. Cela devrait éviter le jaillissement de flammes imprévue. Pense à quelque chose d'agréable, ta sœur par exemple.

Pour ne pas dire lui, mais il ne voulait pas paraître trop présomptueux, mais ça lui ferrait plaisir si c'était le cas. Ayant fini sa salade et dans un soupire pour chasser les pires cas de cette situation, Arias prit son hamburger à pleine main.

- Ne t'inquiète pas, je mène mon enquête. En attendant, profitons de notre premier rendez-vous, non ?

Sans plus attendre, le jeune homme croqua à pleines dents dans l'hamburger, oubliant par la même occasion les bonnes manière qu'il voulait absolument garder face à Maya. Il était si perdu dans ses pensées qu'il en oublia de garder secret son appétit bestial. C'est quand il posa le regard sur sa bien aimée qu'il s'en rendit compte et s’arrêta net, la bouche pleine. Gêné, d'une traite il avala la bouchée qu'il avait avant de baisser la tête, trop gêné pour la regarder en face. Cependant, il affichait un sourire, comme quoi même dans les pires situations il ne pouvait s'empercher de sourire face à elle.

- Dé-désolé… Autant te le dire, je mange pour deux et disons… Que j'aurais préféré t'épargner ce spectacle ha ha !

Sa voix… Sa voix ! Elle était joyeuse ! Eh ! Mais ! C'est que monsieur vient de rigoler, de rigoler ! C'est vraiment rare, en fait c'est la première fois de sa vie qu'il rit. Cela l'étonna même !Cette femme avait le don pour provoquer cher lui des choses qu'il ne soupçonnerait jamais, comme rigoler par exemple.


Je m'adresse à vous en #9966ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptyVen 4 Sep - 17:33


Premier rendez-vous en ville
Premier rendez-vous en ville [PV Arias] 325885barre20separation
"L'âge mûr, c'est quand vos camarades de lycée sont si ridés et si chauves qu'ils ne vous reconnaissent plus." Bennett Cerf


- Au fait je voulais te dire... Bon, je ne pense pas que ce soit grave non plus hein... Mais je veux juste être sûre. Est-ce que le pouvoir influe sur mon caractère ? Enfin je trouve ça juste bizarre, en général je ne m'énerve pas pour quelque chose d'aussi anodin ; donc je voulais juste savoir si c'est quelque chose de normal ou moi qui suis simplement à cran.

Ça fait tellement bizarre dit comme ça, j'ai l'impression d'être une schizophrène qui ne sait pas faire la différence entre ses sentiments et son autre Moi... J'ai tellement l'impression que ce feu est vivant et qu'il arrive à amplifier les petites colères que je peux ressentir, là par exemple... J'en veux à Anastasiya de me traiter de la sorte mais pas assez pour la transformer en barbecue ; quand même je ne suis pas une meurtrière !

- Je te l'ai dit, l'élément est caractéristique à ton comportement. Je ne sait pas encore si c'est normale même si je ne le pense pas, mais je compte bien trouver la réponse à cette question. Le seul conseil que je peux te donner en attendant que je mène à terme mon enquête, c'est d'essayer d'adoucir l'ardeur de la flamme qui brûle en toi. Cela devrait éviter le jaillissement de flammes imprévue. Pense à quelque chose d'agréable, ta sœur par exemple.

Je vois... Donc quand je sens la colère monter je suis obligée de penser aux personnes que j'aime comme Mia et Arias pour éviter que les flammes ne se montrent ? Plus facile à dire qu'à faire à vrai dire mais je ne pense pas avoir le choix à vrai dire. Je prend quelques frites avec un petit sourire triste, j'ai bien comprit que cette situation l'inquiétait et que tout est de ma faute mais pour ma défense il avait été très convainquant lorsqu'il m'a présenté son histoire sous forme de conte...

- Ne t'inquiète pas, je mène mon enquête. En attendant, profitons de notre premier rendez-vous, non ?

Mener son enquête ? J'hausse un sourcil en entendant ces paroles, c'est si bizarre que ça que j'ai un élément alors que je ne fais partie d'aucune Famille ? Sûrement, et j'ai des raisons de m'inquiéter, si il mène une enquête c'est qu'il n'a aucune idée de ce qu'il m'arrive et que le pire pourrait m'arriver sans qu'on ne le sache. Je croque un petit bout dans mon cheese-burger en me disant que je suis vraiment la pire des imbéciles, je devrais réfléchir avant de me lancer dans situations compliquées. Comme celle-là en fait.

Je mâche des petits bouts de mon hamburgers en faisant des pauses frites pour ne pas tout engloutir d'un coup et lui faire peur... Je ferais ça petit à petit, pour pas lui faire peur d'un coup ; donc pour le moment je préfère jouer ma petite princesse même si ce rôle me met légèrement mal à l'aise... Je n'ai qu'une envie, c'est de me jeter sur cet hamburger pour aller en chercher un autre. Puis finalement en relevant la tête, je remarque qu'il s'est jeté sur son hamburger, à le manger à pleine dents... Bon ça me rassure, je ne suis pas la seule vorace du couple.

Voyant ma réaction, il s'arrête de manger aussitôt pour baisser les yeux, n'osant pas me regarder en face... Mmmh, pourquoi ? Il a peur que je juge son estomac ? Je serais plutôt mal placée, bon ça il ne le sait pas parce qu'à chaque fois que j'ai mangé avec lui je n'ai presque rien prit... D'ailleurs c'est sûrement pour ça que je me suis jetée sur un bon steak en rentrant à la maison, pas que c'était mauvais loin de là mais je ne voulais pas vider tout son frigo avec mon estomac.

- Dé-désolé… Autant te le dire, je mange pour deux et disons… Que j'aurais préféré t'épargner ce spectacle ha ha !

Je rigole avec lui pour le rassurer, ça ne me dérange même pas de voir tout ça ! Au contraire, je dirais même que ça me rassure de savoir que je ne serais pas celle qui mange le plus dans le couple... Mmmh, on pourrait même peut-être se faire un concours de nourriture un jour ? Han ça serait trop bien !

- Oh ne t'en fait pas, je mange pour deux d'ordre général... Voire trois si j'ai vraiment très très faim.

J'auras bien voulu me jeter sur mon hamburger pour le rassurer mais une petite voix me dit que ça risque d'être un tue-l'amour pour ce premier rendez-vous. Donc je me contente de juste de sourire et de rire pour le rassurer, il en faut plus pour me faire peur... Et puis il y a Daemon aussi qui est un gros mangeur ; j'imagine quand on ira au restaurant tous les trois. Enfin si on y va bien sûr.

- Je ne voulais pas commander ce que je prend d'habitude sinon tu serais parti en courant en voyant tout ce que je suis capable de manger... Et puis j'avais peur de gâcher notre premier rendez-vous en faisant ça.

Euh... Pourquoi je lui raconte ça en fait ? Je lâche mon hamburger que je pose sur mon assiette et place ma main sur mon front, légèrement gênée de ce que je viens de dire... Je crois que j'ai trop parlé, c'est la panique qui doit faire ça. Mais en même temps c'est la première fois que je me retrouve dans cette situation de couple ! Je ne sais pas ce que je dois dire ou ne pas dire. Je me racle la gorge pour éviter le blanc que je viens d'installer entre nous et finis par relever la tête en espérant ne pas avoir trop la honte.

- Enfin... Oublie ce que je viens de dire.

Sur quel sujet je pourrais relancer ? Peut-être un en particulier mais j'ai légèrement peur de sa réaction ; bon... Il faut bien que je lui dise ce que je pense. Après une grande respiration, je lâche ma phrase sortie de nul part.

- Tu dirais quoi si je te dis que je veux rentrer dans le gouvernement ?

Je sens que cette année d'études va être trop longue, rien qu'en voyant l'ambiance de la rentrée et la classe que je sais je me dis que j'arriverais pas à tenir toute l'année ; donc peut-être que si je vois auprès de Mia, elle arriverait à me trouver un petit boulot... Même si c'est pour faire le café ou en tant que copiste, ça ne me dérange pas ; au moins j'aurais de quoi l'aider à payer le loyer mais aussi je ne serais plus obligée d'apprendre tous ces trucs inutiles. Au cas où, je voudrais quand même voir sa réaction, je ne veux pas qu'il s'imagine que je vais être une ennemie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptyVen 4 Sep - 22:03

Maya partagea son moment de bonheur en rigolant avec lui, le rassurant par la même occasion en lui racontant que elle aussi manger pour deux, voir même trois. Arias ne l'imaginait pas comme ça, mais cela ne lui déplaisait pas, bien au contraire. Elle lui sourit et il le lui rendit avant de croquer plus calmement son hamburger. Pendant qu'il mangeait, le sourire au lèvre, la jeune femme lui raconta qu'elle ne voulait pas commander ce qu'elle avait l'habitude pour ne pas lui faire peur. En quoi cela lui aurait fait peur ? Néanmoins, jamais Maya aurait gâcher un rendez-vous avec lui, sauf si elle lui posait un lapin ou qu'elle l'envoyait dans les roses.

Elle lui demanda d'oublier ce qu'il venait d'entendre, mais Arias trouvait que les efforts qu'elle faisait pour lui était honorables et il ne voulait donc pas les oublier. Un léger blanc s'installa entre les deux personnes, Maya sûrement à cause des paroles qu'elle avait dite et Arias qui réfléchissait à la réponse qu'il voulait donner tout en mangeant. Quand la demoiselle prit une grande respiration pour lui parler, le jeune homme s’arrêta de manger et finit sa bouchée pour la regarder quand elle parle. Elle finit par lui parler de ses projets d'avenir, qu'elle voulait rentre dans le gouvernement. Cela surpris d'abord l'Elementis qui se battait parfois avec les membre de cette organisation.

Ainsi donc, si Maya venait à rejoindre le gouvernement, ils seraient théoriquement ennemis ? Du moins en théorie, jamais il ne lèverais la main sur sa bien aimée. Cependant, les autres membres des deux familles n'étaient pas aussi proche avec elle et n'hésiterais pas à l'éliminer si l'occasion se présentait. Cette idée faisait extrêmement peur à Arias, quand elle aurait un problème au travail il ne pourrait pas l'aider, se faisant sûrement repérer par les forces de l'ordre.

- Je ne t'en empêcherais pas, c'est ton choix, mais je voudrais que tu me promette de ne jamais aller sur le terrain. Je ne veut pas qu'il t'arrive quoi que ce soit, je tient trop à toi… En plus, je ne pourrait pas t'aider efficacement si tu est entourer par des membres du gouvernement… Tu sait, ça me fait si peur de te perdre ou de te voir souffrir…

Arias était quelqu'un d'assez compréhensif, il la laisserait suivre sa propre voix, mais il avait peur des dangers. Pas pour lui, mais pour elle, s'il lui arrivait malheur il ne s'en remettrait pas de n'avoir pas put l'aider et la protéger. On est protecteur ou l'on ne l'est pas, et si on l'est il faut l'être jusqu'au bout, non ?



Spoiler:
 


Je m'adresse à vous en #9966ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptySam 5 Sep - 16:16


Premier rendez-vous en ville
Premier rendez-vous en ville [PV Arias] 325885barre20separation
"L'âge mûr, c'est quand vos camarades de lycée sont si ridés et si chauves qu'ils ne vous reconnaissent plus." Bennett Cerf


- Tu dirais quoi si je te dis que je veux rentrer dans le gouvernement ?

Je suis très sérieuse dans ce que je viens de dire, il faut bien que je trouve quoi faire après avoir obtenu mon diplôme... Là encore ça va, je vais travailler avec Lucyfer à l'herboristerie mais il faut bien que je me lance dans une voie professionnelle ; et puis comme Mia travaille dans le gouvernement ça sera sûrement plus simple pour moi d'y entrer. Je ne pense pas policière ou avocate mais je pourrais être assistance, ça ne me dérangerais pas de ça !

Je vois bien la surprise sur son visage et je comprend parfaitement cette réaction, moi aussi ça m'aurait surprit... J'espère simplement que ça ne va rien changer entre nous et qu'il ne va pas me détester parce que j'ai décidé d'entrer dans le cas de l'ennemi. Déjà qu'on voyait ma sœur d'un mauvais œil alors moi ! J'ai l'impression de ressentir une certaine peur, mais je comprend pas trop pourquoi, parce que c'est la cible de toute la ville ? Boarf, je ne pense pas être un très grand danger pour les criminels.

- Je ne t'en empêcherais pas, c'est ton choix, mais je voudrais que tu me promette de ne jamais aller sur le terrain. Je ne veut pas qu'il t'arrive quoi que ce soit, je tient trop à toi… En plus, je ne pourrait pas t'aider efficacement si tu est entourer par des membres du gouvernement… Tu sait, ça me fait si peur de te perdre ou de te voir souffrir…

Aller sur le terrain ? Oh mais non ! Je vais rester dans les locaux du gouvernement et ils feront appel à moi si ils ont besoin que je leur apporte le café ou que je dois aller chercher un dossier dans les archives. Ils ne sont pas encore assez fou pour emmener une gamine comme moi sur le terrain, surtout que même Mia serait plutôt contre cette idée... Sauf si c'est ce que je veux vraiment, mais je sais que si je lui annonce que je veux devenir policière elle risque de flipper pour moi. Et moi aussi je flipperais pour moi !

Je comprend bien le risque que ça peut faire, il faudra juste éviter de se voir lorsque je serais avec des personnes dans le gouvernement ; à moins qu'ils arrivent à accepter que j'ai une relation avec un Elementis. Et puis, peut-être que sa Famille s'en prendra à moi aussi quand ils apprendront que je suis rentrée dans le cas de l'ennemi ; mais ne voyons pas ça d'un mauvais côté, tout n'est pas sûr pour le moment, je voulais simplement aborder le sujet.

- Oh tu sais, je ne suis pas très terrain moi... Je préfère rester dans les bureaux pour donner des cafés ou aller chercher des dossiers dans les archives.

Je ne suis pas encore folle pour risquer ma vie ; et puis l'action, la vue du sang et toussa toussa je ne vais pas y arriver. Mes nuits seront hantées de cauchemars et je risque de ne jamais m'en remettre ! Donc si je peux le rassurer, ça sera toujours mieux, on est d'accord sur ce point à ce niveau-là.

- Mais je ne suis pas sûre de rentrer dans le gouvernement hein, j'essaye simplement de trouver une solution après les études ou avant si je décide d'abandonner.

Ouais ouais, les diplômes c'est importants, je connais la chanson. Mais pour le moment, la classe ne me motive pas... Je vais me lever tous les matins en me disant que je ferais mieux de me trouver un vrai travail plutôt que de m'ennuyer au Lycée ; de toute façon je verrais bien ce que je fais. J'attend les prochaines vacances, en deux mois certaines choses auront peut-être changée en bien ?

- J'espère juste ne pas avoir de soucis avec les membres de ta Famille, je ne voudrais pas qu'on pense que je suis une ennemie... Ou que je tente de te manipuler.
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] EmptySam 5 Sep - 22:04

Le fait qu'elle le rassura en lui disant qu'elle n'irait sûrement pas sur le terrain, qu'elle se contenterait d'assister les bureaucrates du gouvernement le rassura grandement. Au moins elle était à l'abri dans les bâtiments sur-défendu du gouvernement. Et puis, il Arias connaissait bien sa petite amie, il savait qu'elle avait bien trop peur de blesser des innocents ou de blesser tout court pour s'aventurer sur le terrain. Tout en mangeant une frite il écouta la suite de ses paroles.

Maya parla du fait de l'incertitude de son entrée dans le gouvernement, du fait qu'elle voulait avoir une porte de sortie à la fin de ses études ou si elle arrêtait avant. Le jeune homme comprenait ce qu'elle ressentait, il n'est jamais aller à l'école, ses parents lui apprirent ce qu'il ne savait pas. C'est donc la mort de ses parents qui marqua la fin de sa scolarité. Dés lors il fût livré à lui-même, la Famille lui laissant des opportunités de travailler dans les commerces entretenu par certains membres. Très vite il s'en lassa et se lança dans la confection de masques, avec le temps il s'améliora et devint un grand artisan méconnu. Ses œuvre étaient connu par des collectionneur et autres particulier qui avaient repérer sa fibre artistique. D'ailleurs, si cela intéressait Maya il pourrait la former comme apprentie et l'embaucher ? Elle pourrait trouver un travail rentable, surtout si elle lui permet de vendre ses créations sur un marché. De plus, elle aimerait ça qui sait ? Créer des masques, les vendre et donner le sourire aux petits et grands. Enfin bref, elle le tira de ses pensées avec des paroles bien pessimistes.

Des soucies avec sa Famille ? Elle ne devrait pas s'inquiéter, si on apprenait leur relation, elle serait perçut comme sa petite amie et sans plus. Du moins, tant que son pouvoir reste cacher et qu'elle ne connaît pas son rôle dans celle-ci. Il fallait donc qu'elle joue la carte de l'ignorance si elle ne voulait pas attirer les regards de la famille sur elle. Ce qu'il verraient peut-être mal, ce serait le fait qu'elle travaille au gouvernement, mais vu son poste cela ne devrait pas poser de problèmes, mais on sait jamais. Il est vrai qu'elle marquait un point sur les suspicion de sa Famille envers le fait qu'elle puisse le manipuler, mais cela restait un fait valable que s'ils savaient qu'elle travaillait au gouvernement. Il prit alors la parole pour essayer d'apaiser les craintes de la demoiselle.

- Tu sait, si jamais tu ne trouve pas chaussure à ton pied, je peux te prendre comme apprentie et ainsi tu atteindra mon niveau d'artisanat. Tu serait payer bien sûr, la vente de masque rapporte beaucoup si tu sait bien les vendre aux bonnes personnes. Pour ce qui est des problèmes avec ma Famille, s'ils savent pas pour ton pouvoir cela ne posera pas de grand problèmes et ton travail ne sera pas une vraie menace. On est pas des monstres, et puis je te protégerais, même si je doit enfreindre des ordres…

Il pensait vraiment ce qu'il disait, il serait capable de désobéir pour la protéger, même s'il risquait gros. Il l'aimait tant et ne dit-ont pas que l'amour rend aveugle ?


Je m'adresse à vous en #9966ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty
MessageSujet: Re: Premier rendez-vous en ville [PV Arias]   Premier rendez-vous en ville [PV Arias] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier rendez-vous en ville [PV Arias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-