Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment :
Code promo Cdiscount : 7€ dès 50€ et ...
Voir le deal

Partagez
 

 Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptyMar 8 Sep - 20:51


Le petit chimiste et la sorcière
Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 325885barre20separation
"Laboratoire. Même quand on ne trouve rien, on renifle l’odeur de la vérité qui se cache." Jean Rostand


- Mais il y a quelque chose qui cloche, vous ne faites pas partie des Elementis c'est ça ? Mais il me semble avoir entendu que seuls les Elementis contrôlaient les éléments, comment vous les avez eut alors ?

STOP.
Pause deux minutes histoire d'expliquer la situation délicate dans laquelle je me trouve ; mon petit cerveau stoppe la scène histoire de me laisser faire un petit récapitulatif de ces derniers jours et dernières heures. Je suis, comme on peut clairement le remarquer, dans de beaux draps... A deux doigts de me faire arrêter pour meurtre, je fais de mon mieux pour ne pas craquer devant l'inspecteur qui est en train de m'interroger pourtant mes yeux sont remplis de larmes qui n'attendent que de sortir.

Comment je me suis retrouvée ici ? C'est très simple, les enquêteurs ont trouvé un cheveu sur la cape que j'ai oublié de récupérer... Oui oui, c'est possible, et en comparant avec ma salive ils ont découvert que j'étais sur les lieux du crime. J'ai tourné et retourné en boucle cette situation en m'attendant à voir Mia débarquer pour jouer mon avocate ou Daemon et Arias venir exploser la tronche des gardes mais personne ne débarque dans le commissariat ; je suis complètement seule et perdue. Me maudissant une fois de plus pour cette situation, je suis en train de me demander si je ne devrais pas penser au suicide pour éviter toute cette pression qui pèse sur moi.

Je savais que je n'aurais jamais dû me cacher, j'aurais dû aller voir le gouvernement le soir même du meurtre pour expliquer les circonstances sauf que maintenant, si je dis que c'était de la légitime défense ils ne voudront jamais me croire. J'ai l'impression que ça fait des heures que je suis ici à répondre aux questions de l'inspecteur qui commence à perdre patience, malheureusement je ne peux rien lui dire au risque d'y laisser ma vie ; mais qu'est-ce que je peux faire maintenant ? A part pleurer ?

Le retour à la vitesse normale m'est fatale et je ne peux pas m'empêcher de mettre ma tête dans mes mains pour pleurer et le supplier de me laisser tranquille. Il ne s'est écoulé que quelques secondes entre ma réponse et sa réaction pourtant encore une fois j'ai l'impression d'avoir mit des heures à réagir. J'ai si peur de terminer ma vie en prison, je n'ai jamais voulu faire tout ça et j'ai tellement d'idées contradictoires qui traversent mon esprit en l'espace de quelques secondes à peine... Je devrais feinter un malaise, je devrais tenter d'invoquer le feu pour lui faire peur, je devrais courir le plus vite possible pour fuir ou alors laisser passer les minutes et accepter mon sort.

- Je ne peux rien vous dire... Je... Je n'ai pas le droit. S'il vous plait... Laissez-moi tranquille...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptyMer 9 Sep - 17:07


Le petit chimiste et la sorcière

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 88263745d910448eb67008c7decb1fb1acf169FLOWERS


« Personne, vous dites ? Même en cellule ? C'est ennuyeux... »

Plutôt deux fois qu'une d'ailleurs. Se désespérant du vide qui occupait ces derniers temps la chaise de son laboratoire, en lieu de sujets de test bien portants, le scientifique à cornes s'était finalement résolu à prendre les devants et à se rendre au commissariat de police, à quelques pas seulement de l'hôtel de ville, afin d'emprunter le premier Élémentis ou Domae venu parmi ceux qui avaient eu l'infortune de se faire arrêter par les autorités. Le petit Wil, équipé de son petit attaché-case, se présentait donc au grand manitou des hommes en uniformes pour faire entendre sa requête, ne surprenant ce dernier qu'à moitié, tant il devait être habitué à voir déambuler la tignasse noire du chercheur à travers ses locaux dès que les cobayes lui faisaient défaut. La récolte ne s'avère pourtant pas aussi fructueuse qu'escomptée : pour d'obscures raisons, aucun individu doué de capacités particulières ne prenait actuellement la poussière derrière les barreaux, uniquement occupées par de banals habitants sans histoires, mises à part celles pour lesquelles ils allaient devoir comparaître en justice. Avec un tel laisser-aller, les membres des Familles avaient encore de beaux jours devant eux, se dit-il.

Triturant les pétales de sa guirlande de fleurs, cause directe de nombreux sourires en coin et sourcils haussés des agents sur son chemin, Wilson faisait la moue en songeant à ses solutions de secours, avant de tourner les talons avec dépit une fois la liste dressée. Se tourner vers la prison ne serait pas une mauvaise idée, si toutefois cet être déloyal disposait de suffisamment de cran pour s'y rendre, au risque de tomber sur d'anciens "collègues" que la somme de toutes les informations vendues au Gouvernement avait permis d'envoyer au trou. Assez peu charmé par les concepts de nostalgie et de retrouvailles en milieu carcéral, il préférait encore rentrer bredouille à son laboratoire. Mais une conversation, une bribe de ce qui s'apparentait à un interrogatoire, trouve miraculeusement le chemin de ses esgourdes au moment de passer à côté d'une porte mal fermée. Aurait-on prononcé le mot "Élémentis" ? La déformation de son ombre se charge alors de confirmer ses doutes, tandis qu'elle entrouvrait légèrement l'accès, par le biais d'une main noire matérialisée à la surface du sol.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 339948lilweejbyzombidjd7079bo


« T'as entendu ça, coton-tige ? Voilà ton quatre heure, juste derrière cette porte. »

Passant outre l'appellation disgracieuse de Percy, le très curieux Higgsbury s'autorise à jeter un coup d’œil dans l’entrebâillement, distinguant à l'intérieur deux silhouettes assises autour d'une table, l'une en face de l'autre. Il devait effectivement s'agir d'un interrogatoire, à en juger la sévérité des traits de l'inspecteur en charge de faire cracher le morceau à cette femme qu'il ne voyait que de dos. Afin de ne pas prolonger plus longtemps cet acte de voyeurisme avec un arrière-goût de confidentialité mise à mal, le petit scientifique se décide à toquer avant de pousser la porte, cachant difficilement sa hâte alors qu'il interpellait l'homme aux cheveux bleus.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 112745avataree44a480ca57128FLOWERS
« Pardonnez-moi d'interrompre votre interrogatoire, mais j'ai cru comprendre que cette jeune fille disposait de pouvoirs Élémentis. Puis-je me permettre de l'observer quelques jours dans le cadre de mes recherches ? »

Manifestement peu familier avec les travaux de l'importun, la demande encouragea l'inspecteur à le prendre à part, hors de la salle d'interrogatoire, pour mieux se renseigner sur les projets de ce drôle de personnage cerné. Des documents variés et on ne peut plus officiels, extraits de sa sacoche, suffisaient donc à éclaircir les doutes du lieutenant Walker quant à la légitimité de ses recherches, ainsi que l'autorité qu'il faisait prévaloir sur le déroulement de l'enquête en cours. Moyennant finalement un échange de bons procédés, un cobaye contre des informations relatives, Wilson laisse aux bons soins de l'inspecteur la gestion de la paperasse administrative du commissariat, puis voit venir à lui un autre agent, relégué au travail d'escorte pour accompagner les deux personnes jusqu'à son laboratoire. Sans oublier de passer les menottes à la torche humaine le temps du trajet. La sécurité avant tout.

En une poignée de minutes, le scientifique était de retour à son bureau, et bien entouré. Un peu trop même. Lorsqu'il eût déposé ses affaires et sorti le dossier de la dénommée Maya Fey, il demanda ensuite à l'officier de défaire les bracelets métalliques de la jeune fille, pour ne pas l'entraver dans ses manœuvres par la suite. Sceptique à cette liberté accordée, l'homme récupère malgré tout la paire de menottes, appuyant néanmoins la nécessité de sa présence, compte-tenu des actes répréhensibles attribués à celle qui manipulait le feu. Bien que cela parte d'une conscience professionnelle remarquable, Wil n'était pas vraiment à l'aise à l'idée d'avoir un policier dans les pattes. À défaut de le convaincre de disposer une fois pour toute, il obtint de lui l'accord de se tenir à l'extérieur du laboratoire, prêt à intervenir au moindre signal d'alerte. Les négociations terminées, le petit brun referma enfin la porte de son bureau, replaçant correctement la couronne de fleurs sur sa tête.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 811183tumblrnmk4c8nvQW1tk04dmo11280FLOWERS


« Bon, au boulot... »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptyMer 9 Sep - 20:52


Le petit chimiste et la sorcière
Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 325885barre20separation
"Laboratoire. Même quand on ne trouve rien, on renifle l’odeur de la vérité qui se cache." Jean Rostand


Je comprend finalement pourquoi les gens redoutent les interrogatoires, c'est la pire épreuve qui puisse existe même l'examen de philosophie qui dure 4 heures c'est de la gnognotte à côté ! Et le pire, c'est que je ne joue même pas la comédie, je suis vraiment en train de paniquer en me disant que si je lui révèle la vérité je vais mourir et si je ne lui dis rien je finis ma vie en prison. Dans tous les cas je suis perdante et si un médecin n'arrive pas très vite je vais finir par faire un malaise.

Alors que je pensais tous mes espoirs étaient perdus, ma bonne étoile décide de m'envoyer un petit homme en costume portant une couronne de fleur sur la tête ; ooooooooooh, il est trop mignon ! Après avoir toqué à la porte, il entre dans la pièce pour parler à l'inspecteur tout en ayant du mal à cacher son impatience ; je ne sais pas si je dois m'inquiéter de ce qu'il va m'arriver et si il est méchant mais... Non. Il est tout pitit et tout mignon, il ne peut pas être méchant.

- Pardonnez-moi d'interrompre votre interrogatoire, mais j'ai cru comprendre que cette jeune fille disposait de pouvoirs Élémentis. Puis-je me permettre de l'observer quelques jours dans le cadre de mes recherches ?

Mon regard passe de l'inspecteur au scientifique en me demandant si on n'est pas en train de me traiter comme un cobaye. J'hésite à intervenir en disant que je n'ai pas envie de mourir maintenant mais la petite voix au fond de moi me dit que je ferais mieux de me taire et de laisser les grands discuter. Tous les deux sortent de la salle d'interrogatoire me laissant quelques minutes pour me remettre de mes émotions et me demander ce qu'il va m'arriver par la suite... Je ne sais pas si il a vraiment été envoyé par ma bonne étoile mais j'ose espérer qu'il est là pour me secourir.

Finalement on me demande de me lever pour me passer ensuite les menottes aux poignets, je suis docilement le policier puis je retrouve le petit monsieur à l'entrée du commissariat ; on sort tous les trois dans la rue et je comprend donc que je ne vais passer ma nuit en prison... Maintenant la question que je me pose c'est "où que je vais" ; je regarde autour de moi marchant tête baissée dans le quartier ainsi que dans l'hôtel de ville... Si je croise des camarades de classe, j'aimerais qu'ils ne me voient pas de la sorte.

On entre dans une pièce qui a l'air de ressembler à un laboratoire où j'arrive à reconnaître quelques outils vu que j'utilisais les mêmes en cours de chimie l'année dernière ; étant légèrement perdue, je suis quand même en train de me demander si je ne vais pas devoir me taper un cours... Ce serait ça ma punition ? Le policier retire mes menottes à la demande du chimiste et décide de sortir de la salle pour attendre devant ; au cas où je déclencherais du feu. Le petit brun referme la porte de son laboratoire avant de relâcher un "Bon, au boulot", toujours dans un coin de la pièce je tente de me faire toute petite pour ne pas le déranger.

Je remarque une chaise un peu plus loin dans la salle mais je préfère rester debout comme une cruche à regarder le scientifique marcher dans son labo, je ne sais pas pourquoi, sûrement à cause du stress mais tous mes cours de chimie me reviennent en mémoire... Sûrement pour occuper ma pensée durant ce long silence de mort ; m'inquiétant quand même légèrement de mon sort, j'ose faire un pas vers lui et prendre la parole pour la première fois depuis que je suis entrée ici.

- Hum... Est-ce que... Vous allez me faire du mal ?

Dit comme ça, c'est plutôt bizarre finalement... Mais ça sonnait beaucoup mieux dans ma tête avec ma petite voix toute timide et mon regarde de chaton, là j'ai l'impression d'être une victime sur le point de se faire tuer par un des nombreux tueurs en série de la ville qui supplie de l'épargner. Ridicule... Entendant le "non" que j'ai envie d'entendre sortir de sa bouche, ma première réaction est de lui sauter dans les bras et de lui déposer un bisou sur la joue ; je m'en fiche si il n'apprécie pas cette réaction, si c'est déplacé ou autre je vais rester en vie !

Comprenant qu'il est mal à l'aise, je me recule avec un petit sourire gêné accompagné d'un "désolée" et m'assois sur une chaise où il finit par m'attacher, sûrement pour éviter que je ne recommence à lui sauter dans les bras. Je ne tente même pas de me débattre et attend patiemment quelque chose d'intéressant en regardant autour de moi ; ça doit être long de passer ses journées ici... Déjà qu'une heure dans le labo du Lycée c'est chiant alors tout une journée de travail ! Si j'avais su, je lui aurais demandé des cours l'année dernière.

- Dîtes, vous avez besoin d'aide pour quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptySam 12 Sep - 22:52


Le petit chimiste et la sorcière

Au boulot, oui, mais par où commencer ? Avant toute chose, se pencher de plus près sur le dossier de l'invitée du jour, aussi peu fourni soit-il, sans doute en raison de la très fraîche capture de la pyromane qui n'avait permis à l'enquête de progresser suffisamment pour étoffer son profil. C'est devant son bureau que l'intello miniature se poste en premier lieu, étalant le maigre contenu de la pochette par-dessus son propre fouillis, afin d'en survoler les informations générales. Lycéenne, donc jeune, trop jeune pour contrôler un élément aussi capricieux que le feu sans provoquer de sévères dommages collatéraux. Un coup d’œil jeté dans le coin de la pièce le rassure quant à la présence d'un extincteur à proximité, dans le cas où la situation tournerait au vinaigre. Il ne tenait pas vraiment à devenir la troisième victime à figurer dans le rapport de police, ni à voir l'intégralité de son travail se faire dévorer par des flammes ardentes. Vérifier l'efficacité du dernier dosage de son paralysant expérimental pourrait s'avérer utile également, mais pas avant d'avoir fait tous les prélèvements utiles à ses recherches. Tant de choses à faire et si peu de temps...

Les réflexions qui se bousculent ne laissent qu'assez peu de place aux interrogations de la jeune fille derrière lui pour se frayer un chemin jusqu'à son cerveau. Manifestement inquiète de son sort, elle souhaitait se renseigner sur les méthodes de son nouveau tortionnaire, ou plutôt sur ce qu'elles seraient susceptibles de lui infliger. Peut-être regrettait-elle déjà son entrevue avec le lieutenant Walker, en dépit des larmes que son interrogatoire avait fait couler (et on osait remettre SON éthique professionnelle en question ?). Se détachant de la nappe de paperasse, Wilson se retourne vers la brunette tourmentée pour tenter d'apporter quelque éclaircissement :

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 962482dontstarveartdumpbyzombidjd78gxdbFLOWERS

« Eh bien... normalement non. Certaines étapes sont plus pénibles que d'autres. À moins que vous ne me donniez du fil à retordre, tout devrait se... »

La violente agression de la jeune fille qui s'en suit coupe subitement court à ses explications. D'un bond sauvage, elle se jette sur lui comme un prédateur de la savane sur son innocente proie, l'enveloppant de ses bras à peine plus épais que les siens, pour l'immobiliser sur place et asséner enfin le coup de grâce : une terrifiante, indécente, visqueuse paire de lèvres déposées tout contre sa joue, telle la ventouse d'une créature des fonds marins aspirant sa peau. Saisi par le choc de l'attaque, le corps chétif du petit scientifique s'en trouverait presque paralysé, stoïque sous l'étreinte et l'enthousiasme débordant du sujet à son égard, et duquel il tente tant bien que mal de négocier sa libération par la parole.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 483891345486385FLOWERS


« O..Ok, hum... Veuillez me relâcher, s'il-vous-plaît. Tout cela m'est très inconfortable. »

Son espace vital empiété par des élans affectueux d'origines encore inconnues, il attendait bêtement ainsi, les bras le long du corps, qu'elle veuille bien lui restituer tous ces précieux centimètres grattés au détriment de son confort personnel. Lorsque le piège humain le relâche enfin, il retrouve peu à peu sa liberté de mouvement, et en profite donc pour arranger nerveusement son veston rouge puis son col de chemise, le dos tourné à la jeune fille. Devant la petite boule de nerfs s'étirait à nouveau la silhouette noire qui usurpait à la fois son image et sa voix, avec un sourire trop élargi pour être de bonne augure.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 790476dontstarvecomic2part5byzombidjd753pwi


« Hahahaha ! Dis donc Casanova,
on dirait bien que tu as une touche !
»

Wilson se mit à taper du pied sur le sol d'un geste ferme, sans grande conviction quant à l'absurde possibilité de pouvoir infliger le moindre mal à une ombre, mais assez pour se forcer à lui faire reprendre sa forme d'origine. Il ne saurait tolérer de tels débordements à répétition, autrement l'officier qui faisait le pied de grue devant sa porte allait finir par avoir de bonnes raisons d'intervenir pour lui porter secours. Un raclement de gorge plus tard, le chercheur est de nouveau prêt à faire face à la créature câline, profitant de son repos momentané sur la chaise pour en serrer les sangles autour de ses membres afin de limiter ses mouvements, de quoi s'épargner de futures complications liées au feu ou bien aux envies particulières de la part de la miss Fey. Il hésitait encore sur la nature exacte de la menace qui le faisait frémir le plus. Enfin, le fait qu'elle se laisser lier ainsi sans opposer de grande résistance était plutôt bon signe malgré tout.

Ce souci à présent écarté, le petit scientifique s'en retourna devant le bureau, à la recherche de notes précises au milieu de ce capharnaüm de papiers gribouillés et de verrerie. Un véritable enfer pour les maniaques du rangement que son plan de travail, dans lequel il semblait être le seul à pouvoir naviguer correctement, comme une taupe dans sa galerie de tunnels élaborés. Le nécessaire de prélèvement sanguin commence à voir le jour depuis ses placards bien remplis, alors que la voix de la jeune fille formule son étrange motivation à assister le chimiste dans son entreprise. Quand bien même les sangles de son siège la retiennent solidement vissée à ce dernier, en limitant considérablement sa capacité à lui donner un coup de main. Et d'ailleurs, pourquoi se proposer de la sorte ? D'un air dubitatif, il finit par lui trouver matière à contribution, le temps de préparer son matériel.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 3871302334455FLOWERS
« Il faut que j'observe votre marque d'Élémentis, celle qui doit être récemment apparue quelque part sur votre corps, sous la forme d'une trace de brulure si mes théories s'avèrent être exactes... Vous comprendrez donc que je préfère compter sur votre coopération, plutôt que d'avoir à retirer vos vêtements pour la retrouver moi-même. »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptyDim 13 Sep - 19:41


Le petit chimiste et la sorcière
Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 325885barre20separation
"Laboratoire. Même quand on ne trouve rien, on renifle l’odeur de la vérité qui se cache." Jean Rostand


Je ne vais mentir à personne, ça fait à peine deux minutes que je suis assise sur ma chaise et je m'ennuie déjà... Donc je préfère proposer mon aide, je ne pense pas être la meilleure assistante, je suis mieux pour aller chercher des dossiers, les classer ou aider Mia avec le peu de connaissances que j'ai mais dès que ça touche à la science mon cerveau se met sur off. Je crois que je suis en train de le déranger pendant qu'il bosse parce que je le surprend avec ma question ; bah quoi ? J'ai bien été l'otage d'un tueur en série et je lui ai fait des crêpes alors un petit chimiste je peux peut-être l'aider à ranger ses papiers.

En fait, je ne sais même pas pourquoi je suis là. Si j'ai bien compris, mon pouvoir d'Elementis l'intéresse pourtant je ne comprend pas pourquoi ça tombe sur moi vu qu'apparemment il arrive à maîtriser les ombres... Enfin de ce que j'ai cru voir. Personnellement, mon ombre ne m'a jamais fait de truc comme ça mais c'est peut-être quelque chose de normal pour les personnes nées ici ? Ou alors c'est qu'il maîtrise un pouvoir, si c'est le cas pourquoi est-ce qu'il ne fait pas ses expériences sur lui-même ?

- Il faut que j'observe votre marque d'Élémentis, celle qui doit être récemment apparue quelque part sur votre corps, sous la forme d'une trace de brûlure si mes théories s'avèrent être exactes... Vous comprendrez donc que je préfère compter sur votre coopération, plutôt que d'avoir à retirer vos vêtements pour la retrouver moi-même

HEIN ?! Il n'est pas si mignon et si gentil que ça finalement le petit chimiste, je ne vais quand même pas retirer mes vêtements devant lui pour qu'il puisse me regarder sur tous les angles. Ah non non, là je ne suis pas d'accord ! Et puis d'abord les seules marques de brûlures que j'ai c'est sur la main, je n'en ai vu nul part ailleurs. Je ne sais même pas de quoi il me parle en vrai, il faudra que je demande à Arias la prochaine fois que je le vois, peut-être qu'il en a une lui aussi ? Légèrement mal à l'aise, je décide de reprendre la parole pour lui expliquer la situation.

- Et bien... C'est que... Je n'ai pas de marque.

Et comme je m'y attend il ne me croit pas... Mais je ne veux pas terminer en sous-vêtements devant lui ! Je tire une première fois sur les attaches pour voir qu'elles ne me permettent pas de faire grand chose, c'est normal en même temps. Là d'un coup je regrette de l'avoir prit dans mes bras et de lui avoir fait un petit bisou, en fait je préférais même l'interrogatoire de l'inspecteur Walker ! Lui au moins ne voulait pas que je termine nue dans la salle. Avalant de travers je tente tant bien que mal d'expliquer la situation même si je sens que c'est peine perdue.

- Ecoutez, croyez-moi je n'ai pas obtenu ce pouvoir en entrant chez les Elementis ! C'est un homme dans la forêt qui me l'a donné, j'en ai pour 5 mois et une fois écoulés je ne pourrais plus maîtriser le feu ! Les seules marques de brûlures que j'ai sur moi se trouvent sur les mains lorsque je tente d'invoquer le feu.

Mais rien n'y fait ! Il continue d'avancer avec sa paire de ciseaux en main, pour la première fois je tente de me débattre pour éviter qu'il découpe mes vêtements. De un, parce que je ne veux pas ! Parce que ça ne se fait pas et de deux parce que c'est j'y tiens à cette robe ! Lorsqu'il commence à découper le haut de ma robe je commence à paniquer, au bord des larmes et dans ce genre de moment je ne contrôle plus rien et le feu se déclenche tout seul.

Le petit chimiste fait un bon en arrière en voyant les flammes sortirent de mes mains et commencer à brûler mon poignet ainsi que les bracelets en cuir qui me retiennent. Secouant mes mains dans tous les sens pour arrêter le feu le plus vite possible je me relève aussitôt pour faire un pas en direction du chimiste en m'excusant de cet incident, je jure que je ne voulais pas faire ça... Maiiis, c'est de sa faute aussi ! Il a voulu découper ma robe et me mettre nue devant tout son matériel scientifique et ça... Je ne veux pas !

Voyant qu'il flippe légèrement lorsque je fais quelques pas en sa direction, je me recule pour m'asseoir de nouveau sur la chaise et poser mes bras sur les accoudoirs, comme avant... J'aurais pu sortir d'ici maintenant que je suis libre mais je sais que je vais avoir de graves soucis avec le gouvernement et puis je n'arriverais pas à me retrouver dans ce bâtiment, en moins de deux secondes ils vont réussir à me rattraper. Je ne suis pas non plus une folle qui a développé le syndrome de Stockholm mais je veux simplement qu'il ne touche pas à mes vêtements et l'aider dans ses recherches... J'suis sûre qu'il n'est pas méchant au fond.

- Je suis vraiment désolée, je ne voulais pas... Mais... Mais il se passe ça dès que je commence à paniquer ou que je suis en colère, je ne voulais pas vous faire de mal !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptyVen 18 Sep - 18:37


Le petit chimiste et la sorcière

Dépouiller une femme de ses vêtements sans son consentement n'est, assurément, pas digne d'un gentleman. Wilson s'en remettait donc à la pudeur de celle qui était retenue sur sa chaise pour passer aux aveux le plus tôt possible, histoire de ne pas s'attarder inutilement sur la fouille corporelle. La réponse ne l'étonne qu'à moitié, alors qu'il passait déjà une main dans le désordre de son tiroir afin d'en sortir sa paire de ciseaux. Feindre l'ignorance ou soutenir mordicus qu'aucune marque atypique ne couvrait une zone aléatoire de son corps, on lui avait fait le coup à chaque fois. Que diable craignait-on ? Qu'il prévoit de découper proprement le morceau de peau altérée, pour le coincer ensuite entre les pages d'un gros bouquin comme les feuilles de l'automne ? La science n'a certes pas de limites, mais son estomac en revanche...

Une belle histoire à dormir debout lui est desservie tandis qu'il approchait de la vilaine menteuse, passablement ennuyé d'être pris à ce point pour un imbécile. Il fallait malgré tout lui reconnaître une certaine dose d'imagination pour aller inventer des bons hommes dans la forêt, bénissant les randonneurs d'un élément et ce pour une durée déterminée. Ce que cela apporte d'abreuver la jeunesse de contes ridicules ! Tant pis s'il devra couper à travers les vêtements d'une jeune fille fort déraisonnable pour arriver à ses fins. Ciseaux en main, le scientifique à cornes entame donc la robe en commençant par le haut, sourd aux plaintes affolées de sa propriétaire. Le buste bientôt dévoilé, il ne lui resterait plus qu'à retirer le tissu et à trouver la localisation de cette fichue marque, épargnant avec un peu de chance la partie inférieure à découper. Mais il n'eût le temps de prolonger l'échancrure de la tenue avant de sentir une vive chaleur.

Les flammes qui venaient de se déclencher des mains du sujet firent décoller le petit Higgsbury d'au moins deux mètres en arrière. Elle avait essayé de le rôtir ! Non, son feu avait surtout eu pour effet de brûler les sangles autour de ses poignets, puisqu'elle se tenait désormais debout, prête à le réduire en cendres. Reculant près de la porte au moment où la rebelle approchait, la main dans son dos placée au-dessus de la poignée afin d'appeler du renfort dès la première petite étincelle aperçue, c'est pourtant avec surprise qu'il la voit finalement se rasseoir sur le siège dont elle venait de se libérer. Pire encore, la jeune fille présenta ses excuses, justifiant l'émotivité derrière la manifestation de son feu au lieu d'une tentative éhontée de cuire le scientifique. Décontenancé, il l'était, en particulier devant l'air sincère que la pyromane semblait afficher tout en expliquant son geste.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 282583tumblrinlinenhlagxhfWm1sq99kj


« D'accord, alors... faisons en sorte que cela ne se reproduise jamais. »

Pour soulager son pauvre cœur tout d'abord, et peut-être aussi pour éviter de voir son laboratoire partir en fumée. Il s'accorde donc à ne pas actionner la poignée de la porte pour l'instant, bien qu'il lui faille encore quelques secondes avant d'oser revenir au niveau de la chaise abîmée, se penchant sur le sol pour récupérer sa paire de ciseaux dans la foulée. Manipulant nerveusement cette dernière dans ses mains, il constate notamment que la jeune fille avait repris sa position d'origine, les bras posés sur les accoudoirs même en l'absence d'attaches. Étrange... décidément très étrange.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 610244scientistnotateacherbyzombidjd6f4z6cFLOWERS

« Vous êtes bien la première personne à ne pas tenter de m'assassiner volontairement. Et à vous rasseoir de votre plein gré au lieu de fuir. »

Autant dire que les visites dans son bureau étaient très rarement de courtoisie, ce qui expliquait les différents recours à disposition du chercheur pour faire avancer ses recherches. Se rendre directement en cellule, si possible après que le détenu ait été "corrigé", réduisait entre autres les risques de révolte contre sa personne ou l'intégrité de son laboratoire. Ici ou ailleurs, on navigue toujours sur la même constante : personne n'est ravi d'avoir affaire à lui, le fait de se retrouver attaché et soumis à différents tests n'étant pas l'expérience la plus agréable qui soit lorsqu'on effectue un séjour entre les mains du Gouvernement. Alors effectivement, se confronter à un cobaye aussi accommodant a de quoi le surprendre. Peut-il croire à ses histoires pour autant ? Formuler des mensonges aussi élaborés dans la panique est assez compliqué. Mais l'éventualité soulevée par ses paroles bouscule sévèrement le petit Wilson, alors qu'il se met à faire un récapitulatif.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 8206476868453FLOWERS
« Un homme seul vous aurait donc accordé l'élément du feu, pour une courte durée de surcroît, et non le Conclave Élémentis ? Impossible... le secret des pouvoirs est jalousement gardé par chaque Famille depuis des siècles, je sais de quoi je parle. Et vous me dites que quelqu'un les distribue en pleine forêt comme des petits pains ?... Non, non ça ne va pas du tout. C'est... »

Reconnaître que quelqu'un a réussi là où lui-même continue d'échouer ? Il n'irait certainement pas jusqu'à prétendre avoir la science infuse et être le seul à en disposer, ce serait la preuve d'une grande arrogance, trop grande pour être contenue dans un si petit être. Toutefois, il pouvait se permettre d'estimer avoir en sa possession bien plus de moyens qu'une espèce d'ermite de la forêt pour progresser, avec une puissante institution derrière lui qui soutient ses recherches sur de nombreux plans. Alors comment ? Telle est la question, celle que le scientifique soumet aussitôt à l'unique témoin de cet exploit avec une mine résolue.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 926848tumblrnbjclgge3b1siaenzo6500bygentlemanscientistd7zzgkaFLOWERS


« Comment s'y prend-t-il ? Répondez-moi, j'ai besoin de le savoir ! »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptyDim 20 Sep - 18:58


Le petit chimiste et la sorcière
Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 325885barre20separation
"Laboratoire. Même quand on ne trouve rien, on renifle l’odeur de la vérité qui se cache." Jean Rostand


- D'accord, alors... faisons en sorte que cela ne se reproduise jamais.

Et bien ne découpez plus mes vêtements pour commencer, je pense que ce serait une bon début pour que j'arrête de paniquer, parce que sinon je me sens bien ici ; beaucoup mieux que dans la salle d'interrogatoire. J'hoche quand même vivement la tête pour lui faire comprendre que cet incident se reproduira plus et qu'il n'a pas à s'inquiéter pour sa vie ; c'est d'ailleurs avec une certaine peur qu'il revient chercher sa paire de ciseau tombée non loin de mes pieds. Et moi, j'attend patiemment les bras posés sur l'accoudoir même si les sangles n'y sont plus.

- Vous êtes bien la première personne à ne pas tenter de m'assassiner volontairement. Et à vous rasseoir de votre plein gré au lieu de fuir.

- Pourquoi est-ce que je voudrais vous assassiner ? Vous n'êtes pas méchant, c'est juste que j'ai paniqué...


Autant lui dire la vérité, mon attention n'a jamais été de le tuer pour pouvoir m'enfuir ensuite d'ici, surtout que je ne pourrais pas avec le garde qui attend devant la porte. Je fais doucement un geste pour retenir le haut de ma robe qui a été découpée par cette paire de ciseaux venue des enfers, j'aimerais bien aller en chercher une chez moi mais il ne voudra pas me laisser sortir d'ici et rien qu'à voir le personnage ça m'étonnerait fortement qu'il porte des robes... Peut-être que si je lui demande, je vais avoir la chance de pouvoir porter une blouse de chimiste ? Haaan, trop la classe ; avec mon nom gravé dessus... Professeur Fey.

- Un homme seul vous aurait donc accordé l'élément du feu, pour une courte durée de surcroît, et non le Conclave Élémentis ? Impossible... le secret des pouvoirs est jalousement gardé par chaque Famille depuis des siècles, je sais de quoi je parle. Et vous me dites que quelqu'un les distribue en pleine forêt comme des petits pains ?... Non, non ça ne va pas du tout. C'est...

J'hoche la tête pour lui faire comprendre qu'il a raison sur toute la ligne, enfin pour ce qui est des Familles et des Conclaves je ne sais pas trop... Vu que je ne suis entrée dans aucune Famille, je ne sais pas trop comment elles fonctionnent et il doit mieux s'y connaître que moi. Mais pour tout ce qui est du reste, il a très bien comprit ! Formulé de la sorte, ça fait extrêmement bizarre et insensé pourtant c'est vrai, je n'ai pas de marque et il m'a très bien précisé que j'aurais le feu durant 5 mois, maintenant 4 mais pas toute la vie. Encore heureux, sinon je n'aurais jamais accepté !

Pourtant, je ne sais pas pourquoi mais cette situation a l'air de le déranger... Est-ce que lui aussi travaille sur ces marques et le pouvoir des Familles ? Si c'est le cas, je peux comprendre que ça le vexe qu'un homme puisse donner un pouvoir sans passer par la magie des Familles. Mais là, c'est un truc que je ne maîtrise en rien du tout ; déjà que je n'y croyais pas quand on me disait que des personnes pouvaient contrôler des animaux en ayant leur capacité et que d'autres pouvaient contrôler des éléments... Faut avouer quand même que c'est très irréaliste.

- Comment s'y prend-t-il ? Répondez-moi, j'ai besoin de le savoir !

Alors là c'est une bonne question... Je n'en ai strictement aucune idée, j'ai juste signer sur un bout de papier et j'ai eu mon pouvoir, il a dû avoir des trucs autour mais je ne m'en souviens pas du tout, peut-être que le papier est magique ? J'hausse les épaules avec une petite mine désolée, je ne lui serais d'aucune utilité là-dedans mais après tout je peux toujours tenter de lui dire ce que je sais, qui sait il va peut-être comprendre des choses que je trouvais insignifiantes.

- Hum... Je ne sais pas trop, il m'a raconté la légende d'une femme qui maîtrisait le feu et qui avait tout fait pour protéger son compagnon qui maîtrisait un lion. Ensuite, il m'a proposé d'avoir le feu durant une durée limitée en échange d'un service... J'ai juste eu besoin de signer sur un bout de papiers et ensuite c'était bon.

Voilà pour la petite anecdote, est-ce que ça va l'aider dans ses recherches ? Je ne pense pas mais qui sait, il est certainement plus intelligent que moi et pourra comprendre plus de choses. Je me racle la gorge, légèrement mal à l'aise de cette situation je ne sais pas ce qu'il va faire de moi, je ne sais pas si je vais continuer d'être son cobaye ou si je vais l'aider voire même si je vais pouvoir partir d'ici... En tout cas, il me faut à tout prix quelque chose, j'ose donc prendre l'initiative de lancer un sujet qui n'a rien à voir avec cette histoire de pouvoir avec une toute petite voix.

- Dîtes... Est-ce que vous auriez des vêtements de rechange ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptyMer 14 Oct - 18:54


Le petit chimiste et la sorcière

Aussi difficile que cela pouvait être de le reconnaître, l'intervention de la magie, ancestrale mais ô combien offensante en de nombreux points pour son esprit rationnel de scientifique, représentait pourtant une part importante lors de la cérémonie d'obtention d'un élément, et sans doute en était-il de même du côté des Domae. Ce qui ne l'empêchait pas de s'accrocher à son objectif d'avoir ce don surnaturel à portée de main, de rivaliser ainsi avec la puissance du Conclave de son ancienne Famille. Et si cet étrange individu de la forêt était en réalité un ancien roi Élémentis ? Cette hypothèse pourrait expliquer tout le savoir caché derrière la maîtrise des pouvoirs et leur attribution à autrui. Toutefois, les explications fournies peu après par la jeune fille ne confirment pas vraiment ses suppositions premières. Elles auraient même tendance à rendre la nature du rite plus flou que jamais : outre ce récit épique dont l'utilité profonde était encore à prouver, la procédure assez particulière de ce personnage faisait naître davantage d'interrogations qu'elle n'en élucidait.

Le petit Higgsbury croisa les bras avant de prendre son menton entre ses doigts, se taraudant avec les nouvelles informations réunies, ou plutôt leur maigre quantité. Tant de détails qui lui manquaient pour reconstituer ce puzzle. Pour commencer, la méthode, plus commerciale qu'autre chose, s'éloigne suffisamment de celle mise en pratique par le Conclave Élémentis pour les laver de tout soupçon. Un service, une signature sur un morceau de papier ? Cet individu gagnerait donc sa vie dans l'échange de pouvoirs contre différentes formes de rémunération. C'en était presque insultant. Visiblement ennuyé par les répercussions d'un tel marché noir dans la ville, sans oublier toutes les zones d'ombres qui demeuraient autour de ces transactions, la timide requête de la brunette mit un temps à détendre ses traits contrariés. Un regard curieux détaché du vide pour se lever sur son sujet, Wilson se souvient alors de l'état dans lequel ses ciseaux avaient laissé la robe qu'elle ne voulait retirer de son plein gré, forcée à retenir ensemble les deux pans au niveau de son buste afin de ne pas le dévoiler.

Comme rappelé à l'ordre, le petit chercheur se met à parcourir la pièce des yeux, avant de se diriger vers le porte-manteau d'où il décroche son sarrau. À défaut d'avoir d'autres vêtements à disposition, et n'étant elle-même pas très grande, il n'y a pas de raison pour qu'elle le craque en l'enfilant. Il lui rapporte donc la blouse, bredouillant des excuses pour cet oubli de sa part. Un souci de réglé, mais tant d'autres encore en suspend, le scientifique commence par revenir devant son bureau à la recherche d'un carnet et d'un stylo. Après avoir arraché les pages déjà griffonnées, il vient tendre le tout à son cobaye toujours assise sur sa chaise abîmée. Des attaches en métal seraient certainement à envisager pour la prochaine fois. Il rangea cette remarque au chaud dans un coin de son esprit, puis éclaira son interlocutrice sur sa nouvelle tâche à accomplir.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 380501tumblrmrsdimgxtg1s5nosbo1500bygoddamedd6jd3ukFLOWERS
« Je vais vous demander de bien vouloir noter là-dessus tout ce qui vous revient en mémoire concernant le jour de l'échange. Le physique de cet homme, le papier qu'il vous a fait signer, ce que vous avez ressenti une fois l'élément accordé, rien ne doit être omis. Il me faut un maximum d'informations. »

Principalement pour ne pas avoir à aller lui-même dans la foret à sa rencontre. Pour rien au monde il n'y remettrait un jour les pieds, d'où l'intérêt de collecter le plus de détails sur le déroulement de cet échange, par rapport à celui dont il se remémorait au QG des Élémentis. Tandis qu'elle s'affairait à sa besogne, Wilson en profitait pour faire un peu de place dans le désordre régnant sur son bureau pour préparer son matériel. Si son pouvoir était effectivement temporaire, il y avait des chances pour que les résultats d'examens effectués après disparition de sa maîtrise divergent de ceux qu'il s’apprêtait à faire aujourd'hui. Jamais encore il n'avait eu l'occasion d'analyser les prélèvements d'un même individu avant et après qu'on lui ai fait don d'une capacité. Raison de plus pour ne pas la laisser passer sous son nez.

Une seringue, un coton et du produit dans les mains, le petit Wil finit par revenir auprès de son sujet et s'étonne lui-même de demander le choix du bras de cette dernière à prélever. Se postant ensuite du côté indiqué, il remonte la manche, serre un élastique autour du bras, puis désinfecte préalablement le creux du coude avant de piquer, priant mentalement pour que la sensation n'aille pas déclencher de réaction enflammée. Fort heureusement la prise de sang se déroule sans trop d'encombres et une fois le flacon rempli, l'apprenti infirmier laisse un sparadrap sur la piqûre et va ranger son prélèvement. À noter que ce n'est pas tous les jours que l'effort de poser un pansement était fait. Ses intentions futures sont quant elles mises sur le tapis, bien qu'il n'en ait encore fini avec elle.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 4296267867825FLOWERS

« Combien de temps vous reste-t-il avant que le contrat prenne fin ? J'aimerais pouvoir refaire des analyses une fois votre maîtrise retirée. »

Selon ce qu'il adviendra d'elle lorsque son cas sera remis entre les mains de la police, il n'aurait de toute manière pas grand mal à obtenir ce dont il a besoin. Un tas de paperasse à remplir et le tour était joué, la prison n'est après tout que peu concernée par le confort de ses condamnés. Pas facile pour une aussi jeune fille que de devoir s'accommoder à la vie carcérale, pour deux meurtres qui, au vu de son contrôle approximatif du feu, étaient vraisemblablement accidentels. Rien d'étonnant à ce qu'il l'ait trouvé en larmes au moment d'interrompre le travail de l'inspecteur Walker. Quand le passage se remet à défiler dans sa tête, Wilson ne peut s'empêcher de demander, tout en apportant un petit récipient en plastique afin de récolter la salive de l'adolescente :

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 823258dontstarvemidnightsnackbyzombidjd6434o7FLOWERS
« Dites... qu'est-ce qui arriverait si vous entriez dans les détails de ce pacte ? J'ai cru comprendre en rentrant dans la salle d'interrogatoire qu'il vous était impossible d'en parler. »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptySam 24 Oct - 18:30


Le petit chimiste et la sorcière
Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 325885barre20separation
"Laboratoire. Même quand on ne trouve rien, on renifle l’odeur de la vérité qui se cache." Jean Rostand


- Dîtes... Est-ce que vous auriez des vêtements de rechange ?

Je suis très mal à l'aise et je me sens vraiment très idiote à poser cette question mais je me sens encore plus mal d'être dans cette tenue. Le petit chimiste parcours la pièce des yeux avant de décrocher le sarrau de son porte-manteau, je fais de mon mieux pour être le plus rapide dans mon changement et m'assois de nouveau sur la chaise abîmée, n'osant pas trop prendre de liberté par rapport à ce que je pouvais faire ou pas. Puis je remarque le professeur s'avancer vers moi pour me tendre une feuille blanche ainsi qu'un stylo ; sur le coup je ne comprend pas trop... Il veut mes coordonnées ?

- Je vais vous demander de bien vouloir noter là-dessus tout ce qui vous revient en mémoire concernant le jour de l'échange. Le physique de cet homme, le papier qu'il vous a fait signer, ce que vous avez ressenti une fois l'élément accordé, rien ne doit être omis. Il me faut un maximum d'informations.

J'hoche la tête mais je me retrouve face à un immense dilemme... La Plume m'a dit que si je donnais trop d'informations, je pourrais mourir, il ne m'a pas expliqué comment il le saurait mais il m'a paru très sérieux lorsqu'il m'a mit en garde. Pour le moment, je préfère donc noter ce que je peux mettre, je commence donc par la sensation de que j'ai ressentis vu que je ne sais pas si je peux parler des contrats et le décrire physiquement... Je ne sais pas, c'est comme si c'était dans un rêve, je n'arriverais pas à le décrire précisément. Tout ce que je me souviens c'est qu'il est très grand.

Je relève la tête au moment où il me demande quel bras il peut piquer, je remarque maintenant l'aiguille en main tandis qu'il attend ma réponse. Je lui tend mon bras droit, étant gauchère je pourrais continuer de répondre à ses questions pendant qu'il me fait sa prise de sang ; je ne sais pas trop à quoi ça va me servir mais il doit bien avoir une raison. J'évite de regarder en direction de la prise de sang, je n'ai jamais aimé ça mais pas au point de faire un caprice, alors je préfère me concentrer sur ce que j'écris.

Alors réfléchissons... J'explique donc la sensation que j'ai ressentis lorsque j'ai obtenu le pouvoir ; je me rappelle que je me suis sentie toute bizarre et j'avais la tête qui tournait. J'avais aussi très mal, je pense que c'est parce que c'est un élément puissant, peut-être que si j'avais eu un élément plus doux ça ne m'aurait pas fait une telle sensation. Je ne sais pas si je suis très claire dans ce que je décris, mais c'était comme si j'avais un poids sur moi ; puis une fois terminé, je commence à décrire l'homme en précisant la première chose dont je me rappelle de lui : Sa taille.

- Combien de temps vous reste-t-il avant que le contrat prenne fin ? J'aimerais pouvoir refaire des analyses une fois votre maîtrise retirée.

Je baisse timidement les yeux, légèrement triste du sort qu'il va m'être réservé dans les prochains jours ou les prochaines semaines... Le procès n'est même pas passé que je sens déjà que je vais rester des années en prison alors que ce n'était qu'un simple accident. J'essuie rapidement d'un revers de la main les larmes qui commencent à couler sur mes joues et répond à sa question avant que je ne craque.

- Il me reste environ 3 mois...

Donc bon, je me doute qu'on se reverra... Les procès ne se font pas en 3 jours et je ne pense pas récolter 2 jours de prison pour homicide involontaire. Bien, maintenant cette information donnée, je repars dans mon papier avec les détails que je pourrais fournir... Je ne sais même pas si je peux décrire le château, le maître de maison, le papier et ce qui est noté dessus ; et je suis encore face à mon dilemme... Qu'est-ce que je peux bien noter ? Ça me terrifie tellement que j'en suis à me ronger l'ongle et trembler la jambe en attendant que quelque chose se passe, j'aimerais bien que ce soit un peu comme un contrôle... Si je prend trop de temps, on me retire la copie de force, tant pis si je n'ai tout écrit.

- Dites... qu'est-ce qui arriverait si vous entriez dans les détails de ce pacte ? J'ai cru comprendre en rentrant dans la salle d'interrogatoire qu'il vous était impossible d'en parler.

- Il m'a dit que si je parlais trop, il me ferait tuer.


Vérité ou mensonge ? Je ne sais pas trop et je n'ai pas envie de tester pour savoir si ses menaces étaient réelles ou simplement pour me faire peur. J'ouvre la bouche pour le laisser faire son prélèvement de salive et décide de lui rendre le papier avec le peu d'informations que j'ai rédigé : les sensations et la taille de La Plume. Je tend le papier en tremblotant tout en espérant qu'il ne m'en veuille pas de ne pas pouvoir en dire plus.

- Je... Je suis désolée du peu d'informations que je peux vous fournir. Mais... J'ai trop peur pour noter le reste...

Je préfère rester positive et me dire que je vais peut-être être déclarée non couple ou alors avoir un non lieux, donc je préfère ne pas trop risquer ma vie en me disant que je vais peut-être avoir un lendemain en dehors de la prison. Un petit sourire triste et désolée afin de lui montrer que j'aurais bien voulu faire plus mais que je ne peux pas.

- Dîtes... Qu'est-ce que vous cherchez exactement ? A quoi ça va servir tout ce que vous m'avez fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] EmptyMar 3 Nov - 0:05


Le petit chimiste et la sorcière

Pour quelles obscures raisons ne pouvait-elle pas apporter de clarifications au sujet de ce pacte, au point de se condamner au cours d'un interrogatoire ? Au lieu d'arranger son cas, et éventuellement réduire la peine encourue dans la foulée, en se montrant d'une clarté absolue avec la police. Il fallait au minimum une menace de mort pour s'enfermer volontairement dans le silence,quitte à en subir les conséquences sous la forme de plusieurs années d'emprisonnement. La jeune fille confirma ses appréhensions peu après. Cet homme comptait peut-être sur des professionnels, voire ses propres capacités, pour faire taire de manière définitive quiconque s'étalerait sur les détails de ses drôles d'affaires ; ou, tout simplement, son pouvoir d'intimidation sur les adolescentes facilement impressionnables. Il y avait bien une façon de vérifier l'authenticité d'une telle menace, sauf que ce n'est pas un risque que Wilson avait envie de courir, pour de multiples raisons et peut-être même par égard pour cette fille.

Une fois son prélèvement salivaire effectué, il récupéra également la feuille qu'elle lui tendit, aux notes peu fournies après un rapide coup d’œil. Elle s'en excusa platement, toujours dans l'ombre de cette épée de Damoclès qui menaçait à tout instant de s'abattre sur le sommet de sa tête. La censure était certes contraignante, mais que faire de mieux, si ce n'est s'en contenter. Il lui faudrait creuser le fond de cette affaire par d'autres moyens, après tout, un individu capable d'accorder les pouvoirs des Familles aux plus offrants devait forcément faire parler de lui, en particulier au sein des clans dont les secrets bafoués se monnayaient à tout va.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 487933dontstarvetherewasatimebyzombidjd665eh1FLOWERS


« Non, non, je comprends. Au vu de la situation, je ne vais pas vous faire prendre plus de risques. »

Le petit scientifique alla ensuite déposer ses biens sur son bureau, se demandant si le Gouvernement ou la police avaient déjà eu vent de cette sombre histoire, coïncidant assez peu avec leur objectif de faire cesser cette influence. Les informations, même limitées, qu'était en mesure de fournir miss Fey pouvaient éventuellement servir à racheter sa cause, ou tout du moins alléger sa peine par le biais d'une coopération en vue de mettre la main sur un plus gros poisson. Qui sait si une protection rapprochée ne lui permettrait pas de s'étaler davantage sur la question. Tandis qu'il s'affairait à la préparation de l'analyse ADN, la jeune fille exprima quelque curiosité quant aux études menées sur ses différents prélèvements.

Malheureusement, le sujet de ses recherches ne pouvait être discuté avec n'importe quelle personne, et encore moins avec celles qui contribuent directement à leur avancée par le biais de dons forcés. En dehors de ses collègues de travail, Wilson ne pouvait s'autoriser à en dévoiler plus que nécessaire. Tant que tout le monde s'en tient aux grandes lignes, il ne s'attire aucun problème. Car on aurait tôt fait de se lancer à sa poursuite si les Familles apprenaient pour ses intérêts principaux, à savoir maîtriser la formule chimique qui accorderait n'importe quelle capacité souhaitée, et décupler ainsi la puissance de l'armée du Gouvernement. Autant de détails et de projets que l'intello à cornes ne peut mentionner, malgré la pointe d'enthousiasme qui l'anime toujours dès qu'il s'agit de ses travaux.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 626829dontstarvedancepartnerbyzombidjd6973kuFLOWERS
« Je ne suis pas autorisé à en parler. Mais pour résumer, mes recherches se concentrent sur les pouvoirs Élémentis et Domae, et dans votre cas particulier où cette capacité n'est que temporaire, le comparatif de vos analyses devraient me faire grandement avancer. »

Recueillir les données d'un grand nombre de pouvoirs est une chose, comparer l'ADN avant et après la disparition d'un élément en est une autre, une opportunité qui ne se représentera pas de sitôt et le mettrait assurément sur la voie pour isoler enfin les molécules responsables de ces aptitudes surhumaines. Quelle sacré veine d'être tombé sur elle en ce jour au commissariat, plutôt qu'un détenu lambda ! En plus de ne pas avoir subi d'agression de sa part, au moment de se libérer de ses liens par des flammes incontrôlables. Si tous les cobayes pouvaient faire preuve d'une telle discipline, ses expériences ne feraient que progresser dans la bonne direction. Ses yeux s'égarèrent à nouveau sur la surface de son dossier, puis se plissèrent sous la réflexion. "Fey", étonnamment, ce nom ne lui avait rien dit sur le moment, pourtant il avait entendu parler de l'avocate de la défense du même nom. Jeune et talentueuse, bien que le chercheur en ait capté des compliments tout autre, un brin vulgaire parfois, de la part des collègues masculins dans les couloirs. Cet arbre généalogique en tête, il essaya de manifester un peu de sympathie pour la situation de l'adolescente.

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] 333168tumblrmn0t80Jshl1romn3oo1500FLOWERS

« Ne seriez-vous pas la petite sœur de Mia Fey, l'avocate ? J'espère qu'elle pourra vous... vous venir en aide, avec cette affaire. »

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty
MessageSujet: Re: Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]   Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le petit chimiste et la sorcière [PV Wilson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-