Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment :
iPhone 13 Pro : où précommander le ...
Voir le deal

Partagez
 

 Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptyJeu 17 Sep - 13:16

Ne cédez pas à la
colère, vengez-vous


Gaara Ishikawa

Bloodyne Chester


Tout était beaucoup trop tranquille pour la nymphe, depuis qu'elle n'avait plus de travail elle ne faisait plus rien, bon de temps en temps elle sortait pour s'amuser la nuit, c'était sa seule et unique occupation désormais, mais tout ceci n'était pas amusant car aucune de ses victimes ne résistaient pas longtemps et ne posaient aucune résistance et cela la déprimait. La petite nymphe était obligé de rester chez son ami Corazon à ne rien faire alors que lui sortait tranquillement. Le côté le plus positif, c'est qu'il lui ramenait tout ce qu'elle voulait, que ça soit nourriture, affaires, distractions, bref, elle avait tout pour être heureuse et pourtant elle ne l'était pas, elle était triste de ne pouvoir rien faire. Toujours dans ce grand manoir, jouer aux échecs, boire des cafés, se défouler dans la salle d'entraînement, au moins elle pouvait se donner à cœur joie et exprimer toute sa puissance avec son élément sans pour autant être entendu grâce à l'élément de son ami qui maîtrise le Son comme ça elle pouvait faire tout le bruit qu'elle désire sans que personne ne l'entende et même si c'était pour protéger la nymphe des autres, c'était surtout pour sa propre tranquillité et ne pas entendre des cris de fureur, des cris de colère provenant de son propre manoir. La petite femme en avait marre de l'isolement, elle voulait sortir et s'amusait comme elle l'avait l'habitude de faire.

Cette journée avait plutôt bien commencer et comme chaque jour, la petite nymphe mangeait et buvait son café tranquillement entrain de lire un livre dans le salon du manoir quand son ami entra afin de lui montrer la toute nouvelle fiche d'avis de recherche d'un confrère, celle de Gaara Ishikawa et le sang de la nymphe ne fit qu'un tour. Elle était quasiment sûre de l'avoir tuer et cette affiche montrait juste qu'elle ne l'avait pas fait et qu'il avait survécu. Une lueur jaune commençait à apparaître autour de la petite femme, mais très vite elle se calma car elle réalisait une chose, quand elle est en colère, son pouvoir est incontrôlable et si elle s'entraînait c'était justement pour éviter ce genre de chose, surtout que cela ne sert à rien de s'énerver, se venger est tellement plus excitant que de se mettre en colère pour rien. La nymphe voulait se venger, oui il fallait que cet homme souffre autant qu'elle avait souffert et pour ça il ne fallait pas s'attaquer directement à la personne, mais à une personne qui lui tient au cœur, exactement comme ce qu'il lui avait fait subir en tuant Hunter, son meilleur ami, et pour ça rien que de mieux que de tuer sa petite amie, cette fameuse Chester qu'elle avait déjà maltraité et qui avait plutôt bien fonctionner, mais ça ne sera pas juste une petite attaque, mais bien un meurtre cette fois-ci.

La petite nymphe demanda une chose à son ami qui est une source d'information sur patte, surtout quand ça concerne les Élémentis et la petite nymphe savait parfaitement que cette fameuse Bloodyne était une Élémentis maîtrisant le vent. La petite femme voulait savoir où se trouvait la copine de Gaara et bien sûr il savait déjà où elle se trouvait, elle ne se cachait pas qu'elle habitait chez Gaara, après tout cela reste une simple Élémentis et Corazon a accès a de très grandes informations chez les Élémentis donc ce ne fut pas difficile pour lui d'obtenir ces informations là. Maintenant il fallait réfléchir à un plan d'action, comment elle pouvait bien agir pour se venger car si la demoiselle se trouve chez le petit chou, c'est qu'il est là également et que les deux vont se protéger et donc il faut qu'elle se prépare à affronter les deux personnes en même temps, mais de son expérience, elle serait sûrement capable de les battre avec une bonne stratégie. Dans tous les cas, niveau expérience la nymphe savait qu'elle avait l'avantage, surtout que le sable du petit chou ne pouvait rien faire à la foudre de la petite femme.

Malgré le fait que Corazon tentait de la convaincre de ne pas le faire à cause du gouvernement toujours à ses trousses, mais rien ne marchait sur la petite femme car voulait se venger et ça rien ne pourrait l'arrêter et son ami le voyait clairement alors il se décida de l'aider, pour la prévenir en cas de problème, mais pas à se battre ou se venger, après tout ce n'est pas un combattant et il n'aime pas tellement la vengeance. Après une petite réflexion, la petite nymphe pensait simplement que la meilleure façon d'agir serait de simplement attaquer après la tombée de la nuit, attaquer dès qu'ils seront endormi et les réveiller avec une belle petite surprise. La suite de la journée fut assez simple et silencieuse dans le manoir, comparé à d'habitude, tout ce qu'elle faisait en fait, c'était affûter ses lames, ses blitz afin d'être sûr qu'ils fassent leur travail. La nuit tombée, la petite nymphe enfila son long manteau noir au dessus de ses sous-vêtements comme elle en a l'habitude, mettant sa capuche et ses armes bien cachées comme elle en a l'habitude. La suite était évidente, c'est que les deux amis sortirent du manoir discrètement pour se rendre à l'appartement de ce fameux petit chou pour trouver les deux personnes qu'elle désirait afin d'accomplir sa grande vengeance, tuer la personne qui reste la plus chère à cet homme, à ce psychopathe qui ne mérite absolument pas le bonheur, qui mérite de connaître la même tristesse, la même rage de perdre un être cher.

Les deux marchèrent à une vitesse normale, très lente pour la nymphe, mais en même temps il fallait que Corazon suive et malheureusement il ne peut pas se déplacer à la vitesse de la foudre comme elle le fait. Arrivé à une distance plutôt raisonnable de l'habitation, l'ami du son restait à l'écart pour laisser son amie continuer son chemin, après tout elle pourrait être prévenu par son ami dès que le gouvernement commencera à arriver en masse. Une chance que la nymphe savait parfaitement où se trouvait l'appartement du petit chou vu qu'elle l'avait déjà visité, enfin du moins elle l'avait déjà vu plusieurs fois. Bien sûr elle ne voulait pas se faire remarquer alors elle monta de manière entièrement naturelle l'immeuble jusqu'à la porte d'entrée de ce genre monsieur Ishikawa qui était bien sûr fermée à clef, mais ce n'était sans compter sans son expertise de blitz chargé en foudre pour ouvrir la serrure avec la plus grande discrétion possible. Désormais il fallait simplement qu'elle trouve la chambre, mais cela devait être simple à trouver et effectivement elle trouva la chambre rapidement où elle pouvait voir deux personnes dans le lit entrain de dormir paisiblement. Pendant un instant elle les trouva presque mignon, vivre comme un petit couple modèle alors qu'en réalité ce ne sont que des monstres, du moins pour l'homme dans le lit.

La petite nymphe se rapprocha tout doucement du lit, du côté de la femme qui s'y trouvait et non du côté du petit chou, après tout elle voulait se venger en tuant la personne qu'il aime et non le tuer lui alors c'était logique de se diriger vers la femme. Cela serait tellement simple de la tuer durant son sommeil, de la tuer pendant que tout le monde dort, mais si cela se passait ainsi, l'Élémentis de Sable ne pourra pas voir la mort de sa petite amie, ni ressentir la peine que la nymphe a dû subir en perdant Hunter. Une fois juste à côté de Bloodyne, la petite femme sortit un blitz, très légèrement chargé de foudre, pas assez pour faire de gros dégâts, même pas des petits dégâts, juste de quoi permettre de rentrer plus facilement dans la chair de ses victimes ou dans le sol pour créer des paratonnerres efficace. D'un geste fluide, la nymphe abaissa son arme en direction du bras de la femme endormie et chose faite, elle la tira violemment au sol, la faisant tomber du lit, la traînant au sol sur une petite distance, juste de quoi être hors de porter de Gaara si jamais il se réveille rapidement et comprend ce qui se passe dans sa propre chambre. Bien sûr elle resta accroché à sa cible nocturne par l'arme, restant donc avec elle, enlevant sa capuche pour montrer à tous son petit visage et sourire d'ange qu'elle aime tant.

- Bonsoir mes amours, je vous ai manqué ? On va bien s'amuser tous les trois cette nuit, direction le septième ciel je vous le garanties !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptyJeu 17 Sep - 21:52

Bonsoir les ennuis Bloodyne Gaara Larxene



Le temps s’écoule tout de même plus vite quand on travaille un peu. Même si les journées sont assez calmes en ce moment. Ce qui n’est pas vraiment pour me déplaire en fin de compte. Au vu des derniers évènements qui ont précédé, j’ai préféré opter pour quelque changement en ce qui concerne mon petit boulot à l’hôtel. Déjà que je n'y aie pas été très présentes et que ce n’est pas ouvert tous les jours pour ma part, c’était une sacrée chance qu’ils acceptent de me retirer mes pauvres petites heures du soir pour les mettre en journées. Pour être honnête, je préfère rentrer à la maison quand il fait encore jour et qu’il y a un minimum de monde encore à l’extérieur, quand pleine nuit. Pas que je sois trouillarde, mais avec tout ce qui passe, j’aimerais éviter de passer l’arme à gauche bêtement. Et puis, ma condition ne me permet pas de forcer plus que ça pour le moment, et ce sera surement encore pire dans les mois à venir, donc tant que je peux encore faire quoique ce soit autant en profité, alors c’est surement mieux ainsi. Quelques petites heures à sortir de la maison et ramener quelque Derlas, pas le grand luxe, mais c’est toujours ça. De plus, être deux à tourner en rond dans l’appartement ce n’est pas forcément au goût de tout le monde.

Les dernières heures s’étant enfin terminées, je passe le relais à l’une de mes collègues, puis récupère mes affaires maintenant que ma journée venait de se finir. Le soleil commençant doucement à ce coucher, j’avais encore largement – du moins à peu près – du temps pour acheter de quoi manger et rentrer. Le genre de repas à moitié fait qu’il suffit simplement de réchauffer, j’assume totalement d’être une flemmarde en ce qui concerne la cuisine. Sauf quand il me prend des envies de faire un effort, ce qui avouons-le est assez rare. Encore plus maintenant que je mélange la plupart des aliments qui ne s’accordent pas la plupart du temps à cause du petit poids. À voir le bon côté des choses de ce détail, c’est que je mange de tout maintenant. Comme quoi tout n’est pas si désagréable.

Après avoir passé vingt bonnes minutes à une caisse pour simplement deux repas chinois, et dix minutes de plus pour faire le trajet qui amène à la maison, j’ai eu l‘impression que ce fut encore plus long que ma journée elle-même. Une fois rentrée, débarrasser de mes affaires, puis avoir salué mon fiancé en lui demandant si sa journée avait été, à la limite, potable, il ne restait plus qu’à faire réchauffer le repas et dîner. Mon degré de fatigue étant assez haut quelque temps après le repas, je n’avais pas vraiment la force de rester plus longtemps éveiller à bavarder, ou même simplement à bouquiner. Donc après une douche, je me suis directement faufilée sous la couette en le laissant vaqué à ses occupations. Littéralement emmitouflé sous la couverture, il ne m’aura pas fallu longtemps avant de sombre dans les bras Morphée la tête la première.

J’étais bien partie pour une nuit entière sans interruption. Si ce n’est jusqu’au moment où une soudaine douleur au niveau du bras me fit sortir de mon état de profond sommeil, si surpris que j’en ai frôlé la crise cardiaque. Et avant que je n’aie le temps de comprendre pourquoi, pensant d’abord à m’être fait mal moi-même en bougeant trop brusquement même si ça me fait bien plus mal qu’un simple déboitage, je me sens tirer à l’extérieur du lit sans aucune once de douceur. Lâchant un petit cri en tombant, ma tête se cogne légèrement contre le sol. Mais pas le temps de me redresser, qu’on me traine déjà au loin sans me laisser le temps de reprendre un peu plus mes esprits. C’est fou comme en l’espace de quelques secondes, j’ai l’impression de m’être transformé en un souffre-douleur, ou alors un jouet qu’on trimballe un peu partout sans vraiment en prendre soin. Tout sauf un réveil en douceur. Levant la tête en direction du responsable de tout ce bazar, maintenant qu’on ne me traine plus au sol comme une vulgaire serpillière, à moitié étaler avec le bras en l’air, je suis partagé entre la stupeur et la colère une fois son visage dévoilé. C’est la dernière personne au monde que j’avais envie de voir en plein milieu de la nuit, à croire que l’un de mes pires cauchemars venait de se réaliser.  

Encore dans le coaltar, et ce, malgré mon réveil bien secouer, passant outre son annonce du programme qu’elle souhaite nous réserver, je vois à présent pourquoi mon bras me fait souffrir et pourquoi c’est bien pire quand j’essaie de me dégager de sa poigne en tirant dessus à mon tour. C’est que je ne tiens pas à rester là est à voir comment elle tient à s’occuper de notre cas. Néanmoins, mon sang ne fait qu’un tour en voyant son petit sourire, le genre de choses sur lequel on ne peut pas se fier quand on a une folle littéralement psychopathe en face de soi, bien loin de mettre à l’aise.
- Tu sais où tu peux te le carré ton septième ciel ? Lâche-moi pétase !


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptySam 19 Sep - 21:24



Journée simple et ordinaire. Comme d'habitude. Sortit une seule fois pour aller faire un tour au QG de la Confrérie afin de vérifier si il y a eu de nouvelles informations intéressantes mais il a rapidement fait demi-tour en constatant qu'il n'y avait rien là-bas. Gaara est donc resté toute la journée dans l'appartement à lire et relire les livres de ses bibliothèques situées dans le salon et sa chambre.

Le Chef des Elementis n'a pas vu la journée passée si bien qu'il est légèrement étonné de voir Bloodyne rentrer, mais en jetant un coup d’œil dehors et voyant la nuit tombée il comprend que Bloodyne vient de terminer le travail et qu'il n'a pas été foutue de faire à manger pour son retour. Il constate avec surprise qu'elle a été commandé chinois, simple coïncidence ou se doutait-elle qu'il n'y aurait rien à manger à son retour ? Il n'ose pas trop s'étendre sur le peu de choses qu'il a fait durant sa journée, ne voulant pas ennuyer sa fiancée qui a l'air de vouloir dormir le plus rapidement possible.

Il la laisse aller prendre une douche en lui précisant qu'il s'occupe de débarrasser et de faire la vaisselle ; Il entend qu'elle est partie dans la chambre, sûrement pour dormir mais Gaara ne va pas la rejoindre tout de suite. Terminant d'abord le livre qu'il a commencé plus tôt dans la journée, c'est aux alentours de deux heures du matin qu'il termine son ouvrage et décide enfin d'aller rejoindre sa fiancée. Mettant son bas de pyjama, il se glisse sous les couvertures pour venir contre Bloodyne et commencer sa nuit.

C'est seulement une heure plus tard qu'il est réveillé par un cri ; Ouvrant les yeux en sursaut, il constate que Bloodyne n'est plus dans le lit et entend du mouvement autour de lui. Ne voulant pas perdre de temps à s'habituer au peu de lumière de présente dans la pièce, Gaara allume la lampe de chevet et constate que sa fiancée est éloignée du lit un poignard enfoncé dans le bras. Remarquant la personne derrière elle, le Chef de la Confrérie sort du lit pour lui faire face tandis que Bloodyne se débat en insultant sa preneuse d'otage au passage.

- Tu viens te venger pour ce que j'ai fait à ton Hunter ? Tu es pitoyable.

Sans attendre une réplique ou geste de sa part, Gaara utilise le sable de sa jarre pour créer des centaines et des centaines de piques de sable ; D'un geste de la main il les lance sur les deux femmes. Deux choix s'offrent à lui, soit Larxene esquive l'attaque et il devra orienter les piques de sable dans une autre direction pour ne pas blesser Bloodyne soit l'ex-Procureur s'occupe de les changer en cristal et là, Gaara ne peut faire aucune intervention.

Comme il s'y attend, Larxene ne perd pas de temps pour esquiver son attaque. D'un geste rapide, Gaara lève le bras en l'air pour changer la direction des piques de sable et les revoit une seconde fois sur l'ex-Procureur. Bloodyne a ainsi la possibilité de se mettre à l'abri mais connaissant son caractère elle voudra sûrement aider son fiancé dans cette bataille ; Elle aussi a des comptes à régler avec l'Elementis de foudre.

- Tu ne peux pas rester tranquille cinq minutes sans m'emmerder Larxene. Te venger ne le ramènera pas, mais je peux t'envoyer le rejoindre si tu préfères, au moins j'aurais enfin la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptySam 19 Sep - 23:42

Ne cédez pas à la
colère, vengez-vous


Gaara Ishikawa

Bloodyne Chester


Le Blitz fendait l'air pour finir sa trajectoire directement dans le bras de sa cible, bien sûr la réaction fut immédiate et tout se passa très vite, vraiment très vite où tout le monde réagit en même temps et pourtant c'était la nymphe qui avait l'avantage car elle au moins elle était réveillée comparé aux deux autres personnes présent dans l'appartement, et surtout dans la chambre à couché, après tout, théoriquement cela sert à dormir donc ce n'était pas étonnant qu'ils dormaient simplement pendant que la nymphe exécutait sa petite vengeance. Dès que l'arme entra dans la chair de la jeune femme avec une assez grande facilité grâce à la foudre, un cri se fit entendre, un cri de douleur. La copine du Roux criait de douleur, mais surtout que cela ne s'arrêtait pas là car la nymphe la traînait au sol, la faisant se cogner avec celui-ci, en même temps la nymphe n'est pas la plus douce des femmes qui existe, après tout, elle aime quand cela est violent, surtout quand c'est elle qui l'ai. Pendant que la nymphe traînait par terre la femme du vent, les cris qu'elle poussait avait fini par réveiller son homme qui se releva très vite, prenant même pas le temps de mettre un haut restant torse nu donc ; un vrai spectacle digne des plus grands films d'horreur pour la nymphe, elle qui déteste tant les hommes, en voir un torse nu est une horreur et cet homme en est l'exemple même, grand et musclé, une horreur quoi. Très vite l'attention de la nymphe retomba sur sa petite otage.

- Tu sais où tu peux te le carré ton septième ciel ? Lâche-moi pétase !
- Tu viens te venger pour ce que j'ai fait à ton Hunter ? Tu es pitoyable.

Malgré le fait que Gaara parlait, l'attention de la nymphe était plus porté sur la femme que la nymphe venait de prendre plus ou moins en otage car son pyjama était tout de même beaucoup plus agréable à l’œil que le Roux. Un magnifique décolleté qui permettait à la jeune femme de voir un très jolie spectacle qui pouvait lui laisser une grande imagination sur ce qu'elle pourrait bien lui faire si jamais elle la laissait en vie, mais bien sûr cela n'arrivera sûrement jamais car cette femme mérite la mort simplement. Mais rien ne lui interdisait de se rincer l’œil un peu avant de se mettre au travail. Malheureusement elle ne put que très peu de temps avoir une vue agréable ou profiter de la sorte car l'homme de la maison ne semblait pas être très heureux d'avoir une visite aussi tardive chez lui et surtout aussi mouvementée. D'un mouvement de bras du jeune homme, du sable commença à sortir de la jarre qui se trouvait dans la pièce.. Une jarre dans une chambre, jolie choix de décoration, on voit ce que ça devient quand c'est un homme qui s'occupe d'une tâche que seul les femmes sont capable de réaliser, créer une pièce magnifique et agréable où il fait bon vivre. Malheureusement le sable commençait à foncer à toute vitesse sur la nymphe, beaucoup de sable lui fonçait dessus, sur elle, mais aussi sur l'otage, il était tout de même prêt à tuer sa femme pour venir à bout de son ange adoré, cet homme est bel et bien fou et c'était ça que la nymphe aimait chez lui, bien la seule chose qu'elle aime chez lui, sa folie. En tout cas la nymphe n'avait que deux solutions avec cette attaque, esquiver ou tout transformer en cristal, mais cela voudrait dire se bloquer avec une femme maîtrisant un élément, et ce n'était pas forcément la meilleure des choses à faire.

Pas le temps de réfléchir, il fallait agir et très vite. La nymphe fit ce qui lui semblait le plus logique pour se trouver toujours dans une situation de supériorité, toujours être la meilleure et supérieur à tous. La première chose qu'elle fit, avant de bouger, c'est d'arracher l'arme qui se trouve dans le bras de la copine de Gaara avec toute la délicatesse qu'on connaît à l'ex-procureur tout en l'accompagnant d'un geste très amical car elle rajouta un coup de pied en plein visage à cette femme afin de la faire dégager tout en lui faisant quelque dégâts histoire de s'amuser. Maintenant qu'elle avait récupéré son arme et qu'elle avait en plus mit un coup à la bonniche de l'appartement car cela ne devait pas être ce psychopathe qui allait faire le ménage, surtout qu'il doit être bien macho. Il ne lui restait plus qu'à esquiver désormais, chose qu'elle fit avec une assez grande facilité en se mouvant plutôt rapidement sur sa gauche et vu que la cible de l'esprit du sable avait disparu, il était obligé de dévier son attaque pour éviter de toucher sa douce femme. Pendant que les pics de sable se plantaient limite dans le plafond, la nymphe elle se trouvait contre le mur, prit au piège dans un certain sens dans une petite chambre en compagnie de deux adversaires qui allaient sûrement vouloir qu'une chose, tuer la jeune femme qui avait décidé de les déranger en pleine nuit, gâchant sûrement leur petit plaisir nocturne.

Gaara continuait d'attaquer verbalement la nymphe furieuse et il faut dire qu'il savait où visé pour que ça fasse mal, mais la nymphe avait déjà tellement libéré de colère qu'il ne lui en restait que très peu, mais cela réussissait tout de même à l'énerver, juste de quoi l'empêcher d'utiliser sa fourberie habituelle le temps qu'elle se calme, ce qui arrivera très vite. Pour le moment il fallait qu'elle bouge, il fallait qu'elle réagisse car les petits pieux de sable continuaient leur trajectoire pour venir s'abattre sur la nymphe. Tout transformer en cristal serait une solution, mais trop simple et surtout le fait que ça soit à l'étroit n'est pas la meilleure solution pour la nymphe afin de se battre alors il n'y avait qu'une seule solution pour être plus tranquille pour se battre. La petite femme donna un coup de poing dans le mur derrière elle, soudain une immense lumière jaune apparu, la lumière caractéristique de la nymphe, et un immense éclair apparu qui eu pour effet de créer l'implosion du mur, faisant exploser ce mur qui ne servait à rien, créant donc un trou béant en plein milieu et bien sûr la nymphe en profita pour s'y faufiler et profitant de la poussière créer pour esquiver le sable qui tombait au sol alors que la femme se trouvait désormais dans une pièce qu'elle reconnue facilement comme étant la cuisine.

Immédiatement la jeune femme eut une idée fabuleuse, profitant toujours de la poussière qui se propageait dans la chambre et très légèrement dans la cuisine, alors il y avait forcément des couteaux avec une lame en métal ce qui était parfait pour une petite attaque amusante. La nymphe commença à créer un champs magnétique dans ses mains pour le balancer contre le mur où était disposé des couteaux qui furent attraper tel un lasso et prit au piège à l'intérieur de ce champs électrique. Tel une furie, le champs électrique partant d'une main passant au-dessus de sa tête pour finir sa course dans l'autre main avec dix couteaux à l'intérieur prêt à être utiliser, prêt à être lancer direction la chambre. Malheureusement il fallait une impulsion pour pouvoir les envoyer tel qu'elle le désirait et pour ça, rien de plus simple pour la nymphe furieuse. La jeune femme souleva la jambe très légèrement afin d'abattre très vite son talon sur le sol afin d'envoyer un courant d'énergie électrique dans le sol jusqu'au mur derrière elle, le remontant pour y dégager une charge similaire que son champs magnétique afin de créer un effet simple, les couteaux allaient être repousser par le nouveau courant et donc se faire projeter avec une immense force en plein de la chambre où se trouvait les deux personnes en pyjama. Les lames volèrent à grande vitesse à travers la poussière qui commençait à retomber, mais bien sûr il fallait se préparer car elle savait très bien que cela n'allait pas suffire alors elle se préparait déjà à bouger en cas d'une attaque de sable ou bien d'un immense courant d'air qui pouvait arriver à grande vitesse également sans prévenir, à l'exemple des couteaux chargés en foudre dans leur direction.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptyDim 20 Sep - 18:52

Bonsoir les ennuis Bloodyne Gaara Larxene



Loin de moi l’idée ainsi que l’envie d’être des plus douces avec elle. Alors forcément l’insulte fuse, même si très honnêtement, il y en avait bien d’autre qui avait très envie de sortir de ma bouche. Mais je n’étais pas vraiment dans une bonne position pour continuer sur cette lancée. Et puis, soudainement tout se déroula très vite. J’avais à peine eu le temps de voir l’attaque de sable se créer que je sentis la violence de l’arme sortir de mon bras, suivi d’un magnifique coup de pied dans le visage qui me fit tomber une nouvelle fois en arrière. Mais je restais au sol, en serrant les dents de ma blessure et me protégeant la tête, le temps qu’il s’occupe d’elle. Je n’avais pas vraiment d’être touché aussi par la même occasion. Mais il n’était pas question qu’il la termine sans moi. Pour une femme qui été aussi cruelle que le diable, c’était une emmerdeuse de première.

Je finis par me relever en entendant le mur se détruire. Là, c’était sur une bonne partie des voisins de l’immeuble allé être réveillé. Mais ce n’était pas vraiment le souci le plus important. Me passant une main sur les lèvres pour virer le filet de sang qui couler à cause de la folle de service, comme si déjà saigner du bras n’était pas suffisant, je me rapprocher de Gaara n’aimant pas se petit calme plat qui s’était installer. La tonne de poussière qui tourner au tour du trou dans le mur empêché de voir ce qu’elle tramait de l’autre côté. Et il y avait tout de peu de chance qu’il est réussi à s’en débarrasser aussi simplement que ça. Donc pas besoin d’être un génie pour comprendre que cela n’envisager rien de bon. J’allai lui demander si ça aller – même si à première vue, j’étais celle qui partait le plus mal en point – quand un bruit qui fendit l’air résonna, j’eus le temps de voir de justesse les couteaux qui se diriger droit sur nous pour le pousser du milieu. Et ainsi les éviter de près. La plupart se plantèrent un peu partout, don certain qui passait par la fenêtre. À vrai dire, je préfère ça, que ce soit dans nos propres corps qui auraient fini embrocher.

Dans tous les cas, il fallait faire quelque chose avant qu’elle n’essaie de nous tuer avec des poêles ainsi que des casseroles. Parce qu’à choisir, je ne sais pas trop ce qui devient le plus dangereux entre ses mains et je n’ai pas vraiment envie d’attendre quoique ce soit pour le savoir. La poussière a fini par entièrement se dissiper, mais je ne suis pas encore tenté de passer ma tête par le trou pour voir ou est sa position exacte. Mais une idée me traverse l’esprit, ça ne sera surement pas efficace pendant une éternité, mais au moins un léger début. Puisque la fenêtre venait de se briser à moitié, c’était suffisant pour faire rentrer un assez gros courant d’air. Le genre qui prenait tout sur son passage est qui allait ensuite écraser la totalité dans le mur. C’est ainsi que le vent de dehors commença à s’intensifier pour ensuite rentrer brusquement dans la chambre, détruisant entièrement la vitre au passage, un peu plus ou un peu moins, ce n’était plus à ça près. Avec les bons gestes de main, le tout se dirigea droit dans la cuisine avec violence, donc si elle était sur le chemin, j’avais une chance sur deux de l’envoyer se cogner quelque part. Mais bon, ce serait trop beau et trop facile surtout. Mais au cas où je recommencée tout de même une seconde fois, histoire d’être de mettre quelque chance de mon côté.
- Si t’a un plan, une suggestion, n’importe quoi je suis preneuse. Parce que ça ne sera pas utile très longtemps.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptyDim 20 Sep - 21:44



- Tu ne peux pas rester tranquille cinq minutes sans m'emmerder Larxene. Te venger ne le ramènera pas, mais je peux t'envoyer le rejoindre si tu préfères, au moins j'aurais enfin la paix.

Comme il s'y attend, Larxene arrive à éviter sa deuxième attaque ; Elle est tellement prévisible que ça en est presque décevant. Pourtant, il n'avait pas prévu le passage où le mur de sa chambre serait détruit par les mains de l'ex-Procureur ; Il ferme les yeux et tousse tandis que la poussière se répand partout dans sa chambre l'empêchant de voir les faits et gestes de Larxene. Il est rassuré de voir Bloodyne à côté de lui même si il se trouve qu'elle n'est pas au meilleure de sa forme à cause de l'Elementis de foudre, il aurait bien voulu lui dire d'aller ailleurs mais elle ne voudra jamais.

L'attention du couple se porte sur un bruit métallique qui se fait entendre de l'autre côté du mur désormais détruit ; Ça ne présage rien de bon. Ils ont juste le temps de se dégager du milieu avant que le couteau ne transperce leurs chairs suivit de près par le reste des ustensiles de cuisines qui se plantent dans le mur et passent même par la fenêtre. Là tout de suite, il n'a pas d'idées et ne sait pas comment faire pour la faire sortir d'ici avant que l'immeuble ne soit détruit ; Gaara reste donc contre le mur, éloigné du trou pour ne pas se faire attaquer de nouveau.

Jetant un regard à sa fiancée, il comprend qu'elle veut utiliser son élément contre Larxene, ce n'est sûrement pas une bonne idée de créer une tempête de vent dans la maison sachant que la Procureur pourrait la remplir d'électricité mais il doit reconnaître qu'il n'a pas d'autres solutions. Le vent se dirige donc avec une certaine violence dans la cuisine, avec une telle force il y a une chance pour qu'elle soit envoyée contre le mur mais ce serait beaucoup trop demandé, c'est donc pour cette raison que Bloodyne recommence le même manège.

- Si t’a un plan, une suggestion, n’importe quoi je suis preneuse. Parce que ça ne sera pas utile très longtemps.


Il n'ose pas jeter un coup d’œil pour voir ce qu'est devenue Larxene à cause du vent mais il a besoin de sortir de cette pièce discrètement. D'un signe de tête, il demande à sa fiancée de recommencer l'opération et il en profite cette fois pour rajouter son grain de sable ; Créant une tempête de sable dans la cuisine, il passe tout près de Bloodyne et lui demande de compter vingt secondes avant de stopper son vent et de rester cacher au cas où l'ex-Procureur en profiterait pour l'attaquer.

La consigne exposée, Gaara ne perd pas de temps pour sortir de la chambre ; L'ouïe et la vue de Larxene étant trop occupées avec la tempête de sable et les ustensiles volants, l'Homme de Sable en profite pour avancer rapidement dans son salon. Elle est désormais encerclée. Il lève les deux bras pour que son sable commence à avancer, les vingt secondes passées, le sable tente d'entourer les chevilles de l'Elementis de foudre afin de l'empêcher de bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptyLun 21 Sep - 16:05

Ne cédez pas à la
colère, vengez-vous


Gaara Ishikawa

Bloodyne Chester


Une bonne petite attaque rempli de foudre, une petite leçon de cuisine que la petite nymphe venait de donner au couple d'amoureux avec les couteaux qui volaient directement dans la chambre, et pourtant c'était évident que cela n'allait pas réussir à faire mouche, malgré le fait de la surprise grâce à l'écran de fumée provoqué par l'explosion du mur qui allait sûrement réveiller tout l'immeuble et alerter le gouvernement, et ça la nymphe le savait parfaitement. Dans tous les cas elle était prête aux attaques du couple d'Élémentis, elle voulait voir de quoi ils étaient capable à deux contre un et pourtant même dans cette mauvaise situation, l'Élémentis de foudre était toujours confiance, elle se sentait toujours au-dessus d'eux, au-dessus du monde entier et capable de battre le vent et le sable réuni, la foudre provient d'un autre monde, un autre monde dont l'ange furieux a été béni, vouée à devenir une déesse. En sachant parfaitement que des couteaux n'allaient pas les tuer, cela en serait presque décevant si c'était le cas, alors elle était déjà prête, prête à se battre et surtout elle avait sorti déjà deux Blitz qu'elle vient de planter, un à droite et un à gauche d'elle en cas d'attaque frontale de sable du petit chou.

Alors que la nymphe s'attendait à recevoir une attaque faite de sable, ce fut une décharge de vent qui vient dans en premier temps balayer l'écran de poussière pour ensuite venir à toute vitesse directement vers la petite nymphe, mais heureusement qu'elle avait créer une petite barrière qui permettra d'encaisser le coup, créant quelque chose qu'elle pourrait encaisser. Le vent eut un contact avec le mur de foudre qu'elle venait de créer et cela n'a pas eu l'effet escompter car elle aurait pensé que le vent aurai continué son chemin, en moins puissant, mais non cela se stoppa entièrement par le mur, mais créant une décharge qui projeta la nymphe contre le mur, pas assez puissant pour lui faire de gros dégâts, mais assez pour la faire se projeter contre le mur, se tapant le dos en premier contre le mur, de quoi la faire souffrir, mais elle se remit sur pied assez vite car elle savait que cela n'allait pas s'arrêter à là, surtout que les Blitz étaient décharger là et qu'ils ne seront plus utile à moins qu'elle remette du courant à l'intérieur. Effectivement, une nouvelle bourrasque de vent fit son entrée, mais cette fois-ci elle était spéciale, elle était différente, sûrement du sable en plus et heureusement que la nymphe savait qu'il y allait avoir une nouvelle attaque car elle s'était déjà planqué à côté de plan de travail avec un blitz chargé de foudre dans le mur derrière elle pour éviter d'être emporter par  un courant d'air aussi puissant.

Le vent s'arrêta très vite et la nymphe vu comme une ouverture, surtout qu'elle avait vu que Gaara tentait de la prendre en sandwich, en même temps c'était la meilleure des stratégies possible, sauf que malheureusement le sable commençait à avancer rapidement au sol en direction des jambes de la petite femme. Elle allait se faire attraper, c'était à la limite, mais heureusement qu'elle avait des bons réflexes qui lui permit de planter un quatrième Blitz au sol, à travers le sable, se plantant au sol, créant un nouveau champs magnétique dans l'appartement qui lui permit de se retrouver avec une grande vitesse contre le mur où elle se cachait il y a quelque secondes, là où le Blitz est planté et d'un coup de pied, le mur eut le même sort que celui de la chambre, il explosa de l'intérieur créant un nouveau champs de fumée permettant à la nymphe de changer de pièce. Ce ne fut pas de pièce, mais d'appartement qu'elle changea car elle tomba dans une chambre où un bébé hurlait avec une femme sur le pas de la porte qui semblait terrifier du spectacle, spectacle qui était caché pour le sable par le fumée de nouveau dans la pièce. Une idée horrible vient lui traverser l'esprit, une idée macabre comme elle seule peut l'imaginer et le faire sans aucun problème. La petite femme se dépêcha pour venir près du berceau du bébé, où sa mère tenta de la stopper mais se fit projeter en arrière, contre le mur de la chambre par un éclair de foudre sortant du sol.

Le bébé en main, alors que l'écran de fumée commençait à tomber, la nymphe se rapprocha avec un grand sourire, commençant à se faire voir, sortant de la fumée avec des petits éclairs qui sortaient comme de sa peau, tournant autour d'elle, une protection de champs magnétique qu'elle s'était amusée à créer à force de planter les blitz et aussi de détruire les murs avec la foudre, tout ceci n'était que pour se créer de l'électricité statistique tout autour d'elle pour se protéger des petits projectiles de sable que Gaara pouvait bien lui envoyer ; heureusement que la nymphe avait plus de dix ans d'expériences, sinon elle ne pourrait pas faire tout ça et être encore en forme, du moins il ne fallait pas que ça reste aussi  intense sinon elle n'allait pas tenir encore très longtemps ainsi, encore deux gros éclairs et après elle ne pourra faire qu'avec sa fourberie habituelle, mais elle savait parfaitement comment exécuter ses projectiles foudroyant pour venir à bout de ses deux adversaires, mais d'abord il fallait s'occuper de Gaara. Dès qu'elle sorti de la fumée, elle devait agir très vite et c'est ce qu'elle faisait. La petite femme lança le bébé qu'elle s'amusait à remplir d'électricité statique, de la foudre à retardement à l'intérieur du corps, heureusement que le corps humain est conductible et surtout une très bonne façon de tuer et piéger une autre personne, en direction de Gaara ; le bébé continuait de pleurer et Gaara devait faire un choix, attraper le bébé pour le sauver ou bien le laisser tomber au sol violemment et du coup le laisser mourir.

Mais elle n'allait pas oublié l'Élémentis de vent, alors dès que le bébé était lancé vers l'esprit du sable, la nymphe leva le bras, lançant son avant-dernier éclair dans la chambre, là où se trouvait la jeune femme depuis la dernière fois, en espérant qu'elle n'avait pas bougé depuis les quelques secondes où elle était dans la chambre de l'autre appartement pour changer de pièce. La foudre n'avait pas pour cible l'Élémentis de vent, mais le plafond juste au-dessus d'elle faisant s'écrouler le plafond dans la chambre, et tout ce qui pouvait bien se trouver dans la pièce juste au-dessus de la chambre commune des Élémentis. Le plafond qui tombe sur l'Élémentis de vent et un bébé piège en direction de Gaara, tout était en place, tout était parfait, il ne manquait plus qu'une chose pour finir le travail, et c'est pourquoi elle gardait son dernier éclair, mais pour le moment ce n'était pas encore bon, surtout que le gouvernement ne devrait plus tarder à arriver à cause de tout ce raffuts, surtout qu'ils sont au courant des pouvoirs de la nymphe. La petite femme garda du coin de l’œil Gaara pour savoir ce qu'il allait faire pendant qu'elle envoyait sa foudre dans la chambre, maintenant il fallait voir ce qui allait se passer, mais la fourberie de la nymphe n'était toujours pas fini, elle était prête à se battre autant de temps qu'il faudra pour réussir à tuer, que ça soit par la foudre ou par éboulement, la fiancée du confrère.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptyLun 21 Sep - 21:09

Bonsoir les ennuis Bloodyne Gaara Larxene



Tant que le résultat été dans notre avantage, j’étais ouverte à toute sorte d’idée pour qu’on puisse ce sortir de là. De préférence vivant, c’était encore mieux. On pourrait passer par la fenêtre briser et s’en fuir. Honnêtement, c’est une solution qui me tente bien, mais sauter d’un immeuble dans le vide est atterrie on ne sait où, non merci. Surtout que je ne suis pas sûr qu’on aurait suffisamment de temps pour passer tous les deux sans se faire chopper avant. Donc ce n’est pas la meilleure des idées qui soit pour le moment.

Pour le moment, il fallait riposter et ma petite attaque pour gagner du temps n’allait pas pouvoir durer éternellement malheureusement. Alors forcément quand il propose une légère solution pour avancer la situation, je n’irais certainement pas dire non. Après avoir rapidement compris ou il voulait en venir avec son idée. Je recommence ma petite tempête tout en comptant vingt seconde mentalement après qu’il est rajouté son sable et qu’il se soit faufilé. À l’abri dans l’angle du mur d’une éventuelle attaque éclaire surprise, j’espère qu’il est suffisamment sûr de lui pour ce qu’il compte faire…

Les vingt secondes étant écoulé, j’arrête avec mon vent pour qu’il puisse utiliser son sable librement. Évitant ainsi que le tout s’envole sous son contrôle. Je me décale un peu en restant contre le mur, passant légèrement la tête pour voir ce qu’il se trame, de ce que je vois, il a l’air de pouvoir prendre l’avantage. J’en profitais donc pour ramasser vite fait deux trois couteaux qui avaient atterri au sol un peu partout au moment du lancement, prenant un léger coup de décharge en même temps dans certain. Mais suffisamment supportable pour les garder en main. À défaut d’avoir une bonne arme sous le coude, je fais avec les moyens du bord. Mais, le soudain bruit d’un nouveau mur qui explose, m’oblige à vite reprendre l’attention sur ce qui se déroule dans la cuisine. C’est qu’elle a décidé d’engloutir tout l’immeuble en fin de compte. De là où j’étais, je pouvais voir qu’elle avait disparu. Encore une fois. À mon goût, elle aimer jouer un peu trop à cache-cache.

Quoiqu’il en soit, j’étais prête à lui envoyer une nouvelle bourrasque droite dessus, ou bien les couteaux directement si elle entrée dans mon champ de vision. Mais à ma grande surprise, je n’entendais que les pleurs d’un bébé. Sans vraiment avoir le temps de comprendre pourquoi, je le vois traverser la pièce, ça a légèrement le temps de me faire mal au cœur avant que je percute l’attaque qui me vient droit dessus, se détournant au dernier moment pour aller ce planté dans le plafond. Je le vois se fissurer dangereusement et soudain une partie explose et s’écroule devant moi avec tout ce qu’il pouvait y avoir dans l’appartement au-dessus, j’avais juste eu le temps de reculer au loin pour éviter de finir aplatit par une baignoire, heureusement vide. Pas question de rester là une seconde de plus à attendre que l’autre moitié du plafond ne m’écrase. Toussant fortement avec toute cette poussière qui m’empêche de voir correctement, j’essaie d’avancer rapidement à l’aveugle hors de la pièce en enjambant tous les débris. Mais au moment où une partie de mon corps arrive à sortir de la chambre en passant par le trou dans le mur, le reste du plafond s’écroule encore et je vois une barre un métal tomber dangereusement vers moi. Je n’ai pas le temps de me dégager de là, que celle-ci s’enfonce dans mon avant-bras déjà blessé, le traversant littéralement pour aller se planter dans le mur dans sa course. Lâchant un cri de douleur, je perds les couteaux aux passages que j’espérais utiliser comme arme. En serrant la mâchoire aussi durement que possible, j’essaie de m’en débarrasser avant que l’autre folle n’en profite, mais, d’une main, je n’arrive pas à m’en débarrasser. J’aimerais demander de l’aide, mais avec toute la poussière qu’il me reste encore devant les yeux, je ne sais pas ou trouve Gaara et encore moins s’il va bien. Mais je n’abandonne pas, j’essaie tout de même de me débarrasser de cette barre. Après tout pour pouvoir bouger, je n’ai pas trente-six solutions.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptyLun 21 Sep - 22:48



Plan échoué. Durant un court instant il a espéré que son attaque fonctionne et qu'elle se retrouve piégée entre le sable et le vent mais l'ex-Procureur profite de l'élément de Gaara pour lancer son arme afin de créer un champ magnétique et se déplacer à la vitesse d'un éclair. Le Chef des Elementis ne sait pas ce qu'elle a prévu de faire mais la couleur jaune a travers la fumée ne le rassure en rien du tout ; Qui sait ce qu'a prévu cette folle ?

Étant privé de sa vue à cause de toute cette fumée, il tente d'utiliser son ouïe au cas où elle en profiterait pour venir attaquer derrière lui mais au lieu de ça, ce sont des pleurs d'enfants qu'il entend. Pas le temps de se poser plus de questions, Larxene n'hésite pas à lancer l'enfant en direction de Gaara sûrement pour occuper son attention ; Sans se poser de questions, il envoi directement le sable sur le bambin afin de créer un tapis de sable. A sa grande surprise, le sable est aussitôt cristallisé. Serrant la mâchoire, il comprend que Larxene l'avait chargé d'électricité ; Désormais privé élément, il allait devoir trouver un moyen de faire sans.

Il tourne la tête en entendant un bruit sourd et remarque que le plafond de la chambre commence dangereusement à tomber ; Faisant un pas vers la pièce, il hurle à Bloodyne de sortir rapidement de là mais il n'a pas le temps de faire quelque chose en plus pour l'aider que le plafond s'écroule déjà. Projeté en arrière, il ne réagit pas tout de suite mais arrive à entendre un cri de sa fiancée, elle est encore en vie mais a besoin d'aide ; Difficilement il se relève et va pour faire un pas en direction de son ancienne chambre.

Les pleurs du bébé le ramènent à la réalité et il se sent piégé, soit le prendre contre lui pour le protéger de l'Elementis de foudre mais perdre un temps précieux pour aider Bloodyne soit aider sa fiancée en dépit du bébé. Ce choix devant être rapidement fait, il s'approche de l'enfant pour le prendre dans ses bras et se prépare à aller aider l'Elementis de vent. Pourtant la scène qui se déroule sous ses yeux le fige littéralement.

Son sang ne fait qu'un tour lorsqu'il voit Larxene près de sa fiancée, ça fait des années qu'il n'est pas rentré dans une telle colère si bien que les grains de sable contenus dans le plâtre des murs commencent à voler dans la pièce tout autour de lui. Gaara lève le bras droit vu que le gauche serre à garder le bébé contre lui ; Il projette l'élément entre les deux femmes, rapprochant les molécules de sable il les fait ensuite grossir afin de créer une pression pour envoyer valser Larxene à plusieurs mètres de sa fiancée.

La colère presque retombée, il se dépêche d'aller la rejoindre pour l'aider à sortir ; Il remarque la barre enfoncée dans sa chair et s'excuse de la douleur qu'il va lui infliger. La pression ayant déjà fait une grosse partie du travail, Gaara a juste besoin de tirer dessus pour retirer cet objet de malheur ; Ça ne lui fait pas plaisir de la faire souffrir de la sorte mais si il ne faisait pas elle se retrouverait coincée. Une fois sortie de cette situation, il se voit dans l'obligation de lui donner le bébé pour s'occuper de Larxene ; Bloodyne est trop blessée et bien trop épuisée pour utiliser son vent contre elle.

Lui aussi d'ailleurs. Il n'en peut plus, il n'a plus de force pour faire une immense attaque mais la colère est toujours là, les grains de sable continuent de voler autour de lui mettant ainsi en garde l'ex-Procureur si une éventuelle attaque lui traverse l'esprit. Il ne peut pas rester sans rien faire, si il avait encore assez de force il l'aurait tuée sur le champ pour en être débarrassé mais ayant déjà du mal à se tenir debout il se retrouve dans l’incapacité de lui faire subir ce sort.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] EmptyMar 22 Sep - 21:22

Ne cédez pas à la
colère, vengez-vous


Gaara Ishikawa

Bloodyne Chester


Larxene venait de rejoindre la pièce où se trouvait Gaara, mais avant qu'il n'eut le temps de rien faire, la nymphe venait de lancer le bébé dans les airs, directement vers Gaara pour le distraire, après tout il n'aura jamais la pensée de laisser crever un pauvre bébé et ça la nymphe le savait, il était devenu trop gentil. Du coup elle pouvait le quitter du regard un moment afin de lancer un éclair là où se trouvait théoriquement sa fiancée, c'est-à-dire dans la chambre afin de toucher le plafond, afin de faire s'écrouler l'immeuble directement sur elle pour l'écraser. Tout se passait bien, l'immeuble commençait à s'écrouler, même plus que c'était prévu donc la nymphe pouvait se tenir au courant de ce qu'il se passait avec le bébé et le Roux pour voir se qu'il allait faire, l'attraper ou bien le sauver avec le sable ? Dans tous les cas il allait être dans un piteux état. Effectivement, comme le pensait la nymphe, il voulait sauver le bébé, chose qu'il fit en utilisant son sable et la réaction ne se fit pas attendre car immédiatement le sable se solidifia en cristal, détruisant absolument tout le sable de cet homme, au moins comme ça il ne pourra absolument pas se battre car de ce que la nymphe avait pu découvrir, c'est qu'il était très bon avec son élément, mais au corps à corps il doit être aussi nul qu'elle, donc elle n'avait rien à craindre, il fallait donc s'occuper de sa fiancée devant lui impuissant, de quoi faire plaisir à la petite diablesse.

Grâce aux champs magnétiques au sol, la nymphe pouvait très rapidement se déplacer, tout en ramassant ses blitz, annulant donc par la même occasion les champs qu'elle avait créé de la sorte, mais au moins elle pouvait récupérée ses quatre armes tout en se retrouvant très vite juste devant la fiancée du Roux qui était réellement empalée contre le mur, impossible pour elle de bouger, mais cela ne suffisait pas à la nymphe furieuse, elle voulait qu'elle meurt et pour ça il fallait continuer de lui porter des coups, des coups puissant ou du moins de quoi lui faire très mal. Pendant que l'esprit du sable s'occupait du bébé chialeur qui apparemment avait survécu en échange du sable de l'Élémentis, la nymphe regardait sa proie avec un grand sourire diabolique pendant qu'elle chargeait de foudre le talon de sa chaussure droite pour venir soulever sa jambe et l'enfoncer directement dans le ventre, talon qui s'enfonça avec une grande facilité grâce à son élément ; c'était un pur plaisir de la voir souffrir sous ses attaques, sous ses pieds, mais ce n'était pas suffisant alors elle s'amusait à tourner le talon dans le ventre de celle-ci pour bien diffuser sa foudre, rien de bien violent qui peut la tuer, mais assez pour la faire souffrir et la faire hurler de douleur pour le plaisir auditif de la petite diablesse.

Le talon toujours enfoncé dans le ventre de la demoiselle bloquée contre le mur, mais cela ne suffisait pas à la nymphe, elle en voulait toujours plus, mais avant de la faire complètement disparaître, elle voulait lui accorder une dernière chose, un petit privilège en somme, un petit cadeau, le baiser de la mort. La nymphe se baissa légèrement donc afin de pouvoir rapprocher ses lèvres du visage de la fiancée du sable afin de pouvoir lui déposer un baiser, un baiser plutôt forcé parce qu'elle résistait, même beaucoup, mais elle reçue tout de même son baiser de la mort de la part de la nymphe, il ne lui restait plus qu'à lui porter le coup de grâce, lui envoyer une immense décharge à l'intérieur du ventre directement grâce à son talon enfoncer dans la chair. C'est bien sûr ce qu'elle comptait faire, il lui fallait juste un peu de temps parce qu'elle avait mit beaucoup de force dans la bataille, même beaucoup trop alors elle avait besoin de temps. Malheureusement son action fut interrompu, quelque chose commençait à apparaître entre les deux femmes, quelque chose de blanc et petit qui semblait vouloir stopper l'action de la petite femme et effectivement cela réussit car sans savoir pouvoir, une sorte de bourrasque se créa provoquer par les particules blancs qui volaient dans les airs qui eut pour effet de faire s'envoler la nymphe, la faisant voler et même traverser la porte de la chambre qui était fermer, la brisant complètement sous le poids et surtout la force de projection, la course de la nymphe se termina, non sans violence dans la baignoire qui se trouvait bizarrement dans la chambre à coucher.

La nymphe eut un peu de mal à se relever, en même temps elle venait de traverser une porte et atterrir dans une baignoire et tout ça elle n'en a pas l'habitude, mais elle pouvait facilement regarder du coup dans la pièce où elle était à l'origine et voir que Gaara était désormais à côté de sa fiancée, et surtout il avait du sable autour de lui, du sable blanc et la nymphe ne savait pas trop d'où il sortait ce sable, mais apparemment il avait gardé une botte secrète en cas de coup dur chez lui, ce qui était tout à son honneur et surtout qui avait le mérite d'avoir prit par surprise la nymphe beaucoup trop confiante. Malgré le fait qu'elle n'en pouvait plus, sa fierté lui disait de continuer de combattre, après tout il restait un éclair qu'elle pouvait utiliser, mais cela provoquera son épuisement complet juste après et pourtant elle était prête à la faire pour les tuer tous les deux, même si elle doit en mourir sous l'effondrement de l'immeuble par la suite. La petite femme commençait donc à sortir de la baignoire quand elle entendit une voix, une voix qu'elle connaissait très bien, c'était celle de Corazon qui lui parlait grâce à son élément afin de prévenir son amie que les soldats du gouvernement commençaient à arriver et qu'il fallait qu'elle parte, et ça très vite sinon elle allait être dans une très mauvaise situation vu qu'il était beaucoup, sûrement une vingtaine de soldat en tout. Même si elle voulait combattre, elle savait très bien qu'elle ne pouvait pas gagner, sa seule solution c'était de fuir cette fois encore, mais la prochaine sera la bonne.
La petite femme sortit entièrement de la baignoire, mais au lieu d'avancer vers les deux Élémentis, elle titubait légèrement en direction de la fenêtre, mais avant de partir elle voulait adresser un dernier mot à ses deux amis.

- Je vous laisse la vie sauve pour cette fois, mais la prochaine fois je ne vous raterai pas !

Aussitôt terminer, la nymphe sauta par la fenêtre en posant une main sur le mur et en lançant un blitz au pied de l'immeuble d'en face afin de se créer un champs magnétique temporaire afin de pouvoir se déplacer très vite et surtout en douceur au sol. Dès qu'elle fut au sol, elle ramassa son arme, mais les soldats étaient déjà là, prêt à tous lui courir après, mais elle n'en avait pas fini avec l'immeuble et voulait se débarrasser des soldats c'est pourquoi elle se concentra une dernière fois afin de pouvoir balancer un éclair, un très puissant éclair directement dans l'immeuble afin de provoquer l'explosion de celui-ci, ils ne seront pas assez d'une vingtaine pour sauver toutes les personnes innocentes présentes à l'intérieur. Malgré tout, cinq soldats continuèrent leur course pour attraper la nymphe qui venait de lancer la destruction d'un immeuble, et heureusement que Corazon était là pour lui indiquer où qu'elle devait se rendre grâce à son pouvoir, sinon les soldats auraient fini par la rattraper ; elle finit par semer ses poursuivants dans les ruelles et surtout jusqu'à Corazon où les deux amis finirent le trajet ensemble, marchant, dans les ruelles, jusqu'au manoir de son ami pour être entièrement à l'abri, mais bien sûr ils discutèrent de ce qu'elle venait de faire, après tout, il ne cautionne pas ce qu'elle fait, mais l'aide car c'est son amie et qu'il l'aime beaucoup. La petite femme avançait un peu plus afin d'être en avance, regardant la lune qui avait prit une petite teinte rouge afin de parler à son ami derrière elle.

- C'est l'être humain qui est à l'origine des notions de bien et de mal. C'est lui qui a imaginé ces termes de moralités. Dieu... Salut... Amour... Lumière... Quel est l'opposé du mot pêché ? L'innocence de la foi ne serait-elle pas la source de tous les pêchés ? Est-ce un pêché d'être sans défense ? C'est à Dieu qu'il faut le demander. L'humain que je suis... est tombé en déchéance...

Sur ces mots, la nymphe tourna de l’œil, elle en pouvait plus, elle était entièrement fatiguée, entièrement vidée d'énergie, tout ce qu'elle voulait s'était dormir, dormir pendant plusieurs jours pour entièrement récupérer de ce qu'elle venait de faire. Tout ce qu'elle ressenti avant de complètement lâcher le mot des mortels pour celui des songes, c'était le fait que quelqu'un la soulevait afin de la transporter, sûrement Corazon qui l'aidait, un véritable ami fidèle, son seul ami, son ami qu'elle ne mérite absolument pas, après tout, ce n'est qu'un ange déchu qui ne mérite rien en ce bas monde et pourtant elle l'avait trouvé, son ange souriant et aimant, son sourire chaleureux qui cachait sûrement plein de souffrance, plein de mystère, chose que la nymphe ignorait. En tout cas, la nymphe allait faire un joli rêve, un joli rêve après ce qu'elle venait de faire, un pur plaisir pour elle, elle était heureuse de ce qu'il venait de se passer, même s'il n'y avait pas de quoi être fier en réalité, mais pour elle c'était une bonne chose qu'est la destruction d'un immeuble et la torture de deux personnes. Un véritable monstre qu'est enfermé à l'intérieur de la nymphe, un humain déchu, un ange revenu des enfers pour le plaisir des petits mortels inférieurs.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty
MessageSujet: Re: Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]   Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne cédez pas à la colère, vengez-vous [PV Bloodyne et Gaara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-