Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -42%
SanDisk Extreme PRO 128 Go
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 

 On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyDim 4 Oct - 17:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Après avoir nourrit et couché les enfants, la demoiselle aux cheveux roses décida d'aller prendre une douche expliquant à Gaea qu'elle devait rencontrer quelqu'un à la chapelle pour obtenir des informations sur le gouvernement ; cette personne lui avait donné rendez-vous à 23h là-bas, endroit calme où personne n'irait les interrompre et tard la nuit car la plupart des soldats et agents du gouvernement étaient chez eux. Logiquement, il ne devrait y avoir aucun problème.

Sortie de la douche, la demoiselle aux cheveux roses s'habilla de vêtements sombres ainsi que d'une veste à capuche ; le temps s'était dégradé et il commençait à pleuvoir dehors, mais la Rose n'allait pas annuler un rendez-vous surtout qu'elle n'avait aucun moyen pour le prévenir et ce n'était pas dans ses habitudes de poser un lapin. L'As partie donc de chez elle vers 22h30, capuche sur la tête en précisant qu'elle avait ses clés et que ça ne servait à rien de l'attendre ; c'est donc sous la pluie torrentielle et contre le vent qu'elle alla au cimetière.

Entrée dans le cimetière, la demoiselle aux cheveux roses ne voyait presque plus rien à cause du peu de lumière présentes en ce lieu et cette pluie n'arrangeait en rien les choses. Kira se dépêcha d'entrer dans la chapelle en ouvrant la porte avec certaine difficulté ; personne à l'horizon. En regardant sa montre, elle remarqua qu'elle avait 10 minutes d'avance ; 10 minutes durant lesquelles elle pourrait espérer sécher sa veste qui était trempée.

Kira retira sa veste et la posa sur un des vieux banc avant de se laisser tomber à côté ; ça faisait presque un an qu'elle n'était pas venue ici, la dernière fois c'était pour rencontrer les autres personnes du Conclave durant l'attaque du gouvernement. La demoiselle patienta dans le froid, toujours personne... Regardant une nouvelle fois sa montre, elle observa qu'il ne restait plus que deux minutes avant que son informateur franchisse les portes, en espérant bien sûr que le temps ne l'avait pas rebuté à venir. Si c'était le cas, la Rose lui ferait bouffer les bancs de la chapelle pour l'avoir forcée à venir pour rien.

15 minutes plus tard, toujours rien. De mauvaise humeur, la jeune femme décida de se lever pour remettre sa veste et partir d'ici, ça ne servait plus à rien de tout façon ; soit il lui était arrivé quelque chose, soit il avait prévenu le gouvernement soit le temps l'avait empêché de venir tout simplement. Préférant éviter les emmerdes, Kira décida qu'il était temps de partir d'ici ; elle s'approcha de la porte qu'elle tenta de pousser pour l'ouvrir mais impossible à cause du vent. L'As recommença plusieurs fois mais en vain, le vent soufflait bien trop fort pour que la porte ne s'ouvre.

Ne cédant pas à la panique, elle regarda d'abord autour d'elle mais à part des fenêtres brisées en hauteur il n'y avait aucun autre moyen de sortir. Kira recommença donc la tentative avec des coups d'épaules ou des coups de pieds mais toujours rien, elle décida donc d'appeler à l'aide même si elle se doutait que personne n'allait venir l'aider... Tout le monde devait être à la maison au chaud et pas dans un cimetière sous la pluie en train de prier les morts ; mais elle tenta quand même ne voulant pas passer le reste de la nuit là-dedans.


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyDim 4 Oct - 20:03


 

L
es deux mains enfoncées dans le manteau gris, les chaussures plongeant dans la boue, aussi droit qu’un piqué malgré le visage qui exprimer plutôt de la tristesse. Tu t’enfichais complètement qu’il soit tard, qu’il pleuve et que le vent presque glaciale te fouette le visage. Tout ça n’avait aucune importance pour toi tant que tu restais poster là à regarder cette tombe face à tes pieds qui éveiller plein de souvenirs à la fois aussi heureux que malheureux. Ce n’était pourtant ni le jour ni la date pour tes visites habituelles. Ce n’était pas non son anniversaire et encore moins le jour de votre rencontre. Non-rien de tout ça.

La raison de ta présence en ce lieu été, on ne peut plus simple. Il s’avère que, quand tu étais encore tranquillement installé chez toi à feuilleter les pages de ton livre avec ennuis il n’y a pas moins de vingt minutes, tu t’es toute suite empressais de prendre ton manteau à la vue du vent violent qui s’écraser contre tes vitres puis-ce que ta première pensée fut portée à sa tombe qui avait une chance de s’abîmer si un arbre ou bien quoique ce soit d’autre rentré en collision avec elle. Bravant la pluie qui te repoussait, jamais tu n’avais couru aussi vite de toute ta vie qu’aujourd’hui. Tout ça pour constater une fois sur place qu’elle n’avait rien. Elle était – et l’ais toujours – indemne. Un grand soulagement pour toi et ton cœur qui s’écrasait à une vitesse folle contre tes tempes. Tu pouvais remercier William d’être venue avant toi et d’avoir limité les dégâts. C’était une chance qu’il sache à quel point ceci pouvait être important pour toi.

C’est comme ça que tu en es venue à rester-là, à la regarder malgré le soulagement, aussi immobile qu’un pantin en laissant le tout t’envahir, choses que tu n’osais faire qu’une fois les barrières du cimetière franchis. Mais tu t’administras une claque mentalement pour revenir sur terre. Tu avais besoin de suivre les jours de visiter que tu t’étais imposais pour ne surtout pas sombrer dans le désespoir. Chacun s’est méthodes, pour toi cela marcher ainsi et c’était très bien depuis des années alors il n’était pas question de changer quoi que ce soit maintenant.

Après un long soupire d’hésitation à remettre de l’ordre dans ton esprit, tu te remis en route sans plus attendre. L’automne été là et tu pouvais le sentir à travers tes habits qui se refroidissaient doucement, les réajustant tout de même pour essayer de te protéger du mieux que possible de cette petite tempête qu’il fallait espérer passagère. Ton pas été tout de même lent, tu ne chercher pas à rattraper William ni même à te dépêcher de rentrer. Trempé pour tremper une fois que c’était fait, ça ne changer pas grand-chose pour la suite de toute façon. Plus tu avançais, plus tu voyais à nouveau la faible silhouette de Will se dessiner dans le faible brouillard, te demandant pourquoi il restait sagement posté devant la chapelle sans bouger d’un pouce. Prenant donc la décision de le rejoindre pour comprendre ce qui l’intriguer autant. À peine à quelque mètre de lui, les appels à l’aide venant de l’autre côté te reviennent aux oreilles, forcément, il n’avait pas dû comprendre grand-chose. Te précipitant vers celle-ci, il fallait prévenir la personne désormais.
« Est-ce que vous m’entendez ?! Reculez-vous de la porte, on va essayer de l’ouvrir »
Sitôt annonces-tu tire dessus de toutes tes forces à l’aide de ton ami. Celle-ci avait l’air d’être légèrement bloquer alors un coup de main malgré que tu pouvais avoir de la force dans les bras n’était certainement pas de refus. A deux elle commençait à bouger lentement et ce en plus du poids que le vent et la pluie rajouté par-dessus. Mais il fallait quand même ce dépêcher puis-ce que le craquement d’un arbre à côté te mis en alerte. S’il écrasait avant d’avoir eu le temps d’aller jusqu’au bout, s’en été foutu autant de toi que de ta bonne action.

La porte étant enfin suffisamment ouverte pour pouvoir y rentrer, tu t’empresses de t’engouffrer à l’intérieur à la recherche de cette voix en détresses, ne sachant pas si elle pouvait être blessée ou non. S’il fallait prodiguer les premiers secours avant de devenir un preux chevalier sauveur de demoiselle. C’est tout ce que tu pouvais assurer, c’est qu’à sa voix, c’était une fille. Mais une simple capuche et des vêtements sombres entrés dans ton champ de vision, ce n’était pas vraiment ce à quoi tu ne t'attendais, mais pourquoi pas. Osant quand même te poser la question du ; et si ce n’était pas un piège… Elle avait l’air d’aller bien, même plus que bien, mais au cas où tu demandais quand même :
« Est-ce que ça va aller, rien de casser ou bien… »
Pas le temps d’aller au bout de ta phrase que tu entends la porte se refermée dangereusement. Tu plonges vers celle-ci tel un héros de bande dessiné en tentant de la maintenir ouverte, mais impossible avec tout ce qui s’acharne dessus. L’arbre continu de craquer et dans un bruit sourd, il se brise et tombe à grande vitesse dans ta direction. Ton petit doigt se coince dans l’entrebâillement de la porte, écarquillant les yeux en serrant la mâchoire, tu fais de ton mieux pour ne pas hurler sous la douleur qui t’envahit si violemment. Mais tu es obligé de tirer pour le récupérer un minimum entier, quitte à dire à dieu à l’oncle et une partie de ta peau. C’est donc d’un coup sec que tu réussis à le retrouver, au moins avec un peu de chance, il n’était pas suffisamment loin pour dire carrément adieu à ton os. Quelque point de suture et ce détail sera régler. Plusieurs gouttes de sang s’enchaînent à tomber au sol, et ce, malgré le mal ce n’est pas le souci le plus embêtant actuellement, mais le fait d’être bloqué par un arbre qui coincé durement la porte et une pluie d’un autre monde qui n’avaient aucune envie de s’arrêter avec la possibilité de créer de plus gros dégâts. Tournant la tête vers les deux qui allait partager la galère pour un temps indéterminé, tu affichais un faible sourire d’excuse avant d’annoncer :
« Bon, et bien, j’espère que personne n’a peur du noir. »

(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyDim 4 Oct - 21:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




La demoiselle aux cheveux roses frappa plusieurs fois contre la porte en demandant de l'aide, que pouvait-elle faire d'autre ? Pourtant, Kira se doutait qu'il n'y aurait personne à cette heure-là, sauf si son mystérieux informateur décidait de faire son apparition ; tapant sa tête plusieurs fois contre la porte, elle se maudit pour avoir accepté l'invitation aussi tard et dans cet endroit. Alors qu'elle pensait que tout espoir était foutu, la jeune femme entendit une voix non loin d'elle lui donnant ainsi un quelconque espoir.

- Est-ce que vous m’entendez ?! Reculez-vous de la porte, on va essayer de l’ouvrir.

Kira recula de quelques pas pour laisser la personne faire, ils étaient au moins deux peut-être qu'avec un peu chance ils pourraient l'aider à sortir d'ici ? Avec un peu de difficulté, la porte s'ouvrit finalement laissant entrer une personne dans la chapelle, son visage lui disait quelque chose mais la Rose n'arrivait pas à se souvenir de son nom ; qu'importe le nom de son sauveur, l'As pourrait enfin sortir d'ici et rentrer chez elle pour allumer un bon feu de cheminée avant d'aller se coucher.

- Est-ce que ça va aller, rien de casser ou bien…

- Attention !


Il arriva de justesse à retenir la porte qui était en train de se fermer et la Rose se précipita pour aller l'aider mais la rafale de vent les empêchèrent de maintenir la porte plus ouverte ; de plus, le bruit d'un arbre qui était en train de se briser retint l'attention de la demoiselle aux cheveux roses puis finalement il tomba sur la porte faisant reculer la jeune femme de quelques pas... Cette fois c'était sûr, ils allaient passer le reste de la nuit ici. Le bon côté des choses, c'était qu'elle avait désormais deux amis pour discuter, en espérant bien sûr qu'elle ne soit pas tomber sur des criminels recherchés ; même si c'était sûrement elle la plus recherchée dans le lot.

Les quelques gouttes de sang qui tombèrent au sol ne manquèrent pas retenir l'attention de la demoiselle aux cheveux roses, il avait dû se blesser en voulant retenir la porte. Prenant une de ses dagues qui était à sa ceinture, elle découpa une partie de son t-shirt, encore un haut qu'elle allait devoir utiliser pour les jours où elle devra faire du bricolage, de la peinture ou autre mais elle faisait avec les moyens de bord. Elle rangea ensuite sa dague tandis qu'il reprenait la parole.

- Bon, et bien, j’espère que personne n’a peur du noir.

- Je pense qu'on n'a pas trop le choix de toute façon...


Elle pensera à acheter un briquet pour ses prochaines sorties nocturnes, au cas où ce genre de problèmes recommenceraient... De toute façon, ils étaient désormais bloqués à cause de l'arbre et surtout à cause de la tempête dehors, alors ça ne servait strictement à rien de recommencer l'opération. Maintenant, ils devaient attendre le retour du calme et seulement à partir de là ils pourraient tenter de pousser la porte pour sortir ou attendre le lendemain pour appeler à l'aide en espérant que les gens de ville soient matinale pour aller prier.

La demoiselle aux cheveux roses s'approcha donc de la personne qui avait tenté de l'aider pour le soigner ; elle lui demanda de lui donner sa main pour qu'elle puisse au moins stopper la sortie du sang. Il la lui donna et Kira ne perdit pas de temps pour entourer le bout de tissu autour de son petit doigt, si elle avait prit sa trousse de secours, elle aurait prit soin de désinfecter et aurait utiliser des des compresses désinfectée et tout le bordel mais là c'était impossible... A part des dagues sous la main, elle n'avait rien de plus.

- Merci d'être venus à mon secours, même si maintenant vous vous retrouvez bloqués ici à cause de moi...

Finalement, si elle était restée sur son idée première, ne pas appeler parce qu'il n'y avait personne dans ce cimetière ils ne seraient pas enfermés avec elle. Mais maintenant que c'était fait, il fallait avec ; la demoiselle aux cheveux roses ne pouvait pas revenir en arrière. Kira prit une nouvelle fois sa dague pour découper une petite partie du tissu en deux et ainsi pouvoir faire un nœud afin qu'il ne soit pas obligé d'appuyer dessus tout le temps ; une fois terminé, elle rangea de nouveau arme.

- Au fait, je pense que des présentations s'imposent vu que l'on va passer une bonne partie de la nuit tous les trois, je m'appelle Kira.


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyLun 5 Oct - 1:17


 

I
l n’y a pas de meilleures façons que celle-ci pour dire autrement que « nous sommes dans la merde ». Au moins, c’était dit de la manier la plus délicate qui soit, et ce, malgré ton faible sourire pour tenter de mettre à l’aise. Ce qui n’était surement pas gagner, mais commençais à paniquer n’allait certainement pas aider en quoi que ce soit. D’ailleurs quelque seconde de bug te parvenais à la fois parce que la demoiselle déchirait quelque bout de son vêtement pour t’obliger à te laisser soigner, ce que tu ne refusais pas vraiment même si cela t’embêter elle aurait pu prendre tes propres habits pour ça, mais aussi parce que tu percutais que William été rentrait en douce avec toi. Enfin, tu l’avais déjà capté mais pas réellement, mais tu pensée que cette idiot aurait un minimum de jugeote au cas où qu’il faille prévenir quelqu’un si ce genre d’incident arrivé. Malheureusement, ce n’était pas le cas. D’un autre côté, c’était surement mieux de le savoir avec toi que de l’imaginer coincé ou non sous cet arbre de malheur. Un seul blesser avait de quoi suffire entièrement pour l’instant.

Quoi qu’il en soit tu ne bronches pas quand elle te soigne, enfin, c’est bien vite dit. Puis-ce qu’un simple bout de teeshirt n’aller pas vraiment faire des miracles. Mais au moins cela éviter qu’il ne s’infecte par inadvertance. Tu suivais tous ses gestes du regard qui été presque fait minutieusement. Elle prenait au moins soin de ne pas augmenter la douleur, ce que tu trouvais aimable. Levant les yeux sur elle, c’était un moment idéal pour l’étudier pendant que celle-ci se préoccuper plus de ton doigt qu’autre chose. Sa capuche ayant disparu du dessus de sa tête, ses cheveux roses ne passaient pas inaperçu. Et il t’évoquer rapidement quelque chose. Tu ne passais pas – et encore aujourd’hui – souvent au QG des Domae, mais tu savais tout de même reconnaitre les membres du conclave quand tu en croisais. Le minimum dira-t-on. Après ce n’était pas dit qu’eux se souviennent forcément de toi et c’est un détail qui ne te déranger pas plus que ça de toute façon. Son prénom ne te revenait pas en mémoire surement parce que celui-là par contre tu ne l’avais jamais entendu auparavant, mais son nom, oui, ce qui était de toute façon le plus important. Après tout pour ne pas avoir grand-chose à se raconter d’ordre général ce n’était pas la peine d’aller plus loin. Mais à noter quand même dans un recoin de ton esprit qu’elle été venu armer jusqu’aux dents. Pourquoi d’ailleurs ? On a plus le droit de venir se balader sans avoir la conscience tranquille ? Rien que le fait qu’elle soit se retrouver dans une chapelle seule et enfermer n’était déjà pas très nette. Mais après chacun ses méthodes de prière. Dans tous les cas, tu répondis à sa question après l’avoir remercié pour le petit coup de soin.
« Alaric et voici mon ami William. Une chance qu’on passait par-là, même si nous sommes tous dans le même pétrin désormais. Désoler d’ailleurs. »
Au fond, tu n’y pouvais pas grand-chose. Le vent été plus fort que toi et c’était un fait indéniable. Et puis tu avais failli y laisser un doigt pour simplement la sauver alors il n’y avait pas vraiment de raison de reporter toute la faute sur toi. Quelle idée aussi de trainer dans une chapelle qu’on sait abandonner et dangereuse depuis des lustres. Mais soit, ce qui était fait été fait. Tu passes à côté d’elle histoire regardais un peu les lieux, cherchant une quelconque issue de secours qui pourrait bien faire l’affaire. Mais mise à part cette fenêtre qui n’avait pas l’air d’être un passage des plus sécurisé tu ne voyais rien d’autre. Il allait falloir attendre. Attendre qui sait combien de temps, dans le froid qui se ressentait et qui n’allait certainement pas dans un bon sens. Quelle fin de nuit merdique. Ne pas mourir bêtement de froid serait un grand luxe. Un long soupire s’échappe de ta bouche et tu farfouilles à l’intérieur de ton manteau à la recherche de quelque chose à te mettre sous la dent. N’importe quoi. Par chance, un paquet de cigarettes à la bonté d’être non seulement-là, mais aussi d’avoir survécu à un minimum au déluge de pluie t’offrant quelque clope encore sèche. Certes, ce n’est pas tout le paquet, mais si tu ne les enchaîner pas une à une, tu aurais de quoi tenir un petit moment. Tu en pris une en plus du briquet laissé dedans, avant de tendre le tout vers la demoiselle aux cheveux roses.
« Vous en voulez une ? »
Tu attendais une réponse, positive ou négative ou bien simplement qu’elle serve d’elle-même. Puis, tu rangeais à nouveau le paquet en allant t’appuyer sur un mur en face d’elle, près de ton colocataire, bras croisé et qui ne disait pas un mot comme à son habitude. Clope a la commissure des lèvres et allumer tu pris une longue latte avant d’en expirer le tout.
« Si j’avais su, j’aurais rajouté un paquet de cartes dans mes poches. »

(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyLun 5 Oct - 18:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




- Au fait, je pense que des présentations s'imposent vu que l'on va passer une bonne partie de la nuit tous les trois, je m'appelle Kira.

C'était la moindre des choses dans cette situation, avec un peu de chance Gaea se réveillerait en pleine nuit et remarquerait que la demoiselle aux cheveux roses n'était toujours pas rentrée et ainsi pourrait venir à la chapelle pour voir si il lui était arrivé quelque chose mais pour l'instant personne n'allait venir la chercher. Peut-être que de leur côté quelqu'un s'inquiéterait pour eux et irait les chercher ? Encore fallait-il savoir qu'ils étaient en ce lieux.

- Alaric et voici mon ami William. Une chance qu’on passait par-là, même si nous sommes tous dans le même pétrin désormais. Désoler d’ailleurs.

- Oh c'est moi qui devrait m'excuser, c'est déjà gentil d'avoir répondu à mon appel.


Kira se tourna vers ce fameux William afin de lui faire un signe de tête pour le saluer tandis qu'Alaric s'éloignait de l'As pour regarder un peu partout autour de lui ; mais il dû faire la même constatation que la jeune femme : il n'y avait aucune autre sortie. Les mains sur la hanche, la demoiselle le regardait farfouiller dans son manteau pour en sortir finalement un paquet de cigarette ainsi que d'un briquet ; puis il tendit le paquet en sa direction. N'étant pas une fumeuse et ne voulant pas commencer à son âge, elle refusa poliment la proposition.

Après sa réponse, il alla s'asseoir directement contre le mur d'en face à côté de son ami qui n'avait pas ouvert la bouche depuis son arrivée dans la chapelle. Ne voulant pas rester debout toute la nuit, la demoiselle aux cheveux roses alla s'asseoir à côté d'Alaric pendant qu'il était en train d'allumer sa clope ; tête en arrière contre le mur, elle maudissait son informateur pour l'avoir foutue dans une telle situation mais elle se maudissait elle-même pour avoir accepté ce rendez-vous aussi tard.

- Si j’avais su, j’aurais rajouté un paquet de cartes dans mes poches.

Kira tenta un sourire, pas sûr que le paquet de carte aurait changé quelque chose surtout qu'elle n'aurait pas été foutue de voir les nombres et les couleurs mais au moins ça les aurait occupé durant un petit moment. La Rose était en train de réfléchir à des jeux à la con pour occuper le temps mais à part "Trois petits chats" et "Saute moutons" elle ne voyait pas trop quoi faire... Surtout qu'ils étaient tous les trois trop vieux pour ce genre de connerie. Du coup, parler était le meilleur des choix qui s'offrait à la demoiselle aux cheveux roses.

- Sinon que faisiez-vous dehors par ce temps-là et surtout au cimetière ?

Pas tout le monde qui voudrait sortir par ce temps pour aller prier les morts, peut-être devaient-ils rencontrer quelqu'un ? Ou alors c'était peut-être un jour important pour ces deux personnes et aucune condition météorologique n'allait les empêcher de venir. Kira écouta attentivement la réponse d'Alaric et aurait dû se douter que la question allait lui revenir dans la tronche, que lui dire ? Qu'elle attendait quelqu'un pour obtenir des informations sur le gouvernement ? Mouais. Pas top comme réponse.

- Je devais rencontrer quelqu'un qui m'a donné rendez-vous ici mais qui n'est jamais venu... Donc je me retrouve bloquée ici par sa faute, et si jamais je le croise je lui ferais bouffer l'arbre qui vient de s'écrouler sur les portes de la chapelle.


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyLun 5 Oct - 21:00



A
ssis contre le mur à consumer lentement ta cigarette. Expirant la fumée à chaque nouvelle latte tirée, c’était le seul moyen que tu avais pour ne pas tomber dans un état de stress. Si on t’avait dit une heure plutôt que tu allais finir coincer dans un tel endroit pour une durée indéfini, ce n’est pas qu’un simple jeu de cartes que tu aurais pensé à ramener avec toi, mais surement des couvertures un peu de quoi remplir les estomacs et des coussins. Malheureusement, ce genre de chose à ce moment actuel, on ne pouvait que les rêver. Un vent assez frais te parcourt le long de l’échine, venant du fin fond de la chapelle, tu frisonne légèrement. Avec des vêtements, un tantinet mouillés ce n’était pas ce qui a des plus agréables à supporter. Pour un endroit abandonné et en piteux état, il avait tout de même gardé une grande partie de sa grandeur et quelque décoration qui semblait avoir tenu le choc malgré les décennies écoulées. Remplit de toile d’araignée un peu partout, tu étais heureux de ne pas en être effrayé. Quoi qu’il en soit il fallait trouver une occupation à ce temps que tout le monde allé perdre de toute façon. Et comme personne n’avait rien sous la main, forcément l’option de discussion devait faire le tour de tous les esprits. Ce qui d’ailleurs ne t’étonna plus que ça quand elle posa la question qui devait surement brûler les lèvres d’un peu tout le monde. Elle n’était pas la seule à se poser ce genre de question. Mais comme c’était demander en premier, tu y répondis après avoir exprimé une nouvelle bouffée de fumer.
« Disons que j’avais besoin de m’assurer qu’une certaine tombe n’est pas reçue de trop gros dégâts avec ce temps. Un rien peu détruire pas mal de choses. Et vous alors, c’est une heure bien tardive pour trainer dans les chapelles. »
En plus d’être tardive le temps ne s’y prêter absolument pas. Au fond, pas besoin d’avoir le cerveau d’Einstein pour comprendre que sa venue en ce lieu été pour des raisons bien plus spécifique que les tiennes. Ce qui est d’ailleurs bien vite confirmé quand tu l’entends parler de sa fameuse rencontre. Mais tout de même, le simple cimetière en lui-même ne suffisait donc pas ? Ou bien la forêt. C’est un peu cliché, certes, avec des oreilles qui ont tendance à trainer un peu partout peu qu’importe l’heure, mais néanmoins, moins dangereux qu’ici. Enfin puisque c’est elle qui devait rejoindre cet informateur, ce n’était certainement pas possible de mettre un mot sur le lieu de rendez-vous.
« Si je peux donner mon avis, je pense que cet arbre ne sera pas suffisant. Fait le donc passer au travers de la porte, au passage cela lui remettra surement les idées en place. Enfin s’il arrive à survivre bien sûr. »
Dis avec un léger sourire en coin, tu ne donnais pas cher de la peau de cette pauvre personne. Après tout, c’était tout de même à ladite « Bad Wolf » avec une magnifique somme sur la tête que personne ne pouvait décemment éviter, à qui il avait osé poser un lapin. Même toi avec tes années supérieur d’expériences et ta carrure, tu ne frôlerais pas un acte si suicidaire d’aussi près. Tu soupires avant d’écraser le bout de ta clope, elle n’est pas entièrement finie, mais au vu du peu qu’il t’en reste mieux valait garder un minimum d’économie, pour ensuite la ranger à sa place initiale. Et puis le soudain bruit d’une bouteille qu’on secoue légèrement résonne à ton oreille, et tu tournes la tête un sourcil haussé en direction de celui qui s’apprêtait à prendre une gorgée sans rien dire. « Tssk… Tu sais que c’est ma flasque qui est censée être dans mon manteau ça… Faut que t’arrête de me piquer mes affaires franchement… Non, je ne fais pas la même chose… Tu n’es qu’un… Tssk, damn it, donne-moi ça. » À peine dit que tu lui enlèves la petit flasque d’une couleur noir au contour de cuir qui se voyait au premier coup d’œil qu'elle avait du vécut, de ses mains. Pendant un court instant, tu avais oublié la présence de l’As pour te prendre le bec avec lui. À deux doigts de ressembler à une dispute de couple si seulement tu n’avais pas précisais un peu plutôt que vous n’étiez qu’ami. C’est vrai que cela avait de quoi prêter à confusion. Mais forte heureusement, c’était bien loin d’être ce genre de relation entre vous. Étant un homme galant par nature, tu tends la flasque en direction de la seule demoiselle présente avant d’avoir le droit d’en prendre une gorgée toi aussi :
« Désolé, il n’est pas préteur avec les inconnus. Vous en voulez ? C’est un mélange de Rhum Whisky et Vodka avec une goutte de grenadine. Parfais pour ce genre de situation. Au final, c’est un petit peu la seule chose que je peux vous proposez pour l’instant. À moins qu’une envie de bouger dans les fins fonds des catacombes pour ne pas geler sur place et voir si le mythe qui se cache sous nos pieds est bel et bien vrai, ne vous tente. »

(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyMar 6 Oct - 17:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




- Si je peux donner mon avis, je pense que cet arbre ne sera pas suffisant. Fait le donc passer au travers de la porte, au passage cela lui remettra surement les idées en place. Enfin s’il arrive à survivre bien sûr.

Si ce n'était que la porte... Il fera sûrement tout le tour de la chapelle ou tout le tour de la ville en fonction de l'humeur de la demoiselle aux cheveux roses mais il ne s'en sortira pas indemne en tout cas. Est-ce qu'elle irait jusqu'à le tuer ? Mmh, peut-être, ça dépendra de son humeur du moment. Kira ne savait pas trop encore quoi faire, mais elle n'allait certainement pas rester les bras croisés si jamais elle entendait parler de cette personne ; ou alors elle laisserait quelqu'un y aller à sa place.

Alaric écrasa cigarette au sol, sûrement pour faire un peu d'économie et garder le peu de cigarette qu'il avait encore dans son paquet ; il rangea sa clope au moment où le bruit d'une bouteille retint l'attention des deux personnes qui tournèrent la tête vers l'ami d'Alaric qui n'avait toujours pas ouvert la bouche depuis le temps. Apparemment, ça ne lui faisait pas plaisir car il n'hésita pas à faire savoir son mécontentement par rapport à cette situation.

- Tssk… Tu sais que c’est ma flasque qui est censée être dans mon manteau ça… Faut que t’arrête de me piquer mes affaires franchement… Non, je ne fais pas la même chose… Tu n’es qu’un… Tssk, damn it, donne-moi ça.

A ce moment là, la demoiselle aux cheveux roses comprit pourquoi son ami n'avait pas ouvert la bouche depuis le début de leur rencontre ; Kira n'était pas une experte en langage des signes, mais elle savait reconnaître quelques mots et notamment les insultes qu'ils venaient de lui dire. Itami lui avait apprit la plupart des mots importants pour pouvoir communiquer avec Niniel puis Kira avait continué d'apprendre de son côté ; mais elle ne le connaissait pas assez pour commencer une conversation en langage des signes avec lui. Alaric lui retira finalement la flasque des mains avant de la proposer à la seule femme présente dans cette pièce.

- Désolé, il n’est pas préteur avec les inconnus. Vous en voulez ? C’est un mélange de Rhum Whisky et Vodka avec une goutte de grenadine. Parfais pour ce genre de situation. Au final, c’est un petit peu la seule chose que je peux vous proposez pour l’instant. À moins qu’une envie de bouger dans les fins fonds des catacombes pour ne pas geler sur place et voir si le mythe qui se cache sous nos pieds est bel et bien vrai, ne vous tente.

L'As accepta la bouteille qu'il était en train de lui tendre pour en prendre finalement une petite gorgée, elle ne fumait peut-être pas mais elle ne pouvait pas en dire autant pour l'alcool ; elle lui rendit la petite flasque, ils étaient trois à boire cette boisson du coup il fallait économiser un peu. Ce n'était pas mauvais voire même très bon et ça permettait de la réveiller un peu, si ils allaient passer toute la nuit ici Kira aurait besoin de s'occuper pour ne pas s'endormir ; pas qu'elle n'avait pas confiance mais simplement qu'elle préférait rester éveillée au cas où il se passerait quelque chose.

Sa seconde proposition était intéressante, pourquoi pas après tout ? Avec un peu de chance, il y aurait une sortie de secours ou un passage pour sortir de là et si il n'y avait pas, il ferait sûrement moins froid qu'ici. Décision prise, la demoiselle aux cheveux roses se releva, prête à partir en observation dans les catacombes de cette chapelle ; apparemment, les fondateurs des Familles étaient enterrés ici, vrai ou faux ? C'était le moment de le découvrir.

- Pourquoi pas ? Il fera sûrement moins froid qu'ici déjà. Et puis ça nous occupera.

Ils ne se levèrent pas tout de suite mais ça n'empêchait pas la Rose d'avancer dans la chapelle pour trouver les escaliers, elle trouva finalement au bout de quelques minutes dans un coin reculé du lieu qu'on ne voyait pas au premier coup d’œil. Kira ne perdit pas de temps pour descendre les escaliers,  elle fut rejoint par Alaric mais toujours pas par son ami ; peut-être qu'il ne voulait pas venir pour l'instant ? La demoiselle aux cheveux roses ne voyait pas trop bien dans le noir mais ça pouvait encore aller même si ce n'était pas parfait non plus.

- Votre ami n'a pas voulu venir ? D'ailleurs, ça fait combien de temps que vous vous connaissez ?


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyMar 6 Oct - 20:35


 

A
u fond, tu espérais qu’elle apprécie suffisamment l’alcool pour en boire un peu. Non pas pour la rendre saoule malgré le mélange explosif, simplement parce que c’était un peu la seule boisson amplement potable à proposer, puisque personne n’avait de l’eau à proximité. Et il fallait être au bord de l’agonie pour vouloir boire l’eau qui s’écouler le long des murs en lambeau. Mais puisqu’elle prenait la flasque de bon cœur, c’était un point sur lequel il n’y avait pas besoin de pencher éternellement. Après qu’elle est but, tu en pris une gorgée avant de tendre celle-ci vers ton ami, en attendant qu’il te la rende par la suite. Pas questions qu’il la garde avec lui, sinon personne ne sera près à la revoir au grand jour. Quoi qu’il en soit, ton idée proposée en même temps été à la fois aussi sérieuse qu’un tantinet moqueur. Cela avait de quoi faire passer le temps de partir à la recherche de ses fameuses tombes. Une façon de voir si les rumeurs, légende et tout ce qui s’en suit ont un fond de vérité ou si ce n’était fait que pour attirer les petits curieux dans ton genre. D’ailleurs, tu n’avais pas l’air d’être le seul à avoir des penchants curieux puisque la demoiselle se leva plutôt bien décidé à y jeter un œil.

Commençant à partir sans attendre plus longtemps, tu demandais à William s’il avait l’intention de lever ses fesses ou bien simplement rester là à broyer du noir. Une simple réponse négative en secouant la tête de sa part et tu n’insistais pas plus que ça. Soit, s’il avait envie d’être seul, c’était son droit après tout. Dans tous les cas, tu savais pertinemment qu’au bout d’un moment, il finirait par rejoindre le reste de la troupe par lui-même. Il était comme ça à dire non, pour finalement venir quand même. Donc une fois debout en ayant simplement haussé les épaules comme réponse, les vêtements un peu dépoussiérer, tu rattrape la jeune femme quand elle s’engage dans un escalier qu’elle venait de trouver. Cette chapelle avait au moins de quoi regorger de petit passage secret. C’était sombre, même pour toi, étroit qui plus est. Sous tes pieds, tu sentais la plupart des marches légèrement se fendre et les murs avaient quelque petit morceau de pierre qui tombait au sol à cause du boucan venant de l’extérieur. Heureusement que tu n’étais qu’à quelque petit mètre derrière elle, sinon ce n’était pas dit que tu aurais entendu sa question.
« Oh, et bien depuis toujours à vrai dire. On a quasiment grandi ensemble vous voyez, et puis… Attention ! »
En une fraction de seconde, tu voyais la jeune trébucher et tombait dangereuse en avant. Mais tu eus un réflexe suffisamment rapide pour la retenir par le bras et la ramène contre toi avant que l’inévitable ne se produise. Le tout était allé si vite, fort heureusement il y a des réflexes qui ne lâchent pas de sitôt. Lâchant un soupir de soulagement, tu te décales d’elle pour la regardée en souriant. Heureusement que tu avais pris la décision de la rejoindre sinon en plus d’être coincé, il aurait fallu faire quelque chose avec un cadavre sur les bras.
« Décidément. C’est peut-être une chance finalement que je sois bloqué avec vous. Un peu plus est-vous y rester. Il nous faudrait de quoi faire un peu de lumière avant de finir en bas des escaliers raide mort. »
Deux tentatives de sauvetages en moins d’une heure, tu battais des records. Dans tous les cas, mis à part ton briquet, tu n’avais pas de lampe torche dans ton manteau. Et le feu été bien trop petit pour pouvoir éclairer quoi que ce soit. D’un regard, tu fis le tour de ce petit couloir pour finalement t’attarder sur un bout en bois assez grand sortant du mur, mais pas trop gros pour faire office d’une torche improviser. Tu tires donc dessus pour en récupérer le tout puis la donne à Kira le temps de sortir ton briquet, puis d’ouvrir en grand ton manteau pour arracher un assez gros morceau de ta chemise, prenant un côté sec. Forte heureusement ce n’était pas ta préférée du jour, donc la détruire un tantinet pour la bonne cause ne te déranger pas plus que ça. Ceci fait, tu l’enroules sur le morceau de bois en fessant un nœud, puis allume le tissu. Cela a un peu de mal à prendre au début, mais avec un peu de persévérance le tout commence à s’embrasser et une lumière suffisamment potable est enfin disponible. De quoi y voir nettement mieux dans ses marches de malheur.
« Voilà qui devrait être mieux à présent, dis-tu en refermant ton manteau, allons donc rendre visite à nos chers ancêtres, après vous mademoiselle. »
Tu lui laisses donc la torche et reprendre la marche tranquillement. C’est tout de même mieux avec de la lumière, moins de risque de dégringoler jusqu’en bas. C’était au début en silence que la route reprenait jusqu’au moment où une pensé avait l’envie de s’échapper. Sans vraiment le voir venir, elle se faufiler entre tes lèvres contre ton grès, dans un léger murmure, qui passait peut-être inaperçu à ses oreilles.
« Est-ce donc vrai qu’une relation assez intime entre vous et l’As ennemi, c’est installer… ? »

(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyMer 7 Oct - 12:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




- Votre ami n'a pas voulu venir ? D'ailleurs, ça fait combien de temps que vous vous connaissez ?

Lancer des sujets aussi personnels ne ressemblaient pas à la demoiselle aux cheveux roses mais au lieu de passer son temps dans le silence et dans le noir, elle préférait avoir un début de conversation. Logiquement, la question ne devrait pas être retournée, à moins d'être un psychopathe stalkeur il ne savait pas qui était ses amis et ainsi elle pourrait éviter les sujets personnels à son égard... "Faites ce que je dis, pas ce que je fais" était une phrase qui définissait plutôt bien Kira.

- Oh, et bien depuis toujours à vrai dire. On a quasiment grandi ensemble vous voyez, et puis… Attention !

Sans s'en rendre compte, l'As commença à chuter en avant à cause d'une marche qui n'était plus fixée au sol mais heureusement pour elle, Alaric eut le réflexe de la retenir par le bras et de la ramener vers lui. Une fois sauvée, il se décala pour regarder la demoiselle aux cheveux roses qui avait le rôle de la demoiselle en détresse pour la soirée afin reprendre la parole après un soupir de soulagement.

- Décidément. C’est peut-être une chance finalement que je sois bloqué avec vous. Un peu plus est-vous y rester. Il nous faudrait de quoi faire un peu de lumière avant de finir en bas des escaliers raide mort.

- Un peu de lumière ne serait pas refus effectivement.


Malheureusement, le briquet apportait peu de lumière et Alaric n'avait sûrement pas de lampe torche sur lui. Il regarda autour de lui avant d'attraper un bout de bois qui sortait du mur, comprenant ce qu'il voulait faire, la demoiselle aux cheveux roses prit le bout de bois qu'il était en train de lui tendre laissant son sauveur arracher un petit bout de sa chemise pour ensuite l'enrouler autour ce fameux bout de bois. Comme le pansement improvisé, ils étaient obligés de faire avec les moyens du bord,

- Voilà qui devrait être mieux à présent, allons donc rendre visite à nos chers ancêtres, après vous mademoiselle.

Ah voilà qui était mieux pour tout le monde, la torche en main, l'As pouvait enfin voir où elle allait mettre les pieds. Kira décida donc de descendre les escaliers constatant grâce à la torche qu'ils n'avaient pas intérêt à être très grand pour ne pas se prendre le plafond dans la tête. Il faisait toujours aussi froid mais légèrement moins que tout à l'heure car le vent ne passait pas par-là, par contre à cause de son odorat, elle pouvait reconnaître l'odeur de moisissure et de renfermé...

- Est-ce donc vrai qu’une relation assez intime entre vous et l’As ennemi, c’est installer… ?

Tout à coup, la jeune femme s'arrêta dans sa lancée percutant sûrement Alaric qui n'avait pas prévu une telle réaction de la part de la demoiselle. Que pouvait-elle répondre à ça ? Nier ? Ce serait bizarre non ? Affirmer ? C'était effectivement la vérité mais comment allait-il réagir ? Elle se souvenait plus ou moins de l'avoir croisé au QG des Domae mais elle n'en était pas entièrement sûre, peut-être qu'elle se trompait complètement et qu'il voulait des informations pour lui nuire plus tard ?

- Euh... C'est euh... En fait c'est plutôt... Comment dire...

Elle se racla la gorge, gênée de cette situation... Elle ne l'avait pas vu venir cette question et elle était tellement prit de court que la Rose en perdait son latin. Sans répondre à sa question, la demoiselle aux cheveux roses reprit son chemin en descendant les quelques marches qui restaient pour arriver dans une grande pièce sombre ; rien. Mais il y avait sûrement d'autres pièces à visiter hein, et puis ça empêcherait la discussion quant à sa vie privée.

- Mais et vous alors ? Vous n'avez pas de petite-amie ou une femme ?

Qui s'inquiéterait de son absence avec un peu de chance... Et avec de la malchance soit cette personne n'existait pas, soit c'était une femme extrêmement jalouse qui donnerait une claque à Kira en voyant qu'elle était enfermée avec son mari. Toujours la torche à la main, la demoiselle regardait la pièce dans laquelle ils étaient tout en écoutant sa réponse ; pourtant il fallait le reconnaître elle n'avait pas été très honnête... La Rose ne voulait pas que l'on se mêle de sa vie privée mais ne se gênait pour retourner la question.

Insistance de la part de son interlocuteur ou simple prise de conscience, la jeune femme décida donc de prendre la parole et d'expliquer sa situation ; elle n'aimait vraiment pas se confier au premier venu mais comme dit plus tôt elle était désormais coincée ici... Alors pourquoi hésiter ? Arrêtant d'avoir enfin la bougeotte, Kira se stoppa dos à Alaric ne voulant pas le regarder dans les yeux pour ce qu'elle allait lui dire. En général, Kira s'en fichait pas mal de l'avis des autres mais là, elle ne savait pas pourquoi mais elle avait presque peur d'être jugée.

- Oui c'est vrai... Mais il n'est plus As maintenant. J'évite d'en parler car on pourrait penser que je trahis ma Famille alors que pour une fois je voulais simplement vivre avec la personne que j'aime ; malheureusement, c'est tombé sur l'As ennemi.

D'abord l'As qui était son ami d'enfance puis le suivant devint son petit ami et père de son enfant, décidément la demoiselle aux cheveux roses avait dû mal avec les As Elementis. La Rose baissa la tête, elle n'avait pas honte d'être avec Gaea ; malgré les disputes et tous les problèmes de couple elle était heureuse avec lui alors pourquoi devait-elle tout abandonner pour les Domae ? N'avait-elle pas le droit d'être heureuse ? Ce n'était pas comme si elle lui donnait des informations, de toute façon il ne voulait plus rien à voir avec les Elementis depuis l'incident chez elle.

- Je ne sais pas ce que vous allez penser de moi et vous allez sûrement imaginer que je lui donne des informations pour nuire à ma Famille... Mais je voulais simplement être heureuse sans penser à mes responsabilités, je ne me vois pas à 50 ans vivre toute seule, sans enfant avec mes dizaines de chats et me dire que j'ai raté ma vie pour une guerre qui ne se terminera sans doute jamais !

Sa voix partait dans tous les sens et on pourrait presque comprendre qu'elle était à deux doigts de fondre en larme. C'était la première fois qu'elle croyait peu en sa Famille... Depuis plusieurs mois, elle devenait de plus en plus amis avec des Elementis ou ex-Elementis, d'abord Lestat, puis Gaea, Laelyss et ensuite Aang pour terminer avec Arias à qui elle avait accepté de donner des informations. Kira remettait tout en question, cette guerre durait depuis tellement d'années qu'elle ne voyait pas pourquoi aujourd'hui une Famille gagnerait plus qu'une autre ; et puis avec l'arrivée des Confrères et du Gouvernement, ça allait être compliqué.

- Enfin bref, ça ne sert à rien de s'étendre sur le sujet de toute façon. Vous faites quoi dans la vie ?

Spoiler:
 


Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] EmptyMer 7 Oct - 15:30


 

I
l avait tout une multitude de façon d’aborder certain sujet. Allant de la manière la plus délicate à celle d’une grosse brute. Avec tact ou non. Dans ton cas, c’était assez dur de définir comment tu avais sortir. Déjà que ce n’était pas entièrement voulu, il te faudrait penser à tourner sept fois ta langue dans la bouche avant de parler. Néanmoins, son choc ne passait absolument pas inaperçu puisque tu étais à deux doigts de lui rentrer dedans quand elle s’arrêta d’un coup. Surement bien trop surprise par ta question, tu commençais lentement à la regretter. La voir en perdre ses mots n’était pas pour te plaire, c’était bien loin, là ce que tu voulais. Parti pour t’excuser, tu t’arrêtes en chemin quand la question te revient différemment. Répondant nonchalamment : « Non, personne. » Comme si ceci t’était presque indifférent avec un haussement d’épaule qu’elle ne pouvait pas voir de toute façon. Toi non plus n’avais pas envie de rentrée dans les détails surtout qu’il avait tendance à être morbide au bout d’un moment, et au vu du lieu ça n’aider pas grand-chose.

Une fois dans la descente d’escalier terminé, tu laisses un peu plus d’espace entre toi et la demoiselle puisque la pièce était suffisamment grande pour ça, mais sans trop t’éloigner non plus de la lumière ; c’était un peu la seule qui vous éclaire tous les deux. Regardant la jeune femme bougée dans tous les sens, tu demandais bien ce qui pouvait la préoccuper autant. Ce n’était pas simplement le fait de chercher quelque chose d’intéressant dans la pièce, non de toute façon celle-ci avait l’air plus vide qu’autre chose, mais plutôt que quelque chose la tourmenter. Ce n’était pas bien difficile à comprendre. Et quand elle vint enfin à vider son sac le tout devenait plus clair.
« On ne choisit pas de qui on tombe amoureux. Ce n’est en rien votre faute si c’est tomber sur l’As ennemi. »
Certains appels, ça, le destin. Ça nous tombe dessus sans prévenir, certainement pas prêt à nous quitter de sitôt. Et ça, tu en savais quelque chose par le passé. Par amour, tu aurais fait n’importe quoi. À un tel point que tu as fini par rejoindre le gouvernement. Pourtant jamais il ne t’est jamais venu à l’idée de trahir qui que ce soit. On pense bien faire sans penser aux conséquences derrière. Au fond, personne n’avais envie de finir seul à plus de cinquante ans passer. Tout le monde, c’est imaginer au moins une fois une vie de famille bien remplit sans avoir à se préoccuper d’une guerre qui à commencer il y a des centaines d’années et qui ne s’arrête jamais. Tu pouvais sentir sa voix chevrotante et un pas vers elle pour la consoler te traverser l’esprit. Mais ce n’était pas un geste qui était le bienvenu en vers son As. Tu te contentais donc de répondre du mieux que possible.
« Je n’ai jamais pensé que vous étiez du genre à lui offrir des informations contre la famille. On peut faire pas mal de chose par amour, voir même prendre des décisions qui ont des chances de mettre en danger qui que ce soit, voir soi-même. Mais vous tenez autant à lui qu’au Domae et ça se voit. Parfois, ce n’est pas plus mal d’aller au-dessus des règles pour avoir un peu de bonheur, tout le monde le mérite un peu. Je suis désolé, je ne voulais pas vous prendre de cours ou bien même vous tendre un piège. Il m’arrive d’être trop curieux et de ne pas faire attention à mes pensées qui s’échappent. »
La curiosité est un vilain défaut, tout le monde connaît la chanson. Mais surement à cause de ce que tu fais en générale, tu ne peux pas forcément t’empêcher de vouloir chercher les petits détails. Au risque de manquer un peu délicatesse parfois. Disons aussi que le fait d’être seul, dans un tel endroit, avec la personne concernée l’occasion était trop belle pour oser la manquer. Et ça, ton petit cerveau l’avait bien compris. Quoiqu’il en soit tu étais sincère sur tout le long, loin de toi l’envie de la piéger. De toute façon, ce n’était pas une méthode que tu appréciais envers des personnes que tu connaissais. Mais comme elle venait de le dire ; bref. C’était tout aussi bien de parler d’autre chose. Fallait forcément se doutais que la question du travail allé finir par te tomber dessus à un moment donné. C’était assez délicat sans vouloir rentrer dans les détails. Frottant légèrement la nuque en regardant un peu autour de toi à la recherche d’une autre pièce, la réponse vient d’elle, en omettant quelque point bien évidemment et qui au final n’a vraiment rien d’un mensonge.
« Disons que j’essaie d’aider les gens. Ce n’est pas du bénévolat, comme on pourrait le croire. On me paie pour ça. Et puis ça me plaît. Même si secourir le chat de ma voisine toutes les semaines en devient un peu laçant à force, dis-tu en lâchant un petit rire moqueur. Ce n’est qu’un petit boulot parmi tant d’autres. Et vous alors, hormis le rôle d’As et toutes les responsabilités qui s’entourent, vous faites quelque chose d’autre ? »

(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty
MessageSujet: Re: On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]   On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne fait pas que prier dans une chapelle [PV Alaric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-