Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021

Partagez
 

 C'est pour le travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

C'est pour le travail Empty
MessageSujet: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptyDim 8 Nov - 22:06


♦ C'est pour le travail ♦

♣  Anae Ginko & Aston S. Hammerman
~ Dans ce monde, tout se monnaie et se paye
Seule la violence est gratuite... ~


Cela faisait déjà des heures que j'étais debout. A vrai dire, je ne dormais que peu depuis quelques années. Et finalement, la compagnie d'Arsen me gardait également éveillée en soi. Lui aimait dormir en ma présence mais pas en même temps que moi, pour s'assurer que je le protégeais. Il est drôlement malin, ce petit singe. Pour cela que je l'apprécie autant. Lui au moins est simplement naturel, aucune manipulation, tellement plus vrai que les humains.

Je venais de terminer le dernier dossier que l'on m'avait confié, compilant savamment et avec une rigueur méthodique et implacable toutes les preuves nécessaires à l'arrestation prochaine d'un nouveau membre d'une de ces fameuses famille. Je me ferais d'ailleurs sans doute un plaisir de participer à son arrestation si je le pouvais. Car ma présence sur le terrain est tellement limité depuis ma blessure. Et son arrivée à lui.

Cet homme est toujours aussi étrange. A croire qu'il ne vit vraiment que pour son travail. C'est un bienfait pour notre cité qui a besoin de gens tels que lui. Il est ce qui s'apparente à un rée justicier des temps modernes. Oui, une sorte de monstre mais qui n'oeuvre que pour le bien d'autrui et cette justice que tout le monde devrait respecter. Et que ces satanés familles se font un plaisir de piétiner encore et toujours, sans relâche. Enfin, pas la peine de s'emporter, cela ne changera pas les chose. Mais ma main d fer gantée de velours sera là pour leur faire expier leurs péchés. J'en ai fait le serment de loyauté et je m'y tiendrais.

En attendant, j'avance avec mes trois derniers dossiers sous le bras et dans les mains, un plateau garnis de croissants accompagnés d'une cafetière pleine et de deux tasses. Sieur Hammerman n'a encore pas dormi de la nuit, j'en suis persuadée. il était là avant moi et n'a pas quitté son bureau. Je toque de façon audible et attend son autorisation avant d'entrer et de venir déposer le plateau sur un coin libre de son bureau, mes dossiers à côtés.

"- Bonjour Monsieur, voici votre petit déjeuner. Et les dossiers que vous m'avez demandé. Vous devriez prendre une pause sinon vous risquez de tomber malade à la longue."

Non, je ne me permettrais pas de le juger mais ceci n'est que le constat logique d'une observation simple et réelle. S'il se tue la santé ici, cela ne servira qu'à renforcer les familles et c'est tout ce que je souhaite ne jamais voir arriver. Je reste simplement debout face à lui, derrière son bureau, attendant qu'il daigne au moins me répondre, au mieux quitter 5 minutes ses dossiers.


Revenir en haut Aller en bas
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 465
Date d'inscription : 05/09/2015


C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptyMar 10 Nov - 22:13

Depuis combien de temps était-il debout ? A quand remonte la dernière pause qu'il avait prise pour lui ? Ses dernières heures de sommeil ? Lui-même ne s'en souvenait plus, hier était pour lui aujourd'hui. En effet, hier était une grosse journée de travail où il ne cessa ses allez-retour entre le commissariat pour les interrogatoire et l'hôtel de ville pour la paperasse. Comme si cela ne suffisait pas, ses "collègues" de même rang ou plus, lui avait refilé une dizaine de dossier à classer pour demain. Non pas qu'il le prenait pour un sous-fifre, mais qu'un subordonné sert à faire le travail à votre place quand vous avez une soirée, voilà une définition qui ne lui collait pas. Alors pourquoi avait-il accepter ? Pour faire simple, ces larves du gouvernement étaient de bon à rien alors il ferrait le peu de boulot qu'ils ne faisait pas. L'inspecteur les avait d'ailleurs remercier d'une regard plus que glacial, ce qui eût pour effet d'en décourager quelques uns.

Ainsi donc, Aston avait passer une nuit blanche à remplir de la paperasse, donnant une petite partie à son assistante qui avait réussit à prouver qu'elle était digne de confiance pour remplir des dossier pour l'inspecteur. Avec le temps Anae avait fait ses preuves en le renseignant sur l'état du conflit et de la justice en ville. Cela l'avait motiver un peu plus pour remettre de l'ordre en ville, mais il l'était bien avant son arrivée, plus précisément quand il entendit parler de cette ville en Allemagne. Heureusement, la nuit passa vite avec toute cette paperasse, mais cela était éprouvant pour le corps et l'esprit surtout qu'il allait enchainer avec une nouvelle journée de travail.

Aston arrivait lentement, mais surement sur la fin du dernier dossier, de geste toujours aussi habile de la main, il remplissait son rapport. Son regard vide de sentiments fixait avec assiduité la fiche de rapport. Son regard vide pouvait faire croire à de la fatigue, mais celui-ci n'en éprouvait pas le moins du monde.

" Franchement... Les agents de ce gouvernement sont vraiment des incapables. Toutes ces affaires qu'ils me refilent, ils sont pas capable d'en faire la moitié, pitoyable... "

Un bruit se fit entendre prêt de l'entrée, puis suivit une série de petite frappe à sa porte. De sa voix neutre et sans d'avantage de sentiments, Aston permit à la personne d'entrée et sans vraiment regarder qui s'approchait, continuait ses papiers, car il savait très bien de qui il s'agissait.

"- Bonjour Monsieur, voici votre petit déjeuner. Et les dossiers que vous m'avez demandé. Vous devriez prendre une pause sinon vous risquez de tomber malade à la longue."

" Décidément, elle ne changera jamais... Je n'ai pas besoin de tant d'attention, surtout que je ne sait pas où elle va les chercher ces croissants... Enfin bon, avec cette soirée je pense qu'une petite pause est mérité, même si je n'aime pas ça. "

Sans lever la tête, le psychologue finit d'écrire les dernières lignes de son rapport avant de fermer le document et de le placer sur la pile qui était à sa gauche. Lentement, Aston dirigea son regard vers sa garde du corps, soupirant légèrement de la fin de son travail.

- Bonjour à vous aussi Anae. Vous savez, vous pourriez limiter vos dépense, je ne mérite pas tant, mais une pause ne me ferais pas de mal, oui. Prenons le petit déjeuner ensemble alors, asseyez-vous.

L'inspecteur servit les deux tasses de cafés en se levant comme tout gentleman se devait de le faire, puis récupéra les dossier qu'elle lui apportait pour y jeter un oeil pendant qui sirotait un bon café. Même pendant ses poses, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de travailler.

- Ne vous inquiéter pas pour moi, ce n'est pas ça qui me tuera. Dite moi, le travail que je vous ai confier n'était pas... Trop lourd niveau charge de travail ?


Ordres donnés en darkorange !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptyMar 10 Nov - 22:49


♦ C'est pour le travail ♦

♣  Anae Ginko & Aston S. Hammerman
~ Dans ce monde, tout se monnaie et se paye
Seule la violence est gratuite.. ~


Bonjour à vous aussi Anae. Vous savez, vous pourriez limiter vos dépense, je ne mérite pas tant, mais une pause ne me ferais pas de mal, oui. Prenons le petit déjeuner ensemble alors, asseyez-vous. 

Je ne réponds plus à ce petit discours qui finalement est quasiment le même tous les jours. Comme une sorte de rituel établi. Je le reprends sur son manque de considération pour sa propre existence, lui sur ma façon de m'occuper de son cas. En attendant, je m'exécute et m'assieds en face de lui tandis qu'il se lève pour faire le service. Comme d'habitude.

-Ne vous inquiéter pas pour moi, ce n'est pas ça qui me tuera. Dite moi, le travail que je vous ai confier n'était pas... Trop lourd niveau charge de travail ?

"- Il a été effectué en temps et en heure, de la façon la plus rigoureuse possible. Peut importe les moyens tant que les résultats sont présents et probants."

Oui, ce ne devait pas être la meilleure des réponses mais c'était la mienne. Du moment que le travail était fait et bien fait, qu'importe la charge que ce dernier représentait. De toute façon, je n'avais que ça dans ma vie. Mon travail, cette justice que je voulais faire revenir et triompher à tout prix.

Je saisis la tasse qu'il me tends en le remerciant, attendant qu'il s'asseye à son tour avant de souffler dessus et d'en boire une gorgée. Le liquide est chaud, fumant, et dégage encore tous ces arômes. Je l'ai pris corsé car après au moins 36h de veille, je suis persuadée que cela ne fera pas de mal à mon supérieur.

"- Personne n'est encore arrivé mais cela ne tardera plus. Voulez-vous que je remette ces documents à leur destinataire ou préférerez-vous le faire par vous-mêmes?
Oh, et complètement autre chose. Si vous désirez autre chose que des croissants et du café, n'hésitez pas à me prévenir."


Oui, je n'étais pas serveuse ni boulangère mais vu la quantité de travail phénoménale qu'avalait cet homme, sans compter le fait que j'étais son garde du corps et donc responsable de sa sécurité, autant que je remplisse ma tâche avec tout le soin possible. Et le moindre détail peut se révéler important. Sans compter qu'il était une de rares personnes ici à vraiment s'investir pour mettre un terme à ces conflits stupides alors, je compte l'aider de mon mieux.  


Revenir en haut Aller en bas
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 465
Date d'inscription : 05/09/2015


C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptyMer 11 Nov - 18:04

"- Il a été effectué en temps et en heure, de la façon la plus rigoureuse possible. Peut importe les moyens tant que les résultats sont présents et probants."

Tout en l'écoutant, Aston balayait les rapports qu'il lui avait confier. Précision et rigueur, voilà ce qui avait permit à la jeune femme de mérité une telle confiance de la part de l'inspecteur sévère sur le travail qu'on lui rendait.

" Toujours cette même exactitude, cette précision extrême et se sérieux qui ne lui faisait jamais défaut. On peut dire qu'elle m'est importante, sans elle je bosserais encore à cette heure. La prochaine fois je répartirait le travail équitablement, elle à l'aire de très bien s'en sortir. "

Il déposa les dossiers sur la pile qu'il avait faire, puis finit par croquer dans un croissant. L'inspecteur savourait cet instant de calme, le croissant lui remplissant bien le ventre et le café le réveillant. Bien entendu, il irait boire de l'eau, histoire de s'hydrater. Sans vraiment y faire attention, il lâcha un léger sourire indiquant les bienfait d'une telle pause, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Le sourire de l'inspecteur s'estompa dans un silence tout aussi éphémère.

"- Personne n'est encore arrivé mais cela ne tardera plus. Voulez-vous que je remette ces documents à leur destinataire ou préférerez-vous le faire par vous-mêmes?
Oh, et complètement autre chose. Si vous désirez autre chose que des croissants et du café, n'hésitez pas à me prévenir."


" Décidément, j'ai une assistante de premier ordre. C'est très bien d'anticiper le futur, mais ce n'était pas elle qui me disait de baisser de régime ? "

- Ce n'est pas vous qui me disiez de ne pas trop travailler ? Laissez, ces abrutis viendrons les chercher eux-même, profitons de notre pose.

En finissant sa phrase, il prit la dernière boucher et finit son croissant. Aston regarda la pile de dossier et soupira, trop de travail en ce moment pensait-il. Il se resservi un croissant puis regarda sa collègue.

- Non, cela me va très bien. Mais, j'ai quelques questions cependant. Qui dirige les familles ? Il faudrait savoir où attaquer...



Ordres donnés en darkorange !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptyMer 11 Nov - 18:22


♦ C'est pour le travail ♦

♣  Anae Ginko & Aston S. Hammerman
~ Dans ce monde, tout se monnaie et se paye
Seule la violence est gratuite.. ~


Ce n'est pas vous qui me disiez de ne pas trop travailler ? Laissez, ces abrutis viendrons les chercher eux-même, profitons de notre pose. 

"- Ceci fait parti de mon rôle, de vous soutenir et soulager votre propre charge travail. Rien de plus."

Très bien, je ne leur apporterais donc pas ces documents. Après tout, ce ne sont que de simples collègues et pour la plupart des tire au flancs quand ce ne sont pas tout simplement des peureux de premier ordre, entrés ici simplement pour avoir la sécurité qu'ils considèrent leur être due. Enfin, je croque dans un croissant, mon supérieur faisant de même, profitant donc de ce répit qui m'est offert.

-Non, cela me va très bien. Mais, j'ai quelques questions cependant. Qui dirige les familles ? Il faudrait savoir où attaquer...

"- Les Familles ont beau être connues, elles protègent jalousement le secret des membres de leur Conclave. Des noms nous sont parvenus, mais toujours une fois la personne déjà trépassée. Ce qui limite grandement nos actions. "

Je termine ma tasse lentement, réfléchissant au moindre détail, à la plus petite information qui m'est déjà parvenue et de nouveau, ce même mur invisible sur lequel je me heurte. Je sais ce que je cherche mais pour le moment, je n'ai pas eu la chance de rencontrer ce cas précis. Je ne désespère pas pour autant.

"- L'idéal serait de pouvoir infiltrer un de nos membres chez eux mais cela reste très compliqué. Trouver un traître ou un 'repenti' ne nous assurera pas que les choses n'ont pas changées entre temps. Quant aux Confrères, nous ne savons pas grand chose de leur organisation interne. Leur groupement est encore récent mais sa bonne marche prouve qu'il est né d'un esprit réfléchi et posé. Trop posé que cela soit un hasard."

Oui, il y avait quelque chose de louche avec ce groupe. ils voulaient la paix, c'était ce que j'en avais entendu et pourtant, leurs méthodes ne différenciant nullement des celles des familles dans leurs exactions. Auraient-ils un autre but caché?

"- Leur seul avantage à été de ligué fut un temps les familles contre eux. Maintenant, ils sont tous contre nous car ils refusent le rétablissement de la justice véritable. Mais se rapprocher des Confrères serait peut-être un bon début. Puisqu'au fond, nous recherchons un but commun..."

Faire ami-ami avec l'ennemi? Surement pas. Mais l'approcher, l'apprivoiser avant de pouvoir le manipuler, cela ne me causerais pas le moindre souci.


Revenir en haut Aller en bas
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 465
Date d'inscription : 05/09/2015


C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptyDim 15 Nov - 11:44

"- Ceci fait parti de mon rôle, de vous soutenir et soulager votre propre charge travail. Rien de plus."

« Décidément, elle a toujours les mots pour justifier ses actes. C’est vrai qu’on me la assigner, sans me demander mon avis, mais je ne regrette pas de l’avoir. J’ai rarement vu de personnes aussi sérieuse et assidu dans son travail parmi ces agents de pacotilles. »

Alors qui finissait son deuxième croissant et se reversait du café dans sa tasse, Aston écoutait attentivement ce que lui disait Anae, car elle était née ici, elle savait ce qu’il fallait savoir sur cette ville. Elle était pour lui son informatrice sur ce qui pouvait se passer en ville et généralement l’inspecteur demander aussi si son assistante voulait exprimée son avis. Il est toujours utiles d’avoir des avis pour faire des choix, ça il le savait bien, mais si en plus ces avis émergeaient de personnes ayant vécu ici, cela était bénéfique pour l’agent allemand.

"- Les Familles ont beau être connues, elles protègent jalousement le secret des membres de leur Conclave. Des noms nous sont parvenus, mais toujours une fois la personne déjà trépassée. Ce qui limite grandement nos actions. "

« En effet, si nous attaquons ces Conclaves, nous privons le reste des Familles sans gouvernement, mais j’ai un doute… Attaquer directement les membres de ces Conclaves priverait les autres membres de chefs et cela pourrait entrainer l’anarchie chez eux. Qui dit anarchie dit incontrôlable et je crains qu’on ai plus d’ennuie qu’autre chose… Mieux vaut arrêter les membres assez fort des Familles pour pouvoir priver les plus faible de meneurs ensuite. Le reste ne sera que pur formalités. Néanmoins, il nous faut des informations fiables sur nos cibles. »

Pendant que la jeune femme continuait de parler Aston entamait son café et écrivait tout ce qu’elle lui disait, en rajoutant ses propres notes. Tout ce qui lui passait par la tête, tout ce qu’elle disait pouvait fournir une piste pour vaincre ce fléau que représente les Familles.

"- L'idéal serait de pouvoir infiltrer un de nos membres chez eux mais cela reste très compliqué. Trouver un traître ou un 'repenti' ne nous assurera pas que les choses n'ont pas changées entre temps. Quant aux Confrères, nous ne savons pas grand chose de leur organisation interne. Leur groupement est encore récent mais sa bonne marche prouve qu'il est né d'un esprit réfléchi et posé. Trop posé que cela soit un hasard."

« L’infiltration ? C’est une arme à double tranchant… Si elle réussit on acquiert plus d’informations et nous avons un coup d’avance sur nos adversaires. Cependant, si ça échoue, l’ennemi changera ses plans et toutes les informations récolter depuis le début changerait et deviendraient fausse. Ces Confrères, il est vrai que nous en savons peu et cela reste un problème majeure. Ils sont bien organiser, même un peu trop pour une organisation que nous savons composer de membres des deux Familles. Si nous les privons de leurs meneurs, leur organisation tomberait à l’eau, la coordination se briserait et les infimes liens qui les liaient seraient couper. »

Aston se leva doucement, tasse à la main et se posta devant la fenêtre de son bureau. Le dos droit, de son regard froid il observait la ville. Il avait une assez belle vue sur la ville, mais ce spectacle était cacher par les travaux de reconstruction de la ville. Son regard s’intensifia, comme si ce qu’il voyait dehors le dérangeait au plus haut point.

"- Leur seul avantage à été de ligué fut un temps les familles contre eux. Maintenant, ils sont tous contre nous car ils refusent le rétablissement de la justice véritable. Mais se rapprocher des Confrères serait peut-être un bon début. Puisqu'au fond, nous recherchons un but commun..."

« Ces Confrères veulent la paix, mais il répandent la mort, l’injustice et le malheur sur cette ville. Ils ne valent pas mieux que les Familles. Nous avons un même but, mais nous sommes bien trop différent. Nous somme la justice et ils nous craignent car ils ne sont ni plus ni moins que des criminels. Même s’ils voulaient nous aider, il faudrait qu’ils payent pour ce qu’ils ont fait, car dans les événements récents je suis persuader qu’il en ont profiter aussi. »

Aston finis sa tasse de café d’une traite avant de la poser sur son bureau, puis revint devant sa fenêtre et passa sa mains dans ses cheveux pour se recoiffer. Le regard froid et légèrement vide diriger sur la ville, l’inspecteur se décida à répondre à son assistante.

- Familles, Confrères, ils sont tous pareils. Ils veulent juste le contrôle de cette ville, peu leur importe les moyens utilisés. Même si on reconnaissait au Confrères l’envie de rétablir la paix, ils sèment le chaos et la mort. Même si nous arrivions à entamer des pourparler avec les Confrères, ceux-ci ont trop peur de nous. Nous somme la justice et eux de criminels, jamais ils ne se rendraient pour payer de leurs actes. Ce sont des lâches qui n’assumes pas leurs erreurs, ils tiennent trop à leur liberté. Non, nous sommes très bien capables de tout remettre en ordre, il faut juste que tout ce gouvernement y mette la main à la pâte.

Aston posa sa main sur la vitre, le regard profond et ampli de détermination. Cette ville n’est pas destiner à finir en ruine et encore moins à tomber entre les mains de criminels. On l’avait fait venir ici pour tout remettre en ordre, alors il allait le faire.

- Anae, préparez moi les dossiers de nouveaux membres pour notre équipe. Il me faut plus d’hommes près à remettre de l’ordre dans cette ville. Je veux aussi que vous soyez prête pour cette rude journée, nous avons plusieurs interrogatoires et des dossiers en masses à remplir. De plus… N’avons nous pas une ou deux interpellation aujourd’hui ? Je voudrais que vous y participiez. Je vais instaurer une véritable justice ici et une paix durable, j'en fait le serment.


Ordres donnés en darkorange !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptyDim 15 Nov - 12:08


♦ C'est pour le travail ♦

♣  Anae Ginko & Aston S. Hammerman
~ Dans ce monde, tout se monnaie et se paye
Seule la violence est gratuite.. ~


Durant mon explication, mon supérieur s'était levé, se resservant du café pour affronter au mieux la journée qui s'annonçait mais aussi les nouvelles dont je lui faisais part. Face à la fenêtre, dos à moi, j'ai continué mes explications sans faillir, terminant également ma tasse entre deux phrases.

Familles, Confrères, ils sont tous pareils. Ils veulent juste le contrôle de cette ville, peu leur importe les moyens utilisés. Même si on reconnaissait au Confrères l’envie de rétablir la paix, ils sèment le chaos et la mort. Même si nous arrivions à entamer des pourparler avec les Confrères, ceux-ci ont trop peur de nous. Nous somme la justice et eux de criminels, jamais ils ne se rendraient pour payer de leurs actes. Ce sont des lâches qui n’assumes pas leurs erreurs, ils tiennent trop à leur liberté. Non, nous sommes très bien capables de tout remettre en ordre, il faut juste que tout ce gouvernement y mette la main à la pâte.

"- Ce qui n'est pas gagné, malheureusement..."

J'aurais certainement pu me passer de ce genre de commentaire mais j'avais toujours été franche et honnête. Force m'était de constater qu'ici, la plupart des agents étaient surtout des planqués, entrés au gouvernement pour s'assurer une relative sécurité personnelle et non pas pour le bien être de la Cité ou le rétablissement de son bon équilibre. Quelle tristesse.

-Anae, préparez moi les dossiers de nouveaux membres pour notre équipe. Il me faut plus d’hommes près à remettre de l’ordre dans cette ville. Je veux aussi que vous soyez prête pour cette rude journée, nous avons plusieurs interrogatoires et des dossiers en masses à remplir. De plus… N’avons nous pas une ou deux interpellation aujourd’hui ? Je voudrais que vous y participiez. Je vais instaurer une véritable justice ici et une paix durable, j'en fait le serment.

"- Je me charge personnellement des dossiers pour les nouveaux membres. Les interrogatoires sont déjà programmés quand aux interpellations, elles n'attendent que votre feu vert. Si ma présence est requise, je serais là."

Je me suis relevée, déposant sur la plateau les tasses usagées pour débarrasser le tout dès que je quitterais la pièce. Nous avons en effet du travail. Une Cité entière à remettre sur les bons rails. C'est ce que le peuple souhaite, ne plus vivre dans la peur constante, entouré par la guerre qui fait rage et dont il est le témoin impuissant.

"- Aussi longtemps que vous aurez besoin de mes services, je serais là pour vous seconder dans votre tâche. La Justice triomphera, ce n'est qu'une question de temps."

Pas un changement dans mon expression ni dans ma voix, juste une détermination froide et implacable. C'est mon but, ma vie, je n'ai que ça. Ma volonté de rétablir un ordre dans cette ville aujourd'hui à l'abandon. Elle a besoin d'un guide, Sir Aston le sera. Moi, je serais son ombre, toujours présente mais invisible, alliée sans faille de ce combat interminable.

"- Voulez-vous que je fasse préparer de nouveaux ordres d'intervention pour les jours à venir? Ou nous contentons-nous déjà de remplir nos devoirs d'aujourd'hui?"


Revenir en haut Aller en bas
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 465
Date d'inscription : 05/09/2015


C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptySam 28 Nov - 16:12

Le regard sévère diriger vers la ville, l’inspecteur qui était maintenant animé de la force insuffler par son désir de justice se retourna brusquement pour regarder son assistante qui avait l’aire tout aussi déterminer que lui. Cette ville connaitra la paix et la justice qu’elle mérite, l’inspecteur en faisait la promesse en sont fort intérieur. De plus, il avait la meilleur assistante et garde du corps qu’il soit, elle avait toujours eut l’oeil pour ce qui est des recrues ayant un fort potentiel, même si elle n’atteignait pas la cheville du psychologue en matière de repérage de talents. C’est d’ailleurs pour ça qui lui laissait le bon soin de repérer les futur recrues de son équipe, il ne manquait plus que l’accord des hautes sphères pour agrandir son équipe d’investigation.

La jeune femme portait le plateau du petit déjeuner, comprenant qu’ils avaient tout deux mieux a faire que faire une pause. Aston prit sur son bureau quelques dossiers, c’était le profil des personnes viser par les interventions de la journée. Il prit aussi deux trois dossiers en plus, ceux-ci étaient les personnes nécessitant une enquête plus approfondie ou qui son suspect numéro un, voir juste totalement coupable. La jeune femme lui parla de son indéfectible fidélité et cela le fit légèrement sourire. Tout en s’avançant vers elle, il lui répondit en allant chercher sa veste.

- Oui, la Justice triomphera, mais nous n’avons pas tout notre temps non plus. La mèche est allumer depuis longtemps et il faut a tout prit l’arrêter avant que tout explose.

Tout en mettant sa veste, Aston attendit que sa garde du corps le suive, en effet elle venait de mettre en avant un point de leur journée : préparer celle de demain.
Une fois son indispensable assistante à ses côtés, ils sortirent tout deux dans le couloir, là où leur chemin allaient se séparer momentanément. Il lui tendit trois dossier, avant de lui parler sur son ton impassible et froid habituel, sans pour autant vouloir se rendre hostile.

- Vous avez raisons, préparons les prochaines interventions, mais celle-ci ne pourrons se faire sous notre chef. Emmenez ces documents au supérieurs de la brigade d’intervention, dite leurs de me les garder en cellules d’interrogatoire, merci. Pour vos services, vous m’êtes vraiment d’une grande aide. Quand vous aurez finit, rejoignez moi en salle de conférence pour le briefing des interpellation de la matinée.

Tout cela dit, le jeune inspecteur se dirigea vers cette fameuse salle de conférence où il avait convoquer son équipe. Décidément, cette ville avait du travail à lui donner, peut-être que tout ceci rassasiera son appétit de monstre ?


Ordres donnés en darkorange !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail EmptyDim 29 Nov - 19:12


♦ C'est pour le travail ♦

♣  Anae Ginko & Aston S. Hammerman
~ Dans ce monde, tout se monnaie et se paye
Seule la violence est gratuite.. ~


- Oui, la Justice triomphera, mais nous n’avons pas tout notre temps non plus. La mèche est allumer depuis longtemps et il faut a tout prit l’arrêter avant que tout explose.

"- Je suis tout à fait d'accord avec vous..."

D'ailleurs, qui était encore capable aujourd'hui de savoir pourquoi et comment avait débuter ce conflit? La raison même de son existence s'était perdue dans les sables du temps, n'en demeurait que ses conséquences et ses horreurs. Il était plus que temps que tout cela cesse, une bonne fois pour toute.

Je laisse Sir Aston sortir en premier de la salle, prenant soin de bien refermer derrière nous avant de le suivre dans les couloirs, dans un silence respectueux. Le plateau dans une main, des dossiers dans l'autre, je récupère cependant sans le moindre souci ceux qu'il me donne en supplément, parfaitement habituée à ma tâche.

- Vous avez raisons, préparons les prochaines interventions, mais celle-ci ne pourrons se faire sous notre chef. Emmenez ces documents au supérieurs de la brigade d’intervention, dite leurs de me les garder en cellules d’interrogatoire, merci. Pour vos services, vous m’êtes vraiment d’une grande aide. Quand vous aurez finit, rejoignez moi en salle de conférence pour le briefing des interpellation de la matinée.

"- Il en sera fait selon vos ordres. Et je vous remercie de l'estime que vous me portez."

Je n'ai jamais cherché à plaire ni à faire plaisir aux gens. Je suis moi et je le resterais, qu'importe ce que cela impliquera. J'ai toujours été une solitaire et cela ne changera plus. Je préfère lutter pour mes idées et rester seule plutôt que d'abandonner. J'avale la distance qui me sépare du bureau de notre supérieur, y déposant les dossiers après les avoir dignement salués. puis, je m'occupe du plateau  a débarrasser. Ensuite, j'irais rejoindre Sir Aston.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

C'est pour le travail Empty
MessageSujet: Re: C'est pour le travail   C'est pour le travail Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est pour le travail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-