Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021

Partagez
 

 Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyVen 15 Jan - 20:48


Bonjour, un petit coup de main?

Ennui mortel. C’est ainsi que Laurel ainsi que Laurelin se sentaient. Ils étaient dans «leur chambre», ils savaient que ce n’étaient pas leur réelle chambre. De toute façon, ça ne changeait strictement. Ils soupirèrent. Tout ce qu’ils avaient trouvé intéressant à faire c’était de regarder par la petite fenêtre, regarder les minuscules flocons de neige. Ils sont bien beaux. Laurel et Laurelin savaient bien qu’il faisait plutôt doux à l’extérieur. C’est une excellente chose. Ils pourraient sortir. Ce serait toujours mieux que de continuer de se morfondre ici. Un léger sourire esquissa sur leurs lèvres. Ils se levèrent de leur lit et s’approcha de leur petite armoire afin de se vêtir chaudement.

Être orphelin c’est être chanceux. Les vêtements que tu portes sont souvent trop grands parce que se sont des vêtements de seconde main. Des vêtements usés, troués, souvent laids, sales. Être orphelin c’est manger de la nourriture triste, pas particulièrement chaude, au contraire. Être orphelin c’est croire que vous êtes bien traités alors que la vérité, c’est plutôt «démerde-toi». On s’y fait avec le temps tout simplement. C’est ce que Laurelin avait fait grâce à Laurel. Tout ça pour dire qu’ils s’habillèrent chaudement. Plusieurs pulls avec des gants troués et une tuque trop grande qu’ils avaient dû rouler pour qu’elle soit à leur taille.

Sortons. Sortons avant que les autres se posent trop de question. Avant qu’ils ne demandent où qu’on va, ce qu’on va faire, si on sort longtemps, si… si… Une tonne de question qui ne mérite aucune réponse. Ils sortent. Un point et c’est tout. Une fois Laurel sortit, il enfila ses mains dans ses poches. Laurelin préférait de loin rester dans un petit coin de sa tête, préférant vivre dans son petit monde où elle est une princesse qui souhaite donner une meilleure vie aux orphelins. Laurel respira un bon coup. L’air frais lui faisait un grand bien. Il lui semblait étouffé lorsqu’ils étaient à l’intérieur. Par contre, ce qu’il se demandait, c’est où aller. « Loin d’ici. » Excellente idée Laurel, mais encore? Il ne pouvait pas aller bien loin, il lui fallait bien un endroit où manger et dormir. C’est pour ça que l’orphelinat existait. Malheureusement…

Ennuyé, Laurel se mit à déambuler dans les rues. Il regardait les maisons, les commerces qu’il connaissait pratiquement par cœur, dû au nombre de fois qu’il était passé devant. Ses petits pas hésitants le menèrent jusqu’au marché. « Pourquoi pas… » C’était uniquement un endroit comme un autre, rien de bien palpitant. Il faut dire que le marché est généralement achalandé. Laurel sourit d’avantage et se frotta les mains. Il savait ce qu’il allait faire. Faire les poches de quelques personnes ici et là, trop occupées à regarder la marchandise étalée un peu partout.

C’est bien, maintenant il fallait se choisir une victime. Une personne qui semble fragile, une personne qui semble naïve, une personne qui est trop occupée par quelque chose d’absolument trop ridicule que cette personne ne nous verrait jamais. Il faut que ce soit une femme. Voilà, en voilà une qui semble plutôt âgée et fragile qui regarde un étalage de viande. Pas mal. Laurel savait bien que c’était bien bas de se mettre à voler des personnes âgés, il avait quand même un certain respect pour ces personnes. Mais il n’avait pas le choix. Non il l’avait le choix, mais il ne voulait pas y penser. Il suffisait qu’il approche l’une de ses mains de la bourse de la personne et tout va bien aller. On prend la bourse et ensuite on se sauve, le plus vite qu’on peut!

Mais évidemment, ce n’est pas SI simple que ça. Parce que lorsqu’un policier traine dans le coin, vous êtes dans la merde. Et Laurel. Il est dans la merde. Parce qu’il n’est pas encore très doué niveau vol que même la vieille dame s’en aperçut. Et bien évidemment. Elle cria. Zut, Zut, zut! Ça sentait le roussi pour Laurel. Celui-ci lâcha le butin qu’il avait entre les doigts et fila, parce que du coin de l’œil, il avait vu un policier qui s’en venait et qui lui criait d’arrêter.

Comme si Laurel voudrait s’arrêter de courir pour qu’on l’enferme en prison ou encore le ramener à l’orphelinat pour que quelqu’un le dispute et l’enferme dans sa chambre pour une durée indéterminée. Laurel avait envie de crier : au secours, aidez-moi je n’ai rien fait.

Après tout il n’avait rien volé, non ?

Laurel finit s'arrêter parce qu'il évita à la toute dernière seconde de foncer dans une personne, au lieu de ça, il tomba, mangeant la neige au sol au passage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyVen 15 Jan - 23:52


Bonjour, un petit coup de main ?


Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) 1452892405-rue-600-vert


Je m'ennuiiiiie. Allongée sur mon lit, je regarde le plancher comme si il allait me donner une idée de génie sur quoi faire de ma journée ; vu que c'est mon jour de congé, je pourrais en profiter pour aller faire les boutiques mais comme nouvelle résolution de l'année je me suis promis de ne pas faire de folies dans les boutiques. Je pourrais me balader en ville, mais il n'y a pas grand chose à faire non plus... Je commence à connaître les rues et les ruelles par cœur. Pourtant la petite voix de Jimyni Criquet me conseiller de bouger mes grosses fesses pour éliminer le gras que je suis en train d'accumuler.

Ronchonnant, je prend mon courage à deux mains et fonce dans la salle de bain pour prendre une douche chaude rapidement et enfiler des vêtements chauds... Pour l'instant, je peux dire au revoir à mes jolies robes, vivement le printemps. Habillée d'un jean et d'une chemise à carreaux, j'enfile une veste chaude et prend quelques derlas au cas où je remarque un certain coup de cœur. Avant de partir, je vérifie quand même si il me reste quelques trucs dans le frigo pour me rendre compte que finalement non... Plus rien. Et bah j'ai trouvé à quoi allait me servir ces piécettes !

Je sors dans le froid et m'enfonce dans la neige pour me diriger vers le Quartier Néreis, place du marché pour m'acheter deux ou trois petits trucs. Marchant entre les petites vieilles parties chercher leurs légumes pour leur soupe du soir et les mioches qui sont ravis d'accompagner leurs parents, j'arrive à chopper un stand où je demande quelques morceaux de viandes et aussi des fruits... Manger cinq fruits et légumes par jours pour avoir une bonne santé... Mon œil c'est surtout que si je grossis je peux dire adieu à mon job !

Remerciant la charmante dame, je fais quelques pas à reculons lorsque j'entend des bruits derrière moi... Je me retourne pour remarquer une personne le nez dans la neige ; c'est moi qui ait fait ça ? Je relève la tête en remarquant au loin un gars tirer une tronche de six pieds de long crier "au voleur"... Je baisse de nouveau la tête vers le ou la gosse pour comprendre dans quoi il s'est fourré. Ah les débutants... Je me baisse pour aider le gamin par le bras pour le forcer à se remettre sur pieds, et le prend aussitôt dans mes bras.

- Ah ! Te voilà enfin ! Je te cherchais partout !

J'essaye simplement de le sortir de ce mauvais pas... Espérons simplement qu'il soit gentil et qu'il me suive dans mon délire ! Le policier arrive à ma hauteur en me demandant si je connais cette personne ; me plaçant face à lui, le sourire aux lèvres, je lui annonce qu'il s'agit de mon petit frère que je cherche depuis le début de la journée. Il commence à partir dans une tirade sur le fait qu'il a volé une vieille dame, j'hoche la tête de manière je m'en tamponne le coquillard et lance un regard accusateur vers le mioche pour reprendre la parole.

- Papa ne sera pas ravi d'apprendre ça ! Il va te refiler des coups de bâtons et tu seras privé de diner ce soir quand je vais lui dire ce qu'il s'est passé ! Non mais voler les vieilles dames, c'est honteux et...

Je suis soudainement interrompue par le jeune policier qui m'annonce blanc comme un linge qu'il a dû se tromper de personne et qu'il ferait mieux de repartir à la recherche de ce garnement avant qu'il ne s'échappe. Je souris de plus belle et souhaite une bonne journée au policier qui décampe rapidement ; j'attend quelques secondes en espérant que le mioche ne soit pas parti pour me retourner et lui glisser quelques mots.

- Sérieusement, pourquoi t'as volé la vieille ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyMar 19 Jan - 15:50


Bonjour, un petit coup de main?
Laurel n’avait pas eu le temps de reprendre réellement ses esprits. Quelqu’un l’avait pris par le bras, le forçant ainsi à se relever rapidement pour être… prit dans les bras de quelqu’un? Ne comprenant pas exactement tout ce qui se passait. Quelqu’un le cherchait ? Impossible. Personne ne l’avait jamais cherché. Personne ne s’occupait de lui, personne ne souhaitait le faire. Mais… Qu’est-ce qui se passe ? Réveilles-toi, Laurel. On venait de te sauver la vie et toi, tout ce que tu trouvais à faire, c’était d’écouter, hébété le dialogue entre la personne se tenant maintenant derrière lui et la personne méchante se tenant devant lui. Bien. Il ne se fera pas attraper. Juste quelques coups de bâtons. Ce n’est pas SI mal. Quoi qu’il… n’a pas du tout de père.

Le jeune policier finit par partir. Enfin. C’est un soupir de soulagement que Laurel lâcha une fois que le policier fut assez loin. Mais maintenant il valait expliquer tout ça à cet inconnu. C’était difficile d’expliquer tout ce qu’il lui avait passé par la tête pour dire pourquoi il avait volé… De façon sérieuse, la vielle, comme l’autre dirait.

La première solution qui était absolument idiote était parce qu’il s’ennuyait. La deuxième était parce qu’il s’était dit que ce serait fort facile de le voler. La troisième était tout simplement qu’il voulait un peu d’argent. Avec ça, il pourrait… Faire des économies, pourquoi pas et avec un peu de chance éventuellement partir de son trou à rat pour… Est-ce qu’il pourrait se prendre un petit appartement alors qu’il n’a que douze ans ? Probablement que non. Mais avec un peu, beaucoup de chance, Laurel ou Laurelin pourrait se louer une tout petite chambre. Ce serait tellement bien. C’est tout ce que les deux souhaitaient c’était de vivre leur petite vie, bien tranquillement. Ce qui les embêtait c’était qu’ils ne pouvaient pas travailler parce qu’ils étaient vus comme étant encore trop jeunes pour avoir un emploi.

Laurel essuya la neige qu’il avait encore sur le visage pour ouvrir enfin la bouche et tenter une réponse.

- Parce que… J’aurais aimé avoir un peu d’argent.

Réponse peut-être trop simple, mais Laurel s’en fichait, après tout il ne connaissait pas… Cette personne. Parce que Laurel, en regardant cette personne avait un peu le même que les autres personnes qui l’entourait avait. Il ne savait pas avec certitude si c’était un garçon ou plutôt une fille. Mais l’instinct pour Laurel penchait plutôt pour le côté féminin. Comme lui quoi.  Laurel finit par esquisser un sourire, comme pour rassurer la personne, habillée en garçon avant de continuer :

- Je crois qu’il serait très bien de vous remercier de m’avoir sauvé en quelque sorte. Je sais que j’ai fait une bêtise. Je ne recommencerais plus.

Laurel disait surtout ça pour rassurer la personne, parce que tout le monde savait que ce n’était une bonne chose de voler, qu’il fallait plutôt être gentil, faire attention aux autres et plutôt leur ouvrir les porte au lieu de prendre l’argent qu’ils ont. Maintenant que Laurel était sauvé, il pourra probablement se sauver gentiment, sans revoir cette personne… Avec un peu de chance. En réalité... Ce n’est probablement pas ce qu’il va se passer. C’est l’impression qu’il avait présentement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyMer 20 Jan - 23:24


Bonjour, un petit coup de main ?


Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) 1452892405-rue-600-vert


Mains sur les hanches, j'en viens quand même à me demander si je ne suis pas aller trop fort dans ma petite comédie... Si jamais il revient avec des renforts, je vais devoir donner l'adresse du padre imaginaire afin qu'il explique les coups de bâtons imaginaires sur ses enfants imaginaires. Regardant une dernière fois autour de moi, je remarque que personne ne vient à la rescousse et peux en conclure qu'on ne se fera pas emmerder de sitôt... Boarf tant mieux ! Mais je pense qu'il reviendra quand même d'ici quelques temps quand il remarquera qu'il manque quelque chose à sa ceinture.

- Parce que… J’aurais aimé avoir un peu d’argent.


Mouais... Un peu comme tout le monde au final. Même si la vie à Quederla n'est pas excessivement cher, si on est un gamin des rues la vie peut nous paraître chère pour pouvoir grailler en paix. Et puis avec les flics qui poursuivent pour reprendre l'argent, la nourriture ou autre... Je peux comprendre le fait de s'en prendre à une proie facile telle qu'une vieille femme. Le mioche esquisse un sourire après m'avoir observé un petit moment avant de reprendre finalement la parole.

- Je crois qu’il serait très bien de vous remercier de m’avoir sauvé en quelque sorte. Je sais que j’ai fait une bêtise. Je ne recommencerais plus.

J'hausse les épaules... Faut pas me prendre pour une bille non plus, je sais très bien qu'il va recommencer dès que je l'aurais abandonné au coin de la rue ; et là je ne sais pas si il trouvera une âme charitable pour lui sauver les miches. Noooon, si je tourne les talons et que je rentre chez moi comme si il ne s'était rien passé d'intéressant, je risque de m'en vouloir toute ma vie ; je pourrais peut-être lui apprendre deux ou trois trucs. Je dormais déjà sur mes deux oreilles en rentrant ce soir, pas assez riche pour pour prendre un gamin sous mon toit.

- Je ne suis pas aussi stupide que le policier tu sais... Je me doute que tu vas recommencer d'ici quelques heures voire dès que je t'aurais laissé. Je peux peut-être t'aider tu sais... On va dire que je connais quelques trucs.


En guise d'argument, je laisse pendre la petite bourse volée quelques minutes plus tôt au policier ; oscillant de droite à gauche, elle me paraît assez lourde pour contenir quelques derlas qui pourraient permettre d'avoir un repas ou non. Petit sourire aux lèvres, je ne tiens pas à confier les trucs que je connais au premier venu si il ne veut pas en faire bon usage ; mais il m'a l'air sympa ce gosse. C'est d'ailleurs pour cette raison que je préfère lui lancer le petit sachet avec les pièces triangulaires à l'intérieur... Il en aura plus besoin que moi.

- Au fait moi c'est Athéna, et toi ?


Il a toujours moyen de me dire qu'il préfère se débrouiller tout seul, qu'il n'a besoin de personne pour sortir de la rue ou de là où il vient... Mais si il accepte, je veux bien lui filer quelques tuyaux ; surtout qu'il y beaucoup de monde ici alors on va pouvoir en chourer des trucs !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyVen 29 Jan - 16:27


Bonjour, un petit coup de main?

Laurel regarda la bourse qui traînait dans les mains de la demoiselle. Elle était visiblement douée. Elle avait réussit à prendre la bourse que le policier avait, il n’y a pas si longtemps! Laurel était fortement impressionné de voir que la demoiselle avait réussit à le choper, surtout qu’il ne l’avait pas vu du tout faire! Genre. JAMAIS! Peu importe, maintenant il était un peu plus riche, il pourrait en garder une partie alors que l’autre moitié pourra être dépensée. Avec un peu de chance, il pourrait s’acheter quelque chose… C’est plutôt vague comme désir.C’est qu’il était en train de réfléchir. Il pourrait peut-être accumuler un peu plus d’argent et ainsi s’acheter quelque chose de VRAIMENT intéressant. Une nouvelle tenue, quelque chose comme ça. Laurelin rêvait intérieurement d’une nouvelle robe plutôt jolie, bleue et blanche, ou peut-être une plutôt de couleur violette… Laurelin n’arrivait pas à choisir. Elle pourrait faire du lèche vitrine un peu plus tard. Pour l’instant ils étaient en compagnie de la demoiselle qui lui avait finalement donné la bourse pleine de pièces. La joie pour Laurelin.

- J’aurais plutôt attendu une journée avant de recommencer…, dit-il avec un sourire moqueur.

Il était bien conscient qu’il avait dit qu’il ne recommencerait pas pour l’amadouer, même si en réalité, elle ne le croyait pas du tout. Tant mieux en quelque sorte, parce que pour une fois, il ne parlait pas avec une demoiselle trop rêveuse qui était beaucoup trop naïve. Elles étaient tellement lassantes ces demoiselles. Vous pouvez leur vendre du rêve avec un beau sourire et uniquement de belles paroles. C’est pathétique. Voilà tout.

La demoiselle l’intéressa lorsqu’elle dit qu’elle pouvait lui montrer quelques trucs pour voler. Ce n’était pas mal du tout! Au contraire! Laurel en était vraiment emballé d’apprendre des choses nouvelles! Il pourrait être un jour doué, avec de la chance! Il pourrait se faire une petite fortune! Devenir riche… C’est impossible… Mais on peut toujours rêver!

Athéna. Joli nom! Fort intéressant et joli comme nom. C’était un nom original! Enfin, c’est ce que Laurel trouvait alors qu’il n’était pas rare à l’orphelinat d’avoir un prénom triste choisit par les dames de l’orphelinat. Genre, Maurice! Laurel et Laurelin plaignait le poupon qui avait hérité de ce nom. Laurel finit par se présenter, laissant une certaine ambiguïté, parce qu’il était assez honnête pour laisser croire que ce n’est pas son véritable nom, qu’il lui manque quelques lettres. Ce n’était pas si grave, mais Athéna avait été assez gentille avec lui pour en parler.

- Tu peux m’appeler Laurel et oui, j’aimerais bien que tu me montres un ou deux trucs. Je suis plutôt novice dans la matière… Tu as du remarqué.

Laurel se frotta les mains, bien impatient de connaître la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyDim 31 Jan - 18:50


Bonjour, un petit coup de main ?


Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) 1452892405-rue-600-vert


- J’aurais plutôt attendu une journée avant de recommencer...

Une journée, une nuit ou trois mois, au final il n'allait pas hésiter à recommencer ce tour de passe-passe qui s'était plutôt mal terminé ! Non clairement je ne peux pas laisser un novice se balader dans les rues à espérer tomber sur une âme charitable qui voudra bien bouger son royal postérieur pour lui sauver les miches. Pas sûr que beaucoup de monde ait envie d'aider un voleur ; d'ailleurs pour cette raison que je lui propose mon aide en lui lançant la bourse du policier.

- Tu peux m’appeler Laurel et oui, j’aimerais bien que tu me montres un ou deux trucs. Je suis plutôt novice dans la matière… Tu as du remarqué.


Ah ça ! Oui je l'ai remarqué ! J'ai remarqué aussi qu'il doit manquer quelques lettres à son prénom ou que c'est autre chose me faisant même penser qu'il s'agit plutôt d'une petite fille qui se déguise en mec. Pourquoi ? J'sais pas et je m'en fou. Je ne suis pas là pour refaire sa garde-robe mais lui apprendre à voler les honnêtes gens. Oh vilaine je n'irais pas au paradis, mais depuis le temps que les portes me sont fermées je pense que je peux me permettre de faire une connerie de plus ! A lui de voir si il est prêt à me suivre jusqu'en enfer.

Je lui demande de me suivre un peu plus loin, les oreilles indiscrètes et les yeux aux coins de rues sont un peu partout ici. Cachés dans une ruelle où personne ne pourra nous déranger, je décide de lui faire un petit discours sur les bases du vol... On dirait un professeur impatient de donner son premier cours, comprenez-moi... C'est la première fois que j'ai un poulain ! La première fois que je peux transmettre mon art à quelqu'un et il faut que ça se fasse en bonne et due forme. Je me racle la gorge, prête à lui lancer mon fameux discours sur le vol.

- Ce n'est pas très compliqué, il suffit de faire diversion. Si ta main gauche est posée sur son épaule ou a bien faire des gestes pour attirer son attention, ta main droite va pour chiper les porte-feuilles, les montres ou autres objets de valeurs que la personne peut avoir sur elle. Il faut que tu les occupes, que tu leurs parles, que tu les mettes en confiance et là ça sera plus facile.

Je fais mes petits gestes en même temps afin de lui montrer et choppe de nouveau la bourse piquée au flic quelques minutes plus tôt, à la fin de mon exposition je lui rend bien sûr le paquet. Ce n'est pas très compliqué à faire, il faut simplement avoir confiance en soit car si la personne en face grille qu'il y a un truc on peut oublier de voler et courir très vite. J'espère avoir été assez clair dans les explications parce que je ne vais pas recommencer plusieurs fois.

- Bon. Après la théorie, que dirais-tu de passer à la pratique ? Y'a que comme ça qu'on peut se perfectionner, tu verras ! De toute façon, si il y a le moindre blem j'interviens.


J'irais sûrement me poster dans un coin pour l'observer et si il y a un flic ou que la personne remarque un truc j'interviendrais pour faire mon speech de tout à l'heure ; de toute façon il n'y a que comme ça que ce gosse pourra progresser. Et puis, même si on se foire au début ça viendra avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyLun 15 Fév - 1:38


Bonjour, un petit coup de main?
Ce ne devait pas être si compliqué que ça. S’il suffisait de faire une diversion. Une main sur une épaule. Pas mal comme idée. Peut-être que Laurel pourrait faire « semblant » de foncer dans quelqu’un. Pourquoi pas ? Sinon Laurel pourrait jouer les garçons perdus, esseulé, pleurant. Ça pourrait être une bonne idée, du moins, pas une mauvaise. Laurel avait une tonne de plans les plus idiots les unes que les autres, et intérieurement cela l’amusait. Il se voyait faire une tonne de folies, des simagrées, pratiquement n’importe quoi. Laurel avait tout compris les images qu’Athéna lui avait données, ses explications avaient été très claires. C’était pratiquement un cours privé, vraiment génial. Trêve de flatteries! Il était maintenant question de passer à l’action! Les premiers mots d’Athéna avait fait en sorte que le cœur de Laurel s’était mis à battre plus fort, plus vite, comme une montée d’adrénaline venait de monter subitement dans son sang. Laurel se frotta les mains, ravi d’avoir une activité intéressante.

La seule chose qui stressait quelque peu (beaucoup) Laurel c’était l’idée que la demoiselle se pousse tout simplement. Ils n’étaient pas encore les meilleurs potes du monde. Laurel était même étonné si elle restait. MAIS! Mais il faut dire que Laurel avait peur qu’un policier montre son charmant bout de nez et décide de l’arrêter pour une raison ou pour une autre. Ah, non en fait, c’est surtout parce que Laurel avait décidé de voler quelques biens à certaines personnes. Comme tu es brillant des fois Laurel. Mais il faut voir ça de façon positive. La demoiselle allait rester et en cas de pépin elle allait être là pour lui donner un tout petit coup de main. Naïf ? Le contraire serait un peu ridicule à penser. Après tout, elle l’avait déjà sauvé une première fois, alors pourquoi pas une deuxième ? Suite aux dernières phrases d’Athéna, Laurel hocha de la tête et alla discrètement se faufiler dans la foule, à la recherche d’une nouvelle proie.

Non, pas un enfant, ce serait vraiment triste. Une personne âgée… ce le serait tout autant, surtout qu’il avait essayé de le faire et que ça avait lamentablement échoué. Laurel trouva plutôt une demoiselle plus âgée que lui qui lui paraissait forte insouciante… Ou simplement idiote, il ne saurait réellement le dire. Il la regarda faire ses achats. Elle était plus âgée que lui, il devait avoir l’âge d’Athéna, peu importe. Laurel s’approcha de la jolie demoiselle qui observait quelques fruits et légumes et se mit à côté afin de faire quelque peu la conversation. Des choses fortes banales. Des salutations, une tonne de charmants sourires d’un jeune pauvre sans argent. Il avait quand même assez d’argent pour offrir une jolie pomme à la demoiselle qui rougit. Laurel profita de ce moment pour lui chiper sa petite bourse, alors qu’elle se retournait, fort embarrassée d’avoir reçu quelque chose d’un inconnu.

Vol réussit! Laurel se retient pour ne pas sautiller de joie en retournant vers Athéna.

- Et puis ? Ce n’était pas trop mauvais ?

Laurel en profita pour voir combien il avait réussi à amasser. Pratiquement rien. Chouette. Sourire se dessina en petite grimace.

Ce n’était pas grand-chose, mais c’était mieux que rien.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyMar 16 Fév - 15:17


Bonjour, un petit coup de main ?


Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) 1452892405-rue-600-vert


Elle a l'air d'avoir capté mes consignes et surtout, elle a l'air intéressée par ce que je dis ! Pour une fois que mes cours privés vont servir à quelqu'un, je ne peux qu'être heureuse. Je remarque d'ailleurs le petit frottement de mains qui peut me signifier qu'elle a l'air impatiente de passer à la pratique. Bon, je reste quand même dans un coin au cas où ça se déroulerait pas... Ça s'est bien mal passé une première fois alors pourquoi pas une deuxième ?

Tandis que la gamine se faufile dans la foule, je pars de mon côté tout en me postant légèrement en hauteur pour garder un œil sur elle. Laurel a l'air de prendre son temps pour choisir sa cible, pas d'enfant, pas de personne âgée non plus, mais plutôt une jolie demoiselle de mon âge qui observe les fruits et les légumes ; c'est bon pour la santé. Bras croisés, j'observe mon poulain discuter avec la gente dame avant de lui chiper sa bourse au meilleur moment.

Et bien c'est qu'elle apprend vite la gamine ! D'ici quelques temps, je vais pouvoir aller me rhabiller et prendre des cours auprès d'elle. En tout cas, c'est tout sautillant qu'elle revient auprès de moi, fière de me montrer la réussite de son exercice. Oh très bien, 20/20 ! Voilà une note que je pourrais reporter dans mon cahier intérieur afin de donner d'autres contrôles plus tard.

- Et puis ? Ce n’était pas trop mauvais ?

- C'est pas mal ! Tu vas devenir une vraie pro d'ici quelques semaines.


Suffit de s'entraîner sur les différents âges, les différentes personnes, et après le tour est joué ! Je la vois compter les petites pièces qu'elle a réussit à voler, pas beaucoup mais c'est déjà ça. Tellement concentrées dans nos calculs que je n'entends seulement à la dernière minute la voix d'une femme et d'un homme, pointer le doigt vers la gamine ; héhé grillées. Là, je ne pense pas pouvoir rattraper le truc.

- Un peu sport, ça te dit ?

Voyant le policier se rapprocher de nous, je balance mes courses à ses pieds et vu que j'ai une sacré chance il tombe tête la première dans la neige, ce qui nous laisse laaaargement le temps pour fuir si on ne veut pas se retrouver au commissariat. J'ose espérer que la gamine me suit jusque dans la petite ruelle afin de se cacher dans une grosse benne à ordure, pas très glamour je veux bien vous l'accorder mais quand on fuit, on fait avec ce que l'on a.

Retenant ma respiration pour ne pas être intoxiquée avec cette odeur infecte tandis que j'écoute attentivement ce qu'il se passe dehors. Des bruits de pas passent devant la poubelle, faisant le tour de celle-ci avant de faire demi-tour pour sortir de la ruelle ; j'attend encore quelques minutes histoire d'être sûre de ne pas me faire avoir et ouvre très légèrement le couvercle afin de me laisser seulement l'espace pour observe ce qu'il se passe dans la ruelle. Un coup à gauche. Un coup à droite. Personne.

Je me relève entièrement afin de sortir de cette benne à ordure et aider ma nouvelle amie si jamais elle en a besoin. Et bien, je crois que j'aurais le droit à une bonne douche ce soir et des reproches de la part de Wander si jamais je lui apprends ce qu'il s'est passé au marché ; héhé, je suis une fille incorrigible. Je prend mon temps pour m'étirer et jeter un coup d’œil à la gamine avant de reprendre la parole.

- Bon, il serait peut-être temps de rentrer chez toi ? Tes parents risquent de s'inquiéter non ?

En espérant bien sûr que je ne fasse pas une gaffe. Des gamins qui volent, ça existe depuis tellement longtemps mais les raisons sont tellement différentes : pour l'adrénaline, pour aider des parents pauvres, ou alors elle n'a pas de parents et j'ai fait la bourde du siècle. Si c'est le cas, pitié qu'elle ne me chiale pas dans les bras, je ne suis pas douée pour remonter le moral aux gens...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) EmptyVen 4 Mar - 16:09


Bonjour, un petit coup de main?
20/20! C’était super ça! Même que c’était plus que génial pour Laurel qui était fort heureux d’avoir réussit sans se faire prendre. Il abordait un large sourire, pratiquement de vainqueur, un petit bonhomme fort heureux qui repartait les poches pleines! Enfin, tout ça était avant qu’Athéna ne lui propose de faire un peu d’exercice.

Laurel prit un certain moment avant de comprendre ce que la demoiselle plus âgée venait de lui dire. Peut-être une fraction de seconde. Laurel a tout de même prit le temps de se retourner pour voir la demoiselle a qu’il avait fait du charme l’avait dénoncé. Zût! Ce n’est plus du tout un 20/20 ça! Même que c’est pratiquement un zéro sur vingt. Un moins quinze même! Voyant que l’homme se mit à le pourchasser, Laurel se mit également à la course. Au moins, Laurel était doué à la course. Il suivit la demoiselle Athéna dans les ruelles de la ville pour également sauter dans la benne à ordure. Intérieurement la petite Laurelin, l’efféminée trouvait ça absolument dégoûtant, alors que Laurel prenait un plaisir fou à vivre de telles aventures! Laurel ouvrit la bouche afin de dire une quelconque chose, sauf qu’aucun son ne sorti de ses lèvres. Il en était pratiquement incapable tant que l’odeur était insupportable et qu’il avait peur de se faire prendre. C’est ainsi qu’il resta pour une rare fois silencieux.

Une fois qu’il fit Athéna sortir de cette benne, Laurel se permis de faire la même chose. Il était certain que maintenant, s’il n’était pas déjà sale, il était crasseux. Il devrait essayer de se laver une fois de retour à l’orphelinat. Si les dames le laisseraient le faire. Quoi que ce ne fût pas le jour, du coup, il y a peu de chance qu’il puisse vraiment se laver. Il devait attendre encore un jour ou deux… AH! Ces fichues dames peu sympathiques! Laurel espérait qu’il pourrait quitter ce trou à rat.

Laurel retira une pelure de banane qui se trouva sur son épaule sans qu’il sache exactement comment. Peu importe. Il l’a ficha de nouveau dans la benne, gardant toujours son sourire jusqu’au moment… Ouais ce moment tellement joyeux où la demoiselle lui dit qu’il devrait rentrer chez lui parce que ses parents doivent s’inquiéter et tout ça.

Parce que. Il n’a pas de parent. Parce qu’il était seul. Bon. Il avait Laurelin, mais… Il n’avait aucune autorité parentale depuis près de huit ans… malheureusement. Il ne savait pas trop ce qu’il devait répondre à la demoiselle. Il n’avait pas grand-chose à lui dire. Il était sorti sans trop de permission, il allait probablement se faire disputer parce que monsieur avait eu la brillante idée de sauter dans une benne à ordure. Que l’odeur doit être insupportable et pire encore. Il devrait probablement la garder durant quelques jours.

Joie. C’est donc avec franchise que Laurel répondit :

- Je n’ai pas de parents. Mais je crois que je vais devoir rentrer à l’orphelinat. Parce qu’on sent maintenant mauvais. Je vais tenter de me laver avant de me faire punir. Ne me dit pas que tu es désolée pour moi ou tout autre chose qui pourrait ressembler à ça, parce que tu as parlé de parents. Tout le monde en a pratiquement… Donc c’est quelque chose de normal. Ça ne me dérange pas plus que ça.

Laurel se recula un peu, question de se mettre en route. Cependant il s’arrêta après quelques temps. Laurel sourit à Athéna, un sourire sincère, un sourire heureux dont on pouvait voir le reflet dans ses yeux gris.

- Au fait, merci. Je me suis fait du plaisir avec toi. À une prochaine fois peut-être!

Le « jeune » homme fila doucement, les mains dans les poches, regardant si l’homme qui lui avait couru après pour le vol était toujours dans les parages, il semblerait que non.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)   Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour, un petit coup de main ? (ft. Athéna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-