Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

Partagez
 

 "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyLun 8 Fév - 13:35

Dit le... A voix haute...J'étais une Elem'

Il y a trois jours...

_ Mademoiselle Rothschild, vous avez été recommandé par Monsieur Watson, mais afin de garantir une confiance des plus total en vous, il me faut poser cette question... Avez vous eu, un jour ou l'autre, un contact, un lien avec l'une des deux familles en guerre à Quederla ?


Cette question...
Clélia l'avait tellement redouté, ce n'était donc pas un mythe, il la posait réelement. Elle déglutie, plus question de faire marche arrière.

_ En effet...

Stupéfaction parmi les recruteurs du Gouvernement.
Des chuchotements, des visages choqués... Une membre de la famille Rothschild ! Affilié ou acoquiné dans cette guerre ? Qui aurait cru...  Pour la première fois de sa vie, la jeune femme se sentait coupable... Coupable d'avoir contribué à cette guerre, indirectement, mais qu'importe, c'est bien l'or de sa famille qui a servit au conflit. Clélia, demeurait calme devant le regard inquisiteurs de chacun, avide de savoir... Qui servait-elle...

_ Développer, je vous prit et prouver le.

Allez, il est temps de cracher le morceau.

_ Ma famille... Est liée au clan des Elementis, depuis des générations, bien avant ma naissance. Nous contribuons, dans l'aspect financier du clan, car notre élément n'est autre que l'or... L'or, métal précieux qui permi une aisance à ma famille, une renommé au fil des âges...

Clélia, demeurait digne malgré cette révélation.
Le directeur des ressources humaines du Gouvernement l'invitait à poursuivre du regard. Il donnait l'impression de se douter de ce lien existant... Elle ne devait pas être la première à passer sous son regard, sous leurs jugements. La jeune femme saisit son stylo accroché à la veste de son tailleur, elle le présenta devant chacun, un bête stylo à bille. Puis, elle referma ses doigts et en quelques secondes, le stylo se teinta d'un voile doré et précieux. La preuve fut donné sous le regard ébahis de chacun, Clélia accrocha à nouveau le stylo d'or, à sa veste.

_ Je ne fais pas exception, je maîtrise l'or également. Cependant, cela va faire plus d'un an que j'ai cessé tout activité avec le clan, je n'en fais plus partie car j'ai choisis de consacrer ma richesse, aux citoyens de Quederla. C'est un choix personnel et j'aimerais ajouter... Que monsieur Watson n'était pas au courant.
_ Mensonge ! Il était votre tuteur de stage.
_ Je ne lui ai jamais dis ! Comme à beaucoup d'autre.

Silence !


Réclamait son recruteur.
Clélia, avait prêté serment ici même, dans la maison de la justice pour dire la vérité et rien que celle-ci, aussi dérangeante soit-elle.

_ Mademoiselle... Vous saviez que votre tuteur était un ancien Domae, mais, vous n'en avait rien dit ou fait. Quels sont les raisons ?
_ Exact... Car comme je vous l'ai dis, je ne fais plus partie du conflit et... Je n'ai aucune haine envers les Domaes.
_ Bien, ceci le prouve. Avez vous autre chose à ajouter ?

En effet...
Un Elementis actif n'aurait pas hésité à éliminer un Domae.

_ Non monsieur.
_ Vous pouvez disposer... Vous recevrez une lettre pour vous annoncer votre recrutement validé ou refusé. Au revoir.

Clélia retenait un soupire.
Quel horreur que de passer sous le regard de ces hommes, qui vous juges comme un criminel. La situation est paralléle mais pas similaire. Clélia s'inclina pour les saluer avant de quitter la salle. Elle s'appuya contre la porte... Maintenant ils savent et bientôt, la nouvelle se répandra... Tous sauront les origines de sa richesse, de la richesse de sa famille.

Nerveuse...
Et à la fois libéré de ce poids, Clélia n'imaginait pas encore tout à fait les conséquences de ce secret dévoilé. En tout cas, le lendemain elle reçu la fameuse lettre en recommandé. Une enveloppe cacheté du sceau du Gouvernement. Son but, son rêve était là, au bout de ses doigts et là voilà qui tremblait, hésitante à l'ouvrir... Car si elle n'était pas prise, que deviendrait-elle ?

Il n'y a qu'une façon de savoir.
Avec délicatesse, elle ouvrit l'envellope, le coeur lourd pourtant. Il était temps de lire le résultat de cet entretient d'embauche. Est-ce que toute cette ambition, ces années d'études serviront ?

" Mademoiselle,

Suite à notre entretiens et après délibération, nous avons le plaisir de vous annoncer votre intégration au Gouvernement, au titre de "Juge des affaires civils de Quederla", comme exprimé dans votre demande.
Vous pourrez vous installer dès demain dans votre bureau, dans les tribunaux de la ville et ainsi débuter votre service, au nom du Gouvernement."


Formule de politesse, blabla...
Clélia en fit tomber la lettre, avant de se ruer à ses wc, se sentant nauséeuse à cause du stress. Elle est retenue ! Elle est prise ! Elle va pouvoir faire changer les choses dans cette ville, pour le bien des citoyens. Une pression disparaît, une autre la remplace... Les conséquences de cet embauche... Arriverait bien plus vite que prévus.


Aujourd'hui

Une femme de l'accueil du Gouvernement
Se tenait devant le bureau de la jeune juge.

_ Mademoiselle Rothschild, un certain monsieur Dos Madera demande à vous voir.
_ Ah ? Eh bien, faites le entrer s'il vous plait.

La femme.
Quittait prestement le bureau de Clélia. Celle-ci croulait sous de nombreux dossiers et affaires en retard. La jeune femme s'étirait sur sa chaise, surprise par cette visite inopiné qui servirait de prétexte pour une pause bien mérité. Depuis son entrée au Gouvernement, non seulement elle croule sous le travail mais... La nouvelle dû à son ancienne appartenance aux Elementis avait déjà fais le tour de la ville, le secret des Rothschild mis au grand jour ! Clélia, ne pensait pas que ça allait surtout remuer, certains liens qu'elle entretenait avec des anciens de classe, des amis... Qui maintenant, la regarde de haut, la juge ou l'évite.

Heureusement...
Tout le monde n'était pas comme ça, la preuve, l'homme qui haït le plus au monde les riches venaient à sa rencontre.

Pour quel raisons ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyMar 9 Fév - 20:29

Clélia RothschildLes Tribunaux ▬ dialogue en 660033
Hanlala Clélia c'était une Élem !


-Fais-tu quelque chose à la Saint-Valentin?

Livio regarda au-dessus de son café pour fixer Elisabeth, qui avait baissé les yeux sur ses mains. Après avoir reposé sa tasse, il ne tarda pas à répondre.

-Oui,j'ai du boulot, dit-il prudemment.

-Oh. Je vois.

Excuse pitoyable, mais Livio aimait mieux dire ça que d’être franc et froisser son amie. Parce qu’elle n’était que ça pour lui : une amie. Et ça n’irait jamais plus loin que ça, en se voyant quelques fois pour prendre un café, comme aujourd’hui. Il avait été un peu pris de surprise lorsqu’il l’avait vu entrer dans son bureau ce matin-là, et il s’était souvenu de la proposition qu’il lui avait faite lors de cette fameuse soirée de retrouvailles. Elisabeth avait trouvé un immeuble pour installer son nouveau bureau d’avocats et elle était venue le voir pour valider le bail et l’authenticité du contrat de vente. Une fois cela fait, Livio ne lui avait rien fait payer du tout mais elle avait insisté pour l’inviter déjeuner. De la bouffe gratuite, c’est de la bouffe gratuite.
Sauf qu’il commençait à regretter la décision prise par son estomac plutôt que par son bon sens, et fit une tentative pour changer de sujet.

-Toi, beaucoup de dossiers à régler?

-Oui, plus ou moins. Je passe en Cour bientôt. D’ailleurs je crois que ce sera Clélia qui sera juge durant le procès. Je me demande si elle va transformer son marteau en or, dit-elle en riant.

Livio fronça les sourcils.

-Comment ça?

-Tu ne sais pas? 'Parait qu’elle a avoué avoir déjà fait partie des Élémentis. Je n’aurais jamais cru! Il parait aussi qu’elle en changer un stylo en or devant toute l’assemblée de recruteurs!

À cette annonce, Livio regarda Elisabeth avec des yeux ronds. C’était presque incroyable. L’avocate lui expliqua tout le reste, que la famille Rothschild était liée aux Élémentis depuis longtemps, et qu’elle finançait leurs activités grâce à leur don de changer les choses en or. Clélia n’avait pas fait exception à la règle, sauf dans la voie qu’elle avait prise. Apparemment, les liens qu’elle avait eu avec les Élémentis ne semblait pas déranger les recruteurs, puisqu’elle avait été admise au poste de juge.

En quittant Elisabeth pour revenir à son bureau, Livio continuait d’être abasourdi par la nouvelle. Que Clélia pouvait littéralement crée de l’or en un claquement de doigt était  complètement fou. En même temps, il savait désormais d’où venait la fortune de sa famille. De nul part en fait. Ils avaient reçu le don d’être riche bordel!

En y songeant Livio ne pouvait s’empêcher de secouer la tête. Mais il n’était pas du genre à se fier à des rumeurs. Elisabeth était crédible, mais peut-être avait-elle mal compris? Difficile à croire, mais il aimait mieux avoir le cœur net.

Le lendemain, il acheta un hibiscus jaune dans un pot à son voisin Edgar, le fleuriste, qui semblait déborder avec l’arrivée de la Saint-Valentin. Livio se rendit aux tribunaux de la ville, à pied cette fois, et demanda à la réception le bureau de Clélia Rothschild puis suivit les indications. Une secrétaire lui demanda son nom, et entra dans le bureau en laissant Livio poireauté quelques secondes avant de l’invité à entrer.

En entrant dans le bureau, Livio examina discrètement en faisant mentalement des comparaisons avec le sien. Il s’avança ensuite vers Clélia, avec un sourire, pot de fleurs en main.

-Bonjour Clélia. Je t’ai apporté ça, pour ton tout nouveau bureau, dit-il en désignant la plante. Je trouve que ça fait moins morne quand on doit passer ses journées entre quatre murs.

Livio marcha vers une fenêtre pour déposer la fleur près de celle-ci. Les pétales étaient d’un jaune vifs, tandis que le centre était rouge sang, de la même couleur que le pistil. Livio avait toujours préférer les fleurs colorées à celles plus discrètes. Le notaire croisa les bras en observa un instant la fleur, puis se retourna vers Clélia.

-Tu dois juste l’arroser deux fois par semaine, et la mettre près d’une fenêtre. L’été, la couleur est encore plus belle, dit-il en souriant.

Enfin, il n’était pas venu pour discuter de jardinage avec son amie. Il reprit son air drabe et aperçu la pile de papier qui jonchait le bureau.

-Je ne te dérange pas j’espère? Tu as l’air occupée à ce que je vois. C’est fantastique que tu aies pu trouver du boulot aussi vite.

Surtout après avoir avoué ses anciens liens avec les Élémentis. Lors de son recrutement auprès des notaires, il avait eu à répondre à la même question, mais il avait menti. Le pire, c’était qu’il ne le regrettait pas. Livio aurait fait n’importe quoi pour avoir enfin sa licence de notaire et ce n’était pas son affiliation avec les Domae qui allait l’empêcher de réaliser son avenir. En quelque sorte, Clélia avait eu pas mal de courage de tout dire.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyMer 10 Fév - 10:15

Wow une charmante attention... Que se passe t-il Livio ?

   
La porte s'ouvrit...
Et l'invité annoncé pénétrait dans le bureau de la jeune juge, sous son regard étonnée, avec ce petit pot de fleur jaune. Livio s'avança, souriant et l'abordant de la manière suivante.

-Bonjour Clélia. Je t’ai apporté ça, pour ton tout nouveau bureau. Je trouve que ça fait moins morne quand on doit passer ses journées entre quatre murs.

Clélia...
Avait bugué sur son sourire en fait... C'était déjà une première chose plutôt positive, puisque la dernière fois qu'ils s'étaient vus, monsieur tirait la tronche jusque par terre. Ensuite... Un cadeau ? Vraiment ?? La jeune femme sourit alors à son tour, appréciant sa bonne humeur du jour à voir, c'est le genre de chose dont il faut profiter.

_ Salut Livio ! Merci c'est... C'est très gentil de ta part.


Se souciait-il.
De son état mental à force de rester dans ce bureau ? Avait-il peut qu'elle finisse comme lui ? Allez savoir, l'attention était louable dans tout les cas, un peu d'amitié réchauffe le cœur après cette vague de froid depuis son adhésion au Gouvernement. Livio, déposait le pot de fleur près de la fenêtre avec quelques recommandations qui ont fait rire la demoiselle.

_ D'accord, d'accord, j'ai enregistrée... Cependant, tu sais moi, les plantes, j'ai beau y mettre toute mon énergie, leurs espérances de vie ne sont pas très...  Longue. Je crois que je n'ai pas la main verte.

A défaut de l'avoir en or.
Clélia, se leva de son bureau et ré-ajustait son tailleur noir avant de s'approcher de sa nouvelle partenaire de bureau. Celle-ci sentait terriblement bon, même de loin ! C'était surprenant.

-Je ne te dérange pas j’espère? Tu as l’air occupée à ce que je vois. C’est fantastique que tu aies pu trouver du boulot aussi vite.
_ Disons que j'ai eu un très bon tuteur qui a d'excellents contacts...

Avouait-elle.
Sans Alaric, le chemin pour n'avoir ne serait-ce qu'une date d'entretien aurait prit plusieurs mois. Elle approcha son visage des pétales, et laissait entendre un gémissement de satisfaction quant au parfum dégagé par la plante. Clélia élargissait son sourire avant de se redresser et d'observer le visage de son invité.

_ Tout va bien ? Tu ne sembles pas malade...

S'inquiétait-elle à son tour.
Car avant, c'était difficile de conserver un contact avec ce dernier, et elle ne pensait pas qu'ils allaient se revoir de si tôt, sur l'initiative de ce dernier en plus, lui qui avait été si moqueur l'or de leurs dernières rencontres. Clélia fronçait les sourcils, si il n'est pas malade...

_ Rassure moi tu... Tu n'es pas dans une sale affaire, hum ?


Les visites de simple courtoisie...
Ça faisait un moment que la jeune femme n'y croyait plus. Quand on va la trouver, c'est que généralement, quelque chose coince quelque part et que peut-être, elle peut intervenir. Clélia s'appuyait sur le rebord de sa fenêtre, attentive à sa réponse.

Que se passe t-il dans la vie de Livio ?

   

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyMer 10 Fév - 22:40

Clélia RothschildLes Tribunaux ▬ dialogue en 660033
Hanlala Clélia c'était une Élem !


_ Disons que j'ai eu un très bon tuteur qui a d'excellents contacts...

Quelle chance pour elle. Lui aussi avait pu obtenir très tôt une place dans sa firme de notaires, mais c’était en bonne partie grâce à ses notes. Le tuteur qui avait suivi Livio n’avait pas été aussi aidant que celui de Clélia apparemment. Ça ne l’étonnait guère.

Contente de sa nouvelle amie végétale, Clélia sourit à Livio et il le lui rendit. Il espérait seulement qu’elle n’oublierait pas d’arroser la plante malgré son train de vie occupé. Peut-être aurait-il dû lui donner aussi un petit arrosoir en plastique?

Clélia lui adressa de nouveau la parole.

_ Tout va bien ? Tu ne sembles pas malade...

Tiens, c’est bizarre. Elle lui avait demandé à peu près la même chose la dernière fois qu’ils s’étaient vus.

_ Rassure moi tu... Tu n'es pas dans une sale affaire, hum ?

Livio croisa les bras et se mit à fixer Clélia de son regard bleu, se demandant si elle était sérieuse ou pas.

-Non, tout va bien je t’assure. Je ne suis plus le genre à m’attirer des ennuis… Et s’est gentil de t’intéresser autant à ma santé, mais si j’étais malade j’irais chez le médecin, où je resterais chez moi. Ça devient vexant, dit-il en ajustant sa cravate.

Il faisait du vélo tous les jours, mangeait sainement, ne fumait plus et buvait à peine. En fait Livio était persuader n’avoir jamais été aussi en santé. Physiquement parlant.

Le notaire s’assit sur l’une des chaises en face du bureau de Clélia, posant les coudes sur les appuie-bras de la chaise. Il regardait toujours Clélia.

-Hier je suis allé diner avec Elisabeth. À un moment elle m’a parlé de toi, ou des rumeurs qui circule sur toi en vrai dire. Que tu faisais partie des Élémentis, et que tu pouvais changer les objets en or…

Livio croisa les mains. Il avait l’impression de la piéger en tournant autour du pot comme ça, mais il ne savait pas de quelle façon lui demander ce qu’il voulait savoir sans avoir l’air de celui qui ne se mêlait pas de ses oignons. Livio soupira finalement.

-Je sais qu’Elisabeth est un peu…spéciale. Mais elle n’a jamais mentit. Alors, est-ce que c’est vrai, ces rumeurs, où elles sont fausses?

Livio était prêt à croire Clélia sur parole si c’était le cas. 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyJeu 11 Fév - 10:51

La rumeur est vraie... Mais... Tu vas me tourner le dos, Livio ?

   
Livio reprit :

-Non, tout va bien je t’assure. Je ne suis plus le genre à m’attirer des ennuis… Et s’est gentil de t’intéresser autant à ma santé, mais si j’étais malade j’irais chez le médecin, où je resterais chez moi. Ça devient vexant.

Assurait-il.
En ajustant sa cravate. Clélia, bras croisés souriait à cette remarque, car c'est loin d'être idiot... Mais bon, avec ce qu'il s'est passé avec Athéna, la jeune femme est devenue encore plus attentive à ses amis, pour être certaine de ne passer à coté de rien... Enfin, dans ce qui lui reste d'amis. Livio prit place sur l'une des chaises à disposition en face du bureau et c'est à cet instant que Clélia comprit qu'il allait enfin entrer dans le vif du sujet... Si ce n'est pas la santé, qu'est-ce qui peut l'avoir emmené ici ?

-Hier je suis allé diner avec Elisabeth. À un moment elle m’a parlé de toi, ou des rumeurs qui circule sur toi en vrai dire. Que tu faisais partie des Élémentis, et que tu pouvais changer les objets en or…

Waw...
Les rumeurs, ça circule plus vite que n'importe quel maladie en fait. Clélia était surprise que le notaire aborde ce sujet, et pas avec aisance à voir... Livio semblait plongé en pleine réflexion, hésitation... Elle préférait le laisser finir avant d'annoncer quoique ce soit.

-Je sais qu’Elisabeth est un peu…spéciale. Mais elle n’a jamais mentit. Alors, est-ce que c’est vrai, ces rumeurs, où elles sont fausses?

Clélia...
Ne savait pas vraiment comment désamorcé ce sujet, en fait, elle prit une profonde inspiration pour faire taire le conflit qu'elle avait déjà en elle, entre son cerveau mêlé à son caractère " Et alors ?? On a tous nos petits secrets ! T'a pas choisis d'être Elementis, tu es née dedans ! Par contre, tu as fais le choix de partir POUR aider les citoyens, mais ça personne ne le retiens ! Ça m'énèèèèèrve ! D'un coup il se permette de juger là, comme si tu étais une criminelle alors que tu veux qu'aider en mettant à profit ce pouvoir au service des autres, comme toujours ! " et d'un autre sens son cœur " Du calme, du calme, il s'agit de Livio, c'est un ami qu'elle connait depuis ses études... C'est plutôt une bonne chose qu'il soit venue la voir pour justement connaître la vérité, qu'on lui doit ! Parce qu'on a rien dit tout ce temps..." , Clélia expira longuement, avant de déclarer très simplement.

_ La rumeur est vraie.

BOUM.
Sans plus de cérémonie, autant confirmer... C'est maintenant qu'elle allait s'expliquer, en essayant de ne pas s'emporter.

_ Je suis née et j'ai baignée dans les Elementis, d'une manière indirect... Puisque notre famille se charge de l'aspect financier du clan. Chose, que je ne fais plus depuis plus d'un an, car je les ai quitté pour mettre mon or, au service du peuple... Je veux ré-équilibrer les choses, les moyens de défense des citoyens, la reconstruction... Enfin, tout ça, tu le sais déjà...

Expliquait-elle, le regard baissée.
Finalement, elle ne se sentait pas honteuse d'avoir été Elementis, mais plutôt d'avoir caché ce secret peut-être un peu trop longtemps auprès de ses proches, car le résultat est catastrophique, tous, s'en vont et l'évite un à un, comme si elle avait la peste.

Clélia...
Releva son visage pour croiser le regard de ce dernier et essayer d'y lire de la colère ? Du dégoût ? De la déception ? N'importe quoi.

_ Aujou'd'hui, je paie le prix fort de ce secret que je jugeais, pas si important que ça... Je n'ai tuée personne après tout, du moins, pas directement... Mais... Maintenant, mes "amies", ne voient en moi qu'une ex-Elementis. Le reste, n'a plus d'importance, tout ce qu'on a pu faire, ou vivre, comme si j'étais devenue une autre personne, malsaine... Si Elisabeth ta dis ça, ce n'est pas un hasard Livio... J'imagine qu'elle veut que tu me fasses la gueule et que tu partes en claquant la porte, tout comme elle la fait lorsque j'ai voulut m'occuper de son dossier. Au départ ça ne l'avait pas dérangé puis quand elle a su... On s'est disputé et elle regrette amèrement que je m'occupe de son cas...

Expliquait-elle.
Outrée par le comportement de cette dernière. Clélia, s'avança vers la porte de son bureau et posa la main sur la poignée de celle-ci, craquant peu à peu, sa colère s'exprimant face à toute l'ingratitude reçu ces derniers jours.

_ Tu as maintenant une nouvelle raison de me "détester" Livio. Non seulement je suis riche, mais en plus j'étais une Elementis, mais ça, j'ai bien compris, les gens s'en foutent que ça soit du passé. En fait, je ne connais aucun membre Elementis tellement j'ai été loin, très loin des conflits, et je ne connais aucun Domae que je dois haïr pour une quelconque raison... Tout ça parce que... Je m'en fous ! C'est pas moi, c'est pas mon problème.


Son combat.
Ce sont les villageois qui dorment dans la rue à cause de leurs maisons saccagés.

_ Alors... Si toi aussi tu veux me faire la gueule, je t'en pris... C'est ton droit. Simplement, j'en ai assez des scènes, alors merci de ne rien renverser, et je refermerais doucement la porte, car des gens travaillent.

Ajoutait-elle.
Le regard brillant de tristesse, il n'y a rien de pire que de voir ceux qui nous sont proches, s'éloigner... Mais elle ne pouvait rien faire contre ça, et en déclarant son ancienne affiliation, jamais Clélia n'aurait cru une t-elle répercussion dans sa vie sociale. Elisabeth, Livio... Qui sera le prochain ?

C'est injuste, l’honnêteté est injuste.

   

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyJeu 11 Fév - 20:40

Clélia RothschildLes Tribunaux ▬ dialogue en 660033
Hanlala Clélia c'était une Élem !


Clélia se livrait à une bataille intérieure. C’est ce que Livio supposa en la regardant, mais peut-être avait-il tort. Avec cette rumeur étrange qui circulait, il ne devait pas être le premier à poser la question à savoir si elle était fondée. Clélia lui semblait quelque peu abattue.

 _ La rumeur est vraie.

Dans l’anticipation de la réponse, Livio ne s’était pas rendu compte qu’il retenait son souffle et il inspira un grand coup, ses yeux se portant au sol. Son amie s’expliqua ensuite en disant qu’elle avait grandi avec les Elementis, puisque sa famille en faisait partie depuis longtemps avant elle. Elle n’avait pas eu beaucoup le choix de suivre ses parents, se dit Livio en grattant sa barbe, ni d’avoir de l’or qui lui coule des doigts. Cela laissait le notaire assez stupéfait. Notamment que Clélia ait pu garder le secret pour elle-même pendant aussi longtemps!

Enfin, elle aurait peut-être dû l’emporter dans sa tombe, vu les répercutions que ça avait eu sur sa vie. Clélia lui parla qu’après la nouvelle, ses amis avaient déserté, sortis du paysage, étant donné son passé d’Elementis. Comme lui en ce moment, ils avaient dû être choqués de n’avoir jamais rien su. À la différence que Livio ne lui en voulait pas, car il avait lui aussi un secret bien gardé. Mais à la mention d’Elisabeth, Livio sourcilla. Lui avait-elle vraiment parlé de tout ça pour tenter de le retourner contre Clélia? Mais pourquoi? Qu’est-ce que ça pouvait bien faire à Elisabeth qu’il demeure ami avec Clélia? Si cette dernière disait vraiment, Livio sentait déjà la moutarde lui monter au nez. Il n’aimait pas du tout ce genre de manœuvres, en plein dans le genre des avocats. La juge blonde semblait toutefois beaucoup plus en colère que lui.

_ Tu as maintenant une nouvelle raison de me "détester" Livio. Non seulement je suis riche, mais en plus j'étais une Elementis, mais ça, j'ai bien compris, les gens s'en foutent que ça soit du passé. En fait, je ne connais aucun membre Elementis tellement j'ai été loin, très loin des conflits, et je ne connais aucun Domae que je dois haïr pour une quelconque raison... Tout ça parce que... Je m'en fous ! C'est pas moi, c'est pas mon problème.

Livio la regarda avec des yeux ronds. Il ne se souvenait pas l’avoir déjà vu aussi en colère.

_ Alors... Si toi aussi tu veux me faire la gueule, je t'en pris... C'est ton droit. Simplement, j'en ai assez des scènes, alors merci de ne rien renverser, et je refermerais doucement la porte, car des gens travaillent.

Le notaire prit le temps de se lever de la chaise et de regarder  son amie dans les yeux avec un certain aplomb.

-Je ne compte pas «te faire la gueule». J’essaye seulement de comprendre, promit-il.

C’était peut-être son côté notaire qui parlait, mais Livio voulait aborder la situation de façon neutre. Mais d’abord, il voulait tenter de rassurer Clélia. La voir triste le rendait mal à l’aise. Livio n’aimait pas avoir affaire avec ses propres sentiments, alors encore moins ceux des autres. Il s’appuya les bras croisés sur le bureau de Clélia.

-Que tu as déjà fait partie des Elementis ne me fait rien. Le passé c’est le passé après tout. Que tu n’y sois plus c’est déjà un bon début. Mais à ta place, je n’aurais rien dit. C’est difficile de se faire juger pour ce qu’on a été, ou ce qu’on est. Il fallait s’y attendre, mais il ne faut pas te laisser abattre par tout ça, si tu veux vraiment aider les gens. Ils verront bien que tu fais un boulot impeccable, dit-il, se voulant rassurant.

Livio ne pouvait pas croire que la dégradation de la vie sociale de Clélia pouvait l’affecter à ce point. Il savait cependant ce que peut faire le regard des autres.


- Ça doit être dur de perde ses mais d’un seul coup, mais j’imagine qu’ils se sentent peut-être trahit que tu es caché ça pendant si longtemps. Ou ils ne tenaient pas beaucoup à toi, dit-il en secouant la tête. Et dire que j’ai travaillé gratuitement pour Elisabeth! Je n’en reviens pas qu’elle te tourne le dos. On était amis pourtant, tous les trois… Quand même, avoir su que tu étais condamné à être riche je me serais moins moquer de toi.

Découragé, Livio passa une main dans ses cheveux et poussa un soupir. Ça ne servait à rien de retourner le passé. Il regarda ensuite son amie et guetta sa réaction.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyJeu 11 Fév - 21:22

J'ai juste dit la vérité Seras tu encore là Livio ?

   
Livio se levait de sa chaise.
Clélia cru sentir ses jambes défaillirent en imaginant très bien la suite. Il s'avancerait, elle lui ouvrirait la porte et lui aussi partirait... C'est donc une histoire sans fin ? Pourquoi n'y avait-il qu'elle pour se dire que c'était du passé, involontaire ?! Lorsqu'elle croisait son regard, bien qu'elle soit fâché, elle s'attendait à recevoir à son tour ses foudres pour ce mystère dévoilé.

-Je ne compte pas «te faire la gueule». J’essaye seulement de comprendre.

Déclarait-il, plutôt calme.
Clélia n'en revenait pas... Pour une fois que quelqu'un prenait la peine de réfléchir avant de lui claquer la porte au nez, mettant à la poubelle des années d'amitiés par occasion. Appuyé contre son bureau, il reprit... De son coté Clélia lâcha la poignée de la porte de son bureau... A voir, il n'allait pas partir, du moins, pas maintenant.

-Que tu as déjà fait partie des Elementis ne me fait rien. Le passé c’est le passé après tout. Que tu n’y sois plus c’est déjà un bon début. Mais à ta place, je n’aurais rien dit. C’est difficile de se faire juger pour ce qu’on a été, ou ce qu’on est. Il fallait s’y attendre, mais il ne faut pas te laisser abattre par tout ça, si tu veux vraiment aider les gens. Ils verront bien que tu fais un boulot impeccable.

...
Enfin un discours cohérent et réfléchit... Clélia en était bouche bée... Elle croit rêver, c'est le garçon qui la le plus charrié tout au longs de sa vie sur son argent, son statut qui... Qui ne l'achève pas et au contraire, lui donne comme une seconde chance ? C'est le monde à l'envers ! Clélia en est déstabilisé à l'écouté, il ... Il a vraiment changé, ou alors... Ce n'est pas lui.

- Ça doit être dur de perde ses amis d’un seul coup, mais j’imagine qu’ils se sentent peut-être trahit que tu es caché ça pendant si longtemps. Ou ils ne tenaient pas beaucoup à toi, dit-il en secouant la tête. Et dire que j’ai travaillé gratuitement pour Elisabeth! Je n’en reviens pas qu’elle te tourne le dos. On était amis pourtant, tous les trois… Quand même, avoir su que tu étais condamné à être riche je me serais moins moquer de toi.

_ Pas sûre, car même sans cette capacité à tout transformer en or... Notre fortune repose beaucoup aussi sur les finances qui entoure le monde. Mes ancêtres n'étaient pas stupides, ils voulaient assurer leurs arrières au cas où nous ne pouvions plus fabriquer d'or... Bref... J'en reviens pas de ce que tu viens de dire.

Répondit-elle.
Encore un peu abasourdit. Elle s'adossait contre la porte de son bureau, replaçant une mèche blonde derrière son oreille. Clélia, se mit à rire, nerveusement avant d'ajouter.

_ Bien sûre qu'on m'en veut... C'est leurs droits mais moi... Comment j'aurais pu savoir qu'on allait à ce point juger mon passé ? Moi, toujours irréprochable de partout, casier vierge, notes parfaite, honnête... Quand j'ai avoué ça à mon entretient, c'est bien la première fois de ma vie que j'avais l'impression d'être coupable, d'avoir fait quelque chose de travers. Je suis pas idiote, je sais que les Elementis ne sont pas des anges, mais moi de mon coté, j'essaye de réparer leurs bêtises, tout comme aux Domaes car mine de rien, un ours en colère, un taureau ça fait aussi des ravages...

Expliquait-elle dans un premier temps.

_ J'ai postulé, car je savais qu'ils prenaient des anciens membres de clan, alors je me suis dis... Pourquoi pas moi aussi ? C'est la place rêvé pour se racheté, pour agir et faire bouger les choses.

Un moment de silence.
Clélia quittait la porte de son bureau et avançait vers Livio, plus calme.

_ J'imagine que... Je n'ai plus qu'à attendre maintenant, que les gens acceptent et revienne vers moi ou me tourne définitivement le dos, mais... C'est dur de demeurer dans ce flou. De se dire, hier, on riait encore ensemble et maintenant, je suis la personne la plus détestable à ses yeux... Juste... Juste parce que j'ai dis la vérité et que je travail pour celle-ci. C'était impossible de mentir, ça m'est impossible de mentir ici, tout simplement.

Soufflait-elle.
Avant de relever son regard vers le notaire. Elle lui sourit doucement, car maintenant qu'il est au courant, peut-être que c'est les derniers instants qu'elle passera avec lui... Donc, au lieu d'une dernière image d'elle en colère ou triste, elle voulait que malgré tout, il conserve son sourire en mémoire. Pas question de se brouiller avec tout le monde, même si avec certains c'est inévitable... Mais Livio était quand même relativement diplomate... La preuve.

Clélia...
Mourrait d'envie de lui demander si lui aussi, allait prendre ses distances avec tout ça, mais... Sera t-il honnête ? Les amis pour la vie, ça n'existe que dans les fictions, la réalité est bien plus fragile. Déjà que le cercle d'amitiés de la jeune juge était plutôt restreint...Rit, tout le monde rira avec toi...

Pleure, et tu pleureras seul.

   

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyVen 12 Fév - 16:44

Clélia RothschildLes Tribunaux ▬ dialogue en 660033
Hanlala Clélia c'était une Élem !


_ Pas sûre, car même sans cette capacité à tout transformer en or... Notre fortune repose beaucoup aussi sur les finances qui entoure le monde. Mes ancêtres n'étaient pas stupides, ils voulaient assurer leurs arrières au cas où nous ne pouvions plus fabriquer d'or... Bref... J'en reviens pas de ce que tu viens de dire.

Pour Livio, cet acte réfléchit envers Clélia n’avait rien d’exceptionnel. Sa bonté avait toujours pour objet ceux qui s’y attendaient le moins : il ne manquait jamais de courtoisie envers les personnes d’une condition inférieure à la sienne, et les âmes en peine, comme la femme blonde devant lui. Vis-à-vis des classes supérieures, en revanche, il restait sur la défensive et, sans être désobligeant, affichait une attitude blasée, incurieuse. Clélia avait fini par faire exception à la règle au fil du temps, irrationnellement.

_ Bien sûre qu'on m'en veut... C'est leurs droits mais moi... Comment j'aurais pu savoir qu'on allait à ce point juger mon passé ? Moi, toujours irréprochable de partout, casier vierge, notes parfaite, honnête... Quand j'ai avoué ça à mon entretient, c'est bien la première fois de ma vie que j'avais l'impression d'être coupable, d'avoir fait quelque chose de travers. Je suis pas idiote, je sais que les Elementis ne sont pas des anges, mais moi de mon coté, j'essaye de réparer leurs bêtises, tout comme aux Domaes car mine de rien, un ours en colère, un taureau ça fait aussi des ravages...

Les Familles se ressemblaient beaucoup, dans le sens où aucune n’a vraiment d’avantages significatif sur l’autre. Peu de combattant se souvenaient, avant d’aller se faire égorger par leur ennemi au combat, que les fondateurs des Familles étaient frères après tout. Même sang. Livio se demandait parfois pourquoi ils ne s’alliaient pas tous sous une même bannière.

Quant à Clélia, Livio se creusait la tête pour trouver quelque chose à lui dire, pour la remettre sur pieds. Ses clients le remerciaient souvent des conseils judicieux, posés avec beaucoup de réflexions, alors pourquoi avait-il la langue liée quand il s’agissait de ces amis? Le notaire tenta de remettre ses idées en place en secouant la tête. Pourtant, le problème qu’elle avait, il ne le connaissait que trop bien.

_ J'ai postulé, car je savais qu'ils prenaient des anciens membres de clan, alors je me suis dis... Pourquoi pas moi aussi ? C'est la place rêvé pour se racheté, pour agir et faire bouger les choses.

Oui, ça elle le disait souvent, pensa t’il en grattant sa barbe. Mais de ce qu’il savait jusqu’à maintenant, est-ce qu’elle avait fait la moindre chose de concret pour faire bouger les choses, comme elle le disait. C’était bien beau de répéter ce discours, et il savait qu’elle venait à peine d’avoir son poste, néanmoins Livio avait hâte de voir son amie pratiquer ce qu’on appelle «des paroles, aux actes».


_ J'imagine que... Je n'ai plus qu'à attendre maintenant, que les gens acceptent et revienne vers moi ou me tourne définitivement le dos, mais... C'est dur de demeurer dans ce flou. De se dire, hier, on riait encore ensemble et maintenant, je suis la personne la plus détestable à ses yeux... Juste... Juste parce que j'ai dis la vérité et que je travail pour celle-ci. C'était impossible de mentir, ça m'est impossible de mentir ici, tout simplement.

Clélia eu un sourire qu’on donne en offrande au destin quand on ne sait plus où on va. Il se senti subitement gagné par le désarroi  en voyant son amie feindre d’être heureuse malgré ce qui lui arrivait. Elle n’avait sans doute pas envie qu’il la voit aussi désorientée qu’une girouette en pleine tempête, mais Livio n’était pas aussi naïf. Il se réfugia derrière un rire jaune.

-Pour l’amour de Dieu Clélia! Qu’est-ce qui te prends? Tu es plus forte que ça… Tu as l’or, et maintenant le pouvoir de la justice. Des gens t’ont tourné le dos parce que tu as dit la vérité, soit, mais tu peux encore faire changer les choses, comme tu le souhaite! Aides les autres, enfermes les criminels, ne laisse pas les autres juger de ta valeur.

Le notaire savait que ce qu’il disait était grandement en contradiction avec ce que lui-même avait fait dans le passé. Il avait changé pour rentrer dans le moule et avoir un bon boulot. Mais ce n’était pas de lui doit-il parlait. Un cas de faire de qu’il disait, pas ce qu’il faisait.

Livio marqua un temps d’arrêt où il tripota ses boutons de manchettes.

-Et puis, je sais que ça ne doit pas être très égayant pour toi, mais je suis encore là moi. Je sais ce que ça fait quand on déçoit les autres, mais à vrai dire je te trouve courageuse d’avoir dit la vérité. Et je me dis qu’en situation inverse, tu ne m’aurais sûrement pas tourné le dos j’imagine…Même si on ne s’est pas toujours bien entendu.

Bon, cette fois Livio avait l’impression d’avoir tout déballé son sac, ou presque. Il hésitait tellement à lui parler de son ancienne affiliation aux Domae, de son propre mensonge devant la même question. Elle qui prenait tellement la vérité à cœur, Livio craignait que ce fut elle qui ne le jette hors de son bureau, le pot de fleurs lancé à sa tête. 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyLun 15 Fév - 12:18

Ceux qui t'enviaient aujourd'hui te jugerais ? Livio me remonte le moral

   
L'ambiance...
Semblait dramatique dans le bureau de la jeune femme. Clélia semblait s'être fait une raison, en espérant que ces proches reviennent tôt ou tard vers elle, le plus tôt serait le mieux tout le même... Elle souhaitait que cette histoire se fasse vite oublier, comme la plupart des scandales sur les peoples. Livio en tout cas, ne s’apitoyait pas et reprit avec fermeté.

-Pour l’amour de Dieu Clélia! Qu’est-ce qui te prends? Tu es plus forte que ça… Tu as l’or, et maintenant le pouvoir de la justice. Des gens t’ont tourné le dos parce que tu as dit la vérité, soit, mais tu peux encore faire changer les choses, comme tu le souhaite! Aides les autres, enfermes les criminels, ne laisse pas les autres juger de ta valeur.

La jeune femme.
Relevait la tête, intéressée par son discours car... Il résumait plutôt bien tout ce qu'elle souhaitait faire de sa vie, mais maintenant qu'elle a les cartes en mains, tout semble si "fouillis". Elle avait travaillée dur pour en arriver là, pour se débarrasser de son image de riche, car bien sûre qu'elle a tout ce qu'elle veut, mais elle veut l'obtenir dans les règles, pas parce qu'elle achète, manipule ou par n'importe quel autre méthode humiliante... Il n'y a aucune gloire lorsque l'on triche, c'est se mentir à soi même.

-Et puis, je sais que ça ne doit pas être très égayant pour toi, mais je suis encore là moi. Je sais ce que ça fait quand on déçoit les autres, mais à vrai dire je te trouve courageuse d’avoir dit la vérité. Et je me dis qu’en situation inverse, tu ne m’aurais sûrement pas tourné le dos j’imagine…Même si on ne s’est pas toujours bien entendu.
_ C'est vrai...

Approuvait-elle à demie voix.
Livio n'aime pas les gens aisés, c'est un fait, mais il n'est pas QUE ça, même si il avait le don d'être une saloperie et d'un lourd incroyable à ce sujet. Il partage avec Clélia l'amour de la justice quelque part. La loyauté est une qualité que la jeune femme apprécie plus que tout, car dans son monde, tout est bien vite factice, superficielle ou hypocrite. Lorsqu'il déclarait être encore là, lui, ça lui fit chaud au cœur, car... C'est bien l'une des dernières personnes qu'elle aurait cru revoir. Comme quoi c'est étrange, les personnes qu'on pensaient là pour nous, ne le sont plus à la moindre complications... Et ceux qu'on pensait distant, dans une relation perplexe, se montrent sous leurs vraies visages pendant ces périodes. Un visage amical ou à l'inverse, faux, exécrable.

La jeune femme...
Réfléchit un instant à tout ça, avant d'arborer un nouveau visage, plus déterminée.

_ Tu as raison Livio. J'ai toujours préférée faire envie que pitié, je ne sais pas ce qu'il m'a prit.

Abordait-elle, le regard plus ferme.

_ Je suis devenu juge par mes propres moyens, oui j'ai de l'or, plus que n'importe qui ! Maintenant j'ai le pouvoir... Et une chose est sûre, c'est que je n'ai plus rien à cacher contrairement à d'autre.


Déclarait-elle.
Elle avait le sentiment d'être invincible maintenant, puisqu'elle n'a plus rien à masquer.

_ Et tout comme toi, je préfère être seule plutôt qu'entouré de faux jetons ! Je m'en fiche, avoir dit la vérité, ça n'aurais pas dû m'abattre mais me libérer.

Et voilà !
La voilà repartie, bien motivée, à nouveau sur les rails de la réussite à voir. En tout cas, cette étincelle dans son regard n'était pas prête de s'éteindre de si tôt. Clélia, retournait à la porte de son bureau, pour l'ouvrir et demander aux secrétaires qui bavardaient.

_ Les filles ! Deux cafés s'il vous plait, avec du lait et du sucre, j'ai du travail !

Exigeait-elle.
Comme si les autres... N'en avait pas. M'enfin, ce que Clélia veut... On le lui donne sinon... Les secrétaires s'étaient redressés sur leurs chaises, surprise de l'entendre arborer ce ton de voie, elle qui était plutôt molle ce matin. C'est finit ! Clélia refermait la porte avec un large sourire à l'intention de Livio.

_ Tu as bien mérité ça... Changeons de sujet en attendant que les cafés arrivent, parce que les secrétaires du coin ont les oreilles un peu trop grande à mon goût et pas question de leurs donner quelque chose sous la langue me concernant.


Expliquait-elle.
Avant de retourner s'assoir à son bureau, avec un sourire un peu taquin.

_ Alors comme ça... Toi et Elisabeth... Ca se concrétise doucement ? Ta bien mangé en sa compagnie ? Quel resto' ?


Demandait-elle, curieuse.

Depuis le temps qu'Elisabeth lui court après !


   

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] EmptyMer 17 Fév - 18:25

Clélia RothschildLes Tribunaux ▬ dialogue en 660033
Hanlala Clélia c'était une Élem !


_ C'est vrai...

Au moins ils étaient d’accord sur le fait qu’ils n’étaient pas toujours d’accord. C’était toujours ça. Livio se demanda soudainement s’il n’y avait pas été un peu fort. Il avait l’habitude d’être plus posé, mais voir Clélia dans un tel état de décrépitude personnel l’avait agacé au point de vouloir secouer son amie et la sortir de sa torpeur.  Le notaire ne savait pas s’il avait bien fait, et il observa la blonde, elle sembla reprendre du poil de la bête.

_ Tu as raison Livio. J'ai toujours préférée faire envie que pitié, je ne sais pas ce qu'il m'a prit.

Ah! Alors, elle s’entendait avec ce qu’il disait? Livio leva le menton et lui sourit, content d’avoir pu lui remonter le moral.

_ Je suis devenu juge par mes propres moyens, oui j'ai de l'or, plus que n'importe qui ! Maintenant j'ai le pouvoir... Et une chose est sûre, c'est que je n'ai plus rien à cacher contrairement à d'autre.

-…Bien dit.

À un moment, lui aussi peut-être devrait-il sortir les squelettes de son placard. Il serait débarrassé d’un poids certainement.

_ Et tout comme toi, je préfère être seule plutôt qu'entouré de faux jetons ! Je m'en fiche, avoir dit la vérité, ça n'aurais pas dû m'abattre mais me libérer.

Livio eu un sourire en coin, surpris et amusé de retrouver son amie aussi déterminer qu’avant. Ce qu’elle disait n’était pas faux, il aimait mieux être seul, sauf qu’il ne pouvait pas s’empêcher de le voir comme un défaut. Comme s’il était «l’homme solitaire de la ville», galopant au loin vers le soleil couchant.

Clélia se dirigea vers la porte de son bureau et ordonna deux cafés à ses secrétaires. Elle avait de la poigne dit donc! Le notaire la regarda, les yeux ronds comme des soucoupes, tandis qu’elle abordait un sourire des plus rayonnants. Il n’aurait jamais pensé la motiver autant, mais apparemment son petit coup de fouet psychologique avait fonctionné.

_ Tu as bien mérité ça... Changeons de sujet en attendant que les cafés arrivent, parce que les secrétaires du coin ont les oreilles un peu trop grande à mon goût et pas question de leurs donner quelque chose sous la langue me concernant.

Effectivement, après ce qu’elle venait de vivre elle devait surement prendre grand soin de sa réputation. Ils savaient maintenant tous les deux qu'au gouvernement, les nouvelles vont vites! D’ailleurs… Clélia se mise à regarder Livio avec un drôle de sourire.

_ Alors comme ça... Toi et Elisabeth... Ca se concrétise doucement ? Ta bien mangé en sa compagnie ? Quel resto' ?

Livio eut le sang aux joues, et jeta un œil en direction du plafond.

-J’ai l’impression d’entendre ma grand-mère.

Elle aurait bien voulu le voir marié avant sa mort, mais malheureusement, trouver chaussure au pied de Livio était un défi herculéen. Livio s’assit de nouveau dans l’un des chaises de clients devant le bureau, son front appuyé contre son poing. Il avait l’air légèrement lassé, mais raconta tout de même la petite histoire.

-Tu te souviens à la soirée de retrouvailles que j’ai proposé mon aide à Elisabeth pour l’authentification du contrat de ventre de son prochain bureau d’avocats? Eh bien, hier elle est venue me voir et quand j’ai eu fini de regarder tous les papiers, elle m’a invité à déjeuner.

Livio en parlait comme s’il s’agissait d’un moment particulièrement désagréable. Dès le début il aurait dû refuser, mais sans doute Elisabeth serait revenue à l’attaque plus tard. Le notaire se cala dans le fauteuil et croisa les bras.

-Elle m’a demandé si je faisais quelque chose à la Saint-Valentin. J’ai dit que j’avais trop de travail pour faire quoique ce soit. Sauf que, enfin…ce n’est pas exactement vrai.

Ouais, il s’était débarrassé d’elle en lui mentant au visage. Quel ami en or il faisait! Livio avait honte de ce qu’il avait fait néanmoins. Sur le coup, ça lui avait paru logique de mentir. Il se redressa vivement sur sa chaise pour faire face à Clélia

-Je ne veux pas la blesser, tu comprends? Dit-il pour se justifier. Mais je ne sais pas comment lui dire que je ne l’aime pas de la façon dont elle voudrait. Peu importe, je sais qu’elle le prendra mal même si je la ménage. Alors soit la prochaine voit qu’on se voit je lui dit sans détour, soit je me trouve une copine au plus vite, mais ça, c’est pas gagné.

Cela faisait assez longtemps qu’il était sorti avec quelqu’un, et il était certainement un peu rouillé. Mais surtout, il ne cherchait personne et il repoussait le moment où il «devrait». On ne répare par son horloge biologique en allant chez l’horloger, ça serait trop simple.

-Je vais probablement faire comme d’habitude et acheté les boites de chocolats en rabais le lendemain du 14. Tandis que toi, tu auras sûrement quelqu’un pour la soirée non?

Juge, riche, intelligente, elle avait tout pour plaire à n’importe qui. Livio était persuadé que Clélia pouvait avoir le mec qu’elle voulait en claquant des doigts. Sauf lui, évidemment.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty
MessageSujet: Re: "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]   "Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
"Hanlala Clélia c'était une Elem !" [Pv Livio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-