Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -20%
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
Voir le deal
199.99 €

Partagez
 

 Ils vivront heureux... Mais pas ensemble [PV Bloodyne Chester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Ils vivront heureux... Mais pas ensemble [PV Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ils vivront heureux... Mais pas ensemble [PV Bloodyne Chester]   Ils vivront heureux... Mais pas ensemble [PV Bloodyne Chester] - Page 2 EmptyLun 28 Mar - 17:24



- Comment tu peux oser dire ça ? Accessoirement, ce n'est pas moi qui me retrouve avec ma tête placardée partout sur les murs. Et le gouvernement aux fesses ; de nous deux c'toi qu'est plus en position d'être un mauvais père que moi une mauvaise mère !

Parce que le gouvernement a quelque chose à voir dans cette histoire ? A-t-il levé une seule fois la main sur Bloodyne ou sur son fils ? A-t-il une seule fois montré ou fait du mal à son fils ? La tête placardée contre les murs ne prouvent rien, Bloodyne aussi a déjà tué des Domae et des gardes, quelle est la différence entre eux deux ? Simplement que l'un est plus discret que l'autre ? Que l'un doit subir les erreurs de son passé et ne trouve aucun moyen pour se racheter à part en demandant la confiance de sa petite famille maintenant déchirée ? Il pensait connaître mieux Bloodyne, mais encore une fois il se trompait.

- Je ne suis peut-être pas parfaite, je te l'accorde. Mais moi au moins j'apprends de mes erreurs et j'évite de répéter constamment les mêmes ! Quoi que tu fasses, tu es toujours fourré dans quelque chose de louche et de bien plus dangereux que cette guerre elle-même. À deux doigts d'y laisser t'a vie en sortant simplement de chez toi. Bien plus qu'un habitant lambda. Tu n'es même pas foutu d'avoir un simple boulot. D'où est-ce que tu sors l'argent pour pouvoir faire plaisir à ton fils ? D'un braquage de banque, d'un détournement de drogue, d'un homme mort étalée au sol par tes soins ? Après tout t'es un spécialiste dans la dernière option. Un pro pour faire souffrir les gens, quel qu'il soit. Mais c'est vrai qu'une tronche pareille ça ne met pas en confiance pour travailler avec. T'as pensé un peu aux emmerdes que tu pourrais causer à Ace ? Le jour où quelqu'un débarque dans ta chambre avec lui à côté, parce que t'a encore mis ton nez là où il ne fallait pas, tu crois vraiment qu'ils laisseront un gamin sans défense en paix ? Non. Alors, ne vient pas faire ce genre de remarque quand tu es très loin d'être un ange.

- Cette tronche comme tu dis si bien ne t'a jamais empêché de m'approcher, cette grosse tête rouge comme tu m'as surnommé la première fois ne t'a jamais empêché de m'aimer. Tu crois que je suis le seul à avoir des meurtres sur la conscience ? J'ai souvenir que tu en as beaucoup à ton compte toi aussi, que l'appel du sang peut être aussi fort pour toi que pour moi. Qui a déclenché une tornade à la mort de son grand-père ? Qui voulait à tout prix la mort de Larxene ? Alors ne viens pas me dire que je suis un pro du meurtre quand tu n'es pas mieux lorsque tu t'y mets et que tu n'es pas aussi blanche que tu voudrais le faire croire.

Lui non plus n'est pas blanc comme neige mais il ne mérite pas de se prendre toutes ces remarques en pleine face, surtout lorsque l'interlocutrice est aussi une criminelle pour la Famille, capable de meurtre aussi horrible que Gaara. Sans réfléchir, ce dernier s'approche de Bloodyne. Non pour lui faire du mal mais simplement pour accompagner son dernier propos ; Rapidement stoppé par Charles, il n'hésite pas à faire preuve du peu de virilité qu'il détient pour se mettre en travers de son chemin et lui demander de ne pas approcher Bloodyne.

- Écoute-moi bien le blondinet, je ne t'ai pas demandé ton avis et Bloodyne est assez grande pour se défendre en cas de problèmes. Lorsqu'on est juste là pour jouer les bouches-trous et les baby-sitteur, le mieux est de ne pas se la ramener et de rester dans le cadre de ses compétences.

La réaction de Charles est immédiate, son poing rencontre directement le visage de l'Homme de Sable qui rend aussitôt le coup ; Une bagarre commence entre Charles et Gaara mais qui est directement stoppée par le Notaire qui se place entre les deux hommes en réclamant le calme. Tant bien que mal, le calme revient peu à peu mais la tension est toujours là ; A quoi bon rester dans cette maison plus longtemps ? Il n'est pas le bienvenu.

- Tu diras à Ace que je viendrais le chercher demain.


Pas la peine de lui imposer la tension et la mauvaise humeur de son père, tournant les talons il ouvre la porte qu'il claque aussitôt pour prendre la direction de sa chambre d'hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Ils vivront heureux... Mais pas ensemble [PV Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ils vivront heureux... Mais pas ensemble [PV Bloodyne Chester]   Ils vivront heureux... Mais pas ensemble [PV Bloodyne Chester] - Page 2 EmptyVen 1 Avr - 13:39



 
yeah , I'll hit you


 


Parfois, je me dis que je devrais apprendre à tourner sept fois ma langue avant de parler. Malheureusement pour moi, mon cerveau en décide autrement. Donc que je le veuille ou non, les mots franchissent la barrière de mes lèvres et se font entendre par tous. Je sais qu'actuellement, je m'en moque parce que les nerfs tournent à plein régime. Mais peut-être que d'ici quelques… Semaines, j'aurais des regrets sur les mots employaient face à Gaara.

Mais pour l'heure, ce qu'il me rétorque aussi sec me semble tout aussi tranchant que mes propres propos. Je ne nie pas avoir fait des choses horribles. Je ne renie pas la trainée de cadavre qui me suit et me suivra toujours et je ne renie encore moins le fait d'apprécier ça. Mais je fais de mon mieux pour tenter de prendre une vie en main et d'arrêter de me comporter comme une pauvre fille qui n'a pas d'avenir et passe tout son temps à tuer. Quel bel exemple qu'on donne à son fils ainsi, hein ? Avec ce que j'entends sortir de sa bouche, j'ai bien plus envie de chasser sa fausse gueule d'ange de chez moi avec un couteau planté dans la cuisse que tenter de lui présenter de quelconques excuses. Il sait se montrer aussi vache et blessant que moi. Voir même un cran plus élevé. Au final, on sait toujours frapper là où ça fait chez l'autre.

Je ne sais, s'il s'avance vers moi pour appuyer ses mots ou m'en mettre une. Une que j'aurais certainement méritée. Mais dans tous les cas, il ne risque pas d'aller bien loin puisque Charles, tel un chevalier servant se place entre nous. Pas la peine d'être un génie pour comprendre que les choses allaient déraper et qu'elles étaient, de toute manière, inévitables. La tension dans la pièce venait encore de monter d'un cran, d'une électricité débordante…
- Écoute-moi bien le blondinet, je ne t'ai pas demandé ton avis et Bloodyne est assez grande pour se défendre en cas de problèmes. Lorsqu'on est juste là pour jouer les bouches-trous et les baby-sitteur, le mieux est de ne pas se la ramener et de rester dans le cadre de ses compétences.
J'avais envie de lui dire de la fermer et d'aller se faire voir par la même occasion. Mais le poing de Charles fut plus rapide que mes paroles. C'est une option tout aussi radicale et efficace. Et j'aurais pu, qui plus est, le faire moi-même. À vrai dire, j'en aurai eu grandement besoin. Néanmoins, je me serais passée avec joie de cette bagarre qui éclate entre les deux quelques secondes après. J'avais beau crier de toutes mes forces pour qu'ils se séparent – ne voulant pas m'en prendre une par mégarde, je préférais rester à distance – cela ne changer absolument rien. Fort heureusement, le notaire était plus courageux que moi et se plaça entre les deux pour les séparer tant bien que mal. Bien sûr, je me précipite vers Charles à la seconde même où les deux sont suffisamment éloignées l'un de l'autre pour examiner les dégâts, parce qu'il n'est pas question de compter sur moi pour soigner les blessures de Gaara. Je l'ignore même, ce qui est surement mieux que de lancer une nouvelle fois les hostilités. Il s'en va en claquant la porte, et je m'occupe des petites plaies de mon petit ami.

Ceci fait, je prends le temps de discuter un peu avec le notaire. M'excusant qu'il ait dû assister à ce genre de scène même si cela ne devait pas être la première, il y avait de quoi se sentir mal à l'aise. Au final, j'accepte que Silan soit le tuteur en cas de mort, puisqu'après, c'était le seul en qui on pouvait réellement avoir confiance. Aussi chiant soit-il. Je signe quelque papier par la suite et lui laisse l'adresse de Gaara pour que les deux puissent finir de voir les détails qui les concernent dans une ambiance plus saine, car il n'est pas question de recommencer ce genre de conversation une deuxième fois. Après tout ça, il ne me restait plus qu'à dire au petit que son père viendrait le lendemain et non aujourd'hui comme ce qui était prévu.

     

     


     
Revenir en haut Aller en bas
 
Ils vivront heureux... Mais pas ensemble [PV Bloodyne Chester]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-