Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -41%
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony ...
Voir le deal
129 €

Partagez
 

 C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyDim 21 Fév - 18:56


“ C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là „

« Feat : Athena »
Je suis en coulisse et je regarde mes partions en même temps de me maquiller, je fredonne la musique dans ma tête en même temps pour bien me préparer. Le trac ? Oui comme toujours. C’est le quotidiens des musiciens de vivre avec le trac, on a peur à chaque fois que l’on doit monter sur scène, on a peur, on a les mains qui tremblent et le cœur qui va exploser, mais l’on monte quand même car le plaisir sur le visage des gens à la fin du numéro, c’est un moment inoubliable de voir les gens sourires et rires suites à nos chansons.

Je me relève car je sais que ça va bientôt être à mon tour de travailler, je me regarde dans le miroir et je mets une fleur dans mes cheveux pour qu’elle contraste avec ma longue robe blanche. Je mets les talons et je m’avance vers l’entrée de la scène et j’attends que ma collègue finisse. Je souris en la regardant, j’aime beaucoup sa voix à elle aussi. Puis à la fin de son numéro, elle salue une dernière fois le public et sors en passant devant moi :

- Salut Lyana ! Bonne chance !


Je la salue aussi et la remercie avant d’avancer vers la scène. C’est mon moment de gloire et j’en ai pour quelque heure même si j’ai quelque pause. Chanter dans les casinos n’est pas aussi amusant que chanter en temps normal. Les musiques sont lentes et ennuyeuses, c’est surtout pour avoir un bruit de fond pendant que les personnes dépensent tout leur sous. En générale les gens nous regardent pendant qu’ils mangent où qu’ils boivent un verre en se tapant la discute avec leur ami. Mais bon, au moins c’est un métier dans la musique, c’est ce que je voulais faire, chanter pour vivre et au moins je peux aider Arias financièrement d’une aide plus conséquentes qu’avec mes salaires de baby sitter.

Au moins l’avantage de ce boulot, les spectateurs sont calmes donc le trac s’en va rapidement et l’on peut chanter en étant posé. Je m’installe sur le devant de la scène et les musiciens derrière se mettent à jouer la douce mélodie et je me mets à les suivre instinctivement sans réfléchir. Ma voix se mélange aux instruments pour donner un fond sonore que j’espère agréable. Je balaye mon regard sur la foule du casino. Ce travail est à la fois reposant et en même temps ennuyant, c’est assez contradictoire mais bon. C’est comme ça. Pour l’instant la seule chose que je peux faire, c’est chanter.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyDim 21 Fév - 22:13


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] 1456086974-one-piece-600-309331


Pouaaaaah, ça fait grave longtemps que je n'ai pas été m'amuser au casino ! Pourquoi ne pas aller faire un petit tour ? Alors oui, ce n'est peut-être pas une bonne idée pour moi d'aller jouer à jeux d'argent, étant quelqu'un de tout sauf chanceux je pense tout perdre et continuer de miser mais n'est-ce pas ça le casino ? Se faire très salement pigeonner et dépenser tout son fric jusqu'à ce retrouver à la rue ? Si ! Et comme je suis un mouton, je fais comme tout le monde.

Je patiente dans le file d'attente, une sucette dans la bouche en attendant mon tour.. Mmh, les gens sont habillés de manière très chic, j'espère qu'ils ne vont pas me prendre la tête parce que je n'ai pas sortie mon habit du dimanche ; parce que si ils veulent quelque chose de plus beau je file rapidement au cabaret pour enfiler ma tenue. Peut-être pas très approprié pour les lieux mais ça sera déjà plus classe que ma longue robe rouge et blanche. Un sourire et mes papiers d'identités présentés, je peux enfin rentrer dans l'antre des pigeons.

Aloooooors... Vers quoi je vais aller ? Le bar ? Non pas le bar. Aller, la machine à sous ! Sautillant jusqu'à la machine, je m'assois devant et insère une petite pièce et baisse le levier. Eeeeet j'me suis faite avoir, comme tout le monde je crois. J'en remets une et encore une fois avant de garder dix pauvres derlas ; j'ai mis plus que j'ai gagné. Comme d'hab. Et vu la rage avec laquelle mon voisin tape dans la machine, j'en conclue que je ne suis pas la seule. Cool !

Je me dirige ensuite vers la table de poker où il n'y a que des messieurs. Héhé, je sens que je vais pouvoir gagner quelques derlas un plus, je ne suis pas la meilleure à ce jeu mais je sais très bien bluffer, c'est impossible de me déchiffrer. Les deux cartes en main, je me rends compte que je ne peux rien faire à part miser ; bluffer et tenter de faire flipper mes adversaires pour qu'ils se couchent un à un sous ma Poker Face. Plumé jusqu'au dernier. Pendant un tour. C'est déjà mieux que rien on va dire.

Soupirant telle la mauvaise joueuse que je suis, je me lève afin d'aller boire un verre à une des tables ; j'suis toute seule et je m'en sors très bien. Je ne prends pas d'alcool pour une fois mais un simple verre de jus d'orange ; la chanteuse salue une dernière fois son public avant de laisser place à une petite blonde qui chante bien. Trop bien. Qu'est-ce qu'elle fou dans un casino alors qu'elle pourrait avoir une vraie carrière ? Ok on commence bas et c'est mieux ici que dans la rue mais quand même ! C'est du talent gâché.

Les voisins de ma table ne sont pas entièrement d'accord avec ce que je pense ; des petits cons qui trouvent que cette gosse chante mal. Ils se moquent, font des messes basses mais y'en a aucun qui n'ose l'ouvrir pour dire sérieusement ce qu'ils pensent. Mais heureusement qu'Athéna est là ; je vais passer pour la plus grosse méchante du casino, humilier les autres et peut-être faire comprendre à la gosse qu'elle n'a pas sa place ici. Reposant mon verre et me mettant à l'aise, j'hausse la voix pour que tout le monde m'entende.

- Booooouh !! Remboursée !! La table d'à côté trouve que c'est merdique !

Je ne peux retenir mon petit sourire de satisfaction lorsque je vois les gars d'à côté fermer leurs bouches parce que je les ai dénoncé. Ahah, on fait moins les fiers maintenant ; tout le monde me regarde avec un air de dégoût sur leur visage et beaucoup ont beaucoup de colère envers la table d'à côté. Mmmh, c'est fou le nombre de personne qui n'ose dire ce qu'il pense tout ça parce qu'ils vont être jugés par les autres. Détendez-vous c'est pour elle que je fais ça.

- Ouuuh, t'as rien à faire ici allez déga...

Une main posée sur mon épaule me fait comprendre que je me suis fais choper... Et merde, j'vais être interdit de casino parce que j'ai dit ce que je pensais. Je tente de me défaire du gros bras qui me porte sur ses épaules tel un sac à patate ; j'ai beau lui donner des coups dans le dos, balancer les pieds dans le vide en espérant toucher son visage rien ne fait ! Jetée dehors comme une prisonnière, la porte se referme violemment derrière moi. Tss, bande de méchants. Pas grave, je vais attendre la gosse dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyDim 21 Fév - 23:30


“ C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là „

« Feat : Athena  »
Rien ne se passe les premières minutes, comme d'habitudes, c'est calme et c'est le plus de ce métier. Qu'est-ce que c'est reposant. Du moins, je pensais ça jusqu'au dernier seconde, une jeune fille m'interrompt soudainement :

- Booooouh !! Remboursée !! La table d'à côté trouve que c'est merdique !

C'est la première fois que ça arrive pour moi, les musiciens ont continué de jouer, mais moi, j'ai arrêté de chanter sous le coup de la stupéfaction. Je ne suis pas la seule à être sur le cul, tout le monde regarde la jeune demoiselle et les voisins de celle-ci lui jettent des regards haineux. Donc c'était vrai... Ils pensent vraiment que je suis nulle ? Jusque-là, on m'a toujours dit que c'était beau... Alors pourquoi dès gens me disent cela ? C'est qu'on m'a menti jusque-là ? Non non, Vilmos ne m'aurait pas engager si je n'aurai eut aucun talent. Mais pourquoi disent-ils cela a moi et non à la jeune fille juste avant ? Pourquoi tant de méchanceté ?

Le violoniste juste derrière moi chuchote mon prénom pour attirer mon attention et me dit de continuer, de ne pas y prêter attention. Oui, il a raison, on est des chanteurs après tout, je ne dois pas m'arrêter de chanter. Je dois reprendre. J'allai continuer quand l'autre folle se remet à crier :

- Ouuuh, t'as rien à faire ici allez déga...

Heureusement, les videurs sont venus la dégager de là, ma bouche reste ouverte quelques secondes de plus que prévu et le violoniste rechuchote mon prénom. Je n'hésite plus et je me remets à chanter. Mais une part de moi et blessé, humilié. Si je n'étais pas sur scène, je me serais sûrement déjà enfuie. Je sens ma main qui tremble le long de mon corps et je la cache dans les plis de ma robe. Non personne ne doit voir la faiblesse qu'elle a ouverte en moi. Je chante, mais avec moins de convictions que tout à l'heure.

Je sens que je vais avoir du mal à chanter toute la soirée. Normalement, je suis censé enchaîné deux chansons, faire une pause de 5-10 min et après de recommencer 3 chansons et encore une pause. Tout cela jusque tard dans la nuit. J'ai envie de soupirer intérieurement en sachant que j'ai encore toutes ces heures de travail devant moi... Chanter jusqu'au petit matin... D'habitude, ça ne me pose pas de problème, mais là, sa voix résonne dans ma tête et je suis distraite.

Quand la musique finit, le violoniste m'appela et me pointa du doigt les coulisses, ma collègue me faisait des signes de la main pour la rejoindre. C'est inhabituel, mais je m’exécutai. Normalement, on ne coupe pas comme ça après qu'une chanson. Elle attendit que je sois à porter et me chuchota.

- Je crois que c'est la première fois depuis que tu es là que ça t'arrive, alors finis ta série et je te remplace. Tu es assez perturbée pour ce soir, tu ne seras pas capable de chanter convenablement. En revanche demain soir, tu as intérêt à pété la forme et tu me remplaces d'accord ?

Elle me sourit gentiment, c'était vraiment gentil de sa part de me proposer cela.

- Merci beaucoup... Je suis désolé en fait, c'est la première fois de toute ma vie que ça m'arrive... Merci, je te revaudrai ça demain !

Je retournais sur scène et les musiciens reprirent leurs douces et lentes musiques, je me remis à chanter, mais le cœur un peu plus léger que tout à l'heure. Au moins, j'étais soutenue par mes collègues, j'en avais de la chance. Quand ma série fut finie, je saluais le public et je retournais en coulisse. Elle me tapota la tête et prit ma place sur scène tandis que je me démaquillais et me changeais.

J'étais revenue en moi-même, 1 mètre 65 sans talon, 7 centimètres de moins qu'avec les talons. Au moins, mes pieds n'avaient pas à supporter cette torture toute une soirée. J'enlevais délicatement la robe et remis mes vêtements habituels avant de saluer les gens et de sortir par la porte des employés.

La première chose que je fis fut de lever les yeux au ciel pour regarder les étoiles, quand je vois les étoiles, je pense à Altiel et à maman. Je me demande s'ils ont vu ce qui s'est passé depuis le ciel. J'espère bien que non, ils auraient honte. Puis je rebaisse les yeux et elle est là. La jeune fille qui a ouvert sa bouche tout à l'heure, celle qui a osé m'insultait et me manquait de respect à un point phénoménale. M'humilier devant mes collègues, mes clients voir même mon patron !

- Toi....

Je me dirige vers elle d'un pas rageur.

- C'était quoi ce que tu as fait tout à l'heure ? Ça te plaît d'humilier les gens en public ? Tu voulais me voir pleurer, c'est cela ? C'est quoi l'intérêt pour vous de faire cela ? Détruire les gens par jalousie ?

J'étais énervée, j'avais envie de la frapper où de la pousser, derrière elle se trouvait des ordures, je pourrais peut-être avancer pour la faire reculer et qu'elle trébuche dedans ? Tiens pas si mauvaise idée.... J'avançais vers elle avec un doigt accusateur pointé vers elle.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyLun 22 Fév - 1:53


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] 1456086974-one-piece-600-309331


Étalée au sol en mode étoile de mer, je ne pense même pas au fait qu'il est dégueulasse et que niveau hygiène je pourrais repasser ; franchement vu la manière dont j'ai été jeté d'ici je vais avoir du mal à revenir. Je suis sûre qu'ils ont noté mon nom quelque part pour être sûr que je ne reviendrais plus jamais ; s'cusez de dire ce que je pense. Elle n'a rien à faire ici ! Sauf que ce n'est pas pour les mêmes raisons que la table d'à côté ; eux ne mérite que des claques dans la tronche.

Je m'assois donc par terre, contre le mur et commence à jouer avec les petits cailloux que je balance contre la porte histoire de faire chier le videur qui m'a sortie de force. Deux-trois fois il est sortit pour me dire d'arrêter mes conneries mais soit je lui ai pas répondu soit il a eu le droit de voir mon magnifique majeur pour lui dire de me foutre la paix ; si le bruit le dérange il n'a qu'à aller ailleurs. Moi j'ai décidé que j'attendrais la blonde alors j'attendrais, même si ça nécessite d'attendre des heures.

Les minutes passent et j'ai l'impression qu'elle ne sortira jamais de cet endroit... Bordel mais ils l'ont prit en otage ou quoi ? Je ne peux même pas tenter de rentrer, je ne peux rien faire contre les gros bras et d'après certaines personnes, celui qui gère le casino n'est franchement pas aimable. 'fin faut pas lui chercher des noises quoi. En entendant du bruit derrière la porte, je me lève et croise les bras contre le torse, jambe pliée contre le mur tel le beau-gosse des livres et j'attend qu...'un gars sorte. Zut raté mon effet.

Je gonfle mes joues de colère à me demander dans combien de temps elle va sortir ; bordel mais elle a tant de potes que ça là-dedans ? La porte s'ouvre une nouvelle fois et là, c'est LA personne que j'attend ! Je l'observe quelques instants, plus petite que sur scène elle a le réflexe d'observer d'abord les étoiles ; pas la peine d'être le Docteur Hammerman pour comprendre qu'elle a perdu quelqu'un qui lui était cher. C'est le réflexe de toutes personnes normalement constituées ça.

- Toi....

Ah, je crois que c'est à moi qu'elle cause. Elle m'a enfin repérée et s'avance vers moi d'un pas énervé ; oh mademoiselle sort les griffes.

- C'était quoi ce que tu as fait tout à l'heure ? Ça te plaît d'humilier les gens en public ? Tu voulais me voir pleurer, c'est cela ? C'est quoi l'intérêt pour vous de faire cela ? Détruire les gens par jalousie ?

Jalousie ? Pouah, je sais que je chante comme une casserole et même si je savais chanter je garderais ce talent pour ma douche mais je n'irais pas l'afficher comme ça devant tout le monde. Trop timide. Et oui, j'ai quelques talents cachés dans l'art ; lesquels ? J'sais pas encore mais je suis sûre que j'en ai et quand je les aurais trouvé, je ferais en sorte de les garder jalousement pour moi. Comme une creuvarde et ouais.

Elle continue d'avancer vers moi d'un pas vénère avec son doigt accusateur qui me fait comprendre que je suis bien la cause de ses malheurs, relaxe la mioche j'ai juste voulu rigoler un peu. Arrivée à la bonne hauteur, je tends simplement le bras pour que ma main se pose sur sa tête et l'empêche d'avancer ; ça ne sert à rien de se battre. Je vois très bien qu'elle ne sait pas se battre et je suis aussi une vraie quiche en combat ; et je n'ai vraiment pas envie que ce combat ressemble à un crêpage de chignon.

- Ah non, je trouve que tu as beaucoup de talents. Je t'assure. C'est la table d'à côté qui pensait tout ça, j'ai simplement exprimer tout haut ce qu'ils disaient ; tu vois quitte à faire des critiques autant les entendre non ? C'est ce qui nous permet d'évoluer.

Ouais la critique n'est jamais mauvaise... Si elle est bien amenée parce que mes arguments étaient réellement à chier et je peux comprendre que ça l'ait énervée. Le seul truc que je retiens de ma magnifique intervention c'est que j'ai réussi à énerver plusieurs personnes su différents plans en une seule et même minute ; si ce n'est pas être la boss ça ?

- Écoute la mioche, dans la vie faut accepter de se faire marcher dessus et ce n'est pas en fonçant tête baissée sur la personne que tu vas faire connaître ton mécontentement. Tu as fais quoi une fois que j'ai été viré du casino ? T'as été pleuré dans ta loge ou tu as continué le spectacle, et si oui l'as-tu fait avec autant de plaisir que d'habitude ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyLun 22 Fév - 11:21


“ C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là „

« Feat : Athena  »
Je me sens outrée quand même, pouvoir être arrêté d’une simple main sur ma tête… Comme si on arrêtait un enfant qui fait une petite colère. J’ai l’impression d’être plus petite que je ne le suis, mais ce n’est pas moi qui suis petite, c’est juste elle qui est grande. Car oui pour pouvoir m’arrêter d’un simple geste de la main… Je soupirais et j’arrêtais d’essayer de la pousser. En effet c’était vain.

- Ah non, je trouve que tu as beaucoup de talents. Je t'assure. C'est la table d'à côté qui pensait tout ça, j'ai simplement exprimer tout haut ce qu'ils disaient ; tu vois quitte à faire des critiques autant les entendre non ? C'est ce qui nous permet d'évoluer.

Alors là c’est la meilleure ! Elle trouve que j’ai du talent et parce qu’elle a entendu ça, au lieu de leur dire d’arrêter elle a décidée de crier tout haut ce que d’autres disent. C’est quoi cette fille ? C’est méchant de faire ça, les critiques, d’accord je ne suis pas contre mais des humiliations gratuites on en parle ?

- Écoute la mioche, dans la vie faut accepter de se faire marcher dessus et ce n'est pas en fonçant tête baissée sur la personne que tu vas faire connaître ton mécontentement. Tu as fais quoi une fois que j'ai été viré du casino ? T'as été pleuré dans ta loge ou tu as continué le spectacle, et si oui l'as-tu fait avec autant de plaisir que d'habitude ?

Elle a raison quand même, je n’aurai jamais dû lui foncer dessus comme je l’ai fait, c’est une réaction digne d’une gamine qui ne réfléchis pas, et je ne suis plus cette gamine-là, je suis supposé avoir changé, avoir mûrie et là je viens de montrer tout le contraire, c’est pour cela que je trouve le surnom la mioche bien mérité. Je soupire et je recule d’un pas.

- Non je n’ai pas pleurée, même si j’en avais envie, j’avais envie de me cacher, de disparaître dans un trou de souris car c’est la première fois que ça m’arrive ! Mais j’ai continuée à chanter, parce que c’est ça faire de la musique, « the show must go on ».

Maintenant que je me suis calmé, la situation me parait beaucoup plus calme que tout à l’heure, elle n’a pas l’air si méchante que ça, elle est juste soit totalement inconsciente, soit très bizarre, mais je parierai sur le inconsciente. Parce que faire quelque chose comme ça, ça peut l’amener à se faire virer du casino pour un petit bout de temps.

- Tu sais, je ne l’aurais pas si mal pris si tu avais demandé à venir me voir dans ma loge pour me dire tout cela. Là c’était une humiliation public devant mes spectateurs, devant mes collègues et peut-être voir même mon patron.

Ça va, je ne pense pas dans tous les cas que Vilmos va me virer pour avoir été insulté pendant que je chantais, il aurait pu avoir un motif si je me serais enfuie de la scène, mais je ne l’ai pas fait donc tout va bien non ? Puis n’empêche je repense à cette jeune femme qui s’est mise à crier pendant mon show à cause de ces voisins, puis le rire se mets à sortir tout seul.

- Désolé, désolé, c’est juste que tu dois être un sacré numéro non ? Tu m’as insulté devant toute une salle au risque de te faire virer à vie parce que des gens m’ont critiqué et tu n’as même pas l’air ivre, j’essuie une larme de rire et je reprends de la contenance avant de tendre ma main, moi c’est Lyana et toi ?

Les bruits ont l’air d’attiré l’attention d’un des videurs qui ouvrent la porte et qui nous dévisage toutes les deux à savoir si elle m’importune ou pas et je lève la main en faisant un signe de tête pour lui dire que tout est okay, il jette un dernier regard noir à la jeune dame  et rentre à l’intérieur.

- Tu veux qu’on aille discuter ailleurs ? On risque de déranger ici.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyLun 22 Fév - 11:51


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] 1456086974-one-piece-600-309331


Est-ce que je ne serais pas en train de lui faire une leçon de vie ? Si totalement mais j'ai envie qu'elle prenne un confiance en elle, surtout pour quelqu'un qui a autant de talents. Se faire humilier devant tout le monde n'est pas la meilleure manière et je suis sûre que n'importe quel psychologue de cette ville ne serait pas d'accord avec cette méthode et pourtant, ça permet de se forger son petit caractère et de dire de manière très calme d'aller se faire voir.

- Non je n’ai pas pleurée, même si j’en avais envie, j’avais envie de me cacher, de disparaître dans un trou de souris car c’est la première fois que ça m’arrive ! Mais j’ai continuée à chanter, parce que c’est ça faire de la musique, « the show must go on ».

La mioche a déjà commencé à se calmer, elle a l'air d'avoir compris que je ne lui veux pas de mal et que mes solutions sont plus radicales. Je baisse ma main pour arrêter de la retenir tandis que je réfléchis à ce qu'elle a dit ; "the show must go on", c'est très bien au moins elle n'a pas fuit et a continué de chanter même si je suis sûre qu'elle l'a fait avec une boule au ventre. J'aurais peut-être moins de travail que je ne le pense finalement ?

- Tu sais, je ne l’aurais pas si mal pris si tu avais demandé à venir me voir dans ma loge pour me dire tout cela. Là c’était une humiliation public devant mes spectateurs, devant mes collègues et peut-être voir même mon patron.

- C'est l'humiliation qui permet d'avancer et de se forger son caractère et en plus de cela j'ai pu humilier les gars d'à côté.


Ça va, je suis sûre que ses collègues et son patron se sont dépêchés de lui donner un mouchoir et de la rassurer pour lui dire de ne pas s'occuper de ce que j'ai dit. En plus, si c'est la première fois que ça lui arrive, elle a dû se sentir encore plus mal ; ça va, je n'ai pas tenté de l'assassiner non plus, je lui ai juste dit de dégager. Et ça je le pense ! Elle n'a rien a faire ici.

- Désolé, désolé, c’est juste que tu dois être un sacré numéro non ? Tu m’as insulté devant toute une salle au risque de te faire virer à vie parce que des gens m’ont critiqué et tu n’as même pas l’air ivre..

- Nope, j'suis complètement sobre.


Et imaginez le carnage quand je suis ivre ! Alors là, je crois que j'aurais été capable de me battre avec le gros bras quitter à terminer dans le caniveaux. Elle finit par sécher ses larmes et me tend la main, ah finalement on va pouvoir discuter tranquillement non ?

- moi c’est Lyana et toi ?

- Athéna.


La porte s'ouvre le nouveau et laisse passer le videur aimable de tout à l'heure qui s'est déjà fait insulter plusieurs fois de ma part ; heureusement, ma nouvelle pote lui fait signe que tout va bien. Un dernier regard noir entre nous il repart à son boulot, laisse parler les demoiselles mon gars on n'a pas besoin de tes commentaires.

- Tu veux qu’on aille discuter ailleurs ? On risque de déranger ici.

- Je t'invite à boire un verre ?


Normalement si elle bosse dans un casino, elle doit avoir au moins la majorité donc le droit de boire de l'alcool ; et puis si elle préfère se prendre un café, un chocolat, ou un jus d'orange ce n'est pas un soucis non plus. Je commence à avancer jusqu'au premier bar que j'ai dans mon champ de vision ; histoire de ne pas être si sauvage que ça, je lui tiens la porte pour la laisser entrer la première et la laisse s'installer à une table avant que je m'assois face à elle.

- Dit moi, pourquoi tu chantes là-bas ? Je trouve que tu as beaucoup de talents, une belle voix, pourquoi est-ce que tu ne tenterais pas d'en faire ta carrière ? Ailleurs que dans le casino bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyLun 22 Fév - 12:53


“ C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là „

« Feat : Athena  »
J'avais raison, elle est le genre de personne à pouvoir dire et faire des choses incroyables que personne n'oserait en étant complètement sobre. Il y a des gens qui ont des dons pour oser dire des choses qu'ils ne pensent même pas, un don ou de l'intrépidité. Elle doit en faire partie, c'est tout. J'apprends ensuite qu'elle s'appelle Athéna, c'est un jolie prénom, il me semble que c'est le prénom d'une déesse grec. Je crois même que c'est la déesse de la sagesse et de la stratégie militaire si je me souviens bien de mes cours. Elle n'ont rien en commun je pense à part le prénom.

- Je t'invite à boire un verre ?

- Volontiers

En effet, discuter avec quelqu'un, plutôt une fille, juste à deux. Ça fait longtemps que ça ne m'était pas arrivé. En quelque sorte, c'est comme si j'avais fuis les amitiés après avoir perdues mes deux précieuses amies. Il serait peut-être temps que j'avance et que je casse ce mur que j'ai érigée pour arrêter de souffrir, ça fait trois ans maintenant. Je la suis donc dans un petit bar, et je rentre alors qu'elle me tend la porte, au final au début je l'avais, vraiment, vraiment mal jugée, c'est une bonne personne.

- Merci

Je choisis une table libre, l'endroit est quand même plutôt animée, ça fait du bien de sortir car d'habitude quand j'ai des soirées de libre je les passes à me reposer et je pense que j'ai du oublier ce que voulait dire s'amuser, sortir, faire la fête. Il faudrait que j'arrête de négliger ma vie sociale. Athéna s'installe en face de moi.

- Dit moi, pourquoi tu chantes là-bas ? Je trouve que tu as beaucoup de talents, une belle voix, pourquoi est-ce que tu ne tenterais pas d'en faire ta carrière ? Ailleurs que dans le casino bien sûr.

Pourquoi je travaillais là-bas ? C'est une bonne question... Au début je travaillais en tant que baby-sitter pour Kira, puis j'ai eu mon bac... Et même si j'étais plutôt bien payé, il fallait que je cherche un boulot et j'ai rencontré Vilmos... Je me suis pas vraiment posé de question en fait, j'aurai peut-être du y réfléchir.

- Hm, j'aime chanter, depuis que j'ai su parler j'ai su chanter et mon frère aussi, alors on a étudié la musique à deux, avant j'étais baby sitter et c'est le petit ami de mon ancienne patronne qui m'a embauché.

Je réfléchis quelques seconde, dans tout les cas, j'aime la musique et j'ai toujours voulu travailler dedans, j'aime ce que je fais, j'en suis sûr et c'était une chance inespérée de gagner de l'argent en faisant ce que j'aime, certain non même pas cette chance.

- Je ne veux pas que tu crois que ça ne me plaît pas, c'est vrai que j'ai été habitué à chanter des musiques qui bougent plus et que parfois s'en est ennuyeux car les gens ne nous écoutent pas forcément, je laisse une petite pause, mon professeur de lycée disait tout le temps : « la musique peut rendre les gens heureux et c’est cela la vrai récompense », alors quand je vois des gens me regarder, je leur souris car c'est un moment qu'on partage... Et puis tout le monde là bas et si gentils.

Je souris me rendant compte que j'ai encore trop parlée, c'est un tic que j'ai et que je n'ai pas perdu, ça a toujours été comme ça. Je lève mon regard vers Athéna et avant que je puisse ouvrir ma bouche pour lui poser une question le serveur nous interrompis :

- Vous voulez boire quoi ?
- Un Monaco s'il vous plaît.

Je laissais le temps à Athéna de commander et je reportais mon regard sur elle :

- Et toi tu travailles où ?

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyLun 22 Fév - 17:42


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] 1456086974-one-piece-600-309331


- Hm, j'aime chanter, depuis que j'ai su parler j'ai su chanter et mon frère aussi, alors on a étudié la musique à deux, avant j'étais baby sitter et c'est le petit ami de mon ancienne patronne qui m'a embauché.

Hun hun... Donc elle a un peu pris ce qui lui pendait au nez quoi. Bon, je ne sais pas si elle vit toute seule, si elle vit avec son frère ou si elle a encore ses parents mais c'est toujours mieux d'avoir de l'argent de côté. Rien que pour s'acheter des robes, sortir avec ses potes ou bien se boire un verre avec des inconnus ; à force de dépendre de papa et maman ce n'est vraiment pas cool et ils ont une certaine tendance à le reprocher plus tard. J'peux pas dire que je connais ça, ils n'ont pas eu le temps de me reprocher grand chose on va dire.

- Je ne veux pas que tu crois que ça ne me plaît pas, c'est vrai que j'ai été habitué à chanter des musiques qui bougent plus et que parfois s'en est ennuyeux car les gens ne nous écoutent pas forcément, mon professeur de lycée disait tout le temps : « la musique peut rendre les gens heureux et c’est cela la vrai récompense », alors quand je vois des gens me regarder, je leur souris car c'est un moment qu'on partage... Et puis tout le monde là bas et si gentils.

Parce qu'ils n'ont pas le choix d'être gentils... J'ai bien ouvert ma gueule et voilà comment on m'a traitée ; croisant les bras, je réfléchis un peu à ce qu'elle vient de me dire. Forcément qu'elle n'est pas au casino pour mettre de l'ambiance de folie car si les gens passent plus leur temps à la regarder qu'à jouer ça ne va pas arranger les affaires mais de temps en temps ça pourrait réveiller un peu la galerie... Puis grâce au bouche à oreille, ils voudront venir voir le talent et consommer. C'est ainsi que fonctionne l'économie non ? On fait boire les pigeons, on les occupe et on se faire des boules en or.

- Vous voulez boire quoi ?

- Un Monaco s'il vous plaît.

- Un Mojito.


Ca fait longtemps que je n'en ai pas bu un alors ça ne va pas me faire de mal de prendre un verre de temps en temps... Et puis de toute façon, c'est moi qui invite alors on va pas me faire chier sur les prix. Je regarde autour de moi tandis que la question sur mon métier tombe, il fallait s'en doutait que j'allais me la recevoir en pleine tronche... A croire que j'ai une bonne tête de la fille qui raconte sa vie. Quand même, on me connaissant un minimum faut douter que je ne fais pas quelque chose de légale ; je n'ai pas le profil pour être la poissonnière du coin.

- Prostituée dans le cabaret du quartier Lyctis.

Quoi ? C'est un métier comme un autre. Pourquoi est-ce qu'elle aurait le droit de dire sur un ton neutre qu'elle est chanteuse tandis que moi je devrais me cacher d'être fille de joie ? Si je suis heureuse dans ce que je fais c'est le principal non ? Et puis si ce genre de métier existe c'est bien pour une raison, si je n'avais pas de clients je serais bien obligée de me tourner les pouces et de trouver autre chose.

- Tu as déjà tenté de faire des concerts ? Et un duo avec ton frère, ça pourrait être pas mal non ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyLun 22 Fév - 20:17


“ C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là „

« Feat : Athena  »
Elle s'est un mojito qu'elle choisit de commander, c'est aussi un bon choix de boisson. Du rhum, de la menthe et du citron. Peut-être qu'après j'en prendrais un à mon compte pour ne pas lui faire tout payer non plus. Je lui pose alors la question sur son métier, mais après tout je m'attendais à tout sauf à ce qu'elle me réponde qu'elle travaille en tant que prostitué dans un cabaret. Attend... Cabaret du quartier Lyctis ce n'est pas là que travaille Ewan ? Je sais qu'il travaille en tant que videur... Mais il ne m'a jamais parlé de ce détails là ! Quoi que après il y en a peut-être d'autre, faudrait que j'aille lui parler. Puis bon qu'est-ce que ça me fait, s'il veux fréquenter ce genre d'endroit qu'il le fasse, c'est sa vie pas la mienne... Alors pourquoi je me sens si piquée au vif.

Puis je me rend compte que j'ai gardé le silence je me demande si je ne l'ai pas vexé, après tout elle vient un peu de m'avouer ça et je ne répond rien. Mais après si je dis quelque chose elle risque de mal le prendre, puis si elle veux faire ça, c'est son métier, ce n'est pas moi qui vais la juger. La musique c'est ma drogue alors que le sexe c'est peut-être la sienne. Dire que je suis encore... Et je pense que tant mieux, il faut que je me change les idées.

- Tu as déjà tenté de faire des concerts ? Et un duo avec ton frère, ça pourrait être pas mal non ?

Je me mords la lèvre inférieur gênée, mais après tout ce n'est pas sa faute, elle ne pouvait pas savoir qu'il était mort. C'est vrai que si Al était encore là... je n'aurai sûrement pas travailler au casino, il m'aurait poussé à chanter avec lui, il avait de si grand rêve et une grande ambition. Je soupire de nostalgie en repensant à lui.

- Mon frère jumeau est mort il y a trois ans ainsi que ma mère, pendant une attaque des familles, celle d'Octobre et ne t'excuses pas où rien tu ne pouvais pas savoir. Puis ensuite pour les concerts...

Je réfléchis, pour faire des concerts ça serait trop compliqué, il faudrait que je gère une salle, que je compose mes musiques car je ne peux pas chanter des musiques appartenant à d'autres personnes sans payer des droits je penses, puis il me faudrait un groupe de musique. Non ça serait trop compliquée.

- Je pense que ce n'est pas très réalisable, au mieux j'aurai besoin de quelqu'un qui puisse gérer tout le côté technique style salle, publicité et tout... Au pire je devrais tout gérer toute seule, et encore je ne sais même pas écrire des chansons, je chante juste des chansons déjà écrite, au mieux je peux m'accompagner moi même au violon, mais bon chanter et jouer en même temps c'est plus dur qu'on ne le pense.

Le serveur arrive et nous rapporte nos verres. Puis je ne sais pas pourquoi je me sens gênée par rapport à mon silence de tout à l'heure, ne rien avoir dit. Je porte mon verre le temps de réfléchir à comment formuler ma phrase sans la vexer ni rien.

- Tu sais, désolé si je n'ai rien dit où quoi par rapport à ton métier où si tu crois que je t'ai jugée ou quoi que ce soit, je ne te jugerais pas puis après tout je pense que tu dois être plutôt demandé, tu es une belle femme.

C'est vrai qu'elle est plutôt belle selon moi, elle doit en voler des cœurs. Je rebois une gorgée de ma boisson, je n'aime pas vraiment la bière, mais le monaco ne m'a jamais déranger grâce au sirop qui rajoute un goût sucré.

- Je pense que si j'aurai voulu commencer une carrière d'artiste, c'est pas à Quederla que je devrais m'y prendre je pense, mais plus dans des grandes villes des grands grands pays. Peut-être en Amérique et encore faudrait l'argent pour partir.

Je souris car je ne m'imagine pas vivre seule loin de tout le monde, ça me ferait trop étrange.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] EmptyMar 23 Fév - 14:53


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là


C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] 1456086974-one-piece-600-309331


En voyant la tête de la mioche je comprend que j'ai dû faire une grosse connerie... Arf, pitié ne me dîtes qu'il est mort sinon je vais me sentir très con. S'il vous plait, dîtes moi simplement qu'ils se sont disputés et qu'ils sont en froids en ce moment. Genre elle a piqué sa planche à roulette et ça ne lui a pas plu ou alors il a cassé sa poupée favorite mais ne me dites pas qu'il est en train de faire mumuse avec les verres de terre.

- Mon frère jumeau est mort il y a trois ans ainsi que ma mère, pendant une attaque des familles, celle d'Octobre et ne t'excuses pas où rien tu ne pouvais pas savoir. Puis ensuite pour les concerts...

Et merde... En plus c'était son jumeau, c'est encore pire. Oh que je me sens con maintenant, je lui propose de faire un duo avec son frère jumeau décédé... D'ailleurs j'étais où il y a 3 ans ? Fouillant dans ma mémoire, j'ai un vague souvenir de moi en train de courir dans les égouts armée de mon arc et accompagnée par Daemon... Ouais, moi j'évite d'aller dans la baston et j'ai préféré l'infiltration pour ramener des informations à ma supérieure ; avant de me faire suspendre dans le vide.

- Je pense que ce n'est pas très réalisable, au mieux j'aurai besoin de quelqu'un qui puisse gérer tout le côté technique style salle, publicité et tout... Au pire je devrais tout gérer toute seule, et encore je ne sais même pas écrire des chansons, je chante juste des chansons déjà écrite, au mieux je peux m'accompagner moi même au violon, mais bon chanter et jouer en même temps c'est plus dur qu'on ne le pense.

- Pour la pub, ça je peux toujours faire. Côté technique, je ne suis vraiment douée mais je peux toujours essayer de t'arranger une petite date avec le gérant ; si je discute un peu et que je le fais boire, je suis sûre qu'il acceptera. Et pour le moment, chante les chansons des autres et tu apprendras à écrire les tiennes ou quelqu'un acceptera de le faire pour toi.


J'sais pas qui mais pas moi en tout cas. Je risque de choquer les gens avec mes paroles mais peut-être que quelqu'un de plus doux que moi pourrait lui écrire une ou deux chansons potables ; ou alors elle-même. Avec ce qu'elle a vécu, je suis sûre qu'elle a besoin d'évacuer tout ce qu'elle ressent et quoi de mieux que l'art pour exprimer nos émotions ? Le serveur arrive à ce moment-là et nous donne les verres commandés, ah ! Mon Mojito.

- Tu sais, désolé si je n'ai rien dit où quoi par rapport à ton métier où si tu crois que je t'ai jugée ou quoi que ce soit, je ne te jugerais pas puis après tout je pense que tu dois être plutôt demandé, tu es une belle femme.

J'hausse les épaules, je ne me suis pas sentie jugée et je ne vais pas aller pleurer dans les jupons de ma mère parce qu'elle a été choquée de mon métier. Si il existe c'est qu'il y a une demande assez importante, si ça ne me plaisait pas j'irais voir ailleurs j'ai envie de dire ou je tenterais de reprendre mes études.

- Boarf t'inquiète ça ne m'a pas vexé.

- Je pense que si j'aurai voulu commencer une carrière d'artiste, c'est pas à Quederla que je devrais m'y prendre je pense, mais plus dans des grandes villes des grands grands pays. Peut-être en Amérique et encore faudrait l'argent pour partir.

Ah ça ! C'est sûr qu'aller en Amérique, en France ou ailleurs ça coûte des ronds, je ne suis pas certaine mais je ne pense pas que son salaire lui permette un tel excès. Je prend une première gorgée de mon Mojito, ah.. ils sont mis des fruits de la passion c'est parfait ! Ça lui donne un petit gout sucré qui rend la boisson moins amère, parfaite.

- Et tu penses avoir suffisamment de caractère pour y aller ? Je te rappelle comment tu as réagis quand j'suis intervenue ? J'ai cru que tu allais te décomposer sur place. Dans les grandes villes, c'est encore pire, il n'y a pas d'entre-aide entre les artistes c'est chacun pour sa pomme ; alors si tu veux y aller vas-y, je suis sûre que tes connaissances te soutiennent dans ce projet mais ne chiale pas dès la première remarque.

La vie d'artiste c'est comme dans l'économie, il faut être un vrai requin et ça, le Père savait comment gérer le truc sinon nous n'aurions pas fait fortune dans les trains de la ville et encore moins la garder. Charles d'ailleurs doit être aussi doué que lui et moi aussi, j'ai pris le vrai caractère de cochon que mon aîné et de mon père... Interdiction de se faire marcher sur les pieds et seuls les meilleurs pourront s'en sortir, il n'y a que William qui a eu un caractère plus doux.

- T'as toujours été timide comme ça ou c'est depuis que ton fr... depuis 3 ans ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty
MessageSujet: Re: C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]   C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
C’est la même chanson, mais la différence c’est que toi tu es là[Athéna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-