Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -56%
-56% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
20.59 €

Partagez
 

 La vie est une garce, moi aussi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyVen 18 Mar - 22:18


♦ La vie est une garce, moi aussi... ♦

♣  Anae Ginko & Livio Dos Madera
~ ... mais je serais toujours là si tu as besoin de moi ~


- Merci…
Merci Anae. Tu n’aurais pas dû faire tout ça. Je ne le mérite pas, et je ne suis qu’une merde. Excuse-moi de m’être fâché. Tu voulais m’aider.


"- C'est aussi à ça que serve les amis. Ils sont présents pour les bons moments mais savent aussi s'imposer dans les mauvais.
Excuses acceptées."


Bon, après la partie déconnexion profonde du monde puis retour brutal à la réalité, nous arrivons à la troisième phase. L'atterrissage en douceur mais plus que douloureux malgré tout. Enfin, au moins, il est de meilleur humeur et il est capable de reconnaître objectivement les faits passés. Ce sera toujours ça de gagné. Enfin, il ne semble quand même toujours pas prêt à remonter la pente. Cette fois, il en a pris un sérieux coup, et pas que au moral, malheureusement.

- Mon travail, c’était tout ce que j’avais. C’était tout ce qui me rendait fier, et je l’ai perdu. J’ai même perdu ma foutue licence bordel. Enfoiré…

"- Tu as peut-être perdu une licence mais pas tes compétences. Et tu as bien plus précieux qu'un travail en ce monde. Tu es vivant. Alors ne gâche pas cette chance-là bêtement."

Mais paroles sont peut-êtres dures mais mon ton n'est pas froid, loin de là. Pour le coup, il serait presque doux même. Il a besoin d'être secoué, rappelé à la réalité. Il faut qu'il sorte au plus vite de cet état qui pourrait le rendre capable de commettre un acte irréparable. Alors, il doit aussi être capable de voir que, même si en effet, le sort s'acharne contre lui, il n'a pas tout perdu, loin de là.

"- Tu leur en veux? C'est ton droit et c'est parfaitement légitime. Alors, la meilleure solution dans ce cas, c'est de leur montrer qu'ils n'ont pas gagner. Ils t'ont mis à terre? Et alors! Tu vas te relever et leur prouver que tu vaux mieux que tous ces crétins réunis."

Comment? Ça, c'était une question pour plus tard. Déjà, remonter un peu son moral ou son estime de lui-même. Bien que je ne sois vraiment pas la personne la plus douée pour cela. Je nous sers à boire tandis que je mets le couverts, attendant que la quiche soit prête, avant de venir me poster face à lui.

"- Alors, mettons les choses au clair une bonne fois pour toute. Tu veux le leur faire payer? Je t'aiderais à leur faire toutes les crasses possibles avec joie. Tu as envie de chouiner comme un gosse et de pleurer sur une épaule compatissante? Profites-en, je suis là. Tu as toujours envie de te retrouver seul? Dès que tu auras avalé quelque chose, je partirais.
Mais fais la moindre connerie et c'est moi qui m'occuperais de ton cas. Même si pour ça je dois venir te chercher en enfer par la peau du cul, capiche? "


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyMar 22 Mar - 15:42

Anae GinkoMaison de Livio ▬ dialogue en 660033
La vie est une garce, moi aussi.

- Tu as peut-être perdu une licence mais pas tes compétences. Et tu as bien plus précieux qu'un travail en ce monde. Tu es vivant. Alors ne gâche pas cette chance-là bêtement.

Oh, il ne pensait pas aller jusque-là. De toute façon, il n’aurait pas su comment. Se jeter d’un haut d’un pont? Il savait nager, alors aucune chance de finir noyé. Il n’avait pas de corde pour ce pendre, et il n’avait aucun amis scout qui pouvait lui faire un nœud coulant. Le plus facile serait sans doute de trancher ses veines avec son rasoir. Ça serait seulement très long et pénible.
Il était vrai que sa vie avait pris un triste tournant, mais l’envie d’oublier était plus forte que celle de mourir, en tout cas pour le moment. Il ne voyait pas comment ça pourrait être pire.

- Tu leur en veux? C'est ton droit et c'est parfaitement légitime. Alors, la meilleure solution dans ce cas, c'est de leur montrer qu'ils n'ont pas gagner. Ils t'ont mis à terre? Et alors! Tu vas te relever et leur prouver que tu vaux mieux que tous ces crétins réunis.

Livio regarda la jeune femme du coin de l’œil et soupira. Il comprenait ce qu’elle essayait de faire.

-C’est plutôt moi le crétin dans toute cette histoire.

Frapper son boss lui avait fait du bien malgré tout. Bien sûr, il le regrettait aujourd’hui assez amèrement. Mais il était trop tard pour changer quoi que ce soit. Pourquoi Anae ne le laissait pas se morfondre tranquille? Elle était trop gentille avec lui.

La jeune femme le quitta un moment pour mettre les couverts, et s’assit en face de lui cette face. Livio gratta sa barbe qui lui piquait depuis qu’il s’était réveillé.

- Alors, mettons les choses au clair une bonne fois pour toute. Tu veux le leur faire payer? Je t'aiderais à leur faire toutes les crasses possibles avec joie. Tu as envie de chouiner comme un gosse et de pleurer sur une épaule compatissante? Profites-en, je suis là. Tu as toujours envie de te retrouver seul? Dès que tu auras avalé quelque chose, je partirais. Mais fais la moindre connerie et c'est moi qui m'occuperais de ton cas. Même si pour ça je dois venir te chercher en enfer par la peau du cul, capiche?

Livio baissa les yeux sur ses mains.

-Je ne ferais pas de conneries, dit-il d’un ton bourru. Je n’en ferais plus. D’ailleurs je pense que je ne ferais plus rien pendant encore quelques semaines. L’idée de me remettre à travailler, ou de sortir de chez moi…

Il frissonna. S’il croisait un ancien client, un ancien collègue, ils auraient de quoi rire. Ou pleurer. Anae l’avait dit elle-même : il ressemblait à un ours, se terrant dans sa caverne. Et il avait très envie d’hiberner. Livio se cala dans sa chaise et regarda son amie.

-Je veux seulement avoir des vacances et ne penser à rien. Ni à mon job, ni au passé, ni au futur. Faire ce que je veux, sans que je doive me demander si je peux ou non.

Il devait l’admettre, maintenant qu’il n’avait plus de job, il n’avait plus de raison d’agir raisonnablement. D’avoir le ton posé et la voix claire. D’avoir de l’argent et de la compassion. D’avoir de l’intelligence et du savoir-vivre. D’avoir la tête froide en toute circonstance. Ça avait longtemps été ses repères, sans qu’il le savoir, ils avaient pesé lourdement sur sa personne. Maintenant qu’il avait la liberté de choisir, Livio se sentait comme un poisson hors de l’eau.

-C'est gentil de vouloir me remonter le moral. Et la quiche aussi. Ça sent bon.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyMer 23 Mar - 10:46


♦ La vie est une garce, moi aussi... ♦

♣  Anae Ginko & Livio Dos Madera
~ ... mais je serais toujours là si tu as besoin de moi ~


- C’est plutôt moi le crétin dans toute cette histoire.


"- Oui... Et non. Les torts sont partagés mais comme toujours, la loi du plus fort reste la meilleure. Et cette fois, tu n'étais pas en position de force...."

Après tout, si je venais à être renvoyée de la sorte, je doute que mon chef se contente de se prendre un simple poing dans la tronche. Je ne suis même pas certaine qu'il s'en sortirait vivant pour tout dire. Mais ils devaient se méfier maintenant, ils se souvenaient forcément de ma réaction lorsque, revenue prendre mon poste après ma longue convalescence, on m'avait 'gentiment' annoncé que l'on me mettait au placard du terrain. Enfin, aujourd'hui, nous n'étions pas là pour parler de moi mais cela ne me faisait que mieux le comprendre.

- Je ne ferais pas de conneries. Je n’en ferais plus. D’ailleurs je pense que je ne ferais plus rien pendant encore quelques semaines. L’idée de me remettre à travailler, ou de sortir de chez moi…
Je veux seulement avoir des vacances et ne penser à rien. Ni à mon job, ni au passé, ni au futur. Faire ce que je veux, sans que je doive me demander si je peux ou non.


"- Alors profites-en, c'est le moment ou jamais. Un petit séjour loin de la cité pourrait même te faire du bien. Se mettre au vert, ça aide toujours."

Peut-être même était-ce ce que j'aurais dû faire avant de reprendre pour ma part, lorsque j'avais failli laisser ma vie dans ce combat, il y avait quoi maintenant? 4 ans, presque 5? Enfin, ce n'était plus à l'ordre du jour. Et uis, doucement, Livio semblait revenir correctement sur Terre, c'était déjà un bon point. Comme quoi, déjà, rentrer dans le lard, y a pas mieux pour secouer les puces et remettre les idées à leur place.

- C'est gentil de vouloir me remonter le moral. Et la quiche aussi. Ça sent bon.

"- Comme il n'y avait pas grand chose dans ton frigo, j'ai surtout fait avec les moyens du bord. Tu devras penser à aller faire, ou à te les faire faire.
Et tu n'y a pas encore goûté alors ne parle pas trop vite. Elle sera peu-être immangeable."


Ce c'était le genre de connerie que je lui avais déjà fait par le passé. L'invité à partager un repas que je faisais exprès de rater et de rendre infâme, juste pour le voir tirer la tronche. Mais aujourd'hui, ce n'était pas le cas. D'ailleurs, le four se manifesta, signalant que le repas était fin prêt. Parfait, niveau timing, on est pas trop mal là.

Je récupère donc ma préparation enfin cuite que je dépose sur la table avant de la couper et d'en servir une bonne part d'emblée à Livio. Je me contente d'une part plus légère, n'ayant pas spécialement ni beaucoup d'appétit. Je retiens un frisson avant d'éternuer. C'est toujours désagréable cette sensation d'être mouillée. Enfin, la chaleur de la pièce et celle du plat finiront de me réchauffer.

"- Allez, mange. Ça va te faire du bien. Bon appétit. Et n'hésites pas à te resservir, c'est là pour ça.  "

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptySam 26 Mar - 15:54

Anae GinkoMaison de Livio ▬ dialogue en 660033
La vie est une garce, moi aussi.

 
- Comme il n'y avait pas grand chose dans ton frigo, j'ai surtout fait avec les moyens du bord. Tu devras penser à aller faire, ou à te les faire faire. Et tu n'y a pas encore goûté alors ne parle pas trop vite. Elle sera peu-être immangeable.

Livio roula ses yeux avant de secouer la tête. Le coup du truc brûlé et après va s’y je te le fais bouffer, Anae lui avait fait plus d’une fois. Elle avait beau faire partie du gouvernement et avoir 30 ans, elle était comme une gamine quand elle lui jouait ce genre de tour. Par contre, aujourd’hui il avait confiance, ça sentait très bon.

Son amie se leva pour aller ouvrit le four et revint avec une quiche toute chaude qu’elle déposa sur la table. Elle lui servit une grosse part et Livio piqua sa fourchette dans la quiche. Au moins, se dit-il, elle avait l’air mangeable.

Anae éternua et il releva la tête.

- Allez, mange. Ça va te faire du bien. Bon appétit. Et n'hésites pas à te resservir, c'est là pour ça.

Livio prit une première bouchée et dévora le reste de sa part avec appétit. Il n’avait pas réalisé à quel point il avait faim! Surtout que ça diète précédente laisser à désirer niveau protéine.

-C’est très bon, dit-il en prenant une nouvelle part de quiche. Et plus nourrissant que de la bière et des bretzels en tout cas. Je te remercie de n’avoir rien brûlé. J’ai essayé de cuisiné pour moi-même au début, quand j’ai décidé que je resterai cloîtré ici. Mais la drogue me faisait complètement perdre le fil de ce que je faisais. Tu dois avoir vu la montagne de vaisselle.

Il n’avait même pas eu la motivation pour tout laver. Alors il avait fini par manger ce qu’il y avait dans son garde-manger. Livio avait le cerveau tellement mou quand il fumait qu’il ne pouvait penser qu’à une chose en même temps, où il perdait le fil et son raisonnement n’avait aucun sens.

Quand il était ado, il avait eu le même genre de réaction. Anae pouvait en témoigner certainement. Livio ne s’était pas gêné pour ramener de l’herbe en cachette au lycée et au collège. Il s’était déjà fait voir une fois par un policier, mais il avait eu le temps de fuir à vélo et il ne s’était jamais fait prendre. Anae aussi avait été assez rebelle dans le temps. Livio leva les yeux de sa quiche pour regarder son amie, qui avait fini de manger depuis un moment.

-Qu’est-ce qui t’a fait arrêter? De fumer je veux dire…

En regardant la jeune femme aux cheveux noirs plus attentivement, Livio remarqua qu’elle avait l’air un peu pâle. Même, elle avait l’air d’avoir attraper froid. Il faisait beau dehors pourtant…

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyJeu 31 Mar - 10:24


♦ La vie est une garce, moi aussi... ♦

♣  Anae Ginko & Livio Dos Madera
~ ... mais je serais toujours là si tu as besoin de moi ~


- C’est très bon. Et plus nourrissant que de la bière et des bretzels en tout cas. Je te remercie de n’avoir rien brûlé. J’ai essayé de cuisiné pour moi-même au début, quand j’ai décidé que je resterai cloîtré ici. Mais la drogue me faisait complètement perdre le fil de ce que je faisais. Tu dois avoir vu la montagne de vaisselle.

"- Oui, je crois que j'en ai eu un bon aperçu..."

Et pas qu'un simple aperçu puisque j'avais terminé par tout nettoyer et récupérer d fond en comble afin de rendre un aspect présentable aux lieux et à ses ustensiles. En plus de m'occuper de remettre le maître de la demeure sur les rails, mine de rien, cela me faisait du boulot. Enfin, le temps que la Belle au Bois Dormant nous pique son charmant petit roupillon, j'avais eu le temps de terminer de tout bien remettre en ordre. Et heureusement qu'il s'était réveillé seul, je n'aurais pas joué au Prince Charmant.

Enfin, le voir manger de bon appétit est plutôt rassurant. Il devait vraiment manquer de protéines si son régime alimentaire c'était limité à la bière et aux bretzels, c'était certain. Enfin, maintenant qu'il semblait avoir émergé hors du nuage des fumées toxiques qui lui avaient si magistralement embrumées l'esprit, les choses devraient aller pour le mieux. De mon côté, je picore ma part, la terminant sans réel appétit. J'ai toujours un peu froid mais ne dit rien pour autant, Arsen revenu se lover dans mon cou.

- Qu’est-ce qui t’a fait arrêter? De fumer je veux dire…  

"- Tu crois vraiment que si j'avais définitivement arrêtée je t'aurais piqué ton joint en arrivant?"

Je laisse quelques secondes de silence tandis que l'aube d'un sourire se dessine sur mon visage. Moi, me priver d'un tel plaisir? Et puis quoi encore. La vie est bien assez chiante comme ça, je ne vais pas en plus m’interdire de profiter de ce genre de petites douceurs offertes par Mère Nature. Il ne manquerait plus que ça!

"- Disons seulement que je régule ma consommation. Une fois par semaine, je me tape un bon kiff et après, on remballe. Et puis, cela peut servir de diverses façons, pas que pour moi..."

La douleur de cette blessure infligée par cette pouffiasse que j'avais réussi à tuer mais qui avait manqué de peu de m'emporter avec elle, c'était en grande partie la drogue qui l'avait annihilée, me permettant de passer outre. Et puis, pour faire parler certains prisonniers ou suspects, mine de rien, cela fonctionnait bien aussi. Et ce n'était pas de la torture, alors pourquoi se priver de ce genre de moyens, ma foi fort efficaces? Ce serait une réelle bêtise.

"- Je suis devenue raisonnable, pas sage. Ne va pas me prendre pour ce que je ne suis pas. Je cache simplement bien mon jeu mais je suis toujours la même enfoirée qu'avant, rassure-toi. Si je ne suis pas devenue pire avec le temps. "

Oui, le pire, c'est que je dis tout cela d'une façon parfaitement normale et tranquille. Une simple évidence que j'énonce sans le moindre scrupule. Je suis une vilaine fille, une sale bête, digne de recevoir tous les noms d'oiseaux existants alors je ne me voile pas la face, c'est tout. Je n'attends d'ailleurs plus rien, ni de la part de la vie, ni même des autres. C'est peut-être ce qui me rend au final si distante et détachée du monde qui m'entoure.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyMar 26 Avr - 20:41

Anae GinkoMaison de Livio ▬ dialogue en 660033
La vie est une garce, moi aussi.

 
- Tu crois vraiment que si j'avais définitivement arrêtée je t'aurais piqué ton joint en arrivant?

Et elle laissa un silence dramatique passer. Il avait oublié complètement qu’elle lui avait ôté son joint en arrivant chez lui, pour mieux le fumer. Alors elle avait continué, même après avoir décroché un poste au gouvernement. Livio trouvait cela assez surprenant, mais il se dit que tout le monde n’avait pas choisi de se ranger comme il l’avait fait.

- Disons seulement que je régule ma consommation. Une fois par semaine, je me tape un bon kiff et après, on remballe. Et puis, cela peut servir de diverses façons, pas que pour moi...

Livio reprit un morceau de quiche en retournant ce que son amie lui disait. Une fois par semaine, c’était déjà moins que ce qu’ils pouvaient fumer à l’époque, ou même ce qu’il avait fumé ces derniers jours. Si ça l’avait empêché de penser à ses problèmes durant un certain temps, maintenant qu’il était plus ou moins sevré, il se sentait comme une merde.  Fumer de l’herbe n’allait sûrement pas régler par magie ce qui se passait dans sa vie.

- Je suis devenue raisonnable, pas sage. Ne va pas me prendre pour ce que je ne suis pas. Je cache simplement bien mon jeu mais je suis toujours la même enfoirée qu'avant, rassure-toi. Si je ne suis pas devenue pire avec le temps.

Livio rit sèchement.

-Tu exagères.

Elle lui avait tout de même fait une quiche. Sans doute, elle n’était pas exactement un ange, mais il ne croyait pas qu’elle puisse être aussi pire qu’elle le disait. Ou peut-être avec ses ennemis, elle l’était vraiment. Ça il voulait bien le croire. Anae, tel qu’il s’en souvenait, n’était pas du genre à se laisser marcher dessus. Et Livio l’enviait pour ça.

-N’empêche, je suis content que tu sois restée fidèle à toi-même. J’ai tellement changé. Et pour rien au fond, pour revenir à la case départ.

Contrairement à son amie, il avait vraiment cru s’être assagit pour de bon. Apparemment on ne se débarrasse pas de ses vieilles habitudes aussi facilement. Il passa une main dans ses cheveux et soupira.

-Sortir de cette ville est probablement ce que je devrai faire. Je ne peux pas rester ici ad vitam aeternam.

D’ailleurs, il n’était jamais allé plus loin que Quederla. L’idée de partir le fit frissonner de peur et d’excitation à a fois. Livio était assez ignorant en matière de voyage.


-Si je pars en vacances quelque part, tu m’accompagnerais?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyMar 26 Avr - 21:09


♦ La vie est une garce, moi aussi... ♦

♣  Anae Ginko & Livio Dos Madera
~ ... mais je serais toujours là si tu as besoin de moi ~


- Tu exagères.

"- Si peu, si peu..."

- N’empêche, je suis content que tu sois restée fidèle à toi-même. J’ai tellement changé. Et pour rien au fond, pour revenir à la case départ.  

"- Le hasard n'existe pas. Tout ce que tu as fait n'auras pas été vain. Même si tu ne le sais pas encore, cette épreuve te servira forcément. Et en bien, obligatoirement."

Tu avais eu le droit de toucher le fond mais l'avantage qu'on les gens qui ne peuvent plus tomber plus bas est qu'il ne leur reste qu'une seule solution: remonter. Lentement et douloureusement, ou d'un grand coup en refaisant surface bruyamment et en surprenant tout le monde. J'avais été l'outil qui l'avait arraché au fond de sa déprime, maintenant c'était à lui d'emprunter le chemin vers sa remontée. Et là-dessus, il devait le faire seul.

- Sortir de cette ville est probablement ce que je devrai faire. Je ne peux pas rester ici ad vitam aeternam.  

"- Tu vois, déjà tu parles de probabilités, de notion d'avenir. Ça y est, tu es de retour. Bon retour, grand Bêta!"

Je me permets de lui coller une gentille tape derrière l'épaule, un demi-sourire esquissé. Arsen reste blotti autour de mon cou, sentant que malgré tout, j'ai toujours un peu froid même si le repas m'a réchauffé malgré tout.

-Si je pars en vacances quelque part, tu m’accompagnerais?

Une seconde, je le fixe, un brin surprise. Non, il était sérieux? Parce que bon, pas que sa compagnie me déplaise mais je savais à quel point la mienne pouvait être désagréable et pesante. Malgré tout, sa proposition me touche.

"- T'es décidément un grand malade toi. Tu viens de te faire virer et maintenant, tu espères avoir assez de nerfs pour me supporter H24 durant une durée indéterminé? T'as vraiment envie de caser ta pipe ou quoi? "

Oui, je prends cela à la rigolade, mais aussi parce que je ne m'attendais pas vraiment à ce genre de proposition. De la part de personne même pour être exacte. Alors lui... Enfin, ce n'est comme si nous étions des inconnus non plus. Et puis, quelque part, cela pourrait être l'occasion de renouer avec certaines 'conneries' un peu trop longtemps refoulées....

"- T'as déjà une idée derrière la tête? Parce que bon, poser des vacances, j'ai jamais fait encore alors va falloir que je me renseigne sur le mode de fonctionnement de la chose. "

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyMer 27 Avr - 4:31

Anae GinkoMaison de Livio ▬ dialogue en 660033
La vie est une garce, moi aussi.

 
Il n’avait pas réfléchit aux conséquences de poser une telle question. Surtout de manière aussi spontanée. Livio se surprenait et Anae affichait une mine aussi étonné.

- T'es décidément un grand malade toi. Tu viens de te faire virer et maintenant, tu espères avoir assez de nerfs pour me supporter H24 durant une durée indéterminé? T'as vraiment envie de caser ta pipe ou quoi?

Il secoua la tête. Comment elle pouvait être aussi dure avec elle-même! Anae n’y allait pas avec le dos de la cuillère, certes. À moins que ça soit lui qui ne soit devenu trop sensible. Il avait peut-être besoin de se faire secouer. Et son amie semblait prête à le faire.

- T'as déjà une idée derrière la tête? Parce que bon, poser des vacances, j'ai jamais fait encore alors va falloir que je me renseigne sur le mode de fonctionnement de la chose.

Haussant les épaules, il était à peu près aussi ignorant qu’elle sur le sujet. Les vacances, ils ne connaissaient pas.

-Ça ne doit pas être très compliqué à organiser. Du moment que ça ne soit pas trop cher…

Parce qu’il ne risquait pas d’oublier qu’il n’avait plus emploi.

-Et de toute façon, les hôtels luxueux, les croisières, ça fait trop bourgeois. Je crois que je préfères quelque chose de simple. Faire du camping par exemple…

La nature, il avait toujours aimé. Combien de temps il avait passé à traîner dans les bois ou dans le jardin de sa grand-mère? Ça ne pouvait pas être bien difficile de s’aventurer dans la forêt, trouver un coin tranquille et planter sa tente, faire un feu ou de la pêche. Tranquille, avec les piou piou des oiseaux.

-Qu’est-ce que tu en pense Anae? C'est une bonne idée non? Imagine la paix qu'on aurait.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyMer 27 Avr - 14:17


♦ La vie est une garce, moi aussi... ♦

♣  Anae Ginko & Livio Dos Madera
~ ... mais je serais toujours là si tu as besoin de moi ~


- Ça ne doit pas être très compliqué à organiser. Du moment que ça ne soit pas trop cher.
Et de toute façon, les hôtels luxueux, les croisières, ça fait trop bourgeois. Je crois que je préfères quelque chose de simple. Faire du camping par exemple…


"- Je te laisse te débrouiller avec l'organisation de toute cette partie-là, dans ce cas. Après tout, puisque je me fais inviter, c’est pas à moi de tout faire."

Et puis, mine de rien, j'avais aussi du travail qui m'attendais encore ailleurs. Même si je pouvais en effet poser des vacances, j'avais des responsabilités à tenir et puis, on ne se refaisait pas. J'étais une accroc du boulot alors serais-je seulement capable de prendre des vacances? Enfin, je ne le faisais pas pour moi en même, c'était pour lui. Livio avait grand besoin de changer d'air, de s'aérer les idées et cette idée semblait tellement lui plaire. Et il était donc hors de question que je le lâche sur ce coup-là.

- Qu’est-ce que tu en pense Anae? C'est une bonne idée non? Imagine la paix qu'on aurait.  

"- Deux crétins perdus au milieu de nulle part et vivants d'air pur et d'eau fraîche? Personnellement, je demande à voir. Mais j'avoue que c'est assez accrocheur. "

Bien que tous les pires cas que j'ai rencontré aient toujours été en forêt, précisément. Mais cela, pas besoin de le préciser. De toute façon, je ne faisais que traquer la petite bête ou qu'elle soit alors me mettre au repos, sans que cela soit de façon aussi forcée qu'il y avait quelques années, cela ne me ferait sans doute pas de mal. Ce serait l'occasion de se mettre au vert.

"- Mais fais gaffe à toi. maintenant que tu m'as promis des vacances, t'as intérêts à t'y tenir. Sinon, je vais te rendre la vie tellement impossible que tu souhaiteras retourner en prison tellement je te mettrais ta misère, mon cher."

Oh, ce n'est qu'une boutade entre nous, quoi que je suis certaine qu'il se doute que je serais capable de le faire. Enfin, du moment qu'il retrouve un semblant de moral et que les choses s'améliorent pour lui, c'est tout ce que je demande. Comme quoi, je ne suis pas encore complètement un monstre.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 22:13

Anae GinkoMaison de Livio ▬ dialogue en 660033
La vie est une garce, moi aussi.

 
- Deux crétins perdus au milieu de nulle part et vivants d'air pur et d'eau fraîche? Personnellement, je demande à voir. Mais j'avoue que c'est assez accrocheur.

Deux crétins ouais. C’est le cas de le dire! Il ne savait même pas comment monter une tente, ni faire un feu. Mais puisqu’il n’avait rien d’autre à faire, il aurait tout le temps pour apprendre avant de partir.

Et sinon, il sonnerait la défaite et Anae pourrait rire de lui autant qu’elle le voudra. Mais Livio n’avait pas dit son dernier mot. Baisser les bras à la moindre embûche n’était vraiment pas son genre.

-Heureux que tu aimes mon idée géniale, dit-il moqueusement.

- Mais fais gaffe à toi. maintenant que tu m'as promis des vacances, t'as intérêts à t'y tenir. Sinon, je vais te rendre la vie tellement impossible que tu souhaiteras retourner en prison tellement je te mettrais ta misère, mon cher.

Livio leva les mains.

-Je ne suis peut-être pas le type le plus fiable en ce moment, mais la promesse sera tenue, soit en certaine. Mon séjour sous les barreaux m’as assuré de rester sage pour longtemps.

Ils discutèrent d’abord des préparatifs. Le camping sauvage n’était pas si simple que ça à organiser finalement. Pour dormir il fallait une tente, un oreiller, des bons sacs de couchages, des couvertures s’il faisait froid. Pour faire un feu, déjà c’était plus facile : des alumettes, des journaux et peut-être une petite hache pour couper le bois. Il faudrait surtout beaucoup de vêtements, des souliers de marches, de la bouffe, des couverts et des tasses, des bons couteaux... Et si jamais quelqu’un se fait mal, probablement lui-même, il faudrait des médicaments, une trousse de premier soin. Il ne fallait pas oublier le chasse-moustique non plus. Livio n’avait pas envie d’avoir le corps couvert de piqures.

Les deux amis se séparèrent le stock en emporter pour  leurs vacances en forêt et choisirent une date et une heure à laquelle ils se rencontreraient pour partir. Une fois cela fait, Anae laissa finalement Livio gérer seul sa maison, maintenant toute propre grâce à elle. 


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La vie est une garce, moi aussi...   La vie est une garce, moi aussi... - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie est une garce, moi aussi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-