Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -51%
-51% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
23.19 €

Partagez
 

 La nuit des masques [Arias Vele]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nuit des masques [Arias Vele]   La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 EmptyJeu 30 Juin - 7:58


La nuit des masques

Bien qu'il n'ait pas été seul ce jour-là à prendre d'assaut l'intégralité de l'hôtel de ville, dans l'unique but d'arracher au scientifique le sujet le plus particulier jamais étudié à ce jour, il faut dire que l'individu masqué avait causé un sacré grabuge pour arriver à ses fins ; aussi espérait-il que cette nouvelle excursion se passe dans des conditions plus adéquates, ne serait-ce que pour éviter de se retrouver au milieu d'un branle-bas de combat général. Au vu des évènements de cette nuit, le petit Higgsbury avait largement eu sa dose de sensations fortes pour le mois en cours, si ce n'est le trimestre ! Éviter une énième source de stress lui ferait donc le plus grand bien -dans la mesure du possible, compte tenu de sa situation actuelle-. Par chance, son accompagnateur ne semblait pas déterminé à vouloir utiliser la manière forte, privilégiant l'anonymat accordé par son masque pour ne pas se faire reconnaître une fois celui-ci ôté. En effet, il serait plus raisonnable de ne pas rafraîchir la mémoire des gardes, au moyen de ce faciès qui avait gravé plus d'une mémoire...

Tout à coup, Wilson vit le faux visage de l'Élémentis tendu dans sa direction, comme pour l'inviter à l'en soulager. Présenté en tant que création artisanale, l'homme préférait le voir entre les mains du petit chimiste plutôt que de l'abîmer volontairement. Quelque peu confus sur le moment, en particulier du fait d'avoir à l'accepter comme s'il s'agissait d'un cadeau, il se retrouva finalement avec le masque entre ses mains sans trop savoir quoi en faire. Devait-il le suspendre à l'un des murs de chez lui pour se rappeler la nuit où son propriétaire avait bien failli le pourfendre entre les deux yeux ? Si toutefois il ne se voyait pas foudroyé d'une crise cardiaque en l'apercevant dans un état semi-endormi, pensant avoir affaire au personnage original entré dans son domicile par effraction. Mais qu'importent les projets qu'il aurait à se faire plus tard, le plus important pour l'heure était de le dissimuler. Tâchant donc de le glisser entre sa chemise et son gilet rouge à rayures, au risque de donner l'impression d'avoir pris un peu de ventre en dépit de sa carrure, il fit en sorte de creuser ce dernier au possible afin de ne pas dévoiler le masque légèrement incurvé.

Comme attendu, la sécurité se trouvait aux portes de l'hôtel de ville, et bien qu'ayant reconnu sans mal le profil du minuscule scientifique décoiffé, ils eurent tôt fait de s'intéresser à celui qui le dépassait de plusieurs têtes à ses côtés. Après avoir offert la première excuse qui lui traversa l'esprit pour justifier la présence de l'homme désormais démasqué, s'assurant ainsi que personne ne vienne à remettre en question son identité tant qu'il demeurait près de lui, on les laissa pénétrer le bâtiment administratif sans plus de formalités. Et les voilà de retour à la case départ pour l'un et à l'objectif pour l'autre, parcourant les couloirs avec très peu de sérénité jusqu'à l'étage où se trouvait son laboratoire. Sous la nervosité, la clé griffa plusieurs fois la serrure de la porte avant de parvenir à la déverrouiller et les autoriser à entrer, non sans prendre soin de refermer derrière eux. Aussi fou que cela puisse paraître, ils avaient atteint leur destination sans le moindre encombre, au grand dam du chimiste. Mais lorsque son "assistant" l'interrogea sur ses résolutions, il se contenta de hausser les épaules :

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Qhr0
« Disons que vous vous êtes montré assez clair quant à l'intérêt que j'avais de garder le silence. Sans compter que, vous ayant déjà vu à l’œuvre... je préfèrerais que l'on évite un massacre inutile. »

Il arrivait déjà bien des choses à l'hôtel de ville sans que l'on ait à surcharger mensuellement la rubrique nécrologique. Et il ne fallait pas non plus oublier que cet individu restait un Élémentis envoyé par le Conclave : son interpellation signifierait automatiquement l'échec de la mission confiée, et donc que leur cible était toujours en vie. S'il devait encore avoir à essuyer de nouvelles visites pour les moins discourtoises dans les jours à venir, il ne le supporterait tout simplement pas. Alors, plutôt que de jeter aux lions ce qui serait peut-être sa dernière chance de ne plus figurer dans les papiers de son ancienne Famille, le petit brun prenait le parti d'accéder à toutes les requêtes soumises par son bourreau reconverti, quitte à reconnaître timidement sa clémence.

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Y6ro


« Et, hum... vous avez accepté de me laisser la vie sauve, alors... autant coopérer. »

Qui sait de quel bois sera chauffé le prochain tueur engagé par les Élémentis ? Du moment qu'il ne faisait rien pour l'énerver, afin d'éviter l'intervention d'un certain autre aux principes très différents, il y avait encore un espoir pour lui de s'en sortir. Certes, comme l'ancien masqué le soulignait, devoir remettre l'intégralité de son travail était extrêmement pénible. Mais dans la mesure où il s'agissait de l'unique prix à payer pour, peut-être, avoir un semblant de paix au quotidien, il ne lui restait plus qu'à ravaler ses regrets et à réunir tout le fruit de ses recherches sur son bureau. Le nez dans un casier ouvert, ses mains collectaient la plupart des dossiers et classeurs qu'elles effleuraient, pour en extraire ensuite ce que l'homme était venu chercher. Tout en formant progressivement une pile de documents prêts à disparaître, Wilson s'interrompit quelques secondes pour le fixer et, finalement, lui demander :

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 812x
« E-Excusez-moi de revenir là-dessus mais, pourquoi... ? Enfin, si je puis me permettre, vous... vous aviez pour ordre de m'éliminer, et mentir à votre Conclave me semble être un pari assez risqué. Qu'espérez-vous donc obtenir en me couvrant de la sorte ? »
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nuit des masques [Arias Vele]   La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 EmptyJeu 30 Juin - 18:42

Le scientifique répondit à son agresseur que tout cela était nécessaire pour  un massacre de plus et qu’il avait compris qu’il valait mieux coopérer. Il rajouta aussi que le fait qu’il lui laisse la vie sauve était un des facteurs de sa coopération. Il est vrai que les évènements aurait pût se dérouler d’une toute autre manière, une manière plus... Sanglante et expéditive. Il y avait vraiment de tout et alors que le valet observait avec un regard intriguer une fiole contenant une substance chimique, la voix de son otage se fit entendre.

Les interrogations sur le fait qu’il était encore en vie revenait encore une fois sur le tapis. C’est comme s’il s’inquiétait du devenir du valet, mais surtout du sien. Pourquoi faire tout cela ? Qu’es-ce qu’il attendait en retour ? En soi il n’a pas vraiment de raisons professionnel de le faire, mais la raison était tout autre. Arias se tourna vers le scientifique avant de lui répondre avec une voix qui se voulait dénué de sentiment.

- Je sais ce que c’est de tout perdre, j’ai aussi perdu ma vie...

Son regard s’assombrit, en effet il avait tout perdu, famille, amis, tout biens matériel et même la vie. On lui avait voler son enfance, voler une vie normal donc bien sûr qu’il savait ce que c’était de lui enlever sa raison de vivre. Réduit au simple rang intermédiaire entre esclave et soldat, même sa liberté de penser lui fût enlever. Plus tard ce fût au tour de sa mémoire de lui être arracher.

- Perdre sa raison de vivre, perdre sa liberté, je sais ce que c’est que de perdre quelque chose et de se sentir vide... On vous prend déjà trop monsieur Higgsbury, vos travaux, votre santé, votre confiance... Je me refuse à vous prendre la vie aussi facilement.

Chassant les idées noirs qui traînaient dans sa tête avec des souvenirs heureux, le jeune homme se remémora les instants passer avec sa famille. Son arrivée en ville fût comme une renaissance, une seconde chance. On lui avait donner l’occasion de retrouver une vie qu’il chérit depuis ce jour. En mettant les derniers documents dans les portes-vus, Arias finit par soupirer avant de lâcher un léger sourire.

- Et puis... On  tous droit à une seconde chance non ? Je n’attend rien de vous, car on vous en a déjà demander assez. Mentir n’est pas un problème, je vous ferais passer pour mort et puis... Je suis prêt  en assumer les conséquences. Cependant, si vous voulez vraiment faire quelque chose pour moi, je vous demande de bien vouloir me pardonner pour tout ça.

Une vision bien optimiste de la vie, mais bon, il lui fallait ça pour ne pas craquer sous le poids du passé... Un traitre méritait-il ce traitement de faveur ? Il n’en savait rien, juste qu’il préférait ne pas verser le sang envers un ancien frère d’arme. Oui, le pardon, c’est tout ce qu’il voulait, car il se sentait un peu mal d’enlever aux autres ce qu’on lui avait enlever. Bien que cela ne se lisait pas sur son visage, Arias n’aimait pas vraiment tuer, mais depuis l’apparition de l’autre, cette notion de remord avait disparue, laissant place au vide absolue, le compromis entre le tueur et le pacifiste. Une fois que tout les travaux avaient  soigneusement ranger dans le sac qui venait de tripler autant en poids qu’en épaisseur, le valet se retourna vers l’homme aux cheveux ébouriffer.

- Je vous demanderais une dernière chose : de m’accompagner dehors. Les gardes se méfierons si l’assistant ressort sans son mentor.

Le sac que l’épaule, il n’y avait plus de raison de la cacher, maintenant que sa mission  quasiment terminée. Il faudra se montrer cohérent dans le rapport sinon le moindre détail suspect trahit son mensonge.


Je m'adresse à vous en #9966ff

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Unknown



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nuit des masques [Arias Vele]   La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 EmptyLun 8 Aoû - 15:03


La nuit des masques

Nulle audace de la part du petit brun de vouloir remettre en question les décisions de l'émissaire Élémentis, en particulier lorsqu'elles le gratifiaient d'une vie sauve en l'échange de sa propriété intellectuelle. Celle-ci était bien dérisoire, comparée à toutes les nuits blanches qu'il avait encore à éprouver jusqu'à ce qu'il soit convaincu de ne plus figurer sur la liste noir de son ancienne Famille. Mais malgré tout, il semblait avoir du mal à se faire à l'idée que l'on fasse preuve d'une telle compassion à son égard, du moins sans attendre quelque chose en retour, si ce n'est le chaleureux sentiment d'avoir fait une bonne action en laissant un traître s'en tirer à bon compte. À force de diaboliser le comportement général des possesseurs d'éléments, admettre une attitude un tant soit peu humaine aurait presque relevé de l’œuvre de fiction avant cette nuit fatidique. Derrière cette miséricorde inattendue se cachait en réalité une expérience similaire, d'après les aveux à demi cryptés de son bourreau reconverti, qui avait l'air de parler en connaissance de cause. Familiarisé avec les sentiments qui rongeaient le scientifique, il estimait donc les dommages assez élevés pour ne pas devoir en rajouter une couche fatale. Interloqué par cette indulgence empirique, le rescapé avait interrompu son travail de classement pour se frotter nerveusement les mains entre elles, ne sachant pas s'il pouvait se permettre de demander à en connaître davantage sur le passif de l'autre homme, tant il avait pris soin de rester vague sur ce sujet qui possédait toutefois le mérite de les rapprocher.

Le rangement touchant bientôt à sa fin, Wilson se remet rapidement à la tâche pour réunir les derniers éléments traitant de ses recherches des mois passés, et encombrer progressivement le sac de l'ancien masqué. Qu'allait-il donner comme justifications au moment où l'on viendra lui sonner les cloches, en raison du retard accumulé pour présenter la moindre trace de résultats à ses supérieurs ? Il lui faudrait songer à trouver une excuse autre que la fois où il avait invité un illustre inconnu à transporter la totalité de ses travaux, ne serait-ce que pour soutenir le mensonge que celui-ci était prêt à faire gober à son Conclave, si tant est que le petit scientifique y mette également du sien pour conserver un minimum de crédibilité. Aux excuses présentés, il secoua faiblement la tête :

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Vq86
« Non, je comprends, vous ne faites qu'exécuter la mission qui vous a été confiée. Néanmoins, je vous remercie de votre... compréhension. Je n'imaginais pas en recevoir un jour de la part d'un Élémentis. »

En mettant de côté toute haine pour les anciens chefs de sa Famille, il ne pouvait prétendre ne pas avoir écopé de son lot de missions parfois méprisables ; quoi qu'il n'aurait sans doute jamais eu le courage d'aller à ce point à l'encontre des ordres donnés, par peur des représailles. Peur qui n'avait pas l'air de toucher l'individu, désormais lourdement chargé par le labeur du chimiste. Les espaces de rangement de son laboratoire avaient tout de même subi un véritable nettoyage de printemps, si bien qu'ils donnaient maintenant l'impression d'être la propriété d'un tir-au-flanc, avec si peu de paperasse laissée derrière. N'osant guère imaginer le temps qu'il lui faudra pour combler à nouveau le vide de ses porte-documents, le petit brun alla plutôt se poster près de la porte de son bureau afin de vérifier l'extérieur, puis d'inviter son faux assistant à sortir à son tour avant de refermer. Il fallait encore faire bonne figure auprès des éventuels collègues et plus particulièrement de la sécurité, qui les avait si gracieusement laissés entrer selon la parole de l'employé du Gouvernement. Ce n'est pas comme si quiconque ici se préoccupait outre-mesure de ses activités.

Parvenus au hall d'entrée, le petit Higgsbury prenait un soin immense à garder les yeux rivés sur le sol devant lui, comme pour éviter de trahir la supercherie au moment de croiser le regard de l'un des gardes devant les portes. Ce n'est donc qu'une fois à la fraîcheur de l'extérieur, et à une distance suffisante de l'hôtel de ville pour ne plus se trouver dans leur champ de vision, qu'il s'autorisa un soupir de soulagement -pour ainsi dire-. Difficile de se sentir réellement tiré d'affaire, en dépit de l'accord passé avec l'Élémentis, mais il était bien conscient d'avoir bénéficié d'une seconde chance, qu'il ne devait pas gaspiller bêtement. Quelque peu sur la réserve, compte-tenu des événements survenus avant d'en arriver là, il bredouilla donc à celui qui n'avait cessé de changer de rôle :

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Knv1
« Hum... je ne peux pas dire que cette rencontre m'aura ravi, mais je dois admettre qu'il y a une certaine consolation... notamment le fait de rester en vie. J'éviterai également de faire à nouveau parler de moi à l'avenir. »

Réapparaître à la une du journal local ne le seyait pas le moins du monde. Ayant reçu la célébrité dont il se serait largement passé pour toute une vie, il ne lui restait plus qu'à ramper sous sa nouvelle pierre tombale et à se tenir à la destinée que l'on avait rédigé pour lui. Une chose est sûre, le scientifique n'entreprendrait plus jamais le trajet jusqu'au domicile de son collègue en solitaire ! Résolution qu'il allait mettre en place sitôt l'ancien masqué parti, bien plus disposé à attendre la fin du service d'Alaric au commissariat plutôt qu'à retenter l'aventure par ses seuls moyens...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nuit des masques [Arias Vele]   La nuit des masques [Arias Vele] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit des masques [Arias Vele]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-