Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-20%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyJeu 24 Mar - 18:56

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! »

Pourquoi ?
Oui pourquoi est-ce que c'est à moi que l'on confit ce genre de missions ? Il s'est passé quoi dans la tête rose de la Reine au moment où elle m'a dit que j'allais faire une mission importante contre le gouvernement ?! Et pas avec n'importe qui en plus ! Avec Harley ! Pas qu'elle me fait peur la Madame, mais elle a une réputation qui la précède et je sais que je vais m'en prendre plein la gueule si je fou la merde. Pourquoi on ne m'a pas mise avec San ? Lui au moins à l'habitude de mes gaffes et mes boulettes... Il sait comment les rattraper...

Lançant un regard noir à la bestiole qui me sert d'animal de compagnie, je m'approche de lui pour faire combat de regard tandis qu'il mange les céréales que j'ai acheté la veille. C'est du chocolat, mais si il pouvait s'étouffer avec je serais la fille la plus heureuse du monde et il le sait bien ; mais je ne sais pas comment, Monsieur a un estomac à toutes épreuves... J'suis sûre qu'il serait capable de résister à la mort aux rats que je pourrais lui mettre si il me gave de trop. A quelques centimètres de son visage, je plisse les yeux d'un regard accusateur avant de reprendre la parole.

- Toi l'animal tu ne viendras pas en mission avec moi ce soir. Je me débrouillerais toute seule et je pourrais enfin prouver à la Famille que je peux être utile quand il faut.

Et surtout que je ne suis pas toujours une boulette car c'est cet imbécile qui me fait passer pour ce que je ne suis pas ! Penchant la tête sur le côté, Chips n'a pas l'air de comprendre que je le prive de mission... Fais donc l'innocent, mais je sais très bien que tu me comprends. D'ailleurs. Histoire qu'il ne me prenne pas la tête, je prends l'animal dans mes bras et le balance sur mon lit en refermant la porte derrière moi ; la fenêtre est fermée et la poignée de la porte étant trop haute, Chips mettra trop de temps à sortir de la chambre. Mwéhéhé.

Prenant ensuite un p'tit papier dans la cuisine, j'écris un mot très simple à ma colloc' pour qu'elle ne s'inquiète pas de mon absence "Partie poutrer des soldats" est un message clair et précis qui peut lui faire comprendre que je vais risquer ma vie en me battant contre des personnes entraînées depuis des années tandis que moi, je sais à peine tenir une épée en main. Vous la sentez la merde arriver ? Parce que moi je la sens depuis que la Reine m'a annoncée cette mission. Mais les ordres sont les ordres pas vrai ?

Je prends donc ma veste qui s'ajoute à ma combinaison de mission, mon kukri à la hanche et mon arc dans mon dos je suis prête à aller en direction de ma mort. La nuit noire me permet de me déplacer discrètement dans les quartiers et de me retrouver rapidement vers la Caserne militaire ; tout est calme et je crois que personne ne m'a repérée. Jetant un coup d'oeil autour de moi, je ne remarque aucune blonde aux alentours et conclue que ma coéquipière n'est pas encore arrivée ; j'vais peut-être pouvoir servir à quelque chose !

Je grimpe donc sur un arbre avec une facilité déconcertante et m'allonge sur une branche et promis ce n'est pas pour dormir cette fois ! J'observe attentivement les alentours pour faire un p'tit repérage des lieux ; deux soldats qui surveillent l'entrée et un qui patrouille de chaque côté. Je ne sais pas comment on va entrer à l'intérieur mais il faudra se la jouer discrète... Ahah la bonne blague. Mes yeux se baissent au moment où j'entends un bruit au pied de l'arbre... Ah la voilà ma p'tite blonde !

- Pssssst !

Regardant partout autour d'elle, la blonde n'a sûrement pas comprit que l'appel vient des arbres... En même temps, je n'ai jamais vu d'arbres pssster. Je m'empare donc d'une noix qui traîne sur la branche et la balance en direction de ma partenaire pour la forcer à relever la tête ; et lorsqu'elle la relève enfin vers moi je lui fais un coucou avec un grand sourire.

- Coucou copine !

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyMar 29 Mar - 15:19

「 Putain on avait discret... DISCRET !」

Roxane & Harley
Harley consulta sa montre et… Ah non, c'est vrai elle n'en porte pas. Mauvais réflexe.

Évidemment qu'elle était en avance ! Observer les gens déambuler n'aidait pourtant en rien à faire passer le temps plus vite. Ce n'était pourtant pas un rendez-vous galant avec sa crevette, celle-ci été occupée à faire, on ne sait quoi dans l'appartement. Quoi qu'il allait en direction de la douche au moment de son départ et elle avait longuement hésité à le rejoindre. Oh ça, oui, très longuement. Ou bien un déplacement urgent pour son travail – quoi qu'elle aimait bien les faire languir ceux-là – ou bien pour sa reine. Non, absolument rien de tout ça. Ce n'était qu'une simple mission comme d'habitude. La seule différence on ne peut plus visible était dans le choix du partenaire. Enfin « choix » pardon l'imposition incontestable de sa majesté, ce serait plus exact. Si elle en avait eu réellement le choix, elle aurait refusé, mais, c'était assez mal vu pour l'As de ne pas lui venir en aide. Quoi qu'elle la soupçonnée quelque peu de se débarrasser d'une telle tâche sur elle.

Oui, une « tâche ». Une « tâche » ingrate. Même un simple sous-fifre pourrait la remplir. Mais bon, un ordre était un ordre. Néanmoins, elle savait déjà que celle-ci n'allait pas être une partie de plaisir. Non pas à cause de cette espèce d'intuition qu'ont les femmes, mais les mots de la reine ainsi que les retours de quelques membres suffisaient pour lui faire comprendre cela. Voilà qu'elle s'apprêtait aujourd'hui à jouer les baby-sitters et recadreuse auprès d'un membre dont ses efforts en mission laissée – quelque peu – à désirer. Harley aurait aimé dire non et l'envoyer vers quelqu'un d'autre, car elle savait pertinemment qu'à la seconde ou ce membre ne l'écouter pas, sa batte allait répondre d'elle-même. Mais elle avait promis de faire un effort à ce niveau-là. Et d'attendre un peu avant d'utiliser des moyens aussi drastiques. En soit, la mission n'avait rien de bien compliquer à condition que le plan établît soit suivi à la lettre. Là, c'était une autre histoire. Et, c'était étrangement l'une des multiples raison qui ne jouent pas en faveur de cette chère Roxane. Ça, et puis son dont à tout faire capoter. Harley avait promis de la ramener vivante malgré qu'elle puisse lui taper sur le système, mais personne n'avait précisé si elle devait revenir en un seul morceau ou non. Une main en moins ce n'était pas grand-chose. Vraiment rien.

La blonde avait déjà vu son comportement au QG et elle s'imaginait déjà que les choses pouvaient être bien plus pire. Mais pour l'heure, avant de la descendre complètement, celle-ci avait la possibilité de faire ses preuves et prouvé à ses yeux qu'elle n'était pas qu'une empoté de première. La blonde avait pris le temps de faire un petit tour repérages des lieux paisiblement avec son avance. Elle ne savait pas combien il y avait d'homme à l'intérieur, mais elle avait déjà une petite de comment entrer. Il ne lui restait plus qu'à attendre la fameuse invitée pour mettre tout cela en place. Marchant paisiblement, ses pas ne s'entendaient pas à trois kilomètres comme à son habitude, car elle avait tout de même, pris le soin de troquer ses talons pour des bottes avec une légère hauteur. De quoi ne pas réveiller un mort à chaque talon posé au sol. Cependant, le reste ne changer guère, Harley restait Harley. Elle avait fait un effort. Puis, si elle finissait dans une mauvaise posture à cause du bruit, ce n'était pas elle qu'on blâmerait à ce niveau-là. Tout bénef.

Elle finit par s'appuyait contre un arbre en attendant que sa partenaire arrive. Le soleil finissait sa coursse en allant se cacher lentement derrière les montagnes. Il était clair que c'était bien plus simple de faire ceci en pleine nuit, ou du moins en présence des tout derniers rayons de soleil, qu'en pleine journée. C'est alors qu'elle entendit du bruit. Harley regarde d'un côté comme de l'autre, mais ne voit absolument rien. Elle est vraiment folle ou bien ? Une noix se cogna soudainement contre l'arrière de sa tête. Ce frottant celle-ci, son regard se relève pour voir la provenance du projectile, avant de plisser lentement, mais dangereusement les yeux. Coucou cop… Oh celle-là, j'vais me la faire finalement, pensa-t-elle. L'envie était bien là, mais, à son grand regret, il ne fallait pas céder à cette tentation. D'ordre général, elle est toujours assez sociale avec les gens. Sauf les membres qui ne font pas ce qu'on leur demande. Eux n'ont malheureusement pas droit à la gentille Harley qui passe plus son temps à leur trouver des surnoms mignons plus qu'autre chose. Non,ceux-là peuvent littéralement aller, se faire, voir. Un peu comme Roxane. Elle prit la noix qui traîne au sol et la jette avec violence sur celle-ci tout en murmurant « Descend de la toute suite ce n'est pas le moment de faire une sieste ! ». Si c'était le cas, la blonde ne serait pas là. Elle avait tenté de ne pas viser son visage, mais il était possible que cet acte soit vain. Elle attendit donc mains sur les hanches qu'elle descende de son perchoir. Connaissant la mission qui devait être effectuée, il n'y avait pas besoin de la répéter alors elle enchaîna directement avec autre chose :
- Bon, comme je suis chargé de ton cas, je vais pouvoir voir de mes propres yeux à quel point tu es une catastrophe ou si les choses, ont été un peu trop exagéré. Et une fois le rapport fait, on verra bien ce qu'on fera de toi. Bon commençons pour un truc simple. Combien est-ce qu'il a de garde qui pourrait nous empêcher d'entrer ?
C'était comme une interro surprise, mais c'était sa manière à elle de l'évaluer et de voir si elle était aussi horrible en mission que ce qui était prétendu. Harley connaissait la réponse, elle avait comptée le nombre durant son attente. Mais il fallait maintenant savoir si sa réponse était juste ou non. Harley lui donna un soudain coup de poing dans l'épaule en l'écoutant, sans aucune douceur.
- Tu t’en mangeras une de ce genre à chaque fois que tu fais une connerie ou que tes réponses sont fausses. Il y a un garde dans une mini tour qui fait sa ronde. Cette tour a quatre fenêtres et il fait une pause de dix secondes à chacune d’entre elles. Piger ? Maintenant élabore moi un plan d’entrer en moins de trois minutes. On verra si on l’utilise où j’te fais un bleu sur l’autre épaule.  
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyMar 29 Mar - 20:02

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! »

Bon ok ce n'est pas ma pote mais ce n'est qu'une question de temps ça, j'suis sûre qu'à la fin de cette mission elle ne pourra plus se passer de moi et demandera aux supérieurs de les faire avec moi ; vous savez une fois que l'on rencontre une Roxane c'est impossible de s'en détacher. Et je sais de quoi j'parle. Pourtant ce n'est pas vraiment la réaction espérée puisque je me reçois la noix dans l'épaule tout en me demandant de descendre mon derch de l'arbre ; meeeeh...

Faisant attention à mon arc et à ma bouille, je me colle contre le tronc d'arbres et entame une descente rapide pour me retrouver face à la boucle d'or qui m'attend avec impatience mains sur les hanches ; j'ai l'impression que je lui tape déjà sur les nerfs... Mwéhéhé, et elle n'a pas vu Chips en action. Heureusement pour nous, l'animal est encore enfermé dans ma chambre sauf si Phélès l'a laissé sortir mais il n'est pas au courant de ma mission. A moins qu'il le sache à cause de ce lien à deux balles.

- Bon, comme je suis chargé de ton cas, je vais pouvoir voir de mes propres yeux à quel point tu es une catastrophe ou si les choses, ont été un peu trop exagéré. Et une fois le rapport fait, on verra bien ce qu'on fera de toi. Bon commençons pour un truc simple. Combien est-ce qu'il a de garde qui pourrait nous empêcher d'entrer ?

- Cinq soldats mon capitaine !


Gonflant la poitrine et faisant le geste d'un salut militaire de l'armée, je me reçois un coup de poing gratuit dans l'épaule qui va sûrement me la déboîter si elle continue de s'acharner d'ssus... AÏEUH. Je ne suis peut-être pas en sucre mais je n'ai pas un animal qui me permet d'avoir de la force MOI, le mien me sert juste à faire diversion et grimper aux arbres plus facilement. Pas d'quoi s'acharner.

- Tu t’en mangeras une de ce genre à chaque fois que tu fais une connerie ou que tes réponses sont fausses. Il y a un garde dans une mini tour qui fait sa ronde. Cette tour a quatre fenêtres et il fait une pause de dix secondes à chacune d’entre elles. Piger ? Maintenant élabore moi un plan d’entrer en moins de trois minutes. On verra si on l’utilise où j’te fais un bleu sur l’autre épaule.  

- C'est pas un bleu que tu vas m'faire mais un déboitement de l'épaule !


N'ayant pas envie de me prendre une autre beigne dans l'épaule, je fais un immense pas en arrière mais aussi pour me donner l'temps de réfléchir. Je sais à quel point elle peut être violente quand elle veut et surtout qu'elle est très sérieuse dans ses paroles ; alors j'ai intérêt à trouver un plan dans les 3 minutes qui arrivent. 3 minutes ?! Mais elle a cru que j'savais faire ça moi ? J'fonce dans le tas, je cours pour atteindre ce que je veux et je fuis comme une carpette et si je m'fais avoir tant pis.

Bon bon. Réfléchis avant qu'une enclume ne brise ton épaule. Jetant un coup d'œil, je regarde tous les soldats faisant leur ronde et lève les yeux vers la tour de garde ; okay donc encore plus de monde. Faut juste trouver un moyen de rentrer là-dedans... Si seulement nous étions des soldats, ça aurait été plus facile. Oh.. Oh mais c'est ça !!! Il faut que l'on se déguise en soldats !! Ou alors l'une d'entre nous joue la prisonnière... Nan pas drôle, à tous les coups c'est moi qui vais me coltiner c'rôle. Sautant de joie en me mordant les lèvres, j'arrive à peine à maintenir la joie d'avoir trouvé ce merveilleux plan ! Il est parfait !

- JE SAIS !!

Arg oups, faut parler moins fort. Réflexe de survie, je me baisse pour éviter que les gardes nous repèrent ; personne ne semble avoir entendu ma bourde. Bon c'est que je n'ai pas parlé trop fort non plus ou alors qu'ils sont sourds. BREF je dois lui énoncer mon plan avant qu'elle ne décide de me refaire la peau avec toutes les conneries que je suis en train d'accumuler.

- On choppe deux gardes, on les assomme, on prend leurs uniformes et on entre discrètement à l'intérieur ! Ni vu ni connu je t'embrouille !

Voilà, c'est fait c'est parfait. Fière de mon plan, je lâche enfin mon épaule endoloris et commence à avancer vers la caserne afin de mettre mon plan à exécution. Oh ouais, il est parfait et ne peut que fonctionner !

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyVen 1 Avr - 13:42

「 Putain on avait discret... DISCRET !」

Roxane & Harley
C'est un coup de batte qu'elle lui donnerait avec plaisir au lieu de bleus, mais ceci risquerait d'être trop violent et fatal pour son joli minois. Alors, elle se contente d'envoyer les poings. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle sera des plus douces. La blonde lui laissait trois minutes de réflexion estimant que ce serait amplement suffisant pour préparer un plan d'entrer et de l'échanger. Le mieux restait certes de se concerter avant en ayant pris le temps de faire un vrai repérage de la zone. Mais ce genre de choses n'est pas toujours possible. Malheureusement, il fallait aussi savoir improviser à la dernière minute ou bien direction sur place comme à cet instant.

Les secondes, les minutes s'écoulent et toujours rien de la part de la rousse. Ce n'était pourtant pas sorcier. Même un gamin d'une dizaine d'années aurait déjà trouvé. Les choses tombaient pourtant sous le sens. Harley trouvait le temps long et ses doigts tapotant contre sa peau en disaient tout autant. Et puis soudain un éclair de génie venant de celle-ci. Il fut si fort qu'elle faillit envoyer son poing s'écraser contre son joli nez. Il ne manquerait plus prévienne la garde de leur présence avant l'heure. Elle la foudroya du regard, mais l'écouta quand même.

Son idée était la même que la blonde. Mais il manquait cruellement de modification. Alors, celle-ci tira sur le bras de Roxane pour l'obliger à reculer et la plaqua contre l'arbre. Bien que cette proximité ne fût pas déplaisante pour l'As et la vue agréable, elle resta tout de même concentrée sur les raisons de leur présence ici.
- J'avais la même idée, c'est bien, tu n'es pas si stupide que cela en fin de compte. Puis en te voyant partir comme si c'était bon, je me demande si je ne me suis pas trompée. Réfléchi, tu vas t'y prendre comment avec le nombre de gardes, tu comptes commencer par lequel ? Tu ne peux pas te permettre de foncer dans le tas. À moins que tu ne souhaites mourir, dans ce cas va, j'aurais la paix et je n'aurais pas à te sauver les miches.  
Harley recule et croise les bras. Elle était sérieuse, si elle voulait y aller comme ça, ce n'est pas elle qui allait la retenir. Mais elle n'allait pas non plus avoir de remords ou bien venir prier sur sa tombe.
- On peut s’occuper des gardes qui occupent l’entrée, mais il faut penser à celui qui fait sa ronde dans la tour et celui qui tourne autour du bâtiment.   
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyDim 3 Avr - 17:04

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! »

Prête à aller me jeter dans la gueule des gardes, je commence à avancer fièrement jusqu'à l'heure de ma mort au moment où je sens que l'on tire sur mon bras pour m'obliger à reculer de quelques pas et me retrouver plaquée contre l'arbre. EH doucement, j'ai un arc dans le dos et il m'a coûté une blinde alors si je pouvais le garder encore un peu ce serait cool ! Même plaquée par une jolie nana comme elle, j'accepte pas qu'on touche à mes jouets.

- Quoi là tout de suite alors qu'on est en mission ?

- J'avais la même idée, c'est bien, tu n'es pas si stupide que cela en fin de compte. Puis en te voyant partir comme si c'était bon, je me demande si je ne me suis pas trompée. Réfléchi, tu vas t'y prendre comment avec le nombre de gardes, tu comptes commencer par lequel ? Tu ne peux pas te permettre de foncer dans le tas. À moins que tu ne souhaites mourir, dans ce cas va, j'aurais la paix et je n'aurais pas à te sauver les miches.


Rooh tout de suite. Faut rigoler dans la vie, pète un coup ça ira mieux après. Me lâchant enfin, je pose les mains sur les hanches pour réfléchir un peu tandis que ma supérieure croise les bras. J'hausse les épaules. J'sais pas quel garde assommer moi, celui qui a l'air d'être le plus isolé, celui qui est le plus faible, le plus fatigué ; comment je pourrais savoir moi ? Ce n'est pas moi la grosse tête ici, j'suis là que pour exécuter la mission. En aucun cas on m'a demandé de préparer un plan et tout le bordel pour réussir, j'suis pas de cette trempe là moi.

- On peut s’occuper des gardes qui occupent l’entrée, mais il faut penser à celui qui fait sa ronde dans la tour et celui qui tourne autour du bâtiment.  

Croisant les bras, je jette un coup d'œil au garde à l'entrée. Lui ? Celui qui est le plus proche de la porte... J'suis peut-être stupide mais on ne risque pas de se faire repérer trois fois plus vite si on s'en prend à celui qui est censé surveiller la porte ? Parce qu'il gère les entrées et sorties et si il n'est plus là ça va alerter tout le monde ?

- On ne risque pas d'attirer l'attention plus rapidement ? Si ils sont là c'est pour surveiller les entrées et sorties, si quelqu'un passe par là et les voit complètement assommés ou pas à leur poste ils vont sonner l'alerte.

Je fais un bond en arrière pour m'éloigner des dangereuses mains d'Harley qui risquent de m'en envoyer une dans la tronche si jamais je dis encore une connerie. Et bordel ça n'en est pas une ! Et cette fois je suis sûre de ce que je fais alors, de toute façon c'est comme elle a dit. Si je veux me retrouver dans la panade c'est mon problème et pas l'sien alors chacun sa merde.

- Fais c'que tu veux mais moi je vais m'occuper du garde qui est là-bas.

Tendant le doigt vers le pauvre pèquenaud qui fait sa ronde tout seul dans son coin, c'est le meilleur que je peux avoir. Il est forever alone, à moitié dans le noir, éloigné des deux gardes à l'entrée alors je ne peux pas le laisser passer ! N'écoutant pas les ordres de ma supérieure comme d'hab, je me barre aussitôt en direction du pauvre gars abandonné en me cachant les hautes herbes, accroupie pour éviter que l'on me remarque j'avance sans lâcher ma cible de yeux. Je ne sais si Harley me suit mais au pire je m'en cogne, je ferais cette mission toute seule si il le faut.

Plaquée contre un mur. Je respire un bon coup et m'empare de mon arc ; personne ne m'a remarqué et il serait temps que je passe à l'action à un moment donné. Je bande mon arc, reste pire un bon coup et tire. La flèche se plante dans la gorge du garde, l'empêchant ainsi d'hurler à la mort et de s'écrouler en silence ; je patiente plusieurs minutes. Personne n'a l'air d'avoir remarqué ma présence et sa chute n'a l'air d'avoir alerté personne. Bon à mon tour.

Rangeant mon arc, je m'approche à pas de loup même si ce n'est pas mon animal et regarde une fois à gauche, une fois à droite. Toujours personne. Je commence à tirer le garde loin de la forteresse pour piquer son uniforme tranquillement ; planqués derrière un arbre, je retire la flèche de son cou et retire sa veste ainsi que son pantalon. J'enfile le tout par dessus ma combinaison noire qui permet de retenir le pantalon trop grand que j'ai quand même serré au max avec la ceinture. La casquette sur la tête et me voilà prête à infiltrer les locaux.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyVen 8 Avr - 18:48

「 Putain on avait discret... DISCRET !」

Roxane & Harley
Harley avait une idée en tête pour rentrer à l'intérieur, mais malheureusement, elle avait aussi besoin de ce boulet face à elle et que celle-ci réfléchisse correctement à la manière de bien appliquer le plan comme il le faut, parce qu'elle le veuille ou non les deux étaient obligés de faire équiper. Bien sûr, il ne fallait pas être totalement stupide au point de vouloir s'attaquer au garde de l'entrer directement. Mais combiné avec l'autre qui faisait sa ronde. là, cela valait la peine d'essayer quelque chose. L'argument de la rousse était bon et intérieurement, elle se réjouissait que celle-ci ait peur de s'en prendre une. C'est toujours plaisant de savoir qu'on est maître de la situation, même en présence d’une fille aussi casse-pied, qui n'écoutera pas forcément. Mais comme elle s'y attendait déjà, Roxane n'en fait qu'à sa tête sans lui laisser le temps de rétorquer quoi que ce soit. Cela en est à croire qu'elle tient si peu à la vie.

La petite blonde roula des yeux d'une manière agacés sans pour autant la retenir. Comme elle l'avait dit, si elle souhaitait faire des actions débiles et y laisser la vie, c'était entièrement dans son droit. Mais, Harley pris quand même place derrière l'arrière et en silence, elle observe ce que cette petite rousse tente de faire. Cherchant parallèlement une idée pour s'occuper de l'autre garde qui allait finir par remarquer l'absence de son collègue qui met plus de temps à passer devant lui que d'habitude. Il faut avouer qu'au final, la méthode de Roxane n'avait pas une si mauvaise utilité que ça. Et puis, elle avait réussi à ne pas se faire prendre du premier coup ce qui était un bon point pour le moment.

À son tour Harley entra en jeu.
Discrètement, elle traversa la zone pour aller se coller contre le mur, caché par les hautes herbes. Pas a pas, sans un faire un seul bruit elle se rapprocha de l'entrée. Profitant de la nuit tombée pour ne pas être vue par qui se soit. Du mouvement dans l'herbe ? Les gardes penseront à un coup de vent ou bien un petit lapin qui s'est échappé de sa tanière. Quoi qu'il en soit une fois à une certaine distance, elle siffla légèrement pour que seul le garde l'entende. Intriguer par le bruit son regard se porta une fois à droite puis à gauche avant de s'aventurer vers elle. Elle attendit qu'il soit à un certain niveau pour se montrer et avec rapidité déconcertante sa nuque sa brisa avant qu'un seul son ne lui échappe des lèvres. Posant ensuite son corps au sol et voyant que sa coéquipière revenait tranquillement, elle lui fit signe de prendre sa place le temps d'enfiler les vêtements à son tour. Veste, pantalon, épée dans le fourreau et casquette, elle fit en sorte que ses cheveux colorés restent bien cachés sous celle-ci. Nul doute que les femmes soient admises, mais avec un minimum de tenues, tout de même. Et comme la discrétion était primordiale, elle n'avait guère le choix. S'assurant que le cadavre ne dépasser pas, Harley sortit par la suite de sa cachette comme si de rien n'était au même moment ou deux autres gardes firent leur apparition.
- C’est l’heure de votre pause. On prend la relever. Aller manger
D'un simple hochement de tête, la blonde ne comptait de toute manière certainement pas s'éterniser ici. À croire que le destin donne un petit coup de pouce de temps à autres. Sans perdre une seconde, passant en silence à côté d'eux, elle s'enfonça doucement dans la caserne en compagnie de Roxane. Une fois assez loin, sa voix résonne comme un murmure:
- Il faut qu'on trouve la pièce ou son garder tous les documents importants. Plan militaire, plan d'attaque, tout. Et qu'on arrive à y entrer sans se faire prendre. Ok ? Repère bien le nombre de sorties de secours qu'on peut utiliser en cas de pépin. Pour le moment, on se fond dans la masse en essayant de savoir où se trouve le bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyDim 10 Avr - 22:32

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! »

Nierf, je flotte un peu dans ses vêtements et heureusement que j'ai ma combi en-dessous qui retient le tout sinon ça tomberait au sol et j'aurais bien l'air con. J'sais pas où est Harley et je m'en cogne, elle a dû rentrer chez elle en voyant que j'allais directement à l'abattoir, pas de soucis moi j'y vais dans tous les cas ; j'vais me faire arrêter en moins de deux minutes mais on ne pourra pas dire que je n'ai pas tenté ! Bon. Quand faut y aller, faut y aller.

Arc sur le dos et kukri à ma ceinture, je tente de me diriger vers l'entrée le plus tranquillement possible, sans stresser, sans hâte. Sinon ça fait trop grillé. Alors qu'est-ce que je vais pouvoir dire... "C'est l'patron qui m'a dit de prendre la relève !" mouais mais si c'est une patronne ? "Hey ! Ca te dit qu'on aille grailler ?" et si l'heure du repas était déjà passé ? "Tu veux pas prendre ma place ? J'ai envie d'être à la porte pour une fois" mais si il revient et qu'il ne voit pas, j'vais être grillée... Il faut que je trouve une solution, si seulement Harley était... en train de tuer le garde et me faire des signes que pour que je prenne sa place.

Rapidement, je vais me placer à l'endroit où le garde était pour jeter des coups d'œil autour de moi histoire que personne ne nous grille. Finalement, je suis légèrement stressée et j'ai bien envie d'abandonner Harley à son triste sort pour rentrer chez moi, j'aurais gagné un costard gratos, fais une petite balade nocturne et pourrais aller me piauter après tant de sport. Mais non, je mets tellement de temps à me décider que ma supérieure sort de sa cachette au moment où deux autres se rapprochent de nous. Ayé. On est morte.

- C’est l’heure de votre pause. On prend la relever. Aller manger

Ou pas.
Finalement mon argument de la bouffe aurait fonctionné avec le mort ! J'imite ma coéquipière et avance à ses côtés en retenant ma respiration, j'veux pas mourir, j'veux pas mourir... On continue d'avancer loin des gardes jusqu'au moment où Harley reprend la parole.

- Il faut qu'on trouve la pièce ou son garder tous les documents importants. Plan militaire, plan d'attaque, tout. Et qu'on arrive à y entrer sans se faire prendre. Ok ? Repère bien le nombre de sorties de secours qu'on peut utiliser en cas de pépin. Pour le moment, on se fond dans la masse en essayant de savoir où se trouve le bureau.

Pièce importante, compter le nombre de sorties, se fondre dans la masse. Compris mon capitaine ! Bon, ça ne devrait pas être plus compliqué que ça, faut juste espérer que je retienne le nombre de sorties... Et qu'un "pièce importante" soit indiqué sur une porte histoire de nous mâcher le travail. Reprenant la respiration pour gonfler ma poitrine et me donner un air imposant, je reprends la marche ; je vois au loin un groupe de gars se rapprocher de nous. Se fondre dans la masse.

- Eh salut les gars ! Comment ça va depuis le temps ?

Le tout accompagné d'un p'tit signe de main au moment où ils passent à mes côtés, je continue ma route comme si de rien n'était. J'crois qu'ils n'ont rien pigé. Je jette un p'tit coup d'œil à Harley avec le signe du pouce en l'air, je gère la situation meuf ! Et VLAN je me mange une montagne dans la tronche. Bon ce n'est pas une montagne à proprement parlé, c'est simplement un gars plus grand, plus fort et moins aimable que moi.

- Où allez-vous comme ça ?

- Euh.. On va manger.

- C'est de l'autre côté, les nouvelles recrues n'ont rien à faire ici. Allez oust.


Ok ok, on se casse. Tournant les talons pour prendre la direction indiquée, je jette un coup d'œil derrière moi pour voir si la montagne et toujours là ; il décide de se casser au moment où on tourne à la première intersection. Je m'arrête et passe ma p'tite tête en restant caché dans l'angle pour observer le couloir dans lequel nous étions quelques secondes plus tôt ; rien. Nada. Personne.

- Eh, tu crois qu'il y a quoi là-bas ? Sûrement des trucs intéressants pour qu'on nous demande de dégager. Moi j'serais d'avis d'aller voir.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyJeu 14 Avr - 23:10

「 Putain on avait discret... DISCRET !」

Roxane & Harley
Se fondre dans la masse. Étrangement, cela semblait être un bon ban et simple comme bonjour avant de réaliser avec qui elle était actuellement. Les choses n'allaient finalement pas être aussi simples que ce qu'elle avait imaginé. Harley marché tranquillement sans réellement se préoccuper des autres puisqu'ils ne se préoccupaient absolument pas d'elle. Néanmoins, si elle l'a jouée discrète, elle ne pouvait certainement pas en dire autant de Roxane. La blonde se faisait violence pour ne pas la taper devant tout le monde alors qu'elle saluait les gardes comme s'il ne s'agissait que de vieux potes. L'envie était là, mais le faire reviendrait à dire qu'elles étaient, on ne peut plus, louche. Est-ce qu'avec un peu de chance Roxane se foutait de la gueule du monde ou est-ce qu'elle était réellement sérieusement dans sa manière de se fondre dans la masse ? Intérieurement, elle se jugera de lui offrir au moins une glace si cette mission est une réussite et qu'elles s'en sortent entièrement vivantes. Et ce, malgré ce que la faisait actuellement. Enfin, encore, fallait-il qu'elles arrivent à tenir en un seul morceau d'ici-là. Ce qui était tout de même loin d'être gagné pour le moment.

Harley allé lui dire subitement de faire attention où elle marche, mais les mots n'avaient même pas eu le temps de traverser ses lèvres qu'elle vit la jeune femme se manger, littéralement, une armoire à glace. Aussi imposant et peu aimable qu'un garde devrait l'être d'ordre général. Roulant simplement des yeux d'une manière assez désinvolte, elle fit demi-tour sans un mot. Ce n'était pas la peine de se faire remarquer davantage en le bombardant de questions en tous genre on ne peut plus suspects, ou bien en forçant le passage. Dans un cas comme celui-là, c'était loin d'être de la discrétion. Tournant à son tour dans l'intersection, elle réfléchissait à ce qu'il pouvait bien y avoir de l'autre côté de cette porte pour que les nouvelles recrues n'ai aucun d'accès à cette zone. Forcément, quelque chose d'important, mais jusqu'à quel point ?
- Je ne sais pas, répondit-elle, mais il faut qu’on y rentre d’une manière ou d’une autre.
C'était le seul endroit qui, pour l'instant, été susceptible d'être ce qu'elles cherchaient. Il y avait une opportunité, il ne fallait pas la laisser partir. L'armoire à glace n'étant plus dans les parages et les gardes semblaient préoccuper par leur petite affaire, c'était le moment idéal pour s'y rendre. Elle fit donc signe à sa partenaire d'avancer, normalement, mais rapidement tout de même, jusqu'à la porte. Une fois devant celle-ci, un petit coup d'œil aux alentours pour être sûr qu'il n'y a pas de danger, puis elle la pousse. Un léger grincement se fait entendre et elle prie intérieurement pour que cela n'alerte personne, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Heureusement, c'est une grande difficulté qu'elles passent la porte. La refermant au préalable derrière. Elle s'arrête un instant pour admirer la salle sous ses yeux qui donnent accès à quatre portes différentes. Personne à l'horizon, est-ce que cela en sera de même dans chaque pièce ? Histoire d'en avoir le cœur net, elle s'approcha de la première sur sa droite et l'ouvrit. Assez déçu de constater que ce n'était rien d'autre qu'une simple salle de repos, bien plus classe que ce qu'avaient les gardes en général. Sûrement pour les personnes qui étaient les plus aux gradés. Après tout pourquoi se priver d'un peu de luxe même dans une caserne ? Sans plus attendre et après l'avoir refermé, elle passa à la seconde. Plus heureuse, cette fois de constater qu'il y avait bien mieux à se mettre sous la dent.

La salle était plus grande, comportant une grande table et des chaises, sûrement là qu'il prenait les grandes décisions. Toutes réunions mouvementées et autres. Ce qui l'intéressait surtout, c'était les casiers au fond de la salle. Certainement pas là pour trouver le jackpot, mais cela ne coûtait rien de chercher un petit peu.
- Aller, tu fais la ranger du bas, moi celle du haut. Tout ce que tu trouves d'intéressant tu le planques sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyLun 18 Avr - 12:19

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! »

Il doit forcément y avoir quelque chose d'intéressant là-bas, on ne fou pas un pachyderme devant les portes pour bloquer l'accès aux nouvelles recrues. Et d'abord, pourquoi on ne pourrait y aller ? J'ai bossé dur pour entrer dans les rangs ! Faut que je passe par quoi ? Un bizutage ? On m'attache à un arbre sur lequel on met des fourmis rouges et je vais devoir les supporter ? Allez c'est quoi, une salle de jeux ? Une salle avec des prostiputes ?

- Je ne sais pas, mais il faut qu’on y rentre d’une manière ou d’une autre.

Ouais bien dit ! Moi aussi je veux aller jouer au billard avec les autres gars et les prostiputes. Personne n'était dans les parages, l'As me demande de la suivre en marchant normalement mais avec une rapidité histoire de ne pas se faire griller aussi rapidement. Plaquée contre le mur, j'observe tout ce qui se passe autour de moi histoire de prévenir la p'tite blonde au cas où qu'il y aurait un problème ; toujours personne à l'horizon, donc on peut entrer dans la pièce sans trop de soucis.

En entrant dans la pièce, on peut constater qu'il n'y a toujours personnes. Tant mieux ! Je n'avais pas eu le temps de réfléchir à une excuse bidon et j'aurais sûrement sorti un vieux "on s'est perdues". Harley ouvre la première porte et je reste en retrait ; au cas où il y aurait quelque chose qui nous saute dessus je préfère que ce soit elle qui claque plutôt que moi. Rien. Juste une vieille salle de repos ; par contre la deuxième pièce intéresse plus ma supérieure car elle entre dedans pour se diriger vers des casiers. Oooh intéressant.

- Aller, tu fais la ranger du bas, moi celle du haut. Tout ce que tu trouves d'intéressant tu le planques sur toi.

Sir yes sir. Je m'accroupie et ouvre le tiroir qui fait un bruit de ferrailles atroce à tel point qu'on pourrait se demander si un train n'est pas en train de dérailler juste à côté. Voyant tous les dossiers qu'il y a à l'intérieur, j'ai une folle envie de me lever, de lui dire de se démerder et rentrer chez moi... J'ai horreur de la lecture et c'est trop long. Mais quand faut y aller hein. Je m'empare du premier dossier qui est aussi bien écrit qu'un certificat médical de médecin ; ne sachant pas si c'est quelque chose d'important ou non, je le fou dans ma combinaison. Au cas où. Peut-être qu'une personne de la Famille sait déchiffrer les hiéroglyphes.

Je continue de fouiller dans les autres dossiers. Quelques noms, des brouillons, des lettres de recrutement, des dossiers de personne en stage ; rien de bien intéressant je trouve... On ne va quand même aller pourchasser toutes les personnes de la ville parce qu'ils se sont rapprochés du gouvernement. Puis d'un coup, je tombe sur un papier jaune qui m'attire et dont je commence la lecture ; plan d'attaque et stratégie militaire, j'ai l'impression que je suis tomée sur une petite mine d'or. Je me relève et tend le bout de papier à l'As afin qu'elle y jette un coup d’œil.

- Eh, jette un coup d’œil à ça.

Faites qu'elle ne me dise pas que c'est de la merde. Par pitié, pour une fois j'aimerais être tombée sur quelque chose d'intéressant ! D'un coup, ma respiration se coupe lorsque j'entends des pas derrière la porte ; jetant un regard à Harley qui se voulait alarmant, je sens mes jambes me lâcher et je suis obligée de poser une main contre le mur pour ne pas fondre sur place. Là on est mort de chez mort.

- Y'a quelqu'un ?

Tout se passe très vite. On se regarde avec Harley mais personne ne réagissant, je reprends aussitôt la parole sous le coup de la panique en tentant de faire de mon mieux pour être convaincante.

- Euh non... Y'a personne. Repassez plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] EmptyLun 18 Avr - 16:32

「 Putain on avait discret... DISCRET !」

Roxane & Harley
Ce ne sont que des casiers remplis de dossier en tous genres. Des rendez-vous, des factures, des dossiers médicaux et toutes autres conneries dans ce genre. En somme rien de bien intéressant à se mettre sous la dent. Mais une salle avec une rangée de six casiers devait forcément avoir quelque chose à cacher, du moins c'est là ce que la blonde espérait. Dans tous les cas, il restait encore deux pièces à visiter et trouver le bureau du grand patron, là où son ranger tous les secrets manqués encore à l'appel. Mais elle n'arrêtait pas de chercher pour autant, au cas où qu'avec un peu de chance quelques choses voudraient bien lui sauter yeux.

À défaut d'avoir un sac pour plus de légèreté et de liberté de mouvement, il fallait mettre tout ce qui avait un minimum de valeur et d'importance sous la tenue empruntée aux gardes. Elle avait en main une liste de noms qui semblait assez importante et des projets futurs à faire avec eux. Ce n'était certes, pas le grand luxe comme trouvaille, mais c'était déjà ça. Et un début est un début. Cette feuille se glissa donc discrètement entre ses seins, ni vu ni connu, on ne voit rien. Sa tête se tourna en direction de Roxane peu après, qui lui tendit une feuille ben remplie de toute inscription en tous genres. Elle l'étudia en la parcourant de long en large rapidement. Voilà quelque chose qui avait de l'intérêt. Quelque chose qui méritait un aller simple entre ses seins et ses félicitations…

Enfin, c’est ce qu’elle aurait pu faire si la soudaine voix rauque d’un garde ne se faisait pas entendre. Bye-bye les compliments, pour une fois qu’elle aurait pu en recevoir. Harley prit de court par l’instant présent, ne savait pas quoi répondre. Enfin, la logique voudrait qu’on la ferme et qu’on ne fasse pas de bruit. Et si elle comptait la suivre, bien évidemment, elle ne pouvait pas en dire autant de Roxane. Finalement, les compliments c'est dans les fesses qu’elle lui offrira ! Par réflexe – et quel mauvais réflexe – elle lui lança un dossier en pleine poire pour qu’elle la boucle. Qui croirait quelqu’un qui répond à ce genre de demande ? Quand on demande si quelqu’un est là, on la boucle et on fait profil bas. Mais ceci avec une pipelette comme celle-là ce n’était pas possible.

La porte s'ouvre en grand subitement et un garde dont la tête n'avait absolument rien d'aimable fit son entrés en marchant rapidement vers les deux jeunes femmes. Harley tenta de rester calme. Ce n'était ni le moment de paniquer, ni celui-ci de montrer de la peur envers ce mastodonte.
- Qu’est-ce vous faites-là ?! Vous n’avez pas le droit d’être ici. Et encore moins de fouillé.
- Personne ne nous a rien dit. Et on ne fouille pas, dit-elle de manière presque désinvolte.
- C’est ça prend moi pour un con. Et sur un autre ton !
- On ne fouille pas, on ce document pour… menez au mieux ce que souhaite le gouvernement et pour cela normal qu’on en apprenne plus.
Durant une fraction de seconde, la petite blonde semblait l'avoir convaincu avec son argument. Faut dire qu'il n'était pas totalement faux. Les soldats et autres devaient bien connaître les raisons pour lesquels ils se battent pour mener au mieux les missions qu'ont leur donnent. Cependant, son visage assez malmené par des cicatrices se referma rapidement davantage. Dommage, c'était à deux doigts de marcher.
- Sortez d’ici immédiatement. Votre comportement sera reporté à votre supérieur. Vous allez avoir de gros ennuis !
- Non.  
- Vous osés contester mes ordres ?
- Ouais. Et te tuer aussi.
Il explosa littéralement de rire. Comme si le fait qu'une femme comme elle tente de tuer un mastodonte comme lui était improbable. Grave erreur. Cela avait le don de l'agacer au plus au point et sans perdre une seconde plus alors que cette remarque semblait vraiment l'amuser, elle sortit rapidement l'épée qui n'était pas la sienne de son fourreau et l'enfonça violemment dans la gorge du garde. Celle-là, il ne l'avait pas vu venir. Elle aurait pu utiliser sa batte, mais, là fallait agir vite. Son corps tomba lourdement au sol et pour ne pas l'entendre agoniser davantage, elle planta à nouveau l'épée, mais dans le haut de son front cette fois-ci. Voilà qui régler le problème. Une belle trace de sang en prime.
- Aller ne reste pas planter-là ! Aide-moi à foutre le cadavre dans le placard là-bas. On se bouge mourut, faut se réveiller, du nerf !  
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty
MessageSujet: Re: « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]   « On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« On la joue discret, ok ? » - « OK DISCRET ! » [PV Harley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-