Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-49%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S5 max
274 € 542 €
Voir le deal
-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony MDR-1AM2
129 € 220 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptyLun 28 Mar - 23:56



Longue journée de travail qui l'avait épuisé, il doit reconnaître qu'il n'est pas habitué à se lever tôt pour terminer tard ; C'est une habitude à prendre. Il adore son travail et n'échangerait son boulot pour rien au monde, pour le moment il s'y sent à sa place et a une bonne raison de se lever tous les matins et de s'endormir tous les soirs pour recommencer encore et encore la même journée.

Pour se détendre un peu, Gaara décide d'aller faire un petit tour au bar de l'hôtel pour boire un ou deux verres de whisky et discuter avec le barman, un homme sympathique qui apprécie de parler avec les clients lorsque ceux-ci le désirent. Tout et rien a été évoqué dans cette conversation, passant par les relations amoureuses de cet homme à la dure vie de célibat de Gaara ; Lui qui n'aime pas spécialement s'étendre sur sa vie privée a accepté de parler à un inconnu autour d'un verre. Pour oublier sûrement.

L'Homme de Sable finit par quitter le bar assez tard, aux alentours de minuit et réclame à l'accueil les clefs de sa chambre avant de monter les escaliers ; Arrivé en haut, il avance dans le couloir jusqu'à la porte de sa chambre mais est étonné de voir quelqu'un sur le paillasson. Pas debout comme il s'y attend mais affalé contre la porte. En s'approchant Gaara remarque que la personne affalée n'est d'autre que Bloodyne, il s'agenouille face à elle mais ne constate aucune blessure... Cependant, l'odeur de l'alcool est très présente.

Pourquoi est-elle ici ? Et où est Ace ? N'ayant aucune idée de ce qu'il se passe à ce moment-là, Gaara secoue légèrement Bloodyne en l'appelant pour la forcer à ouvrir les yeux et espérer avoir quelques explications ; Qu'il n'aura sûrement pas si elle est complètement bourrée. Hors de question de la laisser devant cette porte, saoul et seule ; Aidant l'Elementis à se relever, Gaara passe un bras sous son épaule pour l'aider à entrer dans sa chambre.

C'est le bordel mais elle n'est sûrement pas en état de faire une réflexion sur le rangement d'une pièce de 9m² ; Refermant la porte d'un coup de pied, il emmène Bloodyne jusqu'à la seule chaise présente et la cale bien contre le dossier pour ne pas la voir tomber tête la première sur le sol. Gaara retire rapidement son manteau avant d'aller chercher un verre qu'il remplit d'eau et va chercher un citron dans le réfrigérateur qu'il coupe en deux pour presser la moitié dans le verre.

Une vieille recette qu'il a apprit quelque part dans un livre et qui fonctionne normalement lorsqu'une personne est bourrée, Gaara n'a jamais testé cette recette magique sur lui mais ce n'est que de l'eau et du citron. L'acidité la réveillera à défaut de la faire décuver ; S'approchant de Bloodyne, il tend le verre pour qu'elle s'en empare.

- Bois ça cul-sec, ça fera plus d'effet.

Pour que l'effet de l'alcool disparaisse plus rapidement, c'est mieux de le boire d'un coup mais si elle n'aime pas l'acidité elle peut aussi prendre son temps. L'acidité du citron pourra lui remettre les idées en place et l'eau fera effet plus rapidement ; A voir si cette recette fonctionne réellement ou si le livre dit du grand n'importe quoi. Auquel cas, il a toujours un peu de café quelque part dans la chambre.

- Alors, que s'est-il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptyVen 1 Avr - 13:39



 


 


Cette nuit étaient pourtant si peu différentes des autres. Légèrement fraîche, mais suffisamment agréable. Calme avec quelques habitants qui rodent encore dans les rues, malgré l'heure on ne peut plus tardive. Oui, une nuit qui n'avait rien de plus particulier que les précédentes. Cependant, si celle-ci ne l'était pas aux yeux des hommes et des femmes de cette ville, elle l'était pour moi.

Je marche en titubant sans vraiment savoir où je vais. Et à vrai dire, je m'en moque totalement. Oui, je suis bourrée au cas que ceci ne n'aurait pas effleuré vos petits esprits, ou que l'odeur de l'alcool me suivant à plus de trois kilomètres à la ronde n'est pas encore envahie vos narines. Mot incompréhensible, démarche pas droite et joue apparemment d'après-certains reflets dans des vitrines légèrement rougies par l'abus d'alcool. À moins que ce ne soit l'air qui y joue. Quelle classe. Pour le peu de monde que je peux croisé certain, voire même la plupart m'ignorent littéralement, comme si j'étais une de ces nombreuses prostituées qui ont trop bu après avoir fait ses petites affaires. Et que si elle s'écroule au sol personne ne bougera le petit doigt du premier coup. Tant dit que la deuxième partie est finalement assez mitigée entre me laisser ainsi et me venir en aide. Il chuchote des choses indéchiffrables à mes oreilles en me montrant du doigt, ou lassant des regards qui peuvent tout aussi se traduire par « oh la pauvre fille, mais qui l'a laissé ainsi dans la rue ? C'est scandaleux ! » Moi-même ma p'tite dame ! Je me laisse, moi-même dans la rue dans un état lamentable.

Ma jupe me serre et m'empêche de marcher correctement, du moins un peu mieux que ce que mon état actuel le permet. Et ne parlons pas des talons. Dire qu'il a encore peu de temps ce genre de choses, je me serais forcée à les porter pour des occasions, mais surtout à contrecœur. Alors qu'aujourd'hui avec un travail qui me plaît suffisamment pour faire un effort, c'en devient presque plaisant d'en porter. En étant sobre bien sûr. Dans le cas contraire, c'est une horreur. Cependant, cela n'explique en rien les causes de ce débordement de boisson. Après une énième fois à me cogner contre un mur en prenant l'ascension dangereuse d'un escalier. Pourquoi un escalier d'ailleurs ? Finissant devant une porte, je farfouille tant bien que mal dans le sac à la recherche des clés. Après avoir bataillé pour les sortir, je l'insère dans la serrure et… Pourquoi ça ne s'ouvre pas ! J'insiste encore et encore jusqu'à me laisser tomber sur le sol, ou bien le paillasson. Je n'arrive pas vraiment à discerner la différence entre les deux. Je soupire un coup. Boarf. On finira bien par m'ouvrir un jour. Ou peut-être pas. En attendant, je tente de me souvenir de ma journée.

Je me suis levée, j'ai préparé le petit pour la crèche. Jusque-là, ok. Je… Non, Charles l'a déposé tant dit que j'allais bosser. Ma journée a été longue et peu agréable. Trop de stresse, de pression. En particulier en présence de plusieurs clients qui n'acceptaient pas les changements de rendez-vous parce que monsieur Ham… Hami… Harem… Ham machin-là était trop occupé pour les recevoir. Bien sûr tout en étant polie et diplomate. Ouais, ouais. Je n'arrive pas à me souvenir pourquoi, mais… Je me suis disputée avec Charles à l'heure du déjeuner. Cela arrive trop souvent ces derniers temps. Enfin bon, il l'avait cherché aussi ! Ou bien, c'était moi… ? En tout cas, j'étais de mauvaise humeur pour le reste de la journée. Je suis donc partie me détendre à la fin autour d'un verre. Puis deux. Puis on m'en a offert quelques-uns… Et le nombre a dû grandement augmenter pour en arriver-là…

J’entends mon nom et je sens qu’on me secoue quelque peu. Pourquoi ? J’suis bien-là. J’essaie vainement de refuser, mais j’abandonne bien vite l’idée en me laissant faire. Je ne sais pas où je vais. On n’y voit pas clairement les yeux fermés. Mais je finis par être installé sur quelque chose de plus confortable que le sol. Pourquoi je n’ai pas la même chose à la maison ? Je voudrais me lever me débarrasser de mes chaussures, mais la force n’y est pas. Alors je reste ainsi à moitié dans les vapes. Jusqu’à ce que cette même voix revienne en me demandant de boire. D’accord, une autre tournée j’dis oui ! Sauf que le gout en bouche n’est pas aussi bon que je l’espérerais, mais je le bois quand même. Puis me force à ouvrir les yeux. Je cligne plusieurs fois des yeux tentant de m’habitué à la faible lueur de la pièce. Il y a un type là devant moi. Il me dit quelque chose mais…
- Hé ! Mon poto, qué tu fous-là ?
Parce que techniquement, c’est chez moi non ? J’ai invité quelqu’un ?
- Z’ai un peu bu. Mais zuuut ! Faut rien diiiiire parc’qu’sinon le roux et le blond vont m’en vouloir à mort ! Et z’aime po me disputé avec… OUE ! Z’aime po ça d’abord ! Po du touuut !  
J’secoue négativement la tête plusieurs fois rapidement et mes cheveux finissent en bataille en plein dans mon visage. Je crois que je tente de me pencher un peu en avant et ma main vient se cogner plusieurs fois contre la joue de ce type face à moi.  
- Héé ! T’es zoux toi !  

     

     


     


Dernière édition par Bloodyne Chester le Sam 2 Avr - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptyVen 1 Avr - 22:13



Le verre tendu à Bloodyne, il attend qu'elle l'ait bu entièrement. Gaara n'est pas sûr qu'elle ait comprit ce qu'il y avait dans cette boisson et vu la tête qu'elle tire lorsqu'elle entre en contact avec le liquide, il comprend qu'elle ne s'attendait pas à ça. Peut-être à une autre tournée qu'un inconnu lui aurait gentiment payée. Elle commence par ouvrir les yeux pour s'habituer au peu de lumière présente dans la pièce pour finir par fixer Gaara en lui demandant ce qu'il fait ici ; Parce qu'en plus elle se pense chez elle ?

- Z’ai un peu bu. Mais zuuut ! Faut rien diiiiire parc’qu’sinon le roux et le blond vont m’en vouloir à mort ! Et z’aime po me disputé avec… OUE ! Z’aime po ça d’abord ! Po du touuut !

- Ça restera entre nous.

Même si il se doute que le roux n'est d'autre que lui-même et que le blond est ce Charles. Pour le moment, Gaara n'a pas envie de batailler avec elle pour la rappeler à l'ordre ; Comme elle l'a fait si justement remarquer, Bloodyne n'aime pas se disputer. Il pensera lui resortir lors de leur prochaine dispute, elle aura sûrement oublié cette soirée mais elle restera à jamais gravée dans la mémoire de l'Homme de Sable. Comment oublier une telle première fois ?

La voyant se pencher en avant, l'Elementis s'approche de Bloodyne pour l'empêcher de tomber ; La main de la jeune femme se cogne plusieurs fois contre la joue de Gaara qui doit faire un sacré effort pour ne pas s'énerver. Personne ne réagit de la même manière avec un coup dans le nez et il s'attendait à avoir une Bloodyne plus colérique. Au lieu de ça, il est obligé de déchiffrer les paroles de son ex-petite amie qui n'a pas l'air d'avoir compris que c'est Gaara en face d'elle.

Il aurait bien envie de lui lancer de l'eau froide dans la figure pour la réveiller mais c'est sûrement le meilleur moyen de s'en prendre une. Chassant cette idée de la tête, il préfère aider Bloodyne à se relever une fois de plus pour la conduire jusqu'au lit, à deux pas de la chaise ; Vu qu'elle tient à peine, le mieux serait de lui donner l'occasion de se laisser tomber sur quelque chose de confortable autre que le sol. Après l'avoir assise sur le lit, il va pour déposer le verre dans l'évier pour revenir ensuite s'asseoir à ses côtés.

- Bloodyne, c'est moi, Gaara.

Peut-être que l'évocation de son nom pourra lui remettre les pieds sur terre, ou alors il va pour déclencher une tirade avec les nombreux reproches qu'elle n'a pas eu le temps de lui dire la dernière fois. En tout cas pour le moment, le plus important est de savoir où se trouve Ace, sûrement à la maison ; l'Elementis ne l'aurait jamais emmené dans un bar avec elle et pour une fois il espère que Charles est à la maison le surveiller.

- Où est Ace ? Est-ce qu'il est à la maison avec Charles ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptySam 2 Avr - 16:43



 


 


Ouais, il est chou, pas zoux. Mais on aura compris. Enfin, il me semble. Je ne sais pas pourquoi je dis ça à un inconnu, autant le fait qu'il soit chou que je déteste me disputer avec les deux. Cela m'aura surement échappé. Même si c'est pourtant vrai. C'est sûr que les disputes sont beaucoup moins présentes avec Charles, mais ce n'est pas pour cela qu'on y va en douceur. Néanmoins, elles ne seront jamais aussi violentes qu'avec Gaara. Ce n'est jamais plaisant de se prendre autant la tête avec une personne qu'on a plus que sa propre vie. Mais on a tellement de différents et de problème que c'est surement une chose qui ne cessera jamais. Ce qui est triste en un sens, on s'entendait si bien autrefois. Toutefois, ceci disparaît alors que le jeune homme m'aide à me relever pour m'emmener… Sur ce qui me semble être un lit. Bien sûr que c'est un lit, moelleux et confortable ça ne peut être que ça. À moins que je ne sois en train de flotter sur un nuage ce qui, je ne suis pas sûr, ne soit possible.
- Bloodyne, c'est moi, Gaara.  
Je me laisse tomber en arrière, je ne risque pas grand-chose de tout de manière, si ce n'est de rebondir à la limite. Et admire ce plafond grisâtre, peu joyeux. Ça tourne un peu, mais je tiens le coup. Pas question de vomir en présence d'un inconnu. Malgré, qu'il ait donné son prénom, je n'arrive pas à le voir comme si c'était lui, alors ça ne reste qu'une personne que je ne connais pas. Néanmoins, il est aussi sérieux et sourit aussi peu que lui. Peut-être qu'ils sont de la même famille. Il faudra que je pense à lui demander un jour. Si, bien sûr, je m'en souviens. Je relève un peu la tête et finis par répondre à sa question:
-  Oue. Le blond touuuut parfaiiit z’en occupe. Y m’énerve…
Que j'aille dans un Bar ou non, c'était de toute manière à lui d'aller le chercher à la crèche puisque je finissais bien trop tard pour ça. Alors, il avait une bonne utilité. En fait, malheureusement, il avait une utilité pour tout. Trop parfait. Trop gentil. Trop… TROP. Et à côté, j'étais tout l'inverse. Il arrivait même à me faire douter de la manière à éduquer mon propre enfant, c'est pour dire. Je soupire un coup agacé et me redresse entièrement tentant de m'attacher les cheveux à l'arrache avec un élastique au poignet parce qu'il me dérange. Je ne sais pas à quoi ça ressemble, mais on dira que ça fera l'affaire pour le moment. Je tourne ensuite la tête vers la personne à côté de moi, prenant le temps de le regarder de la tête aux pieds, avant de finalement tapoter gentiment son épaule dans un geste qui, je le jure, se voulait polie.
-  M’en veut po. Maiiis… L’roux est plus moignon qu’toi
Ah ça ! Même si on est plus ensemble, je n'en dirai pas le contraire. Et je ne lui dirais pas non plus. J'aurais l'air de la fille qui en pince toujours pour son ex-fiancé et ça… Ces autres choses. Je me penche en avant pour retirer mes chaussures qui me font mal aux pieds. Les laissant trainer négligemment là. J'ai compris que je n'étais pas chez moi, mon plafond n'est pas aussi triste en le regardant. Mais je ne vais pas me prier pour autant en restant dans des vêtements aussi serrés. D'ailleurs, je déboutonne mes boutons de chemise à carreaux, assez difficilement par contre, j'en loupe un sur deux.
-  Beeeh… T’prends une douche ‘vec moi ? Z’ai chaud.

     

     


     
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptySam 2 Avr - 18:09



L'évocation de son nom ne lui fait aucun effet et Bloodyne préfère se laisser tomber en arrière pour admirer le plafond gris et triste de sa chambre d'hôtel. Gaara tente d'obtenir des informations en plus, notamment sur l'endroit où se trouve leur fil ; Sûrement à la maison en compagnie de Charles, pour une fois il est bien content qu'il soit en présence d'Ace. Voir sa mère bourrée n'est pas le meilleur exemple à lui donner, surtout lorsqu'ils voudront le sermonner sur la dangerosité de l'alcool.

- Oue. Le blond touuuut parfaiiit z’en occupe. Y m’énerve…

Tien, est-ce qu'ils se sont disputés ? Non pas qu'il est heureux d'une telle nouvelle mais c'est compliqué pour lui de retenir le petit sourire naissant au coin des lèvres ; Certes en y repensant, ce n'est pas marrant de voir son ex-petite-amie dans cet état à cause de son conjoint du moment. Dans ses souvenirs, malgré les nombreuses disputent qu'ils ont eu tous les deux, Gaara ne lui a jamais prit la tête au point qu'elle termine ivre morte dans un bar. Ce Charles a réussit à faire pire, il ne peut que le féliciter ; Monsieur parfait ne l'est pas tant que ça finalement.

L'Homme de Sable ne sait quoi répondre, il voudrait obtenir plus de détails mais la dernière fois qu'il a osé poser la question, il s'est fait envoyer sur les roses. Il regarde Bloodyne se relever d'un coup pour s'attacher les cheveux avec l'élastique qu'elle avait autour de son poignet, on ne peut pas dire que ça ressemble à quelque chose mais ce n'est pas Gaara qui va donner des conseils de coiffure. Posant une main sur son épaule qui se voulait sûrement être amicale, l'Elementis avoue qu'elle préfère le roux qui est bien plus mignon.

Il sourit. Encore une fois, il voudrait bien obtenir des informations en plus mais les soudoyer à son ex-petite-amie complètement saoule qui n'aura aucun souvenir de cette soirée n'est pas politiquement correct. Gaara range donc cette information dans un coin de sa mémoire pour tenter de lui en reparler demain matin, lorsqu'elle sera de nouveau sobre ou à un autre moment si elle ne souhaite pas discuter de ça au réveil. Peut-être a-t-elle encore des sentiments pour lui ?

Il est ramené à la réalité par Bloodyne qui se penche en avant pour retirer maladroitement ses talons, les laissant traîner dans la chambre. Elle en profite même pour commencer à retirer les deux premiers boutons de sa chemise à carreaux, avec difficulté d'ailleurs ; L'Elementis lui propose même d'aller prendre une douche sous prétexte qu'elle a chaud. Gaara se doute bien que ces vêtements doivent être très inconfortables et qu'elle a très envie de les retirer mais il se doute bien aussi des nombreuses questions qu'elle va se poser au matin.

Il refuse gentiment la proposition de Bloodyne et lui demande de l'attendre sagement sur le lit tandis qu'il va dans la salle de bain pour s'emparer d'un de ses t-shirt dans lequel elle pourra largement flotter ainsi qu'un bas de pyjama. Revenant au côtés de Bloodyne, il dépose les affaires à ses côtés et l'aide à retirer ses vêtements si toute fois elle en a besoin ; Et c'est le même manège pour l'aider à les enfiler. En tout cas ce dont il est sûr, c'est qu'il ne peut pas lui laisser prendre la douche, elle tient à peine debout et il ne voudrait pas l'emmener à l'hôpital pour traumatisme crânien.

Gaara ne peut s'empêcher de la trouver toujours aussi belle, même après avoir fait le con et tout foutu en l'air en l'espace de quelques semaines il continu d'avoir des sentiments pour elle et pourtant il connaît bien les sentiments négatifs de Bloodyne à son égard ! Si il n'avait pas autant merdé trois ans plus tôt, ils seraient sûrement encore ensemble et cette situation ne se passerait même pas ; Ou devrait-il reporter la faute sur Charles un peu ? C'est bien à cause de lui qu'elle est dans cet état là.

- Tu veux me parler de ce qu'il s'est passé avec Charles ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptySam 2 Avr - 22:56



 


 



Il fait trop chaud.
J’ai trop chaud.

Je ne sais pas si c'est à cause de l'alcool ou bien mes vêtements qui me serre de trop, ou alors lui qui aurait grandement augmenté la température de cette pièce. Mais j'ai l'impression d'être un four remplis de pizza qui ne va pas tarder à exploser à cause de la surchauffe parce qu'on ne le surveille pas. Une douche bien fraîche est ce dont je rêve en cet instant. Juste, me mettre sous l'eau est profité de celle-ci qui coule un peu partout dans l'habitacle. Et avec un peu de compagnies, c'est toujours plus agréable. Enfin, c'est sûr, ce n'est pas celle de mon petit-ami actuel, mais c'est toujours ça pour ne pas être entièrement seule. Ce n'est pas comme si j'avais demandé à, ce qu'on me face des choses loin d'être des plus catholiques. Quoi que j'avoue que l'idée m'a effleuré durant une demi-seconde. Cependant, je me prends un joli refus. Et d'une mine légèrement déçue, je n'insiste pas plus. Boarf, tant pis pour la bouche, si je pouvais au moins être débarrassé de tout ça, j'aurais moins chaud ! Mes doigts de ne cessent de tripatouiller les boutons de chemise, tant qu'il disparaît je ne sais où, et ils ne veulent pas céder comme je le souhaite. À vrai dire, je suis à deux doigts de l'arracher ce qui réglera le problème beaucoup plus rapidement, quand je sens à nouveau sa présence près de moi.

Je vois ses mains migrées en direction de mes habits et j'enlève rapidement mes doigts dès qu'ils sont à proximités, comme si j'avais fait une bêtise, en le laissant faire sans broncher une seule fois. Même quand je finis en sous-vêtements, je ne dis rien ; je sens juste, que je rougis quelque peu au contact de ses doigts. C'est comme si ceci était quasiment normal et encore moins une première fois. Une sensation de, déjà vue dans le geste. J'aurais pu crier « au viol », le frapper avec mes petits poings bourrés ou tenter de m'enfuir, mais non. Je suis restée sagement là sans bouger. Ou du moins seulement quand il le demandait pour au final, enfilé des habits trente-six fois trop grands. Je flotte dans le t-shirt, mais au moins le pantalon ne glisse pas et je me sens moins à l'étroit donc plus à l'aise et certainement pas en train de crever de chaud.  
-  Tu veux me parler de ce qu'il s'est passé avec Charles ?
Nope.
Je secoue la tête et, maintenant, je suis changée dans ce qui pourrait ressembler à un semblant de pyjama, je glisse au centre du lit pour ensuite m'affaler. Tête sur les coussins, le reste du corps étalé comme une étoile de mer. Quoi, j'prends toute la place ?Eh bah tant pis.  Je reste en silence un moment à fixer le plafond. Encore ce putain plafond grisâtre et moche, il est déprimant vraiment. Mais, il n'empêche que je me mords la lèvre hésitant à parler. Je n'ai pas envie, mais, j'ai envie. Ce n'est pas le genre de choses qu'on peut dire à n'importe qui. Mais il faut que cela sorte avant de me rendre chèvre.
- On s’dispute souvent. Puis ‘vec ce qu’il y a eu la dernière fois ‘vec le roux. Y m’en veut pour d’choses dont j’suis pas responsable. Et m’reproche d’apporter plus d’importance à l’avis d’roux sur ça ou ça que l’sien. ‘fin, il comprend pas que c’normal comme c’mon ex et l’père du ptit.
La plupart des choses, je suis bien obligée d'avoir son avis, que cela lui plaise ou non ça ne concerne que nous deux et le petit. Il vrai que parfois ce n'est qu'une question un peu plus personnelle. Mais j'sais pas. Sur le moment ça me rassure d'avoir son avis même s'il me risque de me dire que je vais juste, faire une grosse bêtise et engendrer des ennuis. Au moins, le message est clair et l'avis est là. Mais au final, je ne demande rien pour ne pas vexer ce petit blondinet tout parfait. Ouais, parce qu'accessoirement, je ne voudrais pas le blesser et faire les choses bien cette fois. Mouais… Accessoirement. Je soupire longuement en m'amusant avec le bas du t-shirt. Faut que je m'occupe tant dit que ma bouche ne veut pas cesser de s'ouvrir. Génial !
- T’sais… l’dit à personne mais… quand j’suis seule à la maison j’vais dans la chambre d’Ace et j’reste un moment face à cette grooosse peluche rouge. Il l’sait pas mais… jamais eu le courage d’la jeter, parce qu’elle m’laisse de bon souvenir ‘vec lui. Ça m’manque. J’m’enroule dedans… ‘fin tu sais rien hein, promis ?! … jamais rien dit… J’peux pas l’dire…

     

     


     

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptyDim 3 Avr - 15:05



- Tu veux me parler de ce qu'il s'est passé avec Charles ?

Apparemment non. Bloodyne préfère secouer la tête négativement et s'affaler au centre du lit comme une étoile de mer ; Bien il a comprit, il se fera une petite place dans la baignoire ou bien sur la chaise du bureau. Regardant face à lui, Gaara ne sait pas ce qu'il peut faire pour obtenir des informations en plus ou bien simplement lui poser d'autres questions pour la faire ; Pourquoi ? Il connait les risques de l'alcool et pour le moment il n'a pas envie de faire la nounou en vérifiant toutes les heures si elle ne s'étouffe pas avec son vomi.

- On s’dispute souvent. Puis ‘vec ce qu’il y a eu la dernière fois ‘vec le roux. Y m’en veut pour d’choses dont j’suis pas responsable. Et m’reproche d’apporter plus d’importance à l’avis d’roux sur ça ou ça que l’sien. ‘fin, il comprend pas que c’normal comme c’mon ex et l’père du ptit.

L'Elementis est plutôt rassuré voire heureux que Bloodyne souhaite encore son avis pour telle ou telle chose, certes il est le père d'Ace mais avec ce qu'il s'est passé la dernière fois il pourrait comprendre qu'elle ne souhaite plus entendre parler de lui un bon moment. Malgré tous les sentiments négatifs qu'il ressent vis à vis de Charles, Gaara est objectif lorsqu'il le pense égoïste ; Même si il vit désormais avec Bloodyne et Ace, il n'a aucun droit sur l'enfant et les décisions qui le concerne. L'Homme de Sable commence à le trouver de plus en plus collant et intrusif.

- T’sais… l’dit à personne mais… quand j’suis seule à la maison j’vais dans la chambre d’Ace et j’reste un moment face à cette grooosse peluche rouge. Il l’sait pas mais… jamais eu le courage d’la jeter, parce qu’elle m’laisse de bon souvenir ‘vec lui. Ça m’manque. J’m’enroule dedans… ‘fin tu sais rien hein, promis ?! … jamais rien dit… J’peux pas l’dire…

Comme d'habitude. Il hoche la tête pour rassurer la jeune femme bourrée quant à ce secret qui ne restera qu'entre eux ; De bons souvenirs... Finalement elle n'était peut-être pas si malheureuse que ça avec Gaara. Mais alors pourquoi avoir mit un terme à leur relation ? Pourquoi ne pas avoir demandé une pause dans le couple pour réfléchir et terminer par des explications ? Il pensait que tout était du passé et voilà que tout revient ce soir. L'ex-Confrère ne sait pas quoi penser de tout ceci.

Demandant à Bloodyne de se décaler légèrement, Gaara va pour s'allonger à côté d'elle. Face au plafond, les mains croisées derrière la tête il regarde la même chose qu'elle ; Le gris déprimant aide finalement à réfléchir à pleins de choses et se poser beaucoup de questions.

- Et pourquoi tu ne veux lui pas dire que tu as encore des sentiments ? Peut-être qu'il en a encore lui aussi.

Et il sait de quoi il parle. Réagissant avec haine et colère, Gaara n'arrivait pas à montrer d'autres sentiments. Bloodyne a su passer à autre chose mais l'Homme de Sable est encore confiné dans les sentiments qu'il ressent pour son ex-petite-amie ; C'est ridicule n'est-ce pas ? Pas tant que ça finalement, les sentiments ne peuvent pas partir du jour au lendemain et des fois ils ne partent jamais. Pour d'autres, ils n'ont jamais été présents et ne faisaient que jouer un rôle.

- Qu'est-ce qui vous a poussé à rompre ?

Même en étant bourrée, Bloodyne reste bavarde et lucide sur ces sentiments ; Peut-être aura-t-il la vraie version de l'histoire sans larmes, sans colère, sans haussement de voix. Simplement des raisons qui ont poussé à la rupture, aussi douloureuses qu'elles peuvent être à entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptyDim 3 Avr - 17:52



 


 


Le dire ? Pourquoi faire ? Ce qui est fait est fait. Le mal commit ne peut pas être rompu aussi simplement. À vrai dire, je pense qu'il ne peut absolument pas l'être vue la manière dont j'ai été avec lui. Les mots échangés, il y a trois ans étaient tellement violents qu'aujourd'hui, on galère à devenir de simples amis. Je ne sais même pas si on pourra l'être un jour. Et surtout s'il est possible pour moi de le voir ainsi. Quoi qu'il en soit, il ne peut pas savoir ce que j'ai dit aujourd'hui. Cela voudrait dire qu'il y a encore une ouverture et très franchement, moi-même je n'en sais rien à ce niveau-là. C'est bordel dans ma tête et dans ma vie. Mais surtout dans ma tête parce que l'alcool n'aide absolument pas à réfléchir correctement. Enfin, je me décale en silence pour lui laisser de la place. Continuant toujours à regarder ce plafond. C'est qu'on finit par s'habituer à sa couleur au final.
- Et pourquoi tu ne veux lui pas dire que tu as encore des sentiments ? Peut-être qu'il en a encore lui aussi.
Je hausse les épaules. Cela semble pourtant évident non ? Après tout le temps écoulé et tout le temps passé à quoi bon ? Ce ne serait que vain et inutile après autant de peine. Et puis, je pense qu’on a suffisamment souffert ensemble. Pourquoi donc remuer le couteau dans la plaie.
- Qu'est-ce qui vous a poussé à rompre
- Moi...
dis-je en murmurant
À quoi bon le nier. Je sais pertinemment que c'est moi qui ai pris petit à petit mes distances. Et c'est moi qui ai lancé le sujet à ce moment-là. Et toujours moi qui prononçais les mots fatals dont il est impossible d'oublier un jour ou même passer au-dessus.
- J’pouvais plus… Entre, la folle qui v’lait toujours ma peau. Tous les soucis. Etre m’lade. Passé not’ temps à nous disputé été trop. J’me suis confier à un psy et… j’crois que j’tais tellement bas qu’j’ai bu ses paroles et conseils. On avait p’tet besoin de temps pour réfléchir, être sûr qu’on va pas trop v’te. Mais… Tellement qu’ça à exploser qu’mes mots on dépasser. ‘Fin, l’mal est fait et j’sais que j’vais d’voir supporter le fait qu’il m’déteste à vie.
Il y a des jours où j'aimerais pouvoir revenir en arrière et effacer tout ça. Réfléchis aux conséquences avant de laisser ma bouche s'ouvrir. Mais ce n'est pas forcément la première chose à laquelle on pense quand on est en colère. C'est même la dernière. Mais si j'avais pu… Ouais, j'aurais sûrement fait tout cela autrement. Je tourne la tête pour le regarder et finis par demander:
- T'crois qu'il me hais ?

     

     


     
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptyVen 8 Avr - 19:50



- Qu'est-ce qui vous a poussé à rompre ?

- Moi...

C'est elle qui avait commencé à prendre ses distances et qui avait lancé les hostilités ; Mais Gaara sait pertinemment qu'il a quelque chose à voir dans l'histoire. On ne s'éloigne pas de son partenaire du jour au lendemain, il y a eu un déclic, une remise en question, quelque chose que l'Homme de sable aurait dit ou fait et qui était le goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Ou bien il n'avait pas fait ou dit quelque chose, c'est une possibilité qu'il ne faut pas écarter non plus.

- J’pouvais plus… Entre, la folle qui v’lait toujours ma peau. Tous les soucis. Etre m’lade. Passé not’ temps à nous disputé été trop. J’me suis confier à un psy et… j’crois que j’tais tellement bas qu’j’ai bu ses paroles et conseils. On avait p’tet besoin de temps pour réfléchir, être sûr qu’on va pas trop v’te. Mais… Tellement qu’ça à exploser qu’mes mots on dépasser. ‘Fin, l’mal est fait et j’sais que j’vais d’voir supporter le fait qu’il m’déteste à vie.

Si seulement il avait le nom de ce psychologue pour aller lui toucher deux mots. Lorsqu'elle allait le voir, Gaara voulait qu'elle évacue le stress qu'elle avait accumulé à cause de Larxene, du bébé et toutes les autres petites choses insignifiantes qui étaient devenues de gros problèmes. Mais au lieu de ça, il a simplement empiré les choses ; En lui donnant des conseils il a finalement poussé Bloodyne à mettre fin à leur relation. Voilà pourquoi il n'aime pas les psychologues. Des gens qui se mêlent de la vie des autres et qui pensent tout connaître sur l'Humain.

- T'crois qu'il me hais ?

Que c'est compliqué de répondre à cette question. Il ne la hait pas mais continu d'être déçu que leur relation se soit terminée aussi rapidement, de n'avoir pu rien faire pour éviter la rupture et anticiper les problèmes qu'il aurait pu y avoir. Bien sûr que Larxene avait été une vraie plaie pendant des mois et c'est en partie de la faute de Gaara mais est-il entièrement responsable de tous les malheurs ? Aurait-il dû laisser mourir Elwyn simplement pour n'avoir aucune représailles de la Procureur ?

- Je ne pense pas. Mais le mieux serait d'aller lui demander, la prochaine fois que tu le vois essaye d'aborder la question avec lui.

Parce que c'est sûrement mieux de lui répondre une fois sobre qu'avec un coup dans le nez. Faut-il encore qu'elle se souvienne de cette soirée et que l'alcool ne lui ait pas fait oublier tout ce qu'il vient de se passer ; Gaara préfère ne pas penser à ce qu'il pourrait se passer le lendemain et profite de l'instant présent. C'est rare de pouvoir passer du temps avec Bloodyne sans que personne ne cri et l'entendre se confier sur ses sentiments et toute cette histoire ; Il était temps.

Tournant la tête vers cette femme qu'il a tellement aimé, Gaara se demande si un jour quelque chose pourra être possible entre eux. Ils s'aiment encore, mais peut-être qu'il y aura d'autres disputes, Bloodyne ne veut sûrement pas recommencer les derniers mois de leur couple. Un vrai calvaire. Soupirant bruyamment, il s'assoit sur le lit en reprenant la parole plus pour lui que pour pour elle, avec un peu de chance elle n'aura pas entendu cette réflexion.

- Mais qu'est-ce qui a bien pu te plaire chez moi. Et qu'est-ce que Charles a de plus...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] EmptyVen 8 Avr - 22:53



 


 


Après tout, ce serait compréhensible et légitime qu'il me déteste après ce que j'ai fait. J'avais en grande partie réduit à néant notre relation pour avoir finalement cédé aux belles paroles d'un psy. Il n'était censé que m'aider. Mais finalement il l'a peut-être un peu trop bien fait justement. Je continue de le regarder en silence en écoutant la réponse. Bien sûr, oui, j'ai déjà pensé à cette éventualité de le demander directement, mais je sais par avance que je n'y arriverais pas. Peut-être par peur de connaître la réponse finale. Je le regarde s'asseoir après un bruyant soupire. Et me demande si toute cette conversation sera encore dans ma mémoire demain. À la fois, j'aimerais que oui, autant avec tout ce que j'ai avoué l'oublier une bonne fois ne serait pas de refus.

Et alors que j’étais perdu à penser à ça, son murmure n’est pas tant passé inaperçu. Regardant à nouveau le plafond, j’hésite longuement à lui répondre. Peut-être que je ferais mieux de me taire et passer à autre chose. D’un autre côté, en cette seconde où je le vois plus comme Gaara et non comme un inconnu, il méritait une réponse.
- L’blond est plus calme et sérieux. C’comme s’il me maintenait sur terre et sur l’droit chemin. J’me sens suffisamment adulte pour gérer ma vie. Il m’fait rire et j’adore ça. Et… J’pas d’ennuis en restant avec lui…
Mais il n'y a pas cette petite étincelle comme celle que je pouvais ressentir avec Gaara. Ce qui est sûr, c'est qu'avec Charles, je ne me suis jamais retrouvé dans une situation où ma vie en dépendait. C'est une grande partie qui me plaît et qui ne me donne pas envie d'aller ailleurs. C'est calme et sans danger. Peut-être même un peu trop au final ? C'est vrai qu'en fin de compte, j'ai plutôt vite été habitué à voir quelqu'un qui me voulait ma mort qu'autre chose. Je me masse le front, à force d'y penser cela m'en donne légèrement mal au crâne. Mais ayant commencé à lui répondre autant aller jusqu'aux bouts.
- T’as toujours été la quand j’avais b’soin, dans l’bons et mauvais moment. T’as su m’redonner le sourire alors qu’j’étais mal. T’me voulais alors que j’fais sûrement partie des filles l’plus chiantes de toute cette ville. T’’m’as protégé qu’import les situations…

Je ne sais pas si Charles m'aime suffisamment au point de se jeter dans le danger tête baissé pour me sortir d'un mauvais pas. Même s'il n'avait pas hésité à s'interposer entre lui et moi et que cela pouvait comporter pas mal de risque en fin de compte. Pour quelque chose de beaucoup plus dangereux, comment savoir s'il ne prendrait pas ses jambes à son cou ? Tout le monde ne réagirait pas forcément comme mon ex-petit ami en cas de problème.

À mon tour, je me redresse arrêtant d’être affalé comme une petite larve. Puis, je m’approche doucement vers lui. Ils sont totalement différents sur tous les points, et même si je tiens à chacun d’eux, je sais que, bourrer ou non, ce n’est absolument pas de la même manière la façon dont je les aime. À quoi bon se le cacher, même après trois ans et tous mes efforts vains pour ne pas y penser, l’oublier et passer à autre chose ça ne change rien à la réalité, je suis toujours amoureuse de Gaara. Une fois sur les genoux et face à lui, je pose mes mains sur son visage doucement tentant difficilement de ne pas partir en avant ou en arrière avec se peut d’équilibre. Et je rajoute:
- ‘vec toi… J’me sens aimé et désirer. Vivante. ‘vec un cœur qui n’cesse de battre, même aujourd’hui. J’laime mais po autant que j’peux t’aimais. Même avec des p’tits papillons roses qui dansent sur ta tête qui t’donne un air gay. C’ne change pas…


     

     


     
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-