Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €
Le deal à ne pas rater :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
169.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptySam 9 Avr - 1:01



- L’blond est plus calme et sérieux. C’comme s’il me maintenait sur terre et sur l’droit chemin. J’me sens suffisamment adulte pour gérer ma vie. Il m’fait rire et j’adore ça. Et… J’pas d’ennuis en restant avec lui…

Pas d'ennuis... Forcément, il est sûrement trop calme et sérieux pour oser répondre à ses supérieurs et à l'autorité ; Il pense beaucoup trop aux conséquences de ses actes. Chose que devrait sûrement faire Gaara et qui lui aurait évité de se retrouver dans cette situation. On dit que faire rire une femme est le meilleur moyen pour la draguer, voilà une règle universelle qui se vérifie en ce moment même ; Gaara n'est pas le premier à lancer des blagues et à rire à celles des autres, mais il lui arrive de sourire et rire. Surtout lorsqu'il était avec Bloodyne.

- T’as toujours été la quand j’avais b’soin, dans l’bons et mauvais moment. T’as su m’redonner le sourire alors qu’j’étais mal. T’me voulais alors que j’fais sûrement partie des filles l’plus chiantes de toute cette ville. T’’m’as protégé qu’import les situations…

Toujours sans regarder Bloodyne, il n'est pas étonné de voir qu'elle a enfin comprit qu'elle était en sa présence ; Soit l'effet de l'alcool commence à diminuer soit à force de parler elle s'est rendue compte que l'inconnu et Gaara ne sont qu'une seule et même personne. Ce n'est pas plus mal au final, elle qui doit hésiter de tout lui dire se retrouve face à son ex-fiancé, bourrée et capable de lui avouer ses sentiments les plus profonds avec une chance sur deux d'oublier ce qu'il s'est passé. Si ce n'est pas la meilleure occasion pour se confier.

Des filles chiantes, il en a rencontré beaucoup dans la ville mais seul le caractère de Bloodyne l'attire ; Elle qui ose toujours se dresser contre lui même lorsqu'il était énervé ou qu'il voulait utiliser son sable contre elle. L'Elementis a toujours su trouver les mots juste pour le calmer et il était prêt à tout pour la protéger ; Il en est encore capable aujourd'hui. Même si Charles est là, Gaara le voit mal se dresser entre le gouvernement et sa petite-amie pour la protéger. Un sans-pouvoir ne peut rien faire.

Il sent du mouvement sur le lit, Bloodyne a décidé de se relever et s'approche de Gaara pour se laisser tomber à genoux face à lui, elle pose les mains sur le visage de l'Homme de sable qui remarque qu'elle fait de son mieux pour ne pas tomber en avant ou en arrière ; Le tout accompagné de belles paroles.

- ‘vec toi… J’me sens aimé et désirer. Vivante. ‘vec un cœur qui n’cesse de battre, même aujourd’hui. J’laime mais po autant que j’peux t’aimais. Même avec des p’tits papillons roses qui dansent sur ta tête qui t’donne un air gay. C’ne change pas…

Elle arrive à lui arracher un sourire sincère même en disant qu'il a un air gay avec tous ces papillons roses, a-t-elle vraiment bu que de l'alcool ou elle a décidé d'échanger quelques joints avec des gars louches ? C'est à se demander ! Être amoureuse de deux hommes est sûrement une chose désagréable, vivre avec quelqu'un en se disant qu'on l'aime moins que son ex doit être vexant pour le partenaire si il s'en rend compte.

Posant sa main avec douceur sur la joue de Bloodyne, il plonge ses yeux dans les siens comme avant, comme au premier jour car c'est ainsi qu'il continu de la regarder même après toutes ces années. Il ne peut pas la forcer à choisir entre Charles et lui, entre l'Ordre et le Chaos, entre la Lumière et l'Obscurité ; Ils sont trop différents l'un de l'autre pour avoir une base. Si elle est heureuse avec Charles, c'est sûrement le principal et ce qu'il devrait se dire.

- Je n'ai jamais cessé de t'aimer Bloodyne, même après ce qu'on s'est dit la dernière fois. Je voudrais tellement te dire que si on se remet ensemble, tout sera différent... Mais comme tu as dis, j'attire les problèmes et je ne voudrais pas mettre ta vie et celle d'Ace en danger.

Bien trop égoïste de sa part de faire ceci.

- Je ne veux pas que tu choisisses entre Charles et moi, je n'ai pas à t'imposer ça. Je sais que tu es la femme de ma vie mais tu as l'air bien avec lui et le plus important pour moi c'est que tu sois heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptySam 9 Avr - 2:17



 


 


Même avec ce petit air gay et ses paillons qui dansent gaîment au-dessus de sa tête – pourquoi des paillons d'ailleurs ? – il est toujours le même à mes yeux. Il reste toujours celui que j'ai aimé éperdument. Avec une légère touche de virilité en moins cela dit, mais ce n'est pas tant dérangeant en fin de compte. Ce qui me plaît dans tout ça, sait que j'ai vu s'afficher un sourire sur ses lèvres. Et cela m'en à donner envie de sourire aussi. Je me sens un peu bête avec mon sourire qui est affiché sur mon visage comme une grosse banane qui monte jusqu'au niveau de mes yeux. Mais je me sens bien plus de bonne humeur que je ne l'étais quelques minutes avant. Moins morose, déprimer. Il y a des choses qui rendent facilement une meilleure humeur que le reste. Si seulement cela pouvait être ainsi plus souvent. L'alcool en moins bien sûr, ce serait tellement mieux, et plus simple à vivre au quotidien. Je sens sa main se poser sur ma joue et j'en frisonne quelque peu. Je me laisse plonger dans ses yeux bleus, comme si c'était une chose entièrement naturelle et habituelle. Je me perds à l'intérieure et je n'ai pas envie de les quitter. Je voudrais rester noyer dedans à jamais, sans avoir autre chose que lui à mes côtés. Il est vrai que je profite quelque peu de mon état ivre. Il faut dire que c'est tellement plus simple, moins compliquer et stressant d'être-là ainsi que dans un état normal. D'habitude, les choses auraient explosé pour telle ou telle raison. Mais là… Comment est-ce que ceci pourrait en être le cas ?
- Je n'ai jamais cessé de t'aimer Bloodyne, même après ce qu'on s'est dit la dernière fois. Je voudrais tellement te dire que si on se remet ensemble, tout sera différent... Mais comme tu as dis, j'attire les problèmes et je ne voudrais pas mettre ta vie et celle d'Ace en danger.

Je ne sais pas si je dois rire ou bien pleurer de joie ou bien tout autres choses encore. En tout cas, je suis tellement surprise que j’en reste sans voix. Non pas que je sois heureuse qu’il ne souhaite pas me mettre en danger, mais l’entendre me dire qu’il m’aime encore me procure quelque chose. Comme un petit coup reçu en plein cœur qui est loin d’être désagréable. Bien au contraire.
- Je ne veux pas que tu choisisses entre Charles et moi, je n'ai pas à t'imposer ça. Je sais que tu es la femme de ma vie mais tu as l'air bien avec lui et le plus important pour moi c'est que tu sois heureuse.
- J'le suis quand t'là...
Mais aussi quand Charles est là - ne l'oublions pas ce petit blondinet - et ça, je ne peux absolument pas le nier, parce qu’après tout ce n’est pas n’importe qui, il reste tout de même quelqu’un avec qui je tente d’avoir une relation plus ou moins sérieuse actuellement. Et qui me rend aussi heureuse à sa manière. Enfin, étant bourrée, je me dis que je pourrais gérer avec une grande facilité deux relations en même temps. Sauf que les effets de l’alcool ne sont absolument pas éternellement malheureusement. Et puis, vivre un ménage à trois n’est pas forcément au goût de tout le monde. Non vraiment, ça me semble être une bonne idée sur le moment, mais quand la réalité me rattrapera une fois sobre – si elle le fait bien sûr – cette idée me paraîtra sûrement tellement stupide que je voudrais me cacher dans un trou le plus profond possible. Personne n’a envie d’être sous le même toit que son concurrent direct en amour…  Soupirant un coup pour chasser tout ça. Je souris plutôt à Gaara avec dans l’idée de profiter plutôt de l’instant présent d'une tout autre manière.
- Bon… coco… Après tant d’chose dite j’te veux.
C’est d’un glamour…
Quoique, je ne précise pas la manière dont je souhaite soi-disant « l’avoir ». Cela pourrait être de tellement de façons aussi diverse et variée les unes des autres, le choix est si large. Pourtant, il n’y en a qu’une seule qui me fait envie en cet instant. Je me penche en avant pour aller l’embrasser. Pas la peine de passer par quatre-chemins et tourner autour du pot. J’en rêve depuis bien trop longtemps. J’en profite tellement d’ailleurs qu’une main commence à se perdre sous son teeshirt. Ce n’est pas bien de vouloir tenter le diable de la sorte. C’est tout sauf catholique. Mais au diable le catéchisme pour une fois. Cependant, les meilleurs choses ont toujours une fin. C'est bien connue. Toujours au moment le plus agréable qui soit. Je le sais, car il me le fait bien vite comprendre en sentant qu’il me repousse gentiment.

Gentiment ou non, tout ce que je retiens moi, c’est qu’on me repousse et ça me perturbe légèrement. Mon simple regard posé sur lui, en dit long là-dessus… Perturbée ? Oui je le suis. Totalement même.
- Pourquoi... Pourquoi t'fais ça ? Me repousse pas... J't'attire pas, c'est ça ? Dit le...!


     

     


     
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptySam 9 Avr - 11:55



- J'le suis quand t'là...

Mais quand Charles est là aussi. Il l'a bien vu à quel point elle est bien avec lui et connaissant Bloodyne elle ne pourrait pas rester avec quelqu'un qu'elle n'apprécie pas ; Gaara n'a pas envie de la forcer à choisir, il ne veut pas qu'elle se retrouve entre les deux. Le blond est sûrement la meilleure décision, pas d'ennuis et avec un caractère calme et sérieux c'est ce qu'il faut pour elle et Ace ; Loin des disputes violentes que peuvent avoir ses parents la plupart du temps.

- Bon… coco… Après tant d’chose dite j’te veux.


Haussant un sourcil sur cette phrase qui pourrait signifier tant de choses, il voit Bloodyne se rapprocher de lui et déposer un baiser sur ses lèvres ; Tellement heureux d'avoir cette marque d'affection qui lui manque tant que ça, il se laisse prendre au jeu plusieurs secondes jusqu'au moment où il sent une main baladeuse sous son t-shirt. Comme ramené à la réalité, il décidé de repousser doucement Bloodyne à contre cœur, il ne peut pas faire ça.

Le simple regard de l'Elementis fait comprendre à Gaara que ce geste ne lui plait pas mais il n'a pas d'autre choix, profiter de son ex-petite-amie bourrée ne lui ressemble pas et elle pourrait le regretter une fois sobre. Elle veut sûrement construire une relation stable, basée sur la confiance avec Charles ; l'Homme de sable ne peut pas mettre fin à tout ça en l'espace de quelques minutes.

- Pourquoi... Pourquoi t'fais ça ? Me repousse pas... J't'attire pas, c'est ça ? Dit le...!

Tout de suite les grands mots. Bien sûr qu'elle l'attire toujours et bien sûr qu'il a envie d'elle mais pour l'instant il pense à ce qu'elle a construit avec Charles ; Bloodyne veut quelque chose de stable et coucher avec son ex alors qu'on est en couple n'est certainement pas la meilleure chose à faire dans ces cas-là. Et pourtant, ce n'est vraiment pas l'envie qui lui manque d'aller plus loin, mais il ne peut pas.

- Ce n'est pas ça... Moi aussi je voudrais mais tu risques de le regretter demain matin ; Tu es avec Charles et tu ne peux pas lui faire ça. Pas après tout ce que tu as tenté de construire avec lui.

Il tente un sourire pour la rassurer mais il est aussi déçu qu'elle de s'arrêter à un simple baiser, un baiser qui est déjà de trop selon lui. Il se lève du lit pour aller chercher un verre d'eau dans l'évier et boire un coup, finalement il aurait dû la forcer à aller dormir dès le début... Il ne serait pas autant perturbé que maintenant. Prit entre l'envie de profiter de cette nuit avec son ex-petite-amie et le respect envers son couple, Gaara se surprend à se poser encore trop de questions.

Relevant la tête vers l'horloge murale, il remarque qu'il est déjà plus de deux heures du matin et qu'ils feraient peut-être mieux d'aller dormir maintenant ; A part se regarder dans le blanc des yeux à se demander ce qu'ils font ils ne pourront rien faire de plus. Gaara pose le verre sur l'évier et revient vers elle.

- Je pense que l'on ferait mieux d'aller dormir, tu en as besoin.

Et lui aussi. Le lit est assez grand pour ne pas se retrouver collé l'un conte l'autre évitant ainsi d'autres questions au matin ; S'allongeant sur le dos et sous la couette, Gaara recommence à regarder le plafond gris pendant plusieurs minutes qui se sont transformées en heure tout en repensant à cette nuit. Il finit par trouver le sommeil au bout de deux heures.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptySam 9 Avr - 13:55

Spoiler:
 



 


 


J'aimerais savoir pourquoi. Pourquoi me rejeter ? Je suis en train de me faire tant d'idées que j'ai du mal à en discerner les vraies raisons. Je suis peut-être plus celle qui souhaite aujourd'hui, même après tant de déclarations. Ou alors je me fais des films sur tout cela. Qu'est-ce que j'en sais… ? Pourtant, cela semble, on ne peut plus, évident, mais à mes yeux en cet instant précis, non. Je suis perturbée, frustrée et tout ce qui va avec. Je n'ai rien fait de mal, du moins pour le moment. Et un baiser n'est pas encore la fin du monde. À moins que ça ne sorte, de ces quatre murs… Mais qu'est-ce qui me prend, je raconte n'importe quoi, je m'en mordrais les doigts à la première occasion pour avoir fait ça. Il a raison et je le sais. C'est justement ce qui m'agace. Je croise les bras avec une mine boudeuse. Comme une enfant à qui on viendrait de priver de dessert. J'ai été privé du mien sans rien demander. Cruelle la punition. Peut-être même un peu trop. Mais, je ne suis pas en possession d'argument assez fort pour renverser la situation en ma faveur. Alors, je préfère laisser tomber. Ce n'est peut-être pas si mal en fin de compte.
- Je pense que l'on ferait mieux d'aller dormir, tu en as besoin.
Je hausse simplement les épaules. Je n'ai plus envie de parler ni même quoi que ce soit d'autres. S'il le dit c'est que cela doit bien être vrai. Sans attendre plus longtemps, je me faufile jusqu'en haut du lit et glisse sous la couette. Restant sagement de mon côté toujours dans mon état de boudage. Je fixe longuement le mur jusqu'à ce qu'à ce que le sommeil veuille bien frapper à ma porte. Par chance, au vu de mon état, il ne tarde pas à venir et je sombre rapidement dans les bras de Morphée.

***

Petit rayon de soleil qui frappe contre mes yeux, je te maudis.

Il me semble si violent qu'il me force à me cacher sous la couette en tentant vainement d'héberger de mon sommeil. Il me faudrait un temps pour m'habituer à celui-là et à la lueur de la pièce, mais, la douleur que je ressens subitement dans mon crâne compte bien en décider autrement. Il est sur le point d'exploser tellement ça cogne de part et d'autre. C'est le bordel à l'intérieur et je ne suis absolument sûr de rien quant aux éventuelles brides de souvenir qui rôdent. Je soupire légèrement en mettant cela de côté, je me souviens avoir bu des tonnes et des tonnes d'alcool, mais rien ne prouve que j'aie forcément fait quelque chose de mal. Après tout, on ne fait pas toujours des actions stupides en étant bourrée, du moins je l'espère. À vrai dire, malgré la douleur à la tête, je me sens plutôt bien sous la couette. Emprisonner entre des bras qui ne son loin d'être inconnus. Une petite sensation familière qui n'est pas déplaisante. On a finalement réussi à se réconcilier avec Charles ? C'est plutôt une bonne chose. Ressortant la tête de ma cachette doucement, évitant au maximum les petits rayons fourbes du soleil qui tente de m'aveugler. Je m'apprêtais à le réveiller gentiment, quand finalement, je me stoppe en si bon chemin.

Ne pas bouger.
Ne pas faire de bruit.
Ne pas respirer.


C'est là les trois choses que je me dis en voyant que je fais face à un Gaara qui dort. Pourquoi lui d'ailleurs ? Ne voulant pas paniquer, j'essaie de rester calme et de résonner de manière logique. Enfin, la chose la plus logique qui me vient à l'esprit serait de décamper de là aussi rapidement qu'une souris. Mais je n'aurais guère plus d'explication sur ma présence ici et Dieu sait que j'en veux. C'est donc dans la plus grande des discrétions – parce que ce n'est pas la première fois que je m'échappe d'entre ses bras sans un mot et cela marchait généralement une fois sur deux sans le réveiller – que je glisse en dehors de son étreinte puis jusqu'au bord du lit. Lentement j'en sors et me dirige sur la pointe des pieds vers la salle de bain où je m'enferme. À la seconde où celle-ci est fermée je m'autorise à respirer une nouvelle fois. Reculant pour aller m'appuyer contre l'évier, je la fixe comme si j'avais peur qu'elle s'ouvre à la volet en laissant entrer les monstres qui se trouvent généralement sous le lit.

Sauf que là, le monstre il est dans le lit.

J'ai beau chercher en retournant la situation dans tous les sens je ne comprends toujours pas. Je voudrais, mais c'est impossible. Alors, je m'éclabousse le visage avec un peu d'eau dans l'espoir que cela suffise autant à me réveiller davantage qu'à m'aider à me souvenir de quelque chose. Mais rien n'y change. J'en profite par ailleurs pour refaire une queue-de-cheval plus potable que ce que j'ai dû tenter de faire la veille. C'est déjà on ne peut mieux, mais cela n'atténue en rien la douleur de mon crâne. Et, ne pouvant pas rester enfermé indéfiniment ici, je suis dans l'obligation de prendre mon courage à deux mains pour aller lui faire face. Les réponses ne tomberont pas du ciel malheureusement. Mais, il n'empêche, je pouvais au moins prendre le temps qu'on soit suffisamment réveillé tous les deux avant de le bombarder de questions. Au final, j'ouvre à nouveau la porte doucement en grand. Restant dans le cadran de celle-ci, je ne sais absolument pas où je dois regarder et l'éventualité qu'on est fait quelque chose ensemble cette nuit me rend assez mal à l'aise.
- Bonjour. Je... Désolée si je t'ai réveillé.


     

     


     
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptyDim 10 Avr - 2:27



Une nuit sans rêve ni cauchemar, simplement le noir complet. Une nuit calme sans avoir réfléchit à tout ce qu'il s'est passé la veille, sans avoir penser à ce qu'il va se passer au matin. De nombreuses questions et quiproquos à en donner mal à la tête, des doutes et regards mal à l'aise... Voilà ce qui l'attend au réveil. Voilà pourquoi une nuit calme et sans encombre est sûrement le mieux pour un réveil difficile.

Du mouvement. Sentant autour de lui quelqu'un bouger, Gaara commence à ouvrir difficilement les yeux ; Avec toute cette histoire il a oublié de fermer les rideaux pour éviter les rayons de soleil dès le matin. L'Homme de Sable reste sous la couette quelques minutes le temps que ses yeux s'habituent à la luminosité de la pièce puis sort de sous les draps tandis que Bloodyne est dans la salle de bain. Elle aura sûrement besoin d'un médicament pour faire passer la migraine du matin.

Se dirigeant vers le bureau, il sort une plaquette d'aspirine pour prendre une gélule ainsi que remplir un verre d'eau et reposer le tout sur la commode à côté de son lit tout en replongeant sous la couette en attendant le retour de Bloodyne. Cette dernière ouvre enfin la porte mais ne sort pas de la pièce, elle est mal à l'aise comme l'avait prédit Gaara. Et maintenant, c'est l'heure des explications.

- Bonjour. Je... Désolée si je t'ai réveillé.

- Non, ne t'en fais pas.

Il se lève avec le verre dans une main et l'aspirine dans l'autre pour s'approcher de l'Elementis et lui tendre le tout, en lui précisant que c'est pour la migraine qu'elle devait sûrement avoir. Il se recule de quelques pas pour garder ses distances, déjà qu'elle ne sait pas où regarder il ne veut pas la perturber encore plus avec une proximité réduite.

- Comment est-ce que tu te sens ?

Elle a l'air d'avoir bien récupérée. Sûrement un mal de tête par-ci, un peu de fatigue par-là mais après un bon café et un petit-déjeuner tout irait mieux ; Puis une fois chez elle, tout rentrerait dans l'ordre. Bloodyne pourra s'expliquer avec Charles, mettre au clair leur dispute et se réconcilier, c'est ainsi que ça devait se passer non ?

- Est-ce que tu as des souvenirs d'hier soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptyDim 10 Avr - 18:01



 


 


Avec ma grâce et ma délicatesse, bien sûr que je l'ai réveillé. Je suis encore loin d'être aussi discrète qu'une souris. Ça ne marche qu'une fois sur deux et puis le lendemain d'une cuite il ne faut pas non plus s'attendre à des miracles. Enfin au moins, je ne suis pas partie comme une petite voleuse comme si je venais de m'envoyer en l'air, bien que l'envie soit des plus présentes. Je prends le verre d'eau et l'aspirine qu'il me tend, j'en rêve depuis que j'ai ouvert les yeux. Que demande de mieux. Et l'avale sans plus attendre. L'effet ne sera certainement pas immédiat, mais j'ai au moins la sensation de me sentir un peu mieux. Je ne sais pas trop quoi répondre et je hausse simplement les épaules. À vrai dire je ne sais pas trop, j’ai l’impression qu’un éléphant ma roulée dessus plusieurs fois et qu’il en a pris un malin plaisir à le faire. Comment est-ce que je pourrais me sentir bien ou mieux après une telle nuit sans souvenir et des douleurs un peu partout ? Je passe à côté de lui et m’assois gentiment sur le bord du lit. La seule chose qui me réjouit, c’est de me dire que je ne travaille pas avant cette après-midi et que j’aurais un peu de temps pour remettre de l’ordre dans ma petite tête comme il faut. Ou au moins récupérer un peu plus si possible
- Est-ce que tu as des souvenirs d'hier soir ?
Je secoue la tête. J'ai beau tourner la chose dans un sens comme dans l'autre, ce ne sont que des flashs et je ne suis pas très sûr qu'il soit réellement arrivé.
- Merci pour… Les vêtements. J’imagine que ça ne devait pas être facile de m’aider à enlever tout ça…
Je flotte littéralement dans ses affaires, mais au moins j'ai quelque chose sur le dos. Et pour ça, je ne peux que le remercier. Aucune idée de savoir si mes propres habits sont encore en bons états ou bien si j'ai eu le malheur de rendre tout ce que j'ai bu la veille. Maintenant que j'y pense, cela veut dire que je me suis retrouvée en sous-vêtements devant lui. Non pas que j'ai réellement honte, mais… Comme nous ne sommes plus ensemble cela change pas mal de choses. Enfin, ce qui me rassure plus ou moins, c'est que je sais qu'il n'est pas du genre à profiter de la situation alors, à moins que je ne sois une allumeuse de première en étant bourrée, à ce niveau-là il n'y a pas dû y avoir grand-chose. Mais je pose tout de même la question histoire de rassurer ma conscience et moi-même par la même occasion :
- Je ne suis pas très sûr de ce que je me souviens… Rassure-moi, je n'ai rien fait de "gênant" ? Je veux dire, je n'ai pas tenté de te faire strip-tease ou Dieu sait quoi encore d'extrêmement douteux ?
Je demande en tentant un vague sourire, levant enfin les yeux sur lui. Je ne pourrais pas éviter son regard indéfiniment de toute manière. Même si au fond ma demande est on ne peu plus sérieuse. Qui sait ce que j'ai bien pu faire cette nuit ?
Enfin, lui, le sait.
- Je n'ai rien cassé ou quoi ? C'est bien la première fois que je me retrouve aussi bas.

     

     


     
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptyLun 11 Avr - 0:17



Aller bien n'est certainement pas la réponse qu'elle va lui fournir. Vu l'accueil réservé au comprimé, Gaara ne peut qu'en conclure que son mal de tête violent l'empêche de répondre positivement à cette question. Alors qu'il la voit se diriger vers le lit pour s'assoir au bord, il en profite pour lui demander si elle a des souvenirs de la veille ; La réponse étant aussi négative, l'Homme de Sable ne sait si il doit réellement lui raconter ce qu'il s'est passé ou un simple "rien" suffira de la convaincre.

- Merci pour… Les vêtements. J’imagine que ça ne devait pas être facile de m’aider à enlever tout ça…

- Un peu, mais comme tu te laissais faire j'ai pu t'aider à enfiler rapidement le pyjama.

Croisant les bras, il regarde le visage de Bloodyne où il peut y lire les nombreuses questions par rapport à cette nuit. Que s'est-il donc passé ? Voilà la réponse que beaucoup de personne aimerait avoir un lendemain de cuite. Il faut simplement avoir de bons amis pour remettre en place les souvenirs, tout en espérant ne pas voir se déformer la réalité afin d'aggraver les choses.

- Je ne suis pas très sûr de ce que je me souviens… Rassure-moi, je n'ai rien fait de "gênant" ? Je veux dire, je n'ai pas tenté de te faire strip-tease ou Dieu sait quoi encore d'extrêmement douteux ?

Ne pouvant retenir un petit rire moqueur, Gaara ne sait pas par où commencer. Est-ce qu'elle est masochiste au point de vouloir les détails de cette soirée ou ne préfère-t-elle pas laisser passer, aller boire un bon café et rentrer chez elle pour prendre un bon bain ? Elle en rajoute même une couche en demandant si elle n'a rien cassé et que c'est la première fois que cette situation se passe pour elle, c'est vrai qu'en plus d'un an de vie commune il ne l'a jamais vu dans cet état.

- Tu es vraiment sûre de vouloir tout savoir ?

Bien sûr qu'elle est sûre. Rester dans le flou doit l'inquiéter encore plus et quel est le pire entre ne pas savoir et savoir ? Sûrement la première. S'approchant de Bloodyne, il s'assoit à ses côtés, au bord du lit lui aussi pour raconter ce qu'il s'est passé la veille.

- Je crois que tu n'étais pas à l'aise dans tes vêtements alors tu as préféré tout retirer, donc je t'ai passé les miens pour que tu te sentes mieux. On a parlé un peu, sur ce qu'il s'est passé avec Charles, de pourquoi on a rompu et des sentiments que tu as encore pour moi.

Et c'est le meilleur moment pour observer sa réaction. Qu'elle lui dise au matin que c'est dû à l'alcool, qu'elle ne pensait un mot ne l'étonnerait pas mais il ne la croira pas. Si Bloodyne veut rester avec Charles, c'est son droit, ce qui lui important surtout c'est qu'elle l'aime encore ; Il n'est pas sûr de pouvoir la récupérer, peut-être au fil des années, il arrivera à reconquérir son cœur qu'il a brisé. Il avait simplement besoin de savoir ce qu'elle pensait de lui.

- Tu m'as embrassé aussi et tu as voulu aller plus loin, mais je te rassure il ne s'est rien passé. Tu as même boudé parce que je t'ai repoussée.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptyLun 11 Avr - 20:21



 


 


De toutes les fois où je me suis retrouvée à boire de l'alcool, j'ai toujours fait en sorte de m'arrêter avant de commencer à voir un peu trop trouble. Gardant encore un grand minimum de lucidité sur mes actions et autres mots. Mais-là, je dois avouer que j'ai grandement dépassé la limite autorisée. Et pour une première cuite, j'aurais préféré qu'elle se passe dans d'autres circonstances et non à la suite d'une dispute et tout ce genre de choses qui pousse à faire des actions stupides. Mais au moins, je me sens quelque peu rassuré d'avoir fini chez lui et non chez un total inconnu qui en aurait un peu trop profité. Je ne sais d'ailleurs même pas comment j'ai fait pour arriver jusqu'ici. Sûrement que son appartement me semblait le plus proche sur la route que le mien. Et aussi, Ace n'avait pas besoin de me voir ainsi. Je le regarde s'asseoir près de moi, bien évidemment que je suis certaine de vouloir savoir ce que j'ai fait. Hors de question de rester avec de si gros trou dans la mémoire et des doutes sur mes faits et geste. Quitte à ce que j'ai fait des choses horribles – du moins peu catholique – autant le savoir.
- Je crois que tu n'étais pas à l'aise dans tes vêtements alors tu as préféré tout retirer, donc je t'ai passé les miens pour que tu te sentes mieux. On a parlé un peu, sur ce qu'il s'est passé avec Charles, de pourquoi on a rompu et des sentiments que tu as encore pour moi.
Veuillez patienter quelques instants s'il vous plaît, nous tentons de rétablir la communication entre le cerveau et Bloodyne.

Quoi ?
J'ai la nette impression d'hésiter entre rougir de honte et nier le tout en bloc. Si ça ne tenait qu'à moi… Quoi que non, je me sens bien trop mal pour simplement me lever et aller m'enfermer dans la salle de bains. Je reste simplement là en silence sans dire un seul mot. Je ne nie même pas. À quoi bon puisque c'est la stricte vérité, même si je préfère passer mon temps à mettre tout cela au-dessus de moi et avancer normalement. Voilà qu'aujourd'hui ça me rattrape. Bordel, mais qu'est-ce que je cause quand je suis bourrée. Note à moi-même, ne pas me confier un secret avant que je n'avale des litres d'alcool.
- Tu m'as embrassé aussi et tu as voulu aller plus loin, mais je te rassure il ne s'est rien passé. Tu as même boudé parce que je t'ai repoussée.
J'ai fait du boudin, bizarrement ça ne m'étonne pas vraiment. Et maintenant que je connais la vérité, je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas si je dois me sentir mieux, ou bien prier pour qu'un autre éléphant ne me roule dessus. Ce ne serait pas du luxe-là pour m'achever complètement.
- Je… Wow… Je ne sais absolument pas quoi te dire… Désolée… Pour ce que j’ai fait. Et merci de m’avoir arrêté avant que les choses ne dérapent davantages
Finalement, j’aurais préféré le strip-tease. Étrangement, c’est ce qui me semble être le moins perturbant. Enfin, je dis cela, mais c’est bien loin d’être le cas. Au moins, nous nous sommes arrêtées à un simple baiser. Et je remercie le ciel qu’il est pris le soin de me repousser. Je ne connaîtrais jamais ses réponses sur ce que j’ai avouées puisque je ne m’en souviens pas. Et c’est peut-être bien mieux ainsi. Pourtant, même sans savoir ce que j’ai réellement dit mot pour mot, je ne peux m’empêcher de mettre les choses un peu plus aux claires.
- Bon, je ne tenterais pas de nier tout cela en disant que c'est à cause de l'alcool et que je le ne pense pas. Reprendre ma petite vie tranquille comme s'il n'y avait jamais rien n'eu. Parce que ce serait totalement stupide et je ne ferais que continuer de me mentir à moi-même.
Je me tourne vers lui pour le regarder, croisant les jambes au bord du lit, bien décidés à aller jusqu'au bout. De toute manière, le plus gros ayant apparemment été bien entamé cette nuit, au point où j'en suis autant resté honnête sur toute la ligne.
- Écoute… C'est vrai, je tiens encore beaucoup à toi. Je ne le nierais pas malgré tout ce qui passe entre nous. Et ce sera sûrement toujours le cas puisque tu as été mon premier amour le plus sincère. J'ai vraiment vécu de belles choses et j'étais sincèrement heureuse d'imaginer me marier avec toi.
Je pose ma main sur sa joue, dans un geste qui se voulait peut-être un peu trop délicat. Mais au diable, je ne suis plus à ça près de toute manière. Pour une fois que j’ose dire ce que je ressens sans que ne soit que de la colère, on ne va pas s’en priver. Je m’en mordrais sûrement les doigts plus tard d’ailleurs. Mais ? Parce qu’il y a toujours un, mais dans ce genre d’histoire.
- Mais, on a essayé, ça n’a pas marché. Et aujourd’hui malgré ce qu’il me reste pour toi, je ne peux pas revenir en arrière. J’aimerais vraiment tenter de construire quelque chose avec Charles et ne pas faire les mêmes erreurs. Et ne pas refaire ce genre de bêtise aussi accessoirement. Ne m’en veux pas s’il te plaît...
Il faudrait peut-être que je me réveille chez lui un lendemain de cuite plus souvent. Cela évite qu'on ne se crie dessus. Pour une fois qu'on a une conversation… plus ou moins normale, mais surtout paisible…

     

     


     
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 21:16



- Je… Wow… Je ne sais absolument pas quoi te dire… Désolée… Pour ce que j’ai fait. Et merci de m’avoir arrêté avant que les choses ne dérapent davantages.

- C'est normal.

L'alcool fait faire tellement de choses, personne ne réagit de la même manière. On peut être la personne la plus heureuse du monde alors que l'on est quelqu'un de pessimiste et inversement ; Ce qui est rassurant autant pour elle que pour lui, c'est que Bloodyne ait eu l'idée d'aller dans sa chambre d'hôtel. Il n'a aucune idée de comment elle a atterrit là, mais vaut mieux que ce soit avec lui plutôt qu'un inconnu qui aurait été capable de profiter de son état.

- Bon, je ne tenterais pas de nier tout cela en disant que c'est à cause de l'alcool et que je le ne pense pas. Reprendre ma petite vie tranquille comme s'il n'y avait jamais rien n'eu. Parce que ce serait totalement stupide et je ne ferais que continuer de me mentir à moi-même.

Et voilà. Les choses sérieuses vont être abordées, Bloodyne ne veut pas nier tout ce qu'elle continue de ressentir mais Gaara sait pertinemment qu'elle ne va pas terminer dans ses bras à la seconde même où elle aura terminé sa phrase ; Le blabla habituel. Des sentiments, mais ceci n'a pas fonctionné alors elle préfère construire sa vie avec une autre personne. Comme il le pensait hier soir, tant qu'elle est heureuse c'est le principal pour lui.

- Écoute… C'est vrai, je tiens encore beaucoup à toi. Je ne le nierais pas malgré tout ce qui passe entre nous. Et ce sera sûrement toujours le cas puisque tu as été mon premier amour le plus sincère. J'ai vraiment vécu de belles choses et j'étais sincèrement heureuse d'imaginer me marier avec toi.

Gaara laisse son ancienne petite-amie poser sa main sur sa joue, un geste qui se veut délicat mais elle a l'air de s'en ficher ; Ça ne pourra pas être pire qu'hier soir. Il encaisse les réponses sans rien dire, sans réagir. Que peut-il bien faire d'autre ? Accepter ce qu'il se passe en ce moment, ce sont les mêmes mots qu'hier soir mais avec un peu plus d'articulation et de lucidité de sa part. Elle tient encore à lui mais préfère ne pas aller plus loin que simples amis désormais, voulant créer quelque chose de solide avec Charles tout ça parce qu'il a merdé trois ans plus tôt.

- Je ne t'en veux pas, tu m'as déjà tout expliqué hier soir.


Rien de nouveau. Mais il fallait s'y attendre. Peut-être qu'il est temps pour lui aussi de passer à autre chose, de construire une relation avec une autre femme, Ace a l'air de supporter d'avoir un beau-père dans sa vie alors ne pourrait-il pas avoir une belle-mère ? Rester accroché au passé n'est pas ce qu'il y a de meilleur, elle a réussit à avancer alors il doit faire de même. Pour son bien.

- Je comprends et tu as raison, il est temps pour moi aussi de passer à autre chose et de tenter de construire ma vie avec quelqu'un d'autre.

Ainsi va la vie. Se levant, il se dirige vers le porte-manteau pour prendre deux vestes, une pour lui et une pour Bloodyne ; Il se place devant elle en tendant le vêtement puis reprend la parole pour expliquer un tel geste.

- Je t'invite à prendre un petit-déjeuner ? Leur café est bon et leurs croissants sont délicieux. A moins que tu ne veuilles prendre une douche avant.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 EmptyJeu 14 Avr - 23:21



 


 

Étrangement, ça me fait réellement mal d'imaginer qu'il puisse m'en vouloir parce que je voudrais construire quelque chose avec quelqu'un d'autre que lui. Mais, je ne peux pas non plus le forcer à me pardonner et l'accepter comme si c'était normal que cela lui plaise ou non. Il est en droit de refuser. Même au bout de trois ans, les choses ne sont pas forcément aussi faciles que cela en a l'air. Enfin, cela me rassure quelque peu qu'il me dise finalement qu'il ne m'en veut pas, je ne le suis pas entièrement pour autant. Je ne sais pas ce que j'ai pu lui expliquer hier soir, mais cela semblait être des arguments suffisants et on ne peut plus convaincants pour au final ne pas avoir tant de répercussions le lendemain. Non, celles-ci arriveront une fois que j'aurais passé le seuil de ma maison et que ma bouche se sera ouverte. D'ailleurs, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée de lui raconter tous les détails de la veille. Non pas que cela me plaise de lui mentir, mais, au vu de comment on s'est quitté quelques heures avant tout ça, lui annonçait que j'ai embrassé mon ex n'est pas la chose la plus brillante qui soit. Ceci doit rester entre les quatre murs de son appartement. Et je ne pense pas qu'il souhaite le voir débarquer pour lui exploser la tronche. Donc pour le bien de tout le monde, il ne sait jamais rien passer.
- Je comprends et tu as raison, il est temps pour moi aussi de passer à autre chose et de tenter de construire ma vie avec quelqu'un d'autre.
Ma main quittant son visage quand il se lève, retombe mollement sur le lit. Et je hoche simplement la tête. Certaines personnes arrivent très bien à rester en bon terme après un divorce ou une simple séparation, en sachant que chacun des anciens époux s'est remis avec quelqu'un d'autres. Ce n'est pas forcément le cas de tout le monde, mais quand cela arrive, c'est agréable. Alors, pourquoi est-ce que ce n'est pas le cas pour nous ? Pourquoi est-ce qu'on n'arriverait pas être de bons amis, autant pour le bien d'Ace, mais aussi le nôtre. Passé tout son temps à pourrir la vie de son ex n'est pas une chose dont j'aurai la force à supporter jusqu'à mes cinquante ans. Et l'envie encore moins. Même si cela prendra du temps, je suis sûr qu'on pourrait y arriver. Et je l'espère, parce que c'est un peu la seule chose qui nous reste.
- Je t'invite à prendre un petit-déjeuner ? Leur café est bon et leurs croissants sont délicieux. A moins que tu ne veuilles prendre une douche avant.
- Je sais qu'ils sont bons, le cuistot m'en garder de temps en temps que je travaillais encore ici. J'accepte, je pourrais avaler n'importe quoi tellement j'ai faim. Mais je rêve aussi d'une douche, donc si tu permets. Promis, je ne te vide pas l'eau chaude.
J'ai une faim de loup et je me fais violence pour ne pas me jeter dans ses placards, bien que l'envie y soit. Je n'oserais pas, je ne suis pas chez moi. Faut dire que je n'ai pas pris le temps d'avaler beaucoup de choses hier soir. Mais, me la couler douce sous l'eau est tout autant important, malgré que le cachet commence doucement à faire son effet, j'ai vraiment besoin de me réveiller davantage et de me changer les idées par la même occasion. C'est donc en m'étirant que je quitte le bord du lit en récupérant mes affaires, me dirigeant un peu mollement pour la seconde fois dans sa salle de bains. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, je m'enfonce sous l'eau brûlante. C'est tellement agréable que je pourrais y rester des heures si cela ne tenait qu'à moi, vidant ainsi toute la bonbonne d'eau. Mais, ce n'est pas moi qui paie cette facture et le prix de base de la chambre ne doit pas non plus être extrêmement donné, alors avant de faire un trou dans tout ça, je me force à sortir quelques minutes plus tard. Je réalise, peut après face au miroir, que mon visage n'a jamais été aussi naturel et – presque – des plus frais que ce matin. Quoi que je ne suis pas, du genre à aimer les trente-six couches de maquillages, mais tout de même, on voit légèrement la différence. Une fois habillé et quelque peu coiffé, je ressors de la salle de bains dans un état passablement mieux que précédemment.
- Voilà, je suis prête. Merci de m’inviter à déjeuner, mais je peux payer tu sais.
Je ne voudrais pas non plus m’imposer et le forcer à me payer le petit-déjeuner alors que j’ai de quoi le faire moi-même dans le sac à main. J’ai déjà bien assez abusé de son hospitalité sans avoir besoin de le ruiner davantage. Enfin, ce n’est qu’une simple proposition comme une autre. Formuler avant que je prenne ma veste.
- Et sinon… Tu comptes y aller en pyjama ? Enfin, tu fais comme tu veux, c’est toi qui vis ici. Ce n’est pas comme si tu te baladais avec un haut Snoopy et un bas à petit cœur. Quoique, je suis sûr que cela t’irait comme un gant.
On ne change pas les bonnes habitudes, le charrier c’est ce qui me rend rapidement de meilleure humeur.  Chacun son truc.

     

     


     
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]   L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais l'amour aussi [Bloodyne Chester]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-