Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un exposé explosif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptySam 21 Mai - 21:09

Un exposé explosif
Un exposé explosif Illust13
Feat Nashoba Dreiden

Je me sens un peu stressée tandis que je traverse le quartier Ouest, en direction de la maison de la famille Dreiden. Le professeur de sciences nous a demandé de se mettre par groupe de 2 ou 3 et de faire un exposé sur un thème de notre choix mais touchant à sa matière. Et j'ai tout de suite pensé à Nemeroff. Je sais qu'il aime bien aussi l'histoire de Pompéi et les volcans alors je suis allée lui proposer mon idée et il a accepté tout de suite. Du coup, aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec lui afin de travailler ce dernier.

Mais je ne me sens pas très à l'aise en me promenant par ici. Elly me manque toujours, je me sentais moins seule avec elle, mais j'ai promis d'être forte. Je n'ai pas repris de chien, parce que je veux plus revivre ce genre de pertes mais son contact me manque. Enfin, mes livres et quelques affaires supplémentaires enfermés dans mon sac de cours, je finis par arriver à l'adresse que m'a donné mon camarade de classe.

Je souffle un grand coup après avoir observée un peu la maison pour me donner le courage de sonner à la porte. Puis, ceci fait, je patiente. Nous avions dit 14h et il est pile l'heure alors Nemeroff doit se douter que je vais arriver bientôt. Je patiente sagement devant la porte et déjà, j'entend cette dernière se déverrouiller avant d'apercevoir le visage souriant de mon copain de classe.

* Salut. Tu vas bien? T'as vu, je ne suis même pas en retard. Et j'ai amené de quoi pouvoir avancer.*

Oui, comme Nemeroff est sourd, je lui parle en langue des signes. Sinon, je lui écris les choses parfois, quand c'est plus pratique. Je commence à bien me débrouiller mais il y a encore des subtilités de ce langage que je ne maîtrise pas bien. En tout cas, je lui rend son sourire tandis qu'il m'invite à entrer et qu'il me mène jusqu'au salon après m'avoir enlevé mon manteau qu'il a accroché dans l'entrée.

Je déballe donc mes affaires là où il me fait signe de m'installer tandis qu'il va lui-même chercher les siennes et déjà, nous nous mettons au travail. Les volcans, c'est vraiment un sujet passionnant.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyDim 22 Mai - 19:13






Un exposé explosif


- Allez raconte, c'est qui cette fille qui vient aujourd'hui ?

- T'occupes, elle vient pour faire un exposé, c'est tout.


- Nashoba, laisse donc ton frère tranquille !

C'est toujours amusant d'embêter le petit frère. Depuis hier soir, il ne fait que répéter qu'une fille va venir à la maison pour travailler un exposé alors j'essaye d'en savoir un peu plus sur elle ; en fait, ce que je veux surtout savoir c'est si ils sont simple amis ou si il y a plus. Maman n'a pas envie que je l'embête avec des questions aussi indiscrètes que celles-ci et n'hésite pas à me rappeler d'ailleurs les sentiments que j'ai pour Lyana... Les mères, elles savent lancer la petite pique où ça fait mal.

Nemeroff a ainsi demandé à toute la famille de ne pas être dans les parages quand elle arrivera ; au début, je me suis dis que ça devait être une Domae. Forcément, avec le père que l'on a, je veux bien comprendre le fait qu'il évite toute la famille ; je fais pareil quand j'invite Nayati et Onyx a la maison. Maman a promis qu'elle irait faire des courses, Papa n'est même pas au courant qu'elle va venir et de toute façon il passe sa journée au travail et moi je lui ai dit que je resterais dans ma chambre à jouer du piano. Comme ça, ils ne seront pas dérangés.

Notre mère part donc faire les courses aux alentours de 13h45 tandis que je porte compagnie à mon frangin qui tente de me faire monter les escaliers de force. Lorsque nous entendons toquer à la porte, il me fait signe de monter rapidement ce que je fais avec un petit sourire aux lèvres ; j'appelle d'ailleurs Akamaru pour qu'il monte avec moi dans la chambre. Comme je ne sais pas si la demoiselle a peur des chiens, je préfère éviter toute panique, surtout qu'ils sont sous ma responsabilité.

Enfermé dans ma chambre, je créé une bulle de son pour éviter que tout bruit s'échappe de cette pièce ; je ne voudrais pas déranger les travailleurs en bas. Je commence donc à jouer quelques notes que je transpose sur ma feuille de partition, il faut bien de nouvelle musique pour le prochain concert avec mes deux meilleurs amis ; et comme je sais que ce n'est pas eux qui vont proposer quelque chose. Une demie-heure passe déjà et j'ai besoin de prendre un peu d'eau, encore un coup à énerver mon p'tit frère lorsqu'il va me voir.

Retirant donc la bulle de son pour me reposer, j'ouvre la porte de ma chambre où s'échappe Akamaru qui dévale les escaliers à une vitesse folle ; bon ben... On verra bien si la demoiselle a peur des chiens. Je descends rapidement en appelant le chien qui est déjà proche de la jeune fille, réclamant des caresses et faisant la fête pour lui souhaiter la bienvenue. Arrivé en bas des escaliers, je m'approche du duo pour tenter de faire reculer le chien un peu brusque dans ses mouvements.

- T'en fais pas, il n'est pas méchant. Un peu brusque parce qu'il est encore jeune mais il ne mord pas.

Je ne voudrais pas la voir s'enfuir de la maison en expliquant à ses parents qu'elle a faillit se faire manger par un chien sauvage. Je jette un regard à mon petit frère qui me fait comprendre que ça ne lui fait pas plaisir que je sois là, ah ah, quelle serait une vie sans grand frère casse pied hein ? Par langage des signes, il me demande pourquoi je suis descendu, sûrement parce que je suis en train de le déranger dans son travail. Mouais, je n'y crois pas trop.

- C'est encore ma maison j'te signal, j'ai le droit de boire. Et Akamaru voulait se dégourdir les pattes.

L'adolescence est vraiment une période pleine de surprise. Pourtant même comme ça, rien n'empêche la bonne entente entre nous ; je m'approche des placards pour sortir un verre d'eau tout en demandant à Nemeroff et à la demoiselle si ils en veulent aussi. Ouvrant le frigo, je prends la bouteille d'eau fraîche pour m'en servir un verre ainsi qu'aux deux bosseurs si ils en veulent puis m'approche pour tendre la main à la jeune fille.

- Au fait, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Nashoba. Je suis le grand frère de Nemeroff.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyDim 22 Mai - 19:46

Un exposé explosif
Un exposé explosif Illust13
Feat Nashoba Dreiden

Nous étions parfaitement installés et cela faisait une bonne demi-heure que nous étions lancés dans notre rédaction, cette dernière ayant bien avancée, lorsque j'ai entendu comme un bruit de dégringolade venant de l'escalier du fond du hall. Un instant, je relève le regard de nos feuilles pour voir arriver à toute allure un super petit chien qui me saute littéralement dessus.

"- Tiens, coucou toi. Dis donc, t'es drôlement mignon. D’où tu viens comme ça?"

- T'en fais pas, il n'est pas méchant. Un peu brusque parce qu'il est encore jeune mais il ne mord pas.

Sur le coup, mes mains sont restées à caresser le chien tandis que j'aperçois un garçon nous rejoindre dans le salon. Visiblement, Nemeroff n'a pas l'air ravi de le voir. Moi, je le salue avant de revenir à ce cher toutou. Il me rappelle ma chère Elly, lorsque je l'ai récupérée, tout bébé. Il est vraiment adorable et ne semble pas pressé que j'arrête de le caresser.

J'accepte le verre d'eau que me propose le jeune homme et Nemeroff également. Je me dis qu'ils se ressemblent un peu, même si ce n'est pas flagrant. En tout cas, mon copain de classe semble bouder quand même un peu depuis que l'autre garçon nous a rejoint. Et alors qu'il nous dépose les verres sur la table, il vient par la même occasion me serrer la main et se présenter.

- Au fait, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Nashoba. Je suis le grand frère de Nemeroff.

"- Oh, enchantée de vous rencontrer. Je m'appelle Haizea et je suis une camarade de classe de Nemeroff. Nous avons un exposé à faire sur les volcans et il a accepté de le faire avec moi alors, me voici."

Bon, il devait bien savoir pourquoi j'étais là mais je ne sais pas, je trouvais ça normal de m'expliquer. Le petit chien à l'air de bien m'aimer et un instant, je revoie ma Elly à sa place et une vague de tristesse traverse mon regard avant que je ne revienne à Nashoba.

"- C'est votre chien? Il est vraiment adorable. Comment s'appelle t'il?"

Je bois doucement mon verre d'eau, essayant de revenir malgré tout à notre devoir à préparer mais j'ai un peu de mal pour le coup. Il y a si longtemps que je n'avais pas eu de chien si proche de moi, cela me rappelle tellement de choses. Des souvenirs à la fois doux et douloureux aussi. Puis, je me tourne vers Nemeroff et lui demande en langue des signes.

* Dis, tu crois que ton frère voudrait bien nous dire au moins si le début de notre devoir est correct? Comme ça, si il faut qu'on change, on aura pas à tout refaire à la fin.*

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyDim 22 Mai - 21:51






Un exposé explosif


- Au fait, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Nashoba. Je suis le grand frère de Nemeroff.

- Oh, enchantée de vous rencontrer. Je m'appelle Haizea et je suis une camarade de classe de Nemeroff. Nous avons un exposé à faire sur les volcans et il a accepté de le faire avec moi alors, me voici.

Ah les devoirs de groupe... Surtout ceux de sciences. Ça fait à peine un an que j'ai quitté le Lycée et je suis déjà heureux de ne pas y retourner, dire qu'ils sont partit pour encore 3 à 4 ans... Je leur souhaite bien du courage. Je prends une première gorgée en lançant un petit sourire taquin à mon frangin, c'est aussi ça les frères, savoir embêter l'autre. En tout cas, je suis rassuré de voir que son amie n'a pas peur des chiens ; au moins une bonne nouvelle. Je n'ai pas à courir après le chien pour lui expliquer que non, la demoiselle ne veut pas de son amour.

- C'est votre chien ? Il est vraiment adorable. Comment s'appelle t'il ?

- Il s'appelle Akamaru, et t'inquiète, tu peux me tutoyer.

On a quoi, 3 ou 4 ans de différence ? Je me sens déjà vieux rien qu'en entendant "vous". Je m'assois donc en face d'Haizea tout en buvant mon verre d'eau sous les yeux de mon petit frère qui me fait comprendre que j'ai intérêt à partir rapidement d'ici ; qui sait je peux peut-être aider ? Bon ok, je suis plus calée en musique mais ça n'empêche que j'ai fait un peu de sciences quand j'étais au Lycée. Et ça, ce truc de volcan j'ai dû le faire aussi... Je crois que je me suis tapé une sale note d'ailleurs, mais c'est sûrement parce que Nayati avait oublié un peu le bicarbonate de soude pour faire tout remonter. Pas très crédible notre volcan.

- * Dis, tu crois que ton frère voudrait bien nous dire au moins si le début de notre devoir est correct ? Comme ça, si il faut qu'on change, on aura pas à tout refaire à la fin.*

- Oh, tu connais le langage des signes ? Tu as apprit spécialement pour lui ou tu connaissais déjà un peu avant ?

On dit que la curiosité est un vilain défaut et pourtant je suis plutôt étonné de voir quelqu'un d'autre parler cette langue, certes Nemeroff n'est pas le seul sourd et muet de la ville mais c'est rare que je croise des personnes douées dans ce langage. J'observe la réponse de mon petit frère qui n'est qu'un simple haussement des épaules... Pas la peine de connaître cette langue pour comprendre qu'il n'est pas très chaud à l'idée de me passer le devoir. C'est peut-être mieux de le montrer à moi qu'au prof ; tendant la main vers la demoiselle, je reprends la parole.

- Vas-y, je vais y jeter un coup d’œil.

Haizea me tend le papier sur lequel je jette un petit coup d’œil. Je suis tout de suite attiré par les schémas qui sont très bien expliqués et dessinés, bon en tout cas je comprends ce qu'elle a voulu dire... Donc c'est que ça doit être bien. Je me penche ensuite sur ce qui est écrit, surtout la différence entre les deux types de volcans et où ils se trouvent et ensuite le fonctionnement, c'est plutôt pas mal ; en tout cas pour le fond c'est bien. Pour la forme maintenant, si ils ont bien le professeur que je pense ça risque de moins bien passé... Il a un peu tendance à être casse-pied quand il s'agit de présentation de documents.

- C'est bien ce que vous avez fait, par contre, si je peux vous donner un conseil c'est au niveau de l'organisation. Je pense que vous avez Monsieur Jail en professeur et je peux vous assurer qu'il met des points sur l'organisation ; du coup, tentez de faire des parties et sous-parties pour que ce soit plus clair. Mais sinon c'est bien.

Je tends la feuille à la demoiselle qui commence de plus en plus à me rappeler quelqu'un... J'ai l'impression de l'avoir déjà vu ou bien que je connais ses parents ; pourtant je ne crois pas l'avoir déjà vu dans le QG Elementis. Je reprends une gorgée de mon verre d'eau en me demandant où j'ai bien pu la croiser, peut-être au Lycée ? Ou dans la rue ?

- Tu dessines drôlement bien, ça fait longtemps que tu pratiques ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyDim 22 Mai - 22:19

Un exposé explosif
Un exposé explosif Illust13
Feat Nashoba Dreiden

- Il s'appelle Akamaru, et t'inquiète, tu peux me tutoyer.

"- D'accord, Nashoba. Et ravie de te rencontrer, Akamaru."

Oui, tu es un amour de petit chien toi. Et tu les sens, que j'aime les animaux, n'est-ce pas? Maman me disait que les bêtes étaient très sensibles à cela et qu'elles ne se trompaient jamais. Ils aimaient les gens qui étaient prêt à les aimer et à leur venir en aide tout en sachant d'instinct qui pourrait être dangereux ou mauvais avec eux.

- Oh, tu connais le langage des signes ? Tu as apprit spécialement pour lui ou tu connaissais déjà un peu avant ?

"- C'est Nemeroff qui m'a appris en grande majorité. J'avais quelques bases apprises un peu au hasard et avec lui, j'ai appris à la maitiriser mieux. Maintenant, je peux presque tenir de vraies conversations avec lui. Mais quand c'est trop compliqué, j'écris. "

Oui, je n'étais pas encore parfaitement au point même si je faisais beaucoup d'efforts pour. Dans la classe, je crois que nous n'étions que 3 ou 4 à avoir appris la langue des signes et je trouvais cela dommage car Nemeroff restait du coup un peu seul malgré tout, enfermé dans son silence même s'il se faisait très facilement des amis. Il en avait même plus que moi, c'est dire.

- Vas-y, je vais y jeter un coup d’œil.

"- Le voilà. "

Nemeroff continue à sembler un peu boudeur, comme déçu que son frère reste avec nous mais moi, je suis contente de le rencontrer. Je ne pensais pas que j'aurais la chance de rencontrer sa famille un jour et puis, il a l'air drôlement gentil son frère. En tout cas, il observe avec attention tout notre devoir prenant le temps de bien l'étudier avant de nous donner sa réponse, que nous attendons avec un peu d'impatience.

- C'est bien ce que vous avez fait, par contre, si je peux vous donner un conseil c'est au niveau de l'organisation. Je pense que vous avez Monsieur Jail en professeur et je peux vous assurer qu'il met des points sur l'organisation ; du coup, tentez de faire des parties et sous-parties pour que ce soit plus clair. Mais sinon c'est bien.

* C'est toi qui avais raison, Nemeroff. On va devoir revoir le plan pour le faire plus clair.*

Tandis que je récupère les feuilles que me rend Nashoba, Nemeroff m'expose une idée de plan qu'il avait déjà eu un peu plus tôt et commence à prendre des notes dessus, remotivé maintenant que je suis de nouveau penchée sur notre exposé avec lui. Mais la voix de son frère m'interpelle et me fait relever le nez de notre devoir quelques instants.

- Tu dessines drôlement bien, ça fait longtemps que tu pratiques ?

"- Cela fait 4 ans à peu près. J'avais besoin de... m'exprimer et j'ai trouver ça comme solution. Le dessin et l'écriture...."

Mais pourquoi je lui raconte tout ça? En tout cas, Nemeroff semble plus intéressé par cette discussion que par nos échanges d'avant car cette fois, il sort un des carnets que j'ai toujours avec moi et qui avait glissé sous les feuilles du devoir. Et il le tend à son frère en lui disant que c'est moi qui les ai tous fait, à croire qu'il est fier de moi. A moins que ce ne soit pour embêter son frère?

"- Ils ne sont pas tous très réussis, ce sont surtout des esquisses, des croquis fait sur l'instant. Mais comme ça, on pourra avoir de belles illustrations sur l'exposé et ça nous rapportera aussi des points en plus."

Tous les dessins sont en noir et blanc et représentent pour beaucoup des paysages. Il y a quelques visages et sinon, des animaux, des plantes, des rues, des zones de forêts. Des motifs simples mais agréables, reposants à mes yeux. Des images qui me permettent de rêver. Par contre, je tente de dissimuler les derniers dessins mais m'y prend trop tard. L'un d'entre eux représente le cimetière, avec la pierre tombale de Gaea et son fantôme se tenant devant. Comme la première fois qu'il m'était apparu.

"- Ceux-là, ils sont un peu... spéciaux. Je devais les retirer mais j'ai encore oublier."

Nemeroff aussi observe les dessins avec son frère, ne les ayant pas tous vu lui non plus, puisque je m'arrêtais toujours avant la fin du carnet et les dessins de Gaea au cimetière, celui de Maman en tenue de scène et celui d'Elly jouant dans la neige lors de notre dernier hiver ensemble.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyDim 22 Mai - 22:57






Un exposé explosif


Avec ça, ils devraient normalement avoir une bonne note. Il me reprenait à chaque fois sur mes plans foireux et me disait que je devais plus soigner mes présentations... Il était capable de me retirer jusqu'à 5 points simplement parce que mes parties n'étaient pas logiques ; que je suis bien content d'avoir été en classe de musique... Sans cours de sciences ! Plus de volcan et plus de Monsieur Jail et ses plans, simplement du piano et de la guitare.

- Tu dessines drôlement bien, ça fait longtemps que tu pratiques ?

- Cela fait 4 ans à peu près. J'avais besoin de... m'exprimer et j'ai trouver ça comme solution. Le dessin et l'écriture....

Je souris. Ouais, le dessin et l'écriture sont sûrement les meilleurs moyens pour faire passer une émotion, ça peut être quelque chose de concret ou d'abstrait ; resté caché dans un carnet ou bien affiché dans sa chambre. Chacun est libre de faire ce qu'il veut. Puis d'un coup, je remarque de l'agitation du côté de mon frère qui prend un petit carnet appartenant à la jeune fille qu'il me tend avec une légère fierté, prenant soin de me préciser que c'est elle qui a fait tous les dessins. Je lance un regard à la demoiselle pour savoir si elle est d'accord pour que j'ouvre le bouquin et une fois accepté, je commence à le feuilleter.

- Ils ne sont pas tous très réussis, ce sont surtout des esquisses, des croquis fait sur l'instant. Mais comme ça, on pourra avoir de belles illustrations sur l'exposé et ça nous rapportera aussi des points en plus.

- C'est vraiment très bien, peut-être un travail au niveau des ombres mais ça viendra avec la pratique. Je pourrais te donner deux ou trois conseil si tu veux.

J'adore partager mon art, surtout avec quelqu'un d'aussi passionné. Elle a l'air de vouloir apprendre en plus, personne n'est parfait au début et lorsque je tombe sur mes anciens dessins ; j'ai bien envie de les déchirer pour les mettre à la poubelle. Mais ils me permettent de me rappeler à quel point je me suis amélioré depuis le temps ; je continue de feuilleter les pages, des visages, des animaux, des plantes et même des rues. Quelque chose de doux et d'apaisant, ça ne fait pas de mal dans ce monde de brute.

Mais les dessins suivant attirent plus mon attention. Une pierre tombale devant laquelle se trouve un homme, cheveux longs et noir, sa carrure ne m'est pas inconnue et en relevant les yeux vers la demoiselle, je comprends. Voilà donc où je l'ai vu. Enfin pas elle, pas vraiment. Mais son père. Je l'ai déjà croisé au QG et sa réputation n'est pas inconnu pour les Elementis, surtout mon père qui le critiquait beaucoup. Tournant la page, je remarque une femme en tenue de scène ainsi qu'un chien jouant dans la neige, est-ce des personnes qu'elle a perdu ?

- Ceux-là, ils sont un peu... spéciaux. Je devais les retirer mais j'ai encore oublier.

Je relève la tête pour l'observer quelque instants tout en revenant au dessin du cimetière, certes c'est un dessin alors on ne peut pas affirmer la ressemblance mais maintenant que j'ai les deux pièces du puzzle, je serais prêt à affirmer que si, il s'agit bien de sa fille. Je lui tends de nouveau le carnet vu que Nemeroff a terminé de le regarder aussi, un sourire fier aux lèvres comme si il était prêt à se vanter de l'avoir comme amie. Ça peut se comprendre, avoir un artiste dans ses amis, c'est toujours cool.

- Tu es la fille d'un des anciens As Elementis ? La fille de Gaea n'est-ce pas ?

Ce nom... Je l'ai souvent entendu à la maison. Mon père aimait critiquer le Roi de l'époque, un certain Mihael ainsi que les méthodes de son As... De toute façon, pour mon père, tant que je ne serais pas au pouvoir tout serait mauvais. Et encore, plus les années passent et plus il commence à douter du fait que je serais un bon Roi ; tant mieux. Je n'ai pas envie d'être Roi ou même As. En fait, je n'ai même pas envie de faire partie du Conclave, je suis très bien en tant que pion.

- Euh... Tu lui ressembles beaucoup et j'ai lu dans son dossier qu'il avait deux enfants.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyLun 23 Mai - 9:53

Un exposé explosif
Un exposé explosif Illust13
Feat Nashoba Dreiden

- C'est vraiment très bien, peut-être un travail au niveau des ombres mais ça viendra avec la pratique. Je pourrais te donner deux ou trois conseil si tu veux.

"- Oh, volontiers. J'ai appris toutes seules alors, je me doute bien que je suis loin de vraiment maîtriser tout ça. "

Oui, je reste modeste mais ce n'est que la stricte vérité. Je n'avais jamais pris un cours de dessin, préférant m'y essayer toute seule. Maman m'avait dit depuis toute petite que j'étais comme elle, que j'avais une âme d'artiste et qu'un seul, cela viendrait tout seul et que je saurais ce qui me conviendrait. Pour le moment, j'avais trouvé mon bonheur dans le dessin en noir et blanc mais peut-être qu'un jour, je tenterais de mettre des couleurs, pour changer un peu?

Tandis qu'il me rend mon carnet, Nemeroff me félicite, trouvant que les derniers dessins sont encore plus beaux que les autres. Disons surtout qu'ils sont différents. Pour moi, ils ont une valeur très différente, sentimentale principalement. Je le remercie chaleureusement de ces compliments en tout cas alors que la question de Nashoba me fait soudain revenir violemment sur Terre.

- Tu es la fille d'un des anciens As Elementis ? La fille de Gaea n'est-ce pas ?

"- Que... Comment... Sais-tu?..."

Alors, là, je reste pantoise, bouche bée. J'ai soudain serrée mon carnet très fort entre mes bras, contre mon coeur, la peur le faisant battre à une vitesse hallucinante. Gaea ne m'avait quasiment pas connu. Enfin, il n'avait appris mon existence qu'après la mort de Maman et je n'avais vraiment vécu avec lui qu'une petite année, même pas deux. Alors, comment pouvait-il savoir?

- Euh... Tu lui ressembles beaucoup et j'ai lu dans son dossier qu'il avait deux enfants.

Deux enfants. C'est marqué dans son dossier. Qui y a inscrit ça? Gaea n'a quasiment même pas connu Ewan, puisqu'il est mort alors qu'il était bébé. Mais c'est vrai qu'il porte son nom, Leindel. Mais qui remplit ses dossiers, pourquoi savent-ils tout ça sur moi? je ne savais même pas que des gens étaient au courant pour qui était mon père, à part Kira et Vilmos et ceux qui s'occupaient de moi. Alors oui, j'ai du mal à retenir mes tremblements.

"- Tu le connaissais? Parce que tu ... es un Elementis, toi aussi?"

Pour le coup, je ne sais pas comment réagir. J'ai peur car même si Nemeroff est mon ami, je ne sais rien de Nashoba, encore moins de sa famille et de leurs liens avec les Familles de la cité. S'ils sont tous des Elementis, est-ce qu'ils pourraient me vouloir du mal? Non, pas Nemeroff, je lui fais confiance. Mais les autres? Enfin, je me force à me calmer pour essayer de reprendre mon souffle. Et puis, Nemeroff a bien vu qu'il se passait quelque chose et nous demande avec insistance ce qu'il se passe, n'ayant rien entendu.

* Oui, je.... Je suis la fille de l'ancien As elementis. Gaea Leindel... Mais nous ne nous sommes pas beaucoup connus, tous les deux...*

Je n'ose pas en dire davantage, déjà que pour le coup Nemeroff semble aussi complètement pris au dépourvu. Est-ce que lui aussi connaissait mon Père? Est-ce qu'il est un elementis également? Pour le coup, je n'arrive plus du tout à me concentrer sur l'exposé et je crois qu'aucun de nous trois n'y pense vraiment.

* Vous êtes... une famille d'Elementis alors?... Je ne savais pas... Félicitation...*

J'essaie de sourire un peu mais au fond de moi, j'ai peur. Peur que Nemeroff ne veuille plus être mon ami, que Nashoba rajoute des choses à propos de moi sur ce dossier dont je ne connaissais même pas l'existence. Peur d'avoir mis Ewan en danger maintenant qu'ils savent qui je suis. Mais je n'ose pas bouger parce que j'ai besoin de savoir ce qu'il va se passer maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyLun 23 Mai - 18:46






Un exposé explosif


Finalement, c'était peut-être une mauvaise idée de lancer un tel sujet de conversation, en tout cas quand je vois la réaction de la demoiselle je comprends que ce secret n'est pas à dire à tous. Heureusement alors qu'il n'y a que nous, je jette un petit coup d’œil à Nemeroff qui me laisse penser qu'il avait lui aussi des doutes sur son père ; sinon pourquoi nous aurait-il demandé de ne pas être là ? Et notre père nous met suffisamment en garde contre les Domae.

- Tu le connaissais ? Parce que tu ... es un Elementis, toi aussi ?

- Oui, je suis un Elementis.

Ça ne sert à rien de lui mentir. Je ne me vente pas de mon appartenance à cette Famille, j'y suis surtout par devoir en fait et pour faire plaisir à mon père ; en fait je ne suis même pas sûr de vouloir rester si mon père vient à décéder. Peut-être que je partirai sur un coup de tête et que j'irais vivre dans les Quartiers Résidentiels ou bien j'irais même en dehors de cette ville ; ouais ça reste une bonne solution ça non ? Comme ça, plus de guerre et plus de problème.

- * Oui, je.... Je suis la fille de l'ancien As elementis. Gaea Leindel... Mais nous ne nous sommes pas beaucoup connus, tous les deux...*

- *Fais pas genre Neme' je suis sûr que tu avais déjà des doutes.*


Doutes qui se sont confirmés aujourd'hui. Mais je fais confiance à mon petit frère pour savoir qu'il restera ami avec elle, c'est sûrement le plus neutre de la Famille et mon père ne voudra pas le faire rentrer dans la Famille à cause de sa surdité. Une chance au final n'est-ce pas ? Je l'observe signer en demandant si nous sommes tous une Famille d'Elementis, mon frère se contente d'hausser les épaules et ne veut même pas répondre. Wow, l'atmosphère est tendue d'un coup ; juste parce que j'ai posé une question ? Faut se détendre un peu.

- Nemeroff n'est pas un Elementis, je pense même qu'il ne le sera jamais.

En tout cas, il a 16 ans et il n'a jamais exprimé l'envie d'en faire partie, l'avantage c'est que notre père est trop occupé avec moi pour s'occuper de lui à propos de la Famille. Ça lui laisse un peu de répit. Je me lève pour m'emparer du pot de menthe-chocolat dans le petit congélateur et la montre à notre invité, une petite pause pour leurs petits cerveaux leur feront le plus grand bien.

- Menthe-chocolat, t'aimes bien ?

Je sors le pot de chocolat à mon frère et me prends celui de caramel ; je ramène le tout sur la table ainsi qu'une cuillère pour tous et reprends ma place initiale. Franchement, ils se font trop de soucis pour rien ; ce n'est pas la peine de le cacher ou de se justifier d'avoir Gaea comme père. Elle n'est pas responsable des actes de l'As, et puis d'après les dessins je comprends parfaitement qu'il ne fait plus partie de ce monde.

- Je suis désolé pour ton père, je ne voulais pas faire remonter de douloureux souvenirs, on me décrit comme étant curieux en fait. Faut pas t'inquiéter pour autant, nous ne sommes pas méchant.

Enfin, ça reste à voir pour le père mais ça elle n'est pas obligé de le savoir ! De toute façon, il va rentrer tard ce soir et notre mère ne connait rien à la Famille alors franchement, j'aurais beau lui expliquer toute l'histoire avec Gaea... Ça lui passerait au-dessus et elle lui demandera de rester pour dîner avec nous ce soir, l'avantage d'avoir une maman complètement neutre.

- Alors, toutes ces rumeurs avec Bad Wolf c'est vrai ? Tu vis avec elle maintenant ? Et t'inquiète, ça restera entre nous ; pour tout te dire, je m'en fiche carrément de la Famille.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyLun 23 Mai - 19:18

Un exposé explosif
Un exposé explosif Illust13
Feat Nashoba Dreiden

- Oui, je suis un Elementis.

Je m'en doutais un peu du coup. Du coup, j'avoue que je ne sais plus trop comment me tenir maintenant. Je range mon carnet à dessin dans mon sac, me jurant de retirer les trois derniers dessins dès que je serais rentrée dans ma chambre. Et puis, je prends sur moi et suite à une grande respiration, je reprend le tout pour Nemeroff.

- *Fais pas genre Neme' je suis sûr que tu avais déjà des doutes.*

* Vraiment? *

Enfin, dans un sens, je suis un peu étonnée aussi car Nashoba est bien le premier à me dire que je ressemble ainsi à mon père. Finalement, ce dernier est resté presque un étranger pour moi, même si depuis quelques années maintenant, je peux malgré tout, de temps à autre renouer le contact avec lui et lui parler un peu. Mais ce n'est pas pareil. C'est un fantôme à présent et il restera mort, quoi que je fasse.

- Nemeroff n'est pas un Elementis, je pense même qu'il ne le sera jamais.

"- A cause de sa surdité? Ou parce qu'il ne veut pas?"

Oui, je n'ose pas demander cela directement à Nemeroff, pour ne pas le mettre mal à l'aise. Mais j'avoue que je suis un peu curieuse quand même. parce que ce n'est pas parce qu'il est sourd que Nemeroff est un incapable, au contraire. Il est très doué dans beaucoup de domaine et je suis certaine qu'il ferait un excellent Elementis s'il entrait dans cette Famille.

- Menthe-chocolat, t'aimes bien ?

"- Euh oui, beaucoup. Merci."

Trois pots de glace sont ainsi sortis et chacun avec le sien, nous faison donc une pause dans notre travail. De toute façon, je ne crois pas que j'arriverais à me re-concentrer dessus tout de suite. En tout cas, Nemeroff semble plutôt secret et distant quand on parle de sa Famille. A croire qu'il n'apprécie pas les Elementis. Remarque, je ne sais rien de sa vie ni de celle de son frère alors, je ne peux pas juger.

- Je suis désolé pour ton père, je ne voulais pas faire remonter de douloureux souvenirs, on me décrit comme étant curieux en fait. Faut pas t'inquiéter pour autant, nous ne sommes pas méchant.

"- Ce n’est rien, tu ne pouvais pas savoir. Et puis, tu n'y es pour rien. Sans compter que cela fait longtemps maintenant alors, ça va..."

Akamaru est revenu se frotter contre mes jambes et je me suis mise à le caresser, comme en réflexe, de la même manière que je le faisais avec Elly. Il a l'air d'apprécier lui les grattouilles sous le menton. Un instant cela me fait sourire alors que Nashoba m'interroge de nouveau.

- Alors, toutes ces rumeurs avec Bad Wolf c'est vrai ? Tu vis avec elle maintenant ? Et t'inquiète, ça restera entre nous ; pour tout te dire, je m'en fiche carrément de la Famille.

Je ne sais pas si je peux vraiment lui faire confiance. J'aimerais bien mais dans un sens j'ai peur. Et pas tant pour moi que pour Ewan et Thalia. Je suis grande à présent, Kira et Vilmos savent se défendre mais euh, ils sont encore petits, alors je dois les protéger. Enfin, je mange une cuillère de glace avant de répondre en langue des signes pour que Nemeroff puisse suivre aussi.

* Bad Wolf était présente quand ma mère est morte et cette dernière lui a fait jurer de me protéger. A l'époque, je ne connaissais pas encore Gaea alors, comme je n'avais personne, elle a accepté. Depuis, je vis avec elle, c’est vrai.*

Je me sens un peu idiote de dire cela pourtant, c'est simplement la vérité. Je cajole Akamaru qui semble ravi de profiter de mes caresses tandis que je reste un peu hésitante. Nashoba est Elementis, sans doute ses parents aussi. Peut-être que Nemeroff le deviendra un jour. Mais moi, qu'est-ce que je vais être plus tard?

* En fait, Maman était une Domae. C'est pour ça qu'elle m'a confiée à Bad Wolf. Mais Gaea était... As Elementis alors... Moi je suis... un peu des deux... sans être vraiment d'un côté ou de l'autre.*

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif EmptyLun 23 Mai - 22:21






Un exposé explosif


- Alors, toutes ces rumeurs avec Bad Wolf c'est vrai ? Tu vis avec elle maintenant ? Et t'inquiète, ça restera entre nous ; pour tout te dire, je m'en fiche carrément de la Famille.

Le curiosité est un vilain défaut... Peut-être mais c'est un défaut qui permet de lancer une conversation et d'en savoir plus sur son interlocuteur, quand il y a des rumeurs en ville j'ai toujours en vie d'en connaître l'origine pour déceler le vrai du faux. Ça n'empêche que je ne m'y fie pas mais on peut apprendre plus de choses sur les personnes qui parlent de ces rumeurs plutôt que les principaux concernés ; on dit pleins de choses à propos de Bad Wolf et de Gaea, mais est-ce que tout est vrai ?

- * Bad Wolf était présente quand ma mère est morte et cette dernière lui a fait jurer de me protéger. A l'époque, je ne connaissais pas encore Gaea alors, comme je n'avais personne, elle a accepté. Depuis, je vis avec elle, c’est vrai.*

Ça ne doit pas être facile de perdre ses deux parents, surtout dans une ville comme celle-ci... Au moins, elle n'est pas toute seule et ne vit pas dans la rue en train de mendier ou voler, je ne sais pas comment est Bad Wolf en tant que mère mais Haizea n'a pas l'air vraiment traumatisée donc je pense que ça va ? Enfin, les apparences sont trompeuses comme on dit. Je ne suis pas traumatisé et pourtant mon père est vraiment chiant, je ne sais même pas si il y a pire que le mien ?

- * En fait, Maman était une Domae. C'est pour ça qu'elle m'a confiée à Bad Wolf. Mais Gaea était... As Elementis alors... Moi je suis... un peu des deux... sans être vraiment d'un côté ou de l'autre.*

Je souris. Comme quoi, les couples Elementis et Domae sont possible et que certains trouvent le bonheur ; des enfants avec des parents de Famille différente redonne un peu d'espoir dans cette ville. Tout n'est pas noir ou blanc dans la ville, il y a bien des enfants issus de différente Famille ; et pourtant ceux-là ont tendance à rester neutre. C'est plutôt bien. C'est même mieux, j'aurais aimé avoir ce choix.

- Ne pas prendre partie dans cette guerre est peut-être mieux au final, je sais que Nemeroff ne veut pas en faire partie parce que ce n'est pas un combattant. De mon côté, c'est un peu plus compliqué, on ne m'a pas laissé vraiment le choix... Mais si je l'avais eu, crois-moi que je ne serais pas Elementis.

Ni même Domae. Un simple Habitant sans histoire qui veut aider les gens, voilà ce que j'aurais voulu être ; tout ceci n'est qu'une question de temps. Dès que j'aurais assez d'argent pour me louer un petit studio ou bien que j'aurais assez de courage pour défier mon père, je dirais sûrement non de manière définitive. Reprenant une cuillère de ma glace, je jette un coup d’œil à mon petit frère qui ne sait pas trop quoi dire ; il a sûrement envie de participer à la conversation comme nous, 16 ans et il n'ose toujours pas me demander ce pour quoi j'ai eu mon pouvoir.

- Eh, tu veux voir un truc classe ?

Ce n'est pas tous les jours qu'un sourd peut entendre et encore moins de l'entendre parler. Laissant ma cuillère dans le pot, je me lève pour me placer derrière mon frère et poser mes mains de chaque côté de ses oreilles ; je ferme les yeux pour me concentrer. Les entraînements de Corazon portent leur fruit et je suis prend de moins en moins de temps pour lui redonner ce sens perdu ; je me recule pour revenir à place tandis que mon frère commence à faire de petits claquements près de son oreille pour vérifier si il entend bien.

- Tu.. Tu t'améliores !

- Ah ah, merci frangin. On a 20 minutes devant nous, dis-je avant de reporter mon attention sur Haizea avec un petit sourire taquin, pas mal pour un Elementis hein ?

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Un exposé explosif Empty
MessageSujet: Re: Un exposé explosif   Un exposé explosif Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un exposé explosif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-