Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021

Partagez
 

 Alibi en cart... euh en béton ! [PV Moi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Alibi en cart... euh en béton ! [PV Moi] Empty
MessageSujet: Alibi en cart... euh en béton ! [PV Moi]   Alibi en cart... euh en béton ! [PV Moi] EmptyDim 5 Juin - 1:54

Alibi en cart... euh en béton !

Boum. Boum. Boum. C'est quoi ça ? Sûrement le voisin d'à côté qui fait ses travaux, bordel on ne lui a jamais apprit qu'on ne bricole pas un samedi matin ? Une loi devrait passer pour arrêter ce genre de criminel... Boum. Boum. Boum. Je mets l'oreiller sur ma tête et me jure d'aller lui faire bouffer son putain de marteau si il n'arrête pas dans les cinq minutes qui suivent. Boum. Boum. Boum. Ok. Là c'est trop. Sortant du lit, j'enfile mes petits chaussons de ratons laveurs et ouvre la porte de ma chambre à la volée, j'ai toujours la tête dans le baba mais je suis assez réveillée pour m'emparer de mes flèches et de mon arc.

Oui, vous l'aurez bien compris, je vais coller une flèche entre les deux yeux de cet empaffé et lui faire bouffer son marteau juste après ; ainsi j'aurais la paix. Je ne sais pourquoi, mais plus je m'approche de la porte et plus les coups sont forts... Il fait des travaux sur ma porte ? Je sais que mon "Bienvenue" laisse un peu à désirer mais quand même, ce n'est pas une raison pour tout défoncer ; les cheveux en bataille et le pyjama snoopy sur le dos, j'ouvre la porte à la volée avant de tomber nez à nez avec ma pote. 'tendez... C'est elle le bricoleur ?

- Écoute pose pas de questions, mais si la police vient te voir dit leur que j'ai passé toute la nuit chez toi ok ? Cherche pas à comprendre je t'expliquerai plus tard. Dis simplement que j'étais chez toi jusqu'à repartir au boulot aujourd'hui vers 10h. Et accessoirement je viens dormir chez toi pendant une semaine à partir de ce soir, mais ça ce n'est pas un mensonge c'est vrai. Allez bonne journée !

Et aussitôt la bougre fait demi-tour après avoir visité ma chambre et repartir avec mes fringues. J'ai rien pigé. Pourquoi elle me parle de passer la semaine chez moi ? Et je ne me souviens pas avoir passé la nuit avec elle, bordel j'ai encore picolé hier... Je claque la porte derrière elle au moment où je constate que les coups de marteau ont cessé, oh ouais. Je dépose flèches et arc sur le comptoir et vais de nouveau me jeter dans mon lit sans même retirer mes chaussons. Flemme. Étalée comme une crêpe dans mon lit, je vais rejoindre Morphée.

Boum. Boum. Boum. Je relève la tête telle une furie et sors de mon plumard sans même prendre en compte le mal de tête, j'ouvre la porte encore plus rapidement que la première fois, faisant sursauter le raton laveur et avance dans le salon. Sans même dire bonjour à Karma assit sur le canapé, j'ouvre la porte de l'entrée, armée de mon arc et ma flèche que je lève au moment où la porte s'ouvre... sur une petite bande de policier.

- Oh oh, baissez votre arme Mademoiselle ! C'est la police.

- Et alors ? Ça vous donne le droit de venir me réveiller aussi tôt ?

- Il est 14 heures.


Étonnée d'une telle heure, je baisse mon arme recule jusqu'à observer mon horloge murale dans la cuisine pour constater qu'il est effectivement 14 heures. Bénéfice du doute accordé. Je dépose mon arc et ma flèche sur le côté et regarde le petit groupe de policier en me demandant ce qu'ils veulent, je n'ai quand même pas réellement tué mon voisin avec le marteau ? Je baisse les yeux que mon pyjama pour constater aucune trace de sang... Ben alors, pourquoi ils sont là ?

- Nous venons vous poser des questions à propos de Mademoiselle Chester.

"si la police vient te voir..." Serait-elle devin ? Comme Boa ? 'tendez... Il se passe un truc chelou et je sens que ma pote vient de se mettre dans un merdier pas possible ; et c'est à moi qu'elle demande. Wow, elle n'a peur de rien la pauvre petite. L'un d'eux me demande si il peut entrer pour prendre un verre d'eau et je plisse les yeux de manière suspect, j'sais très bien comment vous fonctionnez. Alors c'est non. Plutôt étonné de mon refus, le p'tit flic part bouder dans son coin tandis que son Chef reprend la parole.

- Elle affirme avoir passé la nuit ici, est-ce que vous confirmez ?


"...dit leur que j'ai passé toute la nuit chez toi ok ?"

- Yep.

Je souris au policier qui ne note rien sur son carnet, il ne sait pas écrire "Yep" ? J'ai bien envie de m'emparer de son bout de papier et leur claquer la porte au nez mais il ré-enchaine aussitôt en me lâchant un "Et c'est tout ?" ben ouais, tu veux que je te raconte quoi ? Notre soirée ? Pervers.

- Ben ouais. Vous voulez savoir quoi ? Elle est venue chez moi vers... 18/19 heures et est repartie ce matin vers 9 ou 10h pour son boulot, j'dormais mais je l'ai sentie sortir du lit.

Menteuse. J'espère simplement que mon nez ne s'allonge pas comme Pinocchio sinon j'suis dans la grosse merde ; il note enfin les horaires sur son petit carnet tandis que l'un d'eux regarde mon coloc' derrière moi. Quoi il t'intéresse ? Tu veux un rendez-vous avec lui ? Quand il croise mon regard assassin, il comprend rapidement qu'il n'a pas intérêt à me les briser lui.

- Bien. Être-vous sûre que Mademoiselle Chester ne s'est pas absentée au cours de la soirée ?

- Écoutez, j'peux vous assurer qu'elle n'est pas sortie de l'appart de touuuuute la soirée, si vous voyez c'que je veux dire.


Faisant un p'tit clin d'œil coquin, je les laisse comprendre que elle et moi... Voilà quoi, pas besoin de dessins. Aussitôt, ils sont gênés et ne savent pas vraiment quoi dire, quoi ? J'ai dis quelque chose de gênant ? Qu'il ne fallait pas ? Ils voulait en savoir plus, ben voilà c'est dit ! Avec moins d'entrain, il note quand même ce que je viens de dire.

- Ouais je confirme, je faisais ma musculation et elles n'arrêtaient pas de chanter.... Même l'animal de compagnie de la maison s'est réfugié dans ma chambre, pour vous dire l'enfer que ça a été !

"L'animal de compagnie" passe à ce moment-là en courant derrière moi durant ce long silence pesant après ce qu'il vient de dire. L'gars est même pas au courant de l'affaire qu'il se passe mais il vient quand même m'aider, oh je l'aime. Je vois le rouge monter aux joues des policiers tandis que le Chef tente un raclement de gorge pour se remettre de ces déclarations ; désolée d'avoir une vie sexuelle... Chose qu'il n'a pas eu depuis un moment. Baissant mon regard sur sa main gauche, je remarque une alliance, problème de couple ?

- Je vois... Et même pendant 1 heure, elle n'aurait pas pu partir ?


- Nein, le seul moment où elle a quitté le plumard c'était pour aller prendre une douche... Mais je l'ai accompagnée ! Et même qu'on a..

- Oui oui ok ! J'ai compris !

- Ouais on regardait avec Chips à la fenêtre, on confirme elles ont pas quitté la salle de bain !

- Chips ?


Et voilà que l'animal repasse derrière moi en courant. Je crois que lui aussi à compris que Bloodyne a quelques problèmes et que du coup, il faut y mettre un peu du sien. Je garde un grand sourire aux lèvres, prête à répondre aux autres questions mais bizarrement, plus personne ne parle... Sûrement nous prennent-ils pour des fous ? Peut-être. Mais en tout cas, ça a le don de fermer leur clapet et leur carnet.

- Bon, et bien je crois que nous avons ce que vous voulions... Et même plus...

- Toujours un plaisir d'aider la police. Allez, t'chou.


Et je claque aussitôt la porte. Quoi ? Ils m'ont dit que c'était bon, je ne vais pas rester là, à la porte. Je reste l'oreille plaquée contre la morte quelques instants le temps d'écouter la conversation dont j'arrive à entendre "Quel appart' de fous". Mouhaha, ils ne reviendront pas de sitôt. Je me tourne et vais m'affaler sur le canapé, juste à côté de Karma tandis que le raton nous rejoint sur le rebord du mobilier, pour une fois que tu as pu foutre la merde et que ça m'a aidé !

- Oh merci beaucoup !! Tu viens de me sauver la vie... Et celle de Bloodyne aussi.

- Le seul qui te tuera c'est moi espèce de sale voleuse de crème de marron.

- Ah ah court toujours, tu tiens trop à moi pour m'tuer. Ah au fait, Blood' vient squatter l'appart pendant une semaine.

Revenir en haut Aller en bas
 
Alibi en cart... euh en béton ! [PV Moi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-