Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -42%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
40 €

Partagez
 

 [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyMar 9 Aoû - 23:15

Prise d'otage
~ 13 heures 30 ~

Spoiler:
 

Au rez-de-chaussée il y avait une certaine stratégie qui commençait à s'établir entre les trois personnes, même si en réalité la stratégie était de créer une diversion avec au centre le valet Élémentis, tandis que le Domae et la Valet Élémentis protégeraient la jeune femme tout en essayant de monter aux étages pour retrouver les otages. Cela pouvait être un plan potable, sauf que malheureusement c'était un utilisateur de miroir qu'ils avaient en face, et tant qu'il y a des miroirs, les yeux de l'adversaire se trouve partout et donc il est capable de repérer toutes ses cibles, même si pour attaquer tout le monde en même reste plus complexe, mais possible de manière très rapide du moins. Néanmoins le membre de l'ordre ne semblait que peu préoccupé de la présence des trois autres personnes qui semblaient se diriger vers les escaliers, sûrement sachant ce qui allait les attendre au prochain étage, du coup cette personne se concentrait sur la personne qui se rendait au centre du labyrinthe en essayant de casser quelques miroirs sur le passage.

Alors que Bigby, Abigail et la jeune femme réussissaient à monter les escaliers, ils n'allaient non plus monter trop haut car ils furent très vite stopper par la chaleur imposante de cet endroit, et surtout ils pouvaient voir juste en face des escaliers deux hommes, deux hommes vraiment costauds avec partout dans le couloir des cadavres de personnes qui semblaient être complètement déshydrater, vraiment en manque d'eaux avec sur quelques personnes des marques de brûlures sur le corps. En tout cas la chaleur était insoutenable, sûrement pour cela que les deux hommes devant les escaliers étaient torse nue et surtout transpirant, faisant refléter leurs muscles comme il faut. Les deux entrain de se marrer de voir de nouvelles victimes pour leur tableau de chasse. Alors qu'au rez-de-chaussée, le valet était enfin arrivé au centre, mais il était entièrement entourer de miroir. Profitant des angles morts de cette personne, une jeune femme sorti du miroir juste derrière le valet, pas entièrement mais juste son visage et le haut de son corps afin de murmurer un petit mot à sa victime.

« Tu es mignon tu sais. »

Dès que sa petite drague fut prononcer, alors que le Valet fut au courant d'une présence féminine, elle lui planta une dague à dent dans l'épaule de celui-ci avant de disparaître à nouveau dans le miroir en éclatant de rire. Un rire qui semblait provenir de tous les miroirs en même temps, son reflet apparaissant également dans tous les miroirs, comme si elle avait réussi à l'encercler entièrement, mais une seule était la vrai ; une jeune femme aux longs cheveux argentées, plutôt jolie.

Au quatrième étage la situation était vraiment désastreuse, tout l'étage se mettait à brûler. Toutes les toiles se mirent à brûler, commençant à tuer le peu de personne encore en vie à l'intérieur des cocons, mais surtout ils pouvaient entendre des multitudes de cris s’entendent, des cris d'arachnoïdes souffrant et mourant à cause du feu. L'étage allait devenir intenable dans très peu de temps, il fallait que les combats se terminent très vite ou bien que l'exploration aille très vite.

~ 13 heures 31 ~

Alors qu'au quatrième étage le membre du gouvernement se préparait à se battre contre le membre de l'ordre au milieu des flammes, que Laelyss commençait à entrer dans l'enfer, que Nashoba se mit à descendre les escaliers, que Bigby et Abigail allaient devoir affronter deux hommes musculeux et qu'Arias allait affronter une femme se trouvant partout, les membres de l'unité Ghost avait réussit à mettre tout ce qu'il fallait, lâchant le produit offert par le chef du moment afin de pouvoir endormir tout le monde pour sécuriser complètement le centre commercial.

À peine que le poison, sous forme de gaz sorti de leur récipient sous forme de gaz, il fut comme aspirer à toute vitesse à travers les tuyaux jusqu'à atteindre le quatrième où il fut en contact avec le feu, une immense déflagration se produisit voyageant à travers les tuyaux à son tour, explosant dès qu'une entrée de pipeline se trouvait. Les déflagrations au rez-de-chaussée, premier étage et deuxième étages furent assez minime, juste de quoi faire trembler un peu les murs et les miroirs, troublant un peu la vision de la jeune femme, permettant même de trouver l'original si on y était attentif et qu'on ne regardait pas les petites boules de feu sortant ; nettoyant absolument tout ce qui se trouvait dans les tuyaux. Le troisième étage, étant plus proche du quatrième, sortit plus violemment, cramant de manière impressionnante, les personnes au plus proche de ces entrées.

Le plus violent fut donc au quatrième étage. Les déflagrations furent tellement violente que cela projeta avec une force impressionnante la jeune femme maîtrisant l'eau, heureusement protéger des dégâts de feu grâce au peu d'eau qu'elle disposait, mais la violence dont elle fut projeter contre le mur dans les escaliers et surtout la chute, lui causera sûrement de grosse douleur, dont sûrement des côtes et des os brisés sous cet impact impressionnant. Celui qui maîtrisait le son réussit plus ou moins à esquiver cette déflagration car il était déjà un peu descendu, mais il avait intérêt à se baisser très vite s'il ne voulait pas voir son visage se faire brûler légèrement à cause des reflue du feu. Le plus violent fut l'endroit où se trouvait le membre de l'ordre et celui du gouvernement, une entrée de déflagration se trouvait juste à côté d'eux. Une immense boule de feu sorti de l'endroit, explosant à leur niveau, les faisant voler tous les deux à travers la fenêtre, venant s'éclater sur le toit du bâtiment à côté. Les deux personnes furent sévèrement brûler, mais pas assez pour tuer car l'explosion de feu les projeta avant de les brûler en premier lieu. La femme de l'ordre semblait être encore en vie également, mais dans un état vraiment pitoyable, brûler sur une grosse partie du corps, ses vêtements presque entièrement tous cramer, limite nue, complètement en sang, mais des fils cramaient autour d'elle, sous elle ; les deux étaient dans un piteux états, mais elle semblait vouloir continuer le combat malgré tout.

Voilà un étage entièrement nettoyer, mais sûrement impraticable pendant un très long moment, en espérant que le feu ne se propagera pas aux autres étages, même si cela s'arrêtera sûrement une fois le gaz du gouvernement entièrement consumé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyMer 10 Aoû - 13:42





Le feu prenait l'étage, ainsi que la fumée. L'air allait vite devenir irrespirable dans pas très longtemps et malheureusement, je n'en avais pas beaucoup pour tuer les terroristes présents dans cet étage. Tous ce que je savais c'est que je devais m'en occuper rapido. Alors que je me préparais à courir pour en dégainant mon arme pour venir combattre la femme au corps à corps, un bruit attira mon attention des explosions dans la ventilation. Alors que je cherchais à comprendre je vis des braises tomber des pipelines, qu'est ce qui se passait bordel. Alors que je tournes ma tête vers la membre de l'ordre de l'ordre, un puissant souffle enflammé sortit de la grille juste à côté de la femme et moi. Par réflexe, je prend la partie basse de mon manteau et la leve pour me faire une petite protection, mais rien à faire, même si mon visage a été protégé,  mais mon bras gauche qui me protège est totalement brûlé par le souffle me faisant hurler de douleur, puis la puissance du souffle me projette en arrière me faisant tomber dans le vide, en regardant en l'air, je vois les flammes sortir des fenêtres, de toutes les fenêtres du 4ème en brisant le verre.

Je ferme les yeux préparant ma chute, je vais donc mourir aujourd'hui… Eh bah, j'aurais bien merdé aujourd'hui. A ma chute une terrible douleur parcourt mon corps, j'ai l'impression d'être brisé à l'intérieur. Mes yeux restèrent fermer un long moment tous de même. Je n'avais pas la force de me lever ou de me redresser, ou même ouvrir les yeux. Je sentais quelques choses de dur sur mon dos et un long vent caresser mon corps et surtout mon bras brûlée, ce qui amplifiait la douleur que je subissais déjà. Je me demandais si j'étais encore vivant, mais j'avais pas trop l'énergie de vérifier. Je restais donc un moment au sol pour me reposer de tous ça. Puis après un moment j’ouvre mes yeux en silence doucement, la première chose que je vis était le ciel magnifique au-dessus de notre ville. J'étais donc bien vivant. Alors que je cherches du regard ou je suis, je vois le corps de la femme de tout à l'heure totalement brûlée … Elle essayait de se relever sûrement pour venir me tuer et finir le travail.

J'avais pas du tous envie de me relever, si je le pouvais je serais resté couché toute la journée la. Mais il fallait terminer ça maintenant. Alors que je me redresse doucement et très difficilement, je viens me mettre sur mes genoux avant de poser un pied au sol. Bloqué dans cette position, je devais chercher toutes les forces en moi pour me relever, ce que je fis avec d'énormes difficultés. Alors que je me retrouve debout, je vois la demoiselle encore entrain d'essayer de se relever. Son corps était totalement défiguré. Alors que je m'avance doucement vers elle d'une manière très lente.

Une fois arrivée devant elle, elle me regarde avec sa gueule de Freddy Krueger maintenant. Alors qu'elle se préparait à sortir quelque chose pour se défendre, ma réponse fut net et claire, un gros coup de pieds dans sa gueule avec toutes les forces qu'il me restait, ce coup me fit perdre l'équilibre et tomber de nouveau allongé au sol, mais la demoiselle était passé sous la rembarre du toit, tombant donc du toi, un long craquement retentit a sa chute, mais j'étais trop mal en point pour allez vérifier si la demoiselle avait rendue l'âme ou non. Je fermes mes yeux et reste sur le tôit sans bouger.

«A l'assaut: »
Brûle !
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyMer 10 Aoû - 14:28






Prise d'otage au Centre Commercial


Franchement faire demi-tour alors que l'armurerie se trouve dans notre champ de vision est vraiment dommage... On peut toujours essayer de passer sur ces toiles, ça va nous ralentir et on risque gros si on tombe sur les membres de l'Ordre mais je n'ai pas envie de redescendre bredouille et attendre dans le KFC que quelque chose se passe, à jeter de l'huile bouillante sur nos ennemis. Je n'ai pas envie de mourir bêtement et foncer dans le tas mais on ne sait combien de temps va durer encore la prise d'otage et j'ai envie de sortir d'ici, comme tout le monde je crois.

Je préfère laisser la décision finale à la demoiselle puisque entre nous, c'est elle l'adulte, qui sait se battre et qui maîtrise mieux son élément ; je suis capable de tout accepter. Je sursaute en même temps qu'elle lorsque j'entends la voix d'homme, je ne l'avais pas repéré lui ! Mince, peut-être que je viens de nous mettre en danger ? Puis finalement c'est une odeur désagréable avant de nombreuses flammes ;écarquillant les yeux, je suis en train de me demander qui a eu la brillante idée d'enfumer l'étage ! Le nez caché dans mon coude pour ne pas respirer l'air ambiante, je n'arrive pas à retenir quelques toux qui s'échappent de ma gorge.

- Écoute-moi ! Redescends et préviens les autres qu’il y a un feu qu’est en train d’arriver. Et qu’il nous faut de quoi l’éteindre avant que ce soit trop tard. Je n’y arriverais pas seule dans tous les cas. Je reste là pour tenter de ralentir la course du mieux que possible.

- C'est hors de question que je vous laisse seule !


Pas avec toutes ces flammes, pas avec toute cette fumée dangereuse. Nous sommes montés ensemble alors nous descendrons ensemble et si nous mourons, nous mourons ensemble ! Faisant face au reflet de ma propre mère, la rouquine me regarde plus durement avant de me pointer du doigt les escaliers m'ordonnant de descendre sans que je ne puisse donner d'avis ; j'hésite encore quelques secondes mais voyant le regard dur qu'elle me lance, je sais que je ne pourrais pas gagner cette bataille. Je dois aller chercher de l'aide en bas.

Mécontent de laisser une alliée dans cette position, je me lève et commence à descendre les escaliers tandis que je l'entends les monter.. J'ai bien envie de faire demi-tour pour aller l'aider mais si je fais, je pourrais la mettre en danger... Ça m'énerve tellement ! Je ne pouvais pas avoir un élément plus intéressant ? Plus puissant ? Mais non ! Il fallait que j'ai ce maudit son. Des bruits étranges retiennent mon attention et au moment où je pose un pied sur une nouvelle marche, j'entends un bruit sourd venant de derrière moi ; lorsque je me retourne, la rouquine est là, projetée violemment contre le mur et j'ai juste assez de temps de me baisser pour éviter une trop grosse blessure mais me fait tout de même toucher à la main et une partie du bras.

Rampant jusqu'à la rouquine en faisant fi de la douleur, je la secoue très légèrement en lui demandant de me répondre .. C'est vraiment dommage que je ne puisse pas l'appeler autrement que "Mademoiselle" et lancer des "est-ce que vous m'entendez ?". Je n'ai pas de réponses de sa part alors oubliant les ordres qu'elle m'a donné plus tôt, j'empoigne la demoiselle sous les bras pour tirer son corps dans les escaliers ; je ne sais pas si elle a des os cassés, des brûlures quelque part, si le choc à la tête n'a pas été trop violent mais je ne peux pas me permettre de la laisser là, dans les flammes.

Mon bras me lance à chaque fois que je tire sur la demoiselle et que ses vêtements touchent ma brûlure et les quelques marches qui me reste à descendre me semble interminable, comme si quelqu'un en rajoutait à chaque fois que l'on en descendait une... Arrivés enfin en bas, je nous éloigne des escaliers et me laisse tomber au sol, épuisé de ce je viens de faire ; je n'arriverai pas à l'emmener dans une pièce protégée. Je dois appeler de l'aide sans attirer les ennemis. Alors je lève le bras en direction du KFC et commence à parler de mon côté. Du leur, ils pourront reconnaître ma voix que seuls ceux à l'intérieur peuvent entendre, donnant l'impression d'une personne qui fait les annonces dans les magasins.

- S'il vous plait aidez-nous ! Nous sommes blessés et il y a un incendie à l'étage au-dessus !

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyMer 10 Aoû - 15:12


“  [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial  „

« Feat : plein de coupains »
Les ordres avaient été donné et la jeune dame rousse et Nashoba partirent à l'étage du dessus. Je ne me sentais pas rassurée par l'idée mais je n'ai pas trop le choix, je vais être forte. Je le dois pour protéger tout le monde. Heureusement Nayati et Onyx sont là, et notre jeune sauveur au cheveux rouge aussi. Nous ne sommes pas sans défense.  Je retrouve mon sac de vêtement, là où je l'avais glissée. Au moins c'est 100 derla ne seront pas perdu et en plus de nous sauver la vie, il est encore là et a protéger les vêtements à l'intérieurs. Un léger sourire effleure mes lèvres et je le reprends. On sait jamais après tout.

Puis on commence à se diriger vers le KFC, je me racle la gorge et j'essaye de parler sur le chemin, ma voix commence à revenir et alors que j'essaye de parler normalement on entend mes "mi, mi, mi" à voix basses et d'une voix rauque. Mais au moins, je commence à pouvoir reparler. C'est sur que je vais pas faire un concert, mais bon. Arriver dans le KFC je réfléchis alors que les personnes restaient silencieuses ou presques et essaye de parler fort, ce qui ne donne pas un très bon résultats d'ailleurs :

- Les enfants où les personnes inaptes à se battre, allez au fond dans la cuisine, faite cuire de l'huile. Haizea va avec eux les aider

C'est un moyen de la mettre en sécurité, puis je sais qu'elle va protéger Ewan et Luna comme ça. Je regarde le groupe diminuer, puis je me racle la gorge encore une fois pour essayer de parler de manière à être plus audible :

- Nous, on va chercher tout ce qui est couteau en cas d'attaque, on en aura chacun un... Puis on va essayer de barricader toute les entrées et porte pour ne laisser que la principale accessible. ça sera plus facile à défendre.

Aussi tôt dit, aussi tôt fait, on commence à mettre les tables à la renverse pour bloquer les entrer et tout barricader. Je remarque du coin de l'oeil que le roux est sortie du restaurant, j'hésite à le stopper, mais vu comment il s'est battu tout à l'heure, c'est sûrement le plus adepte à se défendre alors je ne dis rien. Onyx et Nayati sont revenue des cuisines où ils ont attrapé les couteaux les plus long et les plus aiguisé. Les deux garçons posèrent le tout sur le comptoir et on s'activa à prendre chacun un couteau. Pour ma part, j'en pris un petit, laissant les plus long aux plus adeptes.

Une fois tout préparer, on installa des sceaux d'huile bouillante à côté aux cas où, puis d'autre huile étant encore un train de chauffer pour quand celle là sera devenue trop froide pour brûler. On se mit d'accord, puis l'on renversa des tables comme protections et Nayati, Onyx et moi s'installa devant le magasin assis sur des chaises, près à donner l'alerte pendant que les autres sont installé à l'intérieur. Il n'y avait aucun bruit puis au bout d'un moment un jeune homme se dirigea vers nous :

- On a entendu une voix à l'intérieur, d'un jeune homme qui demande de l'aide car il sont blessé et qu'il y a un incendie à l'étage. On suppose que c'est le jeune homme qui est partie tout à l'heure, mais on s'est dit que c'est peut-être un piège.

Entendant cela, je n'écoutais pas grand chose, je me relevais et me mis à courrir dans la direction des escaliers, puis mon coeur loupa un battement alors que je les apperçu couché au sol. Je m'approchais rapidement et je regardais l'étendue des dégats, la jeune femme femme parraissait inconsciente et brûler de partout et Nashoba parraissait à bout de force puis l'un de ces bras étaient brûlée. Putain, j'ai oublié de prendre la trousse de secours avec moi... Quelle blonde je fais, puis une voix derrière moi le soulagea :

- Lya, c'est bien beau de courir pour sauver les gens, mais c'est encore mieux de prendre quoi les soigner.

Je me retourne, Onyx, Nayati et le jeune homme de tout à l'heure. Nayati avait pris le sac avec les soins de la pharmacie de tout à l'heure. Je souris et l'on se mit d'accord, Nashoba étant le plus conscient, j'allais le porter avec l'aide de Nayati et Onyx et le jeune homme aller prendre la jeune dame. Nous ne pouvions pas les emmener jusqu'au KFC, mais au moins les ramener dans le magasin le plus proche.

On se mit a éxecution, je passais un bras dans le dos de Nashoba et fis attention à son bras blessé quand je le passais derrière ma nuque pour pouvoir le porter et Nayati prit l'autre côté, on le souleva alors que les garçons portaient délicatement la rousse. On se placa dans le magasin fringue et l'on fit asseoir Nashoba sur l'un des comptoirs et l'on installa des vêtements aux sols pour allonger la jeune rousses dessus.

- Toi tu t'occupes de soigner Nashoba et nous on s'occupe d'elle,  puis fixant le jeune homme, toi tu montes la garde tu nous alertes en cas de doute.

Je farfouille dans le sac à pharmacie avec les garçons, j'en sors des compresses, des bandages et l'on trouva même au fond du sac une crême pour brûlure, je me dirigeai vers Nashoba et attrapais la chaise de la caisse pour m'installer juste devant lui. Je fais très attention et regarde son bras blesser et dit de ma voix rauque :

-  C'est pas très jolies à voir... Désolé ça risque de te faire mal...

Je mis une bonne dose de crême sur son bras et je commençais à étaler avec le plus de douceur et le plus de délicatesse possible, je relève légèrement les yeux pour regarder son visage, puis trop gênée en me rappelant ce qu'il s'est passé dans le restaurant mexicain. Je finis par soupirer et dire d'une voix basses pour éviter qu'Onyx et Nayati entendent même s'ils se sont mis plus loin :

-  Pourquoi se déclarer si c'est pour presque mourir bêtement après ?

Le fait de repenser à ça, puis l'inquiétude de le perdre se sentait aux battaments rapides de mon coeur, j'hésitais puis lâchais son bras pour prendre celui qui n'est pas le brûler et le placer au niveau de mon coeur, c'était le seul moyen pour lui faire comprendre ce que je ne voulais pas ou pouvait pas lui dire, ce qu'il fallait que je comprenne et que je mettes de l'ordre dans ma tête, assez gênée et lui dit à voix basse :

-  Tu veux me faire mourrir d'un arrêt cardiaque d'inquiétude où quoi ?

Je lâchais son bras et je retournais sur la crême, finissant son bras, s'attaquant à la main, pour bander la blessure juste après cela.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyMer 10 Aoû - 16:32



La danse des miroirs.


Tandis qu’au loin Arias entendait les bruits de verre briser s’atténuer, montrant que le petit groupe s’en était sortit indemne du labyrinthe, le jeune homme continu sa progression vers le centre. Partout autour de lui se trouvait des reflets de lui-même, un jeune homme au cheveux ébène flottant au vent de sa course folle vers son adversaire. Son regard  des plus sérieux, mais quelque chose le tracassait, ça serait trop beau si son adversaire se trouvait bien au centre de ce maudit labyrinthe. Et en effet, quand il arriva au terme de sa fulgurante progression, il ne trouva qu’une arène de miroir l’encerclant. Quelque chose le préoccupais, jusqu’ici il n’avait pas reçu beaucoup de blessures, son adversaire voulait-il un Valet Elementis en pleine forme ? C’était une mauvaise stratégie quand on sait de quoi il est capable avec et sans pouvoir.

En parlant de celui-ci, il lui aurait  bien utile pour renverser le cours de la bataille. Sans qu’il ne s’en aperçoive, son ennemie sortit d’un miroir derrière lui, l’honorant de sa parole pour le moins flatteuse à l’égard du jeune homme.

- Tu es mignon tu sais.

Alors celle-là, il ne s’y attendait pas, tout comme la dague  dent qui venait de se planter dans son épaule. Il pouvait déjà définir que son adversaire serait une femme, qu’est-ce qu’il n’aimait pas affronter des femmes. L’autre n’aurait eut aucune pitié, mais Arias n’est pas du genre à se laisser emporter par des pratiques barbares, sauf quand il perd le contrôle...
Un  de rire suivit la disparition dans le miroir de la femme qui venait de la prendre par derrière. Ce rire fit écho comme si tout les miroirs autour de lui riaient à l’unisson tandis que l’image de la jeune femme s’affichait sur ceux-ci. Cette femme ressemblait un peu à Aloïs avec ses longs cheveux argentées, il fallait reconnaître qu’elle avait un certain charme. Malheureusement pour elle, le cœur d’Arias était déjà prit. Quand le rire s’estompa, le Valet prit la parole.

- Je suppose que je doit vous remercier ? Enfin, vous ne vous rendrez pas par hasard ? Je n’aime pas vraiment affronter la gente féminine, mais si c’est la seule option pour que je sauve ma fille, Aloïs et les autres otages...

Le jeune homme attendit une dernière réponse avant d’agripper fermement les dagues, les aiguilles allaient sûrement pleuvoir de nouveau et il ne pourrait compter que sur ses dagues pour en parer un maximum. Cependant, il savait qu’il n’y échapperais pas, des aiguilles l’atteindrons sûrement. Il se prépara donc à encaisser  en protégeant ses points vitaux comme les poumons, le cœur et le cou. Il retira sa dague de son épaule, ne manquant pas de lui arracher une grimace de douleur au passage. Il  fin près au combat, il allait monter à tous de quoi est capable le Valet des Elementis et surtout, de quoi est capable un homme surentraîner à tuer.

Cependant, une déflagration se fit entendre, secouant légèrement les miroirs et troubla légèrement la jeune femme. Cela n’échappa pas au regard du jeune homme qui se précipita vers un miroir dont il avait déduis la position de la véritable femme. Toutes les images avait bouger, mais l’une d’elle semblait avoir réagit une peu en avance que les autres. Il devait bien y a voir une chance sur vingt que son hypothèse soit juste, mais s’il arrivait  là sortir du miroir le combat tournerait en son avantage. Il essayerais de ne pas la tuer, peut-être...



(c) Agora




Je m'adresse à vous en #9966ff

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Unknown



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyMer 10 Aoû - 20:12

. . .

 
Avec une chance qui sort de nulle part, j’arrive à contenir partiellement le tout de l’autre côté. Mais je ne sais combien de temps je pourrais tenir avant de lâcher littéralement prise. Les flammes ne pourront passer cette petite barrière d’eau, mais à la seconde où celle-ci ne sera plus… Je ne donne pas cher de notre peau.
Je ne sais à quel niveau se trouve le garçon, mais j‘espère qu’il a été suffisamment rapide pour prévenir tout le monde est qu’il remonte actuellement avec le nécessaire pour venir en aide. Cette histoire me plaît de moins en moins, quel intérêt aurait les preneurs d’otages à faire cramer tout un bâtiment, eux aussi par la même occasion, alors qu’il s’en serve ? Une action suicidaire ? Déjà qu’on ne connaît pas les raisons de tout ce grabuge, je ne suis pas sûr de vouloir les connaitre à un moment donné.

Et puis d’un coup, j’ai étrangement une sensation qui me parcourt le long de l’échine et qui me dérange fortement. En particulier en voyant faiblement autant le feu que la fumée s’activité dangereusement de l’autre côté et devenir de plus en plus violent. Et bien avant que j’aie le temps de comprendre quoi que ce soit, une explosion se produit. Celle-ci en est d’une telle force qu’elle détruit mon mur d’eau avant de me projeter violemment contre le mur. J’en tombe brutalement sur les marches, en plein sur des côtes dont le craquement me fait lâcher un horrible cri de douleur. Je roule sur quelques-unes ce qui n’arrange en rien mon état. Ça ne fait que m’assommer davantage et détruire un peu plus mes os.

A mis chemin à perdre connaissance, j’entends bien les appels du garçon, mais je ne peux pas y répondre. Je sens qu’on me transporte et ça me fait mal, mais les cris sont bloqués en travers de ma gorge. Je voudrais ouvrir les yeux et savoir où on m’emmène, je voudrais voir ce qui se passe, mais rien. Tout ce qu’il y a à portée de main, m’est inaccessible. Même en forçant vainement, je me sens prise au piège dans ma douleur. Et plus les secondes, les minutes passent, plus tout ce bruit qui m’entourent me paraît bien lointain. J’aurais beau essayer de m’accrocher rien n’y fait. Je finis juste par sombrer dans le noir complet.

 


©


Elle te parle en Brown

KDO
[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Zm9oyxG
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyMer 10 Aoû - 21:42

Prise d'otages
Accumulant à n'en plus finir les années de malédiction -parce qu'à raison de 7 ans par miroir brisé, heureusement que je ne suis pas superstitieux dans mon genre-, j'en viens à terminer mon parcours du combattant armé de l'ustensile de cuisine, pour détruire les dernières surfaces qui me séparaient des escaliers. Comme attendu, je retrouve la femme au caddie aux pieds de ceux-ci, suivi peu après par la blondinette extraite à son tour du labyrinthe. Même si les moyens de protection du bord n'étaient pas exactement des plus efficaces, il semblerait qu'on n'ait pas essuyé la moindre attaque d'aiguilles. Reste à savoir si c'est une bonne chose ou non, puisque ça impliquerait que le manipulateur de miroir avait choisi de se focaliser entièrement sur le brun lancé à sa poursuite. Vérifiant d'abord auprès des deux jeunes femmes si la traversée s'était effectuée sans encombres, force est de constater qu'il ne nous était pas possible de voir exactement ce qui se déroulait dans la structure de miroirs depuis notre position, à moins que l'on prenne de la hauteur dans les escaliers. Mais dans un premier temps, il s'agissait d'aller mettre notre inconnue en lieu sûr à l'étage, ce dont on se chargea et au plus vite afin de pouvoir descendre prêter main forte au collègue. Offrant le soutien de mon bras à l'escortée, je demandais à la blonde si elle pouvait en profiter de son côté pour m'ôter les aiguilles encore plantées dans le dos qui, sans être d'une douleur insoutenable, se montraient un poil dérangeantes à mon goût pour la suite.

« Vas-y franchement, le temps presse. »

Pour le coup, je n'allais pas faire le douillet, mieux valait qu'elles soient dehors que dedans, dans la mesure où il leur était toujours possible de s'enfoncer plus profondément si on y mettait la force nécessaire. Tandis que s'opère l'épilation d'aiguilles au fil des marches, je sentis une sorte de changement dans l'air, plus particulièrement au niveau de la température. Comme si celle-ci venait tout à coup de crever le plafond, une lourde chaleur nous tomba dessus au moment d'apercevoir l'étage supérieur, mais pas que: deux individus avaient pris soin d'assurer le service d'accueil, à peine troublés par cette hausse de température si ce n'est pour les vêtements dont ils s'étaient exemptés, sans doute pour ne pas mouiller la chemise. Mais tout de même, quel genre d'idiot irait se trainer l'élément de la chaleur, bien moins offensive que le feu pourtant tout aussi capable de faire chauffer l'ambiance ? Je n'en ai pas croisé des masses dans ma carrière et je pense qu'il y a plus d'une raison à ça. Dans une moitié de sourire un peu agacé, j'interpelle les culturistes au rabais:

« Les gars, vous auriez pu vous mettre quelque chose sur le dos, il y a des dames ici. »

Laissant d'ailleurs celle que j'accompagnais pour la remettre à la blondinette, histoire qu'elles descendent de quelques marches avant que la chaleur ne fasse un mauvais ménage avec leur état, je sens ma réserve de patience se vider à mesure que le calcul des victimes de leurs conneries s'effectue sous mes yeux. L'étage entier devait être une sacré fournaise, pourtant il allait bien falloir s'y aventurer pour continuer d'avancer; et se débarrasser des responsables faciliterait grandement la tâche. Montant de quelques pas supplémentaires sous leurs rires qu'ils n'allaient pas tarder à avaler de travers, je me stoppe brutalement en entendant un gros bruit en provenance des étages du dessus, de quoi faire trembler les murs à notre niveau malgré tout, comme une explosion ou un puissant embrasement. Le temps d'une seconde pour visualiser l'ampleur d'un tel bruit, en présence des otages qui devaient forcément se trouver plus haut, ma mâchoire se serre et je fais fi de la température pour enjamber les dernières marches quatre à quatre, la poêle en main que j'envoie rapidement cogner contre la gorge de l'un des hommes.

« C'était quoi cette déflagration ? Qu'est-ce que vous êtes en train de foutre là-haut ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyJeu 11 Aoû - 15:38

Prise d'otage
~ 13 heures 32 ~

Spoiler:
 

La quatrième étage commençait tout doucement a s'éteindre. L'explosion était peut-être violente, mais sa durée de vie était en conséquence du gaz qui restait et le gaz commençait à disparaître. Le troisième étage était calme aussi, commençant à soigner la jeune femme et le jeune garçon qui ne semblaient pas être dans un très bon état. Même si en réalité ce n'était rien comparé à ce que le membre du gouvernement avait subit à l'extérieur du centre commercial. Il avait réussi à survivre à tout cela, mais il ne pouvait plus rien faire désormais avant un long moment, ça c'est sûr et certains en tout cas.

Les actions continuaient donc au premier, mais aussi au rez-de-chaussée où cela allait sûrement être mouvementé un temps, à moins qu'ils décident de monter plus haut pour retrouver les personnes pour qui ils sont venu.

Au rez-de-chaussée, le valet Élémentis semblait avoir compris le subterfuge et où se cachait réellement la femme maîtrisant le miroir, fonçant sur elle à toute vitesse, arme en main. Alors que les images se stabilisaient légèrement, la main de l'image qu'il avait repéré comme l'original disparu pour sortir du miroir se trouvant au sol, parmi les débris du miroir afin d'attraper la cheville de l'homme qui courait afin de l'étaler au sol. C'est bien beau de courir, mais cela sert à rien de se précipiter dans un endroit dont le maître est l'adversaire. La main disparu de nouveau du miroir pour revenir à son endroit original. La femme sorti avec une vitesse folle du miroir, sautant dans un autre miroir tout en lançant une multitude d'aiguille sur le corps du Valet qui était au sol.

Au premier étage, le Domae se mit à menacer les deux hommes bien plus muscler que lui, pourtant ils ne bougeaient pas d'un pouce. Ignorant les menaces, l'un des deux hommes se mit à plonger ses mains dans le mur à côté de lui, projetant une onde de chaleur impressionnante grâce au mur qu'il faisait fondre au contact de ses mains directement en direction du Domae qui les avait menacer. Il avait largement le temps d'esquiver le coup il faut dire, mais il n'avait pas eu le temps de le faire que quelqu'un le fit pour lui. La jeune femme qu'ils avaient sauver en bas attrapa l'homme au loup afin de le projeter au sol, laissant l'onde de chaleur continuer au dessus d'eux, directement en direction de la Valet Élémentis. Elle aurait pu avoir le temps d'esquiver, sauf qu'impossible pour elle de bouger, étant bloqué par un animal qui se trouvait à son pied, l'entourant de son corps et de sa queue pour l'empêcher de bouger. Cela ne rata pas, l'onde de chaleur vint frapper de plein fouet cette jeune femme, même si la chaleur avait diminuer là où elle se trouvait et surtout que c'était une longue distance, mais cela fit de très grand dégât à cette jeune femme, pouvant même faire plaisir au Domae d'avoir réussi à esquiver cette attaque qui aurait pu être pour sa pomme.

~ 13 heures 33 ~

La jeune femme fut mit à mal après une seule attaque de chaleur, sûrement l'attaque la plus terrifiante qu'il y a eu dans le centre commercial de la part des membres de l'ordre ; pourtant l'alligator n'en avait pas encore fini avec elle, voulant terminer le travail sauf qu'au moment de mordre, il dû lâcher prise quand un loup lui sauta dessus, lâchant sa proie et prêt du coup à lancer un combat entre animaux, comme si Abigail allait devenir la nourriture de l'animal qui remportera le combat. Celui qui maîtrisait la chaleur n'allait pas rester là à rien, semblant préparer une nouvelle attaque en direction du Domae qui l'a menacé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyJeu 11 Aoû - 17:35






Prise d'otage au Centre Commercial


Fatigué, exténué, à bout de force, et je pourrais encore rajouter d'autres mots pour expliquer mon état actuel ; je regrette d'être venu dans ce centre commercial, je regrette de ne pas être resté chez moi. Tout ce que je veux maintenant c'est rentrer, tout ce que j'espère est que la jeune femme à mes côtés pourra s'en sortir ; elle est dans un état pire que le mien, notre descente ne l'a toujours pas réveillée et je m'inquiète de plus en plus du coup qu'elle s'est prit. Je voudrais simplement que l'on rentre tous sain et sauf.

J'espère que mon appel de détresse a alerté quelqu'un et qu'ils ne vont pas s'imaginer un quelconque piège de la part de l'Ordre. J'entends des pas s'approcher, une personne a couru vers nous et puisque je suis toujours en vie, je parierai pour l'un de nos alliés ; lequel, je ne sais pas encore mais la voix de Nayati me fait comprendre que c'est Lyana qui est arrivée la première sur les lieux. Aidant mes amis à me remettre debout malgré les forces qui s'envolent petit à petit, je serre les dents lorsque mon bras brûlé se pose sur l'épaule de Lyana et me laisse emmener dans une boutique de vêtements qui avait servit de lieu de combat plusieurs heures plus tôt.

- Toi tu t'occupes de soigner Nashoba et nous on s'occupe d'elle, toi tu montes la garde tu nous alertes en cas de doute.

Merci.. Vraiment merci beaucoup. Je ne sais pas si il l'a fait exprès pour me laisser seul avec elle ou si il a dit sans réfléchir plus loin mais je ne sais pas si c'est réellement la meilleure solution, parce que je sais très bien qu'elle va aborder le sujet de tout à l'heure... Là, je ne sais pas si je suis d'humeur à en parler et me recevoir un "C'est Ewan que j'aime" ; de toute façon, il va l'attendre à la sortie du Centre Commercial et ils pourront retrouver leur petite vie tranquille une fois cette histoire passée. Et moi, je serais l'idiot de service qui s'est déclaré en pensant que j'allais mourir.. Idiot jusqu'au bout. Si on s'en sort, je ne sais même pas si elle acceptera de continuer dans notre groupe.

En plus de ça, nous sommes éloignés tous les deux permettant d'avoir un peu d'intimité pour tenir une conversation privée loin des oreilles indiscrètes ; si je fais semblant de m'évanouir, est-ce que je pourrais l'éviter ? Assis sur la chaise, je regarde ma brûlure tout le long de ma main droite et mon avant-bras, heureusement que je suis gaucher... Ça m'évitera des problèmes si je dois écrire. Je regarde Lyana sortir la crème des brûlures qu'elle commence à appliquer délicatement en me rappelant que ça risque de faire mal ; je sursaute quelques fois lorsque sa main se pose dessus mais l'encourage à continuer. Je n'ose pas imaginer la suite des événements si on n'applique rien dessus !

Prenant mon bras valide pour le poser sur son cœur battant à la chamade, je baisse les yeux en rougissant car plus les minutes passent et plus l'heure des explications arrivera. Ça ne loupe pas puisqu'elle me demande sans détour pourquoi se déclarer si c'était pour mourir bêtement justement après, j'hausse simplement les épaules ne sachant quelle réponse lui fournir ; parce que j'avais espérer mourir bêtement pour éviter d'affronter son regard ? Parce que je n'avais pas envie de mourir plus longtemps ? Ou parce que j'ai enfin trouvé le courage de lui dire, ici en ce lieu.. Avec une chance sur deux de terminer comme les saucissons des promos.

- Ecoute, je ne sais pas pourquoi je me suis déclaré là maintenant. Peut-être que j'en avais marre de rester dans le mensonge depuis toutes ces années et que, si jamais je meurs aujourd'hui, je tenais à ce que tu sois quand même au courant. De toute façon qu'est-ce que ça peut bien te faire maintenant ? Tu es avec Ewan.

Mes paroles sont dures et sèches et je ne peux m'en prendre qu'à moi d'être dans la position actuelle, si seulement je m'étais déclaré plus tôt, j'aurais peut-être eu une chance ; ou pas... Peut-être que je ne suis simplement pas le style de Lyana et Ewan ou pas, il n'y aurait simplement rien eu entre nous. De toute façon, je préfère rester ami avec elle plutôt que commencer une fausse relation, quitte à choisir. Je remarque tout de même une drôle d'expression sur son visage, comme si je venais de dire une idiotie ; quoi ? Il y a un problème avec lui ? Reprenant ma voix douce habituelle, j'ose demander ce qui trotte dans ma tête.

- Tu.. Tu es bien amoureuse d'Ewan, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 EmptyJeu 11 Aoû - 17:57



Contre-attaque audacieuse.


L’adversaire du Valet compris que sa position était menacée, si bien qu’une main sortie de sa cachette pour venir plonger dans un débris de miroir. La main réapparue à ses pieds, l’attrapant par la cheville pour le projeter au sol. Il fallait dire que pour une fois, Arias n’avait pas tout planifié, les éclats de miroir au sol étaient eux aussi des armes dangereuses. Dans cette situation, il n’avait clairement pas l’avantage et son ennemie le savait bien. Profitant que le jeune homme soit à terre, la demoiselle sortie de son miroir tout en lançant plusieurs aiguilles. Pendant que la jeune femme se trouvait une nouvelle cachette, le Valet eut à peine le temps de protéger ses points vitaux que la pluie d’aiguille s’abattit sur lui. Les aiguilles trouvèrent toutes leur cible, à quelques exception près. Il en avait dans les avant-bras, les cuisses et quelques unes dans le torse, qui miraculeusement n’avait touché aucun point vital.

Un filet de sang s’échappa du coin de sa bouche avant qu’il ne tousse pour en projeter par terre. Étrangement, le Valet affichait un fin sourire, son plan avait marché. Il se releva lentement puis commença à retirer une par une les aiguilles de son corps. Ils les plaça toutes dans ses carquois à aiguilles. Son plan était simple et risqué, il allait se laisser toucher par les aiguilles de son adversaire pour refaire son stock malgré le risque que cela ne le tue. Une fois qu’elle furent toutes retirer, le jeune homme observa rapidement les miroirs, il ne savait plus qui était la vrai.

Le Valet prit une grande inspiration pour se concentrer avant d’ouvrir les yeux avec un regard déterminé. Il se mit en position de combat et renvoya les aiguilles à sa propriétaire. Il resta sur place, enchaînant les mouvements acrobatiques et lança ses aiguilles tout autour de lui, cela lui permettrait de briser une grande partie des miroirs. Un avantage qu’elle aurait en moins pour le toucher de nouveau. Malgré la douleur et les blessures, Arias semblait pouvoir bouger avec une certaine aisance. Sûrement la douleur était-elle soulagée par l’envie de sauver sa fille et sa dulcinée. Cependant, il finit par mettre un genou à terre en crachant du sang par terre, regardant autour de lui si son adversaire avait parer ses attaques et si elle lui renvoyait une nouvelle salve.




(c) Agora




Je m'adresse à vous en #9966ff

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Unknown



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial - Page 12 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-