Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
0.48 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'ours, la quiche et l'homme errant [Pv Ougi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

L'ours, la quiche et l'homme errant [Pv Ougi] Empty
MessageSujet: L'ours, la quiche et l'homme errant [Pv Ougi]   L'ours, la quiche et l'homme errant [Pv Ougi] EmptyDim 7 Aoû - 21:14

Être fleuriste implique certes de connaître toutes les fleurs et leur entretien afin de les vendre dans le meilleur état possible mais aussi de faire en sorte que les clients puissent les conserver longtemps ; certes, fleuriste était un travail relativement de surface, si l'on ne considérait pas le rempotage comme un travail de fond, et la chose la plus originale qui puisse arriver à une fleur cultivée, c'était peut-être de finir en confiserie fine. Mais Neyth n'était pas vraiment une fleuriste classique, sa formation principale ayant eu bien moins pour but de lui apprendre à faire pousser des plantes qu'à en maîtriser tous les bienfaits... et méfaits, évidemment ! M. Noguchi avait su tirer parti de ce talent d'herboriste qu'elle avait cru jeté aux oubliettes pendant sa captivité forcée de quatre ans.

La plupart des plantes que l'on trouve partout autour de soi lorsqu'on se balade en forêt ou le long des routes passent inaperçues aux yeux du néophyte, elles sont en réalité bien plus intéressantes si l'on prend le temps de les regarder sous l'angle d'un œil neuf. Pour soigner une toux, des vertus lavantes ou aller jusqu'à désinfecter des plaies, on trouvait tout ce qu'il fallait dans un hectare de terrain pour peu que l'on soit avisé et averti. Souci, saponaire, mauve et autres sauges et chicorée se faisaient ramasser par les petites mains de la rouquine et trouvaient leur place dans différents sacs en papier qu'elle rangeait dans sa besace en toile qui tombait sur sa hanche. Pour cette cueillette-là, elle s'était rendue dans un coin de forêt assez éloigné de chez elle, avant tout pour laisser le temps à d'autres coins qu'elle aurait pu faire dans les mois passés de se repeupler et refleurir suffisamment, quitte d'ailleurs à faire littéralement le contour de la ville par la forêt. Dans ces cas-là, elle partait à pied, le vélo étant un moyen beaucoup trop rapide et beaucoup moins sûr sur certains chemins plus ou moins tracés qu'elle utilisait, mettant à profit un sens de l'orientation à toute épreuve dans les bois, malgré le fait qu'elle n'oublie jamais de se déplacer avec une boussole au cas où, pour aussi ne pas avoir à rencontrer d'autres personnes. Un après-midi loin de la boutique, ce n'était pas pour y voir autant de foule qu'en ville. La raison de son absence était d'ailleurs moins la cueillette qu'une série de commandes à réaliser qui lui prendraient moins de temps si elle n'avait pas d'importuns pour venir lui faire la discussion. Et puis elle était aussi en retard pour certaines demandes de M. Noguchi qui dataient d'avant tous ces évènements qui lui avaient bien malheureusement donné du travail comme jamais. En presque deux semaines elle avait eu plus de commandes que durant les trois mois d'hiver, ce qui en soit n'était pas un mal, mais il fallait assurer niveau marchandise et matériel. Alors elle pouvait bien prendre deux heures pour chercher les compléments aux plantes qu'elle cultivait dans l'ancienne salle à manger de sa maison en ville. Même si certaines essences étaient plus efficaces pures, elles devaient être mélangée à une base qui ne soit pas uniquement aqueuse pour que leurs effets secondaires ne soient pas systématiques ou trop importants. Et puis il fallait bien qu'elle refasse son stock de plantes pour le tout-venant du quotidien, être à court ne faisait pas partie du programme.

Elle était agenouillée sur le sol entre des arbres, finalisant sa cueillette d'un pied de camomilles dont elle disposait les petites fleurs blanches au cœur bombé au fond d'un sac qui commençait à déjà bien se remplir, paisible, se faisant nonchalamment la liste de ce qu'elle aurait à faire en rentrant chez elle pour le lendemain livrer les commandes passées, loin de s'imaginer une seule seconde ce qui allait se passer la seconde d'après. Si jamais image plus ridicule fût donnée à voir en ces bois, ce fut bien en cet instant pourtant dramatique où un ours déboula comme un dingue et l'obligea à se mettre à courir vers l'arbre aux branches les plus accessibles rapidement pour sa taille, au moins qu'elle puisse se dégager rapidement du chemin de l'ursidé en allant vers des branches de plus en plus hautes sans risque de glisser le long du tronc comme une imbécile. Mais pendant ces quelques secondes de grâce, un œil qui se serait perdu dans ce coin perdu au milieu des bois aurait vu une femme rousse terriblement petite, des cosmos bipinnatus plein les cheveux, courir comme une dératée jusqu'à un chêne quelques mètres plus loin pour y sauter bien avant que la bête n'arrive même près d'elle. Sa montée dans l'arbre n'était certes pas glorieuse, elle avait tout de même de beaux restes de son adolescence et ce fut à plus de trois mètres de haut qu'elle put admirer l'arrivée d'un chapeau des plus singuliers, une tête rattachée à une personne siégeant sans doute sous le dit couvre-chef. Une situation des plus étranges -encore une !- qui risquait de devenir parfaitement cocasse au vu de cette arrivée impromptue. Son cœur faisant une sarambande digne d'une messe noire dans sa poitrine, elle crut bien reconnaître le dit chapeau, mais tout ce qu'elle espérait surtout c'était que son propriétaire sache s'y prendre avec ce genre de bestiau.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'ours, la quiche et l'homme errant [Pv Ougi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-