Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-33%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur le Xiaomi Mi Note 10 Lite 64 Go (violet)
255 € 379 €
Voir le deal

Partagez
 

 Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyMer 10 Aoû - 16:32






Au détour de la rivière ♪


- Nashoba ! N'oublie pas tes brownies !

M'arrêtant à quelques pas de la maison, je fais demi-tour pour récupérer le tupperware que ma mère me tend depuis l'entrée de la maison ; c'est vrai que je n'ai pas passé la matinée à cuisiner pour finalement oublier le plus important... Je ne suis pas un pro de la cuisine mais les brownies, je sais plutôt bien les gérer et ma mère m'a aidé un peu pour éviter les catastrophes alors j'espère qu'ils seront bons ; je vais quand même en offrir à une personne tenant une boulangerie donc qui sait cuisiner... Je me sentirais vraiment très idiot si je lui offre quelque chose de pas mangeable ! Je remercie ma mère avant de l'embrasser sur la joue et range la boîte dans mon sac à dos.

Elle sait où je vais et même si ça l'inquiète un peu, elle sait que je ne suis pas en danger. Je lui ai longuement parlé de la prise d'otage au centre commercial, tout ce que j'avais fait et j'ai surtout parlé de la rouquine qui m'a sauvé plusieurs fois la vie ; forcément, ma mère s'est empressée d'aller la remercier à l'hôpital. J'ai revu la rouquine plusieurs semaines plus tard, nous avons discuté un peu, reparlé de tout ceci et surtout avons pu se présenter dans les formes ; je sais désormais qu'elle s'appelle Laelyss et ça sera plus simple pour moi que de l'appeler "Mademoiselle", "la demoiselle aux cheveux roux". Bref, à ce moment-là, nous nous sommes mit d'accord pour me faire un entraînement ; elle sait bien se battre et moi.. Moi je laisse un peu à désirer à vrai dire.

Nous nous sommes donc fixés une date au retour de son voyage d'Espagne, j'ai cru comprendre qu'elle avait besoin de repos après tout ce qu'il s'est passé et je ne peux que la comprendre ! De mon côté, j'ai préféré faire comme si tout ceci ne s'était jamais passé et j'ai continué ma vie comme si de rien n'était ; la seule marque que je garde de cet affrontement est ma main et mon bras brûlés. Les médecins ont dit que j'en aurais pour plusieurs mois de soin et ont dit que j'ai été chanceux ; brûlé au second degré à la limite du troisième. Autant dire qu'à part des t-shirt, je ne porte pas grand chose dessus histoire de ne pas avoir mal ; quelques bandages qu'une infirmière vient souvent changer et peu d'effort à fournir avec. Ça va, je ne suis pas droitier.

Mettant toutes ces idées noires et ces événements de côté, je me dirige vers la forêt pour ensuite aller à la rivière, notre lieu de rendez-vous.. Puisque c'est une Elementis d'eau, c'est bien normal d'aller s'entraîner dans un coin tranquille et sur la plage, il y a trop monde. Alors j'avance, avec mon sac sur le dos dans lequel il n'y a que des brownies et des bouteilles d'eau et rejoint la rivière à l'heure de notre rendez-vous, elle est déjà sur place et je suis heureux de voir qu'elle va bien. Je pose mon sac au sol et m'approche de Laelyss pour la saluer et lui demander comment elle va.

- Alors, comment c'était là-bas en Espagne ? Vous vous êtes bien reposée j'espère !

En même temps elle allait là-bas pour ça... Ce serait dommage d'avoir rencontré des problèmes alors que le but principal était de vivre tranquillement et profiter de ses vacances. J'ai quand même hâte de savoir ce que je vais apprendre aujourd'hui à l'entraînement, même si je m'entraîne déjà avec Edéa, ce n'est pas pareil... Déjà Laelyss ne me prend pas de haut et je la vois mal me rabâcher encore et encore que je suis nul avec telle ou telle arme ; même si ça ne risque pas de faire plaisir à amie, je pense que je vais préférer les entraînements avec la rouquine plutôt que la blonde.

- Alors ? On commence par quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyVen 12 Aoû - 1:26

Première leçon !

L
a journée est belle, ensoleillée. Les rayons lumineux se reflétaient sur l'herbe verte que foulaient mes pieds. Le bruit de la cascade qui finissait sa chute dans le ruisseau, accompagné du chant des oiseaux, ne faisait que rendre le tout plus agréable. En somme, ce jour ne pouvait que tourner rond et dans le bon sens. Le contraire n’avait pas lieu d’être de toute manière.

Assise sur un rocher à lancer un bâton au chien, j’attendais patiemment l’arrivée du jeune garçon qui n’avait cessé de me soigner un mois plus tôt. En outre, je pouvais enfin mettre un nom sur son visage et ainsi avoir la possibilité de l’appeler correctement. Mais ce n’était pas la raison de ce petit rendez-vous. Après ce que nous avions vécu, cette idée d’entraînement entre Nashoba et moi, n’était pas une si mauvaise idée. Enfin, une partie de moi l’espère tandis que l’autre appréhende grandement la situation. C’est que je m’en voudrais de l’avoir blessé alors que l’inverse était pourtant de mise. Et qu’il fallait surtout qu’il apprenne à se défendre, non pas qu’il devienne une cible mobile. Il y avait eu tellement de perte, de sang étalé sur le sol et si peu de moyens pour riposter, que l’envie de se tenir prêt en cas d’une prochaine attaque de ce genre-là était tout à fait légitime. Il était clair que revivre un tel enfer en attendant des secours durant des heures, ne devait pas se reproduire. D’où cette idée farfelue. Elle partait d’une bonne intention et dans tous les cas, dans une ville telle que Quederla, apprendre à se battre été quasiment aussi instinctif que de savoir, marcher, parler, ou manger convenablement. C’est pour dire si on ne venait pas au monde avec une arme à la main. Mais j’avais été très précise, j’acceptais à la condition que sa mère soit en accord avec ça. Il était hors de question qu’elle me tombe dessus en criant, protestant corps et âme à ce concept. Ça ne m’aurait pas étonnée, j’avoue que moi-même, j’en aurais bien eu du mal à laisser mon enfant aux mains d’inconnus pour savoir donner des coups là où ça fait mal. Et quand bien même elle m’avait remercié, je ne sais combien de fois en une heure pour avoir protégé son fils, ce n’était pas forcément une raison pour dire oui aussi facilement et le voir se faire casser en deux. Mais il était déterminé à venir et cela avait fini par porter ses fruits.

Twister revint auprès de moi, le bâton entre les dents, la queue remuant dans tous les sens avant de repartir en courant, comme s’il venait de voir le diable en personne. L’idée de me le prêter une demi-seconde pour l’envoyer au loin ne semblait pas spécialement lui plaire puisque au final il avait l’air de ne pas vraiment avoir besoin de moi pour s’amuser. Ok, je note. Quitte à profiter de la forêt et de l’espace autant faire une pierre deux coups en sortant le chien. Ce qui l’épuisera suffisamment histoire de ne pas avoir une boule d’énergie débordante, quasiment prête à exploser à n’importe quel moment en ravageant tout sur son passage. Non merci, une fois ça m’a suffi. Des bruits de pas se firent entre non loin derrière moi et en y jetant un coup d’œil, j’étais heureuse de constater que mon petit protéger été à l’heure. Il commençait sur une bonne voit. Descendant de mon rocher, je le rejoins de quelques pas pour le saluer à mon tour, puis répondre à sa question.

Oui, un bien fou, merci. C’était magnifique, je recommande si tu as en un jour l’occasion ! Mais, j’espère que tu es en forme de ton côté, parce que je ne compte pas te ménager.

Barcelone était splendide. Reposant. Et le timing tombé à point nommé. Loin de tout ce merdier, j’avais l’impression de savoir à nouveau respirer correctement, comme si j’avais oublié la méthode en l’espace de quelques mois. Emprisonner, jusqu’à enfin trouver une issue de secours. Un poids en moins sur les épaules qui s’était échappé durant un temps. Et qui par chance n’était pas encore revenu pour le moment. À souhaiter que cela dure encore pendant un temps. Alors j’espérais aussi que son côté, il en avait profité pour se détendre et penser à autre chose. Reprendre des forces et être remonté à bloc. Même si je n’allais tout de même pas le mettre à terre en moins de deux secondes. Munie d’un élastique pris au poignet, j’attache rapidement mes cheveux, jetant un coup d’œil sur le chien qui nous ignore littéralement, son jouet était tout bonnement plus intéressant. Tant mieux, ne pas l’avoir dans les pattes était plus agréable.

Comme tu as dit ne pas être très fort en combat, on va partir sur des techniques de défense de base, puis on augmentera le niveau au fur et à mesure, on pourrait surement organiser ce genre d’entrainement plusieurs fois dans le mois, enfin si cette idée te plaît bien sûr. Je me racle légèrement la gorge, cette idée venant de me traverser à l’instant. Puis, je montre du doigt derrière moi : Regarde dans le sac, j’ai une assez grande panoplie de lame, je vais t’aider à en maîtrisait une, ça te sera toujours utile. Et comme j’ai un faible pour les armes discrètes, c’est pratique à transporter n’importe où. Pour ton pouvoir, ne maitrisant pas le son, je ne pourrais pas vraiment te venir en aide. Mais si on travaille les nôtres ensemble, ça te permettra d’apprendre de nouvelle chose je pense.

Il y avait beaucoup à faire, peut-être même trop pour une seule journée. Au fond, nous n’avions jamais convenu que ce serait quelque chose d’hebdomadaire, inscrit en gros pour tous les dimanches du mois au lieu d’aller à la messe. Ce jour-là était prévu, mais rien pour une suite. C’était à voir, si cela lui plaisait réellement, si l’envie y était et surtout si la patience était suffisamment là pour se supporter autant de temps. Ce serait tout de même dommage de dire oui, si dans vingt minutes, il désire me tuer parce que je suis trop strict. Souple non, il n’y a aucun risque là-dessus, l’inverse en revanche ce n’était pas la même chose. Quoi qu'il en soit, j’avais pris la peine de me munir de mes lames favorites, dans le cas où ceci pourrait lui plaire. L’utilité d’une arme discrète a trimballé partout sur soi tout de même un régal. Et j’en savais quelque chose. En ce qui concernait nos pouvoirs respectifs, même s’il paraissait bien différent, quelques conseils, par-ci par-là, pouvaient toujours être utile. Même, je ne suis certainement pas la mieux placée avec son élément. Rien ne coûte d’essayer. Néanmoins, en attendant qu’on arrive à ce stade-là, je me permets de le rassurer légèrement avant de lui faire prendre la fuite trop tôt :

On va y aller doucement aujourd’hui ne t’en fais pas. Je ne compte pas t’achever. Et puis j’imagine que certaine de tes blessures ne sont pas entièrement guérie si ? Pour ma part, je n’ai le droit de trop forcer à cause des côtes qui souffrent encore un peu, et je ne tiens pas spécialement me faire taper sur les doigts par mon compagnon et mon médecin, dis-je en riant. Est-ce que tu as des questions ? Je te laisse choisir ce qui te tente le plus en premier lieu.




©


Elle te parle en Brown

KDO
Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Zm9oyxG
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss Reiss le Dim 18 Sep - 19:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyMar 16 Aoû - 17:41






Au détour de la rivière ♪


- Oui, un bien fou, merci. C’était magnifique, je recommande si tu as en un jour l’occasion ! Mais, j’espère que tu es en forme de ton côté, parce que je ne compte pas te ménager.

Ça, je me doute bien que je n'allais pas être ménagé.. Mais n'est-ce pas le meilleur moyen pour s'améliorer ? Être directement dans l'action tout en sachant qu'on ne risque pas de se faire tuer par son adversaire ? Niveau blessure, je ne suis plus vraiment à ça près, je voudrais simplement éviter de trop forcer sur mes brûlures et je pense qu'elle peut le comprendre ; quoi que, si c'est pour recevoir un peu d'eau dessus, je ne dis pas non. L'eau froide fait toujours du bien là-dessus et les bandages sont des fois difficiles à supporter, dans tous les cas, je ne suis pas prêt de me plaindre puisque j'étais presque le plus motivé à faire les entraînements avec elle.

- Comme tu as dit ne pas être très fort en combat, on va partir sur des techniques de défense de base, puis on augmentera le niveau au fur et à mesure, on pourrait surement organiser ce genre d’entrainement plusieurs fois dans le mois, enfin si cette idée te plaît bien sûr.

J'hoche rapidement la tête, motivé à ne pas abandonner dès la première séance et rentrer chez moi en disant que finalement les combats ce n'est pas pour moi. Je risque d'en entendre parler chez moi pendant longtemps, déjà que mon père n'a pas apprécié que j'aille m'entraîner avec une "inconnue" plutôt que lui.

- Regarde dans le sac, j’ai une assez grande panoplie de lame, je vais t’aider à en maîtrisait une, ça te sera toujours utile. Et comme j’ai un faible pour les armes discrètes, c’est pratique à transporter n’importe où. Pour ton pouvoir, ne maitrisant pas le son, je ne pourrais pas vraiment te venir en aide. Mais si on travaille les nôtres ensemble, ça te permettra d’apprendre de nouvelle chose je pense.

- Pour mon pouvoir, j'ai un professeur qui m'apprend de nouvelles techniques donc j'essayerai de les mettre en application au fur et à mesure des entraînements.

D'ailleurs, la prochaine fois que je vois Corazon, je vais tenter de lui expliquer l'idée que j'ai en tête histoire d'apprendre de nouvelles choses pouvant m'être utiles en combat. Même mes dernières utilisations m'ont prouvées que le son n'est pas un faible élément, j'ai quand même besoin d'avoir une bonne maîtrise des armes pour me défendre ainsi que les personnes que j'apprécie. Je me dirige donc vers le sac indiqué plus tôt, toutes sortes d'armes sont dedans et j'en prends quelques unes en main pour les tester ; en général, elles ne sont pas très lourdes et assez petites, ça pourrait être pas mal pour en garder une sur soit plutôt que les immenses katanas qu'Edea voudrait que j'apprenne à maîtriser.

- On va y aller doucement aujourd’hui ne t’en fais pas. Je ne compte pas t’achever. Et puis j’imagine que certaine de tes blessures ne sont pas entièrement guérie si ? Pour ma part, je n’ai le droit de trop forcer à cause des côtes qui souffrent encore un peu, et je ne tiens pas spécialement me faire taper sur les doigts par mon compagnon et mon médecin. Est-ce que tu as des questions ? Je te laisse choisir ce qui te tente le plus en premier lieu.

- Les plaies et les bleus ont disparu mais c'est surtout la brûlure qui reste.. D'après les médecins, j'en ai encore pour plusieurs mois avant qu'elle ne soit totalement guérie.

Ce qui ne m'a pas vraiment plu quand j'ai appris cette nouvelle, mais puisque je ne peux pas aller plus vite que les soins que je reçois en ce moment, j'attends patiemment que les soins fassent effet. Et puis, si elle aussi redoute de se faire taper sur les doigts de ses proches, nous allons éviter de trop forcer dans un premier temps ; on pourrait apprendre un peu à se connaître, commencer avec de simples gestes, quelques enchaînements avant de commencer les vrais gros combats. De toute façon vu mon niveau et le sien, nous allons éviter de commencer tout de suite !

- Non pour l'instant tout est clair, je voulais vous remercier encore une fois d'avoir accepté de m'entraîner.

Elle n'était pas obligée et je ne voudrais pas prendre sur son temps de travail ou de vie privée, bon finalement je me décide à prendre un modèle d'armes qui me plait autant physiquement que manuellement ; elles sont l'air assez simple à maîtriser et sympa au premier coup d’œil. Je lui montre donc les armes que je voudrais bien apprendre à maîtriser et décide d'entamer la conversation pour apprendre à la connaître un peu, vu qu'on va passer le plus clair de notre ensemble ; pourquoi pas ?

- Ça fait longtemps que vous vous battez avec ces armes ? Et votre élément ? Vous avez l'air de pouvoir faire beaucoup de choses avec, c'est impressionnant !

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyMar 23 Aoû - 18:32

Première leçon !

I
l faut pas mal de temps, d’entraînement avant d’arriver à faire quoique de convenable. Et ce n’est pas une chose qu’il maîtrisera en une journée. Le temps, on en a revendre et c’est précisément ce que nous allions utiliser pour qu’il sache se défendre correctement. Le mettre K.O en une fraction de seconde ne changerait absolument rien. Si ce n’est le dégoûter à vie et lui hotter toute idée de savoir se défendre un minimum. Je ne compte pas être horrible au point de lui briser les jambes à coup-de-poing, mais il n’est pas non plus question que j’accours à sa moindre égratignure. S’endurcir n’était pas une option. Et puis, nous sommes encore tous les deux dans des états quelque peu limite. Même s’il semble déjà bien remis sur pied de ce que j’en comprends. Ce serait dommage de rouvrir des blessures aussitôt. Et je ne tiens pas à me faire taper sur les doigts par ses parents. Voir encore moins par mon compagnon.

Je fais craquer mes muscles doucement, histoire de faire bouger un peu mes articulations convenablement, avant de prendre les armes qu’il a choisies pour les examiner. C’est un choix intéressant. J’ai une certaine collection, même si celle-ci se limite à quelque chose de discret et petit au niveau des lames, j’avais un doute sur le fait qu’il n’y trouve pas forcément son bonheur. Car au fond, il pouvait très bien être porté sur les armes plus lourdes, plus grandes, faisant ainsi plus de dégâts, mais aussi plus lents pour certaine. Ce qui était compréhensible, chacun avait ses propres goûts en fin de compte. Mais il ne semblait pas pour autant déçu. Peut-être qu’il avait vraiment trouvé son bonheur avec si peu. Je prends le temps de répondre à ces questions, marchant un peu dans la zone avec plus d’espaces :

Pour mes armes, je dirais quasiment depuis la première fois où j’ai su en tenir une entre les mains. J’ai plus ou moins toujours eu un faible pour ce genre-là. La possibilité de les cacher n’importe où et de les sortir en un rien de temps en cas de besoin. Le poids n’est pas un problème comparait à quelque chose de plus grand comme une faux, une épée. Je trouve les mouvements plus rapides, plus fluides. Au final, c’est surtout parce que je me sens bien plus à l’aise avec celle-là.  

Donné moi une épée je saurais m’en sortir quand même, mais ce n’est pas fait pour moi. Et au vu des nombreuses choses que j’ai faites au cours de ma vie, cela paraît bien plus logique, je termine avec ce genre entre les mains. On ne peut pas nier qu’une faux n’aide vraiment à passer inaperçu. Et ce serait d’autant plus stupide pour les phases d’infiltrations.

Ça fait maintenant une dizaine d’années que j’ai mon pouvoir. Alors oui mes possibilités sont bien plus larges. Et puis, j’ai eu l’occasion de passer pas mal de temps près de mon élément, ce qui aide beaucoup et force à s’améliorer.

Une chance que j’ai laissé passer sous aucun prétexte. Même si ce n’était pas les raisons primaires, j’avoue en avoir bien profité pour contrôler mon pouvoir convenablement. Après tout, cela aurait était bien stupide ne pas sauter sur l’occasion durant sept années en mer. Et ça m’a bien sauvé la vie plus d’une fois. Plus le temps passe et plus je m’améliore. Maitrisant déjà quelques techniques à la perfection. Que demander de plus pour l’instant ?

Oh, j’y pense ! M’exclamais-je subitement, tu peux me tutoyer, pas la peine d’être aussi formelle. Cela me vieillit plus qu’autre chose. C’est vraiment déprimant.

Petit sourire en coin pour ravaler ma frustration, mais néanmoins vraie. Je viens d’atteindre le capte des trente ans, et je ne m’y fais toujours pas. Pourtant, ce n’est qu’un simple chiffre et ça n’y change pas grand-chose pour le moment. Mise à part le fait de me rappeler de jour en jour que je m’approche doucement d’un âge où toute tentative quelconque de faire un enfant sera plus que vaine. En plus de me coller l’étiquette « non mariée » sur le front, c’est vraiment déroutant. Chassant ces points sans importance au plus loin pour aujourd’hui, je reviens sur ce qui se passe actuellement. Expliquant le fonctionnement de ces deux lames.

Bon, commençons. Ceci, est un coup poing américain muni d’une lame, d’accord ? Une arme utilisée pour la défense au corps-à-corps. Lorsque tu frappes, la surface de contact étant plus petite, la force est plus concentrée, l'impact plus efficace. Bien sûr, il faut savoir où est comment. À savoir que ça peut aussi être mortel. Si tu l’utilises pour sauver ta peau, tu vises les points fragiles pour déstabiliser sans pour autant tué. Les genoux, le ventre, les épaules, le bas du dos à la limite etc. Dans le cas contraire, tu vises automatiquement la tête ou l’emplacement du cœur. Mais j’espère que tu n’auras pas à en arriver là. Je soupire deux secondes le temps d’une pause puis reprends : Le Shuriken, je pense que tu en connais plus ou moins la base, il est assez apprécié. Peu utilisée en combat direct. Mais en distance, afin de distraire l’adversaire ou dans des embuscades où la rapidité d’attaque est essentielle. Tu peux la tremper dans du poison ce qui peut être, au final, très utile.

De quoi se sortir assez rapidement d’une mauvaise situation. Si ce n’est en créer une aussi aisément. Je laisse les shuriken de côté pour garder la première arme. Nous y allons étape par étape. Plaçant celle-ci dans sa main, il est temps de passer la pratique.

Bien, regarde, quand tu te sers du coup-de-poing, tu le prends toujours dans ce sens-là. La lame allant vers l’extérieur et non l’intérieur. Une question de sécurité pour toi. Mais aussi parce que c’est cette zone qui va faire mal. Ensuite, si tu te retrouves dans un combat, ne cherchent pas trente-six façons pour te battre, prend la posture de base, celle de box. Les mains devant ton visage. On va en faire une simulation. Tu me touches là où je te dis.

Face à lui, je prends la même position, réduisant la distance pour qu’il puisse m’atteindre sans problème. En premier, je lui demande de mimer des coups comme dans un combat normal, les rendant gentiment. Tournant ainsi une trentaine de secondes pour qu’il prenne le rythme avant de laisser volontairement une ouverture après qu’il ait bloqué l’une de mes tentatives de l’atteindre. Un bras tendu sur le côté, paraît par le sien, tandis que l’autre reste encore en garde devant le visage.

Quelque chose qui peut être pratique dans ce genre de situation. Maintenant que tu peux m’atteindre, avec ton poing gauche, tu donnes un coup dans l’épaule, et tu enchaînes directement en donnant un coup de pied dans le genou. Généralement, ton ennemi baissera un peu sa garde sous la douleur, à moins qu'un Hulk soit en face de toi, où un homme en armure, mais là, ses autres choses et on ye sont pas encore. Enchaîne-moi déjà ce mouvement cinq fois d’affiler. C’est un coup à prendre et il doit être rapide.




©


Elle te parle en Brown

KDO
Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Zm9oyxG
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss Reiss le Dim 18 Sep - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyVen 26 Aoû - 20:59






Au détour de la rivière ♪


- Pour mes armes, je dirais quasiment depuis la première fois où j’ai su en tenir une entre les mains. J’ai plus ou moins toujours eu un faible pour ce genre-là. La possibilité de les cacher n’importe où et de les sortir en un rien de temps en cas de besoin. Le poids n’est pas un problème comparait à quelque chose de plus grand comme une faux, une épée. Je trouve les mouvements plus rapides, plus fluides. Au final, c’est surtout parce que je me sens bien plus à l’aise avec celle-là.

Ouah c'est vraiment impressionnant ! Du peu que j'ai vu au centre commercial, elle savait déjà s'en sortir avec presque rien alors je n'imagine pas à quel point elle doit être redoutable avec ce genre d'arme en mains. Et les dizaines d'années avec son pouvoir doit vraiment être un avantage en plus ; tout ce que j'espère, c'est pouvoir m'en sortir comme elle un jour. Je ne sais pas encore ce que je pourrais faire avec mon élément mais le peu que je maîtrise déjà est quand même intéressant ; en plus, si je continue de m'entraîner chaque jours avec Corazon, ça ne pourrait qu'aller mieux.

Puis, sortie de nul part, c'est une demande surprenante qui vient se glisser dans la conversation quant au fait qu'elle préfère que je la tutoie expliquant au passage la frustration que le "vous" lui apporte. Très bien, je n'ai pas envie de me mettre à dos mon Maître simplement pour une formule de politesse, si ça ne la dérange pas d'être tutoyée je veux bien faire cet effort qui ne demande pas grand chose. Cette question désormais réglée, nous pouvons entrer dans le vif du sujet.

- Bon, commençons. Ceci, est un coup poing américain muni d’une lame, d’accord ? Une arme utilisée pour la défense au corps-à-corps. Lorsque tu frappes, la surface de contact étant plus petite, la force est plus concentrée, l'impact plus efficace. Bien sûr, il faut savoir où est comment. À savoir que ça peut aussi être mortel. Si tu l’utilises pour sauver ta peau, tu vises les points fragiles pour déstabiliser sans pour autant tué. Les genoux, le ventre, les épaules, le bas du dos à la limite etc. Dans le cas contraire, tu vises automatiquement la tête ou l’emplacement du cœur. Mais j’espère que tu n’auras pas à en arriver là.

J'espère aussi. Déjà qu'ôter une vie n'est pas ce que je préfère, ce n'est pas pour m'amuser à le faire avec cette lame, mais si ça me permet de me sauver d'un combat, je ne peux qu'accepter cette arme.

- Le Shuriken, je pense que tu en connais plus ou moins la base, il est assez apprécié. Peu utilisée en combat direct. Mais en distance, afin de distraire l’adversaire ou dans des embuscades où la rapidité d’attaque est essentielle. Tu peux la tremper dans du poison ce qui peut être, au final, très utile.

Pas mal ouais, c'est surtout pour distraire l'adversaire si je comprends bien ? Je pense que c'est l'arme qui me correspondrait le mieux, occuper l'adversaire à autre chose me permettant ainsi de fuir ou de laisser faire les professionnels. Je m'empare de l'arme pour constater qu'elle est plutôt légère et mon doigt vient toucher avec curiosité le côté tranchant de la chose ; même si elle ne m'a pas entaillé, je remarque que c'est plutôt tranchant... C'en est presque inquiétant.

- Bien, regarde, quand tu te sers du coup-de-poing, tu le prends toujours dans ce sens-là. La lame allant vers l’extérieur et non l’intérieur. Une question de sécurité pour toi. Mais aussi parce que c’est cette zone qui va faire mal. Ensuite, si tu te retrouves dans un combat, ne cherchent pas trente-six façons pour te battre, prend la posture de base, celle de box. Les mains devant ton visage. On va en faire une simulation. Tu me touches là où je te dis.

Je suis moins sûr de cet entraînement d'un coup.. Enfin, c'est quand même une arme tranchante et je m'en voudrais de la blesser dans le cadre d'un entraînement ; pourtant maintenant que je suis là, je ne peux plus faire marche arrière. Les mains placés devant le visage comme elle m'a conseillé, je fais exactement ce qu'elle me dit le temps de m'habituer à un bon rythme ; j'arrive finalement à plutôt bien m'en sortir après avoir bloqué un de ses coups pour profiter d'une ouverture laissée par Laelyss qui pare finalement mon coup suivant à l'aise de son bras.

- Quelque chose qui peut être pratique dans ce genre de situation. Maintenant que tu peux m’atteindre, avec ton poing gauche, tu donnes un coup dans l’épaule, et tu enchaînes directement en donnant un coup de pied dans le genou. Généralement, ton ennemi baissera un peu sa garde sous la douleur, à moins qu'un Hulk soit en face de toi, où un homme en armure, mais là, ses autres choses et on ye sont pas encore. Enchaîne-moi déjà ce mouvement cinq fois d’affiler. C’est un coup à prendre et il doit être rapide.

J'hoche la tête et suis les instructions données par Laelyss, ainsi je donne de faux coups à l'épaule pour enchaîner directement avec un coup de pied dans le genou ; ma première tentative est tellement lente qu'elle aurait pu parer le coup sans problème, il me faut le temps de comprendre comment faire. Puis je recommence une deuxième fois, légèrement plus rapide que la première, ce n'est pas autant fluide que le voudrait mon Maître d'arme. Je réagis quand même plus vite les fois suivantes et c'est seulement à la dernière que j'arrive plus au moins à trouver un bon rythme sans pour autant que ce ne soit parfait. C'est déjà ça.

Une fois que je comprends bien le mouvement, l'idée de faire un combat afin d'apprendre des techniques d'attaques et de défense est exposée et c'est sûrement mieux pour apprendre à maîtriser ces lames. Au fond, c'est surtout mes mouvements qui seront importants pour la suite donc si je ne sais pas me battre ou me défendre, ces lames ne me servent à rien ; je pose d'ailleurs celle que j'avais en main histoire de ne pas la blesser et me met en position, les mains devant mon visage. Je sais que les coups mortels sont à éviter mais je pense que je risque de m'en prendre quelques uns au passage puisque je sais à peine me défendre ; je ferais comme avec Edéa ou mon père... Je reculerai pour éviter de me prendre des coups et voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyMer 7 Sep - 18:29

Inspirée/basée de ça:
 

Première leçon !

R
apidité. Tous se jouent sur la rapidité. Une seconde d’inattention, un mouvement trop lent et l’ennemi en profitent pour l’utiliser contre nous. Tout comme nous l’utilisons contre lui. C’est à celui qui sera le plus rapide. Ou le plus fourbe selon les circonstances. La vie en dépend malheureusement. Lais pour l’heure qu’il comprenne déjà le mouvement est déjà un bon début. Et j’ai la chance de voir qu’il apprend plutôt vite. Les premiers essayent sont assez hésitant et loin d’être fluide. Mais cela s’améliore au fur et à mesure. À force d’entrainement il aura l’enchaînement en mémoire. Pouvant ainsi s’en servir comme bon lui semble. Je souris fièrement, ravie de voir que j’ai en face de moi un jeune garçon qui apprend relativement vite. J’étais peut-être professeurs dans une autre vie. Enfin. Ceci demandant tout de même un peu de temps avant que ce ne soit parfait, nous pouvons passer à autre chose. Il est encore trop tôt selon moi pour se lancer dans un vrai combat et ce ne serait pas bon de forcer pour se servir de nos pouvoirs. Les blessures restent encore trop fraîches. D’ici à ce que ce soit possible, contentons-nous pour l’instant de rester sur la défense, les prises et autres. Ne perdant pas de temps, on commence une fois que celui-ci est en place.

On va voir une prise. Tu restes dans ta position de combat, je vais te montrer, tu bouges seulement quand je te le dis et tu te laisses faire. Tu risques peut-être qu’avoir un peu mal, t’es prévenue.

Autant qu’il imagine plus ou moins que ça ne sera pas forcément une partie de plaisir. Et comme dit, je n’allais pas être toute douce avec lui parce que nous étions encore un peu blessées. Face à un vrai adversaire, il ne prendra pas des gants. Même si je compte faire attention pour ne pas lui briser un bras, il sentira simplement les effets que cela procure. En position, moi aussi, je lui fais signe d’avancer vers moi. Le mouvement risquant d’être rapide, il allait bien avoir du mal à comprendre du premier coup. Son poing m’arrivant dessus, je le dérive de ma main droite, repoussant de l’autre dans le sens inverse son visage avant de lui replier le bras toujours bloqué devant lui, fermement dans le dos. L’obligeant ensuite à se retourner, une main posée sur la gorge pour le maîtriser en plus du reste. La pression est légère bien évidemment, mais suffisant pour qu’il reste sagement en place.

Si tu sais être rapide, tu es le premier à toucher l’autre sans soucis. Ton ennemi aura beau se débattre, il n’a pas assez d’équilibre pour riposter, ni le bras assez long pour se servir de celui qui est valide. C’est toi qui mènes la danse, et il suffit d’une pression exercée dans le dos pour qu’il se tienne tranquille.  

J’en donne une petite pour appuyer mes propos. Remontant son bras qu’il ne pouvait bougeait. Ce n’est pas ce qu’il y a des plus agréables et je pourrais le lâcher, mais je ne le fais pas encore. Préférant le garder ainsi encore peu et le forcer à marcher pour qu’il comprenne. Non pas que j’ai des penchants sadiques est autre, mais le vécu est toujours mieux pour l’expérience.

Ce n’est pas quelque chose qu’il est facile de faire sur tout le monde. Si tu te retrouves face à quelqu’un qui fait deux fois, ta taille et ton poids, ce genre de choses n’est pas utilisable. Il te renversera sans aucun problème. Mais, utilisé le poids de l’autre ce n’est pas dans la leçon d’aujourd’hui.

Je finis par le relâcher doucement, le laissant à nouveau retrouvé pleinement la sensation de ses muscles. Tandis que je vais au niveau de mon sac pour boire une gorgée d’eau. Un coup d’œil sur le chien qui s’amuse gaiment dans la rivière m’assure qu’il n’en a pas profité pour poursuivre le premier lapin qui aurait eu le malheur de passer par-là. On pourra surement se permettre une pause bien méritée une fois qu’il aura fait cette prise au moins une fois. Le but n’était tout de même pas de se tuer à la tâche. Revenant auprès de Nashoba, de nouveau en position, il est temps pour celui-ci de passer à la pratique.

En premier, quand ton adversaire est face à toi, et qu’il s’apprête à te donner un coup, tu le dérives en le bloquant du bras opposé vers l’extérieur.

À ces mots, je m’élance la première, imitant un coup-de-poing au ralenti pour qu’il s’exécute.

Bien, puis, de ta main valide elle te permettra de déstabiliser en donnant un coup du plat de celle-ci sur le visage. En même temps, moins tu perds de temps mieux sait, de l’autre, tu agrippes le poignet et le plie pour le ramener dans le dos.

Je reste sagement plantée là, à attendre. Ça ne doit pas être facile quand on n’a pas l’habitude. Bien pour cela que le tout est fait de manière assez lente. Peut-être qu’il hésite, peut-être peur de me faire mal ? Quoi que j’en aie déjà vu de toutes les couleurs et il en faut tout de même pas mal pour me mettre à bout. Il n’y a rien à craindre avec si peu. Alors je l’encourage à se lancer. Une fois le pas sauté, il se rendra bien compte ce n’était pas aussi dramatique. Ce qui d’ailleurs ne tarde pas à venir. Et malgré quelque maladresse, je finis bien prise au piège entre ses mains.

Ce n’est mal pas pour une première ! Allez, recommence-moi ça une seconde fois, un peu plus vite. Puis on fera une pause.




©


Elle te parle en Brown

KDO
Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Zm9oyxG
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss Reiss le Dim 18 Sep - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptySam 10 Sep - 15:16






Au détour de la rivière ♪


- On va voir une prise. Tu restes dans ta position de combat, je vais te montrer, tu bouges seulement quand je te le dis et tu te laisses faire. Tu risques peut-être qu’avoir un peu mal, t’es prévenue.

Ça va, je suis solide. Même si je n'en ai pas l'air avec mon bras en bandage et le peu de muscle présent, je sais quand même encaisser les coups sans pleurer dans les jupons de ma mère pour demander les soins et un bisou magique ; j'ai passé l'âge maintenant. J'avance lorsqu'elle me demande de le faire et fais un mouvement du poing qu'elle bloque à l'aide sa main droite, tandis que sa main gauche vient vers mon visage lui permettant de bloquer mon poing dans le dos m'obligeant à me retourner ; le carnage s'arrête au moment où une pression est exercée sur la gorge.

- Si tu sais être rapide, tu es le premier à toucher l’autre sans soucis. Ton ennemi aura beau se débattre, il n’a pas assez d’équilibre pour riposter, ni le bras assez long pour se servir de celui qui est valide. C’est toi qui mènes la danse, et il suffit d’une pression exercée dans le dos pour qu’il se tienne tranquille.  

Moi qui pensais que le carnage était terminé, voilà que mon bras est relevé sans douceur pour me montrer la douleur que peut ressentir l'ennemi ; et encore ! Je sais qu'elle est en train de retenir ses coups parce que c'est moi, je n'ose pas imaginer ce que ça donne dans un vrai combat. C'est vraiment une femme redoutable, et je doute pouvoir atteindre son niveau un jour... Mais il faut essayer.

- Ce n’est pas quelque chose qu’il est facile de faire sur tout le monde. Si tu te retrouves face à quelqu’un qui fait deux fois, ta taille et ton poids, ce genre de choses n’est pas utilisable. Il te renversera sans aucun problème. Mais, utilisé le poids de l’autre ce n’est pas dans la leçon d’aujourd’hui.

- Je tâcherai de m'en souvenir...

Finissant par être relâché afin de retrouver pleinement les mouvements de mon bras, je fais un petit mouvement d'épaule pendant que la rouquine en profite pour boire un coup d'eau. Je suis son regard en direction du chien qui s'amuse dans la rivière, me laissant penser que j'aurais dû ramener le mien pour qu'il puisse s'amuser lui aussi ; il est très joueur puisqu'il est encore jeune et il adore se faire de nouveaux amis. Est-ce le cas de celui-ci ? En tout cas, il n'a pas l'air méchant. Laelyss revient auprès de moi pour continuer les entraînements, en position de combat, prête à continuer ; je suis fin prêt moi aussi.

-  En premier, quand ton adversaire est face à toi, et qu’il s’apprête à te donner un coup, tu le dérives en le bloquant du bras opposé vers l’extérieur.

Je la vois porter un coup au ralenti et je tente de reproduire le mouvement qu'elle a fait tout à l'heure. J'écoute attentivement la suite des explications, exécutant de manière lente ; j'hésite quand même quelques instants mais les encouragements me motivent à continuer sur la lancée. Je ne peux pas laisser tomber ce que j'ai commencé ! Au final, ce n'est pas si dramatique que ça en l'air et j'arrive à la bloquer comme elle me le demande au bout d'un moment ; je n'exerce aucune pression la relâchant aussitôt pour écouter la suite des exerces.

- Ce n’est mal pas pour une première ! Allez, recommence-moi ça une seconde fois, un peu plus vite. Puis on fera une pause.

J'hoche la tête. Je recommence aussitôt le même enchaînement de manière plus rapide, quelques petits fautes de ma part qui me laissent penser que ça aurait pu m'être fatal durant un vrai combat mais il est vrai que je suis plutôt rassuré que ce ne soit qu'un simplement entraînement et que la femme en face de moi n'est pas réellement mon ennemi ; je réussis quand même l'opération avec un petit sourire fier sur mon visage. Ce n'est peut-être pas grand chose mais je suis sûr que c'est le début d'une grande aventure que je viens de commencer ; je la relâche donc pour qu'elle récupérer son bras et lui offre un sourire.

L'heure de la pause est donc arrivée, je me dirige vers mon sac dans lequel se trouve mon tupperware avec plusieurs morceaux de brownies à l'intérieur... J'espère qu'elle va bien les aimer. Je replace mon sac sur l'épaule, la boîte dans les mains que je tends vers elle une fois arrivé à sa hauteur ; je ne pense pas avoir atteint le niveau des grands pâtissiers mais j'ai un niveau potable qui permet de ne pas intoxiquer les personnes qui mangent ma cuisine.

- Tiens, c'est pour toi. Je les ai fait ce matin, j'espère que tu aimes les brownies !

Bon j'avoue... Ça me fait un peu bizarre de la tutoyer et plusieurs fois j'ai hésité à dire "vous" mais c'est une habitude à prendre ; je lui laisse donc le soin d'ouvrir la boîte pour en goûter un si elle en veut maintenant. Je m'assois au sol pour en sortir une bouteille de mon sac dont je bois la moitié d'une traite, au final on a peut-être fait plus de choses que je ne le pensais ! Je continue de regarder le chien, de belles couleurs qui appartiennent à des rottweiler mais je crois reconnaître des airs de berger allemand ; les bâtards sont en général plus gentils que les purs races... Enfin c'est ce que j'ai toujours entendu ! L'éducation joue beaucoup.

- Comment il s'appelle ? Dis-je en montrant le chien d'un signe du menton. Il a l'air de bien aimer l'eau en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyJeu 15 Sep - 21:35

Première leçon !

E
t on recommence une nouvelle fois.
Je vois bien qu’il galère plus avec cet exercice que le précédent. Mais que serait un entraînement si on n'augmentez pas le niveau ? Petit à petit ben évidemment. Déjà que je n’ai pas non plus l’étoffe d’un grand professeur qui sait tout sur le bout des doigts. Et qu’il nous faut se baser sur ce que je sais et mes propres techniques, je ne risque pas de lui demander de faire quelques choses d’improbable en si peu de temps. Ce serait surhumain et certainement pas très politiquement correct. Mais quand même, il a suffisamment de volonté et de motivation pour ne pas abandonner. De quoi me surprendre pour me donner envie de continuer avec lui. Et ce malgré que les mouvements soient assez bancals, il retient assez vite ces erreurs pour ne pas les recommencer une seconde fois. Fort heureusement d’ailleurs, car si je n’étais pas là pour lui venir en aide, mais pour le tuer, j’en aurais fait qu’une bouchée en moins de deux.

Je finis par le féliciter une fois qu’il a réussi. Rassurant sur le fait que cela viendra au fur et à mesure comme le reste. J’en ai bavé moi aussi pour avoir la possibilité de me défendre et riposter comme il faut. Et je n’avais malheureusement pas l’opportunité d’avoir quelqu’un avec moi pour m’aider à apprendre. Quoi qu’il y eût bien les compagnons d’armes, mais, tenté de me tuer à plusieurs reprises – sans que ce ne soit une simulation, les épées et les blessures étaient bien réelles – pour m’endurcir n’est peut-être pas la meilleure pratique qui soit. Ce qui a tout de même porté ces fruits, certes, je ne pourrais pas le nier, mais je n’aurais pas dit non à une méthode plus douce. Enfin, laissant ça le plus loin qui soit, voilà que profité d’une pause bien méritée après cette première séance n’est pas de refus. Je prends une petite place dans l’herbe à deux pas de la rivière, profitant du soleil et de souffler deux secondes. Attrapant d’une main la boîte remplie de brownie qu’il me tend. Au simple regard, cela me donne déjà envie, me prenant presque par les sentiments en sortant l’un des gâteaux que j’adore. Et on sait que ce n’est pas simple de satisfaire le palais d’une personne qui passe son temps derrière les fourneaux.

Je ne perds pas de temps pour l’ouvrir et croquer dans le plus gros que j’aperçois. J’avoue avoir un creux dans l’estomac depuis un petit moment. Et au final, je ne me retrouve pas déçu du goût. Bien au contraire. Au point qu’il me faut d’abord terminer ma deuxième bouchée avant d’avoir la possibilité lui répondre correctement :

Il s’appelle Twister. À vrai dire, il aime l’eau tant que je ne le prends pas en traitre pour lui faire prendre un bain. À ce moment-là, il la fuit comme la peste.

Et moi avec par la même occasion. Mais c’est qu’il ne me laisse pas vraiment le choix. Pourtant, cette boule de poils pourrait jouer dedans des heures durant sans aucun souci. Mais dès que je l’appelle pour passer sous la douche, ce n’est plus du tout, la même chose. Alors forcément, il me faut tricher, n’ayant pas de chance d’être tombée sur une maîtresse qui maitrise l’eau. Mais j’ai fini par abandonner cette année. Laissant cette corvée à Big. Au final, avec les talents d’un loup en sa possession, il n’a d’autres choix que de s’exécuter sans broncher. Tandis que moi, je peux me prélasser paisiblement sur un transat à observer la scène. Que demander mieux ? Je finis mon morceau de gâteau en glissant entre deux bouchées « Ils sont bons. Bravo ! » Qui sait, je penserais peut-être à l’embaucher durant les vacances si je suis en manque de personnel. Au moins, je sais qu’il s’en sort avec les brownies. Cessant de finalement de faire ma petite affamée du jour, en laissant les autres morceaux avant de les dévorer. Je m’attarde un moment sur le visage de Nashoba. D’abord parce qu’il a une miette sur le coin de la joue et dont je le préviens en riant légèrement. Puis en fin de compte, ils finissent par me dire vaguement quelque chose. Cette étrange sensation de les avoirs déjà vue sur une personne plus âgée.

Tu me rappelles quelqu’un. Mais…

Mais je n’arrive pas à mettre son nom dessus ni de m’en souvenir entièrement. Il me semble que cela remonte à loin. Je l’ai sur le bout de la langue pourtant. Réfléchi, Lae, réfléchis ! Ce n’est pas n’importe qui. Loin d’un simple habitant lambda. Alors, je me creuse les méninges, étant quasiment sûr d’avoir raison. Son visage était dans un livre que j’ai parcouru il y a quelques mois. Et faut dire que j’en lis tellement qu’il est facile de s’en mêler les pinceaux. Néanmoins, la réponse me frappe de pleins fouets après plusieurs secondes interminables de recherches. Et j’en reste d’abord bouche bée. Pesant le pour et le contre, ainsi que le nombre de chances que ce soit possible. Avouons-le, les probabilités sont tout de même assez minces. En particulier dans ce cas-là.

Tu as une certaine ressemblance avec le fondateur des Elementis. Non pas que je l’ai connu, mais, j’adore l’histoire et… Ton visage se rapproche beaucoup de son portrait qu’il y a dans les livres. C’est fascinant. Enfin, de mon point de vue en tout cas. Je ne dis pas ça pour t’effrayer bien sûr.

Il ne manquerait plus que ça après avoir essayé de le tuer, tient. De mon point de vue, ce serait aussi merveilleux que si j’avais été la première à découvrir le squelette de Toutankhamon ainsi que tous les secrets et trésors qu’il renferme. Cependant, ça ne semble pas le perturbé plus que ça… Ce qui m’intrigue davantage.

Mais… Tu le savais déjà n’est-ce pas ? Tu n’as pas eu l’air si surpris quand je l’ai évoqué.




©


Elle te parle en Brown

KDO
Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Zm9oyxG
bitch:
 


Dernière édition par Laelyss Reiss le Dim 18 Sep - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyDim 18 Sep - 16:06






Au détour de la rivière ♪


Akamaru aussi aime bien l'eau mais pas autant que ce chien là s'appelant Twister si j'en crois ce qu'est en train de me dire sa maîtresse, par contre, nos deux chiens n'ont pas l'air d'aimer l'eau quand il s'agit de leur faire prendre un bain. Bizarrement, là ça devient la guerre ; manque de chance pour le chien de Laelyss, sa maîtresse maîtrise l'élément en question et je pense que c'est souvent la rouquine qui gagne le match entre les deux. Au bout d'un certain moment, le poids sur mes épaules disparaît lorsqu'elle m'annonce que mes brownies sont bons ; je suis bien content de les avoir réussit !

J'en prends un à mon tour pour les goûter et sans vouloir me vanter, c'est vrai qu'ils sont plutôt réussis ; une nouvelle recette que j'ai voulu tester cette fois-ci et qui est bien meilleure que la précédente. Je m'entraînerai à les refaire mais si c'est une pâtissière en personne qui me dit qu'ils sont bons, c'est que je ne dois pas trop m'en faire ! J'essuie du coin de la manche la miette sur le côté de la bouche que Laelyss m'indique pendant qu'elle m'observe un petit instant... Mmh, est-ce que j'ai une autre miette dans plein milieu du visage ?

- Tu me rappelles quelqu’un. Mais…

Mais impossible de se rappeler qui ? Peut-être un adolescent qu'elle a vu à la pâtisserie ? Un ami de Lycée ? Je ne pense pas trop pouvoir l'aider si elle ne me donne pas plus d'indices. Je la laisse donc réfléchir et chercher dans ses souvenirs pour essayer de me dire à qui je ressemble tellement, je préfère ne rien dire pour ne pas la déranger dans ses réflexions et attends patiemment qu'un éclair lui traverse l'esprit pour pouvoir mettre un nom.

- Tu as une certaine ressemblance avec le fondateur des Elementis. Non pas que je l’ai connu, mais, j’adore l’histoire et… Ton visage se rapproche beaucoup de son portrait qu’il y a dans les livres. C’est fascinant. Enfin, de mon point de vue en tout cas. Je ne dis pas ça pour t’effrayer bien sûr.

Ah...
Je baisse légèrement les yeux avant de tenter de faire un petit sourire sans savoir réellement quoi répondre ; ce n'est pas la première fois qu'on me fait cette réflexion et j'avais presque espéré ressemble à un oncle en plus jeune ou un ami de classe qui n'aurait pas vieillit. Mais non, mon passé ne cesse de me rattraper, qu'importe les circonstances et qu'importe avec qui.

- Mais… Tu le savais déjà n’est-ce pas ? Tu n’as pas eu l’air si surpris quand je l’ai évoqué.

Je souris une nouvelle fois, oui je n'ai pas eu l'air surprit, presque déçu même je pense ? J'ai dû mal à cacher mes émotions, père me le reproche souvent quand il me dit quelque chose qui me vexe mais je pense qu'on ne peut plus trop changer mes réactions à 21 ans hein ? Je suis comme je suis maintenant et tout le monde a des sujets casse-gueule qui nous fait avoir une réaction sincère et réelle ; la mienne est lorsqu'on évoque mes origines.

- Oui je le sais déjà, tu n'es pas la première à me le dire. Et loin d'être la dernière je pense ! Enfin, il y a une raison toute bête pour expliquer cette ressemblance... Je suis son descendant et j'ai hérité de ses traits physiques, heureusement j'ai évité son caractère !

Encore heureux... Après, je ne l'ai jamais connu et j'ai simplement lu des écrits, écouter les histoires de famille et les rumeurs mais la plupart du temps on le décrit comme un homme froid et cruel ; pas étonnant que son élément était les Ténèbres. Si il y a une chose qui est unique, c'est bien mon caractère qui n'a nullement été influencé par Eisuke ou autre récit historique ; peut-être que mon père aurait préféré avoir un fils aussi cruel que son ascendant ? Manque de pot, en plus d'avoir eu un petit élément, j'ai également un caractère opposé à celui du Fondateur.

- Tu sais, je suis assez calé sur l'histoire du Fondateur et j'ai même quelques objets qui lui ont appartenu... Si tu aimes vraiment l'Histoire, je peux toujours te les rapporter ou bien les livres que j'ai chez moi. Ils ne sont pas très connus du grand public et sont rédigés dans la langue des anciens, j'espère que tu la connais un peu !

Je pourrais un peu l'aider... Un peu. Parce que ça fait très longtemps que je n'ai pas étudié cette langue et il faut que j'arrive à me remettre dans le bain pour ça. Après, peut-être qu'elle est passionnée par l'Histoire du monde ou d'un pays en particulier et pas forcément de Quederla ; mais je préfère demander au cas où ces connaissances l'intéresseraient. Je sais que je n'ai pas trop le droit de prêter les affaires de la famille à n'importe qui mais ce n'est pas n'importe qui et je pense que le Savoir est une chose que l'on devrait partager et non garder jalousement enfermé dans le grenier dans des boîtes en carton.

- Toi t'en penses quoi de la guerre, des Fondateurs, de la magie... Enfin de tout ce qui fait la réputation de cette ville ?

Revenir en haut Aller en bas
Laelyss Hamilton

Laelyss HamiltonMessages : 990
Date d'inscription : 23/11/2014


Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] EmptyLun 19 Sep - 0:08

~

I
l n’était pas surpris. Soit. Au fond, je ne suis peut-être pas la première à lui dire qu’il lui ressemble. Et je ne suis pas la seule à aimer mettre mon nez dans les histoires de la famille Elementis. Donc ce ne serait pas tant surprenant. Cependant, il semblerait qu’il y ait quelque chose en plus. Et ça, ce sont les traits de son visage qui le trahissent. Quoiqu'il ne cherche pas spécialement à le nier non plus. Prenant un autre morceau de brownie, j’écoute attentivement la réponse. J’allais croquer dedans quand je m’arrête en plein élan suite à la révélation. Restant ainsi bêtement, bouche à moitié ouverte et les yeux écarquillés devant sa personne. Sérieusement ? J’ai beau chercher au fin fond de son regard la moindre trace d’une farce, il n’y en a pas. Et je ne sais absolument pas comment réagir autrement.

D’abord, reprendre un peu de tenue. On ferme la bouche pour ne pas gober des mouches et ensuite, on cesse d’afficher ce petit air idiot sur la figure. Maintenant, on peut commencer à réfléchir convenablement. Au fond, il est vrai qu’être un descend direct du fondeur est plus logique en ce qui concerne la ressemblance qu’une simple coïncidence sortant de nulle part. Mais c’est bien la dernière chose que j’aurais cru un jour possible. Si on m’avait dit que je vivrais assez longtemps pour voir ça, je ne l’aurais très certainement pas cru. Et maintenant ? Est-ce que je suis censé me comporter de manière différente parce qu’il a une place tout de même importante dans ce monde ? Aucune idée. Est-ce que je me serais simplement comporté normalement s’il me l’avait dit dès le début, est-ce que je l’aurais tout de même entraîné ? Bonne question. En fait, étant la première fois que je rencontre un descendant, je ne sais pas s’il faut lui accorder une attention plus particulière. Faut-il employer le « vous », courber l’échine et attendre son bon vouloir pour lui parler ? Ce n’est qu’un enfant… Enfin, il est clair qu’il n’a plus 16 ans. Mais il n’en a pas trente non plus. Ceci ne serait surement pas idéal dans un tel contexte et il ne semble pas non plus en demander tant. Il reste simple malgré tout.

Et sa proposition de pouvoir étudier des objets aussi anciens ne peut que m’enjouer. Si je le pouvais, je parcourais le monde une seconde fois à la recherche de trésor aussi précieux et vieux que le temps. Je sais que cela ne finira jamais dans ma boutique. Et au fond ce n’est même pas pour tenter de lui soutirait quoi que ce soit. Ce n’est qu’est le plaisir d’en apprendre davantage. Je ne dirais jamais à ça.

Proposer si gentiment, je ne peux qu’accepter. Cela me ferait vraiment plaisir d’en apprendre plus et autrement que par le biais de la bibliothèque.

C’est bien beau de pouvoir s’instruire de base là-bas. Mais il faut reconnaitre que nous n’avons pas droit à tous détails. Soit parce qu’ils sont littéralement inexistants comme de par hasard. Ou bien simplement que cette partie est interdite. Faut dire que cette vieille dame qui garde cette zone-là marche en fonction de la tête des gens. Et si celle-ci ne lui revient pas, on peut littéralement aller se faire mettre dans les roses. Alors forcément, une opportunité qui se présente, je ne risque pas de dire non. Bien au contraire ! Et la langue n’est pas spécialement un problème. Il faut bien la connaitre quand celle-ci est quasiment natale. J’abandonne l’idée de manger un morceau de gâteau quand sa question tombe. Repliant les genoux sur moi-même en déposant ma tête dessus. Réfléchissant à ses paroles. Que dire mise à part que cette ville est foutue ?  Elle pourrait tellement avoir une meilleure réputation, un avenir plus radieux. Mais non, il faut qu’on la détruise petit à petit.

Je ne sais pas trop. C’est un vrai bordel sans nom. Les fondateurs sont responsable de tout ça qu’on le veuille ou non. Et de là où ils sont, va savoir s’ils sont fière de voir leur ville se déchirer ainsi sans relâche.

Peut-être qu’ils en rient, assis sur leur trône planant au-dessus des nuages ? Ou peut-être qu’ils se rendent compte qu’ils nous ont mis dans un beau merdier. Comment le savoir de toute façon. Si cette guerre à commencer, c’est bien leurs fautes. Et personne d’autre. Bien évidemment personne n’était suffisamment puissant, ou muni d’assez de cran pour les arrêtés dans leur folie. Et j’ose à peine imaginer le sort des pauvres inconscients qui ont essayé en vain. Et voilà le résultat aujourd’hui. Une centaine d’années à se taper sur le coin de la figure comme nos ancêtres. À croire que, comparait à eux, nous n’avons pas su évoluer comme il faut.

De ce que je sais, d’un point vu extérieur, nous n’avons pas la meilleure réputation qui soit. Pourtant, cela n’empêche pas les touristes de venir jeter un œil. Une attraction des plus attrayantes. Un phénomène de foire quoi. On ne peut pas nier que cela n’aide pas à la faire vivre. Mais à quel prix !

Il faut être fou pour vouloir venir au cœur de l’action quand on est un étranger. Quoique sûrement bien plus quand on vit ici depuis toujours et qu’on y reste malgré tout. Quederla est un parc d’attractions pour les plus courageux. Et au final, ils ne sont pas aussi nombreux à en ressortir vivant. Comment est-ce qu’il le pourrait quand des animaux et des éléments sont lancés à tout bout de champ et, qu’ils se retrouvent malgré eux en plein milieu ? Quand des bâtiments se détruisent avec des innocents pris au piège à l’intérieur ? Ce n’est pas aussi simple qu’on le voudrait. Je soupire, prenant le bâton que me dépose Twister à mes pieds et tire d’un côté tandis qu’il en fait de même de l’autre.

Dans cette ville on est tous dotés de grands pouvoirs. On pourrait en faire des choses extraordinaires et pas seulement à Quederla. Les gens ne se rendent pas compte qu’ils ont la possibilité de venir en aide à la moitié du monde. Mais à la place, ils passent plus de temps à se monter les uns contre les autres pour une guerre qui date depuis plus d’un siècle.

Au lieu de s’entretuer, ils pourraient parcourir le monde est tendre une main aux personnes qui en auraient besoin. Se mettre au service de l’ordre pour une bonne cause. Certes, il serait assez difficile de déjouer les plans de mère nature, mais avec ce qu’on possède nous avons largement de quoi limiter les dégâts. Où simplement remettre cette cité sur pied. Lui rendre ce qu’elle mérite. Mais non. L’homme est apparemment quelqu’un d’assez borner et qui n’en fait qu’à sa tête. Il aime la bagarre. Alors cette ville ne changera pas grâce à lui de cette manière-là. Même si tout le monde n’est fort heureusement pas ainsi, ce n’est toujours pas assez pour faire bouger quoi que ce soit.

J’avoue qu’il y a des jours je ne comprends pas pourquoi on continue. Est-ce que cela en vaut vraiment la peine de décimer la moitié d’une ville, des familles, des enfants, pour au final une simple question de « pouvoir » ? Qu’est-ce qu’il se passera une fois que l’une des deux familles aura gagné. L’autre devra soit être exterminé, ou bien se plier sans protester. Et après ? Est-ce pour autant que le reste du peuple pourra être libre. Libre de mener une vie comme il l’entend. Sans guerre. Sans cadavre qui traine au coin d’une rue. Parce que, au final, ni l’un ni l’autre ne se préoccupent vraiment des habitants lambda. Ceux qui ont le courage de rester en ville malgré tout ce qu’ont leur à infliger et qui ont l’espoir vain de voir tout cela s’arrêter un jour. Nous avons un gouvernement et même s’il est loin d’être des plus fiables et que sa conception de la loi n’est pas vraiment ce qu’on peut imaginer de mieux, techniquement… On devrait pouvoir compter sur eux pour faire régner la paix dans tout ce merdier. Mais même là, ce n’est que la mort qui ressort. À moins d’un miracle, cette ville est condamnée à baigner dans le sang d’autrui. Et bon sang ne parlons pas ce fichu « Ténébreux ». Celui-là doit avoir un lien de parenté avec le diable !




©


Elle te parle en Brown

KDO
Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] -XoIUmuE5TkYuCFs1-XAHGdFZb8Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Zm9oyxG
bitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty
MessageSujet: Re: Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]   Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour de la rivière ♪ [PV Laelyss]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-