Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-45%
Le deal à ne pas rater :
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de lecture jusqu’à ...
18.56 € 33.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 On repart de Zéro ? [ Nashoba ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyMer 17 Aoû - 19:01






On repart de Zéro ?


Savoir que je suis coupable de ce qui lui arrive est vraiment la chose la plus horrible qui pouvait m'arriver mais le pire doit être pour elle ; Lyana doit certainement être perdue, paniquer de plus pouvoir se rappeler qui elle est, qui sont les personnes qui l'entourent, qui l'aimaient et qui elle aimait. Tout ceci partie d'un baiser échangé durant une prise d'otage et un petit-ami jaloux qui a osé lever la main sur elle.. Si seulement Ewan n'était jamais venu vers elle, tout ceci ne se serait jamais passé.

- Ne pleure pas Nashoba..., puis j'ajoute après quelques secondes, si tu pleures je vais me mettre à pleurer et je suis pas sûr de pouvoir m'arrêter...

Elle venait de se lever pour sécher d'un geste du pouce la larme coulant le long de ma joue, pourtant ce n'est pas ça qui me donne l'envie d'arrêter. Ravalant mon sanglot pour ne pas donner l'envie à Lyana de pleurer, je tente un sourire pour la rassurer, lui montrer que je vais mieux même si au fond je suis tout simplement brisé. J'ai comme l'impression qu'il se passe quelque chose en elle, comme si ce geste lui rappelait des souvenirs ; c'est celui qu'elle m'a fait durant la prise d'otage mais ce n'est sûrement pas suffisant pour lui redonner la mémoire entièrement.

- Dis Nashoba... Je t'ai déjà touché la joue comme cela ? J'ai... J'ai l'impression que ça m'est arrivé de le faire...

J'hoche simplement la tête sans en dire sur les circonstances de ce geste, un peu trop perdu dans mes pensées pour lui expliquer tout ce qu'il vient de se passer. Finalement, Lyana demande plus de détails sur sa vie, ses passions, tout ce que je sais et que je pourrais lui dire pour l'aider à recouvrer la mémoire ; peut-être que certains mots pourront l'aider à se rappeler de qui elle est là, de ce qu'elle aimait, de ce qu'elle faisait.

- Tu joues du violon et de la guitare depuis environ deux ans, tu es très douée en chant .. Tu es d'ailleurs la chanteuse de notre groupe de rock avec mes amis Nayati et Onyx. Tu..

Je me stoppe dans ma phrase lorsque j'entends la porte s'ouvrir sur le Valet qui reste à l'entrée pendant plusieurs minutes, le regard baissé. Je baisse le mien à mon tour, honteux. Je le vois s'avancer Lyana qui ne comprend pas qui est cet homme d'ailleurs elle ne perd pas de temps pour demander qui il est, faisant couler une larme sur la joue d'Arias ; l'heure de ma mort approche de secondes en secondes et j'en viens à me demander si elle sera lente ou rapide, douloureuse ou pas. Je ferme les yeux lorsqu'il me demande de le suivre dans le couloir pour "parler".. C'est ça. Lançant un sourire à Lyana, je suis le Valet qui referme la porte, c'est le moment ou jamais pour plaider ma cause.

- Ecoutez, avant que ça ne dégénère je tiens à m'excuser pour ce qui est arrivé à Lyana. Son petit-ami l'a giflée et je me suis interposé pour prendre sa défense, sauf que nous nous sommes battus et en tentant de nous séparer, elle s'est prise un coup d'un de nous deux qui l'a fait tomber au sol.. Je ne voulais pas que tout ça arrive mais je n'ai pas pu m'empêcher d'intervenir quand j'ai vu Ewan lever la main sur elle.

Ewan. Ça devrait lui dire quelque chose non ? Elle a dû lui en parler un jour qu'elle était en couple avec Domae depuis quelques mois, même si il nous a vu nous embrassé, ses affaires ne le concernent pas vraiment ? Peut-être qu'ils se disent tout et qu'elle lui a avoué les sentiments qu'elle avait pour moi aussi ? Après un silence qui me paraît pesant, tout se passe très vite ; me soulevant pas le col pour venir me plaquer contre le mur sans douceur, je décolle de quelques centimètres du sol.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyMer 17 Aoû - 19:43


“ On repart de zéro ? „

« Feat : Nash ~ »
Il hoche la tête, oui je lui ai déjà caressé la joue, mais je me demande alors dans quelle circonstance j'ai pu exécuter ce geste, je sais pas il m'est venu tout naturellement. Comme si c'était mon corps qui m'en avait dicté. On était proche au point que je lui ai caressé la joue ? Je veux dire, je pense qu'il peut y avoir des ambiguïté dans ce geste. Où je réfléchis peut-être trop. Nashoba à l'air ailleurs. Comme s'il était dans un autre univers puis ma demande le ramena parmi nous et il me répondit :


- Tu joues du violon et de la guitare depuis environ deux ans, tu es très douée en chant .. Tu es d'ailleurs la chanteuse de notre groupe de rock avec mes amis Nayati et Onyx. Tu..

je comprend pas pourquoi il s'arrête et mon regard se tourne vers la porte, j'étais tellement concentrée que je n'avais pas fais gaffe. J'ai l'impression qu'il se passe quelque chose Nashoba baisse le regard et je regarde le nouvel arrivant essayant de comprendre qui il est. Il me donne un sourire et je ne sais pas pourquoi, ce geste me va directement au cœur et m'appliquais presque un baume au cœur. Qui était-il ? Je ne tardais pas à comprendre :


- Lyana... Ma fille... 

J'étais sa fille ? Il a l'air d'avoir mon âge ? Comment s'est possible ? Je veux dire, soit mon père fait extrêmement jeune, soit... c'est un pote qui me taquine après avoir appris par les médecins. Je lève un regard interrogateur et je m'explique d'une voix encore gênée :

- Heu... je suis désolé... Mais heu, j'ai perdu la mémoire et je ne me souviens plus de vous... Vous faites partie de ma famille ?

Une larme coula sur sa joue et je me sentie des plus tristes, pourquoi ça m'arrivait à moi ? Pourquoi à moi et pas quelqu'un d'autre...  Voir quelqu'un pleurer me donne encore plus envie de pleurer, j'avais l'impression d'avoir des larmes dans les yeux. Il doit vraiment être mon père pour verser une larme comme cela... Je ne pense pas que si c'était un ami un peu taquin il pousserait la plaisanterie jusque là. Puis il demanda à mon compagnon de venir lui parler dans le couloir. Je comprenais pas vraiment pourquoi, Nashoba me lança un sourire avant de partir. Comme s'il essayait de me rassurer.

Lorsqu'il ferma la porte, je me relevais pour me diriger vers la sortie rapidement, prenant la perche de la perfusion. Je collais mon oreille contre la porte et je me concentre pour essayer de voir leur conversation. J'apprendrais peut-être quelque chose, c'est la voix de Nashoba que je capte, je le reconnais.


- … m'excuser pour ce qui est arrivé à Lyana. Son petit-ami l'a giflée et je me suis interposé pour prendre sa défense, sauf que nous nous sommes battus et en tentant de nous séparer, elle s'est prise un coup d'un de nous deux qui l'a fait tomber au sol.. Je ne voulais pas que tout ça arrive mais je n'ai pas pu m'empêcher d'intervenir quand j'ai vu Ewan lever la main sur elle.

Attend, il m'avait dit un garçon tout à l'heure, il ne m'avait pas dit que c'était mon petit ami. J'ai un petit ami d'ailleurs ?  Je me suis faites gifler par mon petit-ami ? Comment un garçon peut gifler sa copine ? Je sortais avec quel type de mec moi ? En tout cas, j'apprends qu'il s'appelle Ewan mon « copain », en tout cas...Si jamais il se pointe à l'hôpital, il risque d'être déçu... Je ne me souviendrais pas de lui, ni de tout ce qu'on a vécu, mais je serais qu'il m'a giflé et que c'est à cause de lui que je suis dans cette posture. Mais j'essaye de comprendre pourquoi Nashoba ne m'a pas dis que j'avais un petit ami et pourquoi il ne m'a pas dit que c'était ce « Ewan » qui m'a giflé. Du coup je reste collé contre la porte pour apprendre des choses intéressantes.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyMer 17 Aoû - 21:00



On repart de zéro ?


C’était le moment de tirer tout cela au claire, le baiser lors de la prise d’otage, les câlin, Arias allait enfin savoir s’il était bien son petit ami. Cependant, dans tout les cas, il est dans une très mauvaise position, alors son réflexe de se défendre est plus que le bienvenu, car il n’aura peut-être plus cette chance dans quelques instants.

- Ecoutez, avant que ça ne dégénère je tiens à m'excuser pour ce qui est arrivé à Lyana. Son petit-ami l'a giflée et je me suis interposé pour prendre sa défense, sauf que nous nous sommes battus et en tentant de nous séparer, elle s'est prise un coup d'un de nous deux qui l'a fait tomber au sol.. Je ne voulais pas que tout ça arrive mais je n'ai pas pu m'empêcher d'intervenir quand j'ai vu Ewan lever la main sur elle.

Un long moment de silence s’instaura entre les deux hommes, Arias repensait à ces paroles. Ainsi il n’est pas son petit-ami, mais c’est ce Ewan... A ce moment là, Arias compris que sa fille n’avait pas une entière confiance en lui, ce qui est un peu compréhensible, mais ça lui faisait quand même un choc d’apprendre cela que maintenant. En tout cas, c’en était trop. Il attrapa le jeune homme par le col, le faisant décoller pour le plaquer contre le mur. Ses pied étaient suspendus à quelques centimètre du sol. Cette fois-ci, il y avait un sentiment dans son regard, un sentiment sur le visage du Valet : de la colère.

- Je ne sais pas qui est cet Ewan, mais lui il payera pour avoir levé la main sur ma fille. Quant à toi... Toi ! JE T’AI CONFIÉ MA FILLE ! JE T’AI LAISSÉ LA PROTÉGER ! Je n'aurais pas dû...

Le Valet lâche sa cible pour qu’elle retombe au sol, son regard mêlait colère et tristesse. Sa voix commençait elle aussi à refléter ces sentiments.

- Je lui ai tout donné, une maison, une famille et... Et elle ne se souvient de rien. Elle ne se souvient pas du jour où je l’ai sauvée, ni même des jours où j’étais là pour elle, les jours heureux on disparus à cause de deux gamins immatures et inconscients... Je te l’ai confiée ce jour-là, sous ses pleurs, car elle semblait tenir à toi plus qu’autre chose. Et toi... Tu vient... De m’enlever... Ma fille... Une de mes raisons de vivre...

Une larme coula de nouveau sur sa joue, les poings serrés, le Valet se retenait de lui en coller une. Cependant, le jeune homme pouvait voir toute la force dans le seul poing de son Valet, ce poing qui pourrait finir dans sa tête s’il n’usait pas des bons mots pour éviter d’envenimer la situation.

- Ma fille t’a accordée du temps, de l’attention et de l’amour. Et toi, tu à participé à sa perte de mémoire, à mon malheur, comme s’il n’était pas assez grand. Je pensais que tu était assez fort, mais surtout, assez mature pour la protéger. Je me suis trompé... Encore une fois, j’ai failli à mon devoir de père, je n’ai pas sûr la protéger.

Il essuya ses larmes avant de regarder le jeune homme, voulant savoir ce qu’il voulait encore répliquer à tout cela. Il voulait savoir ce qu’il pensait, ce qu’il comptait faire.  



(c) Agora




Je m'adresse à vous en #9966ff

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Unknown



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyMer 17 Aoû - 22:20






On repart de Zéro ?


- Je ne sais pas qui est cet Ewan, mais lui il payera pour avoir levé la main sur ma fille. Quant à toi... Toi ! JE T’AI CONFIÉ MA FILLE ! JE T’AI LAISSÉ LA PROTÉGER ! Je n'aurais pas dû...

Ses mots sont loin de me réconforter, chargés de reproches, me rappelant à quel point j'ai raté avec Lyana et que j'aurais dû être plus vigilant. C'est dingue, c'est moi qui tente de me faire bien voir par son père et les gens qui l'entourent mais c'est moi qui me prends tout dans la tronche aux moindres faux pas. Et c'est la même chose chez moi, à se demander si le monde est contre moi ou si je manque simplement de chance. Quant à Ewan, je me retrouve dans une situation bien délicate où je suis la seule personne qui peut se permettre d'être appelé "petit-ami" ; mais malheureusement non. Ce n'est pas moi. Retombant au sol, je lâche un soupire de soulagement en me disant que je n'aurais pas à utiliser mon pouvoir pour espérer me libérer.

- Je lui ai tout donné, une maison, une famille et... Et elle ne se souvient de rien. Elle ne se souvient pas du jour où je l’ai sauvée, ni même des jours où j’étais là pour elle, les jours heureux on disparus à cause de deux gamins immatures et inconscients... Je te l’ai confiée ce jour-là, sous ses pleurs, car elle semblait tenir à toi plus qu’autre chose. Et toi... Tu vient... De m’enlever... Ma fille... Une de mes raisons de vivre...

Serrant la mâchoire est les poings sous ces mots qui me font de plus en plus mal, je suis sûrement l'un des premiers à savoir ce qu'elle a traversé durant cette période. Il faisait quoi pendant qu'elle était en cours ? C'est peut-être lui qui séchait les larmes une fois à la maison, mais il n'était pas là quand elle pleurait dans les couloirs de l'école. Les périodes où elle ne pouvait plus chanter et les nombreuses fois où j'ai utilisé mon élément pour tenter de la remettre en confiance avec sa voix lorsqu'elle ne chantait pas assez fort. Il pense que ça ne me fait rien à moi ? Que je suis totalement vide de sentiments ?

- Ma fille t’a accordée du temps, de l’attention et de l’amour. Et toi, tu à participé à sa perte de mémoire, à mon malheur, comme s’il n’était pas assez grand. Je pensais que tu était assez fort, mais surtout, assez mature pour la protéger. Je me suis trompé... Encore une fois, j’ai failli à mon devoir de père, je n’ai pas sûr la protéger.

- Parce que vous pensez que ça me réjouit de la savoir dans cette situation ?! Explosais-je, Je suis amoureux de Lyana depuis le premier jour mais je n'ai jamais osé lui dire de peur d'être rejeté ! Vous pensez que ça me fait plaisir de voir qu'elle m'a aussi oubliée ? Qu'elle a oublié le baiser que nous nous sommes échangés durant la prise d'otage ? Vous n'êtes pas le seul à être effondré dans cette histoire !

Je risque de m'en manger une. Mais alors au point où j'en suis, une de plus ou de mois de sa part, qu'est-ce que ça change ? Je viens de me prendre une bon nombre de coup de poing de la part d'un Domae au tigre alors des forces de Vecteur en plus. Deux infirmières s'approchent de nous, chacune nous prenant par un bras de peur de voir une bataille se déclencher dans l'hôpital ; celle aux côtés d'Arias a un regard encore plus dur que ce dernier et je remercie le destin qu'elle n'ait pas de seringue entre les mains au risque de nous l'enfoncer sans douceur dans la cuisse pour nous calmer.

- Messieurs ! Vous êtes dans un hôpital et c'est un lieu qui réclame le silence et le calme ! Alors réglez vos conflits ailleurs, sinon je vous fais une piqûre de morphine à tous les deux.

Quelle menace. Pourtant ça a le don de calmer mes nerfs puisque je n'ai pas spécialement envie de terminer dans un lit complètement shooté à la morphine parce que j'ai élevé la voix contre un père en colère. Les infirmières restent plusieurs minutes à nos côtés pour vérifier si la tension diminue, d'ailleurs celle qui nous a menacé me donnerait presque froid dans le dos... Ne dit-on pas que les infirmières sont des personnes douces et gentilles ?

- Je comprends votre colère ... Commençais-je d'un ton plus doux. Mais comment aurais-je su ce qui allait se passer ? Vous auriez préféré que je fasse demi-tour comme si je n'avais rien vu pour éviter bagarre dont je n'en connaissais pas encore l'existence ? Cette situation ne me plait pas non plus, jamais je ne ferais de mal à Lyana même si je suis en parti responsable de ce qui lui arrive..

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyMer 17 Aoû - 23:02


“ On repart de zéro ? „

« Feat : Nash ~ »
Un bruit sourd retentit et je ne comprends pas trop ce qui se passe de là où je suis. Ils se sont battu ? Non pas dans un hôpital quand même ? Puis la voix de la dernière personne à m'avoir rejoins dans ma chambre, celui que je crois être mon père se fit entendre :

- Je ne sais pas qui est cet Ewan, mais lui il payera pour avoir levé la main sur ma fille. Quant à toi... Toi ! JE T’AI CONFIÉ MA FILLE ! JE T’AI LAISSÉ LA PROTÉGER ! Je n'aurais pas dû... 

Oui, c'est sûrement mon père et je ne sais pas pourquoi, je me sens hyper mal pour Nashoba, il se prenait une pluie de reproche alors qu'il m'a défendue... Je sais pas si c'est vraiment mérité, j'étais dans l'hésitation, intervenir ou ne pas intervenir pour en savoir plus ? Pour l'instant, je pense que je pouvais me passer d'intervenir et je continuais a écouter :

- Je lui ai tout donné, une maison, une famille et... Et elle ne se souvient de rien. Elle ne se souvient pas du jour où je l’ai sauvée, ni même des jours où j’étais là pour elle, les jours heureux on disparus à cause de deux gamins immatures et inconscients... Je te l’ai confiée ce jour-là, sous ses pleurs, car elle semblait tenir à toi plus qu’autre chose. Et toi... Tu vient... De m’enlever... Ma fille... Une de mes raisons de vivre... 

Les larmes coulèrent toutes seules sur ma joue, je faisais souffrir des gens sans le vouloir... Au moins, je pense avoir compris pourquoi il parait aussi jeune pour être mon père, il n'est sûrement pas mon père biologique. Mais quand il parla de « ce jour-là », je ne compris pas vraiment. Il a dut se passer quelque chose qui a fait que j'ai montrer à mon « père » mon affection pour Nashoba. Quand il dit que j'étais l'une de ses raisons de vivre, je m'effondra contre la porte à genoux en train de sangloter. Pourquoi, pourquoi je ne me souviens de rien ? J'ai fais quelques choses de mal pour être punie c'est ça ? Je vais faire souffrir toute les personnes autours de moi c'est ça ? Je suis condamné à apporter le malheur ? Dans ces cas là autant disparaître... Même si je sanglotais et que j'étais maintenant a genou, je posais ma tête contre la porte pour écouter ce qu'ils se disaient. Même si chaque nouvelle phrase prononcée était une souffrance pour moi. Comme une dague en plein cœur qui s'enfonçait un peu plus :

- Ma fille t’a accordée du temps, de l’attention et de l’amour. Et toi, tu à participé à sa perte de mémoire, à mon malheur, comme s’il n’était pas assez grand. Je pensais que tu était assez fort, mais surtout, assez mature pour la protéger. Je me suis trompé... Encore une fois, j’ai failli à mon devoir de père, je n’ai pas sûr la protéger.

Mais, pourquoi dit-il encore une fois ? Que c'est-il passé entre eux ? Puis ce fut autours de Nashoba de s'énerver et ce qu'il dit me toucha au plus au point :

- Parce que vous pensez que ça me réjouit de la savoir dans cette situation ?! Je suis amoureux de Lyana depuis le premier jour mais je n'ai jamais osé lui dire de peur d'être rejeté ! Vous pensez que ça me fait plaisir de voir qu'elle m'a aussi oubliée ? Qu'elle a oublié le baiser que nous nous sommes échangés durant la prise d'otage ? Vous n'êtes pas le seul à être effondré dans cette histoire !

On.. On s'est embrassé ? Et il m'aime ? Ça vire de plus en plus au roman d'amour cette histoire... Deux gars qui se battent à cause d'une fille, un père énervé contre le prétendant qui doit se battre pour la fille... Je veux pas être une héroïne de roman d'amour, je veux juste être moi... Me souvenir de qui je suis... Puis c'est quoi cette prise d'otage ? Je sens que mes joues sont plus que trempé et j'ai du mal à respirer à cause des sanglots qui secouent tout mon corps. Je dois me calmer... Une infirmière viens les stopper et il y eu un moment de silence avant que celui étant Nashoba vienne dire plus calme :

- Je comprends votre colère ...  Mais comment aurais-je su ce qui allait se passer ? Vous auriez préféré que je fasse demi-tour comme si je n'avais rien vu pour éviter bagarre dont je n'en connaissais pas encore l'existence ? Cette situation ne me plait pas non plus, jamais je ne ferais de mal à Lyana même si je suis en parti responsable de ce qui lui arrive..

Si seulement je pouvais me souvenir, me souvenir de tout... J'inspire profondément, j'en ai assez entendu de leurs conversation... ça m'a apporté plus de question que de réponse... Je me relève mais je glisse et pour éviter de tomber je m'appuie contre la porte rapidement faisant entendre un « boum ». merde, merde, je fais quoi ?! Je finis par marcher rapidement jusque dans mon lit et je me mets à plat ventre, l'oreiller sur ma tête au cas où ils rentreraient dans la pièce. Je ne veux pas qu'ils se rendent compte que j'ai écouté, je ne veux pas les faire souffrir plus que je l'ai fais...

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyJeu 18 Aoû - 8:58



On repart de zéro ?


Il venait à peine de terminer ses reproches que le jeune homme exposa ses pensées à la figure du jeune père.

- Parce que vous pensez que ça me réjouit de la savoir dans cette situation ?! Je suis amoureux de Lyana depuis le premier jour mais je n'ai jamais osé lui dire de peur d'être rejeté ! Vous pensez que ça me fait plaisir de voir qu'elle m'a aussi oubliée ? Qu'elle a oublié le baiser que nous nous sommes échangés durant la prise d'otage ? Vous n'êtes pas le seul à être effondré dans cette histoire !

Le regard impassible, Arias observait les expressions de son interlocuteur, il  attentivement ce qu’il avait à dire. Au moment où il allait répondre au jeune Nashoba, s’il avait bien tout suivis, deux infirmières intervinrent, prenant chacun des deus homme par le bras. Celle qui s’occupait d’Arias semblait bien plus froide que l’autre, mais cela ne faisait aucunement peur au Valet.

- Messieurs ! Vous êtes dans un hôpital et c'est un lieu qui réclame le silence et le calme ! Alors réglez vos conflits ailleurs, sinon je vous fais une piqûre de morphine à tous les deux.

- Je sais très bien où je suis madame, c’est moi qui vous les amènes généralement vos patients quand y a des combats en ville. C’est bon, je vais pas de nouveau hausser le ton, j’ai perdu mon sang-froid ça ne se reproduira plus.

À ces mots le Valet se sépara de son infirmière par un mouvement de bras alors que son regard redevenait ce qu’il a toujours été. C’est au bout de quelques minutes que les infirmières s’en allèrent, voyant que la menace avait marchée sur l’un et que l’autre, bien que menaçant, semblait avoir repris son calme naturel. Nashoba reprit sur un ton plus... Doux.

- Je comprends votre colère ... Mais comment aurais-je su ce qui allait se passer ? Vous auriez préféré que je fasse demi-tour comme si je n'avais rien vu pour éviter bagarre dont je n'en connaissais pas encore l'existence ? Cette situation ne me plait pas non plus, jamais je ne ferais de mal à Lyana même si je suis en parti responsable de ce qui lui arrive..

- Je ne te reproche pas de ne pas t’être interposé, je te reproche de ne pas avoir fait preuve de lucidité. Oui, tu est en partie responsable de ce qui lui arrive... Tu aurait dû utiliser ton pouvoir. Tu ne t’ai jamais demander pourquoi on recevait un pouvoir ? C’est une force qu’on nous offre pour protéger notre famille et nos êtres chères. Il ne faut pas hésiter à utiliser toute sa force pour faire cesser les combats au plus vite. J’aurais même préféré que tu fuit avec elle au lieu de te battre. Pour moi, protéger c’est faire abstraction de sa fierté, de la douleur... Enfin, dit moi où je peux trouver cet Ewan et à quoi il ressemble.

Un silence pesant s’installa entre les deux hommes, mais le Valet ne lui laissa pas le temps de répondre qu’il enchaîna avec une voix quasiment vide de sentiments.

- Cependant... Je ne peux pas t’en vouloir, tu à fait ce que tu a pût malgré tes lacunes. J’ai perdu mon calme. Elle est, avec Aloïs et les Elementis, ma seule famille. Je tiens à elle plus qu’à ma propre vie, mais j’ai échouer à la protéger ces temps-ci. Je sais que je ne peux pas être toujours là pour elle...

Cette fois-ci, Arias lui laissa le temps de répliquer, mais au bout de quelques minutes, tout deux entendirent un boom significatif venant de la chambre de Lyana. Arias connaissait son côté curieux et se doutait qu’elle avait écoutée à la porte. Les deux jeune hommes entrèrent pour y découvrir la demoiselle allongée sur son lit, la tête dans l'oreiller. Un léger sourire s’afficha sur le visage du Valet.

- Je la retrouve souvent comme ça quand elle écoute à ma porte et qu’elle s’enfuit dans sa chambre.

Ces paroles étaient destinée au garçon a ses côtés. Puis une douleur se fit ressentir sur le torse du Valet. Alors que les deux amoureux parlèrent, Arias passa sa main sous son t-shirt pour essayer de voir s’il saignait, mais rien, les médecins avaient bien fait leur boulot. Le Valet regarda sa fille une dernière fois avec un léger sourire pour ne pas montrer son pic de douleur. Puis il remit son masque tout en se tournant vers la porte d’entrée. Il s’adressa ensuite à eux.

- Je dois faire changer mes bandages. Je repasserais dans la journée avec Aloïs, à tout à l’heure... Lyana.

Puis il prit doucement la direction de la porte de la chambre, mais quand il ouvrit celle-ci, il se stoppa net, retournant à côté de sa fille. Il enleva son masque et le lui donna avant de lui parler un dernière fois.

- Tu aime bien les masque que je crée.

Il reprit ensuite la route, tournant légèrement la tête vers sa fille et le m'en re de sa famille.

- Désolé...

Personne ne pouvait savoir à qui était adresser ces excuses, peut-être était-ce pour le jeune homme ? S’excusant pour son tempérament. Ou bien il s’adressait à sa fille, s’excusant de ne pas avoir su la protéger, de ne pas être le meilleur père au monde. Dans tout les cas, on pouvait ressentir de la honte et de la tristesse dans sa voix.



(c) Agora




Je m'adresse à vous en #9966ff

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Unknown



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyJeu 18 Aoû - 15:31






On repart de Zéro ?


- Je ne te reproche pas de ne pas t’être interposé, je te reproche de ne pas avoir fait preuve de lucidité. Oui, tu est en partie responsable de ce qui lui arrive... Tu aurait dû utiliser ton pouvoir. Tu ne t’ai jamais demander pourquoi on recevait un pouvoir ? C’est une force qu’on nous offre pour protéger notre famille et nos êtres chères. Il ne faut pas hésiter à utiliser toute sa force pour faire cesser les combats au plus vite. J’aurais même préféré que tu fuit avec elle au lieu de te battre. Pour moi, protéger c’est faire abstraction de sa fierté, de la douleur... Enfin, dit moi où je peux trouver cet Ewan et à quoi il ressemble.

Alors c'est ça la vision de mon Valet ? Utiliser son pouvoir à tout va pour une simple bataille de rue histoire de blesser l'adversaire ? Même si le geste d'Ewan est impardonnable, il ne mérite pas de terminer sourd pas ma faute, ou de se taper une migraine de plusieurs jours ; je préfère régler ce genre de conflit comme une personne normale. Chose qu'on m'a empêché de devenir. Le silence pesant s'installe mais Arias ne me laisse pas le temps de répliquer, expliquant que Lyana et Aloïs sont sa seule famille et qu'il voudrait les protéger du mieux que possible. Cette fois, je n'hésite pas à lui dire le fond de ma pensée.

- Je ne peux pas savoir ce que ressent un père dans ces moments, mais croyez-moi que je suis aussi affligé que vous. Cependant, je ne partage votre vision quant aux éléments et à la Famille, malgré tout ce qui me lie aux Elementis, je n'ai jamais voulu en faire partie et je voulais encore moins de mon pouvoir. Ewan est un Domae possédant un tigre qui a une très mauvaise vision de nous, il pense que je manipule Lyana pour me rapprocher de lui afin de le nuire ; je ne sais pas vous, mais utiliser mon élément contre lui aurait prouvé que les Elementis sont effectivement toujours les méchants de l'histoire. Même si son geste est impardonnable, ça ne mérite pas de déclencher une guerre de rue, je sais que je ne suis pas très fort, que je sais à peine me battre mais je refuse d'utiliser mon élément contre des personnes comme lui.

Ce n'est que ma vision. Après si il veut utiliser les vecteurs contre Ewan, qu'il le fasse, ça ne me regarde pas ce que les autres font et si il tient réellement à passer pour le méchant de l'histoire, ça ne me regarde pas non plus. Mais je suis encore maître de mon destin et de mon élément. Puis d'un coup, nous entendons un boum derrière la porte qui nous laisse penser que Lyana a été un peu trop curieuse, en entrant, nous remarquons qu'elle est dans son lit, la tête sous l'oreiller.

- Je la retrouve souvent comme ça quand elle écoute à ma porte et qu’elle s’enfuit dans sa chambre.

Je n'ose pas imaginer ce qu'elle a entendu, mais puisque l'on a crié au point de ramener les infirmières c'est qu'elle a dû déjà entendre les sentiments que j'ai pour elle et le baiser que nous nous sommes échangés dans le centre commercial. Lorsque je jette un coup d’œil à mon Valet, je remarque que celui-ci n'est pas dans son état ; une blessure qui s'est ré-ouverte ? Les mains dans les poches et tête baissée, j'attends la suite des événements. Peut-être que je devrais partir pour les laisser tous les deux ?

- Je dois faire changer mes bandages. Je repasserais dans la journée avec Aloïs, à tout à l’heure... Lyana.

Ah bah finalement c'est moi qui vais devoir continuer le petit débriefing pour comprendre qui sont les personnes qui débarquent au fur et à mesure dans sa vie.. Je m'en voudrais qu'elle se mette à paniquer en suivant Arias parce qu'il s'agit d'un inconnu pour elle maintenant, je pense qu'Aloïs pourrait la rassurer ; leurs rapports avaient l'air positifs dans le centre commercial donc je pense qu'elle pourra lui être d'une précieuse. Mon Valet se stoppant net à l'entrée, il se retourne une dernière fois pour lui donner son masque, expliquant que Lyana les aime en général ; puis avant de sortir définitivement de la pièce, il s'excuse. Je ne sais pas si c'est pour moi ou pour elle, alors je me contente de le laisser filer pour qu'il puisse obtenir les soins nécessaires.

- Bon.. Je ferais mieux de partir pour te laisser te reposer.

Mais à peine ai-je tourner les talons qu'elle me retient, réclamant quelques explications en plus.. Elle n'a pas réellement changer là-dessus mais est-ce que je suis réellement le mieux placé pour lui raconter sa vie ? Au final, je ne connais que lorsque je l'ai rencontré au Lycée, nous n'avons pas spécialement parler de vie trop privée et je pense qu'Arias en sait plus que moi. Je ne sais même pas comment sa mère et son frère sont décédés, je sais tout simplement qu'ils se sont depuis la dernière grande bataille des Domae et des Elementis. Je soupire longuement et me retourne vers elle, peut-être que je peux lui raconter les grandes lignes ?

- Je te dis ce que je sais alors, mais l'homme que tu viens de voir en sait plus sur toi. Je te conseille de lui poser ce genre de questions. Il s'appelle Arias Vele et c'est ton père adoptif, alors oui je sais, vous avez à peine 3 ans d'écart mais ça fait quelques années que tu vis avec lui à la suite de la ... d'un événement tragique qu'il t'expliquera sûrement mieux que moi. Il est en couple avec une jeune femme du nom d'Aloïs, qui va venir tout à l'heure.. Puis laissant un petit laissant pour qu'elle encaisse ce qu'elle vient d'apprend, d'autres questions ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyVen 19 Aoû - 16:08


“ On repart de zéro ? „

« Feat : Nash ~ »
Alors que j’ai ma tête enfoncé dans l’oreiller pour étouffer mes larmes pendant qu’ils sont en train de rentrer, celui qui a l’air d’être mon père expliqua quelque chose que je supposais ne pas être pour moi, mais qui en même temps m’apprenait des choses sur moi :

- Je la retrouve souvent comme ça quand elle écoute à ma porte et qu’elle s’enfuit dans sa chambre.

Donc j’avais l’habitude d’écouter aux portes ? Pour quelle raison je ferais ça, à moins qu’ils parlent de moi quand j’écoute, sinon je ne verrais pas pourquoi j’espionnerais l’intimité des gens comme ça sans remord

- Je dois faire changer mes bandages. Je repasserais dans la journée avec Aloïs, à tout à l’heure... Lyana.

Aloïs ? Des bandages ? Je me relève pour le regarder après avoir essuyé mes yeux, je sens que mon oreiller est trempé, tant pis. Je regarde celui dont je ne connais toujours pas le nom mais que je connais comme étant mon père maintenant. Je voulais lui poser la question, mais il se dirigeait vers la porte et je ne dis rien. Devais-je le retenir ? S’il est blessé il faut mieux qu’il se fasse soigner, mais il se retourna vers moi et me tendis quelque chose que j’attrapais, je le retournais et regarder l’objet. C’était un masque, un joli masque, je posais ma main sur la surface et je regarde qu’il est légèrement abimé à un endroit. Je me demande s’il le sait…

- Tu aime bien les masque que je crée.

Sûrement car je ne ressens aucune émotion négative en regardant le masque, je pense que ça pourrait mettre certaine personne mal à l’aise en voyant un masque comme ça, mais moi la vue du masque ne me dérange pas plus que ça. Je laisse alors mon « père » sortir de la pièce, mais il nous lança un désolé et je regardais Nashoba à côté de moi. C’était pour lui le désolé non ? Mais Nashoba n’avait pas l’air de savoir non plus alors je ne répondis rien et je le laissais partir. Nashoba m’expliqua qu’il allait me laisser pour que je puisse me reposer, mais en même temps je n’avais pas envie de me retrouver seule dans un hôpital avec une mémoire défaillante. Comment je pourrais répondre au médecin s’il me pose des questions ? Puis même si quelqu’un rentre dans ma chambre comment je saurais qui s’est ?

- Non… Reste s’il te plait, je ne suis pas fatiguée puis j’ai encore trop de question.

Comme par exemple comment mon père peut-il avoir le même âge que moi ? Pourquoi m’a-t-il caché pour le baiser et les sentiments, c’est quoi la prise d’otage dont ils parlaient puis même s’il veut juste me tenir un peu compagnie, je me sentirais plus rassurée avec quelqu’un que toute seule. Il soupire et je me demande si ça la dérange de faire ça. Je n’aurais peut-être pas dû le retenir s’il ne voulait pas, je m’apprêtais à lui dire qu’il n’était pas obligé et qu’il pouvait partir s’il voulait mais il retourna vers moi.

- Je te dis ce que je sais alors, mais l'homme que tu viens de voir en sait plus sur toi. Je te conseille de lui poser ce genre de questions. Il s'appelle Arias Vele et c'est ton père adoptif, alors oui je sais, vous avez à peine 3 ans d'écart mais ça fait quelques années que tu vis avec lui à la suite de la ... d'un événement tragique qu'il t'expliquera sûrement mieux que moi. Il est en couple avec une jeune femme du nom d'Aloïs, qui va venir tout à l'heure..

D’accord, il m’a donc bien adopté, mais du coup je me demande de quel évènement tragique il veut dire, après il en sait peut-être pas beaucoup, je pense pas que quand tu vie un événement tragique tu le crie sur tous les toits non plus ? Puis il a commencé à dire quelque chose avant de dire d’un évènement, j’aimerai bien le questionner mais peut-être ne souhaite-t-il simplement pas en parler ?

- d'autres questions ?

Je réfléchis, peut-être je peux le questionner sur la prise d’otage il avait l’air d’être présent donc il pourra m’en parler non, puis… s’il peut m’expliquer certain point sur pourquoi il m’a caché certain détail…

- Bah…. Heu… Tu… Tu m’aimes ?, je me sens rougir et je détourne la tête assez gênée, j’ai écouté ce que vous avez dit, pardon je n’ai pas pu m’en empêcher… Pourquoi tu ne me l’as pas dit, comme le baiser à la prise d’otage… d’ailleurs il s’est passé quoi ? Tu en as parlé mais le médecin aussi… Je veux dire je n’ai pas un copain ?

Puis à voix basse mais d’une voix audible je rajoute un petit commentaire assez désagréable pour la personne qu’on pourrait appeler Ewan.

- Façon il ne va pas le rester longtemps vu qu’il m’a giflé, puis de toute manière je ne me souviens pas de lui et je ne risque pas de retomber amoureuse d’un gars qui m’a tapé

Je me rends compte que j’ai oublié quelque chose d’important, quelque chose qui est primordiale, il s’est interposé pour me sauver d’une gifle quand même, le remercier me parait être une chose basique à faire. Alors je rajoute rapidement

- Au fait en tout cas, Merci… De t’être interposé quand il m’a giflé, j’ai beau ne pas en avoir de souvenir, je suis quand même heureuse de l’apprendre que quelqu’un est là pour me protéger. Puis, si tu ne veux pas répondre aux questions précédente ce n’est pas grave j’ai été indiscrète.

Oui je suis indiscrète sur ma propre vie, j’ai le droit de faire ma curieuse si ça me concerne non ? Mais bon, je ne veux pas le braquer ni le faire fuir.

- Sinon, tu as dit que l’on avait un groupe de rock avec Onyx et Nayati, parle-moi d’eux et du groupe s’il te plait

Si ce sont ses amis ça doit être plus simple pour lui de me parler d’eux que de parler de ses sentiments.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptySam 20 Aoû - 17:20






On repart de Zéro ?


Ouais c'est un résumé bien rapide de sa vie que j'ai voulu rapidement expédier sans pouvoir donner la raison de cette décision. Je ne pense pas être le mieux placé pour discuter de choses personnelles, comme la disparition de sa mère et de son frère, il faudra bien qu'elle l'apprenne. D'un côté, est-ce que ça lui fera du mal d'apprendre leur mort ? Elle ne peut même plus se souvenir de leur visage alors pleurer des inconnus ?.. Mais c'était aussi des membres de sa famille alors ça lui ferait bien quelque chose non ? Cruel dilemme.

- Bah…. Heu… Tu… Tu m’aimes ? J'ai écouté ce que vous avez dit, pardon je n’ai pas pu m’en empêcher… Pourquoi tu ne me l’as pas dit, comme le baiser à la prise d’otage… d’ailleurs il s’est passé quoi ? Tu en as parlé mais le médecin aussi… Je veux dire je n’ai pas un copain ?

J'hoche la tête timidement pour lui avouer les sentiments que j'ai pour elle.. Bon au moins je n'aurais pas à tout recommencer depuis le temps puisqu'elle a décidé de faire sa fouine. D'un côté, ça m'arrange un peu mais d'un autre.. L'apprendre de cette manière doit être très étrange. Le commentaire sur Ewan pourrait presque me faire sourire si seulement nous n'étions pas dans cette situation et qu'il ne l'avait pas mit dans cet état ; pas comme si je lui disais depuis un petit moment qu'Ewan n'était pas si bien que ça. Il a quand même fallu une gifle et une amnésie pour se rendre compte que oui, leur relation était vouée à l'échec.

- Au fait en tout cas, Merci… De t’être interposé quand il m’a giflé, j’ai beau ne pas en avoir de souvenir, je suis quand même heureuse de l’apprendre que quelqu’un est là pour me protéger. Puis, si tu ne veux pas répondre aux questions précédente ce n’est pas grave j’ai été indiscrète.

- Non c'est bon, t'en fais pas. C'est normal que tu ais envie de te souvenir de tout ça, c'est juste compliqué pour moi de te résumer 20 ans en à peine quelques minutes.. Surtout que je ne connais pas tout.

Est-ce que quelqu'un le connait déjà ? Peut-être Arias, en 3 ans ils ont bien eu le temps de discuter de tout et de rien ? De leur vie passée histoire d'apprendre à se connaître ? Enfin, c'est ce que je ferais dans cette situation ; mais comme je ne le connais pas plus que ça, je prie pour qu'il puisse lui donner des détails plus importants que moi qui ne la côtoie réellement que depuis quelques mois. Deux ans pour se déclarer. Une chute et voilà 20 années de vie bien remplie envolée. Et on dit merci Ewan.

- Sinon, tu as dit que l’on avait un groupe de rock avec Onyx et Nayati, parle-moi d’eux et du groupe s’il te plait

Oh tiens .. J'ai hâte d'annoncer à ces deux-là la dernière nouvelle. Disons que si il est encore en vie après avoir rencontré mon Valet, ces deux-là risquent de le terminer au coin d'une ruelle. Surtout Nayati avec les sabots de son cheval histoire de lui faire subir le même sort, ce serait bien son style à celui-là.

- Il y a quelques mois, tu travaillais dans le casino et comme ça ne te plaisait plus trop je t'ai proposé de rejoindre notre groupe de rock. Nous ne sommes pas trop connus et on n'a fait aucun concert pour l'instant, il était normalement prévu la semaine prochaine mais.. Enfin, je pense qu'on va annuler le temps que tu te remettes de tout ça.

On pourrait très bien faire le concert sans elle mais maintenant qu'elle fait partie du groupe, c'est hors de question de monter sur scène si elle n'est pas là. Ça va sûrement gueuler du côté des organisateurs mais si ils ne peuvent pas comprendre qu'après un accident pareil on ne peut pas se permettre de monter sur scène, je n'y suis pour rien. Tant pis si je me brouille avec.

- Onyx et Nayati sont mes potes depuis le collège, on était tous les quatre dans la même classe. Onyx est quelqu'un de sérieux et calme tandis que Nayati est le gros farceur de la bande ... Tu verras, son humour est parfois un peu spécial mais il n'est pas méchant.

Qu'elle soit quand même au courant que les réflexions et les blagues lancées ne sont pas normalement méchantes et faites pour blesser.. Mais comme mon ami est parfois extrêmement idiot, il faut prévenir les personnes qui ne le connaissent pas encore.. Ou qui le redécouvre.

- Concernant la prise d'otage.. Faudrait que je t'explique tout ce qu'il se passe en ville et c'est compliqué, mais en gros, un groupe de personnes ont prit en otage le centre commercial dans lequel nous devions nous retrouver pour passer la journée ensemble. Il y a eu des combats, des blessés, des morts et tout le monde en est ressorti avec des blessures et un traumatisme pour avoir vécu tout ça.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 EmptyLun 22 Aoû - 18:29


“ On repart de zéro ? „

« Feat : Nash ~ »
- Non c'est bon, t'en fais pas. C'est normal que tu ais envie de te souvenir de tout ça, c'est juste compliqué pour moi de te résumer 20 ans en à peine quelques minutes.. Surtout que je ne connais pas tout.

20 ans, 20 ans c'est ce que j'ai perdu en l'espace de quelques minutes et c'est ce que je vais devoir tout réapprendre. J'ai perdu des moments de bonheurs dont je ne me souviens même pas, je fais souffrir les gens autours de moi. J'espère que je vais retrouver la mémoire un jour, que je me souviendrais de tout, que je pourrais arriver fièrement devant les gens que je connais et que je puisse leurs dire « Je me souviens de tout ». J'aimerai tellement, mais d'un certain sens, cela permet d'effacer les erreurs que j'ai pu faire de ma mémoire. Je pourrais même profiter pour recommencer ma vie de zéro, mais je ne le peux pas, des gens m'attendent et espèrent alors je ne peux pas les décevoir.

- Il y a quelques mois, tu travaillais dans le casino et comme ça ne te plaisait plus trop je t'ai proposé de rejoindre notre groupe de rock. Nous ne sommes pas trop connus et on n'a fait aucun concert pour l'instant, il était normalement prévu la semaine prochaine mais.. Enfin, je pense qu'on va annuler le temps que tu te remettes de tout ça.

Un casino ? Je faisais quoi dans le casino ? Croupière ? Mais attend, un concert ? Il va être annulé ? Non, je ne veux pas... Par ma faute voilà ce qui va arriver, d'ailleurs pourquoi je me suis prise une gifle ? Pourquoi mon petit ami m'a giflé ? Déjà lever la main sur une fille, c'est pas quelque chose qu'un garçon se doit de se faire. J'ai du faire quelque chose de pas cool et de vraiment pas gentil pour mériter ça.

- Onyx et Nayati sont mes potes depuis le collège, on était tous les quatre dans la même classe. Onyx est quelqu'un de sérieux et calme tandis que Nayati est le gros farceur de la bande ... Tu verras, son humour est parfois un peu spécial mais il n'est pas méchant.

C'est trois gars doivent être drôle à voir, Onyx et Nayati la nuit et le jour et Nashoba, je le regarde en essayant de deviner ce à quoi je pourrais l'associer de ce que je vois, puis une image d'un ciel étoilé me vient en tête, une nuit mais lumineuse. Un mélange entre le sérieux et non. Il à l'air d'être quelqu'un de bien ce Nashoba. J e me tais et je ne dis rien, le laissant parler de peur de le couper dans son élan alors qu'il me répond.

- Concernant la prise d'otage.. Faudrait que je t'explique tout ce qu'il se passe en ville et c'est compliqué, mais en gros, un groupe de personnes ont prit en otage le centre commercial dans lequel nous devions nous retrouver pour passer la journée ensemble. Il y a eu des combats, des blessés, des morts et tout le monde en est ressorti avec des blessures et un traumatisme pour avoir vécu tout ça.

Comme quoi, tout oublié à du bon, j'ai pu oublier au moins un traumatisme. Peut-être qu'il y en a d'autre dont je ne suis pas au courant, mais si il me connait uniquement depuis le lycée, il ne doit pas être au courant de ma vie avant cela comme il l'a si bien dit tout à l'heure. J'espère que j'en ai parlé à Arias. Mais bon si j'ai bien compris pendant cette prise d'otage, on s'est embrassé. Je ferme les yeux et j'essaye de m'imaginer en train de l'embrasser, mais j'ai beaucoup de mal à cause du flou que j'ai sur toute la situation. Je n'ai pas de décor pour imaginer.

Bon, ça à l'air qu'il a finit de parler en tout cas, alors je réfléchis à une solution, pour le concert, je ne veux pas les laisser tomber. Si on était engagé tous ensemble pour ce concert... Puis si l'on débute maintenant, annulé comme ça serait décevoir ceux qui viendront nous voir puis nous causer des problèmes en tant que groupes débutants avec les équipes.. on pourrait peut-être plus se produire sur scène si l'on n'y va pas.

- Je refuse, tu ne peux pas annulé ce concert.

Je le regarde droit dans les yeux et je continue

- Je ne veux pas que tu annules, si c'est par rapport à moi. Apporte moi les partitions et je les apprendrais, je ferais de mon mieux, je les apprendrais ici ou chez moi, puis si je sors rapidement on peut répéter ensemble ? La voix ça doit pas s'oublier non ? Puis même si je n'y arrive pas, faites le sans moi et je viendrais vous voir sur scène en tant que spectatrice. Je ne veux pas causer plus de mal que ça... Puis, si l'on joue c'est pour avant tout le public non ?

Je lui souris à ma dernière question. Je ferais tout ce qui voudra, je ne veux juste pas qu'il annule un concert à cause de moi, je me sentirais trop mal... Si jamais je rencontre celui qu'il m'a fait ça... Je lui fais la peau et il ne voudra plus jamais entendre parler de moi après cela. Je baisse les yeux le visage triste, le souffle douloureux. Mon coeur bat douloureusement, je me déteste, je me déteste de faire subir ça au gens qui m'entoure. Je finis par dire :

- Désolé... Si je suis dans cette situation c'est que j'ai du faire ou dire quelque chose qui ne fallait pas... Je vous cause tous de la souffrance du coup alors que je ne me souviens de rien. Dans l'histoire je ne suis pas celle qui est à plaindre.

Je lui fais un sourire désolé, en tout cas j'apprécie qu'il soit là, je ne sais pas pourquoi mais sa présence m'apaise.

- J'aimerai..

J'étais en train de lui dire que j'aimerai qu'il vienne régulièrement me voir quand on toqua à ma porte, je donnais l'autorisation de rentrer dans ma chambre et le médecin de tout à l'heure ainsi qu'un autre que je supposais être le neurologue rentrèrent dans ma chambre. Le neurologue avait l'air d'être quelqu'un de gentil à son visage. Il me souria en rentrant dans la chambre et se posta à coté de Nashoba alors que le médecin généraliste restait à la porte.

- J'espère que nous avons pas interrompu un moment important, s'excusa le premier,

Je le rassurais en disant que ce n'était pas grave, dans tout les cas je pourrais demander à Nashoba à la sortie des docteurs. Il me demanda l'autorisation et se rapprocha de moi une fois qu'il l'a reçu, il me fait suivre des examens assez basique tel que suivre son doigt avec une petite lampe qui éclare mes yeux et appuyer à certaine zone de ma tête en me demandant si j'épprouve une douleur. Il finit par reculer au bout d'une ou deux minutes.

- Bon, bonne nouvelle, il semblerait que ce ne soit qu'une amnésie lié au choc à la tête suite à la chute. Ce n'est pas si rare que ça en soit, ce n'est pas la première fois que l'on observe des cas comme ça. Malheureusement le problème, c'est que nous nous y connaissons pas grand chose dans les amnésies et nous ne pouvons pas vous aider.

Il nous laisse un certain temps histoire que Nashoba et moi puissions digérer la nouvelle. Du coup, c'est courant mais on n'y peut rien ? C'est à ça que je dois me résoudre ? Un simple " On n'y peut rien et on n'y connait rien ?". Je ferme les yeux quelques secondes alors que le médecin reprends.

- Toute fois, on peut retrouver la mémoire, certaine amnésie dure une ou deux journées, d'autres des mois et d'autres ne guérissent jamais, je déglutis à cette nouvelle, les amnésies sont différentes selon les personnes. Certains gestes, certaines personnes, certains sentiments vont vous donner des impressions de "déjà vu" ou de "déjà fait". C'est moment sont assez important car ils vous prouvent que vous vous souvenez encore inconsciamment et que vous pouvez la retrouvez.
- ça veux dire que le mieux, c'est de reproduire des choses dont on à la sensation de déjà vu ?
- ça peut aider, par exemple si vous adoriez les chaussons aux pommes, en mangez un peu ravivez des souvenirs par exemple, mais ce n'est pas dit, ça peux strictement rien faire.

Donc si je suis bien le docteur, je peux la retrouver comme ne jamais m'en souvenir et cela dépend de mon cerveau. C'est chouette d'apprendre ça...

- Vous avez des questions ? Si jamais quelques choses arrive vous pouvez me voir

Je me rend compte que ce vous n'est pas adresser qu'à moi mais aussi à Nashoba, car il a finit sa phrase en le regardant. Peut-être il croit que je suis devenu irresponsable ? j'ai juste oublier la mémoire, j'ai pas l'intention de retourner dans une prise d'otage.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On repart de Zéro ? [ Nashoba ]   On repart de Zéro ? [ Nashoba ] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On repart de Zéro ? [ Nashoba ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-