Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -49%
-50% sur la machine à café automatique ...
Voir le deal
449 €

Partagez
 

 La famille, c'est sacré [PV Vilmos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyLun 22 Aoû - 17:56



La famille, c'est sacré





T
apotant sur la table de la cuisine, la demoiselle aux cheveux attendait le retour de Vilmos pour lui apprendre la dernière nouvelle. Elle tournait et retournait dans tous les sens la manière dont elle allait lui dire ; lui balancer comme ça une fois le pied posé dans la maison, lui faire une devinette, lui lancer sur un ton pleins de surprises "tiens ! Devine quoi". Une sœur débarquant de nul part, c'était quand même pas commun hein ? Savoir que sa mère avait décidé d'abandonner son enfant non plus.

Evidemment, après toute cette histoire, Kira avait commencé ses recherches et avait été faire un tour sur la tombe de sa mère pour lui dire sa manière de penser. Elle, qui d'habitude, trouvait ce concept de parler à un morceau de pierre totalement ridicule s'était pourtant bien défoulé et n'avait pas mâché ses mots ; quelques passants l'ont regardés bizarrement, d'autres avaient carrément fuit en se disant qu'elle était folle. Au final, s'énerver sur une pauvre pierre qui ne lui avait pas répondu n'avait pas résolu son problème de demie-sœur débarquée du ciel avec la question qui la perturbait réellement ... Qu'est-ce qu'elle devait faire ?

C'est vrai ça, elles n'avaient jamais vécu ensemble et elles ne connaissaient même pas. Ça faisait quoi des sœurs ensemble ? Ça se chamaillait, ok elles avaient déjà entamé la chose mais après ? Kira n'allait pas lui raconter ses secrets et inversement non plus, et puis la demoiselle se voyait mal de lui parler de sa vie de sa famille puisque sa formidable mère n'a même pas voulu garder son enfant d'ailleurs. Pour la première fois de sa vie, la jeune femme lâcha un "va au Diable" en parlant de sa mère, trop énervée pour penser à l'éventualité de faire entrer cette inconnue dans sa vie de famille.

Ses enfants avaient évidement capté le problème et ils n'arrangeaient rien en demandant pourquoi elle était dans cet état ; se disant qu'eux-même n'avaient qu'une mère en commun et qu'ils ne voyaient pas cette frontière. Alors Kira leur avait simplement répondu qu'elle avait passé une mauvaise journée, n'étant pas forcément prête pour évoquer le fait qu'ils avaient désormais une tata... Lorsque Vilmos entra, la Rose ne se leva pas pour l'embrasser comme à son habitude, restant finalement stoïque sur sa chaise, la tête posée contre sa main... Finalement elle ne lui dira pas.

La fin d'après-midi se passa de la même manière, elle ne décrocha pas un mot réfléchissant à comment lui annoncer et si elle devait lui annoncer. Le repas se passa en silence et c'est à peine si elle toucha à son assiette, pourtant c'était très bon ; le cuisinier avait fait le plat préféré des enfants qui avaient tenu la conversation à table avec leur père, racontant leur exploit de la journée et les jeux qu'ils avaient fait. Au moins ils ne s'étaient pas ennuyés... Puisque c'était les vacances, les enfants se couchaient plus tard réclamant des jeux de société pour jouer en famille.

Une fois la partie terminée, la demoiselle aux cheveux roses rangea les boîtes de jeux en demandant aux enfants d'aller se laver les dents pour aller aux lits ; ils filèrent dans la salle de bain, et alors que Kira avait l'habitude d'écouter si ils prenaient bien le temps de se laver les dents, là elle était enfermée dans son monde pour écouter ce qu'il se passait autour d'elle. Les boîtes rangées, elle monta border ses enfants en les embrassant sur leur front et se dirigea ensuite dans sa chambre pour prendre une douche.

Vide de toute émotion, elle pleura quelques larmes qui s'envolèrent aussitôt quand elle pensa à autre chose ; Kira détestait être dans cet état-là, ne pas savoir comment réagir, ne pas savoir quoi ressentir, ne pas savoir ce qu'elle devait faire. La Reine sortie de la douche, mit son pyjama et ouvrit la porte au moment où Vilmos entra dans la chambre ; il avait forcément remarqué l'état de sa femme qui ne savait tout simplement pas comment lui dire la dernière nouvelle. Prenant un coton, elle l'aspergea de démaquillant et commença à le passer sur ses yeux.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je m'exprime en sienna
La famille, c'est sacré [PV Vilmos] 48712_s


Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyDim 28 Aoû - 4:04

La famille, c'est sacré 
Ft. Kira

Bon. Qu’est-ce que j’ai encore fait?

Même pas un bisou, même pas un bienvenu de la part de sa femme lorsqu’il était rentré du boulot. Pourtant, elle avait été de bonne humeur ce matin, en partant pour la pâtisserie de Laelyss. Elle lui avait dit bonne journée à lui et les enfants, comme d’habitude. Quelque chose de mauvais s’était passé dans sa journée pour que Kira ai un air aussi bête durant tout le dîner.

Les enfants ne semblèrent pas trop remarqué l’état de leur mère. Ils avaient mené la conversation, avec leur père, tandis que Kira était restée muette. Elle avait l’air tellement préoccupé, ou troublé de quelque chose, ce qui inquiétait et agaçait à la fois le Valet.  Il n’aimait pas la voir comme ça. Évidemment, impossible de lui demander pourquoi elle faisait cette tête devant Ewan et Thalia. Haizea était sortie avec des amis, mais elle aurait sans doute remarqué la même chose que Vilmos. La naïveté des deux plus jeunes les protégeait de cela, qui étaient tout à fait absorbés dans leur jeu de société.

Une fois la partie finie, Vilmos suivit les enfants dans la salle de bain pour superviser le brossage de dent. Ewan avait tendance à oublier des coins et Thalia mettait du dentifrice partout, jusque dans ses cheveux. Une fois dans leur pyjama et sous les couvertures, il leur souhaita bonne nuit à tous les deux, avant de filer en bas. Les domestiques lui firent un petit exposé de ce qui s’était passé dans la journée. Les enfants ont été sages, la maison était en ordre, les fleurs mortes dans le jardin avaient été coupés, madame Desgoffe und Taxis était arrivée à la même heure que d’habitude. Rien à signaler donc, et ça ne le rassurait pas. Le Valet les congédia pour la nuit et remonta dans la chambre.

En refermant la porte, il vit Kira occupée à se démaquiller. Vilmos approcha derrière elle, et entoura ses bras autour de sa taille. Il avait le nez dans ses cheveux roses et il sourit.

-Tu sens bon ma chérie.

Il posa ses lèvres dans le creux de son cou, affectueux. Clairement, elle n’allait pas, mais Vilmos était, et serait toujours là pour elle. Il leva ses yeux vers le reflet de sa femme dans le miroir. Elle avait les yeux rouges comme si elle avait pleuré. Il cessa de sourire, et étreignit plus fortement Kira contre lui.

-…Qu’est-ce qu’il s’est passé aujourd’hui? Tu as l’air tellement sombre Kira. Tu veux me dire ce que tu as?

Sa rose ne pleurait pas si facilement, il en savait quelque chose. D’ailleurs, elle avait attendu d’être seule dans la douche avant de laisser aller sa tristesse. Ce n’est pas Vilmos qui lui en aurait voulu cependant. Il avait la même tendance à ruminer sa grisaille plutôt que d’éclater en public. Et encore plus devant les enfants. Mais il était là maintenant, elle savait bien qu’elle pouvait tout lui dire.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyDim 28 Aoû - 15:10



La famille, c'est sacré





K
ira sentait l'odeur de son mari se rapprocher de la salle de bain mais n'y prêta pas attention, trop concentrée dans son moment démaquillage. Elle était à la fois triste de sa journée mais aussi déçue de sa réaction, envers Azula mais aussi envers Vilmos ; comment réagir face à sa sœur débarquée de nul part et comment être avec son mari à qui on avait répété maintes et maintes fois qu'on n'avait plus aucune famille en vie ? Ce n'était pas non plus la faute de Kira qui l'apprenait à l'instant même, mais elle se sentait tout de même coupable.

- Tu sens bon ma chérie.


Perdue dans ses pensées, elle sursauta légèrement lorsqu'elle sentit les bras de Vilmos entourer sa taille ; la Rose sourit légèrement quand il déposa un baiser dans le creux de son cou, pourtant ce n'était pas assez pour se débarrasser de son humeur morose.

- …Qu’est-ce qu’il s’est passé aujourd’hui ? Tu as l’air tellement sombre Kira. Tu veux me dire ce que tu as ?

Kira baissa les yeux, légèrement honteuse. Elle se doutait bien que Vilmos allait remarquer son humeur de la soirée et allait lui poser cette question une fois les enfants couchés, la demoiselle avait tourné et retourné la question toute la journée sans pouvoir trouver de réelles réponses. Les yeux démaquillés, elle jeta les cotons dans la poubelle avant de se tourner vers son mari avec le sourire attristé qui ne la quittait pas depuis ce matin ; elle n'arrivait pas à le regarder dans les yeux... Pourtant, ce n'était pas comme elle allait le quitter et le faire souffrir, c'était simplement lui apprendre qu'elle avait une demie-sœur mais... Mais la réaction de sa mère il y a 38 ans l'avait tellement déçue qu'elle n'osait pas en parler comme une petite anecdote de famille.

- Je ne sais pas comment te dire ça, j'ai tourné et retourné la question toute la journée sans jamais trouver la bonne formulation.

Rassurant. D'un point de vue extérieur, les paroles de Kira n'allait certainement rassurer Vilmos et pourtant elle voulait bien lui faire comprendre que ce n'était pas d'un vase cassé ou la bêtise d'un enfant qu'elle voulait parler mais d'une chose qui pourrait bouleverser leur quotidien. Soupirant une nouvelle fois, elle se détacha de son mari pour aller chercher une chose qui allait répondre à toutes ces questions, elle alla dans la chambre pour prendre dans la poche de son jean le certificat de naissance d'Azula ; le nom du père était absent mais celui de la mère de Kira était bien présent. Elle revint dans la salle de bain pour lui tendre le morceau de papier pour qu'il prenne connaissance de cette information lui-même.

- Ce sera plus simple si je te donne ça.

Kira laissa le Valet observer le certificat de naissance et observa sa réaction, elle n'avait aucun secret pour lui et lui avait déjà parlé de ses parents, de leur jeunesse et tout le bordel... Donc il savait très bien que le nom de la femme présente sur le certificat était forcément celui de la mère de Kira.

- Je l'ai croisé ce matin à la pâtisserie. Et entre deux haussements de ton, elle m'a avouée qui elle était, apparemment elle connaissait déjà mon existence mais comme tu peux le remarquer, l'inverse n'était pas le cas.

Le mot "sœur" ne voulait pas sortir de sa bouche. Non elle n'arrivait pas à se faire à cette idée, savoir qu'elle portait le nom de sa grand-mère, que sa mère n'avait jamais prit la peine de prendre des nouvelles de cette jeune femme et avait tout offert à Kira. Au fond, elle ne savait pas même si elle devait en vouloir à sa mère, à elle ou à Azula.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je m'exprime en sienna
La famille, c'est sacré [PV Vilmos] 48712_s


Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyLun 29 Aoû - 18:19

La famille, c'est sacré 
Ft. Kira

Kira resta un moment immobile avant de jeter ses cotons dans la poubelle de la salle de bain. Elle se retourna pour faire face à son mari, mais elle fuyait son regard. Vilmos savait quelque chose n’allait pas. Kira lui semblait complètement bouleversée, et il commençait à craindre ce qu’elle ne lui disait pas. Il s’imaginait toutes sortes de scénarios pénibles, lorsqu’elle lui parla finalement.

- Je ne sais pas comment te dire ça, j'ai tourné et retourné la question toute la journée sans jamais trouver la bonne formulation.

La façon tellement sérieuse qu’elle avait de parler poussa Vilmos au bord de la panique. Il regarda sa femme, ses yeux bleus tout à fait fixes. Il craignait le pire, mais quelque chose lui disait d’attendre, de ne pas presser le temps et être pitoyable. Il y a quelque jours encore, Kira allait parfaitement bien, aimante, souriante, chiante comme il l’aimait.

Cette dernière se détacha de l’emprise de son mari pour retourner dans la chambre. Vilmos était figé dans la salle de bain, et la laissa revenir avec une feuille de papier entre les mains. Avait-il vraiment envie de voir ce qu’il y avait là-dessus? Ce moment lui rappela la fois où elle lui avait annoncé, presque de la même façon, que le frère ou la sœur jumelle d’Ewan n’avait pas survécu à l’accident, alors que la Rose était encore en couple avec Gaea. Vraiment, rien pour le rassurer.

Vilmos saisit le papier et se força à lire. Il s’agissait d’un certificat de naissance d’une certaine Azula Hosne. D’accord?... Suivant cela, le nom du père était absent, mais Vilmos le nom de la mère de cette Azula : Athéa Schaeffer. C'était bien le nom de jeune fille de la mère de Kira. En regardant le certificat, on pouvait voir que le papier avait jauni, qu’il semblait daté de quelques années.  En faisant le calcul, cette femme, qui était vraisemblablement la demie-sœur de Kira, devait avoir presque quarante ans. Vilmos regarda Kira en fronçant les sourcils.

- Je l'ai croisé ce matin à la pâtisserie. Et entre deux haussements de ton, elle m'a avouée qui elle était, apparemment elle connaissait déjà mon existence mais comme tu peux le remarquer, l'inverse n'était pas le cas.

En effet, ce n’était pas la meilleure façon de connaître une sœur, entre deux clients de la pâtisserie. Vilmos sortit de la salle de bain, repliant le certificat de naissance entre ses doigts. 

-Merde Kira. Ne me fais jamais plus aussi peur comme ça. J'ai pensé que tu étais allé chez le médecin et qu'il t'a dis que tu avais le cancer ou un truc incurable...

Maintenant, qu'elle est une soeur qui entre soudainement dans le décor lui paraissait banal. Il tendit le papier ensuite à sa femme.

-J’imagine qu’il n’y aurait pas eu de bonne façon de révéler ça de toute façon. Vous vous seriez forcément croisé un jour ou l’autre, surtout si elle était au courant que tu étais sa sœur.

Il ne savait pas comment Azula avait pu trouver ce lien de sang avec Kira. Elle avait dû faire ses recherches quelque part. Si elle savait le nom de sa mère, ça l’avait forcément aidé à retrouver sa petite sœur aux cheveux roses. Vilmos, quant à lui, était plutôt soulagé de la tournure des évènements. Même, l’ombre d’un sourire se dessina sur ses lèvres. Ce n’est pas tous les jours que l’on retrouver des membres de sa famille, surtout dans cette ville. Il oserait même dire que c’était une chance pour Kira. Mais il se doutait qu’elle n’était pas de son avis.

-Tu es en colère parce que ta mère t’a caché que tu avais une sœur quelque part? Ça, je peux le comprendre. Elle l’a eu sans doute très jeune, elle ne pouvait peut-être même pas s’occuper d’elle. Tu ne penses pas que devrais peut-être apprendre à la connaître. Juste un peu au moins, dit toi que tu le fait pour ta mère.

Et reprendre un peu le temps qu’elle n’avait jamais eu avec sa première fille. Vilmos ne pouvait croire qu’Anthéa s’était débarrassé de son bébé par méchanceté. Kira lui avait parlé de sa mère comme d’une femme bien. Porté se secret jusqu’à sa tombe avait dû être tellement difficile. Mais pourquoi se tenir au silence pendant tout ce temps? Cette part d’ombre était très curieuse… Anthéa se doutait-elle déjà de la réaction que Kira aurait en apprenant tout ça?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyLun 29 Aoû - 23:01



La famille, c'est sacré





L
a demoiselle lui laissa le temps de digérer la nouvelle, ne sachant pas comment il allait réagir face à celle-ci. Vilmos sortie de la salle de bain repliant le papier entre ces doigts, laissant ainsi penser que cette nouvelle ne l'enchantait pas... Du coup, ce n'était pas vraiment ce qui était noté sur le papier qu'il retenait mais plutôt la manière dont elle l'avait présentée.

- Merde Kira. Ne me fais jamais plus aussi peur comme ça. J'ai pensé que tu étais allé chez le médecin et qu'il t'a dis que tu avais le cancer ou un truc incurable...

...
Bon d'accord, la prochaine fois elle serait plus direct et lui dira comme ça entre le plat le dessert, ça serait mieux ? Pourtant Kira n'eut pas la réaction imaginée, au contraire, Vilmos avait l'air de prendre ça à la légère. Ah. Un sœur venait de débarquer comme ça dans sa vie et c'était une chose tout à fait normal pour lui, bon très bien... Elle s'empara du papier qu'elle rangea dans la poche arrière de son jean qui était sur la chaise tout en écoutant le point de vue de son mari.

- J’imagine qu’il n’y aurait pas eu de bonne façon de révéler ça de toute façon. Vous vous seriez forcément croisé un jour ou l’autre, surtout si elle était au courant que tu étais sa sœur.

- ... C'est tout ce que ça te fait ?


Alors là ! Ce n'était clairement pas la réaction espérée. Elle s'était imaginée un Vilmos en colère qui lui interdisait de revoir sa sœur... Pourquoi une telle réaction d'ailleurs ? Parce qu'au fond ça lui aurait donné une réelle excuse pour s'en éloigner et ne plus avoir de lien avec ! Quitte à laisser sa collègue la servir quand elle allait revenir à la pâtisserie mais non. Au contraire, le Valet avait même plutôt content de ces retrouvailles vu le sourire aux lèvres qu'il avait ; est-ce qu'il comprenait seulement ce que cela voulait dire ?

- Tu es en colère parce que ta mère t’a caché que tu avais une sœur quelque part ? Ça, je peux le comprendre. Elle l’a eu sans doute très jeune, elle ne pouvait peut-être même pas s’occuper d’elle. Tu ne penses pas que devrais peut-être apprendre à la connaître. Juste un peu au moins, dit toi que tu le fait pour ta mère.

- Bien sûr que je suis en colère contre ma mère ! Elle aurait pu m'en parler un jour où l'on était toutes les deux à la maison si elle ne voulait pas que mon père soit au courant ! Ou bien me laisser une lettre dans mes affaires pour me dire qu'il y a 38 ans, elle a eu une première fille qu'elle a décidé d'abandonner. Mais non ! Ça c'était trop demandé pour elle qui a préféré laisser le destin faire les choses. Crois-moi, j'ai passé une bonne partie de l'aprem à lui dire ma manière de penser sur sa tombe mais elle n'est même pas revenue en tant qu'esprit ! Tu ne crois pas que je mérite des explications ?!


Ah ça. Elle s'était dit que ses parents n'étaient jamais revenus pour ne pas lui faire du peine ou simplement pour la laisser vivre sa vie comme une grande, mais non. Même en l'insultant de tous les noms, sa mère n'était même pas apparu pour tenter de lui mettre une gifle bien méritée ; et pourtant sa mère avait horreur des gros mots et des insultes. Mais rien, toujours rien ! Franchement, quand on avait des regrets, est-ce qu'on ne faisait pas de lettre pour expliquer tout ça à ses enfants, un ami proche ou Dieu ne savait quoi encore ?! Est-ce que ça voulait dire que sa mère ne regrettait pas d'avoir abandonner Azula ? Ça, c'était encore une chose qui la perturbait.

- Et pourquoi je devrais apprendre à la connaître ? Je suis sûre qu'on n'a rien en commun toutes les deux. A part partager une clope pour parler de notre mère et du fait qu'elle l'a abandonnée parce que son père est un sale type, on ne s'est rien dit ! Qu'est-ce que tu veux que j'aborde avec elle ? Je ne sais pas ce que ça fait moi d'avoir une sœur !

Sérieusement, ça parlait de quoi des sœurs ? Est-ce que c'était comme une meilleure amie ? Si c'était le cas, Laelyss remplissait très bien ce rôle et elle ne voudrait pour rien au monde l'abandonner ! Se laissant tomber sur le lit sur le dos, son cœur battait à la chamade en voyant la tournure des événements... Elle avait peur de connaître cette personne, Kira n'aimait pas ouvrir son cœur et n'avait surtout jamais été habituée à avoir une autre personne avec le même sang qu'elle à part ses enfants. Mais d'ailleurs...

- Et puis qu'est-ce qu'on va dire aux enfants ? Imagine elle ne les aime pas, ou qu'elle ait une mauvaise influence sur eux ? Ou qu'ils ne l'aiment pas ? Comment tu veux leur expliquer que j'ai rencontré leur tante comme ça un jour alors que je ne connaissais même pas son existence... Ils vont se poser des questions, c'est sûr !
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je m'exprime en sienna
La famille, c'est sacré [PV Vilmos] 48712_s


Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyMar 30 Aoû - 20:49

La famille, c'est sacré 
Ft. Kira


-J’ai pas dit qu’on devrait l’inviter pour Noël et jouer la tantine à la place de Laelyss. Tu utilises nos enfants comme excuse pour ne pas la voir. Franchement Kira, tu me déçois, dit-il, feignant l’indignation.

En fait, Vilmos était hilare de voir Kira faire tout un plat pour une simple affaire de famille. Bon, simple…Pas tout à fait. Elle avait raison d’être en colère contre sa mère. Ce n’est pas exactement un signe de confiance, lorsque l’on cache un secret aussi énorme, aussi longtemps. Blasphémer sur la tombe de sa propre mère était sans doute un excellent défouloir pour canaliser sa colère, mais ça ne résolvait rien. Pas étonne que sa belle-mère n’ait pas voulu revenir sur terre... Essayant cette fois d’être sérieux, le Valet s’assit sur le lit aux côtés de Kira, les bras croisés.


-Pense aux gens qui ont perdu leur famille. Je pense que c’est une chance que vous vous soyez retrouvé. Peut-être bien que vous n’avez rien en commun, à part votre mère. Peut-être que le certificat est un faux, peut-être qu’elle se fait passer pour quelqu’un d’autre pour avoir de l’argent. Toute la ville sait qu’on est marié… Alors c’est possible qu’elle ne pense qu’à l’argent et rien d’autre. Ça, il n’y a qu’une façon de le savoir. Tu ne le sauras pas tant que tu ne l’auras pas vraiment rencontré autour d’une bouteille de vin. Pas de clopes s’il te plait. Si tu te mets à fumer à cause d’elle, je ne t’embrasse plus jamais.

Kira était prévenue. Pas de clope chez lui ; les deux sœurs devraient aller discuter ailleurs si Azula était une fumeuse.

La Rose n’avait pas le choix de lui parler, au moins une deuxième fois pour connaître ses véritables intentions. Azula était tout de même une inconnue et il fallait prendre certaines précautions. Dans l’intérêt de Kira, il espérait que tout ça termine bien. Pour avoir eu un frère, Gustave lui manquait tous les jours. Il l’avait défendu de sa propre vie et pour ça, jamais il ne pouvait l’oublier.

-D’ailleurs, tu ne m’as pas déjà dit que tu aurais aimé avoir une sœur? Que tu te sentais seule en tant qu’enfant unique. Si ce certificat et bel et bien authentique, et si elle ne se fait pas passer pour quelqu’un d’autre, qu’est-ce qui te retient autant? Pense à tous les combats d’oreillers que tu as manqués.

Pendant que sa femme était étendue dans le lit sur le dos, Vilmos en profita pour envoyer d’un coup de poignet l’oreiller à côté de lui dans le visage de la Reine. Mais qu’est-ce qu’il était efficace pour remonter le moral de Kira! Avant qu’elle ne réplique il sauta hors du lit et referma la porte de la salle de bain une fois à l’intérieur.

-Pas la peine de te venger, j’ai verrouillé la porte.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyJeu 1 Sep - 2:03



La famille, c'est sacré





L
ui qui avait eu un frère ne pouvait pas lui donner quelques petits tuyaux ? Deux frères, c'était la même chose que deux sœurs non ? D'accord, normalement elles parleraient plus de garçons au lieu de filles... Enfin, elles avaient sûrement passé l'âge depuis le temps mais bon au final c'était des sujets personnels et des trucs de ce genre. Et puis il allait réagir comment si jamais elle venait à ne pas aimer les enfants hein ? Ah ! Il se sentira bien con là le Vilmos.

- J’ai pas dit qu’on devrait l’inviter pour Noël et jouer la tantine à la place de Laelyss. Tu utilises nos enfants comme excuse pour ne pas la voir. Franchement Kira, tu me déçois.

- Fais l'indigné ouais, mais je suis sûre qu'au fond, tu rigoles bien de la situation.


Hilare de voir sa femme perdre tous les neurones qu'elle avait pour une simple petite histoire de famille... C'était con mais c'était vrai. La famille, c'était quelque chose d'important pour la demoiselle aux cheveux roses et tout venait de s'écrouler en l'espace d'un instant simplement parce que sa mère lui avait caché sa première fille ; tous ses principes venaient de s'écrouler en l'espace de deux minutes alors comment continuer à y croire ? Peut-être aurait-elle réagit autrement si sa mère lui avait dit avant, Kira aurait même cherché à retrouver sa sœur ; mais là...

- Pense aux gens qui ont perdu leur famille. Je pense que c’est une chance que vous vous soyez retrouvé. Peut-être bien que vous n’avez rien en commun, à part votre mère. Peut-être que le certificat est un faux, peut-être qu’elle se fait passer pour quelqu’un d’autre pour avoir de l’argent. Toute la ville sait qu’on est marié… Alors c’est possible qu’elle ne pense qu’à l’argent et rien d’autre. Ça, il n’y a qu’une façon de le savoir. Tu ne le sauras pas tant que tu ne l’auras pas vraiment rencontré autour d’une bouteille de vin. Pas de clopes s’il te plait. Si tu te mets à fumer à cause d’elle, je ne t’embrasse plus jamais.

- Et si ce n'est qu'une clope, tu me pardonnes ?


Autour d'une bonne bouteille de vin... Est-ce qu'il était en train de proposer de l'inviter à la maison histoire de faire connaissance et tout le bordel ? Kira ne savait pas si elle se sentait prête à accueillir Azula dans sa vie, l'inviter pour partager un repas à la maison et à se saouler la gueule avec elle... D'ailleurs, est-ce qu'elle tenait l'alcool ? En y pensant, la demoiselle aurait bien aimé avoir une sœur pour partager ce genre de délire, terminer torcher avec sa sœur à côté devait faire de bonnes anecdotes de famille. Un mauvais exemple pour les enfants mais sûrement une bonne partie de rigolade.. Raaah mais ça changeait quoi ce soit avec une sœur ou une amie, c'était la même rigolade non ?

- D’ailleurs, tu ne m’as pas déjà dit que tu aurais aimé avoir une sœur ? Que tu te sentais seule en tant qu’enfant unique. Si ce certificat et bel et bien authentique, et si elle ne se fait pas passer pour quelqu’un d’autre, qu’est-ce qui te retient autant ? Pense à tous les combats d’oreillers que tu as manqués.

- Je...


N'ait pas pu terminer sa phrase puisque son mari lui donna un coup d'oreiller en pleine figure... La tête toujours enfouie sous l'oreiller, la demoiselle était blasée face à la bêtise de son mari qui venait de s'enfuir dans la salle de bain ; pourtant dès qu'elle entendit le verrou se fermer, Kira sauta sur ses jambes pour se ruer la porte et tenter de l'ouvrir. Elle abaissa la poignée plusieurs fois sans douceur et donna un coup dans la porte tandis que Vilmos lui disait que ça ne servait à rien de se venger puisque la porte était fermée... Ah ça, elle l'avait remarquée ! Mais maintenant elle voudrait bien l'ouvrir.

- Très bien... Je vais m'emplir, et souffler et la maison défoncer !

Un conte qu'elle aimait bien lire à ses enfants le soir même si c'était pour que au final que le loup de l'histoire soit une victime. Sa fille l'avait fait rire la première fois en disant que sa mère aurait réussit à défoncer la porte de la maison à elle toute seule, et son fils avait demandé bien des années plus tôt si Kira serait capable d'un tel exploit. A son mari par contre, elle ne lui avait jamais lu ce conte... Ils avaient quand même passé l'âge de lire "les trois petits cochons" ensemble avant d'aller dormir le soir. Voyant qu'il ne voulait pas ouvrir la porte, Kira céda.

- Bon très bien. Tu veux que je te dise, ça me fou la trouille d'avoir une sœur ! Je n'y suis pas habituée moi, je ne sais pas comment je dois me comporter avec elle. J'ai à peine su aligner deux mots quand j'étais avec elle. Tu réagirais comment toi si tu avais toujours été seul avec tes parents et que, du jour au lendemain, y'a un homme qui entre dans le casino en disant être ton frère ? Tu serais prêt à l'accueillir dans ta vie en mode "eh ! Ça te dit qu'on rattrape le temps perdu ?". Peut-être qu'elle ne va pas m'aimer parce que ma mère m'a gardée et pas elle.

C'était un risque ça. Kira ne savait pas ce qu'on ressentait lorsqu'on apprenait que ses parents l'avaient abandonné, même pas parce qu'ils étaient désormais décédés et qu'ils n'avaient pas eu le choix... Non, là, leur mère était bien en vie et avait même refait sa vie avec un autre homme pour avoir un enfant avec. En le gardant cette fois. Et si Azula n'aillait pas aimer Kira simplement pour ça ? Qu'elle serait jalouse d'elle ? Ça pouvait se comprendre, la demoiselle le serait sûrement si la situation avait été inversée.

- Très bien, je t'écoute. Qu'est-ce que tu proposes ?

Un dîner ? Une journée plage ? Attendre qu'elle revienne à la pâtisserie pour discuter seulement de temps ? Kira était désormais toute ouïe donc qu'il propose l'idée !
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je m'exprime en sienna
La famille, c'est sacré [PV Vilmos] 48712_s


Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyVen 2 Sep - 16:03

La famille, c'est sacré 
Ft. Kira

Pas de chance! Il avait été plus rapide qu’elle et maintenant, il était protégé de sa vengeance. Pour le moment en tout cas.

Vilmos l’écouta proférer des menaces derrière la porte entre deux ricanements. Ouais c’est ça, bonne chance pour défoncer la porte. La fable des trois petits cochons, ce n’était rien qu’une fable justement. Vilmos se déshabilla et entre dans la douche à son tour, ce qui ne l’empêchait pas d’écouter pendant ce temps-là. Ses yeux lui faisaient parfois défaut, mais pas encore son ouïe, heureusement. Et puis, il avait le droit de sentir bon lui aussi!

- Bon très bien. Tu veux que je te dise, ça me fou la trouille d'avoir une sœur ! Je n'y suis pas habituée moi, je ne sais pas comment je dois me comporter avec elle. J'ai à peine su aligner deux mots quand j'étais avec elle. Tu réagirais comment toi si tu avais toujours été seul avec tes parents et que, du jour au lendemain, y'a un homme qui entre dans le casino en disant être ton frère ? Tu serais prêt à l'accueillir dans ta vie en mode "eh ! Ça te dit qu'on rattrape le temps perdu ?". Peut-être qu'elle ne va pas m'aimer parce que ma mère m'a gardée et pas elle.

Si elle fait ça, c’est qu’elle est rancunière cette Azula. Par contre, il pouvait la comprendre de réagir comme ça. Lui-même avait été orphelin très jeune. Voir les autres enfants avec leurs parents qui les aimaient l’avait fait souffrir pendant son enfance. C’est pour cela  qu’en grandissant, il avait longtemps souhaité avoir une famille bien à lui et donner à ses enfants ce qu’il n’avait pas eu. Azula souhaitait peut-être seulement la même chose.


-Tu te fais du souci pour rien ma chérie, lui lança-t-il en sortant de la douche.

Le temps de sécher ses cheveux à la serviette puis de l’enrouler autour de ses hanches, il était déjà prêt à sortir de la salle de bain.

- Très bien, je t'écoute. Qu'est-ce que tu proposes ?

Le Valet ouvrit la porte, puis croisa les bras sur son torse, pensif. Torse nu, elle va sans doute être beaucoup plus attentive...

-Si j’avais un demi-frère qui serait apparu de nulle part, et qu’il ne dit pas de conneries je crois que je l’inviterai chez moi. Qu’il soit jaloux ou pas, je ne peux pas changer le passé. Ta mère l’a eu, c’était une erreur, mais maintenant tu peux corriger ça et reprendre le temps perdu. Ne fais pas comme ta mère en l’ignorant, parce qu’elle ne disparaitra pas comme par magie.

Azula vivait ici, dans cette ville. Elles se croiseraient peut-être dans le centre commercial, dans le parc, au théâtre… Kira n’était pas forcé de lui racontait tout ce qu’elle vivait ou les moindres détails sur sa vie, mais elle ne pouvait pas faire semblant de ne pas la connaître, c’était juste cruel. Vilmos pris la main de Kira, encore chaud d’avoir été sous la douche.

-Si tu veux que je sois là pendant votre rencontre, ça me fera plaisir. J’avoue que maintenant, je suis curieux de la connaître. On demandera à Laelyss de prendre les enfants ce soir-là et on l’invitera à diner. On sera tranquille comme ça.

Ça lui semblait un bon plan. De rencontrer sa sœur à la maison rassurerait peut-être Kira d’avantage. C’était un lieu familier, elle était dans ses affaires, et sinon le chef cuisinier faisait toujours de bon repas. Il y avait une possibilité qu’Azula se révèle une chieuse de première, et Vilmos espérait que ça ne soit pas le cas, mais sait-on jamais.


-Si je vois que ta sœur est vraiment chiante, ou qu’elle ment, on va s’occuper de son cas. Tu le sais, j’ai un radar dans le cerveau pour détecter les menteurs. Tu es d’accord ma grosse méchante louve?

Héhé. 


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] EmptyVen 2 Sep - 20:50



La famille, c'est sacré





E
st-ce qu'elle était en train de parler dans le vide là ou il l'écoutait, même en étant sous la douche ? Oh bah il pouvait aller se faire cuir un œuf si la Rose devait tout répéter ; elle n'aimait pas se confier, mais quand elle le faisait, ce n'était qu'une seule fois. Finalement, Vilmos lui disait qu'elle se faisait du soucis pour rien ; évidement, peut-être que tout se passerait bien et l'inverse pouvait être possible. Qu'est-ce qu'elle en savait Kira de sa vie ? Elle avait toujours eu ses parents et ce qu'elle voulait, ce qui n'était pas le cas de sa sœur. Mais puisqu'il avait l'air de mieux maîtriser la situation, la demoiselle lui demanda conseil sur quoi faire maintenant.

- Si j’avais un demi-frère qui serait apparu de nulle part, et qu’il ne dit pas de conneries je crois que je l’inviterai chez moi. Qu’il soit jaloux ou pas, je ne peux pas changer le passé. Ta mère l’a eu, c’était une erreur, mais maintenant tu peux corriger ça et reprendre le temps perdu. Ne fais pas comme ta mère en l’ignorant, parce qu’elle ne disparaitra pas comme par magie.

Rien que pour ne ressembler à sa mère, Kira acceptait de faire entrer Azula dans sa vie... Mais elle ne savait pas pourquoi, la demoiselle avait une boule au ventre dès que le sujet de sa sœur était évoqué. La Rose ne saurait pas de quoi parler puisque les anecdotes familiales n'étaient peut-être pas la bienvenue, ça risquerait de lui rappeler tout ce qu'elle a manqué puisque sa mère avait décidé de l'abandonner... Mmh, déjà tout ce qui touchait aux parents, c'était non. Après les enfants, mais peut-être qu'elle n'en avait rien à faire de savoir que sa fille avait le caractère d'une tornade ; en général, on s'en fiche pas mal des enfants des autres. Kira la première, elle n'aimait que les siens.

- Si tu veux que je sois là pendant votre rencontre, ça me fera plaisir. J’avoue que maintenant, je suis curieux de la connaître. On demandera à Laelyss de prendre les enfants ce soir-là et on l’invitera à diner. On sera tranquille comme ça.

La demoiselle baissa les yeux et hocha la tête... Ouais, c'était sûrement la meilleure solution. A table avec les enfants, Kira serait obligée de les surveiller, de faire attention aux sujet sabordés et tout le bordel.. La présenter comme une simple amie de famille serait légèrement bizarre mais les présenter comme leur tante direct serait sûrement trop rapide pour Azula et pour Kira. Qu'elles apprennent à faire connaissance autour d'un bon repas et d'un bon verre et là elles pourront commencer à discuter famille, enfant, neveu et nièce. Enfin, maintenant qu'elle faisait partie de la famille, Vilmos allait devoir la rencontrer aussi ; techniquement, c'était sa belle-sœur maintenant.

- Si je vois que ta sœur est vraiment chiante, ou qu’elle ment, on va s’occuper de son cas. Tu le sais, j’ai un radar dans le cerveau pour détecter les menteurs. Tu es d’accord ma grosse méchante louve ?

La demoiselle laissa échapper un sourire, refaire le portrait de cette jeune femme ne faisait clairement pas partie de ses plans et comme elle n'était pas encore attachée à elle, Kira ne ressentirait vraiment aucune peine si c'était une menteuse. La demoiselle aux cheveux roses s'approcha de son mari, les bras posés le long de ses épaules pour déposer un baiser sur ses lèvres ; le remerciant d'être toujours là pour elle.

- Bon d'accord.. Invitons-là à la maison. J'en discuterai avec Laelyss demain pour savoir si elle peut prendre les enfants samedi soir.

Samedi soir, c'était sûrement le meilleur moment pour une rencontre, en général on ne travaillait pas le dimanche... Enfin, Kira ne connaissait même pas le métier de sa sœur donc peut-être qu'elle bosse le dimanche ? Enfin, la demoiselle devait déjà revoir Azula pour savoir si elle était emballée par cette idée et prévoir une date avec elle ; à voir aussi avec si Laelyss n'avait rien de prévu samedi soir. Bref, Kira avait dit samedi soir pour se donner une idée de quand elles allaient se voir autour d'un bon repas.

Avec un petit sourire en coin, la demoiselle lui proposa de mettre cette histoire de dîner en famille de côté pour l'instant, ayant une petite idée en tête de ce qu'ils pourraient faire pour occuper leur soirée. De toute façon, le dîner ne se ferait pas ce soir et maintenant que les enfants étaient couchés et les parents douchées ; il fallait désormais trouver une occupation pour la soirée.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je m'exprime en sienna
La famille, c'est sacré [PV Vilmos] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: La famille, c'est sacré [PV Vilmos]   La famille, c'est sacré [PV Vilmos] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille, c'est sacré [PV Vilmos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-