Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -50%
Bracelet connecté Xiaomi Mi Band 4C à ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

 Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyMar 23 Aoû - 1:31





C'était un grand jour aujourd'hui ! Et ouai j'allais devenir un grand d'après ce que j'avais compris. Papa m'avait levé hyper tôt ce matin car il devait partir pour quelques jours et il voulait me dire pleins de chose, surtout par rapport à ce que j'allais obtenir en fin de matinée. Il comptait sur moi si j'ai compris et surtout ... Je devais être à l'heure sinon ça allait chauffer pour mes belles petites fesses. Pourtant si papa y tenait tant... pourquoi il venait pas m'accompagner ? Il envoyait Nash qui n'avait pas l'air bien en ce moment et ça me dérangeait un peu faut le dire. Mais bon, ça me faisait plus plaisir que mon frère m'accompagne que mon père. Je ne le détestais pas mais j'avais l'impression qu'il m'utilisait. Alors qu'il se souciait pas plus que ça de moi, un jour il y a eu sûrement un soucis avec mon frère et depuis ce jour il est après moi. Alors que je faisais de la cuisine avec Maman dans la cuisine pour le repas, Maman que j'adores tellement me rappel que j'ai rendez vous avec Nash pour allez la ou je sais et que je devrais me préparer. Alors que je finis de faire ce qu'elle m'avait demandé de faire je m'exécute et monte dans ma chambre pour m'habiller. J'enlève mon pyjama si confortable avec une sourit jaune dessus (Pikachu POWA).

J'enfiles mon t-shirt noire sans manche, mon jean bleu et ma veste rouge manche courte, puis finis par mettre mes gants. Je prends ensuite mon sac et mets mon ardoise et mon feutre dedans. J'étais impatient de découvrir ce que j'allais à voir, apparemment c'était un don incroyable. Alors que je prends mon sac et redescend en bas pour le poser à l'entrée je retournes avec ma mère pour l'aider encore un peu vu que j'avais le temps, on discutait pas mal. Elle parlait et je lisais sur ses lèvres et répondait en signe. J'étais vraiment content de ses discutions que ça soit avec Nii-san ou ma mère. Mon père sa restait froid et étrange comme conversation mais je m'en fichais maintenant. Alors que je coupe les patates pour les frittes de ce midi, ma mère me fait signe en tapotant son poignet comme si elle avait une montre et je regardes instinctivement l'horloge. Oups il est déjà si tard ? Je fais signe à ma mère pour lui dire:

" J'y vais Maman, désolé de pas t'aider plus que ça !"

Ma mère me rend le sourire et me dit que je l'ai déjà bien aidé et de filer sinon j'allais faire poireauter Nash. Je souris et prend mon sac et me mets en route en courant un peu pour rejoindre Nash ou il m'avait donné rendez-vous. J'avais été au QG élémentis rarement seul donc je ne me souvenais pas forcemment du chemin et je risquais de me paumer très vite et ça serait dommage. Puis comme ça, ça me fait passer du temps avec Nii et on pourra papoter un peu en espérant que j'aprenne ce qui ne va pas en ce moment. Ma mère m'avait dit de ne pas m'en occuper mais j'aimais pas le voir comme ça. Qui aime voir les gens proches de nous souffrir ? Personne.

Alors que je cours encore un peu pour rejoindre grand frère devant mon école, j'arrive et le vois au loin et un sourire parcours mon visage. Alors que je me déplace sur la pointe des pieds pour m'approcher de lui tous doucement, une fois glisser derrière lui, je tends mes bras et ferme mes poings tendant juste un doigt et vient appuyer sur ses flancs pour lui faire peur. J'aurais bien pousser un bouh mais comme je ne parles jamais et je ne sais pas que ça se dit pour faire peur à quelqu'un ... Je ne le fais simplement pas. Je ne sais pas si la peur à gagné mon frère mais quand il se retourne je lui fais un signe pour lui dire:

" Coucou grand frère o/"

Je ris un peu, c'était étrange de me voir faire ça surtout que j'étais légèrement plus grand que lui maintenant. D'ailleurs maintenant on ne savait pas forcemment que j'étais le petit frère et lui le grand. Je continue de lui sourire et refait un autre signe:

" Ca va toujours depuis ce matin ? !"

Vu son état depuis quelques jours je me sentais obligé de poser cette question car ... J'espérais que ses problèmes disparaissent d'un coup pour retrouver le frère que j'aimais taquiner et toujours heureux. Je le regarde et continue de lui sourire bêtement comme d'habitude j'étais content d'être avec lui pour aller au QG, ça allait forcemment être un bon moment. Je commence à faire des signes avec mes mains:

" On y va ? "

Ouai j'étais impatient de voir ce que j'allais obtenir, car on ne m'a jamais vraiment dis quoi. Je sais que mon frère à fait du pieds à un vieille homme grand, cheveux blanc qui était mon directeur pour que je l'obtienne ... C'était peut être mon BAC .... Je commence à suivre mon frère et le regarde du coin de l'oeil puis lui demande avec mes signes:

" Tu as des problèmes en ce moment Nash ?"

Oui ... Désolé maman mais je devais savoir! Le grand frère qui sourit pas c'est pas mon grand frère!


« Mon état d'esprit:»
Allez Nii ! Dis tous j'ai les moyens de te faire parler !
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyMar 23 Aoû - 16:23






Un don qui cache un supplice


"Les emmerdes quand y'en a plus, et ben y'en a encore" serait la phrase qui décrirait le mieux mon quotidien. De mauvaise humeur à cause de ce qu'il s'est passé avec Lyana, je ne discute plus beaucoup avec les membres de ma famille, restant enfermé dans ma chambre, dans ma bulle pour n'entendre personne. Mon père est venu m'annoncer que Nemeroff faisait partie des Elementis et que demain, il aurait le droit à sa cérémonie ; évidemment, il avait encore magouillé avec les membres du Conclave pour qu'il puisse obtenir son pouvoir aussi rapidement et ça a eut le don de me mettre en colère.

Les insultes et les reproches se sont lancés entre nous, de mon côté, j'ai répété sans cesse qu'il devrait arrêter de nous forcer à entrer chez les Elementis tandis que du sien, il répétait que c'était notre destin. En entendant le ton échangé, ma mère est montée rapidement dans ma chambre pour s'interposer avant que ça ne dégénère ; forcés de se calmer pour ne pas lui faire de la peine, mon père m'a annoncé qu'il devait partir quelques jours en voyage dès demain matin et que je devrais accompagner mon frère à la cérémonie. Evidemment, on fait toutes les démarches pour mais une fois le moment arrivé on se défile ? J'ai mit mes affaires dans un sac que j'ai mit sur mon dos, ais rapidement expliqué à Neme' qu'on se retrouverait demain devant le Lycée et je suis parti de la maison.

Mes parents ont bien tenté de me retenir mais je me suis une fois de plus enfermé dans ma bulle pour rejoindre le Quartier Est pour toquer à la porte de Nayati qui m'a accueillit chez lui avec un sourire aux lèvres. Le père, aussi cool que le fils, m'a salué en me demandant si c'était encore à cause de mon père si j'avais quitté la maison ; après quelques explications et un bon repas, nous sommes sortis boire un verre histoire de parler un peu des derniers événements, j'en avais besoin et mon ami étant friand de ragots a plutôt apprécié la soirée. Je ne peux pas dire à quelle heure nous sommes rentés, mais il était tard.. Très tard.

Et le réveil a sonné tôt.. Très tôt. La tête sous l'oreiller, j'ai bien tenté de me rendormir mais je me suis rappelé que je devais retrouver Nemeroff devant le Lycée ; c'était aujourd'hui sa cérémonie ! C'était la raison pour laquelle j'avais déserté ma maison hier ! Le réveil sonnant une nouvelle fois, Nayati donne un coup de poing dedans pour le faire taire et garde sa tête sous l'oreiller tout en essayant de prendre la parole ; avec la petite voix du matin qui signifiait qu'il avait été réveillé trop tôt à son goût.

- Gars.. T'es vraiment obligé d'te lever ?

- J'ai donné rendez-vous à Nemeroff devant le Lycée, c'est sa cérémonie aujourd'hui..

- Nan sérieux ? J'peux venir ?

Levant la tête vers lui, mon silence lui fait comprendre que ça va légèrement poser problème.. Un Domae qui entre dans le QG des Elementis, y'a pas un petit problème dans l'équation ? Une fois l'information atteint dans son petit cerveau, je me lève du matelas déposé au sol la veille pour me jeter dans la douche ; depuis le temps que je viens squatter chez lui, je peux faire comme chez moi. L'inverse étant de même lorsqu'il vient chez moi. Rapidité habillé et coiffé, je remballe mes affaires et souhaite la bonne journée à Nayati tandis que je sors de chez lui sans avoir prit de petit déjeuner ; je n'ai pas le temps et je m'en voudrais de le faire patienter.

Arrivé devant le Lycée, je remarque avec soulagement que mon frère n'est toujours pas arrivé.. Tant mieux ! Je pose une main sur ma tête, le peu de sommeil ainsi que la cuite d'hier commence à se faire ressentir et mes petits yeux fatigués confirment la soirée d'hier ; j'en viendrais même à regretter de ne pas être une fille pour me badigeonner de fond de teint histoire de faire disparaître les cernes. Perdu dans mes pensées ridicules, je sursaute lorsque je sens quelque chose se poser sur mon flanc ; en me retournant, je remarque que mon frère est arrivé.

- Coucou grand frère.

*- Salut Neme', tu m'as foutu la trouille !*


J'étais tellement perdu dans mes pensées que je ne l'ai pas entendu s'approcher de moi. Je passe une main sur mon visage histoire de réveiller un peu tout ça et faire disparaître la tête de zombie tandis qu'il me demande si je vais bien. J'hoche simplement la tête pour lui signifier que oui ça va bien, je n'ai pas envie de lui prendre la tête avec tous ces problèmes ; il doit être suffisamment stressé ce matin pour en plus avoir mes problèmes sur le dos.

- On y va ?

*- Allons-y.*


Passant par la porte du gymnase ouvert en cette période, les cours reprenant dans quelques semaines, le Lycée est ouvert même si interdit au public. Nous avançons discrètement entre les couloirs et prenons les escaliers qui mènent au QG ; je le laisse passer devant moi histoire de pouvoir garder un œil sur lui et les oreilles autour de moi. Pourtant un mouvement à mes côtés me fait comprendre que mon frère veut engager la conversation même si mon état du moment et la gueule de bois me donne plus envie de dormir que de parler.

- Tu as des problèmes en ce moment Nash ?

*- Rien de bien d'important, je ne voudrais pas te perturber pour la suite. D'ailleurs, papa t'a dit pourquoi tu descendais au QG ?*


Parce qu'avec la chance que je me tape, c'est moi qui vais devoir tout expliquer... Nous entrons donc dans le QG où quelques Elementis sont déjà là, certains s'entraînent tandis que d'autres se reposent. Aussitôt interpellés par un Elementis proche du Conclave, nous nous arrêtons le temps qu'il s'approche de nous pour nous tenir au courant des dernières nouvelles.

- Alors Nemeroff ! Tu es prêt pour ta cérémonie ?

*- Tu sais, si tu ne te sens pas prêt pour avoir ton élément tu peux faire demi-tour. Tant pis si ça ne fait pas plaisir à papa hein*

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyMar 23 Aoû - 17:22





Nous nous mettons en route rentrant dans l'école. Je le regarde du coin de l'oeil et remarque son visage. Rien ne m'échappe, mes yeux sont aiguisé comme si j'étais une bête sauvage prête à sauter sur ma proie. Je n'ai que ma vue pour me fier aux alentours donc c'est normal que ma vue soit extrêmement développé par rapports aux autres. Je voyais la tête de mon frère et ça ne me faisait pas plus plaisir que ça de le voir comme ça. Surtout que je me doutais qu'il y avait une dispute avec mon père hier soir. Je ne l'ai pas vu ou entendu, mais quand ma mère qui était au salon avec moi est monté je l'ai compris tous de suite puis Nii-san est sorti et n'est pas revenu.

On passe dans les escaliers et je lui poses ma question sur s'il avait des problèmes en ce moment car je le trouvais étrange, ma mère aussi j'en étais sur. Le seul qui s'en foutait était père mais c'est pas choquant dans notre famille. J'entame donc la question voulant vraiment savoir car je commençais à me faire du soucis pour lui. Mais ça réponse fut seulement:

*- Rien de bien d'important, je ne voudrais pas te perturber pour la suite. D'ailleurs, papa t'a dit pourquoi tu descendais au QG ?*

Je le regardes, c'est pas bien de mentir à son petit frère handicapé. Je lui souris doucement. Je ne le forcerais pas pour le moment. Alors que je repenses à la discutions que j'ai eu avec père hier qui m'a seulement dit de pas être en retard sinon je serais punis ... Il m'a juste dis:

- Non il m'a dit qu'il en attendait beaucoup de moi et que j'avais pas intérêt à le décevoir.

Mais c'est vrais que je n'en savais pas plus que ça. Au départ je pensais que c'était à l'école car mon père avait été avec mon directeur discuté à propos d'une chose importante après un médecin m'a examiné pour savoir si j'étais apte puis on a réservé une date mais je ne savais pas parfaitement le pourquoi je dois être la. Mais on entrait au QG donc logiquement c'était pas en rapport avec un diplôme. Peut être que je vais obtenir le même truc que Nash le son ? Ca serait cool, Nash il est trop cool avec le son c'est le plus fort de tous! Tout à coup mon frère s'arrête donc je fais de même et regarde une personne qui vient devant nous et qui dit:

- Alors Nemeroff ! Tu es prêt pour ta cérémonie ?

Je regardes l'homme et sourit doucement et tend le bras levant le pouce. Et comment, enfin je sais pas ce que c'est mais au moins j'étais près depuis hier qu'on me rabâche d'être à l'heure. Mon frère me fait signe:

*- Tu sais, si tu ne te sens pas prêt pour avoir ton élément tu peux faire demi-tour. Tant pis si ça ne fait pas plaisir à papa hein*

Donc je viens pour mon élément, mais c'est encore plus cool ça. Bah non je suis la je suis la voyons:

- Ne t'en fais pas! Je me sens prêt!

J'avais pas vraiment peur, de toute façon je ne savais pas comment ça se passé la cérémonie mais c'était cool d'avoir un élément. Le feu, l'eau ou la glace pour faire de la chimie ça pourrait être drôle et très utile donc autant l'avoir dès maintenant. Alors que je regardes les élémentis s'entraîner, l'homme qui est venu nous poser une question s'approche doucement de nash et lui chuchote

- Euh ... Ton père t'en as sûrement pas parlé, mais le doc était contre le fait que Neme passe la cérémonie, il juge ça trop dangereux pour le moment ... On peut pas le forcer à abandonner pour cet fois ?

Il me regarde en silence. Oui j'étais connu chez les éléms même si moi je connaissais pas grand monde et tous le monde me trouvait adorable. Et le fait que j'ai un corps assez faible et suis souvent malade fait que tous le monde s'inquiète de ce que j'allais avoir comme élément et comment mon corps allaient réagir. Mais je ne savais pas toutes ses inquiétudes et m'en fichait un peu, Papa en attendait beaucoup de moi et pour une fois il allait peut être me féliciter donc ça serait cool, puis peut être que je pourrais être enfin utilise a Nash et mère avec mon élément.  Je me retourne vers mon frère et l'élémentis:

- Alors c'est par ou que ça se passe Nii ? Qu'il est ou mon élément ?


Ouai j'étais impatient d'un coup. Mais je ne savais pas comment la cérémonie se passait. Le fait qu'il y est une injection dans mon corps et tous le tralalala. Mais les aiguilles j'ai l'habitude ça ne me fait vraiment pas peur.



« Mon état d'esprit:»
Yeah je vais avoir un élément !
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyMer 24 Aoû - 16:08






Un don qui cache un supplice


- Ne t'en fais pas! Je me sens prêt!

Je serais prêt à parier qu'il dit ça pour ne pas décevoir papa, maintenant qu'il lui accorde un peu plus d'attention... Mais bon dieu sait que j'ai envie de faire demi-tour avec lui et lui proposer de passer la journée au fast-food, en ville, n'importe où sauf ici ! Je continue de penser que cette idée de cérémonie n'est pas bonne et ce n'est pas une question de confiance ; les Elementis savent très bien qu'à la moindre trahison de notre part, c'est notre père lui-même qui nous fait la peau. Le problème n'est pas là, le problème est que certains éléments sont dangereux et il est trop jeune pour en recevoir certains.

- Euh ... Ton père t'en as sûrement pas parlé, mais le doc était contre le fait que Neme passe la cérémonie, il juge ça trop dangereux pour le moment ... On peut pas le forcer à abandonner pour cet fois ?

- J'ai appris hier soir que mon frère allait recevoir son élément ce matin, alors non il ne m'a pas prévenu de tout ça. Franchement, le nouveau Roi ne peut pas refuser la cérémonie ? Mon père ne fait pas partie du Conclave et ce n'est pas parce que nous sommes les descendants d'Eisuke que nous avons le droit à un traitement de faveur.

Mon frère a une santé fragile et l'élément pourrait l'aggraver plus qu'autre chose et tout ça parce que mon père est idiot de première. Bien dommage que Monsieur Hewley soit mort, lui au moins avait le pouvoir de lui faire clouer le bec ; que ce soit au sens propre comme au figuré. Ah ! Mon père a bien été content d'apprendre la mort de ce Roi qui ne voulait pas l'écouter, alors peut-être que je n'inquiète pour rien aussi... Mais je ne peux pas m'en empêcher, c'est mon petit frère et c'est aussi à moi de prendre soin de lui. Puisque notre père ne le fait pas.

- Alors c'est par ou que ça se passe Nii ? Qu'il est ou mon élément ?

*- Ecoute.. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, ça peut être très dangereux et je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose*


- Ah mais c'est le petit dernier de la famille Dreiden ! Le Conclave t'attend jeune homme, il est temps de rentrer dans la cour des grands.

Comme si j'avais eu besoin de son intervention. Je jette un coup d’œil à Nemeroff qui a pourtant l'air si motivé à obtenir un élément... En soit la cérémonie n'est pas si dangereuse que ça mais bon. Je pose une main sur la tête de mon petit frère et me concentre pour lui redonner son ouïe, ça sera plus simple pour tout le monde si il arrive à entendre les instructions de nos supérieurs.

- Allez va, écoute bien ce qu'ils vont te dire. Je t'attends derrière cette porte et quand tu sortiras, on ira mangé quelque part en ville ; où tu veux, c'est moi qui invite !

Un petit coup amical sur son épaule accompagné d'un sourire protecteur, je laisse partir mon petit frère jusque dans la salle de délibération et me laisse glisser contre le mur. Le premier est reparti à ses occupations, me laissant complètement seul dans le QG qui me paraît si grand et si froid. Faites que tout ceci se passe bien...

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyMer 24 Aoû - 19:31





*- Ecoute.. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, ça peut être très dangereux et je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose*

Je regarde mon grand frère en silence et voit son air inquiet. Mon cœur se serre un peu, c'est vrais qu'il insiste rarement sur des choses avec moi et je commences un peu à douter quand même. Mais j'ai envie que Père me félicite au moins une fois. Je ne l'aime pas plus que ça, mais le fait qu'il ce soit un peu occupé de moi c'est dernier temps me faisait plaisir, puis il ne m'enverrait pas vers la mort ou un grand danger comme ça. Je sais qu'il est méchant parfois et froid mais il nous a jamais envoyé à la mort alors je penses qu'on peut se fier à son jugement. Je souris un peu et regarde Nahs et lui dit avec les signes:

- Ne t'en fais pas je suis tenace!

Je regardes nii et sourit un peu. J'avais envie de le prendre dans mes bras pour lui faire un énorme câlin mais .... La main que je venais de mettre dans mon dos tremblait de peur maintenant. Cette mise en garde m'avait fait frissonné un peu. Il était très rarement aussi sérieux avec moi donc cela me faisait comprendre que ça allait être terrible. Un homme se dirige vers nous et me regarde, apparemment il me ... connaissait ? Ca tête me revenait pas pourtant. Alors que je regarde mon frère, mon regard se reporte sur cet comme qui semble me parler:

- Ah mais c'est le petit dernier de la famille Dreiden ! Le Conclave t'attend jeune homme, il est temps de rentrer dans la cour des grands.

Je regardes en silence l'homme qui me fixe avec un sourire. Il a l'air sympa. Ma main tremble encore mais je la mets dans ma poche et contente de sourire en hochant la tête pour dire que je suis prêt. Alors que j'ai du mal à bouger ... le stress et un peu la peur m'envahissait je sens la main de mon frère sur ma tête. Tout à coup une sensation bizarre me gagne ... J'entends, les bruits des alentours. Les gens qui s'entraîne et parle, je suis surpris sur le coup et relève ma tête en regardant Grand frère.

-  Allez va, écoute bien ce qu'ils vont te dire. Je t'attends derrière cette porte et quand tu sortiras, on ira mangé quelque part en ville ; où tu veux, c'est moi qui invite !

Je comprends que mon frère m'a redonné mon écoute et souris ou peu, mais il vient de me donner bien plus que ça. Au-delà de mon oreille, sa main sur ma tête ma un peu calmé. Ma main ne tremble plus. Il est temps que je devienne grand moi aussi. Peut être qu'avec mon élément je pourrais être plus utile pour lui ... Quand il est revenu de la prise d'otage il était blessé et en mauvaise état. Peut être que si j'avais été plus fort j'aurais pu le sauver. Même maintenant qu'il nous cache ses problèmes peut être que je pourrais l'aider ... En tous cas c'est ce que je désires le plus, aider mon frère et ma mère quand ils auront besoin. Je lui souris doucement et fait un hochement de tête puis suit l'homme en lançant à mon frère difficilement:

-M...er..ci !

J'avais eu du mal à dire merci, non par manque de politesse, mais parler restait difficile pour moi les syllabes et la prononciation j'y suis très peu habitué bien que mon frère me redonne le son, parler reste tous de même un grand exercice pour moi, j'ai encore plus du mal à faire une phrase complète prononcé correctement. Je suis l'homme qui m'emmène dans une salle ou je vois un grand homme Roux plutôt impressionnant ainsi que le reste du conclave qui était composé de .... 2 Personnes. Alors que l'homme impressionnant et me demande de venir au milieu de la salle il s'approche de moi et pose sa grande main sur ma tête pour m'ébouriffer les cheveux. Je fermes les yeux et le fixe impressionné.

- Alors veux tu bien te présenter mon garçon ? Pour confirmer ton identité.

Je le regarde en silence et essaye de prononcer ce qu'il veut:

-Neme...roff ...Dreiden....17 ans.

Il manquait les verbes et quelques mots dans ma phrase. L'homme qui se présenta comme le roi fut surpris que j'ai du mal à parler mais l'homme qui était venu me chercher lui chuchote mon petit problème. Comment je le sais ? Car je lis sur les lèvres. Alors qu'il me sourit de nouveau il m'ébouriffe encore les cheveux.

- Très bien Nemeroff, aujourd'hui est un grand jour pour toi, tu vas obtenir le secret de notre grande famille. Enlève ton haut s'il te plait et nous commencerons.

Je me sens un peu mal à l'aise. Tous les gens ici sont assez impressionnant et me fixe comme si j'étais une proie ou sous des projecteurs. Alors que je m'approche d'une chause et enlève ma vaste pour la poser sur le dossier, puis mon t-shirt, j'entends un peu rire en voyant mon corps. Oui je n'étias pas musclé et plutôt fin, mais je ne relève pas que c'est une moquerie. Alors que je retourne devant le roi qui me fixe et revient poser sa main sur ma tête pour me rassurer. Puis il vient prendre une seringue sur le côté. Je la fixe, l'aiguille était vraiment impresionnant tous de même et un frisson me parcourt. Pourtant j'avais l'habitude mais l'ambiance, les préventions de mon frère et ça, ça faisait un peu beaucoup d'un coup. Alors qui vient me piquer au niveau du torse, une douleur rapide passe dans ma poitrine puis ça se calme, c'était sûrement sur le coup. Alors que le roi commence à dire des choses que je ne comprends pas du tous même sur ses lèvres, je me demandes si c'est le pouvoir de grand frère qui se dissipe déjà ... Non c'était pas ça car le volume de son que j'entendais restais identique. Je continues de fixer le roi qui dit des choses étrange.

Ah un moment ma vision se trouve ma tête tourne doucement et je frotte mes yeux en silence, une chaleur parcours mon corps et ce n'est vraiment pas agréable surtout en pleine été. Alors que j'ai l'impression de m'endormir, je rouvres les yeux et me retrouve dans un endroit très sombre. Il fait froid et on voit pas grand chose. Je marches doucement dans l'endroit et voit une silhouette que je connais bien ... C'est celle de grand frère. Alors que je m'approches rapidement de lui et le tire par la manche, je remarques une chose étrange ... Il est plus grand que moi alors qu'il y a a peine 15 minutes j'étais toujours le plus grand.  Grand frère se retourne et son regard me glace le sang. Je me recule doucement et fais signe :

-  Nash...Ca va ?

Nahs me regarde et alors que j'avais encore la faculté d'entende comme j'avais entendu mes bruits de pas ... La personne me parle mais aucun son ne me vient aux oreilles, je peux juste lires sur ses lèvres:

- Bienvenue Nemeroff, tu es enfin ici.

Je le regarde levant légèrement la tête, ce n'est pas mon frère, son regard me glace le sang et m'empêche de bouger, il a une chose flippant. Alors qu'il vient me poser la tête pour me la caresser comme fait Nahs, je vois le décor autour de nous se faire ronger par ...Le noire, les ténèbres. Je commence un peu à paniquer et essaye de bouger. Alors que l'homme me sourit doucement et enlève sa main je commence à m'enfoncer dans .. l'ombre de l'homme qui ressemble à mon frère, ce dernier me regarde et me dit toujours de façon muette:

- Je t'ai enfin retrouvé mon ombre.

Alors que je suis totalement entré dans le sol et seulement ma main dépasse, je suis angoissé et j'ai peur et la seule pensée que j'ai à ce moment c'est " Nii...Sauve moi s'il te plait". Puis je ferme les yeux fortement, des larmes de peur coulent sur mes joues en silence puis quand je rouvres mes yeux je me retrouve de nouveau dans la pièce avec le roi. Je reprends mas respiration et tombe à genoux en silence ... Encore un peu paniqué pour cet évènement que me paraissait tellement réel.

- Allons mon garçon ça va ?

Je transpirais un peu et était encore un peu sous le choque mais ça allait. Je me remets debout en silence et regarde le roi qui sourit doucement. Alors que j'essaye d'arrêter le tremblement de mes jambes, une marque apparaît sur mon torse au niveau d'une cœur, une marque noire, en forme de cœur justement. Cette dernière ne me fait pas mal et ressemble à un tatouage...C'est plutôt spécial. Le roi sourit et dit:

- L'ombre je vois.

Il fait une petite miné déconfite un peu inquiet apparemment. Il vient alors me donner un conseil, celui de me concentrer en m'expliquant qu'il fallait que j'appel ce pouvoir et que je l'utilises pour faire n'importe quoi. Alors je me concentre doucement et j'ouvres les yeux une chose sort de mon ombre. Un visage qui m'est famillé mais que je ne peux pas identifier vu qu'il n'a pas de caractère ... c'est un visage totalement noire en ombre. J'ai un frison puis la chose disparaît de nouveau dans mon ombre. Le roi sourit doucement en voyant que tous allait bien et que je n'avais pas de problème. Il me dit d'ailleurs que je peux sortir que tous c'est bien passé. Alors que je m'inclines pour le remercier, je vais remettre mes vêtements et sort doucement de la salle ou nous étions. Une fois porte fermé, je crous vers mon frère et lui fait signe en même temps:

-  Grand frère c'est  bon ! Tous c'est bien ....

Alors que je faisais mes signes je m'arrêtes soudainement, mes jambes ne veulent plus bouger et une violente douleur s'empare de ma poitrine. Je viens attraper ma poitrine avec ma main et regarde mon frère ...

-  Nii ... Pas bien....

Puis je m'écroule violemment sur le sol, ma tête venant percuté le sol fortement et m'ouvrir légèrement le front.




« Mon état d'esprit:»
Nii aide moi !
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyVen 26 Aoû - 20:54






Un don qui cache un supplice


Pianotant sur mon genou en attendant que la cérémonie se termine, je reste assis par terre en attendant que la porte de la salle de délibération s'ouvre de nouveau en me demandant ce que mon frère pourrait avoir comme pouvoir ; quelque chose de calme je pense ? J'espère bien. Je ne fais peut-être pas partie du Conclave mais j'en ai vu des jeunes avec des pouvoirs incontrôlables se faisant avoir par leur propre élément, je ne veux pas que ça arrive à mon frangin.

Au bout d'un certain moment qui me paraît être une éternité, la porte s'ouvre enfin. Après un léger pincement au cœur, je suis soulagé de constater que Nemeroff va bien et que tout à l'air de s'être bien déroulé ! Je me lève et commencer à m'approcher de lui quand je le vois se stopper d'un seul coup, accélérant le pas lorsqu'il me dit qu'il ne se sent pas bien, j'arrive à sa hauteur lorsqu'il s'écroule au sol, sa tête cognant contre la pierre. Un attroupement se forme au-dessus de nous tandis que je prends mon frère dans les bras en le secouant légèrement, ça ne sert à rien de l'appeler il n'entend pas.. Pourtant je le fais quand même sous le coup de la panique.

Le médecin s'approche de mon petit frère pour vérifier son pouls tandis que je tente de comprendre ce qu'il s'est passé... Un Elementis de sang s'approche pour empêcher le sang de couler plus que ça et je me sens une nouvelle fois impuissant face à son état. Le médecin me demande de l'aide pour soulever le t-shirt de mon frère afin de vérifier les battements de son cœur à l'aide du stéthoscope, c'est ainsi que je peux remarquer la marque... Un Elementis d'ombre. C'est.. C'est un pouvoir plutôt puissant ça non ? Et il est surtout trop jeune pour l'avoir, ce que je redoutais donc le plus est finalement arrivé.

Aidé de plusieurs personnes, nous emmenons mon frère dans la salle de repos afin de le déposer sur un lit pour lui donner le repos qu'il a besoin. Le nuage de personne disparaît petit à petit pour finalement me laisser seul avec le médecin qui m'explique que mon frère est effectivement trop jeune pour contrôler un tel pouvoir ; que chaque utilisation pourrait être dangereuse dans les premiers mois voire les premières années. Je comprends assez facilement qu'il faudra limiter l'utilisation de cet élément et surtout que quelqu'un puisse l'aider à le contrôler ; comme moi avec Corazon. Il finit par s'éloigner me laissant me poser sur le lit d'en face pour garder un œil sur Nemeroff, ah ça.. Mon père va m'entendre à son retour de voyage.

Le temps s'écoule lentement sans que rien ne se passe, et c'est au bout d'une heure qu'il arrive finalement à ouvrir les yeux. Captant le mouvement de la part de mon petit frère, je m'approche du lit afin de vérifier son état qui a l'air assez bien ; mais pour combien de temps ? L'Elementis de sang a fait du bon travail et la blessure se refermera d'ici quelques jours, le médecin a affirmé qu'il ne devrait pas trop y avoir de séquelle... A part peut-être un mal de tête. Mais en cas de vomissement, je dois impérativement l'emmener à l'hôpital en urgence.

*- Eh, comment tu te sens ?*

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyVen 26 Aoû - 22:54





*- Ecoute.. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, ça peut être très dangereux et je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose*

Je suis devant mon frère, qui me regarde l'air soulagé. Pourtant moi je ne le suis pas, une douleur me fait souffrir totalement. Mon cœur me donnait envie de hurler comme jamais, je serais ma poitrine dans ma main mais rien à faire ça me faisait mal ...Très mal. Je n'avais jamais autant sentie tel douleur dans ma vie, j'avais l'impression que mon corps allait se séparer en deux. Alors que je vois mon frère courir vers moi ... Je me sens allez et m'écrouler et ferme les yeux tout à coup.

Je ne vois rien mais me sens toujours mal c'est étrange, j'ai l'impression d'être dans une chose douce et mol, pourtant mon corps me fait mal. Je regarde autour de moi mais rien le noir complet. Suis-je mort ? Pour ça que Nash ne voulait pas trop que j'y ailles et qu'on retourne en arrière ? Père m'aurait il fait un coup si tordu ? Pourtant je n'ai pas l'impression d'être mort. Alors je reste en boule au sol, je vois une silhouette dans le noir celle de mon grand frère, je souris et revient le voir pourtant ... C'est sa version plsu grande que moi, une sueur froide passe dans mon dos et je me recul légèrement en voyant ça et le même phénomène se produit que celui de tout à l'heure, même dialogue et même évènement de m'enfonce dans le sol. Alors que je me sens étouffer, je me réveil en sursaut me redressant d'un coup en haletant un peu ... Alors je tiens mon petit cœur encore main contre la poitrine ... Je vois tout à coup la silhouette de mon frère avancer vers moi qui me trouvait sur un lit et j'ai un mouvement de recul. Puis je vois que c'est bien mon frère, je soupire doucement et vient frotter mes yeux doucement, puis vois Nash me faire signe:


*- Eh, comment tu te sens ?*

Je le regarde en silence et vient poser ma main sur ma tête la ou je sens une douleur et une petite bosse et sens quelques choses à l'endroit... Tiens j'avais pas ça ce matin pourtant, enfin je crois. Alors que je viens répondre à mon frère:

*- Je...je crois...que ça va bien*

Je dévisage légèrement mon frère et le regarde du coin de l'oeil comme si j'avais un petit soucis avec lui ou que j'hésitais à lui demander quelques choses, mais ça me trottait dans la tête ... Ca faisait 2 fois en une journée que ce rêve me mettait soudainement mal à l'aise et pas qu'un peu, moi qui était d'habitude si courageux, j'en avais le sang glacé, alors je lui demande avec mes petites mains:

*- Nash...C'est bien toi hein ?

La question pouvait lui paraître stupide car il n'avait pas de frère jumeaux ou de sosie mais il fallait qu'il me réponde, j'étais vraiment pas bien et ça me mettait mal à l'aise car c'est la première fois que ça m'arrivait d'habitude ... je suis toujours content et heureux en se présence, mais la c'était plus ... Un peu de peur que j'avais, ma main en tremblait légèrement d'ailleurs:

*- Tu ne me détestes pas hein ? Je t'ai rien fais de mal*

Je le regardes totalement cette fois, et baisse la tête et lui fait signe avec mes doigts:

*- Non rien oublie ça....

Oui c'était des questions horribles à poser a son frère, surtout quand celui la fait tous pour vous, ne fait que vous aider et vous êtes un poids pour lui. Je viens de nouveau frotter ma tête, l'absence de bruit de frottement me fait comprendre que je n'entends plus. Je souris un peu puis regarde mon frère:

*- Il c'est passé quoi au juste ? je me souviens d'une douleur dans ma poitrine puis plus rien ...*

Enfin plus rien, c'était faux je me souvenais du rêve que je viens de faire et qui m'a fait me réveiller mais, non c'est rien c'est un petit cauchemars c'est tous. Je frottes de nouveau mon visage et regarde l'endroit ou on est, je ne connais pas cette pièce, c'est pas notre maison déjà

*- On est ou d'ailleurs ? *?



« Mon état d'esprit:»
J'ai peur...
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyDim 28 Aoû - 20:03






Un don qui cache un supplice


*- Eh, comment tu te sens ?*

*- Je...je crois...que ça va bien*


Je le vois me dévisager avec un drôle de regard que je ne lui connais pas, je me recule d'un pas en me demandant quel est son problème. Est-ce que j'aurais dis ou fais quelque chose qui ne fallait pas ? Nemeroff n'a pas l'air de vouloir me dire le problème et je me vois mal insister avec ce qu'il vient de se passer, si il ne veut pas me le dire... Je ne peux pas l'y forcer. Au bout d'un certain moment, il finit par me poser une question qui me trouble... Me demandant si je suis bien le Nashoba qu'il connait devant lui. J'hausse un sourcil, ne comprenant pas ce qu'il veut dire par là.

*- Evidemment que c'est moi... Qui veux-tu que je sois ?*

Mon ancêtre... A tous les coups il a dû se passer un truc entre Eisuke et lui et comme nous nous ressemblons vraiment, ça a dû le troubler de me voir avec une lueur qu'il ne me connait pas. C'est dingue ça, j'ai l'impression que tout le monde a déjà eu la chance de rencontrer mon ancêtre durant son voyage spirituel mais moi c'est mon petit frère que j'ai vu ; pourtant ce n'est pas moi qui suis censé être le plus proche de lui ? Étonnant que je sois le seul à ne l'avoir jamais rencontré. A se demander si il ne se cacherait pas de moi !

*- Tu ne me détestes pas hein ? Je t'ai rien fais de mal*

*- Bien sûr que non, je ne te déteste pas, pourquoi tu poses la question ?*


Me demandant aussitôt d'oublier ce qu'il vient de dire, je continue de penser que ce voyage l'a réellement inquiété et que le pouvoir qu'il a désormais est quelque chose de trop dangereux pour lui. Pourtant, une fois ce pouvoir obtenu, nous ne pouvons pas le retirer... A moins d'avoir le produit du Gouvernement mais c'est quelque chose d'éphémère et il n'apprendra jamais à le contrôler si il n'en a plus l'usage. Pour une fois que cette chose aurait pu être utile pour mon petit frère... Je pense que depuis le temps, la formule a dû être détruite ou bien qu'ils sont en train de faire un autre plan pour qu'elle soit définitive.

*- Il c'est passé quoi au juste ? je me souviens d'une douleur dans ma poitrine puis plus rien ...*

*- Tu t'es évanoui après être sortie de la salle de délibération. D'après le médecin, ton pouvoir est puissant et instable ce qui peut être dangereux pour toi.*


Autant lui dire la vérité avant qu'il ne décide de l'utiliser pour le montrer à ses copains un jour à la cour de récré ou qu'il ne décide de s'entraîner dans sa chambre tout seul ; je ne voudrais pas le retrouver inconscient dans la rue parce qu'il a fait le mariole avec ou qu'on vienne me dire que mon frère est à l'hôpital dans un profond coma.

*- On est ou d'ailleurs ? *

*- Dans la salle de repos du QG, après que tu te sois évanoui, le médecin t'a transféré ici pour garder un œil sur toi.*


- Où est-il ?!

Ça.. C'est mon père. Il n'est pas censé être en mission lui ? Je soupire en levant les yeux au ciel pour faire comprendre à mon frère que quelque chose d'énervant ne devrait pas tarder à entrer dans la salle de repos après qu'il ait hurlé dans tout le QG qu'on lui indique l'endroit où se trouve son fils. Il entre en trombe dans la pièce suivit du médecin qui me lance un regard désolé, sûrement pour ne pas l'avoir retenu plus longtemps... Boarf je ne lui en veux pas, il aurait augmenté la densité de ses chaussures pour l'empêcher de bouger donc au final il n'aurait pas eu le choix de lui dire. Mon père s'approche de Nemeroff, me poussant au passage sans douceur.

- Mon garçon, comment vas-tu ? Est-ce que tu te sens bien ? On m'a dit que tu avais passé la cérémonie avec brio, alors dis-moi.. Quel est ton pouvoir ?

- On t'a parlé du passage où il s'est évanoui parce que le dit pouvoir est trop dangereux pour lui ?

- Est-ce que je t'ai parlé Nashoba ?

- Non, mais tu vas quand même m'écouter. Dis-je me plaçant entre mon père et mon frère. Par ta faute, Nemeroff a obtenu un pouvoir qui peut être dangereux pour lui, simplement parce que tu voulais qu'il l'ait avant l'âge requis. Qu'est-ce que ça aurait changé d'attendre deux ou trois ans de plus ?

Toujours et encore le même problème avec lui, il presse le Conclave pour obtenir ce qu'il veut et ça se retourne contre nous ou lui. Il a quand même été voir le Ténébreux pour qu'il me donne le pouvoir des Ténèbres et comme je lui ai sous-entendu que ce n'était pas possible, il s'est empressé de projeter son deuxième fils dans la cérémonie en espérant obtenir un pouvoir plus important que le premier... Pourtant ce n'est pas faute d'avoir conté mes exploits durant la prise d'otage. Lyana serait morte si je n'avais pas explosé les miroirs sans mon "petit pouvoir". Plaçant une main sur mon épaule, il me pousse sur le côté afin de s'asseoir sur le lit de Nemeroff en ignorant ce que j'ai dit... Bien, je parle dans le vent, c'est génial.

- Alors qu'est-ce que tu as vu durant ce voyage spirituel ? Raconte-moi !

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] EmptyDim 28 Aoû - 21:46





Je regarde mon frère, je vois qu'il est sa version ...On va dire normal, alors je soupire de soulagement. Je vois sa tête soupirer et me faire comprendre que quelques choses allait arrivé dans quelques minutes et que ça n'allait pas être de tous repos pour moi. Je vois la porte s'ouvrir violemment et mon père était la, je lui souris un peu:

- Mon garçon, comment vas-tu ? Est-ce que tu te sens bien ? On m'a dit que tu avais passé la cérémonie avec brio, alors dis-moi.. Quel est ton pouvoir ?

- On t'a parlé du passage où il s'est évanoui parce que le dit pouvoir est trop dangereux pour lui ?

- Est-ce que je t'ai parlé Nashoba ?

- Non, mais tu vas quand même m'écouter.Par ta faute, Nemeroff a obtenu un pouvoir qui peut être dangereux pour lui, simplement parce que tu voulais qu'il l'ait avant l'âge requis. Qu'est-ce que ça aurait changé d'attendre deux ou trois ans de plus ?

Je regardes ma petite famille ce prendre le choux encore une fois et ne dis rien baissant juste légèrement la tête. Je n'aimais pas quand mon père faisait ça, mon frère était la personne la plus respectable que je connais pas rapport à lui ... Je serre mes mains sur les draps qui sont sur mes jambes et reste silencieux dans mes gestes. Maman ne veut pas que j'interviennes quand il se prenne la tête tous les 2, c'est une affaire de grand elle me dit à chaque fois. Mais qu'est ce que j'aimerais prendre le partie de nashoba par moment. Alors je vais rester silencieux, enfin façon de parler. Alors que mon père met Nashoba de côté en le poussant légèrement, je le vois se mettre sur mon lit et me sourir.

-  Alors qu'est-ce que tu as vu durant ce voyage spirituel ? Raconte-moi !

Je baisse le regard ... Je n'ai pas vraiment envie de lui raconter en détail ce moment douloureux et oppressant que j'ai vécu ... Je ne veux pas dire que j'ai vu Nii me faire du mal, enfin je crois la sensation que j'avais en sa présence dans ce rêve était vraiment hostile voir sauvage. Et je ne voulais pas lui raconter encore moins en présence de Nashoba, je lève mes petits doigts:

" J'ai ... J'ai vu une femme qui jouait avec son ombre.... et elle m'a fait jouer avec c'est tout".

Je lui souris doucement en espérant que ça lui conviendrait, je sais pas si c'était possible cette scène monté de toute pièce mais je voulais pas en parler... Rien que d'y repenser je ne me sentais pas bien. Ca avait l'air de lui suffire mais il était pas très emballé:

-   Je vois et quel est ton élément mon fils ?

Je le regardes toujours sans rien dire. Puis je lève mes petites mains et dit:

" L'ombre père, mais apparemment si je l'utilises mon corps n'y survivra pas pour le moment ".

Moi je trouvais cet élément cool, c'était vraiment un beau élément. Discret et sombre, calme et silencieux comme moi. Je trouvais que je me reflétais bien de-dans. Alors que je relève mon regard vers mon père pensant y voir un regard content et fière, je découvres un regard froid et quelques peu ... Effrayant. Je ne comprends pas le sens de ce dernier:

-    Je vois...Tu donc encore plus inutile que ton frère ... Moi qui pensait que c'était pas possible d'avoir pire que lui ...

Il se relève en silence et remet son manteau, en me regardant toujours. Son discours me fait un peu mal, mais ça reste mon père ... il est toujours comme ça puis il ajoute:

-    Tu auras vraiment été inutile jusqu'au bout Nemeroff.... J'ai presque honte que le sang du grand fondateur coule en toi.

Alors que je vois le regard de mon frère se transformer et qu'il s'approche ma main se lève soudainement et j'attrape Nahs par le bras et lui fait signe de la tête de le laisser avant que ça ne parte en bagarre. Oui ... Ca phrase me blesse, mon cœur me fait de nouveau mal mais d'une autre façon, alors que je lâche Nash je viens faire des gestes pour lui dire:

" Désolé d'être un fardeau père".

Bien sur il ne voit même pas, il est déjà de dos derrière la porte qu'il claque. Je baisse un peu la tête en silence, cachant mes petits yeux dans les cheveux ... j'avais envie de pleurer, mais je ne voulais pas devant Nashoba. Je prend une grande respiration et fait un sourire à mon frère ... Puis lui fait signe

" On...On va manger un truc comme on a dit ? ".

Oui je voulais changer de sujet, les paroles de mon père résonnait dans ma tête, j'espérais même m'être trompé en lisant sur ses lèvres, mais la réaction de mon frère l'avait confirmé. Mais c'est pas grave, je ne suis pas l'arme ou l'objet de mon père ... Il fera avec. Je resterais un faible. Je regarde Nii:

" On peut allez manger un hamburger ?  ".

Ouai j'avais envie d'un truc ... Comme ça. Et d'une grosse crêpe au chocolat après. Je ne peux pas hurler ma colère ma tristesse et ma douleur donc autant me réfugier dans la bouffe. Oui j'étais le genre de personne qui ne se montre pas blessé en public, et qui reste assez discret sur ça.




« Mon état d'esprit:»
Allez Nii ! Dis tous j'ai les moyens de te faire parler !
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty
MessageSujet: Re: Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]   Un don qui cache un supplice [F. Nashoba] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un don qui cache un supplice [F. Nashoba]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-