Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -30%
OCEANIC Rafraîchisseur 4 en 1 – ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez
 

 Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyMer 21 Sep - 11:06

Puisqu'il le fautVous n'êtes plus des bébés !


Bastet...
Tournait en rond dans la salle d'attente. Inquiète pour ses petits adoptifs qu'Anna tenait dans ses bras. Les trois chatons, maintenant âgé de 4 mois, avaient besoin d'un suivi médical.

_ Il est en retard ! Si ça se trouve, il nous a oublié... On peut rentrer Anna ?

Demandait la chatte angora noir.
Anna, fit non de la tête et lui répondit naturellement en passant une main sur le pelage des chatons, endormit et imbriqué l'un contre l'autre.

_ Bastet... Pourquoi paniques-tu autant. Il va juste vérifier qu'il vont bien et les vacciner. Tu as de la chance que les petits ne soient pas réceptif à ton stress.


Reprit la maîtresse de tribu.
Anna soupirait, ce qui l'agaçait n'était pas le retard mais les multiples odeurs animal que dégageait la salle d'attente. Chiens, chats, lapins... Il y avait de tout et ça donnait un mélange difficile à supporter et à identifié pour une ancienne Domae. Elles étaient seule dans la salle d'attente, et de temps à autres, la secrétaire passait pour gagatiser devant les petits fauves endormit. C'est qu'ils ont fait la fête toute la nuit. Bastet, elle, demeurait attentive à chaque son.

C'est alors...
Qu'un bruit de pas se fit entendre, puis, un autre client accompagné d'un bichon pénétrait la salle d'attente.

CHIEN ET CHAT !

Le bichon.
Fou de voir autant de félin dans la pièce se mit à aboyer contre d'une part les chatons qui se réveillaient en sursaut, cependant, il n'avait pas repéré Bastet qui était déjà occupé à lui sauter dessus pour protéger les siens. Le début du chaos !

_ BASTET LAISSE LE !

Le maître...
Essayait tant bien que mal de retirer la chatte qui malmenait son chien. Anna, du déposer les chatons sur la chaise, complétement perdu et alarmé. La maîtresse s'en méla et attrapait par le cou sa féline qui voulait en débattre.

_ Il m'a insulté !
_ Arrête et va t'occuper des petits.

Ordonnait fermement Anna.
Bastet, soupirait et la fourure gonflait, elle rejoignait les chatons. De son coté, Anna était honteuse et s'inclinait, s'excusant mille fois.

_ Pardonnez moi, elle est nerveuse. Elle n'est pas comme ça d'habitude.

Le chien...
Rancunier et discret, mordit alors sans détour la cheville d'Anna, qui par réflexe shootait dedans après avoir crié.

_ LA SALE BÊTE !
_ VAS Y ANNA ! TE LAISSE PAS FAIRE !

Le maître à son tour confus.
S'éloignait à l'autre bout de la salle d'attente, entre temps, la secrétaire, dépassé par ce conflit racial est allée chercher l'aide du vétérinaire. Heureusement, Anna, ne renchérit pas et n'écoutait pas la mauvaise conseillère qu'était Bastet en cet instant. La femme féline préférait retourner auprès des siens, à l'opposé du maître et de son chien, qui eux sont griffés et mordu en retour.  

Anna elle...
Baissait son bas et constatait les traces de crocs sur sa peau. Elle grimaçait et sortit un mouchoir pour essayer de stopper le saignement. Les chatons, crachait de manière bien ridicule à l'encontre du bichon.

C'est foutu pour la discrétion, ils vont tous se prendre un savon.
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyMer 21 Sep - 17:32

Mais j'aime pas le vétérinaire
Ft. Oxanna


Ethan ne savait plus si c’était lui qui regardait l’horloge, ou si l’horloge le regardait au travers de ses chiffres et ses aiguilles. Le vétérinaire mangeait sa salade de tofu à la vitesse de l’éclair, avec l’impression d’être observé, poussé par la tyrannie irrémédiable du temps. Mais il avait déjà failli à sa tâche. Son retard était inacceptable, et la faute n’en tenait qu’à lui. Trop poli pour dire au collègue vétérinaire en face de lui qu’il n’avait pas le temps de discuter, il avait perdu son temps à écouter la vie de celui-ci dans les moindres détails. Il continuait toujours de parler d’ailleurs, Ethan ne l’écoutant plus que d’une oreille, ne répondant plus qu’avec des monosyllabes, entre deux bouchées de salades, manquant de s’étouffer deux fois.
Des bruits de pas effrénés qui approchait firent alors taire le vétérinaire qui se retourna vers la porte. Ethan leva les yeux de sa salade pour apercevoir Marguerite, l’infirmière de service au secrétariat, déboulée dans la salle des employés. Elle expliqua fébrilement ce qui se passait dans la salle d’attente. Un bichon féroce, des chatons apeurés, une cliente mordue.

Ethan et son collègue se levèrent d’un bon, abandonnant bravement leur déjeuner, sans même vérifié s’ils n’avaient pas de morceaux de salades entre les dents. Le vétérinaire aux yeux bleus se maudit, car les chatons dans la salle d’attente devaient justement être ceux avec qu’il avait rendez-vous tout à l’heure. Évidemment, puisque c’était lui qui était en retard. C’était un retour de mauvais karma tout ça. Arrivant finalement dans la salle d’attente, son collègue saisit le chien qui tenta de le mordre, tandis qu’Ethan rappliquait devant les chatons, leur mère et leur maîtresse qui tenait un mouchoir contre son pied. Qu’un client sa fasse mordre par un animal dans la salle d’attente était déjà arrivé, mais à chaque fois, Ethan demeurait toujours aussi saisit par cette violence spontané, comme sortit de nul part. Voyant que son collègue cherchait toujours à maîtriser le bichon furieux et que Marguerite se cachait derrière son bureau, Ethan décida de prendre les rênes et s’adressa à la femme blessée, doucement mais fermement, avec un geste de la main.

-Prenez les chatons et suivez-moi jusqu’à mon bureau. Ne risquons pas de rester ici plus longtemps.

Elle était venu pour faire examiner ses chatons, pas pour les traumatisés à vie des visites chez le vétérinaire. Jetant un regard remplis d’excuses à son collègue, qui se débattait toujours et demandait à la secrétaire de lui amener une cage, Ethan conduisit sa cliente loin du tumulte et jusque dans son bureau. Lorsque le vétérinaire referma la porte, les bruits retombèrent pour faire place au silence. Dans un hôpital comme celui-ci, valait mieux avoir d’excellentes isolations pour ne pas devenu complètement fou, à force d’entendre aboyer. Ethan indiqua à la jeune femme un petit lit cousiné sur son bureau, aux motifs de pattes et un fond moelleux, où elle pouvait déposer les chatons. En espérant qu’ils se calment avant l’examen de routine et leurs vaccins. Quant à Ethan, il tentait de garder son sang-froid, malgré l’angoisse de devoir subir les foudres de sa nouvelle cliente. Qui n’aurait pas été en colère dans ce genre de situation? Ethan s’excusa d’abord, toujours professionnel.

-Excusez-moi pour ce qui s’est passé, j’aurais dû être à l’heure. Si je n’avais pas été en retard, vos chatons et vous ne seriez pas dans cet état. Il secoua la tête et ouvrit un tiroir pour sortit une boite indiquant «bandages médicaux, format gros chien». À défaut d’avoir des bandages pour humains. Il sortit le rouleau blanc de sa boite. Je vais au moins vous mettre ça, ça empêchera le saignement.

Les bandages en main, Ethan fit le tour de son bureau et s’agenouilla. Devant la cliente mordue, il plaça son pouce près de la blessure, qui retenu le bandage, le temps de faire trois tour autour de la cheville, toujours aussi concentré et professionnel que le permettait son angoisse. Sans les énormes touffes de poils avec quoi il composait habituellement, Ethan réalisa le bandage en un tournemain. Il hocha la tête, et se releva finalement en pilant sur son sarrau et manquant de tombé. Le vétérinaire reprit rapidement l’équilibre et tendit une main à sa cliente.

-Je suis le docteur Ethan Bradberry. Encore une fois, désolé. Désolé à vous aussi les chatons, je suis là pour votre santé, promis, dit-il en caressa d’une main chacun des chatons, puis il s'adressa de nouveau à leur propriétaire. Vous vouliez que la mère soit présente pour l'examen?

Il désigna la chatte noire qui avait suivit la femme. Il ne croyait pas aux superstitions concernant les chats noirs, mais avec ce qui venait de sa passer, Ethan imagina sa cliente atteinte de la rage à cause de la morsure, qu'il aurait sa mort sur la conscience, que la famille poursuivrait l'hôpital, qu'il perdrait sa licence, son travail... Vraiment, il n'avait pas besoin de plus de malchance aujourd'hui.
 

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyDim 2 Oct - 11:11

Team chat ou chien ?Civil war !


C'était...
Un fameux bordel dans la salle d'attente. Du free fight ! Tous étaient plus ou moins hors de contrôle. Heureusement, oui, heureusement, les maîtres des lieux sont enfin arrivés pour remettre de l'ordre dans ce chaos. Un des vétérinaires, qui reconnu sa cliente l'abordait en lui ordonnant avec fermeté.

-Prenez les chatons et suivez-moi jusqu’à mon bureau. Ne risquons pas de rester ici plus longtemps.
_ Volontiers !

Approuvait la mi-féline.
Prenant deux chatons dans ses bras, et Bastet, prit le dernier dans sa gueule tout en jetant un coup d’œil au pauvre deuxième vétérinaire qui galérait avec le bichon furieux... Prestement, ils se rendirent au bureau de ce dernier. Les chatons, un peu sur leurs faim concernant la bagarre, ils voulaient en apprendre plus sur l'art de maîtriser un chien ! De son coté, docilement, comme si c'est elle qui allait se faire examiner et par crainte surtout de tout ce qui est en rapport avec les soins... Anna, prit place là où le vétérinaire le lui indiquait. Elle trouvait le sofa moelleux et original ! Le vétérinaire reprit.

-Excusez-moi pour ce qui s’est passé, j’aurais dû être à l’heure. Si je n’avais pas été en retard, vos chatons et vous ne seriez pas dans cet état.

Il était de dos...
Anna, ne voyait pas ce qu'il fabriquait. Et les chatons, maintenant bien réveillé demandait à explorer la salle de consultation. Anna lâchait ceux qu'elle avait en main, et Bastet fit de même avant de prendre place près de sa maîtresse, bien que son attention était dirigé vers les chatons.

_Je vais au moins vous mettre ça, ça empêchera le saignement.
_ Moi ? Je vais bien, j'ai vu pire, ne vous donner pas cette peine.

Cependant...
Il n'en fut rien, et le vétérinaire, choisit de soigner l'humaine en premier lieu. Anna, était mal à l'aise, cet homme culpabilisait tellement... Rapidement et avec une excellente dextérité, la plaie fut protégé par un bandage propre. Il se redressait ensuite, ré-ajustant son vêtement, puis il tendit la main à sa pseudo patiente, qui croisait son regard vert ou bleu ? C'était fascinant d'une certaine façon. Doucement, charmé par son regard emprunt d'une profonde gentillesse, Anna, lui serrait la main en retour, alors qu'il ajoutait.

-Je suis le docteur Ethan Bradberry. Encore une fois, désolé. Désolé à vous aussi les chatons, je suis là pour votre santé, promis, vous vouliez que la mère soit présente pour l'examen?
_ La mère ?

Répétait-elle, ne saisissant pas.
Un peu trop perdu dans le regard de ce dernier. Bastet, posait sa patte sur la cuisse d'Anna pour la ramener à la réalité, ce qui la fit un peu sursauter. La cliente, reprenant un peu ses esprit croisait les bras et expliquait la situation.

_ Bastet n'est pas leurs mère biologique. Nous avons sauvé ces chatons de la noyade. Ils étaient enfermés dans un sac poubelle et dérivait... Il y a quatre mois déjà.

Avant d'être elle même sauvée, mais passons ce détail.

_ Adorant les chats, je les ais naturellement recueillit chez moi.

Bastet...
Croisait à plusieurs reprise le regard du vétérinaire. Elle était attentive à ses gestes envers ses petits. Puis... Peu à peu, une odeur agréable se dégageait des autres... Une odeur bien relaxante, et la chatte en cherchait naturellement la source. Une plante bien particulière, qu'elle affectionne. Anna, avait de son coté brièvement décrit leurs histoires et maintenant, elle les présentaient.

_ Donc, voici vos vrais patients Docteur... Leïa, en blanc, la femelle. Lucky en noir et blanc, et Léo est le rouquin. Bastet, est leurs mère adoptive et moi, Oxanna Shefield, celle qui donne les croquettes, le jambon et le poisson.

Se décrit-elle avec une pointe d'humour.
Léo, s'amusait à donner des coups de patte au lacet d'Ethan, tandis que Leïa et Lucky, jouait ensemble. Anna, de son côté, espérait qu'il n'allait pas annoncer de mauvaise nouvelle du point de vue de leurs santé, elle sait s'occuper des chats, heureusement mais bon... Aujourd'hui, n'est pas un bon jour visiblement. Elle passait une main sur sa nuque et ajoutait.

_ Vous... Vous n'y êtes pour rien pour ma morsure et ce qu'il s'est passé en salle d'attente... Je n'ai jamais eu la fibre canine. C'est plus fort que nous, mais merci pour le bandage.

Il ne devait pas.
Se sentir coupable, car ce n'est pas la première, ni la dernière fois qu'elle se bagarrait avec un chien. A son tour, Anna, sentie... L'odeur attirante qu'avait repéré Bastet plus tôt. Il y a de l'herbe à chat dans les parages... C'est très... Relaxant... Du regard, la jeune femme cherchait la plante.

❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyMer 5 Oct - 2:48

Mais j'aime pas le vétérinaire
Ft. Oxanna


_ La mère ?

than hocha la tête et aperçu la chatte en question poser une patte sur sa maîtresse, ce qui le fit sourire. C’était comme si elle avait compris qu’on parlait d’elle. Maline!

_ Bastet n'est pas leurs mère biologique. Nous avons sauvé ces chatons de la noyade. Ils étaient enfermés dans un sac poubelle et dérivait... Il y a quatre mois déjà.


La consternation envahie les yeux turquoises du vétérinaire. Jamais il ne s’habituerait à ces histoires d’horreurs, comme certains autres de ses collègues, plus blasés que lui. Ces chatons avaient été jetés comme des déchets, littéralement mis dans un sac poubelle. Comment peut-on dormir la nuit après avoir fait une chose pareille? Ethan secoua la tête et laissant toujours la parole à la maîtresse de ses petits patients, il s’assit derrière son bureau tandis que les chatons jouaient entre eux.

_ Adorant les chats, je les ais naturellement recueillit chez moi.

De visu, personne n’aurait pu savoir que les chatons étaient d’origine «sauvage». Se faire enfermer dans un sac n’est pas le meilleur moyen de commencer une vie, même quand on en a neuf. Heureusement, une bonne samaritaine s’était présentée. Les trois chatons semblaient tous en forme, ce qui surprenait agréablement Ethan. Ils n’avaient jamais vu de vétérinaires depuis leur adoption par la jeune femme, et ils s’en sortaient plutôt bien. Alors tant mieux si elle s’y connaissait en félin, c’est bien plus que la majorité des clients de la clinique.

_ Donc, voici vos vrais patients Docteur... Leïa, en blanc, la femelle. Lucky en noir et blanc, et Léo est le rouquin. Bastet, est leurs mère adoptive et moi, Oxanna Shefield, celle qui donne les croquettes, le jambon et le poisson.

-Mh-mh. On dit que nous sommes leur maître, mais on joue plutôt les serviteurs avec eux.

Ethan en savait quelque chose. L’un de ses chats lui sautait sur la tête pour le réveiller afin qu’il remplisse son bol de croquettes. Même s’il était âgé, Feanor  avait toujours la force d’embêter son maître. Parlant d’embêtement, Ethan remarqua le chaton roux à ses pieds, amusé par les lacets de ses souliers. Le vétérinaire profita de l’occasion pour le prendre dans ses mains et le déposer sur le bureau. Léo fit quelques tours sur lui-même, cherchant où était-il maintenant. En reconnaissant le visage d’Oxanna, l’inquiétude du chaton disparue aussi vite qu’elle était arrivée et il laissa Ethan le gratter derrière les oreilles.  Bref, tout se déroulait dans l’ordre après la panique de tout à l’heure, et Ethan comptait bien donner un service exemplaire à sa pauvre cliente, dont-il prenait encore la responsabilité de la blessure.

_ Vous... Vous n'y êtes pour rien pour ma morsure et ce qu'il s'est passé en salle d'attente... Je n'ai jamais eu la fibre canine. C'est plus fort que nous, mais merci pour le bandage.

Heureusement qu’elle n’avait pas été vexée par le label sur la boite. Après s’être faire mordre par un chien, Ethan aurait compris la réaction, mais elle ne s’en formalisa pas. C’était le contraire à vrai dire. Le vétérinaire reçu le remerciement avec peu d’enthousiasme, car selon lui, il ne le méritait absolument pas.

-C’est la moindre des choses. Je ne pouvais pas vous laissez saigner sans rien faire, dit-il simplement. Que je sois vétérinaire ne me prive tout de même pas de panser une simple jambe! …Qu’est-ce que vous regardez?

Sa cliente fouillait son bureau du regard de façon étrange. Avait-il laissé traîner quelque chose tout à l’heure? Pourtant, il laissait toujours son bureau en ordre… Le vétérinaire se retourna et aperçu la chatte, Bastet, renifler près de ses plants d’herbe à chats et il sourit en la voyant faire. Il se leva un moment pour poser ses plants au sol, pour faire plaisir aux félins, puis il retourna vers Oxanna et Léo qui s’était mis à jouer avec sa gomme à effacer.

-Je les fais pousser moi-même, dit-il, fièrement. J’adore les chats moi aussi, et les miens en raffole. Aucune idée pourquoi! Alors le rouquin, on est prêt?

S’armant d’un coton tige, il commença donc l’examen physique de routine qu’il avait réalisé de nombreuses fois, en inspectant les oreilles du chat roux. Ethan travaillait rapidement et avant même que Léo ne se rende compte de quoi que ce soit, le vétérinaire avait déjà jeté le coton.

-Pas plus sale que la moyenne des chatons qui roulent et courent partout. C’est bien!

Ethan fit le même commentaire lorsqu’il ouvrit la bouche de Léo pour regarder ses dents et ses gencives, mais il ne fut pas assez rapidement au gout de Léo qui tenta de fuir plusieurs fois. Évidemment, personne n’aime qu’un inconnu fouille dans sa bouche, alors il le laissa tranquille juste un moment pour écrire quelque notes. Puis il se saisit d’une brosse, vérifia qu’il n’y avait pas la moindre puce et libéra enfin le pauvre Léo qui retourna en trottinant vers son frère et sa sœur.

-Je garde le vaccin pour la fin, expliqua-t-il en s’emparant de la demoiselle Leïa pour recommencer le même manège. L’aiguille est toute minuscule, mais ce n’est jamais agréable. J’ai deux chatons à la maison et quand je les ai vaccinés, ils m’ont boudé pendant des jours.

Le vétérinaire lança un regard amusé à Oxanna. Entre fiers propriétaires de petits fauves, elle pourrait comprendre de quoi il voulait parler. Mine de rien, les chats peuvent avoir toute une personnalité. Justement… plus il regardait sa cliente, plus il lui trouvait un air félin, avec ses yeux effilés vers le haut. D’ailleurs, et il ne s’en apercevait que maintenant, il n’avait jamais su ce qu’elle regardait tout à l’heure. On aurait presque dit qu’elle regardait l’herbe à chat.

Leïa passa l’examen comme une championne et Ethan la libéra en un rien de temps. Plus que Lucky maintenant à subir l’examination, avant les vaccins tant redoutés.

-Le seul petit point que je tiens à mentionner est par rapport à leur nourriture. Je n’ai rien contre les croquettes, mais le jambon et le poisson, essayez de les acheter le plus pauvre en gras possible. Mais surtout pas de pâtés. C’est bourré de colorant et de sel, et de déchets provenant des abattoirs. Vous le saviez?

Bon. Il ne voulait pas être LE végétarien qui force son entourage à ne manger que du tofu et de la salade, mais un peu de conscientisation ne fait pas de mal. Ethan le faisait plus pour la santé des chats et des chiens que pour ses clients d’ailleurs. Les gens peuvent tellement mal nourrir leur animal, c’était consternant. Ils pensent peut-être bien faire en donnant leur reste de table à leur chien ou leur chat, mais ceux-ci développe de graves problèmes de cœur et de cholestérol à cause de ça!  
 
© 2981 12289 0

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyMer 19 Oct - 23:49

Eviter de manger trop de poisson ? C'est ce qu'on préfère !

     


Absorbé...
Ou hypnotisé par l'odeur de l'herbe à chat, la voix du vétérinaire était un peu lointaine pour le coup tant l'attention d'Anna était... Ailleurs.

-C’est la moindre des choses. Je ne pouvais pas vous laissez saigner sans rien faire. Que je sois vétérinaire ne me prive tout de même pas de panser une simple jambe! …Qu’est-ce que vous regardez ?

...
Ce n'est que lorsqu'il déposait les plants au sol qu'Oxanna reprit le contrôle. Attentive à ce dernier, enfin ! Sur le moment, elle se sentie honteuse de cette absence, lorsqu'il reprit tandis que Bastet et les petits savourait le délicat parfum des plantes.

-Je les fais pousser moi-même. J’adore les chats moi aussi, et les miens en raffole. Aucune idée pourquoi! Alors le rouquin, on est prêt?
_ J'adore le parfum de l'herbe à chat, c'est doux, sucré et attirant je trouve.

Expliquait-elle.
Pourtant, elle ne sentait pas la plante aussi fortement qu'un chat le pouvait... Elle secouait la tête c'est vrai qu'un citoyen lambda, ne peut pas sentir le parfum de l'herbe en question et encore moins comprendre l'addiction qu'elle peut développer chez les félins. L'attention d'Anna, fut ensuite reporté sur Léo et son auscultation... Il était inspecté de partout et heureusement, tout allait bien pour lui. Après tout, Bastet et la mi-féline y veillait. Bastet soupirait de soulagement en entendant que le rouquin allait bien, et Anna, avait un sourire plutôt fière.

-Je garde le vaccin pour la fin.

Précisait-il avant de prendre Leïa. Anna ne pouvait qu'être d'accord, c'est lui le docteur après tout.

- L’aiguille est toute minuscule, mais ce n’est jamais agréable. J’ai deux chatons à la maison et quand je les ai vaccinés, ils m’ont boudé pendant des jours.
_ Ah ça oui... Le chat est rancunier.

Elle le savait très bien.
Heureusement, dans ce contexte, c'est le vétérinaire le méchant et pas elle, qui sera la sauveuse en quelques sorte... Ou la bourreau car c'est quand même elle qui les a emmené ici ! Comment va réagir le trio ? Le vétérinaire examinait avec le même soin le dernier chaton maintenant.

-Le seul petit point que je tiens à mentionner est par rapport à leur nourriture. Je n’ai rien contre les croquettes, mais le jambon et le poisson, essayez de les acheter le plus pauvre en gras possible. Mais surtout pas de pâtés. C’est bourré de colorant et de sel, et de déchets provenant des abattoirs. Vous le saviez?
_ Bien sûre que je le sais !

Rétorquait-elle spontanément.
Un peu vexé sur le coup... Ses pommettes devenait rouge de gêne. Elle reprit alors son calme avant de s'expliquer.

_ Je suis... Plus proche des chats que vous ne pourriez le penser et... J'ai conscience de ce qui est mauvais pour eux. Merci du conseil.

Bastet...
Lui avait dit plus d'une fois que la nourriture commercialisé est tout bonnement infâme et depuis, Anna n'achète plus rien et donne exactement la même alimentation qu'elle aux chats.

_ Cependant, se passer de jambon et de poisson... C'est... Cruel. Nous aimons ce qui est salé, vous comprenez ? Après oui, je peux faire un effort pour prendre des part moins grasses, c'est... Important.

Concédait-elle.
Prête à demander au boucher et poissonnier, de la viande plus light... Adieu les sardines ? Le saumon ? Rien qu'à y penser, Anna en avait l'eau à la bouche et son estomac grondait... Personnes n'avaient mangé aujourd'hui, Anna supposait que pour les examens, ça valait mieux pour les chatons de rester à jeun et par solidarité, Bastet et elle même n'avait rien avalé.

_ Excusez moi... Après les examens, je pense que des sushis seraient la bienvenue et mérité.

A l'évocation des sushis.
Les oreilles des quatre félins se redressaient vivement et ils la regardaient avec impatience. En tout cas, Anna ne pu s’empêcher de prendre le petit pot d'herbe à chat contre elle, précieusement pour en sentir mieux l'odeur et surtout la détendre un peu... Car la partie la plus délicate de l'examen allait commencer...

Ça va piquer !

     
❀ L A E



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyMer 26 Oct - 4:50

Mais j'aime pas le vétérinaire
Ft. Oxanna


_ Bien sûre que je le sais !

Ethan déduit, avec une certaine surprise, qu’il venait de toucher une corde sensible chez sa cliente. Elle s’était braquée si subitement, qu’il en déduit avoir été condescendant, peut-être, en lui posant sa question. Mal à l’aise de s’être encore emporté à propos de la nourriture des chats, le vétérinaire s’apprêtait s’excuser à Oxanna, mais celle-ci parla la première.

_ Je suis... Plus proche des chats que vous ne pourriez le penser et... J'ai conscience de ce qui est mauvais pour eux. Merci du conseil.

Ce n’est pas comme si j’avais étudié quatre ans pour devenir vétérinaire, se dit-il en reposant Lucky sur son bureau. Il était vrai que la jeune femme en savait beaucoup plus que la plupart de ses clients à propos des chats, mais elle n’était pas une spécialiste en la matière, à ce qu’il sache. Lui, si. Évidement incapable de mettre les points sur les i et lui dire tout de go ce qu’il pensait, Ethan se contenta d’une réponse simple et d’un sourire poli.

-Et bien, je suis là pour ça!

_ Cependant, se passer de jambon et de poisson... C'est... Cruel. Nous aimons ce qui est salé, vous comprenez ? Après oui, je peux faire un effort pour prendre des part moins grasses, c'est... Important.


Tout en enfilant ses gants de latex, Ethan hocha la tête, compréhensif. Tous les chats raffolent de la viande, mais il était sincèrement content que sa cliente considère son conseil, et sa légère contrariété de tout à l’heure disparue aussitôt. En fait, depuis ces neuf dernières années, il ne s’était presque jamais mis en colère. Peut-être un autre miracle de sa diète végétarienne, peut-être sa nouvelle identité de citoyen lambda.
Alors qu’il préparait les vaccins, on entendit le bruit sourd d’un gargouillement d’estomac.

_ Excusez moi... Après les examens, je pense que des sushis seraient la bienvenue et mérité.

Ça, ça n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd! Tous les chats se raidirent à l’évocation des sushis, ce qui fit pouffer de rire le vétérinaire aux yeux bleus. Il ramena les trois chatons près de lui, les déposant chacun sur la table d’examen en inox, ou il était déjà beaucoup plus difficile pour eux de marcher, et ainsi de s’enfuir.

-Vous avez raison, je pense que ce serait une belle récompense. Il y a un restaurant japonais tout près d'ici. Si je peux me permettre un autre conseil, essayer l’espadon. Ça a le même gout que le poulet, à ce qu’on m’a dit.

Et en plus, c’est super léger. Mais trêve de bavardage, ils n’étaient pas là pour s’échanger leurs recettes! Il y avait trois boules de poils à faire vacciner ici. Dans le même ordre que tout à l’heure, Ethan commença par le rouquin. Frappant la seringue d’une pichenette, il souleva le chaton de sa main ganté et approcha l’aiguille pour l’introduire dans l’épaule de celui-ci. Malgré toute la délicatesse du vétérinaire, Léo miaula d’agacement sous l’effet initial de la piqûre. Pas agréable, mais pas pire qu’un pincement. Une fois complètement vacciné, Ethan ne tortura pas plus longtemps le pauvre chat et le déposa sur le sol, ce dernier s’empressant de rejoindre sa mère adoptive et Oxanna.

-Voilà. Ce n’était pas si terrible n’est-ce pas? Des chatons nous neufs!

Nouveau vaccin, nouveau chat… Leïa eu une réaction similaire à son frère, miaulant mais en étrennant le latex sous ses griffes. Avec l’habitude, Ethan ne ressentait presque plus les griffures et les morsures sur ses mains, mais les gants lui permettaient de ne pas passer son temps avec des bandages sur les doigts. Leïa fut rapidement libéré à son tour, ne laissant plus que Lucky sur la table d’examen. Mais le dernier chaton ne comptait pas se laisser amadouer. Il avait bien entendu les cris de son frère et de sa sœur. Cet homme en veste blanche était dangereux, et il voulait leur faire mal! Si Bastet et sa maitresse ne faisait rien pour l’arrêter, et bien, lui, allait se défendre et venger sa fratrie!

Inconscient de ce que Lucky préparer, Ethan s’avança vers lui, tout sourire, comme à son habitude. Alors là, pour Lucky, s’en était trop. Ce mec est un sadique! Au moment où le vétérinaire saisit la seringue destiné au chaton, ce dernier bondit de la table d’examen, toutes griffes dehors. Ethan eu un cri de surprise lorsque le chat lui atterri dans le visage, les quatre pattes refermées sur sa mâchoire et ses tempes. De sa main libre, Ethan voulu retirer le chat de sur sa face, mais le félin ne lâcha pas sa proie, et resserra ses griffes. Légèrement affolé, le vétérinaire ne voyait plus qu’un amas de poils qui lui bloquait la vue. Heureusement, il avait toujours la seringue dans l’autre main, et puisque Lucky ne semblait pas vouloir bouger, Ethan bénéficia de ce rapprochement soudain pour administrer le vaccin au chaton, et ce dernier lui rendit la monnaie de sa pièce en lui mordant le scalp. Ethan sursauta, fit un bond en arrière et se cogna le dos contre le mur.

-Merde!

Il essaya une nouvelle fois de retirer le chaton de son visage, sans succès.

-Au moins, il n’a pas bougé, c’est déjà ça… Un peu d’aide, s’il vous plait?

Ethan agita les bras, se hasardant à retrouver son chemin jusqu’à Oxanna  à tâtons. Ce qui n’était pas évident, avec un chaton dans le visage.
 
© 2981 12289 0

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyVen 28 Oct - 12:49

This is... Spartaaa

   


A nouveau, le vétérinaire fut de bon conseils.

-Vous avez raison, je pense que ce serait une belle récompense. Il y a un restaurant japonais tout près d'ici. Si je peux me permettre un autre conseil, essayer l’espadon. Ça a le même gout que le poulet, à ce qu’on m’a dit.

_ L'espadon... Je n'ai jamais osée, on est plus conventionnelle... Thon et saumon, sardine ou anchois ça nous rends déjà bien heureux.

Répondit-elle.
Au goût de ce poisson à la tête bien particulière... Si il a effectivement le goût de poulet, ça devrait passer... Parfois, il faut savoir passer outre la tête de certains aliments pour faire de vrai trouvaille alimentaire.

Attentivement...
Anna, observait l'expert en santé animal, vacciner les deux premiers chatons. La jeune femme ne put réprimer des grimace à chaque fois qu'elle le voyait piquer ces petites boules de poiles. Il fallait se persuader que c'était pour leurs bien, et c'était la vérité ! Bastet, les réconfortait après le petit drame vécue.

Cependant...
La suite en fût plus ou moins surprenante ! Pourquoi ? Lucky, n'était pas idiot et voir les deux premiers souffrir, c'était hors de question de tomber dans ce piège ! Anna, aurait du voir le coup arriver mais il n'en fut rien et de ce fait, le vengeur du haut de ses 20 centimètres environs, prit ses propres initiatives en attaquant le vétérinaire. La suite, n'en fut que plus catastrophique car le vétérinaire tenait la seringue en main et il devait se libérer du chaton qui lui en voulait réellement. Le pauvre homme s'en cognait la tête en plus de subir les griffures et morsures de ce dernier, il en échappait un juron et administrait le vaccin d'une manière assez innovante sous l'urgence.

-Au moins, il n’a pas bougé, c’est déjà ça… Un peu d’aide, s’il vous plait?
_ Bien sûre !

Anna.
Attrapait le chaton d'une main par sa nuque, comme une mère le ferait avec son petit et de son autre main, elle appuyait sur ses pattes, car en appuyant précisément sur le nerf des griffes, le chat les rentraient. De la même façon que si on caresse le coussinet, ils écartent leurs doigts. Quel galère cette affaire... En colère, elle regardait le chaton qui en baissait les oreilles.

_ Tu seras punis... Pas la peine de faire cette tête.

Elle le déposait près de Bastet.
Qui lui donnait un coup de patte sur la tête, sans ses griffes bien sûre mais pour le recadrer à son tour. Décidément, à chaque fois qu'elle rencontre une personne, ça vire réellement au drame. Anna, se sentait honteuse, et attrapait une boite de mouchoir ainsi que le désinfectant qu'il avait usé plus tôt pour sa jambe.

_ Je suis sincèrement désolée à mon tour...

Déclarait-elle.
Vraiment peinée en voyant le visage griffé de ce dernier. Ce sont des chatons, mais ils ont déjà de bon petits rasoir en guise d'arme au bout de chaque patte. De sa propre initiative, et en se hissant sur la pointe des pieds pour atteindre le visage du vétérinaire, elle appliquait avec douceur l'alcool sur ses griffures rouges, saignant un peu.

_ Il... Il vous a bien abimé.

Commentait-elle.
Se mordillant la lèvre inférieur... On pouvait lire la honte sur son front ou dans son regard doré. D'ailleurs, elle croisait celui du vétérinaire et elle ne pensait pas possible... Qu'il y ai autant de nuance de bleus en une seule pupille.

_ Je ne sens plus les griffures pour ma part, mais c'est pas parce que c'est votre job que... Vous devez faire certains frais.

Glissait-elle.
Avant de reculer et de constater la petite bosse sur la tête de ce dernier. Mon Dieu, si il y avait un carton dans la salle, elle s'y cacherait de honte avec ses chats.

_ Vous devriez appliquer de la glace pour votre tête. Je suis vraiment navrée... Il n'est pas agressif en temps normal mais il a eu peur. Si il y a des frais de soins supplémentaire, envoyez les en même temps que la facture pour les vaccins.

Expliquait-elle.
Responsable, comme une mère. Espérons qu'il veuille encore bien d'elle et de sa petite troupe comme patients, de bon vétérinaire comme lui, ça ne court pas les rues à Quederla.

   
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyDim 30 Oct - 17:17

Mais j'aime pas le vétérinaire
Ft. Oxanna


_ Bien sûre !

Le chaton toujours bien accroché à son visage, Ethan ne put qu’entendre Oxanna répondre à son appel à l’aide. Il attendit la jeune femme en restant immobile, n’ayant pas envie de se cogner sur autre chose et de mettre Lucky encore plus en colère qu’il ne l’était déjà. De plus, il faisait confiance à sa patiente, elle connaissait ses chats mieux que quiconque. Et puis, il n’avait pas vraiment le choix de s’en remettre à quelqu’un quand on a une boule de poil furieuse qui nous aveugle.

Lorsqu’il sentit les crocs et les griffes de Lucky se replier, le vétérinaire fut immédiatement soulagé.

-Merci beaucoup.

Il retrouva enfin la vue et la première chose dont il fut témoin, ce fut sa cliente grondant le chaton, soudainement bien penaud. Celui-ci fut reposé au sol et il rejoignit sa fratrie, la queue entre les jambes. Bien sûr, Ethan ne lui en voulu pas. Il était seulement content d’avoir réussi à le piquer au bon endroit, car il aurait pu lui faire sérieusement mal autrement. ‘Pas évident de vacciner un chat quand il est en plein sur son visage! D’ailleurs, il porta ses doigts contre le tranchant de sa mâchoire pour constater les dégâts. Tandis qu’il fronçait le nez malgré lui à la vue du bout de ses doigts rougit de sang, Oxanna attrapait la bouteille de désinfectant restée sur le bureau du vétérinaire. Ce dernier ne l’aperçut que lorsqu’elle fut devant lui. Il leva les yeux, et s’apprêtant à lui demander pourquoi elle avait cette bouteille dans les mains, il se tut, étrangement, en comprenant qu’elle voulait s’en servir pour lui, pour ses blessures.

_ Je suis sincèrement désolée à mon tour...

-Oh vraiment, ce n’est rien, il y a bien pire, protesta-t-il gentiment, mais sa cliente se hissa tout de même sur la pointe de pieds pour atteindre son visage et tamponner un mouchoir sur les marques de griffes. Elle était aussi déterminée que lui tout à l’heure, lorsqu’elle s’était fait mordre par le bichon, à réparer une faute qui n’était pas vraiment la sienne, mais où l’on se sent responsable de tout.

_ Il... Il vous a bien abimé.

Cette fois, Ethan ne dis rien, trop occupé à  maudire intérieurement. Ce n’était pas à elle de faire ça voyons! Qu’est-ce qui lui prenait de rester planté là comme un légume? Il mit cela sur le compte de sa politesse abusive, mais c’était à se demander s’il n’y avait pas la possibilité que, peut-être, hypothétiquement, éventuellement, possiblement, ça ne lui plaisait pas un petit peu, cette façon dont elle tamponnait doucement le mouchoir sur ses blessures.  Cette idée ne traversa qu’une seconde son esprit avant d’être rudement chassé. Elle lui rendait la pareille, quoi de plus normal?

_ Je ne sens plus les griffures pour ma part, mais c'est pas parce que c'est votre job que... Vous devez faire certains frais.

Lorsqu’elle s’éloigna finalement, il s’aperçu avoir retenu son souffle tout le long, et il inspira par le nez.

_ Vous devriez appliquer de la glace pour votre tête. Je suis vraiment navrée... Il n'est pas agressif en temps normal mais il a eu peur. Si il y a des frais de soins supplémentaire, envoyez les en même temps que la facture pour les vaccins.

Ethan jeta un œil perplexe à la jeune femme aux cheveux noirs, puis son visage son fendit d’un sourire radieux. Si seulement il y avait plus de gens comme elle dans cette ville!

-S’il y a des frais supplémentaires, j’ai largement le salaire pour m’en occuper. Mais c’est gentil. Je veux que tout votre argent vous serve à vous et vos chatons. Comme vous dites, avec un sac de glaçons, et un petit thé vert, je serais comme neuf. Il en faut plus que ça pour m’abattre!

Jetant un regard rempli de défi à l’égard de Lucky, le vétérinaire ne sut garder son sérieux plus longtemps en voyant le chaton le regarder, la mine toute défaite. Comment leur en vouloir à ses petites bêtes-là? Le rendez-vous étant pratiquement terminé, le jeune homme brun s’accroupit près d’une armoire et en sortit un sac de croquettes pour chats, composé principalement de tofu protéiné et d’épices spéciales, censé reproduire le goût du saumon. Il fut rapidement entouré de la petite troupe et en donna a chacun, même à Lucky, bien qu’il fit semblant d’hésité, rien que pour l’énervé un peu. Le vétérinaire lui gratta les oreilles avant de lui donner sa portion et de déplier les jambes. Reste à voir s’ils s’apercevront de la supercherie. Ethan reposa le sac sur son bureau et repris finalement le dossier des trois chatons en main, ainsi que son ton professionnel de vétérinaire sérieux.

-Alors…revenons à nos moutons. Tous les trois sont très en santé, je vous félicite encore d’avoir pris si bien soin d’eux. Avec les vaccins, ils seront protégés encore plus. Je vous conseille quand même de garder l’œil ouvert. Dans deux ou trois mois, ils entreront en pleine adolescence, et si vous croyez qu’ils ne tiennent pas en place déjà, je vous jure que ça sera pire. Je ne dis pas ça pour vous effrayez mais, enfin… la puberté. On est tous passé par là, dit-il, jetant un sourire en coin à Oxanna.

Ah! La puberté! Quelle période absolument horrible. 
 
-Revenez me voir tout de même, disons... dans deux mois. On verra comment ils s'en sortent, ces pauvres petits. S'ils deviennent incontrôlables, je verrai se que je peux faire.

À moins qu'elle ne veuille pas prendre de risque et prendre immédiatement rendez-vous pour les stérilisés. Ils sont trop jeunes encore, mais dans peu de temps, les deux mâles défendront leur territoire en urinant dans tous les coins de la maison de leur maîtresse pendant que Leïa fuguera pour aller miauler sur les clôtures toutes les nuits pour trouver son prince charmant.  
© 2981 12289 0


Dernière édition par Ethan Bradberry le Lun 31 Oct - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyLun 31 Oct - 0:06

Les sujets... A éviter.

   


Le vétérinaire...
Pendant les premiers secours niveau amateur donné par la femme féline, demeurait d'un calme et d'une confiance aveugle. Couplé à ça, avec un sourire des plus radieux à la fins des soins. Anna, avait l'habitude de s'occuper de plaie superficielle et mineur, surtout sur elle même... Voilà pourquoi elle n'était pas décontenancée et incapable devant ses griffures.

-S’il y a des frais supplémentaires, j’ai largement le salaire pour m’en occuper. Mais c’est gentil. Je veux que tout votre argent vous serve à vous et vos chatons. Comme vous dites, avec un sac de glaçons, et un petit thé vert, je serais comme neuf. Il en faut plus que ça pour m’abattre!

Quel détermination.
Anna se demandait bien quels étaient les vertus du thé vert dans ce genre de situation... Déjà qu'elle essayait d'apprivoiser le thé noir avec San, c'était pas sans galère et péripétie. Le vétérinaire, loin d'être rancunier sortie un paquet de croquette histoire de récompenser la petite famille ronronnante de plaisir, rien qu'au son du sachet. Lucky, cependant, craignait quand même une quelconque représailles mais il n'en fut rien. Tous, grignotaient le contenu du sachet et en lisant le contenu écrit dessus, Anna grimaçait... Ca devait être spécial, mais à voir... Bastet et les petits ne se plaignaient pas de la saveur inhabituel. Le professionnel se redressait en ajoutant.

-Alors…revenons à nos moutons. Tous les trois sont très en santé, je vous félicite encore d’avoir pris si bien soin d’eux. Avec les vaccins, ils seront protégés encore plus. Je vous conseille quand même de garder l’œil ouvert. Dans deux ou trois mois, ils entreront en pleine adolescence, et si vous croyez qu’ils ne tiennent pas en place déjà, je vous jure que ça sera pire. Je ne dis pas ça pour vous effrayez mais, enfin… la puberté. On est tous passé par là.

Malgré les compliments.
Anna, avait peur de ce qu'elle comprenait. Bien sûre que l'adolescence, c'est pas évident mais... Tous le monde s'en sort ! C'est pas la fin du monde et certains n'en sortent que meilleur.

-Revenez me voir tout de même, disons... dans deux mois. On verra comment ils s'en sortent, ces pauvres petits. S'ils deviennent incontrôlables, je verrai se que je peux faire.
_ WOWOWO !!

S'écriait-elle spontanément, sous ces sous entendus. Elle en était presque pâle. Les chatons, ainsi que Bastet, n'avait pas tout à fait saisi le sujet même si la mère adoptive craignait le pire... Y'a des sacrés rumeurs chez les chats aussi ! Une banale visite chez le vétérinaire, c'est ce qu'on croit et en fait... On te retire ta virilité !

_ Non mais... Vous vous rendez comptes de ce que... Je veux dire... Je peux pas faire ça ! Je sais que vous en êtes parfaitement capable, c'est votre job, c'est récurent que des propriétaires dépassés viennent vous demander ce genre de service pour leurs chats mais... Mais... Je peux pas prendre cette décision ! Comme ça !

Ancienne Domae.
Il était IMPENSABLE pour Anna, d'emmener la fraterie se faire retirer les bijoux de famille ou les ovaires, pour enfin accéder à une quelconque tranquillité. C'est une forme de cruauté ! Anna, essayait de reprendre des couleurs et tentait de reprendre son calme.

_ Je... Je veux en discuter avec eux, c'est pas un choix qui m'appartient ! De toute façon, je ne les forceraient à rien du tout... Ma maison, c'est la leurs. Si ils veulent une famille, je les aiderais et si ils veulent rester chez moi ou faire leur vie, je ne peux pas les empêcher de grandir mais ça, c'est très personnel. Et ils sont encore jeune, je peux pas...

Elle était...
Visiblement très ébranlée à l'idée d'être responsable d'une quelconque stérilisation chez eux. Au point, que ça pouvait plus ou moins trahir son appartenance au clan passé. Nerveuse, elle ne savait plus comment, ni quoi répondre, pour sûre, le vétérinaire allait l'engueuler, la traitant d'irresponsable car si les chats prolifèrent dans la ville, c'est bien à cause de proprio' irresponsable envers leurs félins ! Avec les maladies et tout le tralala, mais Anna... N'était pas une propriétaire comme les autres, elle est semi chat et les comprends mieux que quiconque... Alors là, dire de bute en blanc "Hey ! Ramène moi tes pseudo ados en surplus hormonal, je vais en faire des eunuques et une infertile, tu verras, tu seras tranquille !". Anna, les considéraient bien trop comme ses égaux pour pouvoir prendre ce genre de décision...

Bien sûre...
Ethan, n'avait jamais dit ça sous cette forme et si d'ailleurs... Elle lui demandait.

_ Si il deviennent incontrôlable, comme vous dites... Il doit bien y avoir des méthodes alternative, n'importe quoi. Mais je vous garantie que je prendrais toutes les précautions, vous devez me faire confiance.


La femme féline.
Prenait vraiment ce sujet à cœur, pour leurs éviter le pire. Elle passait une main dans son épaisse chevelure noir. Avant de prendre les deux mâles dans ses bras et Bastet, prit Leïa dans sa gueule.

_ Vous verrez... J'ai la fibre féline et mes chats, seront des anges quand vous les reverrez.

Assurait-elle.
Avant d'emprunter doucement la direction de la sortie du bureau. Comment un vétérinaire si gentil peut sortir des atrocités pareille ! Il dirait quoi lui, si il était à la place d'un chat et que son maître décidait un beau jour "Demain, t'en a deux en moins, tu vas te sentir plus léger". Si ça s'trouve, il a envie d'avoir une famille, des enfants ! C'est le principe primitif de la vie, continuer à procréer ! Qui sommes nous pour décider de priver qui que ce soit de ce droit ? Anna, bien plus animal qu'humaine par moment, n'avait pas cette prétention, ce pouvoir de décision.

On touche à rien !

   
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] EmptyLun 31 Oct - 21:04

Mais j'aime pas le vétérinaire
Ft. Oxanna


_ WOWOWO !!

En voyant la jeune femme sauter aussi subitement au plafond, Ethan failli bien reculer d’un pas. Jamais l’un de ses clients n’avait eu ce genre de réaction par rapport à la stérilisation de leur animal. La plupart en était plutôt content même. Mais cette fois, les maîtresses des chatons avait l’air complètement ébranlée par ce que venait dit le vétérinaire, qui avait perdu son sourire et le regardait avec des yeux ronds. Car elle se trompait sur une chose : ce n’était pas les propriétaires de chats qui venait le voir pour demander l’opération, mais c’était bien lui qui l’offrait à tous. Il ne suffit que de 20 minutes pour que fido et minet s’évitent un tas de problèmes à tout jamais.

Pour une raison qui échappait à Ethan, Oxanna ne cessait de répéter qu’elle ne pouvait pas faire ce choix pour eux, que cette décision ne lui appartenait pas. Pardon? Lui qui la louangeait, il n’y a même pas de cela cinq minutes, qu’il fallait plus de gens comme elle, n’avait jamais entendu ce genre d’excuse encore. Ceux qui ne castrait ou ne stérilisait pas leur chat était en majeur partie des éleveurs, pas tous des bons, ou des gens pour qui un chat n’était qu’un bibelot qui chie et qu’il était inutile de dépenser trop de fric là-dessus. Mais… qu’un chat ait soi-disant la capacité de libre arbitre… Ce fut au tour du vétérinaire de perdre ses couleurs.

Ethan adorait peut-être les chats, mais pas au point de faire semblant qu’ils sont humains.

_ Si il deviennent incontrôlable, comme vous dites... Il doit bien y avoir des méthodes alternative, n'importe quoi. Mais je vous garantie que je prendrais toutes les précautions, vous devez me faire confiance.

Muet comme une carpe, il regardait Oxanna tenter de le convaincre qu’elle savait ce qu’elle faisait, l’abattement dans le regard. Ethan ressentit une vive brûlure de honte dans la poitrine, comme s’il venait de voir sa cliente cracher sur son diplôme de médecine vétérinaire. Cette dernière s’empara de Lucky et Léo, tandis que la chatte noire souleva Leïa par le col.

_ Vous verrez... J'ai la fibre féline et mes chats, seront des anges quand vous les reverrez.

Lorsqu’il l’aperçu se diriger vers la sortie, une partie d’Ethan se dit qu’il aurait peut-être enfin la chance de terminer sa salade après ce rendez-vous mouvementé, l’autre partie de lui se surpris à jeter le dossier des chats sur son bureau dans un claquement de feuilles sonores et à répliquer à la jeune femme :

-Même si vos chats n’ont pas de crise d’adolescence, ils voudront se reproduire et ça ne sera pas sans conséquences.

Lui-même ne savait pas d’où cette verve subite lui était venue. Sa voix était calme comme d’habitude, il était poli comme d’habitude, mais ses yeux brillaient d’une conviction profonde telles deux émeraudes au milieu de son visage. Tant pis si elle n’aimait pas ce qu’il disait, puisqu’il s’agissait de valeurs enracinés si profondément en lui qu’il refusait de se taire. Il perdrait peut-être bien une cliente, mais il tenait à l’informer des conséquences de ses actes.

-Sachez madame, que les chats stérilisés vivent deux fois plus longtemps que les chats qui ne le sont pas. Ils ne contracteront pas de maladies infectieuses ou des maladies transmises sexuellement. Ils n’auront par le cancer des testicules ou des ovaires, les mâles ne se bagarrent pas avec les autres chats et les femelles ne se retrouvent pas avec des grossesses mettant leur vie à risque.  Je ne peux même pas vous dire combien de fois on nous a ramené des chatons sans savoir où se trouvait la mère ou leur père, si même ils étaient en vie. Des chatons sévèrement malade ou blessés parfois, qui ne survivent pas. Et ceux qui survivent, et bien, leurs propriétaires ne veulent pas toujours d’eux. Et c’est comme ça que certains se retrouvent jetés dans un sac à ordures.

Ethan n’avait pas cessé de regarder Oxanna avec cette intensité troublante et plus grande que nature. Mais il s’agissait du même homme, plus inébranlable. Tant pis si elle croyait avoir à faire à un mauvais vétérinaire, il n’en dormirait pas de la nuit, mais le lendemain il continuerait à sauver des vies comme il le faisait tous les jours. Quant à elle, Ethan était maintenant à peu près certain qu’elle faisait partie des Domae, car mis à part eux, il ne connaissait personne capable de discuter avec leur animal.

-Tout ce que je veux, c’est le meilleur pour vos chats. J’en ai la preuve sur mon visage, dit-il en désignant les marques de griffes sur sa mâchoire. Pour tout dire, je trouve vexant le fait que vous ne semblez pas le voir. Vous vous apprêtiez à partir sans un mot. Je sais que vous tenez à leur bien autant que moi, autrement vous ne seriez pas là pour les faire vacciner. Alors, réfléchissez bien, avant notre prochain rendez-vous. Si vous revenez.

Peut-être désirait-elle un des vétérinaires complètements blasés qui travaillait ici plutôt que lui. Dans ses yeux turquoises, une lumière de défi était apparu. 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]   Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais j'aime pas le vétérinaiiire ! [Pv Ethan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-