Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Partagez
 

 Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptyMer 26 Oct - 23:53

Voilà presque une demi-heure qu'il arpente le quartier, promenant son regard sur les différentes façades. Pourquoi fait-il ça? Il ne sait pas vraiment, il se sent comme enchaîné par ce marché qu'il a conclu, puisqu'avec le temps, il a définitivement balayé tout le sérieux que pouvait porter les menaces de cette étrange femme de marbre. Mais il est homme d'honneur, et c'est pour cela qu'en cette matinée, il déambule dans ce quartier qu'il a bien du mal à apprécier. En effet, celui-ci est tellement à l'image de la folie humaine, les sublimes manoirs côtoyant les bâtiments d'habitation des pauvres et des messieurs tout-le-monde. Toutefois, ce qui le choque le plus, en cet instant, c'est le calme presque morbide qui imprègne ce quartier. Paradoxalement, lui qui a tant de mal à amorcer une conversation, déteste le calme; lui qui manipule le néant, déteste le vide abîme du silence.

 Il jette un coup d’œil au ciel avant de réajuster sa capuche. Les nuages sont noirs, promettant un bel orage, mais il ne pleut pas. Un souffle chaud s'empare de son être et ce doux sentiment de plénitude l'envahit. Il se sent revivre. Comme à chaque fois que la météo lui offre ce spectacle. Il raffermit sa prise sur le livre qu'il tient contre son flanc gauche, continuant de décrire les façades se succédant. Il longe un splendide jardin, remarquant un chêne surement centenaire du coin de l’œil, s'arrête un instant pour le contempler, mais repart rapidement, ne se sentant pas à sa place en un quartier le mettant tant mal-à-l'aise.

 Malgré son sens de l'orientation plutôt bien développé, il repasse plusieurs fois par certaines rues, avant de finalement trouver le lieu qu'il cherche. Cette maison, avec "le singe sur la porte". Il s'apprête à toquer quand un doute l'envahit: est-ce bien la bonne maison? Question somme toute assez ridicule, à la réponse pauvre d'enjeu, mais il est ainsi, il déteste déranger, surtout des inconnus. Car après tout, les singes sont des animaux bien volatiles, pour des mammifères, et rien ne prouve qu'il n'est pas actuellement en vadrouille sur une porte du voisinage. Et puis, cela fait un mois tout juste, donc peut-être a-t-elle oublié? De toute manière, elle aurait été bien déçue, probablement moins que lui ne le fut, mais tout de même un peu. Il tourne alors les talons avant de se fustiger intérieurement, de se retourner de plus belle, et de finalement abattre son poing sur la porte, plus fort qu'il ne l'aurait voulu, avant de poursuivre avec deux coups plus modérés. En attendant une quelconque réaction, il ne peut s'empêcher de se reprocher sa gaucherie, d'autant plus que le regard malicieux d'Arsen ne fait que redoubler son malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptySam 29 Oct - 12:42


♦ Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Pour trouve ton chemin, suis le lapin blanc,
même s'il s'agit d'un singe en l'occurence.... ~


Pfff, il était temps. Cette mission commençait sérieusement à me taper sur le système. Evidemment, je l'avais accepté, comme toutes les autres avant elle mais celle-ci, j'y repenserais à deux fois avant de recommencer. Jouer les gardes du corps, c'était mon métier, mon rôle, une partie de ma vie mais là... J'avais essentiellement servie de faire-valoir, à peine si j'avais vraiment eu un rôle à tenir. Et personnellement, faire la potiche est loin d'être mon occupation préférée.

Enfin, au moins j'avais pu mettre ce temps à profit pour récolter un maximum d'informations au sujet du Grand Quederla Palace. Il n'y a pas à dire mais pouvoir en effet se trouver au coeur même du problème, il n'y a pas mieux pour se faire une idée exacte de ce qu'il nous reste à affronter. Et là, j'avais eu toute ma nuit et la matinée pour bien m'imprégner de tout ce luxe et cette luxure qui dégoulinait des lieux. Une horreur. Un nid de vermine qu'il faudrait faire couler au plus vite. Voilà ma meilleure conclusion.

Après, les responsables ne laissent rien au hasard et il sera très compliqué de pouvoir faire quelque chose contre eux mais voilà un défi à ma hauteur et qui me convient. J'aurais déjà pu plancher depuis quelques heures sur mes rapports si mon coéquipiers de soirée n'avait pas insisté pour que nous fêtions cette semi-réussite joyeusement ensemble. Heureusement que lui était enfin tombé de sommeil dans ce Bar, pour qu'enfin je puisse rentrer chez moi en le laissant aux bons soins des habitués de la taverne ne question.

Je me hâte de rejoindre ma demeure, pressée surtout de pouvoir prendre une douche et me changer. Ces vêtements, ce n'est vraiment pas mon style et j'ai horreur de toutes ces fioritures de maquillage, parfum et bijoux dont j'ai été obligée de me grimer pour l'occasion. Mais en arrivant devant chez moi, une nouvelle surprise m'attend. Tiens donc, mais ne serait-ce pas...

"- Monsieur Xetros. Quelle surprise de vous croiser ici. Ma foi, vous êtes fort ponctuel, je l'avoue."

Oui, un mois jour pour jour. Je suis un brin étonnée de le trouver en effet présent et répondant à sa parole mais n'en montre rien. je me contente de venir déverrouillée la porte d'entrée et de l'ouvrir, avant de l'inviter à me précéder. L'orage gronde et ne tardera pas à éclater.

"- Je vous en prie, entrez. Il serait dommage de finir trempé, surtout avec ce que vous transportez. Après tout le mal que nous nous sommes donnés la dernière fois pour le laisser au sec..."

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptyLun 31 Oct - 20:37

"- Monsieur Xetros. Quelle surprise de vous croiser ici. Ma foi, vous êtes fort ponctuel, je l'avoue."

 Quand il se retourne, après avoir tapé de nouveau sur la porte restée close, au son de cette voix, il reste un moment figé. Il ne s'attendait absolument pas à la trouver en une telle tenue, la mettant bien plus en valeur que sa tenue d'entraînement. Elle est également maquillée, et il peut même sentir du parfum. Il se sent bien minable avec sa cape qui, si elle est faite d'un tissu de qualité, est loin d'égaler l'élégance de la "femme de glace" désormais totalement métamorphosée. Après quelques instants, il reprend finalement ses esprits, mais avant même d'avoir le temps de répliquer, elle ouvre la porte et l'invite à entrer.

"- Je vous en prie, entrez. Il serait dommage de finir trempé, surtout avec ce que vous transportez. Après tout le mal que nous nous sommes donnés la dernière fois pour le laisser au sec..."

 Effectivement, les nuages qu'il admirait un peu plus tôt se font de plus en plus menaçant, et la pluie ne saurait tarder. Par réflexe, il jette un œil à son paquet, avant de finalement s'avancer.

" -Je vous avais donné ma parole, il me semble. Vous semblez presque déçue de me voir aussi tôt.

 Sur ces mots il franchit le pas de la porte, abaisse sa capuche, par politesse, et promène son regard dans la demeure qu'il découvre. Le logis semble être à l'image de la propriétaire qu'il avait découvert il y a tout juste un mois: simple, utile, efficace. Peu de décorations superflues, mais il peut déjà distinguer un nombre époustouflant de livre. Il comprend mieux ainsi l'insistance qu'elle avait manifesté pour lire ce si décevant ouvrage qu'il tient toujours collé contre lui. Il s'arrête alors dans l'entrée, et attend qu'elle ferme la porte et lui indique où aller pour passer à la "transaction".


" -Jolie tenue, je ne m'attendais pas à vous trouver aussi... apprêtée. " ne peut-il s'empêcher de souligner.

" -Mais revenons à nos moutons, je vous ai apporté le livre, en intégralité, comme vous pourrez vous en assurer. Mais je vous préviens, vous risquez d'être déçue."

 Sur ces dernières paroles, il ne peut réfréner la déception qui l'envahit de nouveau, se remémorant sa lecture des premières pages, qui avait balayé tous ses espoirs d'être un élu mystérieux issu d'une ancienne et sage civilisation. Une secte! Une vulgaire secte! Voilà d'où venait ce tatouage... Et ses parents, quand il les voyait encore, ne lui avaient jamais mentionné ce "détail"! La rage avait pris le dessus sur la déception et le désespoir, en son esprit. Et désormais, il se trouvait, comme un mois auparavant, sans but, vidé, ayant dû partiellement délaisser la Famille pour cette quête insensée. Il se ressaisit finalement, se souvenant d'où il est.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptyMar 1 Nov - 15:50


♦ Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Pour trouve ton chemin, suis le lapin blanc,
même s'il s'agit d'un singe en l'occurence.... ~


" -Je vous avais donné ma parole, il me semble. Vous semblez presque déçue de me voir aussi tôt. 

"- Disons que j'ai plus l'habitude de côtoyer les mauvais garçons et les voyous que les honnêtes gens...."

Et oui. Dans mon métier, on me tire rarement le tapis en se montrant plein de sincérité et d'honnêteté à mon égards. Les vérités, en général, je me dois de les arracher moi-même à leurs propriétaires et cela se fait rarement autour d'une simple tasse de thé. mais ça, il n’est pas censé le savoir non plus. Après, je ne suis pas déçue de m'éviter du travail supplémentaire. Mais surprise, oui. Un peu.

" -Jolie tenue, je ne m'attendais pas à vous trouver aussi... apprêtée. " 

"- Moi non plus. Mais le travail exige certains sacrifices. Celui-ci fait partie de mon lot. "

Non, je n'aime guère cette tenue. Trop voyante, trop affriolante, trop courte, trop... Trop tout en fait. Ce n'est pas moi. Heureusement que cela se limite à un rôle que je me devais de jouer pour une durée limitée. Et bien que j'ai prévu de me changer rapidement, sa visite me force cependant à repousser cette échéance. Mais au moins, je serais chez moi.

" -Mais revenons à nos moutons, je vous ai apporté le livre, en intégralité, comme vous pourrez vous en assurer. Mais je vous préviens, vous risquez d'être déçue."

"- Ce qui est visiblement votre cas, semble t'il..."

Oui, il est évident à la façon dont il s'exprime que ce livre ne recelait pas les trésors qu'il escomptait y trouver. Je lui indique le canapé du salon, le laissant s'installer à son aise tandis que je me dirige vers la cuisine, pour préparer du thé. Un minimum de civisme ne fait de mal à personne. Arsen se réveille en entendant la bouilloire se remplir d'eau. Le voilà qui se presse à mes côtés, légèrement étonnés par ma tenue et un peu gêné par le parfum. Autre raison pour laquelle je n'en porte jamais.

Je dispose sur un plateau le nécessaire pour boire le thé ainsi qu'un paquet de petits biscuits secs et, le temps que l'eau finisse de chauffer, je reviens dans la salon. Arsen, est surpris de revoir l'homme de la cascade mais se contente de l'observer avec attention. Ici, il est chez lui et mon primate n'est pas prêteur. Alors, il se gonfle d'orgueil pour bien lui montrer qui est l'homme de la maison. Ah, ces mâles, je vous jure. Je dépose le plateau sur la table basse avant de m'installer dans le fauteuil proche.

"- Je vous crois, en ce qui concerne l'intégrité de cet ouvrage. Après tout, vous êtes bien venu de vous-même à la date prévue.
Puis-je vous demander cependant ce qui vous fait penser que ce dernier me décevra? Simple curiosité de ma part."



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptyMar 1 Nov - 20:53

"- Disons que j'ai plus l'habitude de côtoyer les mauvais garçons et les voyous que les honnêtes gens...."

 Et bien au-moins n'est-il pas considéré comme tel, ce qui ne semblait pas gagné, à leur première rencontre. Mais si il ne peut se targuer d'être totalement ce que la société considère comme honnête, il a bien, cependant, certains principes gravés en lui depuis bien longtemps, et dont la ponctualité et le respect de la parole donnée font bien évidemment partie.

"- Moi non plus. Mais le travail exige certains sacrifices. Celui-ci fait partie de mon lot. "

 Le travail...serait-elle une agente plus secrète qu'il n'y paraitrait au premier abord ? Aurait-elle une place de choix parmi les rangs du gouvernement ? Intéressant. Peut-être pourrait-il se servir d'elle pour récupérer le retard qu'il a pris vis à vis de la Famille... Il suffirait d'une petite, minuscule information se perdant au détour de la conversation... Il verrait bien comment cela allait se passer. Pas question d'entreprendre quelque chose, elle risquerait de découvrir son manège et alors, le résultat serait nul. Alors qu'en la laissant parler, peut-être quelque chose d'exploitable filtrera. Et dans le cas où elle ne dirait rien qui pourrait intéresser la Famille, du-moins pourrait-il, dans le cas où ils se recroiseraient, espérer glaner une information utile.

"- Ce qui est visiblement votre cas, semble t'il..."

 Une invitation à s'assoir sur le canapé du séjour suit ces paroles. Il se dirige alors vers le-dit canapé, ôte sa cape à cause de la chaleur qui l'incommode, se doutant bien qu'un thé l'attend. Il dépose celle-ci sur l'accoudoir à côté duquel il s'assoit. Pendant qu'il s'exécute, il ne peut s'empêcher de répondre à cette affirmation en laissant transparaître la rancœur qu'il garde à l'égard du livre, mais avant qu'il ne prenne la parole, la question correspondante arrive d'elle-même.


"- Je vous crois, en ce qui concerne l'intégrité de cet ouvrage. Après tout, vous êtes bien venu de vous-même à la date prévue.
Puis-je vous demander cependant ce qui vous fait penser que ce dernier me décevra? Simple curiosité de ma part."


" -Avez-vous lu la Bible, le Coran ou la Torah ou je ne sais quel livre saint ? Dans tous les cas, les idées et préceptes sont illustrés par des histoires, rendant leur lecture bien plus accessible et agréable. Et bien, en ce livre ne se regroupent que les règles et les prières d'une secte aussi ridicule que dangereuse pour ses fidèles, sans aucune illustration mythologique. Une simple description brute, une fois que l'introduction présentant un dieu chimérique au visage tentaculaire s'achève. Sans parler de ces quelques prières en un langage bien étrange sensées accompagner des "dons de chair", pour libérer cette divinité. Aussi aberrant qu'affligeant."
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptyJeu 3 Nov - 9:13


♦ Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Pour trouve ton chemin, suis le lapin blanc,
même s'il s'agit d'un singe en l'occurence.... ~


" - Avez-vous lu la Bible, le Coran ou la Torah ou je ne sais quel livre saint ? Dans tous les cas, les idées et préceptes sont illustrés par des histoires, rendant leur lecture bien plus accessible et agréable. Et bien, en ce livre ne se regroupent que les règles et les prières d'une secte aussi ridicule que dangereuse pour ses fidèles, sans aucune illustration mythologique. Une simple description brute, une fois que l'introduction présentant un dieu chimérique au visage tentaculaire s'achève. Sans parler de ces quelques prières en un langage bien étrange sensées accompagner des "dons de chair", pour libérer cette divinité. Aussi aberrant qu'affligeant.

Eh bien, en effet, il semble plus que sérieusement contrarié par le contenu de cet ouvrage. il devait en attendre beaucoup et le au résultat, le voilà on ne peut plus déçu. Ce qui explique aussi en partie sa ponctualité et le respect de sa parole. Il n'a rien trouvé dedans qui l’intéresse réellement aussi n'est-ce pas un poids pour lui que de s'en soulager. Au contraire, peut-être même est-il heureux de de se débarrasser de cet objet. Personnellement, au fond, je m'en moque.

"- J'ai déjà lu tout ou partie de ces ouvrages, sans vraiment m'y arrêter. Ce ne sont pas mes lectures préférées mais elles peuvent se révéler aussi instructrices que d'autres.
Quand à ce livre, j'avoue me poser une question à son sujet. Cette secte, dont il fait mention, existe t'elle toujours ? "


Il semblait tellement concerné qu'il devait forcément avoir un lien avec cette dernière. De près ou de loin. Ce tatouage qui est apparut sur la première page, il possède le même gravé à même sa peau pourtant, il n'avait pas l'air au courant de sa réelle signification. Ce qui explique d'autant plus qu'il ait pu tomber de haut en découvrant l'horrible vérité. mais après tout, il n'y a que la vérité qui blesse, c'est bien connu.

La bouilloire siffle et je vais couper le feu avant de ramener cette dernière et de servir les tasses. Je laisse mon hôte se préparer son thé comme il le souhaite, ainsi il pourra s'assurer que je ne tente pas de l'empoisonner. oui, peut-être suis-je la seule à être aussi paranoïaque mais cela ne me gêne nullement. La suspicion, j'en ai fait mon monde alors, je m'en accommode à merveille.

"- Comme vous avez l'air personnellement touché par le contenu de cet ouvrage, autant que je sois fixée. Et puis, cela pourra aussi éviter des malentendus. "

Non, je ne cherche pas à l'interroger sur ses motivations, son appartenance ou autre. Si je voulais le faire, je le ferais de façon bien plus subtile mais là, quitte à avoir un possible membre d cette soi-disant secte devant moi, autant me renseigner. C'est mon métier après tout.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptyJeu 3 Nov - 20:32


"- J'ai déjà lu tout ou partie de ces ouvrages, sans vraiment m'y arrêter. Ce ne sont pas mes lectures préférées mais elles peuvent se révéler aussi instructrices que d'autres.
Quand à ce livre, j'avoue me poser une question à son sujet. Cette secte, dont il fait mention, existe t'elle toujours ? "


Instructrices, certes, les religions dont sont issues ces livres n'avaient-elles pas pour but second de créer des règles de société ? Rien à voir, avec cette stupide secte, ne peut-il s'empêcher de ressasser. Mais il parvient finalement à calmer l'orage grondant dans son esprit, et parvient même à sourire quand elle pose sa question. Décidément, l'interrogatoire n'est jamais loin!

La bouilloire se manifeste alors, et elle se lève pour l'amener par ici. Quand elle revient finalement, et elle verse de l'eau dans chacune des tasses. N'étant pas très familier avec la préparation du thé, il observe attentivement les gestes de son hôte pour parvenir à préparer le breuvage sans trop de maladresse. Il n'est pas vraiment fan de thé, mais il a toujours appris à faire honneur à ce qui est mis à sa disposition quand il est invité.

"- Comme vous avez l'air personnellement touché par le contenu de cet ouvrage, autant que je sois fixée. Et puis, cela pourra aussi éviter des malentendus. "

Voilà alors la "justification" qu'il attendait, celle qui est là pour justifier toute forme de curiosité. Mais c'est le jeu, et lui-même qui attend des informations au détour d'une conversation ne saurait la blâmer de tenter sa chance. Cependant, il ne sait rien, rien de plus que ce qui est inscrit dans ce maudit livre.

" -Je n'en ai strictement aucune idée. J'imagine qu'il y a 22 ans elle devait exister encore. Mais toutes mes connaissances à ce sujet sont consignées dans cet "ouvrage". " dit-il en soulignant bien ce dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptyVen 4 Nov - 9:05


♦ Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Pour trouve ton chemin, suis le lapin blanc,
même s'il s'agit d'un singe en l'occurence.... ~


" - Je n'en ai strictement aucune idée. J'imagine qu'il y a 22 ans elle devait exister encore. Mais toutes mes connaissances à ce sujet sont consignées dans cet "ouvrage"."

Je l'observe tranquillement et en vient rapidement à la conclusion que, malheureusement, il me dit la vérité. Enfin, ce n'est pas si malheureux que cela. Voilà qui me permettra de mener de nouvelles recherches personnelles. Je suis persuadée que ce livre recèle d'assez d'indices pour me permettre de trouver de nouvelles pistes et qui sait, eut-être même le trace de cette fameuse secte. Au pire, j'en découvrirais la fin mais au moins, je serais fixée à coup sûr.

En attendant, j'en apprend un peu plus sur mon hôte. Il est donc jeune, encore un gamin par rapport à moi. Il doit sérieusement manqué d'expérience sur le plan relationnel mais je ne suis sans doute pas la mieux placée pour faire ce genre de remarques. Pour le reste, j'avais déjà eu un aperçu de sa personnalité lors de notre première rencontre. Mais j'avoue que sa façon de me regarder préparer mon thé m'amuse un peu. Il n’est pas habitué, c'est une évidence.

"- Je vois. Je ne peux pas dire que je partage votre ressenti mais je pense pouvoir comprendre votre déception malgré tout.  "

On ne peut qu'être déçu, voir en colère, lorsque ce que l'on attendait depuis des années se révèle au final parfaitement infructueux. Je suis également déjà passée par là mais je suis une femme de marbre, une statue de glace qui ne laisse rien paraître. Mes colères et mes vengeances sont plus froides et sombres qu'on ne pourrait le croire. Mais ceci n'est pas le problème du moment, revenons-en plutôt à ce livre.

"- Une fois que je l'aurais lu à mon tour, que comptez-vous en faire, du coup? Le conserver ou le détruire? A moins que vous ne décidiez de me laisser en disposer?  "

Ça, ça m'étonnerait mais après tout, autant évoquer aussi cette possibilité. Ma tasse dans mes mains, je me réinstallée, Arsen perché sur le dossier du fauteuil, sagement. Je profite des arômes qui se dégagent de ma boisson, attendant la réponse de mon interlocuteur du moment. Qui sait, il pourrait me surprendre après tout.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptySam 5 Nov - 18:08

Dès qu'il a fini sa phrase, le regard de glace de son interlocutrice semble scruter son esprit, ou plutôt ses traits, à la recherche du moindre signe de dissimulation ou de mensonge. Cela ne l'étonne pas, mais si l'examen s'était prolongé, le malaise se serait installé tant ce regard est froid et insoutenable sur la durée.

"- Je vois. Je ne peux pas dire que je partage votre ressenti mais je pense pouvoir comprendre votre déception malgré tout.  "

Effectivement, difficile de pouvoir ressentir sensation similaire à celle qu'il a expérimenté quand il a lu ce livre. Si les rêves de grandeur, ce fantasme d'être un "élu", à la destiné flamboyante, doit s'emparer de grand nombre d'adolescents et de jeunes adultes, rares sont ceux qui doivent tomber d'aussi haut. Presque avait-il eu honte de ce qu'il s'était imaginé tant ce par quoi il était marqué était méprisable. Mais enfin, il était tant de tourner la page, de clore le chapitre, de fermer ce tome de sa vie, et de l'archiver dans son esprit dans le rayon des déceptions enfouies, peut-être même des futures névrose.

"- Une fois que je l'aurais lu à mon tour, que comptez-vous en faire, du coup? Le conserver ou le détruire? A moins que vous ne décidiez de me laisser en disposer?  "

Question intéressante, mais sans grande surprise. Il s'y attendait. Et quand bien même n'y aurait-il pas pensé, il avait réfléchi sur l'avenir de ce livre. Le brûler, comme pour détruire cette part de lui ? Non. Il ne pourrait s'empêcher de continuer à y penser. Le remettre à sa place, faire comme si rien n'était jamais arrivé ? Non. Il refusait de reculer. Il l'aurait bien confié à la dame de marbre si ce proverbe qui le guiderait désormais n'avait pas fait surface. "Notre plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, c'est de nous relever chaque fois." Merveilleuse philosophie de vie, qui semblait lui convenir à la perfection. Ainsi allait-il garder l'ouvrage, le faire trôner en sa bibliothèque, comme une belle leçon d'humilité, comme un moyen perpétuel de revenir à la réalité et quitter toutes ces chimères fabulées, mais aussi comme une part de lui.

Après un long silence, ponctué par une gorgée de thé, s'étant fait un devoir d'honorer son hôte, il répond enfin.

" -Je souhaiterais que vous me le rendiez, quand vous aurez fini votre lecture."

Rien de plus. Il ne tient pas à se justifier. Pas sur ça. C'est trop personnel, et peut-être même un peu ridicule pour tout regard extérieur. Ayant achevé sa phrase, il tend le bras et saisit un biscuit. Le grignotant, il attend la réaction qui ne saurait tarder de se manifester.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie EmptySam 5 Nov - 19:46


♦ Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Pour trouve ton chemin, suis le lapin blanc,
même s'il s'agit d'un singe en l'occurence.... ~


" - Je souhaiterais que vous me le rendiez, quand vous aurez fini votre lecture."

"- Nous ferons ainsi, dans ce cas. Dans un mois, vous serez en droit de venir réclamer votre bien, que je vous rendrais dans le même état que vous me l'aurez confié ce soir. "

Pourquoi faire compliqué quand la simplicité peut suffire? Pas besoin de se prendre la tête outre mesure, il suffit de suivre exactement la même démarche que celle qui vient de faire ses preuves. Et comme je doute qu'il souhaite e divulguer sa propre adresse, comme il connait la mienne, cela ne devrait lui poser aucune difficulté de retrouver mon domicile en date et heure convenue.

"- Enfin, évidemment, je vous le rendrais une fois que je l'aurais lu... "

Et oui, le livre est toujours en sa possession. Il aurait été très impoli de ma part de le forcer à me le donner dès son arrivée et ainsi, il se sentira moins forcé de me le faire passer. même si au fond, il n'a pas vraiment le choix, puisqu'il se dit lui-même homme de parole et d'honneur. Arsen vient prendre un biscuit qu'il grignote une fois revenu sur le dossier du fauteuil. Cet homme l'intrigue, cela se voit à sa façon de le dévisager. Curiosité mêlée à un brin de rivalité masculine. Un autre mâle sur son domaine,c'est chose rare. Je reçois fort peu en règle générale.

"- Même si cet ouvrage ne vous a pas offert ce que vous attendiez, vous a t'il au moins permis d'avancer un peu dans vos recherches? Ou offert des pistes différentes? "

Pas que cela m'intéresse tant que cela, je me ferait ma propre idée du contenu du livre dès que j'en commencerais la lecture mais pour le coup, il a vraiment l'air abattu. Et comme je n'ai rien à lui reprocher, autant me montrer aimable.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty
MessageSujet: Re: Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie   Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Orage, mais sans désespoir, ni vieillesse ennemie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-