Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021

Partagez
 

 Le jardin secret [Ft. Oxanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptyDim 6 Nov - 22:08

Le jardin secret
Ft. Oxanna

Faire du camping était probablement l’une des activités pour lesquelles Ethan était le plus enthousiaste. Même durant le mois de novembre, en plein dans l’automne et les feuilles mortes, passer son vendredi soir en forêt ne le refroidissait jamais et il était plus que bien équipé. En revenant chez lui après avoir passé la journée à l’hôpital, il avait roulé son sac de couchage hermétique, sa tente verte, de quoi bouffer, et tout ce qu’il aurait besoin pour être aussi confortable que possible. Mais surtout, il apportait de quoi expérimenter avec les plantes.


Au fil du temps, il y avait un endroit bien précis de la forêt où il se rendait chaque fois. Un coin isolé, loin des sentiers et du regard indiscret des autres urbains de la ville. En marchant au hasard il y a quelque année, il avait trouvé une sorte de dépression dans le sol de la forêt, une doline d’environ trois ou quatre mètres de profondeur. Entourée d’arbres et de roches, la doline avait rapidement été un choix de prédilection pour Ethan, particulièrement lors de son cours de biologie à l’université où de nombreuses fois il avait utilisé son pouvoir à des fins d’études expérimentales sur les plantes. Ainsi, on y trouvait les bizarreries les plus étranges, comme des tulipes qui brillaient dans le noir, résultat de la combinaison d’une pousse de champignon bioluminescent et celle d’une tulipe, qui s’était reproduit par la suite. Il avait effectué d’autres croisements de ce genre-là, pour s’amuser au départ. Depuis qu’il avait reçu son diplôme de vétérinaire, il songeait que, peut-être, son pouvoir pourrait lui servir à quelque chose de plus utile. Dès lors, il avait commencé à s’intéresser aux plantes médicinales.

Une fois son matériel emballé, il remplit chaque des gamelles de sa maison ainsi que celles qu’il gardait à l'extérieur avant de partir en camping, suivi de l’un de ses chats, Sauron, qui avait le poil grisâtre et plus qu’un seul œil. Le vétérinaire avait dû lui retirer l’autre, qui s’était infecté suite à une bataille, alors qu’il vivait dans la rue. Ethan avait fini par l’adopter, mais Sauron n’avait jamais pu renier sa nature sauvage, et accompagnait le campeur dans ses périples.

Le ciel commençait à s’assombrir lorsqu’ils arrivèrent à la doline, camouflée par les arbres et les roches. Ethan avançait, et sous ses pieds, le sol se réveillait. À chacun de ses pas, les ronces se transformaient en herbe verte et soyeuse, où Sauron s’amusait à sauter de traces en traces. Au fur et à mesure qu’il trouvait son chemin à travers les plantes et les fleurs aux allures étranges, celles-ci frémissaient et reprenaient vie, comme si l’automne n’avait jamais eu lieu, et qu’on l’on était encore en plein été. Passé un bouquet de tournesols rouges et une plantation de roses transparentes, les deux compagnons arrivèrent à un terrain plat où se trouvait également une petite source d’eau. Sans plus attendre, Ethan planta sa plante et fit un feu avec des bûches et des branches sèches. Sauron se roulait déjà dans l’herbe à chat à la cerise, mais il fut bien vite attiré par les morceaux d’espadon que son maître lui présentait. Ce dernier termina rapidement une salade de pois chiches avant de se mettre au travail.

Tout en s’empiffrant de guimauves, le vétérinaire en jeans, bottes de travail et pull kaki, plantait au hasard des graines de millepertuis, de camomille, de thym et de sureau autour de sa tente. D’un geste de la main, Ethan faisait grandir les plantes en quelques secondes, et pouvait les étudier tout de suite, dans l’espoir de réussir à créer une super-plante médicinale. En combinant les vertus de certaines, il serait peut-être possible de réaliser un médicament, sait-on jamais. 

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptyVen 11 Nov - 14:57

La nuit... Tous les chats sont gris

     



L'ex Domae...
Après une journée des plus ennuyeuses à la chocolaterie, avait besoin de s'évader. Les jours devenaient plus court, le paysage de plus en plus orangées suites au feuilles qui rendaient leurs derniers soupire avant de se laisser tomber au sol, inerte. Anna, n'était pas des plus amoureuse de l'automne, trouvant cette saison plus ou moins déprimante, trop de chose se meurent, on fête les morts à ce propos... L'air se veut de plus en plus frais et les visages ouverts, souriant de l'été font place à des mines déprimés ou pire, enrhumés !

La jeune femme...
Avait besoin de sortir de ce contexte, et de s'évader un peu. Elle profitait de la fin de journée pour se rendre en forêt pour s'entrainer avec Bastet. Les chats n'hibernent pas, alors autant à se préparer à un hiver des plus rudes... Au vue de cet automne déjà bien riche en couleur. Comme la majorité des Domaes, et même si elle n'en fait plus partie, Anna se sent toujours mieux dans un endroit naturel. Tous ses sens étaient en éveils, vue, ouïe, touché et odorat. Aux abords d'une rivière sauvage, la féline réussi même à attraper un poisson qui faisait déjà le bonheur de Bastet.  

L'heure...
Avait défilé aussi rapidement que la nuit s'était installé dans la forêt. Ça ne dérangeait nullement les deux félines, qui était en sale état après s'être entrainé pseudo férocement. L'uniforme noir d'Anna était couvert de diverses marque de griffure ici et là, ses joues, rouges par l’essoufflement suite à de nombreuses acrobaties alliant souplesse et geste offensive. Doucement, le duo de demoiselle empruntait le chemin du retour vers la ville. Bastet, tenant fièrement le poisson dans la gueule. C'est une belle récompense !

Cependant...
Le vent nocturne, frais... Amenait une odeur bien particulière, douce, agréable qui se distinguait parfaitement du parfum boisé automnal. Anna et Bastet, ne pouvaient ignorer cette fragrance délicate, douce et familière. D'un regard complice, il était évident qu'elle devait trouver l'origine de cette senteur et pourquoi pas, ramener la fleur en question à la maison. Guider par leurs odorat, elles s'enfonçaient dans un coin plus perdu que la forêt en elle même, l'odeur s'intensifiait jusqu'à ce qu'une lueur perce à travers les feuillages. Un campement et...

Ethan ?!
Bastet, en avait fait tomber son poisson au sol tant elle était surprise de retrouver son vétérinaire ici. Pour Anna, maintenant, l'odeur familière était justifié... Que faisait-il ici ? Seul à voir... La semi féline plissait son regard de chat, les pupilles dilatés à cause de l'obscurité. Il bougeait et... Surtout... Manipulait les... Plantes ? Est-ce la fatigue ? Anna se frottait les yeux, pas certaine en voyant ce dernier jeter les semences et les voire pousser l'instant d'après !  Anna levait la tête, peut être que c'est une réaction lunaire ?! Mais non, celle-ci était... Habituel.

Il n'y avait qu'une chose alors...
Le vétérinaire est un Elementis ! Lui qui se vantais de son herbe à chat qu'il faisait pousser lui même... La jeune femme serrait la mâchoire... Un Elementis vétérinaire ? N'y a t-il pas un problème dans le scénario ? Sachant qu'il est susceptible de soigner des animaux de Domae, son clan ennemi ! Pourquoi alors ?! Soudain, le regard de la femme féline se posait sur... Un confrère chat ! Il était gris, avec un style bien particulier suite à son œil en moins. Mon Dieu... Peut-être était-il son prisonnier ?! Il attire les chats et...

Anna...
Pénétrait dans le campement, accompagnée de Bastet qui reprit le poisson en gueule. Elle abordait le vétérinaire, un peu méfiante.

_ Bonsoir... A ce que je vois, vous ne cultiver pas que les conseils.

La jeune femme.
Avait son fouet accrochée à sa taille, ainsi qu'une dague de chaque coté de son bassin. On ne pouvait nier un coté combatif, clairement visible. Elle avait parlé d'un ton calme et reprit.

_ Alors... Vous attirez les animaux et... Quoi après ? Vous pensez pouvoir décimer les Domaes en les privant de leurs acolytes ? C'est une atroce souffrance que de perdre son animal...

Elle posait...
Son regard sur le chat borgne. A qui appartient-il ? Il faudra le lui rendre, de grès ou de force. Anna qui avait tant d'estime pour le vétérinaire... Le voir servir les Elementis, ça aussi c'était douloureux... La guerre n'a vraiment plus aucune limite. Bastet, observait l'autre chat, espérant qu'il soit en bonne santé.

Alors ? Comment ça va se passer ?


     
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptyDim 13 Nov - 22:03

Le jardin secret
Ft. Oxanna


Alors que le silence de la clairière n’était troublé que par le crépitement des flammes et du grattement de son crayon sur la feuille, Ethan leva les yeux de sa fleur un moment. Il devenu immobile. Quelque chose l’avait troublé. Un bruit étrangé à son jardin d’Eden construit de toutes pièces. Pourtant, il n’entendit plus rien. Il tourna la tête vers le feu ronronnant doucement contre ses bûches. Quant à son chat gris, il se perdait presque entre les ombres élancées de leur tente que renvoyait la lumière. Ces ombres qui semblaient se mouvoir dans le clair-obscur, comme animé d’une vie, qui donnait à la rangés d’arbres les entourant un aspect peu rassurant. Mais Ethan connaissait cet endroit mieux que n’importe qui sur terre. Mieux que la personne qu’il vit surgir des ténèbres de la forêt.

On aurait presque pu croire à une ombre elle-même, qui se détachait du reste de sa famille, cachée entre les troncs et les branches. Une figure de l’obscurité vêtue de noir, mais à la démarche agile et féminine, qui prenait forme humaine sous les yeux bleutés et émerveillés de l’homme, interdit par ce qu’il voyait et reconnaissait. Ces longs cheveux noirs, ces yeux dorés, cette chatte tout aussi sombre. Ethan vit scintillé deux lames de chaque côtés des hanches de la femme-chat. Venait-elle pour le tuer?

_ Bonsoir... A ce que je vois, vous ne cultiver pas que les conseils.

Ainsi, elle l’avait vu. Enfin, comment ne pas se douter de ce qu’il faisait ici, avec toutes ses plantes bizarres qui poussent à la vitesse de l’éclair? Ethan resta silencieux malgré la pique, et rangea son crayon et son carnet dans la poche arrière de son jean, ses yeux restant fixés sur son invitée impromptue.

_ Alors... Vous attirez les animaux et... Quoi après ? Vous pensez pouvoir décimer les Domaes en les privant de leurs acolytes ? C'est une atroce souffrance que de perdre son animal...

Le feu n’était qu’à quelques pas de lui. Pourtant, les mots d’Oxanna glacèrent le sang du vétérinaire. Il avait choisi cet endroit reculé dans la forêt, justement parce qu’il était reculé. Faire ses plants, sans devoir se justifier, ou se faire accuser d’être Élémentis. Mais voilà, elle l’avait découvert. Une Domae qui plus est, qui portait deux dagues et un fouet. Et avait un chat. Mais lui aussi, avait le sien. Ethan sentit Sauron se faufiler entre ses jambes, et s’y frotter. Son œil unique regarda la chatte avec une certaine méfiance, et continua de faire des rondes autour de son propriétaire.

-C’est mon chat, Sauron. Il est farouche, et se méfie des autres chats depuis que l’un deux l’a rendu aveugle d’un œil. Les tissus de l’œil étaient infectés, alors je l’ai retiré. Puis je l’ai adopté.

Ethan avait lui aussi parlé d’une voix calme. Après tout, il ne mentait pas. Pourquoi d’ailleurs? Il ne savait pas comment. Mais il ne s’approcha pas de la femme chat. Que Sauron soit son chat ou non, elle le croyait toujours au service des Élémentis. Hors de question de se laisser entrainer dans un duel une nouvelle fois, surtout que maintenant, il avait la chance de s’expliquer. Et de peut-être s’en sortir de manière pacifique.

-J’ai… j’ai bien fais partit des Élémentis, mais je ne travaille plus pour eux depuis des années.  J’ai choisi de ne plus jamais me battre. Je ne veux pas que mon pouvoir serve à faire souffrir les gens, je souhaite, au contraire, les aider, dit-il en désignant les fleurs derrières lui.  J’essaie de créer une plante capable de soigner certaines maladies. Je n’y suis pas encore, mais un jour, peut-être, je trouverai. Mais je dois m’isoler ici souvent, justement pour éviter que l’on m’accuse d’être nuisible.

Ni le gouvernement, ni les Domae ne sont connu pour être compréhensif à ce genre de chose. Et même, certains Élémentis ne voyait en Ethan rien de plus qu’un traitre. Si cela ne l’affectait pas, parce qu’il l’avait peut-être bien mérité, il évitait le plus possible les accusations et les querelles injustifiée. Encore une fois, la solution la plus simple avait été pour lui la solitude.

-Je veux savoir… Comment avez-vous fait pour me trouver ici? Même avec votre sens de l’odorat de Domae, il y a tellement de plantes et des fleurs ici, que je me suis cru à l’abri. C’est à cause du feu?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptySam 19 Nov - 17:44

J'étais Elem/Domae...... Mais c'était avant.

   


Sous la surprise...
Le vétérinaire et/où Elementis avait été attentif au propos de la femme féline. Tout était devenu aussi incertains que cette nuit d'automne, heureusement, Anna, pouvait voir dans l'obscurité et y trouver ce qui lui est de plus précieux... La vérité. Difficile de reconnaître qu'on a confié la vie d'être qui lui sont le plus précieux, à cette même personne qui lui inspirait tant de gentillesse, et confiance.

-C’est mon chat, Sauron. Il est farouche, et se méfie des autres chats depuis que l’un deux l’a rendu aveugle d’un œil. Les tissus de l’œil étaient infectés, alors je l’ai retiré. Puis je l’ai adopté.

Expliquait-il.
Sans plus de banalité ou de politesse et entrant donc dans le vif du sujet. Anna, ne pu s'empêcher d'observer le chat avec compassion... La meilleure des victoire est le conflit qu'on évite, mais ce n'est pas toujours possible, même pour les animaux. Ethan avait parlé d'un ton calme et la jeune femme aux cheveux aussi sombres que la nuit, ne décelait pas de tique de mensonge... Pour le moment.

-J’ai… j’ai bien fais partit des Élémentis, mais je ne travaille plus pour eux depuis des années.  J’ai choisi de ne plus jamais me battre. Je ne veux pas que mon pouvoir serve à faire souffrir les gens, je souhaite, au contraire, les aider.  

Avouait-il.
C'est sûre que manipuler les plantes comme il le faisait... Même le meilleur fleuriste avait du soucie à se faire. C'est aussi la seconde partie de cet aveu qui avait attiré l'attention d'Anna... Ainsi, il avait fait le choix de ne plus blesser. Depuis quand ?

-J’essaie de créer une plante capable de soigner certaines maladies. Je n’y suis pas encore, mais un jour, peut-être, je trouverai. Mais je dois m’isoler ici souvent, justement pour éviter que l’on m’accuse d’être nuisible.

Nuisible ?
Anna, haussait un sourcil. Que peux t-on lui reprocher ? Il ne fait de mal à personne, bien au contraire. Il est au fin fond dans la forêt, à jouer les apprenties sorciers avec ses plantes pour le bien de tous visiblement. Si seulement il y avait plus de nuisible comme lui dans ce cas. Le visage de la femme se décrispais un peu... C'est un outsider alors, plus ou moins comme elle. A son tour, il demandait et Anna n'avait pas bougé d'un poil.

-Je veux savoir… Comment avez-vous fait pour me trouver ici? Même avec votre sens de l’odorat de Domae, il y a tellement de plantes et des fleurs ici, que je me suis cru à l’abri. C’est à cause du feu?

Sans surprise...
Elle était démasquée sur sa condition. Est-ce que l'obscurité masquerait assez la gêne sur son visage devenu empourpré ? "Je reconnaitrais votre odeur entre mille", ça aurait été sa réponse spontanée si elle avait été de ce genre. Anna déglutie et préférait poser son regard doré, aux pupilles aussi dilatés que sa consœur féline sur le feu, alors, sous l'action de la lumière, elle rétrécissait un peu.

_ Je... Comme vous dites, je suis Domae, mes sens sont plus développé et... Comme je suis resté une bonne heure en votre compagnie, plus ou moins proche... Avec ce parfum d'herbe à chat...

"Cruellement attirante", elle retint ce commentaire.

_ Ça m'a guidé ici, et je suis souvent dehors, donc... Je sais faire la part des choses entre certaines fleurs des champs et... Vous.

Avouait-elle.
Morte de gêne. Et sous le mal aise elle corrigeait tout de même un détail qui avait son importance.

_ Enfin... Je ne suis plus Domae. Cependant, mes sens demeurent.

Elle n'est plus Domae...
Il n'est plus Elementis... Voilà une bonne raisons de se détendre un peu. Elle soupirait doucement et reportait son attention sur la diversité de plante présente et c'est vrai qu'en y faisait attention... Certaines fleurs étaient de vrais nouveautés. Elle prit l'initiative de s'approcher d'un parterre richement garnis et de s'y accroupir, de son côté, Bastet observait Sauron avant de reprendre son poisson et de rester auprès d'Anna.

_ C'est gentil ce que vous avez fait pour Sauron... Le chat est un animal reconnaissant... Enfin, je suppose que vous le savez déjà.

Commentait-elle.
Reniflant le parfum des fleurs qui étaient en parfaite santé. L'odeur d'Ethan était omniprésente, ne pas le sentir, serait le renier.

Comme renier d'autres choses.

   
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptyDim 27 Nov - 5:11

Le jardin secret
Ft. Oxanna


L’odorat des félins était certainement très aiguisé, mais il ne se doutait peut-être pas à quel point, qui sait? Et toujours saisit par l’apparition soudaine de sa cliente au milieu de son jardin, Ethan la toisa avec intérêt, attendant l’explication qu’elle allait lui donner.

_ Je... Comme vous dites, je suis Domae, mes sens sont plus développé et... Comme je suis resté une bonne heure en votre compagnie, plus ou moins proche... Avec ce parfum d'herbe à chat...

Bien sûr, se dit-il en frappant son front avec la paume de sa main, l’herbe à chat! Pour un chat, ses plants devaient sentir énormément fort. Apparemment, il en était aussi pour leur maître.

_ Ça m'a guidé ici, et je suis souvent dehors, donc... Je sais faire la part des choses entre certaines fleurs des champs et... Vous.

Et… Vous, se répéta-t-il entre ses oreilles.

Ce temps d’arrêt, ces trois petits points, ce minuscule silence qui séparait ses paroles en deux pour mieux exclure ce vous, pourquoi? Pour l’exclure, solitaire, comme tout ce vous qui était encore seul il y a un moment dans la forêt, ou pour mieux le souligner entre les autres mots qui n’avaient aucune importance. Peu importe, ce vous lui plaisait étonnement, malgré lui ; non seulement la jeune femme était sa cliente, mais une Domae qui plus est, et il était absolument inacceptable que-…

_ Enfin... Je ne suis plus Domae. Cependant, mes sens demeurent.

-…Ah!

Il aurait voulu que son soulagement soit moins apparent, mais Ethan venait de se débarrasser de son angoisse. Elle n’était qu’une simple citoyenne, tout comme lui! Apprendre qu’il n’y avait aucune raison pour laquelle se quereller avec elle le comblait de joie plus qu’il ne l’aurait avoué. Elle était si douée pour s’occuper de ses chatons, que de penser qu’elle était Domae lui fendait le cœur. Mais plus maintenant, et il ne s’empêcha plus de sourire.
Ethan suivit Oxanna du regard, et se déracina à son tour pour s’approcher des plantes entremêlées amoureusement entre elles, tandis que Sauron le suivit sans miauler, observant de son œil unique la chatte noire au saumon.

_ C'est gentil ce que vous avez fait pour Sauron... Le chat est un animal reconnaissant... Enfin, je suppose que vous le savez déjà.

Baissant ses yeux turquoise vers son chat, le vétérinaire s’accroupit à son tour pour caresser le dos sur félin, qui ronronna doucement. Ethan lui lança un sourire attendrit.

-Oui. Et moi, je crois que j’ai un faible pour les choses malchanceuses.

Il fallait deux fois plus d’amour et de conviction pour vivre avec ceux qui n’ont pas eu de chance dans la vie. Ethan considérait avoir eu énormément de chance, malgré ses déboires adolescentes. La moindre des choses était de donner au suivant, non? C’était ce qu’il tentait de faire en tout cas, au prix de beaucoup de changement de litière. En pensant à la ménagerie qu’il avait chez lui, il fut pris d’un léger fou rire, tandis que le chat gris venu renifler le poisson de Bastet  avant de s’asseoir sur le ventre dans les fleurs.

- Les chats que j’ai adoptés sont tout comme Sauron… Une patte en moins, parfois deux, ça peut être les yeux qui leur manque, ou leur queue, carrément. Chez moi, on se croirait presque dans un bateau de chat-pirates! Vous devriez voir ça.

Après avoir réalisé ce qu’il venait de dire en laissant un silence gêné, Ethan repris :

-Façon de parler.

Il leva les yeux au ciel en se demandant ce qui lui avait pris. S’il adorait sa bande de chats éclopés, mais il devait bien être le seul. Ça ne lui était jamais venu à l’esprit de les «présenter» à qui que ce soit. Ce n’était pas que ses chats manquaient de socialisation, mais lui, certainement. Un peu au moins.

Ethan se râcla la gorge pour changer de sujet, et prendre un ton moins familier avec Oxanna.

-Puisque vous êtes ici, j’aimerais savoir comment vont vos chatons. Ils ne sont pas traumatisés de leur visite j’espère?

Il s’en voulait tellement de leur avoir fait mal. Ça n’arrivait jamais d’habitude. Mais il fallait que son jour de malchance tombe exactement au moment il devait rencontrer Oxanna pour la premier fois. Comme première impression, il avait déjà fait mieux, mais ça ne s’améliorait pas avec le temps décidément. Lui proposer de venir chez lui en compagnie de ses sept chats, quelle idée idiote…

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptyDim 27 Nov - 20:28

L'homme qui sauvait...... Les chats.

   




Non loin d'elle, Ethan s’accroupit à son tour et reprit.

-Oui. Et moi, je crois que j’ai un faible pour les choses malchanceuses.


Un frisson, parcouru le corps d'Anna.
Lorsque le vétérinaire évoquait le fait d'avoir un faible pour les "choses malchanceuses". Il avait près de lui, une demoiselle désastre vivant, chat noir... Anna ne comptait plus les déboire qu'elle amenait autours d'elle, que ça soit du "manque de pot" ordinaire comme des voleurs à la sauvette l'or de son premier marché à la chocolaterie à... La mort foudroyante qui pouvait arriver dans son entourage, éloigné ou proche... Son propre frère et puis...Méliodas... Ethan appréciait peut-être ces petits malchanceux, c'était... Rare qu'une personne apprécie ceux qui ont la poisse, mais qu'en est-il de ceux qui la porte ? Anna, chassait cette idée... Ici, dans la forêt, en pleine nature, Ethan était chez lui... Intouchable, rien de mal ne pourrait lui arriver, et il y a une chance sur un million pour qu'elle soit responsable de ce qui pourrait lui arriver, là encore. Donc... Il fallait se détendre ! En tout cas, c'est ce que faisait le vétérinaire qui fut prit d'un fou rire, qui attisait la curiosité d'Anna.

- Les chats que j’ai adoptés sont tout comme Sauron… Une patte en moins, parfois deux, ça peut être les yeux qui leur manque, ou leur queue, carrément. Chez moi, on se croirait presque dans un bateau de chat-pirates! Vous devriez voir ça.


Expliquait-il.
Un vrai sauveur ! Ce n'était pas que des paroles et chez lui, se trouvait alors une multitude de félin blessé par la vie, physiquement ou psychologiquement. La jeune femme fut attendrit par cet aspect sincère et le regardait avec un petit sourire... Il est vétérinaire, c'est sûre, mais a réellement le cœur sur la main en matière d'animaux, Anna était prête à parier qu'il devait donner plus de ses heures et de sa propre maison pour les animaux. "Il est tombé dans la mauvaise famille", se dit la femme féline.

Ensuite...
Allez chez lui pour voir sa petite troupe ? Pourquoi pas... Anna ne disait jamais non lorsqu'il s'agissait d'un confrère miauleur, elle allait répondre de manière affirmative mais...

-Façon de parler.
_ ... Oh... Oui, je comprends. Ils ont de la chance de vous avoir.

Une pointe de déception ?
Oui, mais avec de la sincérité dans sa phrase... Ils ont réellement de la chance d'avoir Ethan, qui offre un toit, protection, soin et affection. Face à des bêtes mal formé, malade ou mourante, l'Homme est d'une cruauté sans égal. Anna, reportait son attention sur le parterre de fleur pour masquer le regret de ne pas voir l'équipe d'Ethan. D'une manière un peu plus professionnel, le vétérinaire reprit.

-Puisque vous êtes ici, j’aimerais savoir comment vont vos chatons. Ils ne sont pas traumatisés de leur visite j’espère?

Anna...
Caressait Bastet et lui suggérait d'un regard, de bien vouloir partager son poisson avec Sauron. La féline noir, poussait alors de son museau le poisson vers l'autre chat bien entouré dans les fleurs.

_ Ils vont bien et ne vous en veulent plus... L'adresse du vendeur de sushi que vous nous avez recommandé à fait oublié bien la souffrance passagère... Et comme je leurs ai répétés, c'est pour leurs santé.

Rassurait-elle.
Approchant doucement sa main près du chat borgne pour faire connaissance. Bastet de son coté, allait se frotter aux jambes d'Ethan. Il sent si bon !

_ Je vais bientôt mettre des annonces les concernant... Vous avez raison, ils grandissent vite et moi, je m'y suis attachée, un peu comme mes enfants.

Déclarait-elle dans un soupire.
Finalement, elle s'assit en tailleur près du parterre fleurit, et levait la tête pour observer les étoiles, la lune. Les rayons de celle-ci, se reflétait plus ou moins dans son regard doré, donnant un éclat typiquement félin. Anna, se détendait enfin... Jamais elle n'aurait cru être un jour aussi à l'aise auprès d'un Elementis, enfin, ancien. Peut-être que c'est dû au parfum des fleurs et à la beauté de l'endroit... Le gâcher par une dispute ou une bataille serait catastrophique, un pur gâchis. Ses longs cheveux noirs, se mêlaient à la flore sauvage omniprésente au sol, et l'ambiance nocturne, couplé aux flammes du feu de camps, donnait une atmosphère douce malgré la saison automnal.

_ Cet endroit est... Apaisant. Je comprends que vous le préserviez, j'en ferais de même.

Complimentait-elle, avant de se reprendre.

_ Enfin, si j'étais à votre place, je le préserverais. A moins que j'ai l'autorisation de le préserver moi aussi... Enfin, ce que je veux dire, c'est que je l'aime bien et que je le protégerais, ça a dû vous demander tellement de travail et..

Elle se perdait dans ses dires et sous la confusion, elle essayait de demeurer clair.

_ Ce que je veux dire, c'est que je n'y remettrais pas les pieds sans votre consentement et d'ailleurs...

Anna... Tais toi.
Elle soupirait et se redressait. Décidément, elle n'est pas fichu de s'exprimer clairement envers une autre personne sans que ça devienne un grand n'importe quoi. Elle se redressait.

_ Je devrais y aller. Je vous ai dérangée et... N'ayez crainte, je ne dirais rien à personne de ce que vous avez été. Vous avez ma parole.

Elle s'exprime mal.
Mais c'est une femme de parole. Morte de honte, elle avait envie de se cacher à tout jamais du regard turquoise du vétérinaire qui a du la prendre pour une abrutie de première. Ici, c'est son domaine privé et hors de question qu'un malheur s'abatte sur ce coin de paradis. A l'abri de la guerre, des indiscrets...

   
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptyLun 28 Nov - 18:34

Le jardin secret
Ft. Oxanna


_ Ils vont bien et ne vous en veulent plus... L'adresse du vendeur de sushi que vous nous avez recommandé à fait oublié bien la souffrance passagère... Et comme je leurs ai répétés, c'est pour leurs santé.

Et la santé des trois chatons leur était tous très important, cela va de soi. Si quelques tranches de thon et de tilapia suffisaient à faire oublier la vilaine piqûre qu’il avait dû leur faire, ce n’était pas cher payé pour les convaincre de revenir le voir. Encore mieux : sa cliente avait suivi son conseil en allant faire un tour au restau qu’il lui avait suggéré. Ça faisait plaisir de voir qu’elle avait écouté au moins UN de ses conseils.

Enfin, il était convaincu qu’elle savait ce qu’elle faisait après tout, puisqu’ayant elle-même un côté félin. Ethan était curieux de voir jusqu’à quel point. D’un regard, Bastet avait compris sa maîtresse, et était allé aux côtés du jeune vétérinaire. Incroyable, quand même ! se dit-il en gratouillant la chatte noire derrière les oreilles, tandis que Sauron grignotait le poisson qu’il venait de gentiment lui laisser.

_ Je vais bientôt mettre des annonces les concernant... Vous avez raison, ils grandissent vite et moi, je m'y suis attachée, un peu comme mes enfants.

On dit toujours que les enfants grandissent trop vite. N’ayant pas d’enfants lui-même, Ethan ne saurait dire si c’était le cas, mais quant aux chats, ils grandissent beaucoup trop vite. En une année seulement, ils sont déjà très indépendants et rien ne leur font plus peur. Le cycle normal de la vie quoi.
Sans grande surprise, savoir qu’Oxanna aillant bientôt devoir poser des affiches lui déplu. Elle s’occupait si bien d’eux! Et s’ils tombaient encore sur une bande de dégénérés? Ethan ne pouvait qu’espérer que si cela arrivait, ils se souviendraient de comment se rendre chez elle. D’ailleurs, sa cliente n’aurait plus aucune raison de venir le voir une fois les chatons partis. Les animaux Domae ne tombaient jamais malades, si?

_ Cet endroit est... Apaisant. Je comprends que vous le préserviez, j'en ferais de même.

Sortant de sa torpeur, Ethan s’apprêtait à la remercier lorsqu’elle parla plus vite que lui.

_ Enfin, si j'étais à votre place, je le préserverais. A moins que j'ai l'autorisation de le préserver moi aussi... Enfin, ce que je veux dire, c'est que je l'aime bien et que je le protégerais, ça a dû vous demander tellement de travail et..

-…Oui? Dit-il en plissant les yeux, la confusion de la jeune femme le laissant perplexe.

_ Ce que je veux dire, c'est que je n'y remettrais pas les pieds sans votre consentement et d'ailleurs...

Ethan commençait à comprendre ce qu’elle voulait dire. Il devait la détrompé sur son compte, et vite.

_ Je devrais y aller. Je vous ai dérangée et... N'ayez crainte, je ne dirais rien à personne de ce que vous avez été. Vous avez ma parole.

Cette fois, Ethan lui adressa un sourire avant de se remettre debout sur ses jambes et les poings sur les hanches.

-Je vous remercie, mais je n’ai jamais dit que vous me dérangez.  Il est vrai que j’ai créé cet endroit en pensant surtout à moi, tout de même, la forêt n’appartient à personne. Revenez ici autant que vous voulez. Même, ça me ferait plaisir, je vous assure, maintenant que je sais que vous êtes digne de confiance. Vous n’aurez qu’à apporter une tente, la prochaine fois.

Peut-être était-il naïf de faire confiance à quelqu’un qu’il n’avait seulement rencontré que deux fois. Oxanna lui mentait peut-être. Il n’en avait pourtant pas l’impression, et jusqu’à maintenant, il avait toujours bien su juger les gens. Se penchant pour saisir une bûche de bois, il posa celle-ci dans le feu qui brûlait toujours. En regardant les flammes, le vétérinaire soupira et perdu son sourire.

-La prochaine fois sera sans doute dans bien longtemps. L’hiver arrive toujours trop vite et avec la neige, plus rien ne pousse. Je déteste le froid, expliqua-t-il. Mon pouvoir à ses limites, et je ne peux pas maintenir cet endroit durant l’hiver.

L’automne passait encore. Tout n’était pas complètement mort et il arrivait à revigorer la majorité de l’herbe et des plantes durant une ou deux heures avant de s’endormir. Par contre, l’élémentis était complètement impuissant face au gel.

-Donc… se sera probablement la dernière fois de l’année où je passerai la nuit ici. Si vous partez tout de suite, vous risquez de ne pas revoir cet endroit avant longtemps, dit-il en croisant les bras, un sourire malicieux aux lèvres. Bien sûr, à vous de choisir. Je ne vous retiens pas. 

Ethan revenu près d’elle pour sortir son calepin et dégager le crayon de derrière son oreille. Il s’assit devant une fleur jaune solitaire, haute d’une trentaine de centimètre. Les pétales étaient toutes rondes, composées de plusieurs étamines noires. Le vétérinaire ouvrit son calepin pour regarder ses notes et poser son menton contre la paume de sa main.

-Enfin bref... je suis content que vous aimiez mon petit jardin. 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptyLun 28 Nov - 21:34

Un paradis...... temporaire

 


La jeune femme-féline...
S’apprêtait à quitter ce coin de paradis, certaine de l'avoir briser de part sa présence non prévu. Le vétérinaire se redressait à son tour, reprenant calmement.

-Je vous remercie, mais je n’ai jamais dit que vous me dérangez.  Il est vrai que j’ai créé cet endroit en pensant surtout à moi, tout de même, la forêt n’appartient à personne. Revenez ici autant que vous voulez. Même, ça me ferait plaisir, je vous assure, maintenant que je sais que vous êtes digne de confiance. Vous n’aurez qu’à apporter une tente, la prochaine fois.

Camper ici ?
Il faudra attendre les beaux jours alors, lorsque le printemps sera doux ou en été. Oxanna aimait bien trop la chaleur et le confort de son petit appartement pour passer une nuit dans la nature sans que ça soit trop l'enfer. En tout cas, un sourire se dessinait sur son visage lorsqu'il affirmait la trouver digne de confiance, elle avait même le droit de revenir quand ça lui chante... Quel honneur !

-La prochaine fois sera sans doute dans bien longtemps. L’hiver arrive toujours trop vite et avec la neige, plus rien ne pousse. Je déteste le froid. Mon pouvoir à ses limites, et je ne peux pas maintenir cet endroit durant l’hiver.
_ Je ne suis pas fan du froid non plus... Et c'est vrai qu'en y réfléchissant, vous êtes soumis aux saisons, contrairement à d'autres pouvoirs ou élément.

Elle...
En tant que Domae, avait accès à Bastet toute l'année ! Tant mieux ! Car s'en passé ne serait-ce qu'une journée, c'est pas facile. Elle est d'une excellente compagnie cette féline noir qui la connait, la suit aussi fidèlement que son ombre.

-Donc… se sera probablement la dernière fois de l’année où je passerai la nuit ici. Si vous partez tout de suite, vous risquez de ne pas revoir cet endroit avant longtemps. Bien sûr, à vous de choisir. Je ne vous retiens pas.


Expliquait Ethan.
Avec un sourire à faire repousser l'hiver et ses températures basses. Anna réfléchissait... Profiter encore quelques instants de ce jardin sauvage, puisqu'il le propose, n'est pas un mal... Et la guigne, la poisse, la malchance ne saurait venir parasiter cet endroit naturel et magnifique. Ici, c'est le vétérinaire le maître des lieux en quelques sortes, elle n'avait pas à craindre un quelconque coup du sort. D'autant plus que le ciel est clair, obscur et parsemé d'étoile brillante et une lune superbe... Donc, pas de coup de foudre à l'horizon ! Rien de fatal qui peut s'annoncer... La féline noir peut rester sans voir un coup du sort s'en mêler.

Le feu crépitait...
Offrant d'ailleurs une chaleur réconfortante. Anna était persuadé qu'à quelques mètre de là, en s'éloigner, le froid se ferait déjà sentir et plus on avancerait dans la nuit, plus ça se ferait sentir. Le vétérinaire s'approchait d'elle, puis, armé d'un calepin et d'un crayon, il concentrait son attention sur une fleur doré, qui se dégageait des autres de part sa grandeur.

-Enfin bref... je suis content que vous aimiez mon petit jardin.

Anna.
Restait non loin de lui, observant à son tour cette superbe fleur doré, qui lui rappelait plus ou moins la couleur de ses propres yeux en fonction de la lumière.

_ Je... Je viendrais lire ici, au printemps. Me documenter sur le langage des fleurs par exemple... J'apprécie beaucoup, mais comme je ne passe jamais chez le fleuriste, je n'avais pas l'occasion d'allier théorie et pratique.

Expliquait-elle, profitant de la proximité d'Ethan pour inspiré encore une fois son odeur d'herbe à chat qui la rendait aussi molle que du coton, et à la fois ralentit... Il a de la chance de ne pas s'en rendre compte.

_ L'herbe à chat...

Soufflait-elle doucement.

_ Celle-ci, je l'ai en tête à cause de mon lien mais... J'ai lu, du temps où j'étais bibliothécaire, que cette plante était utilisé dans certains filtre d'amour au temps du Moyen âge... Car, lorsqu'on voyait les chats si amoureux de la fleur, si fou d'elle... On pensait que ça pouvait faire le même effet chez l'Humain, alors on y ajoutait aussi des pétales de rose rouge, une autre plante associé à l'amour.

Pour la deuxième plante, elle était convaincue de ne rien lui apprendre, c'est tellement populaire, la rose rouge et l'amour...

_ Une autre croyance veut que si on fait pousser l'herbe à chat chez soi, en présence de son chat... Un fort lien psychique se créera avec.


Anna...
Se décalait un peu de lui et essayait de concentrer son odorat sur une autre fleur. Était-ce de la folie que de rester un peu plus longtemps en sa présence ? Cet "homme drogue" vivant. Avec ce parfum et son sourire à faire craquer n'importe qui ? Ce n'était pas de sa faute à lui... Comme mesure supplémentaire, elle enfouit la moitié de son visage contre son foulard noir. Bastet, continuait de rester tout proche de lui et de le ronronner... Tss ! Lâcheuse ! Aucune solidarité sur ce coup.

_ Êtes vous... Personnellement touché par l'hiver ? Je veux dire... Est-ce que vous "faner" en quelques sorte ?

Osait-elle demander.
Sa question paraissait bête, mais en réalité, elle était un peu soucieuse.

_ Il y a bien des Elementis de feu qui ne supporte pas les temps pluvieux alors, je me suis dis, peut-être que vous... Comment dire... Moi, j'ai quelques traits félins dans mon comportement, il n'y a qu'à voir avec un chien ou de l'herbe à chat... Alors vous... Comment... Enfin, vous n'êtes pas obligé de me répondre, mais, je viens de me poser la question.

Elle l'observait...
Y avait-il des changements psychique ou physique observable ? Est-ce qu'il va mourir lui aussi ? Comme les fleurs ? Comme les trois quart de ses connaissances ? Son cœur ratait un battement, ça serait catastrophique... Quoique... C'est pas son premier hiver, donc... Non, penser au pire n'était pas justifier.

Laissons le répondre !

 
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptyMer 30 Nov - 18:41

Le jardin secret
Ft. Oxanna


_ Je... Je viendrais lire ici, au printemps. Me documenter sur le langage des fleurs par exemple... J'apprécie beaucoup, mais comme je ne passe jamais chez le fleuriste, je n'avais pas l'occasion d'allier théorie et pratique.

Les propriétés et le nom scientifique des fleurs et des plantes, Ethan les avaient appris lors de son passage à l’université. Là-dessus, il en connaissait un rayon. Quant aux langages des fleurs, il était encore septique que tout cela soit bien vrai, mais ça ne l’empêcha pas d’écouter l’anecdote de la jeune femme.

_ L'herbe à chat...

Il leva un moment les yeux de son calepin pour regarder Oxanna. Mh, c’est vrai qu’il y en avait beaucoup. Il craignait toujours d’en manquer.

_ Celle-ci, je l'ai en tête à cause de mon lien mais... J'ai lu, du temps où j'étais bibliothécaire, que cette plante était utilisé dans certains filtre d'amour au temps du Moyen âge... Car, lorsqu'on voyait les chats si amoureux de la fleur, si fou d'elle... On pensait que ça pouvait faire le même effet chez l'Humain, alors on y ajoutait aussi des pétales de rose rouge, une autre plante associé à l'amour.

Quoi de plus romantique qu’un bouquet de roses rouges, se dit-il avec un sourire en coin, c’est beaucoup plus joli qu’un bouquet d’herbe-à-chat, en tout cas. Ethan commençait à se demander si le langage des fleurs n’avait pas été inventé pour vendre des bouquets et des filtres à de pauvres gens en mal d’amour. Néanmoins, il devait admettre que c’était une très jolie histoire. Pour quelqu’un se promenant avec un fouet et des dagues au milieu de la nuit, l’ancienne Domae ne serait pas un petit peu fleur bleue?

Il ne l’avait pas imaginé comme ça. En même temps, il ne la connaissait que très peu. Elle venait tout juste de lui apprendre qu’elle été bibliothécaire. Bien sûr, ça ne le regardait absolument pas, ce qu’elle faisait dans la vie, ce qu’elle aimait, comment elle passait son temps, avec qui… Même s’il lui brulait de demander tout ça à Oxanna, ce ne serait pas du tout professionnel de sa part. Alors il se mordait la langue en se rappelant qu’elle était d’abord une cliente.

_ Une autre croyance veut que si on fait pousser l'herbe à chat chez soi, en présence de son chat... Un fort lien psychique se créera avec.

Mais où pouvait-elle trouver tout ça? La tête toujours appuyée contre son poing, Ethan n’hésita pas à sourire de nouveau,  légèrement incrédule. Un fort lien psychique… il se demandait ce que cela voulait dire exactement. Ses chats lisaient-ils dans ses pensées?

En voyant la femme-chat relever son écharpe pour couvrir son nez et sa bouche, Ethan voulu ajouter une nouvelle bûche au feu de camp, croyant qu’elle se cachait du froid. Malheureusement, il venait de sacrifier sa dernière bûche. Lui aussi avait l’habitude d’être frileux, c’est pourquoi il apportait toujours avec lui plusieurs couvertures.

_ Êtes vous... Personnellement touché par l'hiver ? Je veux dire... Est-ce que vous "faner" en quelques sorte ?

Pour éviter de glousser comme un idiot en entendant la question d’Oxanna, Ethan enfourna un marshmallow dans sa bouche. Décidément, elle était très amusante. Tandis qu’elle s’expliquait, il se releva un moment pour aller chercher des couvertures.

_ Il y a bien des Elementis de feu qui ne supporte pas les temps pluvieux alors, je me suis dis, peut-être que vous... Comment dire... Moi, j'ai quelques traits félins dans mon comportement, il n'y a qu'à voir avec un chien ou de l'herbe à chat... Alors vous... Comment... Enfin, vous n'êtes pas obligé de me répondre, mais, je viens de me poser la question.

S’il n’osait pas lui poser trop de questions quant à sa vie et son pouvoir, elle, ne se gênait pas! C’était peut-être l’occasion d’en profiter?

Ethan revenu près d’elle, deux couvertures lovés dans ses bras. Au diable les recherches et son calepin. Ce soir, il profiterait de son jardin comme il l’entendait. Ça faisait si longtemps qu’il n’avait pas juste… profiter de l’endroit, de l’ambiance, et de l’odeur de toutes ses fleurs qu’il avait fait pousser. Il lui fallut juste un peu de témérité pour soulever une première couverture, puis la déposé sur les épaules  de la jeune femme, et finalement s’asseoir en tailleur bien en face d’elle, devant ses deux incroyable yeux dorés.

Faire cela l’avait rendit heureux, il ne savait pas pourquoi. Ethan lui sourit encore une fois, un sourire si sûr de lui que cette fois, il ne réfléchit même pas à ce qu’il allait dire, ni aux potentielles conséquences.

-C’est hautement personnel comme question, vous n’avez pas tort. Je n’ai pas de raison de vous répondre, mais j’ai très envie de le faire. Alors, on peut faire un marché. Je réponds à votre question indiscrète, et je vous pose une question indiscrète à mon tour. Comme ça, on serait quittes. Ça vous va?

Ainsi, il n’aurait pas l’impression de ne parler que de lui-même durant tout ce temps. Une discussion, ça va dans les deux sens après tout, aussi peu professionnel qu’elle peut l’être. Enfin, ce n’était pas la mer à boire, ce qu’elle lui demandait. Elle était curieuse, et ça le flattait, en vérité. La moindre de chose était qu’elle mérite autant de curiosité de sa part…

-Pour commencer, je ne fane pas. Je ne perds ni mes cheveux, ni mes ongles, ni rien du tout. Je garde tout ça. Mais je vous taquine je comprends ce que vous voulez dire, se moqua-t-il gentiment et étalant la seconde couverture pour que les chats puissent s’étendre près du feu à leurs côtés.

Sauron s’approcha et venu s’étirer de tout son long contre le moelleux de la couverture, et Ethan repris, plus ou moins souriant.

-Mais l’hiver m’affecte, je ne vous le cache pas. Les jours sont plus courts, moins chaud, le soleil se fait plus rare.  Alors, par exemple, comme vous êtes à moitié chat, je suis à moitié végétal. Je sais, dis comme ça… Ce n’est pas très flatteur. Enfin, pour faire court, les plantes trouvent leur énergie grâce au soleil et à sa chaleur, et donc, moi aussi, en un sens.

Bien sûr, il n’était pas une photosythèse amublante, c’était évident. Comme tous les humains, il trouvait son énergie ailleurs que dans le soleil et la chaleur. Mais parce qu’il était si intimement lié par les plantes grâce à son pouvoir sur elles, il ressentait ce vide au milieu de son cœur.

-Comment vous dire… c’est comme s’il me manquait quelque chose. Durant tout l’hiver, j’ai l’impression d’avoir un trou dans la poitrine. Je suis plus facilement déprimé, je suis malade plus facilement, je suis fatigué plus souvent, et je suis toujours gelé lorsque je vais dehors. C’est désagréable, mais je m’y suis habitué, après dix ans.

Son premier hiver avec son pouvoir avait été si difficile à surmonter. Il avait bien dû passer ses journées à dormir et à avoir des idées noires. Puis son père était mort durant l'hiver, et cela n'avait rien arrangé à son état dépressif. C'était du passé heureusement. 

-Je crois que ce vide ne s'en ira jamais. Mais dès que le printemps reviens, je suis plein d'énergie! Infatigable, croyez-moi. Et toujours de bon humeur. Je peux bosser aussi longtemps que je veux. Les nuits blanches de me font pas peur.

...Venait-il vraiment de préciser ça? Il avait comme l'impression d'être un produit entrain de se vendre. Mais zut! Il pouvait bien se vanter de temps en temps aussi, non?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] EmptySam 3 Déc - 20:24

Un marché...Au clair de lune.

 



Pas d'éclat de rire.
Anna, avait conscience que sa question pouvait paraître des plus bizarre... Mais non... Ethan demeurait normal et attentif. Peut-être qu'en fin de compte, sa réflexion n'était pas si idiote alors. Après être cherché des couvertures, le vétérinaire revint et déposait l'une d'elle sur l'épaule de la femme féline, appréciant son initiative. Elle le remerciait d'un sourire et s'enroulait rapidement dedans... Erreur grave, la couette était chargé de son parfum. C'était atrocement enivrant. Sortant Anna de son paradis parfumé d'herbe à chat, Ethan reprit en se plaçant face à elle, assit en tailleurs.

-C’est hautement personnel comme question, vous n’avez pas tort. Je n’ai pas de raison de vous répondre, mais j’ai très envie de le faire.

Ouf, un mystère qui se dissipera.
Anna détestait avoir des obscurités dans ses réflexions. Ça pouvait la rendre folle de ne pas savoir quelque chose, alors que paradoxalement, parfois, l'indifférence féline s'en mêlait et pour certaine chose qui piquerais la curiosité de certains, elle s'en ficherait comme de sa première boite de thon.

-Alors, on peut faire un marché. Je réponds à votre question indiscrète, et je vous pose une question indiscrète à mon tour. Comme ça, on serait quittes. Ça vous va?

Négociait-il. A l'aise.
Anna, le chat noir de Quederla hésitait un instant... Et si il posait vraiment, vraiment, des questions auquel elle ne peut pas répondre ? Pour protéger sa vie comme la sienne. Bon, c'est vrai qu'ici... Ils sont à l'abri des indiscrets, elle comme lui, le sentirait si ils étaient espionnés. Elle affichait une moue hésitante, avant de percuter que... Une personne a vraiment envie de lui poser des questions ? C'est... Pas courant. Il faut dire que son calme imposait toujours une certaine distance envers autrui. De ce fait, Anna n'était pas franchement populaire et avait très peu d'amis. Certains appréciaient ce coté faussement sombre qu'elle avait, un genre de femme ténébreuse... Cependant en réalité, ce n'était pas du tous le cas. C'est juste une féline sauvage qui observe avant de s'ouvrir, socialement sélective, et amoureuse de sa tranquillité, de ses livres de fiction ou à l'eau de rose.

_ D'accord.

Répondit-elle simplement, s'installant face à lui.
Que risquait-elle ? Un coup d'attaque fougère si elle ne donne pas une réponse correct ? Non, pour le moment, l'ambiance est à une sorte de confiance mutuelle qui s'installe et Ethan ne lui inspirait aucune sorte de violence. Bien au contraire, cet homme entouré de fleur, est une genre de hippie pacifiste... En moins drogué aussi !

-Pour commencer, je ne fane pas. Je ne perds ni mes cheveux, ni mes ongles, ni rien du tout. Je garde tout ça. Mais je vous taquine je comprends ce que vous voulez dire.

Introduisait-il.
Tous va bien en faite, en hiver, il reste intact à voir et entier surtout ! Il étalait la seconde couette et sans plus de cérémonie, Bastet allait s'installer dessus pour profiter au mieux du feu de camp. Il poursuivait son explication en souriant.

-Mais l’hiver m’affecte, je ne vous le cache pas. Les jours sont plus courts, moins chaud, le soleil se fait plus rare. Alors, par exemple, comme vous êtes à moitié chat, je suis à moitié végétal. Je sais, dis comme ça… Ce n’est pas très flatteur. Enfin, pour faire court, les plantes trouvent leur énergie grâce au soleil et à sa chaleur, et donc, moi aussi, en un sens.


Anna...
Se retenait de pouffer de rire. La manière dont il a dit le "A moitié végétal", l'espace d'un instant, elle l'a imaginé comme un légume. Un genre d'haricot ? Une asperge ? En tout cas, il dévoilait le fait qu'il tirait sa force du soleil... C'est logique !

-Comment vous dire… c’est comme s’il me manquait quelque chose. Durant tout l’hiver, j’ai l’impression d’avoir un trou dans la poitrine. Je suis plus facilement déprimé, je suis malade plus facilement, je suis fatigué plus souvent, et je suis toujours gelé lorsque je vais dehors. C’est désagréable, mais je m’y suis habitué, après dix ans.

Reprit-il.
Et l'image du trou dans la poitrine... L'ex Domae portait sa main à son cœur par réflexe. Perdre Bastet, aurait les mêmes conséquences, voir pire... Car si le soleil, lui ne disparais que quelques heures. Anna, prit un air grave en songeant à cette similitude... C'est trop atroce !

-Je crois que ce vide ne s'en ira jamais. Mais dès que le printemps reviens, je suis plein d'énergie! Infatigable, croyez-moi. Et toujours de bon humeur. Je peux bosser aussi longtemps que je veux. Les nuits blanches de me font pas peur.

Rassurait-il.

_ Ça doit-être un cycle difficile à adopter.


Commentait-elle.
Est-ce en lien avec l'équinoxe d'été et d'hiver ? Probablement. Anna, approchait ses mains du feu pour se réchauffer encore un peu.

_ Merci pour l'explication. Vous en faite pas, je n'ai pas demandé ça pour revendre l'info' ou quoique ce soit... Je m'inquiétais et me posais la question voilà tout.

Justifiait-elle.
Si jamais il est absent à son cabinet en hiver, la raison sera toute trouvé alors.

_ M'enfin se surmener, passer des nuits blanches à travailler... C'est pas madame Bradberry qui doit être enchanté de ce surplus. Passer de la passivité à la surproduction, c'est pas évident je suis sûre.

Imaginait-elle.
La femme de se dernier devait surement s'adapter au rythme de celui-ci ! Anna, replaçait ses mains sous la couette avant d'ajouter, un peu plus inquiète si il jouait le marché jusqu'au bout.

_ Et donc... Vous avez une question me concernant ?

Peut-être pas !
C'est une citoyenne banal qui a une vie banal avec beaucoup de chat.

Fin de l'histoire !


 
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty
MessageSujet: Re: Le jardin secret [Ft. Oxanna]   Le jardin secret [Ft. Oxanna] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jardin secret [Ft. Oxanna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-