Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021

Partagez
 

 Morbides retrouvailles [PV Lyana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptyLun 28 Nov - 22:09

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Nrc3

Morbides retrouvailles

   
C'est marrant, je ne vois pas la différence entre le Dae' de maintenant et le Dae' d'il y a 4 ans, j'ai l'impression que c'est toujours le même malgré le fait qu'il soit mort. J'ai bien envie de savoir ce qui le retient sur Terre pour ne pas être passé de l'autre côté mais je suis sûre que lui-même ne le sait même pas ! Je n'ai pas envie qu'il parte non plus mais ce serait égoïste de le garder auprès de moi non ? Il a quand même le droit au repos et mes caprices de gamine devraient être mit de côté pour le laisser partir mais aujourd'hui j'ai envie qu'il reste près de moi... Encore quelques minutes, encore quelques heures. Et je crois avoir trouvé le sujet parfait.

Sujet qui a toujours semé la discorde entre nous, j'ai eu le malheur de lui apprendre qu'une fois arrivée en France j'ai eu une aventure de quelques mois avec un garçon qui était dans ma classe de droit ; questions et gestes grotesques, le voilà en train de réagir comme un père qui se demande tout ce qui a bien pu se passer entre ce petit copain et sa fille chérie. J'ai bien tenté de lui expliquer que ce n'était pas un drame et que le monde ne s'était pas arrêté de tourner pour autant, j'avais l'impression de parler à un mur qui me harcelait de questions pour en savoir plus sur ce fameux petit ami. Son nom tout d'abord que je refusais de lui dire puis ensuite savoir si il s'est passé quelque chose entre nous, évidemment j'ai nié. Mais il a grillé que c'était un mensonge.

Un miracle... Il me fallait un miracle pour qu'il arrête de me courser dans ce cimetière en répétant mon nom de manière dure me laissant penser que je viens de faire la pire connerie du monde pour avoir osé partagé le lit d'un garçon ! M'enfin, ce n'est pas lui qui va me donner l'autorisation ou non d'avoir une aventure, surtout que, j'étais un peu loin pour l'attendre son autorisation. Alors je tente de remettre ce sujet à plus tard ou bien lui dire que ce n'est rien ou qu'il s'imagine des choses, je suis tellement désespérée en ce moment même que j'ai tout tenté pour qu'il me laisse tranquille mais non, Monsieur continue de me poursuivre entre les tombes pour savoir au moins le nom de "ce petit con".

- Maiiiis, de toute façon il n'est pas ici ! Qu'est-ce que tu vas bien pouvoir lui faire hein ?

- Bah alors qu'est-ce qu'on s'en fou, il va aller au diable !


Interrompus dans ce débat qui n'allait jamais en finir, je suis prête à aller remercier la personne qui vient d'entrer dans le cimetière et qui a permit de nous clouer le bec quelques minutes... Enfin je l'aurais fait, si seulement je ne m'étais pas figée en me rendant compte que je connaissais la dite personne entrée en ces lieux. Je ne pensais pas la revoir aussi vite, à vrai je ne pensais pas la revoir tout court... Elle a dû se sentir tellement trahit lors de mon départ et déçue de ne recevoir aucune lettre que je n'avais pas prévu d'aller la voir. Par réflexe, je me cache derrière un arbre en me demandant si je devrais aller la voir ou pas... Dae', toujours en train de jouer les Sherlock Holmes de l'amour ne m'est pas d'une grande utilité quant au débat que j'ai en ce moment en ce qui concerne Lyana.

Je l'observe s'avancer vers une tombe me rendant compte à quel point elle aussi à changer ces dernières années, est-ce qu'elle me reconnaîtra ? Oui je pense, je n'ai pas tant changé que ça et mes vêtements marquent beaucoup de monde. Si je m'approche d'elle, comme une fleur, est-ce qu'elle arrivera à me parler comme avant ou aurais-je aussi le droit à ma tonne de reproches en l'espace de quelques secondes ? Prenant mon courage à deux mains, je me dis que le meilleur moyen de le savoir est d'aller lui parler directement et d'observer sa réaction en vrai ; si elle est mauvaise, je ferais demi-tour et surtout je ferais en sorte de ne pas la croiser dans la rue pour éviter les embrouilles.

Je sors donc de ma cachette pour faire un pas vers elle, me rappelant en cet instant des premiers mots qu'elle m'a dit et du sourire qu'elle m'a offert alors que j'étais complètement perdue.. Je me souviens du jour où elle a perdu son frère et sa mère, j'ai tenté d'être là pour elle mais je suis partie quelques mois après la laissant se reconstruire seule. Oui j'ai honte et j'espère pouvoir rattraper les erreurs que j'ai pu faire. Arrivée à sa hauteur, je prends une grande inspiration ne sachant pas comment commencer cette conversation... Par le commencement peut-être ?

- Salut Lyana...


Ma voix tremble légèrement et j'ai envie de faire directement demi-tour mais mes pieds sont cloués au sol m'empêchant ainsi tout échappatoire... Malheureusement je ne peux pas accuser Dae' sur ce coup-là puisque les fantômes n'ont sûrement pas le pouvoir de faire ceci.

- Je... Je suis contente de te revoir... Est-ce que... ça va ?
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptyLun 28 Nov - 22:50


“Morbides retrouvailles„

« Feat : Maya Fey »
Certains de mes souvenirs sont revenues, ce n'est malheureusement pas les plus joyeux pour moi. Les choses que j'ai vu mon plus rendue triste qu'autres choses, la mort de ma mère, de mon frère. La disparition de Ana. Voilà les seules choses que je me suis souvenues, des mois de souffrances atroces pour moi. Pourquoi ce sont ceux là qui sont revenue et pas d'autre ? Pourquoi je n'ai pas pu voir le premier baiser et unique baiser pour le moment que j'ai échangé avec Nashoba ? Ça serait moins dur. J'ai eu l'impression de les avoir reperdue encore une fois ce jour là. Et c'est sûrement pour cela que j'ai ressentie le besoin d'aller voir ma famille.

Alors je suis passée aux fleuristes avant de venir, j'ai achetée les plus jolies du magasin et me voilà en route pour le cimetière. Au moins maintenant, j'ai plus l'impression d'être un gruyère. Je commence à me reconstruire, à découvrir qui je suis, même si ça ne commence pas par le meilleure. Mais je suis sûre que ça veux dire qu'ils vont revenir petit à petit. J'avoue que même moi je recommence à avoir espoir, ça veux dire que je pourrais redevenir celle que Nashoba est tombé amoureux. Je pourrais redevenir celle qu'il attend.

Je pousse le petit portillon qui grince et je rentre en silence dans le cimetière, malgré le fait que j'essaye de faire le moins de bruit possible. Le crissement des graviers ne m'aident pas à être silencieuse, mais je fais de mon mieux pour ne pas déranger. Je marche jusqu'à la tombe de ma mère, de mon frère et de mon père. Au moins ils sont tous les trois enterrer au même endroit. Je pose un bout du bouquet sur chacune des tombes. Je m’agenouille en face de celle de mon frère jumeau et je la caresse du bout des doigts :

« - J'aurai aimé que tu sois là Altiel, tu étais le meilleur de nous deux.. Vous me manquez tout les trois... Mais ne vous inquiétez pas... Arias prend soin de moi, c'est un bon père. »

Oui, je suis seule dans un cimetière en train de parler à des tombes. En plus d'amnésique on pourrait rajouter folle à la liste. Au pire, un de plus un de moins, qu'est que ça pourrait changer ? À part un hôpital psychiatrique.

« - Je vous aimes. »

Je me relève, restant devant leurs tombes quelques instants en silence, me rappelant dans ma tête la scène que j'ai vu. Comment ai-je pu ne pas tourner dans la violence et la vengeance après ça ? Est-ce Arias qui a réussi à lui tout seul à me garder dans le droit chemin ? Je me retourne, puis une jeune femme s'approche de moi. J'espère que je n'ai pas fais trop de bruit, mais non. Elle a l'air assez nerveuse.

- Salut Lyana...

Elle a de long cheveux noir et n'a pas l'air d'être originaire d'ici. Mais elle me connaît, alors j'ai déjà du la rencontrer. J'essaye de me concentrer sur où j'ai pu la voir, mais c'est le noir. Mon cerveau refuse de coopérer. Peut-être que j'en ai parlé dans mon journal ? Je la regarde et elle a l'air nerveuse, stressé. Sa voix tremblotait pendant qu'elle m'avait parlé.

- Je... Je suis contente de te revoir... Est-ce que... ça va ?

Ça doit être une amie de longue date je suppose... Vu qu'elle est contente de me revoir. Est-ce que je joue franc jeu en lui expliquant d'entrée de jeu ? Hm, peut-être essayer d'être soft... Je n'ai pas envie qu'elle s'en aille comme ça...

« - Je vais bien et vous ? Heu pardon toi ? »

Je me gratte la tête, la politesse était sortie toute seule, alors autant jouer franc jeu :

« - désolé je ne me souviens pas... »

Okay, dis comme ça, elle peut et même va sûrement mal le prendre alors autant lui expliquer, façon dans tout les cas je l'ai déjà expliquée à beaucoup de monde, je pense que le mieux ça serait de mettre un panneau « amnésique » sur ma tête.

« - Je... J'ai eu un accident et j'ai perdu mes souvenirs. Heu ne vous en faites pas ! Ils reviennent petit à petit. »

Peut-être que si on était proche, j'ai parlée d'elle dans mon journal ? Je parlais de vraiment tout dans mon journal.

« - Vous vous appelez comment ? J'ai sûrement écris à votre propos dans mon journal... ça pourrait m'aider. »

M'aider à me souvenir, où même juste la situer dans le contexte. Comprendre qui elle est et qui elle est pour moi.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptyLun 28 Nov - 23:42

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Nrc3

Morbides retrouvailles

   
- Je vais bien et vous ? Heu pardon toi ?

Ah... Là j'avoue, je suis prise au dépourvue et je ne sais pas comment réagir face à ce qu'elle vient de me dire ; je trouverais ça tout de même limite de me faire croire qu'elle m'a oublié à ce point et un simple "va voir ailleurs" aurait été moins douloureux que ce que je viens de me prendre... J'ai presque envie de baisser les bras, de faire demi-tour et de rentrer à l'appartement pour oublier ce début de conversation désastreuse ; mais qu'est-ce qui m'a prit ? Je ne sais pas trop quand elle me dit qu'elle a oublié et je me demande si ça fait vraiment 4 ans que je suis partie ou plus. Mon départ lui a été si insignifiant que ça ?

- Je... J'ai eu un accident et j'ai perdu mes souvenirs. Heu ne vous en faites pas ! Ils reviennent petit à petit

Je comprends mieux maintenant pourquoi elle me vouvoie et qu'elle ne souvient plus de moi. Est-ce vraiment une bonne idée de lui rappeler qui je suis et de faire reconnaître une certaine souffrance ou un vide que j'aurais pu laisser ? Il est encore temps pour moi faire demi-tour et lui demander de m'oublier, pour le peu de mots que je lui ai dit, ça ne soit pas être si compliqué sur ça. Pourtant, une partie de moi a réellement envie de s'excuser et repartir de zéro tout en essayant de l'aider dans sa quête de souvenirs.

- Vous vous appelez comment ? J'ai sûrement écris à votre propos dans mon journal... ça pourrait m'aider.

Alors elle tenait un journal ? Je me demande si je suis réellement dedans.. Mmh oui peut-être ? Je ne sais pas si elle a évoqué nos sorties en ville et toutes les conversations privées que l'on a pu avoir mais avec un peu de chance il y a moyen qu'elle arrive à me replacer dans son contexte. Ainsi, je prends une grande inspiration pour lui dire mon nom.

- Je m'appelle Maya Fey.

J'observe sa réaction attentivement, prête à m'enfuir si d'horribles souvenirs liés à moi remontent à la surface. Pourtant je crois que je n'en dis pas assez et que je devrais lui expliquer plus que ça pour qu'elle arrive réellement à se souvenir de moi.

- Nous étions amies il y a 4 ans... Je viens de France et nous nous sommes rencontrées au Lycée, j'étais perdue et tu m'as aidée à me repérer dans les couloirs. A la suite de plusieurs événements, j'ai été obligée de rentrer en France mais je suis là de nouveau... Et je voulais m'excuser. Je suis partie du jour au lendemain en laissant tout derrière moi et je ne t'ai même pas envoyé de lettres pour te dire que j'allais bien ou prendre de tes nouvelles ; je me disais que tu devais sûrement m'en vouloir.

Je n'ai pas envie de lui mentir, surtout si elle a perdu ses souvenirs. Jouer la meilleure amie parfaite qui revient après un long voyage ne se fait pas et je voudrais la jouer franc-jeu, je l'ai déjà trahis une fois, ce n'est pas pour recommencer aujourd'hui.

- Comment ça se fait que tu ais perdu la mémoire ? Qu'est-ce qu'il t'est arrivé ?
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptyMar 29 Nov - 16:29


“Morbides retrouvailles„

« Feat : Maya Fey »
- Je m'appelle Maya Fey.

Oh, je vois qui elle est. Je suppose que je dois être heureuse de la revoir non ? C'était ma meilleure amie et on a passé des supers moments ensembles. Elle sortait aussi avec mon père... Puis elle a disparue elle aussi, après ma famille, Ana, c'était le tour de Maya. Elle était partie sans jamais de donner de nouvelle, sans rien. Mais je ne me souviens pas, alors je ne peux pas vraiment lui en vouloir non ?

- Nous étions amies il y a 4 ans... Je viens de France et nous nous sommes rencontrées au Lycée, j'étais perdue et tu m'as aidée à me repérer dans les couloirs. A la suite de plusieurs événements, j'ai été obligée de rentrer en France mais je suis là de nouveau... Et je voulais m'excuser. Je suis partie du jour au lendemain en laissant tout derrière moi et je ne t'ai même pas envoyé de lettres pour te dire que j'allais bien ou prendre de tes nouvelles ; je me disais que tu devais sûrement m'en vouloir.

Je baisse la tête, je ne sais pas comment réagir, j'ai l'impression qu'une partie lointaine de moi à envie de pleurer, mais cette partie est meurtrie dans le sombre de mes souvenirs lointain. Au moins, ça doit la soulager, je ne dis pas qu'elle doit être contente, mais au moins je n'ai pas « rancœur ». Quoi que après tout... Je ne pense pas que j'aurai réagis avec rancœur à son retour si j'avais des souvenirs d'elle. J'aurai sûrement fondue en larme heureuse de la retrouver. Je souris à cette pensée.

- Comment ça se fait que tu ais perdu la mémoire ? Qu'est-ce qu'il t'est arrivé ?

Elle a été franche avec moi, puis c'est ma meilleure amie non ? Bien, je ne sais pas si elle me considère comme ça encore. Mais bon, du coup autant être franche avec elle ?

- C'est assez compliqué... Je ne sais pas si tu te souviens d'un Ewan... Il était plus âgée que moi d'un an. En terminale ES, un peu prétentieux et du style populaire.  Je pense j'ai du t'en parlée... à moins que tu étais partie à ce moment ?

Je laisse quelques secondes, pour la laisser répondre, mais façon ça n'a pas une grande importance dans mon histoire.

- Nous sommes sortie ensembles, puis... trois an après que tu sois partie, j'ai rencontré un ancien camarade de classe, Nashoba Dreiden.

Je lui dis les noms au cas où elle les connaîtrais, mais vu qu'elle était là pas très longtemps, elle peut ne pas le connaître.

- On a commencé à très bien s'entendre avec Nashoba, très bien du style « je t'embrasse pendant une prise d'otage après avoir pris conscience de tes sentiments et que j'assume enfin les miens. »

Bon d'accord j'ironise la situation, mais si ça peut l'aider à se détendre où la faire rire un peu, j'en serais heureuse.

- J'ai parlé à Ewan de ce que je ressentais... Et il m'a gifflé. Nashoba a du tout voir, il s'est interposé pour me protéger... Ils se sont battu, et Ewan m'a donné un coup de poing quand j'ai essayé de les séparer. KO sur le coup, ma tête à cogner le sol... Et voilà plus de souvenir.

Je secoue la main dans le vide comme si ce n'était rien, même si en vrai cela m'avait subir un tas de souffrance. Mais je ne voulais pas qu'elle s'inquiète, elle avait l'air d'être une gentille personne, d'ailleurs je ne sais pas si c'est de mes souvenirs enfouies, mais sa présence à quelque chose de rassurant et j'avoue que j'ai encore envie de rester avec elle, de discuter, de renouer avec elle.

- Tu ne veux pas aller dans un café ? Pour discuter, ça serait sûrement plus confortable et il fera moins froid.

Je lui souris amicalement, c'est étrange de retrouver une amie dont on a aucun souvenir dans un cimetière, mais en même temps c'est le destin non ?

- Désolé, je n'ai parlé que de moi... Et toi...vous ? C'était bien la France ? Il s'est passé quoi depuis tout ce temps ?

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptyMar 29 Nov - 19:33

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Nrc3

Morbides retrouvailles

   
J'imagine déjà un affrontement entre les Familles dans lequel elle s'est retrouvée et d'un côté, je suis soulagée de la voir toujours en vie... Si elle récupère petit à petit ses souvenirs, ça veut dire qu'il y a de l'espoir non ? Qu'un jour elle sera capable de tout se souvenir de tout ce qu'elle a vécu, j'espère en tout cas ; je n'imagine pas à quel point ça doit être frustrant d'avoir tout oublié, de rencontrer des gens en se demandant si on les connait ou pas.

- C'est assez compliqué... Je ne sais pas si tu te souviens d'un Ewan... Il était plus âgée que moi d'un an. En terminale ES, un peu prétentieux et du style populaire.  Je pense j'ai du t'en parlée... à moins que tu étais partie à ce moment ?

Je me souviens d'un Ewan... Mais dans mon souvenir il était mort. J'essaye de rechercher dans ma mémoire sans rien trouver de très concluant alors je secoue négativement le tête et écoute attentivement la suite de la conversation.

- Nous sommes sortie ensembles, puis... trois an après que tu sois partie, j'ai rencontré un ancien camarade de classe, Nashoba Dreiden. On a commencé à très bien s'entendre avec Nashoba, très bien du style « je t'embrasse pendant une prise d'otage après avoir pris conscience de tes sentiments et que j'assume enfin les miens. »

Oh ! C'est originale comme manière de déclarer ses sentiments ! J'ai effectivement raté beaucoup de choses depuis mon départ et même après avoir passé un an dans ce Lycée, la plupart des noms ne me disent rien et je pense que la plupart de mes camarades de classe ont disparu. Je soupire en me disant que je ferais mieux de ne pas demander pourquoi il y a eu une prise d'otage, pourtant j'ai bien envie de le savoir mais je pourrais sûrement le regretter... Encore un règlement de compte entre les Familles je pense. Dae' avait raison en disant que ça n'allait m'apporter que des problèmes.

- J'ai parlé à Ewan de ce que je ressentais... Et il m'a gifflé. Nashoba a du tout voir, il s'est interposé pour me protéger... Ils se sont battu, et Ewan m'a donné un coup de poing quand j'ai essayé de les séparer. KO sur le coup, ma tête à cogner le sol... Et voilà plus de souvenir.


- Oh... Je suis vraiment désolée Lyana.


Elle a beau secouer la main en disant que ce n'est pas grave, je suis quand même désolée pour elle... Ce garçon n'était pas obligé d'utiliser la violence pour régler ce conflit et un simple haussement de ton aurait permis de comprendre qu'il n'était pas content ; je pense que ça aurait pu être pire qu'une simple perte de souvenirs qui apparemment est en train de s'arranger. J'ai bien envie de dire que mon amie a été chanceuse sur ce coup-là mais si ce garçon avait su se maîtriser, tout cela ne serait rien arriver !

- Tu ne veux pas aller dans un café ? Pour discuter, ça serait sûrement plus confortable et il fera moins froid.

- Oh oui ! Bien sûr, je te suis.


Peut-être que quelques cafés branchés ont ouvert depuis mon départ ou alors on ira là où on avait l'habitude d'aller plus jeune. Je la laisse passer devant afin de la suivre, le cimetière n'est peut-être pas approprié pour des retrouvailles qui se voulaient joyeuses mais le destin est assez joueur ! Passant par le petit chemin, nous avançons tranquillement à travers les arbres pour rejoindre la ville et rentrer enfin dans un endroit au chaud, elle a raison ça sera plus confortable pour discuter.

- Désolé, je n'ai parlé que de moi... Et toi...vous ? C'était bien la France ? Il s'est passé quoi depuis tout ce temps ?


J'hausse les épaules sans savoir réellement quoi répondre... Elle ne doit plus se souvenir de Mia non plus et donc elle a oublié qu'elle faisait partie du Gouvernement. J'ai été mal vu au début par les autres parce que j'accompagnais ma soeur lors des procès, j'étais son assistante et d'ici quelques années je serais à sa place ; dans cette ville ou pas ? Ça je ne l'ai pas encore décidé et je laisserai faire le destin puisqu'il a l'air de mieux savoir ce qu'il fait que moi.

- Eh bien, il y a des choses positives comme négatives je dirais.

Tout n'est pas noir ou blanc, il y du gris quelques fois et ce retour en France n'avait pas de couleur. Mia s'ennuyait lors de ses procès et moi j'allais à la fac simplement pour m'occuper et ne pas rester à la maison pour attendre son retour, j'ai été en droit simplement parce que c'était le plus facile et que pas grand chose d'autre m'attirait... Enfin si mais on me trouve déjà bizarre et annoncer à tous qu'on veut devenir medium serait un aller simple pour l'hôpital psychiatre ahah !

- Il y a 4 ans, je suis venue avec ma sœur Mia qui était avocate... Du Gouvernement donc. Et quand nous sommes rentrées en France il nous manquait quelque chose ; elle n'a plus eu d'affaires à la hauteur de ses attentes alors elle s'ennuyait beaucoup. Et moi... Mes amis me manquaient et je ne savais toujours pas quoi faire de ma vie, alors je suis rentrée en faculté de droit parce que c'était ce qui me semblait le mieux pour moi.

Et aussi parce que j'avais une super sœur pour répondre à toutes mes questions et quelques bases ! Et oui, à force d'entendre les articles et jeter un petit coup d’œil dans le code pénal pour comprendre de quoi il parle, ma petite tête à réussit à retenir quelques trucs importants. Bon, je n'arrive toujours pas à ressortir les articles aux mots près mais l'idée est là ! Nous sommes enfin arrivées dans la ville, avançant toujours vers la chaleur tant promise.

- Il y a un an, ma sœur a été tuée à cause d'une affaire... J'ai été accusée de son meurtre mais heureusement son meilleur ami, avocat aussi, m'a défendue et a réussit à prouver son innocence. Nick, son ami, est venu ici à la suite d'une lettre de ma sœur mais moi je ne voulais pas revenir alors je suis restée encore en France un an... J'ai promis à un ami, passionné de magie, que si j'obtenais mon Master on reviendrait ici. Alors... Me voilà !

J'ai vu à la tête de Mahad qu'il était content que j'obtienne mon diplôme, déjà pour moi car j'avais travaillé dur malgré les très nombreuses pauses chocolats que je prenais pour souffler un peu mais aussi parce qu'une promesse était une promesse ! Nous entrons dans le café où nous allons nous asseoir à une table en attendant sagement qu'un serveur vienne prendre notre commande, je ne ferais pas l'originalité, je prendrais un chocolat chaud pour me réchauffer !

- Et toi alors ? Tu fais quoi maintenant ?
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptyJeu 1 Déc - 20:40


“Morbides retrouvailles„

« Feat : Maya Fey »
On commence à marcher, elle est d'accord avec moi, le cimetière c'est un endroit un peu trop morbide pour une retrouvaille. Je commence donc à marcher et elle commença à me suivre. Je lui posa la question sur sa vie a elle. Si je peux découvrir des choses sur elle ça serait cool.  Alors qu'on sort du cimetière elle me répondit :

- Eh bien, il y a des choses positives comme négatives je dirais.

Je la regarde curieuse de comprendre ce qu'elle veux dire par là. Je suppose qu'elle aussi elle n'a pas vécu des trucs drôles.

- Il y a 4 ans, je suis venue avec ma sœur Mia qui était avocate... Du Gouvernement donc. Et quand nous sommes rentrées en France il nous manquait quelque chose ; elle n'a plus eu d'affaires à la hauteur de ses attentes alors elle s'ennuyait beaucoup. Et moi... Mes amis me manquaient et je ne savais toujours pas quoi faire de ma vie, alors je suis rentrée en faculté de droit parce que c'était ce qui me semblait le mieux pour moi.

C'est sur que passer de Quederla avec les prises d'otages, les familles, les gueguerres et tout ce qui se passe à une ville avec des vols, au pire un ou deux assassins, ça doit changer. Du coup maintenant elle étudie le droit ? Et sa sœur elle la suivi ? En tout cas je suis heureuse de savoir que ses amis lui manquaient. Je dois en faire partie de « ses amies » non ? Je veux dire si on était meilleure amie...

- Il y a un an, ma sœur a été tuée à cause d'une affaire... J'ai été accusée de son meurtre mais heureusement son meilleur ami, avocat aussi, m'a défendue et a réussit à prouver son innocence. Nick, son ami, est venu ici à la suite d'une lettre de ma sœur mais moi je ne voulais pas revenir alors je suis restée encore en France un an... J'ai promis à un ami, passionné de magie, que si j'obtenais mon Master on reviendrait ici. Alors... Me voilà !

Je la regarde tristement, je ne sais pas quoi lui dire. Sa sœur est morte et en plus de ça on la crue responsable. Heureusement que sa sœur avait des avocats comme ami. Maya ne s'en serait pas aussi bien sortie sinon. On rentre dans un café et on s'installe à une table, heureusement il fait plus chaud à l'intérieur qu'à l'extérieur.

- Et toi alors ? Tu fais quoi maintenant ?

Je regarde un serveur qui vient prendre nos commandes et je pris la même chose que Maya, un chocolat chaud moi aussi, puis une fois qu'il s'éloigna je me concentrais sur elle et lui sourit, ce que je fais maintenant ? Je ne le sais pas vraiment moi-même.

- Je travaillais pour un casino avant de rencontrer Nashoba... Mais je ne m'épanouissais pas et il m'a proposée une solution alternative, rejoindre son groupe en tant que chanteuse. Ce que j'ai fais, mais depuis que j'ai perdue la mémoire j'appréhende de chanter...J'essaye de réapprendre, mais avant de chanter en groupe va me falloir un moment.

Je joue nerveusement avec mes cheveux, je me sens assez nerveuse, j'aimerai bien me souvenir d'elle pour pouvoir savoir ce que j'ai vécu avec elle, ce que je lui ai dis, ce qu'elle sait de moi que je ne sais pas encore.

- Puis.. Je me suis déclarée à Nashoba pendant une soirée d'Halloween, c'est réciproque, mais je voulais attendre que mes souvenirs reviennent... Mais maintenant qu'ils reviennent, je ne sais pas vraiment comment m'y prendre...

Après tout... Je fais comment ? Je vais voir Nashoba, je lui dis quoi ? La dernière fois je n'avais pas vraiment réfléchis, mais je veux dire, si je vais le voir il faut que je sache ce que je vais lui dire non ? J'ai envie que ce soit romantique, j'ai envie que ce soit parfait et je n'ai pas envie de gâcher quoi que ce soit avec lui. Il est... Nashoba. Pas besoin d'en dire plus, comme si que son prénom était un compliment en lui même. Après, on pourrait me dire « mais tu es amoureuse, tu n'es pas objective ». Peut-être, mais au moins lui jamais ne lèvera la main sur moi.

- Et toi je pense que si tu reviens, tu n'as pas de garçon en vue ou je me trompes ?

Puis je me souviens de quelques choses dans mon journal... Un détails qui me revient en parlant de couple et de garçon. Dans mon journal j'ai écris qu'elle sortait avec Arias, elle compte faire quoi ?

- Et Arias ? Tu vas le voir ?

Je regarde sa réaction pour être sur que je ne me suis pas trompé dans mon journal avec curiosité.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptySam 3 Déc - 17:48

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Nrc3

Morbides retrouvailles

   
- Et toi alors ? Tu fais quoi maintenant ?

Mmh, j'ai une bonne mémoire elle était dans une classe d'art ou de musique... J'espère qu'elle a continué dans cette voie là, parce qu'elle était plutôt douée dans mes souvenirs ! Le serveur arrive à ce moment-là pour prendre notre commande et rien ne vaut qu'un bon chocolat chaud pour se réchauffer par ce temps glacial.

- Je travaillais pour un casino avant de rencontrer Nashoba... Mais je ne m'épanouissais pas et il m'a proposée une solution alternative, rejoindre son groupe en tant que chanteuse. Ce que j'ai fais, mais depuis que j'ai perdue la mémoire j'appréhende de chanter... J'essaye de réapprendre, mais avant de chanter en groupe va me falloir un moment.

- Je suis sûre que tu vas y arriver ! Tu as beaucoup de talent Lyana, après tout tu es l'As des chanteuses !


Je dis comme si c'était une évidence mais à part moi, personne ne peut comprendre cette référence ! Je me souviens de cette affaire, en France à notre retour de Quederla, où un détective avait le melon se faisait appeler "L'As des détectives" parce qu'il avait simplement retrouvé un trésor perdu. Mia a eu du mal à prouver que c'était un assassin mais avec persévérance on a réussit à trouver le fin mot de cette histoire ; et depuis ce jour-là j'ai surnommé ma sœur "l'As des avocats" et moi "l'As des stagiaires".

- Puis.. Je me suis déclarée à Nashoba pendant une soirée d'Halloween, c'est réciproque, mais je voulais attendre que mes souvenirs reviennent... Mais maintenant qu'ils reviennent, je ne sais pas vraiment comment m'y prendre...

- Je pense que tu te poses trop de questions... Tu devrais laisser faire les choses, si tes souvenirs reviennent petit à petit, ça veut dire que tu vas forcément les retrouver un jour ! Si ce Nashoba te plait et que tu lui plais aussi, je ne sais pas pourquoi tu attends... Mais après ce n'est que mon avis.


En tout cas, elle a l'air vachement amoureuse de ce Nashoba et je trouverais ça dommage de devoir attendre simplement pour des souvenirs... Mais Lyana est sûrement assez grande pour décidé ce qu'elle veut vraiment et je ne suis qu'une simple amie disparue et revenue d'entre les morts ; qui sait si j'ai réellement mon mot à dire dans l'histoire ?

- Et toi je pense que si tu reviens, tu n'as pas de garçon en vue ou je me trompes ?

Je secoue négativement la tête pour lui faire comprendre que c'est le calme plein dans mes relations amoureuses depuis que je suis partie, à vrai dire, je n'ai jamais eu envie d'être de nouveau en couple depuis. Puis vient le sujet que j'aurais aimé éviter mais qui n'était pas à exclure : est-ce que je compte revoir Arias ? Je baisse la tête, légèrement honteuse du comportement que j'ai eu vis-à-vis de lui ; je suis aussi partie rapidement sans lui demander son avis et en lui disant qu'il devrait peut-être m'oublier. Une relation à distance comme celle-là allait forcément être un échec.

- Hum.. Et bien... Je me disais que ce n'était pas une bonne idée de le revoir après ce qu'il s'est passé et puis je ne voudrais pas m'imposer dans sa vie, j'en suis sortie depuis bien longtemps.

Et puis, je n'imagine pas la tête de la petite amie actuelle si l'ancienne revient... Je ne voudrais pas lui causer des soucis et mettre son couple en péril avec mon retour alors je préfère rester loin de lui pour l'instant.

- D'ailleurs... Si tu pouvais éviter de lui dire que je suis retour, ce serait sympa.

Enfin si possible... Je crois que dans mes souvenirs, ils vivent ensemble depuis qu'elle a perdu son frère et sa mère dans la dernière guerre. Nos chocolats chauds arrivent au moment où je termine ma phrase, je le remercie et report mon attention sur Lyana.

- Est-ce qu'il va bien ?
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptyMar 6 Déc - 18:12


“Morbides retrouvailles„

« Feat : Maya Fey »
- Je pense que tu te poses trop de questions... Tu devrais laisser faire les choses, si tes souvenirs reviennent petit à petit, ça veut dire que tu vas forcément les retrouver un jour ! Si ce Nashoba te plait et que tu lui plais aussi, je ne sais pas pourquoi tu attends... Mais après ce n'est que mon avis.

Peut-être que Maya à raison, peut-être que je me prend trop la tête ou que je me cherchais des excuses par peur ? Peur de me faire rejeter, peur que tout se passe mal... Je sais que Nashoba m'aime et je l'aime vraiment du style « la personne avec qui on peut s'imaginer dans le futur ». Mais à chaque fois que j'ai commencé à essayer d'être heureuse, je perdais tout... Ma famille, mes amies, puis quand trouve le bonheur... mes souvenirs. Et si le destin décidait de faire du mal à Nashoba pour m’interdire d'être heureuse ? Mes excuses n'étaient que des peurs, des craintes justifiées... Mais si je vie ma vie en ayant peur du bonheur, est-ce que je vis ou je survie ?

Je décide de changer d'idée et lui pose une question sur ses amours, après tout réapprendre à la connaître me paraît une bonne idée. Puis, j'ai envie de savoir ce qu'elle souhaite faire avec Arias, lui qui en ce moment ne va pas bien et que je ne peux rien faire pour l'aider :

- Hum.. Et bien... Je me disais que ce n'était pas une bonne idée de le revoir après ce qu'il s'est passé et puis je ne voudrais pas m'imposer dans sa vie, j'en suis sortie depuis bien longtemps.

Je hoche la tête pensive, effectivement, pour l'instant ça ne me paraît une bonne idée de lui présenter son ex. Quoi que cela pourrait le faire sortir de sa torpeur, de sa tristesse. Un bon choc électrique qui lui faut.

- D'ailleurs... Si tu pouvais éviter de lui dire que je suis retour, ce serait sympa.

Bon d'accord Maya ne sera pas son choc électrique, dommage ça aurait pu être une bonne opportunité, mais je respecte sa décision. Le serveur vint nous apporter nos chocolats pendant que je dis à Maya.

- Oui, ne t'en fais je ne lui dirais rien.

Je mime de fermer ma bouche à double tour et de jeter la clé, puis je remercies le serveur qui s'éloigne déjà. Je regarde Maya qui me demande quelque chose :

- Est-ce qu'il va bien ?

J'hésite et pendant que je réfléchis à ce que je lui dis je bois une gorgée de mon chocolat chaud. Manquant de me brûler au passage. Puis je pose ma tasse et lui répond franc jeu :

- Pas vraiment...

Je ne sais pas comment expliquer cela sachant que moi-même j'ai du mal à comprendre, je sais juste qu'Aloïs et lui... C'est finis et pour de bon. Et qu'il ne vit pas bien cela, ce que je comprends. Aloïs était une femme géniale de ce que j'ai vu et de ce que j'ai écris :

- Après que tu sois partie, il n'allait pas bien, puis une jeune femme du nom d'Aloïs à pris soin de lui, puis de nous. Elle nous préparait le repas, mangeais à la maison.. C'était comme si sa place était là et ça nous dérangeait pas car elle faisait du bien à Papa...

Bon, là c'est le moment de l'histoire où il y a un « mais », ce moment qu'on aime pas car ça brise toute la magnifique histoire :

- Ils sont sortie ensemble, mais... Il s'est passée quelques choses entre eux. Je ne sais pas vraiment quoi, mais c'est finis. Et Arias ne le vit pas bien du tout... Il est...

Je ne sais même pas comment décrire ça, c'est comme si il ne faisait que survivre, il n'essayait pas d'être joyeux ni rien. C'est comme s'il était vide, comme s'il était la moi d'avant. Il faut qu'il se réveille, mais je ne peux pas l'aider à cela.

- Ce n'est pas très joyeux comme discussion tout ça.

Je souris pour détendre l'atmosphère.

- ça va ? Tu ne regrettes pas d'être venue ? La France ne va pas te manquer ?

Bon d'accord, j'avoue que... Une partie de moi que je suppose être l'ancienne Lyana à peur de la perdre. Je ne sais pas, je l'ai oubliée, mais j'arrive à discuter avec elle comme si... C'était simple, alors que ça ne l'est pas en temps normal. Je me sens bien et en confiance avec elle.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] EmptyJeu 8 Déc - 12:20

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Nrc3

Morbides retrouvailles

   
Depuis tout ce temps... Comment est-ce qu'il va maintenant ? Si il y a bien une personne qui peut le savoir, c'est bien Lyana. Si je me souviens bien, elle vit désormais avec lui depuis qu'elle a perdu sa mère et son frère.

- Pas vraiment...

Baissant la tête, je me sens un peu triste pour Arias tout en me demandant quel peut bien être le problème du moment. Est-ce que c'est de ma faute si il est dans cet état ou bien d'autres problèmes liés à la ville ?

- Après que tu sois partie, il n'allait pas bien, puis une jeune femme du nom d'Aloïs à pris soin de lui, puis de nous. Elle nous préparait le repas, mangeais à la maison.. C'était comme si sa place était là et ça nous dérangeait pas car elle faisait du bien à Papa...

Je lâche un sourire, contente d'apprendre qu'il a réussit à retrouver quelqu'un de bien qui a l'air de l'aimer ; ils devaient former une belle famille tous les trois ! Mais comme dans toutes les bonnes histoires, il y a toujours un "mais" et là c'est pour exprimer la fin d'une histoire qui avait l'air pourtant belle. Je me demande ce qui a pu bien se passer pour que tout se termine comme ça d'un seul coup... Mmh, peut-être que finalement je devrais y mettre mon grain de sel pour tenter de les remettre ensemble si Arias et cette Aloïs étaient si bien ensemble.

- Ce n'est pas très joyeux comme discussion tout ça.

Oui ça c'est vrai, mais je ne crois pas avoir eu souvent de discussions joyeuses à Quederla... Avec tout ce qu'il se passe au quotidien ici, c'est dur d'éviter les sujets de la guerre ou du malheur. Pourtant cette ville est vraiment magnifique !

- ça va ? Tu ne regrettes pas d'être venue ? La France ne va pas te manquer ?

- Oh non ! Plus rien ne me retenait là-bas. J'ai promis à mon ami de l'accompagner jusqu'ici et le meilleur ami de Mia est aussi à Quederla donc comme ça on sera tous les trois ! Et puis, bizarrement j'avais plus de connaissances ici qu'en France.


Des connaissances, j'en avais pleins ici ! Tout d'abord Lyana qui avait été là pour moi quand je m'étais perdue, puis il y a eu Daemon qui m'a sauvée la vie plusieurs fois avant de s'attitrer le rôle de frère, il y a eu Wilson aussi même si notre rencontre n'était pas des plus joyeuses au début ; je l'aimais bien ce petit scientifique ! Ah et puis Lucyfer aussi ! Il m'avait embauchée dans sa boutique pour que je puisse gagner un peu d'argent et j'ai retenu plusieurs choses qu'il m'avait apprit et j'ai toujours le bouquin qu'il m'avait offert avant mon départ. Oh mais d'ailleurs... Il faudrait que j'aille lui rendre une petite visite !

- Oh !! Et tu te souviens de Lucyfer Jhin ? Tu sais, je travaillais avec lui à l'herboristerie ! Comment il va ? Il est toujours propriétaire de sa boutique ?


Souriant à pleine dents, j'ai hâte de lui faire la surprise de mon retour ! Et puis je me souviens de ses petits papillons qui volaient autour de nous pendant qu'on travaillait ; je me souviens aussi du nombre de livres que j'ai fait tomber par terre et le nombre de bêtises que j'ai dû rattraper... J'espère que personne ne m'a piquée ma place depuis ! Mais la nouvelle de son décès m'attriste de nouveau et je préfère ne pas demander comment c'est arrivé... Il était tellement gentil et généreux avec les autres, je ne comprends pas comment ça a pu lui arriver.

- Eh bien cette ville n'a pas beaucoup changé... Il y a toujours la guerre et des morts. Je sens que je vais avoir beaucoup de travaille ces prochaines semaines...

En espérant pouvoir défendre des innocents, accusés à tort par le système judiciaire en plus de devoir s'occuper d'affaires qui n'ont rien à voir avec la guerre. Je sais, des fois avec Mia on se retrouvait avec de simples vols, arnaques ou meurtres qui n'avaient rien à voir avec un règlement de compte.

- Lyana... Toi tu... Tu ne fais pas partie d'une Famille ?
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty
MessageSujet: Re: Morbides retrouvailles [PV Lyana]   Morbides retrouvailles [PV Lyana] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Morbides retrouvailles [PV Lyana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-