Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-13%
Le deal à ne pas rater :
Carte cadeau Cdiscount : payez 130€ et recevez 150€ pour les ...
130 € 150 €
Voir le deal

Partagez
 

 Réveil brutal [PV Exuld]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Réveil brutal [PV Exuld] Empty
MessageSujet: Réveil brutal [PV Exuld]   Réveil brutal [PV Exuld] EmptyLun 13 Nov - 22:48

« Le début des emmerdes »
Réveil brutal
Je me réveille, je ne sais pas trop où j'suis, mais une chose est sûre, j'ai mal au crâne.. Un putain de mal de tête, j'sais pas combien de verre j'ai bu pour en arriver là. Mes yeux... Ah j'ai pas envie de les ouvrir, je sens que ça me brûlerais ma rétine. Alors que mes sens reviennent petit à petit, je sens la chaleur d'un corps humain contre moi. Je m'y blottit un peu plus puis... Je remarque l'odeur... elle m'est familière, mais ce n'est pas une de celle que j'ai l'habitude au réveil.

Je décide de braver ma futur migraine me relevant et ouvrant mes yeux, je cligne des yeux quelques secondes pour m’acclimater, je remarque que ce n'est pas ma chambre... Aucune des trois chambres dans lesquelles j'avais déjà dormis. Je commence à paniquer et tourne la tête vers mon partenaire dans le lit... Exuld ?! Putain mais il s'est passé quoi hier soir, non ça se trouve je n'étais pas en état de rentré et il m'a proposé de dormir. Mais pourquoi il est nu et avec moi ? Me dit pas que j'ai... Non je ne peux pas avoir trompé Séb... Je remonte mes genoux et pose ma tête contre eux comme pour tenter de me rappeler, j'ai certain flash et les images qui me reviennent son agréable. Trop agréable.

« - Putain »

Je sors du lit tentant d'être silencieuse, même si je ne l'étais sûrement pas, me rhabillant un minimum. Merde quel connerie j'avais fais, j'ai merdé jusqu'au bout... J'ai merdé jusqu'au bout mais une partie de moi ne regrette pas car c'était génial et c'est ça le pire ! Rah je suis vraiment la salope que tout le monde voit en moi c'est ça ? Je viens de leurs donner raison... Dire que le peu de personne qui avait cru en moi.. Séb... Rox.. Mon dieu ils vont me tuer, qu'est-ce que je vais leurs dire ? Non ils doivent rien apprendre. Je regarde rapidement autours de nous à la recherche d'un emballage, histoire de me rassurer sur la protection de la soirée d'hier soir... Puis je pense à quelque chose qui est d'autant plus important avec ce soir. J'attrape mon sac et prend un petit cachet. Bon normalement j'étais encore dans le timing, il ne devrait pas y avoir de soucis.

Je m'assis sur le sol, dos appuyé au lit. Totalement abattu par la situation. J'étais la pire... Fiora me méritait pas d'avoir comme mère, quel exemple j'allais lui donné plus tard ? Je soupire et demande :

« - Tu.. T'es réveillé ? »

je compris qu'il l'était à sa réaction, sans avoir le courage de le regarder, je reste dos contre le lit regardant vers la porte.

« - Qu'on soit d'accord, c'était génial, on s'est bien amusé, mais c'était une connerie, ça n'aurait jamais due arriver on est d'accord ? Je suis en couple normalement et...»

Je déglutis, oui c'était une connerie tout ça, quel conne j'étais.

« - Tu ne dois en parler à personne... Rox et Séb... Ni même ma famille ne doit pas l'apprendre ! Je te jure que si Séb' l'apprends avant que j'ai pu lui dire moi-même quelle salope je suis, la vie dans la cuisine deviendra en enfer. En attendant on va tenter.. De faire comme si rien ne s'était passé ! Comme ça aurait du être le cas. »

J'ai besoin d'un verre... Ou d'une clope, ou plus fort que ça... Quelque chose qui me changerais les idées...

« - Tu as de l'alcool ou des clopes ? Où les deux ? J'ai vraiment besoin de décompresser. Puis façon qu'est-ce qui pourrait arriver de pire. On a déjà couché ensemble non ? »
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Réveil brutal [PV Exuld] Empty
MessageSujet: Re: Réveil brutal [PV Exuld]   Réveil brutal [PV Exuld] EmptyLun 13 Nov - 23:39

Exuld
Drakerz


「 Réveil Brutal 」
Le réveil est très difficile, j’ai l’esprit embrumé. Oooooh, ma pauvre tête ! J’ai une migraine d’enfer. Je connais cette sensation. Je me suis bourré la gueule de façon très violente. Encore. Pourtant c’est pas faute d’avoir essayé d’arrêter mais dès que je vais pas bien, je me mets à boire. Attends… Pourquoi j’étais pas bien hier soir moi ?  Je ne me rappelle plus de rien, c’est très flou. Je crois… Je crois que j’étais avec quelqu’un… Une fille ? Soudain, quelqu’un bouge à côté de moi, dans le lit. Tout ce que je veux moi c’est me rendormir. Mais… Je suis nu… Oh Putain ! Non, Je n’ai pas fait ça ! Je n’ai pas encore la force de me retourner pour voir qui est là mais il va bien falloir que j’ouvre les yeux à un moment ou à un autre. Je fais cet effort et j’ai le soulagement de m’apercevoir que je suis bien dans ma chambre. Je reste immobile, le temps de reprendre mes esprits. J’ai la bouche sèche et des crampes partout.

« - Tu.. T'es réveillé ? »

Je frissonne en entendant cette voix. C’était Bay. Cela confirmait mes pires hypothèses. J’avais couché. Avec Bay Sydala. Qui est ma supérieure. Qui est en couple. Qui a une fille. Je ne bouge plus. La panique m’a totalement pétrifié. Je m’étais promis de ne jamais faire ce genre de chose qu’avec quelqu’un que j’aimais vraiment. L’espace d’un instant, j’ai envie de me frapper. Comment ai-je pu faire ça ? Comment ai-je pu oser ? Je me hais. Je suis pitoyable, même pas capable de tenir les promesses que je me fais à moi-même. Comment est-ce que je pourrais la regarder dans les yeux après ça ? Comment est-ce que je pourrais seulement continuer à faire comme si de rien n’était ? Est-ce que je pourrais oser regarder sa fille et lui parler comme le ferait un bon ami ? Certainement pas. Et Monsieur Sydala ? Il me faisait confiance. Je ne le mérite définitivement pas. Je ne réponds pas à Bay mais elle reprend tout de même :

« - Qu'on soit d'accord, c'était génial, on s'est bien amusé, mais c'était une connerie, ça n'aurait jamais due arriver on est d'accord ? Je suis en couple normalement et...»

Je garde le silence, consterné.

« - Tu ne dois en parler à personne... Rox et Séb... Ni même ma famille ne doit pas l'apprendre ! Je te jure que si Séb' l'apprends avant que j'ai pu lui dire moi-même quelle salope je suis, la vie dans la cuisine deviendra en enfer. En attendant on va tenter.. De faire comme si rien ne s'était passé ! Comme ça aurait du être le cas. »

Sans conviction, de façon froide, comme pour vérifier ce que nous savons pertinemment tous les deux, je lui réponds :

« Mais ce n’est pas le cas. »

« - Tu as de l'alcool ou des clopes ? Où les deux ? J'ai vraiment besoin de décompresser. Puis façon qu'est-ce qui pourrait arriver de pire. On a déjà couché ensemble non ? »

Lentement je me lève et me dirige vers un placard. J’en sors deux grands verres, du whisky et des clopes ainsi qu’un briquet. Je lui en sers un verre et lui allume une clope avant de faire de même pour moi. Enfin, je croise son regard. Elle peut sans doute voir dans le mien tout le regret que j’éprouve. D’un geste rapide, je vide mon verre. Cela ne me remettra pas d’aplomb mais je me sentirais tout de même un peu moins désorienté. Je ne parle pas, mais ce silence en dit long. Je fume, sans précipitations, tout en faisant le point sur les évènements de la veille. J’ai le regard vide.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Réveil brutal [PV Exuld] Empty
MessageSujet: Re: Réveil brutal [PV Exuld]   Réveil brutal [PV Exuld] EmptyMer 22 Nov - 8:51

« Le début des emmerdes »
Réveil brutal
Je le suis alors qu’il sort de la chambre pour aller dans son salon sortir deux verres et une bouteilles de Whisky. En soit je ne suis pas très fan de cet alcool, mais bon c’est toujours ça de pris. Il me sert un verre et allume une clope me tendant le temps avant de faire de même pour lui. Ce qui devait arriver arriva, je croisais son regard et ça me fit frissonner, on aurait dit que de nous deux c’était lui qu’il souffrait le plus. Qu’est-ce qu’il a avec son regard là ? Il a une petite amie ? Non, il a juré à la sœur de sa petite amie qu’il était fidèle non ? Alors pourquoi il se fou dans un état comme ça ? J’ai envie de lui en coller une.

Je bois mon verre, prenant mon temps contrairement à lui qui le but d’une traite. Comme si ça allait arranger les choses. Je retiens un soupire fumant doucement, c’était étrange je n’avais pas toucher une seule clope depuis que j’avais eu Fiora. Si ma mère savait que j’étais en train de fumer en ce moment même, elle me tuerait d’ailleurs. Je finis par le regarder alors qu’il paraît au bout de sa vie lançant d’une voix un peu sèche et méchante :

« - ça va, te plaint pas, tu as rien à te reprocher c’est moi qui ait commencer et en plus c’est pas comme si tu avais trahis quelqu’un en faisant ça. »

Je le regarde d’un air sévère même si mes paroles sont plutôt calme. En réalité je boue intérieurement. Je finis mon verre doucement, ne me pressant pas, je ne sais pas si c’est une bonne idée d’avoir bu un verre, mais bon. Au moins je me sens un peu mieux. Enfin c’est relatif. C’est comme un point blanc sur un tableau noir après tout. Je tapote la cigarette contre le cendrier.

« - J’ai quelqu’un dans ma vie et même… même si c’est « récent » et que c’est plus un amour tendre que passionné, c’est quand même un amour et j’ai fais ce pourquoi tout le monde me prenait. J’ai fais ce que j’ai nié pendant des années. Alors tu vois, ton regard vide de « oh lala j’ai fais une connerie » ça m’énerve ! Car entre nous deux tu es le moins à plaindre dans l’histoire. »

D’accord j’allais sûrement l’énerver en faisant ça, mais d’une certaine façon se cacher derrière le sarcasme était une manière de détourner l’attention, une manière d’éviter de trop me morfondre… éviter de me détester plus que je me déteste déjà.
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Réveil brutal [PV Exuld] Empty
MessageSujet: Re: Réveil brutal [PV Exuld]   Réveil brutal [PV Exuld] EmptyMer 22 Nov - 22:52

Exuld
Drakerz


「 Réveil Brutal 」
« - ça va, te plaint pas, tu as rien à te reprocher c’est moi qui ait commencer et en plus c’est pas comme si tu avais trahis quelqu’un en faisant ça. »

Qu’est-ce qui lui prend tout d’un coup. Elle m’en veut ? Je suis autant fautif qu’elle il me semble. Ou peut-être que c’est parce que je n’ai pas donné mon ressenti sur l’expérience alors qu’elle avait dit avoir apprécié… Quoi qu’il en soit, je n’apprécie pas vraiment le ton sur lequel elle m’adresse la parole. Je n’ai nullement besoin d’ajouter l’immaturité de Bay à mes problèmes. Les individus sans valeurs fortes ne savent quel effet on ressent lorsqu’on les brise. Je ne désire de toute façon pas discuter. Si je n’avais pas eu de l’amitié à son égard, je l’aurais mis à la porte sur le champ. C’est égoïste mais cela ferait écho au manque de délicatesse dont elle fait preuve. Je ne peux pas vraiment lui en vouloir, elle est jeune et ne se rend pas encore compte de la complexité que peuvent atteindre les conséquences de certains évènements. Je lui adresse un regard noir et réponds froidement, presque menaçant :

« -Silence. »

Ce n’était pas une demande mais un ordre. Ici je n’étais plus l’apprenti cuistot gaffeur. C’était le guerrier qui s’exprimait. Un ordre catégorique, sans possibilité de le discuter. Peut-être ne perçut-elle pas le ton de ma voix ou peut-être se sentit-elle provoquée par cette directive. Toujours est-il qu’elle reprit la parole d’un ton accusateur :

« - J’ai quelqu’un dans ma vie et même… même si c’est « récent » et que c’est plus un amour tendre que passionné, c’est quand même un amour et j’ai fais ce pourquoi tout le monde me prenait. J’ai fais ce que j’ai nié pendant des années. Alors tu vois, ton regard vide de « oh lala j’ai fais une connerie » ça m’énerve ! Car entre nous deux tu es le moins à plaindre dans l’histoire. »

Mes doigts se crispent sur mon verre et mes phalanges commencent à blanchir. Je redressai la tête et la regardait, les yeux pleins d’une colère brûlante. Elle en avait trop fait. Me faire une crise d’adolescence ce jour-là était la dernière chose dont j’avais besoin. Je m’aperçus soudain que l’air palpitait autour de moi. Sans en avoir conscience, j’avais invoqué mon pouvoir. Lentement, je repris possession de mes moyens et le crépitement de l’air cessa. Je ne sais pas si Bay s’en rendit compte mais elle ne réagit pas. Relâchant mon verre, je lui dis d’un ton tranchant :

« -Qu’est-ce que tu racontes Bay ? Que je te demande de me comprendre ? Ne joue pas les imbéciles ! Tu dissimules ta lâcheté sous des propos méprisants. Tu me fais honte ! Je te croyais davantage de cran, sans quoi jamais je ne t’aurais accepté comme supérieure si longtemps ! »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Réveil brutal [PV Exuld] Empty
MessageSujet: Re: Réveil brutal [PV Exuld]   Réveil brutal [PV Exuld] EmptyMar 28 Nov - 11:17

« Le début des emmerdes »
Réveil brutal
Je le toise un peu du regard à la fin de ma tirade et je me rend compte que je l’ai énervé… Son expression de visage, sa tenue, il paraissait hyper tendue après ce que je venais de dire et je ne me rendis pas compte de ce qui se passait autours de moi, il reposa son verre alors que je finissais ma clope.

« -Qu’est-ce que tu racontes Bay ? Que je te demande de me comprendre ? Ne joue pas les imbéciles ! Tu dissimules ta lâcheté sous des propos méprisants. Tu me fais honte ! Je te croyais davantage de cran, sans quoi jamais je ne t’aurais accepté comme supérieure si longtemps ! »

Je le regarde choquée par ses propos.. Il avait raison au fond, j’étais méprisante et ça avait toujours été comme ça… Je suis faible… Tellement faible au fond, mais je ne peux me permettre de le montrer, je dois rester forte pour Fiora… Je n’ai jamais eu le choix d’être une enfant, on m’a forcé à grandir… Non, j’ai choisis de grandir quand elle est née.. Mais… Au fond, une partie de moi… Je me relevais et lançais le verre contre le mur assez énervée, en même temps je lançais en criant :

« - TU CROIS QUE JE NE LE SAIS PAS ? »

Je laisse ma main retomber mollement contre mon corps baissant la tête pour que mes cheveux tombent devant mes yeux et cachent le fait que les larmes coulaient d’elle même. Je reste quelques secondes immobiles, suite au froid et au silence que j’avais instaurée après mon cri. Je relève la tête le regardant :

« - Tu crois que je n’ai pas conscience de ma faiblesse où de ma lâcheté ? Je le sais que je me cache derrière des propos méprisantes, derrière une attitude de je m’en foutisme ! J’en ai totalement conscience… Mais si je ne faisais pas ça… Je ne sais pas comment j’aurai pu avancer... »

J’aurais trop souffert si je me souciais des autres, si je n’étais pas méprisante. Grâce à mon attitude méprisante, j’avais montré que les personnes qui se moquaient de moi ne valait rien, mais j’avais rencontré Séb… J’avais découvert ce que c’était la tendresse, l’attention, personne ne s’était soucié de moi avant lui…
Je m’assois et pose ma tête entre mes bras, comme pour caché mon visage… J’avais l’impression qu’Exuld avait percé la coquille dans laquelle je m’étais enfermé, il avait su montrer la faiblesse qui était en moi. Je dis d’une voix étouffé vu que ma tête entre mes bras :

« - Tout ce que j’essaye, c’est de rester forte pour Fiora… J’espère qu’elle ne deviendras pas comme moi… Qu’elle aura la force d’affronter les autres sans son attitude méprisante... »

Je soupire et essuie mes yeux même si les larmes coulaient encore un peu je relève un peu la tête et le regarde :

« - Je.. je suis désolé… C’est juste que je vais blesser les seules personnes qui ont cru en moi, qui ne se sont pas fiée au apparence et… tout ce que j’ai fais c’est confirmé les apparence.. Je suis horrible... »
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Réveil brutal [PV Exuld] Empty
MessageSujet: Re: Réveil brutal [PV Exuld]   Réveil brutal [PV Exuld] EmptyJeu 30 Nov - 20:40

Exuld
Drakerz


「 Réveil Brutal 」
Bay était choquée que j’ai pu percer à jour son comportement déplorable. Elle écarquilla les yeux, frappée de stupeur. Après un court silence, elle envoya son verre qui se brisa en morceaux sur le mur, projetant dans la pièce entière de minuscules éclats de verre. Je ne sursautais pas, bien au contraire, je m’attendais à une réaction pareille. Calmement, je reposais mon verre alors qu’elle perdait le contrôle de ses nerfs.

« - TU CROIS QUE JE NE LE SAIS PAS ? »

Sans manifester le moindre signe d’impatience ou de colère, je pris le temps d’allumer ma clope. Bien sûr qu’elle aurait pu ne pas le savoir. Certaines personnes ne se connaissent même pas elles-mêmes. Mais je me doutais bien que ce n’était pas le cas de Bay. J’avais seulement voulu lui faire comprendre que je n’avais pas à subir ces sermons accusateurs dans un moment pareil. Je n’avais pas la force de supporter quoi que ce soit de stupide. La jeune fille brisa le silence d’une voix larmoyante :

« - Tu crois que je n’ai pas conscience de ma faiblesse où de ma lâcheté ? Je le sais que je me cache derrière des propos méprisant, derrière une attitude de je m’en foutisme ! J’en ai totalement conscience… Mais si je ne faisais pas ça… Je ne sais pas comment j’aurai pu avancer... »

Je l’observai d’un regard froid. Elle s’écroula sur sa chaise, le visage entre les mains. Son attitude me dégoûtait et me décevait énormément. J’avais cru voir en elle une personne forte malgré son jeune âge et sa vie difficile. Une jeune fille qui dirigeait sa vie d’une main de fer. Quelqu’un qui par son courage, me rappelait Irelia. Je ne m’étais jamais autant trompé. Maintenant que j’avais brutalement retiré son masque, tout ce que je pensais d’elle s’écroula pour laisser place à une jeune fille abattue, rampant à la poursuite d’un futur heureux sans conviction.

« - Tu es faible. Les faibles ne vivent pas longtemps à Quederla. »

Il n’y avait pas de mépris dans cette phrase, ni de pitié. Je constatais la réalité. La dureté de mes propos me surpris moi-même. Bay n’était qu’une personne blessée parmi toutes les autres dans cette citée. Elle était abattue et le resterait sûrement. Cette fatalité m’horrifia mais je sus qu’elle était vraie.

« - Tout ce que j’essaye, c’est de rester forte pour Fiora… J’espère qu’elle ne deviendra pas comme moi… Qu’elle aura la force d’affronter les autres sans son attitude méprisante... »

« Si Dieu le veut, Fiora n’aura jamais à vivre pareilles blessures Bay. Si, en revanche, rien de ce que je désire ne s’accomplit, élève-là comme une guerrière et elle vivra sans douter. Il n’y a pas de faibles heureux à Quederla. »

J’avais conscience d’être énigmatique mais j’avais prononcé ces mots sur un ton rassurant. Je ne voulais pas que Bay me déteste. Nos rapports avaient changé. Tant pour elle que pour moi. Jamais plus je ne lui adresserai la parole de la même façon. Jamais plus je ne la considèrerai avec respect. Elle avait été une combattante ; elle était vaincue. Mais je l’apprécierai toujours. Elle prononça encore quelques mots mais ces propos se perdirent dans le flot de mes pensées. Je crois qu’elle s’excusait. J’aurais préféré qu’elle s’énerve, qu’elle me gifle, qu’elle m’engueule, tout plutôt que ça. Pourquoi maintenant ? Elle avait retiré son masque. Ce que je vis derrière m’horrifia. D’un geste lent, j’écrasais ma cigarette dans le cendrier. Nous n’étions finalement pas faits pour nous comprendre réellement. Elle subissait les évènements. Moi, je les provoquais.

« -Je dois partir, j’ai quelque chose à faire d’important. »

Alors que je posais ma main sur la poignée de la porte, je m’immobilisais.

« Bay… Je ne reviendrais pas au Sydala’s Food. Nous ne nous reverrons pas. Ce ne serait pas raisonnable. »

Puis je me mis en route pour la fissure.

« -Je n’ai jamais été raisonnable, chuchotais-je d’une douce voix qui se perdit dans la brume de ce jour froid »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Réveil brutal [PV Exuld] Empty
MessageSujet: Re: Réveil brutal [PV Exuld]   Réveil brutal [PV Exuld] EmptyMar 5 Déc - 11:26

« Le début des emmerdes »
Réveil brutal
Je n’aime pas sa vision des choses, je n’aime pas la manière dont il catégorise les gens, fort ou faible ? C’est quoi cette manière de voir la vie ? Tout n’est pas noir ou blanc, le monde est gris aussi. C’est un mélange de couleur qui crée une harmonie, un ensemble. Attend, depuis quand j’suis devenue philosophique moi ? Fin Bref, je déteste cette façon de voir les choses. Si Fiora pleure elle sera faible ? Désolé mais alors elle est faible, j’suis faible et lui aussi à sûrement été faible. On est tous faible à un moment où un autre. Je soupire et le regarde qui écrase sa cigarette alors qu’il m’annonce qu’il s’en va et qu’il ne reviendrait pas. Jamais. Que ce soit pour se croiser, où pour travailler.

Abandonner un boulot à cause de cet incident ? Et c’moi la faible ? Il préfère fuir, c’lui le lâche au fond. Fin bref, qu’il fasse ce qu’il veux. C’lui qui va devoir payer son loyer après sans boulot. Pas moi. Je le regarde partir et reste quelques instants seules dans l’appart. J’écrase ma cigarette aussi et regarde le verre un peu partout ainsi que le liquide partout. Je soupire et cherche dans les placard, finissant par trouver une balayette, je nettoie les morceaux de verres ainsi qu’après je passe un coup d’éponge pour nettoyer le whisky. J’sais pas pourquoi je m’étais sentie obligé de faire ça, mais bon j’l’avais fais. J’étais partie dans sa chambre et avait récupérée mes affaires. J’ai sorti de mon sac à main mon chéquier et lui ai signé un chèque avec le montant du salaire du début du mois à aujourd’hui.

J’attrape mes affaires et prend des clés pour fermer derrière moi et glisse dans la boite au lettre les clés ainsi qu’un mot et le chèque du salaire. Au moins il sera pas obligé de passer au restaurant pour récupérer son chèque, on n’est pus obligé de se croiser.
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Réveil brutal [PV Exuld] Empty
MessageSujet: Re: Réveil brutal [PV Exuld]   Réveil brutal [PV Exuld] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Réveil brutal [PV Exuld]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les Rps 2017-