Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -23%
-300€ sur ce PC Portable Gamer – LENOVO ...
Voir le deal
999 €

Partagez
 

 Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Empty
MessageSujet: Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie   Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie EmptyMer 16 Jan - 21:03

Xen SIVEN

A la rigueur, Xen
PETITE PRÉSENTATION
NOM : Siven (anciennement Nevis)
PRÉNOM(S) : Xen, basé sur Xeno (anciennement Alan)
SURNOM : Non. Xen c'est suffisant
DATE DE NAISSANCE : 03/10/1992
ÂGE : 30 ans
SEXE : Masculin
CAMP : Ordre [Ex-Elementis]
CAPACITÉ : Néant
SITUATION : Célibataire
MÉTIER : Aucun réel
PERSONNAGE AVATAR : Dante - DMC - par off-record
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMP ?
Juillet 2019. Il était temps de passer à l'action.
QUELS SONT VOS LIENS AVEC LUI ?
Un semblant de loyauté, un maître et un objectif clair : la revanche.
TATOUAGE/MARQUE ?
Cheveux décolorés depuis l'initiation
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Deux qui ne me quittent jamais lorsque je "travaille" : Lucille, mon épée et Hecate, mon arbalète. Sinon, tout ce qui traine est une arme, lorsqu'on le désire
PHYSIQUE
Xen fait 193 cm et 95 kg. Il a un corps d'athlète, plutôt handballeur que coureur. Un entraînement hebdomadaire maintient sa forme physique pour lui permettre d'utiliser ses armes et son pouvoir quand nécessaire.
Il a les yeux bleu glace, les cheveux blancs et un sourire discret. La première chose que l'on remarque chez lui sont ses cheveux, puis le regard curieux et perçant.
Il aime porter des vêtements laissant ses mouvements libres, préférant t-shirt aux chemises et jeans à pantalons taillés. Il se balade aussi très souvent sans haut, si ce n'est son manteau.
Son manteau rouge ne le quitte presque jamais. Personne ne sait vraiment pourquoi, mais il semble y tenir beaucoup. Les poches intérieurs du manteau lui permettent d'emmener avec lui ce dont il a besoin.
Habituellement, il a une démarche droite et un pas calme, ce qui fait qu'il n'est pas très remarquable, en dehors de ses caractéristiques physiques.
Cependant, lorsqu'il est forcé à se battre, il a tendance à prendre une posture agressive et parfois même en déséquilibre. Il fait alors usage de sa force et son endurance pour bouger et se battre.
Lorsqu'il utilise son pouvoir, il a tendance à l'utiliser comme une gangue autour de ses armes, afin de limiter la quantité d'énergie à dépenser.
CARACTÈRE
Xen a deux "personnalités" qui se côtoient. D'un côté, celle qu'il a la plupart du temps, de l'autre celle qui apparaît lorsqu'il se bat.
La première est posée, calme et agréable. Il ne va pas être sociable pour autant, allant de l'avant vers l'autre, mais ne refusera jamais une conversation.
Il aime lire et s'instruire, particulièrement sur sa passion, la médecine. Il accordera une attention particulière à toute personne pouvant jouer sur cette partie de sa personnalité.
Bien qu'il n'aime pas faire la fête, une sortie au bar pour boire un verre et discuter lui est agréable et il a tendance à passer du temps en ville, à lire dans les cafés.
Enfin, bien que célibataire, il n'est pas vraiment intéressé de rencontrer qui que ce soit pour le moment, un autre objectif lui tenant plus à coeur.
Son autre personnalité, créée durant sa période à se battre au sein des Elementis, est perverse et sadique. Il deviendra presque bestial, se jetant au milieu du combat pour en profiter un maximum.
Il s'emporte parfois trop et trop vite, résultant dans une montée de cette personnalité, lui faisant perdre le contrôle sur un raisonnement plus humain et prudent.
Une fois le combat fini, il aura une période de calme où les conséquences de ses actions violentes lui feront lentement reprendre "conscience".
Il a tendance à s'en vouloir à chaque fois qu'il blesse gravement un adversaire, sauf s'il s'agit d'une personne qu'il haït.
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
--- 2022, The Gem

L'homme est installé à une table, un verre à moitié plein devant lui, un livre dans les mains. Il n'a pas l'air de prêter attention aux alentours, une cible facile, en soit.

Le jeune homme s'installe à la table d'à côté et commande une bière, évitant de le regarder tout en essayant de le garder dans son champ de vision. Il va devoir faire ça vite, même si l'autre ne fait pas attention.
Comme on lui a appris auparavant, il laisse tomber une pièce, puis s'abaisse pour la récupérer sous la table, en profitant pour étendre le bras et attraper le sac de l'homme.

"A ta place, je ne ferais pas ça."

--- 1992 - 2003, l'enfance

Je suis né un froid jour d'octobre. Un jour sans intérêt, vraiment. Il faisait gris, pas de pluie, mais il y aurait pu en avoir. Enfin, ça, c'est ce qu'on me raconte.
Les premières années de ma vie sont floues pour moi, comme pour la plupart des gens. Mais une chose diffère probablement de la plupart d'entre vous.
Je ne connais pas mes parents. Ma mère m'a bien mis au monde, mais elle en est morte et mon père n'a jamais décidé de me rencontrer. Apparemment, entre lui et ma mère, ça n'allait pas vraiment.
C'est ainsi que je me suis retrouvé orphelin. Mes premières années dans un lieu froid et sans amour. A mon goût, en tout cas.

J'ai quelques souvenirs de cette époque, des amis, des adultes qui m'apprenaient la vie. Une petite fille avec un beau sourire.
Bref, pas grand chose sur mes 12 premières années de vie, si ce n'est qu'à l'époque, je m'appelais Alan. Mais ça, c'est encore autre chose.

--- 2022, The Gem

"Pardon ?"

Le jeune homme relève les yeux. Sa cible a posé son livre et le fixe, un air ennuyé sur le visage. Il tend la main vers son sac et le récupère.
Il se lève puis tapote sur l'épaule du jeune homme, un sourire en coin.

"Il va te falloir plus d'entraînement que ça si tu veux me voler, gamin."

Le verre encore sur la table, pas fini, le livre en main et le pas sûr, l'homme quitte le bar, faisant un signe de main au barman qui lui retourne la salutation.

--- 2004 - 2011, les études

Après cette période effacée de ma mémoire, j'ai rejoins Noctem. Je n'ai jamais été très bon à suivre les cours, mais pour autant, j'ai bien aimé cette période de ma vie.
L'insouciance, un objectif clair et facile, une bande d'amis. Je ne pouvais pas vraiment demander mieux.
Il était toujours un peu difficile d'aborder le sujet de mes parents, d'expliquer que j'étais orphelin, même si je n'étais pas le seul dans cette situation.
Et puis j'ai trouvé ma voie, la médecine. J'avais toujours admiré les personnes dévouées aux autres, les adultes de l'orphelinat qui prenaient soin de nous, les professeurs.

J'ai rejoins un médecin qui avait un cabinet personnel, aidant les gens pour tout les bobos et autres petites maladies de quartier.
En restant quasiment un an avec lui, j'ai appris à prendre soin des personnes de tout âge, à écouter et soulager les patients, à ramener le sourire sur le visage des enfants.
Mais ce n'était pas vraiment ce que je recherchais. Je voulais faire plus, aller plus loin. J'ai donc remercié mon mentor pour tout son savoir et son accueil avant de partir vers l'hôpital.
Durant les quelques années que j'y suis resté, j'ai vu toutes les facettes du métier. Infirmier d'abord, puis médecin en consultation, puis médecin spécialiste, puis chirurgien.
Je découvrais tout un monde, tout un art où la toile n'était pas de tissu, mais de chair ou d'esprit. Je me noyais dans la lecture de livre sur l'anatomie, sur la psychologie, sur les maladies.

Lorsque je suis arrivé à la fin de mes études, mon diplôme me fût remis avec félicitations. Mon premier mentor était présent. Mes futurs collègues aussi. J'étais à l'apogée de ma vie, tout me souriait.

--- 2022, les rues du Quartier Naeviar

L'homme sort une montre à gousset de la poche de son manteau, regardant distraitement l'heure. Il se fait tard, probablement trop pour faire quoique ce soit d'intéressant. Il ne lui reste plus qu'à rentrer.
Ou du moins, c'était son plan, mais c'est sans compter sur la réputation sulfureuse de la ville et de ses habitants. A peine a-t-il fait quelques mètres dans la rue qu'il remarque qu'on le suit. Il soupire et hausse les épaules, continuant son chemin.

--- 2012 - 2019, la Famille

Mon travail à l'hôpital occupait la plupart de mon temps à l'époque. Je dormais presque tout le temps sur place, mangeant peu et travaillant beaucoup.
Lentement mais sûrement, je grimpais dans la hiérarchie. Je me faisais une place dans la société. Je n'étais pas le meilleur, mais ma volonté et ma passion m'aidaient.
Mes collègues m'appréciaient, je me sentais utile, je me sentais enfin quelqu'un, depuis cette enfance orpheline qui m'avait volé d'une identité réelle.

Mais il a fallu que je prenne le mauvais chemin. Que je fasse le mauvais choix, juste une fois. Que je traite un patient venant d'une Famille. Un Elementis.
J'étais tenu au secret professionnel et au fait d'aider mon prochain. Mais eux, eux n'avaient pas ce genre de restriction.
Quelques semaines après, je me retrouvais face à un choix, attaché sur une chaise dans un lieu inconnu. On me laissait le choix.
Ou je mourrais parce que j'en savais trop, où je me joignais à eux en devenant un médecin à leur cause.
Même si la manière de faire n'était pas à mon goût, je tenais à ma vie et je ne voyais pas d'inconvénient à les rejoindre.

J'étais bien naïf. Si jusqu'alors, je n'avais pas vraiment vu les abysses de l'humanité, j'y étais maintenant confronté. Ces gens étaient violents, égoïstes et surtout prêt à tout pour parvenir à leur objectif.
Mon nombre de patients augmenta drastiquement. Je travaillais toujours à l'hôpital, mais la Famille me contactait régulièrement pour venir chez eux, soigner leur membres.
J'étais contraint d'obéir, sachant que le moindre refus verrait ma vie mise en pagaille. Je ne souhaitais ça à personne de l'hôpital, et encore moins de l'extérieur.

Puis il y eut ce jour, en janvier 2014. L'Initiation. Ils avaient trouvés ça drôle de me proposer un pouvoir. Pour me faire devenir un "vrai" membre de la Famille. J'ai hésité longuement.
Trop longuement. L'une des membres de mon service en est morte à cause de ça. A cause de moi. La Famille me voulait.
Je me trouvais donc lors de cette cérémonie à souhaiter un pouvoir me permettant de soigner mieux mes patients, même ceux qui me forçaient ainsi.

L'injection se passa bien. Les incantations. La chute dans un "rêve éveillé". Mais la suite fût tout autre que ce à quoi je m'attendais.
La chute ne s'arrêta jamais. Le vide m’entourait. Rien ne m'arrêta, un sentiment de terreur me remplissait. Je chutais encore et encore, vers ce vide infini, vers cette abysse.
Vers ce Néant.
J'étais seul.
Orphelin.
Mon origine inconnue.
Mon nom inconnu.
Ma vie ne m'appartenait pas.
J'étais là pour les autres.
Un être vide.
Un être qui n'avais pas d'histoire.
Le Néant m'acceptait, m'accueillait. Une vraie famille. Un lien. Quelque chose qui me définissait.

Lorsque je revins à moi, j'étais à quatre pattes au sol. Un haut le coeur immédiat. Je vidais mes tripes sur le sol, odeur affreuse. Douleur.
Mais j'étais vivant. J'avais quelque chose pour me définir. Pour me différencier. Pour me dire que j'étais enfin "quelqu'un".
Je ne pouvais attendre pour montrer mon pouvoir. Le Conclave fut réunis dans les plus brefs délais.
Je m'apprêtais à leur faire une démonstration de mon pouvoir, mais je ne savais pas vraiment que faire. Et d'un coup, toutes mes émotions négatives ressurgirent.
La solitude à l'orphelinat. Les moqueries à l'école d'être un "sans-famille". Les échecs dans ma carrière médicale. La mort de ma collègue.
J'hurlais de douleur et de rage à ces souvenirs. L'air se fit plus pesant et une impression de lourdeur, une difficulté à respirer, m'englobait alors que tout autour de moi, une zone de Néant se créaient, cherchant des pouvoirs à dévorer, à absorber, à annuler.
Je m'effondrais par terre, inconscient.

J'étais dans une petite pièce, allongé sur un lit sommaire. Je me relevais et m'apercevais que j'avais pieds et mains liés. Je m'effondrais par terre.
Quelques minutes plus tard, une personne ouvrit la cellule, s'approchant de moi. Me relevant. M'expliquant ma situation. Je ne contrôlais pas mon élément. Il me fallait m'entraîner.
Entraîner mon esprit et mon corps. Cela me pris presque deux ans. Deux ans à souffrir. Deux ans où j'avais disparu de la circulation. Un avis de recherche avait été lancé au début.
Mais la Famille l'étouffa bien vite. J'étais, pour l'extérieur, mort. Alan Nevis était mort lors d'un accident, une bête chute, la nuque brisée.
Xen Siven venait de naître. Ma marque de Néant se révèla être la décoloration de mes cheveux. Plus je m'entraînais, plus ils blanchissaient.

Puis arriva enfin le jour où je pu sortir à nouveau. D'abord sous haute surveillance. Avec plusieurs membres de la Famille. Ils ne voulaient pas que je fuis. Ni que je fasse des miennes avec mon pouvoir.
Rien d'anormal avec le contexte politique. La traque des Familles. Le Gouvernement. Les rivalités entre Familles.
Quelques mois après, je prenais part à des expéditions punitives. A la "guerre" qui règnait. J'appris à utiliser des armes. A utiliser mon pouvoir pour neutraliser ceux des autres.
Mon esprit, quant à lui, était en ruines. J'avais voulu être utile aux autres. Les guérir, les aider, les rendre meilleurs. Je me retrouvais à les tuer. A obéir à des ordres égoïstes, mettant en péril le peuple.
Pourtant, je continuais. Je commençais à faire connaître mon nom. En même temps, un utilisateur du Néant, c'est pas commun. Un qui survit et qui a un tableau de chasse rempli, c'est mieux encore.

Et quelque part au fond de moi, je continuais à espérer. Quelque chose. Quelqu'un. Pour me sauver. Pour me tirer des griffes des Elementis et me redonner un travail honnête de médecin.
Cela arriva enfin en 2019.

--- 2022, les rues du Quartier Naeviar

Il les attirait dans une ruelle sombre et où il n'y aurait pas de public. Le groupe le savait et pour autant poursuivait l'homme au grand manteau rouge.
Il avait peut être échappé au gamin, mais pas à tout leur groupe. Il ne s'en tirerait pas ainsi.

"Je peux savoir pourquoi vous me suivez ?"

Il est derrière eux. Comment a-t-il fait ? Pas le temps de réfléchir, le plus vieux d'entre eux réagit. Il tire un couteau de sa poche et le pointe vers l'homme.

"Donne nous ton argent ! Maintenant !"

L'homme sourit. Un sourire animal. Carnassier. Il plisse les yeux et pose son sac au sol. Il craque ses poings et sa nuque.

"Vous l'aurez cherché."

--- 2019 - 2022, au service de l'Ordre

L'Ordre avait surgi quelques semaines auparavant. L'impact initial avait été perdu, mais la Famille ne comptait pas se laisser faire et montait une opération pour répondre à cette offensive innatendue.
J'étais bien évidemment invité à participer à cette attaque, mon pouvoir étant optimal pour affronter d'autres utilisateurs de pouvoir.
Tout ce passa bien jusqu'à ce que mon pouvoir quitte mon contrôle. Cela faisait pourtant 5 ans que je m'entraînais sans cesse, mais pour une raison qui m'échappait, il ne me répondait plus.
Comme lors de la première fois, l'aura de Néant s'étala tout autour de moi, touchant à la fois membres de l'Ordre et membres Elementis. Elle était cependant bien plus grande qu'avant, ma condition physique étant bien meilleure.
Et comme la première fois, je perdis connaissance, consummé par le Néant lui même. Je pensais que ma vie finirait ici.

Quelle ne fût pas ma surprise lorsque je me réveillais dans le château du Ténébreux. En prison, certes, mais vivant.
Et une offre ne tarda pas à arriver en ma direction. Sans que je ne sache pourquoi, quelqu'un dans l'Ordre connaissait mon ancien nom. Mon histoire.
Et cette personne me proposait de me joindre à l'Ordre. De mettre fin à toutes ces histoires de rivalités, de Familles.
J'étais d'abord sceptique, mais mon esprit était affaibli. Je savais bien que l'Ordre n'était pas si différent des Familles. Mais ils me faisaient miroiter un avenir meilleur. Un retour à ma vie précédente.
Une rédemption au service du plus grand nombre, de ceux qui avaient toujours souffert sous les plus puissants qu'eux. Et une opportunité de me venger de toutes ces années de contraintes sous les Elementis.

Ma décision fut prise bien vite. J'acceptais l'offre. L'Ordre me présenta un tout autre visage que les Elementis.
La période d'adaptation dura un certains temps, mais après quelques semaines, j'avais des amis, des compagnons, des personnes qui s'inquiétaient pour moi. Qui ne me voyaient pas que comme un outil.
Et ils ne me forçaient pas à agir, préférant me voir opérer mon ancien métier, bien que je sois très rouillé, prenant soin d'eux.

Et puis il y eut le pacte avec le Gouvernement. J'eu alors encore plus d'espoir. Peut être qu'ainsi, l'avenir serait vraiment différent ?

--- 2022, les rues du Quartier Naeviar

"Xen, je t'ai dit de nous appeler si tu avais un problème"

L'homme hausse les épaules. Il regarde par dessus son épaule, les jeunes délinquants étalés par terre, ses poings encore chaud.
Il récupère son sac et reprend son chemin, espérant trouver une bonne nuit de repos.


Et en vrai ?

J'aime la nourriture
PRÉNOM/SURNOM : Tyek, Tyekanyk, Titanic
ÂGE : 23 ans
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI : Heeeu... top site, je crois ? En tout cas c'était dans mes marque-pages depuis un bout de temps...
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Je peux avoir un cookie ?
LE CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Baba


Dernière édition par Xen Siven le Ven 25 Jan - 21:15, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Empty
MessageSujet: Re: Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie   Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie EmptyMer 16 Jan - 21:10

Bienvenue parmi nous ~ et bon courage pour la fiche ^^


Je m'exprime en sienna
Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Empty
MessageSujet: Re: Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie   Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie EmptyJeu 17 Jan - 14:48

Bienvenue sur le forum !
Bon courage pour la suite de ta fiche, difficile de faire plus badass que Dante o/
Revenir en haut Aller en bas
Gwendolyn Ravenflaw

Gwendolyn RavenflawMessages : 765
Date d'inscription : 12/02/2016


Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Empty
MessageSujet: Re: Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie   Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie EmptyDim 20 Jan - 21:07

Déjà bienvenue parmi nous ^^

Alors, il n'y a rien de trop dérangeant dans ta présentation, hormis deux petites choses qui empêche la validation, mais rien de dramatique pour autant.

Dans le physique, tu dis que ton perso fait 1m72 pour 90 kilo, qu'il a un corps d'Athlète, plus handballeur. En soit, 1m72 pour 90kilo, tu es quand même bien musclé et un handballeur, c'est tout de même assez affûté et tout. Du coup je trouve que c'est assez illogique pour le coup. Surtout que Dante ressemble plus à un quaterback plutôt qu'à un handballeur.
Enfin, il faut sûrement réadapter cela.

Sinon c'est dans l'histoire. Tu dis quand le pouvoir du néant est activé qu'il y a une sorte de zone obscure qui apparaît, absorbant tout, cherchant des pouvoirs à absorber. Hors, le néant est invisible. En gros, la zone, il peut avoir une atmosphère un peu pesante, mais c'est translucide en gros, c'est invisible à l’œil car le néant, ce n'est rien ; s'il y a de l'obscurité, c'est qu'il y a quelque chose. Enfin voilà, c'est les deux trucs que j'avais à dire. Le néant est invisible en soit, donc impossible qu'il soit vu, hormis par l'utilisateur qui en quelque sorte le sent car il sait où se trouve sa zone.

Voilà voilà, après ces modifs, normalement ça devrait être bon pour te valider ^^


Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Cesh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Empty
MessageSujet: Re: Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie   Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie EmptyDim 20 Jan - 22:55

En vrai, la relation corps d'athlète/handballeur, c'était surtout par rapport au fait de pas avoir beaucoup de graisse et que j'ai pas beaucoup mieux comme comparaison. Mais ça colle au physique d'un quarterback, même s'il est petit pour ça. Dans ce cas peut être juste revoir pour une taille plus importante (15-20 cm de plus) ?

Concernant la visualisation du Néant, il est vrai que ce n'est pas précisé, mais j'avais dans l'idée que c'était plus la "sensation" que Xen a, lorsqu'il utilise le pouvoir pour la première fois, que ce qui "apparaît". Je n'en fais plus vraiment mention ailleurs, vu que pour moi aussi c'est plus une "sensation de vide" que quoique ce soit de visible. Je vais voir pour modifier.

EDIT : Modif mises en rouge pour qu'elles ressortent.
Revenir en haut Aller en bas
Gwendolyn Ravenflaw

Gwendolyn RavenflawMessages : 765
Date d'inscription : 12/02/2016


Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Empty
MessageSujet: Re: Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie   Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie EmptyLun 21 Jan - 14:06

Du coup tout à l'air d'être en ordre pour le coup, donc je peux te valider sans trop de soucis ^^

Voici quelques liens pour t'en sortir sur le forum :
• Les fiches de liens,
• Les demandes de rps,
• Les demandes en tout genre (maison, rang, colocation etc.)
• La boîte aux lettres
• Et le Bingo.

Bienvenue parmi nous en tout cas ^^


Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Cesh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Empty
MessageSujet: Re: Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie   Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour merveilleux pour danser [Xen Siven] - Finie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-