Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-20%
Le deal à ne pas rater :
Nike MD Runner 2
51.97 € 64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptyLun 14 Avr - 21:53


    Thaddeus se demanda pourquoi elle tenait tant à ce qu’il dorme en paix. Par qu’elle n’était peut-être pas habituée à ce qu’on prenne soit d’elle?...Une autre question qui irait à demain.

    -Bonne nuit à vous aussi Meiji, dit-il en baissant la voix.

    Dès que le jeune homme posa sa tête sur l’oreiller, il s’endormit.

    ---

    Ce fut les miaulements et les grattements des griffes du son chaton sur la porte du sous-sol qui éveillèrent Thaddeus. Probablement avait-il besoin d’attention. Ennuyé d’être forcé à se lever, il soupira longuement avait d’ouvrir les yeux. Il n’avait aucune idée de l’heure qu’il était, mais les rayons du soleil perçaient les fenêtres étroites de la pièce. En se frottant les yeux pour faire disparaitre les nuages flous qui lui brouillait la vue, il aperçue peu à peu Meiji.

    Il avait près oublié qu’elle était toujours la! Ne voulant surtout pas la réveillée, il sortit du lit à pas de loup et se dirigea vers la porte. Dès qu’il l’ouvrit, son chat blanc trottina dans la pièce puis autour de ses jambes. Il ronronna, content de le voir. Thaddeus le pris dans ses grandes mains et le déposa sur son bureau, pour le flatter doucement.

    Bizarrement, son chat lui rappelait un peu Meiji. Quand il avait vu son chat pour la première fois, il était presque aussi mal en point qu’elle lorsqu’elle était arrivée devant son porte hier soir. De la même façon, il s’était occupé d’eux du mieux qu’il le pouvait. Cependant les ressemblances s’arrêtaient là, sinon que tous les deux avaient la couleur des cheveux et du poil en commun. Un magnifique blanc neige.

    Absorber dans ses pensées, son chaton blanc le dit redescendre sur terre et miaulant, se mettant à grimper sur lui pour s’agripper à son épaule, comme un perroquet sur l’épaule d’un pirate. Les griffes minuscules du chat ne lui firent pas mal, et il le laissa donc perché sur son épaule. Thaddeus regarda derrière lui, vers la table d’opération ou il avait laissé tout le sang de Meiji. Il grogne, indigné de lui-même d’avoir oublié des règles aussi simple que la propreté des matériels et de la pièce. Mais il était tellement fatiguer hier soir qu’il avait tourné les coins ronds pour éviter de resté éveillé plus longtemps. Mais habituellement, le jeune homme était toujours excessivement strict sur la propreté. Et surtout, l’ordre.

    Voir le capharnaüm qu’il avait laissé lui fit perdre sa bonne humeur et il décida de sortir sa mope et ses linges. Il enfila de longs gants jaunes et remplis un seau d’eau, puis commença par nettoyer le plancher ensanglanté. Il y a avait partout autour de la table d’opération, qui méritait bien aussi un bon coup de savon.

    Il leva les yeux un instant vers Meiji en se demandant comment une femme pouvait-elle avoir autant de sang dans son corps. Le sang fit rapidement virer l’eau au rouge et Thaddeus, par soucis d’un environnement stérile, vida son seau d’eau rougit et le remplie a nouveau avec de l’eau propre.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptyMar 15 Avr - 16:24

-Bonne nuit à vous aussi Meiji, dit-il en baissant la voix.

Elle le sentit alors s'endormir, mais elle ne le put pas, elle resta environs deux heures à penser, à réfléchir. Elle se demandait pourquoi elle n'était pas partie malgré sa blessure. Jamais elle ne se serait attardée dans un hôpital par exemple même très mal en point. Mais sans savoir pourquoi, elle sentait qu'elle pouvait faire confiance à ce médecin... Ce fut au bout de ses deux heures, que l'assassin finit par s'endormir.

Elle passa une nuit abominable, secouée par les cauchemars incessant et abominables. Elle se réveilla en sursaut en entendant un miaulement qui n'avait rien à voir avec ses rêves, en sueur, elle chercha ses lames mais celles ci avaient chuté dans son sommeil. Elle regarda alors autour d'elle, haletante et vit Thaddeus, en plein nettoyage de la pièce... Un chat perché sur son épaule, certainement celui qu'elle avait entendu miauler.

La tueuse à gage tenta alors de se redresser mais la douleur dans son corps était abominable et elle serra les dents, ses bras tremblant tandis qu'elle forçait dessus pour se placer en position assise. Elle vit alors le désordre et tout le sang qu'était en train de nettoyer le jeune blond.

- Désolée pour tout ça... lui dit-elle alors

Son ton était redevenu un peu plus froid mais malgré tout on pouvait sentir la sincérité de ses mots. Elle regarda un instant le chat et celui ci la fixa, Meiji adorait les chats, même si son regard ne le montrait pas, il était le seul animal pour qui elle éprouvait un peu d'affection, elle trouvait qu'ils lui ressemblaient, solitaires, agiles, discrets, intelligents... Le petit chat sauta d'ailleurs avec une grande agilité et se retrouva près d'elle sur le lit. Elle posa alors sa main sur sa tête et commença à lui grattouiller derrière les oreilles, ce dernier se mit alors à ronronner et Meiji sourit doucement.

- Il est à vous ? demandât-elle alors à Thaddeus en le regardant, continuant de s'occuper du chat en même temps

Il était adorable et elle ne put s'empêcher de remarquer que le blanc de sa fourrure correspondait exactement au blanc de ses cheveux, elle trouva cela amusant, un blanc si pure. Il correspondait d'ailleurs certainement plus à ce chat qu'à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptyMer 16 Avr - 3:52

    Alors qu’il remplissait le seau d’eau propre, il entendit Meiji se levé. Il la regarda et constata qu’elle semblait avoir toujours mal. Se redresser pour s’asseoir lui faisait trembler ses bras, mais après de telles épreuves il était normal que la douleur ne parte pas du jour au lendemain. Il lui faudrait du temps et surtout de la patience si elle voulait un jour guérir de ses blessures. Il se promit de le lui rappeler, mais plus tard. Elle venait tout juste de se lever et il ne voulait pas l’assommer en lui faisant un sermon.

    - Désolée pour tout ça... lui dit-elle alors

    À peine eut-il ouvrit la bouche pour répondre à Meiji, son chaton bondit alors de son épaule pour atterrir sur le carrelage pour trottiner jusqu’au lit de la jeune femme. Thaddeus haussa les sourcils en le voyant bondir avec agilité jusqu’à Meiji, comme curieux de voir qui pouvait bien être la nouvelle visiteuse. Il n’aurait jamais cru que son petit chat pouvait être aussi agile. Ce petit avait grandi bien trop vite…

    - Il est à vous ? demandât-elle alors à Thaddeus en le regardant, continuant de s'occuper du chat en même temps.

    Thaddeus n’aimât pas trop que la jeune femme le regarde. Soudainement, il se rendit compte qu’il ne devait pas y avoir que la pièce qui était en désordre : lui aussi devait faire horreur à voir. Il en était désormais certain. Avec tout le sang qu’il avait sur sa chemise et sur ses souliers, ses vêtements devaient avoir une odeur de sang séché. Peut-être était-il paranoïaque mais il était persuadé de sentir une odeur de fer se dégager de lui! À croire qu’il venait de se balader dans une mine! Sans parler de ses cheveux blonds en bataille et de sa barbe naissance qui lui donnait l’air d’un mauvais garçon ou encore d’un ado dégingandé. Thaddeus était quelqu’un de soigneux mais aussi de soigner. Que Meiji le regarde alors qu’il devait avoir une tête épouvantable le fit rougir comme une tomate.

    Il détourna le regard et répondit à sa question

    -Si, dit-il d’un air timide, espérant sincèrement qu’elle ne le voit pas rougir, se concentrant plutôt à nettoyer la table d’opération avec une éponge et du savon. Quand je l’ai trouvé il avait environ 3 mois. Il était vraiment mal en point, mais je l’ai soigné et depuis, il me tient compagnie. J'aime aider...surtout lorsqu'on en a le plus besoin

    Il regarda son chat et fit un petit sourire. Il adorait ce chaton blanc et était fier de l’avoir sauvé d’une mort certaine.

    Sans pouvoir regarder la jeune femme en face, ayant trop honte de lui-même, Thaddeus garda les yeux baissés sur son travail pendant qu’il lui parlait.

    -Comment vous sentez-vous Meiji?...Avez-vous bien dormi au moins?

    Ou peut-être simplement avait-elle faim. Thaddeus,lui, n'était pas contre un petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptyMer 16 Avr - 19:21

Lorsqu'elle demanda à Thaddeus si le chaton était à lui, elle ne s'attendit pas à cette réaction. Il détourna le regard, apparemment intimidé, mais sa question était pourtant plus que banale non ? Elle le vit rougir et se demanda alors ce qu'elle avait bien pu dire de si étrange pour que ses joues prennent la couleur du sang. Malgré tout, intérieurement, elle ne put se réprimer de rire, c'était... comment dit-on déjà ? Adorable ? Avec ses cheveux en bataille et ses habits tachés, elle lui trouvait un air un peu voyou assez... craquant. Elle se retira immédiatement cette idée de la tête avant qu'il ne réponde.

-Si, dit-il d’un air timide, se concentrant plutôt à nettoyer la table d’opération avec une éponge et du savon. Quand je l’ai trouvé il avait environ 3 mois. Il était vraiment mal en point, mais je l’ai soigné et depuis, il me tient compagnie. J'aime aider...surtout lorsqu'on en a le plus besoin

Elle retourna son regard vers le chaton et celui ci se mit sur le dos. Elle sur gratta alors le ventre et le cou sous les ronronnements doux de l'animal. Thaddeus lui parla alors et elle retourna la tête vers lui, pourtant il garda la tête baissée sur son travail.

-Comment vous sentez-vous Meiji?...Avez-vous bien dormi au moins?

Elle se demanda ce qu'elle devait répondre, lui dire la vérité ? Non, elle souffrait, mais elle n'irait certainement pas le lui dire.

- Eh bien... Ça va déjà mieux que lorsque je suis arrivée. J'ai dormi... Aussi bien que d'habitude

Elle ne mentait pas du coup, elle allait bien mieux qu'en état critique et son sommeil avait été aussi agité de cauchemar que d'habitude. Elle aurait voulu l'éviter mais elle ne savait pas pourquoi, un sommeil doux et paisible lui était impossible.
Le chaton venait de s'endormir et elle sourit un instant, elle aussi avait eu un chaton avec elle, il avait grandit, puis était mort, noyé dans le lac qui entourait sa maison. Elle avait décidé de ne plus prendre d'animal avec elle depuis ce jour, refusant de revivre la même chose, car elle avait fini par s'attacher à lui.

Elle se plaça alors sur le bord du lit et posa pied à terre. Ses jambes tremblèrent et elle dû s'agripper au lit, jamais elle ne s'était sentie aussi faible, mais elle ne voulait pas rester coincée là... Elle regarda Thaddeus un instant puis détourna le regard, gênée de se montrer ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptySam 19 Avr - 6:17


    En levant le regard, le jeune homme vit Meiji se lever puis poser ses pieds sur le plancher. Il observa qu’elle tremblait encore et peinait à soutenir son propre poids avec ses jambes. Une ombre passait sur le visage de Thaddeus, encore inquiet pour la santé de Meiji. Il allait bientôt devoir mettre les choses au clair avec elle et il comptait bien se faire entendre, que la demoiselle n’aime ou n’aime pas cela.
    Thaddeus reposa son linge souillé et ôta ses gants jaunes, puis il s’approcha de Meiji.

    -Effectivement, ça pouvait difficilement être pire, dit-il en se souvenant dans quel état elle était arrivée chez lui. Si vous le voulez bien, je vous demanderai de ne pas bouger. Je vais changer vos bandages.

    Il partit un moment vers une armoire et fouilla pour retrouver de nouvelles bandes blanches qu’il emporta avec lui jusqu’à Meiji. Il les déposa sur le lit ou son chat dormait toujours. Thaddeus dû se mettre en face de la jeune femme, bien que l’idée qu’elle puisse peut-être sentir son odeur de sang séché le répugnait. Il s’efforça de se concentrer sur ce qu’il faisait…

    D’abord, il commença par décoller les bandes collantes est élastique qui entourait une partie du torse et du ventre de Meiji qu’il avait mis pour stabiliser la côte fracturée.

    Habituellement rempli d’attentions, d’une douceur presque affectueuse dans tous ses gestes, ceux-ci devinrent tout d’un coup brusques et secs alors qu’il arrachait d’un geste rapide et assuré les bandelettes collantes. Thaddeus ne se plaisait pas beaucoup dans cette méthode. À chaque fois qu’il tirait violement pour ôte un bandage, son visage se crispait presque d’une expression de douleur… mais il préférait tirer d’un coup sec les bandages plutôt que de lentement meurtrir la peau et faire souffrir la patiente plus longtemps. N’empêche, une fois terminé, il ne pût s’empêcher de murmurer quelques excuses.

    Il examina l’incision qu’il lui avait faite sur le côté du torse. Doucement elle semblait de résorber, mais et était encore fragile. Il prit les nouvelles bandelettes blanches et commença à les appliquer autour et sur la plaie avec ses grandes mains habiles qui ne tremblaient plus du tout. Elles avaient retrouvé leurs mouvements suaves et harmonieux et Thaddeus y allait cette fois le plus doucement possible.

    -Meiji, je dois vous dire quelque chose, commença-t-il en arrêtant un moment son travail, levant ses yeux pailletés d’or vers elle. Je ne pense pas que vous aimerez bien ce que j’ai à dire, mais je me dois de le faire. Je vous conseille fortement de cesser vos…activités de tueuse à gages. Au moins durant deux semaines, peut-être trois, le temps de vous remettre sur pieds. Autrement le moindre geste brusque ou collision pourrait vous couter très cher et je ne pourrais peut-être rien y faire la prochaine fois et j’avoue que je n’aime pas l’idée de vous voir mourir.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptySam 19 Avr - 16:22

Thaddeus posa ce qu'il avait dans les mains ainsi que ses gants et s'approcha de la tueuse.

-Effectivement, ça pouvait difficilement être pire. Si vous le voulez bien, je vous demanderai de ne pas bouger. Je vais changer vos bandages.

Elle acquiesça alors et il s'éloigna un instant vers une armoire avant de revenir avec de nouvelles bandes vers la jeune femme. Elle sentit alors l'odeur du sang séché que le beau blond trimballait à travers la pièce et,,, Mon dieu qu'elle aimait ça... Elle revint à elle immédiatement lorsqu'il se mit à arracher violemment les bandes collantes placées autour de ses blessures. Elle en fut simplement surprise, pas de grimace, pas de démonstration de souffrance, contrairement au jeune homme qui semblait ressentir sa souffrance à sa place. D'ailleurs une fois terminé il ne put s'empêcher de se confondre en excuse.

Il examina l'incision faites pour la soigner la veille et elle regarda à son tour avant qu'il ne prenne les nouveaux bandages et ne commence à les lui appliquer. Elle frissonna, lui ne tremblait pu, mais elle n'avait toujours pas l'habitude de sentir les mains de quelqu'un sur son corps de manière consentie... Il était rapide, précis et doux à la fois, c'était assez surprenant.


-Meiji, je dois vous dire quelque chose, commença-t-il en arrêtant un moment son travail, levant ses yeux pailletés d’or vers elle (et quels yeux...) Je ne pense pas que vous aimerez bien ce que j’ai à dire, mais je me dois de le faire. Je vous conseille fortement de cesser vos…activités de tueuse à gages. Au moins durant deux semaines, peut-être trois, le temps de vous remettre sur pieds. Autrement le moindre geste brusque ou collision pourrait vous coûter très cher et je ne pourrais peut-être rien y faire la prochaine fois et j’avoue que je n’aime pas l’idée de vous voir mourir.


Elle le regarda longuement, sans avoir quoi dire, il venait de lui demander la seule chose qu'elle avait réellement et qui occupait sa vie...

-Arrêter pendant trois semaines ?... Comment je vais faire ? Je n'ai que ça...

Elle était dépitée, c'était, certes, une activité abominable mais elle était la seule qui occupait sa vie. Oh évidemment il y avait la musique aussi, mais c'était un passe-temps, jamais elle ne pourrait s'en satisfaire durant trois semaines... Et si elle devait éviter tout mouvement brutal, impossible de s’entraîner. Elle soupira et passa une main dans ses cheveux.

-De toute façon c'est trois semaines ou plus jamais, j'ai pas trop le choix... Mais rassurez moi, je pourrais sortir de chez moi quand même ou en plus de ça il faut que je me cloître ?

Elle lui demanda cela en le fixant de ses yeux pomme et or éclatants.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptyJeu 24 Avr - 19:22


    -Arrêter pendant trois semaines ?... Comment je vais faire ? Je n'ai que ça...
     
    Thaddeus la regarda d’un drôle d’air. Le jeune homme ne dit rien cependant, comprenant que c’était de son…job, aussi sanguinaire soit-il, qu’on parlait. Il était évident qu’elle était déçue mais Thaddeus ne voyais vraiment aucun autre moyen afin que ses blessures cicatrices. Mais ce qui le désola le plus, c’était de l’entendre dire qu’elle n’avait que ça… Alors, cela voulait-il dire qu’elle ne souhaitait rien d’autre que de voir mourir ses ennemis? Que de causer la mort?... À cette pensée, son regard doré se brouilla, incapable une fois de plus de comprendre comment Meiji avait bien pu arriver à de tels extrêmes.


    -De toute façon c'est trois semaines ou plus jamais, j'ai pas trop le choix... Mais rassurez moi, je pourrais sortir de chez moi quand même ou en plus de ça il faut que je me cloître ?


    Elle se mit alors à le fixer de ses yeux bicolores. Mais cette fois, Thaddeus ne détourna pas le regard et ne rougit pas comme il l’avait fait tout à l’heure alors qu’il nettoyait la pièce. La couleurs des yeux de Meiji était très particulière et n’en avait jamais vu de pareille. L’hétérochromie est plus fréquente chez les chats mais elle ne leur est pas exclusive et plusieurs humains possède cette mutation des gênes, mais on ne sait pas elle est dû à quoi exactement. Par contre elle peut résulter d’une ancienne blessure à l’œil ou d’une tumeur quelconque au cerveau. Une fois de plus Thaddeus se retrouvait devant une énigme…


    Il finit par lui répondre d’un air sérieux.


    -Non bien sûr. Sortez quand vous le voulez, mais faites attention à vous. Pas d’exercices intenses, même pas d’étirements…En fait, rien qui pourrais causer la rupture des points de sutures ou encore que votre côte se brise de nouveau.


    Il s’éloigna d’elle pour admirer le travail qu’il avait accompli : les bandages tenaient parfaitement en place et, si Meiji restait sage comme il le lui avait suggéré fortement, elle serait rapidement guérie.  Thaddeus était fier de lui. Sauver quelqu’un de la mort n’arrive pas tous les jours et il espérait vraiment que la jeune femme écouterait ses conseils.


    Thaddeus remit ses gants jaunes tachés de sang après avoir remonté les manches de sa chemise. Un long travail de nettoyage l’attendait et comptais bien le finir le plus tôt possible. Puis, toujours en regardant Meiji et ses yeux vairons, il poursuivit, lui faisant connaître le fond de sa pensée.


    -Je veux seulement que vous soyez prudente. Durant 3 semaines, pas plus. Après je garantis que je vous lâche et que vous ferez ce que vous voudrez avec votre emploie du temps.(Thaddeus, un peu gêné de poser la question, gratta sa mâchoire qui lui piquait à cause des poils blonds pâle de sa barbe.)…N’avez-vous pas quelqu’un qui pourrais, je ne sais pas…prendre soit de vous durant votre convalescence? Vous surveillez? Vous voyez ce que je veux dire? Simplement quelqu’un pour vous tenir compagnie?


    Bien sûr Thaddeus supposait qu’elle ne devait pas avoir un tas d’amis. Mais peut-être se trompait-il sur son compte, sait-on jamais. Peut-être même y avait-il un «Monsieur Shadow», qui sait? Désormais Quederla ne le surprenait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptyVen 25 Avr - 23:01

Lorsqu'elle lui expliqua que tuer était tout ce qu'elle avait, le jeune médecin la regarda d'un drôle d'air. Evidemment que ça devait être étrange d'entendre ça, surtout pour quelqu'un comme lui, mais à quoi bon s'en cacher, elle était ainsi, tuer... C'était toute sa vie. Elle ne vivait que de mort, c'était plutôt bizarre à dire.
Lorsqu'elle entama de lui poser sa question elle le vit alors la fixer avec intensité... Il semblait captivé par ses yeux et cela la gêna grandement. Elle avait l'habitude qu'on s'y attarde, mais pas de cette manière, ça devenait assez gênant. Il finit par lui répondre d'un air sérieux.

-Non bien sûr. Sortez quand vous le voulez, mais faites attention à vous. Pas d’exercices intenses, même pas d’étirements…En fait, rien qui pourrais causer la rupture des points de sutures ou encore que votre côte se brise de nouveau.

Il s'écarta alors et se mit à regarder son oeuvre tandis que la jeune femme réfléchissait à comment elle allait pouvoir occuper son temps. Si elle avait un tel corps, c'est qu'elle l'entretenait, elle possédait une hygiène de vie extrêmement stricte, elle refusait d'être faible devant ses ennemies et c'était pour cela qu'elle s’entraînait au moins deux heures par jour...
Elle le vit alors remettre ses gants jaunes, tâchés de sang, et il enchaîna.

-Je veux seulement que vous soyez prudente. Durant 3 semaines, pas plus. Après je garantis que je vous lâche et que vous ferez ce que vous voudrez avec votre emploie du temps… N’avez-vous pas quelqu’un qui pourrait, je ne sais pas…prendre soit de vous durant votre convalescence? Vous surveillez? Vous voyez ce que je veux dire? Simplement quelqu’un pour vous tenir compagnie?

Elle eut un petit rire sarcastique et le regarda en se demandant s'il était réellement sérieux. Vu son regard, elle en conclu que oui et passe une main dans ses cheveux, son tic de gêne.

- Qui voudrait de moi ? lançât-elle alors comme une évidence. Et c'en était une Loin de moi l'idée de me plaindre, après tout, cette vie... Je l'ai choisie en quelques sortes mais... Il faut être réalise, qui traînerait avec une tueuse de première ordre ? Mes ennemis me craignent, ma famille me fuit et moi je me refuse à côtoyer qui que ce soit... Alors non, je n'ai personne, pas de famille, pas d'ami, je ne sais même pas ce que s'est... Concrètement, vous devez être la seule personne à vous soucier de moi, je sais que c'est votre statut de médecin qui le veut, mais tout le monde m'aurait laissé mourir dans votre position... Voilà pourquoi je me sens redevable envers vous.

Elle détourna le regard comme gênée par ce qu'elle venait de dire. Pourquoi se sentait-elle obligée de s'expliquer face à lui ? Il n'en avait rien à faire de sa vie non ? Alors pourquoi elle ne pouvait s'empêcher de lui raconter tout ça ?

Elle finit par retourner son regard vers lui

-Enfin bon... On s'en fou hein, tout ça pour dire que non, je n'ai personne, c'est peut-être mieux pour tout le monde

Encore ce besoin de se justifier, décidément...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptyLun 28 Avr - 21:58

    Pour la deuxième fois depuis que Meiji et lui s’étaient ‘’rencontrer’’, Thaddeus ressenti de nouveau cette sensation de brûlure dans la poitrine, alors qu’elle parlait. Comment pouvait-elle avoir choisi cette vie? Sans amis, sans famille, que des ennemis.

    L’expression sur le visage du jeune homme était indéchiffrable. Ses yeux dorés en revanche laissaient percevoir la bataille qui le ravageait de l’intérieur. Il voulait s’empêcher de ressentir de la compassion à l’égard de la jeune femme. Mais il n’y avait rien à faire. Et pourtant elle était le contraire complet de lui-même : elle mettait fin à des vies et cela était son unique raison d’être, lui sauvait des vies et cela était son unique raison d’être. Néanmoins, sans savoir pour et sans la moindre explication, en écoutant Meiji lui dire qu’elle n’avait personne qui comptait dans sa vie, Thaddeus se sentait littéralement prendre feu. Pourquoi se souciait-il autant d’elle? Avait-il perdu l’esprit?

    Bien sûr, il se souciait des tous ses patients, mais elle, s’était différent et il ne pouvait pas mettre le doigt sur le pourquoi. Avait-il pitié d’elle, de ce qu’elle avait vécu? Peut-être avait-elle touchée une corde sensible alors qu’elle lui avait parlé de sa solitude?...

    Mais pourquoi diable m’empêcherais-je de me soucier de son sort? se dit-il, Après tout, elle est aussi humaine que moi. Peut-être ne le savait-elle pas elle-même mais Thaddeus était persuader qu’il y avait du bon dans chaque personne, y compris Meiji. Il était impossible que quelqu’un ne soit tout blanc ou tout noir; Thaddeus était persuader que même chez les pires criminels leur humanité était toujours là. Bien caché certainement chez certaines personnes mais jamais complètement partie. Il était convaincu que Meiji pouvais encore se sauver. Aimait-elle réellement voir mourir les gens? Thaddeus ne pouvais tout simplement pas le croire. Pourquoi ne se voyait-elle pas autrement qu’en simple tueuse?

    À quelque part, il savait qu’il était peut-être naïf. On ne change pas les habitudes de quelqu’un en un clin d’œil. Mais il avait vraiment envie d’aider Meiji… Sauf qu’elle ne voudrait probablement pas de son aide. Ni de sa pitié. Tout cela était tellement compliqué! Il avait guérit les blessures physiques de la jeune femme, mais il n’avait pas la moindre idée de comment guérir les séquelles d’une vie souffrance. Était-elle malheureuse? Il ne pouvait le dire. Il ne comprenait pas cette femme. Du moins pas encore. Thaddeus était quelqu’un d’obstiné qui souhaitait absolument tout comprendre de la vie. Les questions sans réponses l’attiraient. Et par le fait même, Meiji l’attirait.

    Prenant conscience que, effectivement, il y avait quelque chose qui le captivait, son visage impassible fut très brièvement brisé par le frémissement de ses lèvres. Probablement était-ce le côté mystérieux de cette jeune femme qui se mouvaient dans les ombres, ou encore justement parce qu’elle était l’opposée complet de lui-même. Et bien sûr, Thaddeus trouvais Meiji tellement jolie, malgré ses bandages, ses blessures et ses cicatrices. Sans parler de son regard unique qui avait vu tellement de morts et de ses cheveux blancs. Vraiment, il la trouvait fascinante. Il se demanda s’il elle se doutait de quelque chose…Encore une fois, il ne sût pas le dire.

    Durant tout ce temps, il avait fixé la jeune femme en silence sans jamais laisser son visage se modifier trop sous le coup de l’émotion. Sauf que ses yeux avaient légèrement changés : le jaune de sa pupille brillait doucement comme de l’or fondu. En fait, son regard avait presque l’air soyeux. C’est alors qu’il finit par ouvrir la bouche.

    -Et si nous dinions ensemble un soir? Après votre convalescence bien sûr.

    Le ''nous'' avait tremblé lorsqu’il avait parlé. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas dit ce mot, qu’il ne s’était pas inclus avec quelqu’un dans la même phrase, mis à part son chat peut-être. Et ce quelqu’un était une quelqu’une, chose qu’il avait dit encore plus rarement. Un médecin entrain de diner avec une tueuse à gages…L’idée était si étrange. Mais jamais Thaddeus ne prononçait des mots en vain. Il y avait, évidement, une stratégie derrière cela. Si elle disait oui, alors c’était les autres qui la fuyaient. Si elle disait non, c’était elle plutôt qui fuyait les autres. Et cela apporterais peut-être à Thaddeus une explication sur sa façon de penser, enfin.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 EmptyLun 28 Avr - 22:36

Il ne lui répondit rien et elle vit son regard, pleine de questions, pleins de doutes. Elle se demandait quel avait été le parcours de ce jeune homme pour qu'il en vienne à vouloir sauver des vies autant qu'elle souhaitait les détruire ? Ses yeux... Était-ce de la pitié qu'elle percevait ? Cela l'énerva.
Qui était-il pour la juger ainsi, pourquoi semblait-elle percevoir cela de lui ?

En y regardant de plus près, elle se demanda si c'était de la pitié ou de l'inquiétude. Mais qui se soucierait d'elle ? Pourquoi n'arrivait-elle pas à comprendre ce qu'il pensait ? En général elle savait toujours, ça se voyait dans les yeux de ses interlocuteurs, dégout, haine, mépris, désir parfois aussi... Mais là, de quoi s'agissait-il ? Pourquoi ressentait-elle autre chose que de l'amertume envers lui ? Pourquoi n'avait-elle pas envie de s'en aller ?

Il la fixa longuement ainsi, plongé dans ses pensées et elle finit par en rougir, c'était extrêmement gênant d'être scrutée de la sorte, elle avait l'habitude d'être prise pour une bête de foire mais elle sentait bien que cette fois il s'agissait de quelque chose de totalement différent et cela la perturbait. Les pupilles du beau médecin changèrent alors doucement, on aurait dit une rivière d'or, douce, fluide et apaisante... Elle se serait volontiers noyée dedans...

- Et si nous dînions ensemble un soir? Après votre convalescence bien sûr.

Meiji haussa les sourcils et ses joues blanches devinrent entièrement rouges. Elle avait dû mal comprendre... Dîner avec lui ? Il ne pensait pas à tout ce que cela impliquait elle en était sur, il ne savait pas ce que cela voudrait dire aux yeux des gens.

- Ecoutez... Je penses que vous ne comprenez toujours pas...

Elle marqua un temps, comment lui expliquer la chose... C'était la première fois qu'on lui faisait une proposition aussi... Charmante ? Elle n'en revenait toujours pas, mais cet homme était quelqu'un de bien, elle ne voulait pas qu'il détruise sa réputation à venir pour une bêtise.

- Si on vous voie avec moi, les gens vont penser que vous êtes pareil... Et c'est loin d'être le cas, vous êtes quelqu'un de bon de ce que j'ai vue Thaddeus, trop bon même, vous imaginez si vous dînez avec la pire tueuse de cette ville ? Que dirons les gens de vous ? Je serais ravie de dîner avec vous mais je ne veux pas que votre réputation en pâtisse, réfléchissez à votre proposition vous verrez que j'ai raison

Pourquoi se souciait-elle comme ça de lui ? Après tout qu'est-ce qu'elle devait en avoir à faire ? C'était son problème à lui non ? Mais même ces phrases, répétées en boucle, ne parvenaient pas à la persuader. Non, elle appréciait presque la compagnie du médecin... C'était absurde, il l'avait simplement soigné, pourtant elle sentait en lui quelque chose... Quelque chose qu'elle voulait découvrir... Une facette de lui qu'elle voulait explorer... Elle espérait presque qu'il insiste pour ce dîner... Comme c'était puéril.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

«Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: «Chez Thaddeus» [ft.Meiji]   «Chez Thaddeus» [ft.Meiji] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
«Chez Thaddeus» [ft.Meiji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-