Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment :
TV 42″ (106 cm) Continental Edison avec Full HD ...
Voir le deal
199.99 €

Partagez
 

 Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyDim 20 Juil - 5:17


Travail de fer

Il avait attendu ce moment durant des années. Il retrouvait enfin le petit fils de pute qui lui avait cassé le nez alors qu’il jouait avec d’autres gamins, quand il avait 12 ans. Vilmos le connaissait bien, c’était un type qui avait toujours été doué pour la violence gratuite et qui faisait baver beaucoup d’autres garçons que lui.

Quand il s’était fait frapper, Vilmos n’avait pas crié et il n’avait rien dit. Cela avait été tellement brutal qui s’était évanouit sur le coup. Mais il n’avait rien oublié et déjà petit il avait juré de ce venger.

Et voilà, c’était le grand jour. Le type avait maintenant le même âge que lui et vivait comme il l’avait toujours fais : dans la pauvreté. Vilmos, habituellement, n’aimait pas qu’on s’en prenne aux pauvres. Ils ont toujours besoin d’argent et comme le grand trésorier des Domae prenait à cœur sa communauté, il n’était pas enclin à briser les plus faibles. Mais il allait faire exception de ce celui-là. Se venger enfin serait trop bon et il n’allait sûrement pas gâcher l’occasion qui se présentait à lui.

Le type était dans une ruelle et semblait être bien ivre. Il tripotait une fille qui, franchement, n’avait rien à faire dans ce genre de quartier et encore moins dans les mains de cet homme. Vilmos s’approcha d’eux en courant. L’homme pris peur et la femme eut le temps de s’enfuir en jetant un regard plein de remerciement à Vilmos. Le type le reconnu et fit demi-tour pour s’enfuir et le trésorier chargea sur lui. De sa poigne de fer, Vilmos réussit à agripper l’homme par les cheveux et lui briser le nez contre un mur de brique. Un nez brisé contre un autre, voilà toute la seule justice qu’il demandait. Le type s’évanouit dans une flaque d’eau et Vilmos essuya la saleté qui avait recouvert ses bottes d’un air dédaigneux.   Mais tout de même, bien fait pour ce type. Non, il n’oubliait jamais rien et encore moins lorsqu’on faisait outrage à son visage.

Cette journée commençait bien en effet. La prochaine chose qu’il devait faire avant de retourner au QG était de passer par la fameuse forge Andraste. Les hommes qui travaillaient pour lui avaient parlé de ce commerce comme étant très lucratif. En effet, Vilmos rêvait de posséder une forge. Enfin, de passer un marché avec le propriétaire d’une forge plutôt.  Ou en fait de LA propriétaire de la forge. Une femme forgeronne. C’était bizarre. M’enfin peu importe. Ce qui se vendait énormément à Quederla, s’étaient des armes. Et on avait reconnu cette forge comme en étant une qui faisait des armes de très bonne qualité. Vilmos n’y connaissait rien la dedans, alors il se fia entièrement à ce que ces informateurs lui dire.

Vilmos marchait en direction de la forge et finalement la trouva dans toute sa splendeur. Enfin, pas vraiment. On lui avait tant vantait les mérites de cette forge qui s’attendait à quelque chose de grandiose et il fut momentanément déçu. Elle semblait comme toutes les autres. Il s’approcha mais personne n’était à l’extérieur. Ses yeux bleus ciel fouillèrent l’endroit et ne virent personne tout de suite. Alors il appela.

-…Madame? Est-ce qu’il y a quelqu’un? demanda-t-il, s’attendant à voir une femme hyper musclée et grossière sortir du local…

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyDim 20 Juil - 18:36




Les affaires ne marchaient pas fort aujourd’hui pour Asharya. La jeune femme avait passé sa matinée à forger de nouvelles armes et à perfectionner sa claymore et son armure. Les derniers jours avaient été agités, mais aujourd’hui, rien… La jeune femme trouvait cela étrange et puis, elle connaissait l’adage ‘Le calme avant la tempête’. Elle sentait bien qu’il allait se passer quelque chose mais elle ne savait pas quoi.

Elle décida alors de rentrer, dehors il faisait chaud et elle voulait travailler sur les plans d’une nouvelle arme. Elle s’assit alors au comptoir où elle faisait payer ses clients et sortit un carnet de dessin plutôt bien fourni. Elle entama alors d’écrire des mesures, des détails, commença quelques esquisses lorsqu’un homme entra dans sa boutique. Elle lui sourit comme à son habitude et posa son carnet pour l’accueillir.
L’homme recherchait une dague légère et maniable, elle alla alors lui montrer celles qu’elles possédaient mais à peine la dague en main, l’homme la menaça, la plaqua contre le mur de sa boutique. Son arme glissa sur les bandages d’Asharya et il eut un petit rictus idiot lorsqu’il trancha l’une des bandes. Elle profita alors de ce moment pour lui asséner un coup de genou en plein dans le ventre puis attrapa le bras où il portait la lame et le plaça dans son dos avant de le plaquer contre ce même mur où elle s’était retrouvée de dos.

-Maintenant vous sortez de ma boutique je ne voudrais pas avoir à m’occuper de votre cas… lui dit-elle.

Elle n’était pas froide, simplement impérative et l’homme sortit sans demander son reste une fois qu’elle eut récupérée sa dague.
Elle retourna alors s’asseoir et continua ses esquisses lorsqu’elle entendit qu’on l’appelait dehors. Un client ? Vraiment ?

-…Madame? Est-ce qu’il y a quelqu’un?

Madame ? Elle n’était pas si vieille tout de même ! Elle sortit alors, son joli sourire sur le visage et elle vit un homme, plutôt svelte, habillé de noir et d’une classe impressionnante. Il avait les yeux d’un bleu profond qui marquèrent immédiatement la jeune femme, elle en resta complètement subjuguée pendant un instant. Elle remarqua alors qu’il portait une épée à la ceinture, sa poignée était noire incrustée d’une pierre rouge et elle la détailla un instant avant de revenir à ses yeux puis à lui, reprenant un sourire qui s’était évanoui de surprise en le voyant.

Ses joues avait rosies, elle n’avait pas franchement l’habitude de gens tels que cet homme dans sa boutique, elle avait croisé des guerriers impressionnants tels qu’Aoki ou Takeshi, mais… c’était un autre genre et il était aussi beau qu’il avait l’air sévère. Elle garda malgré tout son sourire, ça ne voulait rien dire !

-Bonjour ! Bienvenue dans mon  humble forge, puis-je vous aider en quoi que ce soit ? demandât-elle alors avec douceur.

Elle avait amené sa claymore avec elle, et la posa non loin alors qu’elle s’approchait doucement de lui, attendant sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyLun 21 Juil - 3:57


Travail de fer

Vilmos haussa le sourcil en voyant sortir de l’établissement une femme de son âge. Enfin, il en était agréablement surpris. Elle était fort jolie, pour une simple forgeronne. Ses yeux étaient d’un brun noisette, pailleté d’or, et sa peau claire ne donnait pas l’impression qu’elle travaillait toute la journée devant les feux de sa forge. Mais surtout, elle était blonde. Vilmos connaissait bien les rumeurs qui circulaient sur les blondes et bien qu’elles ne soient peut-être pas toutes vrai elles sont souvent plus révélatrices que la vérité. Et plus amusantes aussi. Pas étonnant qu’elle soit forgeronne alors, elle ne devait pas savoir faire autre chose. Cela risquait d’être fort intéressent…

La femme lui sourit et il fit de même.

-Bonjour ! Bienvenue dans mon  humble forge, puis-je vous aider en quoi que ce soit ? demandât-elle alors avec douceur.

Oui, humble en effet. Un peu trop humble au gout du trésorier. Vilmos remarqua qu’elle venait de poser une claymore tout près. Hm…Si elle savait se battre, cela risquait d’être plus compliqué. Enfin, il se débrouillerait bien si cela devait arriver. Le grand brun n’avait jamais encore vu de femmes se trimballer avec ce genre d’épée. Tout cela était bien bizarre. D’abord il fallait la connaitre. Elle, ainsi que son commerce pour voir si cela valait vraiment la peine. Et surtout si elle était aussi douée que ses hommes l’avait prétendu.

Les yeux bleus de Vilmos papillonnèrent et il détourna le regard, retournant à la réalité en laissant de côté ses pensées. Il avait cette mauvaise tendance à rester silencieux et à fixer les personnes qui lui parlaient et qu’il ne connaissait pas. En fait, il les jaugeait.

Vilmos eu un sourire courtois envers la femme blonde.

-Bien sûr que vous pouvez m’aider Madame, dit-il d’un ton doucereux en s’approchant d’elle. Enfin, mademoiselle si je peux me permettre, vous êtes si jeune!

Sans cesser de lui sourire, il tira son épée de son fourreau et la lui présenta. La lame était encore brillante mais elle semblait émoussée sur les côtés.

-J’espérais simplement que vous pourriez aiguiser et affûter ma pauvre épée d’arçon. Elle coupe à peine le beurre et j’avoue en avoir besoin pour couper des têtes, dit-il en riant doucement. D’ailleurs, je vais vous dire : on m’a tellement vanté vos talents dans ce domaine que j’ai fait exprès pour laisser mon épée s’émousser. Car habituellement je l’aiguise moi-même.  Je voulais constater de mes propres yeux si les rumeurs étaient fondées à votre sujet et je n’ai pas trouvé de meilleures raisons de vous voir.

Oui, il devait d’abord constater si cette femme blonde était capable. Si oui, il lui poserait alors quelques questions. Sinon, elle ne le reverrait plus mettre les pieds ici. Vilmos eut un petit sourire charmeur.

-Je peux payer toute de suite si vous le voulez bien sûr.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyLun 21 Juil - 13:20




Asharya se demanda ce qu’un homme tel que lui pouvait bien vouloir à une si petite forge. Elle replaça une mèche de ses cheveux alors qu’il détournait son regard d’elle, certainement pour regarder autour. Oui, c’était plus que modeste, une petite forge très simple en apparence et pourtant, celle-ci recelait énormément d’armes exceptionnelles, d’une plus grande qualité que la plupart des forgerons.

Mais l’homme semblait plutôt… déçu ? Par elle ? Ou par l’endroit ? elle avait l’impression qu’au premier regard il l’avait jugée… Etait-ce vraiment le cas ? Avait-elle fait quelque chose de mal ?
Il sourit alors de manière courtoise, une politesse forcée ou sincère ? Elle ne le saurait certainement jamais, enfin bon, c’était un client comme un autre.

-Bien sûr que vous pouvez m’aider Madame, dit-il d’un ton doucereux en s’approchant d’elle. Enfin, mademoiselle si je peux me permettre, vous êtes si jeune!

Il sortit alors son épée de son fourreau, toujours souriant et la lui présenta. La lame était superbe, enfin, elle aurait pu l’être bien plus encore mais c’était un ouvrage magnifique. Elle remarqua alors qu’elle était émoussée sur les côtés, c’était largement réparable pour la jeune femme, assez facile à faire même, e n’était pas le travail le plus compliqué qu’il lui ai été donné d’avoir.

-J’espérais simplement que vous pourriez aiguiser et affûter ma pauvre épée d’arçon. Elle coupe à peine le beurre et j’avoue en avoir besoin pour couper des têtes, dit-il en riant doucement. D’ailleurs, je vais vous dire : on m’a tellement vanté vos talents dans ce domaine que j’ai fait exprès pour laisser mon épée s’émousser. Car habituellement je l’aiguise moi-même. Je voulais constater de mes propres yeux si les rumeurs étaient fondées à votre sujet et je n’ai pas trouvé de meilleures raisons de vous voir.

Il lui fit un sourire charmeur et elle ne put s’empêcher de rosir malgré tout. Foutue timidité… Elle et les hommes ça faisait deux, elle n’avait pas l’habitude d’en côtoyer hors de son travail et un simple sourire d’un homme qui pouvait lui plaire la faisait instantanément rougir. Heureusement cela restait léger… Dans la mesure où ça ne se répétait pas.

-Je peux payer toute de suite si vous le voulez bien sûr.

La jeune femme secoua négativement la tête et prit doucement la lame en main pour l’examiner sous toutes les coutures elle était véritablement magnifique, quel dommage qu’elle soit entretenue de la sorte. Il pouvait l’aiguiser lui-même ça ne vaudrait jamais le travail d’un vrai forgeron.

-Je préfère que mes clients soient d’abord satisfaits du travail que j’effectue, le prix vient ensuite. Dit-elle en s’attelant alors à récupérer le matériel nécessaire pour commencer à aiguiser la lame de l’homme

Le travail se fit avec délicatesse et application, loin de type de forgeron auquel on s’attendait. Elle prit grand soin de la lame et à peine eut-elle commencé à l’affuter que son pouvoir se mêla à sa technique, rendant la lame plus fine et brillante encore, lui rendant une première jeunesse tandis qu’elle la rendait plus tranchante qu’elle ne l’avait jamais été.

Les minutes passèrent et elle retira alors la lame pour la regarder voir si le travail était aussi parfait qu’elle le désirait. C’était encore plus que cela ! Elle fut ravie du résultat et qui ne l’aurait pas été ? Un tel travail était exceptionnel, une telle qualité était pratiquement impossible à retrouver et pourtant.

Elle lui tendit alors son épée et lui fit un petit sourire, rien de prétentieux, son doux sourire habituel, Asharya était tout simplement agréable avec les gens.

-Et voici, à vous de me dire si cela vous convient

Elle attendait maintenant sa réponse, un peu sceptique vu l’homme devant elle, elle ne savait pas franchement à quoi s’attendre

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyLun 21 Juil - 20:44


Travail de fer

La jeune femme pris sa lame et la regarda avec attention. Elle avait l’air de trouver l’épée d magnifique et Vilmos se contentait de sourire orgueilleusement. Ouais, il ne se trimbalait pas avec n’importe qu’elle arme, surtout au prix auquel il l’avait payé. Car non, il ne volait plus du tout depuis qu’il était entré chez la Famille Domae. Enfin si, mais pas directement.

-Je préfère que mes clients soient d’abord satisfaits du travail que j’effectue, le prix vient ensuite. Dit-elle en s’attelant alors à récupérer le matériel nécessaire pour commencer à aiguiser la lame de l’homme.

Vilmos hocha la tête. Sur ce point il était parfaitement d’accord avec elle. La qualité du résultat était toujours une chose importante et il ne pouvait que l’admirer de vouloir bien faire son travail. La forgeronne souhaitait que ses clients soient satisfaits, tout comme Vilmos d’ailleurs.  

Son épée entre les mains de la jeune femme, cette dernière travaillait le fer avec une main experte. Vilmos voyait qu’elle mettait beaucoup de cœur dans ce qu’elle faisait, ce qui était toujours une bonne chose. Peut-être était-ce là l’avantage d’être une femme forgeronne, se dit-il. La technique était plus délicate et minutieuse que celle de forgerons ordinaires, des hommes.   Ses mouvements étaient précis et assuré et très rapidement Vilmos put voir sa lame devenir de plus en plus affilée et les tranchants encore plus coupant à chacun des mouvements de la blonde. À un certain moment, le jeune homme aperçu que sa lame était éclatante et il haussa les sourcils, ses yeux bleus fixant la forgeronne avec surprise. Puis, son regarda revint sur la lame. Elle lui semblait comme neuve et même, lorsqu’il l’avait acheté elle n’était pas aussi brillante. Décidément il avait sous-estimé la jeune femme.

Cette dernière lui tendit son épée en lui souriant. Il la remercia également d’un sourire et repris son arme.

-Et voici, à vous de me dire si cela vous convient.

Vilmos savait que le travail avait été parfaitement exécuté mais plutôt que de répondre tout de suite il pris le temps de bien regarder sa lame. Les tranchants étaient si fin que de profil on pouvait à peine distinguer la lame. Il tourna doucement le pommeau dans sa main pour regarder son épée de face. C’était tellement bizarre. Elle semblait presque avoir été lustré ou poli et il s’y voyait comme dans un miroir. Deux yeux bleus profond le dévisageait, comme pour se dire à lui-même : ce n’est pas tant la forge qu’il te faut, mais la jeune femme qui travail dedans.

Vilmos baissa doucement son arme de son visage, presque choqué d’avoir été dupé par la façade tellement banale de cette femme et de sa forge. Le haut de ses joues étaient rougis de honte. Elle devait avoir un don celle-la, ce dit-il. Et cette fois, il lui fit un sourire tout à fait authentique.

-C’est magnifique, dit-il tout simplement.

Il glissa alors son arme dans son fourreau avec délicatesse. Un si beau travail ne devait pas être ruiné par une simple rudesse, surtout qu’il sentait peut-être qu’il en aurait besoin. Vilmos regarda de nouveau la jeune femme, tout sourire. Et doucement il balaya lentement la forge de son regard bleuté.

-Si je peux me permettre, vous faites un travail exceptionnel. Mais je me demande…et excuser ma curiosité. Comment une jeune femme  puisse être la propriétaire d’une forge, et qui plus est, soit meilleure que la plupart des forgerons expérimentés que je connaisse?

Il savait que la réponse devait être des plus intéressante et il devait absolument savoir pourquoi elle, ici, maintenant et comment.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyMar 22 Juil - 23:28




Le jeune homme ne répondit pas tout de suite, il commença à examiner la lame sous toutes les coutures, faisant tourner le pommeau entre ses doigts fins pour la regarder de face, puis il l’abaissa. Elle fit ses joues légèrement rosées et ne comprit pas trop mais il lui sourit, un sourire qu’elle apprécia immédiatement et lui rendit.

-C’est magnifique, dit-il tout simplement.

Cela la rendit fière mais elle le cacha au mieux, gardant simplement son sourire affiché sur ses lèvres, mais satisfaire aussi bien une demande l’enchantait ! Il rengaina alors sa lame avec douceur, simplement pour ne pas l’abimer, la regardant d’un visage souriant qui la fit rosir encore un peu plus.
Il se mit alors à balayer la forge de son beau regard avant de lui parler.

-Si je peux me permettre, vous faites un travail exceptionnel. Mais je me demande…et excusez ma curiosité. Comment une jeune femme puisse être la propriétaire d’une forge, et qui plus est, soit meilleure que la plupart des forgerons expérimentés que je connaisse?

A jeune femme haussa alors les sourcils… Elle allait encore devoir raconter des bribes de son passé ? Bien alors, s’il le fallait. Elle caressa le manche de sa claymore maintenant à côté d’elle et réfléchit un instant.

-Eh bien… Mon père était forgeron dans mon ancien pays, dans la capitale même. Il était reconnu pour son travail exceptionnel et, n’ayant pas eu de fils c’est à moi qu’il apprit son métier. Mais moi je rêvais juste de rejoindre la garde royale. Dans mon pays les femmes ne portent pas les armes alors ça semblait impensable pour mon père. Enfin bon, sans détailler ma vie, j’ai forgé ma claymore quand je n’avais encore que douze ans et je l’ai affinée au fil du temps… J’ai fini par entrer dans la garde royale et j’ai même réussi à en devenir chef au final… Mais il y a eu une attaque et après avoir protégé le roi et les hommes qui me restaient j’ai dû partir d’Andraste. Forgeron étant l’un des rares métiers que je pouvais pratiquer, j’ai ouvert ma forge ici

Elle se sentait un peu idiote, sa vie était pleine de choix incompréhensibles à ses yeux, comme le fait qu’elle soit restée avec son père jusqu’à sa majorité alors qu’il la battait sans cesse, ses marques étaient encore visible sur sa peau et souvent, comme aujourd’hui d’ailleurs, le fond de teint ne suffisait pas à tout cacher.

-Une histoire peu intéressante et dont je vous passe bien des détails mais même si j’aimais mon poste de garde cela ne me déplait absolument pas d’être forgeronne, j’adore manier ma claymore mais elle a été la première lame que j’ai forgée et elle m’a amené assez loin, j’ai aimé la forger aussi, autant que toutes les armes qui sont ici

Elle reprit alors son doux sourire, Asharya avait peut-être été forcée à faire ce métier à la base, mais aujourd’hui, elle aimait voir le visage des gens s’illuminer devant le fabuleux travail qu’elle effectuait

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyJeu 24 Juil - 5:27


Travail de fer

La jeune forgeronne eut l’air surprise qu’il lui pose une telle question. Évidemment, il n’était encore qu’un simple inconnu pour elle. Malgré cela, elle lui raconta son histoire.

D’abord, elle ne venait pas d’ici. Vilmos ne put dire si cela était une bonne chose ou non. Elle serait peut-être plus facile à manipuler, mais cela était bien loin d’être certain. Mais elle devait avoir du caractère et de la volonté, certainement. Si les femmes de son pays d’origine ne portaient pas les armes comme elles le font ici, et qu’elle ait pu rejoindre la garde royale et en être le chef, le jeune homme dû avouer que, franchement, cette blonde avait des couilles… Sans compter qu’à 12 ans, au lieu de jouer à la poupée elle avait préféré forger une arme. C’est très particulier pour une fille non? Il songea que le père de cette jeune femme ne devait pas être rigolo tout le temps. Enfin, Vilmos se dit que lorsqu’il aurait une fille, il aimerait mieux la voir jouer tranquillement avec des poupées plutôt que de s’entraîner à tuer des gens…

Et lorsqu’elle termina son récit, Vilmos s’empressa de dire :

-Heureusement que ça ne vous déplait pas. On voit bien que vous êtes dans votre élément, et franchement, c’est un cadeau du ciel que je sois tombé sur vous, la complimenta-t-il avec un sourire en coin.

Oui en effet, un cadeau du ciel. Vilmos avait l’impression d’avoir trouvé une pierre précieuse au milieu de la boue. Elle savait forger, elle savait se battre, elle était blonde : que pouvait-il demander de plus? Elle serait parfaite collaboratrice mais avant tout, fallait-il encore qui la convainque, et pour cela, le jeune homme savait qu’il devait y aller doucement.

-Mais à vrai dire, j’ai trouvé l’histoire de votre vie très intéressante, car je trouve qu’elle ressemble un peu à la mienne, dit-il en croisant les bras, souriant toujours. Je ne garde pas de roi, mais je garde cette ville avec tout mon cœur, depuis déjà quelques années. Je souhaite à tous les habitants de vivre une vie tranquille, mais avec la guerre, c’est impossible. Ils nous faut des armes, des armures, des gens qui savent se battre et qui ferait tout pour ma Famille, mais surtout énormément d’argent et je me charge de faire en sorte que nous ayons tout cela, en particulier l’argent. Mais elle ne tombe pas du ciel, c'est pourquoi j'ai besoin de gens capables qui puissent aider à la cause...

Vilmos commençait tranquillement en en venir à son point et son sourire en coin pris la forme d’un sourire effrayant, un sourire de requin. Un requin près à attaquer le petit poisson.

-Et je crois que vous êtes justement la personne qu’il me fallait. Vous savez forger beaucoup mieux que les forgerons que je connaisse et en tant qu'ancienne protectice du roi, vous avez surement la paix à coeur et c'est pourquoi je vous fais une offre. Je veux avoir 30 pour cent de vos recettes mensuelles ainsi qu’une trentaine d’armes que vous me livrerez, tous les mois également, en échange de quoi je m’assurerais que ma Famille ainsi que l’autre vous laisse la paix et que vous n’ayez plus aucune concurrence dans le marché. Je vous assure que votre argent et vos armes seront utilisées à bon usage.

Vilmos avait des juges, des politiciens, des policiers et des banquiers dans sa poche. Alors que tous ceux-là avec accepter son offre, pourquoi elle refuserai? Il la fixait toujours, menaçant, mais il ne souriait plus. Avec une douceur froide, il continua :

-Je vous déconseille de décliner mon offre, mademoiselle, dit-il, encore plus sinistre que d’habitude, avançant vers elle jusqu'à être très près de son visage. Si cela serait le cas, je m’assurerai personnellement que vous fassiez faillite, qu’on saccagera votre établissement, qu’on s’en prendra à vos clients, que plus personne ne veulent vous vendre quelques métaux que ce soit pour faire vos armes et que vous me suppliez à genoux de vous donner une seconde chance. Mais vous ne l’aurez pas.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyJeu 24 Juil - 14:34




Elle termina son récit et le jeune homme s’empressa de donner son point de vue sur tout ce qu’elle avait dit.

-Heureusement que ça ne vous déplait pas. On voit bien que vous êtes dans votre élément, et franchement, c’est un cadeau du ciel que je sois tombé sur vous, la complimenta-t-il avec un sourire en coin.

Un compliment ? La jeune femme sourit doucement, finalement, il n’était pas si sévère qu’il en avait eu l’air au premier abord.

-Mais à vrai dire, j’ai trouvé l’histoire de votre vie très intéressante, car je trouve qu’elle ressemble un peu à la mienne, dit-il en croisant les bras, souriant toujours. Je ne garde pas de roi, mais je garde cette ville avec tout mon cœur, depuis déjà quelques années. Je souhaite à tous les habitants de vivre une vie tranquille, mais avec la guerre, c’est impossible. Ils nous faut des armes, des armures, des gens qui savent se battre et qui ferait tout pour ma Famille, mais surtout énormément d’argent et je me charge de faire en sorte que nous ayons tout cela, en particulier l’argent. Mais elle ne tombe pas du ciel, c'est pourquoi j'ai besoin de gens capables qui puissent aider à la cause...

Elle sentait qu’il voulait en arriver quelque part… Il gardait un fil conducteur qui la fit doucement froncer les sourcils lorsqu’il évoqua sa Famille, elle ne l’avait jamais vu… Et apparemment il ne la connaissait pas non plus, elle n’aurait pas pu rater un tel homme dans le QG alors il devait être un Domae… Elle l’écouta malgré tout, attendant qu’il en vienne au fait. Son sourire changea, plus carnassier et elle sentit qu’elle n’aurait jamais dû accueillir cet homme comme elle l’avait fait.

-Et je crois que vous êtes justement la personne qu’il me fallait. Vous savez forger beaucoup mieux que les forgerons que je connaisse et en tant qu'ancienne protectrice du roi, vous avez surement la paix à coeur et c'est pourquoi je vous fais une offre. Je veux avoir 30 pour cent de vos recettes mensuelles ainsi qu’une trentaine d’armes que vous me livrerez, tous les mois également, en échange de quoi je m’assurerais que ma Famille ainsi que l’autre vous laisse la paix et que vous n’ayez plus aucune concurrence dans le marché. Je vous assure que votre argent et vos armes seront utilisées à bon usage.

Il la fixait d’un air menaçant. Il se fichait d’elle ? Elle n’avait pas besoin de lui pour s’occuper de sa forge et les Elementis veillaient déjà dessus. Il avait fini par ne plus sourire et elle sentit qu’il n’avait pas fini ses menaces face à elle. Il était effrayant… Réellement…

-Je vous déconseille de décliner mon offre, mademoiselle, dit-il, encore plus sinistre que d’habitude, avançant vers elle jusqu'à être très près de son visage. Si c’était le cas, je m’assurerai personnellement que vous fassiez faillite, qu’on saccagera votre établissement, qu’on s’en prendra à vos clients, que plus personne ne veulent vous vendre quelques métaux que ce soit pour faire vos armes et que vous me suppliez à genoux de vous donner une seconde chance. Mais vous ne l’aurez pas.

La forgeronne resta un instant sans voix à regarder Vilmos dans ses grands yeux bleus devenus plus perçants que doux… Elle fronça alors les sourcils un peu plus et se recula pour attraper sa claymore à pleine main.

-Sortez d’ici… Ma forge est déjà protégée et je ne suis pas le genre de femme qui se laisse aussi facilement manipuler même si vous avez l’air de le penser. Cette forge appartient essentiellement aux habitants qui subissent vos querelles incessantes entre Familles et il est hors de question que je favorise l’une de celle-ci.

Son regard habituellement si doux et calme semblait déchainer une véritable tempête dorée alors qu’elle le fixait avec dégout.

-Jamais vous n’aurez une seule parcelle de cet établissement, allez-vous chercher un autre forgeron, vous en trouverez certainement plein à corrompre, mais ce n’est pas mon cas et vous pouvez me menacer tant que vous voudrez, aussi puissant que vous puissiez être, vous ne me faites largement pas peur

Elle lui tourna alors le dos pour rentrer à l’intérieur mais s’arrêta juste devant la porte pour se retourner vers lui.

-Ah et, ne comptez pas sur moi pour venir ramper à vos pieds, je pense d’ailleurs que vu l’état de vos chaussures vous devez assez-vous faire lécher les bottes comme ça

Pour qui se prenait-il ? Puissant ou non , peu lui importait, il aurait pu être l’As en personne que ça n’aurait rien changé, ce qu’il se permettait-là était pire qu’offensant et elle ne pouvait le permettre.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyVen 25 Juil - 21:55


Travail de fer

La jeune femme regarda Vilmos d’un air bouche bée. Mais il s’attendait à ce genre de réaction. Après tout, qui n’aurait pas été choqué de voir débarquer un inconnu et que ce dernier demande ensuite à avoir des parts dans votre commerce? Et la plupart des commerçants l’envoyait paître, mais ils étaient soudainement tous plus conciliants une fois que les menaces deviennent des actes bien réel. Et ils finissaient toujours par lui manger dans la main. Et ce sera la même chose pour elle.

-Sortez d’ici… Ma forge est déjà protégée et je ne suis pas le genre de femme qui se laisse aussi facilement manipuler même si vous avez l’air de le penser. Cette forge appartient essentiellement aux habitants qui subissent vos querelles incessantes entre Familles et il est hors de question que je favorise l’une de celle-ci.

Vilmos fronça les sourcils alors qu’elle le regardait avec un dégout non dissimuler. Que voulait-elle dire par : '' Ma forge est déjà protégée'' ?...Voulait-elle parler d’elle-même ou de quelqu’une d’autre? Et ce quelqu’un d’autre, ce devait être les Élémentis. Si c’était le cas, ils avaient peut-être fait une gaffe énorme. Bien que le jeune homme ne se gêne pas pour piétiner dans les plates-bandes de la Famille ennemi en corrompant des commerçants dans le secteur des Élémentis, jamais il ne toucherait à un établissement où le propriétaire était sous la protection de ceux-ci. C’était simple infaisable et beaucoup trop dangereux. Ce genre d’évènements pourrais très bien se rendre jusqu’aux oreilles du Conclave ennemi et avec cette guerre, ils n’avaient pas besoin de plus d’ennuis que maintenant.

Mais avant tout, il fallait en être certain. Vilmos regardait la jeune femme, sans la regarder vraiment. En fait, il fixait le vide. Il devrait la faire parler.

-Jamais vous n’aurez une seule parcelle de cet établissement, allez-vous chercher un autre forgeron, vous en trouverez certainement plein à corrompre, mais ce n’est pas mon cas et vous pouvez me menacer tant que vous voudrez, aussi puissant que vous puissiez être, vous ne me faites largement pas peur.

Vilmos sorti de sa torpeur et leva les yeux vers la blonde. Elle s’apprêtait à renter à l’intérieur. Si elle comptait le fuir, il faudra bien plus qu’une porte, se dit-il. Alors, elle se retourna pour le regarder.

-Ah et, ne comptez pas sur moi pour venir ramper à vos pieds, je pense d’ailleurs que vu l’état de vos chaussures vous devez assez-vous faire lécher les bottes comme ça.

Sur le coup, le jeune homme la regarda avec des yeux ronds comme des billes. Comment osait-elle, cette blondasse sans cervelle?! Il ne se laissera pas insulter de cette façon. Sans dire un mot et d’un geste fluide et rapide, il tira son épée fraichement affûtée de son fourreau et la pointa vers la jeune femme.

-Ne vous avisez plus jamais d’insulter mes bottes espèce d’idiote, dit-il d’un air suffisant, le visage rougissant de colère. Elles m’ont coûté très chères et j’ai travaillé comme un chien pour me les payer. Contrairement à vous je n’ai pas eu une vie facile de fille à papa qui ne se demandait jamais quand serait la prochaine fois qu’elle mangerait, d’accord? On ne m’a pas appris à forger comme votre père vous l’a appris, tout ce que je sais je l’ai appris moi-même. Je suis parti de rien et aujourd’hui fier de pouvoir me payer un peu de luxe. Alors ne vous croyez surtout pas meilleure que moi parce que vous ne l’êtes PAS.

Vilmos leva son épée et s’approcha d’elle, comme prêt à l’abattre. Il était véritablement dans une colère noire et il regardait la jeune femme avec un regard de furie. Il faisait peur à voir, on aurait presque pu voir ses veines sauter sur ses tempes. Vilmos se mettait très rapidement en colère, un point sur lequel il savait qu'il devrait travailler un jour. Ça, et sa susceptibilité.

-QUI PROTÈGE CETTE FORGE?, rugit-il, l’épée toujours en l’air.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] EmptyVen 25 Juil - 23:31




A Peine avait-elle prononcée ses mots que l'homme la regarda avec de grands yeux avant de prendre un air plus suffisant, plus énervée, apparemment, elle avait touché un point sensible de cet idiot qui voulait la corrompre ? Il avait dégainé sa lame d'un geste fluide et la pointa vers elle, mais elle ne bougea pas.


-Ne vous avisez plus jamais d’insulter mes bottes espèce d’idiote. Elles m’ont coûté très chères et j’ai travaillé comme un chien pour me les payer. Contrairement à vous je n’ai pas eu une vie facile de fille à papa qui ne se demandait jamais quand serait la prochaine fois qu’elle mangerait, d’accord? On ne m’a pas appris à forger comme votre père vous l’a appris, tout ce que je sais je l’ai appris moi-même. Je suis parti de rien et aujourd’hui fier de pouvoir me payer un peu de luxe. Alors ne vous croyez surtout pas meilleure que moi parce que vous ne l’êtes PAS. 


Il leva son épée et s'approcha d'elle. Fille à papa ? Elle ? Comment osait-il la juger sans savoir ? Comment pouvait-il dire de telles choses sans en connaître la moindre parcelle ? La haine envahie la jeune femme autant que l'homme semblait être entré dans une véritable furie, mais il ne l'effrayait pas.

-QUI PROTÈGE CETTE FORGE?, rugit-il, l’épée toujours en l’air. 

-JE protège cette forge ! Lançât-elle alors en levant sa claymore avec une facilité déconcertante et en plaçant la pointe sous la gorge de l'homme Moi, et vos ennemis ! Vous pensez que j'en suis arrivé là en me la coulant douce ? Vous êtes le pire idiot que j'ai jamais rencontré ! Des machos imbéciles comme vous j'en côtoie depuis des années, depuis ma naissance en fait !

Ses yeux étaient remplis de rage et de haine, repensant à son père et à tout ce qu'elle avait dû subir pour en arriver là. Elle le haïssait en cet instant lui aussi, il se croyait au dessus d'elle parce que son métier était plus important ?

-Mon père m'a frappé plus d'une fois parce qu'il ne voulait pas de moi comme fille ! Non, il voulait un homme, il aurait été ravi de vous avoir ! Moi non plus je ne mangeais pas à ma faim ! Je finissais rouée de coups dans une cave et les seuls moments ou j'ai pu apprendre à manier une lame, je le faisais seule, la nuit, avec une épée trop lourde pour moi. Moi aussi j'ai gravi les échelons comme j'ai pu et j'ai fini par tout perdre malgré tout. Alors aujourd'hui, je ne laisserais plus quiconque me marcher dessus d'un air supérieur, surtout pas un homme comme vous qui se pense tout permis parce qu'il a eu une enfance difficile.

Elle avait pratiquement criée ces mots. Elle l'attrapa alors par le col et le plaqua à la porte de sa forge, sa lame un peu plus appuyée sous la gorge.

-Dégagez d'ici... Une bonne fois pour toute... Cette forge m'appartient, et vous pourrez la saccager tant que vous voudrez, elle m'appartiendra toujours. Non, vous ne pouvez pas tout obtenir... et je vous le prouve aujourd'hui même.

Elle le lâcha alors et s'écarta, sa claymore toujours levée, ses bras ne tremblaient absolument pas, elle avait tenue des lames plus grandes et plus lourde qu'elle toute sa vie et aujourd'hui elle comptait bien s'en servir.
Son regard était haineux, noir et en même temps elle cachait sa tristesse derrière sa rage... Pourquoi devait-elle tomber sur un homme comme lui ? Comment avait-elle pu penser qu'il pouvait être bon ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty
MessageSujet: Re: Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]   Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Travail de fer [Event, semaine 1,PV Asha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-