Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal

Partagez
 

 Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyDim 3 Aoû - 0:50



 
Ça y était... Les combats avaient commencés en ville et les Elementis attaquaient les Domae qui ripostaient vaillamment. Asharya, vêtue de son armure fine, claymore en main, tentait de retrouver les membres de la Confrérie. Elle repoussait les quelques personnes qui avaient tenté de s'attaquer à elle, mais elle avait l'impression que les combats n'en finiraient pas. Tant de destruction pour une haine qui ne concernait que si peu de personnes à l'origine...

Au détour d'une ruelle, elle tomba sur un Domae qui possédait un tigre blanc. Agressif, prêt à tout, elle dû se battre contre lui et en sortit avec une grosse entaille sur la joue et plusieurs griffures sur son armure. Elle saignait, elle souffrait, Et elle avait dû l’assommer ne désirant pas le tuer malgré tout. Il était grièvement blessé, elle avait usé de sa claymore et lui avait presque tranché le bras. A peine sortie de cette ruelle elle dû combattre un Elementis du feu. Si sa propre famille l'attaquait... Cela la fit repenser à cette bataille à Andraste et elle se prit un coup de pommeau en pleine tête.

A moitié assommée, elle tomba au sol et elle eut à peine le temps de contrer l'attaque de l'homme avec sa claymore. Il finit par se servir de son pouvoir et elle sortit à temps, il brûla légèrement sa main et quelques mèches de ses cheveux, mais elle parvint à envoyer un coup de Claymore en plein dans son torse. Il tomba au sol en hurlant de douleur mais tenta de la toucher une nouvelle fois avec son pouvoir avant de se redresser tant bien que mal et manquer de lui crever un œil. Cette fois elle n'hésita pas et lui trancha la gorge avant de reculer.

Elle sortit alors en courant de la ruelle et s'adossa contre un mur, sa claymore dans la main droite, sa tête maintenant posée dans la gauche elle repensait au massacre d'Andraste. A sa fuite... A ses hommes tombés, certains entre ses bras. C'était exactement ce qu'il se passait ici, avec cette même armure, avec cette même claymore... Elle releva la tête et passa sa main dans sa nuque en soupira, s'appuyant sur sa claymore. C'était bien la dernière chose qu'elle souhaitait revivre... Mais elle avait promis d'aider la Confrérie et elle le ferait, pour que la paix revienne à Quederla même si les concessions étaient horribles.

C'est alors qu'elle vit arriver à elle une silhouette connue. Ces cheveux blonds et ce visage... C'était le jeune homme qui lui avait vendu ce poignard au cimetière non ? Qu'est-ce qu'il faisait là ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyDim 3 Aoû - 18:35

C'est le bordel. Monstrueux même. Ca se tape dessus de partout, ça envoie des boules de feu, de glace, ça cogne sévère avec des armes de tous les styles, ça envoie des couteaux, ça décapite des têtes, ça tranche des bras, et ça repeint les murs en rouge. Chouette couleur. On en a un bon paquet sur notre veste d'ailleurs, ça va être dur à ravoir. Enfin bon on ne va se plaindre : on s'amuse bien. Ca a été un peu laborieux au début, le temps qu'on se mette en condition, mais après ça s'est vite arrangé. Les dagues de Kira sont excellentes, on les adore, à croire qu'elles ont été faites pour nous. La dentelée est magnifiquement efficace, ce pauvre type s'est fait lacérer les intestins en une seconde. C'était beau.

Cela dit, c'est loin d'être fini. On a reçu notre lot de blessures aussi, mais rien de vraiment handicapant. Quelques coupures au visage - à croire qu'ils l'aiment pour toujours le trancher comme ça - et d'autres aux bras, rien de plus. Ah si, une légère entaille au flanc droit, mais ça a plus déchiré la veste que la chair. On ne pensait pas qu'on se défendrait aussi bien en fait. C'est qu'ils sont lents ces types... enfin on a sûrement eu du bol aussi, on n'est tombés que sur des Elementis incompétents. Yen a que deux qui ont utilisé leur espèce de pouvoir bizarre, un avec du feu, qui a eu pour seul résultat de brûler un peu le bas de mon pantalon, avant qu'il se mange notre dague dans la tête, et un avec une sorte de vent étrange. Ca nous a repoussé un peu, jusqu'à ce qu'on lui balance une dague dans une direction et qu'on saute de l'autre. Bien forcé de choisir le petit, apparemment il pouvait pas gérer deux vents en même temps. Il a viré la dague. Pas nous. Et sprotch le gamin. Ils devraient s'entraîner davantage avant d'attaquer ces Elementis, franchement... limite ils nous feraient de la peine.

Enfin bon, la fête n'est pas terminée. Il nous faut une autre proie pour s'amuser, un truc un peu plus résistant, parce que là c'est vraiment pas drôle. Ca va bien deux minutes les nullos, faut pas exagérer non plus. On va finir par demander où est le Roi, ou au moins l'As quoi. Tiens un mouvement attire notre attention. Une fille en armure occupée avec un tigre. Elle nous dit quelque chose... hum... en tout cas, elle tue pas le Domae, elle se contente de l'assommer. C'est mignon, elle a la trouille d'achever le type ? En tout cas, c'est pas une bonne idée de laisser son ennemi en état de revenir à l'assaut, même plus tard.

N'étant pas là pour jouer au toubib, on passe près du type - de toute façon il risque pas de nous voir - et on suit la nana, qui tombe aussi sec sur un autre adversaire. Tiens c'est marrant ça, autant elle tapait un Domae juste avant, autant là c'est un Elementis. Elle est d'où au final ? On l'observe tranquillement en s'appuyant contre un mur. Ya personne d'autre pour le moment ici, alors on est pas dérangés. Elle a une claymore, sa portée est plus longue que la mienne, ça lui fait un avantage certain, mais on a deux armes. On peut la bloquer avec une et attaquer avec l'autre. Ya moyen de s'amuser un peu. Elle bouge pas trop mal. Cette fois elle tranche net son adversaire avant de filer. Tant mieux, on a la flemme de nettoyer derrière.

On attend un peu, histoire de vérifier que ya toujours personne derrière nous, puis on sort de la ruelle à la suite de la fille. Elle s'est adossée contre un mur pour souffler, hé bé n'importe qui pourrait lui tomber dessus sans prévenir. On pourrait nous aussi, mais ça serait pas drôle. Faut quand même qu'on rigole un peu dans toute cette pagaille. Du coup on approche sans se presser, en l'observant. Sa claymore nous dit vraiment quelque chose mais on a du mal à la remettre. Remarque quelle importance ? Elle a tué, enfin non, battu un Domae. Donc c'est une ennemie, c'tout. Ok elle a buté un Elementis aussi mais c'pas grave, ça en fait un de moins pour nous.

On lui sourit en arrivant. Elle est pas mal mine de rien. Un peu trop planquée dans son armure griffée, mais pas mal quand même.

- Déjà fatiguée ? Moi qui espérais trouver enfin quelqu'un de marrant...

Puisqu'elle a relâché sa garde pour souffler, autant en profiter. Avec un peu de bol, ça va la motiver à se concentrer et à se bouger le popotin. On s'amuse à faire tourner un peu nos dagues autour de nos poignets avant de bondir en avant. La gauche, celle à la lame la plus solide, vient chercher la sienne avec l'idée de la bloquer. La droite, la dentelée, tente d'en profiter pour frapper la chair exposée du cou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyMer 6 Aoû - 14:58



 
Le jeune homme du cimetière s'approche un peu plus, il semble réellement se diriger vers elle. Que lui veut-il ? Il avait dit qu'il aurait à se battre pour quelqu'un non ?... Elle se demandait quel camp l'avait recruté du coup. Il sourit en arrivant et elle lui rend son sourire, après tout, elle ne garde par de lui un mauvais souvenir au contraire, elle avait apprécié leur débat.

- Déjà fatiguée ? Moi qui espérais trouver enfin quelqu'un de marrant...

Quelqu'un de marrant ? Étrangement cette phrase la gêne. Peut-être parce qu'elle ne va absolument pas avec ce qu'elle avait cru comprendre du jeune homme. Il fait alors tournoyer ses dagues et s'élance vers elle. Le temps de réagir, il tente de bloquer sa claymore avec sa lame gauche et sa deuxième arrive vers son cou. Elle part le coup à gauche du coup et a le réflexe de lever son bras pour protéger son cou, la lame se plantant dans l'avant bras de son armure. Son armure n'est pas fait pour résister à ce genre d'arme, elle est prévue pour bouger au mieux sans trop de poids et ne peut parer que de véritable lames, droite, longues, des épées, des dagues...

L'avant bras de métal vole et du sang coule doucement au niveau de son poignet. Elle le repousse alors avec force en s'aidant de sa claymore et prend une posture de combat.

-Qu'est-ce qui vous prend ?! Il ne me semble pas vous avoir fait quoi que ce soit qui mérite un tel traitement !

C'était vrai ça ! A leur dernière rencontre elle avait été correcte avec lui ? Qu'est-ce qui lui prenait ? Son sourire s'était perdu et son visage fin affichait maintenant un regard d'incompréhension et de détermination. Elle n'allait certainement pas se laisser faire.

-Mais si vous tenez à vous battre je ne vous ferez pas de cadeau...  

Après tout, c'était sa faute non ? Elle n'avait rien demandé et il l'attaquait comme ça ! Elle n'allait pas se laisser faire par lui sous prétexte qu'elle s'était bien entendue avec lui la dernière fois.

Elle s'élança alors sur lui, claymore en main et lui envoya un coup visant le torse, soit il esquivait, soit il allait souffrir... Elle espérait pour lui qu'il esquive. Bordel, pourquoi ça tombait toujours sur elle ce genre de plan foireux... Elle faisait pourtant tout pour être agréable...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptySam 16 Aoû - 9:57

La fille part notre coup comme prévu, bloquant la lame gauche. La droite s'approche de son objectif, mais elle a le bon réflexe de remonter son bras pour se protéger. Du coup la dague se contente de rentrer un peu dans son armure, qui n'est pas aussi solide qu'elle en a l'air. Remarque c'est sûrement normal, une véritable protection est lourde pour être efficace. Pas qu'on soit machos, quoi qu'un peu sur les bords sans doute, mais une fille de son calibre n'a sûrement pas la force de se déguiser en chevalier du moyen-âge. Ca nous fait une information très pratique à garder en tête.

Sa protection sommaire de l'avant-bras fait un vol plané tandis qu'on récupère vite fait notre dague. Du sang se met à couler, huhu on aime ça, c'est toujours aussi beau ce rouge flamboyant. On en veut plus. La blessure n'est pas grave cela dit, tant mieux, ça serait dommage de gagner aussi facilement. Elle nous repousse avec son épée, et on ne se fait pas vraiment prier pour bondir en arrière et nous mettre en garde, dagues en avant, légèrement décalées. Un peu de sang coule sur la lame de la droite, la belle dentelée. Quand on disait qu'on l'adorait celle-là !

On hausse un sourcil, tiens qu'est-ce qu'elle raconte ? On se connait vraiment apparemment. Elle doit pas être super importante pour qu'on ait du mal à s'en souvenir. Bof, peu importe. Ca nous intrigue un peu, juste de quoi poser une question pour la forme.

- Parce qu'on s'connait ? Marrant ça, t'es qui ?

Les duels, on aime. Et si ya bien un truc qu'on a appris, c'est que la parlotte n'est pas si inutile que ça, même si ennuyante parfois. Une bonne réplique, ça déstabilise huhu. D'ailleurs, même si on se rappelle pas bien cette nana, on adore la voir changer de tête, passer d'un sourire vaguement amical à un air bien plus intéressant, plus déterminé. C'est toujours magique ! Ah elle ne nous fera pas de cadeau ?

- Encore heureux ! J'en ai marre des faiblards tout juste bon à se faire crever les yeux fermés.

C'est vrai quoi, ils pourraient faire un effort ces adversaires. Pff. Enfin on espère que cette fille fera mieux. Ahah ça y est, elle attaque ! La vitesse n'est pas mauvaise, mais moins bonne que la nôtre. Par contre, elle a sûrement une meilleure force, alors on a intérêt à ne pas se faire toucher, sinon ça va faire mal. Elle nous fonce dessus pour nous filer un coup d'épée au niveau du torse. Pas de problème, on saute sur la droite pour rouler à terre et nous redresser à côté d'elle et on essaye d'en profiter pour lui filer un coup de dague dans le genou, juste dans l'interstice des plaques de l'armure. Et comme on est pas suicidaire, on se dépêche de bondir en arrière pour se mettre hors de portée, que le coup réussisse ou pas.

Ah elle a quand même touché un peu : on sent un courant d'air sur le bras gauche. Elle a dû déchirer un bout de la manche de notre veste. Décidément, on va finir par se battre à poil pour être sûr de pas se ruiner en fringues après chaque combat... qu'est-ce qu'ils ont tous avec elles franchement ?

- Je sais que je suis super sexy mais si tu veux me déshabiller ya d'autres manières hein !


Dernière édition par Ezreal Maxwell le Mar 19 Aoû - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyLun 18 Aoû - 17:56



 
Alors qu'elle pensait qu'il savait qui elle était, il eut une réponse plus que déconcertante pour la jeune femme

-Parce qu'on s'connait ? Marrant ça, t'es qui ?

Il se foutait d'elle là ? On oubliait pas une personne aussi facilement !!!
Elle lui dit alors qu'elle ne lui ferait pas de cadeau et il sembla apprécier ça... Il était devenu bizarre, comme si une sorte de folie s'était emparé de lui.

- Encore heureux ! J'en ai marre des faiblards tout juste bon à se faire crever les yeux fermés.

Pourtant il n'avait pas l'air ainsi lorsqu'ils s'étaient rencontrés... Alors pourquoi avoir changé ainsi ? La guerre a ses raison que la raison ne connaît pas... Elle fonce alors à nouveau vers lui et il évite son coup en sautant sur la droite. Il roule à terre et se redresse près d'elle. Elle n'a le temps de rien, il envoi un coup de dague au niveau du genou, entre les plaques d'armure et se dépêche de bondir en arrière.

La plaque d'armure sous le genoux tombe et une plaie se forme, dévoilant en même temps le fait que ses jambes soit nues. Il remarqua alors qu'elle avait entaillé sa veste pendant son attaque mais... Sa réaction fut plutôt déconcertante.

- Je sais que je suis super sexy mais si tu veux me déshabiller y'a d'autres manières hein !

Elle haussa les sourcils en gardant la position, sa lame en main. Elle ne tenait pas à se laisser faire mais tuer des innocents n'était pas dans ses habitudes... Il fallait qu'elle la ramène à la raison, mais pour ça, elle allait devoir le ralentir vu sa rapidité. Elle s'élança alors à nouveau sur lui et cette fois attendit qu'il esquive pour lancer sa véritable frappe. Du plat de sa lame, elle envoya un coup en plein dans son torse et l'envoya valser. La lame était puissante et elle avait une certaine force, tout cela lui permit de fondre sur lui et le plaquer alors au sol, sa lame sous la gorge.

-Reprenez-vous... On s'est rencontré au cimetière, vous m'avez vendu un chakram ! Je ne vous ai rien fait alors pourquoi vous tenez tant à m'abattre ?

Elle était là, au dessus de lui, tenant fermement sa lame... Elle aurait voulu le baffer, le secouer, au lieu de ça elle était obligée de le tenir là. Elle avait attrapé l'un de ses bras pour ne pas qu'il bouge mais évidemment elle ne pouvait pas maîtriser tous ses membres.

Elle le fixait d'un air dur et en même temps, elle ne savait pas comment réagir. Son envie de ne pas reproduire ce qu'il s'était passé dans son pays l'affaiblissait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyMar 19 Aoû - 11:13

Une minute là, elle ne porte rien sous son armure ? Même pas un peu de tissu vaguement protecteur ? Bon face à nos dagues c'est sûr que ça ne servirait pas à grand-chose, mais bon un petit peu de résistance, même infime, ça peut suffire à vous sauver la mise. En tout cas, elle n'a rien sous les jambes, on peut clairement le voir quand la plaque du mollet tombe sous notre coup. Oh on a même touché encore la chair, cool ! Pas assez pour rendre sa gambette inefficace, mais ça va l'embêter un peu, ça doit picoter. Ya rien de pire que les blessures de ce genre, comme lorsqu'on se coupe avec une feuille de papier. C'est rien, mais qu'est-ce que ça fait chier !

Enfin passons. Elle n'est pas si drôle que ça cette fille, elle hausse juste les sourcils quand on lui parle. Pas marrant. Heureusement elle se rattrape quand même en combat. Elle repart à l'attaque, nous fonçant dessus. Même stratégie ? Ca serait stupide, mais bon on va bien voir. On ne se fait pas prier pour esquiver à nouveau, pour voir. Ah on est rassuré, elle fait pas la même chose. Par contre c'est débile, elle nous envoie le plat de sa lame. Par réflexe, on se protège quand même avec une dague, mais bon on risquait pas grand chose. Le coup par contre est puissant, même en le parant ça nous fait méchamment reculer et même perdre l'équilibre. Elle en profite pour nous sauter dessus - quand on dit qu'on est super sexy - et nous plaquer à terre.

- Rrrr intéressant comme position !

La lame sous la gorge ? Pouah on y fait même pas attention. On devrait ? Bof, la situation est loin d'être désespérée. Ca nous rappelle l'entraînement avec Kira tiens, toutes les filles aiment nous plaquer à terre apparemment. On va pas leur en vouloir remarque, on est tellement canons. Bref, qu'est-ce qu'elle raconte la minette en armure qui tombe en miette ? Au cimetière ? Un chakram ? Voyons... aaaah oui ça nous dit quelque chose. On hausse un sourcil, essayant de remettre la scène en place.

- La nana qui disait que pour sauver les gens faut tuer tout le monde ?

Oui ça y est on se rappelle ! La forgeronne ! Mince, elle était plutôt sympa comme nana. Des idées similaires aux miennes, mais des manières plus sanglantes. Elle n'a pas tort, techniquement elle ne m'a rien fait, je n'ai pas de raison de l'attaquer... je sens que mon expression change à mesure de mes pensées, se radoucissant sans doute mais... mais non, chut, on est là pour s'amuser, pas pour réfléchir, on s'en fout de qui c'est ! Et puis elle menace de nous trancher la gorge, on va pas se laisser faire ! On redevient sérieux, enfin plus ou moins, et on lui fait un grand sourire provocateur et charmeur à la fois.

- Si faut te taper dessus pour que tu me chopes comme ça, j'risque pas d'arrêter ma belle, rrrrr !

Elle nous tient un bras, ça lui occupe une main, et l'autre se charge de sa lame. Ca nous laisse une dague de libre, c'est amplement suffisant. On va lui montrer qu'on est doués. On commence avec notre mouvement préféré des hanches, celui qui est juste assez bon pour déséquilibrer celles qui nous montent dessus, rrrr. Ca suffit pour bouger sa lame et créer une ouverture, hop on en profite pour ramener notre dague libre et viser le flanc de notre forgeronne préférée. Elle a intérêt à se lever rapidement et, si c'est bien ce qu'elle fait, on enchaîne avec un balayement de nos jambes dans les siennes pour la foutre à terre à son tour. Non mais sans blague !

On a bien envie d'inverser les rôles et de lui sauter dessus mais... non, je ne crois pas que ça soit une bonne idée. Je recule, et on passe le dos de la main sur notre cou. Dans la foulée, sa lame a quand même tranché un peu la chair, ça saigne, mais ça n'est pas profond. On a eu bien pire, alors on s'en sortira. Et on ferait mieux de se concentrer, là on avait une belle occasion et on l'a ratée pfff !


Dernière édition par Ezreal Maxwell le Mer 27 Aoû - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyJeu 21 Aoû - 18:41



 
Alors qu'elle réussi à le plaquer au sol, il semble s'amuser de la situation, ce qui déconcerte la jeune femme.

- Rrrr intéressant comme position !

Elle aurait certainement rougit de cette phrase en d'autres circonstances mais la situation est trop importante pour le moment, elle lui parle alors du chakram.

- La nana qui disait que pour sauver les gens faut tuer tout le monde ?

Il semble finalement se rappeler d'elle ! Même s'il déforme carrément ses propos là, non ? Son expression se met alors à chager, se radoucissant. Aurait-elle réussi à le faire revenir à la raison ? Non, son expression redevient la même, un sourire provocateur s'affiche alors sur son visage.

- Si faut te taper dessus pour que tu me chopes comme ça, j'risque pas d'arrêter ma belle, rrrrr !

Il déséquilibre alors légèrement la jeune femme d'un mouvement de hanche et celle ci bouge sa lame. Il profite de cette opportunité et vise le flanc de la jeune femme. Forcée, elle évite tout en se redressant mais il la balaye et elle tombe au sol. Il recule alors en portant une main à sa gorge. Il saigne un peu. Elle se redresse à nouveau et tient sa lame fermement en le regardant.

Il a réagit, il est dans une sorte d'état second et elle l'a bien comprit maintenant... mais, comment le faire revenir à lui ?

- Y'aurait des choses tellement plus intéressantes à faire que de se battre dit-elle alors au jeune homme

Le temps qu'il ronronne à nouveau, elle s'élançait à nouveau vers lui. Celle fois elle planta sa lame juste devant lui avant de prendre appui dessus pour lui envoyer un coup de pied violent en plein torse. Puis elle vint échanger des coups avec lui, esquivant au mieux les coups de lames qu'il lui envoyait. Elle fut malgré tout touchée au visage, une fine ligne de sang se dessinant sur sa joue et il sectionna un nouveau morceau de son armure, au niveau du buste. Celle ci ne tomba pas immédiatement, mais tenant moins bien, elle ralentissait la jeune femme qui du la jeter plus loin. Elle n'avait que des bandages pour la couvrir au niveau des seins. Moins elle était vêtue dessous, plus c'était fluide.

Elle recula alors de quelques pas et regarda sa taille où il y avait maintenant une fine cicatrice sanglante. Elle le fixa un instant.

-Y'a d'autres moyens pour toi aussi si tu tiens à me déshabiller tu sais lui fit-elle

Pourquoi elle le provoquait ? Elle ne savait pas vraiment, en fait elle cherchait un moyen de le ramener à lui mais en attendant elle se mettait à son niveau.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyMer 27 Aoû - 16:29

La nana du cimetière - tu parles d'un lieu pour une rencontre, sont bizarres les filles ici mine de rien, même si ça ne nous déplait pas tant que ça - se relève évidemment pendant qu'on évalue l'entaille de notre gorge. On a raté une belle occasion, mais bon on se rattrapera. Pour l'heure, on va continuer à jouer un petit peu, c'est toujours mieux que ce qu'on a eu jusqu'à maintenant. Elle se laisse pas faire au moins ! Tiens minute papillon, qu'est-ce qu'elle nous raconte là ? Elle nous drague ? Remarque ça m'étonne pas vraiment, on est tellement beaux.

- Ah ouais, et tu veux me proposer quoi au juste hum ?

Apparemment toujours de se taper dessus puisqu'elle fonce. Par contre elle a dû oublier à quoi sert sa lame à la base, vu qu'elle la plante dans le sol. Ah non c'est pour s'appuyer dessus d'accooooord. On attend pas qu'elle finisse sa pirouette pour se protéger, réflexes obligent, et, alors qu'elle nous balance un coup de pied vers le torse, sa chaussure rencontre nos deux lames croisées en guise de bouclier. Wooooot c'est qu'elle en a de la force, assez pour nous faire reculer sur facile quelques mètres. On fait même un pas de danse pour éviter de nous retrouver encore par terre. Si on l'avait pris de plein fouet, on aurait sûrement eu une cote ou deux de pétées. Méchante la fille !

Elle insiste en plus, on a dû lui donner envie quand elle nous plaquait. Pas étonnant. Du coup on joue, c'est marrant. Un coup ici, un autre là, elle s'en sort bien, même si se battre avec une seule arme face à un duo de lames n'est pas très pratique. Bon on l'avoue, c'est pas tout le temps facile de la bloquer, elle a trop de force, mais du coup on s'adapte et, au lieu de coincer sa claymore de front, on s'arrange pour la contourner, la bloquer avec une dague pour gagner du temps et attaquer avec l'autre. Ca ne permet pas de faire des blessures vraiment graves, mais ça suffit pour la harceler et faire quelques entailles. Tout l'intérêt d'être plus rapide que puissant. Même si les deux à fond serait encore mieux mais bon on peut pas tout avoir hein ! Et puis mine de rien sa portée lui donne parfois un petit avantage, elle arrive à nous toucher. Heureusement qu'on est rapides, car plus d'une fois ça aurait pu être méchant, mais ça n'entaille finalement qu'un bout peu dérangeant : on s'en tire avec une entaille à l'avant-bras droit, un peu longue mais ça passe, et un bout de pantalon découpé en deux sur le long du mollet. Ca n'a qu'effleuré la chair, c'est surtout le pauvre vêtement qui a pris tsss.

Elle veut faire une pause ? Oh si ça lui fait plaisir... elle recule et regarde la petite marque rouge qui apparaît sur sa taille, là où on a porté notre dernière attaque, ce qui a permis de dégager son torse, rrrrr ! A se demander à quoi sert son armure, mais c'est marrant de la dézapper comme ça petit à petit. On pourrait même se demander si elle n'a pas mis ça exprès. Tiens elle nous provoque ? Rho elle sait pas bien faire, on va lui montrer. Hop un sourire charmeur, du genre ravageur rrrr !

- Tu manques de pratique pour jouer à ça, il te manque le sourire de beau gosse comme le mien. Et dans ton cas c'est plus amusant de faire ça comme ça, d'autant que toi tu triches, tu proposes mais c'est qu'une feinte.

D'ailleurs mine de rien, ça commence à devenir long cette histoire. Alors on va y mettre un terme, ya d'autres gens marrants à aller trucider, enfin on l'espère. Et puis qui sait, on pourra peut-être croiser la bombe assassine ! Ca serait chouette ça. Du coup on reprend le combat en fonçant sur la nana du cimetière, et quand on est très proches on feinte pour glisser sur le côté en esquivant une éventuelle attaque. Avec la dague de gauche, on vise le bras qui tient la claymore, et la droite cherche à se nicher en plein dans les seins, miam ! Elle n'est pas assez rapide l'animal, on va l'avoir !

Sauf que non, ça suffit, je ne veux pas. Cette fille n'a rien fait de mal, elle n'a même pas clairement été désignée comme une ennemie et elle a combattu autant des Elementis que des Domae. Je n'ai aucune raison de la blesser à ce point, encore moins de la tuer. La lame va toucher, mais je serre les dents et fais un mouvement vif du bras pour éviter la chair. Ce qui du coup m'expose très dangereusement, mais je m'en fiche, je préfère me manger un coup d'épée dans le flanc plutôt que de lui planter ma dague en plein coeur. C'est débile, je sais, et je m'en fous.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyMer 3 Sep - 18:39



 
Les remarques de la jeune femme ont apparemment intrigué le revendeur vu qu'il relève ce qu'elle vient de lui dire

- Ah ouais, et tu veux me proposer quoi au juste hum ?

Evidemment elle n'a pas répondu immédiatement et à continuer à lui foncer dessus. Il n'a pas eu l'air de s'attendre à son attaque et même s'il se protège de ses deux lames, le coups n'en restent pas moins puissants et il recule de quelques mètres. Il se rattrape de justesse pour ne pas finir à terre.
Malgré tout il parvient à l'entailler de nombreuses fois, légèrement mais c'est déjà assez gênant. Elle, réussi à lui entailler que l'avant-bras et légèrement la jambe mais rien de grave, de toute façon, ce n'est pas son but... Elle s'arrête alors et recule alors que le sang coule au niveau de sa taille.

-Tu manques de pratique pour jouer à ça, il te manque le sourire de beau gosse comme le mien. Et dans ton cas c'est plus amusant de faire ça comme ça, d'autant que toi tu triches, tu proposes mais c'est qu'une feinte.

Le jeune homme se rue à nouveau sur elle et de sa dague gauche, vise mon bras gauche. La lame de droite tente de se loger dans sa poitrine. Elle sait qu'elle n'a pas le temps d'esquiver, il est trop rapide. Mais il dévie alors la lame d'un mouvement vif du bras. Asharya aurait pu riposter, le blesser grièvement au niveau du flanc, mais elle ne fit rien. Elle recula de quelques pas et abaissa sa lame.

-Je n'ai aucune intention de te tuer et apparemment toi non plus... Pourquoi ce combat ? J'avais plutôt l'impression qu'on s'était bien entendu à notre rencontre... Je sais je radote mais je cherche à comprendre tes motivations

Elle avait l'impression d'avoir une toute autre personne face à elle. Il ne voulait pas la tuer, mais pourtant il combattait comme si c'était sa seule motivation. Il l'avait épargné sans raison valable. S'il pouvait au moins lui expliquer pourquoi il s'en prenait à elle ainsi.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] EmptyMer 3 Sep - 19:00

J'attends que la douleur prévienne mon cerveau que le coup a porté, mais rien. Pas de contre-attaque ? On recule aussi sec, sur nos gardes. Si l'autre est trop bête pour profiter d'un moment de faiblesse, tant pis pour elle. Nous, on n'hésitera pas une seconde. Quoi que... non j'ai dit. Ca suffit. Oh encore juste un petit peu... non ! Je secoue la tête, luttant comme je peux contre... je ne sais même pas quoi. Une voix me parvient, celle de la forgeronne dont j'ignore le nom maintenant que j'y pense. On ne s'est pas présentés la dernière fois. Je me rappelle, au cimetière, la vente du chakram, la commande pour le reste. J'ai l'impression que ça fait une éternité que ça s'est passé... qu'est-ce qu'elle raconte ?

Pas d'intention de tuer. Mouais on trouve ça... non, je trouve ça un peu bizarre, pourtant c'est un fait. Elle avait une magnifique occasion pour me trancher en deux alors que je sabotais ma propre attaque et elle n'en a pas profité. Pourquoi ce combat ? Je ne sais même plus... je passe le dos d'une main sur mon front humidifié par la transpiration. Qu'est-ce que je fous ici déjà...

- T'es pas drôle, à une seconde près on se la faisait !
- Qu'est-ce que tu racontes encore...
- Que t'es pas drôle, c'tout. On s'amusait bien jusque-là !
- On...

Ca commence à me revenir tandis que ma conscience se sépare - ou je ne sais quoi - de Panken. C'est vrai, la bataille... bon dieu... je secoue davantage la tête, chassant autant que possible les images de ce que j'ai fait. C'est pas possible... je savais bien que ça allait être plus ou moins un carnage mais... pas que j'y participerais à ce point. Quand même... je sers les poings autour des dagues à m'en faire craquer les articulations. Bordel...

Je relève la tête pour apercevoir la fille du cimetière. Elle attend une réponse, c'est vrai... mais quoi lui dire ?

- Pourquoi ce combat ? Parce que c'est marrant que ça nous faisait un adversaire avec un peu plus de fougue que les autres nullos qu'on a explosés !
- La ferme !
- Ben quoi, c'toi qui demande, j'te réponds gentiment moi.

J'accrois la pression sur les gardes des dagues. Je sens que si je ne le fais pas, mes mains vont trembler. Je n'ai absolument aucune explication à lui donner. Aucune excuse valable à lui faire. Rien du tout. Je suis tout simplement impardonnable... le seul soulagement que je peux avoir, c'est de constater que j'ai réussi à m'arrêter à temps. Du moins pour elle.

- Désolé...

Tu parles d'une réponse. Mais j'ai rien de mieux à lui donner. Je lâcherais bien les dagues mais mes doigts sont trop crispés pour cela. Tant pis. Maintenant... je ne sais pas quoi faire.

- Reprendre la bataille ?
- NON.
- Rho c'bon je fais que proposer !

Je dois me tirer. Vite. Avant de craquer pour de bon et de faire je ne sais quelle connerie. Je me détourne de la forgeronne et commence à m'éloigner en regardant le sol. Fixer le gravier, fixer la terre, ne pas faire attention aux tâches de sang, prier pour ne pas apercevoir un corps, j'ai rien de mieux en tête. Et si l'autre considère ça comme une nouvelle occasion, qu'elle ne se gêne surtout pas. Un coup de claymore par derrière, en plein coeur, ça me parait la plus belle chose au monde là comme ça tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty
MessageSujet: Re: Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]   Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la folie s'empare de l'arme [Event 2, Nuit combat, Pv Ezreal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-