Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment :
iPhone 13 Pro : où précommander le ...
Voir le deal

Partagez
 

 De Valet à Valet [PV Naeryan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptyMar 5 Aoû - 3:43


De Valet à Valet

Il était assis sur une banquette de velours grenat, en face d’une table en bois lustré supportant trois verres de porto. Le bar du casino était semi vide et bien sûr, comme d’habitude, l’énorme salle où se trouvait les tables de jeux était remplie et une musique festive faisait vibrer les murs du casino.  Vilmos avait une jeune femme blonde à sa gauche, une jeune femme blonde à sa droite. Depuis toujours il avait un faible pour les blondes. Mais ce soir il se fichait de ces filles-là comme sa première paire de chaussettes. Vilmos avait son regard bleu plongé dans son verre, la couleur rouge du porto lui rappelant le sang qui avait dégouliné de son visage après que l’As de sa propre Famille l’eut frappé.

D’ailleurs, il n’avait pas que son porto pour le lui rappeler, il y avait aussi la bandelette blanche qu’il avait en travers du visage. Elle lui barrait le milieu du nez d’est en ouest et, à l’avis de Vilmos, lui donnait l’air d’un boxeur qui aurait pris une sacrée dérouillé dans le ring. Et en fait, c’était plutôt le cas. À cette heure-ci, Kira ne lui faisait plus confiance et le haïssait certainement. Et pourtant il n’avait pas la moindre envie de se faire pardonner. Elle l’avait attaqué en premier. Quoique, au fond de lui, il savait qu’il l’avait provoqué.

Entre autre, c’était essentiellement pourquoi il avait souhaitez boire le meilleur porto du bar de son casino. Pour oublier. Mais surtout pour engourdir les douleurs. Et puis les jeunes femmes blondes, elles servaient plus d’accessoires qu’autre chose, n’ayant pas de conversation. Elles décroisaient tour à tour leurs jambes, tapotant leurs cheveux blonds sur leurs tempes en ouvrant leur miroir de poche pour s’assurer que leur maquillage n’était pas défait. Et sous tout ce maquillage Vilmos n’auraient pas su dire si elles étaient réellement belles sans toute cette poudre aux yeux.

Peu importe, le jeune homme n’avait pas envie de les regarder. Non, il avait plutôt une envie de se bourrer solidement la gueule ce soir. Il commanda un whisky, sec, après avoir but d’un trait son verre de porto. Plus question de penser à quoi que ce soit ayant rapport avec les Domae.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptyMar 5 Aoû - 11:55

De Valet à Valet….

**- Sérieusement, je trouve que ce comportement devrait être condamné. C'est honteux!
- Bah, en même temps, il a eu ce qu'il méritait. Un nez cassé, c'est pas mal comme rappel à l'ordre.
- Mais il n'est qu'un Valet. Il n'a aucun droit de lever la main ainsi sur l'As.
- Hiérarchiquement, son comportement est certes déplacé mais nous ne connaissons pas les tenants et les aboutissants de toute cette histoire. L'affaire a été réglée, ce n'est pas à nous de nous en charger.
- Alors explique-moi pourquoi tu te rends au Casino dans ce cas.
- Pour rencontrer un collègue voyons. Comment tu veux qu'elle se case si elle passe sa vie derrière ses lames?
- Tu eux vraiment pas être sérieuse plus de 3 minutes, toi?
- Si, mais c'est très rare. Et pas envie aujourd'hui.**


Je ne prête plus guère attention aux deux autres dans ma tête. Je quitte ma demeure d'un pas tranquille, direction le Grand Quederla Palace. Je ne suis jamais entrée dans ce Casino et j'avoue que je n'aurais ressenti aucunement le besoin de m'y rendre si les frasques de mon collègue n'étaient parvenues à mes oreilles. Pas besoin de parler directement avec Kira pour que je sois au courant de la légère altercation qu'ils avaient eu tous deux. Je ne cautionnais pas les manières de cet Homme mais il restait mon égal dans la Hiérarchie du Conclave. Alors, avant de juger où de décider de prendre des mesures personnelles à son encontre, je souhaitais le rencontrer.

Propriétaire du Grand Quederla Palace, c'était donc le lieu où j'avais le plus de chances de le trouver. Trésorier des Domaes qui plus est, il était plutôt logique de le trouver dans un endroit de ce genre. Et finalement, sa mésaventure avec l'As aura au moins un avantage: un homme avec un nez cassé, ou du moins bien amoché, cela se remarque facilement alors je n'aurais nullement à le chercher. Comme quoi chaque situation à son avantage.

En tout cas, on ne peut nier que les lieux respirent le luxe. Lumières, statues, façades, tout est fait pour attirer le regard, changeant les habitants en papillons de nuits inexorablement attirés par les dorures qui s'offrent à leurs yeux. Trop de fioritures à mon goût mais bon, il faut savoir plaire à la foule et là, c'est clairement réussi. Même les gens semblent tous sur les 31 pour pénétrer ici.

**- Tu crois qu'ils vont nous laisser rentrer?
- On leur demande as leur avis en même temps.
- Peut-être mais visiblement, il y a un certain standing à respecter par ici.
- Et alors? On n’est pas vêtue comme une souillon non plus. Et on vient pas jouer, on vient en rendez-vous d'affaire.
- Il n’est même pas au courant qu'on vient le voir ce type.
- Détail qui sera réglé dans moins de trente secondes. Tu te poses trop de questions, Minette.
- Heureusement que je le fais car si on comptait sur toi, on ne serait pas arrivées, tête de piaf. **


Un léger soupir de lassitude, elles ne se tiendront donc jamais tranquille ces deux-là. Puis, j'entre. Évidemment, les regards se tournent vers moi mais je n'y prête aucune attention. Une seule chose m'intéresse: la raison de ma visite ici. Un des employé vient me voir mais je ne lui laisse pas le temps de parler, je prends les devants.

"- Je suis venue voir le propriétaire des lieux. Monsieur Vilmos Desgoffe Und Taxis. Veuillez le prévenir de ma présence. Je l'attends ici."

Un instant, le jeune homme semble interdit, ne sachant trop comment réagir. Oui, il ne s'attendait pas à ça mais bon, s'il continue à me fixer avec ce regard de merlan frit, je sens que je ne resterais pas aussi amicale très longtemps. Alors, pour le faire réagir, je rajoute doucement, à son attention uniquement.

"- Je n'aime pas attendre.... "

Impressionnant. Un léger sursaut de sa part, un salut respectueux et le voilà qui disparait dans la bâtisse. Je me contente de rester debout dans l'entrée, en profitant pour détailler les lieux. Je dois faire un peu tâche avec mes lames à la ceinture mais je m'en contrefiche, je ne suis pas là pour jouer. Quoi que, qui sait comment tournera cet entretien?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptyMar 5 Aoû - 17:24


De Valet à Valet

Lorsque son lobby boy apparu dans le bar avec un air pressé, Vilmos senti que quelque chose n’allait pas. L’employé se dirigea vers lui.

-Qu’est-ce qu’il y a bordel? Dit-il avant de finit d’un trait son verre de whisky.

-Une dame souhaite vous voir Patron.

-Et ben elle est où?

-Elle vous attend dans l’entrée du casino.

Vilmos haussa le sourcil. Une dame hein? Ces derniers temps, lui et ‘’les dames’’ faisaient un très mauvais mélange. Pourquoi ferait-il le moindre effort pour se lever et allez voir de qui il s’agissait? En même temps…ça ne pouvait pas être pire compagnie que les deux greluches blondes qu’il avait à côté de lui. Non?

-Très bien, dit-il en se levant de la banquette en velours. Et au cas où, il emporta son épée. Peut-être que Kira avait l’esprit plus vengeur qu’il ne le croyait et elle envoyait quelqu’un pour finir ce qu’elle avait déjà commencé. On n’est jamais trop prudent.

Il quitta le bar pour traverser la grande salle, suivit de son lobby boy. Personne ne faisait de cas de l’arme que portant Vilmos sur sa hanche. En fait c’était plutôt commun de voir des clients armés dans le casino. Quederla étaient dangereuse, même ici. Mais tout le monde était habillé très chiquement et le Patron ne faisait pas exception à la règle. Souliers noir en cuirs luisant, pantalon noir, chemise et cravate noire, veste noire.

Le jeune homme arriva enfin jusqu’à l’entrée principale du Grand Quederla Palace et aperçu un visage familier. Qu’est-ce que Naeryan pouvait foutre ici?

Il n’avait jamais vraiment parlé à l’autre Valet, ormis lors des réunions du conclave. Pourtant Vilmos s’était vite fait une opinion à son sujet. C’était simple : il la trouvait bizarre. D’après son visage elle devait être dans la vingtaine, peut-être un peu plus jeune que lui. Et pourtant elle avait une chevelure d’une blancheur impossible.  Des cheveux blancs comme ceux des personnes âgés qu’il croisait dans le parc et qui donnaient des morceaux de pain aux pigeons. Et franchement, ça le déboussolait de voir quelqu’un d’aussi jeune avec des cheveux blancs. Sans parler de ses yeux hétérochromes. Vilmos se dit qu’à force de la regarder, peut-être ne s’en apercevrait plus.

Ce qu’il aperçut cependant, c’est qu’elle aussi s’était armé. Tiens tiens… Il s’approcha d’elle avec un sourire froid, mais un sourire tout de même.

-Salut Naeryan. Tu t’es égarée? Le terrain de pétanque c’est à l’autre bout de la ville, dit-il, se moquant de ses cheveux blancs. À moins que tu cherchais le club de bingo?

Et dans le langage vilmosien , il venait de la saluer poliment.

-Sérieusement, que fais-tu ici? C'est Kira qui t'envoie?


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptyMar 5 Aoû - 20:07

De Valet à Valet….

- Salut Naeryan. Tu t’es égarée? Le terrain de pétanque c’est à l’autre bout de la ville.
À moins que tu cherchais le club de bingo?


"- Heureusement que ton allure est plus distinguée que ton discours. Moi aussi, je suis ravie de te revoir, Vilmos."

-Sérieusement, que fais-tu ici? C'est Kira qui t'envoie?

"- Je ne te cacherais pas que votre rencontre mouvementée ne m'est nullement inconnue mais si l'As à un compte à régler avec toi, elle est bien assez grande pour le faire d'elle-même.
Et si j'avais reçu l'ordre de m'occuper de ton cas, je n'aurais pas pris la peine de te faire déplacer pour te tuer par la suite."


**- Ouais, bien envoyé! Vas-y, ferme sa gueule à ce grand con, ça lui fera du bien.
- Non mais pour qui il se prend? Bingo, pétanque? On a une tête à ça peut-être?
- Je te préviens, si ce crétin ne se calme pas un minimum, je l'assomme.
- Nan, fais-lui un œil au beurre noir. Comme ça, il aura vraiment l'air d'un clochard.
- Eh, pas mal comme idée. Je note, au cas où.**


Je n'ai pas bronché de ma place. Je me contente de le fixer, calme et d'une neutralité à toute épreuve. S'il croit m'impressionner avec sa verve ou encore avec ses manières et ses dernières 'réussites', il se trompe lourdement. J'ai bien pire que lui dans le crâne alors franchement ses sourires d'opérette, il pouvait les garder pour ses employés et ses futures conquêtes.

"- Ce que je fais ici? Je suis simplement venue discuter. La Guerre est plus que jamais présente et nous y tenons des rôles similaires. Seulement, je pense que la complémentarité vaut mieux que de se marcher sur les pieds."

Oui, je ne me retenais pas pour exposer mon point de vue ici et maintenant. Je n'avais pas fait tout ce chemin pour simplement entendre un sale gosse prétentieux se moquer de moi. Alors, avant qu'il ne continue de jouer au plus malin avec moi, qu'il commence par me prouver qu'il avait quelque chose dans le crâne d'autre que toutes les conneries et autres débordements dont j'étais au courant à son sujet.

"- Alors, si nous allions parler ailleurs? Je ne doute pas que ces lieux soient protégés mais je n'aimerais pas que trainent des oreilles indiscrètes. "

Je ne lui demandais pas vraiment son avis, c'était vrai. Après tout, il était peut-être plus âgé que moi mais niveau ancienneté dans la Famille, je le battais à plate couture. Et contrairement à lui, j'avais la confiance de nos supérieurs et aucun nez cassé qui ferait une cible facile pour réveiller une quelconque douleur.

**- Tu ne te montres pas un peu rude là quand même?
- Du tout, elle lui fait comprendre qui est le patron, c'est différent.
- Nous avons des choses à mettre au clair en tant que 'Collègues'. Alors il est tant pour lui de savoir faire la différence entre son jeu devant autrui et son véritable devoir.
- Pour ça que tu as gardé ton arme? Sympa comme avertissement.
- Au moins, ce message-là, il l'aura compris. Qu'il n'essaie même pas de s'approcher de trop près.
- C'est bien dommage ça. Parce que franchement, il est plutôt mignon.
- Toi qui es têtue comme pas deux, qu'une forte tête de son genre ne t'attire pas, ça m'aurait étonné remarque.**
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptyJeu 7 Aoû - 6:53


De Valet à Valet

- Je ne te cacherais pas que votre rencontre mouvementée ne m'est nullement inconnue mais si l'As à un compte à régler avec toi, elle est bien assez grande pour le faire d'elle-même. Et si j'avais reçu l'ordre de m'occuper de ton cas, je n'aurais pas pris la peine de te faire déplacer pour te tuer par la suite.

Ah carrément. Et bien au moins il savait désormais que la nouvelle c’était répandue dans la Famille. Qui pouvait être assez mégère pour raconter ce genre de potins?

Il remarqua aussi que Naeryan n’avait pas réagi à son insulte et d’une certaine manière il apprécia qu’elle ne monte pas sur ses grands chevaux à la moindre provocation. Que sa collègue le prenne aussi bien fit plaisir à Vilmos. Ça démontrait une certaine force de caractère non? Et puis ça lui donnerait un challenge de plus et il aimait beaucoup les défis…

Le jeune homme continua de sourire calmement alors qu’elle ne bougeait pas. En fait, il attendait qu’elle parle, qu’elle s’explique afin qu’il sache pourquoi avait-il fallu qu’il quitte sa banquette en velours et son verre de whisky. Et franchement il voulait que ça en valent la peine. Autrement il l’enverrait se faire foutre, en toute amitié bien sûr.

- Ce que je fais ici? Je suis simplement venue discuter. La Guerre est plus que jamais présente et nous y tenons des rôles similaires. Seulement, je pense que la complémentarité vaut mieux que de se marcher sur les pieds.

Discuter hein?... Il n’était pas contre. Cela serait peut-être une occasion de mettre les choses au clair et pour une fois, de ne pas passer pour un con. Il savait parfaitement bien que la Guerre faisait rage, il n’avait pas besoin que Naeryan lui serve de post-it pour s’en souvenir. Mais elle avait raison lui un point : ils étaient plus forts en équipe. Seul on n’arrive jamais à rien et il ne pouvait pas gagner le contrôle de la ville par lui-même.

À ce moment sa collègue fit une demande intéressante.

- Alors, si nous allions parler ailleurs? Je ne doute pas que ces lieux soient protégés mais je n'aimerais pas que trainent des oreilles indiscrètes.

Le regard bleu de Vilmos s’était fixé sur Naeryan, et son sourire sarcastique avait disparu. Il était étrangement silencieux et cela arrivait aussi souvent que le phénomène d’alignement des planètes. Il finit par hocher la tête, il était d’accord avec elle.  Les murs de son casino avaient des oreilles, sauf ceux de son bureau dans la tour de l’horloge, juste  quelques étages plus hauts. Oui, Vilmos restait muet mais surtout, cette fois, coopératif. Bien qu’il n’aimait pas plier le genou devant qui que ce soit ça pouvait être le moment de regagner les points qu’il avait perdu. Perdus injustement selon lui. Mais cette fois, il pila sur son orgueil et ça lui fit un million de fois plus mal que la douleur qu’il avait ressenti au moment au Kira lui avait envoyé un direct sur le visage.

-Suis-moi, on monte. Je vais essayer de ne pas faire de commentaires sur la couleur de tes cheveux. Sache seulement que ça...m'intrigue. Et là, je reste très poli.

Direction les escaliers. En compagnie de Naeryan il monta les nombreux étages qui les séparaient du rez-de-chaussée, la musique entraînante de la grande salle s’atténuant peu à peu derrière eux. Dans un étroit large couloir tapissé de tableau de d’œuvre d’art hors de prix, Vilmos s’arrêta devant une porte et l’ouvrit avec sa clé. Passant la porte, tous les deux arrivèrent dans une pièce à peine plus grande qu’une chambre de bonne. Il y avait une table, deux chaises en cuir capitonnée  et un buffet remplie de différente bouteilles d'alcool, également hors de prix. Mais surtout une grande fenêtre qui donnait sur une très belle vue de la ville, et encore plus lorsque qu'il faisait nuit, avec des multitudes de points lumineux des maison dans le noir. Vilmos désigna la fenêtre du doigt avec un sourire en coin.

-J’adore cette pièce, en particulier la fenêtre. L’autre jour on y a presque fait voler un employé qu’on avait pris à se servir dans la caisse. Il fallait bien qu’on trouve un moyen de le faire rembourser ce qu’il avait pris…Enfin, peu importe.

Vilmos s’assit sur la première chaise. Ou plutôt il s'y avachie tel un roi sur son trône en cuir. Le roi de quoi? Ça restait à voir pour le moment.

- Tu es venue pour discuter, alors discutons Naeryan, dit- il en posant ses coudes sur la table. Pour tout te dire je suis d'accord avec toi pour ce qui est du travail en coopération. C'est parfaitement logique et censé de ta part de dire cela. Mais franchement, Kira me déteste et elle ne me fais plus confiance. Quand à moi je ne peux pas la voir en peinture. Alors vraiment, je fais profil bas en attendant qu'elle retire sa tête de son cul et qu'elle voit que je n'ai rien fais de mal, merde!



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptyJeu 7 Aoû - 12:09

De Valet à Valet….

-Suis-moi, on monte. Je vais essayer de ne pas faire de commentaires sur la couleur de tes cheveux. Sache seulement que ça...m'intrigue. Et là, je reste très poli.

"- Je note ça, bel effort de politesse."

**- C'est quoi le problème avec nos cheveux? Si ça lui suffit pour être déstabilisé, il a pas fini le pauvre.
- Comme si on avait choisi en plus, non mais sérieusement, y a des gens qui ont des considérations vraiment bizarres.
- Ce n'est pas commun, c'est tout. Et avouez qu'on cumule les différences notables entre ça et notre regard.
- Là, tu marques un point. Mais bon, l'habit ne fait pas le moine.
- Grave, sinon bonjour la réputation qu'on collerais aux moines, moi je te le dis.**


Décidément, elles étaient en forme aujourd'hui elles aussi. Ça promettait. Enfin, visiblement mon collègue à décider de faire un effort alors je ne vais pas cracher dessus. Je m'engage à sa suite, toujours on ne peut plus calme, prenant le temps de découvrir les lieux. Couloirs remplis de tableaux tous plus onéreux les uns que les autres, la musique qui doucement disparais, les escaliers qui nous permettent de gagner en hauteur. Et surtout, plus personne aux alentours. Parfait.  

Une clef qui entre dans une serrure, la porte qui s'ouvre pour dévoiler le bureau du Valet. Une pièce peu spacieuse mais avec une vue franchement sympathique. Deux chaises, un buffet et une table, le minimum syndical mais c'est bien suffisant. Je profite un instant du panorama qui s'offre à mon regard, la ville semblant étrangement calme vue d'ici. Mais tout cela n'est qu'une apparence et je le sais parfaitement.

-J’adore cette pièce, en particulier la fenêtre. L’autre jour on y a presque fait voler un employé qu’on avait pris à se servir dans la caisse. Il fallait bien qu’on trouve un moyen de le faire rembourser ce qu’il avait pris…Enfin, peu importe.

"- Mes rares expériences à ce sujet m'ont prouvées que les humains ne tenaient pas du tout des oiseaux mais si tu trouves un cas différent, fais-moi signe, ça m'intéresse."

**- Depuis quand tu te mets à l'humour toi?
- C'est vrai que c'est assez nouveau de ta part.
- J'aime me mettre à la même hauteur que mon adversaire.
- Je croyais que vous étiez collègues?
- L'un n'empêche pas l'autre. T'as raison, garde des réserves, on sera là si besoin.**


-Tu es venue pour discuter, alors discutons Naeryan. Pour tout te dire je suis d'accord avec toi pour ce qui est du travail en coopération. C'est parfaitement logique et censé de ta part de dire cela. Mais franchement, Kira me déteste et elle ne me fais plus confiance. Quand à moi je ne peux pas la voir en peinture. Alors vraiment, je fais profil bas en attendant qu'elle retire sa tête de son cul et qu'elle voit que je n'ai rien fais de mal, merde!

"- L'As n'est pas la seule personne dont tu dépends à ma connaissance. Tant que le Roi te garde sa confiance, qu'est-ce que cela peut te faire que Kira, elle, te déteste? Après, si tu souhaites continuer à te morfondre là-dessus, je t'en prie fais-le, mais ce sera sans moi."

Je quitte la fenêtre pour venir m'asseoir tranquillement dans le siège restant. La pièce est plutôt agréable en soi même sa petite taille ne me plait que moyennement. Enfin, je ne compte pas non plus m'éterniser. Alors, autant entrer tout de suite dans le vif du sujet plutôt que de tourner deux heures autour du pot.

"- Tu n'as plus la confiance de Kira, c'est un fait. Mais moi, je l'ai et elle n'a pas besoin de deux Valets pour sa propre protection. De ce fait, si nous voulons répartir les tâches logiquement, rien de plus simple: en cas de conflit ouvert, ta priorité sera la survie du Roi et la mienne celle de l'As. Le Joker est suffisamment grand pour s'auto-protéger et dans le cas contraire, le Roi étant au-dessus de tous, je pourrais me détacher de Kira pour venir m'en occuper."

Après, il était évident que je ne lui donnais aucun ordre, je ne faisais qu'énoncer des faits et un mode opératoire qui avait vu le jour dans mon esprit. S'il avait des choses à rajouter, des détails à préciser ou des arguments convaincants pour me faire revenir sur ma vision des choses, j'étais toute ouïe. Finalement, dans un sens, nous étions des 'partenaires' et une entente correcte entre nous ne pourrait qu'être un atout pour toute la famille.

"- Et oui, ici je ne parle que de la protection du Conclave en cas de combats. Pour le reste, je pense que tu as toi aussi déjà dû réfléchir à des moyens, plus ou moins autorisés, pour que notre famille prenne l'ascendant sur nos chers ennemis. Tu n'es pas un Valet pour rien après tout."

**- Et un brin de flatterie dans tout ça, histoire de bien faire passer la pilule.
- Tu deviendrais presque redoutable à ce jeu-là.
- Je savais qu'on avait été des professeurs hors pair.
- Redescends de ton nuage toi, c'est pas grâce à tes conneries qu'elle en est là aujourd'hui.
- Peut-être bien que si, un peu quand même.
- C'est ça, vas-y, fais-toi des films.**


Mon regard qui était resté fixé sur Vilmos retourne se perdre un instant dans la contemplation des lieux. Et tombe sur le buffet remplit des diverses liqueurs collectionnées par mon collègue. Et bien, le jour où se vide tout ça, je parie que lui aussi, il essayerait d'apprendre à voler. Enfin, je reviens à mon interlocuteur, toujours très calme et sereine, mes armes n'ayant cependant pas quittées ma ceinture.

"- Comme je ne suis pas seule en tant que Valet, je trouvais donc simplement normal de venir discuter en tête à tête et en privé de tout ce genre de petits détails. Alors, si tu as des observations de ton côté, besoin d'un aide quelconque bien que je doute de ce dernier point, de renseignements ou bien d'autre chose, c'est le moment. "
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptyVen 8 Aoû - 3:30


De Valet à Valet

- L'As n'est pas la seule personne dont tu dépends à ma connaissance. Tant que le Roi te garde sa confiance, qu'est-ce que cela peut te faire que Kira, elle, te déteste? Après, si tu souhaites continuer à te morfondre là-dessus, je t'en prie fais-le, mais ce sera sans moi.

Cette dernière remarque irrita Vilmos, mais il ne dit rien cependant.  Il ne pleurnichait pas sur son sort car il l’avait bien mérité : s’en prendre à l’As avait été une erreur stupide et malheureuse mais il ne pouvait plus retourner en arrière. Tout de même, que Kira lui tourne le dos l’enrageait plus que ça ne la déprimait. Contrairement au Roi, le jeune homme gardait pour la Louve un certain respect.
Naeryan quitta la fenêtre et rejoins le second siège en cuir pour s’y asseoir. Vilmos fixa les yeux bleus et verts de la jeune femme en devinant qu’elle voulait en venir aux faits et il était tout ouï pour l’entendre. Et cela n’arrivait pas souvent alors il fallait que cette femme aux cheveux blancs utilise son temps intelligemment et qu’elle soit convainque. Alors, à Naeryan de jouer.

- Tu n'as plus la confiance de Kira, c'est un fait. Mais moi, je l'ai et elle n'a pas besoin de deux Valets pour sa propre protection. De ce fait, si nous voulons répartir les tâches logiquement, rien de plus simple: en cas de conflit ouvert, ta priorité sera la survie du Roi et la mienne celle de l'As. Le Joker est suffisamment grand pour s'auto-protéger et dans le cas contraire, le Roi étant au-dessus de tous, je pourrais me détacher de Kira pour venir m'en occuper.

On put voir les sourcils de Vilmos se froncer et ses lèvres frémir. Était-elle en train d’insinuer qu’il ne pouvait pas protéger le Roi lui-même? D’ailleurs, il ne voyait pas pourquoi le Roi aurait besoin d’être protégé, ou protégé spécifiquement par eux. Bien sûr, il s’agissait de leur travail, mais Judai savait très bien se battre. Et puis s’il venait à mourir celui ou celle qui le remplacerait aurait peut-être un peu plus de plomb dans le crâne.

Cela dit pour le moment le plan de Naeryan se tenait et le jeune homme dû admettre qu’il n’avait pas de meilleures solutions en vues, même si l’idée de protégé le Roi le répugnait. C’était son job et il devait le faire malgré tout.

- Et oui, ici je ne parle que de la protection du Conclave en cas de combats. Pour le reste, je pense que tu as toi aussi déjà dû réfléchir à des moyens, plus ou moins autorisés, pour que notre famille prenne l'ascendant sur nos chers ennemis. Tu n'es pas un Valet pour rien après tout.

Vilmos eu un sourire : il n’aurait pas su mieux dire cela!  Tous les deux continuaient de se fixer, lui de son regard bleu et elle de son regard hétéroclite. Ce dernier étudia la pièce un instant et se posa sur le buffet. Vilmos suivit son regard. Peut-être serait-il courtois de sa part qu’il lui offre un verre de quelque chose. Du vin par exemple.  Le jeune homme repoussa sa chaise  et se dirigea vers le buffet pour en sortit une bouteille très foncée ainsi que deux coupes. Il remplit ses dernières aux trois quart d’un vin rouge sombre légèrement violacé. Comme Vilmos les aimaient, secs et corsés. Il posa l’une des coupes en face de Naeryan. Si elle n’aimait pas le vin alors tant, il le boirait lui-même lorsqu’elle ne serait plus entre ses pattes.

- Comme je ne suis pas seule en tant que Valet, je trouvais donc simplement normal de venir discuter en tête à tête et en privé de tout ce genre de petits détails. Alors, si tu as des observations de ton côté, besoin d'un aide quelconque bien que je doute de ce dernier point, de renseignements ou bien d'autre chose, c'est le moment.

-Tu as un trop grand cœur Naeryan…, dit-il avec flegme avant de boire une première gorgée de son vin. Il disait cela de façon sarcastique. Elle se fichait probablement de lui et lui proposait seulement son aide pour faire la gentille. Pitié.

Le jeune homme retourna se caler contre le dossier de sa chaise capitonnée, coupe à la main. Depuis tout à l’heure il trouvait sa collègue plutôt froide. Ou plutôt, mesuré. Peut-être devrait-il faire comme elle et se couler le visage dans le béton pour que personne ne puisse voir se qu’il pensait. Parce que c’était exactement ce qu’il se passait. Que ce passait-il dans cette jolie tête, cela il n’en avait pas la moindre idée. Et Vilmos n’aimait pas du tout cela.

-Je n’aime pas donner raison aux gens mais cette fois je dois faire exception à ma propre règle, dit-il, d’un air vaguement contrarié. Ton petit plan n’est pas idiot et donc toi non plus. Sois en contente parce que j’en doutais toujours. Et là je te fais un compliment. Je le précise bien, juste pour être certain que tu ne sois pas tenté de me pété autre chose. Non parce que franchement, il me reste encore de bons morceaux. C’est le temps de se servir non?!

Vilmos soupira et continua. On.Se.Calme.


-Désolé...Je protège le Roi et toi Kira, je suis d’accord.

Vilmos finit sa coupe de vin d’un trait et se mit à continu de parler tout en reprenant la bouteille dans sa main et de se verser un nouveau verre. Merde, pourquoi le vin était-il si bon ce soir? Et pourquoi était-il si coopératif? Simplement parce qu’il voulait qu’on le laisse faire ses petites affaires comme avant sans que Kira ou qui que ce soit y vienne fourrer son nez. Alors autant faire le plus qu’il pouvait pour qu’on lui foute la sainte paix.

-Mais puisque tu es là je dois te dire que je ne suis pas particulièrement enthousiasmé par la chose. Il faut que ce soit fait, et ça je le comprends. On a pas le choix mais songe un peu à ce qu’on pourrait faire s’il ne fallait pas constamment leur servir de bouclier humain. Ils sont le Roi et l’As, pourquoi aurait-il besoin de nous pour se défendre? De nous spécifiquement. On a des tas de guerriers qui seraient ravis de prendre ma place, et la tiennes aussi j'en suis sûr. 

Avant de poursuivre à quoi il voulait en venir il replaça sa cravate. Elle n’avait pas à être d’accord avec lui mais son speech devait être impeccable. Vilmos pris une autre gorgé de vin et continua.

-Si on doit protéger quelqu’un, ce sont les familles et les habitants de la ville et pas un Roi, qui a amplement de quoi se défendre. Nos énergies devraient  servir à garder en vie les innocents et les associés civils de notre Famille. C’est eux que je souhaite me battre, et pas pour mon Roi. Tu me suis?

En effet, Vilmos avait tout intérêt à protégé les commerçants, les marchands, les banquiers et tout le monde qu’il tenait dans sa poche. Il avait donné sa parole que la Guerre ne les affecterait pas car il ferait tout en son pouvoir pour qu’il soit en sécurité. En échange de quelques derlas, bien sûr. Avec lui il n’y avait rien de gratuit et son argent n’apparaissait pas du ciel. Si lui Roi souhaitait qu’il le protège il n’avait qu’à le payer comme tous les autres. Et ceux qui étaient assez idiot pour se cacher derrière les Élémentis pouvaient tous brûler en enfer.
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptyVen 8 Aoû - 14:36

De Valet à Valet….

-Tu as un trop grand cœur Naeryan…

**- Lui aussi se prend au jeu des compliments? Comme c'est chou.
- On y croit pas une seconde, c'est impressionnant.
- C'est un fait exprès mais au moins il est civilisé, on a droit à un coup à boire gratos.
- Comme ça on ne sera pas venues pour rien, ce sera toujours ça de gagner.
- Vu le type, je te pari que c'est du bon en plus.**


A sa remarque sur mon grand coeur, je me contentais de retrousser légèrement le coin des lèvres. Je n'étais pas de ces personnes qui s'encombraient de sentiments, j'étais de ceux aux mains de fer mais gantées du plus doux des velours. De ces gens qui vous caressent dans le sens du poil avant de vous écraser purement et simplement. Mais la flatterie sarcastique du Valet me rappela que finalement, je n'étais pas seule à jouer ce jeu, même si chacun le faisait à sa façon.

-Je n’aime pas donner raison aux gens mais cette fois je dois faire exception à ma propre règle. Ton petit plan n’est pas idiot et donc toi non plus. Sois en contente parce que j’en doutais toujours. Et là je te fais un compliment. Je le précise bien, juste pour être certain que tu ne sois pas tenté de me pété autre chose. Non parce que franchement, il me reste encore de bons morceaux. C’est le temps de se servir non?!.

"- Je prends le compliment alors. Et rassure-toi, il te reste en effet de 'bons morceaux', comme tu le dis si bien...."

Sur ce coup-là, j'avoue que je me suis faite plaisir en relevant sa petite digression. Après tout, oui nous étions en réunion d'affaire, mais nous étions aussi entre nous. Il n'y avait pas tout le reste du Conclave ni un taux infiniment élevés d'autorités pour nous gâcher la vie alors nous n'avions aucune raison de ne pas nous lâcher un peu.

-Désolé...Je protège le Roi et toi Kira, je suis d’accord.

**- Quoi? C'est déjà fini son égo-trip? Juste quand ça devenait marrant.
- Je te pari qu'à la moindre occasion que tu lui offres, il repars aussitôt.
- Nous ne sommes pas venue pour ça non plus, je vous le rappelle.
- C'est à l'autre qu'il faut dire ça.
- Si on peut même plus rigoler. Moi, les bons morceaux, je veux bien qu'il me les montre, n'empêche.**


Je viens saisir la coupe servit à mon attention avant d'en déguster tranquillement une première gorgée. Hum, fin connaisseur le Vilmos. On peut dire qu'il a du goût, au moins au niveau des vins. Bon, ce n'est peut-être pas ce que je préfère mais il faut bien avouer que ce dernier à du panache. A l'image de son possesseur? Intéressant. J'aime quand tout se prête à interprétation.

-Mais puisque tu es là je dois te dire que je ne suis pas particulièrement enthousiasmé par la chose. Il faut que ce soit fait, et ça je le comprends. On a pas le choix mais songe un peu à ce qu’on pourrait faire s’il ne fallait pas constamment leur servir de bouclier humain. Ils sont le Roi et l’As, pourquoi aurait-il besoin de nous pour se défendre? De nous spécifiquement. On a des tas de guerriers qui seraient ravis de prendre ma place, et la tiennes aussi j'en suis sûr.

Bien accoudée à mon fauteuil, verre à la main, je l'écoute avec attention. Je ne sais pas pourquoi, je sens que la suite risque de se révéler très instructive. D'ailleurs, même les deux autres se taisent, à l'affut des prochaines paroles de l'autre Valet. Et d'un simple geste de la tête, je l'invite à continuer.

-Si on doit protéger quelqu’un, ce sont les familles et les habitants de la ville et pas un Roi, qui a amplement de quoi se défendre. Nos énergies devraient  servir à garder en vie les innocents et les associés civils de notre Famille. C’est eux que je souhaite me battre, et pas pour mon Roi. Tu me suis?

"- Très bien. Et je ne nierais pas que c'est un point de vue très intéressant. Cependant, prends garde à tes paroles car certaines pourraient être mal interprétées et utilisées contre toi par des personnes qui souhaiteraient te nuire....."

Personnellement, qu'il ne souhaite pas se battre pour son Roi m'importait peu du moment qu'il ne me gênait pas dans mon travail. Mais je n'étais ni aveugle ni sourde et je savais que nombre de gens convoitaient nos places. Hors, malgré son comportement assez spécial, je préférais Vilmos comme collègue. Au moins, lui, je le connaissais un minimum. Et visiblement, nous restions sur la même longueur d'onde.

"- Si le Conclave tiens autant à nous garder prêt de lui, je pense que c'est aussi une mesure de surveillance à notre égard. Mine de rien, nous avons aussi du pouvoir et une force certaine. Nous laisser seuls en liberté serait prendre un risque pour eux et ils ne sont pas fous à ce point. Ils tiennent à tous leurs pions, nous compris..."

Mon regard alla se refléter sur la robe presque pourpre du vin que je faisais doucement osciller dans mon verre. Oui, j'étais d'une loyauté sans faille envers notre famille mais tout le monde n'était issu des Domaes depuis sa plus tendre enfance alors, bien sûr que tout le monde était surveillé, d'une façon ou d'une autre. Du moins, c'était ce dont j’étais persuadée. Sans méfiance, nous ne pourrions survivre aussi longtemps dans des temps aussi troubles.

"- Personnellement, mon métier me permet de garder un lien de proximité avec la population. D'une autre manière, tes activités t'offrent elles aussi cette possibilité mais en effet, nous ne restons pas très présents pour nos chers Habitants. Et qui sait, une plus grande proximité de notre part pourrait aussi en ramener plus d'un dans nos rangs. Par les temps qui courent, cela serait un atout non négligeable pour nous.
C'est un argument à faire valoir auprès du Conclave afin de pouvoir peut-être se libérer de certaines de nos obligations actuelles."


Finalement, je réfléchissais un peu à haute voix. Il y avait de quoi creuser avec tout ça. Et sans doute moyen que tout le monde y trouve son compte à condition de bien étudier la chose pour ne rien laisser passer. Une nouvelle gorgée de vin, que je pris le temps de déguster, avant d revenir à mon interlocuteur du moment.

"- Tu as d'excellents fournisseurs en tout cas, ce vin est délicieux."

Je laissais mon visage se faire un peu moins de marbre, laissant deviner l'ombre d'un sourire. Non, j'étais loin d'être saoule, j'avais une très bonne résistance à l'alcool mais après tout, je n'étais pas en guerre en cet instant. Au contraire, nous allions dans le même sens, alors autant en profiter un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptySam 9 Aoû - 5:45


De Valet à Valet

- Très bien. Et je ne nierais pas que c'est un point de vue très intéressant. Cependant, prends garde à tes paroles car certaines pourraient être mal interprétées et utilisées contre toi par des personnes qui souhaiteraient te nuire.....

Vilmos haussa les épaule, lançant un bref rire. Il n’avait peur de personne. Sauf peut-être justement de Naeryan. Il n’arrivait pas à la saisir parfaitement et cela l’agaçait. N’avait-elle pas d’autres ambitions que de servir à tout jamais les Domae? Enfin…cela faisait plus longtemps qu’elle faisait partie de la Famille que lui, son attachement devait-être beaucoup plus fort que le sien. Du moment que ça n’affectait pas sa vision et qu’elle ne devienne pas, elle aussi, un lèche-cul du Roi. Vilmos décida qu'il serait peut-être bien de gardé un oeil sur elle, à l'avenir...

- Si le Conclave tiens autant à nous garder prêt de lui, je pense que c'est aussi une mesure de surveillance à notre égard. Mine de rien, nous avons aussi du pouvoir et une force certaine. Nous laisser seuls en liberté serait prendre un risque pour eux et ils ne sont pas fous à ce point. Ils tiennent à tous leurs pions, nous compris...

Alors c’était cela qu’il été? Un simple pion dans les jeux de combats de sa Famille? S’il n’était pas déjà franchement irrité, il senti ses jointures se resserrer autour de son verre. Il en aurait étranglé quelqu’un…

- Personnellement, mon métier me permet de garder un lien de proximité avec la population. D'une autre manière, tes activités t'offrent elles aussi cette possibilité mais en effet, nous ne restons pas très présents pour nos chers Habitants. Et qui sait, une plus grande proximité de notre part pourrait aussi en ramener plus d'un dans nos rangs. Par les temps qui courent, cela serait un atout non négligeable pour nous. C'est un argument à faire valoir auprès du Conclave afin de pouvoir peut-être se libérer de certaines de nos obligations actuelles.

Naeryan pris une gorgé de vin alors que Vilmos la regardait, quelque peu bouche bée. Alors…elle était d’accord avec lui?... Il ne savait pas si cela devait lui faire plaisir ou si elle se moquait de lui. Mais bizarrement, il fut certain qu’elle était sincère

- Tu as d'excellents fournisseurs en tout cas, ce vin est délicieux.

L’occasion que, pour une fois, quelqu’un était d’accord avec lui ce présentait, pourquoi ne pas célébré un peu. Il leva son verre.

-Tant mieux. Alors à ta santé Naeryan. Je crois que la meilleure chose à faire avant d’en parler au Conclave, ce serait d’enterrer la hache de guerre avec Kira. Cette fille-là est très courageuse et je ne pourrais jamais la détester. Quant au Roi, ce sera merde!

Quand Vilmos n’aimait pas quelqu’un, on pouvait tout essayer, il n’y avait pas grand-chose à faire pour le faire changer d’idée.

Vilmos bu une nouvelle gorgé de vin. Et franchement, il était moins résistant qu’il ne voulait bien le faire croire. D’ailleurs, le haut de ses joues se colorait déjà de rouge.

-J’irais la voir. Seulement une fois que cette escalade de violence aura diminué. Avec tout le boulot qu’on a à faire je ne crois pas qu’elle ait le temps ni l’envie de me voir en ce moment. Et puis j’ai finis par remarquer que dans cette maudite ville les femmes sont parfois plus dangereuses que la plus tranchante des lames. Et je t’inclus aussi dans le tas, prend le comme un compliment.

Ouais, pas de doute la dessus, Naeryan était bel et bien une femme. Impossible de se tromper sur ce coup là. Il avait entendu dire qu’elle se battait bien, après tout elle avait un dojo quelque part dans la ville non? Tiens… il aimerait pris savoir si les rumeurs étaient vraies. Un jour peut-être.

-Je crois que ce sont mes méthodes qui agacent Kira le plus dans toute cette malheureuse histoire.  Et je trouve cela hypocrite de sa part. Elle tue dans gens, et à mon sens, ce n’est pas plus vertueux que ce que je fais. Et il est hors de question que je change cela.

Il blanchissait de l’argent, il corrompait les politiciens, les juges, les policiers surtout, pour qu’ils regardent ailleurs. Mine de rien, Vilmos avait un petit tas de gens dans sa poche. 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] EmptySam 9 Aoû - 11:00

De Valet à Valet….

-Tant mieux. Alors à ta santé Naeryan. Je crois que la meilleure chose à faire avant d’en parler au Conclave, ce serait d’enterrer la hache de guerre avec Kira. Cette fille-là est très courageuse et je ne pourrais jamais la détester. Quant au Roi, ce sera merde!

"- Kira reste Kira. Certes elle a ses défauts mais elle reste une personne de confiance et avec une très bonne réflexion. Du moins, quand elle garde son calme et ne frappe pas le premier qui passe. Après, on ne nous demande pas d'aimer tout le monde non plus et encore heureux."

Je n'allais certainement pas lui jeter la première pierre sous prétexte qu'il n'aimait pas le Roi. Certes j'étais dévouée corps et âme à mon devoir envers notre Famille mais il n'en demeurait pas moins que je n'étais pas forcément d'accord avec tout le monde et que je ne me forcerais nullement à apprécier les gens simplement pour leur faire plaisir. L'As avait su se montrer sous son meilleur jour pour gagner ma confiance mais elle était la seule au Conclave. Le Roi restait le Roi mais franchement, je n'avais guère d'atomes crochus avec lui. A part la Rose, maintenant, c'était sans doute ce cher Vilmos que j'estimais le plus. Pour le moment...

-J’irais la voir. Seulement une fois que cette escalade de violence aura diminué. Avec tout le boulot qu’on a à faire je ne crois pas qu’elle ait le temps ni l’envie de me voir en ce moment. Et puis j’ai finis par remarquer que dans cette maudite ville les femmes sont parfois plus dangereuses que la plus tranchante des lames. Et je t’inclus aussi dans le tas, prend le comme un compliment.

Cette fois, je ne dissimule pas mon sourire qui vient prend un air légèrement joueur sur mon visage. Mon regard brille un instant d'un jade certain avant de redevenir plus apaisé. Si tu as compris cela mon grand, tu as compris l'essentiel. Les plus belles fleurs sont toujours les plus dangereuses et j'étais de celles que l'on dit vénéneuses.

"- Il n'empêche qu'une bonne arme peut parfois faire la différence quand la femme en elle-même ne suffit pas. Et dans cette ville comme partout ailleurs, il faut savoir aussi que toutes les armes ne se valent pas. A l'image des femmes..."

**- Ça, je te le fais pas dire. A nous trois, on explose tous les records.
- En positif ou en négatif?
- Cela doit dépendre de votre humeur, vu que vous êtes capable du meilleur comme du pire...
- Surtout du pire pour certaine.
- Allez! Avouez que sans moi, vous vous ennuieriez.
- Ca dépend des jours.**


-Je crois que ce sont mes méthodes qui agacent Kira le plus dans toute cette malheureuse histoire.  Et je trouve cela hypocrite de sa part. Elle tue dans gens, et à mon sens, ce n’est pas plus vertueux que ce que je fais. Et il est hors de question que je change cela.  

"- C'est un point de vue qui se défend, en effet. Après, vu ma position, je serais bien mal placée pour faire la morale à qui que ce soit alors je ne me le permettrais pas. Mais si tes méthodes fonctionnent, après tout, pourquoi en changer? Surtout que si seule Kira s'en offusque, elle ne reste qu'une personne parmi de nombreuses autres."

Je ne me sentais pas spécialement concernée par les histoires personnelles entre l'As et le Valet mais j'aimerais autant éviter de donner du grain à moudre à l'ennemi. Alors, si ils ne parviennent pas à trouver un terrain d'entente, autant leur en trouver un. Où en forcer un....

Tu n'aimes peut-être pas le Roi mais si tu as son aval, il reste le supérieur de Kira. Et dans ce cas, elle n'aura plus son mot à dire dans tes affaires. Si en plus, tu viens faire profil bas devant elle, tu vas marquer des points de tous les côtés et ainsi, gagner sans doute aussi un peu de lest dans tes devoirs. Cela serait entièrement bénéfique pour toi et pour tes activités, je me trompe? "

La malice perce à travers mon regard et mon expression. Oui, je n'ai vécu qu'ainsi, en calculant tous les coups avec au moins trois tours d'avance. Alors j'ai eu le temps de développer mes talents de tacticienne. Après, je suis libre de les mettre au service de qui cela me chante, du moment qu'il n'y a aucun risque que cela nuise à notre grande Famille.

Mon verre entre mes doigts tourne doucement avant que je ne vienne en boire une nouvelle gorgée. Très bon, définitivement, Vilmos avait bon goût.

"- Courber l'échine n'est agréable pour personne, encore moins pour des gens comme nous, mais parfois il faut savoir reculer pour mieux sauter. Et un grand profit certain vaut bien un petit sacrifice. A condition que cela reste occasionnel. Nous restons des Valets, pas de simples pions lambda."
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty
MessageSujet: Re: De Valet à Valet [PV Naeryan]   De Valet à Valet [PV Naeryan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
De Valet à Valet [PV Naeryan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-