Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -33%
Philips EP2220/10 Machine Espresso automatique avec ...
Voir le deal
269.99 €

Partagez
 

 Une journée de travail [PV Asharya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Une journée de travail [PV Asharya] Empty
MessageSujet: Une journée de travail [PV Asharya]   Une journée de travail [PV Asharya] EmptyJeu 14 Aoû - 23:36


3 Septembre


Cela faisait déjà une semaine environ que les Élémentis avaient attaquer le quartier des Domae, et ce fut vraiment une mauvaise stratégie, ou un manque de chance à cause du fait que la Confrérie s'en est mêler, ou que les Domae étaient au courant de cette attaque soit disant surprise. Mais bon, cela a été plus profitable aux maîtres des animaux qu'à ceux qui utilise les éléments car les attaquants avaient fini par perdre leur Roi, mais également leur As à ce que j'ai pu glaner comme informations, de quoi leur faire perdre la raison et sûrement la suite de la guerre qui les oppose. Mauvais Roi sûrement. Enfin bref, après cette fichu attaque qui m'a fait gagner une jolie plaie à mon torse, et encore heureux que Itami me soigne correctement sous bon conseil de Koji, vu que le fameux Thadd a apparemment un penchant pour les Élémentis, même s'il fait parti de la Confrérie.

À la suite de cela, je mettais donc retrouver à voir la petite As, la Rose des Domae, car après tout il fallait que je les quitte comme il se doit. Néanmoins je ne comptais pas les quitter comme un malpropre alors je comptais lui faire un jolie cadeau, la tête du Roi des Élémentis, Shigeki. Pourtant le cadeau ne semblait pas lui plaire, raison pour laquelle je m'en étais débarrasser dans le QG des Domae en guise de preuve. Malheureusement, je devais trouver autre chose à lui offrir car c'était elle de qui j'étais le plus proche parmi les cinq du Conclave. La recherche du parfait cadeau était dur, impossible de trouver car même si c'était la plus proche, je ne connais quasiment rien d'elle alors pour trouver un cadeau agréable et qu'elle aimera sera très dur. Après en avoir parler avec Itami, elle me raconta que ce qui lui fera sûrement plaisir, cela serait sûrement une épée, mais pas n'importe quelle épée, une épée double ! Dès que j'entendis ma sœur en parler, cela fit tilt dans mon esprit, c'était exactement ce qu'il me fallait aussi et je connaissais la personne parfaite pour lui créer.

Pour cela je devais peaufiner chaque détail, absolument tout devait être parfait, les moindres détails alors je prenais du temps pour chercher absolument tout ce qu'il faudrait, surtout que cela devenait de plus en plus pressé vu que cela commençait à dater le fait que j'ai quitter la Famille. Tout cela se fit très rapidement tout de même car j'avais déjà une idée en tête de ce qu'elle aimera et de ce que moi je voulais alors il n'avait qu'à plus passer la commande auprès de cette jeune femme. Après avoir prit soin de soigner et bander ma plaie qui se trouve être assez béante, et surtout trois doses de ma substance magique que Kojj me fournit avec grand plaisir et dès que tout était fait, je me mis à marcher direction la fameuse forge qui m'avait forger Shusui et Kitetsu que j'avais malheureusement laisser chez moi pour la simple et bonne raison que je n'avais pas besoin, simplement parce que je ne comptais absolument pas me battre.

Le chemin fut assez rapide, et bien sûr j'avais assez d'argent pour tout payer, car son travail mérite rétribution, surtout que son travail est exceptionnel alors c'est normal qu'on la paye ce qu'il faut en contrepartie. Sur le chemin, il n'y avait rien de bien intéressant, les choses habituelles en fait ; des personnes qui me regarde, des personnes qui travaillent, même s'il était tôt, pas plus de dix heures du matin je dirai, les rues étaient plutôt bonder, surtout que l'école avait reprit alors les parents ou tuteurs pouvaient faire ce qu'ils voulaient et vu que Itami avait ses premiers jours, j'étais libre de mes mouvements pour la journée entière, surtout que c'est son premier jour également pour tout, de l'année, mais de toute sa vie également. En arrivant devant la Forge de Mademoiselle Veynson, je me positionnais devant la porte. Dans un premier temps, je frappais à la porte, attendant qu'on me dise d'entrée et une fois cela fait, après un petit moment où en fait je n'entendais rien en réalité, mais que je rentrais quand même. À l'intérieur je m'avançais vers la sorte de comptoir, marchant calmement, même s'il y avait personne du premier coup d’œil. Et une fois arriver, je me mis à parler fortement, mais pas au point de crier.


- Bonjour Mademoiselle Veynson. J'aurai une commande à vous faire, une importante et urgente même.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une journée de travail [PV Asharya] Empty
MessageSujet: Re: Une journée de travail [PV Asharya]   Une journée de travail [PV Asharya] EmptySam 16 Aoû - 21:20



 
Depuis les derniers événements, les combats, l'attaque des Elementis et surtout, ce qu'il s 'était passé avec Ez, la jeune femme était quelque peu perturbée. Elle avait l'habitude de se battre, de voir des corps morts joncher le sol. Mais tout cela lui avait tellement rappelé le massacre d'Andraste.

Et puis il y avait eu cette soirée au casino avec Vilmos. Elle l'avait découvert sous un nouvel angle. Elle avait même apprécié être avec lui. C'était.... Bizarre non ? Elle s'était donc enfermée dans sa boutique aujourd'hui. Elle n'avait plus trop de travail après la bataille et entama alors une série de croquis, assise par terre derrière son comptoir.

Elle passa plusieurs heures là et finit par s'endormir, elle rêva de tout ce qu'il s'était passé. Enfin... Ça se transforma en rêve lorsqu'elle vit le visage d'Aoki face à elle... Puis celui de Vilmos... Elle avait l'impression d'un dilemme lorsqu'elle vit les deux mains des hommes se tendre vers elle alors que dans son rêve elle était à terre en sang. On aurait dit un choix à faire de façon inconsciente... C'était... Assez malsain.

Elle entendit alors du bruit, du vrai bruit, hors de son rêve. Elle ouvrit les yeux au moment même où, sans qu'elle le sache, Takeshi venait de s'avancer vers le comptoirs.

- Bonjour Mademoiselle Veynson. J'aurai une commande à vous faire, une importante et urgente même. Dit-il d'une voix forte qui la fit sursauter

Elle se redressa alors et se retrouva face à lui, le reconnaissant immédiatement. Elle lui sourit doucement en passant une main dans ses cheveux.

-Désolée j'étais... heu... elle rougit doucement Assoupie

Dormir pendant son travail ? Pas très pro non ? Mais elle était éreintée elle devait bien l'avouer. Abattue aussi. Mais apparemment il avait une commande pour elle ? Cela pourrait être intéressant.

-Alors... Vous avez un travail pour moi ? Important ? Je vous écoute. Oh et, ravie de vous revoir, je manque de politesse élémentaire aujourd'hui

Elle sourit de façon timide et attendit alors sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une journée de travail [PV Asharya] Empty
MessageSujet: Re: Une journée de travail [PV Asharya]   Une journée de travail [PV Asharya] EmptyMer 20 Aoû - 20:08



- Bonjour Mademoiselle Veynson. J'aurai une commande à vous faire, une importante et urgente même.

Dès que je venais de m'exprimer d'une voix forte et expressive car je ne savais pas où se trouvait la jeune femme, de ce fait fallait mieux parler fort pour être sûr qu'elle m'entend, même si elle se trouve au fin fond de sa forge. Malgré tout, elle semblait être bien plus près que prévu, car à peine que j'eus terminer de parler, qu'une jeune femme vint faire son apparition devant moi et bien sûr c'était très simple de comprendre que c'était la jeune Asharya, la fameuse forgeronne extrêmement douée dans son domaine. Pourtant elle semblait être mal à l'aise, ou bien fatiguée car elle se mit à se gratter l'arrière de la tête, sûrement de la gêne je dirai, cela serait plus logique, enfin je suppose.

-Désolée j'étais... heu... Assoupie.

Pendant qu'elle parlait, elle rougissait, ce qui la rendait mignonne, touchante, attendrissante même, cela montre bien que c'est une femme, une jeune femme, même si elle n'est pas à mon goût, trop gentille pour moi, je préfère largement les femmes capable de me tenir tête. Enfin bref, tout ça n'avait rien à voir avec la situation actuelle car apparemment elle ne voulait pas me draguer, elle était juste extrêmement gêner du fait qu'elle dormait durant son temps de travail car cela donne toujours une mauvaise image et un manque de professionnalisme, mais cela je m'en fichais vu que je savais que son travail est exceptionnel, rien qu'à voir les deux lames qu'elle m'avait déjà faite et qui ont largement montrer leur potentiel en tranchant la tête de ce Shigeki, l'ex Roi des Élémentis. Malgré tout je restais debout, toujours stoïque devant la jeune femme, attendant qu'elle aille mieux afin de parler pour passer la fameuse commande.

- Alors... Vous avez un travail pour moi ? Important ? Je vous écoute. Oh et, ravie de vous revoir, je manque de politesse élémentaire aujourd'hui.

La jeune femme me sourit, comme si elle n'attendait que ça depuis toute la journée, enfin du travail ; il n'a rien à y redire, cette femme doit aimer son travail plus que tout au monde, sûrement sa raison de vivre alors dès qu'on lui propose de travailler, elle doit être aux anges. Je rentrais ma main dans mon Kimono afin de sortir une bourse plein d'argent dedans afin de pouvoir payer ma commande car qu'importe ma demande, elle le fera sans hésiter, surtout si c'est difficile car avec mes deux dernières lames que je lui avais demander, elle avait réussi l'impossible donc je ne vois pas pourquoi elle refuserai cette nouvelle commande. Je déposais donc la bourse remplie d'argent sur le comptoir car j'étais tellement confiant de sa réussite que je voulais payer avant même qu'elle ne commence, entièrement confiance en elle. Une fois l'argent déposé, je croisais à nouveau les bras, affichant un léger sourire à cette jeune femme afin de pouvoir lui dire exactement la commande que je désirai.

- J'aimerai que tout soit terminer dans la journée car c'est à la fois pour moi, mais également un cadeau pour une amie. Il me faudrait donc deux épées doubles, une simple avec comme inscription « Bad Wolf » et pour la deuxième, j'en voudrai une dégageant une lumière bleu, du moins que grâce aux reflets, qu'on aura l'impression qu'elle est bleu. Néanmoins j'aimerai que les deux puissent se séparer en leur centre afin de pouvoir les ranger facilement.

C'était une demande très précise et j'étais sûr qu'elle allait réussir, néanmoins je sentais chez cette jeune femme comme une baisse de régime, ou bien simplement une solitude à être seule et puis il fallait que le travail soit rapidement terminer, alors autant l'aider du mieux que je pouvais et pour ça, il faut mettre la main à la pâte comme on dit. J'enlevais les manches de mon haut, montrant mon torse couvert de bandage, recouvrant ma plaie qui n'était toujours pas refermer depuis le temps, même si cela commençait bien à cicatriser même si elle aurait bien besoin d'encore trois semaines, peut-être deux si je ne forces pas, mais à tous les coups cela allait rester un bon mois. Malgré tout j'étais sûr de vouloir l'aider, afin que ça aille plus vite. J'étais donc torse nue, mon kimono tenant uniquement grâce à ma ceinture, même si s'en ai pas une exactement, laissant le haut flotter derrière moi, j'étais prêt à devenir son assistant.

- Vu que vous avez l'air fatigué, je vais vous aidez pour aujourd'hui, cela me permettra d'apprendre d'avantage sur votre métier et vous connaître également. Bien sûr mon offre n'est pas négociable.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une journée de travail [PV Asharya] Empty
MessageSujet: Re: Une journée de travail [PV Asharya]   Une journée de travail [PV Asharya] EmptyVen 22 Aoû - 19:56



 
Après leur petite discussion, le jeune homme déposa de l'argent sur la table. Asharya eut un léger rire, elle se souvenait que ça l'avait gêné la dernière fois, cette fois il prenait les devant en déposant directement l'argent devant elle, au moins, elle ne pouvait refuser. Il croisa ensuite les bras et sourit avant de parler.

- J'aimerai que tout soit terminé dans la journée car c'est à la fois pour moi, mais également un cadeau pour une amie. Il me faudrait donc deux épées doubles, une simple avec comme inscription « Bad Wolf » et pour la deuxième, j'en voudrai une dégageant une lumière bleu, du moins que grâce aux reflets, qu'on aura l'impression qu'elle est bleu. Néanmoins j'aimerai que les deux puissent se séparer en leur centre afin de pouvoir les ranger facilement.

Bad Wolf ? La tueuse des Domae ? Eh bien... Au moins il savait ce qu'il voulait. Ça l'arrangeait après tout, elle préférait avoir une idée précise de ce que voulaient ses clients, c'était plus pratique. Elle lui sourit doucement et acquiesça. Bien évidemment elle lui ferait son arme, elle était contente d'avoir eu un client et d'avoir maintenant du travail. Elle ne s'était largement pas attendu à ce qui suivit.

Il retira les manches de son haut, dévoilant son torse bandé, le haut de son kimono pendant, attaché à sa ceinture. La jeune femme devint cramoisie, plus rouge que jamais. Non, elle n'avait pas l'habitude que les hommes se mettent torse nu devant elle. Elle avait légèrement ouvert la bouche sans trop savoir quoi dire. Il parla avant elle.

- Vu que vous avez l'air fatigué, je vais vous aidez pour aujourd'hui, cela me permettra d'apprendre d'avantage sur votre métier et vous connaître également. Bien sûr mon offre n'est pas négociable.

Que pouvait-elle dire ? Oui, elle était fatiguée, démoralisée depuis quelques temps et cela devait faire des semaines qu'elle ne parvenait plus à pleurer malgré tous les regrets qui la rongeaient. Mais... Tout de même.

-Eh bien... Si... Si je n'ai pas mon mot à dire...

Elle eut un petit sourire amusé malgré ses joues rouges. L'homme était déjà très séduisant, torse nu, ça allait être difficile de se concentrer. Elle toussote et passa une main dans ses cheveux.

-Alors... Suivez-moi, je vais vous montrer quoi faire

Elle inspira doucement pour reprendre ses esprits et alla chercher le métal et de quoi construire le manche.

-Il va falloir me maintenir le feu à température constante pour que je puisse forger les deux lames simultanément.

Elle lui montra alors comment maintenir le feu et les braises de la forge pour qu'elle puisse commencer à forger les lames.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une journée de travail [PV Asharya] Empty
MessageSujet: Re: Une journée de travail [PV Asharya]   Une journée de travail [PV Asharya] EmptyJeu 28 Aoû - 17:00



Vu que vous avez l'air fatigué, je vais vous aidez pour aujourd'hui, cela me permettra d'apprendre d'avantage sur votre métier et vous connaître également. Bien sûr mon offre n'est pas négociable. 

Elle semblait être mal à l'aise en ma présence, peut-être était-ce lié au fait que je venais de retirer le haut pour l'aider à travailler, mais cela ne me préoccupais pas car après tout j'étais pour une commande, alors si elle ne savait pas faire abstraction des alentours pour travailler, elle ne serait pas réellement très professionnelle, alors j'étais sûr qu'elle serait faire comme si de rien était et qu'elle allait pouvoir travailler comme il se doit. Malgré le fait qu'elle reste debout devant moi, voulant ne rien exprimer, elle semblait triste, vraiment très mal, même si je ne pouvais pas savoir pourquoi, ni même comment l'aider, de toute façon elle ne parlera jamais à un client, même à un inconnu quand on y regarde de plus près vu qu'après tout, on se connaît uniquement grâce à son travail et rien d'autre alors parler à un inconnu comme à un ami est une chose impossible alors autant rester calme et faire ce pourquoi je suis là, l'aider dans la fabrication des lames que je désires.

- Eh bien... Si... Si je n'ai pas mon mot à dire...

Effectivement pour le coup elle n'avait rien à dire, elle était mal et j'étais sûr que si je la laisse toute seule je devrais attendre longtemps avant de les avoir et vu que c'est urgent, il faut que ça soit fini aujourd'hui même donc travailler avec elle pour assurer qu'elle ai terminer dans les temps imparti. Malgré tout, elle semblait heureuse pour le coup après avoir dis qu'elle était obligée, souriant amicalement, tout en se frottant l'arrière du crâne, même si des toussotements vint tout gâcher, sûrement une poussière qui venait de rentrer dans sa gorge et lui fit tousser pour l'enlever. Tout de même j'étais curieux, non seulement par ce que je devrai faire, mais aussi par le fait de savoir comment elle fait pour travailler, si elle a des astuces venues de ses parents, si elle n'a rien de plus à part son amour.. Ou peut-être même un pouvoir des Élémentis qui sait ? Enfin bref, j'allais bien sûr tôt ou tard à le savoir, en attendant je regardais ce petite brin de femme qui enlevait sa main de ses cheveux, tout en passant à travers ceux-ci, geste qu'on pourrait prendre pour une tentative de draguer, mais je le pris tout autre, comme un geste pour se remettre dans un état d'esprit correct pour travailler et pour se concentrer.

- Alors... Suivez-moi, je vais vous montrer quoi faire.

La jeune femme prit juste après sa phrase une bonne inspiration, histoire sûrement de reprendre son souffle car c'est sûr que dans une forge, cela doit être très dur de trouver de l'air respirable, à moins qu'on y est habitué, mais même là il faudrait prendre de grande inspiration et faire de lente expiration ; chose qu'elle doit faire souvent je pense car sinon elle manquerait très vite d'oxygène la pauvre. Son métier doit être très dur, mais j'allais bientôt savoir si c'est réellement le cas ou non. Elle se mit à bouger, pour sûrement aller chercher de quoi me montrer ce que je devrais faire pour l'aider dans sa tâche. Je la suivais donc, sans rien dire, toujours aussi calme et surtout dans le plus grand silence car après tout elle m'avait demander de la suivre, c'est tout à faire normal que je la suive dans sa forge, car après tout je ne connais pas cet endroit, cela sera stupide de la perdre de vue, surtout si la forge est grande. La forgeronne prit un morceau de métal afin de me le montrer, même si je ne pouvais pas comprendre pour le moment comment un bloc de métal peut devenir une lame ou bien le manche, mais c'est un peu pour ça que je suis là, pour apprendre également.

- Il va falloir me maintenir le feu à température constante pour que je puisse forger les deux lames simultanément.

Suite à sa rapide explication sur ce que je devais faire, elle me montrait comment faire ensuite pour tenir justement le feu à une bonne température et surtout constante comme elle le dit, et même si elle ne m'avait pas dis pour quelle raison exactement je devais le faire, je comprenais très vite que c'était pour que le métal reste chaud afin de pouvoir le modeler à sa guise et surtout créer les lames, surtout que là elle avait deux épées double à faire, donc quatre lames au total, ce qui ne sera pas la mince à faire. Cela ne semblait pas être bien compliqué à faire alors j'allais m'y appliquer pour qu'elle n'ait aucune difficulté pour faire sa partie du boulot. Je commençais donc à allumer le feu et le maintenir doucement à température suffisante pour qu'elle puisse travailler, m'essayant par terre juste à côté du feu, m'amusant comme je le pouvais à animer le feu à la source. Cela dégageait une chaleur insoutenable et heureusement que j'avais enlever le haut et que je tiens plus ou moins la chaleur, sinon cela serait insoutenable, surtout en restant aussi prêt du feu. Je me retournais, du moins le haut de mon corps afin de voir la jeune femme qui faisait ses occupations, sûrement en attendant que le feu soit suffisant.

- Je pense que le feu à une bonne température, mais j'espère que vous n'avez pas peur des insectes mademoiselle. Cela me permettra de vous aidez plus agréablement.

Dès la fin de ma phrase, des guêpes sortirent de tout mon corps, que ça soit une habitante, une domae ou une Élémentis, je n'avais rien à craindre car après tout si j'avais bien compris ses dires, elle fait parti de la Confrérie comme moi, alors qu'elle sache que je suis un ancien Domae n'a aucune importance. Des guêpes pepsis sortirent donc de mon corps, de mon ventre, mes bras, ma blessure, mon cou, absolument partout, et bien sûr leur travail sera de maintenir le feu à la bonne température pendant que la jeune demoiselle et moi-même travaillons sur ses fameuses épées. Dès qu'une bonne cinquantaine d'insectes volants étaient de sorti, je me relevais afin de me retrouver dans la jeune femme, baissant la tête pour la voir car oui, elle était plus petite que moi donc c'était normal de baisser la tête, pas un signe de soumission ou autre. J'étais assez proche d'elle, pas non plus à la coller, mais c'était presque ça car j'étais à quelques centimètres d'elle, en dessous distance convenable en tout cas entre deux individus. Maintenant on devait passer à la suite pendant que mes insectes faisaient le travail que je leur avais donner concernant le feu. Je lui souris amicalement, les bras croisés, à la limite de la toucher d'ailleurs.

- Elles sont bonne travailleuse, ne vous inquiétez pas. J'aurai une question avant de commencer, comment faites vous pour faire des armes si magnifique ?

C'est vrai cela était intéressant de savoir comment elle y arrive. Ma question était peut-être abrupte poser de cette façon, mais je suis de nature direct, cela ne sert à rien de passer par des chemins étranges et long quand on pouvait prendre les plus rapide et donc savoir tout de suite ce qu'on aimerait connaître. Voilà la raison de ma question direct. Je lui laissait un peu de temps pour me répondre, profitant de sa réponse avec attention gardant mon calme, attendant bien sûr sa réponse pour bouger ou pour même parler de nouveau. Une fois ma réponse enregistrer dans mon cerveau, je ne préférais ne pas réagir, sûrement pour ne pas l'effrayer ou lui faire croire que je la juge, j'en profitais simplement pour relancer le sujet et repartir sur le travail, car c'était ça le plus important pour la journée, même si apprendre plus sur la jeune femme ne sera pas de refus car elle reste jolie malgré tout.

- Maintenant que devons nous faire ? Je suis tout à vous pour la journée.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Une journée de travail [PV Asharya] Empty
MessageSujet: Re: Une journée de travail [PV Asharya]   Une journée de travail [PV Asharya] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée de travail [PV Asharya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-