Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur eau et poussières KARCHER WD1 Compact
34.30 €
Voir le deal

Partagez
 

 Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyMar 26 Aoû - 20:21





Problème dans la caisse



La demoiselle aux cheveux roses commençait à se remettre peu à peu sur pieds, les bons soins du Docteur Joplin l'avait calmer et depuis les plaies commençaient à se refermer un peu plus vite. Cela faisait pas mal de temps que la demoiselle aux cheveux roses n'avait pas mit les pieds sur son lieu de travail et encore moins au QG ; elle n'avait pas participé aux décisions qu'avait prit le Conclave mais elle leur faisait assez confiance.

Vu que sa maison se remettait doucement sur pied, que Niniel avait accepté de vivre chez elle, Kira se permettait de sortir et de revenir de plus en plus au QG ; puis elle reprendrait le travail dans peu de temps. L'As décida donc d'aller faire un petit tour au QG pour voir tout ce qu'elle avait manqué, se faire un bilan sur tous les morts et les blessés et aussi pour voir où en était la caisse pour aider les membres à reconstruire leur maison et faire les enterrements.

Ne voulant pas expliquer la raison de son absence à ses collègues ou à son patron, la jeune femme passa par les égouts ; c'était plutôt rare qu'elle passait par là mais en ce moment elle n'avait pas vraiment le choix. En 10 minutes, la Rose arriva au QG, il y avait quelques membres assez âge ou du moins qui avaient terminé leur étude... D'autres étaient là et avaient soit séché les cours soit terminé plus tôt mais ce n'était pas les affaires de Kira.

Deux ou trois pions vinrent lui demander si son état s'améliorait, Kira les rassura en leur disant qu'elle se remettait peu à peu sur pieds ; sa mission avait Naeryan n'avait échappé à personne mais ce n'était pas pour autant que l'As était retournée au QG. La seule chose que personne ne connaissait, pas même Jenny, Shin ou Zoro était son alliance avec Shadow, et elle comptait le dire à personne... Certains verraient cela comme une trahison.

Après ces retrouvailles, la jeune femme regarda les dossiers des Domae pour voir qui était mort, blessé et toutes les pertes matérielles. Vilmos avait raison, les pertes étaient énormes et ça risquerait de faire un grand trou dans la caisse... Soupirant, la jeune femme se leva et alla jeter un petit coup d’œil dans la caisse de la Famille qu'elle trouva... Vide ?!

Son sang ne fit qu'un tour... Les seuls personnes ayant accès à ce tiroir était le Valet et elle... Et vu qu'elle venait à peine de revenir dans le QG, ça signifiait que... Vilmos les avait volé ! Kira poussa un cri de rage, elle savait qu'elle ne pouvait pas lui faire confiance... Eux qui venaient à peine de se réconcilier, voilà que le Valet recommençait à faire des siennes. Sans attendre plus longtemps, la jeune femme sortie du QG pour se rendre directement au Palace, après tout, si il a volé l'argent, il se trouvera là-bas.

La jeune femme marcha d'un pas rapide pour aller jusqu'au casino, la Rose présenta son papier d'identité à l'accueil prouvant ainsi qu'elle avait l'âge d'entrée et se dirigea directement vers le bureau du jeune homme ; de loin, Kira pouvait remarquer son cousin ainsi qu'une personne... Elle n'allait pas se laisser faire et rien à faire si il s'agissait du patron de Zoro, l'As avait un truc à régler avec Vilmos et personne ne l'en empêcherait.

La second garde du corps s'écarta en voyant arriver la jeune femme comme une furie et la jeune femme s'attendait à ce que son cousin fasse de même mais il ne la laissa pas passer. Ils se fusillèrent quelques instants du regard mais la jeune femme avait autre chose à faire que de lui donner des explications ; le poussant avec force quand même, la jeune femme voulait entrer en poussant la porte mais l'homme aux cheveux verts la retient.

- Laisse moi passer ! Et tout de suite !


Je m'exprime en sienna
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 48712_s


Dernière édition par Kira Seryk le Jeu 28 Aoû - 20:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyMer 27 Aoû - 21:08


Problèmes dans la caisse
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 679167Wado
17 Septembre


Une nouvelle journée venait de commencer, enfin pour lui la journée commence à treize heures car son heure de couché ne fut pas à l'heure habituelle, mais bien à une heure très tardive, car oui, la garçon c'était couché vers les coups des quatre heures, voire cinq heures du matin, alors bien sûr il n'allait pas se lever à huit du matin, pour aller travailler comme tous les habitants de la ville. Bien sûr il n'était pas occupé ou quoique ce soit, il avait juste envie de boire, rester éveiller, sûrement son côté chauve-souris qui prend le dessus sur l'homme, surtout qu'il n'aime pas travailler la journée, préférant travailler de nuit, sauf que pour aujourd'hui, et d'autre jour aussi d'ailleurs, c'était du travail de jour alors il fallait bien sûr se lever et encore il avait réussi à négocier, enfin... Convaincu de force serait plus exact, pour travailler que l'après-midi et non la journée entière comme il aurait dû faire à la base.

Le lever fut normal, enfin normal pour lui, c'est-à-dire sortir de son lit, à moitié dans le coaltar, se grattant les fesses, trimbalant dans son appartement comme une âme en peine, s'affalant presque sur une chaise devant sa table, regardant devant lui comme s'il attendait que la nourriture fasse une apparition devant lui. Bien sûr rien ne se passait, raison pour laquelle il restait plusieurs minutes, voire presque trente minutes à rien faire, hormis attendre sans aucune résultat. Lorsqu'il réalisa enfin que rien n'allait apparaître, qu'il venait de sortir de son état second en gros, il se leva pour voir ce qu'il y avait à manger dans ses placards pour prendre la première chose qui lui venait devant son champs de vision. Un grand repas en soit, composé de quasiment rien, des céréales, du pain, de la confiture... De la bière et du saké, rien de bien consistant quand on y regarde, mais c'était souvent ça malheureusement pour lui... Ah si, un gigot également qui devait traîner depuis deux jours dans la cuisine.

Une fois qu'il eut terminé son magnifique repas, il fallait se laver, alors direction la douche, assez rapide, mais étrange si on le voit car depuis son lever il ne s'était pas encore entraîner alors pour cela, il prit sa douche sur les mains, histoire de pouvoir faire des pompes par la même occasion ; étrange mais habituel pour lui. Sa séance d'entraînement terminé, il fallait s'habiller et surtout prendre ses trois épées pour ensuite aller travailler dans le casino, son lieu de travail. Rien de bien différent de ses habitudes pour s'habiller, ses bottes vertes, son pantalon vert, sa ceinture afin de faire tenir ses armes, qu'il accrocha immédiatement pour ne pas les oublier, puis pour tenir, avec une simple chemise blanche qu'il laissa bien sûr ouverte, sinon cela l'entravera plus qu'autre chose, donc il allait bien sûr la laisser ouverte, en prenant soin d'accrocher son fameux bandana noir sur son bras, bloquant sa chemise ouverte.

Tout était prêt, et son travail commençait dans une heure... Une heure cela allait être juste pour arriver à son lieu de travail, même si pour une personne normal cela prendrait à peine vingt minutes depuis cet endroit, mais pas pour l'homme aux cheveux verts car même si ça fait quatre ans qu'il y travaille, il n'arrive toujours pas à retenir le chemin, voyageant limite à travers toute la ville, avant d'arriver au lieu tant désirer, mais cela ne le dérange pas, car au moins ça lui permet de voir de nouveau décor, même si cela arrive de gueuler dès qu'il se perd durant un trop long moment, se mettant à courir dans tous les sens jusqu'à être arriver, ce qui fit aujourd'hui d'ailleurs vu qu'il n'avait plus que deux minutes pour être à l'heure... Mais bien sûr cela n'a pas été utile vu que le retard fut de mise pour la journée car au lieu d'arriver à Quinze heures, il réussi à enfin arriver à Quinze heures et vingt-trois minutes.

Une fois arrivé, il n'avait plus qu'à se mettre à son poste, et au vu du planning, pour aujourd'hui c'était surveiller le bureau du grand patron, poste ennuyant car personne ne le dérange jamais, alors c'était parfait pour Ryûko car il pourra dormir durant son poste, même si l'autre risque de le faire chier pour qu'il reste réveiller. Une fois devant le bureau, il pouvait voir que l'autre agent de sécurité était là, un peu sévère dans son regard, mais un simple regard du Domae et immédiatement il se calmait, retournant à surveiller son côté, laissant l'autre côté au Seryk. Le temps défilait, et rien se profilait à l’horizon, comme le pensait l'agent, sauf que bien sûr au moment où il allait s'endormir pour de bon, qu'une personne commençait à débouler dans le couloir, se dirigeant en pleine direction du bureau de Vilmos, remplis de rage et bien sûr cette personne ne pouvait n'être que Kira, la cousine de l'agent. Le premier agent prit les devant pour la stopper, mais bien sûr il se poussa pour la laisser passer car il avait sûrement trop peur d'elle, mais bien sûr son cousin lui n'avait pas peur d'elle et pour remplir son travail, il l'attrapa en passant derrière elle, lui tenant les bras, la bloquant entièrement.

- Laisse moi passer ! Et tout de suite !

C'était rare de la voir ainsi, enfin... Non c'était très commun qu'elle soit comme cela, toujours autant impulsive et violente, un vrai garçon ce brin de femme et pourtant l'autre garde à bien fait de se pousser sur le côté, sinon il se serai fait envoyer valdinguer à l'autre bout du couloir en l'espace d'une seconde après l'avoir attrapé alors il a bien fait de le laisser faire pour le coup. Le Zoro de cette femme n'allait pas la laisser faire, surtout qu'elle était sûrement énerver pour une raison absolument stupide, du genre qu'il avait encore engager une femme pour jouer sa copine durant un bal, ou bien simplement parce que le casino fait trop de lumière et l'empêchait de dormir, alors bien sûr aucune raison pour elle d'aller embêter le grand patron, cousine ou non. L'agent gonflait ses muscles afin de pouvoir sur-élever et surtout la faire reculer de la porte d'entrée pour qu'elle ne puisse pas y aller, car après tout elle n'avait rien à faire ici, il se demandait d'ailleurs pourquoi elle a pu rentrer dans le casino aussi facilement.

- Tu fous quoi là ?! Tu veux quoi au taureau ? Il a piétiné tes pétunias ?
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 650984dchir
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyJeu 28 Aoû - 22:22





Problème dans la caisse


- Laisse moi passer ! Et tout de suite !

Le jeune homme l'avait attrapé par derrière, bloqué ses bras et avait posé ses mains sur sa tête ; la Rose se secouait dans tous les sens, donnant de violent de coups de pieds qui ne devaient pas faire mal à son cousin. Zoro n'allait pas l'empêcher de lui péter une seconde fois le nez et si elle devait lui donner des violents coups, Kira n'hésiterait pas. Cette dernière lâcha un cri de rage en entendant la réflexion du cousin... Comment osait-il se moquer d'elle ?! Il l'a connaissait si peu ?

Comprenant que ça ne servait strictement à rien de se débattre dans tous les sens, la Rose commença à se calmer... Kira lâcha un long soupire, cette fois, si elle voulait entrer dans le bureau du Grand Patron, la demoiselle aux cheveux roses allait devoir mentir à son frère de cœur. La Rose n'allait pas pleurer, le frérot n'y croirait pas ; elle commença tout d'abord par se calmer histoire qu'il relâche un peu la pression et fit sa tête qu'elle lui faisait quand l'As ne voulait pas avouer quelque chose dont elle avait honte.

- Il a claqué le gosse de ma meilleure amie...

Mensonge, complètement. La Rose se doutait qu'il allait sortir une vieille excuse du genre "c'est de sa faute" ou "il l'a mérité"... Et vu qu'il ne la lâchait pas, Kira passa à l'étape au-dessus.

- Et il m'a frappé aussi.

La réaction ne se fit pas attendre, Zoro la lâcha aussitôt, le second garde du corps ne devait rien comprendre à ce qu'il se passait mais tant pis ; ça ferait une bonne histoire à raconter à ses amis. Kira n'attendit pas une seconde de plus, elle entra dans le bureau de Vilmos et ferma la porte aussitôt pour que personne ne rentre ; l'As était prête à faire un meurtre dans la seconde qui allait arriver et hors de question que ça se transforme en hécatombe. Une fois la porte fermée à clé, la Rose se tourna vers le Valet, les yeux chargés de colère.

- Alors comme ça on pique dans la caisse des Domae ?!

Kira s'avança un pas rapide, prêt à donner un coup de poing dans le visage du Valet mais son geste fut arrêté par la porte se faisant défoncer. Un bref regard en direction du frérot indiqua à la demoiselle qui n'acceptait pas le mensonge ; mais tant pis. Avant qu'il ne l'arrête une seconde fois, la Rose abattit son poing sur le visage du Valet mais il fut stoppé à la dernière seconde... Soupirant, l'As regardait son frère de cœur avec colère.

- Zoro, ne te mêle pas de ça !


Je m'exprime en sienna
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyVen 29 Aoû - 19:52


Problèmes dans la caisse
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 679167Wado
17 Septembre


Tu fous quoi là ?! Tu veux quoi au taureau ? Il a piétiné tes pétunias ?

La jeune femme semblait ne pas vouloir se calmer, et encore moins depuis que son cousin l'avait charrier et bien sûr il savait très bien qu'elle avait de bonne raison d'être dans cet état, mais il voulait d'abord avoir la raison avant de la lâcher, donc autant s'amuser un peu pour l’énerver encore plus avant de la lâcher. La Rose essayait tant bien que mal de faire lâcher prise son cousin en gesticulant ou même en mettant des coups de pieds dans les jambes de l'agent de sécurité, bien sûr malgré la force de la jeune femme, l'homme aux cheveux verts ne bougeait pas plus que cela, reculant juste un peu histoire qu'elle reste loin de la porte. Après un petit moment, où elle devait comprendre que cela servait à rien de se débattre, la Rose se calmait petit à petit en soupirant une bonne fois pour tout pour récupérer entièrement son calme et sûrement pour parler, vu qu'elle s'était calmer, la pression que le cousin exerçait sur la tête de la jeune femme fut relâcher histoire de ne plus lui faire de mal, du moins la tenir, sans forcément lui faire mal, ce qui n'était pas le but du garde.

- Il a claqué le gosse de ma meilleure amie...

Qu'est ce que cela peut bien faire au cousin ? Ce fameux gosse devait l'avoir chercher pour énerver le patron, même si comme la Rose, le grand manitou s'énervait aussi pour rien alors peut-être que le fameux gamin n'avait rien fait et qu'il était juste là durant une de leur dispute, mais bon, cela ne le concernait pas alors il n'avait aucune raison de lâcher sa prise surtout qu'il était en service donc il se devait de protéger le taureau, même si c'est sa cousine qui veut gueuler sur lui. Ryûko, tout en gardant son emprise sur la femme, reculait encore pour l'éloigner de la porte du bureau de Vilmos en espérant qu'elle se calme pour qu'il puisse continuer sa sieste pénarde devant la porte car à part sa cousine, personne ne vient déranger le Valet des Domae, et surtout pas dans son casino et dans son bureau directement. Malheureusement il savait très bien que la jeune femme n'avait pas terminer son explication, car cela pouvait énerver, mais surtout ça pouvait attendre la fin du travail alors il devait avoir autre chose, et ça le cousin était parfaitement au courant.

- Et il m'a frappé aussi.

La réaction de l'homme aux trois sabres ne se fit pas attendre, dès qu'il avait entendu le fait que Vilmos avait frapper l'As des Domae, sa cousine d'amour, que l'étreinte qu'il exerçait sur la femme se rompu, laissant la Rose atterrir de nouveau sur la terre ferme. Le garde restait le second garde qui ne semblait rien comprendre au spectacle que les Seryk lui offrait, d'abord il stoppe une furie, et la seconde d'après il l'a relâche alors que c'était évident qu'elle voulait frapper le grand patron, et peut-être même plus, peut-être le tuer qui sait, et pourtant Ryûko venait de la lâcher et limite lui donner l'autorisation de frapper son chef comme s'il ne tenait pas à son travail et effectivement, le Seryk préférait largement sa cousine à son patron alors s'il devait choisir, il préférait être virer plutôt que perdre sa cousine pour le coup. À peine que la Rose fut au sol, libéré de son emprise, qu'elle se dépêchait de rendre dans le bureau du patron, pendant que le garde reprenait doucement sa place, sans trop se pressé car après tout il n'y avait aucune urgence, même s'il entendait que la porte venait de se fermer à clef, mais ça ce n'était pas grave, car il pensait qu'ils ne voulaient simplement ne pas être déranger pendant qu'ils discutent violemment dans une salle close.

- Alors comme ça on pique dans la caisse des Domae ?!

Le cousin eut un mine dépité pendant l'espace d'une seconde, il venait de comprendre que la jeune femme avait menti de son plein gré à son cousin pour pouvoir passer sans qu'il ne le dérange alors bien sûr la réaction du garde ne se fit pas attendre, surtout que l'autre ne semblait ne pas vouloir intervenir. De ce fait le seul garde qui était apte à intervenir tentait d'ouvrir la porte naturellement, sauf que bien sûr c'était impossible du fait qu'elle était fermer à clef alors il fallait réagir très vite, une seconde environ pour comprendre ce qu'il fallait faire. Ryûko reculait légèrement, juste d'un pas et pas plus pour dégainer une de ses épées d'une façon rapide qui pouvait croire qu'elle n'était même pas sortit de son fourreau vu la vitesse d'exécution. La porte venait de se faire trancher en plusieurs morceaux, volant en éclat dans toute la pièce car oui il avait mit un coup de pied en plus histoire de bien les déranger durant ce qu'ils faisaient, du moins les actions de la Rose car Vilmos devait plus être surpris de tout ce problème qu'autre chose. Malgré le fait que Zoro avait défoncer la porte avec violence, la Rose semblait ne pas vouloir s'arrêter dans son geste, s'apprêtant à mettre à coup au valet des Domae. D'un pas éclair, le jardin ambulant se jetait dans leur direction pour stopper juste à temps le coup de poing de sa cousine avant qu'il ne s'abat sur le taureau.

- Zoro, ne te mêle pas de ça !

Même si elle le demandait, il allait tout de même s'en mêler, du moins tant qu'elle ne se saura pas expliquer sur le fait de son mensonge envers son frère de cœur alors qu'elle fasse avec pour le moment. Le garde utilisa sa force sur sa cousine, en même temps elle avait plutôt l'habitude vu leur combat qu'ils avaient l'habitude de faire, enfin assez rare mais cela lui servira de leçon et qu'il ne faudra plus mentir de cette façon, pour faire voler la jeune la faisant tomber par terre ; ce n'était pas méchant, mais après tout elle s'apprêtait a agresser son patron, donc fallait un minimum réagir avant et puis elle pourra le faire dès qu'elle se saura expliquer envers le garde d'abord. Zoro déposa son bras sur les gardes de ses trois sabres, regardant dans un premier temps son patron, les yeux pleins de rage, du moins pour lui faire comprendre qu'il ne fallait pas faire de connerie car même si sa cousine avait menti pour rentrer, il avait entendu ce qu'il a fait donc il était en tord aussi, mais avant tout il avait sa cousine alors il se retournait, toujours dans la même position, pour être en face de sa cousine au sol.

- Pourquoi tu m'as menti ? Si tu voulais lui péter la gueule il t'aurai suffit de me le dire et je t'aurai ouvert la porte moi-même !

Le vert voulait s'avoir de quoi l'affaire en retourne, même s'il n'allait rien comprendre à tout ce qui se passe car il n'a jamais été concerner par les affaires des la fameuse Famille qu'il a rejoint, préférant taper sur les personnes qu'on lui dit, et qu'on ne lui dit pas aussi d'ailleurs, mais bon. L'agent de sécurité se rapprochait de sa cousine afin de l'aider à se relever car malgré tout il aime énormément sa cousine et il l'aidera quoi qu'il arrive, même si avant il l'avait plus ou moins frapper, enfin pousser pour être exact. Dans un premier temps il lui attrapa la main, mais au lieu de la relever réellement, car oui, Zoro n'est pas stupide, du moins pas entièrement, et il savait très bien que la Rose dès qu'elle sera debout retournera se taper contre le taureau alors il fallait prendre les devants ; de ce fait le garde en soulevant sa cousine l'attrapa pour la soulever afin de la mettre sur ses épaules, mettant son visage en direction de chef du casino et ses fesses en direction de la porte grande ouverte, en direction du second garde qui regardait la scène d'une façon très étrange, mais qui devait apprécier grandement le spectacle qu'on lui offrait, surtout grâce au postérieur de l'As des Domae, mais ça le cousin ne s'en était pas aperçu et s'en fichait vu qu'il voulait juste des explications, mais si jamais il découvre que l'autre garde en a profiter pour mater, il faudra à Vilmos qu'il engage un nouvel agent de sécurité.

- Je te relâcherai dès que tu m'auras tout dit maintenant, et la vérité cette fois-ci. Il a fait quoi le ruminant ?
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 650984dchir
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyMar 2 Sep - 5:19


Problèmes dans la caisse

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, Vilmos ne venait pas qu’à son casino pour séduire les jeunes femmes et boire comme un trou. Il y venait surtout pour y travailler dans ses livres des comptes grassement remplie. D’abord un pour son casino, un pour ses activités illégales, un autre pour le blanchiment d’argent, et finalement, le livre de compte de la Famille. Il passait énormément de temps sur ce dernier, chaque derlas qui allait dans la caisse des Domae devant être soigneusement examiné. D’où venait-il, de qui venait-il et à quoi allait-il servir. Vilmos avait certainement un esprit frivole lorsqu’il était question de faire la fête, mais pas lorsqu’il s’agissait d’argent. Là, c’était du sérieux. Le moindre versement ou retrait suspect et le trésorier pouvait commencer la chasse aux sorcières. On ne prenait pas de l’argent sans raison valable et surtout pas son accord.

Bien sûr, il n’avait pas le droit de veto sur le coffre de la Famille; les autres membres du Conclave avaient aussi leur mot à dire et Kira en particulier depuis l’attaque Élémentis sur leur quartier. Le jeune homme lui faisait totalement confiance, après tout ils s’étaient réconcilier. Enfin, jusqu’à ce qui Vilmos entende une rumeur bien intéressante. Apparemment, Kira et Shadow, une tueuse Élémentis sans pitié et froide comme la glace, aurait fait ami-ami. Il ne pouvait pas y croire. Cela ressemblait à une trahison de sa part et jamais il n’aurait cru Kira capable d’un tel affront. Espérons qu’il s’agisse bien d’une rumeur, se dit-il avant de continuer à remplir ses livres de compte éparpillé sur son bureau.

Vilmos entendit alors la porte de son bureau s’ouvrit, se disant alors qu’il s’agissait probablement des kebabs qu’il avait commandés, servit par une magnifique blonde. Il leva les yeux mais aucun kebab (ni de blonde) devant lui, seulement Kira qui se dirigeait vers lui, complètement en furie.

- Alors comme ça on pique dans la caisse des Domae ?!

-…?

Encore sous le choc devoir Kira apparaitre devant lui plutôt que son diner, Vilmos cligna des yeux, fixés sur le poing qui visait son visage. Le crochet du droit fut arrêté momentanément par la porte de son bureau qui se fit détruire par Zoro, son agent de sécurité. Avait-il laissé entrer Kira par amour fraternel et maintenant il le regrettait? Ce que Vilmos regrettait particulièrement était la destruction de sa porte.  Et alors que Kira s’apprêtait à détruire le faciès de son collègue une deuxièmes fois, son agent de sécurité l’arrêta juste à temps. Et franchement, il n’avait pas la moindre idée de ce qui se passait sous ses yeux.

-...Euh?

Alors Zoro se mit à questionner l’As.

- Pourquoi tu m'as menti ? Si tu voulais lui péter la gueule il t’aurait suffi de me le dire et je t'aurai ouvert la porte moi-même !

Ah ben merci bande merde! Faites comme si je n’étais pas là!... De toute façon, j’aime bien me faire péter la gueule de temps en temps, comme ça, pour rien!...Vilmos croisa les bras en attendant d’avoir la chance de parler.

- Je te relâcherai dès que tu m'auras tout dit maintenant, et la vérité cette fois-ci. Il a fait quoi le ruminant ?

…Ok là c’était son cue. Vilmos se leva de son bureau.

-Ouais en effet, qu’est-ce que tu fous ici Kira, demanda-t-il amèrement d'un air condescendant. Après qu’on ait fait la paix tu t’es rendu compte que tu t’ennuyais de me détruire le nez? Et puis je m’en fou bien de ce que tu penses, je n’ai pas à parler avec une traître.

Ça lui apprendra à sympathiser avec l’ennemi tiens.

-D’abord, c’était quoi cette foutu histoire de caisse, avant que je te 10 secondes pour que tu décampe, toi, tes putains de cheveux couleur lapin-de-pâques ou je te frappe si fort dans la figure que demain tu va chier tes dents. Ça je te le promet.


Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyMer 3 Sep - 15:49





Problème dans la caisse


- Zoro, ne te mêle pas de ça !

La jeune femme fusillait son cousin du regard, maintenant qu'il l'avait laissé passer, hors de question de l'arrêter ! Il était d'accord et maintenant c'est l'inverse ? Pire qu'une fille celui-là ! Le garde du corps utilisa d'ailleurs sa force pour repousser l'As qui tomba à terre ; ça ne servait plus à riend de résister contre lui vu que de toute façon il faisait barrage entre les deux... Si l'un tentait de frapper l'autre, Ryûko était là pour empêcher et se prendre les coups à la place...

- Pourquoi tu m'as menti ? Si tu voulais lui péter la gueule il t'aurai suffit de me le dire et je t'aurai ouvert la porte moi-même !

- C'est ça ouais ! A d'autres ce discours.


Kira était toujours au sol mais ça ne voulait pas dire que sa colère avait cessé ; et puis, comme si Zoro allait la laisser rentrer ? Qu'est-ce qu'il y connaissait lui en problème d'argent ? Il devait simplement protéger le Valet -D'ailleurs ça c'est ironique... Un Valet censé protéger les Domae se fait protéger par un membre lui-même...- et ne pas gérer les soucis autre. Ça, c'était le Conclave qui gérait alors qu'est-ce qu'il en savait hein ?

Zoro s'approcha de sa cousine qui continuait de le fusiller du regard puis lui tendit la main... Elle la regarde quelques instants, et elle devait en faire quoi de sa main ? Lui balancer dans la gueule en espérant que ça atteigne le nez ? Mettant sa fierté de côté, Kira accepta la main qu'il lui présentait pour prendre appuie dessus ; mais à peine le prenait-elle que la Rose se sentit soulevée et balancer sur les épaules du cousin comme un vulgaire sac de farine...

Aussitôt, la demoiselle aux cheveux roses commença à frapper le dos de son cousin avec ses poings ; non mais il allait la lâcher et maintenant ! Et puis l'autre garde du corps qui devait certainement reluquer le cul de la demoiselle, ça suffit maintenant ! Kira était l'As quand même et elle refusait de perdre la face aussi bêtement devant son cousin qui doit soit-disant protéger le Valet... Il est Valet non ? Il ne peut pas se protéger tout seul ? C'est un grand garçon. Et vu la force, ça ne devrait pas poser problème !

- Pose moi au sol ! Tout de suite !

- Je te relâcherai dès que tu m'auras tout dit maintenant, et la vérité cette fois-ci. Il a fait quoi le ruminant ?


"Tu as des oreilles non ? Bah utilise les !" pensa la demoiselle aux cheveux roses ! C'est bon, elle l'avait presque hurlée quand elle était rentrée dans le bureau "du grand patron", c'était ça qui lui avait mit la puce à l'oreille pour comprendre que la Rose mentait non ? Alors la voilà l'explication ! Et puis Zoro n'est pas bête, il devrait l'avoir comprit ; il voulait simplement gagner du temps et il voulait calmer sa sœur de cœur ! Kira continuait de le frapper et de le traiter de tous les noms quand tout à coup, le chef du casino prit la parole stoppant ainsi ses gestes.

- Ouais en effet, qu’est-ce que tu fous ici Kira. Après qu’on ait fait la paix tu t’es rendu compte que tu t’ennuyais de me détruire le nez ? Et puis je m’en fou bien de ce que tu penses, je n’ai pas à parler avec une traître.

Une traite ? Mais c'est lui le traite ! Kira n'a rien fait de mal envers la Famille, ce n'est pas ELLE qui a volé dans les caisses des Domae pour son compte ! Au contraire, dès qu'elle reprend le boulot à la fin du mois elle comptait remplir les caisses mais si c'est pour que cette argent finisse dans les poches de Vilmos, autant le garder chez elle en lieu sûr !

-D'abord, c’était quoi cette foutu histoire de caisse, avant que je te 10 secondes pour que tu décampe, toi, tes putains de cheveux couleur lapin-de-pâques ou je te frappe si fort dans la figure que demain tu va chier tes dents. Ça je te le promet.

- C'est ça essaye un peu  alors !

Comme si Zoro allait laisser faire ça ! Si Kira n'a pas pu frapper son grand patron, il ne laissera pas Vilmos frapper sa cousine, ça elle en était sûre ! Et attend... Il n'était pas au courant pour la caisse ? Non c'est du bluff c'est sur ! Il est chef d'un casino non ? Et pour gagner à ces jeux, il faut bluffer donc Vilmos bluff. Fin de l'explication.

- Et comment ça tu n'ais pas au courant de cette histoire... L'argent a disparu dans les caisses ! Et il n'y a que deux personnes qui ont accès à cet argent, toi et moi. Et moi je ne suis pas venue au QG depuis la bataille !


Je m'exprime en sienna
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptySam 6 Sep - 21:44


Problèmes dans la caisse
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 679167Wado
17 Septembre


- Pose moi au sol ! Tout de suite !

- Je te relâcherai dès que tu m'auras tout dit maintenant, et la vérité cette fois-ci. Il a fait quoi le ruminant ?

L'homme ne disait pas entièrement un mensonge car si sa cousine lui aurait dit la vérité, il aurait réfléchit dans un premier temps et l'aurait bel et bien laisser passer si la raison était suffisante, mais bien sûr si la raison ne l'était pas, cela aurait été une autre histoire et non il ne l'aurait pas laisser passer ; même si c'est sa cousine, Vilmos reste son patron alors il fallait qu'il fasse son job contre tout et même si ça implique sa cousine.. Pourtant si la raison aurait été suffisante, il l'aurait laisser passer au risque de perdre son emploi, mais la famille avant tout quand même. Malgré tout, la jeune femme avait menti alors il n'allait pas lâcher sa prise de si tôt, du moins tant qu'elle n'aura rien dire sur la véritable raison de sa présence en ce lieu. Apparemment le garde du casino avait dit une chose qui ne fallait pas car le patron, depuis tout ce temps silencieux décidait enfin de se lever, du moins Zoro ne pouvait pas le voir car il était de dos, mais il pouvait l'entendre parfaitement bouger son siège afin de se lever, il se demandait bien ce qu'il pourrait bien dire, sûrement pour contredire son employer sur le terme « Ruminant », mais ça Ryûko s'en fichait.

- Ouais en effet, qu’est-ce que tu fous ici Kira. Après qu’on ait fait la paix tu t’es rendu compte que tu t’ennuyais de me détruire le nez ? Et puis je m’en fou bien de ce que tu penses, je n’ai pas à parler avec une traître.

Au moment où le taureau se mit à parler du fait que la Rose lui avait détruit le nez, l'homme qui porte la femme se mit à sourire, affichant un grand sourire que seul l'autre garde pouvait voir car les autres étaient derrière lui. L'autre agent ne comprenait rien à tout ce qui se passait, il n'avait pas l'habitude de tout ça, en même temps depuis qu'il y repense, c'était la première fois qu'il voit cette personne dans le casino, sûrement son premier jour ou bien il n'a jamais été en fonction avec l'épéiste alors effectivement il devait rien comprendre à ce genre de situation qui est habituelle pour les Seryk. Toutefois, il y a une chose que Ryûko ne comprenait pas, c'était pourquoi le patron du Casino avait appeler sa cousine « Traite » ? Zoro ne comprenait plus rien à ce qui se passait, gardant toujours sa cousine sur son épaule car il savait très bien que si il la lâchait, elle foncerait sur l'homme pour le frapper, surtout après ce qu'il venait de dire alors il fallait qu'il garde son emprise sur elle et puis vu qu'il ne comprenait rien, autant rester là à ne rien faire et attendre de voir ce qu'il se passe par la suite en espérant pour lui que tout finisse par être expliquer, sinon il risque d'être larguer pour encore un bon moment.

- D'abord, c’était quoi cette foutu histoire de caisse, avant je te donne 10 secondes pour que tu décampe, toi, tes putains de cheveux couleur lapin-de-pâques ou je te frappe si fort dans la figure que demain tu va chier tes dents. Ça je te le promet.

- C'est ça essaye un peu  alors !

Les muscles de l'homme vient se contracter d'un seul coup et vraiment fortement, serrant d'avantage sa cousine sous ce que Vilmos venait de dire. Comment pouvait il oser insulter Kira devant lui et surtout la menacer de la frapper comme ça ?! Zoro n'avait qu'une envie s'était de relâcher la jeune femme pour ensuite aller frapper son patron, mais il comprit très vite grâce à l'autre garde qu'il ne fallait pas agir, faisant des grands geste de la main, comme pour indiquer que le patron était furieux et qu'il fallait mieux partir, mais Zoro n'allait pas partir comme ça sans avoir mit un coup à son supérieur. La colère était elle qu'il ne pouvait rien dire, la seule chose qu'il aurait pu faire c'est crier et frapper l'homme derrière lui, mais pour le moment il ne pouvait rien faire à part serrer les poings car la colère était là et absolument rien d'autre, rien d'autre lui traversait l'esprit hormis voir le visage du patron encastrer contre le mur du Casino quand une voix le fit redescendre sur terre, la voix de sa cousine.

- Et comment ça tu n'ais pas au courant de cette histoire... L'argent a disparu dans les caisses ! Et il n'y a que deux personnes qui ont accès à cet argent, toi et moi. Et moi je ne suis pas venue au QG depuis la bataille !

Zoro venait enfin de comprendre que ce n'était pas une affaire personnelle, mais une affaire de la « Famille » dans ce cas là Vilmos n'était plus son patron, mais juste un supérieur qui n'est absolument pas important pour lui, car après tout seul l'As et le Roi sont important, le Joker et les Valets n'ont absolument aucune importance pour lui dans ce cas Zoro pour se permettre de mettre un coup à un autre Domae sans rien craindre en retour, même s'il n'avait rien à craindre également de son patron de travail vu que dans le Casino, le Taureau n'a absolument rien à lui reprocher ; son travail est toujours impeccable, à part ses retards, mais cela n'était en rien important vu qu'il y avait toujours du monde qui faisait des heures supplémentaires dans ce genre d'établissement. L'agent de sécurité ne disait rien, mais les veines restaient très bien visible sur son corps et sur son front, pourtant il ne restait plus immobile car il venait de déposer sa cousine au sol pour ensuite se retourner d'une façon rapide prêt à foncer sur son patron, mais un homme vient le stopper dès qu'il fut près du bureau, c'était l'autre garde qui avait vu Zoro venir et qui s'était déjà précipité pour le stopper, sûrement qu'il connaissait déjà les antécédents de l'agent.

Heureusement que l'autre homme était costaud, car il en fallait de la force pour réussir à retenir la chauve-souris de la sorte, cela devait sûrement être un Domae qui possède un gorille où un autre animal du genre car il exerçait une immense force, capable de le faire reculer le remettant au niveau de sa cousine, bloquant n'importe quel geste ; pourtant Zoro restait calme, même si les veines disaient tout autre chose. Mais le Domae n'était pas stupide et savait très bien qu'il fallait rien faire et attendre que l'As et le Valet discute alors en tournant la tête, il fit comprendre qu'il pouvait le lâcher et c'est d'ailleurs ce que l'autre garde fit. Pourtant la réaction du Seryk ne fut pas pour autant celui que tout le monde attendait, car oui l'homme se retournait très vite afin de mettre un puissant coup de pommeau d'une des épées en plein abdomen de l'autre garde puis enchaîner avec un coup de poing qui le fit voler jusqu'à la porte détruite, le faisant tomber dans les pommes. Zoro lui en devait deux, une pour avoir mater les fesses de sa cousine, et l'autre pour l'avoir stopper dans son geste, maintenant il était tranquille.

- Dernière fois que tu me stoppes stupide gorille ! Et plus jamais tu mates ma cousine !

Pendant qu'il disait cela, le Domae se rapprochait de la personne inconsciente qu'il avait lui-même envoyer dans les pommes pour le regarder avec haine, à partir de maintenant ils ne travailleront plus jamais ensemble par peur de se reprendre des coups de la part du vampire. Ryûko se retournait pour faire face à sa cousine et au patron du casino, l'air toujours furieux mais ne bougeant plus d'un pouce, gardant tout de même sa main prêt de ses armes pour dégainer au cas où qu'une action se passe contre lui ou si jamais l'autre se réveille.

- C'est une affaire de Conclave à ce que j'ai compris alors cela ne me concerne pas, du moins tant qu'on touche pas à ma cousine, compris le taureau ? Mais cousine, discute avec lui, tu pourras frapper sur le punching-ball après si tu veux, j'en ai un tout frais là à mes pieds.
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 650984dchir
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyMar 23 Sep - 4:42


Problèmes dans la caisse

Peut-être y avait-il été un peu fort. Kira ne méritait pas de se faire insulter de la sorte, mais lui non plus. Et il n'allait certainement pas rester sans rien dire lorsqu'on défonçait sa porte ou lorsqu'on lui hurle dessus sans raison valable.

- C'est ça essaye un peu alors !

Vilmos haussa le sourcil. C'était un défi? En temps normal il ne se serait pas gêné pour passer de la parole aux actes, mais la présence du cousin Seryk le retint. Il ne voulait pas envenimer ses relations de travail avec lui, en particulier après avoir menacé sa chère cousine aux cheveux roses. S'il en rajoutait, Vilmos se retrouverait un contre deux et c'était la dernière chose qu'il souhaitait.

Une chauve-souris ou un loup, quelle équipe bizarre tout de même!

Vilmos regarda Kira d'un air mauvais. Le genre de regard qui dit : « C'est bon? T'as fini de me faire chier?». Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui vouloir, au nom de Dieu?

- Et comment ça tu n'es pas au courant de cette histoire... L'argent a disparu dans les caisses ! Et il n'y a que deux personnes qui ont accès à cet argent, toi et moi. Et moi je ne suis pas venue au QG depuis la bataille !

En fait, lui non plus.

Lorsqu'il terminait de répartir l'argent, de la blanchir et de la récolter, jamais il n'allait lui-même porter l'argent aux caisses du QG. Vilmos trouvait cela trop risqué qu'on ne le voit, alors ses hommes de confiance allaient livrer l'argent pour lui. Il leur donnait le code, ils mettaient les derlas dans les caisses, fin de l'histoire. Et jusqu'à maintenant, l'omertà, le secret du code, avait été total. Après tout, pourquoi un Domae volerait dans la caisse de sa propre Famille? Et Vilmos avait été absolument clair : s'il s'apercevait qu'un seul derla manquait au compte, il n'aurait pas de pitié.

Et là, il n'y avait, apparemment, plus rien dans les caisses. Et tout cela, par sa faute. Quelqu'un en qui il avait fait confiance l'avait dupé.

De toute sa vie, Vilmos ne se rappelait pas avoir été déjà aussi en colère. Il serrait les poings si fort que ses jointures ne tardèrent pas à blanchirent et à ses ongles d'entrer dans ses paumes. Son cou et son visage étaient devenus bourgogne, ses yeux bleus n'étant plus que deux fentes horribles sous ses sourcils noirs. Il ne voyait même plus Zoro, qui avait terminé de se battre contre un autre de ses gardes.

- C'est une affaire de Conclave à ce que j'ai compris alors cela ne me concerne pas, du moins tant qu'on touche pas à ma cousine, compris le taureau ? Mais cousine, discute avec lui, tu pourras frapper sur le punching-ball après si tu veux, j'en ai un tout frais là à mes pieds.

Vilmos avait l'impression d'être un taureau fou dans une arène et s'il ne frappait pas quelque chose, se serait bonjour la crise cardiaque. La pièce était dotée d'une énorme fenêtre qui donnait sur une jolie vue de Quederla, surtout la nuit, on pouvait la voir toute lumineuse. Et ainsi, possédant une force terriblement surhumaine, Vilmos, toujours dans une colère folle, plaça ses mains sous son bureau en bois massif. Avec toute la force dont-il était capable, il souleva le meuble, jusqu'au-dessus de sa tête, au bout de ses bras, dans un rugissement qui n'avait presque plus rien d'humain. Il prit son élan, puis lança le bureau de bois contre la fenêtre, qui éclata en mille morceaux dans un bruit d'enfer. Une chance, puisqu'elle puis avertir certain piéton de l'arriver d'un meuble volant, qui à la fin d'une chute de 20 étages, se brisa contre le sol.

Il se retourna ensuite vers Kira, et il n'était pas beau à voir. Mais au moins, il avait pu se défouler. Autrement il aurait balancé Kira dans le vide plutôt que son bureau en bois.

-...Comment oses-tu seulement croire que c'est moi qui ai volé l'argent?! Notre argent! J'ai pratiquement rempli ses caisses moi-même! Tu penses que je suis con à ce point-là?!

Il s'interrompit, poussant un nouveau grognement.

-Mais peut-être que je le suis après tout! Je ne vais jamais porter l'argent moi-même, j'ai toujours donné le code aux hommes qui travaillent pour moi, auquel je faisais confiance. Quelqu'un...quelqu'un nous as forcément trahit et c'est de ma faute!...Kira, je t'en prie, tu dois me croire, je n'ai jamais volé l'argent de la Famille. Tu me connais mieux que ça!

Ses derniers mots étaient impleurant, et Vilmos n'en était pas fier du tout. Sa gorge et ses poumons étaient en feu, serrés comme le noeud autour d'un pendu. Cette sensation de trahison était horrible et il avait l'impression que tous ses efforts acharnés étaient réduit à néant.

Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyMar 23 Sep - 21:54





Problème dans la caisse


- Et comment ça tu n'ais pas au courant de cette histoire... L'argent a disparu dans les caisses ! Et il n'y a que deux personnes qui ont accès à cet argent, toi et moi. Et moi je ne suis pas venue au QG depuis la bataille !

Zoro n'était pas content de la tournure que prenait les événements, la demoiselle aux cheveux roses pouvait le ressentir, après tous les moments passés avec lui, elle le connaissait par cœur. Il y avait une réelle tension entre la jeune femme, le cousin et Vilmos et tout ce que voulait la jeune femme en ce moment, c'était ce défouler sur le nez du Valet. Tout à coup, l'As sentit le sol sous ses pieds, ouais ! Enfin libre de ses mouvements, pas trop tôt ! La demoiselle remonta ses manches, comme si elle se préparait au combat mais alors qu'elle voulait attaquer le Valet, le cousin fut plus rapide et se retourna pour porter le premier coup... Eh non ! C'est pas du jeu !

Mais heureusement l'autre garde stoppa l'avancement de Zoro, tant mieux ! C'était à Kira de porter le premier coup, lui il n'avait qu'à se défouler ailleurs ! La jeune femme croisa les bras, elle remerciait l'autre d'être intervenu même si il allait énerver encore plus le cousin, mais il se serait reçu une gifle de la part de Kira. C'était sa proie et elle ne partageait pas. Oh mon dieu... La voilà qui se met à penser comme un loup... Le garde du corps fit signe à son collègue de le lâcher, ce dernier fit ce qu'il demandait ; mais la jeune femme avait toujours un sourire aux lèvres... Attention, le meilleur allait arriver : Et un coup de pommeau dans le ventre suivit d'un coup de poing le faisant voler jusqu'à la porte. Zoro est le gagnant de ce match !

- Dernière fois que tu me stoppes stupide gorille ! Et plus jamais tu mates ma cousine !

Et ouais ! Plus jamais tu mates la cousine ! Mais c'était quand même gênant ! La jeune femme aurait pu lui même lui régler son compte pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas intérêt mais maintenant qu'est-ce qu'elle peut faire contre quelqu'un d'inconscient ? Ça gâche tout le plaise et ce n'est plus drôle ! Et la seule personne qui a une bonne tête pour se faire frapper dans cette pièce est Vilmos.

- C'est une affaire de Conclave à ce que j'ai compris alors cela ne me concerne pas, du moins tant qu'on touche pas à ma cousine, compris le taureau ? Mais cousine, discute avec lui, tu pourras frapper sur le punching-ball après si tu veux, j'en ai un tout frais là à mes pieds.

- Ce n'est pas drôle, il est inconscient, tu veux que je fasse quoi avec ça ?


Lorsque la jeune femme reporta son attention sur le Valet, ce dernier était en proie à une forte colère à tel point qu'il soulevait le bureau avec une légèreté... Kira avait l'impression qu'il soulevait une plume tellement que ça avait l'air léger ; elle était à la fois impressionnée et jalouse... Elle aussi voulait soulever des trucs aussi gros ! Ça aurait été plus simple pour le déménagement ! Mais en attendant, le bureau passa travers la vitre qui se brisa en mille morceaux et quelques secondes plus tard, ce fut au tour du bureau de s'exploser... La Rose espérait qu'aucun passant n'était là sinon il n'aurait rien comprit à sa vie à ce moment-là.

Lorsque Vilmos se retourna en direction de la demoiselle aux cheveux roses, il n'était pas beau à voir. Kira restait toujours admirative de sa force, c'est trop cool en fait d'avoir le Taureau comme animal ! Mais bon, son loup lui donnait quand même un sacrée force ! Mais c'est sur que si il jouait à qui à la plus grosse, la demoiselle aux cheveux roses perdrait... Mais au moins, il avait l'air de s'être défoulé, c'est déjà ça ! La Rose n'a plus à craindre pour sa vie maintenant !

-...Comment oses-tu seulement croire que c'est moi qui ai volé l'argent?! Notre argent! J'ai pratiquement rempli ses caisses moi-même! Tu penses que je suis con à ce point-là?!

Et pourquoi pas ? Si ils n'y avaient qu'eux qui avaient accès aux caisses et que la Rose n'avait rien fait, ça ne laisse pas beaucoup de monde du coup ! Mais il soulevait un point, ce serait plutôt con de sa part de voler son propre argent...

- Mais peut-être que je le suis après tout! Je ne vais jamais porter l'argent moi-même, j'ai toujours donné le code aux hommes qui travaillent pour moi, auquel je faisais confiance. Quelqu'un...quelqu'un nous as forcément trahit et c'est de ma faute!...Kira, je t'en prie, tu dois me croire, je n'ai jamais volé l'argent de la Famille. Tu me connais mieux que ça!

- Pardon ?


Elle avait bien entendu ? "Je ne vais jamais porter l'argent moi-même" ; il laissait des hommes le faire ?! La demoiselle aux cheveux roses posa une main sur son front... Bon au moins une nouvelle liste apparaissait, espérons seulement que la liste n'ait pas non plus énormément de nom. La colère de la jeune femme était redescendue et elle n'allait pas s'énerver sur le Valet qui avait l'air de s'en vouloir de tout ça.

- Bon ok. Désolé de m'être énervée comme ça.

Raaah, comme ces mots lui faisaient mal à dire bordel ! Elle y pensait et n'y pensait pas en même temps, oui elle n'aurait pas dû s'énerver comme ça mais même si elle avait tort, le reconnaître était impensable ! Mais maintenant que c'était dit, ils n'allaient pas s'éterniser dessus maintenant que c'était fait il fallait trouver une solution.

- Bon... Procédons par élimination, donne moi les noms des personnes qui ont eu accès à la caisse ces deux dernières semaines et on leur parlera.

Kira se retourna vers le bureau du jeune homme et le léger détail lui revint en tête... Le bureau était passé par la fenêtre.

- Pitié, ne me dit que les noms étaient dans ton bureau...

Dépression assurée si il disait oui... Logiquement des papiers importants c'était à ranger dans le bureau mais espérons que Vilmos ait tout en tête... D'ailleurs, les papiers volants dans la ville avec toutes ses arnaques, escroqueries et tout ce qui tournent autour ne risque pas de poser problème vu que le bureau vient de s'éclater en mille morceaux dehors ? Bon, ce n'était pas son problème non plus ça. La jeune femme entendit de plus en plus de bruits provenant de la rue, des étages d'en-dessous ainsi que du couloir... Sûrement les gens du casino qui devaient se demander pourquoi un meuble a décidé de se jeter par la fenêtre.


Je m'exprime en sienna
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] EmptyMar 21 Oct - 20:54


Problèmes dans la caisse
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 679167Wado
17 Septembre


Les histoires de la Famille était vraiment ennuyante pour Ryûko, il ne savait vraiment plus quoi faire dans le bureau, maintenant que l'autre était dans un piteux état et surtout inconscient, il se devait de rester là, regarder sa cousine, l'As, ainsi que son patron, le Valet, se disputer au sujet de l'argent, chose que Zoro a toujours détester parler, du moins qu'il n'en parle jamais vu qu'il n'a jamais un rond sur lui trouvant cela inutile et le peu d'argent qu'il gagne passe toujours dans les réparations de ce qu'il a cassé ou bien dans l'alcool qu'il boit, cela lui ai déjà arriver de travailler un mois entier pour absolument rien gagner vu qu'il avait tellement casser les jambes de client qu'il devait réparer.. Pas que au sens figuré d'ailleurs, également au sens propre. Voilà, l'homme aux cheveux vert ne savait pas quoi faire dans cette pièce, d'accord au début il se devait de protéger la pièce puis ensuite protéger l'As en cas de problème, mais son patron également, mais maintenant qu'ils s'étaient mis d'accord pour discuter, il n'avait plus rien à faire ici vu qu'il comprenait absolument rien à tout ce qui pouvait se passer dans cette pièce.

Ryûko était dans une torpeur violente, limite presque à s'endormir alors que tout le monde criait dans la pièce, ce ne fut qu'au moment où il entendit la fenêtre se briser qu'il se réveilla et lui remit les pieds sur terre. Effectivement la fenêtre venait de se briser complètement sous la puissance du taureau qui semblait avoir fait passer son bureau par la fenêtre sans chercher à comprendre, sûrement sous l'effet de la colère et il se mit à penser qu'heureusement que ce n'était que le bureau et pas sa cousine, sinon le taureau serait devenu une vache sous l'emprise de la chauve-souris qu'elle aurait exercer sur les parties dont il est si fier. Malheureusement Ryûko ne comprenait toujours pas de quoi il pouvait parler, en même temps ça parlait de finance, complot et plein d'autre truc du même genre où Zoro ne comprend absolument rien, lui il se contente de rien faire, dormir, se battre, s'entraîner, manger, boire, se perdre et s'entraîner tout en dormant alors la finance et lui, c'était compliqué.

- Pitié, ne me dit que les noms étaient dans ton bureau...

Des noms dans un bureau.. Bureau qui venait de passer par la fenêtre.. Il fallait les récupérer donc et bien sûr avant que tout le monde puisse voir les noms des personnes qui... Zoro en avait aucune idée, mais cela avait l'air important pour sa cousine alors il se devait d'aller les récupérer pour elle vu que ça semblait être également important pour Vilmos et ils n'étaient pas décider à bouger leurs fesses de la pièce, raison pour laquelle Zoro se décida à bouger lui, et puis c'était parfait car il n'avait plus rien à faire ici dans le casino, enfin si, aller travailler, mais il en avait déjà marre et il voulait bouger donc autant faire une pierre deux coups et partir tout en s'entraînant et quoi de mieux qu'un entraînement en plein air, dans les airs pour être plus exact. Zoro attrapa un siège qui était dans la pièce et sûrement réserver pour les inviter pour ensuite la balancer par la fenêtre déjà exploser pour ensuite sauter à son tour, atterrissant sur le siège qui commençait à glisser sur le casino dès qu'il touche les murs externe de ce grand bâtiment, armes dégainées bien sûr afin de pouvoir attraper tous les papiers, enfin les trancher au cas où si quelqu'un osait les toucher avant qu'il ne puisse mettre la main dessus.

Durant la descente en glissade, l'épéiste s'amusait bien et réussi même à mettre la main sur différent papier se trouvant là, sûrement envoyer par le vent, bloquer par des morceaux du bâtiment ou pour d'autre raison qui sait, mais au moins Zoro pouvait les récupérer même s'ils n'étaient pas sur sa trajectoire en créant un mini courant d'air afin de les faire voler dans sa direction. Sauf qu'au bout d'un moment, il ne pouvait plus glisser, se retrouvant en chute libre et effectivement il n'avait pas penser à cela et l’atterrissage allait être violent.. Du moins c'est ce qui aurait pu être car pour une raison inconnue car aux connaissances de Zoro, ce genre de chose ne se trouvait pas à cet endroit là, mais apparemment c'était le cas, en même temps il se trompe très souvent sur l'emplacement des maisons et surtout des cheminées car il venait de se retrouver la tête première dans la cheminée d'une maison, amortissant sa chute, mais se retrouvant bloquer ainsi, voyant ses sabres un peu plus bas dans la cheminée qui semblaient être bloquer mais atteignable avec un petit effort. Ce qu'il tenta de faire, tentant de plonger un peu plus histoire de pouvoir attraper au moins un de ses sabres dans sa bouche afin de pouvoir trancher la cheminée et se libérer car il fallait vite récupérer les papiers. Il se rapprochait de plus en plus d'un de ses sabres, mais en ayant grand mal.
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] 650984dchir
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty
MessageSujet: Re: Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]   Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Problèmes dans la caisse [PV Ryûko et Vilmos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-