Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -26%
DeLonghi Détartrant écologique pour ...
Voir le deal
9.90 €

Partagez
 

 [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyLun 27 Oct - 21:12

Infiltration Gouvernementale - 27 octobre

La nuit est tombée depuis plusieurs heures déjà sur Quederla. Malgré une certaine tension et quelques altercations, le calme a décidé de régner sur la cité assiégée et en partie conquise... un peu trop facilement. Certains soupçonnent fortement le Gouvernement d'être derrière tout ça, mais impossible de le prouver. Alors cette nuit, plusieurs personnes ont décidé d'intervenir et de tenter d'infiltrer l'Hôtel de ville. Plusieurs personnes... fantômatiques. Devant les grandes portes principales, deux soldats montent la garde, très attentifs, mais hélas pas pour autant capables de voir des esprits.

Vous commencez devant l'Hôtel de ville, bâtiment immense de plusieurs étages, dans lequel règne le Gouvernement.

Les règles
Ne vous affolez pas, il n'y en a que trois petites !

La première : respecter l'ordre de passage indiqué afin d'éviter de se mélanger les pinceaux.
La seconde : quand c'est son tour, répondre dans un délai maximum d'une semaine. Vous avez donc 7 jours pour poster votre message, afin d'éviter d'attendre des mois et de pouvoir faire avancer l'event. Si vous prévenez à l'avance que vous ne pourrez pas, aucun soucis, si c'est de l'ordre d'un jour ou deux, on vous attend, sinon on passe au suivant et vous répondrez la prochaine fois.
La troisième : cette mission est dirigée par un MJ, c'est donc lui qui va vous guider, jouer les PNJ et ennemis, bref tout sauf vos personnages. A ce titre, il a tout contrôle sur les actions, et donc vous devez tenter les vôtres, pas les réussir. C'est lui qui dira si la tentative de tuer tel soldat de Machin réussit ou pas.

Ne craignez pas de faire des réponses courtes, ça ne rendra l'event que plus dynamique, et c'est tout à fait compréhensif puisque vous ne pouvez pas donner le résultat de vos actions.

L'ordre de passage

- MJ
- Ewan Marshall
- Volkhoven C. Vaneskieu
- Sakyoko Kagami
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyJeu 30 Oct - 17:30



- Pourquoi est-ce qu'il y a des gens en costume dans la ville ?
- Ils veulent arrêter la guerre.
- Pourquoi est-ce qu'il y a des affiches partout ?
- C'est pour arrêter ceux qui ont provoqué cette guerre.
- Est-ce que des gens vont mourir ?
- Oui Ewan, il y a de très grandes chances...
- Est-ce que je peux faire quelque chose pour arrêter tout ça ?
- Tu es trop jeune Ewan pour le moment...

Pourquoi est-ce que tout le monde me met à l'écart des choses importantes ? Je suis sûr que je peux aider moi, j'ai vu des affiches partout, j'en ai même vu où j'étais dessus avec Volkh... Rose m'a grondé et a dû expliquer à maman que ce n'était pas moi sur l'image mais quelqu'un qui me ressemblait ; apparemment, maman n'a toujours pas supporté que je sois mort et papa essaye d'oublier alors il n'en parle pas... Je ne sais pas si ils arriveront à supporter mon absence, peut-être que je devrais aller les voir ? Être là le soir quand ils mangent, être à table avec eux pour parler de notre journée comme avant sans manger... Je ne sais pas si ils le supporteraient.

Moi je veux aider à comprendre pourquoi ces messieurs sont là et ce qu'ils vont faire... Alors j'ai dit à Rose que j'allais m'infiltrer là ils sont ! Sauf que je ne sais pas où c'est... Et d'après elle, il faut aller à l'Hôtel de ville, c'est là que la plupart des informations sont stockées et comme je suis mort je pourrais apprendre pleins pleins de trucs ! Mais je ne sais pas ce que je dois aller chercher, où je dois aller et ce que je dois faire... Et si jamais on me repère ? Qu'est-ce que je dois faire ? Je ne peux pas y aller tout seul ! Mais je ne peux pas non plus emmenez Rose.

Alors me voilà devant l'hôtel de ville à côté de Volkh', j'ai confiance en lui et je suis sûr qu'il pourra m'aider ! Bon j'avoue que j'ai dû le convaincre un peu pour qu'il vienne mais au final, il est là et c'est tant mieux ! Je lui dit où aller, de toute façon les gardes ne peuvent pas nous voir vu que l'on est invisible donc nous voilà dans les couloirs de l'hôtel de ville... Mais je ne sais pas où aller moi maintenant. Hum... Je regarde partout autour moi mais je ne vois que des couloirs et je ne sais pas où sont rangées les informations importantes...


- Euh, Volkh'... C'est où qu'il faut aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyJeu 30 Oct - 22:00

J'ai entendu dire que c'est la guerre. Pas la guerre comme je l'ai toujours connue, avec les zoophiles d'un côté, et les sniffeurs de poudre de perlimpimpin  de l'autre (sans compter les hippies au plein milieu en train de gueuler "PAIIIIIIX, PAIIIIIIIX ET AMOUR EN DÉPIT DES DIFFERENCES!")... Alors quelle est la différence entre aujourd'hui et hier ? Hm, pas grand chose, c'est juste pas les mêmes qui tapent sur les autres. 'Paraît que c'est le gouvernement, ou un truc dans le genre dont je connaissais même pas l'existence avant, qu'a finalement remarqué qu'il y avait un truc qui clochait avec la ville. Tu m'étonnes. Personnellement, je n'en ai strictement rien à cirer, qu'ils enfoncent la tête du copain dans le mur autant qu'ils le souhaitent, moi j'ai déjà pris mes vacances loin de tout ça, et ce depuis un bail. Seulement... seulement, le truc, le mini petit truc tout microscopique, ben... c'est Ewan. Et je l'appelle bien le mini petit truc parce qu'il est nain, pas parce que c'est un détail dans toute cette histoire. Il est venu me chercher tout à l'heure, sûrement après avoir galopé comme un chien fou dans les différents quartiers, puis une fois la cible verrouillée, m'a harcelé de trucs bizarres du genre "on a une mission, on a une mission !" et comme je n'avais rien à faire d'autre, j'ai accepté. Une mission... à mon âge ! Je me demande qui peut être assez con pour me penser capable de réaliser quoi que ce soit dans mon état... encore un qui prend ses burnes pour des lanternes magiques.

Bref, micro-renard m'a traîné jusqu'à l'Hôtel de ville dont j'ai oublié la bobine, là où, soi-disant, il y aurait des informations importantes à pécher. Mouais. Je n'ai pas eu envie de lui briser sa joie nouvelle en lui rappelant que ses infos, je risque pas de pouvoir les lire, mais quand même... à moins de me changer en hibou et de finir embroché comme un poulet, ça ne va pas être du gâteau. Mais silence là dessus. Surtout que, pour la première fois depuis longtemps, je suis venu sans bâton... j'avais peur de faire foirer cette mission à force de cogner les murs et de bastonner les gardes innocents sous mon courroux de type aveugle. Les pauvres, ils n'ont tout de même pas mérité un tel sort ! Pas très rassuré, je cale mon bras dans celui d'Ewan pour ne pas le perdre et le suit tout en tendant la patoune dans le vide pour essayer de deviner où sont les soldats. J'en touche un... douce joue, très jolie petite joue, lui pince les fesses et continue ma route avant qu'Ewan ne m'abandonne comme si je n'étais qu'un vieux vicelard dépravé. Et pour être honnête, la vérité n'est pas si loin que ça... mais bon, rien d'assez grave pour se la jouer sainte-nitouche choquée !  

Nous voici dans les couloirs, du moins, d'après ce que j'ai cru comprendre. On est entré facilement... limite, on pourrait la régler à nous tout seuls, c'te guerre ! Pas besoin des vivants pour ça, en plus, ils sont tout compacts, et généralement très cons - à part pour Darling qui lui est très intelligent et tout mignon, pas autant que Cherry (Ewan.) mais toujours plus que Lolipop. Cherchez pas, j'ai tout plein de copains dans Quederla~ ! Même si la plupart ne le sait pas. Je me mets à ricaner sans raison tout en posant mes doigts sur mes lèvres, rire subitement arrêté en entendant la phrase de mon partenaire :

- Euh, Volkh'... C'est où qu'il faut aller ?

... Mouais. Quand on est perdu, tout le monde sait qu'il faut aller demander à l'aveugle de service pour retrouver son chemin ! Je hausse un sourcil en entrouvrant légèrement la bouche puis me tasse dans un coin du couloir pour m'ébouriffer les cheveux tout en défaisant légèrement mon kimono - non, je ne me fous pas à poil, c'est pas ça ma mission. Même si honnêtement, je le pourrai ! Personne ne me voit. A part Ewan. Et je veux pas montrer mon alligator à un petit garçon, mon Curriculum Vitae est déjà assez pourri comme ça. Une fois bien débraillé et le visage recouvert de ma chevelure chatoyante, je me redresse et quitte le sol pour me mettre à flotter, ouvrant grand les yeux sans rien voir alors que je parcours le couloir. Ewan n'aura qu'à me suivre, car même si je passe à travers les murs, ben... lui aussi. Prenant une voix d'outretombe, je me mets à marmonner :

- Je sais pas où on va... mais quand même, c'est une trop belle occasion pour me retenir... Profite de leur peur pour fouiller.

Je lève alors brutalement la tête tout en me tordant le cou, usant ainsi de mes capacités de volatile à gros yeux. Je sais que les mortels n'aiment pas ça... et aussi très bien que les esprits terrifient la plupart d'entre eux, alors comment ne pas en profiter ?! Allant relativement vite, je hante les locaux avec les bras ballants et le cou à moitié retourné, me mettant pratiquement à hurler d'une voix vengeresse :

- LA MORT ARRIVE.... ! ELLE ARRIVE ! LE SANG QUE VOUS AVEZ VERSÉ SUR CES TERRES RETOMBERONT EN LARMES DE VOS JOUES !...

Suite à cela, je continue à pousser des cris à m'en arracher la gorge, si du moins j'étais toujours en vie. Mon sourire de dingue ne quitte plus mes lèvres, c'est tout bonnement jouissif d'effrayer les trouillards. En plus... Méga poète aussi, le Volkho'.  
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyVen 31 Oct - 17:59

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Tumblr_mq6ki6TTl11rsztyoo1_500

La réalité dans le rêve


Clac clac clac. Ses souliers claquent contre le pavé de la salle des archives. Sur le mur, elle cherche l'interrupteur. Des petits néons grésillant illuminent la pièce d’une lumière tamisée. Cet endroit sent le vieux papier et irrite le nez. Après quelques discrets éternuements, la policière mate les alentours. Les dossiers sont enfermés dans des boites poussiéreuses sur de larges étagères. À vue d’œil, il doit avoir au moins plus de 100 boites entreposées ici Au milieu de toutes ces étals, une table et des chaises se trouvent au centre de la pièce. Clac. Clac. Clac. Sakyoko soupire et enlève sa veste de cuir qu’elle dépose sur le coin du bureau. Que du travail pour trouver les bons documents… Une chance que ce soir, elle avait laissé ses vêtements traditionnels pour des habits normaux. Une jupe noire seyant à la taille et un t-shirt rouge. Ça serait plus pratique que ses kimonos brodés et de soie. Voyons voir… Ses supérieurs lui avaient demandés de ramener des documents ayant affaire aux émeutes des mois passés. En s’assoyant sur le bureau, ses yeux fixaient les contenants.

«C’est une guerre politique… »

Remontant son pouce vers ses lèvres, elle l’y appuie et mord l’ongle. C’était bien une guerre politique. Des morts, des clans qui se détruisent et l’armée qui essaie de contenir le tout. Cacher la vérité pour mieux gouverner en somme. C’était inconcevable, mais elle devait bien trouver et rapporter ses documents… Une chance qu’en grosses lettres de feutre les noms des dossiers et les dates qui se référaient aux événements étaient inscrit sur chaque côté.  Au bout de quelques minutes, Sakyoko dépose la bonne boite sur le bureau qui gémit. Elle lui adressa un regard mauvais. Peut-être pourrait-t-elle dérober ces feuilles et les étudier ? Rien ne lui empêchait de jeter un œil. Elle étale les feuillets, les photos et les fixaient. Aucun doute, on cachait bien ces informations. Massacres, meurtres commandités, innocents arrêtés, condamnés... Des affiches et des potentielles cibles… Que d’horreurs. Sakyoko ferme les yeux. Ainsi, elle qui croyait que la justice se devait d’être équitable, la voilà noircie.  La vérité lui fait mal, mais tant pis : ses doutes sont maintenant justifiés. Un cri puissant la fait sursauter… Larmes de sang ? Elle n’a rien fait qui puisse être condamnable… Si ce n’est qu’obéir à une société damnée d’avance autant que ses fonctionnaires... Avec un soupir, la jeune femme remet toutes les feuilles avec vitesse et précision dans son cartable noir. Remet sa veste sur son dos et tenant le cartable contre sa poitrine, elle appui sur l’interrupteur, ensuite la policière sort en verrouillant la porte.

Des cris de terreur venant de la cage d’escalier. Sans hésiter, la jeune fille passe sa main dans la poche de sa veste, en sortant un poignard qu’elle brandit en avant. Arme de défense si on ose l’attaquer. Une respiration. Allez. Un deux, trois compte-elle dans sa tête avant de s’élancer vers la cage et descendre les escaliers en trombe. Ses talons claquant avec force. Dans sa hâte, l’un de ses pieds, manque une marche. Son corps tombe vers l’avant. Elle lance son arme qui retentit avec un clin sur le plancher inférieur, puis se retient à la rampe. Sakyoko respire lentement. Sa tête lui fait mal. L’adrénaline et la peur envahirent ses veines. Elle baisse le regard vers son bras qu’elle a gardé serré contre son buste. Le livre est toujours là. Ouf… Avec plus de lenteur, la jeune femme descend et va reprendre son poignard. Les couloirs sont vaguement éclairés par les fenêtres. Tout en teinte bleutée contre les parois de marbre… Personne… Son souffle est court, mais… Les notes sont de plus en plus aigües. Qu’est-ce que ça peut bien être. Elle n’est pas soulagée et se sent épier : des frissons la parcourent, mais elle continue à marcher. Toujours aux aguets, l’arme pointée devant elle.


Dernière édition par Sakyoko Kagami le Sam 29 Nov - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyMer 5 Nov - 21:51

Une nuit hantée

La nuit semblait être calme, une nuit paisible comme beaucoup de nuit, comme toutes les nuits même, en apparence les nuits de la ville étaient toutes comme cela, mais pour les adeptes de cette ville, ils savaient qu'il fallait se méfier des apparences et tout pouvait arriver d'un seul coup. Les deux gardes à l'entrée du bâtiment n'était pas de la ville, mais certains gardes à l'intérieur de l'édifice était d'ancien habitant et donc ils savaient qu'il fallait rester sur leur garde.

Une voix horrible venait de se faire entendre dans une grande partie du bâtiment et dans les couloirs et bien sûr ceux qui ne sont pas originaire de la ville se mirent à hurler comme pas possible, déclarant même que la mort était venue les chercher pour les emmener en enfer, mais certains gardes ne bougeaient même pas d'un pouce, partant tout de même ; l'un parti en direction de la voix pour trouver l'origine, tandis que le second originaire de la ville parti en direction des archives afin de trouver une supérieure pour la protéger, tandis que les autres gardes fuirent le bâtiment qu'ils déclarèrent désormais comme hanté, laissant les deux gardes à l'entrée non sereins et encore plus aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyDim 9 Nov - 21:03



- Euh, Volkh'... C'est où qu'il faut aller ?

Je ne connais pas ce bâtiment, je suis venu ici une fois à mes 16 ans pour me faire recenser, c'était à peu près il y a un an mais je suis resté simplement à l'accueil ; je ne suis jamais allé à l'intérieur ! Et puis je ne sais pas ce que je dois chercher moi... Je ne sais pas quelles informations pourraient faire plaisir à ma sœur, je ne sais pas ce qui pourrait aider les Domae et les Habitants. Et comme Volkh' est une grande personne, je suis sûr qu'il doit savoir lui.

J'attend sa réponse mais au lieu de ça il commence à flotter, je regarde autour de moi... Quoi un intrus ? Il y a quelqu'un ? C'est quoi le problème ? Viiiiiiiite, il faut que je m'enfuis ! Mais je ne vois personne pour le moment et puis personne ne peut nous voir normalement ! Je me regarde, je me concentre, non normalement personne ne peut me voir... Mais lui ? Qu'est-ce qu'il fait ? J'ai comme une boule au ventre... Non... Mais qu'est-ce qu'il se passe ?! Je ne veux pas mouriiiiir !


- Je sais pas où on va... mais quand même, c'est une trop belle occasion pour me retenir... Profite de leur peur pour fouiller.

Hein ? Mais qu'est-ce qu'il compte faire encore ? Je reste au sol mais j'ai la tête relevée vers mon ami, je sais qu'il a une idée en tête, ça se voit, il l'a dit lui-même mais ça ne me rassure pas... Il a des idées bizarres lui des fois. Il fait son truc de hiboux bizarre qui retourne sa tête dans tous les sens... Je n'aime pas quand il fait ça, ça me fait peur... Je le regarde attentivement, c'est un nouveau moyen pour trouver le chemin ?

- LA MORT ARRIVE.... ! ELLE ARRIVE ! LE SANG QUE VOUS AVEZ VERSÉ SUR CES TERRES RETOMBERONT EN LARMES DE VOS JOUES !...

La réaction des gardes ne se fait pas attendre, ils hurlent, pleurent, fuient, certains ne bougent pas mais ne sont pas rassurés... Les pauvres ! Ce n'est pas gentil de leur faire ça ! Et en plus ce n'est même pas vrai ! Ce n'est pas nous qui décidons qui va mourir. On me passe au travers sans me remarquer, ils continuent de hurler, ils pensent que la mort va venir les chercher ; j'essaye de les rassurer, mais personne ne me voit...

Je lève la tête vers Volkh' tout en croisant les bras. Ce n'est pas sympa d'avoir fait ça ! Il n'avait pas le droit ! Il n'y a que nous deux dans le couloir et il continue de faire ses cris qui feraient fuir la mort elle-même ! Non, ce n'est pas gentil d'avoir fait ça... Ils ont tous peur maintenant. Et je ne peux même pas les rassurer parce que si ils me voient, ils vont avoir encore plus peur !

Eh mais attend... Ils vont prévenir les supérieurs avec cette entrée... Mais non !! Il fallait que l'on soit discret ! Il fallait que l'on cherche les dossiers, des informations pour aider les Habitants de Quederla... Oh non, oh non, oh non... Je pose mes mains sur mon crâne... Mais qu'est-ce que l'on va faire maintenant ? Je tire mes cheveux... ON EST REPÉRÉS !!! Je regarde Volkh' tout paniqué et je ne remarque même que je suis visible maintenant aux yeux de tous.


- Arrête !! On doit être discret !! Redescend vite !! Tu fais peur à tout le monde ! Et on va avoir des problèmes... Aaaah, ma sœur va m'en vouloir si elle apprend ce qu'il s'est passé... Descend viiiiiiite s'il te plait !!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyLun 17 Nov - 9:34

- - Arrête !! On doit être discret !! Redescend vite !! Tu fais peur à tout le monde ! Et on va avoir des problèmes... Aaaah, ma sœur va m'en vouloir si elle apprend ce qu'il s'est passé... Descend viiiiiiite s'il te plait !!

Je ne peux m'empêcher d'éclater d'un rire suraigu, continuant à foncer dans le vide en me nourrissant des hurlements et des pleurs des soldats trouillards : N'ont-ils jamais entendu d'esprits pour paniquer de cette façon ? Certains de Quederla sont bien moins doucereux que ma triste poire, je dirais même qu'ils ont eu de la chance de tomber sur moi ! D'autres se seraient aisément lancés dans la concrétion de mes menaces - je serais un excellent assassin du fait de ma condition, en dépit de ma cécité. Mais le truc, c'est que je n'ai pas envie de leur faire du mal, j'veux juste mes papiers moi ! Papiers que je ne peux pas lire, ni en déterminer la position ; entre l'aveugle et m'sieur j'peux-rien-toucher, franch'ment, on est pas couchés. Je vagabonde dans toutes les pièces sans prêter attention au petit Ewan, tout en tâtant chaque meuble à l'aide de mes mains, cherchant des feuilles que je pourrai embarquer avec moi. Je me demande si Ewan me suit... je soupire avant de pouffer : Il est sûrement parti dès le premier cri, telle la belle bande de bleusaille s'étant tiré à la simple écoute de mes douces menaces de mort.

Laissant glisser mes doigts sur le bois d'un bureau, ma main vient agripper la poignée d'un tiroir histoire de l'ouvrir (logique) et d'en sortir les documents s'y trouvant. Je les étale de long en large, puis, après avoir bien dégluti, me transforme en oiseau pour m'y pencher et les lire avec une certaine crainte : Il ne faudrait pas qu'on m'embroche pendant que je suis occupé. Je compte certainement sur Ewan pour me prévenir si quelqu'un s'approche... même si, bien évidemment, en grand habitué à la solitude, je retourne mon cou de temps à autre pour m'assurer que personne ne se glisse dans mon dos pour me planter. Les informations ne vont pas être retenues par mon pauvre esprit épuisé, et j'en ai parfaitement conscience. Je vérifie simplement si ces papiers seront utiles aux familles que j'avais pourtant juré de ne plus jamais servir. Il faut dire que les bonnes résolutions ne durent pas... mais pour mon ami, je veux bien faire un dernier effort, de plus je n'aurais pas voulu le savoir seul dans un bâtiment aussi grand... Je suis trop gentil avec ce gamin... mais passons. Rien ne m'intéresse en réalité dans les lignes que parcourent mes grands yeux, mais je sais très bien qu'au travers de ceux des autres, ces informations seraient capitales. Néanmoins, mon calme retrouvé ne dure pas longtemps, car lorsque je pose mon regard sur mon collègue, un grand soupir de désespoir s'échappe de mon bec :


- T'inquiètes pas, va... et juste pour te le rappeler : Tu es mort, Ewan. Mort, tout comme moi et ceux de notre genre. Tu n'as pas à partager les inquiétudes des vivants, surtout si tu n'veux pas perdre la boule... mais tant que tu restes avec moi, tout ira bien. Il fallait bien les chasser pour avoir les documents... ! Et surtout les lire.

Je hulule avant de prendre les papiers dans mon bec, voletant désormais librement en profitant qu'il n'y ait personne. Ce serait dommage de m'enfoncer dans les tréfonds du sol sous prétexte que je suis aveugle, alors ma vue est primordiale dans cette mission, même si j'ai un petit peu, tout petit petit peu peur pour ma vie. Si je finis blessé, ce sera la cata' ! Mais bon, ça devrait aller... J'ouvre d'autres placards, dégage les tiroirs après m'être débattu pour poser mes serres sur leurs poignées, balançant ici et là les papiers qui ne me paraissent pas utiles. Au bout d'un moment, je tombe sur des notes qui suscitent mon intérêt : On croirait un journal de bord, style journal intime, mais pour le gouvernement. Des écrits traitent des dernières attaques et de la fondation de l'armée ; c'est suffisamment long pour me donner envie de bailler, mais peut-être que ça intéressera les cons des clans. Le journal sous l'aile, je touche désormais le sol, donnant un coup de boule à la porte pour l'ouvrir et continuer ma recherche. Personne ne se met en travers de mon chemin, portes comprises ! 'N'empêche que j'ai mal à la tête maintenant.

Au bout de quelques minutes de fouille dans les couloirs, j'ai la sensation d'avoir autant de papiers que de plumes sur moi. Un garde passe, je me presse de me planquer dans une corbeille en attendant qu'il soit de l'autre côté du couloir... j'espère qu'Ewan a pensé à redevenir transparent, sinon je jure sur dieu lui-même que je lui arrache les tripes. Si c'est pour qu'il se mette à pleurer de terreur face à dix péquenauds à ses trousses, c'est vraiment, mais vraiment pas la peine ! Bref. Une fois le type éloigné de ma salle, je sors ma tête de la paperasse avant de courir - comme je peux-, claquant la porte derrière moi tout en galopant sur mes pauvres pattes. Il n'aura qu'à me courser, pour peu que j'me sente concerné ! Cependant, tandis que je m'éloigne en maudissant mon créateur pour ne pas m'avoir réalisé avec deux paires d'ailes au lieu d'une seule, j'entends d'autres bruits de pas non loin. Merde ! Je croyais qu'ils étaient tous partis... Je fais signe à Ewan de se planquer, prenant une grande inspiration tandis que je me rapproche doucement, histoire de voir à qui appartiennent ces bruits de talons ; Bwark, sûrement une femme. Remarque, j'ai vu un mec aux cheveux noirs une fois, avec des talons - donc, j'ai encore de l'espoir !

- KWAK !

Que je pousse en réalisant qu'une ombre m'engloutit, me retrouvant face à une jeune femme (armée) alors que je suis bourré de documents volés. Bizarre ça, les hiboux sont pas censés faire "kwak". Bah ! Pas grave, j'ai toujours été un marginal. Je ramasse les papiers tombés après avoir ouvert mon bec pour y pousser mon cri, avant de me décaler d'un petit pas, puis d'un autre, et enfin d'un troisième... Je surveille ses mouvements avec une certaine crainte, gonflant mon plumage comme prêt à l'attaquer toutes serres sorties. Mais heureusement pour elle, là n'est pas mon intention, loin de là ! Je me mets alors à speeder, la contournant alors soudainement pour me mettre à courir en bouboulant, essayant néanmoins de garder les papiers dans mon bec :

- Ewan ! Surtout, ne te change pas en renard !




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptySam 29 Nov - 19:17

Tout allait bien. Tout allait bien. Pas vrai ? Est-ce vraiment le cas ? Pas vraiment...  Elle est sur la défensive. Aux aguets. Depuis les cris, tout semble s'être... mystérieusement tut. En sourdine.  Ses oreilles lui jouent des tours. Des sons qui résonnent du plus profond de sa mémoire qui s'estompent. Qui lui donnent le tournis. Elle a l'impression d'être une aveugle, de devenir folle malgré ses pas rapides. De loger des murs et des portes qui s'étirent à l'infini qui apparaissent là où elles ne devraient pas. De voir des silhouettes se fondre sur les murs alors qu'il s'agit de la sienne. Soudainement, un raclement attire son attention. La policière se retrouve face à un hibou. Elle cligne des yeux. Un instant ?! Un hibou ? Oui. Un hibou... avec des papiers dans son bec. Son arme lui échappe des mains et résonne dans le couloir d'un bruit métallique... Comme un halo trop lumineux, elle se protège les yeux. Cligne à nouveau des paupières.

«Kwak»

À peine, redescend-t-elle ses iris vers la bête qu'il échappe un cri.

«Kwak»

Kwak ? Qui est-ce ? Qu'est-ce ? La bête gonfle son poitrail, toutes ses plumes s'hérissent. L'animal la contourne. Il s'élance maladroitement dans le couloir derrière elle. La jeune femme se retourne le cherche des yeux. Sans rien trouver.  Ses yeux ne sont pas habitués à vivre dans la pénombre.

«Reviens ici !»

Pourquoi essayer de raisonner un animal qui de toute évidence semblait la fuir. Sa main se resserre sur le cartable qu'elle enfouit rapidement dans le creux sa brassière. Tant pis. Il sera mieux là que dans ses bras... Okay. Elle réfléchit à la situation inattendue. Quoi faire avec cette boule de plumes ? L'embrocher avec sa dague ? Lui courir après ? Pour quoi faire ? Reprendre des papiers ? La policière prit une longue respiration. Du calme. DU CALME ! TOUT VA BIEN. Les griffes de l'animal raclaient le sol... Pourtant, le bruit se distorsionne dans sa tête en des petits tics tacs. Les minutes passent.  Tout va bien. Respire. Expire. Respire. TOUT VA MAL. TOUT VA BIEN. Du calme... CALME... Overdose... Plus rien. Son esprit vient de s'éteindre : il devient vide de toute conscience. Comme si une autre personne reprenait le relais de sa mentalité, de son corps. Une double conscience... Un détachement...

Clac. Clac. Clac.

Ses pas claquent contre le parvis. Okay. Et là ? Toujours continuer à suivre l'animal. Ne pas le perdre de vue. Ne pas le perdre de vue. Le suivre comme Alice suit le lapin blanc. Son seul but. Le suivre. Se perdre avec... Surement.  
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyLun 1 Déc - 9:08

Une terreur... Particulière

L'hôtel de ville était de plus en plus désert, beaucoup avait fuit de ce lieu hanté par des voix étranges sortant de nul part, seul cinq personnes étaient toujours présente en ce lieu, cinq personne du gouvernement du moins. Deux d'entre eux étaient juste devant l'entrée, bloquant la porte à cause des soldats qui avaient déjà fuit cet endroit, l'un d'entre eux voyageait à travers les couloirs afin de trouver l'origine du bruit, plus curieux qu'effrayé de savoir à qui pouvait appartenir cette voix, peut-être même tombé sous le charme.. Le quatrième larron était parti rechercher sa « supérieur » sauf que malheureusement il ne savait pas où elle pouvait bien être vu qu'elle avait bougé de place, de ce fait il s'était plus ou moins perdu, voyageant dans les couloirs sur le chemin qu'il pensait être le plus adapté pour la jeune femme et donc il suivait ce qu'il pensait en espérant la rattraper, après tout elle était peut-être en danger. La dernière femme, et la seule d'ailleurs, était elle aussi à la recherche de la voix apparemment, mais tout ce qu'elle croisa fut un hibou.. Oui un hibou dans un bâtiment.. Un hibou très étrange avec des papiers sur lui et qui semblait la fuir, c'est d'ailleurs ce qu'il fit, mais la secrétaire pendant un moment semblait choqué sur le moment, mais se mit à se déplacer pour le suivre.

Pour ce qui est des rebelles du gouvernement, le jeune esprit ne s'était toujours pas fais repéré, toujours assez discret et donc il était toujours tranquille, néanmoins le second, beaucoup moins discret que le précédent, s'était transformé en hibou et semblait vouloir piler le gouvernement d'information mais rencontra un bec en présence de la policière et de ce fait il ne pouvait que fuir sauf qu'il ne connaît pas ce lieu et s'était facile de s'y perdre, mais surtout de faire des rencontres imprévues, surtout quand il reste du monde dans ce lieu et surtout ce n'était pas un vieux soldat, mais un adepte de la ville qui connaît assez bien l'histoire et potentiel des Familles ; venant d'une ancienne famille de Quederla et donc il connaissait l'existence des Familles et plus ou moins leur pouvoir, même s'il n'avait jamais vu en action alors quand il vit un hibou se déplacer dans les couloirs, il comprit assez vite qu'il ne fallait pas laisser cet oiseau s'enfuir avec autant de documents entre ses serres alors quand il passa vers lui, l'homme se jeta sur l'oiseau afin de l'attraper, heureusement qu'il s'était passionné par la chasse il savait comment maintenir la bestiole le temps que sa patronne arrive pour savoir quoi en faire de cet oiseau de malheur.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 EmptyLun 1 Déc - 18:32



- Arrête !! On doit être discret !! Redescend vite !! Tu fais peur à tout le monde ! Et on va avoir des problèmes... Aaaah, ma sœur va m'en vouloir si elle apprend ce qu'il s'est passé... Descend viiiiiiite s'il te plait !!

Si Rose apprend que je me suis fais repéré alors que je devais être discret, elle va me gronder j'en suis sûr ! Eh mais attend... Ils ne connaissent pas mon nom normalement et je ne suis qu'un gamin donc ça va encore ! Mais si ils remarquent ? Qu'est-ce que je vais faire ?... Maman ! Pourquoi... Pourquoi... Pourquoi... J'aurais dû demander à Nelieru de m'accompagner ! Pourquoi je n'ai pas pensé à elle avant ?! Volkh' est gentil et je le remercie de m'avoir aidé mais il nous a fait repérer en deux secondes et a provoqué une panique générale...

- T'inquiètes pas, va... et juste pour te le rappeler : Tu es mort, Ewan. Mort, tout comme moi et ceux de notre genre. Tu n'as pas à partager les inquiétudes des vivants, surtout si tu n'veux pas perdre la boule... mais tant que tu restes avec moi, tout ira bien. Il fallait bien les chasser pour avoir les documents... ! Et surtout les lire.

... Le croise les bras et fait une mine boudeuse... Ce n'est pas parce que je suis mort que je ne dois m'occuper des vivants, nous aussi on a été vivants avant ; et j'aurais bien aimé qu'un esprit s'inquiète pour moi si jamais j'étais apeuré... Mais il avait raison, il ne fallait pas que l'on nous voit ; mais ça veut dire quoi je suis mort ? Parce que je le suis, je ne dois plus m'occuper des vivants ?

Je suis mon ami de près en courant dans les couloirs pour le rattraper ; il arrive à attraper pleins de papiers entre son bec... J'espère qu'ils sont intéressants et qu'ils pourront aider les Familles. Même si je n'en fais plus partie, je veux quand même les aider, ma sœur en fait partie alors je dois l'aider ! J'entend quelqu'un tout à coup... Je me fige et fais gaffe à reprendre ma forme non visible, je m'attendais à ce que mon ami fasse de même mais il reste en hiboux... Mais qu'est-ce qu'il fait !


- Kwak

Il se dépêche pour lui échapper mais elle l'a déjà repéré ; il se met en danger si il continue de la sorte et je ne sais pas comment faire pour l'aider... Volkh' re-transforme toi vite ! Ou alors moi je vais me transformer en renard ! Mais à peine l'idée me traverse l'esprit qu'il me dit de ne pas me transformer. Eh ! Mais pourquoi lui il peut et moi je n'ai pas le droit ?!

- Reviens ici !

Je me fige... J'ai l'impression d'entendre ma sœur parler... Je la regarde quelques instants, elle doit être un petit plus âgé qu'elle mais pas de plus ; je reste là quelques instants figé à la regarder... C'est bizarre, je n'avais jamais eu cette sensation ; il faut que je dise à Rose que j'ai trouvé quelqu'un qui lui ressemble !

Je reviens brusquement à la réalité quand j'entend un drôle de bruit, je regard partout autour de moi... Il est où Volkh' ? Volkh'... Volkh' ? VOLKH' ?! Je regarde de droite à gauche et de gauche à droite... Je cours dans les couloirs et je vois quelqu'un qui a réussit à attraper mon ami... Non ! Je viens l'aider mais mes mains traversent celles de l'homme qui le retient, comment je peux faire... Ah mais je suis bête !

En l'espace de quelques secondes, je me transforme en renard polaire et me rapproche à toute vitesse de la personne qui tient mon ami et le mord. Berk... Ce n'est vraiment pas bon le sang ; je continue de mordre l'homme jusqu'à ce qu'il relâche mon ami, mais le goût du sang dans la bouche est vraiment pas bon. Je sors ma langue plusieurs fois de ma bouche pour retirer le goût... Berk. Berk. Berk.

Puis je me souviens de la mission que je dois faire ! Les papiers ! Je cours ramasser rassembler le plus de papier et en mettre certains dans ma gueule ; je n'ai vraiment pas l'habitude d'être en animal alors tellement bizarre quand je le fais... Et ce n'est pas pratique ! Je ne peux rien faire avec mes mains... Vite. Vite. Vite faut que je me dépêche de toute ramasser.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty
MessageSujet: Re: [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1   [EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] Infiltration Gouvernementale - Groupe 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-