Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-12%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Manette Switch Pro
52.99 € 59.95 €
Voir le deal

Partagez
 

 La traque [with Eliav] > suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyLun 17 Nov - 19:36





Lorsque Jay ouvrit les yeux, sa toux la reprit violemment et elle se redressa. Elle remarqua alors qu'elle était menottée... Et autour d'elle, il y avait des murs, blancs. Elle baissa les yeux, des draps, un lit... Du sang sur les draps du à sa toux... Elle était à l’hôpital ? Et son arc ?!!! Il était où son arc ?!!! On lui avait retiré ses bottes et sa cape mais elle avait gardé ses habits, elle n'avait pas été changée.

En tournant la tête, elle aperçu alors l'homme à la fronde. Alors c'était lui qui l'avait amené ici ? C'était lui qui l'avait menotté ?... Un membre du gouvernement... C'était bien sa veine... Elle soupira, en silence évidemment, puis elle tendit sa main vers sa cape posée sur la chaise à côté d'elle, son arc n'était pas là de toute façon... Mais cela pouvait semblait hostile. Malgré tout elle plongea la main dans sa cape et attrapa son carnet son crayon pour se mettre à écrire.

"Vous êtes du Gouvernement ? Où est mon arc ? Pourquoi vous m'avez conduite à l'hopital ?"

Tellement de questions en une seule petite phrase... Elle toussa à nouveau... Encore du sang sur les draps... C'était grave alors ?... Elle toucha doucement sa tête, celle ci avait un fin bandage. Surement le coup avec la fronde.

Alors c'était ça sa fin ? Elle allait finir à croupir dans une prison parce qu'étant malade, elle avait été trahie par elle même.
Elle reprit son carnet et recommença à écrire.

"Vous devez être content... C'est une jolie récompense qu'il y avait sur ma tête... Vous allez me conduire en prison ?"

Elle devait bien savoir ce qui allait se passer maintenant, elle n'avait jamais envisagé ce genre d'option.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyLun 17 Nov - 20:23




La traque


Finalement la jeune femme se réveilla dans le lit d’hôpital. Eliav était assis juste à côté d’elle et il la surveillait de près depuis le début de son hospitalisation. Pas tellement parce qu’il tenait à elle, mais il voulait qu’elle reste vivante lorsqu’elle irait en prison. Elle le regarda et aussi tout autour d’elle, d’un air confus.

Cependant elle n’avait pas tellement l’air d’aller mieux. Eliav soupira de découragement. Faudrait-il qu’il passe encore du temps ici à attendre qu’elle aille mieux? Apparemment il n’avait pas le choix. Hors de question de laisser une meurtrière dans un hôpital, elle serait dangereuse pour tout le monde. Enfin…maintenant qu’il la voyait de près elle ne semblait pas aussi sauvage qu’elle lui avait paru tout à l’heure.

Lorsqu’il la vit tendre la main vers sa cape le jeune homme la laissa faire. Il l’avait fouillé pour trouver d’autres preuves mais il n’y avait que ce carnet et un crayon. Eliav doutait qu’elle puisse mettre en danger la vie de quelqu’un avec ces objets de bureaux et il les laissa. La jeune femme se mise à écrire quelque chose, puis elle tourna le carnet vers lui.

"Vous êtes du Gouvernement ? Où est mon arc ? Pourquoi vous m'avez conduite à l'hopital ?"

Lorsqu’elle se remise à tousser et cracher du sang sur ses draps, Eliav se crispa de nouveau. Elle avait l’air de souffrir… Le jeune homme s’en voulu de ressentir un certain sentiment de compassion. La souffrance il ne connaissait que trop bien. Il baissa les yeux vers sa main ganté en songeant à ce qu’il y avait dessous : des longues cicatrices blanches qui lui traversaient tout le bras gauche.  Même si elle était une criminelle, la douleur fait mal pour n’importe qui.

Mais il ne comptait surtout pas répondre à ses questions. Elle n’avait qu’à les lui poser de vive voix plutôt que d’être aussi narcissique. Trop bien pour parler à quelqu’un du gouvernement?

"Vous devez être content... C'est une jolie récompense qu'il y avait sur ma tête... Vous allez me conduire en prison ?"

Eliav leva ses yeux bruns vers elle en tripotant son gant.

-Si, vous allez en prison. Vous ne devriez pas être surprise de cela. C’est ce qui arrive aux gens comme vous, répondit-il d’un air courroucé. Dès que le mandat d’arrestation sera terminé et que vous irez mieux. Alors oui, je suis content.

Il secoua la tête d’un air exaspéré et il eut un sourire jaune.

-D’ailleurs vous devriez me remercier d’être là. J’aurais très bien pu vous foutre en tôle et vous laisser crever de froid. Mais si vous souhaiter me parler ne le faites pas avec ce stupide carnet, et encore moins avec votre sarcasme.



FICHE PAR CENTURY

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyLun 17 Nov - 20:47






La jeune femme avait mal au coeur, elle devait avoir attrapé un truc sacrément grave pour que le douleur lui transperce ainsi la poitrine. Elle posa une main sur son coeur en toussant à nouveau alors que le jeune homme répondait à sa dernière question avec un petit air courroucé qui, intérieurement, l'amusa.

-Si, vous allez en prison. Vous ne devriez pas être surprise de cela. C’est ce qui arrive aux gens comme vous. Dès que le mandat d’arrestation sera terminé et que vous irez mieux. Alors oui, je suis content.

Il secoua la tête, il avait l'air exaspéré et sourit, un sourire faux, elle le voyait bien. Elle, garda son air calme, elle posait de simples questions même si la dernière, elle devait bien l'avouer, elle l'avait surtout posé pour l'embêter.

-D’ailleurs vous devriez me remercier d’être là. J’aurais très bien pu vous foutre en tôle et vous laisser crever de froid. Mais si vous souhaiter me parler ne le faites pas avec ce stupide carnet, et encore moins avec votre sarcasme.

Elle haussa alors les sourcils. Il se foutait d'elle hein ? Il croyait vraiment qu'elle écrivait sur ce carnet par pur dédain ? Elle froissa alors sa page précédemment écrite et la lança sur lui en fronçant les sourcils.

"Vous êtes complètement stupide ou juste aveuglé par votre militarité ?!! Vous pensez réellement que je porte un carnet et un stylo sur moi continuellement pour me foutre de la tronche du Gouvernement ? Réfléchissez un peu, ça me prend plus de temps d'écrire que de parler, la personne que cela emmerde le plus c'est moi !"

Une fois qu'il eu lu la page elle la froissa une nouvelle fois et lui envoya dessus toujours enervée avant de tousser et d'écrire à nouveau, sa page tachée de sang.

"Je suis muette espèce d'imbécile" puis elle posa son carnet avant de se remettre à tousser, une main devant sa bouche, l'autre sur son cœur. Apparemment, le fait de s'énerver n'arrangeait pas son état.

Lorsqu'elle releva la tête elle attrapa une serviette à côté et essuya sa main devenue pourpre avant de reprendre son carnet.

"Mais merci de m'avoir amené à l’hôpital..."

Elle était sincère il avait beau avoir un été un parfait crétin avec sa remarque sur le coup, dans son état, être à l'hopital plutôt que dehors était préférable... Et peu importe si elle finissait en prison après ou fusillée ou quoi que ce soit du genre...


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyMar 18 Nov - 1:53




La traque


Pourquoi haussait-elle les sourcils d’un air si outré? Eliav ne croyait pas l’avoir insulté et il reçut la boule de papier sur le torse et elle lui rebondit dans les mains. Ce fût autour de jeune homme de lui lancer un regard rempli d’éclairs. Ça, ça s’appelait un voie de fait contre un agent de la paix! Enfin, ça ne changeait pas grand-chose à la situation de la jeune femme, qui de toute façon allait en prison. Et à moins que le juge ne soit très clément envers elle, cette dernière y passerait la vie. Et tant mieux, se dit Eliav, je n’aurais plus à revoir cette psychopathe.

Elle se remit à écrire dans son carnet et le jeune enquêteur l’observa de nouveau. Pourquoi s’obstinait-elle tant à ne pas lui parler?

"Vous êtes complètement stupide ou juste aveuglé par votre militarité ?!! Vous pensez réellement que je porte un carnet et un stylo sur moi continuellement pour me foutre de la tronche du Gouvernement ? Réfléchissez un peu, ça me prend plus de temps d'écrire que de parler, la personne que cela emmerde le plus c'est moi !"

Elle lui lança de nouveau la page et cette fois il la reçu sur le front. Apparemment cette jeune femme le prenait pour une poubelle! La jeune femme toussa de nouveau et des gouttelettes de sang tâchèrent la page qu’elle lui montra ensuite.

"Je suis muette espèce d'imbécile"

Ahhh! Mais elle aurait dit le dire plus tôt! Enfin, aurait-il dû déduire que parce qu’elle écrivait sur un carnet, elle était donc muette? Comment il aurait fait le lien?!...Bon. Eliav admit qu’il l’avait un peu cherché. Il n’aurait pas dû l’insulter. Bien qu’elle était criminelle, elle avait un handicap. Et se moquer d’une jeune femme muette, c’était assez réducteur…et arriéré de sa part.

Elle se remise à tousser et Eliav commençait cette fois à s’inquiéter. Elle avait une main sur le cœur, et ça ne présageait rien de bon. Il aurait voulu l’aider, mais il n’y connaissait rien. Il ne put que la regarder reprendre son carnet alors que ses toussotements se calmaient.

"Mais merci de m'avoir amené à l’hôpital..."

Eliav fronça les narines. Si elle croyait le faire sentir mal avec ses remerciements…En fait ça fonctionnait. Elle le faisait sentir comme un moins que rien. Et un homme qui insulte les jeunes femmes muettes. Eliav se renfrogna

-Oui bon çavaçavaçava, dit-il en balayant sa phrase de sa main.

Il se leva pour aller vers elle. Tirant son mouchoir de sa poche il essuya les lèvres de la jeune femme avec minutie. Si les infirmières avaient décidé d'aller en grève ce soir, c'était très mal choisit. Il avait l'impression que si quelqu'un du commissariat le voyait en ce moment, il aurait eu l'air ridicule. Rapidement il reposa le mouchoir pour la regarder de nouveau de ses yeux bruns.

-D’abord calmez-vous, il faut que vous arrêtiez de tousser immédiatement. Conserver un peu de votre sang, je n’ai pas envie de vous donner du mien, dit-il fermement, puis il soupira, se calmant doucement. Enfin, je suis désolée que vous soyez muette. Vous pouvez garder le carnet, finit-il avec un hochement de tête. Du moment que vous ne me jetiez plus de boules de papiers.

Eliav croisa les bras et continua de l’observer d’un air circonspect. Puisqu’elle était réveillée, autant lui posé quelques questions.

-Je veux savoir comment vous vous appelez. Et pas votre nom de scène, le vrai nom.  Je vous dirais où est votre arc en échange. Bien sûr, vous pouvez attendre la présence de votre avocat, même si je ne crois pas que ça vous soit d’une grande aide. Vous n’êtes pas tenu de répondre à mes questions,dit-il en tripotant de nouveau son gant.


FICHE PAR CENTURY

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyMar 18 Nov - 2:32






Lorsqu'elle le remercia, le jeune homme fronça le nez. Qu'est-ce qu'il avait encore ? Il était agaçant un peu le miligo...

-Oui bon çavaçavaçava

Il balaya sa phrase d'un revers de main et elle haussa les épaules, il était trop bizarre pour elle décidément. Il se leva alors et s'avança vers elle. Il voulait quoi ?! Il sortit alors un mouvoir et essuya ses lèvres dont le rouge du sang se mêlait au pourpre naturel de ses lèvres. Elle fut immédiatement gênée par cette attention... Il reposa alors le mouchoir et la regarda.

-D’abord calmez-vous, il faut que vous arrêtiez de tousser immédiatement. Conserver un peu de votre sang, je n’ai pas envie de vous donner du mien, dit-il fermement, puis il soupira, se calmant doucement. Enfin, je suis désolé que vous soyez muette. Vous pouvez garder le carnet. Du moment que vous ne me jetiez plus de boules de papiers.

Les boules de papier c'était sa faute ! Après tout, il avait été très indélicat... Et puis elle en voulait de son sang, non mais... Il se pensait déjà indispensable ? Elle n'appréciait pas beaucoup cet homme décidément...

-Je veux savoir comment vous vous appelez. Et pas votre nom de scène, le vrai nom. Je vous dirais où est votre arc en échange. Bien sûr, vous pouvez attendre la présence de votre avocat, même si je ne crois pas que ça vous soit d’une grande aide. Vous n’êtes pas tenu de répondre à mes questions,

Elle haussa de nouveau les épaules, qu'est-ce qu'elle s'en foutait d'un avocat et qu'on sache son nom ? C'était ceux au dehors qui l'appelaient Arrow... Elle, elle ne pouvait simplement pas le dire, elle ne s'attardait pas à laisser des petits papiers à chaque fois... Elle caressa alors son carnet avec le pouce et écrivit.

"Je m'appelle Jay... Jay Rayerson mais tant qu'on est dans l'échange de 'politesse' et que de toute façon je vais finir en prison, vous pouvez aussi me dire le votre ?"

Non pas que cela lui importait grandement mais elle ne verrait plus grand monde et même s'il avait l'air un peu banane sur les bords... Ca lui faisait pas de mal de discuter un peu non ?

Dans le couloir, elle entendit alors des pas se rapprocher. C'était pour elle ? On allait s'occuper de ce qu'elle avait ? Est-ce que c'était grave ? De toute façon elle allait finir sa vie dans une cellule alors bon...


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyMar 18 Nov - 3:00




La traque


Elle haussa les épaules lorsqu'il lui fit mention d'un avocat. Ah, au moins ils pouvaient s'entendre sur une chose, l'emploie d'un avocat pour elle serait de l'argent perdu. Elle écrit de nouveau sur son carnet. D'un côté, il était surprise qu'elle obéisse à sa requête. Elle devait enfin avoir compris à qui elle parlait!

"Je m'appelle Jay... Jay Rayerson mais tant qu'on est dans l'échange de 'politesse' et que de toute façon je vais finir en prison, vous pouvez aussi me dire le votre ?"

Eliav eut un rire dédaigneux.

-Sûrement pas mademoiselle Rayerson. Vous ne saurez pas mon nom et de toute façon je ne vois pas à quoi cela pourrait vous servir. Alors garder vos échange de politesse pour vous.

Non, elle n'avait vraiment pas besoin de savoir son nom. Il avait un prénom et un nom de famille stupide de toute manière. Et il n'était pas la pour devenir copains avec cette fille. Ça serait bien le comble pour un enquêteur, d'être pote avec une meurtrière. N'empêche, il se demandait pourquoi elle était muette. Ah, peut-être était-elle née comme ça. Personne n'entendrais jamais sa voix. D'une certaine façon Eliav ne pût s'empêcher de trouver cela touchant.

-Votre arc est au commissariat. Lorsque vous étiez inconsciente, un de mes collègues s'est charger de venir ici et de l'emporter de plus loin de vous possible, sous mes ordres. Ne vous inquiéter pas j'en prendrais bien soin!, s'exclama-t-il d'un air ironique.

Lui aussi tourna la tête vers la porte de la chambre. Des pas se dirigeaient vers eux. Se pourrait-il qu'il soit enfin débarrassé de Jay?



FICHE PAR CENTURY

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyMar 18 Nov - 3:27






A sa requête, le jeune homme a un rire dédaigneux. Il a de la chance qu'elle soit menottée même pour écrire... Il l'insupporte de plus en plus. De toute façon il doit avoir un nom tout pourri, tient, elle va l'appeler machin, juste pour l'emmerder.

-Sûrement pas mademoiselle Rayerson. Vous ne saurez pas mon nom et de toute façon je ne vois pas à quoi cela pourrait vous servir. Alors garder vos échange de politesse pour vous.

Surement pas, gnagnagna... Elle leva les yeux au ciel, elle n'avait aucune intention de faire copain copain avec lui mais bon, on pouvait être agréable non ? Apparemment il devait pas connaitre...

-Votre arc est au commissariat. Lorsque vous étiez inconsciente, un de mes collègues s'est charger de venir ici et de l'emporter de plus loin de vous possible, sous mes ordres. Ne vous inquiéter pas j'en prendrais bien soin!, s'exclama-t-il d'un air ironique.

Elle fronça les sourcils, il se foutait de sa tronche là non ? Il avait intérêt à en prendre soin oui ! Il n'imaginait pas tout l'intérêt qu'elle portait à son arc et il n'imaginait pas la colère dans laquelle en pourrait entrer s'il venait à être abimé.

Un médecin entra alors dans la chambre, un homme grand, brun, les yeux verts, il s'approcha alors de Jay et se mit à l’ausculter pendant un petit moment avant de lui adresser un petit sourire.

-Désolée mais avec une bonne prescription vous allez pouvoir quitter l'hopital et vous diriger vers la prison. Ce que vous avez n'est pas encore grave, une légère inflammation pulmonaire mais je vais vous donner une prescription adéquat et ça devrait aller.

Il se tourna alors vers le militaire

-Je vais vous donner ce qu'il faut pour la soigner et vous allez pouvoir partir, pas besoin qu'on la garde plus longtemps, juste, couvrez la bien dans sa cellule.

Il entame alors de faire une prescrition et rassemble les antibiotiques qu'il lui faudra, les posant sur la table de chevet.

-Voilà, le reste, c'est de votre ressort, bonne journée dit le médecin avant de se tourner vers Jay avec un petit sourire Et bon courage Mademoiselle Arrow

Il sortit alors et Jay haussa les sourcils, oho, une admirateur de son travail ? C'était plutôt amusant comme situation. Elle regarda alors l'inspecteur. Ils allaient donc finalement partir pour la prison ? Wouhou... Genial, surtout avec lui, ça promettait d'être bien chiant niveau trajet.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyMar 18 Nov - 21:16




La traque


Son arc, il allait très probablement le jeter dans le feu de son foyer. Elle ne le reverrait pas et se serait tant mieux pour tout le monde. Elle ne sortirait pas de prison de sitôt.

Ce fût un médecin qui entra dans la pièce. Un homme aux cheveux bruns et aux yeux verts. Enfin! Quelqu’un devait bien s’occuper de son état et ça ne serait certainement pas Eliav qui le ferait. Le médecin l’ausculta attentivement, puis, chose qui surprit Eliav, le type adressa un sourire à Jay. En le voyant faire il haussa les sourcils. Est-ce que tous les deux se connaissaient?

-Désolée mais avec une bonne prescription vous allez pouvoir quitter l'hopital et vous diriger vers la prison. Ce que vous avez n'est pas encore grave, une légère inflammation pulmonaire mais je vais vous donner une prescription adéquate et ça devrait aller.

Eliav ne voulait pas se mêler de ce qui ne le regardait pas, mais il se demandait si le médecin avait bel et bien son certificat. Elle crachait du sang il y a seulement quelques instant et apparemment elle pouvait déjà quitter l’hôpital? Eliav était septique. Une simple infection pulmonaire? Le jeune enquêteur aurait parié que ce médecin idiot voulait se débarrasser de la jeune femme pour donner le lit d’hôpital à quelqu’un d’autre. Il était au courant des pénuries de place à l’hôpital, mais il y avait des limites à jeter quelqu’un dehors.

Le médecin se tourna vers lui et Eliav ne l’accueillit pas avec un sourire.

-Je vais vous donner ce qu'il faut pour la soigner et vous allez pouvoir partir, pas besoin qu'on la garde plus longtemps, juste, couvrez la bien dans sa cellule.

Le jeune homme répondit en grognant dans sa barbe. Non seulement il aller devoir se taper le chemin de la prison avec cette folle, mais en plus il devait jouer les médecins? Bandes d’incompétents… Et après avoir rassembler les médicaments pour Jay, le médecin s’adressa encore à elle avec un sourire. Définitivement ce médecin était très louche et dès qu’il trouverait le temps, Eliav se jura d’ouvrir une petite enquête à son sujet.

-Voilà, le reste, c'est de votre ressort, bonne journée. Et bon courage Mademoiselle Arrow.

Ouais, du courage elle en aurait certainement besoin. Eliav fusilla du regard le médecin qui s’en allait et s’avança de nouveau vers la jeune femme pour la détacher du lit, et ensuite la menotte à lui. Il voulait être certain qu’elle n’aille nulle part.

-Prenez vos fringues et votre carnet, on s’en va. On vous remettra votre uniforme et votre numéro de détenues lorsque l’on sera là-bas.

Il n’avait rien de plus à lui dire, malheureusement. Il n’avait de peine pour elle, mais franchement, lorsqu’il l’avait vu tousser et cracher du sang, il aurait cru devoir rester encore des jours à l’hôpital avec elle. Bref, elle ne lui semblait pas tellement en pleine forme pour le trajet.

-Vous pouvez vous lever toute seule?, demanda-t-il en lui laissant de l’espace pour sortir, son poignet toujours lier à celui de Jay par les menottes.


FICHE PAR CENTURY

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyMar 18 Nov - 22:51






Vu son regard envers le médecin, Jay se douta qu'il n'inspirait aucune confiance au membre du gouvernement, elle espérait qu'il ne lui arrive rien à cause d'elle. Il récupéra alors les médicaments en grommelant dans sa barbe et elle soupira.

Elle le vit alors s'avancer vers elle et il la détacha avant... D'attacher une des menottes à son propre poignet. Il avait peur qu'elle s'enfuit pendant le trajet hein ? Elle pourrait l’assommer et récupérer la clé remarque mais... Elle ne le ferait pas... Elle n'était pas comme ça.

-Prenez vos fringues et votre carnet, on s’en va. On vous remettra votre uniforme et votre numéro de détenues lorsque l’on sera là-bas.


Genial, un uniforme, elle avait toujours rêvée de ça tiens ! Elle eut un petit rire intérieur et attrapa sa cape, ses bottes, ses épaulières et ses gants pour enfiler le tout avant de se tourner, posant les pieds à terre.

-Vous pouvez vous lever toute seule?, demanda-t-il en lui laissant de l’espace pour sortir

Elle acquiesça doucement, rangeant son carnet dans sa cape qu'elle avait remis sur ses épaules, laissant la capuche pendre et se leva alors doucement, elle était encore un peu faible, mais s'être reposée lui avait fait du bien.

Ils se mirent alors en route, sortant de l’hôpital et se mettant en route pour la prison. En chemin, la toux de la jeune femme reprit quelques peu mais elle attrapa son carnet et se tourna vers lui.

"Sans vouloir vous offenser... Vous avez l'air carrément rigide et assez bizarre comme personne... C'est juste parce que vous détestez les personnes comme moi ou vous êtes toujours comme ça machin ?"

Il y avait un petit chemin à parcourir jusqu'à la prison et elle avait beau être muette, elle appréciait malgré tout un peu de discussion et même s'il avait l'air d'avoir un balai dans le cul et d'être carrément un peu con sur les bords... Elle pouvait se tromper, peut-être n'appréciait-il juste pas les gens comme elle ?

Quand il capturait un criminel il s'en foutait après tout non ? C'était juste son boulot et elle, bah... Une connasse de tueuse.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite EmptyMer 19 Nov - 16:53




La traque



Jay hocha la tête et sortit du lit d’hôpital. Aux yeux d’Eliav, elle n’avait pas l’air encore en pleine forme, mais elle se tenait debout. Elle passa sa cape autour de ses épaules, puis, toujours menotté l’un à l’autre, ils sortirent enfin du bâtiment. Il n’avait jamais aimé l’hôpital car il trouvait qu’il y avait une odeur de médicaments et de solutés….Les genre de petits sacs qui tenait un tas de personne en vie. Rien que d’y penser le rendait mal à l’aise et l’air frais de l’extérieur lui fit du bien. Peut-être serait-il plus patient avec la future-prisonnière maintenant qu’il voyait le ciel.

En chemin, il l’aperçu en train d’écrire quelque chose dans son carnet. Elle le tourna vers lui et Eliav lu ce qu’elle venait d’écrire.

"Sans vouloir vous offenser... Vous avez l'air carrément rigide et assez bizarre comme personne... C'est juste parce que vous détestez les personnes comme moi ou vous êtes toujours comme ça machin ?"

Ah…et bien si elle ne voulait pas l’offenser c’était plutôt raté. Eliav se redressa vivement, piqué au vif.

-Primo, pour vous ce sera «monsieur l’enquêteur», et pas «machin».

Mais de où elle l’appelait machin celle-là? Il n’était pas n’importe qui après tout, et encore moins son pote. Et il ne comptait pas lui dire son nom, ça c’était hors de question. Elle ne le reverrait pas de sitôt et lui n’attendait que de terminer le dossier criminel de cette jeune femme pour oublier le nom de Jay Rayerson.

-Deuxio, je suis rigide parce que je le dois. Si je ne l’étais pas je paris que vous vous seriez enfuit. Et de toute façon, je n’aime pas les gens comme vous. Alors je n’ai aucune raison de vous être aimable. Si vous souhaitiez tant mettre les criminels hors d’état de nuire vous n’aviez qu’à faire comme moi et devenir policier. Vous n’en seriez pas là aujourd’hui.

S’il y avait une chose qu’Eliav n’aimait pas, c’était les gens qui se croyaient au-dessus de la Loi. Des gens comme elle qui tuait sans assumer les conséquences de leurs actes. Même si elle tuait des pourritures de la société, le meurtre était le meurtre. Selon Eliav, ils étaient tous de la même gravitée.

-Mais non, je ne suis pas toujours comme ça.

Même, dans ses bons jours, il pouvait être un vrai boute-en-train. Cependant les bons jours, il n’y en avait pas beaucoup.


FICHE PAR CENTURY

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

La traque [with Eliav] > suite Empty
MessageSujet: Re: La traque [with Eliav] > suite   La traque [with Eliav] > suite Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La traque [with Eliav] > suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-