Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

Partagez
 

 Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] Empty
MessageSujet: Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills]   Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] EmptyMer 26 Nov - 5:51


Une nuit sinistre pour une rencontre



 
La nuit est tomber depuis plusieurs heures maintenant sur Quederla. Il fait sombre, frais, les rues sont calme, voir quasiment désert. Les bâtiments sont fermé. Seul le bruit de certain bars raisonne dans certain endroit. A part cela il n'y a pas un seul chat. Pas un seul à par moi caché sous ma capuche.

J'ai eu une soudaine envie de prendre l'air en plein milieu de la nuit, de marcher longuement sans réel but précis, seulement être dehors. Je passe d'une rue sombre à l'autre. Passant de temps à autre devant des bars ou l'ambiance y était plutôt bien. Je pourrais y entrer boire un verre et passer le temps de cette façon-là aussi. Mais l'envie n'y est pas. Je me sens bien sous nuit qui a un petit air sinistre.

Je passe dans une ruelle encore plus sombre que toute celle que j'ai prise auparavant. Est à mon grand regret cette ruelle n'est pas vide. Deux hommes, un blond un brun discute, puis me remarque. Je m'arrête à quelque mètre d'eux car il me bloque le passage un de chaque côté. Qu'est-ce qu'il voulait ? Ce n'est ni le lieu, ni le moment de me chercher des noises.

-- Où est-ce que tu vas comme ça ma jolie ? Tu es perdu ? Viens donc avec nous, on va bien s'occuper de toi.

S'occuper de moi ? Je dévisage c'est deux hommes, mais je ne dis rien. Pour une fois que je décide de sortir sans mon katana il faut que je me prenne des ennuis en pleine poire. Pour une fois, rien qu'une, que je ne cherche pas d'ennuie ni même à me battre, c'est eux qui vienne à moi ! C'est l'hôpital qui se fout de la charité où quoi ?

Il se rapproche doucement, mais dangereusement de moi. Leur grand sourire aux lèvres, une sorte de lueur sadique traverse leurs yeux. Il me prenne vraiment pour une pauvre petite fille sans défense ? Il pense vraiment qu'ils vont pouvoir faire de moi tout ce qu'ils leur chantent sans que je ne dise un seul mot ? Pauvre fou. Je souris à mon tour. C'est moi qui allait bien m'occuper d'eux et non l'inverse.

Le blond caresse mon visage d'une main, je n'ai toujours pas bougé d'un pouce. Je le regards droit dans les yeux et élargis mon sourire. Je lance mon pied entre ses jambes fortement et lui colle une belle droits en plein visage. Le brun se précipite vers moi, à deux doigts de m'étrangler, mais avant que ses mains ne s'enroulent autour de mon coup, une violente bourrasque de vent se lève, fessant tombé ma capuche en arrière au passage. Je l'envoie bal zinguer contre une poubelle d'un révère de la main. C'est deux voyou réalise ensuite qu'ils ont tenté de toucher une Elementis. Et les voilà déjà en train de prendre la poudre d'escampette, c'est limite décevant.

Le vent ce calme doucement. Je replace ma capuche sur la tête et je soupire un coup.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills]   Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] EmptyMer 26 Nov - 19:38


© Yamashita sur épicode

A sinister night for a meet.
« Your shadow, your reflet»


feat. Bloobloo

J'étais vraiment un oiseau de nuit. Je dormais le jours comme une marmotte et m'éveillais la nuit tel un vampire, assoiffé de sang. Moins depuis que j'étais dans la Confrérie car je devais me contrôler un peu plus. Je ne pouvais pas me mettre à tuer comme je le faisais avant, je risquais de me retrouver avec mon visage placarder dans toute la ville avec une zolie petite somme emmerdante comme récompense de ma capture ou de ma mort. Pas que j'eu peur de la mort, au contraire, mais disons que j'avais pas l'intention de crever comme un chien pour une connerie pareil.

Je m'éveillais à la tombée de la nuit comme à mon habitude et m'étirais, manquant de tomber de mon lit, ou plutôt de mon hamac. Parce que oui, je dormais dans un hamac... j'aimais ça, cette sensation d'être un peu dans le vide. Et puis je préférais prendre le moins de place possible dans le phare, où j'avais élu domicile dans une pièce de taille moyenne. Elle était ni grande, ni trop petite, juste parfaite pour moi, mon hamac, ma commode et mon bureau où il y avait mon matériel pour aiguiser mes armes.

Je me levais et marchais vers le lavabo, seul truc que j'avais pas emmener dans cette pièce, et me rinçait le visage pour bien me réveillé. Je ne pris pas douche, en ayant pris une avant d'aller dormir et au vu de la fraîcheur de ma "chambre" je n'avait pas eut chaud. Malgré tout, je fini dans la douche pour être sûr d'être bien réveillé.

Cela faisait quelques jours que je jouais les marmottes, dormant et dormant, à moitié remit d'une soirée "massacrons des Gouverneux de pacotilles". Je passais une main sur les échymoses qui avaient prient de jolies teintes de mauves, de jaune et de vert à certains endroits et qui étaient très sensibles. J'en avais surtout dans le dos, ce qui me forçais à dormir sur le côté, et une côte fêlée. Je sorti finalement et après avoir enfilé un coton ouaté propre, je partis du phare. Il fallais que je sorte.

La nuit était bien tomber lorsque je sorti du passage secret après m'être assurer que personne ne m'avais vu. Je me dirigeais vers la ville et commençais à me promener pour me dégourdir les jambes. J'étais courbaturé, mais je n'allais pas m'en plaindre. Capuchons rabattu sur la tête, j'entendis un homme parler, quelques instant plus tard le vent se mit à souffler assez que je l'entendis sifflé à mes oreilles.

Élémentis pas content.

Je me dirigeais vers l'origine de se sifflement. Quelle ne fut pas ma surprise d'appercevoir une femme alors que deux hommes prenaient la poudre d'escampette. Les cons, s'attaquer à un membre d'une famille ou de la confrérie sans le savoir était vraiment la pire chose qui pouvait vous arrivez. Je me dirigeais vers elle, curieux de savoir qui elle était. Au moins maintenant, était-je au courant de son pouvoir. Mais elle, que savait-elle de moi? Rien. J'eu un simplement sourire, pas effrayant pour une fois, et redressais la tête. Je la vois avant qu'elle ne remette sa capuche. Une albinos comme moi? Je souris encore plus.

- «Vraiment des cons et des pisseux dans ce quartier hein? S'en prendre à une élémentis sans le savoir, ça a dû les surprendre... » dis-je en regardant l'endroit où ils avaient disparut

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills]   Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] EmptyMer 26 Nov - 22:46


Une nuit sinistre pour une rencontre



Les ennuis aiment me trouver même quand je ne l'ai demande pas. Je suis une nie à problème que je le veuille ou non. Est heureusement pour moi j'aime ça. Mais bon y a des jours comme là, ou c'est loin de ce que je souhaite pour une fois. Les deux voyous ne sont plus là. J'ai dû leur donne une belle peur bleue. Je recommence à marcher doucement.

-- Vraiment des cons et des pisseux dans ce quartier hein ? S'en prendre à une Elémentis sans le savoir, ça a dû les surprendre...

Je m'arrête de nouveau, je regarde devant moi. Avec la faible lueur de cette ruelle complètement plongé dans la pénombre, tout ce que je vois c'est la silhouette d'une personne. Une personne cachée sous une capuche, qui m'observe. Est qui m'observe peut être déjà depuis le début de toute cette scène.

-- Oui, ils n'ont pas dû apprécier.

En même temps qui aimerait ça ; ce prendre une raclé par une simple fille et son élément. On pourrait limite même considérer ça comme de la triche. Mais en même temps ils n'ont pas qu'à s'en prendre à n'importe qui n'importe où. On ne sait jamais sur qui on va tomber ... comme la par exemple.

La question est : qui est-ce ? Amis, ennemi, autre voyou ? Domae, confrère, Elementis, autre encore ? Il sait que je suis une Elementis, il m'a vue utiliser mon pouvoir apparemment. Mais qu'est-ce qu'il voulait maintenant ? Est-ce que je devrais prendre la poudre d'escampette quand les deux autres guignols - chose qui ne me ressemble absolument pas. Ou bien laisser la curiosité prendre le dessus comme à chaque fois ? Je soupire, curiosité bien évidemment ! Un jour cette curiosité finira par me perdre sérieusement dans les tréfonds de l'enfer, vraiment je vous jure.

-- Qu'est-ce que tu veux ?

Pas de « Pardon mais, qui es-tu ? » ; ou « Est-ce qu'on se connaît ? » ; ou même un simple « Bonsoir ». Non absolument rien de tout ça. Moi est la délicatesse ce n'est pas encore tout à fait ça. Ou moi est le côté sociable c'est encore moins ça, voir même carrément pire.. Mais quand une personne vous surprend comme ça sortant de nulle part, en pleine nuit, y a de quoi oublié le côté délicat. Je ne bouge toujours pas, j'attends patiemment une réponse, qu'il me dise ce qu'il veut, ce qu'il cherche.

Je prête attention au moindre mouvement de ça part, car oui si ça part en bagarre je devrais me débrouiller avec les moyens du bord de cette rue. Est-ce n'est pas comme si ... il y avait beaucoup de choix au tour de moi. De toute façon avec la chance que j'ai, c'est toujours quand je ne suis pas armé est complètement inoffensif que tous les emmerdes du monde me tombent dessus. A croire que c'est un complot du destin.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills]   Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] EmptyJeu 27 Nov - 3:05


© Yamashita sur épicode

A sinister night for a meet.
« Your shadow, your reflet»


feat. Bloobloo

J'avais la chance, ou plutôt la malchance selon certain, d'attirer les psychopathes. Ou devrais-je dire, de faire leur rencontre dans des situations plutôt inopinées. Comme avec Gaara! Ça je m'en souviendrais toujours de cette nuit plutôt douloureuse pour ma petite personne. Mais on ne fais pas de combat sans y laisser du sang! Je souris, parce que là je n'étais pas en état. Mon type de combat était très physique, pas du genre à distance comme cette élémentis. Ça partait mal pour moi si jamais elle était d'humeur à se batailler. Mieux valait se la jouer cool et pas provocateur.

je faillis m'étouffer mentalement avec mon âme.

Moi, cool et pas provocateur? Autant dire qu'un tigre enrager s'était un bisounours! Cependant, pour ma santé physique et vital, je me devais d'apprendre à contrôler cette partie de ma personne, parce qu'un jour ça allait me coûter vraiment cher. Je m'approchais lentement de cette femme, décontracté et détendu, tachant de faire moins menaçant possible. Plus facile à dire qu'à faire quand vous êtes habitué de vous déplacez silencieusement, tel un prédateur en quête de sa prochaine proie, jusqu'à ce qu'elle me voit et que je lui adresse la parole le premier.

-- Oui, ils n'ont pas dû apprécier.

Je rigolais doucement, sinistrement en fait mais aucun psychopathe digne de ce nom ne contrôle son rire après tout, hochant la tête pour montrer mon accord avec ses dires.

- «Fuir comme s'ils avaient le feu au cul en est un bon indice, à moins qu'ils soient dérangé du ciboulot»

Comme moi! Comme toutes ces personnes dans les familles qui se faisaient la guerre. On s'entre-tuait pour des raisons depuis longtemps oublier. Ce qui était des actes normal de vengeance était tout simplement devenu naturel et une façon de passer les nerfs. Maintenant il y avait la Confrérie, un mélange de tout ce beau monde avec des gens comme moi dans leurs rangs. Cela était un bien, quelqu'un pour faire le ménage, mais aussi un mal dans le cas où je "déraperais". Bon, j,étais pas du genre à facilement perdre la maîtrise de moi à moins que mon partenaire soit une cruche sur patte doubler d'un cerveau de dodo plein de plomb.

Cette pauvre élémentis devait bien se demander qui j'étais. Je restais mystérieux, abordant toujours mon sourire qui était à la fois sinistre et amusé. Les mains dans la poche de mon coton ouaté, je m'assurais qu'on ne vois pas plus que le bas de mon visage. Il était pas sûr pour moi de montrer mon visage. De toute façon, je tuais tout ceux qui le voyait et je n'avais absolument aucune envie de tenter ma chance contre cette fille à cet instant. Mais les questions devaient se bousculer dans sa tête quand à ma personne et mes intentions.

-- Qu'est-ce que tu veux ?

Ah! En voilà une qui est directe, mais peut-être est-ce simplement parce que je l'ai surprise. Après tout, tout dans mon apparence et dans mon comportement ne laisse rien présager de bon. Mise à part ses pouvoirs, cette fille n'a rien pour se défendre et elle ne sait pas de quoi je suis capable, qui je suis, ce que je suis. À cette pensée, mon sourire s'élargie, qu'est-ce que s'était amusant de faire patienté le monde alors qu'ils se demandent s'ils seraient pas à l,heure de leur mort. J'hausse simplement les épaules.

- «Rien, je suis juste surpris de voir croiser un Élémentis à cette heure» j'eu un grand sourire et, cette fois, il n'était pas mal intentionné. « Il faut dire que je n'ai plus croiser de membre faisant partie de la Famille depuis que je l'ai quitté il y a 4 mois et mise à part se cher Gaara, je leur parle pas beaucoup»

Sans être dit, je laissais sous entendre de quel "camp" je faisais partie. Après tout, bien le droit de m'amuser! Gaara... il fallait que je trouve une façon non douloureuse d'empêcher son côté "foufou tueur" de remonter. Mais il fallait dire que je n'avais pas grande idée.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills]   Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] EmptyJeu 27 Nov - 5:42


Une nuit sinistre pour une rencontre





-- Rien, je suis juste surpris de voir croiser un Elémentis à cette heure. Il faut dire que je n'ai plus croisé de membre faisant partie de la Famille depuis que je l'ai quitté il y a 4 mois et mise à part se cher Gaara, je leur parle pas beaucoup.

Mon cœur, mon sang, ma respiration le tout de moi-même ne fait qu'un tour en entend son nom. Il le connaissait. Donc il faisait partie des Confrères, ce qui veut dire qu'en règle générale ce n'est pas un réel ennemi pour moi. Tant qu'il ne me touche pas, je ne le touche, promis. Je ne toucherais pas à la confrérie a moins que ça ne soit un ordre qui vienne d'en haut. Est encore, selon qui il me demanderait d'éliminer je ne les toucherais pas. Par simple promesse et respect vis-à-vis de Gaara. Est puis aussi surtout parce que ... je ne tiens pas à l'avoir sur le dos.

Mais du coup, ma curiosité envers lui s'anime de plus en plus. Mon moi intérieure fait comme un triple salto arrière, une envie débordante de lui poser un millions de questions à son sujet. J'ajuste correctement ma capuche sur ma tête. Un petit vent frais - qui ne vient pas de moi cette fois - passe entre nous, me donnant des frissons tout le long de l'échine. J'avance de plusieurs pas, sur de moi, vers lui. La distance entre nous ces réduites rapidement. Laissant place à quelque pauvre petit centimètre. Je suis folle, cette fois-ci c'est une chose claire et nette. Il faut j'arrête de foncer tête baisser dans ce genre de choses. La distance entre nous pouvez me laisser un certain avantage en cas de retournement de situation mais la ... c'est comme se jetée dans la gueule du loup.

Je le dévisage, mon expression est passé de calme et détendue à dure, impatiente et petit à petit, doucement, lentement trop lentement, le stress commence à s'emparer de moi. Lui il est toujours là avec ses sourires qui s'en vont et qui reviennent. Qu'il ne joue pas avec ma patience elle a une certaine limite qui est très courte ...

-- Quand as tu vue Gaara pour la dernière fois ?

Oui, c'était là, la première question qui me vint en tête à son sujet. Mais en y réfléchissant bien, si sa dernière rencontre avec lui date d'y a pas si longtemps que ça je saurais alors qu'il va bien. Du moins je peux au moins me dire qu'il est encore envie et surement en bonne santé. Cela me rassurera dans un premier temps. Dans un autre cas ... j'obligerai ce mec - de gré ou de force - à m'emmener auprès de Gaara s'il ne coopère pas. Mais bon j'espère évite d'en arriver là. Ce serait dommage de devoir lui casser la gueule alors qu'il ne m'a encore rien fait. Pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] Empty
MessageSujet: Re: Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills]   Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit sinistre pour une rencontre [Pv Spencer Mills]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-