Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Max Command
Voir le deal
90.97 €

Partagez
 

 Paraît qui faut offrir pendant les fêtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyMar 16 Déc - 22:34

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Bloodyne & Bigby



Noël, les guirlandes dans la ville. Noël, les lumières, les chants, les sapins. Noël, les flocons de neiges, les cadeaux ... brefs. Noël est à l'honneur en ce moment. En même temps, c'est la période. Qui dit période de Noël dit forcément cadeau. Est qui dit cadeau, eh bien, dit grosse dépense. Malheureusement. Le temps est couvert, plutôt sombre. Un temps qui donnera peut-être quelque flocon de neiges, qui sait. Les guirlandes illuminent tout le long de la rue et moi je marche en plein milieu, je regarde toute ces personnes qui m'entoure. Ces couples, ces parents, ces groupe d'amis qui sont à la recherche du cadeau parfait à offrir. Tout comme moi.

Bon, bien évidemment les seules personnes pour qui je compte faire un effort et offrir quelque chose c'est grand-père et la personne qui me sert de petits amis. Je ne suis pas la plus douée pour ce genre de choses, mais j'ai eu une soudaine envie de lui faire une petite surprise. Vu que nous sommes maintenant officiellement ensemble, il est normal que je lui offre quelque chose non ? Ou alors, je n'ai vraiment pas compris comment cela marche dans une relation. Encore, pour grand-père j'ai déjà une vague idée, il n'est pas très compliqué à faire plaisir dans ce niveau-là. Quant à Gaara. Là, ça devient quelque chose de beaucoup plus dur. On va simplement dire que j'irais au feeling ou quelque chose dans ce genre-là, en ce qui le concerne.

J'accumule les stands depuis une bonne heure maintenant. Pour mon plus grand plaisir, trouver quelque chose pour papi fut le plus simple. Le moins drôle reste à venir. On a beau être ensemble, je ne connais pas vraiment c'est gout. Voir même pas du tout en fait. Ouais, on est un couple un peu spéciale. Faut dire que, j'étais loin d'imaginer j'aurais une soudaine envie d'être douce, tendre et tous les trucs gnangnan bizarroïde de couple. Je soupire un coup, une légère fumée s'échappe de ma bouche. Je remarque alors, un stand qui a l'air plutôt intéressant. Peut-être que j'y trouverais mon bonheur, du moins je l'espère. Je m'en approche mais, du monde s'agglutine autour d'un coup. Comme si c'était un morceau de viande bien saignant. Soupirant une deuxième fois, agacée, je me rapproche encore un peu et tapote l'épaule d'un grand homme à la chevelure acajou.

-- Excusez-moi. Possible que vous vous poussiez du milieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyMer 17 Déc - 16:31

On ne lésine pas sur les décorations à Quederla. Je m'étais mis en tête de visiter au moins une fois le marché de noël, histoire de laisser à l'esprit des fêtes une chance de me posséder. C'est plus cher, mais c'est également l'occasion de dégoter de petites babioles que l'on ne trouve pas ailleurs le reste de l'année, même au centre commercial. Sans savoir encore ce que je pourrais offrir à la petite famille, je décide de me laisser tenter par ces nombreux stands lumineux et bruyants. Car oui, la place est aussi belle que fréquentée, rien d'étonnant pour la période. Ce n'est pas ce qui me met le plus à l'aise, d'autant plus que les centaines d'odeurs mélangées mettent à mal mon odorat qui en avait perdu l'habitude.

Loin d'être frileux, la température me force malgré tout à m'emmitoufler dans un manteau épais ainsi qu'une bonne écharpe, une cigarette allumée pour me réchauffer le cœur. Je déambule un moment entre les groupes de personnes ameutées au milieu du chemin, des familles qui m'éclaboussent avec leur bonheur chaleureux, et des mômes qui m'éclaboussent quant à eux de boules de neige. Mes sens s'affolent alors lorsqu'un arôme des plus agréables embaume l'air glacial, à la fois doux et sucré... et je me lance immédiatement à sa poursuite.

Après avoir traqué le stand en question, je trouve le moyen de me faufiler dans la file d'attente, rapidement rejoint par d'autres victimes de son parfum. Le vendeur vient de dévoiler son stock de chouchous et bien qu'il ait d'autres sucreries en vente, les clients n'ont d'yeux que pour ses cacahuètes caramélisées. Légèrement à l'étroit dans cette masse de monde, je prends sur moi en attendant mon tour. C'était sans compter l'intervention d'une autre intéressée, qui me tape sur l'épaule pour attirer mon attention.

« Excusez-moi. Possible que vous vous poussiez du milieu ? »

Allons bon. Je tourne la tête autant qu'il m'est possible de le faire, et ne distingue brièvement qu'une fille encapuchonnée derrière moi. L’attroupement m'empêche de la détailler du regard, j'en reviens donc à fixer le bac de cacahuètes qui ne se trouve plus qu'à quelques têtes de moi dans la file. J'écarte ma cigarette du milieu avec la langue, ce qui me laisse le champ libre pour m'adresser à l'insolente dans mon dos:

« Possible, mais c'est demandé si gentiment que je préfère rester là. De toute façon ça ne dépend pas de moi, tout le monde s'est rué en même temps. »

Au risque de parler comme un vieux chieur... qui apprend la politesse aux jeunes d'aujourd'hui ? Néanmoins, je n'ai pas le temps de maudire à loisir la jeunesse de Quederla: mes chances de savourer ces délicieuses cacahuètes s'envolent sous mes yeux tandis que j'assiste, impuissant, à l'achat compulsif et groupé de l'intégralité des portions restantes. Il faut croire que le pataud qui me précède souffrait d'une méchante fringale. La transaction effectuée, je le vois déjà faire demi-tour et passer à côté de moi, une dizaine de sachets de douceurs dans les bras, dont il aura gracieusement privé le reste de la clientèle affamée.

« Sérieusement... ? »

Je grogne devant tant de gloutonnerie égoïste. Mêlé au mécontentement exprimé par les autres personnes, le bruit du plastique des sachets qui craque est étouffé au moment où je les dissimule sous le pan de mon manteau. Petit à petit, le reste de la troupe se disperse, au moins le temps que l'artisan en prépare une nouvelle fournée. Je me retourne ensuite vers la gamine qui m'avait accosté tout à l'heure et lui envoie l'un des deux paquets de cacahuètes au caramel que j'avais réussi à subtiliser. Au diable les bonnes manières, à quelques derlas la portion, ce n'est pas le vol de l'année. Et puis merde, c'est noël.

« Pas de bol pour cette fois, c'est tout ce que j'ai sauvé. Régale-toi. »

Je me débarrasse de ma clope sur le sol humide de neige et m'éloigne un peu afin d'entamer mon sachet, réfléchissant déjà aux autres stands que je dois visiter.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyMer 17 Déc - 20:57

Paraît qu'il faut offrir pendant les fêtes Bloodyne & Bigby



-- Excusez-moi. Possible que vous vous poussiez du milieu ?


Oui, moi est la politesse cela à toujours fait deux. Surtout avec les personnes que je ne connais pas le moindre du monde. Quelques secondes à peine après avoir tapoté son épaule, au grand monsieur est à ses cheveux acajou, l'odeur du stand commence à me chatouiller les narines. Les chouchous, j'avais oublié que cela avait une si bonne odeur. Ca fait bien des années que je ne me suis pas laissé tenter à en acheter. C'est peut-être pour cela que le stand m'intriguer de loin. Allez savoir. Moi qui pensais que ce marchand vendrai simplement des babioles en tout genre. Louper. L'homme tourne légèrement sa tête dans ma direction, me regarde vite fait puis reporte son attention devant lui.

-- Possible, mais c'est demandé si gentiment que je préfère rester là. De toute façon ça ne dépend pas de moi, tout le monde s'est rué en même temps.

Oh bah s'il veut de la politesse le monsieur, il peut toujours aller voir ailleurs. Malheureusement pour lui il est tombé sur la fille la moins sociable est agréable qui soit. Ce n'est pas parce que nous sommes en période de fêtes, qu'il faut s'attendre à beaucoup plus de tendresse de ma part vis-à-vis des inconnus. Alors, là même pas en rêve. J'allais lui rétorquer une fameuse phrase pleine de pics que j'aime temps quand je le vois suivre du regard une personne du stand qui s'en va plein de sachet à la main. L'odeur des cacahuètes caraméliser m'entoure et je déteste ça. Je ne suis pas fan des cacahuètes et encore moins quand elles sont caramélisées ainsi.

-- Sérieusement ... ?

J'entends un léger grognement. Un petit sourire en coin, je regarde l'homme aux cheveux acajou dégouté de voir ses précieuses cacahuètes qu'il désirait apparemment tant s'éloigner sous son nez. Il y en a qui se son fait plaisir à dévaliser tout le stock apparemment. Je rétorquerais bien un petit « bien fait » mais, je m'abstiens. Pour une fois. Et puis, soudainement je le vois se retourner une nouvelle fois vers moi, me lassant un paquet, que je rattrape avant qu'il ne s'écroule par terre. Ah bah tient, monsieur est doué dans le vol apparemment. Je ne l'ai même pas aperçu faire sa manoeuvre. Plutôt douer le vieux.

-- Pas de bol pour cette fois, c'est tout ce que j'ai sauvé. Régale-toi.

Euh, quoi ? Je le regarde écraser sa clope au sol et s'éloigner tranquillement. Je n'ai rien demandé à ce que je sache. Et surtout pas des cacahuètes ! Je cligne plusieurs fois des yeux pour vraiment percuter. Pourquoi m'offrir un paquet ? Parce qu'on est en période de fête est qu'il faut être gentil avec tout le monde ? La barbe. Je marche est le rattrape. Je place mon bras devant lui, pour le freiner avec au bout de ma main son paquet.

-- Je n'aime pas les cacahuètes.

Qu'il attrape le paquet ou non, je le lâche quand même et continue m'a lancée sans plus attendre. Ca partait surement d'un bon sentiment, mais que voulez-vous, je ne suis pas fan de ce genre de choses. Puis, au bout de bon sixième pas, je m'arrête subitement. Oh non ... Je vais le regretter, je vais le regretter, je vais le regretter ...

-- Mais ... merci d'avoir proposé. Dis-je entre les dents mais, assez fort pour qu'il m'entende.

C'est limites un supplice d'avoir fait cette effort. Je reprends la marche et avance jusqu'à un stand de petite figurine non loin. Qu'il ne vienne pas me dire que je ne sais pas être gentille cette fois, sinon je crois que je lui ferais manger ses cacahuètes par les trous de nez. J'ai quand même fini par le remercier. A ma manière certes mais, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyMer 17 Déc - 23:43

Si le stand de chouchous n'est plus envahi par les visiteurs, on ne peut malheureusement pas en dire autant des autres. Toutes ces silhouettes m'empêchent de voir ce que les étalages proposent, aussi j'entame quelques pas en direction de l'un d'eux afin de m'intéresser de plus près à son stock.

Soudain, un bras surgit de nulle part dans mon champ de vision, muni à son extrémité d'un sachet de cacahuètes vengeur. Je m'arrête pour dévisager l'importune qui me bloque le passage et reconnais bien évidemment la jeune fille de tout à l'heure. Bizarrement, je n'avais pas prêté attention à son visage, en dépit des deux yeux d'un rouge sang qu'il arbore et des mèches blanches qui l'encadrent. Ça a au moins le mérite de se fondre avec le décor enneigé, pour ainsi filer la métaphore. Toujours est-il que, non contente de me retenir, sa majesté a l'audace de rétorquer:

« Je n'aime pas les cacahuètes. »

La sentence est irrévocable et le paquet chute mollement par terre, tandis que son ancienne propriétaire me passe devant pour vaquer ensuite à ses propres occupations. "Plaisir d'offrir, joie de recevoir" ? Prends-toi ça dans les dents, esprit de noël. Sans demander mon reste, je me penche pour le ramasser avant qu'il ne refroidisse trop. M'étonnerait pas que ce soit le karma qui me revienne à la tronche. Pourtant au moment de me redresser, la même voix me parvient aux oreilles, sur un ton plus retenu cette fois.

« Mais ... merci d'avoir proposé. »

Elle n'est peut-être pas complètement dépourvue de politesse en fin de compte, même si c'est une façon assez particulière de le montrer. Mais bon, qui suis-je pour parler de savoir-vivre ? Ce serait un peu l'hôpital qui se fout de la charité. Sans compter le balourd que j'ai soulagé à l'instant de quelques grammes de diabète supplémentaires, ce qui, malgré le service rendu d'un point de vue médical, n'en demeure pas moins un vol. Je hausse les épaules en rangeant le deuxième sachet dans ma poche.

« C'est rien. »

Une poignée de cacahuètes croquantes dans la bouche, j'essaye de retrouver mes repères, observer ce que proposent les stands à proximité avant de reprendre mon tour là où je m'étais arrêté, pour être sûr de ne rien rater du marché. Je regarde un instant la patinoire aménagée plus loin et les gens qui trébuchent à sa surface. Les rires moqueurs des enfants me rappellent que je dois également me procurer tôt ou tard un cadeau pour la mienne, bien que je souffre d'un gros manque d'inspiration de ce côté-là. Pourquoi est-ce que ça me semble si compliqué ? Je me mets sans doute trop de pression.

Je me retourne et constate que la fille aux cheveux platines est encore ici, en train d'admirer un stand à quelques mètres de là... Après tout, pourquoi pas ? Quitte à demander l'avis d'une inconnue, autant me tourner vers celle qui m'a déjà abordé précédemment. Je finis de mâcher les derniers morceaux de caramel et pars la rejoindre tranquillement.

« Au fait, je cherche un cadeau pour ma fille et, bon... je suis un peu à court d'idées. Elle est beaucoup plus petite que toi, mais tu saurais peut-être mieux que moi ce qui ferait plaisir à une fillette ? »

Je ne perds rien à demander, et au pire des cas je me prends un vent. Un peu plus, un peu moins... Il est vrai que c'est la première fois que je dois acheter un cadeau à Luna. Aux noëls précédents, j'essayais au contraire de me montrer plus créatif, en lui bricolant des jouets moi-même. C'était là tout l'intérêt et la beauté de vivre en retrait de la ville. Cette année en revanche, je dois me plier au côté commercial de l'évènement. Et au vu du choix qui s'offre à moi, rien d'étonnant à ce que je sois largué. Espérant la rallier à ma cause, je tente même de la soudoyer.

« À défaut de cacahuètes, je peux te payer un chocolat en échange. Ou un café. »

La boisson chaude marche assez souvent. On sait jamais, dans l'éventualité où elle devrait à son tour chercher une idée de cadeau pour un "vieux" (merci de conserver les guillemets) de son entourage, ce ne serait alors qu'un échange de bons procédés entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyJeu 18 Déc - 18:17

Paraît qu'il faut offrir pendant les fêtes Bloodyne & Bigby



Il y a de tout. Mais alors, vraiment de tout. Passant par des petits animaux tels que des loups, des chats, des chiens, des vaches, des dauphins, etc. etc. Jusqu'à des maisons, des bâtiments, des immeubles, des hôtels. Et même des personnages de toute sorte. Ce stand de figurine à un large choix. Mais, aucun ne me donne envie d'en faire un cadeau. Ça donne trop un côté enfantin, je trouve. J'abandonne alors ce stand et passe au suivant. L'endroit est rempli de monde et encore une fois les gens si agglutine comme pas permis. Soufflant un coup, je me faufile entre eux. Cette fois pas question de tenter la politesse. Je regarde ce qu'il y a d'intéressant. Des livres, des romans, des BD ...

-- Au fait, je cherche un cadeau pour ma fille et, bon... Je suis un peu à court d'idées. Elle est beaucoup plus petite que toi, mais tu saurais peut-être mieux que moi ce qui ferait plaisir à une fillette ?

Je sursaute légèrement en entend sa voix. Cet homme ne veut donc pas me lâcher ? Je l'ai remercié pour s'est foutue cacahuète. Assez sèchement, certes, mais, quand même. Cela ne lui suffit donc pas ? Qu'est-ce qu'il me veut encore ... Une minute ... Il a dit quoi ? Je me stoppe dans mes actions et réfléchis à ce qu'il vient de me dire. Il veut que je l'aide à lui trouver un cadeau pour sa fille. Pourquoi moi. Parce que je n'ai pas encore une vingtaine d'années, que donc je suis encore jeune et j'ai de meilleures chances de savoir ce qu'une fillette plus petite que moi, voudrait comme cadeau de Noël. Je ne suis plus un enfant. Je ne sais pas ce qu'elle désire moi sa petite. Je ne vois pas en quoi je pourrais l'aider. Et je ne sais pas si j'en ai vraiment envie après tout. C'est vrai quoi. Admettons que j'accepte, qu'est-ce que j'ai à y gagner moi dans tout ça ? Le plaisir d'avoir fait une bonne action avant la fin de l'année. Au diable les bonnes actions, c'est loin d'être une chose faite pour moi.

-- À défaut de cacahuètes, je peux te payer un chocolat en échange. Ou un café.

C'est tout ce que j'y gagne, un vulgaire café ou bien chocolat. Eh ben dit donc. Il va falloir qu'il fasse mieux que ça s'il le veut vraiment son coup de main. Je lève les yeux au ciel. Je prends une BD et l'ouvre, la feuilletant un peu. Un petit courant d'air passe, des frissons me parcourent le long du dos jusqu'à mes bras et commencent petit à petit doucement à me donner froid. La poisse, maintenant, je ne suis pas contre un bon petit café bien chaud. Je referme le livre et me tourne vers ce cher monsieur. Je le fixe droit dans les yeux. Il n'a pas l'air si « vieux » que ça au final. Un visage un peu marquer, mais, pas trop.

-- Ok. Offre-moi un café, quelque chose à grignoter  à part tes fameuses cacahuètes. Et on pourra peut-être faire quelque chose.

J'ai de plus en plus froid ce qui me pousse à accepter son offre. Et puis, après tout qu'est-ce que ça me coûte de faire un effort et d'être gentille avec un inconnu hein ? Pour une fois, je pourrais peut-être laisser le côté « social » prendre le dessus. Je sens intérieurement que je vais le regretter, mais bon. On va dire que c'est la période de Noël et toute cette joie qui m'entoure qui déteint sur moi.

-- Bon, quel âge à ta fille est qu'est-ce qu'elle aime en générale ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyVen 19 Déc - 17:48

La récompense ne semble pas être à la hauteur de ses attentes. C'est en tout cas ce que j'en conclus en voyant la jeune fille rouler des yeux et s'emparer d'un bouquin au hasard pour le consulter au lieu de me donner une réponse, comme si elle ne m'avait pas entendu. Mais je fais bien de rester stoïque: en effet, un léger sursaut de sa part m'indique que le vent frais de décembre a eu raison d'elle et de son obstination à m'ignorer. Tant et si bien qu'elle daigne finalement reposer son ouvrage pour me répondre dans la foulée.

« Ok. Offre-moi un café, quelque chose à grignoter à part tes fameuses cacahuètes. Et on pourra peut-être faire quelque chose. »

Voilà que la rançon a augmenté maintenant. On dirait que je suis tombé sur une vraie femme d'affaires, c'est bien ma veine. Si ce n'est pour son âge et l'ambiance festive des lieux, sans compter non plus les cacahuètes caramélisées qui m'apaisent de l'intérieur, je pense que j'aurais déjà perdu patience avec elle. J'accepte néanmoins le marché d'un hochement de tête, au moins je ne me suis pas fait rembarré et peut-être que je partirai d'ici soulagé d'un poids de mes épaules... et de mon portefeuille par la même occasion.

« Bon, quel âge a ta fille et qu'est-ce qu'elle aime en général ? »

Je redoutais cette question-là. Probablement parce que je ne suis pas sûr à 100%, vu la vitesse à laquelle les enfants changent et leurs goûts avec. Il faut dire que je n'ai pas pu me montrer très disponible cette année, en plus de son entrée à l'école; il n'y a plus qu'à espérer que je ne sois pas trop à côté de la plaque concernant ses préférences. Autrement je suis bon pour culpabiliser jusqu'au prochain noël. Après avoir soigneusement refermé mon paquet de cacahuètes entamé, je tente de renseigner au mieux ma conseillère de fortune.

« Bientôt 6 ans. Laisse-moi réfléchir... elle aime les animaux, les superhéros de bandes-dessinées qu'on lui lit, le dessin, plus sur peau que sur papier cela dit. Elle aime aussi la bagarre, se déguiser en princesse, et surtout se bagarrer en robe de princesse. »

L'image est aussi insolite qu'authentique. Une chance que je sois rodé par les missions, ou tous ces bleus aux jambes qui résultent de nos luttes auraient fini par me rendre inutilisable. Il ne s'agit pas exactement de la description typique d'une fillette de cet âge, mais j'ai clairement ma part de responsabilité dans ce comportement un brin garçon manqué. L'avantage, c'est que ça ne peut qu'orienter la miss aux cheveux platines dans nos recherches, dans la mesure où elle-même n'est pas tout à fait "girly" de prime abord. Avec un peu de chances, elle ne sera pas du genre à me tendre une simple poupée de chiffon comme cadeau passe-partout.

« Ce n'est pas hyper détaillé, mais je ne la vois pas souvent, alors c'est à peu près tout ce qui me vient en tête. »

Je replace mon écharpe. C'est vrai qu'on commence à se cailler... m'étonnerait pas qu'il se mette à neiger bientôt. Un café bien chaud sera effectivement accueilli avec les honneurs une fois que j'aurai trouvé bonheur dans ces stands.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyVen 19 Déc - 20:21

Paraît qu'il faut offrir pendant les fêtes Bloodyne & Bigby



-- Bon, quel âge a ta fille et qu'est-ce qu'elle aime en général ?

S'il veut un coup de main, va falloir qu'il me donne quelque infos pour que je puisse l'aider du mieux je peux. Et puis il faut bien commencer quelque part non. Bon, je ne suis vraiment pas là mieux placer pour trouver un cadeau à une gamine. Il y a surement des centaines d'autres personnes autour de nous qui l'aiderons beaucoup mieux sur ce sujet que moi. Mais bon. Monsieur à décider de me choisir moi. Allez savoir pourquoi. Mais c'est ainsi. J'aurais accompli ma B-A de fin d'année comme ça. J'écoute attentivement ses explications.

-- Bientôt 6 ans. Laisse-moi réfléchir... Elle aime les animaux, les super-héros de bandes-dessinées qu'on lui lit, le dessin, plus sur peau que sur papier cela dit. Elle aime aussi la bagarre, se déguiser en princesse, et surtout se bagarrer en robe de princesse.

Je ris légèrement. Une petite fille qui aime se bagarrer en robe de princesse, pourquoi pas. Cela doit être sympa à voir. Je ne me sens pas si différente de sa petite fille. Moi aussi j'aimais beaucoup la baston à son âge. Pas en robe de princesse par contre. Est aujourd'hui encore, j'adore toujours autant ça. On ne change pas les bonnes habitudes, j'ai envie de dire. Bon déjà, ce qui est sûr, c'est qu'on peut exclure les poupées Barbie, toujours bien habillé de robe rose, d'un maquillage extravaguant et soigneusement coiffées d'une longue tignasse blonde. Qui aime ça, les « Barbie blondes ». Pas moi en tout cas. Je n'aime pas, c'est sale Barbie toujours si bien coiffé avec leur chignon blond. En fait, je n'aime tout simplement pas les blondes. M'enfin, ça c'est une autre histoire.

-- Ce n'est pas hyper détaillé, mais je ne la vois pas souvent, alors c'est à peu près tout ce qui me vient en tête.

-- Hmm, je vois.

Je passe à côté de lui, l'invitant d'un signe de la tête à marcher avec moi. Dans tous les cas, il fallait faire le tour des stands pour trouver quelque chose. Et, ce n'ai pas en restant sur place que les idées viendront d'elle-même. Puis, j'ai tellement froid maintenant que j'ai besoin de me réchauffer d'une façon ou d'une autre. Je souffle deux trois fois, sur mes mains pour les réchauffer puis les enfuis dans ma veste. Marchant entre tous les stands exposés, je réfléchis en regardant au tour de moi. Jusqu'à ce qu'une idée me vienne en tête.

-- Est si ... Si tu fessais un mélange de tout ça ...

Je sens le flocon qui vient à peine de se poser dans mon coup et qui fond lentement au contact de ma peau. Je serre les dents pour ne pas grogner légèrement. Bordel, c'est froid ... Je sors une main de ma poche et me frotte le coup histoire de réchauffer vite fait cette partie-là. Puis, reprend le fil de ma phrase.

-- Je veux dire, offre-lui la suite d'une BD qu'elle adore, avec le costume et la petite figurine qui va avec. Un bel ensemble de cadeau.

Il y a surement mieux comme idée. Mais bon, on va dire que pour une première, c'est plutôt pas mal. Au moins, il ne peut pas dire que je ne reste planter là, à rien faire attendant simplement mon café. Je fais un effort pour y mettre un peu du mien, que quelqu'un le reconnaisse ! Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour un bon café bien chaud là.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyDim 21 Déc - 22:52

La jeune fille se met à réfléchir à voix haute et m'invite ensuite à la suivre, au milieu de la foule et des stands divers. Je scrute également la perle rare sur les étales que je parviens à distinguer entre les têtes des visiteurs, sans pour autant perdre de vue ma collaboratrice de noël qui, après quelques pas et coups d'œil par-ci par-là, se retourne vers moi pour exposer ses projets.

« Et si ... Si tu faisais un mélange de tout ça ... »

Je m'arrête et la fixe en haussant un sourcil. Un mélange… d'animaux, de BD, de dessin et de princesse ? Soudain, de petites particules blanches traversent mon champ de vision, je lève la tête et constate que le temps a décidé de nous gratifier d'une chute de flocons, prêts à recouvrir les trottoirs et ceux qui circulent sur ces derniers. Raison de plus pour se dépêcher. Mon attention revient sur la fille aux cheveux platines lorsque celle-ci se met à clarifier un peu mieux le fond de sa pensée:

« Je veux dire, offre-lui la suite d'une BD qu'elle adore, avec le costume et la petite figurine qui va avec. Un bel ensemble de cadeaux. »

Dans un premier lieu, je me réjouis intérieurement de l'idée d'un package de cadeaux qui n'auraient pas manqué de faire mouche. Puis je me souviens que le portefeuille que je trimballe ne pèse pas très lourd dans la poche de mon manteau, et c'est donc à mon plus grand regret que je me vois contraint de refuser cette proposition.

« C'est bien pensé, mais je suis un peu raide en ce moment. Une solution qui rentre dans les moyens d'un prolétaire comme moi ? »

Ma bouche se tord en un rictus gêné. J'aurais sans doute dû la prévenir au préalable de mes fonds limités. Kira n'attend qu'un manquement de paiement de ma part pour m'éjecter de ma chambre d'hôtel, alors je dois faire attention à ne pas dépasser mon budget imposé. En me repassant cette dernière réplique dans la caboche, je me rends aussi compte que la formulation tend à me faire passer pour une espèce d'avare, réticent à dépenser autant et rien que pour son enfant. Qu'on se le dise, je lui offrirais la lune sur un plateau à cette gamine si elle me le demandait; mais la tâche est beaucoup plus ardue quand on n'a pas les moyens de se procurer l'échelle pour grimper jusque-là. Je tente donc de me justifier pour ne pas lui laisser le temps de mal m'interpréter.

« C'est pas de la radinerie, je suis vraiment fauché, mais je voudrais tout de même lui faire plai- »

Je n'ai pas le temps d'achever ma phrase qu'un "froutch" me réduit instantanément au silence. Sans crier gare, si toutefois cela était encore possible, la gigantesque tête d'un bonhomme de neige vint se heurter à ma joue, idéalement exposée pendant que je discutais avec la jeune fille. Une carotte, certainement le nez de cette bête froide, me barre également la vue et me dévisage sensuellement, à une distance bien trop réduite de mes yeux pour être confortable... comme à peu près tout le reste du corps de la création enneigée. Je serre les dents sous le froid ainsi que la colère:

« BORDEL DE… !! »

Avec une brutalité quelque peu disproportionnée, je m'empare rageusement du tubercule pour l'arracher de sous mon propre nez et me soustrais du même coup à ce baiser gelé. Avant d'envoyer mon poing, sans aucune retenue, dans le tas de neige tassé qui me fait face. La frappe est telle que le bonhomme de neige se voit littéralement décapité sous le choc de l'impact, l'ersatz de tête désormais cassé en deux à côté de ce qui en constituait le corps, tandis que je masse mes phalanges rougies par la collision et le froid de la cible. Qui a eu la brillante idée de construire cet abruti au beau milieu du chemin de toute façon ? Je me frotte le visage avec la manche de mon manteau afin d'essuyer les traces de neige, et me tourne ensuite vers le témoin premier de cette altercation.

« ... La ferme. »

D'une carotte sévère pointée en sa direction, je cloue d'avance le bec de mon accompagnatrice avant qu'elle ne m'assène la moindre réflexion quant à cette glaciale rencontre, puis je reprends aussitôt la marche sans me retourner. Et en prenant soin cette fois-ci de contourner le monticule de neige, sur lequel je me débarrasse du légume pour remettre les mains au plus profond de mes poches.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyLun 22 Déc - 6:54

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Bloodyne & Bigby



-- C'est bien pensé, mais je suis un peu raide en ce moment. Une solution qui rentre dans les moyens d'un prolétaire comme moi ?

J'avais une magnifique idée et voilà qu'il détruit tout parce que monsieur n'a pas assez d'argent. Dit celle qui n'est pas plus riche que ça. Bon, c'était peut-être un peu beaucoup le tout ensemble, je l'accorde. La BD est peut-être ce qui a de moins cher, mais, en ce qui concerne la robe et puis la petite figurine ... Pour ce que j'ai vu tout à l'heure, elles ne sont pas données, donner. Et y mettre le prix, même si c'est pour une personne qui nous est chère, ça fait très mal. Bon, eh bien, il ne me reste plus qu'à partir sur une autre idée. La poisse. Je ne suis pas vrai de voir mon café bien chaud.

-- Ce n'est pas de la radinerie, je suis vraiment fauché, mais je voudrais tout de même lui faire plai-

Plai ? Plai quoi ? Je regarde dans la direction de mon nouveau compagnon de route. Je penche un peu la tête réalisant ce qu'il vient de se passer. Ce cher monsieur à la tête en plein dans un bonhomme de neige. Il ne lui arrive donc jamais de regarder la route ? À croire que les mythes qu'on raconte sur les hommes son vrai. Ils ne savant pas faire deux choses en même temps. La preuve, le petit père n'a pas réussi à finir sa phrase tout en regardant la route. Un sourire se forme sur mon visage. Ne pas exploser de rire, ne pas exploser de rire.

-- BORDEL DE... !!

C'est froid ? C'est un peu vache, je sais. Ça ne doit vraiment pas être agréable de se manger ainsi un pauvre bonhomme de neige qui n'avait rien demandé. Je suis sûr que si quelqu'un lui en fait la remarque, il dira que c'est ce bonhomme qui n'avait pas qu'à être en plein milieu de la route. S'il l'a regarder aussi la route cela ne serais même pas arrivé. Je le vois qui arrache le nez en carotte de ce pauvre petit bonhomme de neige et lui colle une belle droite mémorable. L'impact et tellement violemment que le pauvre se voit désintégré en mille morceaux en un rien de temps. Je vois que Monsieur, c'est garder son calme face à n'importe quelle situation. Je me mords la lèvre pour retenir mon explosion de rire. Et dire que j'aurais raté un tel spectacle s'il n'était pas revenu m'aborder. Il se tourne subitement vers moi sa carotte dans la main, la pointant dans ma direction.

-- ... La ferme.

Eh, je n'ai encore rien dit ! Même si, ce n'est pas l'envie qui me manque la toute suite. Il a du sentir vernir ma connerie à des kilomètres. Je me dépêche de le rattraper. Dommage, maintenant il fait attention ou il met les pieds. J'ai toujours un petit sourire à cause de ce qu'il vient de se passer. Mon esprit repasse en boucle la scène précédente, c'est tellement plaisant. Mais, je ne dois pas perdre mon objectif, si je veux toujours me faire offrir un bon café bien chaud, accompagner d'une bonne viennoiserie.

-- Hum ... Bon, vu que tu n'as pas assez argent ma première idée tombe à l'eau, dommage.

Mon envie de fou-rire, c'est enfin calmer. Même si le sourire sur mes lèvres, lui par contre, ne m'a pas quitter. Ça aurait vraiment fait un cadeau magnifique à sa petite fille. Mais quand on n'a pas les moyens, on n'a pas les moyens. Pas la peine de chercher plus loin.

-- Pourquoi pas un collier avec un pendentif qui lui ferait penser à toi. Sauf si c'est déjà le cas bien sûr. Et si ça ne l'est pas, pas la peine de taper dans le collier en or, mais quelque chose de plus simpliste, qui rentre dans tes moyens. Qu'en dis-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes EmptyMar 23 Déc - 23:47

Les vêtements trempés et la face glacée, je maudis la force créatrice des mômes qui ont tenu à l'exprimer en plein trottoir pourtant bondé, c'est à se demander comment personne avant moi n'a eu envie de le détruire. Ou ne soit rentré dedans… Bref. La jeune fille derrière moi demeure silencieuse, mais je sais qu'elle fait son possible pour ne pas rigoler, je l'ai vu à son sourire crispé. Qu'elle ne s'avise pas de laisser échapper le moindre ricanement, ou je ne répondrai plus de rien. Je l'entends revenir à ma hauteur:

« Hum ... Bon, vu que tu n'as pas assez argent ma première idée tombe à l'eau, dommage. »

Exactement comme le regretté bonhomme de neige, oui. Mais ce devait être important d'enfoncer le clou sur ma situation financière délicate. Je remonte la fermeture de mon manteau avant d'attraper un coup de froid. Manquerait plus que je tombe malade et que je manque de précieux jours de travail, sans lesquels je ne pourrais m'autoriser à payer un café à cette fille en plus du cadeau.

« Pourquoi pas un collier avec un pendentif qui lui ferait penser à toi. Sauf si c'est déjà le cas bien sûr. Et si ça ne l'est pas, pas la peine de taper dans le collier en or, mais quelque chose de plus simpliste, qui rentre dans tes moyens. Qu'en dis-tu ? »

Je m'arrête. Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? C'est d'autant plus approprié que je n'ai pas nécessairement le temps ni la possibilité d'aller la voir quand j'en ai envie. Et puis ce n'est pas très avisé de ma part de me rendre trop fréquemment dans un quartier à prédominance Élémentis. Alors un collier qu'elle pourrait porter tous les jours histoire de penser un peu à moi, au lieu d'un jouet qui cessera de l'amuser d'ici à quelques semaines, c'est parfait. Je me retourne vers elle en me grattant le menton sous la réflexion.

« C'est à creuser… il y a un stand de bijoux là-bas, on n'a qu'à y jeter un œil. »

Désignant d'une main ledit stand, je trace la distance qui nous sépare de son étale et me faufile parmi les visiteurs afin d'en avoir un meilleur aperçu. Un pendentif adapté, je n'en ai qu'un en tête: un loup. Il n'y a certainement aucun autre motif qui me définirait et lui parlerait le mieux. Et puis dans un sens, je l'ai également privé de Sharp en revenant s'installer à Quederla, en raison de sa taille qui en alarmerait plus d'un au sein de la cité. D'une pierre deux coups comme on dit. Je fais mine d'observer un instant les différents ornements, le temps de monter un bobard dans ma tête, avant de glisser cette suggestion à ma voisine.

« Je pensais à un pendentif de loup. Un jour, on a pu en observer une meute à la montagne et elle en est complètement obsédée depuis, au point d'y retourner presque tous les mois. On se chahutaient régulièrement en les imitant, alors… ça pourrait le faire ? »

Misère oblige, mon regard se porte rapidement sur les étiquettes des prix. Par chance, les modèles plaqués et en métal ne sont pas hors de portée, et il y en a même d'assez jolis. Mais un homme adulte ne portant pas, en temps normal, les mêmes accessoires qu'une enfant de 5 ans, je ne suis pas non plus certain du type de pendentif à choisir. Bien accompagné que je suis, je me tourne logiquement vers la jeune fille pour recourir à son discernement.

« Ils n'ont pas l'air excessifs en plus. À ton avis, lequel conviendrait le mieux autour du cou d'une petite fille ? »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty
MessageSujet: Re: Paraît qui faut offrir pendant les fêtes   Paraît qui faut offrir pendant les fêtes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Paraît qui faut offrir pendant les fêtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-