La ville est en Septembre 2020

Partagez
 

 it's (not) okay •• ft. Honoka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
it's (not) okay •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 444
Date d'inscription : 30/09/2017


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyLun 20 Juil - 1:13

...
before you go...

►In your ocean eyes...
Tu cours. Tu ne cesses pas. Tu cours malgré la douleur, malgré tes jambes tremblantes, malgré le froid et l'humidité de la pluie. Tu cours car tu veux fuir, car tu veux disparaître. Loin d'eux, loin de ceux que tu avais trahi. Ta meilleure amie, ta confidente, elle était où maintenant ? Tenue par Aston, emmenée au commissariat, en prison, emmenée loin, car de ton incapacité, tu n'avais pas réussi à la protéger, à la couvrir comme tu l'avais promis. Tu as échoué, lamentablement. Tu l'as entendu se faire arrêter. Tu l'as entendu, elle et cette demande, si... Si unique, mais si poignante. Veiller sur son fils, s'occuper de lui, ne pas dire où elle était. Etais-tu encore apte à faire ça ? A t'occuper d'un enfant, le fils de ta meilleure amie, que tu avais trahi ? Bonne question. Tu es perdue, tu ne te sens pas apte à faire ça, à t'occuper de son fils, lui qui est si précieux à ses yeux, qui possède une mère derrière les barreaux, car tu n'avais pas réussi.... Tu as échoué..


Tu cours, tu ne cesses pas. Tu cours malgré la douleur, malgré tes jambes tremblantes, malgré le froid et l'humidité de la pluie. Tu cours car tu veux fuir, tu veux disparaître. Loin de lui. Non pas que tu avais peur de lui, mais  tu ne peux plus le voir, regarder ses yeux, ses si beaux yeux océans. Tu ne peux pas le regarder dans les yeux, alors que ton esprit divague et danse avec une seule idée en tête : " Je t'ai menti."  Tu lui as menti. Et maintenant.... " Je t'ai fui." Tu l'as fui sans explications. Tu es partie, tournant les talons en tentant d'aligner deux lettres, mais tu as explosé, fuyant. Tu as mal. Très mal. Tu n'avais jamais ressenti cette douleur si vive. Si prenante. Tu as du mal à respirer. Perdre ton mari ? C'était inconcevable. Tu veux pas le perdre... Tu as si peur, tu as perdu tellement de choses dans ta vie, dans ta pauvre et misérable vie... Ces deux personnes étaient comme des piliers pour ta survie. Maintenant ? Tu avais perdu ces deux piliers. Et tu avais assisté à leur perte, en ne daignant rien faire, si ce n'est te taire.


Tu cours, tu ne cesses pas. Tu cours malgré la douleur, malgré tes jambes tremblantes, malgré le froid et l'humidité de la pluie. Tu cours car tu veux fuir, tu veux disparaître.


Je t'aime Aston... Je veux pas te perdre, par pitié.. J'ai si honte, je t'ai menti... je veux pas te perdre... Je ne veux pas.... Je-

Veux disparaître.

Je t'adore Kira, et je ne veux pas te perdre aussi.... Pourquoi j'ai échoué ? Par pitié, explique moi, pourquoi tu m'as protégé, pourquoi...  Pourquoi tu-Tu... Je...

Veux disparaître.


Tu toquais à la porte de la maison que tu avais rejoins. La porte de la maison d'une jeune japonaise, ton dernier espoir, car Thèves était trop loin, et tu n'avais pas envie de voir un homme qui travaillait avec Aston... Tu ne peux plus supporter tout ça... Quand la japonaise s'était montrée, tu te tenais là, debout, les jambes tremblantes, les cheveux trempés, les vêtements trempés, le visage trempé, mais pas à cause de la pluie seulement. Tu restais figée, regardant au sol. La voix fluette et saccadée.


▬ « P-Pardon... De te déranger... »


Tu avais avancé de deux pas, manquant de tomber, te rattrapant au mur, avant de te cambrer, poser ta tête sur l'épaule d'Honoka, qui était ton pilier en cet instant. Puis tu explosais en sanglot, n'arrivant pas à expliquer quoi que ce soit.
I see some tears... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

it's (not) okay •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 180
Date d'inscription : 21/02/2020


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyMar 21 Juil - 0:14


it's (not) okay ••  .

it's (not) okay •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .C’était une fin de journée assez tranquille. Je sortais du travail et je pouvais enfin me reposer un peu. Enfin me reposer… Non. J’étais passé au marché auparavant pour prendre quelques ingrédients pour faire à manger, et surtout je voulais enfin tester la recette de gâteau au chocolat que Dame Hammerman m’avait montré la dernière fois que j’étais venue chez elle. Cela faisait un petit moment déjà mais je n’avais pas eu énormément de temps pour moi récemment. Entre mes rendez-vous avec Warren, le voyage en Amérique et mon travail je n’avais que très peu de temps pour m’occuper de moi. Enfin bon, les choses se sont un peu calmées et puis tout va bien… Enfin je crois… D’abord. Avant de commencer à cuisiner. Je me préparais un peu de thé au matcha pour me donner un peu de courage et surtout pour me réchauffer. Il faisait un temps horrible dehors. La pluis ne s'arrêtait pas de tomber. Je mentirais si je ne disais pas que je trouve ce genre de moments assez doux et mélancolique mais il y avait des limites tout de même. Enfin bref. Je me préparais mon thé chaud et je venais le boire tranquillement en écoutant le bruit de la pluie qui tombait contre le toit. Ah… Je pourrais presque m’endormir comme ça. C’était si bon et reposant. Mais non pas de repos. Ce sera pour plus tard. Maintenant je veux apprendre à faire ce gâteau à la perfection et peut-être même pourquoi pas le faire goûter à Warren. J’avais préparé pour ça plusieurs moules pour faire des tests aussi. J’avais acheté aussi des oranges et du citron. C’était un conseil du maraîcher chez qui j’étais partie. Il me disait que sa femme faisait ça quand elle préparait ses sucreries maisons et que ça rajoutait un peu d’amertume et de fraîcheur. Donc bon autant essayer. Je retroussais mes manches et je me mettais donc la main à la patte.

Après une bonne heure et demi de batailles voilà mes créations enfournées. Il ne me restait plus qu’à faire la vaisselle. Je commençais donc à m’y mettre pour tout nettoyer et tout ranger. Le plan de travail était maintenant propre et nickel il ne me restait plus qu’à m’occuper de quelques bols qui restaient la. Je fus stoppée dans mon élan de nettoyage quand j’entendais que quelqu’un sonnait à la porte. Je n’avais pas prévu de recevoir qui que ce soit. Est-ce que c’était Warren qui venait me voir à l’improviste ? Il avait eu le chic de me surprendre avant. Non c’est probablement le facteur ou pour une livraison ou je n’en sais rien. Bref pour savoir je vais devoir aller ouvrir la porte. Légèrement pour regarder qui c’était au tout début… Et je vis une tête que je ne pensais pas voir là tout de suite. Dame Hammerman. J’étais heureuse elle était venue me voir pourquoi ? Je m’en fiche ça me faisais plaisir… Enfin c’était avant que je me rende compte que la situation n’était pas aussi joyeuse que ça.

Elle était trempée de la tête au pied. Et son visage était très sombre… Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il se passait. Elle s’excusait de sa venue impromptue. Mais il n’y avait aucun mal. Elle était la bienvenue chez moi à n’importe quel moment. Je la voyais trébucher dans l’entrée j’avais par réflexe ramené mes mains vers elle pour la rattrapper mais elle s’était récupérée in-extremis en prenant appui sur le mur. Peu après elle venait poser sa tête sur mon épaule éclatant dans des pleurs et des sanglots. Elle était trempée et froide mais je m’en fiche je la serrais contre moi. Je n’avais pas l’habitude de remonter le moral de Dame Hammerman. C’était plutôt l’inverse d’habitude. Je la serrais fort. L’amenant à l’intérieur et fermant la porte avec mon pied la faisant claquer… Elle semblait impossible à calmer. Impossible à consoler enfin pas dans l’immédiat. Ca me faisait mal de la voir ainsi… Ca me rappelait une certaine situation. La dernière fois que j’étais venue la voir… Après l’attaque… Mais ou avais-je la tête. Oui je dois m’occuper d’elle. Elle est trempée jusqu’au os et tremble de froid et de peur aussi on dirait. Ah… Comment je fais. C’est un problème.

“Hey hey… Ca...Ca...Ca va aller okay ? Mais d’abord… Tu dois avoir froid… Suis-moi”

Je l’amenais alors dans ma chambre… C’est la que se trouvait ma salle de bain. Je me ruais pour prendre une serviette et je faisais couler un bain chaud… Il lui fallait au moins ça… Je passais la serviette sur ses cheveux d’abord venant enlever le trop plein d’eau qu’elle avait sur le corps… Il ne fallait pas qu’elle reste comme ça trempée. Non non. Ce n’était pas bon. Et si elle tombait malade. Mais pourquoi elle avait fait ça ? Aller sous une pluie battante pareille.

“Ecoutes… Réchauffes toi d’abord… On verra le reste plus tard…. Je ne te quittes pas je reste à côté mais je suis là d’accord.”

J’attendais qu’elle acquiesce ou qu’elle me fasse signe qu’elle est d’accord. Avant d’aller chercher des vêtements à sa taille. Elle était plus grande, avait un petit peu plus de formes que moi et surtout elle était enceinte. Il ne faut surtout pas que je prenne quelque chose de trop serré. Mais sérieusement je me demande ce qu’il s’est passé. J’espère que ce n’était rien de grave. Même je crois fermement que la situation ne peut que l’être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
it's (not) okay •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 444
Date d'inscription : 30/09/2017


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyMar 21 Juil - 1:04

...
before you go...

►In your ocean eyes...
Pourquoi Honoka ? Parce que tu avais perdue ta meilleure amie, ta confidente. Tu avais fuis ton mari, ton confident, et tu as peur de la réaction de Thèves si il te voit ainsi, et il ne te restait plus qu'Honoka. Celle que tu considérais comme une fille adoptive. Tu avais confiance en elle, en plus de savoir qu'elle n'avait pas de contacte avec le Gouvernement, donc pas de contacts avec ton mari, alors tu pourras t'enfermer dans ta honte sans que le gouvernement, la police, toutes ces choses te retombent dessus. Cependant, peut-être avais-tu besoin d'aide ? Peut-être... Cherchais-tu cette aide ? Cet sorte de micro-espoir, car tu avais peur de tout peur, ou plutôt, tu avais peur car tu as la sensation que tu avais tout perdu en ce jour. C'est ce pourquoi tu te montrais comme ça. Le visage pâle, tous tes membres tremblaient, tu avais froid, tu avais peur, tu avais mal, tu étais angoissée. Tu as du mal à respirer, tout s'entre-mêle, 


Sans toi plus rien ne brille, plus aucun rêve ne me tient debout... J'ai l'impression de t'avoir perdu alors que tu étais mon étincelle de vie, l'homme de ma vie, ma raison de me battre pour vivre... Je n'ai plus rien... Honoka, je t'en supplie, aide moi... 


Pleurant sur son épaule, tu sentais qu'elle te serrait contre, alors cela te calmait un peu. D'avoir une présence humain auprès de toi, alors que tu n'avais jamais pu en avoir auparavant. Bien avant que tu ne rencontres Aston d'ailleurs. Tu hochais la tête, te redressant légèrement, la suivant là où elle voulait t'amener, avec un rythme lent, les larmes perlant toujours sur tes joues pâles, bien que rosées par les pleurs et les gouttes salées que tu avais versé. Tu ne disais rien, te contentant de la suivre, car tu n'as plus rien à perdre ni rien. Elle t'amenait dans sa salle de bain, séchant tes cheveux et le surplus d'eau sur tes vêtements, ayant fait couler un bain.


▬ « Merci... S-S'il te plaît, ne me laisse pas seule j-j'ai peur... »


Peut de la solitude ? C'était une peur lointaine, qui était revenue en force il y a quelques minutes. La laissant partir pour chercher tu ne sais quoi, tu commençais à te déshabiller, gardant simplement tes sous-vêtements, car tu ne voulais pas être complètement nue, et surtout car tu es illogique dans tes actions. Tu te regardais dans un miroir, toi et ton corps remplie de cicatrices, que ce soit sur tes bras, sur ton ventre, sur tes jambes, sur tes épaules... Des vestiges de missions passées. Tu tremblais toujours, alors c'est avec pas mal de difficulté que tu t'asseyais dans l'eau chaude, le regard vide, tu t'étais très vide recroquevillée sur toi même, caressant ton ventre de femme enceinte désormais nu, où on pouvait y deviner deux petits êtres qui venaient d'être séparés de leur père car leur mère est une bonne à rien. Tu tremblais toujours, fixant cette eau... Ce serait si facile de t'y noyer... Non, tu secouais la tête, passant tes mains froides sur ton visage, sanglotant, essayant d'entendre si Honoka était revenue.


▬ « Je ne suis qu'une imbécile... Je ne mérite pas de porter ses enfants, je ne mérite rien... Pourquoi je me bats encore... »
I see some tears... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

it's (not) okay •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 180
Date d'inscription : 21/02/2020


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyJeu 23 Juil - 13:16


it's (not) okay ••  .

it's (not) okay •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .J’étais vraiment surprise de la voir arriver comme ça de nulle part. Je ne m’y attendais pas vraiment. Et surtout pas à la voir dans cet état en fait… Elle qui semblait si forte et différente depuis qu’elle était avec son homme. Enfin elle était beaucoup plus stable qu’avant en tout cas. Je me rappelle de cette époque ou elle voulait en finir avec sa vie… Enfin de ce qu’elle m’en racontait… J’avais rarement pu le voir car depuis sa relation avec son mari et le père de ses futurs enfants tout allait beaucoup mieux… Mais elle était presque aussi violente que moi quand elle essayait d’en finir avec sa vie. Et je n’ai pas envie de perdre une autre personne proche… Pas encore… Plus jamais…

Je venais la rassurer… En lui expliquant que tout va bien aller et qu’elle n’a pas à s’inquiéter je serais toujours la pour l’aider et je ne vais clairement pas la laisser seule… Enfin si mais un court instant pour aller lui chercher de quoi se vêtir. Je la laissais donc faire Et j’allais fouiller dans mes cartons pour lui trouver quelque chose à sa taille. Elle était un peu plus grande et elle avait un peu plus de formes, sans oublier qu’elle est enceinte… Dans l’immédiat je n’avais que des pyjamas pour elle… Et aussi les vêtements qu’elle m’avait passés la dernière fois… Mais… Ils sont trop serrés pour elle maintenant. Arf… Bon le pyjama long et le grand pantalon en toile fera largement l’affaire pour le moment… J’irais lui acheter des trucs un peu plus beau et adaptés plus tard… J’avais pris du coup une sorte de t-shirt aux manches longues… Et son pantalon… Je passais furtivement dans la cuisine pour éteindre le four en laissant les gâteaux à l’intérieur… Ils n’étaient pas encore cuits mais tant pis… Je devais m’occuper de mon invitée surprise... Je retournais donc devant la porte de la salle de bain et j’attendais qu’elle finisse. Enfin c’était sans compter ce qu’elle disait… Se battre encore ? Ne me dites pas que…

Je me relevais alors en vitesse et j’entrais en trombe dans la salle de bain alors qu’elle était encore en train dans la baignoire.. Je la voyais assise là avec ses sous-vêtements dans la baignoire… C’était… Quelque chose de normal de faire sa toilette comme ça ? Je… Ne sais pas et ce n’est pas ce qui compte pour l’instant… Je déposais ses vêtements dans un coin et je venais me mettre à genoux à côté d’elle.

“Je suis désolée… Je ne peux pas te laisser dire ça ou faire quoi que ce soit…”

Je venais ensuite l’enlacer en la serrant du plus fort que je pouvais… les yeux maintenant embués… Et une de ces rares expressions que je pouvais afficher… Une moue boudeuse... Je m’en fichais qu’elle soit mouillés je voulais juste la serrer contre moi… Quelle que soit son expression ou quoi. De toute façon j’avais gardé encore sur moi les vêtements que j’avais quand elle était arrivée

“Je ne veux pas non… Quoi qu’il s’est passé je n’ai pas envie de te perdre…. Pourquoi tu dis des choses pareilles… Pourquoi… Tu mérites tout.. Tu mérites d’être protégée et… Et…”

J’avais la voix qui commençait à se casser… Petit à petit… Elle ne me voyait pas mais ça devait être une évidence pour elle maintenant que je me mettais à craquer…

“Je ne veux pas t’entendre dire que tu ne veux plus te battre. Tu as ton mari et tes futurs enfants… Tu as tellement et je ne veux pas te voir disparaître de ma vie… Quoi qu’il se passe je serais la pour t’aider du mieux que je peux... Je ferais tout… Tout… Mais s’il te plait ne refait plus jamais… Enfin… Tu sais…”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
it's (not) okay •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 444
Date d'inscription : 30/09/2017


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptySam 25 Juil - 22:49

...
before you go...

►In your ocean eyes...
Des pensées macabres. Elles t'envahissent, encore. Tout le temps, elles sont là. Tu les avais pourtant caché durant bien longtemps, mais ici, elles étaient revenues. Elles sont là, dans un coin de ta tête, et ici tu y repenses. Tu y repenses car tu avais perdu ta raison de vivre, cette lumière qui illumine ta vie et qui te fait oublier ces idées de juste disparaître, dans le sens littéral du terme. Tu restais alors ainsi. Assise dans l'eau chaude, une main sur ton ventre, le regard vide de sentiments, il n'y avait plus de vie dans ces yeux meurtris d'avoir absolument tout perdu. Puis ces paroles incontrôlées ressortaient.  « Je ne suis qu'une imbécile... Je ne mérite pas de porter ses enfants, je ne mérite rien... Pourquoi je me bats encore... »


Elles étaient incontrôlées, car tu sais que ce sont des paroles qui peuvent te mener à faire des choses où, si tu serais encore vivante après, tu en aurais des remords. Mais tu n'arrivais pas à t'en empêcher. Elles sortaient comme si ton corps, tout ton être ne suivait plus, était perdu dans une brume. Cependant, la porte, puis la présence d'Honoka, à genoux à tes côtés, te sortait de tes songes macabres. Tu la regardais, ce vide, ces yeux livides. Elle t'avait entendu. Et cela te faisait mal. Mal que l'on entende ton mal-être, ton envie de disparaître encore une fois. Tu fermais les yeux, profitant de l'aura chaleureuse qu'elle possédait, une aura si lointaine de toute manière. Car tu aurais voulu être dans Ses bras. Mais ce ne sont pas Ses bras. Mais qu'importe, cela te faisait un peu de bien, de sentir la vie alors que tu voulais mettre fin à la tienne.


▬ « P-Pardonne moi, j-je sais plus où j'en suis... »


Tu te blottissais inconsciemment contre elle. Car tu avais besoin d'elle. En ce jour, tu ne pouvais compter que sur elle, que sur Honoka. Et cela avait bien plus de valeur que tu ne le laissais penser. Les yeux clos, tu te laissais presque bercer par sa voix, tentant de te rassurer comme tu le peux. Mais ses paroles te font mal. Non, tu ne mérites plus rien. Tu entendais sa voix se briser, comme un verre si fragile que l'on aurait brisé d'une simple pichenette. Décidément, tu arrives à faire du mal à chaque personne de ton entourage. Il manquerait plus que tu mènes ton frère à pleurer et tu auras atteint le comble de la vie merdique que tu mènes. Quand elle citait ton mari, tes enfants, le fait de ne plus recommencer ce que Jadis tu avais l'habitude de faire... Tu explosais en sanglots, mais des sanglots silencieux, qui étaient comme des quinte de toux douloureuses.


▬ « J-J-J'ai l'impression d'avoir perdu mon mari, l'homme que j'aime... J-Je lui ai fait du mal en lui mentant... Honoka, je veux pas recommencer, pour mes enfants, pour Lui mais... C-Comment, alors que j'ai l'impression de l'avoir t-trahi... »


Tu avais légèrement sursauté, apposant une main sur ton ventre, tes enfants se mettant à se manifester de manière atroce et douloureuse. Si douloureuse, que ta respiration devenait haletante, tu t'étais recroquevillée sur toi-même sous la douleur, soufflant que tu avais mal. Que tu avais juste besoin d'aide.
I see some tears... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

it's (not) okay •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 180
Date d'inscription : 21/02/2020


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyLun 27 Juil - 18:13


it's (not) okay ••  .

it's (not) okay •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .Pourquoi j’étais entrée comme ça sans même prévenir ? A lui sauter dans les bras sans même y réfléchir… Je ne sais pas vraiment… J’avais juste peur. Peur de la perdre elle aussi. On dirait pas mais elle comptait énormément pour moi. Certains diront beaucoup trop et que je m’attache probablement à une femme qui aura bientôt la chance d’avoir ses propres enfants et qui sera assez débordée à ce propos… Mais malgré ces pensées je voulais encore et toujours rester proche d’elle. Et croire en ce lien que nous avions tissés elle et moi. Et je m’étais jurée par la passé de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour l’aider si elle en venait à réagir à nouveau de la sorte… Je savais que je n’étais pas la personne qui pourrait l’aider d’un simple claquement de doigts et ça me brisait le coeur… Mais… Je ne pouvais rien y faire… Je me devais de ravaler mes larmes et faire de mon mieux malgré tout. Elle le méritait… Plus que beaucoup de personnes sur cette planète.

Je la sentais m’entourer de ses bras en prononçant des excuses. En me disant qu’elle ne savait plus où elle en était… C’est… Elle est perdue… Totalement perdue. Comme une petite fille cherchant ses parents dans un brouillard de plus en plus épais… Arrachée par le froid d’un hiver rude… La voix endolorie à force de crier leurs noms inlassablement. Sans réponse. MAis je me devais d’être cette réponse qu’elle cherchait… Qu’elle attendait… Même si ce n’est pas exactement celle-la qu’il lui faudrait. Je l’accueillerais à bras ouvert dans ma chaumière autour d’un lait chaud et près du doux bruit de craquettement que peux faire le bois en train de se consumer.
L’accueillir elle et les confidences qu’elle pourrait me faire sur ses insécurités… Mentir dans un couple ? Je crois que c’est courant non ? Enfin… Je veux dire… Même moi je sais qu’il y a certaines choses que je n’ose avouer à Warren de peur qu’il me délaisse, sur une réaction assez négative… Mais elle est Aston. Ils sont mariés, et il s’aiment... Il n’y a aucune raison qu’il lui en tienne rigueur pour un mensonge. Ou même une trahison comme elle le disait. Au contraire il se doit d’être compréhensif non ? N’est-ce pas là le rôle d’un mari aimant envers sa femme. La personne qui porte ses futurs enfants…

Je la sentais… Elle avait sursauté et tout de suite elle s’était mise à poser une main sur son ventre. Elle était trop stressée et ça lui faisait un choc, et on dirait que ce n’était pas qu’à elle seule… Je venais moi aussi poser ma main sur son ventre… Je les sentais… Ils bougeaient et étaient agités… Non ce n’était pas bon… Je me rapprochais encore plus d’elle venant serrer ma poitrine contre sa tête tout en la caressant tendrement…

“La...La… Ca va aller… Okay ? Je te connais et je suis certaine que tu n’as rien fait de mal… Ce n’est pas ton genre… Si tu as fait ça c’est qu’il y avait une raison”

Je restais comme ça un petit moment en attendant que les choses s’arrange un peu… Enfin c’est ce que j’espérais du moins… Et au bout d’un certain temps je venais la relâcher délicatement allant prendre une serviette propre et sèche pour l’essuyer et les vêtements que j’avais réunis pour elle.

“Allez… Sors donc d’ici avant que l’eau ne refroidisse et fasse l’effet inverse de ce que l’on attendait de ce qu’ell… Ce sera mieux de parler au chaud devant le feu et tout... Bref tu as comprise. Je peux te faire confiance en te laissant faire toute seule ?”

J’attendais sa réponse avant de venir la serrer encore une dernière fois contre moi en lui répétant que ça va aller. Puis je me levais en portant un dernier regard sur elle… La laissant faire ce qu’elle avait à faire… Moi de mon côté j’étais partie allumer la cheminée. Il ne faisait pas vraiment froid à cette époque de l’année… Mais elle venait de marcher sous la pluie et était aussi froide qu’un cadavre. Ce serait mieux pour elle si je faisais un feu… Une fois ce dernier allumé j’allais dans ma penderie pour changer mes vêtements… Je toussais d’un coup… Tout ça parce qu’ils étaient mouillés. J’avais peur de prendre un petit coup de froid. Mais je pense que ça devrait aller… Je me changeais un peu en mettant un pull long noir et j’allais préparer du thé et du café. Enfin ce qui irait à sa convenance… Du moment que c’était une boisson chaude. Je lui demanderais quand elle reviendra… Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé… Mais ça avait l’air assez grave en vrai… J’espère sincèrement que ça va aller. Allez haut les coeurs Honoka. Il ne faut pas se laisser atteindre par ça tu dois l’aider…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
it's (not) okay •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 444
Date d'inscription : 30/09/2017


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyMar 28 Juil - 19:34

...
before you go...

►In your ocean eyes...
Qu'est-ce que tu racontes ? Tu énonces à haute voix des envies de mourir, car tu as perdu ton espoir, tu as perdu ta raison de vivre. Mais malgré cette brume, ce nuage qui entoure ta tête actuellement, il te reste un brin de vie, ou plutôt, plusieurs brins de vie autour de toi actuellement. Honoka, qui te serrait contre elle, ainsi que tes deux enfants, bien que tu sentais qu'ils étaient plus qu'agités actuellement. Comme si ils sentaient que tu allais mal, que ta vie actuelle était faite de stresse, ou alors ils t'en voulaient car ils étaient loin de leur père, loin des caresses que ce dernier offrait sur ton ventre, comme pour leur dire bonjour, les bercer, les faire vivre dans le creux d'un amour paternel. Tu sentais la main d'Honoka sur ton ventre. Normalement, il n'y a qu'Aston qui avait le droit de faire un geste si précieux à tes yeux, mais Honoka était comme ta fille adoptive, alors cela ne te dérangeait pas totalement. Puis tu n'étais pas en état de dire quoi que ce soit.


▬ « Je ne sais pas... »


Tu restais silencieuse, caressant ton ventre, calmant ta respiration, hochant doucement la tête à ses paroles. En effet, l'eau commençait à être un peu froide et tu savais qu'être malade alors que tu es enceinte ne risque pas d'être agréable pour toi. Quand elle te demandait si elle pouvait te faire confiance en te laissant seule, tu avais tout de suite compris à quoi elle faisait allusion. Tu avais baissé le regard quelques secondes, le relevant, tu feintais un léger sourire, bien qu'il était totalement faux, crispé par la douleur, la fatigue, la peine.


▬ « Oui tu peux me faire confiance... »


Attendant qu'elle sorte, tu passais une main sur ton ventre, chaud, réchauffé par les deux petits êtres qui dormaient à l'intérieur. Qui grandissaient. Sentir de fins mouvements avait arqué tes lèvres d'un fin sourire maternel, car tu restais tout de même une future maman. Une mère qui se battra pour le sourire de sa fille et de son fils.


▬ « Pardonnez moi mes petits amours... »


Tu te levais, t'aidant des recoins de certains meubles pour tenir en équilibre. Séchant un peu tes cheveux, tu enfilais les vêtements qu'elle avait prit pour toi. Te regardant dans le miroir, tu pouvais voir le pendentif que Thèves t'avait offert à ton anniversaire, et tu portais bien évidement le bracelet offert par ta meilleure amie. Baissant les yeux, tu sortais de la salle de bain, tes mains sur ton ventre, la douleur encore présente. Avançant, tu regardais Honoka, une mine fatiguée, tes mains tremblantes, même si tu étais dans un "meilleur" état que quand tu étais venue chez elle en sanglots.


▬ « Pardonne moi d'être venue dans un état si... Désastreux... J-Je ne veux pas te déranger plus... Tu as peut être des choses à faire... »
I see some tears... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

it's (not) okay •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 180
Date d'inscription : 21/02/2020


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyLun 3 Aoû - 12:33


it's (not) okay ••  .

it's (not) okay •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .Je dois avouer que j’avais pris un peu mes aises avec elle. Mais c’était la seule façon pour moi de l’aider du mieux que je pouvais. Elle n’avait probablement pas l’habitude de me voir agir comme ça. Mais elle devait s’y attendre un peu non ? Sinon elle ne serait pas venue me voir moi. Plus que jamais elle avait besoin de tendresse et d’amour. Et je n’allais clairement pas la laisser patauger comme ça dans un mélange de sentiments négatifs. Elle ne semblait pas fermement convaincue qu’elle n’était pas fautive dans ce qu’elle avait fait. Je ne pouvais m’empêcher de penser que si. Mais bon. Heureusement elle s’était un peu calmée… Et puis maintenant j’avais ses mots pour me rassurer. Elle n’était pas du genre à trahir la confiance des autres. Donc si elle le dit c’est qu’elle le fera ou ne fera pas en l'occurrence. J’éternuais assez fort. Je… J’espère que je n’ai pas eu un coup de froid avec tout ça.

Je m’occupais un peu de moi en attendant son retour, du feu dans la cheminée et aussi de mes gâteaux… J’avais rallumé le four pour qu’ils continuent de cuire, mais je crois qu’ils sont un peu fichus maintenant. Ce n’est pas bien de cuire quelque chose par accoup je crois… J’aurai du le laisser allumé… Je n’hésitais pas à tendre l’oreille au moindre problème je me serais mise à courir vers la salle de bain et vers elle pour l’aider. On dirait qu’elle se parlait à elle même. Ou peut-être à ses enfants… Enfin je n’en sais rien… Mais on dirait que ça allait je crois... Finalement je n’avais pas eu besoin de la rejoindre à nouveau. Elle revenait ensuite dans le séjour et je la voyais affichant une mine affreuse. Je ne l’avais pas vraiment remarqué auparavant entre la pluie et surtout la surprise de la voir surgir de nulle part comme ça. Mais elle n’allait décemment pas bien. Ma pauvre Katherine. Ca n’allait vraiment pas…

“Hey hey. Arrêtes de t’excuser. Il n’y a aucune raison. Tu sais très bien que ma porte t'est grande ouverte quand tu en as besoin. A tout moment. Et non tu ne me déranges pas.”

Au contraire même. Maintenant qu’elle est la elle pourra m’aider à déterminer si mes créations sont bonnes ou non. Elle a plus d’expérience en la matière que moi après tout… Mais ce n’était pas le plus important maintenant.

“Ca va les vêtements au fait ? Pas trop serré ? Si tu veux je vais te chercher autre chose. Je suis désolée, je n’ai pas un grand choix à ta taille et surtout pour ces… Enfin… Bref...”

J’attendais qu’elle me réponde avant de poser une nouvelle question.

“Et euh tu veux boire quelque chose ? Prends place…. Je peux te préparer ce que tu veux… Et après je peux t’écouter tu peux rester autant de temps que tu veux !”

J'essayais de sourire du mieux que je pouvais... Aussi inexistant soit-il. Mais ceux qui me connaissent savent quand je souris ou non.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
it's (not) okay •• ft. Honoka C96b
Katherine Hammerman

Katherine HammermanMessages : 444
Date d'inscription : 30/09/2017


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyMar 4 Aoû - 17:06

...
before you go...

►In your ocean eyes...
Maintenant seule dans cette salle de bain, tu songeais à tes paroles, tu songeais à tes pensées. Il te manque. Tu as tellement besoin de lui, d'entendre sa voix, de le prendre dans tes bras, de sentir son odeur charnelle, de te perdre dans ses yeux océans, d'écouter son cœur, sans fin. Mais tu ne peux pas, tu ne peux plus, car tu l'as vraisemblablement trahi. Comment allait-il ? T'en voulait-il ? Allait-il vouloir divorcer ? Tu vas peut être songer à démissionner. Le croiser ? Tu en avais peur. De voir la déception dans ses yeux si il venait à te voir... Non, ce serait une situation insurmontable pour toi. Rejoignant Honoka, le regard vide et tes mains posées sur ton ventre comme un symbole de protection envers tes enfants, tu tentais de paraître bien, de peindre un sourire, d'être apaisée... Mais ce n'était là que des tests, car tu savais au plus profond de ton être que tu te mentais à toi-même. Que tu étais juste malheureuse, car ton esprit, tes pensées, tes envies... Tout allait vers lui, et seulement vers Lui.


Tu hochais simplement la tête à ses premières paroles. Au moins tu pouvais être un minimum rassurée, tu ne la dérangeais pas. C'était la dernière de tes envies de toute manière. Caressant ton ventre, chaud et rond, tu essayais de te détendre comme tu le pouvais, bien que tu sortais très vite de tes songes quand elle reprenait la parole. Tes yeux rubis, bien que livides et sans émotions, se levaient, pour que tu la regardes.


▬ « I-Ils sont parfaits, ne t'en fait pas... »


Tu avais prit place quand elle t'y avait invité. Tu avais froncé les sourcils, fermant les yeux quelques secondes, essayant de faire abstraction de la douleur quelques instants, avant de réouvrir tes yeux, plongeant ton regard dans celui de la demoiselle.


▬ «D-... Si possible une boisson chaude, p-pas du café... s'il te plaît. »


Même si tu aurais été capable de te noyer dans la caféine pour passer le coup, là, tu ne peux pas. Car tu portes tes enfants, et tu ne veux pas leur faire de mal en buvant du café. Tu tentais de lui sourire, jusqu'à ce qu'elle parte préparer vos boissons et autre. Apposant une main sur ton ventre, tu sentais que tes enfants étaient toujours bien trop agités, ce qui te provoquait des douleurs atroces. Tu caressais ton ventre, murmurant.


▬ « J-Je suis désolée mes petits amours... M-Mais calmez vous... Vous me faîtes mal... p-pardonnez moi de vous faire souffrir de la sorte ... j-je ne le voulais pas... »


Quand Honoka revenait, tu fermais tes lèvres, le visage crispé par la douleur. Tu attendais qu'elle reprenne place, plantant tes ongles dans la paume de ta main. Tu t'en voulais, d'absolument tout. Tu t'en voulais être aussi égoïste. Tu t'en voulais d'absolument tout.


▬ « Honoka... Q-Qu'elle serait ta réaction si... Si ton petit copain t'apprenait qu'il... Qu'il couvrait un meurtre depuis des années... ? »
I see some tears... ♪
PHARAOH LEAP CREATES


▬ I look at the stars in #indianred

it's (not) okay •• ft. Honoka Unknown

des choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
Honoka Yujira

Honoka YujiraMembre de l'AllianceMessages : 180
Date d'inscription : 21/02/2020


it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka EmptyMar 11 Aoû - 21:22


it's (not) okay ••  .

it's (not) okay •• ft. Honoka NLhERKO
. . . .Les vêtements avaient l’air de lui convenir. Tant mieux donc. Je n’avais rien de mieux. Ca ne m’aurait pas gêné d’aller lui chercher quelque chose de plus confortable immédiatement… Je le ferais sans hésiter même je dirais. J’aurai un peu de la tristesse et de la crainte de la laisser toute seule. Elle voulait… En finir encore il y a peu. Je lui fais confiance et je crois en ses mots quand elle me disait qu’elle ne le ferait plus. Mais je ne pouvais être totalement tranquille au fond de moi. Je n’avais pas envie d’entendre qu’elle veut mourir. Et je ne souhaite surtout pas entendre qu’elle s’est suicidée… Non. Je dois l’aider auparavant pour ça.

Elle avait l’air si triste… Et elle butait encore sur ses mots… Ma poitrine se serrait de la voir ainsi…. Elle qui habituellement est toujours pleine de joie, souriante au possible et rayonnante, et la… Ca faisait peine à voir… Je lui avais proposé de lui servir quelque chose à boire. Je sais qu’elle aimait le café, mais à cause des enfants à venir elle ne pouvait se permettre d’en consommer… Ce n’était pas vraiment bon pour eux… Je suppose que le thé n’est pas une bonne approche non plus… Partons alors sur un chocolat chaud. C’est simple. Ca rappelle le temps ou nous étions enfants et c’est doux. Je me faisais un thé au matcha à côté pour l’accompagner. Et comme toujours je prenais ces petits biscuits secs au beurre que l’on peut trouver dans ces sublimes boîtes métalliques qui, il paraîtrait d’ailleurs finissent souvent en boîtes à mercerie. J’en profitais quelque fois pour jeter un oeil furtif sur mon invitée surprise. J’ai l’impression qu’elle parlait avec ses petits… Elle avait déjà eu mal tout à l’heure. J’espère sincèrement que ça va aller pour elle. Je revenais alors à table déposant devant elle sa boisson et posant la jarre de biscuits. Et elle daignait enfin ouvrir ses lèvre et s’ouvrir un peu…

C’était une question vraiment étrange… Comment je réagirais s’il me faisait ça. Si Warren me faisait ça ?

“Warren ? Je…”

Je baissais un peu la tête arborant une mine un peu triste… Réfléchissant un peu… Avant de remonter et d’afficher un sourire satisfait.

“Je pense que ça me ferait mal dans un premier temps… Mais… S’il a fait ça. C’est qu’il avait une très bonne raison. Et je chercherais d’abord à le comprendre avant de me jeter sur des conclusions hâtives. C’est un mensonge. Mais… Tout le monde le fait… Enfin… Parfois non. Ce sont des secrets… Et… même moi… J’ai mes secrets… Comme tu… sais… L’autre... “

Je faisais clairement référence à l’autre personne qui était en moi… J’avais appris à vivre en “harmonie” avec elle. Je n’avais pas vraiment le choix de toute façon et puis c’était comme ça. Elle est la, tout comme je suis la. Et sans elle… Je serais probablement déjà morte… Bien qu’au final elle fait de moi une… Meurtrière moi même.

“Mais… Tu sais… Je ne pense pas que cela affecterait mes sentiments… Enfin… Je ne crois pas… Je veux dire… Je l’aime et… Si c’était pour une bonne cause… Je ne vois pas en quoi ça changerait quoi que ce soit. J’aurai toujours confiance en lui. Peut-être il me faudrait un peu de temps. Pour comprendre. Mais voilà… Je l’aime donc. Je ferais avec”

C’était une vision un peu positive des chose dans un sens… Mais je serais capable de faire cette concession uniquement car je sais que je pourrais peut-être en faire de même… Et aussi parce que je l’aime. Et je ne veux pas le perdre. Quoi qu’il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

it's (not) okay •• ft. Honoka Empty
MessageSujet: Re: it's (not) okay •• ft. Honoka   it's (not) okay •• ft. Honoka Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
it's (not) okay •• ft. Honoka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: La Capitale ~ :: Le Quartier Résidentiel-